Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pantaloon ft. Hallelujah

Aller en bas 
AuteurMessage
Final Act

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 157

SEXE DU CHEVAL : Entier

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Pantaloon ft. Hallelujah   Dim 4 Nov 2018 - 10:55

"BONZAÏÏÏÏÏ..."

Le poulain s'élançait à toute allure vers la rivière qui découpait le paysage rocheux en deux part égale. Il avait bien grandit depuis la dernière fois et sa robe jadis terne commençait à prendre des teintes dorées comme celle de sa mère biologique. Sa mère...quelle mère? Outre le fait qu'elle lui avait donné naissance, dès le premier instant de sa vie, elle avait manifesté aucun intérêt à son rôle de mère vis-à-vis lui et donc alors âgé seulement de six mois... six mois à espérer qu'elle finisse par l'aimer, le poulain avait mis une croix définitive à au rôle de mère de Commedia... choix déchirant pour un poulain de son âge et triste constatation, ce fût probablement pour le plus grand bonheur de la jeune mère.

Final ne parla jamais à personne de cette journée aux ronces, ni même à son papy, personne ne devait savoir qu'il avait faiblit devant Commedia qu'il avait momentanément perdu l'esprit, qu'il avait sentis sous ses sabot le sol se dérober et son coeur se fracturé. En fait, il n'a jamais laisser voir à personne la tristesse qui le rongeait et il fini par réussir à se faire accroire lui-même qu'il s'en fichait, oubliant réellement toute marque de tristesse..

Le jour de sa première année de vie, il était parti tôt le matin avant que les autres ce réveille pour ne revenir que tard dans la nuit. Le poulain avait fait mine d'avoir oublié sa propre fête en hochant les épaules lorsqu'on lui rappela. Il n'avait en aucun cas envie qu'on lui rappelle le jour de sa naissance, de toute façon, il n'y avait rien à fêter c'était un jour comme les autres non?

Bref revenons dans le présent... trois autres mois ont passés et Final à maintenant 15 mois tout crue. On devine déjà qu'il sera plus costaud,moins svelte que Cyrius. Il a grandi certe ... mais il reste encore un poulain. Il était descendu à toute allure une des parois rocheuses qui menaient jusqu'à la rivière ne s'arrêtant pas pour y pénétrer. Une grue gaiement installé s'envola dérangé par l'arrivée fracassante du poulain. Il ne s'arrêtât que lorsqu'il eut de l'eau jusqu'au genou. Buvant alors à grande gorgée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 109

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Mer 14 Nov 2018 - 21:37

It's a brave new world from the last to the first
It's the moment of truth and the moment to lie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J’en ai marre. Marre de connaître par coeur ces terres, marre de vivre dans un endroit où je ne découvre plus rien. C’est dommage quand même. Je suis pas encore adulte que je connais déjà par coeur tout ça. Même Maman n’est pas là pour me faire découvrir des choses. Papa, n’en parlons pas. Je pense qu’il ne m’apprendra rien de nouveau, maintenant. Maman aurait pu m’apprendre des choses sur son pays natal, sur son désert où elle est née. Mais elle est pas là. C’est dommage, j’aurai bien voulu voyager au travers de son imagination, j’aurai bien voulu voir des choses que je connais pas. Imaginer un sable bien blanc, des animaux que je ne saurais distinguer, apercevoir un Soleil qui n’est encore jamais venu ici … Oui, réellement, je m’emmerde, ça faut le savoir. Encore hier, je suis allée au Golfe. Et rien. Mise à part peut-être une eau turquoise, que certains auraient trouvé magnifique, mais que moi je trouve banale. Je l’ai vu trop souvent pour la juger sublime. J’ai vu un poisson là bas. Mais un poisson banal. Même les ronces … Quand j’étais petite, c’était dangereux, j’avais peur là bas, mais là ça m’ennuie plus qu’autre chose. Devoir faire attention pour marcher. Non merci, quoi.

Ouais, il faudrait que je découvre d’autres lieux, d’autres animaux, d’autres personnes tout simplement. Mais entre l’autre abrutie de Fifa qui m’a viré de chez elle à coup de dent, les Terres Secrètes qu’ont pas l’air très accueillantes avec leurs bateaux, je ne sais vraiment pas aller. En fait, peut-être que je devrais viser plus grand. Plus grand que ce trône où Papa est assit dessus. Genre l’île entièrement. Non mais rigolez pas, sérieusement ! Dominer une île entière n’est-ce pas le rêve de n’importe qui ? Gouverner tous les chevaux d’un même endroit n’est-ce pas l’objectif premier d’une personne voulant régner ? C’est sûr. Alors, ouais je viserai plus haut. Mais pour le moment, je vais me contenter de vivre, de découvrir des choses que je ne connais que trop bien et me balader comme tout adolescent qui vit. Bref. Aujourd’hui, je suis tranquillement dans les ronces et j’observe … Non, en gros je me fais chier. Je sais pas quoi faire. Le Soleil se lève, la Lune apparaît, les oiseaux vivent … Il peut pas se passer un truc ? Genre un objet qui tombe de quelque chose ? Je sais pas moi ! Un truc peu banal, quoi ! Un soupir traverse ma bouche tandis que je prend le pas. Je m’ennuie réellement. Offrez-moi un truc s’il vous plaît ! Un mini-truc, mais un truc qui me fasse rire, je sais pas moi.

Je prend le trot et me dirige vers les rocheuses. Je pars brutalement au galop, histoire de me défouler une bonne fois pour toutes. Le vent se frotte à mon chanfrein délicatement tandis que le sable vole sous mes sabots. Je vois le visage défiler. Soudain, BIM. Je me retrouve au sol, sans comprendre ce qu’il venait de se passer. J’étais à genoux sur le sol, la croupe en l’air et le chanfrein à même le sol. Je me relève brutalement, donne un gros coup de cul et observe autour de moi, les oreilles dans la crinière, à la recherche de la personne qui venait de me faire tomber. Soudain, mon regard tomba sur quelque chose qui brillait au sol. Je penche la tête sur le côté et m’approche, méfiante. C’était rond, avec une anse en dessous et c’est creux. On dirait une couronne mais avec un fond. Bizarre. Je le prend dans ma bouche et le jette en l’air pour qu’il se retourne. Ce qu’il fait. Y a une photo au fond, une femme en robe avec un enfant, aux couleurs jaunies. Je comprend pas, là ! Puis y avaient trois chiffes aussi sur le côté en petit : ‘ 1942’. C’est trop bizarre ça. Encore un souvenir des humains ? Je le prend dans ma bouche et démarre au galop brusquement de nouveau vers les rocheuses : je vais aller le planquer. Soudain, une odeur se fit sentir. Un intru était présent sur mes terres. Je me poste sur le promontoire, où je me met d’habitude pour observer les terres et vit un poulain dans l’eau.

« T’es qui ? » demandai-je, méfiante. « Et qu’est-ce que tu fous chez moi ? » demandai-je à nouveau en cachant l’objet derrière moi.
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Final Act

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 157

SEXE DU CHEVAL : Entier

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Lun 19 Nov 2018 - 16:43

L'eau était fraîche, chaque gorgé qui descendait dans la gorge du poulain aidait la température de son corps à diminuer de quelques degrés. Certe les rocheuses n'étaient pas aussi aride que le désert, mais comme la plupart des terres des trompeuses le thermomètre grimpait dans le rouge. Il était sur le point de mettre fin à sa désaltérassions pour poursuivre sa route ayant prit la décision de suivre le lit de la rivière pour en découvrir son extrémité. Depuis sa rencontre avec Naelle, Final s'était donné pour mission de découvrir des endroits " Trop COOL" pour pouvoir lui faire visiter le jour où elle viendrait lui rendre visite. Cyrius avait dit oui sous certaines conditions, bien qu'il ne se rappellait plus trop lesquelles. Pour l'instant, ses recherches étaient en vain. Fallait dire qu'à part l'observation des Couguars, bien que très risqué, était le seul attrait intéressent qu'il avait découvert et celui-ci ne se trouvait même pas sur les trompeuses... ennuyante les terres à papy.

Le poulain prit une dernière gorgée d'eau avant de sentir une présence chevaline avala celle-ci puis releva la tête pour chercher le propriétaire de l'odeur. Ce n'est seulement que lorsque la voix stridente l'interpella qu'il remonta le nez apercevant perché Hallelujah.

"Ta..."
Final se révisa sa Tatty ne semblait pas le reconnaître il fallait dire qu'il avait bien grandit depuis leur dernière rencontre sa robe c'était éclairci laissant une jolie doré scintillé sous le soleil. Final n'allait pas laisser file l'occasion.

-Qu'est-ce que tu fous chez moi?" Demanda-t-elle chez elle? Un sourire malicieux de dessina sur les lèvres du poulain avant de se raqueler la gorge.

" Oh Pardonnez-moi madame, je suis nouveau ici. Je me nomme Pantaloon. Je n'étais guère au courant que je me trouvais sur vos terres."dit-il en prenant une voix hautaine.

Final inclina la tête en révérence face à sa majestée, frôlant l'eau des naseaux. Une grimace hors de la vue d'Hallelujah se dessinant par la même occasion sur le visage du jeune étalon. Il n'allait pas trop souvent s'incliner pour elle... pour qui que se soit d'ailleurs, c'était idiot de se prosterner ainsi devant un dit supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 109

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Mar 20 Nov 2018 - 3:44

Gimme a headstart, thank God, gonna have me like hallelujah
Oh I need a jumpstart, when you call me, I'm running to ya

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je me nomme Pantaloon. J’avais presque envie de rire, de me moquer de lui mais je m’abstins. Ce n’était ni le moment, ni l’endroit. Mais Pantaloon sérieux ! Comment ses parents ont-ils pu l’appeler de cette manière ? Ils n’ont dont aucun scrupule ? Ils ne s’en veulent donc pas ? Je sais pas moi, j’ai un gamin j’oserai jamais l’appeler ainsi ! J’oserai jamais lui mettre une telle misère ! J’ai déjà plein de noms en tête, je vous assure. Genre Katana comme l’épée des samouraïs, Flèche ou alors tout simplement Heart beat ! Ouais c’est des noms très intéressants, vous ne pensez pas ? Mais c’est masculin je l’avoue. En même temps je ne veux pas de pouliches. Ca chiale, ça se plains tout le temps, ça se blesse régulièrement, c’est pas doué … Je parle en connaissance de cause, hein ! J’ai été comme ça toute mon enfance ! J’ai pleuré pour rien, on se rappellera des ronces et de la grotte, j’ai peur de tout et de rien. Ouais en fait, j’étais véritablement une gamine sans limite. Mais aujourd’hui, c’est différent ! Aujourd’hui j’ai grandi, je sais ce que je veux et surtout je me refuse de pleurer à nouveau. Je n’ai plus aucune raison de chialer.

« Pantaloon ? Rassure-moi t’es pas sérieux, hein ? Tu dis ça en rigolant ? » demandai-je curieusement.

Je n’étais guère au courant que je me trouvais sur vos terres. D’accord, il était honnête. D’accord, il faisait la révérence, mais c’était quoi ce ton hautain qu’il m’offrait ? Il se prenait pour qui ? Un mec qui impose sa présence sans pour autant faire preuve de complaisance ? J’ai jamais vu ça, moi. Bon la révérence est une marque de respect, je le constate, mais le ton pas du tout. Il va falloir que je lui apprenne le respect. Il falloir que je lui fasse ravaler sa langue et bien vite. Mon regard glisse délicatement sur son corps. Je n’arrive pas à lui donner un âge, mais sa robe me paraît étrangère et en même temps si familière. Je ne comprend pas vraiment pourquoi mais je n’en fais pas véritablement attention. En même temps, il y a tellement de chevaux avec des robes peu communes. Les palominos sont répandus ici, les pies ainsi que les alezans étranges. Alors ouais, cette robe me paraissait connue car j’en ai déjà croisé. Finalement, je remarque que son corps est plus fin que le mien et en même temps, même de haut, je remarque aussi qu’il paraît plus grand que moi. Est-il plus âgé que moi ? J’en sais rien et réellement je m’en fous royal. Un soupir passa mes lèvres tandis que je m’ébroue bruyamment, faisant en sorte de faire voler la poussière rousse de ma robe. Je repose mon regard sur lui.

« Un conseil ; enlève moi ce ton hautain de ta voix. Ca pourrait te porter préjudice. » dis-je en serrant légèrement les dents.

Connaissant par coeur les rocheuses ainsi que les sentiers, je pose un regard à ma droite et distingue un sentier qui mène vers le bas. Alors, avec dextérité, je m’en approche et le descend avec prudence. Même si je connaissais par coeur ces lieux, je me méfiais tout de même des pierres qui tombent, qui roulent et peuvent atterrir sur ma croupe. Après plusieurs minutes de descente, je me retrouve aux côtés du jeune étalon. Il était effectivement plus grand que moi, de quelques centimètres, mais je ne saurai lui donner un âge. Ca m’agace ! J’aime bien savoir l’âge de ceux avec qui je parle, histoire de savoir comment je dois me comporter avec eux. Histoire de savoir réellement ce que je dois dire ou faire. Finalement, la sécheresse ayant atteint ma gorge, je me dirige vers l’eau et en prend quelques gorgées, me moquant de bousculer le mâle ou non. Je ne le connais pas mais je n’ai véritablement pas confiance en lui. En même temps, il ne fait pas parti de ma famille et pourtant il porte l’odeur des trompeurs. Je fronce des naseaux et me recule.

« Tu dis ne pas connaître mes terres pourtant tu en as l’odeur. » dis-je tout en m’approchant de lui, les oreilles en arrière, méfiante. «  Mon père t’a sans doute recruté. Pourquoi ? »
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Final Act

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 157

SEXE DU CHEVAL : Entier

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Ven 23 Nov 2018 - 15:04

Si nous avions été dans un dessin animé les points d'interrogation au-dessus de la tête du poulain l'auraient trahis. Elle n'avait pas ri de son nom gardant un peu son sérieux. Avait-elle reçu un coup sur la tête pour ne pas se moquer de lui? Était-elle assez détesté pour qu'on tente un meurtre? Quelqu'un désirait-il la place sur son trône qu'elle prétendait obtenir et avait tenté un assassina? Elle avait la réputation de tout dire ce qu'elle pensait, de ne pas avoir la langue dans sa poche un peu comme tous les poulains en fait, mais non là rien sauf une revérification de son identité pour être certaine qu'il ne se moquait pas d'elle. Bon il admit intérieurement que le choix qu'il avait fait n'était pas le meilleur. D'où ce nom lui venait-il? Il haussa les épaules intérieurement il en avait aucune idée c'était venu comme ça. La Commedia Dell'arte lui coule dans les veines et il aurait très bien pu incarner ce personnage... Il en est la réplique parfaite. Il inclina la tête légèrement de nouveau mais pas trop juste ce qu'il faut pour soutenir une affirmation.

" Il serait inconvenable de vous avoir menti madame, ceci est bien mon nom."

L'avertissement qui suivi était clair... il avait adopté la mauvaise attitude vis-a-vis la demoiselle. Final avait cru bon, de sembler être fils de noble. La petite avide de richesse de pouvoir et de tout ce que vous voulez, aurait pu vouloir agrandir son cercle des vainqueurs sur le podium de sa vie.

" Pardonnez-moi ma dame" Dit-il d'un ton plus modeste. "Je ne voulais en aucun cas vous offenser."

Elle s'approche finalement de lui descendant prudemment la pente abrupte. Le poulain commence à avoir un peu peur le reconnaîtra-t-elle une fois en bas comment allait-elle réagir si elle le découvrait. Son art n'est pas aussi bien travaillé que celui de sa génitrice et il craint de faire un erreur en chemin. Plus elle descendait plus son coeur accélérait, un peu de sueur vient perlé sur sa robe par chance la température pourrait en être la cause. Ce n'est qu'une fois descendu qu'elle lui pose une question elle ne le reconnait pas de vue, mais son odeur le trahis. Le jeune étalon réfléchit rapidement puis fronce les sourcils imaginaires.

" Votre père? " Final se mit à rire de vive voix. " Vous voulez parlé de cet Étalon arabe Bedonnant." Final roula des yeux. " J'admets l'avoir croisé en chemin et avoir décliné son invitation il à tenter de me chasser à coup de sabot au postérieur, mais beaucoup trop lent j'ai réussi à le semer."

Pantaloon alias Final s'approcha un peu plus d'Hallelujah jouent avec le feu.

" Cependant, cela me surprend qu'il puisse avoir engendré une aussi superbe créature... Avoir connu votre existance j'aurais accepté sans hésitation."

Les mots ses propres mots lui brulèrent la langue le poulain prit quelque gorgé d'eau pour essayer de diminuer le feu vif qui le tiraillait des méchanceté sur papy ...pas trop souvent il ne méritait que des compliments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 109

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Mar 4 Déc 2018 - 19:36

Can't count all the eyes that stare
Soft shadows lay by my feet

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En réalité, j’ai l’impression que plus le temps passe, plus je change. Oh bien sûr, je ne changerai pas totalement, puisque personne ne peut le faire. Mais dorénavant, je pense plus facilement à peser mes mots. A mettre en ordre mes idées dans ma tête avant de sortir ce que je pense. Pas de peur de blesser les autres, ça je m’en fous royalement, mais plus pour me faire des alliés. Ne dit-on pas qu’une reine devrait avoir plus d’alliés que d’ennemis ? Les alliés font grandir un royaume. Ils permettent de mettre en œuvre un château, ils permettent aussi de consolider des frontières mais surtout de rassembler un peuple. Un fois, maman m’a parlé d’un peuple nomade qui vivait dans son désert natal. Ce fut d’ailleurs la seule fois où elle me conta réellement son passé. Donc, je disais … Elle m’a parlé de ce peuple nomade qui vivait bien avant elle, mais qu’elle a parfois croisé durant ses migrations. Ils n’étaient pas beaucoup, une dizaine selon elle, mais ils étaient ensemble depuis des lustres. Et son peuple, à elle, était allié avec eux. Ils se partageaient le territoire, les denrées et en retour la protection était de mise. Alors ouais, avoir des alliés était primordial. Ils me permettraient de partir sur mes deux oreilles, mais surtout penser à autre chose que la protection de mon peuple.

Oui, je le conçois je parle énormément de mon peuple et non celui de mon père. Tout simplement car il ne mérite, et ne méritera jamais, ce peuple selon moi. Il n’est, et ne sera jamais, digne de ce trône. Je suis sa fille mais je veux ce trône. Il me rit souvent au nez quand je lui dis, mais croyez-moi, un jour il regrettera d’avoir ainsi rit de moi. Un jour je lui ferais comprendre que je suis bien plus forte que lui, que l’élève a surpassé le maître comme on dit. Bien sûr, pour le moment je suis encore une gamine, je n’arriverais sans doute pas à la battre, mais lorsque je serais assez grande, il tombera. Il tombera sous mes sabots. Et s’il refuse de m’offrir le trône ? Je le tuerai comme il a tué ma dignité en partant ainsi pendant mon enfance. Je n’aurai réellement aucun remord à le tuer, à le piétiner. Il n’est qu’un obstacle devant mon ascension en réalité. Alors, ne dit-on pas que tous les obstacles sont faits pour être surpassé ? Après … C’est vrai que je peux paraître haineuse, mais ce n’est pas le cas. Je l’aime mon Papa, je ne dirais jamais le contraire. Mais il m’énerve à ne pas croire autant en moi, que moi je crois en moi, mais surtout à souiller les terres en étant lâche. Si je ressentirai de la tristesse à sa mort ? Bien évidemment. Puisqu’il m’a bien plus éduqué que maman. Cependant, il est sur mon chemin. Et je me suis promis de ne jamais devenir comme mes parents, alors il est hors de questions que je m’arrête à chaque obstacle devant ma destinée. Quelqu’ils soient.

Il me dit ne pas mentir ? Mais comment en être sûre ? Tout le monde ment autour de moi. Que ce soit ma mère qui m’avoue ne voir personne à part mon père ? Elle me prend vraiment pour une conne celle-là. Elle croit réellement que, parce que je l’aime, je ne sent pas l’odeur des mâles sur son corps ? Que je ne vois pas les crins qui lui manquent ? Que je ne remarque pas son corps plein de lubricité ? Un jour je lui ferait comprendre que me mentir est mauvais, très mauvais. Je la tuerais ? Non ce serait trop doux vis-à-vis de cet affront qu’elle m’offre. La faire souffrir ? Je n’ai pas le temps. Je crois que l’ignorance et le mépris sont beaucoup plus intelligents. Elle qui aime tellement qu’on la désire, qu’on la chérisse, souffrira davantage si je fais cela. Je vais être honnête avec vous. Contrairement à mon père, elle je ne l’aime pas. Ou tout du moins plus du tout. En fait, au début, je la considérais comme la princesse que j’ai toujours voulu être, mais actuellement … Je ne veux plus jamais être comme elle. Je ne veux pas lui ressembler. De princesse elle est passée à gueuse, et ça, oh grand jamais je ne deviendrais ainsi. Finalement, j’observe le poulain et penche la tête sur le côté, tout en plongeant mon regard dans le sien. Il ne mentait pas. Tout du moins, je n’ai pas l’impression. J’espère pour lui en tout cas, sinon je n’hésiterai pas à l’égorger sur place. Il est plus jeune que moi alors je pourrais facilement le tuer. Ou alors je le pousse de la falaise en disant l’accident … Oh ouais, c’est pas mal ça. Je souris pour finalement secouer la tête.

Un pardon et je lui adresse un sourire faussement jovial. Il s’excusait. Bon choix. Je n’aurai pas accepté qu’il continue avec un tel ton. Ce n’est pas à lui d’être ainsi, c’est à moi. Je suis la future reine de ces terres alors je suis la seule autorisée à être hautaine avec les autres, il faut qu’il le sache. Soudain, il fit sans doute la pire erreur qu’il n’aurait jamais du commettre. Il critiqua mon père. Alors ni une ni deux, je n’hésitai plus et vint mordre brutalement son corps pendant qu’il buvait. Il est fou lui ! Il est face à la princesse et il ose critiquer mon père devant moi ? Non mais complètement taré celui-ci ! Hautain et critiquant ouvertement mon père ? Non mais franchement. Finalement, je me remet à ma place, les dents en avant et les oreilles dans la crinière. Mes yeux étaient devenus sombres, encore plus, tandis que je gratte le sol avec mon antérieur.

«  T’es complètement con ma parole, c’est dingue ça ! Tu crois réellement que c’est intelligent de critiquer mon père, le roi, devant moi ? » dis-je en serrant les dents.

Et le pire c’est qu’il me drague ce con ! Non mais sérieux, je suis tombée sur un énergumène là !

« Tu critiques mon père et tu me flattes ? C’est bien tu commences bien avec les bases du léche-cul là. » continuai-je ironiquement.

Je sais pas pour qui, ou quoi il se prenait ce con, mais il loupait tout en tout cas. Finalement, je pousse un profond soupir pour me calmer et secoue la tête. Une de mes oreilles se remit droite, tandis que je posais de nouveau mon regard sur le poulain. Seule mon autre oreille baissée et ma queue fouettant ma croupe prouvait ma colère contre ce débile.
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Final Act

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 157

SEXE DU CHEVAL : Entier

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Dim 9 Déc 2018 - 17:20

Le poulain sursauta faisant un bond sur le côté et éclaboussant, par la même occasion, tout ce qui se trouvait autour de lui c'est-à-dire Hallelujah. Le poulain plaqua les oreilles dans sa crinière blonde une fraction de secondes et les révéla aussitôt... Elle avait osé le mordre elle n'était pas normale cette pouliche et pourtant Final devait garder son sang froid jouer la comédie jusqu'au bout. Final mâchât difficilement ses mots même l'allure légèrement détremper de sa Tatty Lujah n'arriva pas à lui soutirer un rire. Son regard se porta au lambeau de peau qu'elle avait réussi à lui arracher entre l'encolure et l'épaule, d'un seul coup de dent. Sa blessure brûlait un peu, mais il n'allait pas mourir pour si peu.

Son regard tous aussi noir que celui d'Hallelujah se posa sur elle son air de jument enragé ne l'avantageait guère. Final aura bien essayé croyant qu'elle serait flattée par son compliment après avoir désagréablement rabaissé son papy. Le poulain se dit qu'il aura définitivement besoin d'un cours avec Cyrius pour savoir comment parler aux juments, amadouer les créatures farouches qu'elles sont, s'il ne veut pas finir embroché au-dessus d'un feu. Les oreilles de final vinrent doucement descendre de chaque côté de sa tête lui donnant un aire désolé et piteux la tête légèrement plus basse que son garrot le petit hamster dans sa tête roulait à tous régime quoi devait-il répondre si ce n'était qu'il était sot.

" Pardonnez-moi encore une fois, je sais que je vous demande beaucoup de votre compréhension et je m'en excuse que plus. Je ne voulais pas sembler lèche-cul, je pensais ce que j'ai dit sur vous et pour ce qui est de votre père je ne tourne pas toujours ma langue 10 fois avant de parler, je ne met cela en aucun cas sur mon jeune âge je prends l'entière responsabilitée de ma sottise."

Une gouttelette de sang s'échappant de sa plaie vint s'éclater sur la surface de l'eau laissant une fine traînée rouge coulant plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 109

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Mar 18 Déc 2018 - 15:27

Now I laugh about the things that used to be important to me
Like what do you think, and what he thinks, and what they think

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Non mais c’est dingue ça ! Plus je grandis, plus j’ai l’impression de rencontrer des gens soient complètement abrutis, soient complètement fous. Bon d’accord, je l’avoue, je ne suis pas très saine d’esprit personnellement. Mais tout de même ! Qui a osé mettre autant de fous sur ma route ? On veut me mettre à l’épreuve ou quoi ? On veut voir jusqu’où je suis capable d’aller ? S’ils savaient. Si je devais tuer, je le ferais sans même me poser une seule question. Si je devais anéantir tout un royaume pour mes convictions, je le ferais. Si je devais massacrer une famille pour me convenir, je le ferais. Je suis capable de tout. Simplement car j’ai un unique but en tête et que je veux l’atteindre. Aucun obstacle ne me fera peur. Je pourrais les surpasser aussi rapidement que je suis venue sur cette terre. Même mon père, même ma famille, personne ne me terrifie plus que moi-même lorsque je suis énervée. Quand je suis en colère, je n’arrive pas encore à me contenir. Peut-être en serai-je capable lorsque je grandirai, mais actuellement je ne le suis pas. Ou n’en ai pas envie. Ca dépend de mes humeurs en réalité. Peu de personne ne m’ont vu réellement énervée. A part peut-être mon père la dernière fois. Je me souviens parfaitement : j’aurais été capable de l’égorger sur place si son regard larmoyant ne m’avait pas fait pitié. Mais si j’ai pitié de lui, c’est que je l’aime non ? Non. L’amour n’a aucun rapport avec la pitié. Actuellement, il ne me fait que pitié. Peut-être que cela changera avec le temps : je l’espère pour lui, tout du moins.

Ce poulain fait parti de la première catégorie. Il est complètement abruti, il n’y a pas de doute. Ou alors, il ne sait pas manier les mots ainsi que ses émotions. J’étais comme lui à son âge, je m’en souviens parfaitement. Je me souviens que je laissais mes émotions mener mes actions, ainsi que mes paroles. Ca ne m’a apporté que des ennuis. La preuve avec ce pachyderme que j’ai rencontré au cratère, ou alors avec Papa lorsque je lui ai parlé de Commedia. Mais maintenant, j’ai comprit. Maintenant, je sais. Pour pouvoir posséder un royaume, pouvoir conquérir un royaume, mais surtout conquérir le coeur de son peuple, il faut savoir manier les mots et surtout avoir une once de stratégie. J’ai une stratégie. Mais je ne vous la dirai pas, ce serait pas drôle sinon. Mon regard se porte sur la blessure que je viens de faire au blond et un sourire fier trôna sur mes lèvres. Il aura un souvenir de moi, ainsi. Car une telle morsure ne disparaît pas totalement avec le temps, une cicatrice règne. Elle sera discrète mais assez visible pour qu’on sache qu’il a eu des mots mal placés. En même temps, quelle idée de vouloir critiquer mon père devant moi ? Il faut être sacrément con quand même. Il n’y a que moi qui peut dire du mal de mon père. Et je le dis haut et fort : il n’est qu’un lâche inconscient qui a abandonné son royaume au moment où il en avait le plus besoin. Il ne méritera jamais ce règne. Je le dis souvent, peut-être trop, mais c’est pour vous convaincre de me suivre évidemment. Finalement, je pose mon regard sur l’horizon. Tout ceci m’appartiendra, je vous l’assure. Je tuerai père s’il le faut. Il est trop vieux de toute façon … Un accident arrive si vite, si vous saviez.

Subtilement, mon regard se porta sur la gouttelette de sang qui venait de chuter dans l’eau au pied du poulain. Eau qu’il avait envoyé sur ma robe sans même se poser de question. Je ne dirais rien pour cette fois-ci. Ma morsure est suffisante je suppose. Ses oreilles se baissent, puis se relèvent. C’est bien, il n’a pas assez de corones pour me défier. Un jour peut-être qu’il le sera, mais ce jour-là je serais prête à l’accueillir je vous l’assure. Je suis déjà prête actuellement. Mais alors quand je serai grande, je ne vous dis même pas l’accueil qu’il recevra. Un discours. Encore un discours. Décidément, ce blond adore parler. A défauts d’avoir des attributs mâle, il a la parole facile. Ce serait bien pour mon royaume ça. Il pourrait convenir comme conseiller, ou troubadour. Oh ouais ! Je le vois tellement bien en troubadour ! Me chantant mes louanges pendant que je me goinfre devant lui et que je lui lance les restes, comme un roi à ses chiens. Un sourire moqueur naquit sur mes lèvres à cette pensée, que je l’enleva bien rapidement. Il se poserait des questions. Si je l’ai écouter ? Pas du tout. Je m’en fous pas mal de ce qu’il me raconte, il est complètement inintéressant selon moi. Oh je l’ai entendu, hein, mais je ne l’ai pas écouté. Là est toute la nuance. Finalement, je secoue la tête. Et m’approche tranquillement de lui. Là, dans un énième geste de provocation, je vins boire dans l’eau où son sang venait de couler. Je finis par relever la tête et lui jeter un jet d’eau avec ma bouche, en pleine tronche.

« Tu m’ennuies. » dis-je en soupirant. « Tu causes trop et surtout pour ne rien dire. Tes excuses sont acceptées, mais c’est pas pour autant que t’es digne de mon royaume. » prononçai-je, telle une reine des neiges.
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Final Act

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 157

SEXE DU CHEVAL : Entier

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Jeu 20 Déc 2018 - 4:39

Le regard qu'elle posa sur sa blessure et son sourire, n'avait rien de rassurant, son regard ressemblait à celui d'un prédateur en chasse de sa proie. En fait, tout ici lui rappelait cette journée passée aux cratères où il avait d'abord suivi en douce son Grand-père. Puis fuit les chacals, était-ce vraiment différent aujourd'hui? Hallelujah était-elle moins dangereuse que les chacals? Cyrius lui avait dit que lorsqu'il serait plus grand ils pourraient les affronter ensemble. Pourrait-il se défendre si sa Tante se fâchait réellement contre lui? Il était plus gros qu'elle cert, comme il était jadis plus gros que les canidés du cratères et malgré cela ils avaient du fuir. De là l'expression, ce n'est pas la grosseur qui compte... dans tous les contextes! Hallelujah avait quand même beaucoup plus d'expérience que lui dans la matière et Final avait une certaine peur que s'il arrivait quelque chose à la jeune jument par sa faute, le seul être sur cette terre à se soucier de lui, ne lui en veule.

 Tout ce cinéma avait été plutôt rigolo au début puis un peu triste, quand même, que sa Tatty préférée( oui oui préférée, car il en a pas d'autre) ne le reconnaisse pas. Il se dit qu'il avait bien joué le jeu et que malgré qu'il s'amusait bien après cette morsure il était peut-être temps de mettre fin à celle-ci, sa Tatty avait légèrement dépassée les limites en lui crachent au visage sa gorgée d'eau et final commençait un peu à se saouler de l'entendre prendre des airs supérieurs contre lui... Ils étaient, enfin il croyait être sur le même piédestal qu'elle, en tant que petit fils du dominant il avait plus de chance qu'une fille de devenir l'héritier des Trompeuses... Mais lui, ça ne l'intéressait pas, dans aucun cas il n'aurait voulu le rôle de son Papy et encor moins lui soutirer.

Le jeune entier du se retenir pour ne pas claquer des dents dans sa direction, elle aurait mérité une bonne remise en place, mais elle serait bien trop satisfaite s'il réagissait ainsi et pourrait montrer à son père comment son petit-fils était un petit con, fou-dangereux. Final rétrécis un peu plus la distance entre lui et Hallellujah prenant de bonne respiration pour garder son calme, il allait faire une chose stupide plus stupide que tout ce qu'il n'avait jamais fait dans sa vie et pourtant cette chose elle serait la plus satisfaisante à ses yeux Tatty Lujah n'allait pas apprécier, mais depuis ses six mois ceux où il avait été pourchassé par les chacals Final act n'avait-il pas rêvé d'observer les chacals dans leur habitat naturel? Il commencerait donc par cette bête sauvage ci. 

Le poulain vint déposé un baisé sur la joue osseuse de sa tante et chuchota en se retirant.

" Tu crois vraiment n'importe quoi Tatty"

Final se décala au plus vite pour éviter du moins les premiers coups. Son regard était moqueur et un énorme sourire était figé à ses lèvres pas un peu fier de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 109

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   Hier à 20:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Id genus mendacii cenas semper versatur aut in conventibus inter pares. Permanere autem in atmosphaera hauriunt tensio quaedam, quaedam est incredibilis hominis accentus. Non tantum volunt testimonia hæc est fiducia et distorta in generationem et generationem.

Mais qui est ce poulain, sincèrement ? Je ne le connais pas et pourtant il me sème le trouble. En réalité, j'ai l'impression de l'avoir déjà vu quelque part et en même temps, je crois que je ne le connais pas du tout. Il me gave et en même temps, je veux en savoir plus sur lui. J'ai envie de l'égorger et en même temps, j'ai envie de savoir pourquoi il a l'odeur des trompeurs sur son corps. Mais surtout, pourquoi a-t-il insulté mon père ? M'a ensuite complimenter derrière ? Pour enfin s'écarter de moi car je l'ai mordu ? Joue-t-il la comédie ? Me manipule-t-il ? S'amuse-t-il à jouer avec mes nerfs ? En réalité, parfois, j'ai l'impression qu'il est une véritable marionnette de ses émotions ... Et ensuite, il redevient ce poulain malléable. Si j'ai envie de le tuer ? Complètement. Si j'ai envie de connaître ses origines pour mieux les détruire ? Tellement. Si j'ai envie de l'égorger pour ensuite redéposer son corps loin des trompeuses ? Oh si vous saviez ... Le pire dans tout ça, c'est qu'il semble jouer une comédie ou un jeu que je n'arrive à comprendre. Ou peut-être est-il réellement con ? C'est une très bonne question mais je n'ai ni le temps, ni l'envie de le savoir. Ce que je veux savoir, c'est surtout ses envies, son ambition ... Ouais, savoir s'il serait capable de prendre mon trône. Car je ne suis pas bête, je sais parfaitement qu'en étant jument, et princesse, j'aurai moins facilement le trône qu'un mâle né du nouveau couple de mon Père.
Soudain le poulain osa. Il OSA déposer ses lèvres sur ma joue. Je fronce des naseaux, plaque brutalement mes oreilles dans ma crinière et le fixe dans les yeux. Il se prend pour qui celui-ci ? D'où se permettait-il de m'embrasser ? Je ne le connais pas et il me touche ainsi ? Puis brusquement, il prononça une phrase qui me cloua le bec. Taty ? TATY ? C'était ce foutu poulain qui m'avait piqué mon fruit à la Jungle des Singes ? C'était ce morpion qui avait fui brutalement ? C'était lui ?! Je reste complètement bloquée sur moi-même, le fixant dans les yeux et revoyant rapidement la scène dans ma tête. Je me revois galopant à tout va, avec un fruit dans la bouche et essayant d'esquiver les singes. Puis soudain, un poulain apparut, me bouscula et piqua mon fruit pour ensuite s'enfuir. Et ce poulain était devant moi, comme un truc sur la soupe. Et il osait me mentir ? Il osait se jouer de moi ? Non mais il veut sa mort celui-ci ! Il veut réellement que je le tue sur place. Heureusement pour lui, il s'est écarté assez rapidement. Enfin, de toute façon, j'étais trop bloquée dans mes pensées pour autre chose. Mais là, rapidement, mes pensées s'évacuèrent et ma haine revint aussi vite qu'elle avait disparu. Là, sans hésiter une seule seconde, je bondis en avant et mord la première partie du poulain qui me vint. Je ne savais pas laquelle, mais je savais que le sang était présent dans ma bouche. Je me recule assez vite pour éviter son coup et le fixe dans les yeux, l'antérieur grattant le sol et les oreilles plaquées dans les crins.

" D'où te permettais-tu de me mentir et d'en rire ? " hurlai-je pour tenter de me calmer. " Tu crois réellement que j'accepterai d'avoir un abruti comme toi en tant que neveu ? Tu te fous le sabot dans l'oeil. "

Finalement, je souffle un bon coup, lance un bon coup de cul pour me calmer. Je m'ébroue un instant et me recule. Qu'il dégage, je vous en supplie, qu'il dégage ou je le tue sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pantaloon ft. Hallelujah   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pantaloon ft. Hallelujah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Et le clairon sonna l'hallelujah. [pv Chase]
» HALLELUJAH, bamba
» LUCREZIA >= « It's a cold and it's a broken Hallelujah. »
» hallelujah (+) liuan ?
» In a breath Hallelujah is heard | PV : Robert Smith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES :: LES ROCHEUSES-
Sauter vers: