Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 de chaque mois.

Partagez | 
 

 Through the mid morning light

Aller en bas 
AuteurMessage
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 91

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Through the mid morning light   Sam 15 Sep 2018 - 12:00

Through the mid morning light
there's a burning in my heart

« Hey Papa ! Papa, Papa lève toi ! »

Je trépigne d'impatience sur le matelas de la chambre nuptiale. Mama est encore endormie et m'a demandé de la laisser se reposer après notre brève escapade dans les Braises Eternelles alors je m'acharne sur mon père. Pour moi, la journée commence tôt le matin et pas plus tard qu'aux aurores or il se trouve que les rayons du soleil commencent à poindre à travers les volets.

Je tire sur les crins de mon Papa et sautille à côté de lui pour le réveiller, rayonnante comme le jour. Mes yeux bleus brillent dans la pénombre et je tapote l'épaule de mon père d'un petit sabot insistant, pressée de partir explorer une journée de plus. Mon Papa est un gros dormeur et ses ronflements font trembler les murs alors je saute du lit quand il bouge une oreille, agile et craintive.

Le parquet craque sous mon poids et le bruit résonne dans toute la chambre tandis que je piétine au pied du lit, impatiente. Je n'ai pas beaucoup dormi mais ce n'est pas grave, je ferais la sieste plus tard dans la matinée. Mama est moi sommes rentrées tard hier soir et à présent je m'efforce de réveiller Papa bien trop tôt à son goût j'en suis certaine.

Je lui tire la queue avec prudence, craignant qu'il lâche une flatulence dans son sommeil avant de venir lui chatouiller le genou du bout des naseaux. Allez, debout ! Il est l'heure de partir à l'aventure ! Avec lui à mes côtés, j'ai l'impression d'être une princesse accompagnée de son preux chevalier blanc, je ne peux décidément pas y aller sans lui.

« Papa, Papa ♪, chantonné-je, enjouée. »

Réservé:
 


Dernière édition par Kokoï le Mar 9 Oct 2018 - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro

Kuro

ÂGE : 24
PUF : Daichi
MESSAGES : 419

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Dominant des Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Mer 26 Sep 2018 - 23:49

La Maison sommeillait du repos du juste comme tous les habitants en son sein. Une odeur agréable de poussière, de bois polis par le temps et des quelques fleurs au pied de la bâtisse flottaient dans les airs. Timidement, les rayons de l’astre solaire effleuraient les silhouettes endormis sur un lit de fortune, des arabesques de lumière bien accueillis par l’atmosphère qui se réchauffe agréablement. Les particules flottaient paresseusement dans les airs, jusqu’à qu’un feu follet bouleverse le calme de la Maisonnée, et le repos de deux âmes en particulier.

Exaspéré, un profond soupire soulève mes flancs alors que la voix de Kokoï vrille le silence de la pièce. Elle ne s’arrête jamais ? Personne m’avait prévenu que ses petites choses avait le triple de leur taille en énergie ! Je suis agréablement peloté contre ma compagne, et je sens comme une pointe d’injustice à l’idée de devoir m’arracher d’elle et surtout dire adieu à mon sommeil. Je dors peu mais quand je dors généralement je ne fais pas semblant alors pour en sortir c’est la croix et la bannière. Je finis par ronchonner tentant d’éloigner mon genou de ma chatouilleuse de fille en même temps que je me redresse lentement, les crins en bataille. Lentement, j’ouvre un œil puis l’autre quelque peu éblouis par l’aurore qui pointe le bout de son nez. Kokoï chantonnait joyeusement au milieu de la pièce, je ne peux décemment pas la laisser continuer sinon elle va finir par réveiller sa mère.

« Du calme p’tit feu follet sinon tu vas finir par réveiller ta mère, lui soufflais-je. C’est bon j’arrive. »

Un énième profond soupir et une tonne de courage, je m’arrache du couchage pour rejoindre le plancher. Un mouvement énergique, je secoue mon épaisse encolure avant de me diriger vers la porte alors que je pousse gentiment Kokoï vers cette dernière aussi, non sans l’embêter un peu en lui chatouillant la base de la queue sous mes naseaux. J’en ris en même temps que je descends tranquillement l’escalier qui grince comme un peu tout dans cette maison. Je finis par me diriger vers la cuisine pour fouiller dans les provisions. Je retourne une cagette, un autre sac, mais rien y fait tout est vide. Je bats des cils avant de prendre un air faussement dramatique.

« Drâme nous avons plus rien à nous mettre sous la dent Kokoï ! Il va falloir chercher quelques provisions au Verger, qu’en dis-tu ? C’est une mission parfaite pour toi et moi. »

J’esquisse un sourire à ma fille attendant tranquillement sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 91

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Mar 2 Oct 2018 - 11:29

Victoire ! Papa se lève comme le soleil en hiver, blanc et éclatant. Immédiatement je me tais mais je ne peux m'empêcher de sautiller sur place, empressée. Une nouvelle aventure commence ! Il prend tout son temps pour se lever et se permet de me pousser vers la porte quand c'est fait. Je lui lance un regard faussement courroucé par-dessus mon épaule et dévale les escaliers avec agilité pour fuir les chatouilles vengeresses qu'il me fait subir.

Un rire accompagne ma descente et je batifole au pied des escaliers en l'attendant avant de lui filer entre les jambes pour rejoindre la cuisine. J'attends patiemment qu'il prépare le petit déjeuner, les yeux rivés sur les placards encore un peu hauts pour moi. Je suis sûre que des merveilles s'y cachent et si on me laisse seule à la Maison, la première chose que je ferais c'est trouver le moyen de grimper sur le plan de travail pour en faire une visite approfondie... Mais chut, il ne faut pas le dire à Papa !

D'ailleurs il ressort la tête de notre garde-manger, bredouille et ma bouche se décroche tandis que l'annonce tombe. Nous sommes à sec. Je l'oeille, le regard critique et lui tourne un peu autour, un sourire hilare aux lèvres.

« Avoue que tu as tout mangé pendant qu'on dormait ! »

Je ris et fuis d'éventuelles représailles pour piétiner dans le hall d'entrée, un sac en toile de jute entre les dents. Je le lâche pour lancer, enjouée tandis que mes yeux pétillent.

« On va préparer un petit-déjeuner digne d'une reine pour Mama, hein Papa ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro

Kuro

ÂGE : 24
PUF : Daichi
MESSAGES : 419

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Dominant des Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Dim 2 Déc 2018 - 12:36

La pénombre enveloppait encore les lieux calmes, dans le placard une simple carotte rabougri c’était présenté lors de l’appel affamé des deux protagonistes. Son courage était à féliciter mais elle ne pourra pas donner pitance à toute la maisonnée et remplir tous ses ventres affamés. Le dominant soignait le stock de la maisonnée, attentionnée au bien être des autres même si ces derniers n’en savent rien. Un travail d’ombre pour un personnage au couleur de la lumière qui faisait cruellement défaut à sa réputation et le blessait souvent par un manque de reconnaissance de leur pars, ces derniers préféraient un personnage tel que sa compagne.

Mes pensées sont comme absorbés par le fond abyssal du placard immensément vide. Un profond soupir cingle le silence lorsque je me détourne pour poser mon attention sur le joyaux à mes côtés. Il me faut peu pour chasser ma mine renfrogner et éclater d’un rire sonore en voyant la mâchoire de Kokoï se décrocher. Elle est terriblement expressive. Je grave son expression dans mon esprit jusqu’à que son espièglerie enfantine refait surface. J’ai oublié ô combien les enfants n’ont aucuns filtres et ont tendances à dire ce qui leur passe par la tête.

Je lui lance un regard faussement hautain digne d’un roi : comment peut-elle croire ça de moi ? Lentement, je détourne mon visage pour lui lancer cette fois un regard féroce.

« Attention au fausse accusation jeune fille ! » J’esquisse un sourire en la rejoignant à l’entrée. « C’est une très bonne idée, mais il va falloir se presser si nous voulons la surprendre. »

J’attrape la toile à terre pour emprunter la porte d’entrée, mon visage frappé par l’air frais du matin alors que ma respiration libère quelques volutes de fumée. Le froid devient de plus en plus présent chaque jour. Je lance un regard bienveillant à ma fille avant de prendre le sentier qui mène au Verger. Nous tardons pas à nous élancer plus rapidement, pour le plaisir d’éveiller les muscles groggy et faire quelque peu trembler la terre surtout sous mes sabots.

Bientôt, le Verger est en vu, véritable écrin de miles délices. Plusieurs branches ploient sous le lourd poids des fruits et cette vision rappelle au bon souvenir de ma faim. Je dépose le sac à mes sabots.

« Bon, tu te rappelles des règles princesse ? Les fruits doivent être mûrs, éviter ceux tomber au sol sauf pour les noix ou si tu souhaites les manger dans l’immédiat et le plus important éviter les fruits pourris sinon ils risquent de contaminer tous les autres. Si tu ne sais pas, n'hésite pas à me demander. »

J’avoue j’ai une pensée pour une certaine personne en prononçant ces mots, mais je n’en dis pas plus car aujourd’hui c’est une journée entre père et fille, un point c’est tout. J’observe, ce petit être faisant écho au miens car elle est une de mes moitiés, comment rejeter son propre sang ? Maintenant que je suis père, la colère bouillonne que plus férocement dans mes veines envers ce géniteur abjecte, même si la présence de Kokoï adoucit cette soif car elle focalise toute mon attention et emplis nos vies d’une énergie formidable. Elle est mon salut et je donnerais ma vie pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 91

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Dim 2 Déc 2018 - 23:03

Je ris malgré le sac en toile qui encombre mon hilarité (j’ai attrapé un bout pour ne pas laisser mon père porter tout) et j’ai bien envie de lui répondre qu’on est innocent jusqu’à preuve du contraire mais quelque chose me dit que même avec des preuves je ne cafterais pas. A la place je m’élance sur le sentier à ses côtés, enjouée et la tête bien levée pour voir où je vais bien que mes courtes enjambées ne fassent pas le poids face à elle de Papa. Le sol tremble sous ses pas et moi c’est l’air frais du matin qui me fait frissonner lorsque nous rejoignons enfin le Verger Tentateur.

Je fais face à Papa et l’écoute attentivement, hochant la tête au bon moment et lui adressant un dernier sourire avant de filer vers un pommier, prête à faire un paquet d’allers retours. Il y a une branche assez basse pour moi que je la dégarnis rapidement et efficacement avant de passer aux mûres à côté mais je ne les mets pas dans le sac tout de suite pour qu’elles ne soient pas écrasées. Je les empile dans un tas ordonné avant d’aller vers les framboisiers où je répète l’opération.

(Bon j’avoue, je me suis aussi gavée pendant que je le pouvais, c’était l’occasion!) Je pars ensuite vers un nouvel arbre à soulager du poids de quelques fruits trop murs mais celui-là est trop haut pour moi. Un peu boudeuse je tente de donner des ruades dans le tronc pour le secouer et faire tomber des poires juteuses, sans succès. Je finis par me résigner et cherche Papa des yeux et de quelques pas avant de l’appeler joyeusement.

« J’ai un arbre qui fait de la résistance viens m’aider s’il te plait ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro

Kuro

ÂGE : 24
PUF : Daichi
MESSAGES : 419

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Dominant des Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Mer 5 Déc 2018 - 0:47

Le Verger Tentateur baignait encore dans les lueurs d’un aurore paresseux, l’endroit désert et calme proposait un instant propice à la méditation, pour peu qu’un étranger cherche le repos. Si les couleurs vibraient chaque jour de l’année, les nombreuses odeurs qu’offrait les lieux n’étaient pas sans reste. La terre humide se mélangeait à la végétation, ils étaient pictés par des notes sucrées des pommes, mirabelles … etc. De quoi s’enivrer jusqu’à son saoule.

Telle une petite tornade, Kokoï file entre les allées du verger après mes brèves explications. J’attends de voir où elle décide de s’arrêter, sait-on jamais avant de m’afférer à mon tour, du moins sans avoir engloutis quelques fruits avant. Consciencieux, je m’astique une pomme en même temps que je me remémore le jour où j’ai rencontré Ecalipse ici même. Une rencontre qui s’est soldé amicalement et un deal, c’était un peu comme embrasser le diable ce jour-là. Je me demande bien ce qu’elle est devenu depuis ?

Je secoue mon épaisse encolure enfouissant mon visage sous le rideaux qu’offre mes crins alors que je pille sans vergogne un arbuste qui offre des groseilles, petit plaisir à la légère note acidulé don je raffole. Je ramène quelques fruits jusqu’au sac de provision avant que ma fille m’interpelle. Mes oreilles se pointent vers elle avant de lui venir en aide non sans rouler un peu des mécaniques.

« Votre preux chevalier est là n’ayez crainte ! »

L’arbre est quelque peu ridicule comparé à moi mais je n’en dis rien, je profite de pouvoir faire ce genre de chose avant qu’elle ne grandisse trop vite et trouve cela trop ringard. Je passe mon encolure au-dessus de la branche pour ainsi exercer mon poids dessus et la faire ployer sans la briser laissant ainsi Kokoï tout le loisir de dépouiller ce dernier de ces fruits. Je l’observe avec tendresse et m’égare dans mes pensées. C’est vrais que je laisse quelque peu l’éducation à Fifa, pendant ce temps j’inculque à notre fille nos valeurs, la manière de prendre soins de ce territoire ou d’y veiller, c’est pour cela que je lui offre quelques missions, je ne suis pas là pour la rabroué bien que je n’y manque pas quand il le faut mais je la rends autonome que ce soit par le jeu ou des gestes comme le fait de préparer un petit déjeuner à Fifa. Tout est bon pour apprendre.

Une fois finis, j’attrape une poire un peu plus haute pour la manger avant de me saisir du sac pour aller vers un autre arbre où je dépose notre butin précieusement entassé dans la toile aux pieds de ce dernier. J’esquisse un sourire avant de souffler tendrement.

« Nous n’avons même pas eu le temps de papoter un peu ce matin, comment vas-tu princesse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 91

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Mar 11 Déc 2018 - 9:44

Je ris joyeusement en voyant arriver mon père. Il vient à ma rescousse et je sais qu’il viendra toujours quand j’aurais besoin de lui. Et même si je n’ai pas besoin de lui il sera là, car c’est mon Papa. De toute façon mon Papa c’est le plus fort, il fait quatre, non six, non dix fois ma taille et mon poids ! Et il est grand et beau et fort et je crois que je l’ai déjà dit… C’est mon Papa !

Je récolte rapidement tous les fruits qu’il a mis à ma hauteur et vais les ajouter à notre belle réserve qui se reconstitue lentement. Papa tire le sac en toile un peu plus loin et j’ajoute les petits fruits par-dessus les gros pour qu’ils ne soient pas écrasés avant de m’arrêter, bien campée sur mes pieds. Je n’en ai peut-être pas l’air mais je suis une vraie princesse, je sais me tenir quand il le faut !

Quand je ne suis pas sage je ne me fais pas prendre mais ça il ne faut pas le dire. Et puis, il y a les jours où il ne faut ni être sage ni faire de bêtises, comme ceux là et c’est mes préférés. Ce n’est pas que les autres jours on m’en demande trop, car Mama m’a juste donné une bonne éducation et j’applique les règles de politesse que je connais et le reste du temps je ne fais jamais de grosse bêtise.

Avec Papa j’ai l’impression que tout est permis, parce qu’on est tous les deux et que je n’ai pas besoin d’être trop bien élevée. Je sais que pour Mama aussi c’est comme ça car on est juste entre nous et il n’y a personne pour nous juger. C’est juste que Mama aime bien être entourée et du coup on est pas toujours juste entre nous. Mais je m’égare et je me fais un plaisir à répondre à la question de Papa, un grand sourire aux lèvres et mes yeux bleus pétillant.

« Ça va ! Avec Mama on a visité les Terres Secrètes mais il ne fait pas très beau là-bas et après on a fait un tour dans les Braises Eternelles, là-bas par contre c’est très beau ! »

Je sais qu’on a pas la plus belle météo sur les Terres Orphelines non plus mais ce n’est pas pareil. Je n’aime vraiment pas les Terres Secrètes et ce n’est pas seulement parce que j’ai fait peur à Mama en m’éloignant. J’ai envie de visiter les Terres Trompeuses, Mémé les aimait bien celles là ! Mon regard se voile quand je pense à ma Mémé et je baisse la tête, un peu triste.

« Mais Mémé me manque… on pourra aller voir Mamie bientôt ? Elle me manque aussi. »

Mais Mamie n’est pas encore partie et je veux passer du temps avec elle aussi. Pendant que je le peux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro

Kuro

ÂGE : 24
PUF : Daichi
MESSAGES : 419

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Dominant des Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Dim 6 Jan 2019 - 22:56

L’odeur agréable qui flottait dans les airs est toujours délectable, c’était assurément la Terre préféré de l’Etalon blanc. Un Eldorado perdu au milieu des entrailles des Terres Orphelines. Cette dernière est restée sauvage et seul les connaisseurs peuvent en apprécier la beauté sauvage qui s’en dégage.

J’inspire profondément pour remplir mes poumons de cette odeur matinale et revigorante. Un instant je ferme mes paupières un léger sourire au coin, avant de battre des cils pour reposer mon attention sur ma fille. Miroitant, ses deux joyaux bleu pétillent de toute la vie qu’on peut avoir à cette âge, le portrait craché de sa maman ! Elle parle des Terres Secrètes, une légère moue me tire les naseaux car je n’en retiens pas un très bon souvenirs. Je m’étais évanouis au milieu de la plaine à cause des herbes, la seule chose de positive est que j’ai pu rencontrer Cyrius jusqu’à que Aléas s’invite à la fête aussi ! Définitivement, je ne suis pas un sympathisant de ce territoire et je glousse quand Koikoï en vient à la même conclusion. Tu es bien la fille de ton père, c’est bien ma puce ! Je finis par ronchonner dans ma barbe.

« Ce n’est pas très prudent aux Braises … »

Je ne rajoute rien de plus sinon Fifa va me tirer les oreilles à nouveau, car si je m’écoutais je la surprotégerai … Comment ne pas être protecteur devant ce petit bout de pouliche ? Rien que de l’imaginer en  danger j’ai les poils du dos qui s’hérisses ! Brrr … Un frisson désagréable secoue mes épaules avant que je remarque le voile sombre qui se glisse sur le visage de Kokoï. Je pointe mes oreilles jusqu’à les faire doucement tomber sur les côtés à sa petite voix. Deux pas, je suis à ses côtés alors que je souffle un air chaud entre ses oreilles effleurant sa nuque sous mon museau.

« Je sais ma puce … Bien entendu, elle ne doit pas être très loin car j’ai entendu dire qu’elle souhaite à nouveau s’installer ici pour être avec nous. »

J’esquisse un sourire encourageant avant de déposer un baiser entre ses crins fous d’enfant. Je finis par doucement la bousculer tout en m’emparant du sac pour m’enfuir dans un rire le regard espiègle. Je trottine un bref instant avant de me figer le port de tête haut, le regard pétillant.

« UNE CHLAQUE DE BOUCHE ! »  Braillais-je entre le tissus du sac. Je m’y élance avant d’attendre Kokoï au milieu de notre prochain méfait. « Tu te rappelles de comment faire ? » J’esquisse un sourire espiègle avant de gratter la boue. « Premièrement, tu remues le tout pour avoir un mélange onctueux puis tu fais un ou deux tours pour voir si aucune vilaine pierre s’y cache et enfin … »

Je plis les genoux jusqu’à m’allonger dans un splouch appréciateur, voilà une boue qui colle merveilleusement ! J’observe Kokoï faire avant de basculer sur le flanc et m’y rouler allègrement dans un râle appréciateur. Mon manteau blanc s’était voilé d’un brun sombre et je finis par me redresser en ‘vache’.

« Rien de mieux qu’un bain de boue je te le dis, même si je sens que ta mère va m’houspiller de te ramener toute crotter » Je pince mes lèvres pour éviter de sourire avant d’hausser les épauler. « On ira se débarbouiller dans la mare, le sac est de toute manière plein on va pouvoir rentrer après. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 91

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Dim 13 Jan 2019 - 11:52

Papa s’approche de moi et l’air chaud qu’il souffle entre mes oreilles chasse mes vilaines pensées pour me baigner dans sa chaleur. Il me rassure quand bien-même mes chagrins ne s’en vont pas si facilement et restent là, quelque part dans mon cœur, prêts à ressurgir quand un souvenir génère le manque. Car ma Mémé me manque.

La promesse de revoir Mamie fait naître un sourire sur mes lèvres et je lève mes yeux bleus pour croiser le regard sombre de mon père, rassurée. Son baiser chatouille et je me tortille pour lui échapper tandis qu’il me bouscule. A moi, un rire faible mais bien présent m’échappe. Ça va mieux maintenant !

Il s’empare du sac et file avec tandis que je poursuis dans un cri de guerre joyeux, tout malheur oublié. Je manque de lui rentrer dedans quand il se fige en catastrophe et baisse les yeux sur la flaque de boue qui l’a ainsi arrêté. Un lent sourire grappille mes lèvres et soulève les traits de mon visage. Les bains de boue, il n’y a que ça de vrai !

Je m’empresse d’imiter Papa, en remuant ma partie de la flaque et en tournant quelques secondes sur moi-même pour m’assurer que le terrain est sans danger avant de m’y effondrer dans un rire plus puissant que le précédent. Il ne me faut pas longtemps pour uniformiser la couleur de ma robe et je plonge les naseaux dans la boue pour arroser mon père.

… Quoi ? Il avait encore quelques traces de blanc ! Je ferme les yeux et pousse un profond soupir pour profiter de ce moment particulier avec Papa. Je voudrais que ce soit toujours comme ça ! Je suis sûre que Mama aussi, elle aimerait prendre des bains de boue avec nous alors je le dis à Papa avec un clin d’oeil complice.

« Tu parles, elle serait la première à se rouler dedans… et après elle nous pousserait dans la mare ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cupidon

Cupidon

ÂGE : 13
PUF : HW
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : //

MessageSujet: Re: Through the mid morning light   Ven 8 Fév 2019 - 10:50


CUPIDON
Saint-Valentin

Votre coeur se serre et vous fermez les yeux sous le coup de la douleur. Quand vous les rouvrez, quelque chose a changé... Serait-ce... votre corps ? Non ! Justement, ce n'est pas le vôtre. Vous ne savez pas comment, ni pourquoi, mais vous vous retrouvez soudain dans le corps de votre interlocuteur. Que faîtes vous ?

Kuro prend l'apparence de Shiro dans ce RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Through the mid morning light   

Revenir en haut Aller en bas
 
Through the mid morning light
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keep my glass full until morning light ϟ Victory E. Willard
» the light of aerendil
» Lucky Light
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Good Morning, Good morning we talked the whole night through

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORPHELINES :: LE VERGER TENTATEUR-
Sauter vers: