Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 dead leaf

Aller en bas 
AuteurMessage
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: dead leaf   Ven 3 Aoû 2018 - 21:51

Cerceï était arrivée ici complètement pas hasard, et je peux vous assurer qu'elle le regrettait. C'était froid et sombre ici, rien de chaleureux. Mais c'est normal non ? C'est un cimetière après tout. La jeunette traînait des pieds, observant les noms présents sur les tombes, transpercée par des frissons froids et inquiétants. Tout ceci lui rappelait sa défunte mère, et elle avait du mal à rester calme au milieu de toutes ces âmes mortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Mar 7 Aoû 2018 - 12:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore Opéra n’aimait ni ne détestait l’endroit. Il y régnait une pénombre qui dégageait une certaine beauté, une fraîcheur dans laquelle il trouvait un peu de chaleur. Le jeune mâle était ainsi. Il trouvait toujours ce qui allait là où le monde croyait que ça n’allait pas.

Néanmoins, ce n’était pas pour ça, qu’il était là.

Le rouquin réfléchissait beaucoup à sa lignée. Beaucoup trop au goût de ses parents, il en était certain. Son père ne parlait jamais de sa famille. Il s’en était détaché pour quelque désaccord et ne voulait plus avoir affaire à eux. C’était ce qu’il disait, mais Aurore ne le croyait qu’à demi. Il connaissait assez son père pour savoir qu’il n’était pas du genre à exprimer ses véritables sentiments. Cependant, il le respectait trop pour lui tirer les vers du nez et prenait donc les initiatives tout seul.

Opéra s’arrêta près d’une tombe. Le nom ne lui disait rien, comme tous les autres avant celui-ci. Il cherchait sans savoir ce qu’il devait trouver. Sa quête était, malheureusement, perdue d’avance. Il n’avait même aucune assurance que ses ancêtres soient enterrés ici. Abandonner lui faisait mal, mais il devait se rendre à l’évidence : il n’y arriverait jamais seul. En vérité, il avait croisé plusieurs tombes de sa lignée, mais ça, il ne le saurait jamais.

Dépité, le jeune mâle baissa la tête et souffla très fort. Il aurait presque pu se mettre à bouder.


Dernière édition par Aurore Opéra le Mer 8 Aoû 2018 - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Mar 7 Aoû 2018 - 12:33

Cerceï entendit d'abord des bruits de pas, et elle se dit qu'elle s'imaginait des choses, qu'il n'y avait rien qu'elle dans ce maudit cimetière, qu'il ne pouvait rien lui arri.. Elle sursauta, un soupire, elle avait entendu un soupir ! Elle leva la tête, observa les alentours, tendue, prête à fuir, qu'est-ce qu'elle aimait pas les cimetières.. Peut-être était-ce les sbires de son prétendant, et elle ne voulait pas qu'ils la rattrapent, ils ne pouvaient pas, elle ne voulait pas retourner auprès de lui..

Elle se mit à accélérer, mais dans sa précipitation, elle précipita quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Elle ne regardait pas où elle allait et c'était inévitable. Elle sursauta de nouveau et elle recula, les oreilles pointées en arrières. Elle se rendit compte que ce n'était qu'un congénère qui semblait avoir son âge en plus. Ses oreilles se redressèrent tandis qu'elle l'observa avant de bafouiller.

- Je suis désolée, je ne voulais pas.. Je n'ai pas fait attention.. lui dit-elle, mortifiée et un peu gênée. Ce n'était pas volontaire..

Depuis ce qui lui était arrivé, elle se méfiait des étalons, de peur qu'ils soient avec celui auquel elle était promise. Et elle avait encore plus de mal à rester calme en leur présence. C'était peut-être dans ces situations qu'elle n'était plus courageuse, et que son caractère de guerrière s'effaçait pour laisser place à une jeune jument affolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Mar 7 Aoû 2018 - 15:18


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore boudait moins souvent. Il avait cru cette habitude bien ancrée en lui. Il en avait fait un art dont il était le maître. Il savait de combien de centimètres lever le nez, combien de temps fermer les yeux. Même le mouvement de ses lèvres était calculé. Il lui arrivait de sangloter, de laisser l’eau embuer ses yeux sans pleurer tout à fait. Il savait ce qu’il faisait. Il savait aussi ce que cela faisait et à qui. Son père craquait toujours. Sa mère résistait. Sa sœur en profitait pour le manipuler. C’était ainsi que les choses étaient.

Sauf que le roux ne boudait plus. Ou moins souvent en tout cas. Plus il grandissait, plus il trouvait en lui des choses qu’il voyait jusque là chez son père. Ce regard torturé qu’il avait au lieu de bouder. Cet air abattu quand sa sœur le menait en bateau. Ça ne lui dérangeait pas de lui ressembler sur certains points, mais il espérait ne pas devenir aussi mou. Il aimait son père, mais il devait bien l’avouer : Ungo était une victime que le monde entier torturait. Lui-même ne s’en était pas privé. Maintenant, c’était à lui de ne pas se laisser marcher sur les p-…

Quelque chose lui rentra dedans. Opéra pivota sur ses talons, les oreilles légèrement baissées. Il se demanda comment il faisait pour que tout le monde s’amuse à le percuter et découvrit une jeune jument. La robe claire, légèrement pie, les crins noirs de jais. Une belle dame, assurément. Mais ce qui fascina le jeune étalon était ses yeux. L’un bleu, l’autre bleu et marron à la fois. Il se souvenait de ces yeux, pas exactement ces yeux-là, mais le même regard qui se posait sur lui et s’effrayait. Nokhömi avait eu peur de lui.

À nouveau, la jument avait peur de lui. C’est ce qu’il crut comprendre, en tout cas, dans son air paniqué. Faisait-il si peur ? Il s’était senti prêt à prouver à son amie pie qu’elle n’avait pas à avoir peur de lui. Cette pie-là le faisait douter. Avait-il une tare ? Un regard ? Quelque chose dont sa sœur ne lui aurait pas parlé, un truc que ses parents lui avaient caché ? Il n’y croyait pas. Son père était incapable de lui cacher quoi que ce soit.

Ce n’est pas grave, souffla-t-il de sa voix douce. Il détourna le regard, attristé par la peur qu’il lisait dans le sien et recula de plusieurs pas, pour laisser de l’air à la jeune jument. Ce sont des choses qui arrivent, ce n’est rien. Je n’ai pas eu mal.

Comme toujours, Aurore Opéra ne pouvait s’empêcher de regarder son interlocuteur. Il essayait de se forcer à ne pas le faire, à ne pas fixer les gens de ses yeux noirs. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il aimait les expressions des visages, les pensées au fond des yeux, les mots sur les lèvres. Il les aimait vraiment. Sauf quand les autres s’effrayaient de lui.

Et vous ? (Sa voix grinça sur une véritable inquiétude et, toujours, cette pointe de tristesse que l’on retrouvait dans ses yeux noirs.) Vous ne vous êtes pas fait mal ?


Dernière édition par Aurore Opéra le Mer 8 Aoû 2018 - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Mar 7 Aoû 2018 - 21:57

Les oreilles de la pie s'agitèrent légèrement pendant qu'elle gardait les yeux obstinément orientés vers le sol. Puis finalement, elle leva la tête vers l'étalon, une oreille en avant et une oreille en arrière, terriblement gênée de l'avoir bousculée en ne faisant pas attention. Tout ça parce qu'elle fuyait. Devrait-elle fuir toute sa vie ? Il la ramena à la réalité en lui parlant. Elle releva son regard vers lui pour venir le plonger dans le sien, les oreilles pointées en avant.

- Non, non, tout va bien, dit-elle, très embarrassée. C'est de ma faute, je croyais que vous étiez quelqu'un d'autre.. Mais je me rends compte du contraire. Je suis terriblement gênée si vous saviez.. murmura-t-elle en lui offrant un petit sourire.

Finalement, elle reprit son attitude naturellement, la tête fièrement dressée, et la noblesse dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Mer 8 Aoû 2018 - 23:26


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore inspecta la jument sans tout à fait comprendre la gêne que son regard pouvait causer ou non. Il cherchait sur ses jambes, son poitrail, n’importe où sur son corps, une trace de blessure quelconque. Une certaine appréhension au cœur, il chercha encore. Il ne se sentait pas véritablement responsable de ce qui venait d’arriver, mais il n’aimait pas voir le monde blessé. Heureusement, l’inconnue semblait indemne, à part cette lueur paniquée dans son regard. Mais contre cela, que pouvait-il faire ? Absolument rien.

Je suis soulagé. J’ai eu peur que vous vous soyez fait mal.

Par peur, il entendait une véritable peur qui lui broyait le cœur et le laissait suffoquer. Le mâle était encore jeune et il paniquait facilement face à la douleur des autres, incapable de garder son sang froid et d’être d’une quelconque aide durant ces moments-là. Un jour, peut-être, saura-t-il calmer ses craintes, réfléchir et trouver le meilleur moyen de soigner les blessés. Pour l’instant, il paniquait.

Oublions tout ça, ce n’était vraiment rien, conseilla-t-il avec un sourire. Je m’appelle Aurore Opéra et vous ?

Le rouquin reporta son regard sur la jument. Elle ne devait pas être beaucoup plus vieille que lui, peut-être pas du tout. D’où lui venait cette habitude de vouvoyer le monde ? Il n’avait pas besoin de se poser la question bien longtemps. Ses parents n’avaient jamais abandonné le vouvoiement. Aurore avait été sauvé de peu : ils ne le vouvoyaient pas lui, seulement entre eux. Encore heureux.

Quelqu’un d’autre… (En se remémorant les paroles de la jument, le jeune étalon percutait un détail étrange.) Et vous vouliez lui foncer dessus ? (Opéra secoua la tête, regrettant bien vite ses mots.) Pardon, oubliez ceci. Ça ne me regarde pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Jeu 9 Aoû 2018 - 10:50

Alors finalement, un peu rassurée qu'il ne le prenne pas mal, elle inclina respectueusement la tête en guise de salut, et un petit sourire décora ses lèvres roses. Aurore Opéra. Elle se souviendrait de ce nom.

- Je m'appelle Cerceï, lui apprit-elle en affichant un sourire un peu plus grand.

Elle ne remarqua qu'à ce moment précis qu'il était aussi jeune qu'elle et qu'il ne pouvait donc pas être un des hommes de main de son promis. Elle lâcha un petit soupire de soulagement et ses oreilles s'agitèrent légèrement. Finalement, elle l'invita à prendre tranquillement le pas, les oreilles pointées en avant.

- Non, je voulais m'échapper, mais je ne vous ait pas vu, s'excusa-t-elle en se mordillant l'intérieur de la joue. Ce n'est pas grave, le rassura-t-elle quand il s'excusa. En fait je fuis quelqu'un, c'est pour ça que j'ai atterrit ici. C'est un dominant auquel je suis promise, mais comment dire.. Je préfère garder ma liberté, sauf que je m'en suis attirée les foudres et qu'il me cherche partout à l'heure qu'il est.. lui dit-elle en levant les yeux au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Ven 10 Aoû 2018 - 10:20


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C’est très joli.

Aurore Opéra lui rendit son sourire et accepta son invitation sans un mot. Il prit le pas, évitant soigneusement les tombes sur son passage. Il jetait, de temps à autres, quelques coups d’œil sur les noms gravés dans la pierre, mais il n’en trouva aucun qui attire son attention. Devrait-il rester dans l’ignorance jusqu’à la fin ? Son père avait beau lui dire que ça n’avait pas d’importance, il n’arrivait pas à se faire à l’idée d’avoir une famille qu’il ne connaissait pas.

Vous échapper ? chuchota-t-il, comme si le simple fait de le dire amènerait le mauvais sort sur la jument.

Le rouquin reporta son attention sur elle. Si jeune et déjà confrontée à une peur comme il n’en connaîtrait sans doute jamais. Il avait longtemps cru qu’il voulait fuir ses parents et leur amour étouffant, sa sœur et cette façon qu’elle avait de le coller. Pourtant, il finissait toujours par revenir en courant. Il cherchait sans cesse à les retrouver, comme un point auquel il pouvait retourner pour souffler. Cerceï n’avait pas cela et il s’en attrista.

Promise ?

Le concept échappait au jeune mâle qui ne comprenait pas tellement ce que l’on attendait de Cerceï. Sa jeunesse le gardait encore naïf et innocent, loin du mal que faisait le monde aux gens. Trop de gentillesse dans son enfance, trop d’amour, peut-être. Aurore Opéra avait grandi aussi doux qu’un agneau et s’offusquait facilement de ce que d’autres étaient capables de faire. Ses parents lui avaient parlé du mal que l’on faisait parfois, mais il n’en prenait réellement conscience que face aux faits.

Ne vous inquiétez pas, Cerceï. Ici, personne ne vous prendra votre liberté. (Profondément naïf, il en était convaincu.) Nous vous protégerons de ce dominant, il ne vous touchera plus.

Qui était ce nous ? Lui-même n’était pas encore assez vieux pour protéger qui que ce fut. Ses muscles n’avaient pas fini de se développer. Ce n’était pourtant pas l’envie qui lui manquait et Aurore ne mentait pas : il ferait ce qu’il pouvait pour la protéger, même s’il s’agissait d’une inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Ven 10 Aoû 2018 - 23:04

- Merci ! lui dit-elle en inclinant la tête, un petit sourire aux lèvres. Le votre est bien beau aussi.

Elle observa quelques tombes, regardant les prénoms présents sur celles-ci, un peu triste de voir tout ces morts enterrés ici. Ça lui faisait un peu mal, sa mère aurait pu être mise ici, au lieu d'être sur le haut de sa colline. Elle secoua la tête pour chasser ces sombres pensées et elle écouta le chuchotement de l'entier.

- Je n'ai pas voulu être sienne, je voulais être libre, sans n'en avoir que faire de mes actions, lui dit-elle en haussant les épaules. Oui mon père m'a entre guillemet vendue à ce dominant pour lui assurer un futur convenable, sans penser à moi et à mes sentiments... souffla-t-elle avant de lâcher un profond soupire. Finalement, elle finit par lâcher le mot qui l'avait tant dégoûté de la vie qui l'attendait. Il voulait coucher avec moi, le plus vite possible, sauf que je n'ai pas voulu et.. et...

Elle baissa les yeux et sa queue fouetta l'air tandis qu'elle continuait à marcher, encore plus tendue qu'auparavant. Et les mots d'Aurore Opéra la rassurèrent et lui tirèrent un petit sourire. Elle inclina la tête pour le remercier, même si comme d'habitude, elle se sentait plus seule que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Dim 12 Aoû 2018 - 9:50


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore Opéra se forçait à ne pas trop fixer Cerceï. Il aimait ses yeux peu communs, mais il comprenait peu à peu quel mal pouvait faire un regard appuyé. Ce n’était pas son but, aussi prenait-il soin de ne lui jeter que quelques œillades et concentrait-il le reste de son attention sur les tombes. Plus il écoutait la pie, plus il sentait une distance se creuser entre son père et lui. Le jeune mâle avait cru percevoir un profond égoïsme chez ce père qui ne voulait pas parler de sa famille, mais il se demandait soudain s’il n’essayait pas de lui cacher un profond traumatisme. Après tout, Ungo était si fragile que cela ne l’étonnerait pas. Mais à quel point avait-il été traumatisé par une affaire familiale ? Après ce que l’on avait fait à Cerceï, elle continuait de parler de « mon père », mais Aurore n’avait jamais entendu ni père ni mère dans la bouche d’Ungo. En vérité, le jeune étalon ne savait même pas que son père avait une sœur jumelle.

Vous n’êtes à personne. Vous êtes libre. Ne laissez personne vous dire le contraire.

Le rouquin pinça les naseaux, mécontent d’entendre ce que certains étaient capables de faire. Aurore prenait peu à peu conscience de la chance qu’il avait. Ses parents étaient gentils et l’aimaient. Tout le monde ne vivait pas comme lui. Il jeta un coup d’œil triste sur la jument pie. Elle avait été obligée de fuir et se retrouvait sans plus personne. Si Opéra aimait dire à sa sœur qu’il ne l’aimait pas et qu’il vivrait mieux sans elle, ils savaient tous les deux que c’était faux. Pour lui, la famille était un pilier essentiel à sa vie. Sans famille, il serait totalement perdu.

Aurore Opéra ouvrit de grands yeux et sentit ses joues chauffer de honte et de colère. Il saisissait progressivement cette peur qu’il avait vue dans le regard de Cerceï et dans celui de Nokhömi. Et si cette dernière s’était effrayée de lui parce qu’il était mâle et que d’autres mâles étaient capables de ce genre de choses ? Bien sûr, Opéra restait incapable de faire cela mais, à l’époque, Nokhömi ne le savait pas.

C’est… C’est… (Aurore n’avait pas de mots pour qualifier un comportement pareil.) Je suis désolé, Cerceï.

Le rouquin s’excusait au nom de ceux qu’il représentait, de ces mâles qui crachaient sur le monde au lieu de l’aimer comme il se devait. Il ne comprendrait sans doute jamais ce qui les motivait à agir ainsi.

Vous avez bien fait de vous échapper. Personne ne devrait dicter votre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Mar 14 Aoû 2018 - 15:00

La jument pie, elle, cherchait son regard, elle avait besoin d'être rassurée, et il lui semblait qu'il tenait parfaitement ce rôle. Un sourire timide vint prendre possession des ses lèvres bicolores tandis qu'elle observait quelques tombes. Un regard ne lui faisait jamais de mal, à part de ceux dont elle ne voulait pas la présence à ses côtés. Un petit côté princesse très certainement.

- Le problème arrive à ce point précis. En m'échappant, il a envoyé des étalons à ma recherche, et je ne saurais dire si j'ai réussis à les semer ou non. Vivre dans la peur de devoir retourner avec lui tout le temps n'est pas agréable. Et si il arrive à me retrouver, ce ne sera pas la mort qui m'attendra, ce sera bien pire, et je ne veux plus revivre cet enfer, je..

Elle sentait les larmes lui monter aux yeux tant elle était sous pression. Elle commençait même à trembler rien qu'en imaginant ce qu'il lui ferait. Elle avait peut-être besoin d'une présence protectrice à ses côtés, et elle devait en trouver une, ou sa vie ne serait sans cesse en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Mar 14 Aoû 2018 - 18:47


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore Opéra était bien mal. Au fond de lui se battait un feu étrange, un tumulte incroyable qui le laissait pensif. Il voulait de tout son cœur rassurer la jeune jument, lui dire que tout irait bien, que plus aucun mal ne lui serait fait. Il le pensait sincèrement ! Son problème ne venait donc pas d’un quelconque mensonge. Ce qui le dérangeait, c’était qu’il ne savait pas s’y prendre. Il ne faisait que baragouiner de bons mots, mais il savait que ce n’était pas suffisant. Que pouvait-il faire d’autre ? Il n’en avait pas la moindre idée.

Vous avez réussi, affirma-t-il, puis il se retourna, gonfla le poitrail et scruta l’horizon. Il n’y avait pas âme qui vive entre les tombes. Il n’y a personne, ils sont partis. Vous ne retournerez pas avec lui.

Le rouquin reprit sa place à côté de la jument et l’observa longuement, loin de lui ses résolutions passées. Il plongea dans son iris clair et y découvrit une tristesse immense. Le ciel se voila de nuages d’orage et la pluie menaça de tomber. C’était du moins ce qu’il voyait dans son œil bleu. Il pinça les lèvres pour contenir la compassion qui le bouffait, l’empathie dont on l’avait trop muni. Aurore serra les dents et se demanda ce qu’il pouvait faire. Il ne voulait pas la voir pleurer.

Sauf que les mots de Cerceï avaient totalement vidé son esprit. Revivre, avait-elle dit. Il ne s’agissait pas d’imaginer ce qui pourrait arriver, de supposer ce qu’un mâle était capable de faire. Il s’agissait de renouveler une expérience passée. Opéra n’arrivait pas à penser à autre chose. Elle avait peur de revivre ce qu’elle avait déjà vécu, une torture comme il ne devrait pas en exister. Face à cela, que pouvait-il faire ? Il était encore trop jeune pour s’assumer, pour se goinfrer d’orgueil et la protéger.

Aurore puisa dans sa mémoire des moments de tristesse partagés avec sa sœur. Il chercha les bons gestes, ceux qui auraient plus de poids que ses bons mots. Il creusa plus loin, revit sa mère qui réconfortait l’éternel désespoir de son père ; elle n’avait, en vérité, pas grand-chose à faire pour l’arracher à ses démons. Il trouva la bonne conduite. Elle lui apparaissait comme une évidence trop évidente, comme si cela ne convenait pas, finalement. Mais Opéra ne savait pas quoi faire d’autre, alors il se lança.

Le jeune roux se rapprocha de la pie. Leurs épaules se frôlèrent sans tout à fait se toucher. Il tendit les naseaux, hésita, puis souffla de l’air chaud sur la joue claire. Il était bien trop peu sûr de lui pour oser la toucher. Elle avait peur des mâles, après tout. Il ne voulait pas la faire fuir.

Ne pleurez pas, chuchota-t-il tout bas. Je vais essayer de vous protéger.

Il n’était pas encore tout à fait au point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Mar 14 Aoû 2018 - 20:12

Elle n'était pas aussi certaine que lui. Et si il avait réussit à la retrouver ? Qu'il l'épiait ?

- Mais si il me retrouve ? demanda-t-elle d'une petite voix. Je ne peux pas... Je ne peux plus vivre comme ça, peut-être que c'est mon destin ? Mourir ainsi, parce que je n'ai pas voulu que ma liberté soit brisée comme une vulgaire branche sous un sabot.

Elle plongea son regard dépareillé dans celui d'Aurore, et elle y vit de la compassion. Elle n'avait pas besoin de compassion, ni d'empathie. Elle avait besoin d'être rassurée, et pas qu'on la prenne en pitié. Elle était trop fière pour cela. Elle lâcha un soupire, celui qui voulait tout dire, qui voulait libérer toutes les douleurs, mais qui n'y faisait rien.

Puis elle vit de l'hésitation, et il s'approcha. Leurs épaules se frôlèrent et elle eut un brusque mouvement en arrière, les oreilles pointées vers son encolure. Puis finalement, son souffle chaud la rassura et ce fut d'elle même qu'elle vint coller son épaule contre la sienne. Il finit par la rassurer totalement juste avec ses mots, et elle enfouit son museau dans sa crinière pour se rassurer, pour avoir un autre contact, que celui brutal de celui auquel elle était promise.

- Merci, je suis désolée.. souffla-t-elle en fermant les yeux à moitié et en respirant son odeur rassurante, qui n'avait rien à voir avec celle du dominant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Dim 19 Aoû 2018 - 11:52


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore le vit, le ressentit dans tous ses os, jusqu’à son sang qui se glaça et son cœur qui se serra. La jument pie avait reculé, d’un mouvement instinctif, les oreilles plaquées dans sa crinière noire. Voilà pourquoi il ne voulait pas la toucher. Elle avait peur de lui, elle aussi. La peur d’autrui était la pire chose qu’il connaissait. Elle le laissait vide et meurtri. Face à elle, il ne savait pas quoi faire.

Très vite, Cerceï se reprit et vint se coller à lui. Opéra n’osa plus bouger. Épaule contre épaule, il se demandait si cela suffirait à la rassurer. Elle semblait trop fragile pour que ce soit le cas. Quand elle vint enfouir son museau sous sa crinière rousse, Aurore sourit doucement. Rose Madder avait l’habitude de faire pareil, avant. Il gonflait le torse de fierté quand sa petite sœur touchait ses crins, mais elle ne le faisait plus. L’habitude était partie quand sa propre crinière avait grandi. Maintenant elle n’avait plus besoin de toucher celle d’Aurore, elle pouvait directement jouer avec la sienne.

Le rouquin revint sur terre. Cerceï n’était pas sa sœur, mais il pourrait, oui, la protéger comme si elle l’était. Cette pensée le rasséréna et il se redressa, il s’était un peu tassé en plongeant dans ses pensées – il tenait cette mauvaise manie de son père.

Vous n’avez rien fait de mal, vous n’avez pas à être désolée.

Aurore Opéra jeta un coup d’œil à la jument contre lui et se fit la réflexion qu’il ne pourrait pas la protéger éternellement. Déjà, il était trop jeune pour y arriver, ses muscles n’avaient pas fini de se développer et il manquait encore de confiance en lui-même. De plus, il vagabondait tant qu’il risquait de ne pas résister longtemps à l’appel du voyage. Pour finir, Rose Madder ne le permettrait sûrement pas (il aimait s’en convaincre en tout cas).

Je vous protégerai, Cerceï, mais je ne pourrai pas toujours être à vos côtés. (La révélation tombait plus rudement qu’il l’aurait voulu, mais il était trop tard pour rattraper ses mots.) Ma sœur a rejoint un troupeau de l’île. Je pense que c’est la meilleure solution pour assurer votre protection. Les dieux eux-mêmes veillent sur les membres de leur troupeau, à ce qu'on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Ven 24 Aoû 2018 - 11:05

Elle se raidit en entendant ses mots, elle le savait qu'il ne pourrait pas la protéger, mais qu'il le dis lui faisait réellement comprendre qu'elle devrait se débrouiller seule. Elle n'avait pas à emmener les autres dans ses galères. Elle le connaissait à peine et il voulait l'aider. Pourquoi était-il aussi gentil avec elle ? Ce n'était pas normal si ? Elle émit un petit couinement sans trop bouger de sa place.

- Oui, je sais bien, je ne vous le demande pas, ne risquez pas votre vie pour moi, lui dit-elle en soupirant. Quand aux troupeaux, j'ai déjà eu une mauvaise expérience et je ne souhaite pas la réitérer. Qu'il en soit ainsi, je me débrouillerais seule, ne vous inquiètes pas pour moi, veillez sur votre famille plutôt que sur moi.

Sur ces mots, elle s'en décolla et elle plongea son regard dépareillé dans celui d'Aurore Opéra et un sourire sincère prit possession de ses lèvres rosées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Sam 25 Aoû 2018 - 10:24


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore Opéra baissa la tête, honteux. Ses mots avaient été trop brusques et il ne savait pas comment réparer son erreur. Ce n’était pas exactement ce qu’il voulait lui confier, même s’il le pensait. Il était encore trop jeune pour la protéger, c’était un fait. Même quand il sera plus grand, pourra-t-il le faire ? Si Cerceï se mettait à dos un des nouveaux dominants, pourrait-il l’aider ? Il n’était pas certain de faire le poids. Que lui restait-il à la jument pie ? Elle avait mis tous ses espoirs en lui et il avait tout détruit de quelques mots. Arriverait-il à se le pardonner ? Pas avant très longtemps, en tout cas.

Je suis désolé, souffla-t-il, la gorge serrée par la culpabilité.

Le jeune mâle ne savait plus quoi dire. Il avait pensé sincèrement qu’elle serait protégée au sein d’un groupe. Il n’avait pas fait le lien avec son passé. Il restait tout de même persuadé que les dieux ne laisseraient aucun membre de leur troupeau se faire embêter par un autre équidé, du même troupeau ou non. S’ils laissaient faire ceci, alors à quoi servaient-ils ? Non, il voulait continuer de croire en eux.

Si un jour vous changez d’avis… (Il plongea dans ses yeux bicolores.) Vous me trouverez peut-être sur les terres Secrètes. (Il hésitait encore, mais se sentait irrémédiablement attiré par elles.) Poséidon ne permettra pas que vous viviez à nouveau ce genre d’expérience. Je ne le permettrai pas non plus. (Il sourit à Cerceï.) Mais vous êtes libre, maintenant. C’est à vous de choisir ce que vous voulez faire de votre vie. Je ne vous force à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerceï

avatar

ÂGE : 16
PUF : Memoriae
MESSAGES : 85

SEXE DU CHEVAL : Yearling femelle.
TERRITOIRE : Solitaire.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Sam 25 Aoû 2018 - 15:11

Elle balaya ses excuses d'un coup de queue, elle ne voulait pas qu'on ait de la pitié pour elle. Elle n'en avait aucunement besoin. Non, elle avait besoin de trouver un moyen pour se protéger toute seule, et elle le trouvait à force de chercher. Elle en était persuadée. Elle écouta ses paroles sans renchérir d'avantage. Elle n'avait pas besoin de rajouter quoi que ce soit de toute façon. Elle piétina le sol.

- Je vous le redis, je me débrouillerais seule, j'ai l'habitude. Je trouverai bien un moyen pour me protéger. Je ne suis plus une enfant désormais.

Sur ces mots, et après lui avoir fait un bisous sur la joue, elle s'éloigna au petit trot vers l'archipel, les oreilles pointées en avant, et lançant un hennissement joyeux par-dessus son épaule. Et elle disparut derrière un arbre.

Out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 304

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: dead leaf   Dim 26 Aoû 2018 - 12:09


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore Opéra avait fait une regrettable erreur et ne pouvait rien faire de plus pour la corriger. Il était trop tard désormais. Il darda un regard désolé sur Cerceï, mais sa pitié se portait sur lui-même et son incapacité à arranger la situation. Il avait tant de choses à apprendre encore ! Comment pourrait-il y arriver ? Le monde semblait trop vaste et compliqué pour le jeune mâle qu'il était.

Les mots de la jument le laissèrent désespéré. Il se sentait rejeté purement et simplement et il n'oserait jamais s'imposer à nouveau. Il récoltait le fruit de ses erreurs et acceptait son châtiment.

Le baiser de Cerceï brisa ses nouvelles convictions. Elle ne le rejetait pas complètement, alors ? Aurore se redressa, reprenant une allure plus masculine pour se concentrer sur le départ de la jument. Il n'avait pas tout détruit alors. Le hennissement joyeux qu'elle lança lui arracha un sourire. Au moins, elle semblait de meilleure humeur qu'au début de cette rencontre. Il n'avait pas tout raté.

Opéra lança un dernier regard aux tombes, lut quelques noms inconnus et soupira. Sa famille avait-elle la moindre importance face à tout ce qui lui restait à accomplir ? Le rouquin renâcla et fit demi-tour. Un petit voyage vers les terres Secrètes s'imposaient à lui comme une évidence à laquelle il se plia volontiers.



FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dead leaf   

Revenir en haut Aller en bas
 
dead leaf
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» pretty much dead already ?? PHOENIX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DE LA VIE :: LE CIMETIÈRE-
Sauter vers: