Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 de chaque mois.

Partagez
 

 I take what's mine [L]

Aller en bas 
AuteurMessage
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 3 Mar 2019 - 14:47


Then take some more

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] L'hiver ne convenait décidément pas à la végétation quelque peu décharnée de ces terres. Blake avala encore quelques brins d'herbe imbibés de la pluie qui l'avait poursuivi des pluies perpétuelles jusqu'à ici, avant de relever la tête, s'ébrouant. Un frisson survola de son doigt léger son dos. Son estomac n'était pas encore complètement rempli, mais il n'avait pas particulièrement envie d'ingérer plus de l'herbe haute, filandreuse et acoquinée avec les chardons qui envahissait les lieux. Par endroits elle était presque aussi haute que lui, qui touchait pourtant presque l'âge adulte mais n'avait certes pas encore acquis les formes puissantes de Naëlle, à laquelle il dédia quelques autres réflexions.

Ses dernières furent interrompues par la vision d'une cheminée elle-même fièrement dressée sur son toit, et il s'arrêta pour mieux contempler l'habitation humaine dont il avait déjà entendu parler et qui l'attendait, semble-t-il, dans le silence buté des endroits qui ont perdu l'attention et l'amour de leurs propriétaires.

Elle ressemblait moins à la forteresse pointue et menaçante qu'était l'usine abandonnée, mais les traces de l'âge maculaient cependant sa façade et les tuiles raclées par la pluie et le vent de son toit. Le vent sifflait en ressortant de la cheminée et des quelques carreaux cassés, comme furieux de s'être disputé avec cette amante bien connue mais caractérielle.

Le yearling regarda alentour. Les chemins qu'il avait déjà repéré et lui-même emprunté dans les hautes herbes indiquaient que l'on se rendait fréquemment sur les lieux. Les contours d'un potager se dévoilaient même non loin de là, mais il n'avait pas particulièrement envie de manger les fruits et légumes du troupeau des terres Orphelines. Cela n'aurait pas été très poli.

Il baissa les yeux sur le panier rempli de jouets qu'on lui avait offert sur la dune du pied et qu'il avait amené pour l'occasion.

Blake s'en empara et se rendit jusqu'à l'entrée. Il le déposa à côté à de cette dernière, jeta un énième regard alentour. Horse-Wild était vaste, si vaste que souvent l'on avait la sensation d'être épié par le vide.

La porte n'opposa aucune résistance et il entra dans la maison.

Elle était curieusement propre et il réalisa bien vite qu'elle était habitée et entretenue, malgré son nom et malgré sa façade pelée par les années d'abandon. Les portes étaient entrouvertes, le plancher propre et les appareils électriques émettaient parfois même encore un tic tac assurant qu'ils étaient encore en vie. D'autres fredonnaient une chansonnette qui indiquait qu'ils étaient assoupis mais pourraient s'éveiller si une main assez habile venait à les pincer au bon endroit.

Il jeta un regard à l'étage plongé dans la pénombre et préféra le laisser, pour le moment, se draper dans son silence, se dirigeant vers le salon.

Il n'était jamais véritablement rentré dans une habitation humaine, bien qu'il ait connu leurs bâtiments utilitaires ; la clinique de l'île de Sable avait comporté une télévision, aussi reconnut-il celle qui se trouvait là, bien plus imposante que celle qu'il avait connu. Son écran n'était cependant maculé d'aucun des programmes qu'il avait eu l'occasion de voir pendant ses examens.

Blake prenait garde à ne rien toucher ou déplacer. Il sortit du salon pour revenir jusqu'à l'entrée, traînant à l'intérieur son panier à jouets qui rejoindrait l'étage tantôt. En attendant, il adressait un coup d’œil intéressé à la cuisine et ignorait les grondements menaçants de son propre ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 24 Mar 2019 - 21:30

La pluie avait ici autant de répit que le soleil des terres de l'oubli. Quoique, ce terrain-là éprouvé plus de repos que le sable brûlé du désert ou, que l'endroit à juste titre nommé pluies perpétuelles. Il n'empêche que la noire était trempée, que son poil hivernal qui, quelques heures plutôt lui donnait l'air d'une peluche toute douce, semblait à présent écaillé en paquet tel un poisson. L'eau ruisselait sur son corps, suivant ce galbe nouveau qui jour après jour s'était formé. Cette courbe la rendait fière, pourtant encore timide sous l’épaisseur de l'hiver, mais aujourd'hui imbibé par la pluie qu'elle venait de franchir et qui encore tombait, il lui semblait que cette dernière lui laissait juste une rondeur qu'on confondrait avec un embonpoint. Ou peut-être qu'il n'y a qu'elle qui se percevait ainsi sous l’humidité, assaillie par un flot d'hormones contradictoires.

Elle s'ébroua, chassant ces dernières, elle n'était pas venue se tremper le poil pour le plaisir d'être mouillée et préférait mille fois sa montagne tranquille ou encore aller voler quelques instants sur une plage bien trop gardée. Bref les Orphelines n'étaient pas la destination de ses rêves et plusieurs raisons la poussent ici. Elle avait beau avoir rôdé ces derniers mois, la première se cachait si bien qu'elle n'en avait qu'à peine perçu quelques traces. Un jour elle attraperait la source. Et si ce n'est pas dans les prochaines semaines, il lui faudrait attendre au moins sept ou huit lunes avant de refaire des percés sur le territoire. Elle grommela et entama un demi-tour, tant pis, elle s'en retournerait se sécher les poils en un lieu plus accueillant. Le but n'était pas de prendre l'eau à en avoir froid, elle tenait trop à cette petite guerrière.

Les derniers mois avaient été tellement calme et plat, aucun visage connu n'était venu à sa rencontre, si ce n'est ce bon vieux Dagda. Elle souhaitait assez ardemment revoir ce, son ?, beau crème. Était-il toujours aussi ravi qu'elle soit la future mère de sa petite ? Elle l'espère. Tout autant qu'elle espérait voir son fils, désespérait même, mais sa rencontre avec Aléa lui avait mis les idées en vrac et elle ne savais plus où il lui avait dit aller par la suite. Elle jeta un regard sur le ciel maussade, cherchant Dagda avant de se souvenir qu'il ne supporte pas la pluie et préférerait mourir que de mettre une plume sous un nuage qui pleure. Au moindre rayon de soleil, elle pouvait compter sur lui, à la moindre goutte de pluie ce vautour se découvre incapable d'étendre ses ailes et reste cloué au sol. Tu parles d'une poule mouillée !

Il lui semble revenir sur ses pas, et pourtant, une ombre qui n'a rien de naturelle se dresse dans la grisaille. La noire s'arrête, observe, écoute. Elle connait l'endroit, elle le cherchait sans vraiment vouloir le trouver. L'idée de tomber tête-à-tête avec une mégère l'inconforte et si celle-ci avait entendu parler du foutoir sur la plage. Elle soupira avant de lever les yeux au ciel. Mais qui traite t-elle de poule mouillée ! Voilà qu'elle tente d'éviter quelqu'un. La noire se repend, après tout son repérage pourrait être plus fructueux ici et son frère devrait être par là, ou peut-être bien sa nièce. Et il pourrait être intéressant de voir l'un ou l'autre.

L'espace entre elle et la maison qui lui semblait si grande pouliche se comble en quelques foulées et très vite la pluie ne sera plus qu'un nuage encombrant. La porte oscille entre chien et chat au gré d'une légère brise. Ce sera chien pour elle, Hyuna' la pousse et rentre, la battante heurtant le mur.. Oups. Ou pas. Et puis tant qu'à faire ;

Kuro ! T'es là ?! Faut qu'on parle de ta mégère ..

Elle est juste entrée en braillant de la façon la plus discrète. Elle avait bien encore de rajouter des caisses, comme cette cheminée qui serait mieux allumée et cette porte qu'il faudrait fermer. Mais après tout, elle est qu'en visite.


Dernière édition par Hyuna' le Lun 25 Mar 2019 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 24 Mar 2019 - 22:00

Le yearling bifurqua dans la cuisine. Elle était très propre et plus lumineuse que le reste de la maison qui, bien qu'elle ait été encore en relativement bon état, ne bénéficiait pas des contours lisses et brillants des bâtiments qu'il avait fréquenté sur l'île de Sable, et qui avaient dû être construits par des mains plus habiles, plus récentes que celles qui avaient œuvré dans cette demeure. Le pie se posta à la fenêtre, écartant du bout des naseaux un peu de dentelle, et jeta un regard à l'extérieur. La pluie avait repris et elle tombait, drue, sur l'herbe qui se contentait de plier l'échine. Blake s'estima fort content d'échapper à une nouvelle rasade de cette eau froide et insistante et, constatant que personne ne se dirigeait vers la demeure, il se détourna de la vitre pour inspecter les placards. Certains étaient entrouverts. Il tira un tiroir et dénombra quelques ustensiles de cuisine émoussés qu'il n'aurait de toute façon jamais pu manipuler.

Le yearling le referma soigneusement, songeur. Son estomac gargouilla de nouveau, mais il ne tenta pas de dénicher quelque chose de comestible. Il n'avait pas particulièrement envie d'être attrapé la main dans le sac, ou plutôt la langue dans le pot à confiture. Il lui semblait en voir un, déjà entrouvert, posé dangereusement proche du vide.

La porte d'entrée claqua et le pie sursauta, donnant par la même occasion un léger coup au battant du placard entrouvert. Cela suffit à convaincre le pot de confiture de se précipiter dans le vide, faisant une escale trop rapide sur le plan de travail avant d'éclater en mille morceaux à ses pieds. La confiture de cerise se répandit sur le carrelage comme la tâche de sang indélébile qui teinte la clé de Barbe Bleue.

Blake retint un juron et jeta un regard prudent à la porte de la cuisine qui hésitait elle-aussi à claquer, inspirée par la bourrasque de vent qui s'était précipitée à l'intérieur.

Une exclamation retentit et il frissonna. Ses oreilles, alertes, tournicotèrent avant qu'il ne secoue son sabot pour le débarrasser d'un peu de la confiture qui le maculait, faisant quelques pas en avant. Serait-ce... ?

Il en revint aux sens des mots qui avaient été prononcés et tenta de les décortiquer alors qu'il avançait prudemment jusqu'à la porte. Il passa un sabot dans l'entrebâillement, fendant assez l'espace pour jeter un oeil à la jument qui se trouvait là. Il n'eut plus aucun doute en discernant quatre grandes balzanes blanches, et ouvrit grand la porte de la cuisine, en même temps que sa bouche qui se fendait sur un aussi large sourire.

" Si tu veux voir mon oncle, je suis au regret de t'annoncer que je ne l'ai pas vu. Mais on peut toujours parler de cette mégère, si elle t'embête tant... "

Il se retint de gâcher l'entame par les questions qui voulaient se déverser de sa bouche : que s'était-il passé, sur la montagne ? Pourquoi était-elle là ? De quelle mégère s'agissait-il ? Était-elle allée aux Enfers ?

Il la regarda de plus près. Et qu'est-ce que c'était que ce renflement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyLun 25 Mar 2019 - 20:07



Pertes et fracas pour seule réponse. Elle manque de sursauter lorsque le raffut se fait dans la pièce d'à côté. Soit elle n'est pas seule, soit cette maison est bien hantée. Quoique depuis le temps, ça se serait si elle l'était vraiment. Elle dresse l'oreille, le silence qui devait régner avant son arrivée a reprit sa place. La noire se tourne vers la source du fracas. Les hypothèses sont nombreuses et elle commence à supposer que son frère se serait déjà manifesté s'il était là. Moment ou la porte décide de s'ouvrir sur un jeune homme qu'elle ne s'attendait pas à voir là.

Elle le détaille de fond en comble pendant qu'il gère une entrée bien digne de lui. Magistral, donnant l'impression qu'ils se sont vu hier pour la dernière fois. Ses lèvres s'étirent sur le genre de sourire qu'elle ne pourrait retenir plus d'un dixième de seconde et sans vraiment l'avoir stipulé à son corps, celui-ci est déjà en mouvement. Reléguant la mégère aux oubliettes elle rejoint Blake et l'enlace. Il a grandi, encore.

Elle profite d'un instant avant de reculer, prenant garde à ne pas heurter quoique ce soit. Observe à nouveau celui qui trônait au creux de son être hier encore.

- Bon dieu Blake ! Essayerais-tu de me dépasser ?

Elle tend les naseaux, effleure l'encolure de son fils et s'enivre de son parfum, puis se redresse et regarde suspicieusement la pièce. Elle venait de blasphémer, faudrait pas que certains prennent ça pour une invitation à s’immiscer à nouveau en pleine retrouvaille. Rien de louche, du moins à première vu.

- Je ne pensais pas te trouver ici, qu’est-ce que tu fais là ? Elle jette un regard derrière lui, un petit sourire en coin. Tu as cassé quelque chose ?

Elle ne tenait pas à ce que quelqu’un vienne le fâcher, mais l'idée d'un pot cassé, éparpillé au sol la ravissait. Et puis il y avait une petite odeur alléchante qui s'échappait, titillant sa gourmandise. Comme qui dirait une envie de sucre. Sa concentration partait en éclat rien que d'y penser. La noire cligna ses mirettes, son grand était là et il méritait toute son attention et il y avait tant à dire.

- Par où commencer ...

Elle était tenté de le sermonner pour la peur bleue qu'il lui a fait lors de sa descente, mais il y avait tellement plus important. Et après tout il avait pas dû être rassurer de ne pas la voir arriver. Foutu bonniche !  


Dernière édition par Hyuna' le Lun 25 Mar 2019 - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyLun 25 Mar 2019 - 20:38

Ce n'était pas particulièrement évident, ni même particulièrement encombrant. Il avait cependant un œil exercé, surtout lorsqu'il s'agissait de ceux qui comptaient pour lui. Sa mère était plus fine la dernière fois qu'il l'avait vue ; et il l'avait aussi déjà connue enceinte, lorsqu'elle avait porté, si vite, son frère. Elle n'avait pas même eu le temps de reprendre son souffle.

Il se souvenait encore de sa confusion, de son incompréhension. Il apprenait généralement vite, mais pour cette chose là, il lui avait fallu du temps. Comprendre comment on fait des enfants, pourquoi, et surtout que ce n'est pas ainsi que cela ait censé se passer. Aujourd'hui encore il regrettait d'avoir été petit, faible, incapable d'agir et d'analyser la situation. Il aimait son frère, mais il n'aimait pas l'idée que l'on force sa mère à faire quoi que ce soit.

Mais il avait obtenu Knight. Et Knight était l'autre être précieux sur lequel il avait toujours, plus encore que sur les autres, exercé son œil prudent.

Sa mère avait connu cet endroit avant lui. Il la regarda et ne la trouva pas incongrue dans les lieux, bien que Hyuna' ait eu le don de se glisser dans de nombreux environnements sans y sembler déplacée. Peut-être était-ce dû à son aisance naturelle, dont il espérait avoir un peu hérité. Son sourire ne retombait pas, et ne retomberait pas avant bien longtemps. Il relégua ses questions à plus tard pour mieux apprécier l'étreinte qu'elle lui offrait, savourant quelques secondes d'insouciance. Il avait craint l'avoir perdue dans les tréfonds d'Enfers qu'il ne pouvait qu'imaginer. Mais si quelqu'un pouvait s'extirper des abysses, c'était bien sa mère à lui.

L'instant passa et il jeta un regard à l'étage, se demandant si quelque chose ou quelqu'un pouvait s'y cacher. Il n'avait pas particulièrement envie de partager ses moments d'émotion avec ce qui devenait, de seconde en seconde, le véritable intrus, quand bien même la demeure ne lui ait pas appartenu. Loin de là.

Ses yeux retombèrent brièvement sur le panier à jouets qu'il avait songé à traîner jusqu'en haut.

Il sentit ses lèvres s'étirer un peu plus, mais il n'offrit qu'un ricanement un peu gêné, celui de quelqu'un qui cherche à masquer qu'il est flatté. Il redressa la tête, un peu fier, rétorqua :

" Tu penses ? "

Il ne lui aurait pas déplu d'être grand.

Sa mère aussi était méfiante. Blake se demanda ce qui l'amenait là : pourquoi voulait-elle adresser des récriminations à Kuro contre, et il devinait qu'il devait s'agir d'elle, la maîtresse du logis ? C'était une question de plus à déposer sur une pile de plus en plus haute et de plus en plus instable.

Il fit un pas de côté pour permettre à sa mère de constater son crime, dont il se préoccupait avec moins de vigueur.

" Je ne sais pas comment nettoyer ça. "

Le yearling réinvestit la cuisine, permettant à sa mère de s'y immiscer.

" J'explore les terres dominées, en quête de celles que je rejoindrai plus tard. Et toi ? " il baissa d'un ton, " Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi chercher Kuro ? Je l'ai vu, il y a quelques temps, sur une dune... C'était très étrange... Tous les adultes d'Horse-Wild s'étaient transformés en poulain. Il était blanc comme la neige... Je crois avoir entrevu sa fille, aussi. "

Il laissa le temps aux informations de pénétrer sa mère, avant de recharger une fois de plus et de presser sur la détente.

" Qu'est-ce qui s'est passé, sur la montagne ? Il t'a emmenée... " sa voix tomba d'elle-même, ce souvenir étant devenu douloureux.

Ses yeux retombèrent sur son ventre, mais il le laissa tranquille. Sa seule crainte était d'apprendre que, s'il avait finalement compris comment l'on est censé faire les enfants, sa mère n'ait toujours pas pu connaître ce vrai bonheur comme elle l'aurait dû.

Si tel était le cas, il deviendrait si grand qu'il lui suffirait d'un geste pour écraser son nouvel ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyMar 26 Mar 2019 - 20:47

Bien sûr qu'elle le pense, mais bon c'était pas forcément le lieu, ni le moment pour s'amuser à s'envoyer des fleurs. Il devenait un yearling splendide de jour en jour et serait un adulte solide, déjà rien que par son mental. Elle ne peut qu'être fière de son fils si jeune soit-il. Est-ce que toutes les mères sont ainsi ? Est-ce que la sienne l'est ? Elle l'espère et à tout fait pour, jusqu'à tuer. Sa mère DOIT être fière. Sa mère est fière. Et bientôt elle sera fière d'être à nouveau mère.

Elle n'avait pas perçu Knight et s'il était là, il se serait manifesté depuis belle lurette. Et lui, il lui manque aussi, mais au final elle a passé si peu de temps avec, elle s'interroge. Le temps passé loin à accomplir son devoir et fuir la petite île pourrait lui porter préjudice. Peut-être qu'il l'a oublié, que les hommes l'ont formaté à une toute autre vie qu'il ne pense plus à rejoindre sa famille. Et s'il avait tenté et échoué ? Et s'il était mort ? Non ! Elle renvoya cette idée, si c'était le cas elle le serait. Peut importe comment. Elle voudrait le voir ici auprès de son frère.

Elle eut la vision libre sur le champ de bataille qui siégeait derrière son aîné, un lieu bien appétissant. Elle saliva sans même avoir le temps de s'en empêcher. La petite gargouille était mise en appétit à l'idée d'un festin sucré tellement qu'elle cru sentir des bulles lui chatouiller le ventre. La noire en fut très agréablement étonnée. La pâte gélatineuse embaumée la cerise partout entre les quatre murs. Il n'y aurait pas eu ces morceaux tranchants, elle se serait proposée au nettoyage.

- Dans ce cas il suffit de ne pas nettoyer. Répondit-elle le plus simplement du monde.

L'œil brillant de malice elle jeta un regard sur le reste de la cuisine dans laquelle elle venait de pénétrer. La recherche du précieux.

- C'était l'unique ?


Dépouiller le stock d'une telle merveille serait une belle vendetta. Tant qu'elle ne s'endort pas tel boucle d'or dans le lit de papa ours. Elle ne put contenir un rire à l'idée d'être retrouvée dans le pieu de son frère et la tête de ce dernier ou de sa concubine. Elle verrait rouge, c'est certain. Et imaginer Kuro en ours était hilarant.

Blake entama les choses un ne peut plus sérieuse et elle reporta toute son attention sur lui lorsqu'il baissa d'un ton. Avant de mirer le plafond, il a pas tord après tout, peut-être qu'ils n'étaient pas seuls. Avait elle des choses à cacher ? Non. Et il y en a une certaine qui allait être difficilement camouflable. Elle attendit qu'il est totalement fini de parler, peinée d'avoir dû le laisser, encore.

- J'ai répondu à côté, j'aurais pu être plus sage ... Mais, enfin écoute l’énigme que cette foutue bonne m'a donné, c'était à peut près ça ;" Plus grand que dieu, plus mauvais que le diable. Les pauvres l'ont, les riches en manque. Si on me mange, on meurt. "

Elle laissa l'énigme retomber dans le silence avant de continuer. Il lui faudrait pas longtemps pour comprendre qu'elle ne pouvait pas répondre correctement, quoi qu'il arrive.

- J'ai eu le droit à un ticket pour mon petit enfer personnel. Des vacances au soleil, de tout repos je t'assure. PURE IRONIE, exposer un enchaînement d'erreur à son fils, c'est pas terrible. Un remake de la mort, de ta grand-mère. Interminable et rejoué encore et encore. Avec pour commentateur, un vautour.

L'éternel absent de cette journée.

- Et pour en venir à ton oncle, il a reprit son apparence normal ? Et à sa mégère, cette dernière a débarquée avec le billet retour nommé "Rejoins mon troupeau, suis mes règles " Ou un truc du genre. La blague. Elle regarda par la fenêtre avant de lâcher ; n'empêche que j'ai accepté. HAHA. Enfin, j'y voyais pas d'inconvénient vu que ses règles je m'en fiche.

Pour être polie. Elle avait des termes bien plus vulgaire en tête.

- Sauf que la donne va bientôt changer.


Elle appuya son regard le plus doux sur son fils, il l'avait remarqué n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyMer 27 Mar 2019 - 10:25

Ne pas nettoyer. Il était plutôt du genre à ne pas laisser de traces. Mais si sa mère lui donnait une autorisation, sa responsabilité n'était plus engagée. Il était trop jeune pour que l'exonération de Hyuna' n'ait pas d'effet sur ses actions. Aussi Blake se contenta-t-il de jeter un regard à la flaque d'un rouge trop rosi et épais pour qu'on ait pu croire à du sang. Ce n'était pas vraiment la marque qu'il rêvait de laisser sur ces terres, mais s'il en était ainsi...

Sa mère avait manifestement un petit creux. Un sourire retroussa les lèvres de Blake, qui entendit son propre ventre gronder. Il approcha du placard qui avait contenu le bocal pulvérisé, mais il était encore trop petit pour en sonder les profondeurs.

" Peut-être là-dedans, " indiqua-t-il avec les prémisses d'une moue un peu boudeuse. Une question sans aucun rapport lui vint et il préféra ne pas la retenir : " Qu'est-il advenu du vautour ? "

La porte de la cuisine claqua tout à coup, excédée par les courants d'air qui traversaient la maison. Blake la regarda quelques instants, puis s'estima heureux qu'elle soit close. Elle était assez épaisse pour étouffer leur conversation, à moins qu'une oreille particulièrement indiscrète ne se soit collée à la serrure.

Il prêta une oreille attentive à l'énigme qu'Aléas avait posé à Hyuna'. Il s'estimait heureux d'être encore trop jeune pour subir les interventions du trublion coloré ; non pas qu'il ait été particulièrement mauvais en ce qui concernait les énigmes, mais qu'il n'ait pas particulièrement envie de savoir à quoi ressemblaient les enfers. Il était fort probable qu'il mijoterait dans l'humiliation brûlante d'avoir eu tort.

La suite des propos de sa mère le laissèrent bouche-bée et il la fixa, la bouche entrouverte. Le châtiment n'avait-il pas excédé la faute... ?

" Quelle horreur... " marmotta-t-il, avant de grincer des dents. La stupéfaction se muait chez lui souvent en frustration.

Il allait répondre à la question que lui posait sa mère, heureux de ne pas avoir à penser plus longtemps à l'assassinat de sa grand-mère qu'il n'avait pourtant jamais vécu, lorsque la suite de ses propos intervint, le plongeant dans une suite de réflexions plus tourmentées encore que les précédentes. Il s'éloigna du placard et jeta un regard - réflexe - à la fenêtre qui subissait encore les assauts du vent et de la pluie.

Il était entré sur ce territoire avec l'idée de lui laisser une chance, quand bien même les relations entre la dominante et sa mère aient été particulièrement déplaisantes. Mais il ne connaissait pas Fifa, et il n'avait pas songé qu'elle ait pu être aussi calculatrice. Il n'avait absolument pas envie de tomber dans une telle machination. Le fait que sa mère ait été sous la coupe de son ennemie était déjà suffisamment déplaisant et surprenant. Quand bien même Hyuna' n'ait pu être retenue ou restreinte et que son oncle l'aima peut-être assez pour la protéger, dépendre ainsi de la dominante des lieux ne pouvait être une bonne chose...

" Il est redevenu adulte, oui, " répondit-il d'un ton curieusement plat par rapport à d'habitude, absorbé par ses réflexions. " Je ne crois pas que je te rejoindrai au sein de ce troupeau... Même si je préférerais être près de toi... "

Réflexions dont il fut tiré une fois de plus par l'intervention de sa mère. Ses yeux retombèrent sur son ventre puis remontèrent jusqu'à son visage. L'attente commençait à devenir insoutenable et le poids des nouvelles précédentes déjà lourd à porter.

" Pourquoi et comment ? " demanda-t-il finalement d'un ton doux, dénué de jugement, observant à nouveau ce renflement qu'il pouvait se permettre, à présent, de qualifier.

Il serait frère à nouveau.

Un sourire étira sa bouche et il précisa d'un ton taquin :

" Bien sûr, je n'ai pas besoin que tu m'expliques le comment en détails... "

En espérant ne pas se mordre la langue si le comment de la question devait l'amener sur le sentier de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyMer 27 Mar 2019 - 21:40

La porte céda aux courants d'airs, se décidant enfin. Porte close, la noire n'aimait pas trop l'idée d'être coincée quelque part, mais après tout ce n'est pas le cas et une porte aussi vielle ne lui résisterait pas. Et puis, il a une poignée, c'est bien aussi les poignées. Quatre murs ou la pluie. Tant que cet abri ne se transformait pas en prison tout va bien. Elle ne se connaissait pas de penchant claustrophobe et ne comptait pas s'en découvrir un soudainement. Elle se détendit donc.

Elle observa la réaction de Blake tout en acquiesçant, c'était horrible et elle espérait bien ne jamais y remettre les sabots, fut-il trouver la pierre philosophale et devenir immortelle. Ou bien la fontaine de jouvence. Peut être que cet endroit où son frère était redevenu poulain etait une piste.

Kuro n'était pas resté un poulain, voilà qui l'arrangeait. Il serait difficile de traiter avec un poulain, quand bien même qu'il soit adulte réellement. Elle aurait toujours pû lui proposer un verre de lait pour l'amadouer. De toute façon elle doutait le rencontrer aujourd'hui, vu qu'il n'était pas là.

Blake fit fondre son cœur de maman, elle sourit. Elle même ne tenait pas à ce qu'il rejoigne ce troupeau, même si elle devait se l'avouer, il était libre de rejoindre celui qu'il veut, elle ne lui en voudrait pas pour son choix. Mais pas juste parce qu'elle en fait partie. Et puis elle ne se tenait pas pour une part des Orphelins. Non, elle se sentait juste partout chez elle, peut-être un peu moins ici qu'ailleurs d'ailleurs. Et la noire était en partie là pour quitter le troupeau. En partie.

- Rejoins simplement celui où tu te sens bien, où le climat t'es agréable. Elle prit le ton de la confidence. Entre-nous, c'est pas comme si j'étais vraiment membre du troupeau. Je ne mets jamais les sabots sur les Orphelines, si ce n'est en repérage. Je cherchais d'ailleurs mon frère pour pouvoir le quitter là.

Est-ce qu'il irait à contre courant de sa moitiée ? Ou même des dieux. Elle en doutait, mais ça valait le coup de le rencontrer pour lui en toucher deux mots. Et après tout, c'était une bonne chose que ce soit Blake qui l'ai accueillit car son entrée en matière était plutôt mitigée.

Elle suivit finalement le regard de son fils, bien sûr qu'il l'avait vu, qui d'autre la connaissait aussi bien. Et puis bon, il n’était bête, ni aveugle. Pourquoi et comment n'était peut-être pas la question à laquelle elle s'attendait répondre. Connaissait-elle seulement la réponse. Y en avait-il une meilleure que d'autres, une qu'il souhaite entendre ? Non. Il n'y avait pas de réponse parfaite, que la vérité comme toujours. Mais pour une fois elle était belle. Est-ce qu'elle lui avait parlé de Treize ?

- Thirteen, est-ce que je t'ai parlé de cet étalon crème ? Ça devient délicat après. Pourquoi ? Si il fallait l'expliquer, c'était écrit.

Les dieux et leurs jeux à tous les coups. Encore à se regrouper en haut de l'Olympe les dimanches de pleine lune pour écrire sur leurs parchemins. Et cet écrit, elle ne voulait pas le dévier. Elle voulait bien lutter contre tous les autres, mais pas lui.

- Comment ? Elle aurait pû rougir, mais n'en étant pas capable, devia juste le regard vers ce placard contenant d'autres précieux. Hum. Quel était le bon mot. Avec joie ?

- En espagnol ça sonne mieux -
Elle échappa un petit rire, comment voulait-il qu'elle réponde à ça avec le moins de détails possible tout en étant explicite. Elle s'approcha de la réserve à sucrerie, détournant sa propre attention de l'affaire. Le crème gardé un certain effet sur elle, telle une jouvencelle. Tendis l'encolure pour percevoir, mais se trouva un peu courte pour en attraper. Elle fit la grimace devant déconvenue avant de se dresser légèrement sur ses postérieurs pour rattraper les quelques centimètres manquants, prit un pot entre ses dents puis le déposa sur la table.

- Dagda. Le vautour. Il ne supporte pas la pluie, enfin son plumage. D'où son absence.

Comment l'ouvrir ?

- Pas de nouvelles de Knight ? Vous allez tous les deux êtres grand-frères et j'aimerais vous savoir pas loin le jour où votre sœur viendra au monde. Si seulement il pouvait être là aussi.. Tiens toi loin de la pluie, j'enverrai Dagda.

Il n'avait pas tord quand il avait parlé de messager.

  - Et maintenant ja'ia envie de regarder Sluldog millionnaire, c'est malin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyJeu 28 Mar 2019 - 15:07

Il avait une image imparfaite de la famille qu'il possédait sur l'île, parce qu'il n'en avait pas encore véritablement croisé la moitié et ne la rencontrerait, de toute façon, sûrement jamais dans son entièreté. Sa mère lui avait raconté l'histoire de ses origines. Si la piste d'Hypocamp' ne menait pas loin, bien que sa grand-mère ait joué un rôle capital dans la vie de sa fille et que sa mort ait causé des répercussions irrémédiables qui ébranlaient sa propre famille et celle d'Ocëan Pearl, celle de son grand-père Sorrow possédait un nombre important de ramifications, puisqu'il avait apparemment eu de nombreux demi-frères et soeurs et lui même contribué à la naissance de quelques poulains. Il exploiterait ces liens s'ils se révélaient un jour intéressants, mais demeurait sceptique. Si le groupe l'attirait toujours plus que l'isolation, il ne trouvait pas que les liens du sang trop distendus méritent qu'on accordasse facilement sa confiance.

Après tout, son propre père l'avait lui-aussi pourvu d'un grand nombre de demi-frères et soeurs.

Il en revint à Kuro. Aller à l'encontre de sa compagne eût été étrange, la marque d'une discorde, d'un conflit d'intérêts entre la famille de l'un et de l'autre. La réponse du dominant des terres Orphelines aurait sûrement permis de le cerner quelque peu lui et surtout ses intérêts dans l'histoire complexe qui s'écrivait, au fur à mesure des années, entre la lignée d'Ocëan Pearl et celle de Sorrow.

" Tu penses qu'il accepterait ? "

Ses pensées en revinrent au futur de l'histoire de sa mère, qui se dessinait encore discrètement sur la courbe de son ventre. Il n'avait pas douté, lorsqu'elle était retombée enceinte une seconde fois : il aurait un petit frère, qu'il appelait ardemment de ses vœux. Il ne se prêtait cette fois-ci aucun don de clairvoyance et se dit qu'il serait peut-être préférable d'avoir une pouliche. Les filles ne chahutaient parfois pas moins que les garçons, bien au contraire, mais il ne tenait pas particulièrement à avoir un autre frère. Knight était devenu son seul et unique, depuis le temps.

Knight. Comment réagirait-il en apprenant qu'il n'était plus le dernier ?

Blake ne rappela pas à sa mère qu'elle avait oublié le nom du fameux étalon crème lors de leur dernière rencontre. Il rangea ce patronyme dans sa poche, déterminé à un jour croiser le chemin de cet étalon qui avait su faire battre le coeur de sa mère. Il ne lui accordait pas sa confiance ou son affection immédiate.

Du moins il serait certain de le croiser à la mise-bas... Dans le cas contraire, la certitude serait celle qu'il ne méritait pas son amitié.

Il accepta l'explication de sa mère sans broncher. Avec Hyuna', les choses s'écrivaient en effet. Qu'il ait s'agit de sa vengeance, de sa chute funeste dans la mer ou encore de cette grossesse, les événements qui rythmaient son existence avaient toujours un arrière goût de prédestiné.

" Je m'en souviens, " dit-il simplement.

Il avait déjà deviné que sa mère ne lui apprendrait pas une nouvelle déplaisante lorsqu'elle avait évoqué à nouveau cet étalon numéroté. Aussi se contenta-t-il d'un sourire en coin lorsqu'elle aborda le comment de la question, secouant la tête pour lui intimer que c'était là une réponse bien suffisante.

" Dagda, " répéta-t-il, pour imprimer le nom du volatile dans sa mémoire. Il ne le connaissait pas particulièrement, mais sa présence aux côtés de sa mère ne l'inquiétait pas vraiment. Les charognards sont souvent pris de lubie. C'est ce qui arrive lorsqu'on joue avec la nourriture laissée par les fauves.

Ses yeux tombèrent sur le pot de confiture que sa mère avait extirpé du placard et ses méninges s'activèrent, tentant de déterminer comment il pouvait être ouvert. Il regarda cependant sa mère lorsqu'elle évoqua son petit frère et le sexe de l'être qui grandissait dans son ventre.

" Ce sera donc une pouliche, " dit-il sans que l'inflexion de sa voix n'est vraiment indiqué une question, plus une constatation vaguement interrogatrice. Un soupir triste lui échappa malgré lui. " Je ne sais pas où Knight en est. J'espère que tout va bien et qu'il arrivera bientôt. "

On pouvait toujours compter sur Knight pour suivre les recommandations, mais moins pour faire face de lui-même aux conséquences des aléas qui se trouvaient sur son chemin. Et si un problème l'avait retenu...

Blake préféra chasser cette pensée pour tendre le cou et effleurer du bout des naseaux le ventre de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyJeu 28 Mar 2019 - 21:46

Ils pourraient tenter de l'ouvrir avec un instrument, mais il a peu de chance que cela fonctionne. Ou bien tirer chacun d'un bord. Ou encore, le casser doucement pour qu'il ne vole pas en éclat. Est-ce réellement possible ? Envisageable ? Ou alors cette pièce terminera dans un foutoir tel que la plage du rouquin. L'idée était plutôt intéressante. Mais entraîner son fils dans ce genre de bordel, ce n'est pas très sage. Dans quelques années, oui.

Combien en avait-elle aperçu dans le meuble ?

La noire devait se l'avouer, elle n'avait pas vraiment de réponse pour la question de Blake. Elle eut un sourire ironique quant à la myriade de scénario qui pourrait arriver; et il y avait aussi tout ceux auxquels elle ne pensais pas.

- Aucune idée, tu penses que cela peut dépendre du nombre de pot que l'on va ouvrir ?

Cassé, entamé, dévoré ? Tartiné, barbouillé. Qui en voudrait à un poulain et à une jument pleine ? Qui donc ? Et puis, après tout, elle fait partie du troupeau. Quand ça l'arrange. Refuser l'hospitalité à deux pauvres âmes innocentes et égarés. Tous des radins.

Est-ce de la Cerise ?

Est-ce que Knight aimerait, aimera la cerise ? Est-ce que, non d'un petit bonhomme elle devrait finir par aller le chercher ? Est-ce qu'elle en serait seulement capable. Pour se retrouvait coincée là-bas encore une fois. Honnêtement, après avoir connu ce qu'est vraiment un étalon. Il faut bien s'avouer que non. De toute façon, elle ne trouverai pas le chemin. Il fallait compter sur lui pour que lui le trouve. Peut-être bien qu'elle est lâche. Abandonner ses enfants. Nan, il lui faut juste avoir confiance. Et attendre, le temps qu'il faudra.

- Oui, c'est fou. J'en ai rêvée un jour. Toujours ? Et s'il ne trouvait pas ? Une inquiétude. Et si il ne voulait plus d'une mère qui l'a laissé si seul ? Juste un murmure.

Elle penche la tête sur le pot, il ne faudrait pas laisser les hormones l'emporter. N'est elle pas sensé le rassurer lui, le cajoler et lui dire que tout va bien, qu'il y parviendra tout comme lui. C'est qui le parent ici ? La chaleur du souffle de Blake qui l'effleure laisse ressurgir des souvenirs, si proche et si lointain. Combien de temps a t'il passé à attendre son frère avant qu'il ne vienne au monde. Et maintenant encore.

- Il arrivera. Sa place est ici.

Ou bien de la mûre.

Son estomac réclame que l'on change de sujet. Grognant au scandale. Hyu' attrape une poêle qui traine non loin par la queue.

- Chat en penche Choi ? Peut être un peu violent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 31 Mar 2019 - 15:57

Un rire un peu nerveux tomba de ses lèvres à l'idée de détruire tous les pots de confiture restants. Blake se demanda si le produit qu'ils contenaient était de toute façon bien comestible. Même hermétiquement fermé, quelque chose d'entassé là depuis si longtemps devait arriver à expiration, non... ?

Les placards des terres Orphelines contenaient au moins des choses plus charmantes que ce qu'il avait découvert dans l'usine abandonnée. Le pie se pencha pour tremper sa langue dans un peu de la confiture qu'il avait renversé par terre, évitant les morceaux de verre qui se cachaient dedans. Il se lécha les lèvres et avala, découvrant une substance tout à fait correcte et horriblement sucrée. Il n'aurait donc pas à s'inquiéter de l'effet qu'aurait pu avoir ce goûter sur la santé de sa mère et de sa future sœur.

Il releva la tête pour examiner les alentours, mais il n'eut aucun eurêka ! génial. Les divers instruments de cuisine à disposition ne le dotaient pas du pouce opposable qui manquait cruellement pour ouvrir le pot tant convoité.

Elle en avait rêvé un jour.

" Elle a un nom ? "

Hyuna' avait-elle un jour pensé qu'elle aurait deux poulains ? Trois ? Il n'avait pas été un enfant désiré, mais il avait été un enfant aimé malgré tout. Il avait de la chance. Ce n'était pas le cas de beaucoup.

D'autres juments se résignaient à une vie sans romance et reportaient leur besoin d'affection sur leurs poulains. Mais cela n'avait jamais été le genre de sa mère. L'aimait-elle, ce grand crème ? Et comment le retrouver pour enfin le découvrir ?

" Il fait partie d'un troupeau, Thirteen ? " demanda-t-il finalement, songeur.

Le reste des propos de sa mère le saisirent à la gorge et au cœur. Mais il n'était pas question de douter de Knight. Douter de Knight, c'était douter de l'avenir. Et jamais il ne verrait l'avenir d'un œil maquillé de pessimisme.

Mais déjà Hyuna' se ressaisissait et il garda ses mots rassurants pour lui. Ils savaient tous les deux que Knight viendrait. Il était encore jeune. Il avait le temps.

" J'étais là pour lui, " souffla-t-il seulement.

Sa mère souleva une poêle. Les oreilles du yearling tournicotèrent, alors qu'il jetait un regard ailleurs. Il ouvrit un tiroir avec les dents, en quête de quelque chose de moins violent.

" Essaye toujours, " admit-il finalement, confronté à des options tout aussi peu convaincantes.

Il songea à faire un trou dans le couvercle et sortit un long couteau un peu émoussé qu'il déposa sur le comptoir, contemplant sa réflexion dans la lame encore polie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 31 Mar 2019 - 22:16

Morrigan', c'était plus qu'un nom, une évidence. Cette petite image intouchable dont elle avait rêvé sur la tombe de sa mère. Il faudrait peut-être qu'elle aille lui annoncer la nouvelle d'ailleurs. Qu'elle lui dise qu'elle allait avoir une petit-fille, elle pourrait aussi lui demander des nouvelles de la pie. Elle se ferait une joie de transmettre à la crème. Bon, si elle allait par là-bas il lui faudrait faire attention à ne pas s'endormir. Il serait plutôt désastreux de se faire une nouvelle fois surprendre à ronfler sur la tombe maternelle par son père. Sorrow serait surprit d'être à nouveau grand-père, est-ce qu'il avait fini son excursion ou bien y aura t'il des présentations à faire au prochain rendez vous paternel. Il allait la tuer nan ?

Elle posa sa poêle deux minutes, observant son fils.

Blanc, il va finir blanc comme Kuro en apprenant la nouvelle. No. est crème espérons que cette couleur plaise à son père. La noire étouffa un rire. Il s'y ferait. Non, il allait apprécier la nouvelle. Une nouvelle petite Hyuna', c'est le pied nan ?

- Elle a été veillée par les corneilles, elle s’appelle donc dès lors Morrigan'.

Elle pouvait encore voir les oiseaux de cendre quitter l'arbre après sa conception. Cette fois, celle-là seulement, elle laisserait les choses s'écrire pour cette petite. Pour le reste, elle enverrait paître les dieux.

- Il veut s'imprégner de la vie sauvage, donc des troupeaux. Mais, aux dernières nouvelles, il n'en a pas encore intégré un.

Folie, elle lève les yeux au ciel. Ils veulent tous rejoindre des troupeaux, elle ne demande qu'à être solitaire. Qu'est-ce qu'ils ont tous avec ça. La seule fois où elle a voumlu en rejoindre un c'était pour le dominer. Et cet échec rend le fait d'avoir un supérieur suspendu au dessus d'elle vraiment désagréable.

Elle quittera ce troupeau. Qu'importe comment. Son frère n'aurait pas été à sa tête elle aurait fait une mutinerie. Voir un coup d'état. Elle ne connaissait même pas les membres du troupeau après tout.

- Tu as rencontré des membres des Orphelines ? Genre une jument grise.

Il serait toujours intéressant d'avoir des infos.

Ses mots pouvaient être maladroits, bien sûr qu'il était là pour son frère et elle n'en doutait pas un instant. Lui aussi elle l'avait laissé. Certes, elle avait confié ses fils à une .. amie ? Et ne pas être avec elle ne veut pas dire seul. Il fallait remballer cet orgueil.

- Je m'excuse, bien sûr que tu étais là pour lui. J'en ai jamais douté.
Elle accompagna ses mots d'une caresse du bout du nez sur sa joue.

Espérons qu'il ne soit pas trop vieux pour ce genre de marque d'affection.

Elle reprit son ustensile en bouche. Charpie or not ? Elle mira du coin de l'oeil le couteau sorti par son fils. C'était peut être moins radical.

- Tu veux tenter quelque chose avant ?
Du moins, c'est ce qu'elle a tenté de dire.

Il paraît qu'on ne laisse pas les enfants jouer avec les couteaux. Il paraît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyLun 8 Avr 2019 - 17:12

Sa petite sœur s'appelait Morrigan'. Quel lien sa mère entretiendrait-elle avec cet enfant désiré ? Morrigan' serait-elle plus en danger sur cette île que sur celle de Sable, au milieu d'un monde dans lequel avait certes vécu ses ancêtres, mais où vivaient aussi ses ennemis ? Avait-il lui-même bénéficié d'un sursis parce que né si loin, éloigné des regards de tous ceux qui auraient pu vouloir du mal à Hyuna' ? Il exagérait peut-être la force de l'animosité qui nouait sa mère à la dominante des terres Orphelines. Et pourtant, il était curieux de voir comment cette île façonnerait un enfant, nécessairement différemment de lui. Et comment expliquerait-il à Knight qu'ils étaient dorénavant trois ?

" Morrigan', " répéta-t-il pour s'imprégner de ce son, " C'est beau. Moi, j'ai peut-être été veillé par des mouettes ! "

Il eut un rire.

Ses yeux glissèrent sur la courbe du ventre. Ce n'était pas encore une évidence, et pourtant s'en était devenue une spirituellement. Morrigan' était déjà, en quelque sorte, là. Mais elle aurait un père différent du leur. Des jeux différents. Des paysages plus vastes. Et il soupçonnait aussi que son apparence diverge de la sienne ; quand bien même Blake rassemblasse plusieurs caractéristiques de sa mère - moins que son cadet -, il avait hérité beaucoup de son père et particulièrement de sa robe pie, dont il n'imaginait pas une corneille revêtue.

" Tu n'as pas recroisé mon grand-père ? " demanda-t-il, pour rester sur le sujet de la famille. Il désirait toujours faire la connaissance de cet ancien dominant évasif, dont il savait qu'il n'était pas forcément heureux de son existence. Il fallait pourtant bien mesurer cet être à la légende qui vivait dans les propos de sa mère, qu'elle ait été méritée ou non. Et il soupçonnait que l'on pouvait apprendre beaucoup de Sorrow, même s'il ne semblait pas particulièrement enthousiasmé à l'idée de dispenser son savoir à tous ceux qui n'étaient pas sa fille.

Quant à Thirteen, ce beau-père crème, il le chercherait forcément sur les dernières terres dominées qu'il lui restait à écumer. Les terres trompeuses l'intéressaient beaucoup. Sa mère les avaient après tout désirées, ne serait-ce que par vengeance, et elles appartenaient pourtant au père d'Hallelujah, dont le diadème ne pouvait croupir éternellement dans la cachette où il l'avait laissé.

" Non, " répondit-il à sa mère, " Le troupeau se cache bien. Et toi ? "

Il baissa les yeux sur le pot de confiture, puis regarda le couteau qui traînait là, se demandant comment manoeuvrer la chose sans répandre quelque chose de plus rouge que le mets sucré et tant convoité.

Le pie préféra laisser de côté le sujet de Knight, qui semait le trouble. Ses doutes se dissipèrent alors qu'il attrapait le manche du couteau entre ses dents, simulacre de corsaire assoiffé d'hémoglobine. Blake tenta une première fois de donner un coup, à l'aveuglette, au couvercle. La lame se contenta de glisser et il manqua de heurter de sa ganache l'objet de ses désirs. Un ronflement des naseaux un peu agacé accompagna cette tentative, qu'il réitéra une seconde fois. Le pot, non content de résister, choisit alors de tomber et de manquer de rouler par terre, ce que le yearling empêcha en le bloquant de son corps. Lâchant le couteau et redressant tant bien que mal le pot de confiture du bout des naseaux après l'avoir calé contre son poitrail, il s'empara une dernière fois de son arme de choix et asséna cette fois un coup vindicatif au couvercle. La lame du couteau le transperça de moitié et un peu de confiture jaillit hors de la plaie improvisée pour s'écraser sur sa figure. Blake se secoua, lécha un peu de ce qui était tombé près de sa bouche.

" C'est de la cerise, " constata-t-il, ravi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyMer 10 Avr 2019 - 22:55

Veillé par les mouettes. La noire sourit à l'idée. Si les oiseaux n'ont pas veillés sur ses fils, elle était au moins certaine qu'il y avait eut une bonne étoile pour eux. Peut être un peu plus que pour elle en tout cas. Mais bon, la tendance été changeante. Elle croiserait les pattes pour que Knight soit protégé par un goéland. Si ce n'est pas par Zeus, après tout ce dernier avait peut-etre l'arrière goût d'une dominante en bouche.

Le nom soufflé par son fils sonnait tellement bien. L'entendre à voix haute lui donné envie de rencontrer de visu la petite propriétaire. Mais il faudrait patienter et profiter du temps où elle la porte. De ce calme, de cette latence sans dame nature. La prochaine fois, elle sera y faire face sans avoir besoin de s'isoler au fin fond de la montagne.

Elle couve son fils du regard. Contaminée un court instant par son rire.

- Je l'ai revu rapidement, il partait en vacances. Si, si, après être revenu d'entre les morts il se tire aux Bahamas une fois retrouvé par sa fille. C'est même pas un poisson d'avril. Pour le troupeau, rien non plus. À part un étalon blessé et c'était avant qu'on se retrouve. À croire que ce troupeau n'est qu'une légende. .. tellement qu'ils recrutent en enfer.

Elle rigole à nouveau, légèrement amer. Mais si le troupeau est désert, ça pouvait l'arranger. Même si ça la désole pour son frère. Et puis cette jument qui a le don de ne laisser aucune trace. Elle l'aura un jour.

Ses yeux se tournent vers l'arme tranchante et les tentatives de Blake. Elle sursauta lorsqu'il manqua de se couper. Échappant un juron. Oups. Elle observa de prêt le prochain essai, le laissant tout de même se débrouiller. Il a un couteau en bouche, elle va pas lui tenir hein.

Et c'est le but !!!!! Moment marquant de l'histoire où le yearling bat le pot de confiture armé d'un couteau. La vision de la gelée sur son fils lui vole un éclat de rire.

Cerise. Elle s'en lèche déjà les babines. Mais pas question de sauter dessus. Elle félicite son fils avant de se diriger vers le placard, rayonnante. Se dressant à nouveau pour attraper un pot. Un autre. Un pot s'étale sur le sol durant l'opération. Perte et fracas. Tant pis. Elle en prend un, évite les morceaux de verres et retourne le déposer sur le comptoir.

- Tu me prêtes ton couteau ?


Il n'y a vraiment personne ici, elle avait pourtant eu l'impression d'avoir vu des traces de passages régulier.

- Tu veux faire quoi après le goûter. Tu voulais visiter
?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyVen 12 Avr 2019 - 15:23

Une légende... Blake se pourlécha les babines, récupérant les restes de la gourmandise collante qui tentait de l'embellir d'un rouge peu seyant. Il laissa le sucre stagner sur sa langue alors qu'il approchait de la fenêtre, jetant un énième regard à l'extérieur. Au dehors, le monde semblait plongé dans une apathie statique que la pluie, faiblissante, ne suffisait pas à perturber. L'herbe d'hiver, jaunie, formait un parterre folâtre mais rêche, sauvage comme la pelisse d'un animal que l'on a cru tuer mais qui hante en réalité, la nuit venue, la maison de son prétendu assassin. Puisque rien ne surgissait pour crever les lieux de sa présence et séparer mère et fils, pas même le fantôme blanc qui devait garder ces terres, Blake se détourna du monde extérieur et en revint à la scène domestique qu'ils avaient peint toute pourpre. Les humains avaient-ils connus ces mêmes moments simples, avant de disparaître ? Et qu'est-ce qui avait provoqué leur disparition ?

" Tu sais à qui appartenait cette maison, avant ? Où sont passés les humains ? "

Assoiffé de savoir, toujours. Plus on emmagasinait les informations et plus l'on comprenait vite. Souvent, les mêmes histoires se répétaient ad vitam æternam : une trahison, une rivalité, un ambitieux, une famille déchirée, un dieu capricieux. C'étaient sur des trames similaires qu'Arachné tissait son fil, regardant de ses huit yeux humides les mêmes histoires se répéter et se défaire comme une araignée coud amoureusement sa toile avant de la voir lentement se désintégrer. En maîtrisant les principaux drames, on connaissait souvent les conséquences et on était moins facilement pris de cours. Et, toujours, il fallait prendre en compte l'égoïsme, qui plaçait tour à tour sur la sellette les différents acteurs.

Mais le monde réservait parfois des surprises : des papillons traversant des fils poisseux. Et ces curiosités là, il souhaitait aussi les connaître. Les apprivoiser.

Il en revint au recrutement infernal de sa mère.

" Toi, si tu avais été dominante, tu aurais été chercher des gens aux enfers ? "

Puis quelques pensées filèrent en direction de Sorrow. Il fallait espérer qu'il rentrerait pour la naissance de Morrigan'. Blake se demanda comment son grand-père prendrait la nouvelle. Serait-il plus indulgent face à une pouliche ?

Un pot s'écrasa par terre et le tira par la même occasion de ses pensées. Il s'écarta d'un pas pour éviter d'être éclaboussé, mais marcha par la même occasion dans les restes de la première victime. Le paillasson d'entrée devrait être mis à contribution.

" Je t'en prie, " dit-il, désignant du bout des naseaux le couteau esseulé sur le comptoir. Les mots de sa mère le ramenèrent à son but. Laissant Hyuna' à sa gourmandise, il donna un coup de naseaux à la poignée de la porte, l'entrouvrant pour regarder son panier qui attendait encore dans l'entrée.

" Oui, je voulais visiter et laisser là un panier rempli de jouets que j'ai gagné au moment où tout le monde est devenu poulain. Je n'en aurai pas vraiment l'usage. Mais maintenant que j'y pense, Morrigan' pourrait les vouloir... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 14 Avr 2019 - 21:21

Des passages réguliers, certes mais équin, pas moyen que les humains investissent à nouveau cette île et ils devaient avoir disparut bien avant que les chevaux y pullulent. Quand ? Elle n'en sait fichtrement rien. Tout ce qui est important c'est qu'ils n'y reviennent jamais. JAMAIS. Elle tenait pas franchement à ce qu'ils se ramènent et sortent un programme de reproduction ou on ne sait quoi de leurs chapeaux. Elle aime ses fils, ne les reniera jamais - quoique s'ils s'entichent d'une rousse - mais la partie conception, elle ne tenait pas à ce que cela se reproduise un jour.  

Elle leva les yeux sur la pièce, à qui elle appartenait ? Au grand, magnifique et puissant Sorrow. Voilà à qui elle appartenait avant. Sérieusement, elle avait beau fouiller sa mémoire cette dernière possède les lacunes de l'inconnu, de l'éloignement et de la vie longtemps passé loin de ce territoire. Elle n'en connait pas l'histoire, si ce n'est celle qu'elle souhaite savoir. Son père était le dominant. Et maintenant, son frère, ça ok. Et cette jument. Est-ce qu'il fallait vraiment qu'elle se découvre un esprit territorial, non ce serait fort embêtant. Non, il 'y a que ce roux qui possède quelque chose qu'elle aurait voulu, dans l'idée, il n'est plus de dernière fraîcheur alors peut-être qu'un jour il laissera les terres vides.

- Je n'en ai aucune idée, si ce n'est ton grand-père .. et les humains, , elle se fit songeuse, le rouquin des trompeuses tient un garde-manger remplit de jambes pourrissantes. Sans aucune utilité culinaire. Mais normalement ils ont tous, disparut ? Il y a belle lurette. Pourquoi ? No se.


Elle ne s'était pas posée la question du pourquoi cette jambe était là, ni de savoir si des hommes vagabondaient actuellement sur l'île. Elle aurait peut-être dû.

Si elle avait été dominante. Ô doux rêve, ô tendre regret. Ce n'avait été qu'une idée de vengeance parmi d'autres, pourtant elle aurait été belle, sublime, délicieuse. Mais. Mais, la noire pinça sa joue pour éviter un sourire barbare. Elle avait aimé tuer la pie. Le sang mêlé à l'eau salée, le calme brutal, la satisfaction. Son cœur se souvenait de ce lent battement, jouissif. Elle pinça plus fort. Non, il y avait là quelque chose qui lui faisait peur tant ça pourrait l'attirer. Elle secoua la tête.

- Certainement. Mais clairement pas quelqu'un qui aurait fait du mal à ma famille. La haine pouvait si facilement l'envahir lorsqu'elle pensait à de fâcheux sujets. Et toi ? Que ferais-tu ?

Elle zieuta le festin sucré, il était grand temps de l'éventré et de lui sucer la moelle pour se défaire de toutes ces idées bien trop ... bien trop morbides. Elle avisa le couteau, s'en empara et pria une demi-seconde pour que l'opération ne finisse pas en césarienne. Elle manqua plusieurs tentatives ce qui eut pour effet d'écorcher à plusieurs reprises le comptoir, mais eut finalement raison de la pitance. Elle expliquerait à son frère pourquoi il y a des trous dans sa cuisine, des marques de dents sur son couteau ? Des pots casés et de la confiture tartiné un peu partout ...

Elle ne se fit pas prier pour s'enfiler sans tarder le pot entier, l'aspirant de la plus gracieuse manière, le tétant tel un poulain prend la mamelle. Cerise aussi. Merveilleuse.

Cela lui prit quelques minutes. Blake venait de parler d'un panier ? Peut-être qu'on pourrait y mettre quelques bocaux, discrètement. Et un couteau aussi. Une bonne dose de confiture, voilà de quoi faire oublier cette humeur changeante. Son délit fini elle posa le pot, fit demi tour pour rejoindre son fils. Et avançant, d'un malheureux et malencontreux coup de queue le fit tomber sur le sol, rejoignant les autres morts pour la gloire. Elle s'en amusa, ne sachant pas elle même si elle l’avait fait volontairement ou pas.

- Je suis certaine de pouvoir devenir accro à ce genre de choses.
La noire s'en lécha les lèvres, collantes.

Bon par contre il fait soif maintenant. Il lui faudrait envisager un tour dehors bientôt.

Elle jeta un œil au panier de son fils, voilà de drôles de merveilles qu'elle suppose offertes par les dieux. Il est bien généreux de sa part de vouloir le laisser-là et encore plus de vouloir l'offrir à sa sœur. Elle en fut très touchée et si l'espace lui avait permis, elle l'aurait enlacé.

- Je suis fier de toi mon fils c'est agréable de savoir que tu penses déjà à elle ainsi. Mais tu n'en veux pas de ces jouets ? Elle fit une pause avant d'ajouter ; Les garder pour ton frère et ta sœur pourrait être une bonne idée.

Oui elle espère que son deuxième fils arrive en étant encore en âge de les utiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 14 Avr 2019 - 22:50

Dès qu'elle évoquait les terres Trompeuses et leur maître, qu'il ait été mortel ou divin, Hyuna' tenait des propos très imagés. Il ne lui sembla pourtant pas qu'elle exagérait lorsqu'elle évoqua l'existence de jambes pourrissantes... Drôle de collection à tenir. Il lui faudrait garder un oeil sur cette curiosité lorsqu'il visiterait les terres Trompeuses. Sans qu'il ne sache pourquoi et au risque de paraître redondant et paranoïaque, les humains occupaient beaucoup son esprit. Les restes qu'ils avaient laissé sur cette île, signe qu'ils en avaient un jour été les maîtres,  accaparaient peut-être trop sa mémoire qui tentait de réconcilier cette lente déchéance avec les bâtiments utilitaires, neufs et fourmillant d'activité, de l'île de Sable.

Blake se détourna du couloir pour faire quelques pas prudents dans la cuisine, qui commençait à ressembler à un champ d'une bataille grotesque qui aurait opposé deux enfants terribles. Lui n'était plus vraiment un enfant et sa mère non plus, mais il était vrai qu'elle en portait un... Et peut-être les juments enceintes avaient-elles le droit de commettre des bêtises.

La question de sa mère occupa son esprit. Recruter des gens alors qu'ils étaient probablement engoncés dans leur désespoir le plus intime ? Les situations étaient tellement uniques qu'il était difficile de véritablement prévoir quel lien unirait un Orphée monarque à sa recrue infernale. Le tableau le plus idyllique dépeignait le dominant en sauveur, le nouveau dominé en victime tremblante et débordante de gratitude. En réalité, les gens étaient souvent orgueilleux ou ingrats, s'ils ne cumulaient pas ces deux qualités. La première leur empêcherait d'accepter de l'aide, la seconde d'apprécier cette dernière.

Il aurait quand même été curieux d'effleurer du doigt les murs encore humides de cauchemars de l'enfer personnel d'un autre. Les peurs les plus intimes étaient souvent révélatrices. Parfois ridicules, parfois plus profondes que l'on ne l'aurait cru, elles puisaient dans un être pour en faire ressortir la part de la boîte de Pandore qui s'y était fiché.

" Garder ses amis proche de soi, et ses ennemis plus proche encore, " murmura-t-il, " C'est peut-être ce qu'elle a pensé. Je le ferais aussi, sans doute. Mais je ne m'attendrais pas à gagner une grande reconnaissance grâce à ce geste. La reconnaissance est un sentiment si difficile à obtenir, et si dur encore à conserver... "

Sa mère reprit sa technique et subit les mêmes déboires. Blake la surveilla du coin de l'oeil, s'assurant que rien ne lui arrivait, puis la laissa se gorger du mets sucré qu'elle avait tant désiré. Il alla ouvrir quelques autres placards, puisqu'il n'en était plus à une indiscrétion près, et les trouva moins bien garnis.

" Tu vas refiler à Morrigan' un penchant pour les sucreries, " affirma-t-il avec un sourire en coin.

Un autre pot rejoint les victimes de la guerre à sens unique qui s'était livrée sur le comptoir et avait laissé toutes ses pertes sur le carrelage. Blake s'en retourna au couloir, ouvrant grand la porte de la cuisine. Il profita du paillasson pour nettoyer ses sabots poisseux, les yeux rivés sur ce fameux panier dont les jouets avaient fort vaillamment supporté l'humeur pluvieuse des terres Orphelines. Sa mère lui demanda s'il n'en désirait aucun ; il avait eu beau les retourner, ils n'avaient présenté aucune utilité particulière, et il ne possédait pas assez d'imagination pour les animer dans son esprit. Une toupie multicolore, une poupée, des billes, un ballon, une peluche, des soldats de plomb, des petites voitures et un canard en plastique, une épée de bois, un paquet de cartes, un petit télescope, un yo-yo... Knight, comme l'avait évoqué sa mère, aurait sûrement trouvé mille façons de s'amuser avec ces objets mais les auraient sûrement usé pour finalement les détruire, comme il avait la mauvaise habitude de le faire. Il se demanda s'il aurait été capable de les partager avec Morrigan'.

Si on le lui demandait, il le ferait.

" J'en laisse la moitié à Knight et Morrigan'. Je te laisse faire le choix. Ils ne sont pas tous intéressants, tu vas voir. "

Il laissa sa mère à son tri, songeur. Son attention se porta sur la cage d'escalier. Il mit un sabot sur la première marche, qui gémit. Elle avait sans doute l'habitude de porter un poids plus lourd que prévu, maintenant, mais cela ne l'empêchait pas de regretter le bon vieux temps.

" Il faudrait peut-être trouver un endroit sûr... Un endroit à nous... Où les garder, ainsi que d'autres choses. La montagne sacrée possède des galeries et des grottes qui pourraient être aménagées... Peut-être y a-t-il quelque chose de similaire sur les terres trompeuses, ou encore ailleurs sur l'île... "

C'était là une idée qu'il gardait en poche. Blake gravit quelques marches de plus. D'ici il sentait déjà quelques odeurs entremêlées, qui indiquaient que l'étage était bel et bien fréquemment fréquenté.

" Et les fantômes, alors ? " demanda-t-il, confronté à l'obscurité qui masquait encore les pièces en haut, " Ils existent ou pas ? "

Cette question là était posée d'un ton léger, mais Blake n'éliminait pas entièrement cette éventualité. Après tout, il avait vécu des choses étranges depuis son arrivée sur l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyLun 22 Avr 2019 - 21:34

Blake la surprendrait toujours par sa sagesse, elle se vanterait bien d’être sa mère et qu'il tenait cela d'elle. Qu'elle lui avait transmit jours après jours. Mais il lui serait fort difficile de louer la génétique ou l’apprentissage d'un savoir qu'elle ne possède point. Elle doutait être capable de transmettre un brin de sagesse. C'était inné et elle pouvait que gonfler son cœur de fierté en l'entendant parler. Bien qu'elle n'opterait pas pour la même option dans la gérance des ennemis. Peut-être qu'à une époque la façon dont elle voulait se venger pouvait ressembler à cet adage. Ahora no ( ou a hora no si tu vas en Norvège ).

- Je les préfère six pieds sous terres, marmonna t-elle à son tour.

Et puis des ennemis, c'est pas non plus le genre de choses qui courent les rues. Elle avait éliminé la numéro un. Et après elle, il n'y avait encore personne qui ne mérite le même sort. Si cela devait arriver, ce serait un dérapage. Malencontreux, involontaire et non regrettable. Elle n'arrivait pas à suivre la trace de cette foutue jument grise, et passé ce jour elle ne remettrait pas les pieds sur le territoire avant un moment, alors la prochaine excursion serait surement pour après la naissance de Morrigan'. Elle pourrait la confier à Thirteen ou bien Blake quelques heures le temps d'une balade. Qu'est-ce qu'elle ferait si elle finit par la trouver ? Elle lui avait fait du tort à elle, à son père surtout. Même s'il avait apparemment rendu ses comptes, elle moins. Elle lui devait ses fils, mais aussi la tête des trompeuses. Et en plus, elle est tel un fantôme.

- Certains verront peut-être plus cela comme une dette qu'autre chose. Après, il faut encore savoir si c'est un choix d'aller recruter en enfer ou bien un devoir.

La noire sourit à l'idée de voir la pouliche accro au sucre. Est-ce qu'il y avait d'autres choses qu'elle mangeait en excès ?  Il y a des plantes qu'elle dévorait avec un certain enthousiasme, pas forcement à l'excès, juste à l'occasion. Chacune.

Elle sorti de la cuisine en évitant les bouts de verres, ce serait fort désagréable de s'ouvrir la fourchette, étalant du sang dans la cuisine. Il fallait mieux s'en passer. Une dernière œillade à la fenêtre, la pluie semblait s’atténuer de plus en plus, elle ne tarderait pas à en profiter pour s’éclipser. Elle proposerait à Blake de faire un bout de chemin avant de sortir du territoire. Après tout, elle pouvait utiliser le fait de faire partie du troupeau a son avantage aussi, personne ne pourrait le chasser en sa présence.

Passant la porte son regard tomba sur ce fameux panier empli de jouet dont certains convenaient difficilement à des poulains. Qu'avaient les dieux en tête ? Elle plongea les naseaux dans le bac aux trésors, certains nécessités une dextérité qui rendait le cadeau empoisonné. D'autres pourraient servir les jeux de deux petits chers à son cœur. L'oreille attentive aux mouvements du yearling, elle sorti du panier les indésirables. Les petites choses qui ne valaient à ses yeux pas la peine de fournir plus d'effort pour les déplacer, ils finiraient ce voyage-là en mouillant le plancher. Télescope, peluche, cartes, voitures, billes et toupies ne trouvèrent pas grâce devant la jument. La poupée, le ballon, les soldats de plomb, le canard, l'épée, le yo-yo et une sorte de kazoo restèrent dans leurs réceptacle en l'attente de futures crises de rires.    

- Voilà, si tu vois quelque chose à rectifier. Fit-elle en regardant son tri songeuse. Si les billes n'avaient pas été en sachet, elles seraient déjà cachées sous les meubles. Je ne pense pas que quelque chose puisse être en sécurité sur les trompeuses, même si les cachettes ne manquent pas. Elle réfléchit. La montage est pleine de mystère et en y pensant bien, il y a un ou deux endroits qui seraient parfaits. --

Mais elle n’élèverait pas la voix pour lui dire dans un lieu ou des paires d'oreilles pouvaient traînés.

Il était rendu dans les escaliers et, au grincement des marches, elle ne se sentait pas d'y monter elle aussi, elle laissa donc cette partie là à son fils. Elle avisa le canapé du coin de l'oeil, avança en bas des marches pour lui répondre. Plutôt intrigué par la question, avait-il vu quelque chose ?

Elle se remémora ses pensées vis-à-vis de la grise. Fatiguée de ses intrusions veines sur les orphelines. Il a des personnes qui sont tel des fantômes, mais je ne sais pas si le contraire est valable. Même si l'île ne se lasse pas de créer des illusions.

Elle avait bien cru voir sa mère dans la brume d'une cascade. Elle leva les yeux au plafond, au moins ce jour-là elle avait vu le crème. Elle céda à la tentation et alla s'installer sur les coussins. Ces derniers s’affaissèrent, contestant vivement cette invasion.  

- Je te laisse visiter l'étage
. Elle sourit. Je te signale si jamais quelqu'un arrive. C'était assez ironique, ainsi installé sur le sofa elle somnolait déjà à moitié. La question étant pourquoi avoir cédé à la tentation moelleuse ? Tel boucle d'or ayant dévalisé les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyMer 1 Mai 2019 - 16:17

Il fallait espérer que l'étage ne soit pas assombri du même mystère menaçant qui dormait encore dans les hauteurs de l'usine abandonnée, ce palace squelettique dans lequel on pouvait cacher des secrets imbibés de larmes pour colmater les nombreuses fuites du toit. La perspective de retourner là-bas l'enchantait ; bien que l'endroit n'ait pas possédé une beauté autre que celle que les romantiques prêtent aux ruines, il contenait une multitude de choses intéressantes et d'autres encore, qu'il n'avait pas eu encore l'occasion d'examiner ou de confronter.

Blake fit peser son poids sur la marche. Elle grinça des dents mais ne l'engloutit pas.

" En parlant des terres secrètes, " dit-il, tournant la tête pour regarder sa mère, " Leur situation n'a pas changé depuis que je les ai quittées ? C'est bizarre, qu'elles n'aient pas de dominant. "

Le pie se demanda s'il y avait moyen d'accéder aux nouvelles facilement, sur cette île. Les choses nécessitaient-elles toujours la dilution progressive du bouche à oreille, ou un réseau existait-il, plus fiable, plus rapide ? Il supposait qu'il fallait déjà connaître des gens au courant ; mais c'était leur faire confiance qui posait le plus gros problème. Il fallait aussi sûrement être un peu partout, laisser traîner ses oreilles... Des rumeurs devaient bien circuler, celles-là faciles à trouver puisque si promptes à tomber des bouches, comme ces perles et ces crapauds qui récompensent ou punissent les fillettes de contes de fée.

Knight avait été particulièrement retourné par cette idée lorsque Hanna lui avait conté l'une de ces histoires. Si l'autre jument n'était pas particulièrement brillante, elle avait accidentellement trouvé le moyen de rendre l'autre poulain méfiant... Jusqu'à ce qu'il ne s'entiche de l'idée de cracher serpents et crapauds au moindre mot.

Blake aurait préféré posséder le pouvoir de convaincre quiconque dès qu'il ouvrait la bouche ; mais en l'absence d'un tel don, il se contenterait d'aiguiser son art de la conversation.

Le yearling ne jeta qu'un regard superficiel à la sélection à laquelle sa mère avait procédé, plaçant en elle toute sa confiance. Il redescendit pour s'emparer du panier et hisser les rebuts à l'étage.

" Tu parles de la jument qui t'as menti ? Qu'est-ce qui devrait lui arriver, si elle était retrouvée ?  "

C'était là en vérité l'une des seules légendes qui ait gardé sa consistance irréelle lorsqu'il était arrivé sur l'île, avec son grand-père. La cause de la prétendue mort de Sorrow et Sorrow lui-même demeuraient des énigmes.

Blake laissa sa mère se reposer, rejoignant l'étage. Il était engouffré dans ce silence caractéristique des endroits qui ont l'habitude de connaître la vie et inspirent, expirent, en attendant que cette dernière ne vienne les rejoindre à nouveau, entre la mère qui dort enfin maintenant que l'enfant est assoupi et l'amant qui reste éveillé alors que point l'aube pour compter les cils du compagnon qui répand ses rêves sur l'oreiller.

Le pie poussa une porte et rentra dans une première chambre, vaste, manifestement occupée par deux personnes. Les dominants ? Elle semblait lumineuse et même propre, bien que manifestement quelque peu usée par de longues années de labeur. Blake approcha du lit mais demeura à une distance respectable de ce dernier, comme pris d'un accès de pudeur. Rien ne le renseignait sur les activités de ceux qui l'occupaient...

Son exploration l'amena dans une chambre plus petite au parquet endommagé. Elle communiquait avec une minuscule salle de bain, spartiate dans son aménagement, et dont la baignoire n'avait pas supporté le temps. Jetant un dernier regard à ces différents espaces, en quête de quelque chose d'utile, d'intéressant, ou de de spécifique aux occupants des lieux, il se contenta finalement de mémoriser leur odeur, qui imprégnait l'atmosphère.

La dernière chambre était manifestement occupée par un enfant. Kokoï, lui intima sa mémoire. Il ne l'avait qu'entrevue sur la dune du pied, mais il avait quand même pu mémoriser son physique. Fille d'une ennemie de sa mère et d'un ennemi de son grand-père... Mais les enfants étaient si imprévisibles.

Blake explora cette chambre là avec intérêt, retournant un masque pour en sonder les orbites vides. Il décida d'y laisser, trônant en son centre, les jouets. Il les trouva bien ancrés dans un espace auquel ils se prêtaient de par leur nature et, jetant un dernier regard à une boîte à musique baignée dans une lumière pâle, il entreprit de redescendre en bas avec le panier vide.

La porte du salon s'entrouvrit sans protester. Ses yeux tombèrent sur la silhouette de sa mère. La grossesse la fatiguait-elle beaucoup ?

" Je suis prêt à partir si tu le veux. A moins que tu ne désires attendre mon oncle là. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

Fifa

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 603

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 5 Mai 2019 - 8:01

Fifa entra à pas de loups dans la Maison Hantée, craignant de réveiller Kokoï à l’étage. La petite avait choisi sa chambre depuis qu’ils avaient découvert l’extension de leur demeure, mais cela ne l’empêchait pas d’entendre le moindre craquement inhabituel. Cependant, à l’instant où une latte de parquet grinça sous son antérieur, la dominante sût que sa fille ne se trouvait pas dans la Maison. Il y manquait la chaleur que la petite pie portait avec elle, dans chacun de ses rires tandis que ses tâches ondulaient au gré de ses cabrioles.

Son échine se glaça pourtant lorsqu’elle aperçut Hyuna’, affalée sur le canapé. La crème réprima un geste pour la secouer, car en invitant la noire dans son troupeau elle lui avait autorisé l’accès aux différents territoires qu’elle dominait et lui accorda un simple hochement de tête. La meurtrière avait le ventre enflé et Fifa félicita l’absence de sa fille, qu’elle ne voulait pas exposé à un individu de la sorte, mais la gestation qu’elle devinait chez celle qui avait tué sa mère ne la rassurait guère. Elle l’inquiétait même un peu, car elle se demandait qui avait bien voulu s’associer à Hyuna’.

Ce n’était certainement pas un ami de sa famille. Fifa poussa un soupir mais laissa la noire tranquille, se rendant plutôt dans la cuisine où elle constata des dégâts qu’elle jeta immédiatement sur Hyuna’, coupable jusqu’à preuve du contraire. Des sabots résonnaient à l’étage et elle aperçut un très jeune étalon pie qu’il lui semblait avoir brièvement avoir rencontré bien que son odeur ne lui dise pas grand-chose à part qu’il ne faisait pas partie du troupeau. Cela ne lui disait rien qui vaille, car ses paroles lui apprenaient autre chose.

Il s’agissait là d’un neveu de Kuro et il n’était probablement pas le fils de Shiro, ni celui de Mélodie, disparue depuis trop longtemps. Non, Blake, son nom lui revenait maintenant, était le rejeton de Hyuna’ et Fifa ravala un peu de rancœur pour simplement s’atteler à nettoyer les dégâts provoqués par les descendants de Sorrow, décidant qu’il était plus sage de simplement digérer l’information et attendre d’en savoir plus avant d’agir. Hyuna’ attendait un poulain, mais en avait-elle encore un autre, quelque part, loin d’Horse-Wild ?

Et surtout, ses rejetons étaient-ils aussi dérangés qu’elle ? Fifa ne voulait pas d’une famille vengeresse et elle savait que le cycle infernal ne risquait pas de s’arrêter là, puisque le poulain que son ennemie portait actuellement reviendrait aux Terres Orphelines lors de la mise-bas. C’était un pari dangereux, mais le risque en valait la peine, si cela lui permettait de protéger sa propre fille. Elle regarda donc le cousin et la tante de Kokoï partir après avoir saccagé la cuisine, sans rien dire, en se répétant que c’était pour le mieux. Pour le bien de sa fille.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

Hyuna'

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1311

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 5 Mai 2019 - 21:12

Les dieux sont aléatoires, celui des secrètes surement plus que les autres. Sinon, il y aurait un équidé à leur tête depuis belle lurette. Bien que le fait de prendre plus de temps à la sélection pouvait aussi prouver le contraire. Peut-être alors, Poséidon était-il le plus réfléchit des trois ? Après tout, il avait surement l’expérience pour se méfier derrière lui; tous les dominants qu'il avait précédemment élus n'avaient-ils pas mal tournés, mal fini ? Les laissés à l'abandon serait alors une bonne décision. Stratégique. Et elle en était certaine, les dieux sont de fins stratèges. Parfois un peu trop.  

Quelqu'un tenterait surement de les conquérir, est-ce que cela forcerait la main du dieu ? Voilà qui pourrait être intéressant à voir. Elle aurait pu être intéressée, mais d'autres occasion se présenterait un jour et puis, ce n'est pas ce territoire-là qui l'intéressait , elle gardait l'arrière goût d'une défaite tragique en bouche. Et quoiqu'en pense un certain roux, elle garderait un œil sur le sable du désert. Une autre question suivait ce fil de dominance, pourquoi personne ne tentait d'asservir les terres libres ? Après tout il y avait matière à faire. La bonniche veillait peut-être au grain par là-bas. Aléas dieu des libres ? Cela le rendrait plus conséquent alors que les trois autres...

Les journées qu'elle passait parfois à errer dans la montagne ne lui avaient pas soufflées de changement monumental, même si elle pouvait se tromper. Elle ne cherchait pas à être au courant.

- C'est sûr que Poséidon prend son temps, elle sourit, mais ça m'arrange vu le temps que j'y passe.

Le bruit des marches grinçantes accompagnèrent son fils dans ses déplacements, la noire le suivi entre deux papillonnements de paupières, les jouets abandonnés compenseraient les pots cassés. Ses yeux se fermèrent après qu'elle ait acquiescé, le temps de réfléchir à la cette question qu'elle-même se posait l'instant d'avant. Elle les rouvrit sur la certitude d'une incertitude.  

- Je n'en sais fichtrement rien.


Son père avait classé l'affaire. Elle pas. Son père avait classé l'affaire... Qu'est-ce qui avait le plus de poids si elle la rencontrait ? Quand elle la rencontrerait.

Blake reprit les escaliers et sorti de son champ de vision, elle lutta quelques instants avant que le bercement du plancher ne l'embarque dans d'autres contrées. Emportée par la douceur traîtresse du sofa, accueillit par les bras de Morphée, doux marchant de sommeil. Moins charlatan qu'Aléas et conteur beaucoup plus agréable.

Détendue comme les vieux ressorts usés par le temps, par l'ennui et par la vie de sa couche molle, la noire arpentait maintenant le monde des songes, endroit où en l'espace de dix secondes, ont vie toute une histoire, souvent rocambolesque.

C'est déjà le grand jour, les contractions ont commencé, elles sont douces comme le sucre, avec une saveur de cerise et pourtant elle plisse les yeux, les fermes. L'instant d'avant elle était seule sans en être triste et voilà maintenant que le crème est devant elle , acquiesçant d'un signe de tête, elle lui sourit fièrement. - Hello Fifa - Il aura sa fille bientôt. Elle aussi. Elle en est certaine sans le voir, Blake n'est pas loin, peut-être qu'il discute avec son frère et ses grands-parents. Ses ? Non, sa grand-mère est morte. BAH. Elle hausse les épaules. Se relève après cette naissance idyllique, la vue troublée, elle est au bord d'une étendue d'eau. Une latte grince au moment où la brume se lève sur le nouveau-né.

Une latte ? La noire se réveille en sursaut ! Remettant ses esprits en place.

- Blake ! Appel-t-elle. Avant de se rentre compte qu'il est juste sous son nez. Elle expire un petit rire, se moquant d'elle-même. Et aussi de ce rêve aux allures vilaines où cet enfant est un poulain et où son beau crème avait pris des allures de donzelle mal embouchée. Une fois en dehors des rêves ceux-ci ont toujours l'air suspects.

Hyuna' se releva de son lit de fortune, son fils venait de dire quelque chose non ? Elle n'avait pas saisi. Vu la tête de sa mère, il devait s'en douter. Elle s'ébroua. Senti la soif la prendre à nouveau, la pluie avait dû laisser un bon nombre de flaque.

- On fait un bout de chemin tous les de.. trois ? Mots sur lequel elle rejoignit la porte d'entrée. Tant pis pour son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

Blake

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 540

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] EmptyDim 5 Mai 2019 - 21:56

Sa mère avait cet air un peu halluciné qu'arborent les gens qu'on a tiré du sommeil trop vite. Blake eut un sourire en coin. C'était une expression qu'il avait déjà vu sur sa figure, ainsi que sur celle d'Hanna lorsqu'elle était tirée de l'étreinte de Morphée par la piqûre d'une frasque de Knight...

" C'est moi, " plaisanta-t-il sans pouvoir résister.

Un étrange bruissement, comme un soulèvement d'air, le figea. Les oreilles de Blake tournicotèrent, puis sa tête. Mais la maison était calme, soupirante. Un fantôme ? Il avait la sensation qu'il était temps de partir.

" On dirait qu'il y a des chambres habitées, à l'étage. J'ai laissé les jouets dans celle pour enfant. "

Le pie s'écarta pour laisser sa mère se relever, rejoignant le couloir. Il darda un regard sur la cuisine, mais n'eut pas l'envie de contempler le massacre sucré qui y avait eu lieu une fois de plus. Aussi se contenta-t-il de remettre les jouets que sa mère avait sélectionné dans le panier et de le prendre entre ses dents.

" Bien sûr. Je te retrouverai bientôt, de toute façon. N'oublie pas d'envoyer Dagda. "

Blake laissa quelques pensées filer vers ce que savait sa mère des terres secrètes, se promettant de se tenir au courant sur le sujet. Quant à la menteuse qui avait précipité sa mère dans le vide, elle demeurait une question dont il ne possédait pas la réponse.

Il ouvrit la porte et laissa Hyuna' passer devant, la refermant avec la délicatesse qu'elle nécessitait pour son âge. Les alentours étaient trempés, mais il s'autorisa un petit trot emprunt de joie après avoir confié son fardeau à sa mère, batifolant à ses côtés comme le poulain qu'il avait été il y a si peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




I take what's mine [L] Empty
MessageSujet: Re: I take what's mine [L]   I take what's mine [L] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I take what's mine [L]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. [Immeuble Hemmens/Catalano] The girl is mine
» taïam ? today you're mine
» Mine de fer
» Armand regagne Scylla [Aetius]
» 26/10 - Méline, Eléo et CC en ballade à Paname...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORPHELINES :: LA MAISON HANTÉE-
Sauter vers: