Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 de chaque mois.

Partagez
 

 Who do you love

Aller en bas 
AuteurMessage
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

Fifa

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 589

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Who do you love   Who do you love EmptyLun 18 Fév 2019 - 10:56

Who do you love
Fifa s’était laissée distraire sur le chemin des Terres Trompeuses. Laissant Kokoï continuer seule dans un effort pour lui montrer qu’elle lui faisait de nouveau confiance, la jument crème avait suivit la présence qui l’avait dérangée et finalement trouvé un Solitaire égaré dans les Pluies Perpétuelles, qu’elle raccompagna fermement vers la frontière.

A présent trempée par son excursion sous la pluie et les membres chaussés de boue, la crème avait hésité entre une plongée dans le Ruisseau ou un détour par le Verger dans l’espoir d’y trouver un brin de soleil et se réchauffer.

Cette scène se répéta à plusieurs reprises dans la semaine.

Elle craignait de prendre du poids à force de se goinfrer de pommes, mais il fallait admettre que les fruits rondelets et reluisants ne faisaient rien pour la dissuader. Parfois, Fifa culpabilisait et piquait un sprint.

Ses courses enfantines croisaient souvent celles de Kokoï et les ramenaient à la Maison Hantée, où elle prenait le temps de jouer avec sa fille et d’explorer la nouvelle aile de leur demeure. Peu à peu, la dominante trouvait une routine qu'une conversation entendue par hasard ne vint pas changer. Ainsi, Cyrius s’était de nouveau allié à une jument.

Il était étrange que les Trompeurs aient l’idée d’avoir de telles conversations sur les Terres Orphelines, mais Fifa n’allait pas s’en plaindre. Elle n’avait pas le temps de passer chez les autres pour s'informer, elle. Dominer son territoire et élever sa fille lui prenait tout son temps et si elle ne se plaignait pas du dernier, parfois elle se demandait…

La pensée lui échappa quand elle remarqua une silhouette qui, bien qu’un peu petite, avait parfaitement sa place dans les Pluies Perpétuelles. Fifa rejoignit joyeusement son ami, l’éclaboussant sûrement d’un peu de boue.

« Hélium ! Quel plaisir de te voir ! »

Réservé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

Hélium

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 708

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptyMer 20 Fév 2019 - 11:55


La pluie avait quelque chose de rassurant pour le poney qui s’y réfugiait régulièrement depuis quelques semaines. Il plaquait les oreilles sur la nuque et laissait le brouhaha du ciel l’envahir tout entier. Là, dans le vrombissement des gouttes d’eau, il n’entendait plus la bêtise du monde et pouvait se réfugier dans sa supériorité. Il ne trouvait personne à sa hauteur sur les Orphelines et ce constat le démoralisait. Était-il voué à la solitude et l’auto-satisfaction ? Il n’était pas du genre narcissique, mais son reflet semblait plus attirant que les larves qui roulaient dans le Verger ou pionçaient dans la Maison.

Hélium enfonça une jambe minuscule dans un flaque de boue. Il regarda le liquide visqueux glisser entre ses poils, effacer sa robe et s’emparer de sa personne. Même recouvert de cette boue poisseuse, il ne serait jamais incognito. Il ne pouvait pas devenir personne. Il devait rester le grand Hélium, Cortex le malveillant. N’était-ce pas ce que l’on disait dans son dos ? Qu’il était méchant, bougon et un très mauvais exemple pour les poulains.

Le poney renâcla bruyamment. Il arracha sa jambe à la boue dans un bruit de succion désagréable et reprit sa route. Il manquait cruellement à sa vie un petit boule tout mignon pour s’agiter devant lui. Horse-Wild était à jamais peuplée de géants au regard vitreux. Il devait finir sa vie seul. Et quelle vie ! Hélium chercha dans le rideau de pluie l’ombre de la Maison Hantée. Même là-bas, certains ne voulaient plus de lui. Cortex savait qu’il n’était pas le plus facile à vivre, que ses rapports avec le dominant avaient toujours été tendus, mais il ne s’attendait pas à tant de rejet. Cela le faisait grandement réfléchir à son avenir sur ces terres.

Une voix brisa le bourdonnement incessant aux oreilles du mini-shetland. Il tourna la tête, plissa les yeux et chercha la lumière dans les ténèbres. Il avait reconnu le timbre de la dominante et ne savait pas s’il devait profiter de la pluie pour fuir avec une pseudo-excuse, ou rester pour lui demander ce qu’elle pouvait bien lui vouloir. Quand ses yeux sombres tombèrent sur la silhouette de Fifa, il comprit qu’il était trop tard pour courir hors de sa vue. Il se retourna pour l’affronter de face.

Tiens donc, mais qui voilà, railla-t-il en grinçant des dents. Big mama se promène ? Et t’as pas ramené la loupiote que je lui inspire deux/trois mauvaises idées ?

Hélium détourna le regard, boudeur. Il n’aimait pas la façon dont on le traitait dernièrement et il aimait encore moins constater que son amie ne faisait pas grand-chose pour le défendre. Elle n’avait même pas cherché où il avait disparu pendant un mois entier ! Elle ne s’inquiétait pas plus de savoir ce qu’il s’était passé. Elle lui avait à peine adressé la parole et le mini-shetland n’était pas décidé à faire le moindre effort.

T’as pas non plus été suivie par ton gros lardon qui veut me mettre en cage ? (C’était plus fort que lui, il devait se plaindre des traitements dont il avait soufferts récemment.) J’espère qu’il s’est pas crevé un œil sur la bouteille de vin qu’on vous a gentiment offert, ce serait bête…

Le poney retint d’autres vilains mots et fit quelques pas énervés dans la flaque de boue. Il s’en mit partout, mais s’en fichait bien. Cela irait parfaitement avec les gouttes que la luciole lui avait balancées en débarquant dans son espace privé.

J’aurais bien dit : Plaisir partagé. Mais j’ai peur qu’on m’insulte de menteur. J’crois qu’il est temps qu’on cause, toi et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

Fifa

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 589

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptyJeu 14 Mar 2019 - 12:14

Elle n’y prêtait plus attention mais la boue, elle, lui prêtait des balzanes basanées dont Fifa ne parvenait pas à se débarrasser tandis qu’elle tapait des pieds non loin d’Hélium, heureuse de l’avoir croisé.

Lui n’avait pas l’air enjoué par sa présence et elle se figea brutalement, les yeux plissés tandis qu’elle dévisageait son ami. Que lui valait une telle hostilité ? Le poney boudait et elle nageait dans la semoule en tâchant de comprendre ce qu’il lui reprochait, exactement ? Car derrière ses paroles dépréciatives, elle voyait bien qu’il était contrarié et quelque chose lui disait qu’il venait de le mentionner.

« Quelles mauvaises idées ? Kokoï adore s’amuser avec toi, tu es probablement le seul d’entre nous qui ne l’infantilise pas et je t’en suis reconnaissante car moi je ne suis pas capable de le faire... »

Non, Fifa était définitivement surprotectrice de sa fille et si Ace of Hearts ou Kuro avaient tendance à traiter Kokoï comme un individu à part entière, ils restaient des figures rassurantes pour la pouliche, prêts à lui donner des conseils, qu’elle les réclame ou non. Quant à Nokhömi, si elle n’usait pas d’autorité sur la petite, elle la traitait tout de même comme l’enfant qu’elle était, quoi qu’en pense la petite héritière pie.

Fifa fronça les sourcils qu’elle n’avait pas en tâchant de connecter les différentes informations qu’Hélium lui donnait sans préambule. Le douloureux souvenir d’un assoupissement assommant sur une bouteille en verre lui revint.

« Je n’ai même pas eu besoin de la vider pour ronfler mais ça a fait pas mal de dégâts sur les draps, je m’en serais bien passée, murmura-t-elle. »

Elle n’insista pas à ce sujet, cela n’en valait pas la peine et observa son ami qui piétinait rageusement une flaque de boue, se sentant soudain coupable de l’avoir arrosé. Ses paroles l’alarmaient et elle bégayait presque.

« Que se passe-t-il Hélium ? Je sais que Kuro et toi vous n’avez pas grand-chose en commun et il est parfois bourru mais tu es au-dessus de cela, n’est-ce pas ? J’ai bien tenté de te rattraper la dernière fois mais tu avais filé avant que j’atteigne les escaliers. On ne se voit plus du tout en ce moment et je le regrette, entre la gestation et la dominance je suis débordée… »

Elle repensa aux mauvaises idées qu’il avait évoquées, comprenant mieux ce à quoi il faisait référence, mais ne les mentionna pas. Ce qu’elle voulait savoir, c’était ce qu’il advenait de son ami aussi fit-elle un pas en avant pour interrompre ses déambulations agacées et chercha-t-elle à croiser son regard tandis qu’elle posait, comme elle le pouvait, la question qui la tracassait. Que se passait-il ? Pouvait-elle y faire quelque chose ?

« Je suis désolée de ne pas t’avoir consacré le temps que je te devais alors que tu n’es pas avare de celui que tu passes avec ma fille. Tu es un ami précieux et d’une grande aide que je n’ai probablement pas méritée ces derniers temps, pardonne moi. Tu sembles contrarié, dis-moi ce que tu as sur le coeur, il est grand temps que je t’écoute. »

Et peut-être était-il temps qu’elle s’écoute aussi, songea-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

Hélium

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 708

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptySam 16 Mar 2019 - 9:58


Hélium se sentait trahi jusqu’à l’âme. Il était prêt à tout pour ses amis, même à s’attaquer à plus grand que lui, à risquer de se faire piétiner pour défendre l’honneur de ceux qu’il aimait. En retour, que lui donnait-on ? Quelques compliments pour l’appâter. Quand la situation finissait vraiment pas dégénérer, alors il ne restait plus personne pour l’aider. Il devait se démerder seul, s’enfoncer dans les emmerdes et battre désespérément de ses petits membres pour essayer de se sauver. Il n’avait pas réussi. Une allégeance à Hadès pour l’éternité ? Ce n’était pas une bénédiction. Hélium se sentait emprisonné parce qu’il n’avait pas été foutu de se sauver tout seul et qu’aucun de ses amis n’avait daigné venir à son secours. Mais qui étaient-ils, ses amis ? En avait-il seulement un sur l’île ?

La grosse luciole joua les innocentes ce qui eut le don d’énerver le mini-shetland. Il frappa plus fort des antérieurs et s’arrêta quand les gouttes de boue lui giclèrent dans les yeux. Énervé, la visage en feu à cause de la douleur, il ne sut plus quoi faire pour décharger tous ces mauvais sentiments qui bouillaient en lui. Au fond de son cœur restait un peu trop d’amitié pour la grande jument. Assez d’amitié pour retenir les mots méchants qui fusaient dans son esprit et qu’il retenait comme un chien battu qui continue de chercher les caresses de son propriétaire. Il n’était pas un chien de garde, bordel !

Perdre deux/trois neurones t’as pas aidé à réfléchir plus vite, en tout cas ! s’énerva-t-il. Quelles mauvaises idées ? A toi de me le dire ! C’est bien toi et ton gros ver qui me le reprochez ! Et ne dis pas le contraire, Fifa, parce que ce serait vraiment mal placé.

La jument semblait inquiète, mais son inquiétude ne pouvait plus calmer le feu qui brûlait le petit shetland. Il aurait voulu que tout s’arrange, qu’on lui dise qu’il se trompait, que personne ne l’avait abandonné. Mais il n’était pas assez bête pour y croire. Il savait ce qu’il s’était passé. Il aurait pu pardonner à ses amis de ne pas l’avoir cherché dans la Crypte. Après tout, il avait bien pardonné à Cyrius ! Mais Fifa savait où il était. Il le lui avait dit ! Qu’elle ne vienne pas le chercher elle-même, grosse comme elle était à l’époque, il pouvait le comprendre. La dominante aurait pu envoyer quelqu’un d’autre le faire à sa place. Et même si elle ne l’avait pas fait, elle aurait au moins pu faire semblant de s’inquiéter pour l’état du poney quand il était sorti de la Crypte. Non, elle n’avait jamais cherché à comprendre.

Aaaah… parce que tu crois que ce sont tes obligations qui font qu’on ne se voit plus ? (Il laissa échapper un rire méprisant.) M’enfin, ma pauvre fille ! J’ai fait exprès de pas te croiser, tu comprends pas ?

Hélium cracha par terre, dégoûté par lui-même et le comportement de la jument crème qui ne pigeait rien à rien. Il était peut-être un enfant gâté, une vermine insuffisante, une boule d’arrogance, mais il méritait plus d’égards de la part de ceux qui se prétendaient ses amis. Fifa elle-même osait encore l’appeler un « ami précieux » ! Pouvait-elle être tant à côté de la plaque ? Ou le faisait-elle exprès pour essayer de le calmer, de se le remettre dans la poche ? Le mini-shetland ne se ferait pas berner par ses bons mots. Il avait nourri trop de ressentiments pour tout laisser couler aujourd’hui. Il avait besoin de lui faire comprendre à quel point il se sentait mal dans sa peau.

Oh, tu veux savoir ? railla-t-il. Tu crois pas qu’il est trop tard pour s’en inquiéter ? Tiens, rafraîchis-moi la mémoire… On se serait pas croisés dans le cimetière, par hasard ? Je t’avais pas dit que je chercherais l’entrée d’une p*tain de Crypte ? Ah, tiens ! Bah si, en fait ! Tu crois que j’avais disparu où pendant un mois entier ? Un mois ! Je suis pas allé me faire les ongles pour te laisser prendre le pouvoir. Je me suis noyé. Noyé ! Et tu m’as cherché ? Non, hein ? Est-ce tu t’es seulement inquiétée de pas me voir pendant un mois entier ? Oh ! Et quand je reparais plus maigre que tes crottins, puant et à moitié vivant, t’as pensé quoi ? « Tiens donc, voilà la petite merde qui a perdu la dominance ? » Si j’étais mort, hein ! Personne s’en serait inquiété. PERSONNE ! Que toi, parmi toutes les autres, t’en aies rien à f*utre, bah tu vois, ça je peux pas le supporter. Que tu cherches même pas à savoir ce qu’il s’est passé… T’appelles ça un ami ? J’ai moins de valeur qu’un esclave. Tu m’utilises quand ça t’arrange, pour calmer ta petite conscience. Et quand t’as plus besoin de moi, tu me jettes sans regret. Puis, tiens ! Il faut une pauvre cloche pour garder le mioche ! Pourquoi pas demander à l’autre débile de Razmoket ? Il pourra pas dire non, lui qui a plus personne dans sa vie de merde ! Ca va ? Tu t’es bien servi de moi ?

Hélium s’écarta de la jument, les larmes aux yeux. Il les retint. Il ne voulait pas lui donner ce plaisir-là. Il garderait sa solitude pour lui, ses problèmes, ses envies de meurtre lui qui prônait la non-violence physique.

Rejette pas la faute sur ton fantôme, Fifa. Lui a jamais fait semblant de m’apprécier. (Il tourna la tête de côté, sondant les ténèbres pour essayer d’apercevoir la Maison Hantée, avant d’ajouter tout bas :) Tu sais le pire ? Je peux même plus fuir. Je suis coincé avec un troupeau qui me déteste. Et Hadès, tu sais ce qu’il a osé dire : « Tes dominants peuvent être fiers de te compter parmi les membres de leur troupeau. Tes bons et loyaux services sont déjà et seront encore récompensés. » Ha ! Il s’est bien foutu de ma gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

Fifa

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 589

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptyDim 17 Mar 2019 - 1:08

Fifa se mit à pleurer. Elle se mit à pleurer car elle ne comprenait pas ce qui lui valait tant de haine, pourquoi tous cherchaient à la fuir quand elle faisait de son mieux. Car elle était persuadée de bien faire, ou du moins d’essayer et que cela ne suffisait jamais. Seule face à l’adversité, elle se demandait pourquoi elle était revenue sur Horse-Wild toutes les fois où on l’avait abandonnée et se demanda encore plus pourquoi elle dominait le territoire dont Kuro aurait dû hériter, pourquoi elle le faisait seule et comment elle pouvait s’étonner de ne pas y parvenir. Ils désertaient, tous et ils avaient bien raison. Elle n’y avait pas sa place, ne l’y avait jamais eue et peut-être n’avait-elle jamais été faite pour être dominante non plus.

Ce n’était pas plus mal qu’elle ne se soit pas lancée à la conquête des Terres Trompeuses, songea-t-elle soudain. L’échec lui aurait paru insurmontable… mais parvenir à s’en emparer et vivre ce qu’elle vivait aujourd’hui… elle ne l’aurait pas supporté.

Hélium lui crachait au visage des vérités dont elle n’avait pas conscience, car une partie d’entre elles n’avait été que des paroles en l’air dans son rôle de mère et dominante et l’autre lui avait échappé car elle avait été trop bouleversée par les évènements qui ponctuaient sa propre vie pour s’inquiéter des autres… Fifa n’avait finalement jamais été une bonne amie, le genre sur lequel on pouvait compter, n’est-ce pas ? Elle fuyait ses problèmes plutôt que de les affronter, car lorsqu’elle y faisait face, elle échouait en tâchant de les résoudre. Mieux valait s’épargner la difficulté dans laquelle la crème se trouvait à présent. Elle ne répondit même pas aux reproches d’Hélium car lui dire qu’elle ne pensait pas vraiment ce qu’elle avait dit ne l’apaiserait sûrement pas.

Il déclara l’éviter et cela lui fit encore plus mal, si cela était possible. La jument baissa la tête, non pas pour se mettre à la hauteur du poney, mais parce que le poids de ses paroles était trop lourd à porter. Elle aurait pu se défendre, l’île était après tout grande et il était facile de ne pas voir ses amis pendant un mois entier tout comme on pouvait les éviter facilement… mais quelque chose lui disait que quoi qu’elle réplique, son cas était une fois de plus plié avant même qu’elle puisse plaider coupable ou innocente. Raison de plus pour déguerpir et ne plus en entendre parler… mais elle résista à l’envie de décamper pour simplement attendre une accalmie dans l’espoir de pouvoir en placer une, parce que malgré sa colère Hélium restait un ami à elle, l’un des seuls.

L’inverse n’était probablement plus vrai cependant et les larmes continuaient de dégouliner le long de ses joues pâles.

« Je voulais simplement de laisser de l’espace et l’occasion de venir m’en parler de toi-même… Tu semblais avoir besoin de repos, je ne voulais pas t’importuner et je me suis dit que fréquenter Kokoï te changerait peut-être les idées. Je ne pensais pas que ça aussi, cela te déplairait. »

Sa respiration se coupa tandis que le poney l’accusait de faire semblant de l’apprécier et une exclamation étranglée lui échappa.

« Je ne fais pas semblant ! »

Elle se tut à l’entente de la suite, qu’Hélium prononçait tout bas. Elle avait tant de chose à dire en réponse à cela et ne savait pas si elle voulait les choisir avec soin ou, au contraire, tout déballer comme lui venait de le faire. Fifa ne savait pas si elle avait une chance de se réconcilier avec son ami et le souvenir douloureux d’autres désertions lui revenait. Elle aurait probablement pu donner une porte de sortie au Shetland, si elle l’avait vraiment voulu, qu’importait la loyauté promise à Hadès. Mais tout cela commençait à lui paraître injuste, car si elle avait fauté elle ne pouvait pas vraiment dire que ses amis à elle s’étaient mieux comportés depuis la naissance de Kokoï ou même sa nomination à la dominance.

« Et toi ?! Où étais-tu quand on a assassiné ma mère ? lâcha-t-elle soudain. Je conçois que je ne me suis pas inquiétée alors que j’aurais dû le faire et je m’en veux. Mais après cela, je pensais bien faire en te laissant de l’espace. Toi, tu me fais tous ces reproches alors que tu tu m’as évitée quand ma mère venait de mourir. »

Elle reprit son souffle.

« Je crois que c’est toi qui déteste le troupeau, finalement. Eux, je pense qu’ils pourraient apprendre à t’apprécier, si tu leur laissais une chance. Mais tu ne veux pas, n’est-ce pas ? Tu es bien content de pouvoir dire que personne ne t’aime alors que moi et je ne suis pas la seule, je tiens à toi. Je ne te l’ai pas assez montré, c’est vrai. Ou peut-être que je ne l’ai pas montré de la façon dont tu t’y attendais, finalement. Car je pensais bien faire. »

Elle garda pour elle les mots qui lui brûlaient la langue. Elle aurait pu le libérer de sa promesse à Hadès en déclarant que les dominant ne méritaient pas sa loyauté. Mais elle n’était pas encore tout à fait certaine que c’était ce qu’il voulait vraiment. Ses larmes se mêlèrent à la pluie drue de la plaine et Fifa battit des cils, exténuée par cette joute verbale à laquelle elle ne s’attendait pas en apercevant son ami. Pendant un bref instant, elle se demanda à qui elle pourrait hurler ses contrariétés, lorsqu’elle serait incapable de les supporter. Peut-être au premier concerné, c’était après tout la chose la plus logique à faire. Mais elle devait penser au bien-être de Kokoï et c’était bien pour cette raison qu’elle tentait de garder la tête haute et le regard fier. Pas ce jour là, cependant. Tête pendante, yeux baissés, Fifa attendait le verdict d’Hélium.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

Hélium

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 708

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptyMer 20 Mar 2019 - 18:34


La détresse de Fifa le laissa songeur. D’un côté, il entendait au fond de lui une petite voix crier bien fait ! De l’autre, il sentait un vide immense se creuser dans sa poitrine. Il aimait trop ses amis. On le lui avait déjà dit. Encore et encore, sa belle dame l’avait mis en garde. À la fin, il était le seul à être blessé. Les autres le regardaient de haut, se disaient sûrement qu’il pourrait surmonter ce genre de ruptures, passer dessus comme il passait sur le respect. Non, ce n’était pas ainsi qu’il fonctionnait. Son petit cœur était bourré de mésaventures et Hélium ne savait plus quoi faire pour affronter celle-ci. Même dans ses expériences passées, il ne trouva aucun indice sur ce qu’il devait faire pour éviter ce qui allait, inévitablement, arriver.

C’est ainsi que ses attaques se plantèrent assez fort dans le poitrail de la crème pour qu’elle songe à riposter. Hélium darda sur elle ses yeux noirs et se demanda ce qu’elle attendait pour lui dire tout le mal qu’elle devait penser. C’était toujours ainsi, après tout. On lui disait de bons mots et quand tout pétait, on le rouait d’insultes. Il le méritait. Le mini-shetland pouvait affronter ces insultes. Elles ne le touchaient plus tout à fait. Il savait quel mal il semait derrière et l’avouait sans honte. Il n’était pas quelqu’un de bien.

Bah tiens ! T’as cru bien faire, hein. C’est la seule excuse que t’as trouvée ? J’étais à deux doigts de crever et toi, tu ne voulais pas m’importuner ? Qui était là pour me dire de m’accrocher à cette ptn de vie ? Pour m’aider à remonter la pente ? On est pas censé faire ces choses-là tout seul, quand on a des amis ! (Un éclair passa dans son regard. Il aurait bien aimé la foudroyer sur place pour lui reprocher ses mauvais mots.) Ce n’est pas la présence de Kokoï qui me déplaît ! C’est ce qui se dit derrière moi, voire même devant moi ! Hein, après tout, pourquoi pas.

Hélium trouvait dans la proximité de la pouliche des souvenirs douloureux. Pourtant, il les affrontait. Cela ne le dérangeait pas. Il ne serait pas resté si longtemps près de la loupiote si, comme sa mère le disait, cela lui déplaisait. Il avait fait ce qu’il voulait. Il avait pensé lui inculquer de vraies idées ou, au moins, lui apprendre à penser par elle-même. Quoi de mieux, pour y arriver, que de lui présenter un avis radicalement différent de celui du monde entier ? Elle n’avait plus qu’à faire marcher sa caboche et choisir elle-même ce qui était le mieux ! N’était-ce pas une bonne influence, ça ? Apparemment pas pour les dominants.

Le poney savait bien que la crème ne faisait pas semblant de l’apprécier. Enfin, du moins, en restait-il persuadé tout au fond de lui-même. Il connaissait les réactions de ceux qui ne le supportaient pas. Son caractère avait au moins l’avantage de trier ceux qui l’aimaient bien et ceux qui le détestaient. Généralement, il ne laissait pas indifférent et pouvait alors se concentrer sur ceux qui en valaient la peine : les rares cinglés qui acceptaient ses remarques désobligeantes.

Enfin, la situation se renversa. Hélium fixa Fifa et soutint son regard si bleu derrière la rivière de larmes. Les reproches fusèrent sur lui, mais il tint bon. Il ne comprit pas bien ce que la jument lui reprochait. Comment aurait-il pu deviner que sa mère était morte ? Elle n’avait pas été là pour le lui dire et Hélium avait passé une grande partie de son temps à reprendre des forces. Il n’avait pas prêté attention aux rumeurs. Il n’en dit rien. Il préféra capter les informations importantes et planifier, déjà, les représailles. On n’assassinait pas la famille de ses amis impunément. Qui pouvait bien avoir fait une chose pareille ?

Le mini-shetland releva la tête en entendant parler du troupeau. D’après Fifa, certains des membres de ce troupeau le connaissaient et l’appréciaient. Hélium fouilla dans sa mémoire à la recherche d’une bonne âme pour l’aimer, lui, le vilain petit canard. Il ne trouva que Cyrius qui était passé à deux doigts de ne plus faire partie de cette catégorie. Un gros frison avait voulu le tuer, un autre frison en avait bien eu l’envie à un moment donné, Commedia avait presque réussi à le faire, Kuro ne manquerait pas de le jeter dans un ravin si l’occasion se présentait, et les quelques autres connaissances qu’il avait lui voulaient plus ou moins du mal. Fifa se fourvoyait totalement. Hélium s’était toujours arrangé pour que personne ne l’apprécie. Et il avait plutôt bien réussi.

Et je devais faire quoi ? Deviner que ta mère a été tuée ? Tu n’es pas venu me le dire, à ce que je sache. Et pourtant, tu sais très bien que je t’aurais soutenue ! J’étais prêt à faire tout mon possible pour te sauver d’un voyeur, tu crois pas que je t’aurais laissée comme une conne en sachant que quelqu’un s’en était pris à ta famille ?

Hélium n’aimait pas cette accusation-là. Peut-être qu’il avait un peu de tort dans l’histoire, mais il ne voyait pas de quelle manière il aurait pu être au courant de l’histoire. N’était-ce pas à elle de venir s’en plaindre en pleurant ? A défaut de lui offrir une épaule, il aurait fait tout son possible pour qu’elle passe cette épreuve. Oui, même si elle n’était pas venue le chercher dans la Crypte, il aurait mis de côté ses mauvaises pensées pour l’aider. Du moins était-ce ce qu’il aimait croire.

Tu penses beaucoup trop apparemment. Plutôt crever que de prêter allégeance à un troupeau que je déteste ! Qu’est-ce que tu dis de ça, hein ? Je mens, peut-être ? Non. Et je l’ai fait. J’ai prêté allégeance à ce troupeau et à ses dominants.

Hélium prit quelques secondes de silence pour se reconcentrer. Il ne savait plus ce qu’il devait dire, ce qu’il avait déjà dit, ce qu’il ferait mieux de taire. Tout s’embrouillait dans sa tête et il n’aimait pas ça. Il détestait perdre le contrôle sur ses propres pensées ! Mais que faire ? Il n’arrivait pas à ramener le calme dans son petit corps. Tout bouillonnait, se mélangeait. Il était prêt à imploser. Le mini-shetland poussa un profond soupir.

Je t’aime, Fifa. Comme l’amie que je voulais que tu sois pour moi. Mais où allons-nous ? Nos idées ne vont pas du tout dans la même direction ! Tu me parles d’espace quand j’avais besoin de soutien ! De connaissance quand j’étais dans l’ignorance ! Je ne comprends pas ce que tu attends de moi. Et je ne sais plus quoi attendre de toi.

Le mini-shetland glissa ses yeux noirs sur le paysage. La pluie ne laissait place à aucune silhouette. Pas même un arbre qui, pourtant, ne devait pas se trouver bien loin. Comme si les deux amis étaient tout à fait coupés du monde, dans une bulle que personne ne pourrait profaner. Il darda ses yeux sur son amie. Il ne savait plus quoi faire.

J’aime Kokoï comme si c’était ma propre fille, tu ne comprends pas ? Mais on dit de moi que je lui fais du mal et je n’aime pas cela. Je ne veux pas lui faire de mal. Kuro me déteste et je ne veux pas m’insinuer entre vous deux. Alors que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

Fifa

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 589

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptyJeu 4 Avr 2019 - 13:50

« Pardonne-moi ! Je ne cherche pas des excuses car je sais que j’ai fauté, je le reconnais ! Mais toi, est-ce que tu cherches à me pardonner ?  Peut-être que je ne le mérite pas… »

Fifa ne savait plus quoi dire, plus quoi faire. Elle était reconnaissante à Hadès d’avoir sauvé le poney là où elle n’avait pas su le faire et se demandait ce que signifiait l’intervention du Dieu. Clairement, la crème ne méritait pas le geste de la divinité d’ébène et Hélium le lui faisait bien comprendre.

Elle hoqueta sans savoir que répondre aux répliques du Shetland. Aurait-elle dû deviner qu’il était en danger ? Elle se mordit la langue pour ne pas poser cette question là et détourna les yeux à ses remarques. Il ne savait pas et elle ne savait pas non plus si elle souhaitait lui confier qu’elle n’avait pu le dire à personne, de toute façon.

« Il n’y avait personne pour m’écouter, quand j’ai répété mille et une fois qu’on allait s’en prendre à ma mère alors je m’y suis habituée. Même mon compagnon, n’était pas là pour me soutenir quand c’est finalement arrivé.  elle soupira profondément. Je suis une mauvaise amie, tu le sais maintenant. J’ai du mal à me confier, je crois toujours que je suis seule face à l’adversité. Et j’ai encore plus de mal à me montrer présente pour les gens que j’aime à cause de ça. Je suis sûrement une mauvaise dominante aussi et le troupeau… ils le désertent un par un, de toute façon. »

La jument cessa de pleurer et renifla bruyamment, laissant le silence planer entre elle et son ami. Le rideau de pluie, qui refusait de s’ouvrir sur ce qui ressemblait à la fin tragique de leur amitié, effaça les larmes qui demeuraient encore sur ses joues. Fifa prit une grande inspiration et fit un pas en avant en articulant clairement ce qu’elle pensait et qui, elle l’espérait, n’était pas de trop cette fois.

« Je suis désolée Hélium. Une amitié, ça se fait rarement dans la facilité. Alors je te présente mes excuses, je n’ai pas su te donner ce que tu attendais, si tu me le permets j’aimerais apprendre de mes erreurs et me montrer à la hauteur. »

Fifa pensa à Kokoï. Plus que les Terres Orphelines, c’était sa fille qui comptait plus que tout pour elle. La petite perle pie ne rêvait pas de dominance, pas comme elle. Kokoï tenait de sa grand-mère, les rêves d’une mamie sénile qui lui avait parlé d’une île libre et d’un exode mémorable. Ce que Kokoï voulait, c’était une famille, une communauté et il était temps de lui donner ce qu’elle méritait. Hélium en ferait partie, s’il le souhaitait.

« Et je t’aime aussi Hélium. Kokoï te considère comme son modèle, je sais que tu ne lui veux pas de mal, mes mots dépassent ma pensée parce que moi aussi, je veux être un modèle pour ma fille. Je fais de mon mieux. C’est difficile et avec elle aussi, je fais des erreurs. Je sais que je peux compter sur toi pour me le dire quand c’est le cas, car les amis sont là pour ça. Si tu l’acceptes, j’aimerais que cela continue. Kuro… Kuro a tort. Kuro n’est pas là, alors il n’y a pas grand-chose entre lui et moi. Je veux que ma fille grandisse en sécurité, aimée, choyée. Cela passe par la présence de son tonton. Tu as ta place dans sa vie et dans la mienne, si tu souhaites y demeurer. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

Hélium

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 708

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptyJeu 18 Avr 2019 - 17:35


Hélium n’aimait pas cette ambiance malsaine entre eux. Il savait que leur amitié pouvait traverser cette épreuve, il ferait en sorte que cela soit le cas. Mais il devait aussi laisser certaines choses se faire, se dire. Ils ne pouvaient pas continuer dans le déni ou le silence. Ils devaient avouer leurs erreurs, les comprendre et avancer. Évidemment, même dans une situation comme celle-ci, Hélium restait obnubilé par sa propre vision des choses et doutait d’avoir fait les choses de la mauvaise manière. Il savait ce qu’il avait dit à Fifa, avant d’aller faire un tour dans la Crypte. Il savait qu’il y avait bien peu d’excuses au monde qui pouvait expliquer cet abandon. Pourtant, il pardonna.

Cortex vrilla ses yeux sombres sur la jument crème. Il eut envie de lui dire de ne pas reprocher au monde ses propres torts puisqu’elle semblait tant au courant de ses défauts. Il garda le silence. Ce n’était pas là le sujet de leur dispute. Hélium n’avait pas son mot à dire dans cette histoire. Il se contenta d’écouter avec attention, le regard un peu dur. Les plaintes de Fifa glissèrent sur des sujets totalement différents qui déstabilisèrent le poney. Allaient-ils vraiment parler de ça maintenant ? Hélium n’avait rien contre le sujet en lui-même, mais il existait tout de même un lien douloureux entre son passage dans la Crypte et sa perte de la dominance.

Allons bon, manquait plus que ça, grinça le mini-shetland, l’air sévère. Et que comptes-tu faire, alors, si tout le monde le déserte ?

Le poney savait que les Orphelines n’étaient pas les terres les plus peuplées d’Horse-Wild. Il fallait aussi préciser que ce n’était pas les plus agréables à regarder ! Elles avaient un charme à elle, que lui appréciait à sa juste valeur, mais ce n’était pas toujours le cas des autres équidés. Le Ruisseau traînait derrière lui une réputation macabre (Hélium lui-même mettrait un petit temps avant de s’en approcher à nouveau), les Pluies menaçaient le monde entier de maladie, la Maison Hantée était pas loin de s’écrouler et le Verger… Tiens, là-bas aussi, Hélium avait failli se noyer ! Que les idiots fuient ces terres, au moins, ça lui faisait des vacances !

La prochaine fois, parle ! s’écria Cortex, en tapant du pied. Je suis beaucoup de choses, mais pas devin. Tu sais que je ferai tout mon possible pour t’aider.

Hélium n’était pas grand, mais il était vaillant ! Il savait y faire pour accomplir une vengeance en bonne et due forme. Lui ne donnait pas de coups, mais il pouvait recruter un boxeur (Tyson ferait l’affaire, faute de mieux à portée) et déballer toute l’étendue de son vocabulaire, de ses métaphores tordues et de l’irrespect maladif qu’il porte en lui. Qui pourrait résister à cela ? Lui-même n’était pas sûr de le pouvoir, s’il devait s’insulter en se regardant dans un miroir. Mais, parfois, certaines choses devaient être dites. Et bien dites.

Mais t’as pas besoin de ça, pour être un modèle pour ta fille ! M’enfin, Fifa ! C’est ridicule ! (Il bouda un peu, la tête tournée.) On fait tous des erreurs avec nos mômes, c’est normal. Kokoï aussi fera des erreurs avec les siens. C’est comme ça. Faut pas essayer d’aller contre. Mais non, je ne suis pas là pour te le dire, quand c’est le cas. C’est ta fille, ton éducation. Je ne serai pas la vieille peau qui regarde par-dessus ton épaule et te dis « ah, toi tu fais comme ça, ah bon » ! Ce n’est pas mon rôle, non, non. Et c’est bien normal ! De toute façon, Kokoï a une bonne éducation, faut pas se prendre tant la tête pour ça. C’est une bonne fille, très intelligente. Mais il lui faut son père. Ce n’est pas normal que Kuro ne soit pas là. Va le chercher, ramène-le par la peau du cul s’il le faut ! Son tonton, c’est secondaire. Mais je serai là, oui. Parce que c’est comme ma fille, les responsabilités en moins ! HAHA ! Mais me la refile pas trop non plus, hein ! Je l’aime à petites doses, trop, ça devient dangereux pour nous deux.

Il n’en pensait pas la moitié, mais que voulez-vous. Il était grand temps d’apporter un peu de légèreté à cette conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

Fifa

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 589

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptyDim 5 Mai 2019 - 8:00

Fifa baissa les yeux, puis la tête, qu’elle frotta contre son antérieur pour essuyer ses larmes. Il n’était plus temps de pleurer. Les réprimandes d’Hélium auraient au moins le mérite de la faire se ressaisir, s’il ne daignait pas la pardonner. Il fallait qu’elle se reprenne, si tout le monde désertait, c’était que quelque chose clochait et elle se devait d’y faire quelque chose. En comprendre la raison et agir en conséquence afin que son troupeau et son territoire s’épanouissent comme elle l’avait promis à Hadès et comme elle le souhaitait, lorsqu’elle ne se morfondait pas.

Elle commencerait par se rapprocher des membres du troupeau qui étaient encore là, toujours présents. Hélium, heureusement, était encore là et son coeur se gonfla de soulagement lorsqu’il lui accorda une seconde chance. Elle se contenta d’un mot, un seule et simple mot, pour lui montrer ce que cela signifiait pour elle et partager sa gratitude.

« Merci.»

Les bons mots du poney lui réchauffèrent le coeur et elle lui en fut reconnaissante. Exténuée par leur échange, la crème passa un postérieur au repos et regarda autour d’elle. Les rideaux de pluie s’écartèrent brièvement pour lui permettre d’apercevoir l’étendue de la plaine, puis les nuages d’orage se rembrunirent et un nouveau seau d’eau s’effondra sur la tête de la dominante, qui poussa un profond soupir. Elle sourit des dernières paroles d’Hélium et pensa à Kokoï. La pie ne faisait pas dans les demi-mesures et elle jugea bon de le rappeler au tonton de cette dernière.

« Kokoï t’aime à grandes doses. »

Fifa sourit, émue et croisa le regard d’Hélium. Elle resta un long moment à simplement le regarder, s’en voulant de ne pas s’être inquiétée quand, en effet, elle ne l’avait pas vu puis vu bien éloigné de son lui-même habituel sans assez s’en inquiéter. Elle tâcherait de ne pas recommencer, même si elle craignait de trop en faire dans un effort pour se montrer à la hauteur de son ami.

« J’ai beaucoup à penser, Hélium, mais je viendrais te trouver très prochainement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

Hélium

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 708

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love EmptyMer 8 Mai 2019 - 9:22


Hélium hocha la tête plusieurs fois, comme s’il était tout à fait naturel qu’elle le remercie pour les bons mots qu’il avait bien voulu lui accorder. Se réfugier dans l’autosuffisance était un crime qu’il commettait sans honte, lâche devant des sentiments plus sombres. Il ne voulait pas avoir à se pencher plus en détails sur les conséquences de cette discussion. Pas pour le moment. Il préférait profiter de la gratitude de la crème et mettre fin à cette conversation pour le moins dangereuse. N’était-il pas passé près de se faire jarter des terres ? Il écarta la pensée d’un coup de tête et bondit dans une nouvelle flaque de boue, faussement insouciant.

La suite lui plut moins, mais il fit mine de rien. Il savait que les mots de Fifa n’étaient pas là pour l’agresser ou lui ordonner quoi que ce soit. Néanmoins, la vérité derrière cette simple phrase le fit grimacer. Kokoï et lui n’étaient pas faits pour se côtoyer à longueur de journée. Il appréciait la belle pouliche, mais le poney avait parfois besoin de calme et de solitude. La présence de la petite perle ne faisait que lui rappeler l’absence de sa propre famille et cela n’était pas bon pour son petit cœur de demi-dieu. S’il se mettait, un jour, à pleurer devant un témoin ? Quelle horreur !

Le mini-shetland préféra garder le silence et sourire docilement. Soit, il passerait plus de temps avec la pouliche. Ses pensées et nouvelles résolutions furent écartées par le regard insistant de la luciole sur lui. Hélium la fixa, les yeux ronds, et se demanda si la belle crème ne tombait pas amoureuse de lui. Allons bon ! Cela ne l’étonnerait pas ! Il était irrésistible, après tout. Néanmoins, le souvenir de l’amour envahissant de son Minus le força à s’écarter de quelques pas en faisant mine de sautiller dans une nouvelle flaque de boue.

Il s’arrêta net quand la crème reprit la parole. Essayait-elle de le congédier ? LUI ? Cortex vrilla sur elle un regard hautain et leva le nez, boudeur. On ne le foutait pas à la porte ! Il faisait ce qu’il voulait et ne répondait certainement pas aux ordres des autres. S’il devait partir, ce serait de sa propre initiative ! Ou du moins, il ferait comme si.

Ouais, c’est ça, moi aussi je dois réfléchir à des trucs ! s’écria-t-il, très fier de lui. Et cette pluie commence à me taper sur le système, j’vais aller voir ailleurs si y’a pas du monde à embêter, tiens. Ca m’occupera. Bon allez, bye bye l’affreuse ! Passe une bise à Kokoï, j’irai la voir bientôt.

Et d’un petit trot décidé, Hélium s’éloigna en prenant une direction absolument au hasard, mais il donna si bien l’air sûr à son allure que l’on pourrait croire qu’il savait parfaitement ce qu’il faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Who do you love Empty
MessageSujet: Re: Who do you love   Who do you love Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Who do you love
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» I love America
» Love Hina
» Let your love come true
» ? Love never dies | Warren & Hope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORPHELINES :: PLUIES PERPETUELLES-
Sauter vers: