Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 de chaque mois.

Partagez
 

 Tsarevna Lyagushka. [PV]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyDim 23 Déc 2018 - 11:59


Tsarevna Lyagushka
Le crépitement des flammes venait contredire l'air suffocant pour donner à l'atmosphère un je ne sais quoi de rassurant. Il y a en effet peu de choses qu'un conteur connaît aussi bien que le craquèlement de la bûche qui cède enfin à la caresse du feu, entraînée dans la mort pour réchauffer les âmes grelottantes pelotonnées auprès de l'âtre, dont les yeux sont parfois eux aussi rongés par les lueurs funestes du brasier qui s'éternise. Plume Brisée n'avait jamais connu cet endroit sur Horse-Wild, lui qui se rappelait pourtant si bien de tous les lieux qu'il visitait ; il commençait à croire que la magie qui imprégnait l'air de cet île s'était consolidée pour former de nouveaux horizons propices à l'aventure, bien qu'il n'ait pas écarté complètement cette bonne mère nature de la naissance de ces espaces inédits. Elle était après tout la première des fées, et, d'un craquement de son poignet, elle faisait plus avec le monde que mille tyrans ne le faisaient en une vie.

Il s'arrêta. Grand comme il était, la fumée ne montait fort heureusement pas jusqu'à ses naseaux pour y répandre le fumet de l'Enfer, mais il pouvait soupçonner son odeur et sentir ses exhalations jusqu'à sa bouche, qu'il entrouvrit pour mieux respirer. Il faisait encore jour, mais le soleil se cachait derrière l'épaisseur du désastre. Le ciel, si pâle en hiver, presque contrit, contrastait avec tout ce noir qui s'étalait, rougeoyant de temps à autre. C'était un lieu à la fois mourant et curieusement vivant. On avait rarement l'occasion de marcher parmi des ruines qui s'écroulaient encore.

Il enjamba un tronc calciné qui céderait bientôt aux avances du feu et foula un nid de cendres grises qui se souleva pour former un bref nuage artificiel. Plume Brisée imagina les lieux envahis par la neige qui tombait toujours, sur Horse-Wild, à un moment ou à un autre, et se demanda si  elle serait capable d'atténuer la ferveur de ce feu qui semblait si ancien. Comment pouvait-on l'endiguer ? Le fallait-il ? Quel but remplissait ce gigantesque memento mori ?

Certains espaces n'ont pas de but, comme une feuille blanche qui contemple, muette, l'artiste qui va bientôt la remplir et lui donner son sens.

Isis n'était pas là.

C'était une constatation simple, à chaque fois, qui se teintait de peu de regrets - ces regrets humides, au goût de pluie et de gorge serrée - parce qu'il n'attendait pas d'Isis qu'elle surgisse pour son bon plaisir. Pourtant, il se demandait si c'était bien sur Horse-Wild qu'il la trouverait et, jetant un regard en arrière, il ne parvint à trouver l'horizon, mais songea à le repousser une fois de plus, pour aller contempler d'autres contrées faites de plus de bronze, dans lesquelles il pourrait mirer sinon sa filleule, au moins les reflets de la robe de soleil qu'elle avait emprunté à Peau d'Âne.

Quelque chose s'agita au sol et il baissa les yeux, approcha de quelques pas. Un nid de braises qui palpitaient encore leur écarlate abritait trois salamandres, qui se tortillaient comme des suppliciées sans pour autant rien faire pour échapper au martyre. L'étaient-elles vraiment ? Etait-ce là des salamandres de sorcière, qui subissaient si bien l'ire du feu, ou des salamandres ordinaires, de celles qui vivent dans les flaques des forêts ?

Il baissa les yeux et les observa. Leurs queues entremêlées, elles tentaient de partir dans différentes directions, comme pour rejoindre ce but qu'elles avaient, elles.

L'une d'entre elles se défit des autres et parvint à s'enfuir, bondissant presque, se qui rappela à Plume Brisée un autre animal, tout aussi gracieux dans la fuite.

Un sourire, quelque peu pensif, naquit sur ses lèvres alors qu'il relevait la tête. Trois frères, chacun cherchant à partir de son côté, pressés par une mission...

La Russie s'ébranlait à nouveau dans son esprit, cette géante à la si belle figure dont on ne craint pas qu'elle vous dévore, tant qu'elle ne rejoint pas la maison à pattes de poulet de Baba Yaga. Plume Brisée songea à cette pouliche palomino qu'il avait rencontré à son arrivée en ces lieux, à sa Vassilissa à elle.

Et à la Vassilissa qu'il rejoignait maintenant.

Il fit quelques pas, suivant le parcours de la salamandre en fuite. Qui sait, peut-être le mènerait-elle...

Vers la princesse grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyMar 25 Déc 2018 - 11:25

Le crépitement des flammes m’effraie à la lumière de jour et à chaque instant, je m’attends à ce que les rayons du soleil qui dansent avec ma robe pie brûlent cet épiderme bicolore dont je me suis parée pendant ces onze mois. Le temps d'une gestation. Et moi je m’éloigne enfin de chez moi, du haut de mes six mois.

Mama m’a laissée vagabonder. Je n’en reviens pas, mais je crois que me voir partir avec tonton Hélium et revenir exaltée, sans que rien ne ce soit passé à part quelques roulades impromptues dans les hautes herbes, lui a fait comprendre que je ne risque rien. Je sais qu’elle a mis le grappin sur Hyuna’ et que cela l’a rassurée.

Je ne risque pas rien mais presque, car elle a la sensation de maîtriser la situation. Le risque zéro n’existe de toute façon pas et nous en sommes aussi proches que nous pouvons l’être aujourd’hui. J’ai décidé de revenir vers les Braises Éternelles, parce que ce spectacle était si beau la dernière fois que Mama m’y a emmenée, mais le jour s’est levé et j’ai commencé à douter.

Le sol nocturne picoré d’étoiles ambrées a laissé place à une étendue dévastée dont s’élève encore la fumée sombre et son odeur âcre infiltre mes poumons comme un mauvais présage.

Je marche tête baissée pour respirer librement mais parfois les braises dégagent un nuage si dense qu’il semble incapable de quitter le sol, contenu entre trois arbres qui tombent en morceaux et la souche dont il s’échappe. Je suis trop petite pour les dépasser d’une tête remplie d’air.

La chaleur ne me rassure pas et seul le soleil parvient à me réchauffer quelque peu en ce jour d’hiver. Parfois je m’imagine en vampire, aussi pâle que mes parents, dévorée par les rayons affamés qui cherchent à illuminer mon corps bicolore.

L’instant passe et je lance un regard vers le ciel. Il est cendré, lui aussi, un gris que le bleu habituel peine à rendre argenté. Aucun nuage en vue si ce n’est ce noir du brasier qui demeure endormi dans la plaine. Je regrette les nuages d’orage des Pluies Perpétuelles et réalise que Mama savait où elle allait. Moi, je me suis égarée dans une étendue empoisonnée.

Soudain je m’arrête et redresse brutalement la tête. Une salamandre vient de se faufiler entre mes sabots et de disparaître sous la cendre qui recouvre le sol des Braises Éternelles. Pendant un bref instant, les nuages de fumée s’écartent et s’effacent pour laisser passer un étalon aussi noir que les cendres qui couvent les braises autour de nous.

« Bonjour, murmuré-je pour ne pas respirer plus de fumée que nécessaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyMar 25 Déc 2018 - 13:33

Une branche craqua et tomba au sol à ses côtés, faisant sursauter un tapis de braises. Plume Brisée s'écarta d'un pas pour éviter la brûlure. Ses naseaux se dilatèrent sur une bouffée d'un air qu'il trouva plus chaud, moins libérateur encore qu'avant. Il cilla, ferma les yeux, attendit quelques instants que son esprit se libère des miasmes et vapeurs imprégnant un endroit qui, s'il était insolite, intéressant, manquait quand même du charme rassurant de la veillée de Noël passée au coin d'un feu que l'on a su contenir.

Ses yeux se rouvrirent sur la dévastation grandissante qu'il enjamba, poursuivant la fine silhouette jaune et noire qui slalomait, le fuyant sans vraiment le fuir, se précipitant tout du moins loin de la promesse d'être dévoré par les flammes et aussi loin de celle d'entendre les prochains mots du conteur. Les salamandres aussi ont des histoires à raconter. Gravées dans des pierres de châteaux en France, elles observent, complices, le visiteur. Mais lui ne se spécialise pas dans les secrets d'histoire.

Ni dans ceux qui mijotent dans les chaudrons des sorcières, autres comparses de ces créatures, queues de rat et œils de crapauds, poil de chat et plume de corbeau, tous ces ingrédients que l'on retrouve sur les étagères des abonnées du Sabbat. Il peut silencieusement admirer leur oeuvre de loin. Les sorcières n'aiment pas les contes. Ils n'ont pas tendance à les mettre en valeur.

Et quoi de mieux, pour alimenter un bouillon, qu'une plume brisée ?

Le noir traversa une fumée opaque qui empruntait à la même palette que son corps. Il délaissait les sorcières, les laissant à leur fête qui était venue et avait passé, et se concentrait à présent sur l'affaire de la grenouille, ainsi que sur celle de son poursuivant. Il aurait de toute façon de la place pour une sorcière plus tard, et pour un sorcier aussi ; les histoires contenant des maléfices recelaient bien souvent de nombreux faiseurs de sort.

Il tomba sur ce qui n'était pas une petite sorcière - du moins, ce qui n'en avait pas l'apparence. La salamandre fila entre ses sabots et disparut sous la cendre. Plume Brisée s'arrêta, riva sur le spectacle un regard pensif.

Un murmure lui parvint.

" Bonjour, " lui répondit-il. " Prends garde à ne pas piétiner la salamandre. Elle est attendue quelque part. "

Plume Brisée avança.

" Que fait-un enfant dans la fournaise ? " demanda-t-il, contournant la pouliche pour contempler le chemin qu'elle avait emprunté pour venir jusqu'ici, et qui ressemblait au sien, sans offrir plus de répit.

L'étalon baissa les yeux. Le sol était jonché de branches de bois calciné, qu'il commença à assembler, formant un petit monticule qui, à défaut d'être coquet, rappelait au pire un bûcher de sorcière, au mieux le trône d'un roi barbare qui aime à s'affaler sur ce qu'il a détruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyMer 26 Déc 2018 - 14:48

Je ne bouge pas, car je n’ai pas besoin qu’il me le dise pour savoir que je risque de piétiner la pauvre bête qui a trouvé refuge dans mon ombre. Lentement, je tords l’encolure pour jeter un œil sous mon ventre et découvrir la salamandre qui s’est lovée entre mes postérieurs, jaune et noire dans tout ce fusain émietté sur le sol, quelques tâches de peinture à l’huile pour un tableau dont je fais partie. Je lui souris et la bête file sans attendre son reste.

« Où va-t-elle ? demandé-je, mon regard en revenant vers l’inconnu. »

Je lui souris, polie et pivote lentement sur mes jambes, une lame et sa garde d’ivoire dont je ne veux pas faire usage. La violence n’a pas vraiment de sens, à me yeux. Papa, Mama et Heart m’ont expliqué que je n’ai pas besoin de me battre et tonton Hélium dit toujours que la violence c’est pour les cons.

Je pense qu’il a raison.

L’étalon regarde d’où je viens et moi aussi, mais je ne vois pas les Terres Orphelines d'ici. Le nuage de fumée qui recouvre mes traces ne me donne pas envie d’y retourner et j’envisage déjà de sortir de cette étendue misérable pour contourner les vestiges de l’incendie. Rentrer par un chemin plus clair, où l’air est pur et le sol givré comme il doit l’être à ce moment de l’année.

« Je voulais me promener, maintenant que j’ai le droit de me déplacer seule. Mais je crois que j’aurais mieux fait de venir avec l’un de mes parents. »

Je soupire et tousse, un bruit gras et désagréable qui me fait monter les larmes aux yeux.

« Et vous ? j’hésite avant de continuer. Je m’appelle Kokoï, enchantée. »

Je baisse les yeux sur la construction de bois qu’il dresse devant lui, intriguée. On dirait une pyramide et je me demande si elle s’enflammerait facilement, pour peu qu’on glisse une braise sous ce tas de branches calcinées. Mais je n’ai pas envie d’ajouter à la fumée ambiante et il ne m’a pas dit que je pouvais y toucher alors je me contente de regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyMer 26 Déc 2018 - 15:49

Où allait la salamandre ? C'était une bonne question, qui, comme toutes les bonnes questions, méritait une bonne réponse. Les bonnes réponses ne se trouvent que lorsque on les a bien cherchées. Aussi Plume Brisée continua-t-il de fourrager entre les branches calcinées, sélectionnant celles qui étaient le plus solides, pas encore complètement effritées, les jetant tour à tour sur un ensemble qui avait la gentillesse de prendre forme malgré le peu d'expertise de celui qui l'assemblait. La tête au ras du sol, l'air devenait insoutenable. Il put distinguer la salamandre entre les jambes postérieures de la pouliche. Elle s'accorda un instant avant de filer.

Plume Brisée ne la suivait plus. Elle l'avait mené à ce qu'il cherchait.

Comme il était dommage que nul guide ne se soit présenté pour l'emmener jusqu'à Isis ; mais lorsque l'on porte le nom d'une déesse, c'est peut-être seul une créature dans laquelle on a imprimé un peu du divin qui peut faire le déplacement, et Plume Brisée ne s'accorde pas assez d'importance pour penser que de vieux dieux vont mouvoir terre et mer pour lui. Il peut cependant l'imaginer, et c'est un tableau charmant, une aventure à peine mâchée. Il s'en écarte, la recrache. Elle ne le concerne pas aujourd'hui.

Il regarde la pouliche. Elle n'est pas toute petite, pas toute grande. Il n'en a jamais vu qui soit tout à fait comme elle. On peut connaître un animal et ne jamais pouvoir en deviner tous les habits.

L'étalon releva la tête. Non loin de là, il avisa un arbre encore debout. Ses branches griffues retenaient les derniers lambeaux de ce qui avait dû être un tissu utilitaire et encore curieusement blanc, bien que recouvert de la poussière charbonneuse qui caractérisait l'endroit. Plume Brisée se demanda ce qui avait pu advenir du reste et, laissant la pouliche après lui avoir adressé un regard rassurant, il alla décrocher sans mal cet étendard élimé, qu'il vint jeter sur son petit promontoire de bois.

" La salamandre, " répondit-il enfin, époussetant les restes du parachute, " Va rejoindre un abri. Elle a peut-être oublié que l'hiver est venu, après s'être perdue dans cette fournaise, et s'en est rappelée fort à propos, ce qui explique qu'elle soit si pressée. Si elle a de la chance, elle trouvera une cave, une grotte, un souterrain, ou même encore un puits, qui lui permettront de se cacher jusqu'à ce que le printemps ne revienne. "

Plume Brisée regarda la pouliche. Elle avait des parents. Ce n'était pas le meilleur endroit pour faire une promenade ; mais toutes les promenades n'avaient pas à être bonnes et c'était parfois grâce aux mésaventures que l'on apprenait le plus.

" Moi, " poursuivit-il, " Je ne t'offre pas d'hiberner, mais de te jucher sur ce monticule, qui te permettra d'atteindre un air plus respirable. Je pourrais aussi te proposer de partir très vite d'ici dès maintenant.  "

C'était une construction fort pratique ; il la laisserait là pour tous ceux qui auraient besoin de mieux respirer, ou de voir où ils allaient. Et beaucoup de personnes avaient besoin de savoir où elles allaient.

La pouliche toussa. Elle s'appelait Kokoï, ce qui lui arracha un sourire. Il ne connaissait peut-être pas toutes les robes de chevaux, mais il avait rencontré beaucoup de grenouilles.

" Je cherchais quelqu'un et je cherchais l'inspiration. J'ai trouvé la dernière. "

Il frappa ses flancs de sa queue pour en écarter la fumée qui montait, presque sournoise.

" On m'appelle Plume Brisée. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyMer 26 Déc 2018 - 21:27

Où va la salamandre ? J’en ai bientôt la réponse et je souris en envisageant d’hiberner à ses côtés. Mais j’ai un lit défait qui m’attend à la Maison Hantée et je m’en contenterais bien. Je ne peux m’empêcher de considérer l’idée d’un puits. Les humains ont probablement vécu sur l’île et ça ne me surprendrait pas de trouver les vestiges de leurs constructions sur Horse-Wild. Je vis après tout dans l’une d’entre elles.

Cette pensée me fait méditer car si nous avons des maisons, j’ai entendu parler d’une usine et j’ai vu les carcasses de bateaux, peut-être qu’il y a d’autres véhicules parmi les territoires. Des inventions folles comme celles de la bibliothèque de la Maison Hantée. Je suis fascinée par les récits d’un certain Jules Verne et je me demande si les humains ont conçu les machines qu’il décrit dans ses livres.

J’observe l’inconnu épousseter précisément l’une des inventions auxquelles je pense et étudie avec attention les restes de ce qui ressemble à la toile d’un parachute. Comme j’aimerais voler, parmi les nuages… les nuages blancs gorgés d’eau, pas ceux enfumés des Braises Eternelles. Je souris à l’étalon qui tarde à se présenter et accepte son offre, parce que je n’ai pas envie de partir tout de suite. Je n’ai pas fait tout ce chemin pour m’en aller si vite !

Je me juche donc sur cette estrade de fortune dans un rire et profite de ma prise de hauteur pour respirer un peu d’air frais. Ça fait du bien !

« Merci ! Je ferais un sprint pour partir tout à l’heure. »

Je lui souris une nouvelle fois et hoche la tête pour signifier que je l’écoute. Plume Brisée. Un nom que je retiendrais mais pour le moment ce qui m’interpelle…

« De l’inspiration ? Pour quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyJeu 27 Déc 2018 - 17:54

La pouliche se jucha sur son échafaudage, qui eut la gentillesse de ne pas s'écrouler sous son poids. Bien des images auraient pu être invoquées par un esprit assez fantasque confronté à cette vision peu banale. Mais Plume Brisée s'intéressait quant à lui à celle qu'il s'apprêtait à conter et qu'il retournait sur sa langue, esquissant par ailleurs le même mouvement d'un geste du corps emportant inconsciemment un pan de nappe. Il laissa traîner l'argenterie de ses anciennes pensées au sol - laissa traîner l'or d'Isis, celui que personne n'avait encore noyé dans le Rhin - et préféra porter à la lueur du soleil blafard le métal qui devait probablement briller sur la tête d'un petit roi dont il décrirait tantôt l'apparence.

Kokoï eut la délicatesse de lui offrir une ouverture. L'étalon s'arrêta et la contempla - elle faisait presque sa taille, à présent, et la confrontation avec ses iris bleus lui laissa un petit sourire - avant de répondre :

" Pour une histoire. Elle vient de Russie. Tu n'as sûrement pas encore eu le temps d'y aller. Si un jour tu voyages à travers le monde, tu devrais aller en Russie, ne serait-ce que pour pouvoir connaître un endroit si grand qu'il te paraît parfois impossible d'en sortir. Mais mon histoire ne se passe que dans un petit coin de la Russie, et concerne une chose d'autant plus petite. "

La pouliche étant moins couverte de la robe de fumée qui enveloppait, parfois impudique, les corps au sol, il pouvait à présent déceler les notes d'un parfum qui lui évoqua les terres Orphelines. Il n'avait pas eu l'occasion de les revoir, malheureusement. Elles comportaient un verger dont des soldats de cartes auraient pu peindre les roses sauvages en rouge ; des pommes qu'auraient pu enduire une reine malfaisante de poison ; des herbes folles dans lesquelles auraient pu se réfugier la petite poucette et, enfin, une mare dans laquelle coassent les grenouilles.

" Vois-tu, il y avait de cela fort longtemps un roi, qui régnait sur une partie de la Russie - ce pays a des siècles durant été trop grand pour qu'un seul homme puisse le gouverner. Ce roi avait trois fils, qui étaient tous en âge de se marier. Il se faisait fort vieux, il était devenu fort chenu, et son honorable barbe lui tombait presque jusqu'aux genoux. Il décida qu'il serait opportun que ces fils se marient, afin d'avoir la chance de rencontrer ses petits enfants avant sa mort. Le roi avait dans l'idée que le hasard faisait souvent bien les choses : aussi, au lieu de donner à ses fils des femmes qu'il aurait lui-même choisi, il leur demanda à chacun de bander leurs arcs et de lancer une flèche. La femme qui ramasserait leur flèche deviendrait leur épouse. On admettra que c'était là une idée potentiellement dangereuse ; l'on recommande en effet peu souvent d'aborder quelqu'un en manquant de l'éborgner, et je ne t'enjoins moi-même pas à employer cette méthode si un jour tu cherches un partenaire. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyJeu 27 Déc 2018 - 21:10

L’échafaudage ne bouge pas mais je baisse un regard méfiant sur l’étrange structure qui m’accueille. Il ne faudrait pas qu’il s’effondre et que je tombe dans la suie ! Je m’appelle Kokoï, comme la grenouille, pas Cendrillon. Elle n’a pas une vie à envier celle-là, Mama m’a lu le conte qui relate ses déboires et je trouve ça triste, de passer ses journées à nettoyer quand on peut lire et s’instruire. Je préfère Belle, même si son syndrome de Stockholm vis à vis de la Bête n’est pas très rassurant.

Tous mes sourires en ont fait naître un sur les lèvres de Plumes Brisée et je bats des cils tandis que mes yeux pétillent. Je suis toute ouïe quand il se remet à parler. Une histoire ? J’adore les histoires ! Et dès les premiers mots je comprends qu’il a déjà connaissance de tous les conseils que j’ai donnés à Nokhömi. Voilà qui s’annonce bien. Je m’imagine la Russie, déserte et glaciale mais mon esprit s’envole vers les contrées japonaises que je lorgne sur la carte dans la chambre d’enfant. Voilà un endroit que j’aimerais visiter.

Pour le moment nous partons au le pays des tsars et j’entame tranquillement le voyage en me demandant ce qui peut bien être si petit et pourtant le sujet de cette histoire. Une perle, peut-être ? Je ne crois pas… J’imagine un roi fatigué mais enjoué à l’idée de marier ses fils et je ris en visualisant les trois princes tirer leurs flèches, des cupidons maladroits. Sont-ils encore très jeunes ? L’histoire ne le dit pas et je hoche la tête à la remarque de Plume Brisée.

« Peut-être que ça peut rendre service, pour ne pas ouvrir les yeux sur la dure réalité des choses. Mais c’est bien malheureux, vous avez raison. J’espère que personne n’a été blessé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyJeu 27 Déc 2018 - 22:30

Il y avait quelque chose d'un peu théâtral dans le fait que son auditoire ait été immobile tandis que lui pouvait se mouvoir, s'exprimer avec son corps. Plume Brisée n'était pas un acteur - bien qu'il ait souvent laissé s'effacer son identité au profit de ses histoires - mais il savait prendre différentes voix et intonations. C'était même ce qu'il avait appris à maîtriser en premier. Un ton monotone n'emmenait les gens que dans les bras de Morphée. Cela pouvait être salutaire lorsque l'on avait affaire à des poulains trop plein d'énergie, mais il ne s'était jamais destiné à devenir nourrice.

Le tsar avait une petite voix qui ne chevrotait pas encore, mais qui s'alliait à sa stature et à son impatience - il sautillait déjà sur son trône en attendant que ses trois fils ne reviennent.

" Les trois fils entraient dans l'âge adulte. Ils étaient nés les uns après les autres, si bien que toute différence n'était accusée que par différents aspects de leur physionomie. L'on s'accordait à dire que des trois, le cadet était peut-être celui qui était le plus charmant de par son aspect, bien qu'il ait été, comme le prouvera la suite de notre conte, peut-être le moins habile ou, tout du moins, le moins chanceux. Il s'appelait Ivan. "

Plume Brisée fit battre sa queue contre ses flancs une fois de plus, chassant les relents de fumée qui tentaient de le recouvrir d'une cape éphémère. Non loin de là une nouvelle branche d'arbre céda aux promesses des flammes pour rejoindre le tapis de cendres. Il était si épais que, par endroits, Plume Brisée se demandait si l'on aurait pas pu y plonger et s'y perdre.

" Personne ne fut blessé, " continua-t-il avec l'ombre d'un sourire, " La première flèche se ficha sur le rebord de la fenêtre de la fille d'un vénérable général ; elle appartenait au fils aîné. La seconde tomba aux pieds d'une fille de marchand. Toutes deux étaient, fort heureusement, en âge de se marier, et tout à fait ravies à l'idée d'épouser les deux princes. Mais la troisième flèche, qui appartenait au fils cadet, virevolta si haut dans les airs, sembla se perdre si loin dans l'espace, que ses deux frères ne purent s'empêcher de se moquer de lui : il n'y aurait forcément personne là où elle était tombée ! Ivan ne se découragea pourtant pas et choisit de considérer qu'il s'agissait là d'un signe du destin. Il traversa une épaisse forêt et, lorsqu'il eut battu tous les chemins, il erra dans des marécages. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir l'éclat métallique de sa flèche, qui ne s'était non pas plantée dans un nénuphar mais se trouvait tendrement étreinte par la grenouille qui vivait sur ce dernier ! "

Les marécages fumeux devaient posséder une ambiance au moins aussi étouffante que celle de cette fournaise. Plume Brisée jeta un regard à son auditrice.

" Dis moi, Kokoï, si tu avais fait la promesse d'épouser quiconque s'emparerait de ta flèche, l'aurais-tu respectée si elle était tombée entre les mains d'une grenouille ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyVen 28 Déc 2018 - 18:38

Il y a un petit quelque chose d’une salle de théâtre dans la situation qui me fait sourire. Moi, immobile tandis que le conteur déambule devant moi pour me faire voyager jusqu’à la contrée froide où se déroule son histoire. Avec le crépitement des braises avides de reprendre feu je peux facilement imaginer une aventure épique dans laquelle les protagonistes découvrent les légendes de leur pays en écoutant le doyen du village.

Mais je suis sur Horse-Wild et Plume Brisée continue. Je l’écoute toujours attentivement et fais une moue. C’est triste que les enfants du roi n’aient pas de traits distinctifs. Qu’est-ce que ça veut dire, être charmant ? Personne ne parvient jamais à se mettre d’accord. Moi, je ne fais pas très attention à mon apparence. Pleine de boue ou propre comme un sous neuf, ça ne veut pas dire grand-chose.
Je finirai bien par me salir de toute façon et j’irai me laver après.

Je soupire en me demandant si Ivan aussi, on le met dans la baignoire de la Maison Hantée pour lui frotter le dos et le crâne jusqu’à ce que l’eau soit froide. On lui remet sûrement de l’eau chaude avant que cela arrive, c’est un prince après tout. Moi, je ne suis pas une princesse, même si mes parents sont dominants. Je suis juste Kokoï. Mes parents s’appellent Kuro et Fifa et il s’avère qu’ils dominent un territoire. C’est une tâche parfois ingrate qui les occupe la majorité du temps.

Je ne sais pas si j’ai envie de faire pareil plus tard.

Plume Brisée claque sa queue contre ses flancs et je reviens à moi, quittant mes pensées où je me suis égarée pour à nouveau l’écouter. Une branche craque et tombe dans la cendre. A mon grand soulagement, personne ne fut blessé par la lubie du roi (à part la branche qui vient de tomber). Je ris de bon cœur en apprenant que la flèche d’Ivan est entre les pattes d’une grenouille. Pas de chance !
A-t-il le droit de recommencer ?

On me répond avant que je puisse poser la question et c’est à moi de chercher une réponse à présent. Une grenouille n’est pas une femme. Mais c’est un conte et bien des choses sont possibles dans le monde féerique des princes et des princesses, où des sorcières leurs mènent la vie dure et des paysannes quittent leur vie de misère pour avoir beaucoup d’enfants et soit disant être heureuses. Je n’en suis pas tout à fait convaincue tandis que je délaisse cette pensée et donne mon avis.

« Une grenouille, ce n’est pas une personne. Le roi veut que son fils épouse une femme. Ce qui n’est pas très LGBT-friendly comme dirait Heart – c’est mon parrain. »

Je plisse les yeux.

« Mais est-ce une vraie grenouille ? A tous les coups une sorcière a transformée une belle jeune fille en grenouille pour se venger d’on ne sait quoi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyVen 28 Déc 2018 - 19:15

Plume Brisée pencha la tête sur le côté. Oui, le roi voulait que ses fils épousassent une femme. Il connaissait aussi les mots qui sortaient de la bouche de la pouliche, mais ils avaient peu d'importance. Pourquoi imposer à de vieilles histoires des morales récentes ? C'était comme dire à un aveugle qu'il devrait savoir prédire l'avenir. Il n'avait jamais changé les mots juste pour faire plaisir aux esprits modernes, et il ne le ferait pas non plus aujourd'hui. Il esquissa cependant un sourire à l'idée d'une flèche attrapée par un crapaud - les reinettes ont quelque chose de charmant avec leur peau lisse et leurs yeux d'or, mais peu de créatures sont véritablement capables d'admirer la beauté d'un crapaud boeuf.

C'était après tout aussi ce qui se tendait sous la peau de la grenouille : l'apparence et le sexe comptaient peu. C'était l'habilité d'Ivan à voir au delà qui avait de l'importance.

" Ton parrain a sûrement raison, " concéda-t-il, " Bien qu'il n'ait sûrement pas raison en tout, comme moi et comme tous les adultes qui t'entourent. "

Kokoï avait manifestement déjà eu affaire à un conte de fées, puisqu'elle tentait de dénouer le mystère évident qui se présentait là. Les grenouilles étaient rarement des grenouilles et les princesses restaient rarement des princesses. La métamorphose faisait souvent le charme d'un conte ; elle enlaidissait cependant plutôt rarement les jolies femmes, ce qui différenciait celui-là de nombreux autres.

" Quant à toi, tu as aussi raison, et tu es bien plus maligne qu'Ivan. Une vraie grenouille ne saurait sûrement pas parler comme le fit celle-ci ; parce qu'alors qu'Ivan approchait pour lui reprendre sa flèche, elle lui demanda s'il voulait l'épouser. Ivan fut d'abord stupéfait, puis horrifié. Il n'avait absolument pas envie d'épouser une grenouille, bien qu'il soit très embêté à l'idée de revenir bredouille. La grenouille lui assurait qui plus est qu'elle ferait une bonne épouse et qu'elle avait bien conscience que s'unir à un batracien était plutôt incommodant. Finalement, le prince Ivan, qui prenait en pitié la grenouille et craignait que son père ne se fâche, accepta de l'épouser et la ramena au château. "

Plume Brisée s'arrêta et songea quelques instants à la suite.

" On célébra donc trois mariages. Il fallait voir le visage défait du pauvre Ivan pendant la cérémonie, et imaginer les murmures qui suivaient les moindres bondissements de sa nouvelle épouse. Tous les jours les nouveaux couples allaient se promener ensemble - et les passants ne cessaient de s'attendrir en voyant les deux premiers, qui se chuchotaient des mots doux, avant de rire en apercevant Ivan, armé d'un filet, qui attrapait des mouches à servir le soir même à sa chère et tendre. "

Et l'étalon se permit de tirer une petite grimace chiffonné pour appuyer cette image.

" Quelques semaines après les noces, le vieux roi fut pris d'une lubie. Il faut souvent s'attendre à ces dernières de la part des vieilles personnes, et surtout des vieux monarques qui trouvent le temps long sur leur trône. Il décida qu'il mettrait au défi ses brus, qui avaient eu le temps de s'habituer à la vie de la cour. Etant donné que lorsque l'on lance un défi, on aime le rendre difficile, surtout lorsque on est un vieux roi qui aime décidément rendre les choses compliquées, il décida que la première de ses épreuves durerait seulement une nuit : il fallait que chacune des princesses fasse cuire un pain qu'on servirait au roi le lendemain, et dont il jugerait et la consistance, et le goût. Il faut avouer qu'il est fort peu probable qu'une fille de marchand ait jamais eu à cuire du pain, et qu'une fille de général n'en avait sûrement jamais fait non plus. Mais il faut aussi prendre en compte cette pauvre petite grenouille, qui, quant à elle, n'avait même pas les moyens d'en réaliser ! C'était précisément pour cette raison qu'Ivan se lamentait le soir venu, en sachant pertinemment que la tâche était impossible. Sa petite grenouille de femme s'employait pourtant à le rassurer. Elle lui conseilla de s'endormir, ce qu'il fit, abasourdi par l'inquiétude. Et aussitôt qu'il eut fermé les yeux et que la lumière de la Lune eut touché la peau de la grenouille, celle-ci devint une princesse tout à fait ravissante, qui s'affaira aussitôt à la tâche qu'on lui avait assigné avec l'aide des petites souris de la cuisine - il y a toujours des souris dans les cuisines et, curieusement, elles aiment souvent prêter main forte aux créatures ensorcelées. Mais est-il seulement possible qu'une grenouille ensorcelée et des petites souris fassent du bon pain ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyVen 28 Déc 2018 - 19:41

C’est un adulte étrange. Je le contemple, pensive, tandis qu’il admet ne pas avoir toujours raison. Même si mes parents, ma tante et mon parrain disent que personne ne peut avoir raison sur tout et savoir tout sur tout d’ailleurs, ils préfèrent quand même lorsque les autres qui se trompent, plutôt qu’eux.

C’est dans la nature de la plupart des individus.

A part Tonton Hélium, qui crie sur tous les toits qu’il détient l’ultime vérité. Je pense que c’est parce qu’il sait pertinemment qu’il dit beaucoup de bêtises, pour s’amuser sûrement. Moi, la seule chose que je sais, c’est que je ne connais pas encore grand-chose.

Je souris à Plume Brisée qui me donne raison pour cette fois. Je suis fascinée par la suite du conte et écoute religieusement les paroles de l’étalon qui relate les hésitations d’Ivan. Pauvre grenouille ! Heureusement, il accepte de l’épouser et moi je fais la tête en apprenant que les habitants du royaume se moquaient d’elle. Ce n’est pas très gentil ! Ils se prennent pour quoi ? Parce qu’ils se croient mieux peut-être ? Elle au moins, elle a une particularité : c’est une grenouille qui parle !

Outrée, je n’écoute que d’une oreille l’explication de la lubie du roi mais je m’intéresse de nouveau au défi lorsqu’on évoque une cuisine et des souris. C’est vrai qu’elles ont bien aidé Cendrillon, maintenant que j’y repense. Moi, je suis presque comme une souris avec ma robe qui oscille entre le gris et le marron… enfin, quand je ne suis pas couverte de suie. Cela m’amuse de m’imaginer en personnage secondaire plutôt qu’en princesse et je lance gaiement une remarque.

« Je suis sûre qu’elles peuvent s’en sortir, il n’y a pas de raison pour qu’il ne soit pas bon ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyVen 28 Déc 2018 - 20:38

L'arbre dont l'une des branches s'était déjà écroulée poussa une plainte presque essoufflée avant que deux de ses plus grandes branches ne tombent à leur tour. Elles s'allongèrent lourdement dans leur nouveau suaire de suie, envoyant valser quelques braises rougeoyantes. Plume Brisée en évita certaines, mais constata que l'une d'entre elles léchait avidement le petit tas de bois sur lequel était perché Kokoï. Il n'y avait pas de raison de faire de la pouliche une Jeanne d'Arc prématurée, aussi se pencha-t-il pour la déloger, la faisant rouler sous son sabot. Elle le brûla quelque peu mais à force de la retourner dans la cendre froide, elle finit par ne devenir qu'un morceau de charbon noir qui laissait un trait épais sur le tapis gris.

La foi qu'eut la pouliche envers leurs petits protagonistes lui arracha un sourire, alors qu'il s'amusait à remuer le charbon dans la suie, traçant les contours incertains et approximatifs d'une souris.

" Le matin venu, on apporta deux des pains au roi, qui avait grand faim. Il mordit dans le premier, qui avait été cuit par la femme de son fils aîné : il le trouva amer et trop dur, et refusa d'en manger plus. Il s'empara ensuite du pain de la femme de son deuxième fils : celui là était sans goût, et trop mou ! Il s'apprêtait à sermonner ses fils, lorsque surgit le troisième qui, effaré, brandissait un pain dont l'apparence et l'odeur ne faisaient que prédire une saveur extraordinaire. Les narines dilatées, les doigts presque crochus, le vieux roi s'empara du pain de la princesse grenouille, dont il se régala et dont personne n'osait croire qu'il avait bien pu être fait par elle, Ivan le premier. Rassasié mais toujours malicieux, le roi songea à ce qu'il demanderait de ses brus pour son second défi. Il se redressa après avoir un peu digéré et décida que, cette fois, les princesses lui tisseraient en une nuit une tunique. Il faut savoir que les tuniques russes sont particulièrement splendides, et que leurs motifs peuvent émerveiller n'importe quel œil tant ils sont complexes et élégants. Ivan, qui avait presque été rassuré par l'issue du premier défi, plongea à nouveau dans les abysses du plus profond désespoir : comment sa petite grenouille pourrait-elle bien tisser quelque chose ? Il attendit à la lueur de la chandelle, tandis qu'elle le rassurait une fois de plus et l'enjoignait à dormir. A présent, nous avons compris qu'Ivan est de ceux qui dorment facilement lorsqu'ils veulent oublier leurs soucis. Il se glissa donc dans son lit tandis que la Lune se glissait dans le ciel et caressait la peau de la grenouille, qui redevint femme. "

Plume Brisée effaça son gribouillis.

" La princesse grenouille tira alors jusqu'à elle la lumière de la Lune, qu'elle piqueta d'étoiles qu'elle prenait d'une main et de fleurs du jardin qu'elle cueillait de l'autre. Et tour à tour elle décorait sa tunique des plus jolies choses qu'elle trouvait et qui devenaient tissu dès lors qu'elle en exprimait le désir. Pendant ce temps, les épouses des deux autres princes avaient confiées la tâche de coudre les tuniques à un brave vieux soldat, qui s'endormait presque à la tâche. Je le plains alors que l'aurore point à l'horizon : ce qu'il a fait à la lueur tremblotante de sa chandelle n'est pas digne d'être porté par un paysan, et encore moins par un roi. C'est ce que ce dernier constate lui-même lorsque on lui apporte les deux tuniques. Il s'apprête à exprimer sa déception lorsque, une fois de plus, Ivan apparaît, sortant d'une petite boîte une tunique si fine, si blanche, aux motifs tellement bien intriqués, qu'on s'extasie et s'émerveille une fois de plus. "

Une lueur brilla dans son regard, qu'il braqua sur Kokoï.

" Je m'excuse, je ne saurais pas dessiner cette merveille. Les choses belles sont de toute façon mieux imaginées tout seul ; parce que chacun pense et voit différemment la beauté des choses. Tu ne seras sûrement pas surprise d'apprendre que le vieux roi n'en resta pas là : cette fois, il décida que se tiendrait un très grand festin, au cours duquel l'on mangerait mille délices et après lequel l'on danserait jusqu'au bout de la nuit. Cette nouvelle attrista fort Ivan, car si sa petite grenouille avait pu miraculeusement faire du pain et coudre une tunique, il lui paraissait improbable qu'elle puisse apprendre à valser, toute agile qu'elle fût. Il fit part de ses inquiétudes à son épouse, qui le rassura une fois de plus : qu'il parte avant lui à la fête et attende que le tonnerre ne résonne. Lorsque cela serait le cas, il annoncerait que c'était sa femme grenouille qui arrivait avec du retard. Ivan se rendit donc au festin, comme le lui avait demandé sa femme qui avait été, il fallait l'admettre, jusque là de bon conseil. Il du subir les moqueries des autres convives alors qu'il s'attablait pour prendre part au repas : où était donc sa petite grenouille ? Gobait-elle des mouches au clair de la Lune ? Etait-elle partie se laver dans l'étang du château ? Avait-elle rencontré un crapaud plus à son goût ? Et Ivan soupirait, espérant que le tonnerre gronderait bientôt pour couvrir ces inepties. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptySam 29 Déc 2018 - 15:13

L’arbre tombe en miettes derrière moi et je sursaute quand l’une des branches s’effondre non loin de  marche-pied improvisé. Heureusement Plume Brisée vient à ma rescousse et il y a quelque chose de grisant dans la situation dangereuse que nous aurions pu éviter en partant il y a un moment. Mais j’y suis, j’y reste ! Je prends tout de même soin d’exprimer ma gratitude car Mama ne voudrait pas que j’oublie la politesse.

« Merci, dis-je en hochant la tête. »

Il reprend le conte avec le sourire et je baisse les yeux pour contempler son dessin sur le tapis de cendre. Une bien jolie souris qui a aidé la grenouille a faire du bon pain ! Je sautille doucement sur place, prudente, pour exprimer ma joie face à sa réussite. C’est tout de même étrange de faire travailler les gens de nuit, on fait mieux les choses à la lumière du jour. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ! Moi, je me lève toujours à l’aube.

Je ne commente pas car il continue déjà et je laisse danser dans mes prunelles bleues la lune et les étoiles que la grenouille tisse sur sa tunique. Cela doit être une bien belle pièce et le roi est bien d’accord avec moi. Je croise le regard de Plume Brisée dans un rire et secoue la tête de gauche à droite pour lui signifier que je ne lui en veux pas. Je peux parfaitement l’imaginer et mon esprit est une toile aussi formidable que la tunique de la grenouille.

J’y dessine bien des idées et trace avec élégance des réflexions qu’il me tarde de peaufiner avec l’âge. Il y a des choses qui sont plus belles dans l’intimité de notre imagination. L’étalon noir continue avec la troisième tâche que le roi confie à ses brus et je salive d’avance à l’idée du banquet. J’ai hâte de passer au Verger Tentateur pour me remplir la panse ! Ivan lui, ne doit pas avoir beaucoup d’appétit et je lui en veux de ne pas avoir confiance en son épouse.

« Alors ? Elle est arrivée sous forme de grenouille ou de princesse ? »



Dernière édition par Kokoï le Sam 29 Déc 2018 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptySam 29 Déc 2018 - 16:04

Plume Brisée adressa un regard interrogateur à la voûte céleste. La foudre était-elle celle qui, empruntant le rôle de Némésis, avait frappé cette terre pour l'enflammer éternellement ? Qu'avait fait cet endroit pour mériter tel châtiment ? Ou s'agissait-il là du bât du hasard, pesant soudainement et sans raison sur un pan de terre ? Il y avait soit maléfice, soit vengeance, soit coïncidence. Et c'était souvent avec un bouillon de ces trois éléments que l'on tissait les meilleures histoires, comme c'était avec l'amour que l'on cousait les meilleures tuniques.

Il se demanda si la foudre oserait claquer à nouveau alors qu'il l'invoquait et parla donc prudemment, immobile à présent. Sa voix prit un ton un peu plus grave : l'on entrait dans un des tournants les plus importants de l'histoire.

" Les convives riaient et faisaient glousser le vin dans leurs gobelets d'or. Au même moment, le tonnerre retentit si fort que l'on sentit les murs du château trembler : tout le monde se tut et se regarda, tandis qu'Ivan, qui s'était progressivement emmuré dans son silence, se redressait, et, presque à regret, annonçait que c'était sa grenouille qui arrivait au banquet. Les invités rirent à nouveau, couvrant presque les derniers grondements de l'orage. Mais, au même moment, un petit page qui lézardait près d'une fenêtre poussa une exclamation qui attira la curiosité des autres, qui se rendirent auprès de lui et poussèrent eux aussi des cris émerveillés. C'est que descendait d'un magnifique carrosse une princesse d'une beauté extraordinaire, revêtue d'une robe que l'on aurait cru faite avec des rayons de Lune. Ivan n'en crut pas ses yeux lorsque l'arrivante vint le rejoindre à table. Et toute la soirée, les invités admirèrent la princesse grenouille. "

Plume Brisée prit une pause. Le soleil brillait toujours, bien qu'il ait été presque exsangue. Fort heureusement, sa langue avait frappé fort pour marquer le grondement du tonnerre qui s'était abattu en même temps que la révélation du sortilège.

" Quelque chose de curieux survenait pourtant pendant le repas. Alors que les convives jetaient leurs restes aux fidèles chiens avides de les croquer, la princesse grenouille, elle, glissait les os du cygne rôti dans sa manche droite, et les dernières gouttes de vin dans sa manche gauche. Cette étrange manière de table n'échappa pas aux épouses des deux autres princes, qui décidèrent d'un commun accord d'en faire de même : peut-être s'agissait-il là d'un tour de magie qui expliquait le succès de la princesse jusqu'alors ! "

L'étalon ne doutait pas que la pouliche avait des manières de table tout à fait exquises. Elle n'avait rien de la sauvagerie des enfants qui ont grandi seuls, et qui n'est pas, en soi, désagréable non plus. Plume Brisée pouvait conter aux Peter Pan comme aux Wendy ; il avait lui-même eu la chance d'être adopté à un jeune âge, mais avait connu la vie sans parents assez longtemps pour comprendre comment elle pouvait vous apprivoiser, avant de vous laisser courir, chien fou aux babines écumantes.

" L'on passa à la danse. Ivan était ravi de pouvoir danser avec son épouse, qui avait manifestement appris à valser et n'avait décidèment, vue de près, rien d'une grenouille. Alors qu'elle tournoyait dans ses bras, elle brandit le sien : et de la manche dans laquelle elle avait versé le vin se répandit un petit lac étincelant. Et alors qu'Ivan la faisait tourner dans l'autre sens, elle brandit son autre bras : et de la manche dans laquelle elle avait versé les os, sortirent des cygnes qui vinrent gracieusement nager sur la surface lisse du lac magique. Les invités s'émerveillèrent une fois de plus, tandis que le prince et sa princesse dansaient sur l'onde dans laquelle ils ne s'enfonçaient pas. Les deux autres princesses, ayant vu ce prodige, décidèrent d'en faire de même : malheureusement pour elles, elles ne parvinrent qu'à jeter sur leurs voisins du vin et des os, ce qui eut pour don d'agacer le vieux roi. "

Plume Brisée esquissa un sourire à l'idée, qui était fort cocasse. Ses traits se rembrunirent alors qu'il atteignait son premier retournement de situation. Il approcha de Kokoï et prit un ton plus bas.

" Mais alors que la princesse grenouille se reposait après avoir bien dansé, Ivan se faufilait dans le château pour rejoindre ses quartiers : il avait bien compris qu'un sortilège changeait l'apparence de sa femme, et il était bien déterminé à le défaire. Aussi surgit-il dans la chambre qu'il partageait avec la grenouille et, fouillant un peu, parvint-il à découvrir sa peau laissée sur le plancher. Il la jeta aussitôt, sans égards pour elle, dans les flammes. " L'étalon jeta un regard sur le brasier qui les entouraient. " Au même moment, invoquée par la magie, la princesse grenouille surgit. Elle était en colère : pourquoi Ivan n'avait-il pas pu attendre ? Était-il si malheureux d'avoir à vivre avec une grenouille, maintenant qu'il la savait aussi femme ? En détruisant sa peau, il la forçait à partir rejoindre celui qui l'avait ensorcelée il y a de cela bien des années, Kochtcheï l'Immortel. S'il souhaitait la retrouver, il devrait traverser vingt-neuf royaumes jusqu'à avoir atteint le trentième. Sur ces dernières informations, la princesse grenouille, qui s'appelait en réalité Vassilissa la très sage, se transforma en cygne et disparut. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptySam 29 Déc 2018 - 17:10

Faire glousser le vin, voilà une expression qui me plaît bien. Je me demande si Mama et Papa font glousser le vin quand ils se font une soirée en tête-à-tête. Sans moi. Je soupire et sursaute lorsque Plume Brisée mentionne le tonnerre. J’y ai presque cru ! Ce conte est si prenant que pendant un instant, la fumée nocive des Braises Eternelles laisse place aux nuages d’orage et je distingue le carosse de la princesse grenouille.

Mais ici, le soleil brille toujours et les braises ont un aspect de magie que je leur envie. C’est pour cela que je suis revenue ici. Je bats des cils et retient un bâillement, l’immobilité commençant à m’endormir. Je ris de la bêtise des deux autres brus qui imitent la princesse grenouille et ne suis pas surprise quand elles échouent dans leurs tours de magie.

Encore une fois, le nuage de fumée laisse place à la scène embrumée d’un rêve où un prince et une princesse dansent sur l’eau, parmi une envolée de cygnes. Mais trop vite, le rêve tourne au cauchemar et mon visage s’assombrit tandis que j’acquiesce silencieusement avec les reproches de la princesse. En voilà une, d’erreur de débutant !

Je n’ai pas grand-chose à dire pour cette fois, pendue aux lèvres de Plume Brisée. Vite ! Qu’Ivan enfourche son destrier et traverse les vingt-neuf royaumes pour délivrer Vassilissa de sa malédiction ! Pour de vrai ! Je piétine presque mon estrade de fortune pour demander la suite malgré mes paupières qui tombent un peu.
Je tiendrai bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyDim 30 Déc 2018 - 15:34

Cette forêt avait dû abriter des histoires. Sa lente destruction entraînait avec elle toutes les anecdotes portées par la brise entre les branches.

Les biches avaient mis bas. Les faons avaient fait leurs premiers pas. Les guerriers l'avaient traversée, tout comme les chasseresses aux pieds agiles. Et ne demeurait plus aujourd'hui que l'incendie, qui calcinait les restes de tout souvenir et dérobait aux lieux son identité pour mieux le transformer en un champ de feu.

Kokoï était enthousiaste, mais il voyait que ses paupières tombaient un peu sur ses yeux très bleus. Ils n'avaient malheureusement atteint qu'un premier tournant. Il devrait s'assurer d'avoir la pleine attention de son auditrice alors que le pauvre Ivan se jetait dans des aventures dont la complexité était sûrement due aux peu d'informations qu'on avait bien voulu lui donner.

En attendant, il avait quelqu'un à présenter à Kokoï.

" Ivan partit sans plus attendre à la poursuite de la princesse grenouille. Mais il réalisa bien vite que la tâche serait ardue. Plus il avançait, plus il s'éloignait du royaume de son père, et plus il traversait des endroits inquiétants, inconnus, qu'il n'avait jamais soupçonné jusqu'alors... La Russie à elle seule est si grande qu'elle pourrait contenir cent royaumes. Sa monture mourut en chemin ; ses vêtements s'effilochèrent et devinrent les guenilles d'un mendiant ; et il crut lui-même trépasser à cause de la faim qui lui tordait le ventre lorsque, enfin, alors qu'il traversait la forêt la plus sombre et la plus épaisse qu'il ait franchi jusqu'à ce jour, il tomba sur un vieillard assis sur la souche d'un très vieux chêne. "

Plume Brisée se demanda si la pouliche avait déjà eu affaire à ces vieilles personnes qui savent apparemment tout sur tout. Ils existaient en dehors des contes. En perdant lentement l'usage de ses sens en approchant pas à pas de la mort, on se découvrait souvent des connaissances jusque là insoupçonnées, glanées par l'expérience et par la clairvoyance d'yeux mirant presque le mystère que veut résoudre toute vie.

Que se cache-t-il derrière la porte noire que nul ne veut traverser ?

" Ce vieil homme savait à peu près tout sur tout. C'est là un don qu'ont certains vieillards. Il héla Ivan, en lui demandant pourquoi il avait jugé bon de brûler cette peau de grenouille, qui ne lui appartenait pas, alors que le sortilège se serait résorbé tout seul s'il avait attendu. Après avoir sermonné notre prince, qui était encore un peu étourdi et s'était assis par terre pour mieux l'écouter, il lui apprit que Vassilissa la très sage se trouvait dans le château de Kochtcheï l'Immortel, que j'ai évoqué tout à l'heure. Il lui précisa aussi que Vassilissa n'était en réalité que la fille de ce méchant magicien, bien qu'elle soit née plus bonne et plus maligne que lui. Kochtcheï n'avait pu supporter que sa fille se soit montrée meilleure en magie et plus intelligente que lui. Aussi, après qu'elle lui ait joué un énième tour, avait-il décidé qu'elle serait transformée trois ans en grenouille. Ces trois années avaient presque été révolues lorsque Ivan avait eu le malheur de jeter la peau au feu. "

L'étalon remua un peu de cendre, comme s'il pouvait en exhumer les restes de ce triste manteau.

" Revenons en à Kochtcheï : si un jour quelqu'un te raconte une autre histoire russe, ou si toi-même tu venais à entrer dans l'une d'entre elles, tu recroiserais sûrement ce sinistre personnage. Il est osseux comme un mort et méchant comme elle. Cupide, toujours en quête de jolies jeunes filles à enlever et de chevaliers à terrasser, il vit dans sa forteresse presque introuvable, où il garde en ce moment même la très sage Vassilissa, qui n'a malheureusement pas les moyens d'y échapper, toute maligne qu'elle soit. Mais elle a de la chance : le vieillard vient de donner à Ivan une pelote de laine magique qu'il doit dérouler, et qui le mènera sur le chemin de la forteresse du sorcier. Ce n'est cependant pas tout de trouver Kochtcheï. Il faut aussi savoir le tuer. On ne l'appelle pas l'Immortel pour rien... "

Au-dessus d'eux, quelques oies sauvages fendirent le ciel avec un peu de retard. L'étalon les regarda passer. Il lui sembla qu'elles avaient redoublé d'effort en sentant la fumée qui montait jusqu'aux cieux.

" Ivan lança donc la pelote de laine, dont le fil courut, courut, courut... Jusqu'à une autre forêt autrement plus sombre, autrement plus épaisse, et à la lisière de laquelle se tenait une maisonnette biscornue, dont les fenêtres ressemblaient presque à des yeux tant la lumière léchait la vitre avec insistance, et qui, c'est là le plus important, n'était pas plantée dans le sol mais se tenait prête à déguerpir, perchée sur de longues pattes de poulet. Es-tu déjà entrée dans une maison, Kokoï ? Il doit être fort pratique d'en avoir une qui se déplace... Si on sait la contrôler. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptySam 5 Jan 2019 - 1:31

J’observe les restes fumants de la forêt en me demandant à quoi elle ressemblait, auparavant. Etait-elle digne de celles qu’Ivan a traversées pour retrouver la princesse grenouille, peuplée d’arbres centenaires qui abritent ce genre de contes de fée ? Je rêve les yeux ouverts et Plume Brisée continue à me raconter son histoire.

J’imagine le prince se transformer en souillon et tomber sur un vieillard en haillons, me demande s’il est aussi tombé des nues lorsque le vieil homme a pointé du doigt les torts qui l’ont fait en arriver là. Je m’attriste du sort de la grenouille, qui n’a pas choisi d’être la fille d’un vile magicien et reste pendue aux lèvres du conteur.

Des oiseaux survolent le lieu et je lève les yeux pour observer les oies sauvages qui ne semblent pas avoir l’intention de s’attarder. Elles ne sont pas égarées, simplement pressées de s’éloigner de la fumée qui vient chatouiller les cieux et je les envie un peu, car ma gorge commence à être irritée et mes poumons à me peser. Mais j’écoute toujours Plume Brisée, curieuse de la suite de son histoire, qu’il n’a pas délaissée.

« Oui. La Maison Hantée ne se déplace pas mais parfois il s’y passe des choses étranges. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyLun 14 Jan 2019 - 14:46

Jamais personne ne se demandait vraiment qui ou quoi avait construit la maison hantée. Elle était devenue une des ces grosses évidences qui passent sous le nez et demeurent aussi peu importantes que le papier égaré qui cabriole de rue déserte en rue déserte, évitant la semelle du promeneur et la roue du conducteur, révélant de temps à autre un extrait des quelques mots lui donnant un sens mais se recroquevillant tout aussi vite pour garder son mystère. On pouvait passer devant un gratte ciel soulageant l'urticaire des cumulonimbus sans jamais remarquer à quel point il pouvait être incongru, effarant de par son gigantisme. De la même façon, la population équine d'Horse-Wild ne s'inquiétait plus de voir surgir cette maison délabrée que nul n'entretenait mais qui s'accrochait pourtant à l'existence, et qu'elle occupait étrangement, une fourmi dans une ruche vidant les pots de miel sans se demander pourquoi elle est là.

C'était là le genre de mystère que lui-même n'était pas enclin à résoudre. La maison hantée avait sûrement été façonnée par l'être humain. Le fait qu'elle ait été seule, orpheline dans un territoire éponyme, la couvrait d'une énigme de plus. Mais certaines énigmes sont faites pour demeurer sans réponses, n'en déplaise à Aléas. La raison pour laquelle la vie apparaît, la vérité sur l'univers, la raison de son existence... L'on ne pouvait souvent expliquer pourquoi les choses étaient.

Lui-même ne savait pourquoi il était. Kokoï, elle, avait peut-être une idée sur la question. Elle avait manifestement une famille, sûrement aimante, qui lui assurerait immanquablement que sa présence était soit un cadeau, soit une évidence, ou encore même une preuve d'amour. Du moins, c'était souvent la raison pour laquelle les gens avaient des enfants.

Dans le conte, on savait pourquoi la princesse était grenouille et l'on savait pourquoi le prince s'amourachait de sa compagne batracienne. Le mystère demeurait quant à la raison pour laquelle Kochtcheï était si méchant. Mais il n'y avait pas non plus de véritable raison de chercher à justifier la méchanceté de Kochtcheï : il l'était parce que cela convenait à l'histoire.

C'est parfois et même souvent dans la fiction que les raisons simples prévalent, alors que le monde repose sur son imbroglio épineux, une poule couvant une couronne christique.

" Quelles choses étranges ? " demanda-t-il, songeur, alors qu'il se rapprochait de la lisière de la forêt, celle qui tenait encore debout, noire et profonde, exhalant les ricanements nocturnes de Baba Yaga.

Il inspira.

" Ivan était fourbu. Il choisit donc d'ignorer l'apparence de cette demeure étrange et toqua à la porte, enjoignant la personne qui vivait là de le laisser entrer. Ce qu'Ivan ne savait pas, c'est qu'il insistait pour entrer dans la maison de Baba Yaga. Baba Yaga est une sorcière. Elle s'amuse à peupler de nombreuses histoires. Elle se déplace dans un mortier et utilise un pilon pour aller plus vite ; elle efface ses traces de pas avec un balai en bouleau argenté. Elle est terriblement repoussante, parfois très désireuse de croquer des enfants... Mais elle est aussi très maligne et, bien qu'elle aime grignoter les petits imprudents, elle a eu plein de petites filles. Lorsqu'elle entendit Ivan toquer si fort à sa porte, elle rechigna, tempêta, rouspéta : mais le prince refusa de rester dehors et, finalement, elle ouvrit la porte et le laissa entrer. Fatigué et affamé, Ivan ne remarqua même pas qu'il venait de pénétrer chez une sorcière dont il avait sûrement déjà entendu parlé. Aussi la traita-t-il avec tous les égards possibles. Il lui demanda s'il pouvait manger et dormir en son logis. Encore étourdi par toutes les difficultés qui l'attendaient, il raconta à Baba Yaga comment il devait trouver le château de Kochtcheï l'immortel et tuer ce dernier... Et pendant ce temps, Baba Yaga lui servait à manger et l'écoutait discourir avec la plus grande attention... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptySam 9 Fév 2019 - 1:58

42. Quarante-deux.
C’est un nombre que j’apprécie particulièrement, pour je ne sais quelle raison.

La pensée disparaît aussi vite qu’elle s’est manifestée et j’oublie de m’y accrocher pour la conserver, précieusement, dans mon esprit. J’ai d’autres choses à penser, aujourd’hui. Je repense d’ailleurs à la Maison Hantée que j’ai quittée ce matin et souris au souvenir de ses meubles poussiéreux et de ses placards tour à tour noirs ou rutilants d’autres nids à poussière. Lorsqu’ils sont vides, j’essaye de m’y faufiler. Lorsqu’ils débordent d’objets, je les sors un à un en me demandant à quoi ils peuvent bien servir.

Aujourd’hui, c’est moi qui suis sortie en me demandant ce que j’allais bien pouvoir faire de ma journée. Et me voilà !

« Des bruits inexpliqués, des objets qui changent de place, des choses qui disparaissent ou des apparitions inattendues. On ne s’ennuie jamais ! »

Je pousse un soupir énamouré.

« Vous savez, je pense qu’on devrait traiter tous les inconnus que l’on rencontre avec politesse et gentillesse. C’est la moindre des choses et s’ils ne méritent pas tant d’égards, on ne tarde jamais à s’en rendre compte de toute façon. Mais laissez-moi deviner, Ba… Baba Yaga ? Elle a apprécié ce traitement de faveur et a une vieille rancœur envers cor… Kochtcheï ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyDim 17 Fév 2019 - 14:54

Les maisons vivantes sont celles où il fait bon grandir, quand bien même elles seraient à l'abandon. C'est peut être d'ailleurs le fait d'être délaissé qui les éveillent, les forcent à, de temps à autre, frissonner et claquer des dents, comme pour rappeler qu'il fut un temps où sur les vitres luisaient l'or du soleil, dans les chambres tintaient le grelot du rire. Plume Brisée se complaisait autant dans la beauté des choses perdues que des choses retrouvées.

Isis était les deux à la fois.

Il y avait la beauté de l'objet tel que l'a façonné l'esprit, patient et parfois un peu trop exalté, faisant de la chose le fruit d'un élan nostalgique et la saupoudrant de toute la beauté qu'elle avait pu avoir. Il y avait la beauté de l'objet tel qu'on le retrouve, s'il a la chance de ne pas avoir été éclipsé par le fantasme. Il était rare que la réalité soit aussi belle que le songe ; mais il était des moments où elle venait même surpasser ce dernier, un dépassement bref et si vite essoufflé qu'il laissait dans le rythme du coeur un petit hoquet de clé qui rechigne dans la serrure.

Plume Brisée aurait aimé voir Isis surgir des flammes à demi éteintes comme une vieille déesse émerge des exhalations de son temple perdu. Malheureusement, elle demeurait encore fantasmatique, statue dans son autel offrant au fidèle un regard d'or barbouillé de clairvoyance.

Kokoï, elle, avait des idées bien arrêtées sur ce qu'il fallait faire face aux inconnus, mais elle avait plus de mal à retenir leurs noms. L'étalon se détourna de son temple païen pour regarder celui qu'il avait fait de bric et de broc, pour immoler ou sublimer ce petit dieu qui voulait à présent répandre sa sagesse à travers le monde.

" Je sais, " répondit-il avec un sourire. " J'ai assez parcouru le monde pour savoir. Et puis toi aussi, tu sais, manifestement. Baba Yaga n'aimait pas trop le vieux Kochtcheï, en effet. Entre sorciers, on s'apprécie rarement : cela doit peut-être avoir affaire avec le fait qu'on peut si facilement se jeter des sorts l'un sur l'autre et, qui sait, se transformer en grenouille. C'est pour cela que Baba Yaga dit à Ivan comment l'on pouvait tuer Kochtcheï, dont la mort se situe au bout d'une aiguille, qui est elle-même dans un oeuf, un oeuf encore dans le corps d'une cane, une cane avalée par un lièvre, un lièvre dans un coffre de pierre, un coffre de pierre caché en haut d'un chêne. J'espère que tu as bien écouté, parce qu'il faut bien écouter pour bien comprendre. Maintenant, rappelle toi de la morale que tu viens de donner : on doit traiter tous les inconnus que l'on croise avec politesse et gentillesse. C'est une idée que mit en pratique Ivan alors qu'il quitta Baba Yaga et partit chercher le chêne : car lorsqu'il croisa un grand ours et qu'il eût aussitôt l'idée de le tuer, ce dernier le supplia de le laisser en vie, lui promettant de lui être utile un jour. Et Ivan le laissa vivre. Lorsqu'il croisa un canard sauvage et voulut le tuer pour en faire son repas, ce dernier le supplia de le laisser en vie, lui promettant de lui être utile un jour. Et Ivan le laissa vivre. Lorsqu'il croisa un lièvre et voulut le tuer pour en faire un ragoût, ce dernier le supplia de le laisser en vie, lui promettant de lui être utile un jour. Et Ivan le laissa vivre. Lorsqu'il vit un brochet échoué au bord de l'eau et voulut le faire griller, ce dernier le supplia de le laisser en vie, lui promettant de lui être utile un jour. Et Ivan le rejeta dans l'eau, l'estomac bien vide, le coeur bien tendre, marchant et marchant jusqu'au grand chêne dans lequel était perchée la mort de Kochtcheï. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyJeu 14 Mar 2019 - 11:14

J’aime la Maison Hantée. Elle est emplie de rires et chaque vitre reflète un sourire. Les lits grincent sous le poids de mes jeux d’enfants et ses recoins sombres abritent les secrets de mes cachettes. La seule chose qui la hante, c’est les courants d’air, ceux qui s’infiltrent entre les carreaux et ceux qui me poursuivent quand je cavale, bienheureuse, entre l’étage et le salon.

Il est rare que les maisons abandonnées vivent à la hauteur de leur réputation, je crois. C’est beaucoup d’attentes, pour quatre murs sur le point de s’effondrer et du mobilier fracassé par les années et les invités non désirés. Je sais que nous non plus, les Orphelins, nous ne la respectons pas vraiment, malgré nos efforts pour la retaper.

Nous ne sommes pas faits pour y habiter, je ne vais pas le nier. Des équidés, dans la boîte qui devait abriter les humains venus nous domestiquer ? C’est presque surprenant qu’il n’y ait pas d’écurie à côté du potager. Mais je ne m’en plains pas, c’est bien sympa de s’étendre dans le canapé et regarder la télé, sans parler de dormir dans un lit (bientôt à baldaquins) !

« Ivan remonte dans mon estime, il a l’air d’avoir compris l’énigme et appris sa leçon ! »

Je reste pendue aux lèvres de Plume Brisée, avide d’entendre la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyDim 17 Mar 2019 - 12:35

Le calme apparent des lieux - cette lente décomposition actée par le craquèlement du bois qui cède aux avances des flammes - parut soudain se voiler comme le fait l'acteur de théâtre, un geste sec et pourtant gracieux semblable à la chute d'un rideau, qui emporte dans la virevolte du tissu la péripétie qui va suivre. Un crépitement subit couvrit les pensées qu'il dédiait à ses prochains mots, et bientôt il vit surgir une langue de feu haute et dévastatrice, neuve et déterminée à profiter de sa jeunesse, qui lapait avidement les restes du paysage pourtant déjà ravagé par des assauts antérieurs. Encore située à quelques mètres, elle semblait attirée par la chair bien vive qui se tenait là, enrobée dans le conte, et se dirigeait vers eux, droit sur le petit trône mué bientôt en bûcher de sa compagne, enthousiasmée par l'état d'esprit d'Ivan.

" Kokoï, " lâcha Plume Brisée, " Descend, il nous faut filer. "

Le feu avait fait une escale en chemin et grignotait consciencieusement le tronc d'un chêne encore robuste que l'étalon contempla en se demandant si lui conservait précieusement la mort de quelqu'un - peut-être la leur, s'ils ne partaient pas voir ailleurs bien vite.

Il se demanda si elle savait galoper vite, ou si elle n'avait encore jamais dû fuir face au danger. N'avait-elle pas dit qu'elle avait eu la permission de se balader seule ? Quelle bien piètre balade cela devait être - et il n'était pas assuré que son histoire l'ait rendue plus agréable.

" Passe devant moi, s'il-te-plaît, " intima-t-il à la pouliche pour jauger son allure.

Le chêne poussa une complainte effroyable lorsque les flammes parvinrent à user ses dernières résistances, s'écroulant tout d'un coup et ne laissant qu'un fagot de bois qu'un autre curieux pourrait monter plus tard en estrade. C'était au tour de celle qu'il avait constitué d'être dévorée par les flammes. Elle le faisait en sifflant doucement, presque mélancolique, le bois peut-être ravi d'avoir eu un dernier usage avant d'être englouti.

Plume Brisée pressa le pas. Cette partie de la défunte forêt était particulièrement clairsemée et seuls quelques squelettes d'arbres et de buissons calcinés formaient des remparts quelconques aux assauts de cette nouvelle furie furieuse.

" Peut-être Kochtcheï n'est-il pas très heureux que l'on ait révélé le secret de sa mort, " songea-t-il, plus pour lui-même que pour sa petite compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokoï
i was born without
a zip on my mouth

Kokoï

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 154

SEXE DU CHEVAL : Grenouille
TERRITOIRE : Orphelines.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyJeu 4 Avr 2019 - 9:38

La flamme bondit soudain hors des braises. Elle crépite au sommet de la courbe qu’elle vient de décrire et je perds mon sourire en réalisant que cela n’a rien de drôle. Déjà, ses sœurs se propagent dans les Braises Eternelles et je me demande si ce territoire est une parodie terrible des Pluies Perpétuelles. Le feu se consume à jamais et moi, je trône sur un bûcher qui ferait rougir de jalousie Jeanne d’Arc. Je n’entends cependant aucune voix divine pour me guider hors de danger et décide de me fier à Plume Brisée, ne serait-ce que pour que ma Mama soit rassurée si elle apprend ce qu’il s’est passé. Je ne suis pas toute seule, un adulte est avec moi !

Je descends de mon tas de bois pour suivre l’étalon foncé. J’ignore le chêne qui ne va pas tarder de succomber aux avances des flammes et passe devant Plume Brisée à sa demande mais pousse un cri d’effroi alors que le tronc s’effondre dans un bruit effroyable. Mon coeur bat à la chamade dans ma poitrine tandis que je prends le galop. Une seconde de plus et ça nous tombait dessus, j’en suis sûre ! Les paroles de mon chaperon me parviennent et je ris un peu jaune, quand bien même la couleur ne se voit pas. Malgré l’urgence, je me questionne toujours sur la fin de l’histoire, je me demande s’il va la terminer…

« Alors, que se passe-t-il après ? »

Je ralentis progressivement mais ne cesse pas de marcher non plus, sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Brisée

Plume Brisée

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 627

SEXE DU CHEVAL : Etalon.

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] EmptyMer 10 Avr 2019 - 11:33

Enfant capricieux que le feu. Ce n'est pas Calcifer qui servirait de contre-exemple ; mais ce n'était pas non plus son histoire à lui qui devait trouver, tôt ou tard, sa fin.

Plume Brisée allongea de quelques longs pas la distance qui les séparaient de la forêt ravagée. Ses pensées coulèrent, ricochèrent, comme une cascade d'eau froide qui trempe sa longue chevelure dans un lit de mousse, prend mille directions, mais trouve quand même le chemin du filet d'eau en contre-bas, paisible gargouillis dans lequel les grenouilles plongent ou observent, juchées sur un caillou, le passage des choses et des autres d'un œil mordoré dont l'intelligence suinte. Il est aussi d'autres grenouilles qui suintent du poison.

Mordoré.

Il était des dieux qui se complaisaient dans les flammes. Vulcain brandissait son marteau parmi les étincelles. Belisama se tenait aux côtés du foyer dont elle protégeait les braises. Agni caracolait, juché sur son bélier, aussi bon que mauvais.

Près du phare d'Alexandrie, Isis Pharia se dressait dans son temple et, s'il avait pu se promener au sein d'un monde antique aujourd'hui englouti par la jungle urbaine, il n'aurait eu d'yeux que pour son feu à elle et pas celui qu'admirait le monde entier, non loin de là.

Les flammes auraient pu défigurer la terre pour former le lit de braises à fouler, le sentier l'amenant jusqu'à elle.

Mais, déjà, fanfaronnes et juvéniles, elles se retournaient contre elles-même et se dévoraient comme de jeunes chiots rendus ivres de jeux et de faim. L'incendie ravageur devenait l'oeuvre d'un cannibale qui laissait les os de ses victimes encore suspendus, noirs, bientôt poussiéreux.

Kokoï, elle, était curieuse, ou peut-être aimait elle comme lui les choses bien terminées. Plume Brisée s'arrêta et repris son souffle. De cette position-ci, il lui semblait reconnaître quelque chose. Des souvenirs montaient. Il observa les alentours et tenta de les resituer dans sa tête, qu'ils aient été invoqués par l'imagination ou par une distante réalité. Enfin, il parla, dans ce silence qui suit les catastrophes, presque parfait mais emprunt encore de panique :

" Je pense qu'un endroit se cache non loin d'ici. Un endroit où je suis déjà allé. "

Il en revint à son conte ; la Russie et ses forêts centenaires. Le soleil et les flammes auraient eu leur place s'il avait choisi de parler de cette pauvre Snégourotchka. Mais c'était la princesse grenouille qu'il fallait sauver, et vers laquelle Ivan se dirigeait à grands pas avec son cortège d'alliés.

" Alors qu'il lui semblait avoir traversé toute la Russie, qui est si vaste que l'on a le temps de devenir un vieillard avant de l'avoir enjambée, il distingua enfin les contours d'un chêne verdoyant, si grand et si solide qu'il réalisa bien vite que, seul, il ne pourrait le déraciner. Entre deux branches de cet arbre, il devina le coffre en pierre dans lequel se trouvait la mort de Kochtcheï. Ivan eut beau faire, il ne parvint pas même à faire trembler l'écorce. Alors que le désespoir le gagnait, l'ours qu'il avait épargné apparut, et, faisant peser tout son poids sur le tronc, il renversa le vieux chêne et fit tomber le coffre en pierre. Ce dernier se brisa lorsqu'il toucha terre : aussitôt en sortit un lièvre qui bondit si vite qu'Ivan le crut perdu à tout jamais. Mais, au même moment, surgissait le lièvre qu'Ivan n'avait pas tué, et qui rattrapa l'autre lièvre qu'il arrêta. Le lièvre de Kochtcheï se mua alors en cane, qui s'envola haut dans le ciel. Le canard sauvage dont Ivan avait fait la rencontre se trouvait déjà dans le ciel. Il intercepta la cane qui, de frayeur, laissa s'échapper l'oeuf qu'elle contenait. Celui-ci tomba malheureusement dans un grand lac avoisinant. Ivan s'y précipita, non sans se lamenter : comment retrouver un oeuf dans les tréfonds de cette étendue d'eau ? Mais il n'eut pas à se plaindre longtemps, car voilà que venait le brochet dont il avait sauvé la vie et qui tenait dans sa gueule l'oeuf tant espéré. Au même moment, Kochtcheï apparut, qui tempêtait et menaçait de jeter sur Ivan mille sortilèges odieux. Ivan ne perdit pas de temps et brisa l'oeuf, brandissant l'aiguille qu'il contenait. Kochtcheï se fit suppliant, mais il était trop tard pour le vieux sorcier. Le prince brisa l'aiguille et il disparut aussitôt, mort sans doute le temps de finir ce conte. Ne restait à Ivan qu'à rejoindre la forteresse de l'ancien sorcier, taillée dans la montagne blanche. Dès lors qu'il l'eut approchée, il put distinguer la princesse grenouille son épouse, qui l'attendait devant les portes revêtue de son apparence humaine. Elle lui demanda pourquoi il avait mis tant de temps, mais ne pu retenir très longtemps sa joie. Et c'est ainsi qu'Ivan ramena son épouse, la princesse grenouille, chez lui, où ils suscitèrent tous deux une vive admiration et ne connurent plus aucun souci qui ait été causé par un sorcier jaloux. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Tsarevna Lyagushka. [PV]   Tsarevna Lyagushka. [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tsarevna Lyagushka. [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORIENTALES :: LES BRAISES ETERNELLES-
Sauter vers: