Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Éveil [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 432

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Éveil [Libre]   Jeu 6 Déc 2018 - 11:36



Éveil


Aurore Opéra avait fait une chose qu’il ne comprenait pas encore très bien. Pourtant, il avait eu le temps d’y réfléchir et l’avait pris sans contrainte. Depuis combien de mois errait-il par-ci par-là sans poser son regard sur le paysage ? Il voguait, réfléchissait. Il était comme en pause dans sa drôle de vie et ne savait pas à qui en parler. Rose Madder lui semblait le candidat idéal, mais il n’avait pas voulu aller sur les Orphelines et n’avait pas trouvé sa sœur sur les autres terres qu’il avait visitées. Il fallait dire qu’il n’avait pas beaucoup quitté les Secrètes d’en l’espoir de trouver Commedia Dell’Arte, introuvable depuis leur rencontre dans la Plaine Illuminée. Où était-elle passée ?


Le rouquin s’était finalement décidé à en toucher deux mots à ses parents, croisés dans un coin tranquille de l’île. Évidemment, il ne leur avait pas tout dit et s’était contenté de récolter les informations qui l’intéressaient. Voilà pourquoi il était là aujourd’hui. C’était le dernier endroit où il pouvait chercher Commedia. Car c’était ici que les conséquences de ses actes pouvaient mener la jument palomino. Un lieu de paradis pour la délivrer d’un poids qu’il n’était plus sûr d’avoir voulu lui donner.


L’entier traversa la rivière à gué, l’œil aux aguets d’une robe dorée. Cela faisait plus d’une semaine qu’il traînait dans le coin et les regards que l’on posait sur lui étaient, pour la plupart, hostiles. Il n’était pas le bienvenu sur une terre où il n’avait rien d’autre à faire que mater le bonheur des autres. Son bonheur à lui n’existait pas. Il se sentait rempli de tout plein d’émotions désagréables. De la colère, du désespoir, de la tristesse et un amour qui s’effaçait de jour en jour, lentement remplacé par la honte et la trahison. Trahi, oui, c’était ainsi qu’il se sentait.


Aurore releva la tête de l’eau claire et promena son regard à l’horizon. Il devait se rendre à l’évidence : Commedia Dell’Arte n’était pas ici. Il était seul et le resterait peut-être à jamais…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Éveil [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Un réveil difficile - Terminé
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DE LA VIE :: LA RIVIÈRE DE LA VIE-
Sauter vers: