Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Immensité ensoleillée

Aller en bas 
AuteurMessage
Commedia Dell'Arte

woman like me

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 342

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Immensité ensoleillée    Jeu 22 Nov 2018 - 17:35

Immensité ensoleillée
je reste tant qu'on me supporte

Le Choeur : Elle porte ses longs crins immaculés comme un linceul mais devant ses yeux bruns danse l’ombre dentelée d’un poulain fait de dentelle noire. Elle l’a appelé Valentine, car elle ne regrette pas ses ébats et ne lui souhaite pas de mal. Commedia Dell’Arte ne souhaite pas non plus le décevoir et c’est pour cela qu’elle le délaisse. Oh, le poulain va bien. Le vent porte encore avec lui les quelques jours passés en sa compagnie, la froideur qu’elle lui a adressé avant de s’en aller quand il buvait encore le lait chaud qui tâchait les coins de sa bouche. C’est un mâle solide et fier comme son père, elle ne doute pas qu’il saura se faire une vie comme elle a su mener la sienne.

Commedia : Il n’est pas du genre à se voiler la face.

Le Choeur : Elle-même parcoure la Grande Plaine Illuminée en quête des herbes qu’on lui a conseillées. Il y a bien des choses dans cette immensité ensoleillée et c’est là qu’elle les voit. Elles sont agressives mais c’est bien ce dont il s’agit, du concombre d’âne. Parfait. Elle a consommé sur son trajet du persil mais il est bon de savoir vers quoi se tourner si cela ne suffit pas. La jument dorée hoche la tête et se détourne pour regarder autour d’elle, repérer l’endroit où son nouveau régime alimentaire pousse afin d’y revenir sans difficulté.

Commedia : Voyons voir...

Réservé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 432

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Ven 23 Nov 2018 - 9:25


Aurore Opéra avait parcouru plusieurs territoires en faisant très peu de pauses. Depuis quelques jours, il testait l’endurance de son corps, à défaut de pouvoir se reposer sur sa vitesse. La puissance qui poussait en lui n’avait rien de comparable avec son corps d’adolescent et l’étalon prenait peu à peu conscience de ses limites et de ses possibilités. Il essayait, seul, d’apprendre à se défendre et à défendre ses amis, mais il doutait encore de son « talent ». Dans un vrai combat, il ne tiendrait pas longtemps. Il devait continuer à s’entraîner.

La Plaine Illuminée apparut comme un salut, une terre de repos dans ses longues journées de marche, course et toutes ces choses qui lui prenaient une grande partie de son temps. Il regrettait, maintenant que la beauté de la plaine s’imposait à lui, de passer sa vie à faire n’importe quoi. C’était ridicule ! Il renâcla, déçu par lui-même et essaya de se concentrer sur ce qu’il voyait. Malheureusement, l’herbe verte avait peu d’impact sur sa mauvaise humeur.

Le rouquin s’arrêta au milieu de la Plaine, la tête basse et le regard perdu dans le lointain. Une vision étrange venait le titiller dans le pire moment de cette journée. Un peu plus loin, un soleil d’hiver pointait timidement derrière son rideau de brume. L’étalon se redressa, soudain attentif à son environnement. Il plissa les yeux, se concentra. Il avait toujours fait face à sa grande imagination avec la certitude de ce qui était faux et ce qui était vrai. Il savait différencier les deux mondes, s'en échapper. Là, pourtant, il ne sut plus que penser.

Commedia Dell’Arte représentait un idéal qu’il ne pourrait jamais toucher. Une force calme qui lui rappelait son arrière-grand-mère, un mystère aussi lumineux que ses parents étaient sombres. Il serait volontiers allé se brûler les ailes près de son rayonnement, mais il eut peur qu’elle disparaisse. Pouvait-il espérer que ce soit la vérité ? Ou devait-il croire au mensonge le plus vil de son existence ? Il ne sut pas quoi penser et, démuni, il resta là sans bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte

woman like me

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 342

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 24 Nov 2018 - 18:21


Le Choeur : Commedia Dell’Arte ne s’est jamais habitué au regard pesant d’un spectateur en transe. Elle perçoit chacun des coups d’œil qu’on lui envoie, en coin ou insistant, devine la subtilité dans un regard à la dérobée sans tout à fait les comprendre car elle n’a, en fait, pas déclamé ses répliques devant de grandes foules. Ses prestations sont privées et en cela la commère peut bien la comparer à une escorte de haut vol, car Commedia parade devant bien des ignorants mais elle ne joue que pour les beaux yeux d’une entrevue en tête à tête. Il y en a une qui se dessine au loin et elle la distingue difficile quand bien-même la jument dorée a bien senti son regard hésitant.

Commedia : Venez donc ! (lance-t-elle en s’avançant.)

Le Choeur : Elle s’approche lentement de l’innocent qui reste transi sous le soleil d’hiver. Est-il impressionné, n’ose-t-il pas approcher l’actrice qui hante peut-être ses nuits ? Maintenant qu’elle le reconnaît, Commedia Dell’Arte ose espérer qu’il l’admire et pose un regard expressif sur les fleurs qui parsèment la plaine pour l’inviter à lui offrir un bouquet. C’est bien ce qu’elle mérite, comédienne qu’elle est et elle sait qu’on récolte ce que l’on sème. Aurore Opéra est une jeune pousse qu’elle a le plaisir de voir s’épanouir tandis qu’un sourire habille ses lèvres et qu’elle bat des cils en se demandant si l’étalon aura le courage de la rejoindre sur les planches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 432

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 24 Nov 2018 - 18:59


Aurore Opéra frissonna dans la brise fraîche qui glissa sur ses flancs mouillés de sueur. Il s’arracha à la contemplation de la jument dorée pour se reluquer le corps et soupirer. Devrait-il se présenter si sale à chaque fois qu’il la rencontrait ? Il rêvait tant de lui faire bonne impression ! Le rouquin baissa la tête, un peu honteux, et se fit la réflexion que, de toute façon, elle ne le reconnaîtrait peut-être pas après tout ce temps. Après tout, il avait encore changé.

La belle apparition l’invita et s’avança. Ces deux mots lui firent l’effet d’un choc électrique et il s’ébroua. Ses illusions ne parlaient jamais. Commedia Dell’Arte se présentait bel et bien à lui, tout aussi éclatante que dans son souvenir. L’entier mit un petit temps à se décider à faire le premier pas, mais il ne manqua pas le regard appuyé que la jument lança aux fleurs autour d’elle. Peut-être qu’avec plus d’expérience, Aurore aurait trouvé cela déplacé, mais fier de sa jeunesse et obnubilé comme il l’était par la jument, il n’y pensa pas et s’avança en faisant attention de n’écraser aucun pétale.

Opéra prit son temps pour chercher, de ses yeux noirs, quelle fleur conviendrait à Commedia Dell’Arte. À ses yeux, les pétales brillaient comme mille étoiles et rivalisaient tous les uns avec les autres sans qu’il ne puisse désigner de gagnant. Un nouveau dilemme se présenta à lui quand il tendit les naseaux vers une fleur rouge qui ressortirait parfaitement sur sa crinière blanche. Le rouquin frôla les pétales fragiles du bout du nez et recula avec l’air triste de celui qui a vu la mort. Il se tourna vers Commedia et baissa les yeux, honteux, en gardant tout de même, au fond du regard, cette fierté tout à lui qui l’empêchait d’arracher la fleur à sa vie.

Ne m’en voulez pas, s’il vous plaît, s’excusa-t-il tout bas. Je ne peux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte

woman like me

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 342

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 24 Nov 2018 - 21:10


Le Choeur : Commedia Dell’Arte hoche gracieusement la tête pour encourager Aurore Opéra mais, dans toute son application à choisir la bonne fleur, il semble incapable de se décider. La jument dorée finit par s’en attendrir quand il admet être incapable d’arracher une si belle chose. Elle pourrait se moquer de ce que quelques uns considèrent comme une faiblesse, elle y voit la preuve qu’il est promis à de grandes choses. L’étalon sait faire la part des choses et elle se permet de descendre de la scène qu’elle a montée elle-même pour déposer un baiser sur la joue du mâle.

Commedia :
C’est tout à votre honneur.

Le Choeur : Elle n’aimerait pas qu’on la ravisse à son art, car ce sont les planches qui lui donnent toute sa splendeur et si elle venait à les quitter, le charme dont elle use sur son public ne serait plus. Commedia reprend d’ailleurs son rôle avec délice et revêt le costume délicat de Dia, qu’elle n’a pas laissée derrière elle. Pourquoi l’oublier quand elle sait si bien la jouer. Pendant un instant, elle pense à Final Act qui l’a reniée et lui accorde que sa mère n’est pas tout à fait la même que la comédienne. Il est le premier enfant de Dia et Crystae le second. Valentine vient ensuite. En considère-elle un quatrième ?

Commedia : Comment vous portez vous, Aurore Opéra ? J’espère que vous avez découvert plus de paysages que moi, qui me suis contentée de revoir des visages familiers depuis que je vous ai rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 432

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 24 Nov 2018 - 22:47


Aurore Opéra s’en voulait un peu. Il se savait capable d’arracher une fleur pour se nourrir – même s’il faisait de son mieux pour ne manger que de l’herbe – mais il n’arrivait pas à s’y résoudre pour l’offrir à la jument dorée. Cette nouvelle le perturba. Il ne sut pas ce que cela voulait dire de lui et s’y concentra tant qu’il ne vit pas Commedia approcher. Le baiser qu’elle déposa sur sa joue avait la douceur du pétale qu’il venait de toucher et le rouquin redressa la tête, gêné. Il sentit en lui une nouvelle chaleur qu’il ne comprenait pas encore très bien et goûtait, avec délice, à l’envie de recommencer.

Si elle lui pardonnait, le roux garda quand même une pointe de tristesse au fond de l’œil. Il aurait voulu qu’elle voit ce qu’il voyait sur elle. La fleur aurait été si belle, perdue dans l’abondance de ses crins blancs. La mort, toutefois, lui semblait cruelle et il ne s’y résolut pas. Il préférait imaginer l’éclosion des pétales, plutôt que de leur infliger la fin d’une vie. Il était ainsi.

Aurore redressa la tête et gonfla légèrement le poitrail, fier d’être reconnu. Il s’était imaginé mille mots de pardon à donner pour ceux qui ne verraient pas en l’adulte l’adolescent qu’ils avaient connu. Il saurait, aujourd’hui, en rire et ne pas s’en blesser comme avant. Il comprenait. Mais face à la reconnaissance, il se trouva bien démuni. Une question simple, pourtant.

Je vais bien et vous, Commedia Dell’Arte ? (Il la salua d’un hochement de tête.) C’est déjà un bel accomplissement, de revoir ceux que l’on estime. (Il fit une pause pour se remémorer ses « exploits ».) J’ai passé trop de temps à grandir, je n’ai même pas pris la peine de croiser des visages familiers ou de découvrir le moindre paysage. Je me suis cependant ouvert à une partie méconnue de ma famille. C’était… enrichissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte

woman like me

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 342

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Mer 28 Nov 2018 - 21:31


Commedia : Je me porte bien. (elle hoche la tête.) Il est important de prendre le temps de grandir, je ne me suis moi-même pas pressée. Je pense que vous avez bien fait. Avez-vous rencontré des membres de votre famille ? C’est déjà un bel accomplissement en soi.

Le Choeur : Parfois, elle regrette l’âge qui prend lentement forme sur son corps, creuse son dos et fait prendre la peau de son ventre. Elle est encore la seule à pouvoir le constater mais bientôt, l’actrice pourra montrer son art dans les rides de son visage. Ce n’est étrangement pas quelque chose qui la chagrine, elle se voile la face d’un rideau de crins immaculés qui jouent bien mieux leur rôle de jeunesse innocente qu’elle n’a jamais su le faire. Commedia Dell’Arte ne connaît pas sa famille et ne la connaîtra jamais. Elle était déjà âgée avant de pouvoir jouer avec des poulains de son âge. C’est peut-être pour cette raison qu’elle joue ses rôles loin d’être enfantins. (elle s’approche d’Aurore Opéra.)

Commedia : Mais vous considérez vous enfin comme un adulte à part entière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 432

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Ven 30 Nov 2018 - 9:42


Aurore Opéra hocha la tête pour toute réponse. Le souvenir de sa tante et de sa cousine le laissait parfois songeur. Il ne savait pas encore comment prendre ce coup du destin. Lui qui avait passé tant de temps à rechercher sa famille, cette famille obscure qu’on lui cachait… Il rencontrait certains des membres de son arbre généalogique après avoir abandonné ses recherches. Devait-il les reprendre ? Enquêter ? Ou abandonner et se contenter de ceux qu’il connaissait déjà ? Aurore était un peu perdu.

La belle Commedia Dell’Arte rayonnait à ses yeux de jeune naïf encore ignorant de la vie. Peu importait l’âge, cette lumière l’attirait. C’était cette même lueur qui l’avait parfois lancé derrière son arrière-grand-mère, à essayer de marcher dans ses foulées de vieille jument quand lui était encore poulain. Un instant, Opéra essaya de s’imaginer la palomino pouliche. Il vit les formes plus fines, la petite tête et les crins en brosse des chevaux de sa race. Il se demanda comment une chose aussi fragile qu’un poulain pouvait grandir pour donner des êtres comme eux, si loin de ce qu’ils avaient été.

Je crois que l’apprentissage ne cesse jamais, répondit-il avec un sourire. Et je crains de ne pas ne pas saisir la différence entre un poulain et un adulte. (Il s’approcha de quelques pas.) La connaissez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte

woman like me

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 342

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 1 Déc 2018 - 11:23


Le Chœur : Elle remarque soudain que son corps s’éveille et la fragrance qui s’élève d’elle s’assure que Commedia n’est pas la seule à en avoir conscience. Elle n’est pas vraiment gênée, c’est après tout elle qui a abordé le sujet il y a quelques instants mais elle joue les étonnées et détourne la tête, rougissante.

Dia : Il y a des lieux que chaque étalon se doit d’explorer, mais pour les trouver il s’agit de se frayer un chemin dans le cœur des demoiselles et non pas de parcourir le territoire de long en large.

Le Chœur : C’est quand elle prend ce rôle qu’il est facile de la découvrir. Commedia Dell’Arte est faite de masques et de costumes mais Dia n’a besoin que d’affection, quelques mots doux tandis qu’elle lance un regard à la dérobée. Aurore Opéra ne se doute probablement de rien et elle fait un pas de côté pour dévoiler la rondeur de ses courbes.

Dia : Quant à moi, je compte sur toi pour apprendre cet art là.

Le Chœur : Elle lui indique d’un signe doux de la tête qu’il est libre de se laisse attirer par les chaleurs qui se dégagent d’elle et qu’elle désire partager en cette journée d’hiver. Il fait frais mais dans l’air flotte la promesse de trouver un peu de réconfort dans la douceur ensoleillée de cet entier. Il saura les réchauffer, Dia n’en doute pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 432

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 1 Déc 2018 - 12:21


Aurore Opéra s’éveillait doucement à la vie. Il n’aimait pas brusquer le naturel du monde et laissait le temps filer sur lui plutôt que lui-même n’avançait vers sa mort. L’idée de se frayer un chemin là où il n’y en avait pas le rebutait fortement. Il détourna les yeux aux mots de la jument, sans comprendre tout à fait de quoi elle voulait parler. Cela faisait largement son bonheur que de parcourir le territoire de long en large. Néanmoins, elle soulevait un point important.

Je ne veux forcer le passage d’aucun cœur. Encore moins le vôtre, avoua-t-il tout bas, comme un secret d’État.

Sous ses yeux étonnés, la robe de la jument brilla soudain d’un nouvel éclat. Il admira les crins blancs qui se déployèrent autour de sa tête comme les pétales d’une fleur et inspira le parfum qui s’en dégageait. Il n’avait jamais rien senti de pareil et sentit, en lui, quelque chose se réveiller. Quelque chose de plus étrange encore que l’attirance qu’il ressentait pour la dorée depuis leur première rencontre.

Le rouquin releva des yeux indécis sur Commedia Dell’Arte. Il ne comprenait pas ce qu’elle attendait de lui et ne jeta qu’un coup d’œil rapide aux rondeurs de son corps de jument. La belle a, dans son esprit, plus de beauté dans sa cape de brume qu’elle a laissée à la Montagne Sacrée. Il s’intéressait peu à son corps et particulièrement à ses secrets et son esprit. Contre son gré, pourtant une réaction se faisait en lui, une force qui le poussait à se laisser tenter. Il testa ce goût d’interdit sur ses lèvres et s’approcha de la jument dorée.

Est-ce que ça fait mal ? demanda-t-il sans savoir tout à fait lui-même de quoi il voulait parler.

Au fond de lui, il sentait deux peurs étranges se battre l’une avec l’autre. Celle du mal du monde sur ceux qu’il aime et celle du mal qu’il pourrait faire à ceux qu’il aime. Aurore savait bien que la jument n’était pas exactement comme la dernière fois, mais il ne savait pas pourquoi cette différence l’attirait tant, lui murmurait à l’oreille qu’il devait la toucher, se laisser tenter. Le pouvait-il vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte

woman like me

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 342

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 1 Déc 2018 - 15:15


Dia : Je ne pense pas que tu forceras un jour ton chemin dans le coeur d’une jument, Aurore Opéra. Tu n’en auras pas besoin, elles te l’ouvriront délibérément.

Le Choeur : Elle lui sourit presque tendrement, parce qu’elle le pense et qu’il le mérite bien. Il est trop conciliant pour ce monde parfois sévère dans lequel ils vivent et tentent de se faire une place. Elle a toujours pensé qu’elle y avait un rôle et c’est celui qu’elle joue aujourd’hui pour permettre à l’étalon d’être enfin entier.

Dia : Pourquoi cela ferait-il mal ? C’est l’une des plus belles choses qui peuvent arriver à deux adultes qui le désirent. Autrement, oui. Mais tu n’es pas de ceux qui se passent du consentement des juments.

Le Choeur : Elle lui sourit encore et bat des cils pour lui rappeler qu’elle fait partie de ceux qui le désirent. La comédienne s’approche du jeune étalon et dépose un baiser sur son autre joue avant de lentement le contourner, effleurant ses flancs et son dos de ses naseaux de velours afin de lui donner un avant-goût de ce qui les attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 432

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 1 Déc 2018 - 16:31


Aurore Opéra ne savait pas s'il devait déceler, dans les mots de la jument, une bonne ou une mauvaise nouvelle. Il sentait, au fond de lui, qu'elle ne se comptait pas dedans, mais il ne voulait pas y croire. Pour une fois, il se décida à écarter les questions et laisser le rêve remplacer la réalité. Oui, bien sûr, elle ouvrait son cœur à lui.

Oui, Aurore le désirait aussi. Il ne savait pas d'où lui venait ce désir, mais il le sentait gonfler au fond de lui, le pousser vers la jument et son doux baiser. Il vit les papillons battre des ailes sur ses yeux, brillants de promesses. Ils l'attiraient inévitablement à eux. L'étalon tressaillit au contact du corps chaud de Commedia contre le sien. Il déglutit péniblement, releva la tête et inspira une goulée d'air frais. Il rabaissa vite les naseaux alors qu'en hauteur, le parfum entêtant de la jument manquait cruellement.

Le jeune entier ne pouvait plus mentir ni reculer. Il toucha d'abord la croupe dorée du bout des naseaux, comme pour lui donner une dernière chance de dire non. Puis il attrapa délicatement le garrot et grimpa le plus doucement possible sur le dos de la jument.

[CENSURE] ♥

Aurore Opéra s'écarta, la tête légèrement basse à la pensée de ce qu'il venait de faire. Était-ce bien ? Était-ce mal ? Il ne comprenait pas exactement les enjeux d'une chose si simple. Il voulut s'excuser d'avoir été faible, releva des yeux brillants, mais ne dit rien. Il ne regretterait pas ! Il assumerait ses choix ! Rasséréné, l'étalon releva la tête et tendit les naseaux vers la jument. Peut-être que commençait là quelque chose qu'il n'avait pas prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte

woman like me

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 342

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 1 Déc 2018 - 17:53


Le Choeur : Commedia n’est pas un coeur à prendre. Ce n’est pas qu’elle n’en a pas un à donner mais plutôt qu’il est dédié à l’art auquel elle s’est dévouée. Cela ne l’empêche pas d’apprécier ses échanges avec les étalons qui lui donnent un peu d’eux quand elle leur fait du charme. Et lorsqu’elle se tourne à nouveau vers celui-là, elle sourit à Aurore Opéra.

Dia : Te voilà changé. Je suis flattée de t’avoir assisté dans ce moment particulier, merci.

Le Choeur : Elle fait quelques pas vers les fleurs qu’elle a délaissées à son arrivée et inviter l’étalon à la suivre d’un mouvement avenant de la tête. Les plantes ne sont pas difficiles à trouver et Commedia évite les pépins qu’elle lui crache pour en manger la pulpe en bonne quantité. Sa besogne effectuée, elle s’en détourne pour continuer son chemin.

Commedia : Crois-tu que cet endroit cache des merveilles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 432

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 1 Déc 2018 - 23:33


Aurore Opéra se sentait tout bizarre. Comme une boule d'énergie prête à exploser qui, paradoxalement, ressentait un certain vide dans un endroit obscur de son anatomie. Il se sentait capable d'affronter le monde, fort de cette nouvelle expérience, mais il ne voulait pas quitter la jument pour autant. Il gravitait autour d'elle comme la Terre autour du soleil. Il se sentait un soudain besoin presque vital de rester à ses côtés et de comprendre un peu mieux ce qu'il venait de faire. Il ne préférait cependant pas y penser tout de suite et remit ses réflexions à plus tard.

Il s'apprêtait à rendre ses remerciements à Commedia, sans trop savoir si c'était d'usage ou déplacé, mais s'arrêta net dans son élan. La palomino avait penché son incroyable crinière blanche pour grignoter quelques plantes inconnues de l'étalon. Lui-même ne se serait sûrement pas risqué à manger ce genre de choses, mais elle avait l'air très sûre d'elle, aussi attendit-il qu'elle finisse sans la déranger. Il garda tout de même en mémoire la forme de la plante et se promit de faire de plus amples recherches. Peut-être était-ce très bon pour sa santé !

Son en-cas terminé, Aurore Opéra emboîta le pas de la jument. Pire qu'un chien. Il posa sur Commedia Dell'Arte un regard intrigué et se demanda ce qu'il devait répondre. Il croyait que la palomino le comprenait, suivait le même genre de pensées que lui. Mais cette question réveillait un doute et il ne voulait pas de ce doute. Il l'écarta d'un coup de tête.

Tout dépend quel genre de merveille vous cherchez, répondit-il, peu convaincu lui-même. Je suis persuadé qu'il y a des choses cachées partout où l'on peut regarder. Enfin "cachées"... (Il réfléchit quelques secondes.) Elles attendent d'être découvertes, semant quelques indices pour ceux qui peuvent les voir. Au fond, les choses qui ne doivent pas être découvertes savent rester cachées à jamais.

Aurore se tut, les joues brûlantes de honte. Avait-il trop parlé ? Raconté n'importe quoi ? Il détourna le regard pour ne pas voir la moquerie dans l’œil de Commedia. Il ne le supporterait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte

woman like me

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 342

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    Sam 8 Déc 2018 - 19:54


Le Choeur : La scène sur laquelle elle évolue se défait peu à peu et le décor recule. Commedia demeure seule sur les planches et lance un regard à l’admirateur qui a oublié les fleurs mais espère tout de même croiser son regard, peut-être lui souffler à quel point il la trouve formidable. S’il ne ressort rien de ce qui vient de transpirer, peut-être qu’elle lui proposera un rencard. Il est assez sensible pour qu’elle envisage de le garder à ses côtés lorsque ses représentations sont terminées et que le rideau va mettre un peu de temps à se lever.

Commedia : Chaque lieu que je foule a le potentiel de faire de mes pas ceux d’une reine du passé, d’une furie vengeresse venue réparer les pêchés de l’humanité, d’un coeur vaillant aux paroles tendres. C’est là que je trouve les merveilles que le monde a à m’offrir. Je suppose que si je ne suis pas à la hauteur du rôle qui se prête à l’endroit, cette scène ne se dévoile pas à moi. Peut-être est-ce pour ça que j’ai fui la Montagne, l’autre fois. Mais nous nous sommes retrouvés, peut-être parce que tu es sensible à mon art, ou du moins les rouages qui font cet engrenage, ce monde que j’aspire à inspirer par les pièces que je choisis d’interpréter. Mais je m’égare. Ici et là-bas, c’est toi que j’ai trouvé, comme un soleil qui se dévoile chaque fois un peu plus.

Le Choeur : Et comme toute étoile, Aurore Opéra se consumera peut-être jusqu’à l’extinction des flammes timides qui l’animent. Mais il a encore le temps de briller et Commedia Dell’Arte n’en doute pas. Elle marche en paix à ses côtés, un sourire content aux lèvres car si elle aime beaucoup son père, il ne saisit pas tout à fait l’enjeu des rôles qu’il a choisi de tolérer lorsqu’il l’a adoptée. Cyrius ne se laisse pas emporter et Aurore Opéra non plus, à sa manière. Dans les coulisses de son art, l’étalon ensoleillé lui laisse toute la lumière de la scène.

Commedia : Je suis contente. (elle finit par s’expliquer.) C’est toujours un plaisir de te rencontrer.

Le Choeur : Elle s’arrête et tourne la tête pour le contempler. Cyrius a sa propre scène à fouler, c’est un meneur qui ne l’a jamais caché et il s’est emparé des Terres Trompeuses parce que malgré ce qu’il affiche, il y a bien des choses qui se cachent dans sa personnalité qu’elle-même n’a pas tout à fait explorée. Commedia Dell’Arte se demande si Aurore Opéra regorge de surprises et ce qu’il va développer. Il a encore le temps de s’épanouir et elle est curieuse de le voir grandir encore un peu. Elle ne sait pas comment manifester ce sentiment, alors elle se contente de lui sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immensité ensoleillée    

Revenir en haut Aller en bas
 
Immensité ensoleillée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Immensitée immaculée, la Neige de la Toundra...
» Face à l'immensité de givre, rien ne sert de frissonner
» Voyage dans l'immensité russe
» Par une belle journée ensoleillée...
» [Terminé] Par une aprem ensoleillée de déprime [Paige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DU NORD :: LA GRANDE PLAINE ILLUMINÉE-
Sauter vers: