Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bain de poussière - Commédia Dell'Arte

Aller en bas 
AuteurMessage
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Bain de poussière - Commédia Dell'Arte   Mer 10 Oct 2018 - 15:53

Bain de poussière
Hyuna' -  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Quel meilleur endroit pour emmener le vautour se repaître que le cratère où il avait déjà fait un premier festin. Les chaleurs avaient poussé la noire dans son habituel retranchement au fin fond de la montagne, elle y avait même rencontré son fils. Une bien belle surprise qui avait égaillé son séjour montagnard. Sauf qu'elle avait fini par en avoir marre de la brume et du froid nocturne et matinal qui vous gèle les ovaires. Qui plus est, le vautour lui semblait sur dents. Ou sur le bec. Elle était donc redescendue de son nuage, rejoignant une terre qui lui semblait d'une autre façon, pleine d'échappatoire. Et réserverait  sûrement d'un cadavre ou deux pour son acolyte. Elle pourrait détaler au besoin et lui mangerait comme un roi.

Un bon compromis
 

Entendez par là qu'elle ne souhaite voir personne. Du moins pas de la gent masculine en tout cas. Toute virilité excessive serait reçu par une mégère protestant le balai à la main. Et le « beau sexe », il aurait plutôt intérêt à avoir un peu plus que trois petits pois à la place du cerveau. Sinon cela aurait vite fait de lui taper sur les nerfs.

La noire rejoignit le bord du cratère, il fallait se rendre à l'évidence, il est plus beau de nuit. Et beaucoup plus terne. Là, il oscille douteusement entre le rouge et le brun. Recouvrant ses balzanes d'une poussière ocre, trottant en traînant les membres pour faire plus de poussière, qui après les temps passer dans l'humidité, procure une certaine réjouissance. La noire allonge l’encolure pour rafler l'odeur des pigments ainsi que celle du lieu. Ralenti et d'une flexion des membres se retrouve rapidement en train de se rouler dans la poudre. Agréable sensation qui vient gratter sous les poils et dans les recoins difficilement accessibles. Elle marque une pause, jouissif. Et repart de plus belle dans sa roulade, ne pouvant guère retenir un grognement satisfait.

Elle finit à regret par se relever, ne peut s'empêcher de s'ébrouer alors qu'elle aurait voulu garder toute l’après-midi son dos poussiéreux. Elle recommencerait plus tard.      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Bain de poussière - Commédia Dell'Arte   Dim 14 Oct 2018 - 9:44

Le Choeur : L'ocre de la terre lui rappelle le reflet ambré de sa robe en été et Commedia se souvient de ce jour terne où son père l'a déposée sur la Plage Dévastée. Elle y est retournée depuis mais l'endroit avec bien changé. Non, pas l'endroit. Elle, dont les grands yeux d'enfant avaient mué pour prendre le voile de dureté expérimentée que portent souvent les adultes. Elle a été abandonnée et ne l'a jamais tout à fait accepté. Quand Cyrius l'a adoptée, elle a simplement repoussé cette pensée aux fins fonds de son esprit enjoué. Elle se réjouit encore de cette rencontre fatidique et à présent qu'elle est rassurée -son père adoptif ne lui préfère pas Hallelujah dont il est le géniteur-, elle ne parvient plus à ignorer le fait que son vrai père l'a abandonnée.

Commedia : ... (bien qu'elle ne parle pas, elle pense.)

Le Choeur : Cyrius n'a pas abandonné sa fille biologique, lui et il n'a pas oublié Commedia pour autant. Alors elle tente de rationaliser, est-ce sa famille qui est incapable d'aimer ? Ou est-ce les pères qui abandonnent leurs progénitures ? Oklaan et Brod ont certainement bien peu d'intérêt pour leurs enfants mais dernièrement, Coeur Noir est venu peser de l'autre côté de la balance. Il veut rencontrer sa progéniture et comme elle l'a déjà constaté, Cyrius n'a pas abandonné ses filles, adoptive ou légitime. Peut-être qu'il faut aimer la mère pour aimer le poulain ? Après tout, Coeur Noir veut simplement connaître le fruit de leur brève union, pas l'éduquer. D'ailleurs, Cyrius l'a adoptée pas éduquée. Il lui semble qu'il essaye (sans succès) d'éduquer Hallelujah.

Commedia : ... (un long soupir passe ses lèvres.)

Le Choeur :
Une chose est sûre dans ce dilemme, les étalons sont facilement corruptibles avec les charmes de la chair et elle apprécie qu'ils succombent aux siens en particulier. Mais maintenant que le doute s'est installé, elle n'est plus tout à fait certaine de vouloir condamner des poulains au même sort que le sien. Si elle pouvait convaincre les pères de s'en occuper... après tout, on lui reproche de ne pas le faire mais qu'en est-il d'eux ? Ils en sont capables aussi pourtant, Cyrius en est la preuve. Elle croit l'apercevoir dans une silhouette de bronze au loin mais quelques pas et un geste de l'individu pour s'ébrouer lèvent le voile, il s'agit là d'une jument. Commedia traîne ses rondeurs maternelles jusqu'à sa hauteur.

Commedia : Bonjour, puis-je vous poser quelques questions ? Ça ne prendra pas longtemps je vous assure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Bain de poussière - Commédia Dell'Arte   Lun 15 Oct 2018 - 20:21



Un nuage de poussière l'enveloppa quelques instants, l'entourant comme la brume de la montagne. Les particules retombèrent doucement pour faire apparaître devant elle une jument ayant probablement abusé des fraises. Le teint rouquin atténué par une pointe de crème. Comme si un peintre avait trempé une nuance de roux sur un fond crémeux. Crémeux … La noire rattrapa ses pensées avant qu'elles ne s'évadent vers d'autres contrées. Une goutte d'eau roulant sur un pelage brillant, roulant sur ses muscles. Elle secoua la tête. Du balais, pensées obscènes.

Elle laissa traîner ses yeux sur la jument, espérant seulement qu'elle ne venait pas lui taper sur le système. Comme savent le faire si bien ces dames habituellement. Ses yeux tombèrent sur l'abus de fraise, on pourrait croire un poulain en devenir. Elle en avait vu un paquet de juments pleines et en début de gestation et elle s'y trompait rarement. Sauf une fois, sur une qui avait effectivement eu la bouche lourde sur la nourriture. Et elle aussi avait connu ça, en personne.

La jument fit une entrée en matière étonnante et intrigante, que pouvait elle bien lui vouloir ? Si elle lui demandait si le vautour avait un nom, pour sûr, elle la jetterait au fond du cratère. Attendrait passivement que les chacals la tue et regarderait le vautour se repaître. Elle pourrait ainsi connaître son nom. Elle tendit une oreille attentive, la seconde un peu plus en retrait. Suspicieuse. Les juments qu'elle avait rencontré jusque là sur l'île étaient toutes connes comme leurs pieds.

- Bonjour. Elle lui jeta un dernier coup d’œil l'englobant avant de tourner légèrement la tête, que pouvait-elle bien lui vouloir. Oui, je vous écoute.

Elle était piquée d'une certaine curiosité et attendait vivement de voir à quel genre d'interrogatoire elle allait être passé. Est-ce que ça pourrait être elle, la dénommé Fifa ? Son frère, tombé pour une demi-rousse, en plus d'un sale sang, il n'aurait pas fait ça. Et si jamais c'était elle, il y avait de forte chance qu'il faille vraiment qu'elle l’envoie au fin fond du cratère. Peut-être bien qu'il faudrait qu'elle s’intéresse de plus prêt à l'apparence de celle-ci tout compte fait. Histoire de savoir quand il faut qu'elle hérisse le poil. 

- J'aurai aussi une question. Après tout. Pourquoi pas.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Bain de poussière - Commédia Dell'Arte   Jeu 18 Oct 2018 - 22:40

Commedia : Avez vous des enfants ? Que ressentez vous pour eux ? Qu'en est-il de leurs pères ?

Le Choeur : Elle n'a pas conscience de la méfiance de l'autre jument. De quoi pourrait-elle bien être suspicieuse ? Commedia lui a poliment demandé si elle peut continuer à la questionner et l'inconnue vient d'accepter. Certes, elle n'a pas décliné son identité mais il lui faut admettre que celle de son interlocutrice lui importe peu. Non, la jument dorée -de nouveau ambrée par un nuage de poussière qui a drapé son entrée- s'intéresse à ses pensées.

Commedia : Bien entendu, allez y. (elle acquiesce, ce n'est qu'équitable de lui répondre aussi après tout.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Bain de poussière - Commédia Dell'Arte   Ven 19 Oct 2018 - 12:02





Un questionnaire. Pas un qcm, heureusement, mais cela ressemblait presque à un interrogatoire. Elle leva un nouvel œil sur la jument. Si elle ne se trompait pas et que celle-ce était attaqué par ses hormones, ça semblait bien normal autant de questions. Elle tenterait d'aller au plus simple, bien que la dernière ne soit pas des moindres. Leur père. La banque à sperme ? Elle leva les yeux de la jument pour partir sur le cratère. Elle n'avait pas demandé le nom du vautour, en même temps il survolait les lieux perché assez haut pour ne pas lui sembler lié. Ça aurait été dommage de pousser une future mère. Barff, elle tenta de régenter sa mauvaise humeur et de répondre à la jument par la même occasion.

- J'ai effectivement deux fils. Elle interrogea son cœur, quand bien même elle n'avait pas besoin de faire ça pour répondre. Se gonflant de fierté. Je les aiment, mais ce mot me semble bien plat pour décrire l'amour que j'ai pour eux. Ils emportent mon cœur avec eux lorsque l'ont se séparent.

Une partie de son cœur traînait à mille lieux de là, avec son tout petit. Priant pour qu'il aille bien. Une autre avec Blake, qu'elle espérait aussi sain et pas rongé par l'inquiétude.

- Leur père. Tout de suite beaucoup moins d'amour dans ses paroles. Disons que s'il n'y avait eu que moi, je ne serais pas mère.  

S'il n'y avait qu'elle, tout serait bien différent et pourtant elle les aimait tant que son cœur pourrait exploser. Il faudrait vraiment qu'elle tombe sur la grise un de ces quatre. Histoire de faire passer ses nerfs.

A son tour de poser une question.

- Connaissez-vous une certaine Fifa ?  

Il était temps de pêcher des infos, peut-être un peu tard, certes. Mais quand bien même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Bain de poussière - Commédia Dell'Arte   Hier à 11:30

Le Choeur : Commedia lève ses yeux bruns, suit le regard clair de Hyuna' et peine à distinguer le vautour qui survole le cratère. Elle ne s'y attarde pas, a elle-même un primate nommé Baba Yaga. Il ne la suit plus partout, parce qu'elle voyage beaucoup et que certains climats ne sont pas adaptés à sa fine fourrure argentée. Le singe demeure dans la Jungle et elle lui rend visite régulièrement, marche avec lui dans le Royaume qu'il habite, demande parfois son aide pour enfiler un costume et jouer un rôle de plus.

Commedia : Deux...

Le Choeur : Elle aussi a deux enfants. Un fils et une fille, dont les noms lui échappent lorsqu'elle n'a pas besoin de les mentionner. Final Act et Crystae, qu'elle n'aime pas. Elle n'a pas vraiment essayé et adresse un regard désolé à son ventre gonflé. Et celui-là, va-t-elle essayer de l'aimer ? La jument face à elle n'a pas l'air d'avoir besoin de se forcer. Cyrius n'a jamais eu besoin de se forcer. Oklaan, tout comme elle, n'éprouve que du désintérêt. Brod aussi, si elle a bien saisi leur échange silencieux.

Commedia : ... (elle se mord la lèvre.)

Le Choeur : Elle ne veut pas insister parce que c'est privé mais les paroles de la noire portent à confusion. A-t-elle été violée ? Fécondée contre son gré ? Ou veut-elle simplement dire que comme Commedia, elle a fricoté sans tout à fait s'attendre à repartir accompagnée ? La jument dorée plisse les yeux, bats des cils sans comprendre pourquoi cette jument là aime ses fils et elle, est incapable d'éprouver de la tendresse pour son fils ou sa fille. Même le poulain qui grandit en son sein ne lui inspire que des questions et peu d'affection.

Commedia : Merci. (ce n'est qu'un murmure poli, incertain.)

Le Choeur : Elle accorde son attention à l'inconnue qui, loin de lui donner son nom, lui demande si elle connait quelqu'un d'autre. Commedia aimerait répondre que non, mais en vérité, ce n'est que de nom. N'est-ce pas l'une des dominants des Terres Orphelines ? Elle n'en est pas certaine et réalise à ce moment qu'elle ne s'est pas présentée non plus. Comment présentera-t-elle sa progéniture, quand il viendra au monde ? Elle n'a pas pensé à son nom parce qu'elle se demande encore ce qui lui est passé par la tête.

Commedia : Je ne la connais pas mais j'ai entendu parler d'elle, je crois. C'est la dominante des Terres Orphelines, si je ne m'abuse ? Je ne saurais même pas vous dire à quoi elle ressemble. Pour ma part, je me nomme Commedia Dell'Arte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Bain de poussière - Commédia Dell'Arte   Hier à 14:07


  • Hyuna'


La noire hoche la tête lorsque la jument répète le nombre de ses fils. Deux fils. Elle était bien heureuse de ne pas avoir eu de fille. C'est sûrement quelque chose qu'elle aurait pu souhaiter sur cette île là, mais pas sur l'autre. Bien qu'elle doutait de pouvoir éduquer correctement une gamine. Qui plus est qu'elle ne serait pas lui montrer comment se maquiller, ou se coiffer. Vu qu'on ne lui a jamais appris ce genre de choses. Mais bien-heureusement, celui qui dans la famille avait une fille, c'était son frère. Et elle aimerait bien savoir à quoi elle ressemble. Peut-être bien qu'elle irait jeter un œil autour des terres orphelines tout compte fait.

Hyuna' est un toujours un peu piqué par la curiosité. Même si les ventres qui s’arrondissent ne sont pas sa plus grande passion. C'est joli certes, mais les mères souvent un peu émotives.

La palomino ne lui apporte aucune information nouvelle et elle fera avec. Enfin si ce n'est son nom à elle. Et puis après tout, cela lui ferait bien une belle jambe d'en savoir plus sur la crème. Son regard passa de la jument au cratère, elle aurait bien été tenter d'aller en fouiller le fond histoire de se détendre un bon coup. Mais c'était le genre de choses qu'elle préférerait faire seule. Ou, à la rigeur, en compagnie d'un gentleman pâle. Ou alors un tour dans la jungle pour manger quelques feuilles de coca seraient une bonne façon de se détendre. Quoique réprimé par un certain poney. Elle n'irait donc pas. Si de temps en temps elle pouvait écouter les paroles du vieux chnoque. En parlant de vieux et de père aussi, au vu de la conversation. Il faudrait qu'elle annonce des choses au sien quand elle le reverrait. Bah, il comprendra. Elle soupira. Haut les cœurs !

- De rien.

Elle pensait qu'il y aurait d'autres questions. Mais effectivement, c'était rapide. Enfin, si c'est bien la fin.

- Bien, vous ne m’apportez pas d'infos nouvelles, mais merci à vous tout de même. Elle laissa un blanc avant de reprendre, Je m'appelle Hyuna'. Vous avez d'autres questions ?

Elle retenu de peu qu'elle ne comptait pas s'éterniser et se mit en marche le long du cratère, si l'autre y tenait, elle viendrait. Et si jamais elle tombait, ça lui donnerai une bonne excuse pour visiter le fond.
   

PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bain de poussière - Commédia Dell'Arte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bain de poussière - Commédia Dell'Arte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quiproquo et comedia del'arte [Milena°Gabriel]
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» reportage en image de weris les bain ...............
» Poussière d'Étoile
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES FRONTIÈRES :: LE CRATÈRE MÉTÉORIQUE-
Sauter vers: