Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Géant des plaines [pv — Yavin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hélium

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 589

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Géant des plaines [pv — Yavin]   Dim 30 Sep 2018 - 9:28

Géant des plaines.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Yavin
Hélium était aux anges. Il bondissait dans tous les sens, roulait, galopait. Il arrachait l’herbe par touffes, labourait le sol, griffait les troncs en essayant d’atteindre les fruits, salissait les flaques d’eau en plongeant dedans, écrasait les fleurs en se roulant. Bref, il foutait un bordel monstre à lui tout seul.

Le mini-shetland trottinait gaiement, la tête haute, humant l’air à la recherche d’un met succulent qu’il n’aurait pas encore goûté. De temps à autre une chanson paillarde s’échappait de ses lèvres et le poney se mettait à hurler plus que chanter. Il était heureux et n’arrivait pas à savoir s’il avait été autant heureux depuis son arrivée sur l’île. La vie reprenait du goût, le monde ses couleurs chatoyantes, le vent sa mélodie du bonheur et la plaine une douceur au toucher qu’il ne lui connaissait pas.

Du haut de son demi-mètre, le petit poney bondit au-dessus de l’herbe tendre, atterrit dans une flaque qui expulsa son eau tout autour et reprit une marche plus calme. En vérité, il détruisait chaque surface liquide, chaque eau claire, pour ne pas avoir à supporter la vision de son reflet. Qu’était-il devenu ?

Son voyage à la Crypte avait duré plus d’un mois et Hélium avait considérablement maigri. Son poil si beau et touffu peinait à retrouver de sa gloire d’antan. Même sa voix, si grave, si puissante, crissait encore, se brisait sur des notes trop aiguës ou s’éteignait soudainement. C’était pour essayer de reprendre du poil de la bête qu’il squattait la Grande Plaine Illuminée depuis plusieurs jours.

Hélium s’arrêta soudain. Devant lui, une étrange paluche sortait de terre pour s’élever très haut au-dessus de l’herbe. La grosse papatte présentait une pilosité excessive qui le laissa pensif. Quand il releva les yeux pour découvrir une cuisse plus grosse que son corps entier, le poney fronça les sourcils. De beaucoup plus haut encore, un râle guttural s’échappa du mastodonte. Un goutte visqueuse tomba sur le nez du poney. Du bout de la langue, il testa le goût. Du miel.

Alors qu’il s’apprêtait à insulter l’inconnu pour son manque de civilité, Hélium remarqua les longues griffes au bout des pattes. Ce n’était pas un géant, c’était LE géant.

Sauve qui peut !

Son cri eut le don de rendre l’ours perplexe. La bête prit le temps d’inspecter la petite chose qui s’enfuyait en courant, laissant derrière elle une traînée dans l’herbe. Une grosse souris ? L’ursidé reprit son en-cas sans s’en inquiéter.

Hélium filait à toute allure. Les oreilles plaquées dans sa crinière, il n’en discernait qu’avec grand-peine le paysage et se prit les pieds dans quelques cailloux ou racine sur son chemin. Il fit un magnifique roulé-boulé et buta violemment contre quelque chose de gros. Un arbre, certainement. Il reprit difficilement ses esprits et soupira.

Fiou, c’était moins une.

Maintenant il pouvait tranquillement reprendre son gavage quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yavin

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 88

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Huh.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Géant des plaines [pv — Yavin]   Lun 1 Oct 2018 - 17:42


La plaine n’a rien du climat aride, de la chaleur étouffante et de la faune hostile du cratère. Elle n’a pas non plus de ressemblance avec le froid mordant et la neige profonde de la banquise. Elle n’a ni le sable rouge qui accroche les jambes, ni les flocons légers qui fondent sur le dos. La plaine est immense, regorge d’une haute herbe bien verte, interrompue par quelques attroupements d’arbres ça et là, eux-mêmes resplendissants avec leurs fruits bien colorés accrochés aux branches.. Alors que Yavin trotte tranquillement, la tête assez basse, il aperçoit même au loin un troupeau de bisons qui paisse sans rien demander à personne.

S’il regarde derrière lui, il y verra le chemin qu’il a malheureusement un peu creusé dans la verdure en s’y frayant un chemin. Il ne sait pas où il va, heureux de simplement se balader dans cet endroit pour une fois accueillant et calme. Les arbres et leur ombre l’attirent autant que l’horizon chaleureux. Il ne sait où aller, presque perdu dans un endroit si ouvert, sachant seulement qu’il n’a aucune envie d’aller déranger les bovins qu’il aperçoit toujours. Il ne saurait comment communiquer avec eux, et ne ferait probablement que les déranger.

Un peu résigné, le percheron finit par s’arrêter pour reprendre les forces qu’il n’a pas encore perdues et, en somme, manger. L’herbe est bonne et juteuse et il aurait continué de manger pendant un moment si quelques bruits n’avaient pas attiré son attention. Il lève la tête pour la tourner vers le bruissement qui parvient à ses oreilles, observant avec minutie l’herbe autour de lui. Il plisse les yeux lorsque le vert commence à s’écarter sous la vitesse de… de quoi, en vérité? Le bruit a arrêté d’être un simple bruissement et voilà que des sons provenant de roche et d’un corps bien vivant retentissent, avant que l’un de ses antérieurs ne se fasse percuter.

Yavin cligne des yeux, muet, observant pendant quelques rapides secondes ce qui lui est littéralement rentré dedans. C’est, curieusement, un poney, très petit et poilu, le poil marron et la crinière luisante. Quelque chose lui dit qu’il l’a déjà vu quelque part, mais sa mémoire lui fait défaut et il est incapable de se souvenir d’où. Le poney semble sonné, à raison, et paraît ne pas avoir remarqué qu’il s’est cogné à un être vivant. Penchant la tête, courbant l’encolure pour pouvoir le regarder comme il faut, il décide de s’adresser à lui.

- ...Est-ce que tout va bien?

(En espérant ne pas lui faire peur, ce serait bien dommage.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 589

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Géant des plaines [pv — Yavin]   Sam 13 Oct 2018 - 11:59

Géant des plaines.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Yavin
Hélium se racla la gorge et frissonna. Sa petite mésaventure lui avait coûté son souffle qu’il peinait à reprendre. La bête énorme aperçue plus loin avait, heureusement, préféré son délicieux goûter sucré à la tentation des belles fesses bien rebondies du poney. En voilà un qui savait résister à l’appel de son corps irrésistible ! Hélium eut alors une pensée silencieuse pour sa belle blonde à qui il avait mis le feu. Triste perte.

Le poney reprit tout à fait ses esprits en se rendant compte que la chose dans laquelle il était entré n’était pas un tronc. Ou alors un arbre drôlement poilu. Il s’imagina dix secondes la possibilité de percuter la compagne de l’ours de tout à l’heure ou, pire, son petit. Dans quel cas ne lui restait guère de temps à vivre… Puis il aperçut un sabot au bout du pied et releva les yeux sur la bête.

Le mini-shetland bondit en arrière tandis qu’un gros nez noir s’approchait de lui. Non, non, non ! On ne le toucherait pas ! Il faillit crier « bas les pattes » et s’accorder une nouvelle minute de silence pour sa blonde, mais resta plutôt muet devant le nouveau mastodonte. Tiens donc ! Il l’avait déjà vu quelque part celui-ci, il en était certain !

Ha ! s’écria-t-il. Haha ! Si c’est pas Gargantua !

Hélium fit le tour du gros animal et se demanda comment un géant pouvait être aussi géant. Ce ne devait pas être pratique tous les jours. Aucune discrétion, des grottes inaccessibles et une vitesse qui laisse à désirer. Il n’avait pour lui que la force brute et le poney n’aimait pas la violence physique. Au fond de lui, un nouvel espoir naquit et fit briller ses yeux. Peut-être que le géant – décidément, il aurait fallu un s au titre de ce rp – avait autant d’esprit que de muscles. Quelle bête alors, ce serait ! Le dernier doute qu’il avait résidait ici : Hélium lui avait déjà fait une proposition plus qu’alléchante et le gros bêta n’avait rien répondu. Quelle impolitesse !

Dis donc, mon bon gros géant… C’est pas bien d’ignorer les gens. (Il détestait cela par dessus tout.) Tu te souviens de moi, au moins ?

L’espoir au fond de ses yeux se transforma soudain en une lueur bien plus malsaine. Hélium trépignait presque d’impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Géant des plaines [pv — Yavin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Géant des plaines [pv — Yavin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» Sur les plaines arides (fini)
» Le vent de sang qui vient des plaines plombe nos vies de son danger |Fini|
» Lïsa, guerrière des plaines.
» Tempête dans les Vastes Plaines (PV Marcus Archéon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DU NORD :: LA GRANDE PLAINE ILLUMINÉE-
Sauter vers: