Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Je hais les singes

Aller en bas 
AuteurMessage
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Je hais les singes   Jeu 27 Sep 2018 - 14:52

Il y avait bien quelques endroits que Cyrius n'avait jamais arpentés sur Horse-Wild, et le Royaume des Singes en faisait partie. Pourquoi? Simplement parce que l'alezan avait toujours eu une sainte horreur des primates... D'ailleurs, lorsqu'il y repensait, ça n'était pas un hasard si il n'avait jamais pu supporter Baba Yaga, le macaque de compagnie de Commedia. Ceci étant dit, en temps que dominant d'un territoire et habitant de longue date de l'Ile, Cyrius s'était promis de visiter chaque terre au moins une fois.
Ainsi, il venait de pénétrer dans cette jungle qui lui rappelait un peu les Gorges de Galamus, dont les prédateurs à crocs et à griffes auraient été remplacés par des primates beaucoup plus maléfiques.
Tâchant de se faire discret en marchant silencieusement, l'étalon avançait. Il n'avait pas l'intention d'aller très loin, juste assez pour pouvoir dire qu'il avait laissé son emprunte...
D'ailleurs, il était temps de faire demi-tour. Une jungle reste une jungle, pas la peine d'attendre de voir un singe pour s'en aller, inutile de s'attarder. Il fit donc tranquillement volte-face pour retourner sur ses pas, et se retrouva face à un groupe de 5 singes de taille moyenne qui apparemment le suivait depuis tout à l'heure.


- Evidement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Jeu 27 Sep 2018 - 22:03



Je hais les singes ..


Par Céci


« Où vas-tu Hallelujah ? Reviens ici, il faut qu’on parle ! » Elle criait, mais je m’en fiche.
J’en ai marre de ce qu’elle me raconte, j’en ai marre de ce qu’elle essaie de me dire. Elle n’arrête pas de mentir, Maman. Je le sais parfaitement ! Elle m’a mentit dés sa rencontre avec Sorrow. Elle ne cesse de me mentir et je n’en peux plus, elle me gonfle réellement. Je pense qu’elle ne se rend pas véritablement compte que je l’ai capté depuis des mois, voire un an. Je l’ai vu s’éclipser la nuit, je l’ai vu partir marcher, je l’ai vu aussi la queue dans le vent vers les étalons. Comment a-t-elle pu devenir ainsi ? Comment peut-elle devenir ainsi surtout ? Et aussi, pourquoi fait-elle ça ? Elle pourrait me dire la vérité, sincèrement. Elle pourrait me dire qu’elle en a marre de Papa, qu’elle en a marre de son absence, qu’elle ne se sent pas à sa place sur ces terres. Je ne la comprend vraiment plus. Je crois que je ne l’ai jamais réellement comprit. Je n’irai pas jusqu’à dire que je la hais, car ce n’est pas le cas, mais je lui en veux. Je lui en veux de vouloir me mentir en pleine tronche, de vouloir m’inventer des histoires que je ne croirais pas de toute façon.
« Va rejoindre tes foutus étalons. Ils t’attendent je crois. » dis-je, furieuse.
Je vois son regard devenir noir, ainsi que ses oreilles se mettre en arrière. Je la vois faire un pas en avant, vers moi. Mais sans hésiter une seule seconde, je claque des dents devant elle, les oreilles en arrière. Elle se recule, méfiante. Alors, je ronfle des naseaux, lui tourne le dos et part brutalement au galop. Je ne veux plus la voir. Je ne veux plus la voir pour aujourd’hui, je veux juste partir, galoper pour ne plus entendre ses élucubrations, ainsi que ses mensonges. Elle pense qu’à deux ans et demi, je n’ai pas la notion de mensonge. Si elle savait, je suis beaucoup plus mature qu’elle ne l’imagine, beaucoup plus mature qu’elle je pense. Je ne la croirait jamais plus, je me le promet. Et je serai différente d’elle, différente de Papa. Je serai toujours loyale à mon royaume, loyale à mon roi, mais surtout fidèle à mon peuple. Bien sûr, ils me devront respect, ils devront me baiser les sabots quand j’accomplirais des choses pour eux, mais je ne les trahirais jamais.
Je crois que je ne suis réellement pas tombée sur les meilleurs parents.
Un soupir passe mes lèvres tandis que je stoppe ma galopée et pose un regard sur l’arbre devant moi. Il était énorme et surtout suivi d’une centaine d’autres arbres. Je pouvais entendre des oiseaux, mais aussi des singes. J’étais revenue devant la forêt des singes … Génial … C’était vraiment le bon endroit quand on est de mauvaise humeur. Un second soupir, las, passa de nouveau mes lèvres. Finalement, avec une envie de me défouler, je passe la frontière des arbres au petit trot et me dirige vers la clairière où j’avais rencontré Cerceï et Hyuna. Brusquement, une odeur vint me chatouiller les naseaux : Papa était revenu. Mes oreilles en arrière, je prend le galop furieusement et me dirige vers l’odeur. Là, je me stoppe derrière un groupe de cinq singes et voit mon Papa en face.
«  Bonjour Mr le Revenant. » dis-je, furieuse.
Les singes se retournèrent vers moi, mais je m’en moquais. Ils ne me faisaient pas peur. Ma colère me fait bien plus peur, je vous avoue.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Ven 28 Sep 2018 - 10:26

Cyrius, face à ses suiveurs, cogitait depuis quelques minutes sur le sort qu'il allait leur réserver. Les primates le fixait avec leurs grands yeux jaunes et menaçants, l'étalon ne supportait l'air supérieur qu'ils arboraient. Foncer dans le tas et espérer en écraser un maximum ? Essayer d'en attraper un pour lui faire sa fête devant les autres en guise d'exemple ? L'alezan cherchait l'idée la plus brillante, celle qui lui apporterait le plus de satisfaction, il était persuadé qu'il trouverait mieux. 
Cependant sa réflexion fut grossièrement interrompue par des bruits de pas qui s'amplifiaient en sa direction. Quelqu'un arrivait, et il découvrit bien vite qu'il s'agissait de sa fille, Hallelujah. Momentanément, Cyrius oublia les singes. Sa fille avait grandit plus qu'il ne l'aurait imaginé, elle n'était plus la petite pouliche fragile, elle était plus grande, plus forte, et visiblement de mauvaise humeur.
L'alezan prit conscience à ce moment là qu'il était peut être parti un peu trop longtemps d'Horse-WIld, il n'avait pas vu Hall' depuis longtemps et elle paraissait avoir beaucoup changé.
Il remarqua la froideur dans sa voix lorsqu'elle le salua, rien à voir avec la chaleur qu'elle lui réservait habituellement. Cyrius plissa légèrement les yeux, le ton plein de reproche de sa fille ne lui plaisait pas du tout.


- Bonjour ma fille, répondit-il calmement. Tu m'a manqué, lui avoua t-il avec un sourire. Pour autant, il n'approcha pas, peut être à cause des singes qu'il y avait entre eux, ou à cause des ondes négatives que sa fille lui envoyait en pleine tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Mar 2 Oct 2018 - 20:40



Je hais les singes ..


Par Céci


« Bonjour ma fille. » dit-il calmement, tout en me regardant.
Il est sérieux, lui ? Il me parle calmement alors qu’il voit parfaitement que je suis en colère ? Il n’a rien à se reprocher ? Il ne s’en veut pas d’être parti sans prévenir, de s’être barrer sans en parler à personne ? Je pense que je ne comprendrai jamais Papa. Je pense que je ne comprendrai jamais mes parents, tout court. Je ne comprendrai ni Maman qui part butiner auprès des autres étalons, qui part jouer avec des mâles dont elle ne devrait pas. Elle n’a pas honte, elle ne ressent rien en faisant cela ? Et pareil, je ne comprendrai jamais Papa non plus. Il se barre sans se retourner, il se barre sans même déposer un mot et il ne donne aucune nouvelle pour autant. Je le déteste rien que pour cela, je le hais pour ne pas se soucier de nous. Nous aime-t-il ? S’il nous aimait autant qu’il le dit, il ne serait jamais parti. Ou alors, il nous aurait expliqué les soucis qu’il avait, il nous aurait dit ce qui lui manque … Je sais pas moi ! Quand t’as un soucis, t’en parles. Quand tu as quelque chose dans le coeur, tu le dis. Mais non, lui il a fui. Comme un lâche.
« Tu m’as manqué. » Et là, le rire sortit de mes lèvres sans que je ne sache réellement la raison.
Moi, lui manquer ? La bonne blague. Si je lui avais réellement manqué, il serait passé rien que quelques minutes pour me dire où il était. En fait, si je crois savoir pourquoi je rigole. Car je suis énervée tout d’abord et que les nerfs craquent, mais aussi car je ne crois pas un mot de cette phrase. Quand quelqu’un te manque, tu fais autre chose que disparaître sans donner de nouvelles selon moi. Mes oreilles sont toujours dans ma crinière, ma queue fouette mes cuisses tandis que je cesse de rigoler.
« Arrête Papa. Si je t’avais manqué autant que tu peux le dire, tu m’aurais donné des nouvelles. Ou alors, tu ne serais pas parti comme un voleur. » dis-je en le fixant. « Tu te dis souverain ? Mais si tu en étais un vrai, un bon, tu n’aurais jamais laissé ton royaume aux sabots d’une reine sans ambition et d’une princesse sans véritable enseignement. » poursuivis-je, en soupirant.
Car oui, je me considère comme une Princesse n’ayant pas l’enseignement adéquat pour gouverner. Je veux le faire, certes, mais je n’ai pas les bonnes bases pour. Je le sais, j’en suis sûre et pourtant Papa ne se bouge pas pour changer les choses. Brutalement, un singe me fixa et là dans un excès de colère, je prend sa queue et le balance contre un arbre. Bien sûr, les autres singes me fixèrent en hurlant leur colère, en tapant le sol avec leurs pattes et d’autres secouèrent les arbres au dessus de moi. Je savais qu’une guerre allait être déclarée, que ce serait dangereux mais j’étais tellement en colère contre Papa que je ne m’en occupais aucunement.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Mer 3 Oct 2018 - 12:10

Cyrius n'avait jamais vu sa fille d'aussi méchante humeur. Elle était en colère, énervée, presque hystérique, elle  rit lorsque qu'il déclara qu'elle lui avait manqué, ce qui ne présagea rien de bon. Il semblait qu'elle lui en voulait beaucoup d'être parti.


Il est vrai que sa petite escapade hors d'Horse-Wild avait été complètement improvisée, qu'il n'avait prévenu personne ni de son départ, ni de son retour, ni de la raison pour laquelle il partait. Il est vrai, qu'en tant que père de famille et dominant, il aurait DU prévenir. Mais l'esprit masculin étant parfois totalement défectueux, les étalons n'était pas à l'abris de faire des chose complètement stupides et incompréhensibles de temps à autres.


Hallelujah prit la parole, et elle tacla dans la même phrase ses piètres qualités de père, de dominant, ainsi que sa mère et l'éducation inapproprié qu'elle avait reçue.


Cyrius du bien s'avouer que l'agressivité de sa fille l'intimida pendant une seconde, il avala sa salive en se demandant si elle n'allait pas le foudroyer sur place à la manière de Zeus, mais elle se défoula plutôt sur un singe pour le plus grand soulagement de Cyrius.


Il hésita sur l'attitude à adopter avec elle, et puis finalement, opta pour la manière forte.


- Hellelujah tu te calme ! Je n'ai pas à me justifier devant toi et tu n'a pas à manquer de respect et ta mère et moi comme ça, t'es en pleine crise d'ado ou quoi ??


Sa colère était monté, se calquant sur celle de sa fille. Mais elle redescendit bien vite, il prit sur lui, rien ne servait de s'énerver surtout que dans le fond... elle avait complètement raison.


- J'aurai du vous prévenir, concéda t-il plus calmement... Son regard vrilla sur les singes restant, ces imbéciles était revenus et les regardaient d'un air ahuri... Défoule toi sur les primate autant que tu veux, l'encouragea Cyrius qu'il n'avait pas envie de subit les débordement de violence de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Mer 3 Oct 2018 - 23:08



Je hais les singes ..


Par Céci


« Hallelujah tu te calmes ! » dit-il avec colère, tout en me fixant.
Il est sérieux, là, Papa ?! Il s’énerve contre moi alors qu’il a complètement tord ? Et en plus de ça, il ose dire que c’est ma crise d’ado ? Mais il se prend pour qui ? D’accord, c’est mon père. D’accord, il est au dessus de moi. D’accord il est bien plus fort et intelligent que moi, mais là, il a tord ! Et pour moi, c’est l’hôpital qui se fout littéralement de la charité ! Le mec, il a tord. Il fuit ses responsabilités, il fuit sa famille et il ose dire que c’est moi qui devrait me calmer ? J’ai encore plus envie de lui éclater la tronche, de le clouer au sol et de lui cracher au visage. Je l’aime, hein, c’est sûr. Mais là, j’ai réellement l’impression que mes sentiments sont cachés par ma colère, ma haine et ma rage. Je vous jure, j’ai beau l’aimer mais j’ai envie de le tuer sur le moment, j’ai envie de lui arracher la langue pour qu’il évite de me mentir. Maman me ment déjà bien assez comme ça. Elle pense réellement que je ne vois pas qu’elle fricote avec tout le monde ? Si elle savait.
« J’aurai du vous prévenir ... » Si j’avais eu des mains, j’aurais sans doute applaudit face à sa déduction.
Il me montre enfin son intelligence, mais c’est trop tard. Il aurait du prévenir, ouais, mais il ne l’a pas fait. Ca me prouve encore une fois à quel point les adultes sont complètement cons et ne pensent qu’à eux. On me dit que je suis une adolescente donc je ne pense qu’à moi, mais là, toute de suite c’est lui qui ne pense qu’à lui. A-t-il pensé à Maman ? A-t-il pensé à son peuple ? A-t-il pensé à ses terres ? Non, bien sûr que non. Il a préféré penser à ses coucougnettes, à sa vie d’étalons et en oubliant sa famille. Il me déçoit à un tel point que j’en ai presque envie de cracher à ses sabots. Il me déçoit au point qu’il tombe du marche pied sur lequel je l’avais mis durant mon enfance. J’ai réellement envie de lui prouver qu’il n’aurait pas du, que je ne suis pas comme maman et que j’ai un caractère que personne ne peut calmer, surtout pas un père décevant.
« Les singes ne suffiront pas, crois-moi Papa. Je t’assure que tu me déçois … Entre Maman qui met en avant ses atouts pour t’oublier et toi qui te casses pour assouvir des besoins de mâle. Je te pensais plus intelligent que cela. » dis-je, avec un sourire moqueur.
Je m’étais promis de ne jamais être mauvaise, méchante, avec mes parents mais là Papa le mérite.
Il croit sincèrement que son calme pourra tempérer ma colère ? Il me fait plus rire qu’autre chose. A deux ans, je n’ai pas l’âge d’avoir le trône je le sais, mais je me promet qu’à quatre ans je le défierai pour prendre sa place. Il ne mérite pas cette place. Les quatre singes vinrent brusquement vers moi, mais mon corps tournant en furie, comme une toupie et mes couinements le firent peur : ils fuirent comme des tapettes. Je rigole en les voyant faire, fière de ce que je venais de faire. Maintenant qu’ils n’étaient plus là, je me remet face à Papa, oreilles dans la crinière et sourire agressif aux lèvres. Là, sans hésiter une seule seconde je fonce vers mon père, dents en avant. Mais avant même de le toucher, je me stoppe devant lui en claquant ma mâchoire face à son chanfrein.
« Tu ne mérites pas ce trône … » dis-je en le fixant dans les yeux. « Papa. » murmurais-je.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Mar 9 Oct 2018 - 10:22

Cyrius vit bien que la colère d'Hall' ne se contenterai pas de ses minables excuses. L'étalon se radoucit, elle lui en voulait et elle avait raison. Elle avait quitté son trône, l'avait laissé sans surveillance, tout ça pour changer d'air, en oubliant sa famille. Finalement, sa fille avait plus le sens des responsabilité qu'il ne l'aurait cru. Quelque part, l'alezan se sentait nul, il se faisait sermonner par sa fille et se savait indéfendable...


- Excuse moi Hall'... il fit un pas vers elle mais s'arrêta net lorsqu'elle repris la parole en crachant sa rage.


Elle était déçue, déçus par son père et elle avait raison. Mais aussi déçue par sa mère ? L'expression de Cyrius changea immédiatement lorsqu'elle évoqua le comportement aguicheur de Nazz'ariah... Les paroles de Sorrow lui revinrent en tête... elle l'accusa des mêmes griefs, mais la dessus Cyrius n'avait rien à se reprocher.


- Je ne suis pas parti pour courir les juments Hall, d'ailleurs je n'en ai fréquenté aucune et ça je peux te le promettre.


Puis son expresion se ferma, il oublia momentanément les singes, essaya d'aborder la question de Nazz'ariah tout en tâchant de ne pas oublier qu'il s'adressait à sa fille.


- Qu'est-ce que tu raconte au sujet de maman ? Elle voit quelqu'un d'autre ?


Les singes attaquèrent soudainement Hall', mais elle les envoya au tapis en deux secondes, une vraie furie. Elle retourna ensuite sa rage contre Cyrius, le chargeant les dents en avant. Cyrius ne bougea pas d'un millimètre, mais s'était presque attendu à ce qu'elle s'en prenne physiquement à lui. Finalement, elle se stoppa à quelques centimètre de son visage.


Dans un murmure plein de haine qui fit mal à Cyrius, elle déclara qu'il ne méritait pas son trône... 
Toujours figé, Cyrius fixa sa fille sans ciller, mais il sentit ses yeux s'embuer. Les reproches de sa fille l'avait touché en plein coeur et il se sentait plus bas que terre.


- Je t'aime Hall'..., murmura t-il à son tour la voix nouée. Nazz'ariah s'éloignait peut être bel et bien de lui, mais il ne voulait surtout pas perdre sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Lun 22 Oct 2018 - 1:13

où tu vas quand tu t'en vas d'ici ? Quand on s'aime, on ne s'en va pas.
Papa, si tu pensais un peu à moi ... Je suis sûre que tu reviendras.

• Excuse-moi Hall dit-il, tout en me regardant.

J'ai envie de rire, et en même temps j'ai envie de le dégommer. Non mais sincèrement ! Il pense vraiment que le pardon se fera si facilement ? Il s'est cassé pendant des mois et il croit que s'excuser sera sa rédemption ? Si il savait. Je le déteste. Je le hais d'être parti ainsi, je le déteste de nous avoir abandonné. Il se dit capitaine d'un bateau, il se dit roi d'un royaume et pourtant il disparaît ? En fait, plus le temps passe, plus j'ai l'impression que mon monde s'effondre, que ma famille devient quelque chose d'atroce mais surtout que tous mes rêves s'évanouissent. Entre ma mère qui devient la pire des catins et mon père qui fuit comme un voleur ... Je ne sais plus quoi penser. Je ne sais plus quoi dire. Je deviendrai reine, c'est certain, mais quand cela arrivera, je les détruirais tous. Je bannirai mon père de ce royaume et je tuerai ma mère pour sa trahison. Ils ne méritent pas tout cela. Ils ne sont pas dignes de ce royaume, de ces fidèles ... Non. Je les pensais royaux, et ils ne sont que des pouilleux. Ils me feraient presque vomir, réellement.

Papa s'explique sur son départ, mais il me dit aussi qu'il n'a vu aucune autre jument. Devrai-je le croire ? Devrai-je le mettre en doute ? Je ne sais même pas. Comment pourrais-je le croire si je n'ai aucune preuve ? Comment pourrais-je boire ses paroles si je ne sais pas la stricte vérité ? Bien sûr, je sais parfaitement qu'une fille devrait croire son père, qu'elle devrait ne jamais douter de ses dire. Mais plus je grandis, plus j'ai l'impression de ne pas connaître mon père. Ni ma Mère. Alors, non, je ne le croirai pas. Il me faut des preuves pour cela. Imaginez, je me promène gaiement et là brutalement, je découvre une demi-soeur ou un demi-frère ? Je haïrai encore plus mon père, je pense. Bon vous me direz, il me l'a déjà fait avec Commedia. Je ne la connaissais pas et il s'est avéré qu'elle est ma demi-soeur. Une soeur que je ne veux pas et que je n'accepterai sans doute jamais dans ma vie. Comment voulez-vous que j'accepte une jument qui ne me ressemble pas ? Qui a connu Père avant moi ? Mais surtout qui semble si indifférente au trône ... Elle le demandera un jour, j'en suis sûre. Je la tuerai pour cela : elle et son fils. Car soyons honnêtes, ce poulain voleur est sans doute son fils.

• Qu'est-ce que tu racontes au sujet de Maman ? Elle voit quelqu'un d'autre ?

Là, je ne peux m'empêcher de laisser passer un rire de mes lèvres. S'il savait. Je sais tellement de choses, tellement d'évènements. Ca parle sur nos terres, trop malheureusement. Beaucoup disent que Maman couche pour atteindre le pouvoir, qu'elle n'est avec Papa seulement par intérêt et qu'elle a menti sur son passé. Au départ, je réfutais, j'essayais de protéger la réputation de Maman. Mais plus je le faisais, plus elle faisait encore pire. J'ai l'impression qu'elle se détruit au fil du temps. Réellement. Mais qu'elle détruit aussi notre famille. Je finis par me calmer, par soupirer un petit coup et dépose mon regard sur Papa.
- J'en sais rien. Tout ce que je sais c'est qu'elle t'oublie bien trop vite à mon goût. Dés que les lunes sont pleines, elle met sa queue sur le côté et disparaît. Elle ne t'aime pas autant que tu l'aimes, je crois. dis-je avec honnêteté. Il fallait que je le sois. Pour lui, pour nous, pour notre royaume.

• Je t'aime Hall, murmura-t-il avec les yeux embués.

Je devrai lui cracher au visage toute ma haine. Je devrais lui bouffer la langue car je ne le crois pas. Mais il reste mon père et je l'aime. Je crois qu'il est d'ailleurs le seul étalon que je n'ai jamais aimé de toute ma vie ... Alors, non, je ne peux rester indifférente à tout cela. Il me fait mal. Ca me fait mal de lui parler ainsi, il ne le mérite pas ... Enfin si, mais pas comme ça. Je pense que celle qui est à blâmer le plus est sans doute Maman. Elle, je devrais la tuer, l'anéantir, mais je suis encore trop petite pour cela. Mon regard se porte autour de moi : nous sommes seuls. Tant mieux. On pourra discuter tranquillement, sans qu'on vienne écouter, ou même nous espionner. Car, je suis certaine qu'on nous espionne. Je suis certaine que les autres clans nous observe dans l'ombre. Finalement, je me recule d'un pas et soupire.
- Je t'aime aussi Papa. Mais tu as réellement fait le con, tu le sais j'espère ? Si tu étais parti à mes trois ans, je t'aurais défié pour prendre ta place, mais tu as fait pire. Tu nous as abandonné à l'âge où je ne pouvais comprendre et donc ouais je t'en veux. Je t'en veux de ne pas m'avoir protégé de la stupidité de Maman. Tu ne devrais pas l'aimer, crois-moi. dis-je tout en m'ébrouant et remettant mes oreilles légèrement sur le côté, faisant comprendre que j'étais en train de me calmer.
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Jeu 25 Oct 2018 - 11:08

Cyrius reste stoïque devant Hallelujah qui crache son venin telle une vipère. D'ailleurs, il l'a cru à deux doigts de lui sauter à la gorge lorsqu'il lui présenta ses excuses. Apparemment la petite pouliche naïve et à fleur de peau était devenu une sorte de glaçon insensible durant son absence. Cyrius commençait à mesurer son erreur, qu'était donc arrivé à sa fille ?


Mais le pire, c'est ce qu'elle lui cracha à la figure au sujet de Nazz'ariah. Les ragots, les rumeurs, toutes ses craintes se confirmaient, et par la bouche de leur propre fille... Mentait-elle ? Le dominant ne pouvait l'imaginer, Hallelujah avait l'air de dire une vérité qu'elle avait gardé pour elle bien trop longtemps.
Cyrius n'avait même pas la force à ce moment là de prendre la défense de Nazz'ariah devant Hall', les paroles de sa fille lui avait brisé le coeur, et il avait mal pour Hall' aussi. Lui, l'avait abandonné en partant sans rien dire, et Nazz' n'avait pas fait son travail de mère, profitant de son absence pour aller voir ailleurs. Sa famille n'était qu'une épave pathétique.


La colère monta, il se sentait trahie, il avait tout donné à Naz'ariah. Sa confiance, une protection, et même un titre. Comment avait-elle osé ? Mais ce n'était pas le moment de se focaliser la dessus, l'alezan savait qu'il devait avant tout faire en sorte de ne pas perdre Hall', il ne se le permettrait pas.


Douloureusement, il avala sa salive lorsqu'elle déclara l'aimer en retour, avant d'une nouvelle fois, reprocher à lui et sa mère d'avoir agit de la pire des façon.
Que dire ? Il avait l'impression d'être passé sous un rouleau compresseur, comment avait-il pu à ce point tout rater ? Il repensa aux reproches de Commedia et Helium. Cela faisait probablement un bon moment qu'il agissait comme un con...


- Je vais avoir une discussion avec ta mère. Et quoi qu'il en ressorte, je te promet de ne plus jamais t'abandonner, je veux que tu puisse compter sur moi.


Des paroles qui ne vaudrait surement pas grand chose pour Hall', mais Cyrius avait bien l'intention de porter plus d'attention à sa fille. En attendant... il voulait désamorcer la situation.


- Tu connaitrai un endroit un peu plus tranquille sur ce territoire ? J'ai besoin de débriefer au calme pour élire la personne la plus catastrophique de cette famille de cinglé ...


Il lui offrit un sourire un peu désabusé mais néanmoins affectueux et attendit de suivre le chemin qu'elle tracerait. Cette conversation l'avait littéralement vidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Dim 28 Oct 2018 - 18:32

Mighty Warrior, King of the fight
No matter what I face, You’re by my side

Je te promet de ne plus jamais t’abandonner, je veux que tu puisses compter sur moi. Ces mots s’imprégnèrent immédiatement dans mon crâne, tandis que mes yeux se fermaient délicatement. Je ne sais comment réagir, sincèrement. Dois-je laisser mon enfance empiéter sur mon instinct ? Dois-je laisser mon amour propre derrière moi ? Dois-je lui faire confiance pleinement ? Dois-je tout simplement redevenir l’enfant que j’ai toujours été ? Ou dois-je réellement grandir et me méfier de lui quand même ? Il reste tout de même mon père. N’importe quel enfant devrait pouvoir faire confiance en ses parents. N’importe quel gamin devrait pouvoir laisser parler son coeur et surtout pouvoir se défendre. Mais surtout, et ça, c’est bien la seule chose que je conçois réellement, un amour ne devrait pas se laisser submerger par ses émotions et haïr ainsi ses parents. Mais pourtant, ils ont tout fait pour que je les déteste, sincèrement. Entre cette mère, que je devrais respecter, qui va voir ailleurs, qui se laisse souiller par n’importe quel mâle et ce père, que je devrais admirer, qui s’en va sans même demander son reste … Non, mais, franchement, vous imaginez quoi ? Que je vais les respecter, en me pliant à genoux devant eux ? Ce serait mal me connaître.

Il veut avoir une conversation avec Maman ? S’il savait. Il ne va pas être déçu je pense. Mais bon pour ça, faudrait déjà qu’il la revoit ou la retrouve. Moi, j’ai abandonné depuis longtemps les recherches. Je me souviens encore de l’époque, où gamine, je courais dans les champs en hennissant, ou je ruais quand je ne la découvrais pas, mais surtout en chialant quand je pensais la voir. Mais ce temps-là est révolu dorénavant. Je ne veux plus la chercher sans la trouver, je ne veux plus courir les terres en espérant la voir. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle morte pour moi, ce serait radical, mais elle n’existe plus tout simplement. Je l’aime hein, ne pensez pas le contraire, mais me laisser envahir ainsi par mes émotions, ou surtout me laisser aller à une utopie que je sais fausse, serait me mener à ma perte. Et je ne veux pas mourir. Pas maintenant, pas de désespoir. De une, car je suis bien trop jeune sérieusement, mais aussi car j’ai autre chose à foutre. Je dois apprendre à mener ma barque seule, je dois faire des stratégie pour construire un royaume bien meilleur que le leur, mais surtout je dois assez grandir pour me former une armée digne de ce nom. Une princesse, ou plutôt une reine, n’est pas faite pour régner sans armée ou garde, n’est-ce pas ?

« Je veux pouvoir te faire confiance Papa, sache le. Mais je n’ai plus l’âge pour me laisser aussi facilement amadouer. » dis-je en hochant la tête.

Tu connaîtrais un endroit un peu plus tranquille sur ce territoire ? Un endroit plus tranquille pour pouvoir se poser et discuter ? Bonne question. Moi-même ne connaissant pas bien cet endroit, je ne pourrais en conseiller un bon. Après c’est vrai que vu mon âge, mais surtout ma carrure actuelle, je pourrais visiter et surtout en chercher un. Les singes ne me font pas peur, alors si je dois les déranger pour cela, rien à battre. Après c’est vrai que j’ai un peu cherché la merde tout à l’heure en tuant ce singe. Quoique … Peut-être n’est-il pas réellement mort. Je tourne ma tête brièvement vers l’arbre et en voyant le corps du macaque tordu comme une marionnette brisée, je soupire. Et merde, il est mort. J’y suis pas allée de sabots morts aussi. L’arbre a du le tuer en lui brisant la colonne. J’espère qu’il n’a pas trop souffert … C’était pas mon but, dans le fond. Mais bon, tu viens me chercher alors que je suis déjà énervée, beh forcément je te défonce. C’est logique. C’est pas comme si je prévenais pas, hein. J’ai les oreilles en arrière, les sabots qui claquent et les dents serrées. J’aurais été lui, je me serais sans doute même pas approchée. Mais bon, un macaque est connu pour être con, donc celui-là n’a pas fait exception.

« Non, j’ai pas beaucoup visité à vrai dire. Je ne suis venue qu’une fois ici et j’étais un peu occupée à autre chose, on va dire. » dis-je en ayant un sourire amusée, revoyant la tête d’Hyuna’. « Mais on peut visiter ensemble, si ça te dis ? Ca nous permettra de discuter encore plus. »

Je veux lui laisser une seconde chance. Une chance de me prouver qu’il est bien redevenu ce père qui m’a tant manqué. Une chance de me prouver que je peux, de nouveau, lui faire confiance et l’admirer.
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Mer 31 Oct 2018 - 9:59

Elle n'a plus l'âge de se faire facilement amadouer... Cyrius retient un rire juste à temps, ça n'était pas le moment de se moquer de sa fille. Ca oui, il l'avait remarqué qu'elle ne se laissait plus facilement amadouer ! C'était quand même plus facile lorsqu'elle était petite et qu'elle le considérait comme un dieu vivant. Maintenant, il semblait être passé au rang de sous-merde en mise à l'épreuve, c'est qu'il avait un peu la pression maintenant, Hallelujah était dur en affaires ! Sa colère lui avait un peu fait le même effet qu'une menace castration de la part de Sorrow. Content qu'elle daigne lui accorder un peu plus de son temps, et qu'elle n'ai plus l'air d'avoir envie de l'écorcher vif (ou pire), Cyrius lui rend un sourire et se détend immédiatement.


- Oui j'ai cru remarquer que tu avais perdu toute naïveté, c'est probablement une bonne nouvelle, plaisanta Cyrius sans trop savoir si s'en était une.


Il se racla la gorge et regarda autour de lui, il vit le singe mort et fit une discrète petite prière à l'univers pour ce primate qui avait morflé à sa place. 
Hallelujah est d'accord pour marcher un peu, même si elle connait mal les lieux. Elle dit être déjà venue mais avoir été "occupée à autre chose". Cyrius ne veut surtout pas savoir de quoi il s'agissait. Il lui adresse un signe de tête jovial pour lui indiquer une direction et commence à marcher à ses côté. 


- Très bonne idée ! Je propose que nous évitions le sujet de ta mère afin de ne pas casser d'avantage l'ambiance. Cyrius à retrouvé sa bonne humeur qu'il essaye de transmettre à Hallelujah, il aimerait qu'elle se détende un peu car ses coups de colère sont tout de même légèrement angoissants. Raconte-moi, est-ce qu'il s'est passé des choses intéressantes ces derniers temps, tu as fais des rencontres ? Tu t'es encore fait de nouveaux ennemis ? La dernière question était sans doute de trop, mais lorsqu'il avait besoin d'évacuer, Cyrius parlait toujours un peu trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Mer 7 Nov 2018 - 0:15

I'm not inclined to resign to maturity.
But why bounce around to the same damn song?

En fait, j’ai l’impression que Papa et Maman ne comprennent pas réellement leurs responsabilités, actuellement. Non mais sérieux ! Papa, en tant que Roi, aurait du être là pendant des mois et non disparaître. Tandis que maman, en tant que Reine, ne devrait pas se laisser souiller ainsi. Comment elle peut faire ça, sérieux ? Comment elle peut réellement laisser des étalons se la taper si rapidement ? Comment elle peut, même, oublier l’amour de Papa ? Mais surtout, s’aimaient-ils réellement ? J’en sais rien. J’arrive plus à réfléchir correctement, en ce moment. J’arrive même plus à comprendre mes propres parents. J’arrive même plus à me comprendre, moi. J’ai l’impression de complètement changer, d’être quelqu’un qui est tout autre. Je sais, juste une chose : je veux devenir reine. Je veux devenir une reine beaucoup plus grande que Maman, je veux devenir une jument beaucoup plus intelligente qu’elle, mais surtout je ne veux pas devenir comme elle. Je me demande même ce que Papa a pu lui trouver, sincèrement. D’accord, elle est belle. Mais elle n’est même pas spécialement intelligente, ni fine, mais surtout pas subtile. Elle va mourir, ou disparaître, je me le promet. Par mes sabots, je ne saurais vous le dire. Tout ce que je sais, c’est que ça arrivera.

Mais là, maintenant, ça me fait du bien. Ca me fait du bien de passer du temps avec Papa comme avant, comme quand j’étais bébé. Comme quand on jouait encore à chat dans les ronces, comme à des jeux enfantins. Ouais, sincèrement ça me fait du bien de revoir Papa sourire. De voir Papa me suivre volontiers et surtout profiter de l’instant avec moi. C’est peut-être futile pour certaines personnes, mais pour moi, non. Profiter de chaque moment avec Papa c’est important, surtout quand on sait qu’il mourra un jour. Car je suis encore une enfant, certes, mais je ne suis pas bête. Je sais parfaitement que l’on est pas éternelles, qu’on mourra tous un jour. Mais ce qui est différent avec les autres, c’est que moi je sais que je serai sans doute le pion qui plongera Papa dans la mort, que je l’aiderai à la rejoindre. Car malgré mon âge, je vise le trône. Je le veux et je l’aurai. Quitte à défier Papa. Oh bien sûr, je ne le ferai pas maintenant, je sais parfaitement que je n’ai pas la carrure pour cela. Je le ferai quand je serai réellement prête. Mais ce que j’espère, c’est que ça n’ira pas trop loin, que je ne serai pas obligée de tuer Papa. Car ça me tuerait aussi, il faut l’avouer. Par contre Maman … Si je la tue ? Je m’en fous complètement. Elle ne mérite que cela de toute façon. Une souillon ne devrait pas vivre dans un royaume aussi pur, une souillon ne devrait trahir son rang.

« Une bonne nouvelle, je ne sais pas. Car ça dépend des personnes que je rencontre à mon avis. » dis-je en adressant un sourire moqueur à Papa.

Un dernier regard derrière moi. Ce singe était officiellement mort. Je hausse les épaules. Tant pis, il n’avait qu’à pas me chercher alors que j’étais déjà en colère. En même temps, il était à moitié con aussi celui-là. Je sais pas, quand une personne est énervée, tu vas pas la voir et provoquer encore plus sinon tu t’en prends une, c’est tout à fait logique. Ca prouve encore une fois à quel point les espèces autre que les chevaux sont complètement débiles. Finalement, je soupire et repose mon regard sur Papa. Aller, faut marcher, ça fait baisser les tensions mais surtout ça fait passer les émotions. Je suis plus en colère, en réalité, seulement déçue. Déçue que Papa ait disparu. Déçue que Maman soit devenue comme elle était. Déçue d’avoir un demi-frère qui puisse me prendre ma place. Déçue que ma vie entière parte en vadrouille. Mais je promet une chose : quand je serai adulte, je détruirai ces barrières. Je détruirai les remparts, qu’ils soient équidés ou non. Quitte à tuer, j’en serai capable. Je veux régner et ça arrivera, je me le promet. Je serai vraiment prête à attendre le temps qu’il faudra.

«  Alooors .. Beh j’ai affronté un ouragan car tout le monde jouait à cache-cache sans vraiment savoir d’où ça venait, j’ai revu Rosie on s’entend toujours de la même manière et sinon c’est tout, je crois. » Mais soudain, un autre souvenir me vint en tête. « Ah si j’ai rencontré Hyuna’, elle est géniale Papa je te jure. Tu veux pas te mettre avec elle, plutôt ? Elle serait mieux que Maman je crois. Et on m’a piqué mon fruit. Un espèce de minable qui se dit être mon neveux. » Je secoue la tête pour finalement prendre le trot, il fallait que je dégourdisse mes jambes.
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Mer 7 Nov 2018 - 14:21

Cyrius et sa fille avançaient tranquillement dans la jungle, aucun singe ne leur gênait le passage et c'était tant mieux. En revanche, l'étalon entendait les primates communiquer entre eux dans les arbres et il s'inquiétait que ces animaux serviles ne lâchent leurs excréments sur sa tête à la manière des mouettes en bord de mer.
Tâchant de faire abstraction de la faune environnante, Cyrius se concentra sur sa fille qui semblait s'être un peu calmée, extérieurement du moins. L'étalon se demanda un moment d'où lui venait se tempérament si explosif...


Cette dernière lui raconta ses dernières aventures. Il semblait qu'elle eut affronté un ouragan. Cyrius ne comprit pas bien l'histoire, se demandant même si elle ne parlait pas de Ouragant, la jument frison qu'il connaissait, mais en conclut qu'elle parlait bel et bien d'un phénomène météorologique. Cyrius ne l'interrompit pas, de toute évidence, l'ouragan n'avait pas eu le dessus sur Hallelujah qui était un cyclone à elle toute seule.
Elle évoqua ensuite la fameuse Rosie, que Cyrius ne connaissait pas mais dont sa fille lui avait déjà parlé. Elle entretenait toujours de bonnes relation avec elle.


- Très bien... commenta t-il distraitement


Et puis soudain l'oreille de Cyrius se vrilla à la mention de Hyuna. Sa fille avait rencontré Hyuna ?! Elle suggère qu'il quitte Nazz'ariah pour cette dernière. L'étalon s'étouffe de surprise tandis qu'elle parle d'un fruit qu'on lui a volé et d'un neveux qu'elle a rencontré.


- Quoi ??


Mais le temps qu'il se remette, Hall' est partie droit devant au trot. Cyrius la rattrape et la force à stopper l'allure.


- Hyuna est géniale ? Cyrius tousse à nouveau, cette phrase avait décidement du mal à passer. Il fixe sa fille droit dans les yeux avec perplexité. Hyuna est géniale oui, elle a tuée la dernière dominante des Trompeuses et ne rêve que de prendre ma place, un peu qu'elle est géniale mais je ne veux pas voir l'ombre d'un sabot de cette jument sur les Trompeuses t'as compris ? 


Manquerait plus que sa fille invite Hyuna a prendre le goûter chez lui, non et puis quoi encore ? Déjà deux fois que cette meurtrière venait squatter sa plage, une vraie plaie.


- Et c'est quoi ton histoire de fruit et de neveu ? T'as un neveu ?

Cyrius chercha un instant de qui elle parlait avant de comprebdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Mer 14 Nov 2018 - 20:59

Out the bottom, I'm the livin' proof
Hit the gas, boostin' my adrenaline

Hyuna est géniale, oui, elle a tué l’ancienne dominante des Trompeuses. Un fin sourire naquit sur mes lèvres. Okai, c’est officiel. Cette jument est mon idole, réellement. Elle a osé faire ce que je rêve de faire. Oh, je ne dis pas que je veux tuer mon père pour ces terres, car ce n’est pas le cas. Tuer pour régner, ouais non. Mais défier pour régner, pourquoi pas. Après peut-être a-t-elle tué l’ancienne dominante pour autre chose … Car je n’ai pas l’impression qu’elle soit dominante actuellement. Peut-être l’a-t-elle été avant. Ca m’étonnerait, Papa l’a toujours été selon moi. Mais, je pense que quitte à choisir un mentor, autant prendre elle, non ? Car Papa ne semble pas assez bien pour ça à mon avis. Si c’était le cas, il ne se serait pas barré comme un voleur. Moi j’ai besoin d’un mentor qui est fidèle à son poste, qui reste à son trône et qui ne se casse pas quand les responsabilités sont trop fortes. Vous imaginez le jour où j’ai un enfant ? Où il devient grand-père ? Ou surtout quand Maman lui dira toute la vérité ? Non mais sincèrement ! Je vois bien Papa se cassait d’un coup sans prévenir. Ouais, je ne le prendrais jamais comme Mentor, il ne le mérite vraiment pas.

« Peut-être avait-elle ses raisons pour la tuer, non ? » dis-je en mettant la tête sur le côté. « Et puis, on est pas censés être tolérants, non ? Alors pourquoi refuser que je la vois ? » demandai-je, presque innocemment. « Je la verrai quand même de toute façon. » murmurai-je.

Je la verrai quoiqu’il advienne. Il a beau être mon père, il ne m’interdira pas de la voir, c’est hors de question. Et puis, il ne veut pas qu’elle mette un sabot sur nos terres ? S’il savait. Rien que pour le faire chier, je l’appellerais pour qu’elle se ramène tiens. Il croit vraiment que malgré que je sois calme, je ne lui en veux plus pour son départ ? S’il savait. La vengeance est un plat qui se mange froid, vous ne croyez pas ? Alors je me vengerai de ce départ en lui faisant manger énormément. Je le ferai souffrir mentalement, je le piétinerai, autant qu’il a piétiné ma fierté, mon amour propre quand il est parti. Je lui prouverai que malgré mon jeune âge, je n’ai plus besoin de lui, que ce soit pour m’éduquer ou autre. De toute façon, Maman m’a abandonné pour ses étalons au mauvais moment, au moment où je grandissais mentalement et Papa n’était pas là, alors ouais, je suis devenue exactement comme je le veux. Je le défierai quand il sera au plus bas. Je le défierai pour récupérer ce qui m’appartient, pour prendre son trône. Sa croupe n’a rien à faire dessus. Il est bien trop lourd et penaud pour ce dernier. Que moi, je crois que je suis très bien dessus, je serai merveilleusement bien.

T’as un neveu ? Un rire moqueur sortit de mes lèvres. Eh bien effectivement, Papa a tout loupé. C’est plus un train qu’il a loupé, c’est la gare entière dans ces cas-là. Genre, il n’est pas au courant que ma foutu demi-sœur a un marmot ? Un marmot qui est hideux d’ailleurs et qui ne sert absolument à rien. Un marmot que j’anéantirai dés que je le croiserai de nouveau. S’il est capable de me voler un fruit, il serait capable de me voler le trône, non ? Vous imaginez vous ? Un neveu que je déteste qui me pique ma place ? Ce serait un comble, sérieux ! Non, mais sincèrement. Je le dis haut et fort, si je le vois, ne serait-ce que frôler ce trône, je l’égorgerai sur place et rirai sur son cadavre. Il ne mérite et ne méritera jamais ce trône. Alors ouais je vais dire des choses terribles à Papa, mais il doit savoir. Il doit tout savoir. Absolument tout.

« Ouais. J’étais avec Hyuna’ et y a un mioche qu’est apparu et qui m’a appelé Tata. Il est très moche d’ailleurs. » dis-je, sans en dire plus. « Comme sa mère je suppose. » murmurai-je en visant cette satané blonde.
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Hier à 12:18

Une fois de plus, Cyrius regretta le temps ou le caractère et les opinions de sa filles étaient malléables... De toute évidence Hallelujah était faite d'un bois qui n'était pas près de se consumer.


- Oui, elle avait une bonne raison. Admit tranquillement Cyrius. Oeil pour oeil... Hyuna avait tué Ocean Pearl par vengeance, cette dernière avait tué sa fille. Enfin, c'est en tout cas ce que l'étalon avait cru comprendre. Tout ce que je te demande, c'est de t'en méfier un minimum... De toute façon, l'alezan avait bien l'impression qu'il pouvait dire ce qu'il voulait, sa fille n'était pas disposée à l'écouter. En pleine phase de rébellion la petite... Qu'elle fasse ses expériences après tout, le dominant ne l'en empêcherait pas tant que ces actes ne nuirait pas à ses affaires.


Un rire moqueur sorti de la bouche d'Hallelujah lorsqu'il ne fit pas la connexion avec Final Act. Cyrius s'était montré patient et compréhensif, mais l'attitude de sa fille commençait sérieusement à l'agacer. D'ailleurs, la réflexion qu'elle fit sur Final Act ne passa pas du tout, et l'étalon lui répondit avec une froideur toute particulière.


- Il s'appelle Final Act, il n'est pas moche et je t'interdit de l'insulter, lui ou sa mère. Si ta famille ne te convient pas, Hallelujah, tu es maintenant assez grande pour t'en émanciper. Nous ne sommes pas assez bien pour toi ? Très bien, va voir ailleurs, trouve toi une autre famille qui sera à la hauteur de tes exigences, mais cesse de toujours rabaisser ceux que j'aime, je ne le tolèrerais plus.


Ayant épuisé toute sa patience pour aujourd'hui, Cyrius tourna les talons et planta sa fille au beau milieu de la jungle, lassé de son comportement de diva agressive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Je hais les singes   Aujourd'hui à 13:44

Et n'oubliez jamais son ignominie
Nous ne pouvons pardonner sa faute

Tout ce que je te demande, c’est de t’en méfier un minimum. Mon sourire resta sur mes lèvres tandis que je secouais la tête. Me méfier de Hyuna’ ? D’un côté, il a peut-être raison. Je ne la connais pas assez pour lui accorder entièrement ma confiance, mais j’avais envie de le faire. J’avais envie de lui laisser la chance d’entrer dans mon coeur, de devenir une véritable amie pour moi, voire mieux. D’un autre, je n’avais pas envie de l’écouter entièrement. Je n’avais pas envie de le laisser me dicter ma conduite, lui laisser la chance de me modeler comme il le désire. Je suis sa fille, pas sa marionnette. D’accord, à une époque c’était bien différent : à une époque, je l’idolâtrais tellement qu’il pouvait faire ce qu’il voulait de moi. Il m’aurait dit de me jeter des Rocheuses, je l’aurais sans doute fait. Il m’aurait dit de tuer Maman, je l’aurais fait aussi. Comme je le ferai aujourd’hui. Mais c’est différent actuellement. Il ne serait pas parti, il n’aurait pas quitté son poste comme un voleur, rien de tout cela ne serait arrivé. Je lui aurai fait confiance comme d’habitude sans me poser de question, mais non aujourd’hui je ne peux plus. Comment peut-on faire confiance à quelqu’un qui est capable de quitter son poste sans prévenir, hein ?

J’ai grandit pendant des mois sans lui, alors besoin de lui aujourd’hui pour pouvoir grandir ou faire mes expériences. Je le saoule, je le sais, je le sens, mais je m’en fiche royalement. Tout ce que je veux, c’est lui faire comprendre des choses. Des choses que j’ai l’impression qu’il s’en moque ou ne veut pas le comprendre. Comme le fait que malgré que je sois calme, je lui en veux. Je lui en veux encore plus depuis qu’il est placide, qu’il tente de me calmer ou de me dicter encore un fois mes choix. Il n’est plus mon père dorénavant, enfin si, mais pas autant qu’il ne l’imagine. Il n’est plus ce Dieu que j’admire depuis ma naissance. Il n’est qu’un père que j’aime mais que je peux évincer aussi rapidement que je le veux. Un père que je peux ignorer, un père que je peux faire taire en une seule remarque. J’ai réussi à lui donner des larmes aux yeux alors le mettre au plus bas, je le peux aussi. Je l’aime hein, je tiens à vous le dire, mais plus il parle, plus il me déçoit. Il se méfie de Hyuna’, il ne devrait pas. Selon moi, il devrait surtout prendre exemple sur elle. Elle, au moins on pouvait lui faire confiance. Elle, au moins, elle éduque correctement les jeunes. Elle leur apprend des choses, elle leur offre la possibilité de connaître les plantes. Contrairement à lui qui ne m’a rien apprit, à part peut-être grandir seule.

Très bien, va voir ailleurs, trouve-toi une famille qui est à la hauteur de tes exigences. Brutalement, mes oreilles se plaquèrent dans ma crinière. Il est sérieux, là ? Il défend Final Act et m’engueule car je dis la vérité ? J’ai envie de lui ôter sa langue, de l’égorger sur place, mais je reste dans le sol, en le fixant les yeux noirs. Il me prouve encore une fois qu’il préfère cette blondasse à sa propre fille. Il veut jouer à ce jeu-là avec moi ? Très bien. Mais il va le regretter, croyez-moi. Je lui ai laissé une chance de me prouver que je peux de nouveau lui faire confiance, mais en un quart de seconde, il a réussit à tout détruire à nouveau. C’est terminé je ne le pardonnerai plus jamais. Surtout quand je le vois de nouveau se barrer comme un voleur et m’abandonner en pleine jungle, comme il l’a fait à mes deux mois. C’est décidé ! Il n’est plus mon père, Nazz’ariah n’est plus ma mère, ils ne sont plus que des remparts à abattre contre mon règne. Et je ne ferai plus de pitié. Si je dois les tuer ? Je les tuerai. Sans même m’en vouloir. Ils n’ont fait que me mettre au monde, ils ne m’ont pas élevé. Désormais, c’est décidé. Hyuna’ sera ma mère. Mon unique mère. Il faut que je la retrouve pour décider du sort de Cyrius. Il faut qu’on fasse un plan.

« Tu veux me renier ?! Très bien, casse-toi espèce de lâche ! Mais la prochaine fois qu’on se reverra, je ne serai plus ta fille mais ton pire cauchemar, PAPA ! » criai-je en prenant le galop et passant à côté de lui, jetant un coup de cul en sa direction et disparaissant ensuite derrière les buissons. Papa est mort, Cyrius est né.
© nightgaunt


O.U.T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je hais les singes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je hais les singes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La faune haïtienne compte-t-elle des singes? You bet...
» Je te hais... (PV Petite Lueur)
» Je hais le vent, je hais le vent, je hais le vent d'hiver... ♫
» Les singes du zoo de Budapest ont une bonne descente...
» Baja™ ? si seulement les singes pouvaient aller sur skype, un jour peut-être

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES FRONTIÈRES :: LE ROYAUME DES SINGES-
Sauter vers: