Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Carambolage

Aller en bas 
AuteurMessage
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 82

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Carambolage   Mer 26 Sep 2018 - 21:20



Carambolage


Par Winterflows

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« AYOOOOOH Y A DU PEOPLE LA DEDANS ?! » hurlai-je en galopant.
J’étais là, tranquillement, sur mon pied estale. Je suis presque une adulte alors je peux faire ce que je veux, avec qui je veux et quand je veux n’est-ce pas ? Dans quelques mois, je suis adulte ! Vous vous rendez compte un peu ! Dans quelques mois, je découvrirai le monde avec un nouveau regard, avec un nouveau corps surtout. Mon corps est hideux en ce moment, vous n’imaginez même pas. J’ai le garrot plus haut que le cul, un mixte de poils de bébé et d’adulte, des sabots qui craquellent, je suis dégueulasse, avouez-le ! Mais je sais que je deviendrai superbe comme Maman. En même temps, avec une robe comme la mienne ainsi que des yeux comme les miens … Non, je ne suis pas vantarde, seulement réaliste. Je sais que je serai jolie. Maman n’a pas besoin de me le dire, je sais. Après vous me direz, Maman a disparu de la surface. Je sais pas ce qu’elle fout. Peut-être encore avec un étalon, à tous les coups. Faudrait que j’en parle à Papa, un de ces quatre. Quoique … Peur des embrouilles.
« MAMAN PAPA JE ME CASSE. A PLUS. » criai-je tout en descendant les rocheuses.
Marre de rester dans cet endroit. Y’a personne qui vive. J’ai l’impression que ces terres se désertent à chaque fois. Moi je veux pas de ça, je veux que mon royaume soit énorme, que mes disciples soient nombreux mais surtout qu’ils m’acclament. Et là, avec seulement deux disciples, voire moins et quelques oiseaux, je ne vais pas aller bien loin sérieux. Un regard en arrière et n’entendant rien, comme d’habitude, je pars au grand galop, descend les rocheuses et évidemment … Me vautre comme une grosse merde. En même temps, en galopant ainsi et ne regardant pas les rochers, beh je me vautre aha. Bon, je me secoue, grimace en voyant mon égratignure sur mon genou pour ensuite partir bien loin. Les paysages défilaient, le temps aussi, mais je m’en moquais parfaitement. J’adorais galoper ainsi, sentir le vent sur mon chanfrein et l’herbe sous ma sole. Je traverse les terres de Papa/Maman, ensuite je traverse les verts vallons et le Mont Etoilé. Il est beau d’ailleurs ! Faudrait que je m’y arrête un de ces quatre. Soudain, du feu. Je me stoppe, regarde tout autour de moi et comprend que je suis dans les Braises Eternelles. J’en ai entendu parler mais n’y suis jamais allée. Je secoue la tête, prend une petite porte qu’un arbre me proposait entre ses branches et je sors de cette forêt embrasée.
« Ah mais t’es trop mimi toi ! On dirait un petit chien ! Aller viens ! » dis-je en me retrouvant nez à nez avec une espèce de chien sauvage.
Je penche la tête sur le côté et ne comprend pas pourquoi le chien – chacal pour les autres – retroussait ses babines et se mettait à grogner. Il paraissait trop gentil, pourtant et puis je ne l’ai pas cherché. Je lui ai fait un compliment en plus ! Quelle ingratitude ! Soudain, il bondit et veut me mordre, je me retourne et botte. Heureusement pour lui, je le loupe. Et il resaute à nouveau, alors cette fois-ci je pars brutalement au galop, la queue entre les jambes et les oreilles dans la crinière. Il est tare celui-ci ! Je le complimente et il me bouffe ! Je continue de galoper et soudain, au loin je vois une énorme croupe sur mon chemin.
« BOUGE DE LA GROS LARD IL VA ME BOUFFER LA COUENNE SINON !!! » hurlai-en tentant d’esquiver la croupe, mais bien entendu mon dérapage fut mal contrôlé.


by FRIMELDA


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yavin

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 88

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Huh.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Carambolage   Mer 26 Sep 2018 - 23:43


Le changement de climat est clair, net et précis. Après son aventure au Glacier, Yavin a fait une liste des territoire qu’il aimerait visiter; et il a, bien évidemment, commencé par un endroit chaud. Le soleil lui tape sur la tête, et il ne remercie pas sa robe foncée qui accentue la chaleur du cratère. On est loin des températures froides de la banquise, adieu les flocons de neige qui lui accrochent au poil: cette fois, c’est le sable rouge qui recouvre le sol qu’il peut voir s’accrocher à ses jambes.

L’endroit est beau, cependant, avec une histoire intéressante, alors il prend sur lui et continue de l’explorer.

Accompagné de bruits de sabots, un cri un peu trop strident retentit derrière lui, ressemblant à s’y méprendre à des paroles qu’il a à peine le temps d’assimiler. Yavin se retourne pour identifier l’origine du bruit, et n’a pas fait un pas de côté que déjà il se prend quelque chose dans le ventre. La pouliche entre en collision avec son flanc à une vitesse qui lui coupe (littéralement) le souffle. Elle n’est pas bien grande; assez imposante pour le faire arrêter de respirer pendant une demi-seconde, mais assez petite pour ne pas lui faire perdre l’équilibre. Il s’apprête à la réprimander sur à peu près tout ce qui a touché à son comportement quand il voit la raison de cette rencontre fracassante.

Vulgaire et en plus pas douée, l’inconnue a manifestement enragé un chacal, qui les approche à une vitesse un peu moins grande que celle de la jeune jument. Yavin n’a pas de patience à revendre en terme d’enfants, mais il respecte tout de même le principe de protection; il est imposant, il est donc normal dans l’ordre des choses qu’il prenne sur soi pour protéger un jeune. Il la contourne rapidement, couche les oreilles et se met en travers du chemin du canidé en tapant de l’antérieur sur le sol. Le prédateur, auparavant bien arrogant, réfléchit à deux fois et finit par faire demi-tour.

Le percheron remet les oreilles en avant et se tourne lentement vers celle qui lui a manqué d’un respect qu’il est censé mériter. Il se demande lui-même si sa voix calme cache une colère quelconque.

- Que dois-je commenter en premier? Ton incroyable impolitesse, ou ton manque cruel de jugeote?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 82

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Carambolage   Jeu 27 Sep 2018 - 22:42



Carambolage


Par Winterflows

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bim, un gros mastodonte se dressa devant moi et je n’eus le temps de réagir.
Mais qu’est-ce qu’il foutait là ce boulet ? Qu’est-ce qu’un éléphant foutait sur mon chemin alors que je tente de sauver ma vie ? Non mais sérieux, y a vraiment que moi pour attirer de tels boulets, mais surtout que moi pour avoir de telles crottes dans ma vie. J’ai le don de les attirer. Que ce soit ma mère qui trompe mon père, mon père qui disparaît et le climat qui part en couille. Ouais, en fait j’ai véritablement l’impression que ma vie prend un brutal tournant. Après, peut-être que ça me permettrait de grandir ? De devenir plus forte ? Ou tout simplement de devenir plus mature et pouvant choisir mes ennemis, ainsi que mes amis. Je regarde autour de moi et me rend compte que je suis assise, les fesses dans un trou et la tête pleine de poussière. Je la secoue, tout en soupirant et me relève difficilement. Je sens mes jambes tremblantes et finalement, je m’ébroue avec difficulté. Ca faisait mal un flanc dans la tronche, sérieux ! Je me rendais pas compte qu’un cheval pouvait faire si mal. Mais vous me direz, vu son physique, ça m’étonnerait que ce soit un vrai cheval … Ou alors, il a trop mangé d’herbe.
Un bruit sourd et le coyote s’en va brutalement, la queue entre les jambes.
En fait, les gros mastodonte ça sert quelques fois sérieusement. J’aurai pas fait la fière avec un tel prédateur derrière moi, sérieusement. Quoique … En le frappant bien fort, je l’aurai peut-être tué, non? Ou peut-être pas. Vu ses crocs, ainsi que son endurance … Oh et puis bref, je m’en fous en réalité. Ce gros tas l’a fait fuir c’est le principal. Je pose mon regard autour de moi, tentant de comprendre où je pouvais bien me trouver. Le sol était rougeâtre comme les Rocheuses, il y avait des cratères, et aussi de la poussière. On dirait chez moi, mais ça pue le souffre, ou une odeur de fumée. Après il y a la chaleur aussi, mais bon je suis habituée à la chaleur. En étant née de parents trompeurs, en connaissant ces terres par coeur, forcément je connais la chaleur. Bon bien évidemment, parfois c’est plus dur que d’autres, mais aujourd’hui c’était doux. Aujourd’hui, ça faisait presque du bien. C’était presque convenable.
« Que dois-je commenter en premier ? Ton incroyable impolitesse ou ton manque cruel de jugeotte ? » dit-il, en me regardant les oreilles en avant.
Il est sérieux lui ?! Il se met en travers de mon chemin, me fait mal avec son énorme ventre et il ose me critiquer ? Mes oreilles en arrière, ainsi que ma queue se frappant sur mes flancs montraient mon mécontentement. Il se prenait pour qui, sérieusement ? Mon père ? Il est déjà assez absent pour que je ne puisse en avoir besoin d’un autre. Un soupir passa mes lèvres tandis que je recule légèrement, sa stature m’impressionnant légèrement, mais je refusais de lui montrer le fait. Je n’avais pas le droit de montrer ma peur ou ma méfiance des autres : mon rang me l’empêchait. Une reine ne doit avoir peur de personne, c’était hors de question. Qu’importe la stature, le gabarit, de notre adversaire, on doit être capable de l’agenouiller et lui prouver qu’on mérite notre rang. Finalement, en redressant ma tête, gonflant le poitrail, je m’approche de lui, convaincue de mon rang.
« Aucun des deux. Tu n’avais cas pas te mettre en plein milieu de mon chemin gros tas. » dis-je, furieusement.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yavin

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 88

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Huh.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Carambolage   Jeu 27 Sep 2018 - 23:54


Yavin n’a jamais demandé à avoir de la compagnie, n’a pas tout à fait connu la vraie notion d’ami et se débrouillerait franchement très bien s’il devait passer le reste de ses jours à vagabonder en faisant quelques rencontres éphémères par-ci par-là. Il n’a pas besoin du monde, le monde n’a clairement jamais vraiment voulu de lui et c’est très bien comme ça. Il n’est pas complètement asocial, mais il fait avec ce qu’il a. Alors quand il rencontre une couleuvre qui veut se faire passer pour un python, il aurait tendance à ignorer et passer à autre chose, en écrasant la peau tout juste morte du serpent inoffensif après sa mue. Mais même les couleuvres sont toutes différentes.

Il peut supporter les adultes. Faire avec leur caractère déjà bien mis en place, envoyer balader ceux qui l’énervent et garder proche ceux qu’il a un tant soit peu apprécié. Mais les poulains? Les jeunes qui pensent que tout ne se résume qu’à eux et qui n’ont aucune notion de politesse? Pas eux. Yavin n’a aucune patience avec et pour les enfants qui n’ont reçu aucune éducation digne de ce nom. Et quand il sauve une gamine d’une mort certaine par chacal et qu’elle le remercie en l’insultant, après avoir insinué que tout est de sa faute, il atteint une limite que peu ont réussi à dépasser. Au diable la jeunesse, il n’y a pas d’âge pour apprendre le respect. Elle l’a cherché, elle va le trouver. Elle va devoir apprendre que son âge ne lui offre absolument aucune immunité lorsqu’elle en vient à prendre les gens de haut.

Ca ne prend le percheron qu’une demi-seconde une fois qu’elle a fini de parler. Il couche de nouveau les oreilles, fouette de la queue et fait un pas en avant à la vitesse de l’éclair, pour venir frôler les oreilles de la pouliche en un coup de dents rapide (laissant le clac résonner dans le cratère), avant de parler d’une voix basse et qu’il a du mal à ne pas rendre menaçante.

- Newsflash, petite garce. Le monde ne tourne pas autour d’un seul individu, et sûrement pas autour d’une gamine écervelée de ton genre. Tes parents ont clairement loupé cette partie dans le peu d’éducation qu’ils t’ont donné.

S’il pouvait, il grognerait. Il aurait dû la laisser se faire attaquer par le chacal, peut-être qu’un peu de sang lui aurait fait comprendre qu’elle n’obtiendra rien avec du venin et attirera plus de sympathie avec du miel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 82

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Carambolage   Mer 3 Oct 2018 - 0:07



Carambolage


Par Winterflows

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Deux mâchoires claquèrent au dessus de mes oreilles, tandis que les baissais immédiatement.
Un violent claquement se fit entendre dans le cratère tandis qu’un profond frisson parcourait mon corps entier. Il est sérieux ce mastodonte ? Il devient menaçant et violent simplement car je lui réponds ? Il doit pas avoir l’habitude d’avoir affaire à quelqu’un qui a du répondant celui-là. Mais en même temps vu son gabarit de mammouth, on doit facilement lui céder le passage. Moi-même, si je l’avais vu à temps je l’aurais sans doute éviter. Mais non, il a fallut qu’il ouvre la bouche et qu’il me parle comme si j’étais une abrutie. Première erreur à ne pas faire avec moi, d’ailleurs. On ne me prend jamais pour ce que je suis pas. Je suis vantarde, mégalomane, casse-cou(ille) si vous le voulez mais loin d’être abrutie. Je sais parfaitement comment m’adresser à quiconque mais surtout à qui m’adresser. Bien entendu, je le conçois, en étant gamine c’était beaucoup plus difficile, puisque pour moi tout le monde était gentil. Mais en ayant grandi, je me rend compte de mon erreur. Surtout avec les adultes. Les adultes sont beaucoup plus vicieux, mauvais et mauvaise langue que les jeunes selon moi. Ils se croient tout permis et surtout ils sont mauvais comme des poux.
« Newflash, petite garce. » Je n’entend même pas la suite de la phrase puisque son insulte est suffisante.
Le mec, je le connais pas et il m’insulte comme ça, gratuitement ?! Bon d’accord, j’ai pas forcément été douce dans mes propos non plus. Je l’ai insulté aussi, mais j’ai deux excuses : je suis une enfant et en plus de ça je suis une future reine. On ne m’insulte pas impunément. Je veux bien être la plus gentille, la plus douce s’il le faut mais alors … Me traiter de garce. Il croit que par mon âge je ne sais pas ce que c’est ? Que je ne sais pas ce que cela signifie ? Ma mère en est une, alors si je sais parfaitement ce que c’est. Et une garce n’est pas du tout ce que je suis, c’est une chose sûre et certaine. Il pense sincèrement me faire peur avec ses gros souliers, sa grosse voix et son ventre énorme ? Je me rie de lui intérieurement. Son physique et sa voix d’ours ne me font aucunement peur. Bon peut-être que je devrais, mais je ne suis pas maman. Maman aurait peur, mais pas moi. Ce n’est pas en reculant face au danger qu’on réussit à grandir et à affronter ses peurs selon moi.
« Tes parents ont clairement loupé cette partie dans le peu d’éducation qu’ils t’ont donné. » dit-il, avec une voix presque menaçante.
Seconde erreur très cher. S’attaquer à mes parents. De une m’insulter est une grave erreur, mais alors citer mes parents en est une plus grosse encore. Il ne connaît rien de ma vie, ma famille ni même mon rang et mon statue de naissance. Il se pense intelligent, terrorisant ? Il n’est qu’un grain de sable dans le monde vaste de mon subconscient. Je l’oublierai tellement vite qu’il en sera choqué.
« Cite encore mes parents gros tas et je t’assure que tu le regretteras. » dis-je en m’avançant vers lui et claquant mes dents près de son poitrail – seul endroit que je pouvais atteindre pour le moment. « Tu penses que j’ai peur de toi grâce à ta taille ? Mais si tu savais. Ma mère me ferait bien plus qu’un mammouth en colère, crois-moi. »
Finalement, je me recule, oreilles en arrière, queue fouettant ma croupe peu formée et tapant de l’antérieur sur le sol. Un abruti. Ce n’était qu’un abruti de plus sur ma route. Il devrait bien s’entendre avec Maman d’ailleurs ...


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yavin

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 88

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Huh.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Carambolage   Dim 14 Oct 2018 - 11:23


Avec un caractère pareil, elle aurait pu être élevée par des loups; du moins c’est la pensée qui traverse l’esprit de Yavin alors que la pouliche l’insulte encore une fois, toujours avec le même surnom, et tente de lui faire peur en claquant des dents contre son poitrail. Il la regarde, les yeux plein d’ennui, sans même avoir la force de feindre une peur sarcastique pour l’énerver encore plus. En fait, non, pense-t-il cette fois, un louveteau serait bien mieux élevé que ça. A la place, elle doit avoir des parents qui ont abandonné son éducation dès sa naissance et se laissent probablement marcher sur les pieds à l’heure qu’il est. Sauf la mère, apparemment. Qui, à en croire la morphologie de sa fille, ne doit pas être très imposante, soit dit en passant.

- Si déjà tu comptes continuer avec ta grossophobie, tu pourrais trouver des surnoms un peu plus originaux. Gros tas, c’est vu et revu. Fouille dans ce que la nature t’a donné comme matière grise, il doit bien y avoir quelque chose dans ta caboche.

Il songe à tous les surnoms qu’on lui a déjà donné, se remémore les adultes sur l’île, quelqu’un dont il ne se souvient plus qui l’avait appelé Gargantua et Cyrius à la banquise qui avait été jusqu’à le surnommer Babar. Il a l’habitude de subir des remarques sur son poids et sa carrure, généralement fruits de simples taquineries ou alors d’une peur panique qui se transforme en blagues. Les vraies envies de lui faire du mal verbalement ricochent sur la carapace qu’il s’est construite comme un gilet pare-balles. Il a été battu par des bipèdes pendant plus de six ans. Les autres peuvent arriver à court de salive que leurs paroles ne lui feraient toujours rien.

La pouliche isabelle le regarde toujours comme si elle voulait le manger tout cru pour avoir ne serait-ce que mis un sabot dans son espace personnel et mentionné ses parents, et s’il avait des sourcils, il en lèverait un. Quel genre d’enfance a-t-elle bien pu avoir pour croire sincèrement qu’elle peut imposer le respect à quiconque croise son chemin? Le percheron n’a pas envie de se creuser la tête, il a bien autre chose à faire que de philosopher sur la vie d’une peste.

Un grognement se fait entendre à sa gauche, lui permettant fort heureusement d’utiliser son bon oeil pour identifier l’origine du bruit. Le chacal d’il y a à peine une minute, manifestement bien affamé, a décidé de revenir avec un collègue. Yavin sait qu’avec sa taille considérable, il n’est probablement pas la cible de prédateurs aussi petits et légers. Un chacal est redoutable et a rarement peur. Ces deux-là fixent d’un regard rouge la jeune jument.

Yavin pourrait l’aider comme il l’a fait juste avant. Il pourrait se mettre entre les trois êtres et faire disparaître les prédateurs. Mais elle ne lui a, jusqu’à présent, donné aucune raison de mettre sa vie en danger, aussi minime soit-il. Il n’est pas cruel, il a un coeur, mais il a aussi très envie de lui apprendre une leçon. Elle l’a insulté et traité comme un moins que rien? Il l’a subi sans problème, mais qu’elle ne compte pas sur lui pour l’aider. Il ne lui doit rien. Alors il fait demi-tour et commence à s’éloigner, déjà sourd à de quelconques paroles qu’elle pourrait prononcer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 82

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Carambolage   Ven 19 Oct 2018 - 13:53

With adult's looks, of big, you consider intelligent ?
I'm fast going to make you get down again, safe of it.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comment j'ai pu me foutre dans un tel merdier, moi sincèrement ? Le pire dans tout ça, c'est qu'au départ, j'étais venue simplement pour me promener, genre normal quoi. Puis, il a fallut qu'un chacal apparaisse. C'est mignon les chacals pourtant. Leur petite bouille de chien, leurs grandes oreilles de loups et leur museau de fouine. Je trouve ça trop chou, moi … C'est sans doute pour cette raison que j'ai craqué en voyant cet animal. En même temps, qui ne craquerait pas sincèrement ? Mais bien entendu, mignon ne dit pas forcément gentil hein. Et il m'a prouvé le contraire. Puis voilà qu'un mammouth est apparu sur ma voie. Il foutait quoi là, sérieux ? J'aurai jamais pu l'éviter, on est bien d'accord, hein ? J'aurais jamais pu empêcher cette catastrophe ni rien, évidemment. Et le pire ! Le pire ! C'est que cet abruti ne s'est même pas excusé, et en plus il veut m'éduquer. Il se prend pour qui celui-ci ? Il croit qu'il est mon père ? Il en a même pas la carrure. Un regard sur le gris et mes oreilles étaient toujours dans ma crinière, tandis que je l'entendais sans pour autant l'écouter.
« Tu te prends pour qui sérieux ? Tu crois que je vais te devoir le respect parce que t'es plus âgé ? Si tu savais. Je ne respecte que mes parents, sache-le. » dis-je, pour finalement secouer la tête. « J'ai d'autres insultes en tête, crois-moi, mais j'ai pas envie de me crever les méninges pour toi. Tu n'en vaux pas la peine. »
Bon d'accord, je l'avoue. J'ai pas cherché bien loin pour les surnoms … Pire, encore, on a l'impression que j'utilise ceux d'une gamine. Gros tas, mammouth … Non franchement, j'aurai pu faire mieux. Mais j'ai la flemme de chercher plus. Bon j'en ai quelques uns qui me viennent en tête, comme : pachyderme, mollusque, grosse crotte, ancêtre, pouilleux … Mais la flemme de les sortir. Ce sert à quoi sincèrement ? Je pense qu'il a deviné que je pouvais pas le blairer, il l'a vu que je ne le portais pas dans mon cœur, alors autant s'arrêter là. Je devrais me méfier ? Parce que vous pensez réellement que sa corpulence me fait peur ? Bonne blague. Il est encore moins costaud que Sorrow et Sorrow ne m'a pas fait peur, donc ouais qu'il aille se coucher. Il me fait juste plus rire qu'autre chose.Je suis encore une gamine alors je ne devrais pas le chercher, enfin c'est ce que me dirait maman. Mais croyez-moi, quand je serai adulte, il pourra se rhabiller ou je le ferais pour lui. Personne ne me fait peur, encore moins un abruti de son genre.
Soudain, un bruit se fit entendre. Je fixe en face de moi et un grand soupir passa mes lèvres, tandis que je gratte le sol avec mon antérieur. Ce foutu chacal est revenu, et avec un pote en plus. Plus lâche tu meurs. On dirait une racaille, genre « wesh poto, viens on va les démonter. » En gros, elle est sympa leur devise : j'y arrive pas seul, alors je rameute du peuple. Ils me font pitié. Je pose un regard bref sur l'étalon qui s'éclipsait et soupirai encore plus. Il veut pas m'aider ? Tant pis, je me démerderai. J'ai pas besoin de ce pachyderme c'est officiel. Ils grognent, ils grognent … Ils ne savent faire que ça, sérieux ? Ah beh non, ils se jettent sur moi ! Alors je me retourne brutalement et balance mes postérieurs. Mais cette fois-ci, les deux chacals esquivèrent et au moment même où je reposais mes postérieurs, l'un des deux vint me mordre le jarret. Je couine et balance de nouveau les fesses. Ils esquivent. Okai, je le conçois, ils sont plus rapides et forts que moi. Sans hésiter une seule seconde, je pars brutalement au galop, les canidés à mes trousses. Ils allaient vite, bien trop vite. Je passe rapidement à côté du gris.
« Je te les confie gros tas ! Prends en soin, ils ont faim, je crois. » dis-je en riant.
Là, je lui fais une queue de poisson pour faire en sorte que les chacals soient entre moi et le gris. En espérant qu'ils me lâchent la grappe et l'attaquent ...
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carambolage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carambolage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cavalcade et carambolage dans les rues d'Ambroisie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES FRONTIÈRES :: LE CRATÈRE MÉTÉORIQUE-
Sauter vers: