Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 It pleases me [L]

Aller en bas 
AuteurMessage
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: It pleases me [L]   Lun 24 Sep 2018 - 14:15


It pleases me

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si ses premiers pas sur la roche avaient été prudents et parfois hésitants, il s'était enhardi le temps d'une après-midi venteuse mais ensoleillée. Il avait observé les bouquetins qui dévalaient les pentes et fracassaient parfois leurs cornes les unes contre les autres, tout cela dans des ravines qu'il n'aurait jamais osé descendre de peur de se rompre le cou. Leur aisance l'avait incité à l'admiration mais aussi à plus de prudence encore, alors qu'il faisait d'abord des petits sauts, rejoignait quelques sentiers tracés par les nombreux visiteurs. Ses pas s'étaient progressivement allongés, ses bonds affirmés. Il avait quitté un sentier battu pour gravir un à pic.

De là où il était les nuages semblaient presque à portée de main, auréolant les pics pointus de leurs ruminations orageuses. La brume avait été particulièrement épaisse ce matin mais elle était devenue filandreuse au fur et à mesure que l'après midi écoulait sa paresse, se dissipant et ne laissant que quelques rares lambeaux esseulés qui erraient de rocher en rocher, menaçant de s'évaporer dans les touffes d'herbe.

Il lui semblait aussi parfois entendre des éclats de voix. Il s'arrêtait, tendait l'oreille, appelait - seul un écho moqueur lui renvoyait son enthousiasme. Les terres secrètes ne manquaient pas de charme, mais elles avaient la mauvaise habitude de distordre la réalité. Il avait parfois envie de choses plus simples, de choses qu'il avait connu. Sable, frontières nettes...

Ces idées étaient éphémères. Il avait quitté cette île là pour de bon.

Blake s'amusait à dévaler et remonter des coins escarpés qui tiraillaient ses muscles. L'exercice l'aidait à se concentrer, en plus de le forcir. Le soleil était assez hésitant pour ne pas ralentir son effort.

Le yearling se hissa sur un énorme rocher plat et s'autorisa un moment pour reprendre sa respiration, les muscles des jambes tendus. Il posa un regard triomphal sur les environs. Il avait la sensation d'être le roi d'un nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Dim 30 Sep 2018 - 19:55


  • Hyuna'

Elle ne revenait pas là pour Oklaan. Elle avait plus ou moins omis de le faire, de revenir lui porter sa pitance promise. En même temps, avoir affronté un cyclone, très magnanime lors d'un cache-cache qui après réflexion ressemblait plus à un guet-à-pan l'avait fait oublier l'étalon au fond de son trou. Elle avait de toute façon été persuader qu'il s'en sortirait très bien tout seul. Un grand gaillard comme lui. Et elle n'avait pas eu tord puisqu'elle l'avait revu au château. En pleine forme, quoiqu'il avait gagné en poil et en canine, mais point rancunier.

Elle se fichait plutôt pas mal d'avoir été chassée à coup de planche et fouettée par le sable des terres secrètes et y revenait sans le moindre scrupule. Sa mère en avait fait partie et elle comptait bien y venir comme bon lui semble. Sans pour autant vouloir les rejoindre. La montagne l'appelant une fois de plus vers elle. L'idée alléchante d'y trouver des plantes, peut-être même méconnues aussi. Tout ainsi que ce calme qu'elle s'évertue toujours à venir chercher sur cette rocheuse, malgré les précédents échecs. Son instinct la menait pourtant là. Maintenant il restait deux solutions, soit une fois de plus c'était le gros bordel et elle finissait par comprendre qu'elle ne tirerait rien de cette montagne, soit, elle trouvait quiétude et peut-être même en prime cette terre dont elle a entendu parler.

Elle avait arpenté tranquillement les premières pierres dans la rosée matinale. Méditant plus qu'elle ne faisait attention où ses sabots la menaient. Prêtant guère attention à la route qu'elle empruntait. Au final, pour joindre son but, peut-être fallait-il se perdre un peu. Et puis après tout, les mots du loup résonnaient souvent en elle. Le destin. Tout comme son image. Il lui semblait, elle l’espérait, avoir fait plier ce dernier au moins une fois à sa volonté. Maintenant, s'il le fallait elle se laisserait porter quelques temps par celui-ci. Et si la route qu'il lui montre ne lui plaît pas, elle bifurquerait.

La brume c'est quelques peu dissipée au fur et à mesure de l'escalade. Ainsi elle pouvait voir planer bien haut dans le ciel dégagé, le vautour. Il semblait apprécier sa vie à la suivre partout, sinon il l'aurait déjà quitté. Et elle s'y faisait, progressivement. Il y avait toujours des cadavre à dépouiller, parfois il s'amusait même à en voler à des charognards moins véloce. Une rafale souffla et l'oiseau suivi l’impulsion qu'elle donna. La noire aurait parfois bien voulut voler avec lui.

Le vent la ramena à son chemin, lui portant une fragrance qu'elle ne pouvait ignorer. Et qui, ne pouvait qu'être le fruit de son imagination. Elle se redressa, les oreilles pointant vers le ciel, regardant autour d'elle. Rien. Cette montagne cache bien des secrets, jouant avec ses pèlerins, mais celui-ci, elle comptait bien le percer. Elle se concentra sur son ascension, accélérant l'allure de tortue qu'elle avait maintenue jusqu'à présent. Humant l'air.

Elle se doutait bien qu'elle tomberait une fois de plus sur un mirage, il ne pouvait être là. Néanmoins, elle plus avançait plus le fumet doucement délicieux lui paraissait réel. Mille questions tonnaient déjà dans son esprit. Interrogations qu'elle laissa sur place, escaladant une roche abrupte pour atteindre le niveau supérieur, causant une fois de plus à cette montagne un éboulis, un postérieur dérapant sur son appui. Elle n'avait pas l'agilité d'un chamois et prenait un itinéraire qu'elle n'aurait pas envisagé sinon.

Elle laissa son regard voyageait sur le nouveau paysage qui s'offrait. Apercevant ainsi une silhouette quelques peu familière. Elle ferma les yeux, inspira doucement ce parfum encore subtile. Lorsqu'elle rouvrira les yeux, il ne sera plus là, disparaissant comme sa mère à la cascade. Hyuna' les ouvrit, lentement, s’attendant à ne voir qu'un rocher surplombant le monde.

Ce qui, ne fut pas le cas. Elle tua un dernier doute en observant le yearling, son yearling. Il n'avait pas de doute à avoir. Elle reconnaîtrait ses fils parmi des milliers. Du moins elle l'espérait. Elle ne le quitta pas des yeux, le cœur tambourinant comme jamais. Elle aurait pu, galoper vers lui, l'étreindre de tout son saoul, seulement, elle avait peur qu'il s'envole dans un nuage de fumée, ou pire, qu'il tombe. Elle se contenta de lancer le genre de hennissement plein d'amour et de joie que seul un parent peut souffler à sa progéniture. Avançant avec précaution, là où son être ne demandait qu'à courir.          
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Dim 30 Sep 2018 - 21:14


Les nuages paissaient sur les hauteurs. Sa solitude tomba sur lui avec la lenteur et tendresse d'un sommeil qui embourbe sens et cauchemars. Le silence bourdonnait dans ses oreilles. Le yearling passa sa langue sur ses lèvres ; les découvrit mordues, picorées par le froid. Si haut le vent était une illusion plus qu'une réalité, alors que l'air manquait parfois dans les poumons. Il ne pouvait s'imaginer suffoquant, cependant, préférait reprendre sa posture de conquérant. Il était seul mais il était sur Horse-Wild, dans un monde inédit fourmillant de possibilités. La solitude était donc là, assise à ses côtés dans son ombre, mais elle n'occupait qu'un peu de cette gigantesque aile noire. Il aurait suffit qu'il prenne un peu d'élan pour voguer sur un avenir radieux.

Il avait grandi entouré par les échos des juments, des enfants, des hommes. L'endroit avait été petit mais encombré. Les histoires s'y faisaient et défaisaient avec la frénésie qui habite les nouveaux mondes que l'on construit avec des cubes. Équilibre précaire, mortalité envahissante, amour fuyant et amitiés fortes comme une barre de fer, parce qu'il faut s'entraider pour mieux comprendre l'existence, rêver ensemble, cauchemarder ensemble, surtout organiser tout cela, faire des notes discordantes des souvenirs, transformer le groupe en société. Il avait grandi entouré par les échos de sa première symphonie.

Blake se retourna, comme curieux de constater que personne n'était là. Knight aurait normalement été à sa place à ses côtés, plus petit mais pas moins vigilant, faisant semblant de voir ce qu'il voyait et suivant le moindre mouvement de ses prunelles. La mer aurait été une rumeur constante dans l'arrière fond, là où seul résonnait l'écho lointain de ses anciens pas et le rare éboulement de roches. Il avait envie de très vite se constituer un réseau ; de lier les amitiés parfois superficielles qui fondent les bases d'une vie sociale active. Il fallait aussi qu'il démêle la vérité autour du fil d'Ariane au bout duquel pendait le grand père qu'il avait cru enterré. Sorrow était-il vivant, comme l'avait prétendu Hallelujah ? Sa mère n'aurait pas menti. Mais aurait-on pu mentir à sa mère ?

Qui ?

Il était rarement conciliant avec les menteurs qui lui voulaient, à lui et à sa famille, du tort.

La situation politique semblait simple, mais ne l'était pas vraiment. Ces terres-là avaient un dieu exigeant qui n'avait pas trouvé son élu - et ne lui avait tendu aucun rameau -, tandis que les terres Orphelines appartenaient à son oncle - une figure inconnue et plutôt énigmatique - et que les terres Trompeuses revenaient à un certain Cyrius, père d'Hallelujah. Cela, Cerceï l'avait confirmé. Les terres secrètes étaient les plus instables... Mais il n'avait pas encore arpenté les autres territoires, qui regorgeaient probablement eux-aussi de choses intéressantes. Il était impatient, mais ne se permettrait pas de négliger son exploration de ces terres-là.

Ses pensées se dissipèrent alors que ses oreilles tournoyaient. Il leva la tête pour trouver dans le ciel la silhouette lointaine et indistincte d'un gros rapace. Une grimace s'esquissa sur ses lèvres. Il était trop gros pour cette bête... Du moins il l'espérait.

Cette distraction fut bien vite oubliée au profit d'une autre, autrement plus agréable.

Un parfum montait dans les airs. Rassurant, comme une nuit passée blottie dans l'herbe. Familier, comme l'étreinte matinale. Agréable, comme la course éperdue de l'après-midi qui file, déjà, dans une plaine à l'herbe rare.

Blake s'agita, prit par une sorte d'inquiétude. Rêvait-il ? Sa mère était en vie, cela il le savait. Mais pouvait-il avoir autant de chance ?

L'inquiétude fut supplantée par la fébrilité alors qu'il se retournait et fouillait frénétiquement les alentours des yeux. Un appel retentit, familier, et ne lui laissa plus aucun doute. Il sentit un frisson mordre son échine en même temps qu'une montée d'adrénaline. Le yearling piétina avant de pousser un hennissement de réponse, les yeux rivés en bas. Où était-elle ? Où était sa mère ? Des questions, des salutations, des exclamations, tout cela traversait son esprit dans le brouhaha habituel des pensées à peine mâchées. Il hennit de nouveau, comme pour être certain qu'elle sache qu'il était là. Ses jambes étaient devenues flageolantes et les efforts de l'après-midi lui parurent soudainement herculéens.

" Maman ?! "

Il lui sembla apercevoir quelque chose et il avança plus encore avant de sauter de son rocher, empruntant le sentier qu'il avait pris pour le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Lun 1 Oct 2018 - 13:13


  • Hyuna'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Son hennissement eut rapidement écho et pour son plus grand plaisir, ce n'était juste pas celui de la montagne qui lui renvoyait sa joie en pleine face, ce qui aurait été plutôt cruel. Mais la montagne ne pouvait pas faire, le son et l'image. En prime de l'odeur. Ses lèvres fendirent son visage à l'entente du mot maman. La noire vit se mouvoir la silhouette de son fils. Et instinctivement elle porta son regard derrière lui. S'attendant presque à entendre l'écho fluette de la voix de son aîné. Ce qui n'arriva pas et elle passa vite du baume sur sa peine. Se questionnant tout de même.

La noire pressa l'allure, le rejoignant en quelques foulées. Elle ne s'arrêta pas avant d'entrer en contact avec lui. L'enlaçant, passant son encolure par-dessus la sienne pendant qu'elle le pouvait encore. Elle n’était pourtant pas partie depuis si longtemps qu'il soit déjà si grand ? Elle posa sa tête sur son garrot. Se noyant dans son odeur. Légèrement chatouillé par ses crins qui avaient eux-aussi poussé.

Depuis combien de temps était-elle arrivée sur l'île maintenant ? Et lui, depuis quand était-il là ? Son nom lui brûlait la langue, mais elle redoutait de briser ce moment dans un flot de question digne d'un service d'espionnage en ouvrant la bouche. Partagé dans ses sentiments. Le cœur battant si fort que sa poitrine pourrait exploser, ou bien que ce petit être rouge rythmant sa vie pourrait en sortir, sautillant gaîment sur les roches. Laissant derrière lui qu'une trace rougeâtre de son passage. Le vautour ne se ferait sûrement pas prier pour venir lui donner le coup de grâce.  Pensée bien trop sanglante, elle fronça ses plis avant de fermer les yeux, bien contente que son fils ne voit pas ce genre d’expression. Elle pourrait mourir de joie, ou d'inquiétude, c'est tout ce qu'il faut retenir.

- Blake souffla doucement la noire.

Elle se recula pour pouvoir le regarder de la tête au sabots. Inspection garçon, j'espère que ton pantalon est bien ajusté, repassé, ton tee-shirt rentré dans ce dernier et que tes chaussures sont bien cirées. Que tes cheveux son peignés et attaché correctement. Son regard parti à nouveau derrière lui, dans une question silencieuse. Puis, elle fut envahie par l'inquiétude. Son regard plongeait droit sur lui, Mossad serait son camp si elle était espionne.

- Blake, est-ce que tout va bien ?

Est-ce que tu vas bien, est-ce que ton frère va bien ? Qu'est-ce que tu fais là, Où est ton frère ?  Comment est-tu arrivé sur l'île ? Non, tout compte fait, elle ne veut pas savoir. Depuis quand ? Qui veille sur Knight ? Est-ce que quelque chose de grave est arrivé ? Est-ce qu'il faudrait qu'elle traverse à nouveau la mer pour tirer son dernier d'ennuis ? Est-ce qu'après tout il ne serait pas judicieux d'y aller le retrouver et revenir ici bientôt. Et puis merde ! Comment Blake était-il venu ici, il n'avait tout de même pas emprunté le même chemin qu'elle ! Elle en venait presque à comprendre les émotions que pouvait ressentir son père. Père qui est en vie et il faudrait lui annoncer aussi. Trop d'information à prendre et à donner.

Elle quitta son fils des yeux, il ne disparaîtrait pas, regardant le ciel, tombant sur le vol du rapace, des présentations à faire aussi. Et le plus important, sa vengeance est accomplie. Nom de dieu ! Et s'il en prenait les conséquences, elle s'en fichait jusque-là, tant que ça ne risquait de ne toucher qu'elle, mais maintenant. Il est encore si petit et si grand à la fois. La noire avait cette impression d'être tiraillée par ses émotions et espérait juste que les réponses de son fils la sortirait vite de cet état tellement perturbant. Elle était habitué à passer d'un extrême à l'autre, mais pas à les ressentir en même temps.

- Je suis heureuse de te voir fit-elle doucement, posant un baiser sur son front, pile sur cette petite pelote.     

..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mer 3 Oct 2018 - 20:31


Il avait de la chance. Il avait souvent de la chance. Ou la créait-il ?

Sa mère avait été finalement retrouvée sans recherches. Il aurait pu invoquer un instinct ancestral et le ferait avec plaisir : le destin peut très bien exister lorsqu'il est en votre faveur. Ainsi donc un fil l'avait relié à sa mère et les avaient poussés l'un vers l'autre, sur cette montagne dont la brume paraissait tout à coup particulièrement éparse. Non pas qu'il ait pu voir tout cela. Il s'était perdu dans l'étreinte de sa mère, à lui, sa propre mère vivante, sa mère qui n'avait jamais menti. Sur Horse-Wild.

La situation avait été un rêve si longtemps. La réalité avait meilleur goût encore. Il n'était pas le genre de personne qui se désespère de la différence entre le grandiose de l'inconscient et la banalité de la réalité. La banalité avait cela de parfait qu'elle était parfaitement compréhensible, parfaitement raisonnable. La banalité, c'était une mère avec son fils. Là où l'extraordinaire entrait, un pas tonnant sur le perron, c'était le fait que mère et fils venaient de loin, d'ailleurs, d'un endroit qui était maintenant devenu le rêve.

Ses pensées le ramenèrent à Knight. Ne le ratatinait-il pas dans son esprit ? Il était vrai qu'il n'avait jamais été un grand poulain ; mais il paraissait soudain si petit dans son esprit, perdu sur sa falaise coupante et tellement, tellement impatient. Une vague de culpabilité vient égratigner ses lèvres de son sel. Aurait-il du attendre ? Impossible. Il aurait du rejoindre l'autre partie de l'île, dédiée aux étalons retenus en semi-liberté. Comme l'animal qu'il était.

Aurait-il pu former une famille, là-bas ? Faire comme on aurait demandé de lui ? Entamer une lignée et la continuer en liberté lorsque les hommes seraient partis, chassant ses demi-frères et son père loin de son cheptel ? Cela paraissait tellement vain, maintenant, et pourtant il aurait du s'en contenter s'il était resté. Il n'aimait pas se contenter de quoi que ce soit.

Il n'allait pas répondre à sa mère en prononçant son nom - trop irrespectueux, trop informel - mais il pensa ce dernier. Sa mère avait toujours eu un joli prénom. Et des origines plus jolies que les siennes. Les origines avaient peu d'importance si les racines étaient fortes et profondes...

Elle l'inspecta. Il n'était pas blessé, propre. Lui-même la contempla. Elle était là depuis plus longtemps que lui et la traversée n'avait apparemment pas imprimé sur son corps de quelconques sévisses.

" Maman. "

Il rencontra son regard et le soutint. Chercha ses mots ; il fallait être concis et ne pas l'inquiéter.

" La puberté, maman, " dit-il avec un petit sourire en coin, " Change beaucoup de choses pour les garçons sur l'île de Sable. Je suis parti il y a trois semaines pendant une tempête et j'ai confié Knight à Hanna. Je l'ai enjoint à attendre d'être assez fort. " Une hésitation. " Tu le connais... "

Imprudent, tête brûlée. Mais obéissant, aussi, à moins d'être poussé à bout. Un chien dont on avait bridé la rage.

" On m'a appris dès que je suis arrivé que tu étais bien arrivée. Une jument nommée Cerceï. "

Son sourire devint plus éclatant encore lorsqu'elle repris la parole, atteint ses yeux et les remplit d'étincelles. Il avait toujours eu le sourire facile, mais ses plus beaux étaient les plus sincères, ceux qui illuminaient son visage et soulevait toute sa beauté.

" Pas autant que moi. "

Circonspect, cependant. Il devait comprendre des choses et les questions se bousculaient dans son esprit...

" Mon grand-père est en vie ? " demanda-t-il, de but en blanc, " Une pouliche appelée Hallelujah me l'a affirmé, mais comment est-ce possible ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Jeu 4 Oct 2018 - 14:21


  • Hyuna'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Son regard redescendit sur le corps de son fils à l'entente du mot puberté. Déjà. Elle ne dit rien et l'écouta. Pas du tout prête à être grand-mère. Il avait bien fait, il avait bien fait de partir. Mais elle continuerait de s'inquiétait pour Kight et eut un sourire amusé à l'entente du nom de Hanna. Était-elle vraiment capable de garder le petit dernier. Elle avait un doute. Blake était devant elle alors qu'il lui semblait lui avoir demandé de veiller sur eux. Bon, elle convenait qu'on ne ferait pas faire à l'un de ses fils quelque chose qu'il ne souhaite pas, de même que le contraire. En tout cas pas à Blake.

Le regard franc et direct, elle pouvait être fière de lui. Sentiment qui ne manqua pas de l'emplir dans la seconde. Il était honnête, peut-être trop pour son cœur de maman. Le mot tempête résonnant dans son esprit. Il avait dû traverser l'orage, le froid, la houle, le sel, la solitude inquiétante de la mer qui te mène là où elle en a bien envie. Elle remercia en silence les dieux de l'avoir porté là sans dommage apparent. Qu'ils profitent de cet hommage, elle penche plus sur le blasphème de coutume. Chaque mot de la phrase était comme une montagne russe, mais, au moins cela répondait à ses questions, plus ou moins. Elle posa ses yeux à nouveau sur ceux de son fils.

- J'espère que tu as plus d'autorité sur lui qu'en a Hanna. Concilia t-elle.

L'espérant vraiment. Son trouble d'inquiétude s'évaporant un peu. S'il l'avait laissé, c'est qu'il avait confiance sur le fait d'être écouté. Il lui fallait être confiante elle aussi.  

Le nom de Cerceï tomba plutôt rapidement, le regard de la noire tomba sur le paysage. Elle acquiesça ses dires.

- Une jeune grise, plutôt polie, mais je crois qu'elle n'a pas apprécié d'être prise dans une remontrance. J'étais maussade ce jour-là et elle n'est pas franchement arrivée à pic.

Il faut dire qu'entre la princesse suicidaire, son roux père qui la veille lui avait annoncé que son propre père était vivant, que les trompeuses étaient dominées par sa rousse personne, dame nature qui était, elle aussi de la partie et son corps qui lui semblait rouillé après le naufrage, c'était la total.

Le sourire de son fils fut à faire tomber les saints et elle resta en admiration devant ce poulain qui avait tant grandit, se demandant comment elle avait bien pu faire pour qu'il soit si parfait.Elle n'était pourtant pas la meilleure des mères, mais restait honnête en toute occasion avec lui. En même temps, pourquoi mentir à ses enfants et les bercer de doux contes de fées pour qu'ensuite, ils découvrent le pot-aux-roses.

Elle fut ébahie de le voir donner des informations et des noms qu'elle comptait lui annoncer par la suite. Lui coupant l'herbe sous le pied. L'île était bien peuplé, elle l'avait remarqué à plusieurs occasions, mais il était amusant de voir comment certains chemins se croisaient sans cesse. Elle leva ses yeux sur le vautour planant. Il y avait un chemin qu'elle avait croisé un certain nombre de fois depuis son arrivée et qu'elle se découvrit, ou s'avoua  vouloir croiser encore. Malgré le fait qu'elle soit partie comme une voleuse lors de leurs dernière rencontre. Une habitude donnée par dame nature.

Elle redonna toute son attention à son fils.

- Il l'est. Un dénommé Cyrius, dominant des terres trompeuses, me l'a annoncé avec un tact exemplaire. La relation entre lui et mon père semble, complexe. Elle garda en tête que ce dernier avait pris un malin plaisir à insulter son paternel. Il est le père d'Hallelujah, elle ajouta pensive, qui apparemment connaît mon père ... Une attachante bombe atomique, mais un danger public.

Elle laissa passer quelques secondes sur le comment du pourquoi. Inspirant, qu'est-ce qu'elle avait pu être sotte.

- La jument qui m'a annoncé sa mort, elle eue un sourire totalement faux, dénotant tout l'amour qu'elle portait à cette dernière. M'a roulée dans la farine, copieusement. J'ai vu ton grand-père et il est bel et bien aussi vivant que nous. Il était au courant de cette rumeur par-ailleurs et m'a dit s'être occupé du cas de la grise. Je la croiserais bien un jour pour lui dire le fond de ma pensée.

Elle espérait que la jument courait aussi vite que ses mots, car elle lui ferait regretter et avaler chacun de ceux qu'elle avait prononcé.

Il était temps de passer à un registre plus joyeux, plus glorieux. Elle pouvait enfin le dire.

- Elle est morte. Un sourire rayonnant sur les lèvres, satisfaite et sereine. L’œil brillant, en fête. Ocëan Pearl. Je l'ai tuée. Ta grand-mère a pris le relais.

Le mot, tué, lui parut un peu violent, pourtant, l'image était belle et son cœur souriait à l'idée de l'action faite. Battant un peu plus fort sur le tambour quelques instants. Dans un fond sanguinaire qui avait un don pour la surprendre et l’effrayer. Elle avait aimé ça, être en joie ne l'étonnait pas, mais cette prise de plaisir, beaucoup plus. Son fils ne devrait pas s'offusquer de ses mots, elle n'avait jamais pris de pincette pour lui parler, même si elle n'était pas toujours claire.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Sam 6 Oct 2018 - 16:05


Hanna était sympathique mais elle s'effarouchait vite et avait toujours refusé de croire que Hyuna' avait atteint son but. Elle était qui plus est portée aux commérages, bien que Blake l'ait depuis longtemps convaincue d'éviter le sujet de la disparition de sa mère, ne serait-ce que par égard pour les deux fils qu'elle avait laissé derrière elle. Comment expliquer à sa mère que ce n'était cependant pas l'autorité qu'il avait sur Knight qui aurait de l'influence sur lui, mais plutôt l'absence de cette autorité ? Son jeune frère était comme un bateau ivre dans une tempête noire ; sans personne à son gouvernail, il chatouillait les rochers pointus et caressait les tréfonds plats. Knight avait besoin de quelqu'un pour lui dire ce qu'il devait faire, et s'était toujours vers lui qu'il s'était tourné. Sans ses recommandations il commençait à tourner en rond, à perdre son sens, et ce serait peut-être en quête de ce dernier qu'il finirait par désobéir pour les rejoindre.

Il fallait espérer qu'il soit assez fort ; s'il n'était certes pas encore grand, il avait toujours possédé l'énergie de plusieurs. Il aurait de toute façon toujours parié sur son frère, ne serait-ce que parce que la réussite de ce dernier signait aussi la sienne.

C'était ainsi que cela devait être, toujours : la réussite d'un membre de la famille devait sourire à toute cette dernière. Et il comptait bien réussir afin de glisser des sourires sur les visages de tous ses proches.

Le visage d'un proche demeurait cependant flou et imaginaire, trouble comme une flaque qui déborde sous la bruine. Sorrow serait un mystère tant qu'il n'aurait pas croisé son chemin. Blake écouta sa mère alors qu'elle lui livrait plus d'informations. Ses yeux se perdirent sur elle - elle était bien là - et il sourit malgré lui, comme on le fait, sans s'en rendre compte, lorsque l'on est heureux. Son esprit pourtant travaillait à contre-courant, triant les informations qu'elle lui donnait.

Cyrius. Il entendait décidément beaucoup ce nom. L'idée qu'il ait une relation complexe avec Sorrow fut rangée et l'enjoignit à la prudence : il comptait bien fouler les terres Trompeuses, même si sa mère n'en était pas devenu la dominante, et il n'aurait pas fallu que leur maître l'en chassa prématurément à cause de son sang. La façon dont Hyuna' en parlait n'indiquait pas non plus une grande affinité avec lui.

Elle lui confirma cependant qu'Hallelujah pouvait bien prétendre aux Terres Trompeuses, ce qui le laissa songeur. Il en revint à son grand-père et à la pouliche isabelle :

" En effet. Elle m'a fait une description de mon grand-père haute en couleurs. "

Il avait l'air un peu sceptique malgré lui ; il croyait plus volontiers sa mère qu'Hallelujah.

La vérité se dévoila enfin à lui et le laissa songeur. Ainsi donc, il existait à cause d'une erreur... Voilà qui aurait amputé à sa gloire s'il s'était perdu dans ce genre de vaines considérations. Une grise... Il lui faudrait être prudent. Pourquoi avait-elle menti ? Quel avait été son but ? Avait-elle voulu nuire à sa famille ? Cela ne pouvait être toléré.

" A quoi ressemble-t-elle ? " il n'avait pas envie d'être roulé dans la farine s'il la croisait à son tour.

Blake leva les yeux. Le vautour planait toujours au-dessus de leurs têtes. Le yearling lança un regard interrogatif à sa mère, mais ne vocalisa pas sa question. Elle le lui dirait si elle en avait l'envie.

L'envie, elle l'avait manifestement. Le corps de Blake se tendit alors que des mots inattendus sortaient de sa bouche recourbée sur un sourire triomphant.

Le yearling la considéra un instant, puis sentit une vague de contentement s'emparer de lui. Sa grand-mère reposait en paix. Il sourit à son tour.

" Félicitations. "

Il n'aurait jamais eu l'occasion de discuter avec Hypocamp', mais il saurait que son âme n'était plus bafouée par l'affront du meurtre qu'on avait commis. Le fait que sa mère ait tué quelqu'un aurait pu changer sa perception d'elle, mais cela était difficile ; elle était sa mère, qui lui avait après tout toujours dit que tel était son but. Qui plus est, rien n'avait changé. La lueur tremblante du soleil baignait sa peau noire du même éclat.

Le meurtre ne ronge pas le corps et l'esprit autant qu'on se plairait à le croire.

Il en revint à des considérations plus pratiques, pencha la tête sur le côté avant de montrer le perchoir dont il était venu et qui pouvait les accueillir tous les deux. Il convenait mieux à la discussion que le sentier sur lequel ils étaient, mais il laisserait à sa mère le choix.

" Avait-elle des proches dont je devrais me méfier ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Dim 7 Oct 2018 - 21:27


  • Hyuna'



Hyuna' pinça un peu du nez, ayant aucune confiance dans le genre de description que pouvait faire la princesse. Elle l'avait sûrement traité de gueux. De paysan et d'autres titre peu honorable et tout à fait fabulateur. Que quelqu'un vienne taper sur la caboche de cette gamine ! Est-ce qu'elle n'aurait pas eu tord de s’occuper plus que de mesure de cette demoiselle ? Elle prit part à la demande silencieuse de son fils, continuant à écouter ce qu'il a à dire. Elle l'assommerait de réponse et de question à nouveau très bientôt. Elle se mouva vers son promontoire. Lui laissant prendre place le premier.

La noire prit place à coté de son fils. La vue était sublime et elle comprenait l'avoir découvert là plus tôt. Un endroit de contemplation magistral. Qui tant que le brouillard n’envahissait pas la devanture, portait à la rêverie. Emportant un sentiment puissant, rendant le reste de l'île petit à côté. Et tellement plus vaste que l'île de sable.

Son regard parti vers le bas de la géante, à quoi ressemblait la calomnieuse. La vile menteuse. La fumière. La  … Elle se concentra, cette description pourrait avoir de l'importance, seulement, seulement, cela remontait déjà à quelques années et cette journée avait fini en une apothéose pour son cerveau. Elle la reconnaîtrait si elle la voyait, mais la décrire de façon précise. Elle garda son regard sur la pente.

- Grise … plutôt blanche. Pas vraiment grande. Typée … mouarf. Une crinière longue. J'en garde une image un peu disparate.

Confuse ou pas, elle lui ferait la peau. L'île n’étant pas assez grande pour qu'elle ne puisse pas lui mettre un jour la main dessus. Au hasard d'un détour. Elle lui tordrait le cou, lui ferait bouffer ses sabots, la scalperait, la livrerait en pâture aux chacals. Se délecterait de voir le vautour s'en repaître. Bah, c'était un peu violent tout ça. Elle cligna les paupières là-dessus. Étant censé avoir déjà donné toute sa rage à une morte.  

- Comment Hallelujah a décrit ton grand-père ?

Elle avait comme le pressentiment que ça ne lui plairait pas forcement. La liste des culs à botter va telle s’agrandir ? Cela serait dommage tout de même de devoir faire l'éducation d'une gamine qui elle a des parents bien vivants, alors que la noire avait dû s'en remettre à un vieux fou. Ce qui en soit lui convenait tout à fait comme éducation. Au moins, elle n'était pas idiote. Elle avait peut-être un peu manquait de modèle maternel et féminin, mais trouvait s'en sortir plutôt bien.

Elle tourna la tête vers son fils. Sa dernière question étant plus que pertinente. Et il fallait s'avouer qu'elle ne s'en était jamais soucié et que, du coup, elle n'avait juste aucune idée de ce à quoi ressemble la dénommé Fifa, si elle se souvenait bien de son nom. Et pourtant, elle aurait l'occasion de se renseigner plusieurs fois. Et ce n'était pas non plus comme si on ne l'avait jamais mise en garde sur les enfants de la pie. Elle soupira. Embêtée par cette ombre au tableau.

- Fifa. Point. Silence. Je ne sais pas quelle allure elle traîne, mais il semblerait qu'elle s'entende trop bien avec Kuro. C'est sa fille.

Elle l'avait tuée, certes, mais il lui écorcherait tout de même de dire son nom deux fois dans le même mois.  

- Peut-être qu'il y a d'autres personnes, mais j'en doute et je ne m'en suis jamais souciée jusqu'à aujourd'hui. Fais donc bien attention à toi s'il te plaît.

Pour ne pas dire je t'en supplie, elle ferait un carnage si on touchait à sa chaire. Mais en réussissant là où on avait empêché sa mère de réussir.

Elle tourna la tête sur la montagne, ne voyant rien qui pouvait sembler à cette terre mystérieuse. Elle la trouverait. Elle finissait toujours par trouver ce qu'elle cherche. Le rapace entra dans son champ de vision, profitant toujours des courants d'airs montagnards.

- La vue change de ce que tu connais et ça n'a pas fini de t'épater. Par ailleurs, en parlant de vue, lui là-haut fit-elle en désignant le rapace d'un signe de tête. Si tu le croises, c'est que je ne suis pas bien loin.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Dim 7 Oct 2018 - 23:01


Une grise. S'aurait été trop facile d'avoir une sorcière boiteuse avec un cul de jatte et des poils aux naseaux. Blake s'en contenterait et cuisinerait les grises qu'il croisait, tentant de faire ressortir leurs contradictions et évitant de mentionner une quelconque filiation. Si les origines prenaient une place prépondérante sur Horse-Wild, elles n'avaient pas besoin de constamment sortir et d'être exposées au vu et au su de tous. Il n'avait pas envie d'être le petit fils de Sorrow. Il voulait être Blake.

Le pie fit un pas de côté. La montagne chantait à nouveau ; le vent sifflait et brouillait quelques lointains échos. Il aurait presque pu croire qu'ils n'étaient pas seuls, si cette bulle de solitude ne s'était pas refermé autour d'eux pour les envelopper loin du monde, loin des autres. Ils auraient pu être épiés que l'on ne les auraient pas compris. L'amour familial peut être ressenti, mais jamais aussi bien que par ceux qui le vivent.

Le pie passa sa langue sur ses lèvres, tentant d'invoquer les mots d'Hallelujah.

" Elle m'a dit qu'il avait tourné autour de sa mère et l'avait menacée. Ah et 'il est aussi gros, noir, frisé, moche... Et il pue la vieillesse.' "

Sur quoi il ne put retenir un filet de rire incrédule. Ce n'était pas tant que les propos soient incroyables que le souvenir de la façon dont Hallelujah l'avait dit ; il aurait presque aimé voir la scène qui aurait pu être cocasse. Il déchanterait sûrement vite, cependant, si son grand-père lui accordait aussi peu d'égards.

" Il sait que j'existe ? " demanda-t-il, curieux, en faisant rouler un caillou dans le vide. L'adrénaline de l'après-midi commençait à remonter et la joie d'avoir retrouvé sa mère ne faisait qu'alimenter ce regain d'énergie. Il aurait fallu sauter de montagne en montagne pour crier au monde qu'il était heureux et ici.

Le yearling retrouva son sérieux lorsque sa mère lui offrit un nom. Il sourcilla. Il avait bonne mémoire et n'oubliait jamais que sciemment un patronyme.

" La dominante des terres Orphelines ? "

Ainsi donc, son oncle s'était lié avec la fille de celle qui avait tué Hypocamp' ? Il faudrait se méfier d'un être qui allait si facilement à l'encontre de son sang.

Ses oncles et tantes ne faisaient de toute façon pas partie de son cercle proche. Il s'efforcerait de les apprécier et d'avoir de bons rapports avec eux, mais ils ne compteraient pas autant que sa mère et son frère.

Il n'avait pas de père à ajouter au tableau. Mais un grand-père... ?

Peut-être y en avait-il d'autres. Si Fifa était dominante, elle avait un troupeau, des alliés... Personne n'avait donc donné la chasse à sa mère ? Savait-on seulement ce qu'elle avait fait, sur l'île ? Cela il ne l'apprendrait pas d'elle, mais des autres. La prudence était de mise, mais il ne s'inquiétait pas excessivement ; quelle créature immorale s'en serait prise à un poulain qui n'avait rien à faire avec ces vieilles histoires maintenant enterrées ?

" Tout est immense ! " s'enthousiasma-t-il.

Il leva les yeux pour mieux voir le rapace. Ainsi donc, il n'était pas là sans raison...

" D'où sort-il ? " il aurait pu s'étonner mais cela aurait été artificiel ; il ne lui paraissait pas complètement absurde que sa mère, entre toutes les juments, se soit trouvé un vautour de compagnie. Hanna aurait jasé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Lun 8 Oct 2018 - 20:15


  • Hyuna'

La noire commençait à se dire que ce moment était peut-être un de ceux qu'il fallait qu'elle enregistre et emmagasine sur son étagère à souvenir. Entre le rire de son frère et les retrouvailles plus qu’inespéré avec son père. Non loin du tutu de Zeus et de la chasse aux chacals avec le crème. Unn. Quoique cette nuit-là il était plus Hildolfr.      

Son fils rit à la fin de sa citation et un sourire remplaça l'air choqué qui avait prit place sur le visage de la noire à mesure qu'il parlait. Elle seule avait le droit de sortir de tels adjectifs pour décrire son père. Cette petite …  pas le choix, il faudrait lui couper la langue, pour sauver sa tête.

- Il est imposant, surtout pour une pouliche, j'en conviens, pas gros. Indéniablement noir et frisé, quoique, je te mets au défis de compter ses poils vieillissant. Oui, il est vieux, que peut-on demander de plus à un grand-père ? Il n'est pas moche et sent très bon …. et venant d' une enfant dont le père est orange ...

C'est bas, pas vraiment très adulte comme réflexion. Ça ressemble plus à un enfantillage. Mais oui, Hyuna' est raciste, quand on a grandi toujours entouré de noir et de blanc, que la seule couleur rencontrée fut vilaine. On la renie. On la hait.  

- Oui, je lui ai annoncé la nouvelle. Nouvelle sur laquelle il s'était mis de façon inquiétante à faire les cent pas comme un lion en cage. Il l'a prise comme on l'attends d'un père. S'exclamant sur la tombe de sa mère à tout va. Posant trop de questions.

Elle aurait bien voulu lui dire qu'il était ravi de la nouvelle, mais ce n'était pas le cas. Non, il était plutôt, furieux. Bon, maintenant, la pilule avait dû passer. En suppositoire.

- Il m'a demandé vos noms.

Et il y a un nom, qui lui s'associait que trop avec celui de son frère. Car si elle en était la dominante, cela voulait dire qu'elle l'avait séduit. Et que maintenant, sa nièce avait une belle-maman. Car elle ne pouvait, décemment penser que le sang de sa famille avait été souillé avec celui de celle qui avait tué sa mère. Déjà que sa sœur à l'époque avait goût pour son fils. Voilà que maintenant son frère se faisait enchanter par cette sorcière. Sirène. A coup sur elle aurait empoisonné la mère de la pouliche. Hyuna' senti un mal de tête venir, elle aurait dû discuter plus profondément avec son frère du sujet-là. Dominante des terres de son père. Et elle qui n'avait pas réussi à prendre les trompeuses. Cette réussite rendait sa défaite sur ce point un peu plus amer. Heureusement, elle avait tuée sa mère.

- Qu'as tu visité jusqu'à maintenant ? Et as-tu fait d'autres rencontres plus intéressante et moins blasphématoire.

Son cerveau prit un train de retard. L'information lui semblait tellement fausse et impossible. Elle tourna vivement la tête avec un air outragé. Son père devant rester vierge le restant de sa vie.

- QUE QUOI ?!! Hum hum. Qui a tourné autour de qui ?!

Elle était la petite dernière, elle resterait la petite dernière. Et en bon coucou, elle sortirait du nid tout nouveau-né. Et elle épargnerait guère les séductrices qui tournent autour de sa famille. La noire avait prit le pli d'être la seule jument et il faut dire qu'elle ne comptait pas partager son père.

Elle inspira un coup. Si la mère de la princesse comptait tourner autour de son père, elle lui referait le portrait. Quand on ne sait pas élever ses gosses, on tient son cul.

Elle reporta son attention sur le vautour, calmant son cœur sur le rythme lent de son vol.

- De l'archipel, je ne sais pas trop pourquoi. Mais c'est le seul témoin qui soit. Je ne sais pas non plus s'il compte passer sa vie avec moi ou pas. C'est un mystère.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Lun 8 Oct 2018 - 21:28


Sa mère remit quelques coups de pinceau sur le barbouillage d'Hallelujah. Blake lui en sut gré ; voilà qui ressemblait un peu plus à un ancien dominant. La vérité se situait peut-être dans l'entre-deux, ou juste dans la perception. L'isabelle n'avait probablement pas été très encline à voir son grand-père d'un bon oeil, s'il avait tourné autour de sa mère... Et qu'est-ce que c'était que cette histoire de boîte en bois qu'elle avait voulu voir ? Avait-elle encore voulu voler quelque chose ? Il secoua subrepticement sa tête. Elle devait souvent s'attirer des ennuis. Etait-elle seulement appréciée de la plupart des gens... ? Le jeune âge excusait bien des choses, mais n'empêchait pas de se forger une sale réputation...

Sa mère mentionna la couleur orange. Il avait appris depuis bien longtemps qu'elle n'aimait pas les alezans et renonçait depuis tout aussi longtemps à l'idée de lui faire un coming out sur les jolies petites pie alezanes de l'île. Sa mère ne le déshériterait pas pour si peu, et il n'avait de toute façon aucun héritage à briguer. Il ne pouvait qu'espérer l'amour maternel qui lui avait toujours été acquis.

Lui avait grandi entouré d'une multitude de couleurs. Il avait bien vite compris que de l'apparence on tirait tour à tour orgueil et honte, et que pour plaire aux gens on devait souvent être de prime abord agréable à regarder. Jamais on ne lui avait dit qu'il était laid - bien au contraire - mais il craignait que le charme ne s'évapore sur cette île où le bouillon génétique comportait bien plus d'ingrédients. Il en demeurait qu'il savait ce qu'une insulte sur le corps pouvait faire. Cette arme là se maniait avec prudence. Les blessures infligées cicatrisent parfois plus lentement qu'on ne le désire.

Il avait hérité du nez de son père. Et il avait partagé ce dernier avec plusieurs autres poulains. L'engeance de Mordrake... Personne ne connaissait ce nom, ici. D'un certain côté, il était ravi de ne pas avoir un père évocateur. Une mère et un grand père, cela était bien suffisant.

Blake accepta les propos de sa mère d'un signe de tête songeur. Papi n'était donc pas convaincu... Cela n'était pas grave. Il parviendrait bien à le convaincre s'il le croisait. Le cas contraire aurait néanmoins été plutôt catastrophique ; il n'avait absolument pas envie de s'embrouiller avec un étalon que sa mère adorait et dont il voulait apprendre des choses. Si Sorrow n'était pas patient avec les poulains, il lui faudrait être mature. Aucune difficulté particulière...

Le pie fit quelques pas de plus, remontant le sentier. Quelques nuages s’amoncelaient autour d'un pic comme s'ils allaient conspirer ensemble. Le vautour planait toujours, inlassable. Blake se souvenait des nombreux oiseaux de l'île de Sable qui venaient pondre et repartaient la bonne saison venue. Un peu comme les chevaux qu'on avait parqué là...

Les phoques aussi s'étaient amassés sur les plages, mais ils offraient un spectacle moins gracieux. Des masses pataudes s'enjambant presque les unes les autres et offrant des regards humides aux spectateurs incrédules...

" J'ai visité les terres Secrètes, " révéla-t-il, " Tu ne fais pas partie de leur troupeau, si ? Ma grand-mère ne l'avait-elle pas rejoint ? "

Sa grand-mère avait peut-être foulé un jour le même endroit que lui. Il n'avait pas assez songé au fait qu'il était sur les traces de ses ancêtres.

" Hallelujah, Cerceï... Naëlle. C'est une pouliche pie noire. Elle est sympathique, quoique un peu imperméable... " il se tourna vers elle, " Et toi ? "

Il sursauta presque lorsqu'elle hurla mais il s'était depuis le temps habitué aux coups de sang. Ses oreilles pivotèrent et il prit un air penaud. Ce n'était jamais agréable de voir sa mère frustrée.

" Ça, je ne saurais te le dire... Les parents d'Hallelujah ont l'air un peu spéciaux, si elle ne dit que la vérité... "

Un mystère...

" Il a un nom ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mar 9 Oct 2018 - 12:30


  • Hyuna'

La noire suivi le mouvement de son fils sur le sentier. Espérant juste que la montagne n'essaye pas de la tuer aujourd'hui. Ni demain ou même un autre jour à vrai dire. Cet endroit est redoutable et sa brume qui arrive parfois si soudainement ne l'est pas moins. Bien heureusement, ce jour, elle se fait petite. Du moins, les entoure d'un voile protecteur sans tenter de les séparer. Ce qui est fort sympathique. Surtout pour ce territoire qui avait sût se faire très hostile lors de son dernier déplacement sur la plage.

Un écureuil dévala la pente pour passer de façon si rapide qu'elle semait le doute entre mère et fils, elle suivi de l'oeil sa disparition tout en admirant sa souplesse. L'avantage d'être petit dans un tel milieu, disparition immédiate.

Blake avait donc visitée les terres secrètes, bonne nouvelle qu'il ait choisit d'explorer celles-ci, vu qu'elle y passe la plupart de son temps. L'avantage d'un territoire dominé sans les inconvenants de la domination. Même si techniquement, elle n'avait rien contre la vie de groupe. La vie de solitaire lui  va tout aussi bien. Les secrètes semblaient habitées, surveillé d'un seul oeil qui devait souvent être fermé, tout en gardant cette apparence de territoire abandonné.

- Non, je ne fais partie d'aucuns troupeaux. Pour l'instant cela me convient bien
.

Les trompeuses, elle en avait rêvé, mais ne tenait pas à être dirigé par un roux. Et si celui-ci apprenait qu'elle avait tué, ce qu'elle ne cache pas, sa matriarche, il l'aurait peut-être mauvaise. Les orphelines, elle a beau aimer son frère, elle a pas vraiment envie de lui être dans les pattes, encore moins si la sorcière lui tourne autour. Le seul qui lui semblait pouvoir l’accueillir avait un climat politique trop douteux et soumis aux aléas du bon vouloir des dieux.  

- Effectivement, elle en faisait partie.

Elle écouta les noms sortir de sa bouche, lui n'avait rencontré que des pouliches dont elle tenta d’enregistrer le nom du mieux qu'elle put, là où elle n'avait presque vu que des étalons. Amusant. Bon, elle avait aussi croisée sa dose de poulains et pouliches. L'île semblant en pleine effervescence de ce côté-là. La prochaine génération est dans la place. Et les dieux ont dû saupoudrer les terres d'un aphrodisiaque puissant.

Elle prit le temps de réfléchir aux rencontres faites.

- J'ai rencontré assez d'étalons pour faire rougir toutes les juments de l'île, Hanna y comprit. Et beaucoup trop de poulains esseulés. Qui parfois pourtant avait des parents et ça elle ne s'en remettait pas. La fille d'une vieille amie aussi. Je crois qu'elle a à peu près ton âge d'ailleurs. On a été voir sa mère ce qui fut fort réjouissant.

Revoir sa vieille amie avait réellement était un soulagement. Et elle avait ainsi pu s'assurer qu'elle allait bien et était entre de bonne main.

- J'ai revu Kuro. A l’intérieur de cette montagne d'ailleurs. J'ai cru comprendre que tu avais une petite cousine. Je ne sais pas qui est sa mère Elle laissa un blanc, pensant à sa généalogie obscure. Et un sublime étalon crémeux.

L'adjectif était sorti malgré-lui et après tout elle l'assumait parfaitement. Il était effectivement sublime, tant par le caractère, un point des plus important, que par la stature. Il y avait quelque chose dans sa présence qu'elle ne pouvait nommer, chose qu'elle ne savait vraiment si elle n'atteignait qu'elle ou les autres aussi. De toute façon, s'il fallait en croire le nombre de fois où ils se rencontraient, leurs pas s’aimantaient. Et il n'y avait peut-être pas que leurs pas.

- Son nom est parti dans je ne sais quelles limbes, et cela même après plusieurs rencontres. Mais si tu le croises, tu n'auras aucun doute.

Non, il ne laissait de toute façon pas de place pour le doute. Pour les tourmentes sentimentales inopinés, un peu plus.      

- Spéciaux … souffla t'elle dans un acquiescement.

Elle lança un regard au poulet, s'il avait entendu la dernière question de son fils, pour sur, il devait rire. Elle parvenait doucement à l'accepter, à le chercher lorsqu'il pleut, moment où en général, il disparaissait. Elle le retrouvait bien souvent à l'abri, bien au sec, attendant une accalmie. Tout le contrait de quand elle venait ici, endroit où il se plaisait à planer inépuisablement. Son envergure le rendait voyant même lorsqu'il montait très haut au-dessus de la montagne.

- Non, il n'en a pas. Du moins, pas que je sache.

Il faut dire qu'en réalité, elle commençait même à s'y attacher. Et elle prenait peur qu'il s'en aille si elle tentait de l'attacher à elle de la sorte. Choisissant donc de garder ce lien invisible et silencieux. Un jour peut-être. Quand elle en aurait marre qu'on lui pose la question.  

- Il paraît qu'il y a une plaine magnifique sur cette montagne. Mais la trouver est une mission de longue haleine.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mar 9 Oct 2018 - 13:24


Un écureuil fila entre leurs jambes. Que pouvait-il donc bien trouver à manger ici ? Son corps fut bien vite dissimulé par la brume basse et seul le faible écho de ses griffes sur la roche vint prouver qu'il avait existé. Blake tourna la tête en arrière. La brume pouvait avoir un côté rassurant, mais il n'aurait certainement pas choisi cet endroit pour divulguer un secret. N'importe qui pouvait se cacher, l'oreille tendue, dans le brouillard... Dieu ou cheval.

" J'ai vu Poséidon, " dit-il, songeur, " Il n'avait pas la même tenue que Zeus... "

Un sourire étira ses lèvres, un brin taquin. Il savait bien que les descriptions de sa mère étaient fantaisistes. Peut-être aurait-il aussi le plaisir d'observer le roi des dieux. Mais jamais il ne pourrait le toucher... Il ne faisait pas partie des incrédules, bien qu'un certain aspect de son esprit eut aimé avoir la certitude là où les autres vivaient dans la foi. Le plaisir d'être un prophète. Mais savait-il seulement porter la parole d'un autre...

Des étalons et des poulains esseulés. Voilà qui renversait la situation de l'île de Sable ; il n'y avait eu que trois lignées introduites sur l'île et une multitude de juments pour réduire les risques de consanguinité. Les humains avaient d'ailleurs prévu de vendre aux enchères certains des poulains mâle si la quantité devenait trop importante à la fin de l'expérience. Cela il le savait parce qu'il avait toujours fait traîner ses oreilles...

Les pères d'Horse-Wild ne semblaient pas plus attentifs que les reproducteurs de son île natale si on prenait en compte le fait que les poulains étaient seuls. Mais les mères... ? Pourquoi abandonner leurs rejetons ? Il n'était jamais parti du principe que seule la mère doit éduquer l'enfant et ne comptait certainement pas délaisser cette activité s'il avait un jour le bonheur d'avoir ses propres poulains, mais il fallait reconnaître que le monde sauvage taillait plus souvent les mères pour l'éducation et les pères pour la bagarre. Il fallait s'élever au-dessus de tout cela...

" Une vieille amie ? " il aurait été ravi de voir qui avait gagné l'amitié de sa mère. Il savait qu'elle avait eu des compagnes sur l'île de Sable, mais elles ne les avaient jamais véritablement eu en amitié.

Une petite cousine. Etait-elle l'héritière désignée des terres Orphelines ? La situation de cet endroit lui paraissait plus complexe à chaque nouvelle esquisse qu'on lui en faisait. Il espérait que le territoire n'était pas éblouissant au point de lui donner l'envie de le rejoindre ou de le conquérir ; il faudrait dès lors écouter son pragmatisme et se rabattre sur des projets moins ardus.

Mais il voulait d'abord connaître et apprendre des autres. Présumer, cela passait le temps ; comprendre, cela emplissait ce dernier.

" Il en veut toujours à mon grand-père ? "

Un sublime étalon crémeux... Blake regarda sa mère. Comme c'était étrange, d'entendre ce genre de mots. Elle avait toujours eu un impressionnant appétit pour toutes les choses de la vie, mais il est rare que l'on considère ses parents dans un cadre romantique. Hyuna' n'avait après tout, selon ses maigres connaissances sur la question, jamais connu de véritable idylle... Peut-être méritait-elle d'aimer quelqu'un maintenant que sa soif de vengeance était assouvie. Lui-même ne lui en tiendrait rigueur que si son choix était malvenu. Pour cela, il lui faudrait rencontrer le candidat ; en prenant en compte que bien souvent les amourettes ne sont que des passades. Du moins c'était ainsi qu'il voyait les choses, lui qui n'avait observé que les batifolages des poulains et n'avait jamais vu d'autre couple adulte que celui formé par deux juments sur l'île.

Elle n'avait pas son nom, mais il ne devait apparemment pas douter. Soit. Blake sauta au-dessus d'un rocher qui se dressait sur son chemin.

Le vautour n'avait pas de nom. Il en aurait bien un un jour, s'il restait là longtemps. C'était irrésistible, le baptême, lorsque l'on fréquentait le même être chaque seconde...

" Tu pourrais lui apprendre à communiquer des messages, " plaisanta-t-il.

L'évocation d'une plaine le rendit curieux. Un territoire caché ? Cela aurait expliqué l'écureuil...

" On a intérêt à la trouver, alors ! "

Rendu hardi par cette décision, il allongea le pas avant de sauter et de se jucher sur un large promontoire qui lui permettait de surveiller les environs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mar 9 Oct 2018 - 17:49


  • Hyuna'

Son fils l'impressionna en lui parlant de Poséidon. Le voilà bien chanceux. Quoique si c'était pour se prendre des planches en pleine poire, elle ne tenait pas particulièrement à le rencontrer. Mais elle le collerait bien sûr l'étagère à côté de Zeus, après quoi il lui faudrait trouver Hadès. Et la femme de ménage. Elle aurait ainsi toute la collection. Poséidon ne portait donc pas le tutu. Hum. Peut-être jouait-il au tennis. Avec une petite jupette aguichante qui se soulève au rythme du vent et des balles qui rebondissent. Zeus, trop occupé à son cour de danse ne pouvant être son partenaire, la noire s'interrogea sur l'identité de celui-ci, un sourire rayonnant sur la face. Les dieux, cette éternelle source d'inspiration.

- Et quel genre de tenue avait-il ?

Fais preuve d’imagination fils, sinon, tu seras déshérité. Déshérité du néant qu'est ton héritage. Pardon.

Hadès, quel genre de passion pouvait avoir celui-ci ? Elle y réfléchirait un jour où elle foulerait son territoire. Les projecteurs sont pour l'instant tournés sur le dieu poisson. Espérons que la lumière ne chauffe pas trop, sinon cela finira en grillade.

Lui avait-elle déjà parlé de Pearlesence, elle ne savait plus. Et dans le doute, il valait mieux radoter que le laisser dans l'ignorance. Et la fille de Lili ferait une très bonne belle-fille, si elle venait à bout de ses petits reflets roux. Elle leva les yeux au ciel, sérieusement, elle se fichait bien de savoir pour qui son cœur battrait, du moment qu'elle passait l'inspection. Et il avait encore beaucoup de temps pour ça.

- Pearlescence, dit Lili, une jument rencontrée il à bien longtemps. Sa fille se nomme Rose Madder.

Elle menait une vie bien rangée maintenant, bien loin de la sienne. Le genre de vie qu'elle ne mènerait jamais. Et qui, même si parfois, elle aurait voulu vivre bien tranquillement une vie de famille normale, la noire revenait vite à la réalité, elle s’ennuierait bien trop.  

- Il a gentiment associé le nom paternel au mot éradiquer.

Le repas de noël risquait d'être magnifique, elle se positionnerait stratégiquement, entre son frère et son père. Ce qui éviterait un parricide en plein milieu du repas. Elle placerait Shiro de l'autre côté de Kuro. Et à côté de lui, s'il faut la placer à table et non pas en cuisine, voir encore plus loin, pour faire plaisir à son aîné, elle y mettrait sa sirène. Elle placerait sa nièce à côté de son grand-père. Blake entre Fifa et cette dernière. Peut-être qu'elle inviterait le crème. Hum. Et la copine à Shiro. Mince. Récapitulons.

La pouliche. Amoureuse Shiro. Fifa. Shiro. Kuro. Hyuna'. Sorrow. Blake. Le crème.

Il faudrait sûrement encore y réfléchir. Et commander une grande table ronde bien solide. Un bon tonneau de Rhum et tout irait bien. Il faudrait qu'elle pense à envoyer les invitations. Ce sera un Noël loin de Knight, mais elle poserait une photo de lui près de la cheminée. Mince, elle n'avait pas pensé à une place pour le vautour. Peut-être serait-il mal venu de le mettre à table ? Ou alors entre L'amoureuse et Fifa. Il lui faudra trouver du papier et de quoi écrire. Elle stipulerait à Kuro qu'il peut inviter Fifa, mais qu'il n'est franchement pas obligé. Il y avait toujours une femme enceinte lors des rassemblements familiaux. Hum. Et comme ça ne serait pas elle, qu'il était hors de question que ce soit l'autre. Et bien, la femme à Shiro aurait un poulain au printemps. Félicitations frangin.

Hyuna', prépare vos soirées.

- C'est pas bête ! Il pourrait porter les invitations pour Noël. répondit-elle encore perdue dans ses pensées.

Elle suivi du regard son grand essuyant la brume faite par son esprit. Il semblait apte et tout à fait prêt à retourner la montagne pour trouver cette plaine.

- Qu'est-ce que tu vois ?

Un endroit neutre pour organiser un dîner ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Jeu 11 Oct 2018 - 19:06



" Il portait une marinière, un béret, et tenait une baguette de pain au lieu du trident. Ah, et il fumait la pipe. "

Blake retint un aboiement de rire et leva les yeux au ciel, comme pour vérifier que Poséidon n'était pas là pour l'entendre dire cela. Il n'aurait pas fallu offenser un dieu dont il aurait pu dépendre...

Le yearling empocha les noms que lui donnait sa mère. Pearlescence, Rose Madder. Rien ne disait que les amies de sa mère seraient ses amies à lui, mais il aurait peut-être au moins droit à la bienveillance que l'on gagne de ceux avec lesquels l'on entretient ce genre de lien assez ténu. Le nom de Pearlescence lui disait par ailleurs quelque chose. N'était-elle pas une petite jument... ?

Il y réfléchirait plus tard.

Kuro occupa une fois de plus ses pensées. Éradiquer. Voilà qui ne manquait pas de gravité. Qu'avait donc bien pu faire Sorrow pour mériter tant d'animosité ? Aurait-il valu le coup de tenter de rabibocher les deux pendants de la famille ? Si Kuro s'était lié à Fifa, qui était elle-même un risque qu'il ne qualifierait pas de danger pour le moment, l'affaire devenait plus complexe encore. Lui-même n'avait jamais arboré le désir de détourner sa mère de sa vengeance, et il n'avait pas plus envie de mettre du temps dans le rétablissement d'un lien entre une meurtrière et la fille de sa victime. Il fallait espérer que la dominante des terres Orphelines ne soit pas rancunière, et capable d'être indifférente à son existence. Bien qu'il ne soit pas particulièrement agréable d'indifférer aux autres...

Sa mère se perdit dans des considérations sur Noël. Blake observa le vautour sans nom, en imaginant ce gros poulet descendant dans les cheminées une missive au bec. Il aurait tout aussi bien pu crever les yeux des destinataires...

" Je veux visiter toutes les terres dominées d'Horse-Wild, " révéla-t-il alors qu'il adressait un coup d'oeil dans le vide. Ce n'était pas une demande ni une constatation, mais plutôt une annonce : maintenant qu'il connaissait à peu près les gens dont il devait se méfier, il n'y avait pas de raison de ne pas explorer les lieux. " Je pense rejoindre un troupeau lorsque j'aurai fini. "

Cela il l'avait mûrement réfléchi bien longtemps. Il n'avait pas envie de vivre seul ; pour se faire connaître, faire partie d'un groupe était des plus importants. Il lui fallait un cercle de connaissances...

Ses yeux se plissaient alors qu'il tentait de répondre à la question de Hyuna'.

" Une sorte de trou béant... Avec... Des ruines ? "

Qu'est-ce que c'était que ça ? Sa curiosité fut immédiatement piquée. Il avait beau fouiller la roche, il ne décelait aucune trace de végétation qui ait indiqué la présence de la prairie dont sa mère avait parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Sam 13 Oct 2018 - 15:02


  • Hyuna'

Une marinière, un béret, une baguette de pain et il fume la pipe. Hum. Bien fils, c'est pas mal. Elle pouvait l’imaginer fumer la pipe entre deux sets. Elle ne savait toujours pas qui était son opposant. Il pourrait porter une marinière par temps froid. Il faudrait revoir le règlement, mais ça devrait pouvoir se faire. Tant qu'il reste en jupe. Et que cette dernière n'oublies pas de se soulever au  gré de la bise. Blake avait ce qu'il fallait d’imagination et pouvait dignement être le fils de sa mère. La noire sourit. Elle aurait aimé un pinceau et une toile pour pouvoir parfois avoir une image de ce qu'elle visualisait à vendre aux autres. Il faudrait qu'elle s'y essaye un jour. Peut-être qu'elle pourrait trouver en y réfléchissant bien un moyen pour y arriver.

Elle se concentra un peu plus sur Blake, l’observant une fois encore. La puberté, il avait grandi trop vite. Hier encore … hier encore elle était vierge et c'est ce matin à peine qu'il a vu le jour et déjà il a traversé la mer, affronté les éléments pour rejoindre cette terre. Et la mère qu'elle est devenue à l'aube. Et ce soir il voudrait parcourir le monde et rejoindre une troupe. Demain matin son frère serait là. Demain midi elle aurait une belle-fille et demain soir elle serait grand-mère. Après demain ? Un pied dans la tombe.

Elle opina d'un mouvement d'encolure, qu'il ne pouvait voir ainsi occuper à regarder le vide. Elle mit donc voix sur son mouvement. Il ne lui demandait, de toute façon, pas son avis. Avis qu'elle n'avait pas. Elle était par contre curieuse de savoir pour lequel il pencherait le moment venu.

- Tu viendras m'annoncer lequel tu as rejoint lorsque ça sera fait.

Il serait plutôt agréable de savoir à peu près où elle pourrait trouver son fils et ainsi pouvoir remplir un sac de son odeur et un cahier de discussion avant de repartir vadrouiller. Il lui faudrait vraiment trouver de quoi écrire. Peut-être aussi qu'elle apprenne à le faire.

Elle s'approcha du bord du chemin pour tenter de voir comme lui, tendant l'encolure sur le souffle frais de la montagne. Un trou et une ruine. Sapristi. Elle plaide non coupable ! Non, elle n'a pas déformé la montagne. C'est pas elle, c'est son frère d’abord avec ses grosses … Ha nan !

- Un espèce de vieux temple … C'est une planque magnifique, tant qu'elle ne se transforme pas en tombeau. Tu veux qu'on tente de le rejoindre ?

Elle devrait bien être capable de trouver l'endroit par lequel ils étaient sortis de là, en fouillant un peu. Et puis, après tout, c'était même plutôt pas bête. Elle pourrait, elle devrait même, venir se terrer là quand ses incommodités lui parviennent. Bien que, du même terme qu'utiliserait un certain étalon qui lui est inconnu, ce serait contre-productif vu qu'elle cherchait initialement la plaine. Tant pis, elle se ferait une joie de rejoindre l'endroit avec son fils.

Elle tenta d’apercevoir un chemin qui percerait jusqu'à là-bas, mais il faudrait sûrement faire un bon détour.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Dim 14 Oct 2018 - 2:40


Blake se tourna vers sa mère et, dans un accès de joie puéril dont elle serait bien la seule à avoir le témoignage, lui tira la langue, avant de répondre comme s'il faisait un caprice :

" Non, je ne dirais rien maman. "

Il parvint à garder cette mine de cancre quelques instants de plus avant qu'un large sourire ne fende sa figure et qu'il ne laisse s'échapper les quelques ricanements qui raclaient sa gorge. Il aimait parfois taquiner les autres, lorsqu'il savait que cela serait bien reçu. Et quand bien même sa mère lui aurait reproché cela, il aurait été trop heureux d'être en sa présence pour vraiment sentir la piqûre des remontrances.

Sa présence.

Il était autonome, maintenant. Elle ne resterait pas avec lui maintenant qu'il l'avait retrouvée.

Le yearling sentit sa gorge se nouer et laissa la vague d'émotion le noyer sous un océan de sel. Ses yeux se perdirent dans le ciel clair. Il lui semblait que l'infini devenait flou.

Les choses redevinrent ordinaires au bout d'un instant d'émotion. Il avait toujours su se ressaisir. Oui, il était grand. Il n'avait plus besoin de sa maman tous les matins et tous les soirs. Plus besoin de ses leçons, de ses histoires, de ses conseils... Ce monde nouveau était pourtant grand et il se demanda comment cela aurait été, s'il l'avait foulé dès sa naissance, avait grandi à ses côtés ici.

Quelle importance, au juste ? C'était là une idée fantaisiste qu'il écarta avec un pragmatisme impitoyable. Les choses étaient comme elles étaient, et elles étaient bien comme cela. S'il se serait bien passé de la traversée dangereuse de la mer pour rejoindre sa nouvelle patrie, il ne pouvait que se féliciter des derniers développements. Il était sain et sauf. Informé. Avec sa mère. Seul son petit frère ainsi qu'un cercle de connaissances qu'il devrait se faire ici manquaient au tableau.

Un vieux temple ? Ses yeux se plissèrent. Encore une construction humaine ?

" Tu ne m'avais jamais parlé de ça ! " s'exclama-t-il, trépignant presque alors qu'il tentait de mieux voir.

Une planque. Voilà qui était intéressant. Combien de personnes en avaient connaissance ? Etait-elle facile à trouver ? Aurait-elle pu mener à cette fameuse plaine ? Blake n'avait pas oublié cette dernière, mais il avait à présent déniché quelque chose d'accessible, et donc de plus pressant.

" Bien sûr ! "

Ses yeux fouillèrent le vide. C'était un peu loin, il s'était entraîné toute l'après-midi, et il aimait bien se montrer sous son plus beau jour... Mais le risque...

Blake y réfléchit un peu plus, pesant le pour et le contre. Il finit cependant par jeter un " Ne t'inquiète pas, on se retrouve en bas ! " à sa mère, prenant de l'élan...

... Et se jetant dans le vide.

La descente était fort heureusement presque entièrement plane - cela, il l'avait constaté - et menait, si l'on manoeuvrait avec assez d'adresse, jusqu'à une sorte de sentier dont il devinait le serpentement jusqu'au temple encore si lointain.

Le yearling bandit ses muscles, luttant contre l'envie qu'avait ses jambes de s'emberlificoter. Il emportait dans sa descente de ski - sans les skis - une quantité non négligeable de graviers et de poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléas
alea jacta est

avatar

ÂGE : 13
PUF : /
MESSAGES : 255

SEXE DU CHEVAL : Dieu.
TERRITOIRE : Une partie des enfers.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Lun 15 Oct 2018 - 21:16

Dans la brume se dessina un arc-en-ciel,
Sur les terres de son père Aléas s'arrêta.
De rejoindre son fils aîné il l'empêcha,
Regard et question il posa sur elle.

« Hyuna',
Je suis Aléas, Dieu de la Chance et du Hasard.
Si tu réponds correctement à mon énigme, je repartirai comme je suis venu,
Dans le cas contraire, les dés décideront de ton sort.
»

Il ne perd pas un instant.

« Mieux que dieu
Pire que le diable
Les pauvres en ont
Les riches en ont besoin
Si on en mange, on meurt
Qui suis-je ?
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1192

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mar 16 Oct 2018 - 12:47


Hyuna' toujours dans ses pensées sur le chemin à suivre eut le droit à une grimace. Elle tira la langue en retour à son fils. Qu'il lui disse ou pas, elle saurait le trouvé. Et puis maintenant, elle pourrait même levé une armée pour faire des recherches au besoin. Enfin une armée, elle pourrait tenter de se faire aider du poulet. En lui promettant un os, assurément, ça pourrait se faire. Et, après tout, il lui suffirait de demander aux dominants, tout simplement. Et de toute façon, elle ne doutait pas un instant qu'il viendrait lui dire.

- Je suis un fin ligné mon fils.

Et toujours, elle trouve ce qu'elle cherche.

Et lui semblait des plus aventurier à l'idée de ce temple. Non, elle ne lui en avait pas parlé, mais on ne lui en avait pas parlé à elle. Et il faut croire qu'elle était destiné à le visiter en famille. Le lieu pour le repas de Noël peut-être ? Ça devrait pouvoir se faire, dans la grande salle, il faudrait juste trouver une table. Il lui sembla bien intrépide, mais la noire se réjouit de son enthousiasme contagieux. Elle venait de faire un pas sur le chemin, commençant ce qui serait une bonne marche pour rejoindre les ruines, quand Blake parla. Et, à entendre sa voix elle eut un mauvais pressentiment. Elle eut à peine le temps de le voir se jeter dans le vide pour dévaler la pente. Il avait sûrement attaché un hameçon au cœur de la noire avant de faire cela car il lui semblait que ce dernier descendait l'escarpement à toute vitesse derrière son fils.

Elle se précipita sur le bord pour suivre sa descente, s'il tombe, elle saute. Il faut avouer qu'il semble gérer. Mais, ceci est ;

F O L I E

Elle n'hurla pas après lui, mais seulement pour ne pas le déconcentrer. Un peu piqué par la fierté aussi, voilà un garçon bien courageux. Et c'est le sien.

Elle allait tenter de le rejoindre au plus vite avec toute la détermination d'une mère, le genre dont on ne se met pas en travers du chemin, lorsqu'un arc-en-ciel sur patte eu la bonne idée de bloquer le passage. Elle le foudroya du regard avant de jeter un œil à son fils. Elle allait le pousser lorsqu'elle tilta. La soubrette. Coloré. Elle n'écouta qu'un mot sur deux. Hésitant entre lui mettre son sabot entre les deux yeux pour qu'elle dégage le passage et exploser de rire devant la tenue. Son fils semblait ne pas avoir provoqué d'avalanche, elle se détendit donc pour offrit un sourire plus que moqueur.

- Voilà que la bonne joue déclare une addiction aux jeux. Elle lança un regard au ciel. On est mal barré.

Elle laissa traîner une oreille sur sa devinette. Qu'est-ce qu'on lui avait raconté sur Aléas déjà ? Elle s'en souvenait pas vraiment. Si ce n'est qu'il est coloré et qu'elle avait déduis qu'il traité la base besogne des dieux, ramassant les balles de tennis de Poséidon. Nettoyant les tutus de Zeus. Et elle venait de constater, qu'il occupait ses pauses à traîner dans les bars pour jouer au 421. Se soûlant à tout va. Et une fois ivre il venait lancer des énigmes pour passer le temps. Qui suis-je ?

- Un empêcheur de tourner en rond, peut-être un peu ivre. Elle cria un coup pour avertir son fils ; Blake ! Je joue au Poker avec Aléas et j'arrive !

Bon, plus sérieusement. Elle tenta de se concentrer un peu, si elle voulait rejoindre son fils au plus, non pas qu'un autre jour elle l'aurait bien suivi pour aller poser deux trois questions à un vieux chnoque, mais là, il tombait en plein tête-à-tête avec son fils. Donc mal.

- L'âme.
Fit elle finalement.

Elle ne voyant rien d'autre. Les pauvres ont une âme. Les riches en auraient bien besoin. Si on en mange, on meurt.  La noire doute que cela soit comestible. Qui suis-je ? Elle avait déjà répondu à cette question là.

Maintenant, on se pousse de là et on retourne faire les poussières. Du balai !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa
MESSAGES : 301

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mar 16 Oct 2018 - 17:34


La poussière qu'il soulevait devint bientôt un nuage presque opaque qui lui monta aux yeux. Ils étaient malheureusement nécessaires pour éviter de finir empalé sur un quelconque rocher, aussi les garda-t-il bien écarquillés. Il avait manifestement besoin de prendre en considération quelques éléments de plus avant de se reconvertir dans les sports d'hiver.

L'adrénaline faisait pourtant battre son sang et il hésitait presque à pousser le rire féroce caractéristique de la créature qui s'est éprise du risque. Ses lèvres restèrent mollement courbées par la concentration alors qu'il freinait en plantant profondément ses sabots dans la terre rocheuse. Un caillou plus pointu que les autres érafla l'un de ses boulets. Il sourcilla hypothétiquement ; cela retirait un peu de la maestria de son exploit. Il ne s'y arrêta pas trop longtemps et se contenta de rejoindre, de profil, un groupe de rochers plats sur lesquels il se jucha. Ils étaient bas et situés juste à côté du sentier qu'il aurait pu emprunter quelques mètres plus haut.

Préoccupé par sa mère qu'il avait quitté un peu précipitamment, il poussa un hennissement puissant et rassurant pour lui confirmer qu'il était à bon port. Il la chercha des yeux et devina sa silhouette noire - mais elle n'était plus seule. Une créature bigarrée se tenait non loin de là et prouvait qu'il fallait toujours faire attention aux oreilles indiscrètes dans cette montagne...

Il eut un déclic. Aléas. Encore une fois, il pouvait voir un dieu qui ne s'adressait pas à lui. Répit dû à l'âge ? Il y avait une certaine cruauté dans le choix de s'adresser à sa mère alors qu'elle venait de le retrouver lui.

Le pie ne doutait pas que sa mère serait capable de résoudre à l'énigme. Il regretta de n'avoir pu l'entendre.

Le yearling avisa une petite fleur blanche qui avait poussé entre deux roches comme si elle eut été coincée entre Charybde et Scylla et se promit de demander à Hyuna' de quoi il retournait. Elle avait une connaissance encyclopédique des plantes et il aimait écouter ses explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléas
alea jacta est

avatar

ÂGE : 13
PUF : /
MESSAGES : 255

SEXE DU CHEVAL : Dieu.
TERRITOIRE : Une partie des enfers.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mar 16 Oct 2018 - 20:40

Ses affronts il ignora,
Et à lancer les dés il se prépara.

« Faux. Rien n'est mieux que moi.
Les dés vont maintenant décider de ton sort.
»


Dernière édition par Aléas le Mar 16 Oct 2018 - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléas
alea jacta est

avatar

ÂGE : 13
PUF : /
MESSAGES : 255

SEXE DU CHEVAL : Dieu.
TERRITOIRE : Une partie des enfers.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mar 16 Oct 2018 - 20:40

Le membre 'Aléas' a effectué l'action suivante : Les dés sont jetés.


'Dès d'Aléas' :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléas
alea jacta est

avatar

ÂGE : 13
PUF : /
MESSAGES : 255

SEXE DU CHEVAL : Dieu.
TERRITOIRE : Une partie des enfers.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: It pleases me [L]   Mar 16 Oct 2018 - 20:40

Et il l'emporta avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It pleases me [L]   

Revenir en haut Aller en bas
 
It pleases me [L]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i'm back. that pleases you, hem? (edelweiss)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES SECRÈTES :: LA MONTAGNE SACRÉE-
Sauter vers: