Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un rêve en couleur

Aller en bas 
AuteurMessage
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Un rêve en couleur   Lun 3 Sep 2018 - 11:51

Un rêve en couleur
personne ne me dit c'est interdit

Le Choeur : Elle prend une grande inspiration lorsqu'elle surgit, s'arrache à la pénombre des galeries et surprend dans l'arc-en-ciel hésitant son propre reflet. Un coeur trône sur sa cuisse droite, tatouage éphémère de Baba Yaga en guise de bon voyage. Dans son poitrail l'organe palpite et elle ne trouve pas en elle la force d'aimer son fils qui n'a pas besoin d'elle.

Commedia : Porte ton coeur sur ta croupe ma jolie, il risquera moins d'être brisé.

Le Choeur : Le conseil lui vient d'une jument qui avait bien des choses à dire et elle l'a retenu dans un rire. Il lui revient à présent et elle se demande si son coeur est entier pour commencer. La jument ambrée bat des cils et oublie la déception qu'elle refuse de lire dans les yeux de Cyrius. Commedia détourne les yeux de son reflet et regarde autour d'elle, distraite .

Réservé:
 

Event:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 151

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Lun 3 Sep 2018 - 18:39


Brod soupira. Une bien belle manière de commencer sa journée. Les insultes de Maha l’avaient blessé. Il n’était plus sûr de lui. Si ce qu’il avait cru être un don du ciel n’était qu’un fardeau, que deviendrait-il ? Il ne voulait pas y croire. Il valait mieux pour lui que ce soit faux. Sa vie serait plus simple s’il était fier de lui. Toujours se remettre en question était une tâche ardue. Il ne pourrait jamais la supporter.

La surface lui renvoya son image, comme un miroir. Sa moustache se bombait sur sa lèvre, retombait lourdement vers son menton et grimpait à nouveau vers le ciel. Une bien belle moustache en guidon. Comment avait-il pu douter ? Non, c’était lui qui avait raison. Maha s’était emportée, mais elle avait tort. Il pouvait être fier de sa moustache.

Rasséréné, le gros noir s’engagea dans une galerie sombre.

L’obscurité lui rappela une terre éloignée de cette île. Un temps révolu où il avait couru dans les grottes fraîches d’une immense montagne. Il n’avait pas été seul, là-bas. Une belle jument le suivait, le précédait parfois. Elle le harcelait de regards aguicheurs et riait d’une voix ensorceleuse. Une grande dame qu’il avait aimée de tout son gros cœur. Elle avait eu de beaux crins blancs, il s’en souvenait, maintenant.

Eugénie, ma douce Eugénie, murmura-t-il en débarquant au Glas des Larmes.

Le lac reflétait la roche multicolore. Une jument palomino se tenait là, le regard baissé sur son reflet. Elle releva les yeux et Brod eut un pincement au cœur. Celui de l’étrangère reposait sur sa cuisse, à ciel ouvert, offert aux inconnus. Tatouage incongru.

Sa douce Eugénie n’était-elle pas palomino ? Il n’en était pas certain, mais aimait le croire pour le moment. Il carra les épaules, gonfla le torse et sortit la moustache. Sa belle Eugénie aimait ses vibrisses. Elle riait doucement quand il lui chatouillait les flancs…

Cachez votre cœur, ma Dame, et le monde ne pourra le toucher. (Il avança d'un gros pas lourd qui envoya valdinguer un caillou.) Mais ce serait bien dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Lun 3 Sep 2018 - 21:48


Le Choeur : Commedia ne craint pas qu'une flèche transperce sa fesse droite. Ses rôles, elle les joue à volonté et aucun Cupidon ne viendra tourner une comédie en tragédie. Un caillou ricoche contre ses sabots et des pas lourds attirent son attention. Elle se détourne de son reflet et admire la carrure noire qui se dirige vers elle sans laisser apercevoir le visage de l'étalon, si ce n'est une élégante moustache qu'elle aimerait prêter à Dell'Arte. Mais elle ne peut jouer ce rôle en cette période de chaleurs et contemple l'attribut de l'inconnu en silence. Ses paroles la font sourire, elle recule d'un pas faussement prude sans cacher son coeur.

Commedia : Pourquoi cacher ce dont je suis fière ?

Le Choeur : Et elle l'est. La comédienne n'aime que son art, reste insensible aux passions qui sévissent parmi les autres équidés. Même son fils n'a pas su la détourner de ses personnages. Une telle dévotion mérite d'être portée fièrement, criée haut et fort. Elle se contente de complimenter l'inconnu.

Commedia : Ce serait comme vous demander de cacher cette belle et fière moustache. Personne n'oserait, assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 151

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Mar 4 Sep 2018 - 10:27


Eugénie avait été pudique, innocente et naïve. C’est ce qu’elle lui avait laissé croire en tout cas, au début. Il l’avait approchée avec sa maladresse maladive et bousculée un peu fort. Elle ne lui en avait pas tenu rigueur, avait ri de sa belle voix et battu de ses grands cils blonds. Elle le trouvait mignon dans ses excuses, adorables dans ses déséquilibres. Il aimait ça, lui, qu’elle l’aimait lui. Lui comme il était et non comme elle aurait voulu qu’il soit.

Vous avez de quoi être fière, approuva-t-il en inclinant sa grosse tête. C’est un bien beau cœur que vous avez là.

Et une bien belle cuisse, mais il se retint de le dire. Il serait prêt à démentir tout sous-entendu. Lui aussi savait joué l’innocent. Eugénie lui avait appris ce drôle d’art qu’il pratiquait en souriant. D’ailleurs, Eugénie aussi avait eu une belle croupe dorée. Bien courbe, bien ronde et si douce… Pourquoi n’était-elle pas là quand il regardait derrière lui ? Il ne savait déjà plus.

Mais on l’a osé ! s’offusqua-t-il d’un souffle qui fit frémir ses vibrisses. Croyez bien que j’ai dit non. Quelle drôle d’idée !

Brod s’avança de quelques pas plus prudents – toujours un peu balourds, on ne le changerait pas. Eugénie aussi aimait sa belle moustache. Elle louchait dessus à tout instant, une lueur étrange aux fonds des yeux. Elle n’avait jamais osé la mordre, heureusement. Cette belle dame devant lui dégageait un parfum exaltant dont il s’imprégna d’une grande inspiration, loin de se douter que c’était peut-être malpoli ou gênant. Elle ressemblait tant à sa douce Eugénie qu’il se perdit un instant dans ses beaux yeux. Son cœur à lui souffrait encore du souvenir de sa rupture.

Brod, pour vous servir, ma Dame, se présenta-t-il avec un nouveau mouvement de tête qui fit glisser son toupet sur le côté de son visage. Je jure de ne pas permettre qu’un si joli cœur soit brisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Mar 4 Sep 2018 - 23:21


Le Choeur : Son regard revient à son reflet et elle le caresse de ses yeux bruns, en approche ses lèvres pour y déposer un baiser dont elle retire une gorgée d'eau fraîche. Son coeur ne craint rien, quand le moindre effleurement non désiré sera châtié d'un coup de pied. Commedia est la seule à décider qui peut l'approcher.

Commedia : Je vous demande pardon ?! Qui a osé ?

Le Choeur : Elle s'offusque avec lui et le laisse inspirer la fragrance qui embaume la grotte. Elle abrite un lac et le doux parfum de Commedia, qui croise le regard de l'inconnu et lit dans ses yeux le respect qui lui est dû. Il se présente et découvre une partie de son visage blafard qu'elle contemple silencieusement.

Commedia : Vous faîtes bien, Brod, car je me nomme Commedia Dell'Arte et je ne tolérerais pas qu'il soit brisé. Voyez vous, si je le porte bien en évidence c'est parce que j'en garde précieusement la partie la plus importante. Rien ni personne ne viendra me l'enlever.

Le Choeur : Son coeur lui est réservé, à elle et à elle seule. Qui pourrait le partager ? Il faudrait pour ça prendre part à son art aussi, le comprendre et l'exercer mais la rivalité ne laisserait pas place à de si nobles sentiments. Commedia ne peut s'abaisser à ça, si elle veut purger les équidés de leurs vaines et vilaines pulsions.

Commedia : Que me vaut le plaisir de vous rencontrer ? Êtes vous un gentleman en quête de bonne compagnie, ou un nouveau venu malheureusement perdu ? Si vous êtes égaré, je peux vous mener jusqu'à l'Archipel des Boucaniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 151

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Mer 5 Sep 2018 - 10:16


Il promettait sans imaginer qu’il était le premier à briser des cœurs. Ou peut-être ne les avait-il pas brisés. Ces quelques dames qu’il avait connues et quittées, ne s’y étaient-elles pas attendu ? Peut-être pas, il ne savait pas. Il ne leur avait pas demandé ce qu’elles en pensaient. Il avait juste filé. Comme un lâche, sans se retourner. Qu’avait-il fait à Eugénie ?

La belle inconnue tendit les naseaux et goutta à son propre reflet d’un baiser que Brod jalousa un peu. Il aurait bien aimé tester la douceur de son nez, lui aussi. Mais déjà l’agréable rencontre faisait place à un souvenir cauchemardesque. Il baissa la tête, honteux. Oui, elle avait osé, encore et encore. Jusqu’à ce qu’il ne puisse plus le supporter. (Son souvenir était un peu déformé.)

Une rouquine, du nom de Maha, avoua-t-il d’une petite voix. Une lunatique, si vous voulez mon avis. Elle a commencé à hurler sur ma pauvre moustache. Puis elle m’a quitté en me demandant d’en prendre soin. D’en prendre soin ! C’est qu’elle voulait la couper… Vous imaginez ?

Lui ne s’imaginait pas sans vibrisses au bout du nez. Il louchait souvent dessus, sans se lasser. Cette vue le réconfortait, lui donnait la force d’avancer. Il ne se serait peut-être pas lancé à la recherche de son jumeau s’il n’avait pas eu cette belle moustache pour le guider.

Commedia Dell’Arte, répéta-t-il d’un air songeur. Comme le théâtre. (C’était plus une affirmation qu’une question.) On m’a souvent prêté des airs de vaudeville qui m’ont fait grimacer. « Ciel, mon mari ! » C’est un peu déplacé.

Mari, voilà un mot qu’il n’appréciait pas. Il sous-entendait tout un tas de choses qu’il n’aimait pas. Brod ne croyait pas à la fidélité, à la puissance du couple, ni à l’amour éternel et indéfectible. Si c’était possible, si cela existait pour de vrai… pourquoi sa mère avait repoussé son frère cadet ? Non, les dames n’étaient pas réservées à un seul mâle et les mâles à une seule dame. Lui-même n’était pas fidèle et fuyait dès que ses relations se concrétisaient. « Ciel, mon mari ! » Une situation qu’il avait déjà vécue et dont il gardait un souvenir douloureux.

Certains essaieront de vous l’enlever, mais je suis prêt à parier que vous saurez les repousser.

Brod s’avança de trois pas et grattouilla la berge sans trop y penser. Eugénie aimait se baigner et lui la regarder avec un sourire amusé. Il la voyait, aussi clairement qu’il regardait Commedia, son champ de vision libéré par son toupet, fait rare et intéressant. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas pleinement profité d’une vue dégagée sur une belle jument.

J’aimerais vous répondre que je suis un peu des deux, mais je crains qu’il ne soit pas en mon pouvoir de décider si gentleman ou non je suis né. Perdu, je le suis et je l’avoue sans honte. Mais n’est-ce pas quand nous sommes perdus que nous faisons les plus belles rencontres ? C’est du moins, ce que j’en viens à penser.

Une bien belle manière de dire qu’il était perdu à longueur de journée et qu’il n’avait plus retrouvé son chemin depuis quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Mer 5 Sep 2018 - 23:57


Le Choeur : Elle a appris, bien après la naissance de son fils, que celle qui a refusé de l'adopter se nomme Maha. La rumeur veut qu'elle fréquente à présent Oklaan qui a, tout comme elle, rejoint les Terres Secrètes et Commedia rit, froidement.

Commedia : Elle est mal placée pour en parler. Elle a refusé de prendre soin d'un poulain abandonné mais s'est amourachée du père de ce dernier. Ne l'écoutez point, elle ne sait pas saisir une opportunité comme il se doit.

Le Choeur : La jument dorée se garde bien de préciser que le poulain est le sien et rit encore, plus chaleureusement, des remarques de Brod. Enfin quelqu'un de distingué ! Elle hoche la tête et sourit, se rapproche tout comme lui. Sa longue crinière effleure la surface de l'eau et elle l'épaule de l'étalon tandis qu'elle s'y glisse.

Commedia : Je vous admire, mon cher. Si je peux vous reconduire quelque part ce sera avec plaisir mais restons perdus un peu plus longtemps, voulez vous ? Car vous avez bien raison et il serait regrettable de se quitter maintenant.

Le Choeur :
Elle se baigne dans l'eau claire et lance un regard à l'étalon par-dessus son épaule. Un bref instant, le souvenir d'Hélium lui revient, ses prunelles se voilent. Elle garde le silence, contourne un stalagmite qui surgit des flots immobiles et laisse derrière lui le fantôme de son ami. Elle n'en a pas parlé, de peur d'être accusée.

Commedia : D'où venez vous ? Avez vous des histoires à me conter, le souvenir de magnifiques contrées à partager ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 151

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Jeu 6 Sep 2018 - 15:41


Brod ne dit rien face aux révélations de Commedia Dell’Arte, mais il n’en pensa pas moins. Le comportement de Maha ne faisait que raffermir ses croyances que certains qualifiaient d’« idiotes » ou de « puériles ». Il n’était pourtant pas fou. Voilà une jument qui refusait de s’occuper d’un poulain abandonné, mais qui fricotait avec le père. C’était malsain.

Il se demanda soudain si son frère avait pu trouver une bonne âme pour s’occuper de lui et son humeur tomba de quelques degrés. Il n’arrivait pas à imaginer la vie d’un poulain de son age rejeté par sa propre mère. Cette incapacité lui faisait froid dans le dos. S’il n’en avait pas la moindre petite idée, cela devait être terrible.

Le rire de Commedia Dell’Arte le ramena sur terre et Brod sourit à la jument. Sa voix avait des accents de nostalgie qui le ramenèrent devant sa belle Eugénie et ses fous rires sans fin. Il aimait la faire rire et entendre ces sons parfois stridents sortir de sa bouche.

Si je veux ? (Il releva des yeux amusés sur la palomino.) Volontiers, ma Dame ! Qui pourrait dire non ?

La jument s’avança dans le lac souterrain et Brod la suivit du regard, comme autrefois avec sa charmante amie Eugénie. Il ne loupa pas le voile triste qui s’empara de ses beaux iris et se mordit la lèvre, sans savoir que faire. Il aurait aimé la questionner, l’épauler dans cette mauvaise passe, mais il sentait que la moindre question serait déplacée. Il préféra garder le silence et fit quelques pas dans l’eau froide.

Je viens de très loin, dit-il, le regard tourné vers un horizon inexistant – ils étaient dans une grotte, en même temps. J’ai vu des choses incroyables et rencontré de drôles d’énergumènes. Néanmoins, il n’y a qu’une seule histoire qui vaille la peine d’être écoutée et elle se résume en quelques mots : je suis à la recherche de mon frère jumeau.

Brod s’accorda quelques instants de contemplation dans le lac, mais son regard glissa vite vers le reflet de Commedia Dell’Arte. Il sentait encore le souffle de son passage sur son épaule et cette proximité le laissait songeur. Il en ressortait remué et s’il connaissait parfaitement cet arrière-goût sur sa langue, il se demandait s’il n’imaginait pas des choses. La palomino lui faisait penser à Eugénie, c’était tout. Mais Eugénie avait-elle un jour été palomino ? Avait-elle seulement existé ? Le noir soupira devant ses souvenirs chaotiques.

Dioma, c’est son nom. Vous le connaissez ? (Brod avança encore en faisant attention de ne pas toucher la jument. Il ne voulait pas être traité de tous les noms, comme l’avait fait Maha.) Si le cœur vous en dit, Commedia Dell’Arte… (Il se permit un coup d’œil à la cuisse tatouée.) Vous pouvez me tutoyer. Je n’en ferai de même qu’avec votre autorisation, bien entendu.

Brod avança de quelques pas encore et se prit les pattes dans un rocher qui se cachait sous la surface. Il se rattrapa tant bien que mal en éclaboussant tout autour de lui. La honte lui fit baisser la tête et sa moustache frôla la surface du lac. Il n'était vraiment pas doué et n'osait plus regarder la jument, de peur qu'elle s'énerve contre lui. Dommage, il était plutôt friand des concours de miss-t-shirt-mouillé.

Pardonnez-moi, je ne suis pas très adroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Jeu 6 Sep 2018 - 17:51


Le Choeur : Commedia hoche la tête, conciliante et autoritaire à la fois. C'est elle qui doit le reconduire ou l'éconduire, cela lui parait clair. Brod se contente amplement de cet arrangement silencieux et comble celui de la grotte avec une histoire bien triste. Elle bat des cils, minaude un peu et hoche la tête pour signifier qu'elle l'a écouté. Elle l'a bien entendu et attend patiemment la suite. Elle s'apprête à répondre quand il s'approche, l'observe avec curiosité et ferme bientôt les yeux, trempée. Un rire enjoué lui échappe.

Commedia : Tu va-haha, vas bien ?

Le Choeur : Elle ne lui en veut point et le laisse se remettre de ses émotions en considérant ses questions, l'éclabousse gentiment pour chasser la crainte dans son regard. La jument dorée se rapproche, pose chaque sabot avec prudence tandis que ses pas l'amènent à la hauteur de Brod auquel elle offre son plus beau sourire. Elle n'a malheureusement pas de réponse catégorique à sa question et lui offre le peu qu'elle sait, sans grande conviction si ce n'est un peu de sympathie à son égard.

Commedia : Malheureusement les deux seuls équidés de ta carrure que je connais se nomment Ezaël et Ezekiel. L'un est pie isabelle, l'autre palomino, les deux sont orphelins. Si cela peut t'aider dans ta quête...

Commedia : Elle tend l'encolure, remet son toupet en place avec délicatesse sans perdre son doux sourire. La jument dorée vole un regard indiscret à la délicieuse moustache de Brod et l'envie encore un peu avant de se ressaisir et de relever les yeux. La mélancolie exacerbe son jeu et son dos est parcouru d'un frisson qui vient s'échouer sur sa cuisse où trône son coeur en émoi, l'eau a dégouliné et emporté avec elle une moitié de ce dernier.

Commedia : Pour ma part je ne peux que te proposer de te reposer à mes côtés et de me tutoyer sans hésiter. (elle croise timidement son regard.) Je pourrais peut-être te soulager de bien des maux après ce long voyage et t'encourager avant qu'il ne soit temps pour toi de repartir, si tu veux bien de moi, aussi bref soit notre égarement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 151

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Jeu 6 Sep 2018 - 19:25


Brod se détendit avec le rire de sa nouvelle amie – ou presque amie. Elle ne semblait pas lui tenir rigueur de sa maladresse et s’inquiéta même de savoir s’il allait bien. Un grand sourire aux lèvres, il s’apprêtait à répondre quand elle l’éclaboussa à son tour. Le noir se redressa et fixa son regard sur la jument. Ce n’était pas une vengeance, mais une tentative pour détendre le mâle qui se faisait du mouron tout seul. Cela fonctionna à merveille et il se décrispa. Ce n’était qu’un peu d’eau, rien de bien méchant.

Les mots, en revanche, le ramenèrent dans un état second et il réfléchit. N’était-ce pas Ezekiel qu’il avait croisé plus tôt dans la vapeur ? Il n’en était pas sûr lui-même et préféra garder le silence. Ce n’était pas lui qu’il cherchait, de toute façon. Ezäel, par contre… Ce n’était pas le nom de son jumeau, mais ce nom avait des consonances familières. Assurément, c’était de ce côté-ci qu’il devrait chercher. Pie isabelle, en plus…

Brod laissa la jument le toucher et en profita pour s’emparer de son odeur, d’une inspiration discrète. La vue dégagée, il admira la longue liste blanche, les yeux et le toupet clair. Ainsi, il ne manqua pas le regard qu’elle lança à ses vibrisses et sourit pour lui-même. L’étalon carra les épaules, redressa la tête et fit un pas prudent en avant. Il ne touchait pas la palomino, mais réduisait ainsi considérablement la distance entre eux.

Tu n’imagines pas quelle aide tu viens de me donner, souffla-t-il, en souriant. Il releva la tête, la pencha d’un côté et de l’autre pour bien montrer sa moustache et reprit : Elle t’intrigue ?

L’Irish Cob prit un instant pour s’imprégner des sous-entendus qu’il croyait déceler dans les mots de Commedia Dell’Arte. Il était prêt à parier que ces quelques phrases n’étaient pas aussi innocentes qu’elle voulait le faire croire. Eugénie lui avait fait le coup aussi. Brod sourit. C’était un arrangement qui lui plut fortement. La compagnie de la jument était agréable et ces cinq mots auraient presque pu faire son bonheur éternel : aussi bref soit notre égarement. Peut-être qu’il y entendait ce qu’il voulait, mais c’était une douce mélodie à son oreille.

Comment ne pas vouloir de toi ? s’amusa-t-il. Tu es de très bonne compagnie et je suis sûr que nous pourrons faire de cet « égarement » un souvenir agréable et partagé. (Il détourna le regard, chercha par où il était entré et revint à Commedia Dell’Arte.) Je m’attriste déjà de l’heure où nous devrons nous quitter. Tu es encore devant moi et j’ai hâte de te revoir à nouveau.

Brod échappa un petit rire. Une boule nouvelle se formait au fond de son ventre. Le coup de foudre ? Il n’y croyait pas une seconde. Mais peut-être que la proximité de la douce Commedia Dell’Arte pourrait lui faire oublier les avances homosexuelles d’Ezekiel. Ce n’était pas une mince affaire.

Ezekiel… c’est ton ami ? (Sa question avait des accents de jalousie qu’il modula comme un professionnel.) Il a démenti, mais je crains qu’il ne puisse te convenir. Il a une certaine attirance pour les mâles, c’est évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Jeu 6 Sep 2018 - 21:31


Le Choeur : L'eau reflète leurs sourires et leur prête mille couleurs que Commedia apprécie d'un regard à la dérobée, pouvant ainsi contempler à loisir la moustache de Brod. Le premier n'était cependant pas discret et il s'en est aperçu, ce qu'il lui fait remarquer après l'avoir remerciée. La vague idée qu'il est le frère d'Ezaël l'effleure, elle hausse les épaules et la chasse sans plus d'efforts.

Commedia : Elle est charmante.

Le Choeur : Elle ne lui confie pas qu'elle aimerait pouvoir l'emprunter pour Dell'Arte, se doute que ce serait malvenu. Il veut bien d'elle, Commedia ne va pas lui donner une raison de changer d'avis. Elle veut bien de lui aussi et le laisse approcher, vient combler le peu de distance entre eux pour effleurer son poitrail du sien, glisser son épaule contre la sienne. Elle agite sa queue et dispense l'air environnant du parfum chaleureux qu'elle dégage, amusée.

Commedia : Oh, non ! Dieu soit loué ! Il a toujours eu du mal avec la gente féminine, loin de ton agréable aisance. Cela explique bien des choses, il n'est définitivement pas comme toi et je ne parle pas seulement de la moustache. (elle offre un sourire complice à Brod.)

Le Choeur : En vérité, elle sait très bien que ce n'est pas vrai mais si cela peut la débarrasser de lui, elle transmettra volontiers la rumeur. Mieux vaut celle comme quoi Ezekiel est homosexuel plutôt qu'une racontant qu'elle a laissé Hélium sombrer dans les profondeurs du Ruisseau Sans Fond. Commedia retient un soupir et frotte doucement sa joue contre les flancs de Brod, laisse courir ses naseaux le long de sa colonne vertébrale avant de s'écarter juste assez pour lui manquer. (elle le contourne.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 151

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Ven 7 Sep 2018 - 16:25


Commedia Dell’Arte trouvait sa moustache « charmante ». Ce simple aveu le plongea dans une joie indescriptible. Après les horribles insultes de Maha, il pouvait enfin entendre couler au fond de son oreille quelques compliments bien mérités. Il ne préféra rien répondre et se contenta de sourire en préparant mentalement quelques choses dont il ne valait mieux pas être au courant.

La proximité de la jument le submergea et Brod déglutit. Son odeur envahissait les lieux et titillait le mâle qu’il était. Il avait cru pouvoir l’englober de sa présence en s’avançant, mais il comprenait que c’était elle qui le menait pas le bout du nez. Il se laisserait faire sans rechigner. C’était un bien moindre mal à côté de ce qu’elle lui promettait. Il n’était, de toute façon, pas contre un bon coup de baguette sur le pif. Il aimait les juments de caractère et celui de Commedia Dell’Arte lui échappait sans qu’il n’essaie de le retenir. Son nom était sûrement un indice de cette étrangeté et c’était tout à son honneur. Elle jouait parfaitement son rôle.

Il doit manquer d’expérience, ce qui n’est pas mon cas. (Il lui offrit un joli sourire.) Le secret de ma moustache est jalousement gardé.

Il leva bien haut ses vibrisses et lui fit un clin d’œil amical, une lueur amusée roulant au fond de ses pupilles. Ce jeu-là lui plaisait bien et Brod frissonna quand la jolie jument s’approcha encore. Le contact sur ses flancs le brûla et il retint son souffle quand elle caressa son dos. Puis elle s’écarta et il inspira, une vague de froid heurtant son poitrail. Ce n’était pas juste, ce qu’elle faisait là. Il était temps de se venger.

Vous jouez un jeu dangereux, Commedia Dell’Arte, dit-il, faussement réprobateur. Mais vous le jouez si bien… Qui oserait vous le reprocher ?

Il suivit des yeux les mouvements de la jument et, quand elle passa juste devant lui, il tendit les naseaux. Eugénie riait si fort quand il lui chatouillait le ventre. Et elle n’avait pas été la seule à s’en amuser. Il laissa donc sa moustache en guidon courir sur le poil doré, suivre la courbe parfaite du ventre, tomber dans le creux de ses reins et grimper sur sa cuisse. Quand le cœur se présenta, il releva la tête. Il n’osait pas le toucher. C’était un terrain où il valait mieux ne pas s’aventurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Ven 7 Sep 2018 - 19:51


Le Choeur : Brod confirme ses soupçons et elle sourit pour elle-même, ravie. Le frisson de l'interdit la parcoure et secoue son coeur déjà fragilisé par les éclaboussures. Il s'écoule sur sa cuisse dorée, des larmes calcaires qui dégoulinent sans apaiser le brasier qui s'anime dans ses veines.

Commedia : Le secret ? Appartiens tu aux Terres Secrètes toi aussi ?

Le Choeur : Elle est fière de partager cette parenté avec l'étalon et son clin d'oeil la fait frémir d'anticipation. Voilà un autre secret qu'elle gardera bien volontiers. Elle ne répond pas à sa question, ne veut pas évoquer ce sujet au risque de se fâcher.

Commedia : As-tu peur de te brûler ? Tu ne vas pas de défiler maintenant tout de même, ne m'abandonne pa- ha ! (elle rit aux éclats.)

Le Choeur : La charmante moustache l'émoustille et elle se tortille sans parvenir à échapper à la délicieuse torture. Brod ne s'arrête pas sur son coeur et elle l'en félicite silencieusement. Il n'est pas à prendre. Elle le gifle doucement de ses crins pales, la queue relevée.

Commedia : Me voilà dans un bel état... (son souffle est haché.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 151

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Sam 8 Sep 2018 - 12:28


Brod se réjouit de ce point commun avec la palomino et il inclina la tête pour toute réponse. Il avait choisi les Secrètes par pur hasard, mais ne regrettait pas son choix. Si la rencontre avec Maha sur les terres de son troupeau l’avait fait douter, savoir que Commedia Dell’Arte était une Secrète éradiquait cet instant de faiblesse. À la réflexion, il pensait que ce troupeau allait parfaitement à la jument dorée. Elle avait ce petit je-ne-sais-quoi dans le regard qui laisse songeur.

Les rires de la palomino le plongèrent dans un état second. Si l’on devait lui envier une chose, c’était bien sa capacité à chatouiller les dames. Ce qu’il sentait aux bouts de ses vibrisses, il préférait le garder pour lui. Puis, femme qui rit…

Qui se défile ?

Il approcha, presque menaçant, sa voix grave tombant à l’eau, lourde de l’envie qui l’animait. La respiration haletante de Commedia Dell’Arte ne faisait que l’attirer un peu plus. Brod inspira son odeur, celle de ses crins blancs qui glissèrent sur son visage et de ses chaleurs qu’elle libérait sans la moindre gêne. Il avança d’un nouveau pas, la surplomba de sa hauteur. Un instant, il s’imagina lui refuser ce qu’elle désirait tant. Une lueur amusée naquit dans son regard et il sourit. À ce stade, n’était-ce pas lui qui tenait les rênes ? Peut-être pas. Il ne résisterait pas longtemps.

Allons, allons, ma belle. Ce ne sont pas des manières, se moqua-t-il amicalement.

Il fit mine de remettre en ordre ses crins blancs en prenant soin de la frôler sans la toucher. Il n’y avait bien que dans ces moments-là qu’il ne se montrait pas maladroit. Brod croyait déceler, dans le comportement de Commedia Dell’Arte, une petite expérience en la matière et il ne s’en offusqua pas. Au contraire, il préférait cela. Au moins savait-elle dans quoi elle se lançait. Elle ne viendrait pas se plaindre, après coup, puisqu’il y avait de fortes chances qu’ils se recroisent un jour. C’était là un fait nouveau pour lui qu’il n’avait pas encore compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Dim 9 Sep 2018 - 23:11


Le Choeur : L'écho de ses rires jette dans la grotte des éclats hypnotiques qui, alliés aux reflets colorés de l'eau, plongent Commedia dans un état second. Rien ne lui est impossible et elle se réjouit de son pouvoir d'attraction, de son jeu d'actrice à qui rien n'est interdit. Elle oublie ce qui est maintenant le cadet de ses soucis et se baigne dans les inspirations profondes de l'étalon. La jument dorée rit encore, ne se laisse pas impressionner par sa voix grave et son approche. Elle se laisse au contraire séduire quand il replace ses crins blancs et minaude, fait mine de s'enfuir de quelques foulées qui éclaboussent le poitrail de Brod. Immédiatement elle revient vers lui, les efface d'une douce caresse, ses naseaux plus légers que les ailes d'un papillon. Elle papillonne devant lui, cesse ses manières pour une danse plus sensuelle qui l'amène à présenter sa croupe ronde à l'étalon, sûre d'elle.

Avertissement:
 

Le Choeur : Leur charmant accord conclu, Commedia s'attardera le temps de rincer les traces de leurs ébats puis elle s'absentera. Elle laissera à Brod le souvenir d'un sourire jeté par-dessus son épaule. Sur sa cuisse ne restera rien, le coeur pour seul témoin d'un secret en son sein et depuis longtemps effacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 151

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   Lun 10 Sep 2018 - 18:49


Brod inspirait à grandes goulées d’air, son cœur tambourinait dans sa poitrine. Il n’était plus vraiment lui-même, comme toujours. Ou peut-être était-ce justement dans ces moments-là et seulement ceux-là, qu’il était tout à fait lui ? La question n’effleurait même pas son esprit obnubilé par la jument palomino, ses courbes et son parfum exaltant. Il retint un geste déplacé, se rappela ses bonnes manières si vite piétinées et admira la danse envoûtante de Commedia Dell’Arte. La croupe se présenta à lui et il ne tint plus. Il posa ses naseaux sur le dos doré, remonta jusqu’au garrot et…

Un gentleman ne parle pas de ces choses-là.

Gentleman, il ne l’était pourtant pas et s’il s’écarta d’abord lentement, petit à petit Brod prenait conscience de ce qu’ils venaient de faire. D’une grande enjambée, il prit ses distances, posa sur la dorée un regard interloqué et comprit qu’il était trop tard pour reculer. C’était fait.

La vérité le frappa de plein fouet. Sa belle Eugénie avait existé. Elle n’était pas palomino, ne ressemblait en rien à Commedia Dell’Arte. Il l’aimait de tout l’amour qu’il était capable, mais il l’avait quittée. S’il avait oublié pourquoi, la mémoire lui revint d’un seul coup : il n’avait pas voulu lui faire de bébé et elle avait insisté, insisté, insisté…

Commedia Dell’Arte l’avait tenté. De ses beaux mots, de ses beaux gestes, de sa beauté seule. Il ne l’aimait pas. Il avait fait une sorte d’amalgame entre elle et son amour brisé, mais il ne l’aimait pas. Il l’appréciait, assurément. Il ne la fuirait pas et la reverrait avec plaisir. Néanmoins, si cette malheureuse union devait donner un enfant, il nierait avec force la moindre responsabilité. Pouvait-il seulement être sûr qu’elle n’en ait pas tenté d’autres avant lui ? Cette pensée mesquine le fit grimacer, il n’aimait pas lui-même ce qu’il était.

Commedia Dell’Arte. (Il inclina la tête, les dents serrées sur la haine qu’il ressentait envers lui-même.) Ce fut un plaisir de vous rencontrer. Prenez soin de vous.

La seule chose qui le retenait de s’enfuir en courant – ce qu’il faisait habituellement – était les mots que la jument avait prononcés tantôt. « Aussi bref soit notre égarement. » Elle avait donné la couleur, il ne faisait que suivre bêtement. Si le pire arrivait, elle ne pourrait pas lui demander de prendre ses responsabilités. Elle n’aurait qu’elle à blâmer.

Le grand noir salua une dernière fois la jument et tourna les talons. Un instant, il se demanda si ce n’était pas elle « la jeune jument palomino » dont lui avait parlé Ezekiel et se fit la réflexion, sourire aux lèvres, que cette union, aussi brève fut-elle, ne plairait certainement pas au blond.



OUT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un rêve en couleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rêve en couleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haradrim: quelle couleur?
» Couleur de la cape de haut elfe
» Schéma de couleur tyranide. votre avis .
» Couleur du pet
» Intrus... [PV: Couleur d'Opale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DU NORD :: L'ARCHIPEL DES BOUCANIERS-
Sauter vers: