Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Out of my league [PV]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Out of my league [PV]    Ven 31 Aoû 2018 - 22:31


Out of my league
Il avait longuement hésité.

Les contours du bâtiment n'avaient cependant pas tremblé. Les cheminées n'avaient exhalé aucune fumée noirâtre, aucun crachat blanc qui aurait indiqué que l'on cherchait la paix ou la querelle. C'était dans une forteresse qui ne voulait pas montrer ses intentions qu'il comptait s'infiltrer.

Les mauvaises herbes épousaient les courbes et caressaient la rouille avec l'affection de l'être qui sait qu'il étouffera bientôt ce qu'il embrasse avec tant de révérence. L'amour que l'on accorde aux choses dont le destin nous appartient sans qu'ils ne le sachent.

L'endroit avait été construit par des hommes, entretenu par des hommes. Tout cela se situait dans un passé plus ou moins lointain, mais Blake demeurait méfiant. Il connaissait les humains et savait que tout ce qu'ils ont envahi ils viennent reconquérir, incapables de véritablement laisser à l'abandon un endroit qu'ils ont meurtri ou embelli. Il pouvait même admirer cette ténacité, autant qu'il pouvait la craindre. S'il n'était pas né sauvage, il aurait peut-être pu se trouver un humain qui l'aurait conduit jusque dans des batailles glorieuses.

Il aimait cependant les assauts menés seuls avec plus de passion encore, et si l'usine pouvait avoir triste mine dans les yeux d'un autre, elle représentait pour lui le château fort qu'il avait imaginé sur sa butte de sable, les yeux rivés sur l'horizon toujours repoussé par l'océan. L'endroit était décrépi, comme la plage dévastée. Le yearling se demanda si ces terres étaient juste mal entretenues, ou laissées à l'abandon. Il avait glané assez d'informations de ci de là pour savoir qu'elles s'appelaient les terres Secrètes, ce qui sonnait plutôt bien et qui correspondait assez à ce qu'il en avait vu jusque là. Sa curiosité lui donnait cependant envie de disséquer les grandes carcasses qu'il y découvrait, aussi entra-t-il dans l'usine en empruntant la porte entrebâillée, aussitôt accueilli par le duel de l'ombre et de la lumière, comme si la nuit s'était réfugiée là en attendant que le soleil ne meurt et avait emporté avec elles quelques étoiles enfermées dans les néons.

Les papillons de nuit, trompés par cette illusion, frappaient avec insistance contre la lumière, tentaient de s'assommer contre cette dernière pour mourir dans un dernier coup d'éclat.

Le gigantisme de l'endroit lui donna bien vite la sensation qu'il faudrait longuement explorer les moindres recoins, et qu'il risquait d'y trouver des surprises plus ou moins plaisantes. Les couinements et les ombres furtives indiquaient qu'il y avait là des rats.

Le yearling s'arrêta devant une porte entrouverte, hésitant à la pousser du bout de ses naseaux. Alors qu'il allait se faufiler à l'intérieur, il entendit un bruit et se retourna, discernant dans le clair obscur une silhouette qui devait faire à peu près sa taille.

Elle avait aussi la même couleur.

Un large sourire lui fendit la figure et il approcha, la détaillant sous la lumière peu clémente d'un néon encore bien virulent.

" Tu as... " il compta à nouveau, " Quatre taches de plus que moi. Je m'incline. "

Puis, reprenant ses esprits, il ajouta :

" Enchanté. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Sam 1 Sep 2018 - 15:57

Naëlle ne quittait plus les Terres Secrètes depuis un certain temps. Après être retournée à la Montagne Sacrée pour y parfaire ses connaissances du terrain, elle avait été faire le tour de la Plage Dévastée et visiter quelques fonds de cales, sans oublier d'explorer le fond des eaux... Elle s'était ensuite décidée à fouler le sol de la Plaine aux Trois Primaires pour y faire son exploration, qui avait été très vite expédiée. Elle s'était alors rendu compte qu'elle avait très probablement des progrès à faire concernant l'Usine Abandonnée, étant donné que lors de sa visite, celle-ci avait été écourtée, elle avait quitté l'endroit précipitamment à cause d'un jet de peinture bleu et d'une glissade dans une flaque de liquide nauséabonde et potentiellement corrosive. Les territoires qui composaient les Terres Secrètes n'étaient surement pas les plus accueillants d'Horse-Wild, mais elle les aimait énormément, justement parce qu'avec tous les mystères et dangers dont ils regorgent, il y avait beaucoup à faire, beaucoup à voir.

Là voilà alors, qui se dirigeait droit vers l'Usine Abandonnée. Bien que la structure du bâtiment lui parut toujours des plus glauques et inquiétantes, elle savait dorénavant qu'elle n'avait pas à en avoir peur. Cet état délabré qui rendait cet endroit effrayant était simplement dû à la rudesse des éléments climatiques et des effets du temps, qui avaient agis sans pitié sur l'énorme structure et à moins qu'il n'y ait un prédateur qui se cachait à l'intérieur de l'édifice, elle pouvait y pénétrer sans la moindre hésitation et pourquoi pas même, s'y sentir aussi bien que si elle avait été au beau milieu d'un paysage paradisiaque. Les rats et la rouille en plus.

Elle poussa du bout du museau la grande porte qui servait d'entrée principale, elle avait surement été verrouillée autrefois, elle avait même dû être lourde et nécessité que l'on y mette de la force pour parvenir à l'ouvrir assez grand pour la passer. Cela devait être comme ça du temps où les humains venaient ici chaque jour, pour y faire Dieu sait quoi. Lorsqu'elle gardait des richesses que l'on voulait protéger, des secrets que l'on voulait garder. Désormais tout ce qu'elle renfermait n'avait plus la moindre importance, son utilité avait été réduite à néant et il semblait que le temps faisait son possible pour l'effacer du paysage comme si une fois devenue inutile, elle n'avait plus lieu d'être. C'était là l’œuvre du temps, qui agit sur les objets comme sur les êtres, avec la même conviction.

La pouliche pie passait de salles en salles, en répétant toujours les mêmes gestes à peu de choses prêt. Elle commençait pas jeter un rapide coup d’œil dans la pièce suivante, s'assurant de ne pas être prise par surprise par un prédateur ou par un quelconque individu. Une fois cette vérification nécessaire faite et que tout semblait tranquille, elle s'avançait jusqu'au centre de l'espace et regardait partout autour d'elle, balayant l'ensemble des éléments du regard. Elle s'approchait ensuite d'un objet ou d'une cavité pour l'observer de plus prêt, voir s'il ne cachait pas quelque chose, pour essayer de découvrir sa nature. Puis une fois que tout dans la pièce lui semblait identifié, elle passait à la pièce suivante. Elle s'efforçait de modeler dans son esprit une sorte de plan de l'usine, elle construisait une carte mentale de l'endroit, espérant ainsi que plus tard, elle saurait où se situe chacune des pièces et quel en est son contenu. Elle sourit en repassant devant la salle des voitures qui contenait la fameuse machine à peinture bleu, la pièce en avait gardé les stigmates, de la peinture séchée couvrait encore le sol, avec à quelques endroits, des traces de sabots.

Elle procéda ainsi de longues minutes jusqu'à ce qu'elle crut distinguer un mouvement dans le coin de son champ de vision. Quelque chose venait de passer dans la salle qu'elle venait de quitter et à son estimation, c'était bien plus gros qu'un rat ou qu'un raton laveur. Elle se dirigea doucement vers l'endroit où elle avait vu la masse partir. C'est là qu'elle découvrit un poulain, du même âge qu'elle et de la même robe qu'elle. Elle l'écouta parler et sourit à sa remarque. Il était vrai que sa robe à lui était surtout composé de deux grosses tâches, une couvrant l'arrière-train et une couvrant l'avant-main, avec une sorte de No Man's Land de blanc séparant les deux. La robe de Naëlle avait bien plus de zones blanches, ses tâches étaient plus petites mais plus nombreuses et éparpillées. La robe de son interlocuteur donnait moins l'impression d'être en présence d'un bovidé cela dit...

"- C'est la première fois que je rencontre quelqu'un avec la même couleur que moi!" Elle sourit au poulain, contente de voir qu'elle n'était pas la seule à être tâchée de la sorte, rien à avoir avec un métissage bovin même éloigné.
"- Je m'appelle Naëlle! Et toi c'est quoi ton nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Sam 1 Sep 2018 - 17:02

Elle était seule. Du moins, elle semblait seule. Personne d'autre ne faisait chanter la pénombre.

L'usine, lorsqu'elle ne tremblotait pas un peu sous les pas de ses visiteurs, se terrait dans une sorte de silence solennel qui caractérise les lieux saints et les enterrements. On avait affaire à l'enterrement d'un lieu qui aurait pu être saint, aussi la carcasse retenait-elle souvent son souffle, parcourue cependant parfois par le sifflement d'un vent qui s'introduit par tous les interstices, danse avec le vide, s'en ennuie et le délaisse, repart comme il est venu. Il y avait toujours un invité qui avait trop bu, ivre de douleur.

Blake tourna la tête.

Il n'avait pas considéré qu'il ait pu s'agir là d'un temple dressé en hommage à la divinité qui régnait sur ces lieux. Poséidon. Il l'imaginait recouvert d'écume et peut-être d'écailles, exhalant le parfum des profondeurs salées et obscures de la mer, mais il n'y avait rien qui ait pu le conforter dans cette vision. Peut-être était-il un monstre d'huile et de mécanique, comme ce bâtiment assoupi.

Il ne l'avait pas vu à la plage dévastée. Si on en croyait l'état de ses Terres, il se complaisait dans un certain chaos, le genre qui retourne les éléments et les laisse biscornus, incapables de savoir s'ils seront jamais les mêmes.

Le yearling était arrivé après avoir sauté au sein d'un orage, aussi pouvait-il comprendre cet amour du désordre, bien qu'il devint épuisant lorsqu'il n'était pas canalisé par un être qui pouvait le maîtriser.

Les humains avaient-ils été incapables de dompter cette forteresse de fer et de brique ? Était-ce la raison pour laquelle une araignée trônait au milieu de sa toile, non loin de là ?

Il avait appris de Cerceï que le territoire n'était pas dominé, alors que les terres Orphelines et les terres Trompeuses avaient trouvé leur maître. Peut-être étaient-elles particulièrement difficiles à apprivoiser. Ou alors fallait-il qu'elles vous apprivoisent vous.

Ses pensées paraissaient longues, mais elles ne l'empêchaient pas d'accorder toute son attention à la pouliche qui avait surgit tantôt. Seule, comme il l'avait remarqué, portant la même robe que lui mais pas le même designer.

Les poulains de Mordrake avaient souvent porté sa robe, aussi avait-il eu l'habitude de n'être pas unique. Du moins, pas en ce qui concernait son physique. Bien qu'il considéra qu'il était assez avantageux. Il n'avait pas non plus considéré qu'ils fassent partie de sa famille, qui se limitait sagement aux contours des corps de Knight et Hyuna'.

Le yearling adressa un sourire à l'intention de Naëlle, dont il appris rapidement le nom.

" Nous sommes nombreux et pourrons certainement un jour dominer le monde, " plaisanta-t-il d'un ton bon enfant. " Je m'appelle Blake. Si je puis me permettre, où sommes nous ? "

Sa question ne tomba cependant pas complètement dans le silence, puisque ce dernier se déchira pour laisser place à un bruit de métal qui se fracasse par terre. Le pie baissa une oreille, se demandant d'où cela pouvait bien venir. Peut-être un rat qui avait tenté de s'infiltrer dans le mauvais tiroir. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Sam 1 Sep 2018 - 22:28

La pouliche toisa le jeune mâle du regard pendant un assez long moment, elle observait avec attention son visage ainsi que son corps. Il avait beau avoir le même âge qu'elle, faire à peu près la même taille et avoir une robe très similaire, il ne lui ressemblait absolument pas. Il y avait le fait qu'il était un mâle et elle une femelle, dans un premier temps qui faisait que leurs traits étaient bien différents. Mais il y avait aussi d'autres éléments. Il semblait à la pouliche que son collègue avait un carrure un peu plus importante que la sienne, il semblait plus large, plus épais en tous points. Son pelage aussi avait l'air différent, plus épais là encore, plus fourni, plus doux aussi, comme s'il devait aider le poulain à tenir bon malgré des conditions climatiques difficiles, comme c'est le cas en hiver par exemple, pourtant, nous étions à peine à la fin de l'été! Peut-être venait-il d'arriver sur Horse-Wild et qu'il venait d'un endroit où il fait froid et où il y a des tempêtes tout le temps! A moins que ce ne soit sa race qui faisait cela...

Elle interrompit son étude et ses hypothèses lorsqu'il prit la parole. Dominer le monde? Si Naëlle était assez ambitieuse pour prétendre à devenir dominante un jour, elle n'avait aucunement envie de dominer le monde, surtout que cela signifierait que la majorité des chevaux qui peupleraient cette Terre seraient pie noirs, comme eux deux. Elle était contente de voir qu'elle n'était pas la seule à posséder cette robe, mais elle tenait quand même à garder une part d'originalité, elle ne tenait pas vraiment à ce que tout le monde se ressemble comme cela. Elle sourit néanmoins à Blake, il avait de drôles d'idées mais semblant très sympathique et amusant, elle ne doutait pas qu'elle allait apprécier de passer du temps avec lui. Il semblerait que chaque personne qu'elle croise dans cette usine était encline à la divertir, elle devrait y passer plus de temps...

Elle sourit de plus belle lorsque Blake lui posa une question sur l'endroit où ils étaient. Elle ne s'était donc pas trompée, il n'était pas d'ici et il n'était pas arriver depuis assez longtemps pour avoir eu vent de chacun des territoires, restait à savoir si elle avait également raison sur le climat qui règne là d'où il venait, mais elle avait tout le temps pour cela.

"- Nous sommes actuellement au sein de l'Usine Abandonnée, l'un des quatre territoires des Terres Secrètes." Dit-elle en souriant, avec un air de guide touristique dans la voix.

Il devait surement se sentir aussi perdu et aussi seul qu'elle lorsqu'elle était arrivée. Cependant elle était arrivée dans un mauvais état, faible et rachitique, lui semblait avoir bien mieux résisté au voyage, peut-être grâce à son habitude des conditions difficiles... Elle ne tenait plus, il fallait qu'elle sache.

"- Dit, c'est comment là d'où tu viens?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Sam 1 Sep 2018 - 22:52

Naëlle l'avait détaillé avec une attention assez particulière. Blake ne s'était pas tendu sous son regard, se contentant de le suivre de temps à autre. Elle semblait observatrice, bien que ce genre de considérations soit un peu prématurée. Il se demandait si on pouvait vraiment bien y voir sous cette lumière artificielle, qui lui rappelait celle qu'il avait connu dans la clinique vétérinaire de l'île. Qu'il avait eu la chance de rarement visiter, n'ayant jamais eu de graves problèmes de santé.

Elle lui offrit un sourire. Il avança un peu, jetant un regard alentour et interrompant le silence qui était retombé sur l'usine. Il lui semblait pourtant encore entendre ce bruit de métal qui se fracasse, rebondit, le genre de hurlement presque souffrant que pousse ce qui n'a même pas de conscience. Le yearling remua un peu de poussière et vit filer encore une autre araignée, celle-là haut sur pattes et manifestement pressée de rejoindre sa toile.

Naëlle eut l'amabilité de répondre à sa question ; le nom du territoire n'était pas intriguant, puisqu'il l'avait appris dans la bouche de ses autres rencontres, mais celui du lieu en particulier l'était. Il jeta un regard alentour. Elle était donc bel et bien complètement abandonnée.

" D'accord. Merci ! Abandonnée par qui ? " demanda-t-il, " Je sais que ce sont des humains qui l'ont construite, mais pourquoi auraient-ils choisi de partir ? "

Peut-être n'avait elle pas la réponse à cette question qui devait précéder de bien des années sa naissance, mais il pouvait toujours essayer. Qui sait, peut-être était-elle native de l'île. La plupart des gens qu'il rencontrait avaient l'avantage de s'y connaître, avantage qu'il comptait bien combler à force de questions et de réponses, quitte à parfois devenir agaçant. Il pouvait encore se le permettre pour le moment.

Moins avec les poulains de son âge, qui supportaient moins facilement la curiosité et y préféraient souvent l'action.

Action qu'il engagea en faisant un pas de côté.

" Tu visitais ? Tu veux qu'on continue l'exploration ? "

Elle lui posa une question qui lui arracha un sourire. Oui. Observatrice et engagée auprès de son interlocuteur. C'était agréable.

" Je viens d'un endroit qu'on appelle l'île de Sable. C'est une île au beau milieu de la mer, plus petite que celle-ci. Le climat y est un peu rude, mais la faune s'y est adaptée. Les humains avaient choisi de ramener des chevaux sur l'île après que l'ancienne population ait trop faibli à cause des tempêtes successives. Et toi, tu es née ici ? "

Il était vrai que son pelage était moins épais que le sien, sa musculature moins développée. Adulte, elle serait moins forte. Mais il avait bien compris en écoutant les récits de sa mère que beaucoup des chevaux d'Horse-Wild n'étaient pas nés ici, aussi n'y avait-il pas un véritable type dominant, sauf lorsqu'un étalon se mettait à engendrer un grand nombre de poulains.

Les mustangs importés sur l'île de Sable avaient été particulièrement embêtants à ce sujet, toujours à revendiquer leur appartenance à leur race et à parler de leurs origines, ce wild wild west sauvage qui ne l'avait pas séduit autant que l'île dont lui parlait sa mère la nuit tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Lun 3 Sep 2018 - 12:00

Blake souleva un tas de poussière et une araignée en sortit, mise à découvert et s’enfuie sans demander son reste, surement bien trop effrayée que son abris soit ainsi détruit. Naëlle eut un geste de recul en voyant cette créature prendre ses pattes à son cou. L'arachnide avait beau être ridiculement petite face à elle et bien qu'elle savait que la grande majorité d'entre elles sont parfaitement inoffensives, elle ne pouvait s'empêcher de se méfier de ces petites bêtes... surement à cause de ses 8 longues pattes crochues. Elle la regarda s'éloigner et disparaitre dans un autre tas de poussières et de débris et reporta son attention sur le petit pie. Elle lui sourit en faisant un petit signe de tête lorsqu'il la remercia, ce jeune mâle était très poli et courtois, ce que Naëlle appréciait beaucoup. Elle en avait sa claque des impertinents qui l'insultait ou lui manquait de respect sans raison, par simple manque d'éducation, il lui était donc très reposant de rencontrer quelqu'un qui au contraire, respectait toutes les règles de politesse.

Il lui posa une seconde question, mais y répondit lui-même dans la foulée. Bien entendu, cette usine avait été abandonnée des humains, car au fond, elle ne l'était pas tant que cela. Elle était constamment habitée par un grand nombre d'araignées, rats, souris et autres squatteurs, elle contenait aussi une certaine population d'oiseaux et de renards, qui profitaient de l'abondance en ressource alimentaire pour s'y arrêter comme à l’hôtel et il y avait bien sûr les chevaux, dont eux deux faisaient partis, qui aimaient venir assouvir le soif d'aventure, de frissons ou de curiosité en venant passer quelques heures dans ce sombre endroit. La troisième question de Blake la fit sourire, il venait de soulever le plus grand mystère qui existait aux yeux de Naëlle, juste après cette brume du Plateau Fantôme. Elle commença à réfléchir et prit le pas, faisant des allers-retour devant Blake avec un air profondément songeur.

"- Et bien vois-tu là est toute la question. Je ne sais pas si tu as déjà eu l'occasion de visiter la Plage Dévastée qui se trouve non loin d'ici, mais elle est jonchée de carcasses de grands navires. J'ignore si ces bateaux se sont échoués à cause d'une tempête alors qu'ils naviguaient non loin de l'île ou s'ils étaient amarrés au large de la plage et qu'un tsunami par exemple les auraient fait s'échouer."
Elle marqua un temps d'arrêt, s'arrêtant de marcher par la même occasion, vérifiant que Blake était attentif, lorsqu'elle fut assurée que c'était le cas, elle reprit sa marche et sa réflexion.
"- Cela nous permettrait de savoir si les humains sont arrivés ici délibérément ou accidentellement et donc s'ils comptaient rester ici, ou partir au plus vite pour arriver là où ils étaient censés aller. Dans le deuxième cas, ce serait facile à comprendre, ils ont construits cette usine pour leur permettre de construire de nouveaux bateaux et sont partis. Dans le premier cas... Je n'en sais rien!"
D'un bond elle se mit face à Blake, son visage à quelques centimètres de celui de son futur nouvel acolyte.
"- Nous allons percer ce mystère ensemble..." Dit-elle dans un chuchotement en prenant une voix qui se voulait mystérieuse, comme si elle racontait une histoire de fantômes. Elle se recula d'un bond et repris une distance raisonnable avec Blake.
"- Enfin, si tu es d'accord!"
Elle lui offrit son plus beau sourire pour le convaincre de la suivre dans son enquête dans laquelle elle serait Sherlock Holmes et lui, son fidèle bras droit, Watson!

Elle prit le pas en direction de la prochaine salle, si ces souvenirs étaient corrects, elle ne l'avait encore jamais visité. Cette usine était tellement immense, elle ignorait s'il lui restait encore beaucoup d'endroits à découvrir ou si elle en avait presque fait le tour. Elle écouta attentivement le récit de Blake et sourit, satisfaite. Climat rude, tempêtes successives, faune adaptée, tout y était! Elle ne s'était donc pas trompée, sa large carrure et son poil dense étaient bels et bien dû à son ancien environnement. Elle faisait déjà une bonne enquêtrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Lun 3 Sep 2018 - 16:41

Si Naëlle ne connaissait pas la destinée de l'homme, ce qui était, il fallait l'admettre, beaucoup de connaissances à demander de la part d'une pouliche, elle avait cependant quelques théories sur ce qui était advenu de ceux qui avait construit cet endroit. Blake jeta un regard alentour, perçant de ses prunelles ce que l'obscurité voulait bien lui offrir, ne cherchant pas non plus à supputer trop longuement.

Son regard retomba sur sa compagne qui faisait les quatre-cent pas, soulevant par la même occasion un nuage de poussière. Elle lui parla de la plage dévastée, dont il avait en effet foulé le sol sableux il y a de cela quelques jours. Les navires qui jonchaient les flancs de la mer différaient en âge et en cargo ; ce qu'avait trouvé (volé) Hallelujah devait dater d'il y a bien longtemps, tandis que certains caissons paraissaient assez bien conservés, le bois humide commençant à peine à pourrir et à être colonisé par quelques coquillages opportunistes. Peut-être existait-il un étrange effet de succion qui attirait les choses sur le sable blanc.

Il était après tout fort peu probable qu'il ait pu trouver, sans hésiter et sans directions, Horse-Wild sans que quelque chose ne l'ait aidé à le faire. Qu'il ait s'agit d'un Poséidon glouton et voulant que la mer recrache sur ses terres tous les imprudents qui osaient les frôler, ou d'un tour de magie qui permettait aux chevaux égarés de tomber sur cet étrange paradis terrestre.

Un paradis terrestre qui manquait de fruits et de serpents tentateurs. Mais il n'avait pas encore exploré les tréfonds de l'usine.

" S'ils étaient arrivés par accident, il leur aurait fallu être ingénieux pour trouver tous les matériaux nécessaires à la construction d'une usine. Surtout après avoir essuyé une tempête. "

Il s'y connaissait, en mer virulente. Elle voulait bien vomir des restes sur la plage, mais elle aimait quand même aussi couver son magot en son sein, une vieille avare dardant le même regard sur le monde que la Monomane de l'Envie de Géricault.

Naëlle s'était rapprochée, très enthousiaste. Blake lui sourit.

" Allons-y ! " décréta-t-il avec entrain.

Il la suivit alors qu'elle ouvrait la marche, les menant jusqu'à une salle dont la porte était grande ouverte. Blake jeta un regard à l'intérieur - il avait rattrapé la pouliche et marchait maintenant à ses côtés.

L'endroit était rempli de boîtes de cartons. Certaines avaient été éventrées par des curieux tandis que d'autres, empilées sagement, prenaient avec tout autant de diligence la poussière.

" Tu fais partie du troupeau des terres Secrètes ? " demanda-t-il, le ton neutre, " J'ai rencontré une jument sur ces terres, mais elle n'avait pas l'air d'aimer la vie en groupe. "

Aucun jugement ne s'était insinué dans sa voix. Elle pourrait interpréter la chose selon ses convictions personnelles : soit Cerceï avait eu bien raison, soit terriblement tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Mer 5 Sep 2018 - 23:07

La réflexion de Blake n'était pas bête, pas bête du tout... elle était même plutôt intelligente et bien pensée. Naëlle observa les alentours en identifiant les principaux matériaux qui avaient été utilisés pour bâtir cet énorme édifice. Il y avait du bois, des briques, des énormes tôles de métal, du plastique mais il y avait aussi tout ce qui avait à l'intérieur... dans la salle des voitures il y avait la tâche nauséabonde au sol, du caoutchouc ainsi que du tissus et il y avait également la machine un peinture qui fonctionnait toujours et qui était donc forcément alimentée, surement par de l'électricité. Elle réfléchit à tout cela et fut encore plus plongée dans la confusion. Si elle pouvait facilement savoir d'où venait le bois et le tissu, elle pouvait supputer des lieux d'approvisionnement et des manières d'obtenir des briques sur Horse-Wild, mais pour les matières plastiques et métalliques, tout cela demeurait bien obscur. Admettons que les humains aient amenés des matériaux et des outils pour bâtir leurs premiers édifices, tels que des maisons par exemple, ils n'auraient jamais pu emmener tout ce qu'ils leur fallait pour bâtir une telle usine grâce aux bateaux échoués sur la plage. Il y avait soit eu plus de bateaux qui étaient venus mais étaient repartis, peut-être avec les humains mais sans tout le reste, soit ils avaient réussis à extraire ce dont ils avaient besoin des entrailles de l'île. Encore une nouvelle question à laquelle il faudrait répondre avant d'avoir le fin mot de l'histoire. Mais était-ce seulement possible de connaitre la totalité de cette histoire, maintenant que les premiers chevaux colonisateurs sont tous six pieds sous terre?
Les humains sont une espèce bien mystérieuse...

La salle dans laquelle ils pénétrèrent était nouvelle pour Naëlle, combien d'autres encore lui restait-il à explorer avant de faire le tour de cette usine? En tout cas, une fois qu'elle connaitrait ce lieu comme sa poche, elle pourrait y venir et trouver un endroit tranquille, même si quelqu'un venait dans la battisse alors qu'elle s'y trouvait, elle ne serait pas dérangée. Enfin elle n'en était pas totalement sûre vu le talent qu'avaient les gens ici à la trouver peu importe où elle était, à croire qu'Horse-Wild pullulait de chevaux et que peu importe où vous alliez, vous en croiserez forcément un sur votre route. La pouliche pie jeta un coup d’œil autour d'eux, la salle était remplie de boites en carton dont une partie n'avaient jamais été déplacées ou ouvertes depuis bien des années. Sa curiosité la poussait à vouloir toutes les ouvrir pour voir ce qui pouvait bien y avoir de stocker à l'intérieur, mais en même temps, elles étaient tellement bien empilées qu'elle ne voulait pas mettre de désordre dans ces petites tours cartonnées.

Elle tourna la tête vers Blake qui venait de reprendre la parole, encore une fois pour lui poser une question.

"- Je fais effectivement partie du troupeau. J'imagine que la vie en communauté n'est pas faite pour tout le monde, bien qu'être dans un troupeau n'entraîne pas d'atteinte à ta liberté... Au contraire, tu as le droit de te promener dans le territoire concerné comme bon te semble alors que les solitaires sont chassés s'ils le font!"

Elle sourit au jeune mâle et détourna de nouveau son regard sur les cartons qui les entouraient. Son regard s'arrêta sur l'un d'eux, qui était posé directement sur le sol mais ne semblait pourtant de ne pas avoir été ouvert, s'il l'avait été, les personnes qui l'avait fait avaient été soigneuses. Sa curiosité la démangeait de trop, elle ne pouvait se résoudre à quitter cette pièce sans en avoir ouvert au moins un. Ou en ayant rien trouvé d'intéressant. Elle s'avança jusqu'à avoir le carton en question au pied de ses antérieurs.

"- Tu penses que c'est une bonne idée de l'ouvrir?"

La dernière fois qu'elle avait touché à un objet ayant appartenu aux humains ici, cela s'était assez mal terminé pour elle et pour son compagnon du jour, bien que cela aurait très certainement pu être bien pire. Depuis, elle se méfiait des objets laissés par les humains, en particulier ceux qui étaient entreposés dans cet énorme bâtiment de métal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Jeu 6 Sep 2018 - 17:26

Blake entra plus avant dans la salle qu'il venait de découvrir et se mit à tourner autour de ces tours de cartons. Avec un peu d'imagination, on aurait certainement pu inventer un jeu, se créer un château fort - il l'aurait certainement proposé à son petit groupe sur l'île de Sable et, comme d'habitude, Knight aurait été le plus enthousiaste. Blake était peut-être le créateur, mais Knight avait toujours énormément d'imagination lorsqu'il s'agissait de jouer à un jeu dont on lui avait donné les règles.

Son frère lui manquait déjà. Mais il aurait sûrement été moins patient que lui s'ils avaient été à deux, peut-être un peu taciturne, et il n'aurait pas eu envie de toujours expliquer aux interlocuteurs qu'il croisait que son petit frère était parfois un peu grognon. Il le ferait plus tard. Lorsque les interlocuteurs seraient devenus des amis et pourraient être indulgents.

Naëlle était manifestement fascinée par la quête qu'elle s'était trouvée. Le pie se demanda si elle était curieuse de nature - certaines personnes aimaient beaucoup savoir comment tout marche et découvrir tout ce qui se cache dans un secret - ou si c'était cette question là en particulier qui la turlupinait. Il n'était néanmoins pas fort surprenant, selon lui, que les terres Secrètes aient un secret. Il ignorait même s'ils avaient vraiment le droit de dénouer ce dernier. Mais le droit de faire quelque chose l'avait rarement arrêté. L'autorité des autres était respectable, mais parfois encombrante. Et il n'aimait pas être encombré.

Cet endroit l'était.

Sa compagne lui confirma qu'elle faisait partie du troupeau. Elle était bien la première. Cela le rassura un peu. Il y avait donc bel et bien des gens dans ces derniers. Naëlle vanta les mérites de la vie en groupe et il appuya ses propos d'un hochement de tête appréciateur.

" Je suppose que si je ne suis pas chassé c'est aussi parce que les terres Secrètes n'ont pas encore de dominant. C'est étrange, ça. J'ai beau me le demander, je n'en trouve pas la raison. Poséidon est difficile ? "

Blake se rapprocha jusqu'à arriver près du carton que Naëlle hésitait à ouvrir. Il baissa la tête. Renifla. Aucune odeur, comme il fallait s'y attendre.

" Ça m'étonnerait que ce qu'il y a là dedans puisse nous faire du mal. Le gaz ne tiendrait pas dans du carton, un animal serait mort depuis longtemps, une arme doit être maniée pour faire souffrir. "

Il lui adressa un regard inquisiteur, comme demandant qu'elle le contredise, puis regarda le carton à nouveau. Il le tapota du bout du sabot, avant d'entamer son ouverture avec les dents. Il dut le déchirer un peu pour parvenir à l'éventrer.

" Ce sont des bouteilles de pesticide, " constata-t-il finalement, baissant les yeux sur les étiquettes bariolées, " Peut-être qu'ils voulaient cultiver quelque chose. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Ven 7 Sep 2018 - 12:52

Naëlle regardait autour d'elle, des cartons à perte de vue, c'était tout ce qu'elle voyait. Et Blake, au milieu du tableau, sa robe blanche et noire qui auparavant se masquait dans l'obscurité et la noirceur des murs, désormais ressortait avec force sur ce fond marron. Elle sourit, imaginant que l'effet devait être le même avec sa propre robe. Ils étaient là tout les deux, deux tâches bicolore tranchant avec le décor tout en restant en cohérence l'un avec l'autre. Elle haussa les épaules à la question du jeune mâle. Il était vrai que cette situation était étrange, les Terres Trompeuses comme les Terres Orphelines étaient maintenant dominées, leurs gérants ayant été nommés sur la même période de temps. Depuis ils avaient même eu le temps de procréer et d'avoir chacun leur héritier. Les Terres Secrètes étaient les seules terres censées être dominées à être encore vacantes, sans l'ombre d'une nomination à l'horizon. Naëlle savait que Collapsing prétendait à cette place de dominant et il avait très probablement des rivaux, mais aucun ne semblait satisfaire les critères de Poséidon, à moins que celui-ci ne demandait trop de preuves de leur capacité à devenir maitre de ses terres. Elle ignorait les critères ou les exigences du Dieu et ne pouvait donc pas répondre avec assurance à cette question.

"- C'est sûr que lorsqu'il y aura un dominant, tu ne pourras plus te promener ici tranquillement sans risquer de te faire expulser si tu ne fais pas partis du troupeau. A toi de voir ce que tu préfères entre te contenter des terres libres ou avoir librement accès à d'autres territoires en plus." Elle lui sourit, dit comme cela, rejoindre un troupeau semblait-être la meilleure chose à faire. 

"- Je ne sais pas quels sont les exigences de Poséidon, mais il est certain qu'il prend tout son temps... peut-être qu'aucun des candidats ne le satisfait et qu'il préfère laisser ses terres libres plutôt qu'entre les mains de la mauvaise personne."

Et si Collapsing ne satisfaisait effectivement pas Poséidon, qu'il ne deviendrait jamais dominant des Terres Secrètes, elle n'en serait alors jamais l'héritière! Cela faisait de longs mois maintenant que les terres Secrètes auraient du avoir un dominant et elle n'avait plus vu l'étalon de charbon depuis plus longtemps encore. Et s'il l'avait abandonné? Ou qu'il lui avait menti et que depuis tout ce temps elle pensait qu'elle deviendrait un jour dominante alors qu'elle ne serait même jamais héritière de qui que ce soit?

Elle commençait à s'inquiéter, à douter de la confiance qu'elle avait placée sur l'étalon borgne à son arrivée ici, à douter de ce que son avenir serait fait. Elle voulait devenir dominante, elle voulait avoir ce pouvoir, cette responsabilité, elle voulait devenir une grande dominante appréciée par l'ensemble des membres de l'immense troupeau qu'elle bâtirait. Elle voyait déjà les Terres Secrètes prospérer sous son règne, cette vision ne pouvait pas s'effondrer en un claquement de doigt... Elle s'y accrochait de toutes ses forces, encore et toujours.

Blake fut le moins hésitant des deux et ouvrit le carton après avoir fait une analyse olfactive qui avait l'air de s'être révélée concluante. Naëlle sourit, il avait tout ce qu'il fallait pour faire un bon enquêteur, la prudence liée à la curiosité et à une bon esprit d'analyse et de bonnes réflexions. Elle fut cependant surprise d'entendre ce que contenait ce carton. Elle jeta un œil à l'intérieur, effectivement, il y avait de nombreuses bouteilles métallique multicolores, couvertes de sigles d'avertissement.

Cette usine avait tout de même quelque chose de très particulier, pour une usine abandonnée. Les objets abandonnés à l'intérieur ne semblaient pas avoir de cohérence entre eux, les salles étaient drastiquement différentes les une des autres, rien que par les objets qu'elles gardaient, le rôle qu'elles étaient censées remplir. Une salle vide, l'autre remplie de cadavres de voitures et d’amoncellement de pneus, une autre encore remplie de cartons pleins de pesticides... rien de tout cela ne semblait cohérent.

"- Hum... C'est bien la preuve qu'ils comptaient rester ici un long moment s'ils voulaient lancer des cultures."

Elle éloigna le carton de quelques centimètres de Blake d'un coup de museau. Elle ignorait comment ces choses s'activaient, comment les humains s'y prenaient pour en faire sortir le produit massacreur et elle ne voulait pas reproduire avec ce produit assurément toxique, les mêmes erreurs d’imprudence qu'elle avait commise avec Cyrius ici même.

"- Fais attention, il ne faudrait pas que l'on soit asperger de produit toxique."

Elle plongea ses prunelles dans celles du mâle en lui souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Ven 7 Sep 2018 - 16:46

Naëlle était décidèment pleine de diplomatie. Elle n'enjoignait pas mais proposait, sans révéler plus d'informations juteuses qu'il aurait pu se mettre sous la dent. Peut-être ne savait-elle juste rien, pas même le nom des différents candidats indignes de Poséidon. Elle n'était après tout qu'une pouliche.

Blake lui offrit un hochement de tête exprimant son assentiment avant de baisser les yeux sur le pesticide. Les bouteilles, bariolées, comportaient de nombreux sigles tous plus enchanteurs les uns que les autres. Une idée lui vint en tête et il la laissa sortir, les yeux toujours posés sur cette découverte :

" Ma mère m'a dit qu'il y avait un verger, sur Horse-Wild. Ils ne peuvent pas exister sans que l'homme ne plante ensemble plusieurs arbres fruitiers. C'était peut-être pour ça. "

Le pie se demanda cependant si les produits étaient vraiment bénéfiques à la terre. En grande quantité, ils auraient pu empoisonner les quelques chevaux qui vivaient déjà sur l'île... Il lui paraissait d'ailleurs tout aussi incongru qu'un verger ait pu rester en ordre malgré les années qui avaient passé et probablement incité la nature à reprendre ses droits, à ramener le chardon et l'ortie qui rôdent derrière la barrière, attendent de coloniser le jardin d'Eden.

Toutes les choses redevenaient un jour sauvages. Même les endroits comme ceux-ci. Il suffirait d'attendre une tempête particulièrement importante, un trou dans le toit... Et la végétation pourrait s'insinuer dans le béton, le craqueler, le fendre, le même genre d'insistance qui anime une rose poussant dans Harlem.

Blake avait oublié d'inclure les dieux dans l'équation. D'où venaient-ils ? Avaient-ils toujours existé sur l'île ? Les humains les avaient-ils rencontrés ? Il se prêtait au jeu presque malgré lui. Les dieux avaient très bien pu brider la nature avec plus de force encore que la main humaine.

Naëlle écarta les bouteilles de pesticide. Blake ne se pensait pas vraiment en danger mais il la laissa faire, préférant s'attaquer à un autre carton pour vérifier qu'ils contenaient bien tous la même chose.

Du désherbant. Décidément.

" Mettons les cartons ouverts à l'écart pour éviter que quelqu'un ne tombe dessus et ne se fasse mal. "

Il les poussa donc derrière une des tours de cartons, se tournant ensuite vers Naëlle.

" On continue ? Il y a un étage, non ? J'ai cru apercevoir un escalier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Sam 8 Sep 2018 - 21:21

Naëlle pencha légèrement la tête sur la gauche, intriguée par les dernières paroles du mâle à propos des pesticides. Ce n'était pas la partie à propos du verger tentateur qui la rendait ainsi dubitative, car il était vrai que le verger comprenait des nombreuses vignes, toutes plantées sur la même parcelle et de manière assez organisée, de plus les raisins qui y poussaient était très juteux et sucrés, pas le genre de fruits que l'on obtenait par des plantes sauvages. L'élément qui perturbait la pouliche, était que c'était la mère de Blake qui lui avait parlé de ce verger. Sa mère connaissait donc Horse-Wild, elle connaissait bien l'île et avait eu l'occasion d'en parler à son fils. Etait-il arrivé de son île natale accompagné de sa mère et celle-ci lui aurait un jour parlé de ce territoire en le lui conseillant? C'était ce qui était le plus vraisemblable aux yeux de la petite pie. Elle avait du mal à imaginer quelqu'un arriver sur Horse-Wild, y vivre un certain temps puis retourner sur son île natale, y avoir un poulain et que ce poulain aille sur Horse-Wild, sur les terres dont sa mère lui avait parlé pour lui parler du monde qui existait par delà l'horizon... Non trop compliqué.

Néanmoins, Naëlle n'était pas du genre à considérer ses hypothèses comme vraies bien qu'elles soient très vraisemblables, seule la vérité comptait. Et sa curiosité était bien trop grande pour se contenter d'un "peut-être", il lui fallait une réponse, une information certaine.

"- Ta mère connait Horse-Wild? Tu es arrivé ici avec elle? Elle vit encore ici?"

Elle espérait qu'elle n'agacerait pas trop Blake avec toutes ces questions mais elles n'étaient que la conséquence de l'intérêt qu'elle portait pour lui. Son histoire l'intriguait, son comportement très clame et réfléchi également, il semblait être trop sérieux et trop mature pour un poulain, même aux yeux de Naëlle. Elle observa Blake prendre et ouvrir un autre carton, lui aussi contenait des bouteilles colorées, similaires aux précédentes. Elle hocha la tête à la suggestion du pie et le regarda mettre les deux cartons de côtés, loin du passage.

"- Oui, allons-y!" Dit-elle en souriant, très enthousiaste.

Elle jeta un coup d’œil autour d'eux et distingua l'escalier au fond de la pièce. Elle ne l'avait pas vu avant, Blake avait été plus observateur qu'elle, elle se devait de corriger cela. Elle rejoignit l'escalier en trottinant, toute guillerette à l'idée de poursuivre son exploration aux côtés du poulain pie. Une fois au pied de l'escalier de béton elle s'arrêta et observa les marches et le sommet de l'escalier, où l'obscurité semblait régner. Et alors qu'elle faisait tout pour ne plus avoir peur de rien, voilà que l'inquiétude et le doute commençaient à la gagner doucement, s’immisçant en elle par des voies qu'elle aurait jurer avoir boucher.

Il y avait, d'une part, la crainte que lui inspirait cet étage, surement bien moins visité que le rez-de-chaussé et plongé dans l'obscurité alors que les néons blancs projetaient toute leur lumière dans chacune des pièces par lesquelles ils étaient passés. Qui sait ce qui pouvait se cacher là-haut? Et d'autre part, il y  avait cet escalier de béton, fait de marches plutôt étroites. Elle doutait de ces capacités à monter toutes ces marches sans en louper une et se retrouver en bas, après maintes roulades douloureuses et puis il y avait aussi comment elle allait faire pour descendre cet escalier ensuite sans tomber alors qu'elle devrait y aller la tête la première vers le vide.

Elle tourna la tête vers Blake, elle ne voulait pas qu'il la prenne pour une poule mouillée, elle devait se montrer courageuse! Après tout, s'il avait proposé de monter à l'étage c'est qu'il pensait que tout cela ne craignait rien et elle avait pu constater de son esprit d'analyse aiguisé, s'il estimait que c'était réalisable, alors ça l'était! Elle posa ses antérieurs sur la deuxième marche et ses postérieurs un à un sur la première et commença à monter les escaliers, lentement, en ne déplaçant qu'un membre à la fois. Elle était peu sûre d'elle et son petit corps était raidit, mais elle progressait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Sam 8 Sep 2018 - 21:42

Il avait fait de l'escalade étant petit - peut-être plus que sa mère ne l'avait voulu, elle qui était tombée du haut d'une falaise après avoir appris la mort de son père - et avait l'habitude des reliefs escarpés contre lesquels se cachaient parfois des nids d'oiseaux ou des lézards grincheux, peu enthousiastes à l'idée de voir traîner là un quadrupède. Les falaises n'avaient cependant pas égalé en taille bien des choses qu'il avait vu sur Horse-Wild jusque là, qu'il ait s'agit de la baleine morte ou des navires fantômes, ces faux Hollandais Volant condamnés à pourrir tandis que la vraie légende écumait les flots et ne touchait aucun port.

Lui avait touché la terre promise, espérée. La question de Naëlle l'avait plongé dans ses souvenirs encore frais comme l'eau qui l'avait entouré pendant la traversée, cette vaste étendue d'incertitude qui l'aurait tué si, déshydraté, il avait eu la mauvaise idée de cesser de nager ou de prendre une gorgée en pensant qu'elle serait salvatrice. Il s'était jeté bras ouverts dans l'étreinte de sa mère, en quelque sorte, dans la certitude qu'elle ne lui aurait jamais menti.

On pouvait dire bien des choses de Hyuna' (et il avait entendu des choses, des murmures, avait toujours combattu cette vilaine habitude de parler dans le dos des autres alors qu'on peut si facilement tout leur dire) mais il n'avait jamais imaginé que sa mère soit une menteuse ou une affabulatrice. La réalité dure dans laquelle il était né avait peut-être rongé jusqu'à l'os l'espoir de certaines des juments parquées sur cette étendue de sable rachitique, mais lui était né avec ce dernier, avait été façonné par ce dernier, c'était construit sur ce dernier. Il n'avait pas été gavé d'illusions, non. Il avait juste su. Ce qu'il pouvait être et où il pouvait aller. Et cela s'était fait presque inconsciemment.

Il ne regretterait pas les amis qu'il s'était fait là bas, mais il penserait quand même à eux. Se demanderait s'ils le croyaient fou, maintenant. Cela le dérangeait. Il allait bien. Ils savaient tous qu'il était parfaitement sain d'esprit. Il le leur avait prouvé à maintes reprises, en partageant leurs jeux, leurs rires, en réglant les disputes. Il ne s'était pas suicidé. Il avait rejoint la terre dont avait parlé Hyuna'. Et Hyuna' avait eu raison. Knight le leur dirait.

Knight n'était malheureusement pas aussi convaincant que lui, plus impatient, ne ressentant pas toujours le besoin de prouver avec les mots. Knight saurait lui-aussi que sa mère et son frère avaient eu raison, ce qui apaiserait peut-être la brûlure des quelques mois qu'il passerait sans eux. Il serait sûr de l'accueillir avec toute la joie et l'amour qu'il méritait. Son petit frère. Sa famille. Son sang.

L'escalier de béton était un peu poussiéreux. Il semblait mener au néant, que Blake contempla, se demandant si l'on pouvait vraiment gravir quelque chose jusqu'à rencontrer l'oubli. A ses côtés Naëlle s'était aussi immobilisée. Il pensa à elle plus qu'à lui en remarquant qu'elle était figée, raidie. Oui. Il pouvait comprendre qu'il y ait là une crainte.

Il prit une voix apaisante alors qu'elle commençait à monter :

" Ne t'en fais pas. Si tu trébuches, je te rattraperai. "

Et lui offrit un sourire qu'elle ne pouvait voir. On était pas toujours obligé de rendre la gentillesse visible.

Espérant la distraire, il lui offrit la réponse à la question qu'elle avait posé en grimpant les premières marches à son tour :

" Oui, ma mère est née ici. Elle n'y a pas grandi pendant toute son enfance, son père l'ayant confiée à un tuteur vivant hors d'Horse-Wild. Elle s'appelle Hyuna'. C'est la fille de Sorrow. Je ne sais pas si tu as déjà entendu parlé de lui, il était dominant des terres Orphelines. En apprenant la mort de son père, ma mère a eu un accident et s'est retrouvée coincée sur l'île de Sable, dont je t'ai parlé tout à l'heure. Là, elle m'a eu moi. Elle est partie lorsque je suis devenu autonome, et je l'ai rejointe quelques temps plus tard en traversant la mer. On m'a dit qu'elle était vivante, mais je ne l'ai pas encore retrouvée. "

L'étage ne semblait décidément pas plus lumineux au fur et à mesure qu'ils approchaient de ce dernier. Il avait la sensation de presque déjà sentir la poussière.

" Et toi ? Tu es née ici ? Tu as l'air de t'y connaître. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Mar 11 Sep 2018 - 20:35

Naëlle avait sourit à la parole encourageante de Blake sans pour autant le regarder, elle avait trouvé un semblant d'équilibre et de confiance, assez pour qu'elle monte les marches une à une sans trop hésiter à lever chacun de ses membres, elle ne voulait pas casser cela en tournant la tête et en se déconcentrant. De toute façon, la raideur de ses petites muscles ne lui aurait surement pas permis de faire un mouvement d'une telle amplitude. Elle doutait un peu des capacités de Blake à la rattraper au cas où elle chutait, étant donné qu'il devait être à peine plus lourd qu'elle et qu'il ne devait pas avoir une force bien importante bien qu'il soit plus développé que la pouliche. Néanmoins, le savoir ainsi derrière elle, aux aguets et prêt à intervenir en cas de problème la rassurait. Elle continua donc son ascension, marche par marche, un pied devant l'autre, plus elle progressait et plus elle prenait confiance en elle, accélérant légèrement l'ensemble du processus d’ascension.

La pouliche pie écoutait attentivement le récit de son partenaire, même s'il n'était en rien responsable de tout cela, elle fut impressionnée par son passé déjà si riche. Il avait un grand-père connu sur Horse-Wild, une mère aventurière, un passé à cheval entre des terres lointaines et sauvages et Horse-Wild, une vie autonome et un long voyage derrière lui et le voilà qui était maintenant lancé dans une grande quête, retrouver sa mère ici. Pendant un moment elle l'envia, elle aurait aimé avoir un passé aussi riche à raconter, une vie déjà aussi remplie. Elle aurait également aimé pouvoir lui dire qu'elle connaissait sa mère, qu'elle l'avait vu récemment, qu'elle allait parfaitement bien et qu'elle serait heureuse d'apprendre qu'il était ici à se recherche et qu'elle le serait encore plus lorsqu'ils se retrouveront... Mais elle ne savait pas qui était Hyuna.

"- Je ne l'ai pas encore rencontrée, mais je suis sûre que tu la retrouveras bientôt. On pourrait la chercher ensemble si tu veux!"

Elle avait retrouvé son enthousiasme et sa crainte des escaliers s'était presque totalement évanouie. Elle arriva en haut de cet édifice de malheur, à l'entrée de la salle obscure si mystérieuse. Elle resta un moment immobile, n'osant pas trop s'aventurer dans la pénombre sans Blake à ses côtés, elle se retourna alors et observa le jeune mâle qui terminait sa montée. Elle se décala sur le côté pour lui laisser la place pour la rejoindre.

"- Non je ne suis pas née ici. Je suis née dans un élevage, parmi les humains. Je n'ai jamais su qui était mon père et ma mère m'a été retirée par les humains alors qu'elle était malade. Peu après je me suis enfuie et je me suis retrouvée ici, il y a plusieurs mois de cela maintenant."

Une fois Blake arrivé lui aussi en haut de l'escalier, elle se retourna et pénétra lentement dans la pièce obscure, en jetant régulièrement des coups d’œil au mâle, veillant à ce qu'il ne soit jamais loin d'elle. Elle avait espérait que les lumières s'allumeraient suite à leur entrée dans la pièce grâce à un détecteur de mouvement mais malheureusement aucune lumière ne les accueillirent. Elle tâtonna la surface du mur de son museau à la recherche d'un interrupteur mais tout ce qu'elle faisait c'était de frotter son nez à une surface recouverte de poussière. Elle ne put retenir un éternuement et elle entendit dans la foulée un bruit de mouvement derrière elle, elle se retourna et découvrit qu'elle ne voyait rien. C'était Blake qui avait causé ce bruit? Ou un rat? Ou .... Ou hallucinait-elle?

"- Blake? C'est toi? ... Ou es-tu?" Elle essayait tant bien que mal de camoufler les trémolos dans sa voix et espérait de tout cœur que Blake avait trouvé l'interrupteur, s'il y en avait un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Jeu 13 Sep 2018 - 16:32

L'obscurité se muait en évidence, comme celle qui tombe derrière des yeux fermés et les plonge dans le monde du rêve, de l'inconscient, ou de la pensée qui refuse de s'éteindre, se jette contre les parois de l'esprit et rebondit, fait ricochet, tente d'échapper au sommeil qui réclame le contrôle. Lui n'avait jamais souffert d'insomnie, bien que les nuits aient été froides et qu'il ait souvent fallu se blottir, se pelotonner comme une portée de chats tandis que le vent se soulevait et parcourait la plaine, voguant, emportant dans son souffle mille cavaliers célestes et le grondement omniprésent des vagues tendant l'écume argentée vers une Lune si ronde qu'elle semble prête à accoucher dans les flots, une étoile ou un autre soleil englouti. Peut-être ces mille et une perles que les huîtres gobent, avides de trésors, et conservent entre leurs valves.

Blake sourit à nouveau au silence. Naëlle ne pouvait pas le voir mais elle devait bien avoir conscience de sa présence.

" Je risque de chercher à l'aveuglette, je ne voudrais pas te prendre tout ton temps, " déclara-t-il d'une voix douce, avant de plaisanter : " Je suis sûr que tu as plein d'autres enquêtes passionnantes à mener. "

Enquête qui les menait semblait-il dans la gueule d'un grand loup. Tant qu'ils ne tombaient pas dans son estomac, tout irait bien. Et il serait plus rassuré encore d'être en présence d'un carnivore édenté par l'âge comme l'était cette usine. Loin de lui l'envie de s'engouffrer si tôt après être arrivé dans un danger collant, dont il est difficile de se défaire. Qui plus est, il faudrait aussi protéger Naëlle si ce qui se cachait là-haut leur voulait du mal.

Il songea à Poséidon, cet immense cheval gris qui avait semblé surgir d'un monde invisible, se demanda où un dieu pouvait bien dormir, s'il dormait jamais. Poséidon l'avait ignoré pour s'adresser à Cerceï. Il aurait pu se demander si c'était parce qu'il manquait de mérite, mais il ne manquait pas d'orgueil, ce qui l'empêchait de tomber dans ce genre de réflexions. Qui plus est, il l'avait laisser rôder sur ses terres. Cela devait bien vouloir dire quelque chose.

Blake mit le premier sabot à l'étage.

Si ça ne voulait rien dire, il le ferait parler quand même.

Ses yeux s'ajustèrent à l'obscurité, mais il ne put rien distinguer vraiment. Il préféra s'intéresser à ce que lui avait dit la pouliche. Son histoire était piquée d'un peu de drame. On lui avait enlevé sa mère ; il n'avait pas retenu la mention de son géniteur, pour lequel elle n'arborait sûrement pas de grands sentiments, n'ayant jamais eu l'occasion de le connaître. Les pères semblaient souvent s'effacer de la vie de leurs enfants, ce qu'il regrettait. Il ne commettrait pas la même erreur s'il avait un jour l'occasion d'engendrer.

" Je suis désolé pour toi... Mais je suis sûr que la vie sur HW te réserve un avenir radieux. "

Elle était déjà à moitié engloutie par la pénombre.

Le pie noir se mit à tâtonner contre les murs, en quête d'un interrupteur. Il ne tombait que sur de la poussière et ce qu'il soupçonnait être des araignées, qui s'enfuyaient, outrées, en le sentant venir. Naëlle éternua, ce qui lui indiqua qu'elle tentait peut-être elle aussi de les sortir de l'ombre. Blake se demanda s'il s'agissait là d'un grenier qu'on avait laissé vide...

Il tendit l'oreille. Il lui semblait entendre quelque chose remuer... Une respiration ténue, celle d'un être endormi... Ce qu'il avait tendu se mit à tournoyer, méfiant, et il fit un grand pas en avant, les naseaux tendus, tentant de repérer Naëlle dans l'obscurité opaque. Sa voix résonna à ce moment et il tâtonna jusqu'à glisser finalement à ses côtés, effleurant de ses naseaux son encolure pour vérifier qu'il s'agissait bien d'elle. Il se mit à chuchoter :

" Naëlle... Je crois que nous ne sommes pas seuls... Ecoute... "

La créature qui dormait là choisit ce moment pour pousser un ronflement sonore qui ne laissait aucun doute. Blake sentit ses poils se dresser sur son échine. Ses jambes se tendirent. S'ils devaient courir, ils seraient ralentis par ce maudit escalier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Ven 14 Sep 2018 - 17:20

Blake déclina son offre à propos de la recherche de sa mère, la petite pie fit un signe de tête à l’affirmative, elle ne savait pas si le poulain la regardait ou non mais cela ne faisait rien. Elle s’en était douté qu’il n’avait pas besoin d’elle, il avait l’air de se débrouiller très bien par lui-même et n’avait pas besoin d’elle pour le chaperonner. Néanmoins cela aurait pu être amusant de voyager avec lui, de découvrir de nouvelles terres ensemble, de partir en quête de sa mère, cela lui aurait fait une belle aventure à raconter. Cela aurait également pu être bénéfique pour Blake, dans le cas où il apprenait que sa mère était morte ou était repartie d’Horse-Wild, une personne à ses côtés ne seraient pas de trop, mais la pouliche ne voulait pas prendre en considération cette possibilité. Peut-être aussi que c’était simplement mieux ainsi, elle aurait surement été de trop au moment des retrouvailles et elle n’aurait pas voulu interférer dans un tel moment d’intimité. Naëlle ne connaissait pas vraiment le lien qui pouvait exister entre un poulain et sa mère, elle avait été privé trop tôt de la sienne pour pouvoir s’en souvenir et le sentiment de manque d’une personne ne lui était pas familier. Elle espérait que Blake trouverait sa mère juste pour qu’il n’ait pas fait tout ce chemin pour rien.
Pour sa part, elle n’avait personne à retrouver, bien qu’elle aurait aimé revoir Collapsing et Rosie et elle pas d’aventure particulière de prévue, mais il y avait ici toujours quelque chose à faire, de nouveaux territoires à explorer, de nouvelles personnes à rencontrer et de nouvelles péripéties inattendues à vivre.

« - Oui, il me reste de nombreux territoires à explorer. Tu verras qu’on ne s’ennuie jamais ici… En tout cas si je vois ta mère, je lui dirais que tu es sur Horse-Wild et que tu es à sa recherche, peut-être que si elle te cherche aussi, vous vous retrouverez plus rapidement. » 
 
Peut-être la trouverait-il avant elle, la pouliche informerait alors la jument que son fils est sur Horse-Wild alors qu’elle le saurait parfaitement.
 
Blake été désolé pour elle. Il ne devait pas, il n’y avait pas de quoi. Naëlle ne l’était pas. Elle aurait sûrement pu revoir sa mère si elle était restée à l’élevage et si l’état de santé de sa mère c’était amélioré. Mais elle avait choisi de partir, elle avait choisi de quitter cet élevage et tout ce qu’il représentait, elle avait eu conscience de ce que ce geste impliquait et n’avait pas hésité. A aucun moment elle n’avait regretté son geste et Horse-Wild lui offrait une vie que jamais elle n’aurait pu avoir. Ici elle était libre de faire ce qu’elle voulait, libre d’être elle-même, alors qu’avec les humains, elle aurait passé son temps entre un box et une pâture, à suivre les moindres exigences d’un humain assis sur son dos et à devoir accepter sans broncher les assauts de n’importe quels mâles pour fournir aux bipèdes les poulains qu’ils voudraient obtenir d’elle. Elle avait fait le bon choix.
 
Elle ne doutait pas du fait qu’Horse-Wild lui offrirait un avenir radieux, pourquoi pas même une vie heureuse, si possible passée à la tête d’un territoire et de son troupeau.
 
Naëlle avait beau chercher partout du regard, elle ne distinguait aucun mouvement, l’obscurité de la pièce était trop importante pour qu’elle puisse percevoir quoique ce soit. Blake ne répondit pas à son appel et cette absence de réponse la terrifia. Lui était-il arriver quelque chose? C’était lui qui avait provoquer cet étrange bruit? S’était-il fait attraper ou aspirer par quelque chose? La pouliche pie se figea sur place, les muscles tendus et tous ses sens en éveil, elle essayait d’entendre quelque chose, un son qui lui permettrait de savoir si elle devait chercher Blake et l’aider ou fuir tant qu’il en été encore temps.
Quelque chose lui toucha l’encolure et lui fit faire le plus gros sursaut de sa vie, elle parvint néanmoins à étouffer un cri lorsqu’elle se rendit compte que la douceur de ce contact n’avait rien à voir avec une quelconque forme d’agression.  C’était Blake. Lorsqu’elle entendit la voix de son compagnon elle poussa un soupir de soulagement, elle n’allait pas mourir dévorer dans l’immédiat. Elle tendit l’oreille et entendit un souffle régulier ainsi qu’un râle rauque. Ce n’était pas un rat, c’était très probablement bien plus grand et denté qu’un rat.
C’était un véritable cauchemar.

« - Il faut qu’on s’en aille avant que ce monstre ne sente notre odeur et se réveille. J’ai pas envie de me faire dévorer. » Elle avait chuchoté, avec une voix aussi faible que possible, à peine audible.
 
Le contour de la porte par laquelle ils étaient entrés était la seule chose distinguable visuellement grâce à la faible lueur de lumière qui parvenait du rez-de-chaussée. Elle se dirigea vers elle, marchant très lentement, prenant une précaution particulière pour faire le moins de bruit possible. Elle progressait à pâtes de velours et espérait que cela serait suffisant pour qu’ils s’en sortent indemne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Mar 18 Sep 2018 - 20:01

Les pénombres enveloppées de menace semblent parfois remuer comme le ferait le rideau de velours d'une scène de théâtre, frissonnant d'anticipation, menaçant au moindre instant de dévoiler le monde caché et éphémère rôdant de l'autre côté. Blake aurait volontiers attendu qu'enfin la lumière se fasse sur le nouveau mystère qu'il venait de découvrir, mais la proposition chuchotante de Naëlle était plus prudente, et il ne risquerait pas de s'aventurer, cette fois, trop profondément dans l'abysse. Ses yeux s'attardèrent dans le noir, tentant une dernière fois de scruter et de découvrir quelle créature extraordinaire s'était assoupie ici, mais il ne pu rien distinguer de véritablement probant. Seule son imagination devrait coudre le monstre, ce qui n'avait pas pour lui un très grand charme.

Il avait assez peu d'affection pour les menaces que l'on invente avec les mille frayeurs rencontrées et rangées dans l'inconscient, y préférait la connaissance de ce qui pouvait représenter un danger quelconque. Dans sa courte vie, il avait déjà dressé un inventaire assez long, et rayé de sa liste certaines des choses dont il aurait pu avoir peur, comme cet océan infini qu'il avait enjambé pour rejoindre une terre imaginaire qu'il avait elle-aussi voulu réelle, distincte, palpable comme la réalisation d'un songe.

Il n'avait pas songé Naëlle - songeait rarement aux autres, à vrai dire, les regardaient s'immiscer et disparaître, ombres en fuite - mais elle était bien réelle, à ses côtés. Il acquiesça d'un petit oui murmuré avant de faire demi-tour, soulevant par la même occasion une nouvelle tornade de poussière. Ses naseaux se pincèrent, il grinça des dents. Il ne fallait pas éternuer maintenant. La porte entrouverte était là-bas. Elle vomissait un filet de lumière sanguinolente qui tentait de serpenter comme le fait un éclair dans le ciel.

La bête - s'agissait-il seulement d'une bête ? - ronfla de nouveau. Elle représentait certes une menace conséquente, mais Blake ne put retenir son sourire. Il était difficile d'avoir peur des endormis qui, la bouche grande ouverte, menacent d'engloutir l'obscurité dont ils se drapent.

La porte poussa un grincement lorsqu'il l'écarta un peu pour mieux passer. Son sourire se mua en grimace et il tendit l'oreille, immobile. L'inconnu n'avait semble-t-il pas bougé, mais il lui sembla percevoir ce grincement de dents du dormeur qui rêve de broyer des os, aussi se pressa-t-il, se faufilant dans l'escalier. Avait-il toujours été aussi étroit ?

Blake posa des sabots prudents sur les marches. Derrière lui il lui semblait sentir Naëlle. Il se retourna pour la contempler. Murmura, alors qu'il rejoignait peu à peu le rez de chaussée :

" Qu'est-ce que ça peut bien être ? "

Aurait-elle pu le savoir ? Elle vivait après tout sur ces terres. Poséidon possédait-il un monstre qui gobait les imprudents ? Voilà qui aurait été bien pratique.

Mais les dragons finissent toujours embrochés par les chevaliers.

Blake rejoignit finalement son royaume cartonné, qu'il foula avec une certaine satisfaction. Ses yeux retombèrent sur la porte, mais il finit par s'éloigner, sortant de la pièce et rejoignant le couloir qui lui parut plus lumineux qu'à son arrivée.

" Tu veux continuer l'exploration ? " demanda-t-il à son acolyte, alors qu'il observait les alentours. La découverte de la bête avait peut-être douché l'esprit aventurier de sa camarade.

Il en revint à ce qu'elle lui avait dit auparavant, ajoutant :

" C'est très gentil de ta part. J'ose espérer qu'elle me cherche. "

La certitude avait imprégné sa voix et indiquait qu'il n'en doutait pas vraiment. Il sourit, encore un peu songeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Dim 23 Sep 2018 - 1:00

Tant que Naëlle n'était pas sortie de cette pièce dans laquelle ronflait un monstre endormi, tout lui faisait peur. Elle craignait que les claquements de leurs sabots sur le sol ne fassent trop de bruit, alors elle faisait chacun de ses pas en posant délicatement son sabot sur le sol et progressait à pas de loup. Ne pas sentir la présence de Blake aussi l'inquiétait, bien qu'il ne pourrait surement rien faire dans le cas où le monstre se réveillerait et menaçait de les dévorer, la présence du jeune mâle et ses paroles encourageantes la rassurait. Ce dernier souleva un nuage de poussière en avançant, elle cessa de respirer pour éviter d'éternuer jusqu'à ce que le plus gros de la poussière soit retombée, elle espérait dans le même temps que la poussière n'allait pas trop chatouiller le nez de la bête et que ce soit elle qui éternue. Il y avait eu aussi cette maudite porte qui avait grincé lorsque Blake l'avait doucement poussée. Finalement ils étaient parvenus à sortir, faisant de nouveau face à l'escalier de béton. D'un coup il lui paraissait bien moins effrayant étant donné qu'il ne représentait plus un obstacle, mais un échappatoire.

En descendant elle restait proche de Blake, juste derrière lui, au cas où elle louperait une marche, mais cela ne se produisit pas. Une fois les quatre sabots posés au sol du rez-de-chaussé elle poussa un soupir de soulagement. Elle n'aurait jamais cru qu'un monstre avait élu domicile à l'étage de cette usine, personne ne l'avait jamais mise en garde à propos de cela, ce qui était tout de même plutôt étrange. Comme le fait que tout le bruit qui peut être fait au rez-de-chaussé ne suffit jamais à la réveiller ou encore qu'il semble que personne d'autre ne l'ai vue, alors qu'elle doit forcément descendre de temps à autre afin de trouver de quoi se nourrir.
Et si finalement ce n'était pas une bête qui ronflait là-haut?

"- Je n'en sais rien. Je n'ai jamais entendu parler d'une bête vivant ici... Est-ce que ce serait possible que ce ne soit pas une bête mais une machine bizarre fabriquée par les humains?"

Les sons qu'ils avaient entendus ressemblaient pourtant énormément à des ronflements et grognements, elle doutait vraiment qu'une machine puisse être à l'origine de telles vocalises.

"- Si tu veux on reviendra quand on sera adultes et aptes à se défendre contre cette bête, si elle nous attaque et on percera ce mystère!" dit-elle en souriant très enthousiaste.

Elle tourna la tête et regarda cette pénombre dont ils venaient de sortir. Toute cette histoire était beaucoup trop mystérieuse pour la pouliche et sa grande curiosité la titillait, il fallait qu'elle sache ce qu'il y avait là-haut, ce ne sera pas pour aujourd'hui, mais un jour elle le saura. La voix de Blake s’éleva de nouveau et elle reporta son attention et son regard sur lui.

"- Avec plaisir! Je suis toujours partante pour partir en exploration. Puis je suis venue ici pour ça."

La pouliche pie hocha la tête à l'affirmative en réponse à la dernière prise de parole du jeune mâle, elle était persuadée que sa mère le cherchait ou au moins qu'elle attendait sa venue avec impatience. Son instinct maternel lui avait surement soufflé que son fils était à sa recherche. Elle ne savait pas trop comment fonctionne ce fameux instinct, mais il parait qu'il est très fort et peut faire faire aux juments n'importe quoi pour leur progéniture. Aurait-elle un tel instinct une fois adulte, une fois mère? Serait-elle seulement mère? ... Pour le moment elle n'y pensait jamais, elle était bien trop occupée à s'amuser et à partir à l'aventure pour avoir de telles réflexion qui appartenaient au monde des adultes. Elle prit le pas et entra dans une salle dont la porte se trouvait sous l'escalier dont ils venaient de descendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Lun 24 Sep 2018 - 13:23

Il envoya une moue sceptique mais indulgente dans la direction de Naëlle. Une machine ronflante ? Les humains débordaient d'idées, mais elles avaient souvent sinon un but, au moins une fonction particulière ; et, lorsque l'on a supposément échoué sur une plage et été obligé de s'agripper à une nature hostile pour survivre, il paraît peu probable que l'on perde son temps à inventer des machines assoupies. Une question le traversa alors qu'il laissait Naëlle lui emboîter le pas.

" Tu es sûre que les humains ne vivent plus du tout sur cette île ? "

Cela aussi le rendait sceptique. Il connaissait les hommes pour être né entre leurs mains ; une fois qu'ils avaient réussi à s'emparer de quelque chose, il était improbable voire impossible qu'ils lâchent cette dernière tant qu'il ne l'avait pas façonnée pour refléter leur image.

Et si l'on pouvait considérer l'usine fantomatique comme la trace d'un passage éphémère, on pouvait aussi considérer que l'humain n'aime pas laisser sa belle mécanique endormie dans un grenier, préfère l'entendre rugir, ronronner, dompter la nature. Peut-être les humains reviendraient-ils. Peut-être étaient-ils même déjà revenus. Il aurait été bien malheureux de leur échapper pour les retrouver de nouveau dans le havre de paix équin que sa mère lui avait décrit.

Les autres chevaux pouvaient déjà représenter un danger. Il n'aurait pas été agréable de devoir y ajouter une menace bipède.

Bien que ses rencontres aient jusque là fait preuve d'une grande courtoisie. Quand tomberait-il sur un fou furieux ? Les récits de sa mère avaient été charmants, mais il avait bien compris que tout Eden comporte son serpent et son fruit défendu. Lui ne craignait pas de se coincer de pomme dans la gorge, mais il souhaitait quand même débusquer les parasites et prédateurs qui rampent toujours dans une foule. Au moins pour savoir. Pour classifier. Se défendre. Préparer.

Il avait hâte de grandir pour affronter tout cela. Il avait aussi envie de rester jeune, pour en être relativement protégé. L'adolescence était une période de découverte et d'observation certes un peu houleuse - il avait traversé un océan, après tout - mais emplie d'un certain charme. Il espérait juste ne pas finir trop dégingandé. La croissance jouait souvent de mauvais tours et il préférait demeurer un éternel papillon, sans souvenir d'aucune chenille.

" Faisons ça ! " répondit-il à sa compagne. Si le monstre vivait encore, ils seraient deux à l'affronter.

Naëlle entra dans une salle bien plus lumineuse que celle qu'ils venaient de quitter. Blake la suivit, embrassa du regard la pièce. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'il s'agissait d'une infirmerie : des lits aux draps et aux rideaux rongés par les mites, un bureau croulant sous la paperasse, des bocaux contenant divers liquides et comprimés. Il n'était après tout pas rare qu'un ouvrier se blesse, aussi paraissait-il logique d'avoir de quoi le soigner sur le champ.

Le pie fit quelques pas dans la pièce. Il se retourna vers Naëlle, plaisanta :

" Une petite piqûre ? "

Elle qui était née chez les hommes, elle avait du connaître leurs vétérinaires. Il se demanda tout à coup s'il risquait d'être contaminé par un quelconque virus inconnu au contact de chevaux sauvages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Ven 28 Sep 2018 - 17:26

Etait-elle sure qu’il n’y avait plus aucun humain sur Horse-Wild? Elle était tentée de dire oui étant donné qu’elle n’en avait pas croisé un seul depuis qu’elle était arrivée et que personne ne l’avait jamais averti de se méfier d’eux ou de faire attention à bien se cacher au cas où elle en croiserait un, elle était donc intimement convaincue qu’il n’y en avait effectivement aucun et qu’à moins qu’il y ait un débarquement, il n’y avait aucune chance pour qu’ils se retrouvent nez à nez avec un de ces bipèdes tant qu’ils restaient sagement ici. Mais en même temps elle ne voulait pas risquer de dire des bêtises à Blake et qu’ensuite il ne lui fasse plus confiance, parce que sinon il ne serait plus d’accord pour venir affronter le monstre avec elle quand ils seront adultes. Ce n’est pas parce que l’on a jamais vu de corbeau blanc que cela veut dire que cela n’existe pas.
 
« - Je n’en ai jamais vu et personne n’a jamais mentionné la présence d’humain devant moi… donc j’imagine qu’il n’y a aucun risque. »
 
Naëlle avait beau ne pas avoir été maltraitée par les humains et avait même apprécier la compagnie de la petite fille, dont elle avait oublié le nom, elle ne gardait pas vraiment un bon souvenir de la période qu’elle avait passé avec eux et ne voulait en aucun cas avoir de nouveau affaire à cette espèce. Elle espérait sincèrement que tous les humains qui avaient connaissance d’Horse-Wild étaient morts ou en tout cas qu’ils n’en parleraient pas pour être sure qu’aucun d’entre eux ne viendra jamais. Si un groupe d’humains venaient s’installer ici, cela pourrait être terrible. Elle voyait déjà les bipèdes, armés de cordes et de pièges qui les attrapaient tous un par un, les forçaient à se laisser dresser, à être montés, décidaient qui se reproduisait avec qui pour avoir des chevaux qui répondraient à leurs besoins ou caprices… ce serait horrible. Que feraient-ils de ceux qui ne coopèrent pas? La pouliche pie préférait ne pas l’imaginer. Si un jour les humains débarquaient sur Horse-Wild, elle fuirait de nouveau.
 
Naëlle fut un peu éblouie par la lumière qui baignait la nouvelle pièce dans laquelle elle venait d’entrer, cette salle possédait de grandes fenêtres et bien qu’elles soient sales, la lumière les traversait assez bien, ajouté à cela il y avait toujours les néons qui crachaient leur lumière froide et les murs blancs qui renvoyait l’ensemble de la luminosité. Cela contrastait d’autant plus avec la pièce de l’étage, la pièce du monstre endormi. Peut-être que c’était un dragon qui attendait qu’une princesse ne vienne se perdre pour l’emmener dans la plus haute tour d’un château… La pièce blanche faisait un peu pensée à une salle de tortures avec cette ambiance froide et terne et tous ces bocaux de produits chimiques. Du sang avait surement coulé ici, y avait-il eu des larmes, des cris, des morts? Quel genre de blessure pouvait se faire un humain travaillant dans une telle usine?
 
Elle tourna la tête vers Blake lorsque celui-ci lui adressa la parole. Une piqure? Hors de question, elle en avait eu quelques unes chez les humains et elle n’aimait pas ça. Pas que cela faisait mal, elle ne se souvenait pas avoir eu mal lorsque le vétérinaire les lui avaient faites, mais elle n’appréciait que moyennement le fait de se faire percer la peau par une aiguille. Surtout que vu l’état de la pièce et du matériel qui y est entreposé, une piqure ne serait pas là pour l’empêcher de tomber malade, bien au contraire, elle était convaincue que cela lui assurerait de mourir dans les jours qui suivaient. Elle remua vivement la tête à la négative.
 
« - Hors de question! En plus je doute que tu ais les qualifications pour pratiquer un tel geste médical. »
 
La pouliche pie entreprit de fouiller la salle de soins mais elle craignait un peu de toucher ce qui se trouvait dans cette pièce. Ce pourrait-il qu’un produit chimique ou des bactéries ne soient restés intacts et puissent lui nuire si jamais elle les touchait? C’était tout de même assez peu probable, mais elle préférait se méfier.  Un bocal rempli de liquide jaunâtre et d’une grosse masse, posé sur une étagère un peu en hauteur attira son attention, elle s’en approcha et bien qu’elle scruta la masse en question sous toutes ses coutures, elle ne parvenait à déterminer de quoi il s’agissait.
 
« - Est-ce que tu sais ce que c’est? »
 
Il y avait sur certains murs de grands poster où étaient dessinés divers organes humains et leur emplacement dans le corps des bipèdes. Tout cela était absolument fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Ven 28 Sep 2018 - 20:54

Sans surprise, Naëlle n'avait pas envie d'être piquée. Blake lui aurait bien conseillé de se faire vacciner contre lui, encourant le risque de devenir addict, mais c'était le genre de pique humoristique que l'on ne se permet pas auprès de quelqu'un que l'on vient de rencontrer. Il se contenta donc d'esquisser un sourire, les yeux toujours rivés sur la seringue. Il lui semblait qu'un liquide asséché collait encore un peu au fond. Cet endroit puait certes l'activité humaine, mais certainement pas celle, organisée et presque maniaque, des hommes qu'il avait connu et tenté de charmer pendant son enfance.

Il les avait inquiétés, parfois. Voilà ce poulain que nous voulons rendre sauvage. Et voilà qu'il vient chercher dans nos mains les restes de sucre qui fondent dans notre café. Il avait fallu ajuster son attitude. Montrer de la testostérone. Courir après les pouliches pour mieux capturer un peu de leur souffle haletant une fois la course gagnée, loin de là. Blake avait été intéressé par les humains. Leurs systèmes. Leurs petites histoires sordides. Tout cela lui semblait similaire et différent à la fois de la société équine.

Il ne pouvait qu'avoir un semblant d'admiration pour une espèce qui s'était hissée tout en haut de la chaîne alimentaire, sur un trône d'os. Jeune, il avait presque rêvé d'être né prédateur. Puis il avait contaminé son frère avec ce rêve. Ou était-il né avec ce dernier ?

" Je pourrais te surprendre ! " ajouta-t-il finalement, un brin taquin.

Blake explorait la pièce, épluchant comme il le pouvait sans pouces opposables les papiers éparpillés sur le bureau. Les bocaux étaient intéressants mais peu ragoûtants, et il avait peur de les voir tomber par terre, répandant tripes et cervelle. Naëlle lui indiqua par ailleurs un bocal en particulier.

Le pie contourna le bureau pour mieux voir ce qu'elle désignait. Ça rivalisait de laideur avec le foetus prématuré qu'il avait vu un jour, avant que sa mère ne l'éloigne de la tragédie. Difficile d'imaginer que l'on a un jour été si fragile, les os en verre, la peau en papier, les naseaux à peine ouverts sur la vie qui a refusé de se déplacer pour assister à l'heureux événement et laisse la mort déposer ses fleurs.

" Je n'en sais rien, mais c'est particulièrement moche. "

Il observa la chose quelques secondes de plus avant de s'en détourner, se dirigeant vers un placard. Ses battants, grincheux, refusèrent de s'ouvrir alors qu'il les tirait. Le yearling insista jusqu'à ce qu'ils ne cèdent soudainement.

Une marée d'os se déversa par terre en susurrant la petite chanson fatiguée des choses qui s'usent.

" Beurk ! " s'exclama-t-il avec une grimace. " Désolé, je ne pensais pas trouver ça. "

Il tendit la tête pour vérifier que rien d'autre ne se cachait là. Il découvrit un autre squelette, celui là entier, tranquillement assis comme s'il était mort après avoir oublié de sortir. Il lui adressait un sourire sardonique et grinçant.

L'usine recelait décidément un million de petits dangers presque fascinants. Il avait toujours imaginé que les terres orphelines étaient les plus menaçantes et mélancoliques, mais les terres secrètes ne semblaient pas vouloir rester en reste.

" Peut-être faudrait-il un jour songer à nettoyer cet endroit, " songea-t-il, " Ça ferait un bon refuge, si on se débarrassait des squelettes intempestifs et des araignées... "

On aurait tout aussi bien pu en faire une forteresse moins miteuse, dans laquelle retrancher ses crocs les plus pointus. Dépendamment de la stratégie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Mer 3 Oct 2018 - 21:18

Il pourrait la surprendre selon lui. C’était possible car après tout, tout dans cette usine l’était. Naëlle avait beau être déjà venue et avait déjà explorer une bonne partie de l’immense bâtisse, elle ne s’attendait pas à y trouver un monstre endormi, ni une infirmerie pleine d’étranges objets. Cette pièce pourrait aisément être transformée en musée des horreurs, entre les piqûres et autres instruments peu sympathiques, les toiles d’araignées et les bocaux remplies d’organes et autres étrangetés peu ragoûtantes, le décor pouvait facilement faire froid dans le dos. Mais Blake? Il pouvait très probablement la surprendre, positivement ou négativement, elle ne saurait le dire, mais ce dont elle était certaine, c’est qu’il ne pouvait pas lui faire de vaccin en étant dépourvu de la pléthore de doigts que possèdent les humains. Elle se contenta de lui sourire en haussant les épaules. 
 
Le bocal auquel elle faisait face intriguait particulièrement la pouliche pie, elle avait beau l’observer avec attention et chercher une correspondance avec les différents organes qui étaient dessinés sur les différents poster, rien ne semblait correspondre. La masse de chaire se trouvant dans le bocal restait non identifiée et ce n’est pas Blake qui parvint à donner un nom à cette chose. Il y avait trop de mystères dans cette usine et elle en ressortirait avec de trop nombreuses questions sans réponse. Elle n’aimait pas ça. Sa grande curiosité exigeait des réponses et l’obligeait à obtenir de nouvelles connaissances. Blake se détourna rapidement du dit bocal et s’en alla fouiller un peu plus loin. Naëlle continuait inlassablement d’observer le contenu du bocal, un mélange de dégoût et de fascination rendait son contenu hypnotisant.
 
Un bruit d’effondrement la fit sortir de son état de grande concentration en sursaut. Elle tourna brusquement la tête en direction du bruit et découvrit Blake en train de se faire ensevelir sous un mont d’os. Ce garçon était effectivement surprenant. Pourquoi tout ce qu’ils trouvaient ici était moche et/ou dangereux? Ils ne pouvaient pas trouver un bocal plein de bonbons plutôt que de trouver un squelette dans le placard? La pie s’approcha du mâle et de son tapis d’os. S’agissait-il d’os humains ou d’animaux que les bipèdes conservaient pour une obscure raison? Elle ne saurait le dire, ses connaissances en anatomie étaient vraisemblablement très limitées.
 
« - Tu n’as rien ? » Demanda-t-elle pour la forme.
 
Nettoyer cet endroit pour en faire un abri était une bonne idée, elle ne savait pas trop de quoi ils étaient censés s’abriter mais peu importe, un endroit secret où se cacher pouvait toujours servir. Mais Naëlle ne voyait pas comment ils pouvaient s’y prendre sans avoir à toucher des trucs potentiellement dangereux ou juste effrayants, comme les os qui étaient présentement éparpillés sur le sol à leurs pieds.
 
« - Mais comment veux-tu nettoyer tout ça? »
 
Le meilleur abri qu’ils pourraient trouver dans cette usine serait surement la salle à l’étage, là où le monstre avait pris ses quartiers.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Sam 6 Oct 2018 - 15:18

Il lui fit un signe de la tête en guise de réponse. Naëlle était restée absorbée par son bocal et il regretta brièvement de ne pas lui avoir adressé une attention plus appuyée. Contournant le petit tas d'os et s'efforçant de refermer ce qu'il avait ouvert, il s'approcha de nouveau de ce qui retenait tant son attention. Ses connaissances anatomiques ne s'étaient pas améliorées depuis qu'il lui avait donné une réponse négative, aussi se contenta-t-il d'observer cela un peu plus.

Elle était manifestement curieuse et avide de connaître les choses qui l'entourait. Lui, fraîchement arrivé, était animé d'un même esprit d'aventure, mais il effleurait ce qu'il trouvait avec plus de fébrilité. Il avait trop de choses à voir et à apprendre.

La question de la pie le surprit. Son visage demeura néanmoins impassible alors qu'il épousait les alentours du regard. Les gens ne faisaient-ils donc rien ensemble, ici ? Pourquoi tous les individus qu'il rencontrait étaient-ils seuls ? Où était l'esprit de groupe ? Il ne pointerait pas les autres du doigt avant d'avoir foulé les terres véritablement dominées, mais la solidarité lui semblait... Absente, ténue, bien moins poignante que sur son île natale où il avait toujours prôné l'entraide pour la survie. Du moins, lorsque cela était arrangeant.

" Les gens ne se réunissent jamais ensemble, ici ? Si plusieurs personnes s'y mettaient en même temps, cet endroit serait propre et rangé... Mais peut-être est-il sensé rester comme il est. "

Les dieux n'étaient-ils pas capables d'enjoindre à leurs troupeaux de s'engager dans des tâches communes ? Ou étaient-ils indifférents à l'activité humaine, comme l'homme scotché au crucifix de la femme qui lui donnait, poulain, ses piqûres ? Il revit l'éclat argenté flotter devant ses yeux embrumés par le sommeil. Il aimait l'implication. Les gens indifférents l'indifféraient en retour.

Le yearling observa une fois de plus la pièce. Il lui semblait qu'ils avaient tout vu, mais il laissait le temps à Naëlle de regarder le bocal qui la fascinait tant.

" Il y a beaucoup de poulains sur l'île ? " demanda-t-il, le souvenir d'Hallelujah en tête. C'était toujours agréable de pouvoir grandir en même temps, de se faire des expériences. Naëlle était-elle du genre à avoir beaucoup de connaissances ? Elle semblait assez sympathique, mais il la connaissait trop peu pour vraiment savoir comment elle était avec tous.

Et c'était en se fondant dans un groupe que l'on pouvait cerner le mieux les gens. Groupes absents... Pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 1208

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Dominante des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Ven 12 Oct 2018 - 15:38

La pouliche resta un moment pensive suite à la question posée par Blake. Elle ne savait pas exactement ce qu'elle pouvait lui répondre, il y avait un grand nombre de chevaux solitaires sur Horse-Wild, ceux-là avaient choisis de vivre une vie loin des autres, leur solitude étant entrecoupée par les rencontres qu'ils peuvent faire au gré de leurs excursions. Mais il y avait également de nombreux chevaux qui font partis d'un des troupeaux de l'île, eux avaient au contraire choisis de s'entourer de congénères et de se placer dans une hiérarchie, d'être plus proches de certains chevaux que d'autres. En ce qui la concernait, elle menait une vie en tout point similaire à celle d'un solitaire, elle ne savait pas vraiment si c'était parce que les Terres Secrètes n'avaient encore pas de dominant ou si c'était normal et que l'appartenance à un troupeau ne permet que d'avoir accès au territoire en question sans restriction ni crainte. Mais elle savait également que parfois, on pouvait assister à des grands rassemblement, comme cela avait été le cas lors de la bataille de boue ou de la bataille d'eau auxquelles elle avait pris part. Finalement, il lui semblait effectivement que les chevaux peuplant Horse-Wild préféraient vivre leurs vies chacun de leur côté et de se rassembler qu'à de rares occasions. Ce manque de socialité avait l'air de perturbé voir de désolé Blake, Naëlle elle, pensait que c'était une très bonne chose, elle pouvait ainsi se permettre d'aller et venir comme bon lui semble et de faire ce qu'elle veut, sans aucune barrière hiérarchique ou sociale.

En ce qui concernait le nettoyage du lieu dans lequel ils se trouvaient, elle ne comprenait pas pourquoi le poulain voulait absolument rendre cet endroit moins encombrés. Elle ne voyait pas l'intérêt de le faire déjà, et puis surtout, si ils commençaient à nettoyer cet endroit et à le rendre plus accueillants, ils pourraient être tentés de faire de même avec le reste de l'usine, et puis à d'autres territoires, comme la Plage Dévastée par exemple, et puis finalement tout Horse-Wild serait nettoyé et agréable à voir, mais il n'y aurait plus aucune part de mystère, plus aucune découverte à faire, terminé l'exploration et l'aventure, place à la monotonie et à la verdure. Cette vision ne plaisait absolument pas à la pouliche. Et quand bien même ils s'en tenaient à cette unique salle, elle n'avait aucune envie que des dizaines de chevaux prennent connaissance de l'existence du lieu et viennent ensuite squatter leur toute nouvelle cachette secrète! Hors de question non plus que quelqu'un ne vienne terrasser le monstre dormant à l'étage avant qu'ils n'aient atteint l'âge adulte et ne puisse aller eux-mêmes résoudre ce mystère.

Non décidément, la pouliche ne trouvait aucun intérêt à vivre rassemblés.

"- A ma connaissance, mis à part quelques exceptions où un grand nombre de personnes se retrouvent pour s'amuser tous ensemble, il n'y a pas de rassemblement. Je ne pense pas non plus qu'il y en ait dans les troupeaux pour le moment."

Peut-être qu'il y en aurait au sein des Terres Secrètes plus tard ou peut-être pas. Collapsing n'était surement pas du genre à organiser des rencontres et festivités, peut-être qu'elle le ferait... en tout cas, elle s'était promise de devenir une grande dominante, appréciée et respectée de tous, cela passera forcément par une bonne entente entre tous les Secrets, de manière à ne pouvoir croiser qu'une connaissance appréciée ou à un ami pour les membres de son troupeau se promenant sur ses terres, organiser des rencontres entre Secrets pourrait être une bonne idée, en plus de la protection qu'elle s'efforcera de leur garantir.

Les nouvelles paroles de Blake la ramena à la réalité. Des poulains? Il y en avait surement des tas! Elle connaissait Hoyka, Rose Madder et Final Act en plus de Blake, elle savait également que Cyrius avait une fille de son âge, une certaine Lujah selon les dires de Final Act. Il devait surement y en avoir d'autres qu'elle ne connaissait pas encore et dont elle n'avait encore jamais entendu parler. Il y avait Fifa qui avait des envies de maternité lorsqu'elle l'avait rencontrée, elle ne savait pas si depuis elle avait réalisé son souhait ou non.

"- Oui! J'en connais 3 en plus de toi, et je sais qu'il y en a une que je n'ai pas encore rencontré. J'ai hâte de voir comment tout le monde sera une fois adulte!"

L'adolescence est une période critique, où chacun change drastiquement, autant physiquement que psychologiquement. La grande curiosité qui l'animait était fortement titillée par ce phénomène et par les modifications qu'il entrainera chez chacun des poulains rencontrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake
suspension of disbelief

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa
MESSAGES : 357

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : On verra


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    Ven 12 Oct 2018 - 22:58

Blake fit un pas dans le couloir. Les néons commençaient à faiblir et les quelques trous dans lesquels tombaient la lueur du jour ne précipitaient plus par terre que quelques rayons faiblards, ce qui lui indiqua que l'après-midi touchait à sa fin. Il se demanda s'il dormirait ici, songea au monstre à l'étage. Il n'avait pas particulièrement envie de s'assoupir en sachant que cette bête (?) pourrait se réveiller à n'importe quel moment et le cueillir au pays des songes. Mais il n'avait pas non plus tout vu dans l'usine...

Naëlle était décidément une individualiste. Il ne savait pas vraiment ce qu'elle pensait exactement - elle n'était pas assez franche pour que cela soit évident - mais il sentait clairement que les choses remuaient dans cette tête et qu'elle n'avait sûrement pas peur d'avoir une opinion dissidente. Comment gagnait-on et s'assurait-on d'avoir sa sympathie ? Il ne réglerait peut-être pas la question aujourd'hui. Qu'importe. Il avait rendez vous plus tard pour dénicher les monstres vivant sous le plafond.

Pas de rassemblement. Cela confirmait ce qu'il avait supputé. Pas de cohésion...

Lui s'était toujours senti mieux au sein d'un groupe et à sa tête. Il s'en cacherait si on venait à le lui reprocher, et ne jugerait pas non plus ceux qui avaient d'autres idées. Il était après tout le nouveau venu qui devait s'adapter à cette société différente. S'il devait abandonner ses habitudes, tant pis, tant que cela garantissait un plus grand succès. Il était cependant bien plus pratique de pouvoir compter sur un voisin toujours tout proche.

Il avait de toute façon quelqu'un sur qui compter en la personne de Knight, qui le rejoindrait tôt ou tard et s'attacherait à lui comme une seconde ombre. Blake n'était jamais vraiment seul... Ou l'était-il en réalité tout le temps ?

" D'accord ! " lança-t-il avec l'enjouement de quelqu'un qui ne s'est pas retranché dans ses convictions.

Il fit quelques pas de plus dans le couloir et lança un regard alentour. Cette usine n'était-elle donc qu'une série de portes ? Il trouvait bien étrange que l'on ait pu identifier exactement l'objet qu'avaient produit les hommes... Les pesticides de la première salle ? Mais rien n'indiquait que s'eût vraiment été le cas...

Un rat courut entre ses jambes. Le pie retint une grimace de dégoût.

Naëlle lui confirma que d'autres poulains vivaient sur l'île. Blake entra dans sa ligne de mire et lui adressa un sourire en guise de réponse, hochant la tête. C'était bon à savoir. La deuxième partie de sa réponse l'intriguait plus. Elle aimait décidément bien observer et comprendre les choses... Mais lui aussi.

" Et toi ? Comment veux-tu être, lorsque tu seras adulte ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Out of my league [PV]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Out of my league [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» NTW3 Clan Wars League
» Partenaire • Manager-League
» League of Legend
» Partie 81 : League of Legend
» Guilde Battle league

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES SECRÈTES :: L'USINE ABANDONNÉE-
Sauter vers: