Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Valhalla

Aller en bas 
AuteurMessage
No. Thirteen

avatar

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Valhalla   Ven 31 Aoû 2018 - 1:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sa robe porte une odeur salée qui l'importune et il ne cesse de frotter ses naseaux contre son poitrail dans un geste nerveux qui irrite sa peau pale. Il s'est rincé du sable et a tracé sa route sans chercher à savoir où il se trouve. Qu'importe, les corps qu'il a laissés derrière lui sont bel et bien morts et la nature sauvage qui l'a accueilli le fait douter de trouver une quelconque présence humaine par ici.

Ce qui ressemble à une île est particulièrement grand s'il se fie aux jours de marche pour ne même pas en voir le bout. Il a traversé des territoires variés qui n'ont rien en commun si ce n'est la vie sauvage qu'il observe sans jamais s'y mêler. Il n'a pas dormi depuis que la mer l'a recraché sur le banc de sable, orphelin. Il revoit sa mère à chaque fois qu'il ferme son unique oeil et la vision d'horreur amène sans cesse celle de son père qu'il piétine. La seule chose qu'il regrette, c'est d'y avoir cru. S'ils n'étaient pas partis à sa recherche, sa mère ne serait peut-être pas...

Il s'arrête là. Ses pensées le contrarient et le terrain a bien changé depuis qu'il a quitté la plage. Le sol ocre laisse s'élever des nuages de poussière à chacun de ses pas qui ne trouvent pas le moindre brin d'herbe à écraser. Des silhouettes rôdent au loin, trop basses pour être celles d'autres équidés. Il les soupçonne d'être des prédateurs mais ils ne s'en prennent pas à lui.
No. Thirteen soupire et se remet à marcher.

Bientôt, il arrive au bord d'un cratère qu'il contemple pensivement. L'endroit est étrangement beau, dans sa désolation. Le silence n'a rien de pesant et le ciel qui se pique d'étoiles ne fait rien pour le briser. Il peut apprécier un tel repos et se sent enfin sombrer dans un sommeil sans rêve quand un bruit le fait sursauter. L'étalon crème redresse brusquement la tête mais ne bouge pas. L'autre viendra bien à lui, s'il est vraiment enclin à le déranger. Le vent, absent, ne peut pas lui indiquer s'il s'agit bel et bien d'un équidé mais Thirteen ne se sent pas en danger.  

Réservé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1219

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Ven 31 Aoû 2018 - 15:14

Hyuna' - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Elle avait dansé, elle avait ri. Elle s'était amusée sans le moindre scrupule. Maintenant, la nuit tombait, faisant scintiller les étoiles. L’obscurité engloutissant tout avec elle. Elle rendrait presque la noire invisible si elle n'avait pas ses quatre grandes chaussettes lumineuses pour la distinguer dans la nuit. Noire comme son père. Avec le blanc de sa mère.  

Mère à qui elle pouvait à présent penser sans remords. La tristesse de ne pas avoir grandi à ses côtés, de ne pas l'avoir connue plus, elle, serait toujours là. Mais à présent elle ne se sentait plus coupable. Elle avait rétablit les tords. Comme elle le pouvait. Elle avait fait couler sa culpabilité au fin fond de l'océan. En même temps qu'une certaine pie. Demain serait un nouveau jour et aujourd'hui deviendrait vite un jour marquant entre deux journées banales.

Cette journée pas banale aurait pu finir dans la bonne humeur qu'elle avait atteint ce matin et entretenue jusque là. Elle aurait pu, si un certain vautour ne lui collait pas la croupe. Elle avait tenté de s'en défaire à plusieurs reprises. Une lorsqu'il se rassasiait de la carcasse d'elle ne savait pas trop quoi au vu de ce qu'il en restait. Elle n'avait pas demandé son reste non plus et était partie plein cul dans un déluge de terre. Le laissant à son repas. Il était revenu.

Elle avait attendu que le jour s'en aille, avait fait semblant de dormir. Il s'était endormi non loin d'elle. Elle lui avait le plus discrètement du monde, faussé compagnie. Ce qui, elle s'en réjouissait, avait marché. Enfin jusqu'à ce qu'il lui re-tombe dessus dix minutes auparavant . Vengeur et rancunier au moins autant qu'elle, il l’empêchait maintenant de dormir. Ce qui expliquait sa présence ici, sur la terre rouge des cratères.

Elle avait bien tenté, fortement énervée de le déplumer, sauf qu'il s'envolait à chaque fois, puis piquait sur elle pour l’esquiver au dernier moment. Elle y avait cru la première fois avant de comprendre qu'il ne lui voulait pas de mal. Pour l'instant. Plus mécontent qu’agressif. Il ne s'était pas montré violent jusque là envers elle. Elle ne comprenait donc toujours pas ce qu'il lui voulait et cela l'agacée. S'il était là dans le but de lui rappeler la mort qu'elle avait donné, c'était réussit, mais pas vraiment utile. Et sans conséquence.

Cette journée serait donc encore longue. Elle soupira. Elle la finirait comme elle l'avait commencé, sur une bonne note. Il n'en serait pas autrement. Elle mit son âme à la joie et tenta de danser comme lui avait appris Rose. Sous le regard de la lune. Au bord d'un cratère. La dernière fois qu'elle avait fait un truc du genre, ça lui avait coûté trois ans, deux fils et la dominance.

Elle manqua de se vautrer par deux fois avant d'arrêter. Que pouvait elle faire ? A qui pouvait elle crier qu'elle avait enfin accomplit sa vengeance. Son père ? Il l'accepterait, certes, mais il ne sauterait pas de joie pour autant. Au moins ne s'était elle pas blésé en l'accomplissant.

Sa mère. Elle regarda la lune, le vautour plana juste devant. Elle fronça les sourcils et ferma les yeux. Inspira. Il n'y avait personne pour témoigner et ça ne serait pas  ce vautour qui l’empercherait d'hurler à la lune.

¡ TOMA Mama ! VENDETTAAAAAAAAAAAAAAAA !

Cri qui se répercuta dans le cratère et qui fut suivit d'un drôle d’écho de la part du rapace. Hyuna' le regarda en plissant les yeux. Approbation ? Désapprobation ? Ce toma ne lui était pas destiné, il était pour sa mère. Qu'elle attrape sa vengeance maintenant, la balle étant dans son camp.

Son regard retourna sur le long de la crête et ses oreilles firent un tour sur elle même en apercevant une ombre blanche. Elle la fixa longuement. Maman ? Elle tenta un regard de loin et en vain vers le bas de l'animal. Testicules ? Elle secoua la tête. Tiltant, il avait dû l'entendre gueuler comme une furie.

Elle se rapprocha donc, un air suspicieux, jusqu'à pourvoir effectivement voir les formes de l'étalon. Elle le détailla sans vergogne malgré et surtout à cause de la pénombre. Bien bâti. Bien musclé. Bien heureusement elle était dans une bonne période pour faire causette avec un étalon. Elle posa son regard sur le sien, tombant sur un magnifique trou. Odin /ZBAF

Elle entra dans le vif du sujet qui l’intéressait elle.
 
- On fera, bien entendu, comme si tu n'avais rien entendu. Assurément.

Sérieusement. Elle s'en foutait que le monde le saches, mais tout de même. La noire restait la même, tutoiement. Confiance instantané en ses interlocuteurs. Émotions volatiles.

- Hyuna'. Et pardonnes moi si le bruit que tu n'as pas entendu et dont on ne parlera pas t'a importuné. Bellenuit !    

Ne connaissant pas le mot pour dire bonjour en plein milieu de la nuit.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No. Thirteen

avatar

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Ven 31 Aoû 2018 - 23:33

Dans ses oreilles pâles bourdonne encore le naufrage, le bateau qui coule et lui avec. Au loin, la nuit prend forme équine et se chausse d'un gantelet d'étoiles pâles. Un bijou frontal orne la tête de ce qu'il devine à son hurlement être une jument. La lune tangue, manque de se décrocher et il cligne de l'oeil doré. L'astre n'est pas tombé.

Les souvenirs lui viennent par vagues et il ferme une nouvelle fois son oeil pour tâcher de les chasser mais l'odeur salée qu'il dégage le distrait. Pendant un bref instant, il est dans le cargo et vient d'écraser la trachée de son père. Son père qui l'aurait tué si sa mère ne s'était pas sauvée. Les hommes lui ont volé son oeil, son géniteur voulait lui ôter la vie.

Il secoue la tête et revient à lui, se détourne de la jument qui approche pour observer le cratère. Il n'ose pas s'y aventurer, a peur de tomber et de salir sa robe immaculée. L'inconnue elle l'approche sans crainte, ne s'effraie pas du trou béant qui déchire son profil. Un sourire lui échappe comme le dernier souffle de ses parents.

- Entendu quoi ? Des loups hurler à la lune ? Je me demandais justement ce que c'était, les bestioles qui traînaient là-bas.

Comme pour appuyer ses propos, les ombres qui rôdent au loin s'activent. Elles n'approchent toujours pas. Lui ne tourne pas la tête vers Hyuna' qui vient de se présenter et lui offre à son tour son nom, avec nonchalance, comme s'il n'avait pas d'importance. C'est le cas. Au-dessus d'eux, un oiseau plane. Il ne lui accorde pas d'attention.

- No. Thirteen. C'est une belle soirée en effet, est-ce pour cela que les loups se réjouissaient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1219

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Sam 1 Sep 2018 - 22:49

Hyuna'
L'attitude de l'étalon plut de suite à la noire. Bon elle est pas bien difficile. Quoique. Réagissant au quart de tour comme elle en avait l'habitude, les choses sortaient parfois de son contrôle. Et en y pensant bien il était le premier étalon qui ne soit pas de sa famille qu'elle croisait. Depuis, et bien depuis l'île. Et encore là-bas, elle était séparée des mâles en âge de. Ce qui revenait à dire qu'elle n'avait jamais vraiment fait causette avec eux. Et pourtant, elle les préférait aux juments. Hors période féconde, bien sûr. Il utilisa des périphrases et elle s'en accommoda jovialement. Elle pourrait même pousser le truc un peu plus. Elle sourit à son tour. Elle avait toujours aimé aborder ce sujet de façon abstraite. Et si elle pouvait le confier mine de rien. Qu'il comprenne vraiment ou pas était secondaire.

Il fit remarquer une chose, qu'elle n'avait pas remarqué, elle n'y avait même pas pensé. Elle n'avait pas eu affaire à des prédateurs depuis son retour, elle avait été la chasseuse. Elle jeta son regard à bas du cratère. Apercevant les silhouettes mouvantes d'une bande carnivore non identifié. Elle jeta un regard suspicieux au vautour. Attendait-il qu'elle fasse une erreur de la sorte ? Ce dont elle était capable. Elle les observa à nouveau, pivotant ses oreilles. Ils n'avaient pas l'air de vouloir venir. Mais que se passerait-il une fois qu'on ne leur accorderaient plus d'attention. Elle se rassura, elle les entendrait venir si la faim les prenaient.

Il lui annonce son nom. La noire se sent obligé de le répéter. Difficilement.

- No Thirteen. Elle manqua d'arracher une lettre ou deux au nom. Tel un chien trébuchant sur un os. Elle ne s'en souviendrait jamais. Je doute de le retenir.

Au oui, une belle soirée, elle n'aurait pu être mieux. Une bourrasque passe. La rappelant à son bon souvenir. Le vautour vient de les survoler, atterrissant quelques mètres derrières eux. Elle grimace furtivement . Cet antirotodongyrateur de mes deux était toujours là. Il a soulevé avec lui une odeur saline qui arrive en pleine face de la jument. C'était elle ou bien lui qui sentait ainsi ? Les deux. Ils se trouvaient en plein milieu de l'île et malgré ça, ça sentait la mer. Ni l'un, ni l'autre n'aurait dû porter cette odeur ici. Enfin lui, en y repensant bien avait l'air de boucaner plus qu'elle. Un peu comme lorsqu'elle s'était échouée il y a trois semaines environ. Effectivement, elle se réjouissait, elle avait accomplie en moins d'un mois, encore plus que ce pourquoi elle était là. Elle décida donc de conter les loups.

- Ô oui. Les loups sont bienheureux. La vieille louve peut reposer en paix. La matriarche est morte. La jeune a fini sa chasse.

Et pourvu que la vieille louve se réjouisse autant qu'elle. Mine de rien elle venait de parler d'un meurtre tout frai du matin. C'est pas rien. Peut-être allait-il partir discrètement en comprenant la subtilité de ses mots. Elle préféra regarder la lune. Il aurait pu être n'importe qui ici. La connaître elle et son objectif. Mais après tout, elle n'en avait que faire. Elle balaya cela d'un revers. Appuya son regard sur le crème.

- Tu voulais que les loups te mangent ?


Elle leva les yeux au ciel instantanément. C'est pas du tout ce qu'elle voulait dire. Elle s'auto sermonna. Rit un peu et se rattrapa. Mouvant sa tête vers les ombres. Qui lui semblèrent moins nombreuse. En fronça les sourcils, haussa les épaules. Tant mieux. Maintenant restait à savoir pourquoi il restait là en sachant qu'il y avait des carnivores.

- Enfin, tu voulais que ceux-là te mangent, je veux dire, pas moi.

Et rebim. Dommage qu'il n'y ait pas de seau ici. Elle avait réussie à faire ça pendant des années et maintenant, impossible. Elle devait être fatiguée. Elle aurait pu, elle aurait rougie.

- Brefffffffffffff. Tu sens le sel. Un mur aurait été bien pour se taper dedans. J'ai aucun problème avec cette odeur. Mais, tu n'es pas du coin ?

Help, une boulette ambulante ligne en mire.  Pour pas changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No. Thirteen

avatar

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Lun 3 Sep 2018 - 1:39

La mer le suit jusque dans le ciel et les étoiles s'y baignent sans perdre de leur lumière. La lune ne parvient pas à ternir leur éclat et s'il a cru la voir tomber ce n'est que son attention qui a vacillé. Elle est fragile, chancèle dès qu'il se perd dans ses pensées, ses pensées qui remuent les souvenirs récents -sanglants- du naufrage.

Les prédateurs se sont rapprochés, pas de beaucoup et il les observe rôder au bas du cratère. Il pourrait prétendre qu'il s'agit de loups mais ils sont trop frêles -à moins d'être faméliques- pour que ce soit le cas. Sa compagne de nuit ne semble pas plus inquiète que lui cependant alors il se persuade que les quadrupèdes ne s'en prendront pas à eux.

- Tant mieux.

Et il le pense. Son nom n'a pas d'importance, ce n'est pas le sien, pas même celui que les hommes lui ont donné et qu'il a décidé d'oublier. Il a aussi oublié l'oiseau qui les survole une dernière fois -un vautour ou quelque chose approchant- avant de se poser derrière eux. L'étalon blanc refuse de se retourner.

- Un ami à toi ?

Il ne voit pas la grimace de Hyuna' et ne voit pas non plus où elle veut en venir. S'il se fie à son instinct et peut-être au cri de la jument, le sang a coulé. Il ne répond pas, n'a rien à dire et penche légèrement la tête à l'entente de la suite. Il comprend ce qu'elle voulait dire mais son lapsus confirme ses doutes.

- Qui te dit que je n'étais pas moi-même en chasse ?

Son rictus remplace le sourire taquin qui devrait accompagner la boutade.

- Ils n'ont pas l'air affamés.

Ils ont aussi l'air moins nombreux. Peut-être a-t-elle raison de s'inquiéter, qui sait quel sort la meute leur réserve. Les questions de Hyuna' sont tout aussi décousues que la situation à cet instant et il se raidit. L'odeur du sel revient le prendre à plein nez, il ronfle des naseaux sans parvenir à s'en débarrasser.

- Exact. Je te laisse deviner par quel biais je viens d'arriver.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1219

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Lun 3 Sep 2018 - 20:38

Hyuna'
Il est bien malin, mais elle soupire, comment va elle l'appeler si elle ne se souvient pas de son nom. Nom qu'elle à déjà à moitié oublié. Puisque cela le ravit, elle lui trouverait un surnom. Il serait peut-être moins joyeux lorsqu'il l'entendrait sortir de nulle part.

Il fallut à son cerveau un certain temps avant d’associer le mot ami au vautour. À peu près le temps que celui-ci ait une impression de déjà vu. Toujours la même journée et cela faisait deux fois que la question était posée. Elle ne se priva pas de jeter un regard en arrière vers le pigeon royal. Pourquoi faudrait il qu'il soit un ami ?

- Il l'est autant aujourd'hui, qu'hier où je ne le connaissais pas.

Elle avait bien faillit lui dire que le vautour était moins son ami que lui. Mais elle avait eu un doute quant à l'interprétation qu'il aurait pu en avoir. Elle avait donc tenue sa langue.

Elle ne put par contre pas retenir un sourire amusé. Cette journée était vraiment jouissive. Lui aussi. Elle cligna des yeux. Muselant, mettant au couvant ses cogitations. Elle l'observa à nouveau. Il était loin d'avoir l'air inoffensif, mais elle était loin de se sentir inquiétée d'être ainsi avec lui. Elle en aurait presque été rassurée. Après tout, quitte à ne pas dormir, autant de pas être seule. Surtout un soir comme celui-ci. Et puis, la vue était plutôt bonne. Et le dialogue pas en reste. Fluide et efficace.

- Et que chasse le Loup ? Il n'a pourtant pas l'air affamé lui non plus.

A son tour d'être munie d'un sourire narquois. Elle avait eu raison de vouloir bien finir ce jour, cette date à marquer d'une croix. Elle quitta l'étalon pour regarder, observer, le fond du cratère. Les ombres dormaient-elles la nuit ? Comment survivaient-elles ici, ce lieu est semblable à un désert. Orange, infertile. Sûrement chaud le jour. Poussiéreux. Elle ferma les yeux, elle devrait oublier le désert de l'oubli un jour. C'était sûrement le bon pour ça. Mais l'avoir tué suffirait-il ?
   
En marin chevronné. Tel un Loup de mer, adepte de piraterie.

Un autre sourire.

- Puis-je inviter le loup à une promenade nocturne ?

Et au diable les prédateurs. Si la faim les prend, qu'ils mangent le vautour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No. Thirteen

avatar

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Mar 4 Sep 2018 - 21:01

La jument mit un peu de temps à lui répondre et il est presque déçu d'apprendre que le vautour n'est pas son familier. Cela aurait... changé. Et il a bien besoin de changement.

- Vous pourriez envisager d'en faire votre ami.

Il ne sait pas s'il supporterait la présence constante d'un familier à ses côtés cependant, aussi n'insiste-t-il pas. Sa compagne d'une nuit le questionne à nouveau et son rictus s'agrandit.

- Peut-être est-il déjà repu.

Son oeil doré est brièvement obscurci par sa paupière fatiguée. Aucune larme ne vient rouler sur sa joue salée au souvenir que lui évoque la conversation.
Il n'a pas pleuré.

- A vrai dire je laisse derrière moi les décombres d'un naufrage.

Le capitaine a sombré avec son navire et il voit encore les corps sanglants de ses parents. No. Thirteen aimerait croire à sa deuxième chance mais il n'est pas persuadé de la mériter. Alors, il se contente d'accepter l'invitation de Hyuna' d'un hochement de tête sec. Il se met en marche et refuse de la regarder, darde sur elle la cavité sombre et terriblement vide de son oeil droit.

L'autre, l'oeil doré qui voit ce qu'il aimerait parfois ne pas voir, surveille les prédateurs qui demeurent au bas du Cratère. Il en explorera les tréfonds une autre fois, en a déjà vu assez lorsque le bateau a coulé. Les étoiles ne bougent pas, spectatrices bien assises dans leur sofa de velours noir.
Elles y passeront la nuit.

- Où suis-je ? demande-t-il finalement, à peine curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1219

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Mar 4 Sep 2018 - 22:18

Hyuna'

Le loup prit le pas, côté cratère. Elle du côté de son orbite vidée. Dans la pénombre elle ne pouvait pas vraiment distinguer bien. Mais elle était plutôt intriguée, un peu perturbée tout de même, il ne la voyais pas, elle aurait donné cher pour être avec lui en journée, dans la lumière. Pour voir cette blessure, mais aussi son propriétaire sous les rayons du soleil. Au moins, ainsi placé, verrait-il la meute venir si elle se mettait en mouvement. Barf, il serait ses yeux alors. Elle marcha à son côté.

Elle regarda en arrière, vers l'oiseau, il venait d'ouvrir l’œil au bruit de leurs pas. Il en avait profité pour faire une sieste. Le salopiot. Elle vit ses liserés blancs s'étendre dans le noir et en déduisit qu'il allait décoller. Elle replaça donc son attention sur l'avant. Elle ne comprenait pas pourquoi il faudrait en faire un compagnon. Elle avait pas besoin d'un pet. Et puis, il savait, il était témoin. Il avait vu d'elle un côté plutôt sombre qu'elle ne pensait pas atteindre. Certes elle savait qu'elle la tuerait, mais elle ne pensait pas aimer ça. Elle ne préférait même pas y penser. Elle avait aimé parce qu'elle le voulait, c'est tout. Ça ne se reproduirait pas.

- Tu vas bientôt me dire qu'il faut que je lui trouve un nom ?


Elle en avait des milliers pour lui. Mais l'oiseau risquerait de se sentir injurié. Et il avait l'air, susceptible.

Le loup est repu, qu’avait donc t'il pu faire pour être rassasié ? Elle laisserait cette énigme aux étoiles. Elle ne poserait pas de question envahissante.

- J'ai affaire au capitaine ayant quitté le navire ou à un matelot envoyé à la baille ?

Un capitaine n'était pas sensé quitté son navire, il devait sombrer avec. Était-il un lâche ? Il n'en avait pas l'air, mais peut être la surprendrait-il. Elle leva son regard vers le ciel, le vautour avait rejoint les étoiles, on pouvait le voir assez bien que parce qu'il avait des plumes claires et que sa silhouette ce dessinait sur les étoiles.

Elle tapa dans une petite roche, plusieurs fois de suite, la faisait ricocher à chaque pas. Avant que celle-ci ne dérive et n'aille rejoindre le fond du cratère, perçant la nuit du bruit de sa chute. Elle prenait le temps de réfléchir. Comment lui décrire l'île. Cela pourrait prendre la nuit.

- Sur une île.

Elle laissa passer quelques secondes avant de sourire jusqu'aux oreilles. Et tant pis pour lui s'il ne le voyait pas. Cela resterait un secret entre elle et les étoiles. Et le fond de sa gorges, car elle compléta plutôt amusée par sa blague miteuse. Elle aurait d'ailleurs pu rajouter qu'il n'aurait qu'elle comme compagnie jusqu'à la fin de ses jours, mais cela aurait été perturbant s'il y avait cru.

- Horse Wild. La moitié est en territoire libre, comme ici et le reste est dominé. Séparé en trois troupeaux, mais l'un des trois, si je ne me trompe pas, n'a toujours pas de dominant élu. Car ce sont les dieux qui régissent le choix. Et Poséidon qui régit ce troupeau n'a pas l'air pressé, à croire qu'il aime voir son territoire dans la déchéance. J'ai un doute pour le troupeau dont mon père était le dominant. Je ne sais pas vraiment s'il est reprit.

Elle ne pourrait pas être beaucoup plus précise. Elle pourrait lui dire pour les trompeuses. Mais elle avait encore le goût de la défaite.

- D'où viens tu ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No. Thirteen

avatar

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Mar 4 Sep 2018 - 23:02

Il ne la voit pas mais sa robe de nuit est gravée dans sa rétine et l'éclat lunaire de ses parures blanches remplace peu à peu les ombres qu'il a noyées en quittant le navire. Ce n'est pas si simple et elles l'entraînent avec elles, comme le bruissement d'aile du volatile qui se lance à leur poursuite.

Ses pas sont silencieux sur le sol ocre et Hyuna' le questionne. Encore. Est-il au purgatoire ? S'est-il trompé, a-t-il sombré avec ses géniteurs ? Doit-il payer pour ce qu'il a fait ? Cela ne serait pas surprenant. No. Thirteen s'y attend presque, maintenant qu'il y a pensé. Ça n'a pas l'air bien différent de ce qu'il vit à présent.

- Pourquoi pas, s'il ne te lâche pas autant savoir à qui s'adressent les loups quand ils s'agacent et se mettent à hurler.

Les bords de son rictus se relèvent un peu, il sait pertinemment que le cri qu'elle a poussé peu avant leur rencontre ne portait aucune trace d'énervement. Elle décidera peut-être d'aller dans son sens pour noyer le poisson et ne jamais partager la joie qui l'animait à ce moment.

- Je ne suis que le capitaine de mon âme et parfois je me demande si nous sommes maîtres de nos destins. Pas toi ?

Hyuna' bute sur une roche et la malmène sur le chemin, ses foulées bruyantes tandis que la pierre ricoche à chacun de ses pas. Elle dévale bientôt les flancs du cratère dans un fracas qui se réverbère jusque dans la meute d'ombres mouvantes. Elles s'écartent promptement et il les surveille, se demandant si elles vont chercher l'origine de ce qui les a éparpillées.

Il n'a pas besoin de chercher à comprendre le sarcasme qui trempe les mots de la jument dont il devine le sourire sans le voir. Les bords du sien sont de plus en plus francs. Sa compagne élabore sa description et il la digère sans un mot. Voilà un monde complexe et il vient d'y poser le pied sans s'en douter. Ou peut-être est-ce une illuminée. Il se fera sa propre idée.

- Et ce territoire où nous sommes, il a un nom ?

Il ne la questionne pas plus quand bien-même elle évoque un père dominant. Si elle est folle, il ne veut pas trop en savoir, mieux vaut en apprendre plus pour savoir ce à quoi il peut, ou non, se fier. Des divinités... il n'y croit pas vraiment et c'est probablement car sa vie se résume à la normalité et la brutalité qui l'a caractérisée jusqu'à présent. Le purgatoire est déjà oublié.

- Je ne sais pas. J'étais chez les hommes, avant.

Il crache le mot comme ils ont craché sur l'oeil qu'ils lui ont arraché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1219

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Mer 5 Sep 2018 - 21:34

Hyuna'

Elle avance, tête basse. Et effectivement, à l'écouter, le vautour mériterait un nom. Bien, qu'il en soit ainsi. Elle n'était pas dure à convaincre. S'il le fallait, elle le nommerait. Mais pas aujourd'hui, non. Demain non plus. Elle réfléchit à un délais. Et en trouva un rapidement, si dans un an, il était toujours derrière elle. Il aurait un nom. Elle eut un petit rire. Ce délais était plutôt long. Elle ne le respecterait sûrement pas. Ou peut être. Elle verrait bien. Ce qui est sûr c'est que ça ne serait pas aujourd'hui.

Il parla de l'agacement des loups. Elle n'avait pas hurlé d'agacement, elle l'avait pourtant bien dit, les loups sont joyeux. Son tambour résonnait encore. Au rythme du sang coulant dans ses veines. Elle serait curieuse à cet instant de connaître la façon dont elle finira sa vie. Vieille, par accident, tuée ? Cela aussi resterait un mystère. Elle jeta un oeil à la tête de l'étalon et y aperçue un sourire. Elle roula des yeux. A ne pas manquer, il se moquait. Le bougre. Qui plus est, elle ne s'adressait pas à l'oiseau, mais à la lune. Au diable qu'il ait entendu ça.

Il n'était donc pas un lâche, un bougre peut être , mais pas un lâche qui fuit son navire. Bonne nouvelle. Enfin, après tout elle aurait pas forcement mal accueilli l'autre. Elle aurait peut-être juste quitté sa présence. Ne dit on pas qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné ?

- Je ne sais pas pour toi, mais si je dois me fier à ma vie. Je dirais que nos destins sont déjà écrits. Pour que certains aient la vie si paisible et que sur d'autre s’acharne et s’enchaîne les misères. Les dieux rient les soirs de lune noire.

Rien n'empêche de tordre la barre aux dieux. Et de ça, elle était plutôt fière. Elle avait l'impression d'avoir fait un joli pied de nez à certains. Ça devait sûrement s'égosiller là haut. Elle en devait une à Zeus, mais il lui devait une avant ça. Égalité.  

- Mais je suis d'avis à dire qu'on peut croire à cela, tout en la faisait plier à nos volontés les plus fortes. Les loups ont brûlés le parchemin. Retour à zéro.

Elle finit cette phrase tout sourire. Son accomplissement n'était pas moindre. Elle avait tuée l'ancienne dominante de Zeus. Elle aurait aimé que ce soit sur les terres trompeuses, mais c'était déjà bien. La danseuse n'aurait peut-être pas apprécié un si gros affront.

Les lèvres toujours amusées, elle leva les yeux sur les cieux. Rieur. Ils n'avaient plus qu'à réécrire. Mais vu comme ils avaient déjà été barbares jusque là, elle doutait qu'ils arriveraient à faire mieux.  

Comme un message, marchant en regardant les étoiles, elle ne vit pas un nid poule devant elle et manque de tomber. Elle se rattrapa maladroitement et fit comme si de rien était. Elle aurait pu, elle aurait sifflé.

- Ce sont les terres frontières, elles font tampons entre les terres dominées et les autres. Et ici, comme tu peux le voir, c'est le cratère. Il paraît qu'une boule serait tombé du ciel.

Le mot homme tombe. Tel une goutte de sang sur le sol. Elle le regarde tomber, lentement. Emplit de haine. Elle aurait pu entendre sa voix lorsqu'elle avait prononcé le nom de sa vengeance. Les hommes, elle les haïssait. Ils lui avaient volé son temps. Elle avait eu deux fils adorables en échange. Mais en échange de quoi ? Sa quête de dominance. Un bout de sa vengeance. Ses premières chaleurs. Sa confiance lors des futures. Il lui avait prit trop.

- Les hommes, souffla t'elle. Ce sont des voleurs. Mais, il n'y en a pas ici.

Le mot était au sol, derrière eux, et la noire n'avait qu'une envie le fuir. Elle s'arrêta.

- Attrapes moi si tu peux !


Et partie plein cul le long du cratère. Mettant entre elle et l'image des hommes toute la distance qu'elle pouvait. Qu'il l'attrape s'il peut, ou veut. S'il était fatigué ? Elle n'y avait pas pensée et puis, elle avait une grosse journée dans les pattes aussi.  
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No. Thirteen

avatar

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Mer 5 Sep 2018 - 23:18

Le silence de mort pèse comme un couperet prêt à lui trancher la tête. Son oeil doré reflète l'éclat de lune et de l'autre côté il se croit presque seul car la jument de nuit lui demeure invisible. Elle n'est cependant pas muette et il lui accorde de l'intérêt.

- Tout est écrit, chaque choix qui nous est proposé se déroule comme le destin l'entendait avant que l'on se soit décidé. Mais tu as raison, ils se rient de nous quand on croit leur jouer des tours.

Elle prétend cependant pouvoir contrecarrer certains de leurs plans et il aimerait la croire, espère que les pièces qu'il place en découvrant ce nouveau territoire ne succomberont pas aussi facilement que le navire qui a emporté les corps sans vie de sa mère et son père.

Il l'entend trébucher et se rétablir, décide de ne rien dire. Elle fait comme si de rien était et il se satisfait de ce fait. Les informations qu'elle lui donne lui suffisent aussi et il envisage de prendre congé maintenant que le mot homme est tombé. Il ne veut pas s'épancher.

Hyuna' le surprend en exprimant ses sombres pensées et du coin de l'oeil, il attrape une ombre mouvante. Elle disparait aussi vite qu'il l'a remarquée et ses muscles se tendent. Il ne répète pas, se contente d'acquiescer d'une onomatopée et d'un mouvement de tête un peu sec.

Sa silhouette danse à la lisière de son champ de vision, il ne cherche pas à s'en abreuver plus que nécessaire et tandis qu'elle s'éloigne, lui s'arrête. Ce qu'il a deviné se hisse sur le rebord du Cratère, un chacal qu'il accueille d'une vicieuse ruade.

En bas, un sordide craquement fait taire le cri haut perché de la bête dont le corps disloqué fait hésiter ses congénères. No. Thirteen ne les regarde pas. Il repère Hyuna' qui s'éloigne et prend appui sur ses postérieurs dans une pulsion familière qui le propulse bientôt à sa hauteur.

- Tu n'as pas peur du grand méchant loup ? S'il t'attrape, il te mange.

La meute de chacals surgit au sommet du Cratère tandis qu'un sourire narquois lui échappe. Il n'est pas inquiet, elle n'a pas l'air d'avoir froid aux yeux. S'ils les distancent eux, il veut bien qu'elle danse au bord de dans son angle mort jusqu'aux aurores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1219

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Ven 7 Sep 2018 - 16:27


  • Hyuna'

L'image des hommes se dissipe, effacée par la poussière que ses sabots font voler. Un bel écran de fumé pour recouvrir des mots. L'étalon ne part pas aussitôt. La noire se serait presque sentit vexée. Il lui laisse de l'avance. Il a pas peur. Elle entend un couinement. Ses oreilles se tournent, mais son corps ne s'arrête pas, il ralentit à peine.

Si elle devait prendre son point de vu, cela serait déjà écrit. Cette attaque aurait été décidée à l'avance. Elle admettait l'éventualité, mais admettait beaucoup moins que l'on décide pour elle. Il la rejoint et elle fut étonnée par sa rapidité et sa souplesse. Elle l'avait peut-être bien sous-estimé. Et il n'était pas seul. Elle vit les ombres. Des chacals.

Tamdoum. Hyuna' a un gros défaut. Voir même plusieurs. Et ils se rejoignent tous sur l'heure. Elle n'a pas froid aux yeux. Pas assez. Elle n'a pas peur. La peur est pourtant bien utile pour fuir. Et elle a un conflit certain avec les dieux. Elle sous-entends par cette attaque une ligne de plus sur le parchemin. Et elle devrait fuir. Elle continue pour l'instant sa galopade, avec son compagnon de nuit. Il lui demande si elle n'a pas peur d'être mangé et son esprit contradictoire prend le dessus. Elle n'a effectivement, pas peur. Elle ne connaît que rarement se sentiment salvateur. C'est bien dommage.

- Si tout est écrit, alors.

Le rapace passe à flanc du cratère. Criant. Il mangera ce soir, reste à savoir qui. La meute est sur leurs talons. La noire ferme les yeux, pince sa lèvre. Les rouvrent. La main s'abat sur son cœur. S'il faut la finir dans le sang cette journée. C'est parti.

Un sourire s'affiche, elle espérait qu'il suivrait tout de même sa connerie.
- Le grand méchant loup devrait avoir peur de la louve.

Elle pile des quatre fers, nouvel écran de fumée. Si le destin était déjà écrit, alors soit. Qu'ils regardent bien, les écrivains.
- Si elle l'attrape, elle le mange.

La terre ocre se dissipe. Les chacals sont à l'arrêt. Trop surpris du retournement. Non pas de situation, mais de jument. Tuer une vieille jument et esquinter du prédateur ne serait pas du même ordre. Mais si l'on avait écrit pour elle, alors tant qu'à faire, elle voulait avoir l'impression de choisir l'impulsion de ses choix. Son cœur s'emballa. Beaucoup moins calme que le matin. Mais toujours en rythme.

Ce temps mort aurait une fin, à peine quelques secondes étaient passées. La noire en choisit un, le premier qu'elle vit. Et chargea. Occultant le reste. Toutes dents dehors, refusant de croire que cela était la décision d'un autre, le destin peut-être, mais celui qu'elle choisissait. Elle ne se ferait en tout cas pas poursuivre jusqu'à épuisement.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
No. Thirteen

avatar

ÂGE : 22
PUF : Px'/Myulalie
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Lun 10 Sep 2018 - 0:10

La poussière serpente entre leurs foulées, se glisse autour de ses jambes au clair de lune et les gante d'ocre comme le sang qui ne l'a plus tâché depuis longtemps. Les ombres les poursuivent comme le souvenir du corps sans vie de sa mère et dans sa mâchoire le goût du sang se fait sentir. Il lui manque, cela fait déjà longtemps que son père est tombé et lui n'a pas goûté au liquide à la saveur métallique depuis que son oeil lui a été arraché.

Dans son poitrail, son coeur menace de s'arracher aux veines qui le retiennent prisonnier pour transpercer la surface musculeuse de sa robe lunaire et dans son orbite son oeil doré roule et roule, plus vite que l'astre qu'il reflète. Le cri du vautour est comme un cri de guerre pour l'étalon clair qui renâcle et ralentit.
Cet instinct guerrier ancestral qui s'empare de lui, il n'y a jamais résisté.

Pourquoi lutter, quand ses veines s'embrasent et que ses muscles crient victoire avant même que son adversaire soit tombé ? Il vit pour la sensation de puissance que lui procure le combat. Il rit, exalte dans les battements puissants de son coeur trop calme, sa rage est froide, sa colère absente, lorsqu'il cède à cette pulsion son esprit n'est que clarté. Hyuna' pile à ses côtés et lui parade avant de pivoter, un spectacle qu'il a appris à exécuter pour intimider.

Ses sabots font trembler le sol devant lui quand il les abat, fléchit les postérieurs et bondit. Pour la première fois, il la voit. Ce que la dame de nuit et sa faux viennent récolter, la jument à ses côtés vient de l'abattre. No. Thirteen fait de même, cogne un canidé a la tête et s'empare du suivant au garrot, assomme d'un coup de genou et achève en lui brisant la nuque. Aucun sang n'est versé, ni le leur ni le sien et lorsqu'il se redresse au pied d'une pile de cadavres, écrase le crâne de sa dernière victime, il a le sourire.

- Tout est écrit, répète-t-il.

L'odeur pestilentielle des chacals couvre celle du sel et il observe brièvement la jument. Rien ne sert de fuir quand affronter leurs poursuivants est moins épuisant. Il est convaincu d'avoir fait le bon choix, car le destin n'est fait que de bons et mauvais choix. No. Thirteen offre une révérence moqueuse à Hyuna', plie souplement le genou et baisse bien bas la tête avant de la saluer.

- Je peux à présent vous laisser, le danger n'est plus. En bon gentleman, je m'en suis assuré en combattant à vos côtés. Salutations.

Et tandis qu'il s'éloigne, le vautour se repaît de ce que sa maîtresse a bien voulu lui laisser.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 25
PUF : Kila
MESSAGES : 1219

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : STF


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Valhalla   Ven 14 Sep 2018 - 17:20


  • Hyuna'


La noire attrapa le chacal qu'elle ciblait par la peau du cou, l'envoya valser d'un coup de tête offensif au fin fond du cratère. Elle ne prit pas le temps de l'écouter tomber et attaqua le suivant avant de se faire attraper. Elle est ravie de savoir l'étalon à ses côtés. A deux c'est mieux. Et s'il était écrit, que tout les deux vaincraient une meute de chacal, un soir, sur le bord d'un cratère. Et bien, qu'il en soit ainsi.

Elle le sait là et ne lui accorde pas plus d'attention, se concentrant sur les chiens rusés. Claquant son sabot sur sa face. Ruant sur le suivant. Découvrant à nouveau cette férocité inquiétante qui veillait en elle. Elle ne devait pas s'en effrayer, juste la laisser pour aujourd'hui, demain, elle serait partie. Elle la clôturerait dans un coin et l’oublierait là-bas par la suite. Elle s'éteindra, noyée sous le flot de toutes ses futures émotions.  

Elle relève la tête, cherchant le suivant sans le trouver. Se retournant sur le crème. Il est au pied d'un tas de carcasse. Et il sourit. Elle aussi. C'est exaltant. Effrayamment. Elle écarterait avoir prit du plaisir. No lui offrit une révérence, moment tout à fait fou où elle pensa rêver. Il ne pouvait en être autrement, les chacals l'avaient en faite tué, la poussant au fond du cratère pour la dévorer après coup. Elle pinça sa lèvre, histoire d'être sûr d'être encore parmi les vivants. Elle l'était et l'odeur des lieux le prouvait aussi. Les paroles de l'étalon tout autant. Son sourire s'élargit au mot gentleman. Ses prunelles étaient joyeuse. Si tout était écrit, il l'était aussi qu'elle finisse cette journée chanceuse.  

- La louve vous remercie pour le coup de patte. Bonne nuit.

Un courant d'air se fit sentir derrière elle, le rapace s'en venait à son buffet. Elle regarda l'étalon s'en aller, se fondre peu à peu dans le noir, elle s'étonnerait toujours de voir les mâles blancs disparaître dans le noir. Elle voudrait bien repenser au destin et à sa destiné, mais elle refuserait de croire qu'elle n'avait pas voix au chapitre. Hyuna' observa l'oiseau. La glu. Il dépeçait un cadavre. Charmant. Et lui, dans ce cas, quel était le but de sa présence. Si tout était écrit, il en avait un. Non, comme tout un chacun il finirait par partir. Elle en serait ravie. Pour le moment elle s'éloigna de quelques mètres, s'éloignant de l'odeur et profita pour dormir un peu. Refusant que cette journée ne finisse sur une autre note que celle-ci.      

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Valhalla   

Revenir en haut Aller en bas
 
Valhalla
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Valhalla
» La Bleuz'aïe de Golbuth, Briz' glass!
» [14] Tournoi des Vikkings Caen
» Cour du palais de Valhalla
» Le Valhalla

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES FRONTIÈRES :: LE CRATÈRE MÉTÉORIQUE-
Sauter vers: