Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Reformater nos œillères - ft. Brod

Aller en bas 
AuteurMessage
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 418

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Reformater nos œillères - ft. Brod   Dim 26 Aoû 2018 - 19:25


Reformater nos œillères
ft. Brod


Son galop était calme et régulier alors qu'il traversait la région des grands lacs. Le mâle isabelle tobiano avait un paysage en tête depuis quelques jours, comme un souvenir ou un rêve. Il avait l'impression qu'il devait s'y rendre. Dans son esprit, il voyait très bien les sommets enneigés, il savait qu'il y avait déjà été. Au fond de lui, ça lui disait quelque chose. Il ne savait juste pas quand, ni où c'était.. Mais il trouverait, n'est-ce pas? Il finirait bien par trouver à force de galoper. Mais il n'était pas encore rendu là bas, et il devait se presser. Il sentait que quelque chose clochait et son instinct lui dictait de s'y rendre le plus vite possible.

Il dérapa dans la boue en voulant allez trop vite et couper au plus court sans faire le détour d'un lac mais Ezaël se rattrapa de justesse. Il s'arrêta une fois son équilibre retrouvé et redressa la tête, ronflant des naseaux pour reprendre son souffle. Il galopait depuis longtemps déjà, ayant sillonné plusieurs territoires de l'île à la recherche de celui qu'il voyait dans son esprit. Il finirait par trouver, mais il lui fallait aussi se reposer. Il soupira et profita d'être dans une zone paisible pour aller boire au bord du lac. Peut à peu, l'irish cob décida de se glisser dans l'eau, profitant de la fraicheur. Il barbota quelques minutes avant de ressortir, s'ébrouer et manger un peu d'herbe pour reprendre des forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 51

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Reformater nos œillères - ft. Brod   Ven 31 Aoû 2018 - 16:02


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Brod passait dans le coin. Il ne savait pas où il allait, s’était clairement perdu et cherchait patiemment une sortie. Une sortie pour aller où ? Lui-même ne savait pas, ou plus. L’avait-il un jour su ? Il n’en était pas certain.

Le temps passait sur sa quête improbable et il se demandait s’il arriverait à reconnaître son frère après tant d’années. Lui-même avait plus que grandi et portait fièrement une moustache que son jumeau ne connaissait pas. Il pourrait le croiser sans même savoir que c’était lui ! Cette pensée lui mina le moral et lui fit promettre d’importuner le moindre inconnu. Il se doutait que son frère n’était plus la petite chose de ses souvenirs et il ne voulait pas le louper sous prétexte qu’il avait grandi. C’était inadmissible.

Sur ces bonnes pensées, Brod percuta un tronc d’arbre – encore un – qu’il faillit bien déraciner sous sa masse. Il zieuta l’écorce entre ses crins noirs. Il lui faudrait réfléchir sérieusement à sa non-envie de déranger son imposante chevelure quand il se déplaçait. Il ne faisait que percuter le moindre obstacle. Un jour, il finirait par blesser quelqu’un, il en était certain.

Il avait déjà commencé. Un picotement sur son poitrail lui indiqua quelques égratignures sur sa robe sombre. Deux, trois perles de sang apparurent et l’étalon grimaça. Il ne donnait pas cher de sa réputation si le monde apprenait l’origine de la plupart de ses cicatrices…

Un barbotement tout proche lui indiqua la présence d’un point d’eau – il lui semblait avoir pataugé dans la gadoue plus tôt, mais il n’était pas sûr. Brod pivota sur ses talons et se dirigea vers la source du bruit. Très vite, l’eau froide vint lécher ses fanons et nettoyer la boue. Il trempa les naseaux et tapota son poitrail pour retirer le sang. Malheureusement, l’étalon était loin d’être souple et il eut beau se tordre dans tous les sens, ses naseaux n’atteignirent guère ses blessures. C’est à peine s’il les frôla.

À la réflexion, il n’avait pas très envie de toucher son sang avec sa moustache.

Il abandonna la manœuvre et secoua la tête pour choisir sa prochaine direction. C’est là qu’il le vit. Il était pourtant épais et pas très loin du lac dans lequel Brod était entré sans le voir. Son toupet retomba sur son visage blanc et le noir garda en tête un mâle tout rond, d’à peu près son âge. Si ses yeux et ces quelques secondes d’observation ne le trompaient pas, il devait s’agir d’un cob aussi. Il en avait rencontré un, quelques jours plus tôt, mais ce qu’il avait pris pour un Irlandais n’en était pas vraiment un.

Hé, cousin ! apostropha-t-il l’inconnu en sortant de l’eau. Y’en a combien des comme nous dans le coin ?

Si l’île était truffée d’Irish Cob, comment trouverait-il son jumeau ? En approchant, Brod découvrit des taches sur la robe de l’inconnu. N’était-il pas isabelle tobiano ? Le grand noir plissa les yeux, mais n’y vit pas mieux derrière ses crins.

Dis donc, l’ami. C’est quoi ton nom ? demanda-t-il, suspicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 418

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Reformater nos œillères - ft. Brod   Dim 2 Sep 2018 - 14:42


Reformater nos œillères
ft. Brod


L'angoisse de rater quelque chose le tiraillait alors qu'il sortait de l'eau. Et si quelque chose s'était passé, qu'il n'avait pas été là, qu'on lui en voulait pour ça? Et s'il perdait quelqu'un de précieux alors qu'il était loin? Comment se le pardonnerait-il? Il l'oublierait, certainement. Il oubliait tout, de toute manière. N'était-ce pas là l'essence même de son être? Ne jamais être à la hauteur, de toujours décevoir. Les mots blessants, coupants de sa mère lui revinrent en mémoire, suivis par les images de ses premiers jours loin de tout ce qu'il connaissait. Rapidement, alors qu'il broutait pour reprendre des forces, Collapsing lui revint lui aussi, comme un démon qui le poursuivait depuis toujours, tapis dans l'ombre. Ses cicatrices causées par l'arabe le démangèrent au souvenirs de ce jour maudit. Puis, effaçant le démon de nuit, le visage de Starfighter lui revint à son tour en mémoire. Il déglutit et redressa la tête en entendant la voix d'un mâle qui l'apostrophait. Dieu merci, quelqu'un le ramenait à la réalité avant que sa mémoire ne s'efface sous le stresse engendré.

Il tourna la tête pour voir un cheval de la même carrure que lui, probablement un irish cob, tout de noir vêtu. Il semblait gauche et maladroit, son épaisse crinière lui cachant la vue. Des flashs lui revinrent, de son tout début de vie. Sa mère, son père, puis, caché quelque part derrière les plus grands, un poulain noir, le visage baigné de blanc. Se pourrait-ce..? Non. Il était bien trop loin, et par quel miracle aurait-il pu arriver jusqu'ici? De toute façon, il était peu probable qu'il lui veuille du bien, si c'était son jumeau. Il serait surement venu pour le tuer.

L'autre avança et finit par lui demander son nom. Ezaël plissa les yeux, sur la défensive. Que lui voulait-il?

Je m'appelle Ezaël. Mais c'est assez malpoli de ne pas se présenter en premier, surtout que vous semblez tout de même assez louche.

Il avait reculé d'un pas en parlant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brod

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 51

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Reformater nos œillères - ft. Brod   Sam 8 Sep 2018 - 14:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Brod plissait toujours les yeux derrière son toupet sans rien y voir à l’inconnu devant lui. Quelques taches entre les crins, ce n’était pas assez pour se faire une idée de celui à qui il parlait. Il avait eu un aperçu de sa silhouette, mais c’était bien maigre comme information. En tout cas, il ne s’agissait pas d’Ezekiel, qu’il avait croisé au Plateau Fantôme quelques jours plus tôt. Ni de qui que ce soit qu’il connaissait, en vérité. Ou peut-être que si. D’un très lointain passé, comme une apparition illusoire, un mirage qui tombait comme un miracle. Brod cessa de plisser les yeux. Il était temps de savoir ce qu’il en était vraiment.

L’étalon noir donna un coup de tête en avant – heureusement, il était trop loin pour toucher ou blesser l’inconnu. Ses crins se soulevèrent et retombèrent lourdement sur le côté de son visage. Un œil dégagé, Brod loucha sur l’isabelle. Il avait un drôle de toupet noir sur le front qui le ramena quelques années en arrière, tandis qu’il se battait pour le lait maternel. À la réflexion, il n’avait pas été tendre avec son jumeau et le regrettait amèrement. Il avait toujours eu envie de plonger son museau dans ces crins noirs qui se dressaient entre ses oreilles et ébouriffer la petite tête isabelle. C’était trop tard maintenant.

Ezaël.

Le nom le frappa comme un coup de fouet qui plaqua ses oreilles sur sa nuque. La douce Commedia Dell’Arte lui avait déjà donné ce nom. Il se perdit un instant dans le souvenir de leur rencontre et retint de justesse un sourire déplacé. Il devait garder sa nostalgie pour plus tard, il avait mieux à faire dans l’instant.

Alors, c’est toi, Ezaël, lâcha-t-il sans préambule. Bah tiens ! C’est bien la première fois qu’on me sort une chose pareille !

Brod releva la tête, présentant sa moustache avec fierté. Louche, rien que ça. Pour qui il se prenait, lui ? D’ailleurs, plus l’étalon noir le regardait, plus ses certitudes s’étiolaient. Ce nom avait toujours une mélodie familière à son oreille et la robe du pie isabelle ressemblait drôlement à son souvenir. Néanmoins, Brod avait tendance à mélanger les gens et les époques, qui pouvait lui assurer qu’il n’était pas en train de se tromper ? Pour être sûr, il fit le tour d’Ezaël, le détaillant avec suspicion. L’évidence le frappa en même temps qu’un fait étrange qui en disait long sur lui : de toute sa vie, il n’avait connu qu’un seul poulain.

Tu te foutrais pas un peu d’ma gueule ? tonna-t-il en avançant, l’air menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 418

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Reformater nos œillères - ft. Brod   Dim 16 Sep 2018 - 16:19


Reformater nos œillères
ft. Brod


L'eau de sa baignade courte mais revigorante avait envolé la fatigue de son corps. Ezaël était content et un peu rassuré, revigoré pour reprendre sa route. Il n'avait pas le temps de perdre de précieuses secondes avec quelqu'un qui ne semblait pas des plus avenants. Son instinct lui hurlait toujours de partir vers les sommets, tabourinant dans son coeur comme s'il se passait quelque chose de grave. Mais cet instinct devait se taire. L'autre mâle, en cet instant, était bien réel. Plus l'isabelle l'observait, plus il avait l'impression de se voir dans une glace sombre. Avec certes une moustache de plus, et quelques cm. Après tout, il avait toujours été et restera toujours le plus petit jumeau. Ses débuts de vie difficiles n'ayant pas aidé à ce que son corps se développe autant qu'il aurait du l'être. Mais il n'avait pas à rougir, il restait plus imposant que beaucoup des chevaux qui peuplaient ces terres, en tout cas, il était plus imposant que Collapsing. Et c'était bien la seule personne qu'il avait jamais voulu surpasser.

L'autre bougea la tête pour écarter son toupet imposant. Il devait y voir plus clair, maintenant. Le plus petit le suivit du regard alors que l'autre lui tournait autour, comme un charognard autour de sa carcasse, un prédateur et sa proie. Il n'aimait vraiment pas cette sensation. D'être épié. Jugé. Observé. Surtout pas vu le ton qu'employait cet étalon aux airs un peu trop familiers à son goût.

L'autre rétorque à sa pique, mais ne se présente pas. Son nom aurait tout pu révéler. Tout aurait été scellé, si vite, si facilement. Cette syllabe qu'il avait toujours entendue, prononcée avec amour et fierté par sa mère. Brod. Quatre lettres qui resteraient à jamais rivées dans sa mémoire, ancrées au fer brûlant comme on marque les chevaux. Ca ne pouvait être lui, il ne voulait pas que ce soit lui. Toute cette famille, tout ce passé qu'il s'efforçait à enfouir au plus profond de lui, tout ça.

La source même de ses oublis.

L'agressivité qui suit finit de braquer le plus claire. Se ficher de sa poire? Pourquoi devenait-il si agressif et inquiétant? Les oreilles d'Ezaël se cachèrent dans son épaisse crinière alors qu'il relevait vivement la tête, prêt à cabrer à chaque seconde.

Qui que vous soyez, je vais vous demander de me témoigner un peu plus de respect que cela, j'en ai vu des choses dans ma vie et aujourd'hui je n'ai pas peur de me battre contre un épouvantail!

Il lui ressemblait trop. Il lui ressemblait bien trop. Ezerade. Draël. Brod. Tout ce passé qu'il voulait détruire. Il pourrait peut être se défouler, aujourd'hui et maintenant. Une catharsis, libératrice colère. Enfin tourner la page.

S'il devait se battre, il le ferait. Pour Ace. Pour lui-même.

Il allait enterrer l'ancien lui, avec la force, s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reformater nos œillères - ft. Brod   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reformater nos œillères - ft. Brod
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DU NORD. :: LA RÉGION DES GRANDS LACS-
Sauter vers: