Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Release me from the present - ft Cyrius

Aller en bas 
AuteurMessage
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 83

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Release me from the present - ft Cyrius   Sam 25 Aoû 2018 - 1:35


Release me from the present
ft. Cyrius


Les derniers jours ont été éprouvants pour la jument qui avait parcourut beaucoup de chemin pour se changer les idées. Deux rencontres, deux poulains, deux occasions de se rendre compte qu'elle ne serait peut être jamais aimée, jamais chérie, jamais mère. Ce dernier point ne l'avait jamais vraiment dérangée, mais le bonheur qui habillait le visage de Fifa ce jour là restait gravé dans sa mémoire. Ce bonheur, elle ne le connaîtrait certainement jamais.

Les montagnes russes de ces lieux n'aidaient pas la dunalino à se sentir mieux, plus elle avançait pire c'était. Le mal de mer la prit rapidement et elle se coucha en haut d'une des collines, soupirant. Elle se reposa un peu, yeux fermés mais tête redressée, à l'écoute de tout, sur ses gardes.

Elle profita de cette accalmie, de cette pause pour son corps, pour vider ses pensées. Fifa était mère et heureuse, entourée, pleine de cette consistance que Superbia lui avait toujours envié. Elle avait sa fille, elle avait celui qu'elle aimait. Elle était entourée d'amis. Et elle, qu'avait-elle? Une connaissance, une famille qu'elle avait délaissé et qui l'avait reniée. Un poulain à protéger, d'autres chevaux qui ne l'appréciaient guère. Plus le temps passait, plus elle se demandait si elle connaîtrait un jour le bonheur. Mais elle avait trop mal au coeur pour se poser plus de questions, aussi rouvrit-elle les yeux et observa-t-elle le ciel, les nuages cotonneux qui couraient dans le firmament.

Elle voulait être légère. Elle voulait voler là haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Lun 27 Aoû 2018 - 12:39

L'été touchait à sa fin et les températures daignaient enfin baisser à un niveau supportable. De retour d'une courte absence durant laquelle il avait vagabondé hors des frontières d'Horse-Wild, Cyrius traversait l'île d'est en ouest pour rejoindre ses chères Terres Trompeuses.
Le soleil était à son zénith et le ciel bleu était parsemé de beaux nuages blancs. L'alezan ne se pressait pas, les vert vallons n'était pas l'endroit qu'il préférait, de par son relief. Ainsi, il marquait son chemin de quelques pauses ravitaillantes, l'herbe ici étant à son gout d'une des meilleure.


Beaucoup de traces de sabots jonchaient le sol, ainsi que des excréments plus ou moins anciens. En un an la population d'Horse-Wild avait augmenté de façon spectaculaire et il était maintenant rare de ne croiser personne sur sa route. Ainsi, il ne fut pas surpris d'apercevoir quelqu'un, au détour d'une colline ensoleillée.
L'équidé était couché sur le sol herbeux, profitant visiblement du soleil, et observant le ciel... Tout était si paisible. Cyrius savait à qui appartenait ce corps enroulé dans l'herbe, bien qu'il fut trop loin pour le vérifier visuellement, une seule brise avait suffit à rappeler à son cerveau le parfum de Superbia.


L'étalon s'était arrêté à distance, et arrachait à interval régulier des touffes d'herbes généreuses dont il se délectait tout en observant la jument. Il se rappelait leur rencontre aux Grands Lacs. Cyrius avait rapidement apprécié la personnalité de cette jument singulière, et il avait souvent espéré la recroiser un jour.


L'étalon hésitait, poursuivre sa route ou aller tailler une bavette avec Superbia...


Il se trouva finalement à reprendre le pas en direction de la jument qui ne l'avait probablement pas encore repéré. Peut être d'ailleurs n'avait-elle aucune envie d'être dérangée. Mais qu'a cela ne tienne, Cyrius se moquant la plus part du temps des envies des uns et des autres pour n'écouter que les siennes, il décida de garder sa ligne de conduite habituelle et parti à sa rencontre.


Une fois à porté de voix, il s'annonça, la surprenant peut être dans ses réflexions.


- Vous aussi vous voyez des formes obscènes dans les nuages ? Les Dieux n'ont vraiment aucun savoir-vivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 83

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Mar 28 Aoû 2018 - 0:28


Release me from the present
ft. Cyrius


Le ciel était beau, prairie du firmament abreuvant et nourrissant ses moutonneux nuages. Alors que les rayons du soleil se dardaient paresseusement sur la plaine vallonnée, ils réchauffaient ce monde avec la douceur d'une fin d'été. Les nouveaux-nés du printemps avaient eu le temps de grandir, des nuées d'oiseaux striaient le ciel pour entamer certaines migrations, d'autres pour aiguiser la chasse des plus jeunes. Un faucon fondit sur un oiseau plus petit et, en l'espace d'un instant la vie et la mort reprenaient leurs droits. Superbia ne pu s'empêcher de se dire qu'un jour elle aussi mourrait peut être des griffes d'un prédateur. Que là aussi la mort reprendra ses droits, et que la vie autour d'elle reprendra son cours. Paisiblement, comme avant. C'était ainsi depuis des lustres.

Le vent portait son odeur dans les creux des vallons, aussi se fit-elle sentir avant de sentir la présence d'un étalon qu'elle connaissait pourtant. Elle ne pouvait pas dire qu'elle le connaissait bien. Il ne s'étaient rencontrés qu'une seule fois. Mais sa mésaventure avait gravé un souvenir presque impérissable dans sa mémoire. Mais son regard était plongé dans les volutes célestes, et elle n'avait aucun moyen de l'entendre venir. Enfin si, sa voix à lui.

Elle sursauta lorsque l'étalon brisa le doux silence installé et tourna la tête dans sa direction. Il était en contrebas, mais pas si loin d'elle. Elle le reconnut rapidement, autant par sa voix que par son apparence. Après tout, elle n'avait pas croisé grand monde non plus. Un mi-sourire étira ses lèvres alors qu'elle tombait un peu le masque. De toute manière, il était certainement trop loin pour voir quoi que ce soit d'aussi infime. Il commenta la forme des nuages, parlant de choses obscènes qu'il croyait y voir. En relevant la tête, Superbia n'y vit que des nuages, parfois quelques formes vagues ça et là, mais rien de dramatique. Un sourire franc étira ses lèvres. Son humour lui avait finalement manqué. Elle avait besoin de sa bonne humeur.

Je pense qu'on y voit ce que l'on veut bien voir. D'obscène il n'y a que votre esprit, très cher.

Elle se leva en disant ces mots et entama la descente du vallon, avec précaution car son esprit est vague, s'étant levée trop vite. Arrivée en bas, elle titube un instant avant de reprendre ses esprits et de se redresser.

Comment allez-vous? Remis de vos émotions boueuses? J'admets avoir été quelque peu déçue que vous soyez parti sans un au revoir. Mais soit, tout bon étalon qui se respecte n'a pas que des bonnes manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Mar 28 Aoû 2018 - 11:35

Elle sursauta. Pas étonnant, elle semblait fort absorbée par les nuages... Cyrius s'était immobilisé plus bas, il avait renoncé provisoirement à attaquer l'herbe à ses pieds, occupé à guetter les réactions de Superbia. Cette dernière avait finalement cessé sa contemplation des nuages et avait tourné la tête vers l'alezan qui, même de loin, pu constater le large sourire qui ornai ses lèvres. Elle l'avait reconnu et affirma ne pas avoir l'esprit assez mal placé pour voir de telles choses dans les nuages.


L'étalon ne pu s'empêcher de rire de cette attaque tout en finesse doublée de mauvaise foi. Lui esprit mal placé ? Certes oui, mais il était bien placé pour savoir que les juments qui se revendiquaient trop classe pour s'abaisser à son niveau étaient enfait bien pires.


- Parce que le votre n'est pas obscène ? Je n'y crois pas une seconde, la provoqua narquoisement l'étalon tandis qu'elle daignait descendre un peu de ses hauteurs. Classe, finesse et distinction, trois caractéristiques qui illustrait parfaitement Superbia. Si Cyrius avait un tant soit peu manqué de confiance en lui, il l'aurait probablement même trouvé intimidante. Heureusement il n'avait aucun problème à ce niveau là. Lorsqu'elle approcha, le mâle observa à nouveaux sa crinière si atypique, aussi gris et dénuée de couleurs que sa robe était vive et dorée.


Cyrius reprend une nouvelle bouchée d'herbe grasse tandis qu'elle s'arrête, presque titubante. Il mastique lentement, et ne cache pas son amusement lorsqu'elle passe à nouveau à l'offensive après avoir demandé de ses nouvelles. Il était parti sans dire au revoir, un point qu'il n'avait pas retenu, mais qu'elle ne semblait pas avoir oublié.


- Je vais parfaitement bien, j'ai évité les marécages boueux ces derniers mois pour ma propre sécurité. Excusez mon manque de savoir-vivre, il me semblait être parti alors que vous dormiez, mais peut être puis-je me faire pardonner en vous invitant à visiter mes terres à l'occasion ?


Jouer l'aristocrate propriétaire terrien était un luxe que le dominant pouvait maintenant s'offrir à loisir. Il pouvait bien mettre son esprit rustre et mal placé de côté quelques minutes, le temps de se hisser au même niveau de noblesse que voulait afficher son interlocutrice, Cyrius se délectait des jeux de rôles.


- Et vous, chère Superbia, avez vous fait des rencontres intéressantes, ou personne ici n'est assez digne de votre compagnie ?


Sourire caricatural et dégustation gastronomique d'une pâquerette Bio qui poussais à ses pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 83

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Sam 8 Sep 2018 - 19:42


Release me from the present
ft. Cyrius


Alors qu'elle se remettait doucement de ses nausées causées par son empressement à rejoindre l'alezan, Superbia se campa sur ses jambes pour cesser de vaciller. Un sourire ornait ses lèvres, alors qu'elle écoutait Cyrius parler, amusée. Il lui répondait sans se démonter, bien conscient de sa place et de qui il était. Elle pouvait faire semblant d'être hautaine et inaccessible tant qu'elle le voulait, l'arabe ne se démonterait pas. Et c'était là quelque chose qu'elle appréciait chez lui, autant qu'elle l'appréciait chez Fifa. Il fit cependant un commentaire sur le soi disant esprit mal placé de la jument qui, surprise, se demanda si elle avait seulement un jeu eu ce genre d'idées obscènes. Elle eu beau chercher dans sa mémoire, elle ne se rappela pas avoir un jour désiré un contact charnel. En réalité, elle les évitait comme si on voulait la mordre. Aussi sourit-elle, amusée par l'impression de confiance que dégageait Cyrius. Il semblait certain qu'elle avait ce genre d'idées. Peut être que ce n'était pas pour lui déplaire, d'ailleurs.

Hé bien très cher, croyez ce que vous désirez. Dans tous les cas je vous assure que vous n'êtes pas dans mes pensées indécentes si tant est qu'elles existent. Ou dois-je dire, pas encore?

Elle lui offre un large sourire, mesquine et taquine alors que lui baisse la tête pour nourrir son estomac. Ou peut-être était-ce plutôt son estomac qui guidait ses gestes? Possible.

L'amusement qui passe dans les yeux du mâle lorsqu'elle lui reparle de son départ impromptu fait grandir le sourire de l'espagnole, s'il était possible pour elle de sourire plus encore. Pour essayer de se faire pardonner - il ne semble pas s'en vouloir plus que ça - il lui propose une visite de ses terres. L'esprit de la jument tique un moment. Ses terres? Ces terres? Qu'entendait-il? Etait-il dominant? Non, le sort ne s'acharnerait pas ainsi sur elle, n'est-ce pas? Aussi, la jument prit ces mots comme elle voulait les prendre. C'est à dire qu'elle ne parlait pas à un dominant mais à un mâle comme un autre qui lui propose de jouer les guides touristiques.

Ce serait avec plaisir de voyager en votre compagnie pour découvrir les divers paysages de l'île.

A peine a-t-elle le temps de répondre qu'il lui parle encore, et d'un sens ce n'est pas pour lui déplaire. Superbia n'est pas bavarde, elle peine souvent à trouver des choses à dire, des choses qu'elle estime intéressantes. Aussi le laisse-t-elle diriger la conversation où bon lui semble. Après tout, s'il avait envie de parler, il parlerait tout son soûl.

Intéressantes je ne sais pas. Mais j'ai fait des rencontres. elle rit à l'allusion de son aspect hautain Si j'avais un secret à vous confier, ce serait bien le suivant : personne n'est indigne de ma compagnie, mais je suis rarement digne de la compagnie des autres.

Son sourire s'efface légèrement et prend une tournure bien moins joyeuse alors qu'elle offre une toute nouvelle partie de sa personne à le vue d'un étalon qu'elle ne connait que depuis peu. Mais que risque-t-elle de lui? Il porte les effluves d'une autre jument, qu'elle avait déjà senti la dernière fois qu'ils s'étaient rencontrés. Il n'allait rien lui faire, s'il était aussi fidèle qu'il paraissait l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Jeu 13 Sep 2018 - 10:57

Superbia était souriante et paraissait plutôt détendue comparé à la première fois que Cyrius l'avait rencontré. Mais il savait aussi que cette jument était douée dans l'art du déguisement, il la croyait capable de faire voir une émotion au lieu d'une autre, ce qui perturbait aujourd'hui encore son analyse du personnage. L'alezan aimait cerner les personnalités, les tester, les éprouver pour les comprendre et mieux les appréhender. Mais certains cas sont plus difficiles que d'autres.


Elle se défends de ces accusations avec classe, comme à son habitude. Non, pas de pensées indécentes, pas encore... Il ne remarqua pas son air mesquin car il est occupé à gratter une touffe d'herbe. Lorsqu'il relève la tête, il pose sur elle un regard intéressé tout en machônant son herbe mais ne commente pas davantage.


Finalement, son invitation à visiter ses terres semble toucher sa cible dont le sourire grandit. Avait-elle compris qu'il était devenu dominant ? Possiblement pas, mais finalement cela ne gênait pas Cyrius, bien au contraire. Il ne se vantait de son statut de dominant qu'à ceux qu'il avait besoin de rabaisser, ce qui n'était pas la cas ici.
Il précisa néanmoins la nature de leur destination, histoire qu'elle ne prenne pas sa proposition à la légère.


- Ce sont les Terres Trompeuses que je vous ferai découvrir si vous ne les connaissez pas, vous verrez, elles valent le détour et peu de solitaires ont la chance de les parcourir.


Une entorse à son propre règlement, lui qui s'acharnait à expulser tout solitaire de ses terres. Mais Superbia lui avait sauvé la mise la dernière fois dans sa flaque de boue, il lui devait bien une faveur.


Cyrius ne s'intéresse plus à l'herbe qui s'offre à ses pieds, la conversation capte toute son attention. Elle a fait des rencontres mais ne s'attarde pas à préciser lesquelles. Et soudain, elle perd toute son assurance, n'est plus hautaine pour deux sous, l'expression de son visage se ternie, elle se dévalorise et s'avoue indigne de la compagnie des autres. L'étalon marque un silence, il la scrute un moment, une lueur profondément intriguée dans le regard. Un peu comme la météo lors de leurs rencontre aux Grands Lacs, cette jument passait du jour à la nuit en une fraction de seconde...


- Arrêtez de vous dévaloriser, lui intima Cyrius avec aplomb. 
vous êtes quelqu'un de tout à fait fréquentable. Ou disons presque fréquentable, dilua t-il juste pour la taquiner un peu.


La dessus, il lui envoya un sourire moqueur et insouciant avant de prendre le pas dans la descente herbeuse, il y avait une ruisseau un peu plus bas qui étancherait sa soif.


- Je vais au ruisseau, vous venez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 83

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Dim 23 Sep 2018 - 13:59


Release me from the present
ft. Cyrius


Plus les secondes passent, et plus la jument est heureuse d'avoir croiser le chemin de cet alezan. Sa compagnie est appréciable, son humour parfois douteux mais toujours drôle. Il a quelque chose qui l'apaise et ce semblant de relation positive qui tend vers la stabilité réchauffe l'âme solitaire de la jument. Elle a l'impression de pouvoir trouver un équilibre, de pouvoir s'autoriser à s'attacher. Cette sensation de lien qui se créer est tout neuf pour elle, qui erre sans attaches d'une contrée à l'autre depuis des années. Quelque chose de réel, enfin, quelque chose qui semble pouvoir être durable. Modelable, à deux. Son masque se fissure et s'émiette, elle n'a plus ce désire ardent de se cacher, de montrer à l'arabe celle qu'elle n'est pas réellement. Une relation simple, saine, une amitié peut être forte. Quelque chose de simple, loin, bien loin des emmerdes de la dominance. Enfin, c'était ce qu'elle croyait.

Les paroles du mâle sur les Terres Trompeuses lui mirent la puce à l'oreille, éveillèrent ses sens et lui prouvèrent qu'au final, ses craintes étaient peut être fondées. Il parlait de certaines terres en particulier. Etait-ce parce qu'il s'agissait des siennes? Ou parce qu'il trouvait celles-ci particulièrement belles? Son esprit se perd dans les souvenirs de ses parents gardant jalousement leurs paysages. Des batailles, des combats parfois à mort, un joug imposé, sans aucune once de délicatesse. Elle pensait s'en être tirée, peut être finissait-elle par retomber dans ce qu'elle avait toujours voulu quitter.

Pourquoi ces terres en particulier? Qu'ont-elles de spécial?

Elle n'était pas certaine de vouloir entendre la réponse, aussi se dévalorisa-t-elle lorsqu'ils parlèrent de compagnie. Son masque est tombé en poussière, il révèle ses insécurités et son mal-être. Tout ceci avait été trop pour elle, trop d'inquiétudes et d'incertitude quant à qui elle avait affaire. Les paroles du mâle, bien que rassurantes tout en étant taquines, ne suffirent plus à lui faire esquisser un sourire. Il fit volte-face et descendit la pente vers un ruisseau vers lequel il l'invitait à se diriger d'une parole. La jument le regarda s'éloigner sans bouger pendant quelques secondes, perdue dans ses questionnements.

Finalement elle lui emboita le pas et descendit précautionneusement la pente pour le rejoindre près de l'eau. Elle but quelques gorgées avant d'entrer dans l'eau un pas après l'autre. Elle avait besoin de remettre ses idées en place, et le liquide frais l'aiderait peut-être.

Dites moi Cyrius. elle marque une pause alors qu'elle hésite à la formulation de sa question. Êtes-vous heureux dans la vie? Avec votre compagne? Sur ces terres?

Elle lui tourne le dos, les lèvres effleurant l'eau dans laquelle elle est immergée jusqu'aux jarrets. Son regard se perd dans les ondes aqueuses, alors que toute sa personne respire un sentiment de solitude, de tristesse. Elle finirait par se perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Mar 25 Sep 2018 - 11:05

En se dirigeant vers le ruisseau, Cyrius entendit Superbia lui emboiter le pas, et bientôt le rattraper. Elle était solitaire, et peu informée des affaires concernant les différents troupeau. Comme elle ne semblait pas avoir compris le sens de ses mots, l'alezan se fit plus précis.


- Les Terres Trompeuses sont spéciales parce qu'elles sont belles, intrigantes, rassurantes et dangereuses à la fois, mais surtout parce que j'en suis devenu le dominant récemment et que de ce fait, elles m'appartiennent.


Il lui adressa un sourire malicieux, pas peu fière. Fière d'avoir conquis les Terres de ses ancêtres avec la bénédiction de Zeus. Un travail long et périlleux qu'il avait accomplie seul. 


Ils arrivèrent finalement au ruisseau. Cyrius but quelques gorgées d'eau fraîche. Tout était calme, quelques canard nageaient plus loin dans les roseaux. L'alezan observa Superbia qui but également avant d'entrer dans l'eau. Le mâle n'en détacha pas son regard quelques instant, elle était de dos et ne le remarquerait pas. Le clapotis de l'eau l'entraina dans ses pensées, mais la jument posa une question qui perturba Cyrius.


Etait-il heureux. Avec sa compagne, sur cette terre... L'étalon resta dans le silence quelques instants, il avait quitté Superbia du regard et observait distraitement la famille de canards...
Heureux ? Il pouvais l'être l'être oui. Il avait tout. Un territoire, une famille nombreuse, des amis. Mais depuis sa conversation avec Sorrow, où ce dernier lui avait révélé que Nazz'ariah avait voulu fleurter avec le frison, Cyrius avait commencé à douter de beaucoup de choses... Il ne savait pas si Sorrow avait dit la vérité ou pas, mais la seule perspective que ce soit vrai l'inquiétait et pouvait faire valser la stabilité dans laquelle il se complaisait.


La question de Superbia était simple, et pourtant Cyrius ne trouvait pas la réponse.


- J'ai eu tout ce que je désirai. Mais je ne saurait pas dire si je suis heureux.


Cyrius se renfrogna légèrement, et capta le regard de Superbia, s'avança un peu dans l'eau lui aussi. C'est une question complexe, philosophique et très personnelle que posait la jument, finalement, comment reconnait-on le bonheur ? 


- Vous l'êtes vous ? Il remarqua la tristesse dans son regard et regretta immédiatement de lui avoir retourné la question. Un canard s'envole et il ne suit distraitement du regard, comme un prétexte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 83

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Dim 28 Oct 2018 - 3:49


Release me from the present
ft. Cyrius


Elle et perdue, perdue dans ses pensées, dans son passé, dans ses souvenirs et toutes ces inquiétudes qui la hantent et la font vibrer. Elle se souvient de son père, dominant réducteur, de sa mère, dominante machiavélique. Et d'elle. Elle dont on espérait tant, cette petite pouliche à qui on demandait d'être une jument forte et méchante. Et les coups qui pleuvaient. Et la haine qu'on lui portait. Tout tourbillonnait, montagnes russes de la mémoire qui, au même rythme que les vallons, s'amuse à vaciller son coeur jusqu'à le mener sur le fil, le faire basculer et s'écraser.

Toutes ses craintes prenaient d'un seul coup vie. Il en était devenu le dominant. Dominant. Le mot résonna dans ses oreilles alors qu'elle noyait son esprit au même rythme qu'elle entrait dans l'eau. Elle eut soudain la fâcheuse envie de s'immerger, se noyer et se laisser mourir là. Où qu'elle aille, qui qu'elle rencontre, son passé la poursuivait, encore et toujours, lui rappelant à chaque instant ce qu'elle avait laissé derrière elle, qui elle ne deviendrait jamais.

Le temps passe, silencieux maître des lieux, et elle plonge les naseaux dans l'eau, en apnée. Elle aurait voulu mourir sur le champs. Oublier. Tout oublier.Faire taire ces réminiscences soudaines, ne jamais avoir eu conscience que sa seule connaissance positive lui rappèlerait chaque jour les fantômes qu'elle fuyait.

Mais elle pose quand même la question, sur le bonheur du dominant. Elle la pose alors qu'elle ne veut pas de réponse, en réalité. Le bonheur de Fifa lui revint en mémoire, et sa solitude n'en fut que plus grande. Poupée creuse, vide, à la porcelaine fissurée, elle se tenait là debout, à deux doigts de s'écrouler, entourée d'autres tellement vivants. Elle leur enviait leurs coeurs battant. Elle leur enviait l'amour qui les habitait. Elle leur enviait leur vie.

Et pour la première fois de sa vie, alors que Cyrius lui répondait, elle eut envie de mourir.

Néanmoins, la réponse qui vint la surprit autant qu'elle s'y attendait. Il avait tout, mais ne savait s'il était profondément heureux. Le sait-on seulement? Le bonheur n'est-il tangible qu'au moment où on l'a perdu? Ne voit-on pas à quel point nous étions bien au moment où l'on se retrouve triste et seul?

Si elle pouvait s'y attendre, elle n'avait pas réfléchi. Toute question peut être posée en retour. Et l'arabe demanda à l'espagnole si elle était heureuse.

Elle sortit les naseaux de l'eau et prit une longue inspiration gelée. Son regard était éteint, elle avait envie que tout s'arrête, cesser de penser, de se souvenir.

Je ne le suis pas. Et je ne le serai peut être jamais. sa voix se meurt dans sa gorge un instant, relève la tête et suit le canard qui a soudain très intéressé l'alezan. Un sourire triste étire ses lèvres et elle continue. J'ai perdu tout ce que j'avais, renié tout ce que j'étais, fuit mon destin de dominante pour me retrouver ici, à parler à l'être vivant qui incarne à lui seul tout ce que j'envie et tout ce que j'ai fuit. une ultime pause avant la parole finale. Le destin est joueur. Il teste certainement les limites de mon envie de vivre.

Son regard est fuyant, sa gorge nouée. A peine a-t-elle fini de parler que déjà elle regrette les mots qui ont traversé ses lèvres. Mise à nue de même, elle était à prendre ou à laisser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Lun 29 Oct 2018 - 14:56

Cyrius voit immédiatement le malaise s'emparer de la jument ibérique. Elle s'immerge, visiblement le fait qu'il soit devenu dominant à éveillé en elle de mauvais souvenirs. Il la voit en une seconde se refermer, perdre toute joie de vivre, comme si elle avait préféré mourir là, dans ce ruisseau, plutôt que de poursuivre cette conversation.
 

L'étalon est un peu désarçonné, il n'avait pas pensé provoquer cette réaction chez la jument. Devait-il intervenir ? Essayer d'en savoir plus ? Ou simplement garder le silence ? Il connaissait trop peu Superbia, ne savait pas comment réagir. Le canard plongea la tête sous l'eau, ne laissant plus apparaitre que son popotin à la surface. Superbia a les naseaux dans l'eau, Cyrius se demande qui emergera en premier et si il doit faire ou dire quelque chose...
  

Alors qu'il allait esquisser une bonne blague sur les canards, Superbia ressort les naseaux de l'eau et prend une grand bouffée d'oxygène. Cyrius oublie alors sa blague, et à la vue du regard de Superbia qui a totalement changé en une seconde, il préfère garder le silence pour le moment. De toute façon à sa question "était-elle heureuse?" il venait d'avoir une réponse claire.
  

Finalement, elle prend la parole, et Cyrius voit que cela lui coûte, elle n'a probablement pas l'habitude de se livrer. L'étalon l'écoute sans l'interrompre, la caressant d'un regard attentif. Il la trouve belle, forte et fragile à la fois.
  

Elle confirme ne pas être heureuse, et lui explique avoir tout perdu, tout renié. Elle aurait du être dominante mais le destin en a décidé autrement. Intéressant. Il est l'être vivant qui incarne à lui seul tout ce qu'elle envie et tout ce qu'elle a fuit. Cette dernière phrase met Cyrius mal à l'aise. En aucun cas il n'avait voulu la blesser. Incapable de laisser le silence s'installer plus longtemps, il désamorce la situation à sa façon.
  

- Oh non, vraiment, inutile de m’envier quoi que ce soit, j'ai une compagne qui apparemment n'était intéressé que par le fait de devenir dominante et qui aujourd'hui se tape tout les étalons de la planète, une fille qui serait prête à me tuer pour prendre ma place, et je passe mes journée à éloigner de mes terres les intrus qui ne viennent que pour déposer un crottin, et ça c'est lorsque que je n'ai pas des cadavres humains qui viennent s'échouer sur ma plage en pleine nuit, non vraiment vous n'avez rien à m'envier, à part peut être mon magnifique potager et mes arbres à thé qui ont fait de moi un drogué. Il ne put s'empêcher de rire avec bonne humeur, rire pour dédramatiser plutôt que de se morfondre.
  

Il tâche d'accrocher le regard de Superbia qui reste fuyant, il a envie de la réconforter, et surtout, de lui interdire de laisser tomber. Il s'est rapproché d'elle sans s'en être vraiment rendu compte, il conclut sur une note plus combative.
  

-       Le destin se fou de nous, vous avez raison. Il s'éloigne et sors de l’eau, rapidement glacé par l’air frais qui souffle sur sa robe trempé. Il se secoue et se retourne vers Superbia, toujours dans l’eau. Mais rien ne nous empêche d’être heureux si on en a vraiment envie, il suffit de voir les choses sous un autre angle, de se mettre un bon coup de pied au cul, de vivre sa vie comme on en a envie et d’envoyer chier le destin.
  

Cyrius jeta un coup d’œil sur son canard de tout à l’heure qui avait disparu. S’était-i noyé ? Probablement pas, certaines créatures pathétiques demeurent tragiquement bien résistantes à la mort.
  

   
-       Je vous ferai quand même visiter les Trompeuses, vous verrez ça vous changera les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 83

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Mer 31 Oct 2018 - 3:08


Release me from the present
ft. Cyrius


Tout s'écroule autour d'elle, alors qu'elle panique et que ses démons la rattrapent. Le fantôme de son père, le spectre de sa mère, tout le troupeau qui la regarde partir. Tout tourne autour d'elle, tout s'envole dans un tourbillon qui lui arrachent les bons souvenirs. Dans sa tempête intérieure, elle ne bouge pas. Prête à s'offrir aux vents déchaînés, elle se laissait aller vers le vide.

Puis, Cyrius se met à parler. Elle ne l'interrompt pas, et elle se retrouve même un peu surprise par ses dires. Elle ne l'imaginait pas ainsi. Le grand dominant des terres trompeuses. Elle ne l'imaginait pas avec ses forces et ses faiblesses, avec sa vie pas aussi rose qu'elle l'aurait imaginé. Sa compagne avare de pouvoir, sa fille possible meurtrière pour dominer des terres qui ne seront peut être jamais les siennes. La jument se revoit pouliche, elle qui n'avait jamais voulu suivre les traces de parents qu'elle avait détesté.

Mais, malgré tout ceci, il rit. Malgré tous ses problèmes, il rit. Pour oublier certainement, mais il a le courage d'en rire. Et l'espagnole l'envie encore plus, non pas parce qu'il a ce qu'elle avait rêvé, étant donné que les illusions se sont dissipées, mais parce qu'il était fort. Bien plus fort qu'elle. Elle cachait ses failles, lui les exposait au grand jour. Elle rapiéçait les déchirures, lui les réparait avec doigté. Et elle l'enviait de cette force de passer à autre chose. Alors qu'elle se morfondait.

Le canard a remué dans sa vision périphérique, mais elle n'a pas le temps de tourner la tête vers l'oiseau. Ses yeux sont accrochés par ceux de l'alezan, qui, au fil des secondes, s'était approché d'elle. Les voilà à deux dans l'eau, elle trempée jusqu'aux os, et lui bravant le froid pour la rejoindre. Et il lui parle du destin. Ce destin qu'elle avait croisé avec l'énigme du dieu plumé. Et l'apparente vulgarité de Cyrius arrache un sourire doux à la dunalino. Botter des culs. Il pouvait en botter deux.

Et bien... sa voix est faible et incertaine, elle doute de ce qu'elle veut dire. Peut être est-ce le moment de les envoyer chier, toi aussi... elle oublie le vouvoiement, elle se sent trop proche de lui, trop offerte. Elle lui a tout dévoilé. Apprends moi à m'en sortir.

Le tourbillon s'arrête abruptement dans son esprit, et tout devient soudain très clair. Elle a sortit la tête de l'eau, cessé de se noyer, entrainée dans le fond par sa personne elle-même. Elle appelait à l'aide, pour la première fois de sa vie. Et, comme une promesse, il insiste pour lui faire visiter ses terres. Combattre le mal par le mal. Elle oublierait ses parents dominants en en connaissant un autre, bien plus valeureux qu'eux. Un dominant digne de ce nom.

J'accepte la proposition. Elles ont intérêt à être à ta hauteur.

Un sourire étire ses lèvres, son regard habillé d'une nouvelle lueur : elle allait s'en sortir. Elle en faisait la promesse muette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Mer 31 Oct 2018 - 10:42

Cyrius est sorti de l'eau mais se tient près de la rive, juste au dessus de Superbia qui semble soudain émerger des pensées tortueuses qui la tourmentent. L'étalon à fait mouche, il est parvenu à lui arracher un sourire qu'il ne peut que lui rendre. Alors qu'ils s'étaient physiquement rapprochés, elle se décide à le tutoyer, et émet une suggestion à laquelle l'alezan n'avait même pas songé jusqu'alors.
Les envoyer chier ? Répudier Nazz'ariah, écarter sa fille du pouvoir ? Cyrius ne s'en sent pas capable. Pas pour le moment, il sait être radicale lorsque la situation l'exige, mais la famille qu'il a construite était-elle définitivement entrain de s'écrouler ? Ou restait t-il encore une chance de sauver les meubles ? Des mois qu'il n'avait pas vu Nazz'ariah, il n'a même pas encore eu avec elle la moindre conversation. Seul avec les rumeurs et les doutes... Il allait cependant falloir éclaircir l'histoire. Installé dans une certaine stabilité, tout envoyer valser lui coûterait autant que cela le soulagerait.
 

Apprends moi à m'en sortir.
Il sort brusquement de ses pensées et baisse un regard sur Superbia qui le trouble. Cyrius à perdu son sourire, il scrute le regard de l'ibérique, y cherchant quelque chose sans savoir vraiment quoi. Il y lis une certaine détresse, mais aussi un appel à l'aide. Voulait-elle lui accorder sa confiance ? Cyrius à ce moment là, a envie de poser ses naseaux sur sa délicate crinière grise que l'eau n'a pas trempé et d'y respirer son parfum. Il n'en fit rien, évidement, se contentant de frissonner au contacte du vent. Peut être aurait-il du rester dans l'eau avec elle. Il lui accorde un demi-sourire, et lui promet d'un regard de devenir le soutient dont elle avait besoin. L'occasion de créer une réelle amitié, profonde et puissante ?
 

Cyrius ne savait pas vraiment si ce désire d'humer le parfum de la crinière de Superbia à cet instant correspondait avec la définition que l'ont pouvait faire de l'amitié, mais peut lui importait, il chassa ce désir et lui proposa sortir de l'eau.
 

- Je t'apprendrai tout ce que tu voudra, lui répondit-il avec malice, trop troublé pour se dévoiler d'avantage. Mais commence d'abord par te sortir de cette rivière et viens te sécher au soleil. Le soleil qui avait enfin décidé de percer les nuages et quie réchauffa enfin Cyrius qui libéra la rive pour laisser sortir Superbia.
 

Et tandis qu'il marche un peu pour que le soleil fasse son oeuvre, Superbia accepte enfin son invitation, non sans lui mettre une certaines pression. Mais sur ce sujet, Cyrius est sure de lui, il n'a pas le moindre doute.
 

- Elles le seront. Les Terres Trompeuses sont belles et... magnifiques et ... extraordinairement accueillantes, je suis sûre qu'elles te plairont.
 

   
Cyrius s'imaginait déjà, lui faisant visiter son cher Golfe D'Emeraude... Il se demanda un moment ce que penserait Nazz'ariah ou même Hallelujah si elles le surprenait entrain de faire visiter le territoire à une solitaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 83

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Jeu 1 Nov 2018 - 0:48


Release me from the present
ft. Cyrius


Elle s'y perd. Dans son regard qui l'observe et la met à nu autant qu'il la destabilise. Elle ne sait pas quoi en penser, où se mettre, ou quoi comprendre. Mais elle a assez pensé, assez réfléchit. Elle était fatiguée, fatiguée de tout ça. Elle ne veut plus se poser de questions. Elle s'en est toujours trop posé, à toujours réfléchir à tout pour ne rien laisser paraître. Elle venait de s'effondrer devant lui. Il n'y avait plus à mentir. De toute façon, toute sa carapace était devenue invisible aux yeux de l'alezan.

L'espagnole remue légèrement les oreilles et redresse la tête alors qu'il répond affirmativement à son appel à l'aide. Il lui conseille de sortir de l'eau qui lui gèle la peau. Et elle ne réfléchit pas. Elle ne réfléchit plus. Elle s'execute et le rejoint sur la berge baignée dans la lumière orangée d'un soleil réchauffant. Une nuée d'oiseaux s'envole d'un arbre non loin, une brise de vent légère et réchauffée par les rayons solaires se lève. Un temps printanier pour un jour de fin d'automne. Superbia ferma les yeux une fois proche de l'alezan, comme si elle finissait par avoir peur qu'il lise tout ce qu'elle était dans son regard.

Il lui promit des terres à sa hauteur et un sourire radieux habilla le visage de la jument qui rouvrit les yeux.

Dis moi où te retrouver et quand. Je demande une visite guidée personnalisée.

L'argentée ne se posait plus de questions. Elle voulait que ça soit naturel. Il lui fallait cette relation pour se reconstruire. Elle y arriverait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 27
PUF : C.C.
MESSAGES : 1974

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Dominant des Terres Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Mar 6 Nov 2018 - 11:02

Cyrius est presque surpris qu'elle obtempère et sorte de l'eau pour le rejoindre sur la terre ferme. Le soleil n'est plus aussi intense que cet été, mais ses rayons sont encore assez forts pour le réchauffer et sécher doucement sa robe rousse. L'étalon enveloppe Superbia d'un regard emplie d'une certaine tendresse, qu'elle ne remarquera pas car elle-même ferme les yeux un instant. Il s'attarde sur ses crins gris si particuliers, qui, même trempés reflètent une lueur argenté. Cyrius ressent l'envie de passer plus de temps avec cette jument qui semble s'ouvrir à lui doucement, il a envie de parler, d'en apprendre plus, de la découvrir. C'est sans doute comme cela que commencent toutes les amitiés non ? L'arabe repense à Nazz'ariah et à la probable trahison qu'elle lui a infligé. Son coeur se serre, il a besoin de changer d'air et de découvrir d'autres personnes, pourquoi n'en aurait-il pas le droit ? Superbia prend rendez-vous pour sa visite guidée et le dominant lui adresse un regard faussement vaniteux accompagné d'un sourire charmeur. Il fit mine de réfléchir un instant, puis lui répondit avec assurance.


- La pointe Est du Golfe d'Emeraude, demain lorsque le soleil sera au Zénith. Tu devra traverser une partie du désert de l'Oubli mais je m'assurerai que tu n'y croise personne.


Pourquoi s'en assurer ? Parce qu'un solitaire se ferait chasser illico s'il était intercepté évidement. Aussi parce qu'il avait envie d'être le premier à croiser sa route. Que dirait les membres de son clan si il le voyait faire visiter les Terres à une solitaire ? Rien de mauvais certainement, en tant que dominant il avait le devoir de rallier des solitaires à ses rangs, Zeus lui même serait d'accord avec ça, alors pourquoi se poser tant de questions?


Un léger trouble envahie Cyrius, malgré l'assurance qu'il présentait. Il allait bientôt être temps pour lui de quitter les Verts Vallons, mais avant, il attendait la réponse de Superbia, pour être certain qu'elle acceptait le rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 83

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   Mer 7 Nov 2018 - 2:32


Release me from the present
ft. Cyrius


L'espagnole se sent revigorée. Elle sait malgré tout que l'heure des au revoir va bientôt sonner, alors elle profite de chaque seconde avec son nouvel ami, et elle goûte avidement au sentiment doux de liberté qui suit la perte du masque. Elle ne joue plus, ne ment plus, n'est plus obligée de penser à tout, à chacun de ses gestes, meme à sa respiration. Elle est simplement elle, offerte à la vie et à la vue de Cyrius, sans artifices, sans voile qui camoufle la jument qu'elle est réellement.

L'arabe lui donne rendez-vous le lendemain, dans un lieu qu'elle devra trouver car elle ne le connaissait pas. Mais la perspective de ces retrouvailles rapides la ravit. Elle n'avait pas le coeur à rencontrer quelqu'un d'autre entre temps, et elle devait se l'avouer, la présence de son ami la rassurait et lui permettait de prendre un peu confiance en la vraie elle. Et de toute façon, elle n'avait pour le moment plus les forces d'ériger ses barrières.

Parfait, demain quand les ombres sont les plus courtes. J'essaierai de ne pas me perdre en chemin.

Elle lui offre un sourire plein de promesses, et vient lui donner un petit coup de naseaux contre l'épaule, comme pour sceller le serment. Son regard est pétillant d'une nouvelle vie et l'argentée prend un petit galop après lui avoir dit au revoir.

Ils se reverraient vite, c'était certain.

{OUT}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Release me from the present - ft Cyrius   

Revenir en haut Aller en bas
 
Release me from the present - ft Cyrius
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [28/01/12] Draft release EE
» UNofficial Release 9
» Release lvl 75
» Department of Justice Office of Public Affairs FOR IMMEDIATE RELEASE
» Release of the Storm [Lucifer|Jet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORIENTALES :: LES VERTS VALLONS-
Sauter vers: