Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Un million de roses

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Madder

insecure but i'm working with it

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 200

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Un million de roses   Dim 5 Aoû 2018 - 22:45

Un million de roses
La brise emportait avec elle des pétales écarlates qui précédaient Rosie dans une envolée silencieuse et dévoilaient sa robe grisonnante. Sa crinière de feu jurait affreusement avec les rosiers et pour une rare fois elle se réjouissait d'être la seule à les distinguer : ce n'était pas beau à voir. Mais le sol jaunâtre de la Plaine aux Trois Primaires soulignait la rougeur des fleurs et chaque rose trouvait bleu à son pied dans le ciel dénué de tout nuage.

A l'aube de sa première année, elle s'était éloignée de ses parents qui la laissaient désormais vaquer à ses propres occupations sans lui poser de questions. Ses pas l'avaient menée sur les terres où elle était née et elle avançait à un rythme tranquille, errait sans but. Que faire dans cette plaine déserte ? Même l'herbe semblait dépérir.

Elle avait quitté les Terres Orphelines de mauvaise humeur quelques jours plus tôt, quand sa mère lui avait appris qu'elle allait bientôt être cousine. Fifa était gestante ! Et Ocëan Pearl s'était présentée à chacune des membres de sa famille, une silhouette délavée dont les tâches brunes se clairsemaient de gris et dont les yeux s'étaient posés sur Maddie sans vraiment la voir. La rencontre avait été brève et elle n'en avait tiré qu'une brève comparaison avec Afraid Again qui avait jeté un froid sur la conversation.

Rose Madder soupira et s'arrêta, indécise. Soit. Son cousin ou sa cousine allait bientôt naître mais et alors ? Elle n'avait été que la fille cadette de Pearlescence, si on se fiait à la généalogie Aurore Opéra était en lice avant elle. Mais si on parlait mérite, elle avait toutes ses chances, il suffisait de s'appliquer et pour le moment son aîné ne se préoccupait pas de son appartenance à un troupeau. Quant au rejeton de Fifa, il avait bien le temps de grandir...

Réservé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 588

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Dim 5 Aoû 2018 - 23:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FT. ROSE MADDER
Un sabot noir se posa subtilement sur le sol jaune de la plaine des trois primaires tandis qu’un unique œil se posa sur le ciel sans nuages. Il faisait beau aujourd’hui, comme la plupart des journées, en ce moment en réalité. Tu en avais marre de ce soleil, de cette chaleur et de cette douceur ambiante. Depuis ton désert natal, tu avais prit pour habitude de se réfugier dans la fraîcheur. Tu avais du mal avec la chaleur, en ce moment, réellement. Plus le temps passait, plus l’écume se formait sur ton corps tandis que tu affrontais la chaleur. Tu étais né dans cette dernière, tu avais vécu toute ta vie dans un désert. Bien sûr, tout le monde aurait cru que tu aurais pu mais ce n’est pas le cas. Ne dit-on pas de quelqu’un que son corps s’adapte au climat dans lequel il vit ? Dans le pays dans lequel il vit ? Sans aucun doute. C’est sûrement pour cela que ton corps a du mal avec toute cette chaleur.
Un ronflement de naseaux passa tes lèvres tandis que tu tapais de l’antérieur lorsqu’une mouche s’y posa. Un secouement de ta tête et toutes celles qui s’étaient posées sur ton unique œil s’envolèrent. Tu en avais marre de toutes ces mouches. Mais ne dit-on pas que les mouches ne cessent de se poser sur les choses en décomposition ? Sur les cadavres ? Elles sont les premières arrivées, bien souvent. C’est marrant mais dans ton désert natal, tu n’en avais jamais eu sur toi, réellement. Sans doute car l’air était bien trop sec pour les attirer. Ou sans doute car tu avais une bien meilleure hygiène de vie. Alors poses-toi les bonnes questions Collapsing. Sans doute l’adage est-il vrai. Sans doute es-tu réellement en décomposition mais que tu n’y fais pas totalement attention.
Soudain, un bruit se fit entendre tandis qu’une odeur se fit sentir. Tu posas alors ton regard sur une très jeune jument, ou plutôt une enfant, qui venait de pénétrer sur ta plaine. Tu penchas la tête sur le côté en observant sa robe : étrange. Sans hésiter une seconde, tu pris rapidement le trot et vint te mettre à ses côtés. Ton odeur pestilentielle te suivant, évidemment.
« Etrange robe pour une si jeune pouliche, ne croyez-vous pas ? » demanda-t-elle en souriant, taquin.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

insecure but i'm working with it

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 200

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Lun 6 Aoû 2018 - 22:44

Le corps de Rosie, en plus de s'éclaircir, laissait transparaître chaque jour un peu plus les origines arabes de sa lignée (qu'elle ne connaissait point) et elle devait avouer qu'elle trouvait un peu de fierté dans son chanfrein concave. Elle n'était pas narcissique mais perdait quelques précieuses minutes chaque matin à contempler son reflet. Si l'adolescence ne la mettait pas à son avantage, elle devinait dans son âge ingrat les prémices d'un corps adulte tout à fait satisfaisant.

Quant à ses origines, elles luttaient contre la chaleur et lui permettaient de supporter l'été brûlant qui s'abattait sur Horse-Wild et ravageait la nature. L'herbe sèche craqua lorsqu'elle se remit au pas et elle balança sa queue pour chasser quelques mouches, guillerette. Maddie avait déjà oublié ses contrariétés, bien qu'elle reste vexée de sa rencontre avec son arrière-grand-mère. Peut-être l'avait-elle comparée à Afraid Again mais cela n'avait pas ressemblé à un compliment, comme si elle avait eu quelque chose à reprocher à sa grand-mère aussi bien qu'à elle.

Les insectes ne s'attardèrent pas mais la pouliche ne se faisait pas d’illusions, ils reviendraient bien assez tôt. En attendant, les mouches avaient chassé les rosiers et elle fit une moue, déçue de ne plus pouvoir se promener dans son champ de roses. Quelqu'un décida en tout cas de venir se promener à proximité d'elle et Rose Madder plissa les naseaux en sentant son odeur pestilentielle. Quelle horreur ! Quant à sa question...

Pourquoi vous me demandez mon avis, c'est vous qui la trouvez étrange et qu'est-ce que mon âge a affaire là-dedans ?

Elle lui adressa un regard méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 588

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Mer 8 Aoû 2018 - 12:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FT. ROSE MADDER
Toi, les origines arabes, on ne se pose même pas la question, n’est-ce pas ? En effet, ton chanfrein concave, ton œil de biche ainsi que tes minuscules oreilles droites rappelaient parfaitement le corps de tes ancêtres. Mais soyons honnêtes, tu ne portes aucunement les traces des chevaux arabes du moyen-âge, cette pouliche les a plus facilement que toi. Son corps fin, son encolure droite, sa queue fine et remontée en l’air, ainsi que ses jambes fines indiquaient que ses ancêtres étaient sans doute plus purs que les tiens. D’où venait tes ancêtres ? Tu ne savais pas, tu ne savais aucunement. Oh bien entendu, tu avais entendu parler d’ancêtres espagnols, minorquins et morgan. Etais-tu purement arabe ? Je me pose la question, cela m’étonnerait bien. Car soyons honnêtes entre nous Collapsing, tu as beau ressembler énormément aux arabes, tu n’en as pas forcément toutes les spécifités. Ton corps est un peu trop fin – sans doute dû aux blessures aussi -, tu es un peu trop grand – un mètre soixante neuf – et finalement, ton chanfrein présente quelques traits trop droits. Bref, tu devrais vérifier tes origines avant de les proclamer à tout le monde, sérieusement.
Ton regard se porta sur la pouliche à la robe étrange, laissant ton unique œil vagabondant sur son corps. Elle, par contre, elle ne pourrait en aucun cas réfuter tes origines. En effet, son corps est fin, on voit d’ailleurs légèrement ses côtes mais pas assez pour paraître maigre. Sa queue est portée haute comme les plus grandes Reines arabes, et sa croupe est légèrement triangulaire. Passons à son port d’encolure : il est haut et princier, comme les princesses d’Orient. Son œil a la forme d’un regard de biche, comme la plupart des arabes et enfin, son chanfrein est aussi concave que l’avaient voulu tes ancêtres. Ouais, effectivement, elle était bien plus arabe que jamais tu ne le seras. Tu en ressentirais presque de la jalousie, mais non. Elle serait arabe, certes, mais elle ne sera jamais la Reine que toi tu pourrais être. Finalement, la pouliche répondit à ta question, avec une légère méfiance et une froideur que tu ne connaissais pas aux bébés. Tes oreilles se plaquèrent dans ta crinière, tandis que tu t’éloignais légèrement. Mauvaise, la petite.
« Oula, doucement petite. » dis-tu en la regardant de plus près. « Souvent, les pouliches ont une robe différente de leur robe adulte. Elles changent avec le temps. » souris-tu malicieux, tandis que tu secouais la tête. «  Mais sinon, ta mère ne t’as jamais apprit l’amabilité avec les inconnus ? »
En fait, quand on y pense, c’est sûrement pour cette raison que tu détestais les pouliches : tu n’arrivais pas à les cerner. Elles avaient un caractère beaucoup trop changeant pour que tu saches quoi faire. Les juments étaient difficiles à cerner aussi, mais pas autant. Leur caractère était définitif, il ne changeait plus avec le temps. Les pouliches, leur caractère changeait avec leur physique, tu en étais convaincu. Finalement, tu continuas de marcher en observant autour de toi. Tu ne revis plus le Cerf que tu avais rencontré avec Shiro, ni même les biches … En même temps, avec le climat actuel, ce n’est pas étonnant. Il faisait bien trop chaud pour qu’elles viennent près d’ici, bien trop chaud pour les jeunes nés durant les mois. Un ronflement et il reposa de nouveau son regard sur la gamine.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

insecure but i'm working with it

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 200

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Mer 8 Aoû 2018 - 21:08

L'étalon recula, les oreilles plaquées en arrière et Rosie hâta le pas. Ses yeux ne la quittèrent cependant pas une seconde et elle s'éloigna un peu plus qu'il l'avait déjà fait, mal à l'aise. Ce qu'il disait n'avait aucun sens et elle ravala une réplique acerbe pour le lui faire remarquer d'un ton égal.

Vous venez de vous contredire... je crois.

Sa légère hésitation, accompagnée d'un regard vide, ne laissait rien paraître des flammes qui léchaient l'intérieur de sa bouche. Ses yeux sombres tombèrent à ses pieds où fleurissaient de nouveau des roses écarlates et elle ajouta, sa voix haut perchée.

Selon vous, la robe des poulains change avec le temps mais si c'est commun, ça n'a rien d'étrange par rapport à mon âge, n'est-ce pas ?

Rose Madder lui adressa un regard à la dérobée et leva bien haut le pied pour ne pas écraser un rosier qui commençait à peine à s'élever. Comme ses pensées, il hésitait entre tendre vers le ciel et s'éparpiller jusqu'à couvrir la plaine de ses épines. La pouliche finit par rendre son sourire à l'étalon.

Elle m'a toujours dit de ne pas parler aux inconnus. Et la vôtre ?

Elle n'avait à aucun moment cessé de marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 588

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Jeu 16 Aoû 2018 - 21:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FT. ROSE MADDER
C’est marrant comme les chevaux, les choses mais surtout les lieux changent avec le temps. Bon bien sûr, c’est tout à fait normal. Tout le monde change. Regardez … On peut connaître des personnes durant des années, puis on les perd de vue quelques temps. Et là bim, d’un coup, elles sont mariées, en famille ou parents. Et le pire, c’est qu’on ne s’y serait sans doute jamais attendu, c’est qu’on y aurait jamais cru et pourtant … Alors oui, actuellement, tu ne comprenais pas. Tu avais sincèrement l’impression que tout autour de toi changeait, que tous les chevaux que tu semblais connaître étaient différents, mais surtout que les endroits dont tu connaissais les recoins t’étaient complètement inconnus dorénavant. La preuve avec cette Plaine. Tu l’avais pourtant parcouru des mois et des mois, voire même deux ans puisque tu étais arrivé ici à quatorze ans, mais maintenant, tu avais l’impression de les redécouvrir. Tu avais entendu parler d’une naissance ici … Mais qui oserait donc mettre bas dans un tel endroit, sérieux ? Une jument bien inconsciente, sans aucun doute. Des ours, des biches, des sangliers, tous des animaux dangereux pour un nouveau né. Après, comme on dit : les Terres Secrètes sont aussi folles que leurs habitants, c’est connu.
Elle est pas bête la petite. C’est vrai que tu venais tout juste de te contredire, tu venais tout simplement de dire tout et son contraire. Mais te comprenais-tu toi-même sincèrement ? Savais-tu au moins ce que tu racontais ou laissais-tu ta langue bouger sans pour autant y réfléchir ? Parfois, je me le demande bien. Intelligent ? Alors sincèrement, quelques fois je m’en doute. Bon d’accord, parfois tu pouvais faire preuve de malice, de vice et de manipulation. Mais souvent ça arrive sur plus faible que toi, sur des poulains, des juments dépourvues de défense ou de vieillards … Quoique. Ocëan a tout de même réussi à te cerner, non ? Alors que pourtant, c’est une vieille mamie. Et cette pouliche ? N’a-t-elle pas toute de suite remarqué ta faiblesse, ton impulsivité et ton manque de jugeotte ? Tu devrais te méfier, sincèrement. Tu ne fis comme si de rien était, hochant simplement la tête et souriant, malicieusement.
« Je voulais voir si tu suivais, gamine. » dis-tu avec un grand sourire.
Le pire dans tout ça c’est que tu croirais presque à ton mensonge en fait. En même temps, avec la folie qui ne cesse de grandir dans ton esprit, tu ne peux que croire à ce que tu dis. Tu as bien cru qu’Harmonie était partout, non ? Tu y crois encore d’ailleurs. Tu as bien cru que tu avais tué Fuego, non ? Alors que pourtant tu as entendu parler d’une rumeur parlant de sa venue sur ces terres. Ouais, tu croyais en tout ce que tu pouvais dire, même les pire insalubrités. La pouliche parla, elle utilisa une théorie des plus intelligente qui tourna et tourna dans ta tête, à un tel point que tu la secouas en ronflant des naseaux. Beaucoup trop intelligente. Mais qu’est-ce qu’elles avaient toutes les pouliches d’ici ? Elles avaient bouffé Freud ou quoi ? T’avais réellement l’impression d’être le fou au pays des génies. Peut-être, ou même sûrement était-ce le cas, non ?
« Je parlais surtout de ta crinière en réalité. Tu es rousse alors que ton corps est gris. Ose me dire que ce n’est pas une étrangeté de la Nature, ça ? » demandas-tu, presque vexé de la question.
Sourire. Elle venait de lui sourire. Intelligente et gentille ? Parfait. Tu pourrais en faire ton alliée. Tu avais besoin de viande fraîche, de sang jeune pour pouvoir former ton armée de toute façon. Naëlle en était la première pierre. Une phrase et tu eus un grand rire : si elle savait.
« Je n’ai pas connu assez longtemps ma mère pour qu’elle m’apprenne les bonnes manières. » dis-tu entre deux rires.
Et ce n’était pas une grosse perte selon toi. On t’avait toujours dit que ta mère était douce, gentille, mignonne etc … Tout ton contraire au final. Qu’est-ce que tu te serais emmerdé avec une telle daronne, sérieux ? Non, elle était bien mieux là où elle était.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

insecure but i'm working with it

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 200

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Ven 17 Aoû 2018 - 22:22

Le sourire de l'étalon était trop grand et dérangeant. Rosie le regarda du coin de l'oeil et se demanda s'il la prenait pour une idiote avant de se raviser. Elle ne voulait pas savoir.

Bien sûr... souffla-t-elle. ”

L'autre semblait perdu par son raisonnement cartésien et elle roula des yeux. S'il la prenait pour une idiote, elle n'en pensait pas beaucoup plus de lui, voilà qui était pour le mieux. Maddie aurait pu croire que ça lui ferait une leçon et passer l'envie de jouer les malins mais il avait l'air du genre à avoir la tête dure et l'âme têtue. Les idées restaient probablement bien accroché dans sa caboche cabossée. On aurait dit un être tout droit sorti d'un cauchemar.

Vous venez de me dire que ma robe est en train de changer car les poulains ont souvent une robe différente de celle qu'ils auront adulte, n'est-ce pas ? elle fit une longue pause. Ma robe est en effet en train de changer, ce n'est donc pas si étrange que mes crins soient dépareillés du reste de mon corps, vous ne croyez pas ?

Et il faisait encore l'intéressant. Rose Madder s'arrêta et se tourna à demi vers lui, la tête penchée et le regard las. Elle envisagea de lui faire remarquer qu'elle ne lui avait pas demandé son avis et se ravisa. Elle lui aurait bien dit qu'il avait une sale tête aussi mais l'étalon semblait attendre une réplique de ce genre et elle ne lui ferait pas ce plaisir. Il prendrait ça comme une invitation à la malmener et elle était trop jeune pour se défendre.

Elle se contenta de battre des cils, peu impressionnée. Evidemment, et ensuite il lui dirait qu'il avait massacré sa propre famille dans un élan de folie. C'était bien le genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 588

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Dim 19 Aoû 2018 - 21:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FT. ROSE MADDER
Tu n’étais pas le prince charmant que toute jument recherche, tu en étais conscient. Tu savais aussi que tu étais le croque-mitaine des nuits enfantines, ou tout simplement le clown sanglant qui pourchasse les adolescents. Tu faisais peur, pas forcément par tes actes, mais simplement par ta présence, ton aura et le physique que tu dégageais. Au départ, tu avais eu du mal à l’accepter : tu étais tout de même un arabe des plaines arabiques, un arabe de la plus ancienne lignée, donc l’un des plus beaux chevaux du monde. Mais aujourd’hui, tu l’acceptais. Tu avais seize ans, alors tu acceptais parfaitement ton physique, ainsi que les conséquences qu’il donnait. Alors, oui, tu acceptais parfaitement le regard que t’adressais la pouliche, ainsi que le ton qu’elle utilisait. Elle était futée et elle savait qui tu étais. Oh, elle ne savait pas forcément ton nom, ni même ton âge, mais elle comprenait la folie ainsi que le physique que tu arborais. Alors, que ce soit une vieille jument ou une pouliche, tu acceptais toutes les critiques qu’on t’adressait.
Elle ne te croyait pas, ou surtout, elle voyait que tu te moquais d’elle. Tant mieux, tu aimais bien jouer avec ce style de pouliche. Tu aimais bien voir à quel point elles essayaient de te cerner, à quel point elles désiraient qui était derrière ton masque. Elle paraissait intelligente, la petite : parfait, le jeu n’en serait que meilleure. Bon bien sûr, son intelligence en devenait presque insupportable, intolérant et insolent. Tu la laissas parler, tu la laissas énoncer ses théories, ainsi que ses questions mais tes oreilles, au fur et à mesure, tu baissais les oreilles dans ta crinière. Tu n’en pouvais plus, réellement.
« Ta crinière résulte d’une modification d’ADN selon moi, alors elle ne changera pas en même temps que ta robe. Elle s’éclaircira, certes, mais elle demeurera étrange. » dis-tu en secouant la tête, gardant tes oreilles dans ta crinière. « Mais bref, tu me gonfles. On va pas passer la journée à parler de ta crinière, si ? Surtout sur ces terres qui ne sont que plus intéressantes. »
Elle était lassée, elle n’avait pas peur ; tant pis. Bon quoique, quand on y pense, c’est souvent avec les gens n’ayant pas peur de nous qu’on en fait de meilleurs alliés, n’est-ce pas ? C’est pourquoi tu ne l’agressas pas, tu ne l’enguirlandas pas. Non, tu voulais simplement lui montrer que la peur n’était pas importante. Finalement, tu t’arrêtas de marcher, te mis à côté de la pouliche et posas un regard sur l’horizon. Brutalement, le cauchemar devint un véritable cheval sauvage, un vrai cheval sans méchanceté. Tu laissas ton regard vagabonder sur l’horizon, oubliant presque la présence de la rouanne. Tu étais si bien en ce moment, comme acceptant presque l’issu de ta vie, l’issu de ce moment. Tu savais qu’un grand tournant allait bientôt arriver : quand et comment, bonne question, mais tu étais certain que ça arriverait et que tu t’en souviendrais toute ta vie.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

insecure but i'm working with it

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 200

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Dim 19 Aoû 2018 - 22:43

Et le poisson rouge faisait un tour dans son bocal, un deuxième et un troisième sans se souvenir d'où il était parti. C'était pourtant elle, la rousse, ici. Rosie soupira profondément. Elle n'était pas très intéressée par cet individu et ses yeux parcouraient la plaine dans laquelle elle était née sans y trouver de roses. Elles s'étaient fanées quand il s'était encore une fois contredit.

Vous n'arrêtez pas de vous contredire et vous venez de m'insulter, je ne vous ai pourtant rien fait, je ne vous ai même pas demandé votre avis sur ma robe ou ma crinière. Je pense que je suis la mieux placée pour dire que vous me gonflez et pourtant, je me suis abstenue.

Qui de mieux placé qu'elle pour constater les changements qu'occasionnaient les années ? L'éclat de feu de sa crinière rendait fade les tâches ocres qui demeuraient sur son encolure et celles qui pleuvaient sur sa croupe étaient discrètes dans son poil gris. Elle ne savait pas si cela allait durer mais s'en inquiétait peu. Ses parents étaient vilains, elle n'avait pas l'espoir de se transformer en cygne.

Je m'appelle Rose Madder, prodigua-t-elle finalement. ”

Cela ne valait pas la peine de s'abaisser à son niveau. Plus bas que terre ? Il n'y avait que les racines de ses roses invisibles et sa mère lui avait bel et bien apprit l'amabilité, quoi qu'en pense l'inconnu. Maddie lui lança un regard circonspect, attendant qu'il se présente à son tour. Il lui devait bien ça, pour l'avoir importunée quand elle se serait bien passée de ses remarques. Il n'y avait pas mieux, pour miner la confiance en soi d'une jeune demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 588

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Mer 22 Aoû 2018 - 18:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FT. ROSE MADDER
Tu perds vraiment la boule en ce moment mon pauvre. Non mais sincèrement, regarde-toi : tu vois, sens, entends Harmonie partout. Mais en plus de ça, tu n’as aucune répartie. Tu n’as aucune cohérence dans ce que tu peux dire. Je ne sais même pas si tu t’en rends véritablement compte. Est-ce du à ton âge ? Ca m’étonnerait. Tu n’as même pas atteint la vingtaine, alors … Quoique, y’a bien des chevaux plus jeunes qui sont moins cohérents que toi. Mais ça, c’est une exception. Alors, est-ce du aux chocs ? Aux coups que tu as pu recevoir dans ta vie ? Ca, par contre, ça ne m’étonnerait pas. En même temps, qui demeurerait avec un esprit clair après un combat avec un ours ? Qui resterait clair alors qu’il vient de se prendre des singes en pleine tronche ? Et surtout, qui oserait prétendre à un esprit sain après tous les combats ? Personne. Donc oui, tes cicatrices représentent parfaitement ton esprit actuel. Il est torturé, gangrené et mal en point comme ton physique. Un regard sur la petiote et tes oreilles demeurent baissées. Elle avait raison, vraiment raison. Mais ça, tu refusais de l’accepter. De toute façon, tu avais toujours refusé d’accepter la défaite, mais surtout le fait d’avoir tord. Un mâle, un vrai ! Ou pas.
« Parce que tu es bien éduquée à mon avis. » dis-tu tout simplement.
Encore une phrase pour ne rien dire. Encore une. Je crois que je te préférais largement quand tu ne disais rien, quand tu étais brute et que tu frappais avant de discuter. Je ne sais même pas pourquoi tu es devenu si bavard, pourquoi tu acceptes plus facilement de parler aux autres. Peut-être car la solitude te pèse, peut-être car tu as besoin d’ami(e)s ou peut-être tout simplement car tu t’étais rendu compte que c’était ainsi qu’on créé des liens. Mais as-tu réellement besoin de lien ? As-tu réellement besoin d’ami(e)s ? J’ai un doute là dessus. Surtout que tu n’as pas bien longtemps à vivre. Toi-même en es conscient. Tu sais parfaitement que tu n’atteindras jamais la vingtaine, ni même la trentaine. Tu étais fou, abrupte, nerveux, mais tu étais assez intelligent pour savoir que tes plaies te tueront. Alors qu’est-ce qui te maintenait en vie ? Sans doute ton ambition, ta haine et ta rage contre les autres. Mais peut-être aussi Harmonie, involontairement. Alors le jour où tu accepteras qu’elle ne t’aimera jamais, le jour où tu accepteras que ces Terres ne seront jamais les tiennes, ce sera sans doute le jour où tu tomberas sans te relever.
Et ce jour n’est pas prêt d’arriver. Comme le jour où tu représenteras réellement tes origines via ton physique, comme le jour où tes manières représenteront tes ancêtres. Tu étais arabe, tu avais le sang  de Marengo dans les veines. Ce célèbre étalon Napoléonien qui avait conduit son cavalier au plus loin. Mais tu n’étais pas lui. Tu n’étais pas non plus ces étalons qui naissent dans les villages bédouins, qu’on nourrit poulain au lait de chamelle. Ni de ceux qui gagnent les courses désertiques, ni de ceux qui vivent dans les huttes royales. Non, tu n’étais qu’une erreur de la Nature, qu’un désagrément mais surtout une tâche dans le tableau de tes ancêtres. Mais ça, tu ne le sais pas, ou alors tu ne l’acceptes pas. C’est sans doute pour cette raison qu’on t’a nommé ainsi, pour cette raison qu’on t’a laissé devenir ce que tu es aujourd’hui.
« Collapsing est mon nom, personnellement. » dis-tu avec un ton solennel.
Tu avais parfaitement accepté ton nom, tout comme tu avais accepté ta situation, ta vie, ta défaite. Enfin ta défaite, je ne suis pas certaine. Plus les jours venaient, plus la main de la Mort venait te caresser le chanfrein. Un jour, elle t’attraperait le toupet pour t’entraîner avec elle, que tu le veuilles ou non. Tu le savais parfaitement.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

insecure but i'm working with it

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 200

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Un million de roses   Mer 22 Aoû 2018 - 19:36

Rosie ne répondit pas pour ne pas relancer l'étalon dans ce dialogue de sourds qui semblait enfin toucher à sa fin. Elle sourit aimablement lorsqu'il reconnut qu'elle était bien éduquée, lui qui ne l'avait pourtant pas trouvé au début de leur rencontre. Elle s'en fichait bien et cligna des yeux en retenant son nom. Ça ne lui disait rien mais elle pouvait à présent s'éloigner sans regret, elle saurait de qui parler si elle voulait raconter cette entrevue qui ressemblait à une impasse.

Quelques pétales de roses s'envolaient à la périphérie de son champ de vision et elle les suivit le nez en l'air, plongée dans ses pensées. Déjà, elle avait oublié Collapsing dont elle s'était éloignée dans un regard en arrière. Ce n'était pas une grosse perte, décida-t-elle après quelques kilomètres de plus, la gorge sèche et avec la ferme intention de trouver un point d'eau où s'abreuver. Voilà qui la tirait de ses pensées assez longtemps pour se demander ce qu'il pouvait bien trouver d'intéressant dans cette plaine.

Elle, peut-être, gloussa intérieurement Maddie. Vu le temps qu'il avait passé à l'insulter alors qu'il aurait pu passer son chemin, c'était probablement ça. Bah, il n'avait rien de plus et rien de moins que les autres. Comme tous, il n'avait vu en elle qu'une pouliche hautaine, une miss je sais-tout craintive quand il le fallait. Cela suffisait, Rose Madder ne voyait pas en eux de raison de s'attarder non plus.

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un million de roses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un million de roses
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Roses De Versailles
» Le parfum des roses d'hiver
» Vous avez vu les éléphants roses derrière vous, M'dame Lisbeth ? {PV}
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» "Bouquet de ROSES AZALEES"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES SECRÈTES :: LA PLAINE AUX TROIS PRIMAIRES-
Sauter vers: