Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Boucle de charbon. [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sorrow
ize of the world

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 5538

SEXE DU CHEVAL : Quéquette 👀
TERRITOIRE : Concierge des Terres Orphelines à la retraite.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Boucle de charbon. [PV]   Mer 1 Aoû 2018 - 18:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Boucle de Charbon
Trois nuits durant les esclaves avaient hissé une Lune immense dans le ciel, et trois nuits durant il avait louvoyé à l'orée des bois, attendant que toute lumière se décolle des vitres maculées de poussière. Une âme peu économe s'était installée dans la maison et y était fermement plantée, inconsciemment engagée dans un duel avec lui qu'il n'avait pas été persuadé de gagner, jusqu'à ce que là pleine Lune ne trône dans le ciel comme un monarque ventripotent.

L'attente lui avait laissé tout le loisir d'imaginer ce que renfermaient ces murs qu'il avait quittés silencieux et qui murmuraient maintenant, peut-être, de nouvelles histoires, le genre qui finissent gribouillées par la main malhabile mais enthousiaste d'un enfant sur le papier peint. Il s'était retrouvé dans la position de l'inconnu qui aborde la demeure pour la première fois, et qui imagine inlassablement ses fantômes, leur donnant formes et personnalités comme l'on prête une âme à sa troupe de marionnettes.

Le fantôme le plus angoissant qu'il ait pu imaginé lui ressemblait étrangement - mais, contrairement à lui, il revêtait une robe blanche qui lui permettait de se fondre parmi les autres esprits. La consistance du corps de Kuro devait cependant rivaliser avec celle des ectoplasmes aux yeux désolés qui gravissent inlassablement les marches et se retournent à chaque pas, comme pour vérifier que la mort n'est pas venue les rechercher pour les emporter une fois de plus.

Il avait attendu, presque excité, avait surveillé et anticipé le moment où un éclat de blanc viendrait raser les fenêtres et confirmer ses soupçons. Ses yeux lui avaient joué des tours. Il avait failli s'élancer plus d'une fois, entrer sans crier gare, comme irrésistiblement attiré par la promesse du danger - mais à chaque fois il avait réussi à retrouver la patience avant de la perdre.

Sorrow se fraya un chemin dans les hautes herbes, refusant de prendre les sentiers battus par d'autres sabots qui ployaient la nuque de chardons qu'il avait connu plus vindicatifs.

Le perron trembla sous son poids, la porte grinça lorsqu'il la poussa. A l'intérieur, c'était toujours cette ambiance morose, enlisée dans l'attente, rythmée par une pendule au coucou retranché et méfiant.

Boucle de charbon entra dans la demeure des trois ours...


L'ancien dominant adressa un regard à l'escalier et à l'étage que l'on pouvait deviner. Aucun mouvement. La pénombre demeura muette assez longtemps pour qu'il se lasse de sa persévérance, et il décida sur un coup de tête de bifurquer dans la cuisine.

Un juron fusa hors de sa bouche.

La cuisine avait été retournée sans dessus-dessous par des vandales affamés qui n'avaient aucune notion gastronomique ; des pots de confiture retournés vomissaient leurs derniers restes de cerise, tandis que les fourchettes, arrachées à leurs tiroirs, tentaient de s'embrocher dans la poussière qu'elles partageaient avec les restes d'une bouteille de vin rouge. Quelqu'un avait cru bon de déranger le service à thé et d'attenter à l'honneur de la salière, qui saupoudrait encore la nappe d'un peu de rancœur marine.

La table avait été mise, et Boucle de charbon - sa propre pensée lui arracha un sourire, il était après tout friand de son humour - examina les assiettes avec désapprobation, avant de relever la tête, lançant à la cantonade, quitte à éveiller quelques spectres mal lunés - et qui sait, peut-être les spectres mal lunés qu'il visait de son imprécation :

" Nestor, Antiochus ! Espèces d'ectoplasmes anencéphaliques ! "

Et il prétendit attendre qu'un fantôme ne se manifeste, préférant combler le moment en redressant un pot de confiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 656

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Sam 4 Aoû 2018 - 12:55


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aussi étonnant que cela pouvait paraître pour le commun des mortels qui n’y comprenait rien aux lubies des divins êtres dont il faisait partie, Hélium avait dormi tout le jour pour profiter de la nuit. Il s’était engagé dans la Maison Hantée à pas feutré, désireux de ne déranger personne – pour une fois – et surtout de ne pas être dérangé lui-même. Il voulait pioncer, pas se battre avec des idiots pour leur prouver qu’il était un être supérieur et eux-mêmes des microbes.

Il avait d’abord fait le tour de propriétaire. L’état de la cuisine l’avait laissé pensif. S’il devenait dominant, il embaucherait un cuistot, ou au moins un commis pour faire la plonge. S’il ne le devenait pas, il insufflerait l’idée au dominant, il était doué pour cela. Il était doué pour tout, de toute façon. L’état des autres pièces n’était pas meilleur et, à la réflexion, il lui paraissait évident que cette maison avait besoin d’agents de ménage. Bien entendu, il avait déjà des noms. Il connaissait d’ailleurs un bon gros ver luisant qui pourrait calmer ses nerfs sur la poussière ! Il en toucherait deux mots à Fifa, à l’occasion.

Son petit tour effectué, il avait bien dû se rendre à l’évidence : il était seul ici, il pouvait dormir tranquillement. Hélium s’était donc faufilé à l’étage et avait sauté dans une vieille baignoire bancale qui possédait de magnifiques pieds tordus. Il s’y était recroquevillé comme un gros bébé et avait dormi jusqu’à la nuit.

C’était là que l’intrus entrait en scène.

Le mini-shetland s’était réveillé depuis près d’une heure qu’il avait mise à profit pour lisser son beau pelage. Il était seul, il faisait bien ce qu’il voulait. D’un coup, un gros bruit avait fait hurler le perron et la porte s’était plainte dans un grincement effrayant. Hélium avait frissonné en essayant d’imaginer la bête qui était entrée dans sa maison. Un éléphant ? Certainement quelque chose d’assez laid pour effrayer les enfants, il était donc en son devoir de s’en occuper correctement.

D’une oreille attentive, Hélium suivit les déambulations du gros machin et se releva en s’étirant. Il profita d’un miroir au sol – le verre brisé, mais qu’importe – pour admirer son beau pelage touffu et bondit en dehors de la baignoire.

Ce qu’il n’avait pas prévu, c’était un résidu glissant sur le sol.

Le mini-shetland s’écrasa par terre, emportant dans sa chute le rideau de douche blanc qui ne tenait guère sur sa tringle. Le drap plastifié le recouvra tout entier et, ni une ni deux, Hélium en profita pour déguerpir. Il n’y voyait rien, mais il connaissait suffisamment la maison pour s’y retrouver.

Ou presque.

Il se mangea quelques coins de porte, la rambarde de l’escalier et dégringola les marches plus qu’il ne descendit de son propre chef.

Enfin, il arriva en trombe dans la cuisine.

BOUHOUUUUUU ! Qui pénètre dans mon domaine ? (Il n’est fait ici aucune référence à quoi que ce soit, évidemment.) Que les vivants trépassent !!

Il hurlait, comme à son habitude, et courait sans savoir où puisqu’il n’y voyait rien. Ce qui devait arriver arriva. Hélium percuta quelque chose de dur, qui explosa sous lui et tacha de rouge gluant son beau drap. Ensuite, quelques millièmes de secondes à peine plus tard, il s’écrasa contre le nez de l’inconnu qui n’avait pas connu meilleur sort que le sien – à ceci près que le poney était protégé du verre par le drap de bain.

Drap qui, d’ailleurs, tomba lorsque Hélium recula pour prendre ses distances avec le monstre. C’est ainsi qu’il eut tout loisir à contempler la bête. Sous le choc, la bouche lui tomba presque.

Par Hadès ! Père Grand, que vous avez un gros nez ! hurla-t-il, en faisant un nouveau bond en arrière. C’est un roc ! C’est un pic ! C’est un cap ! Que dis-je ! C’est une péninsule ! Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? C’est la Mer Rouge quand il saigne ! D’ailleurs il saigne ! Tous aux abris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow
ize of the world

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 5538

SEXE DU CHEVAL : Quéquette 👀
TERRITOIRE : Concierge des Terres Orphelines à la retraite.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Sam 4 Aoû 2018 - 13:22

Si la maison avait été plongée dans une torpeur trompeuse - et l'on foulait pourtant le plancher des terres Orphelines - pendant quelques instants, elle en sortit toutes dents dehors, s'éveillant comme le ferait un forcené qui se défait de ses chaînes et surgit, le couteau entre les dents, menaçant de plonger le monde dans le chaos qui habite son esprit.

Sorrow releva la tête et fixa la chambranle de la porte. Manifestement, son appel avait réveillé quelque chose ; mais quelque chose de trop solide. Il ne s'agissait pas de ses spectres favoris, aussi attendit-il patiemment que ce qui semblait dévaler les escaliers se soit tordu le cou.

Le périple de l'esprit frappeur ne s'arrêta pas de si tôt. Il heurta sur son chemin tout ce qui pouvait être heurté. Le frison hésita à hausser la voix une fois plus : il n'aurait pas fallu que l'on décroche sa pendule centenaire, dont il avait soigneusement graissé le mécanisme des années durant. On ne plaisante pas avec le temps. Ni avec les coucous.

Surgit soudain un imbroglio de tissu blanc, qui trépigna dans la cuisine avec la même dignité qui avait caractérisé son réveil. Sorrow se demanda si un enfant était mort récemment. La chose était fort petite et le fait qu'elle ne se soit pas encore emmêlé les jambes dans sa cape relevait du miracle. Le drap (?) avait accumulé lors de son infortunée descente une certaine quantité de poussière.

La chose, puisqu'elle n'était pas encore identifiée, déambula sans qu'on ne puisse réellement prédire où elle finirait. Le destin aimant fracasser ensemble les occasions les plus cocasses, il advint qu'elle réduit en miettes un de ces merveilleux pots de confiture et se recouvrit de tâches d'un rouge qui imitait à merveille la nuance du sang frais. Sorrow se lécha les babines.

Il avait aussi hurlé quelque chose, qui avait été quelque peu étouffé par le tissu. Domaine ? Trépasser ? Oui, cela devait-être un enfant, vivant ou mort, rendu fou par l'atmosphère mortifère de la demeure.

Paf ! Un coup dans le nez. L'étalon sourcilla - autant qu'il le put, sans sourcils - et recula d'un pas. Quelque chose dégoulinait de ses naseaux.

Surgit de dessous le suaire une boule de poils épaisse et dont la volubilité ne fut pas affectée par le fait que sa mâchoire pendait presque jusqu'au sol. On admettrait que ce n'était pas bien difficile : le poney - et non l'enfant - le rasait déjà presque sans effort particulier.

Sorrow passa sa langue sur son nez. Cerise. Il ne l'avait donc pas écorché. Mais il bondissait toujours, comme un maudit diable qui se serait extrait de sa boîte.

" Vous avez oublié de mentionner, " dit-il avec lenteur, savourant sa confiture, " Le fait que je pourrais en faire un perchoir à oiseaux, ou encore tomber en avant à cause de son poids. Tout comme vous avez omis de quémander le prix de la visite d'un tel monument qui, je vous l'assure, rivalise en intérêt avec la bicoque que vous prétendez vôtre. "

Il avala.

" Vous n'êtes par ailleurs ni Nestor ni Antiochus. L'un est plus grand, l'autre moins volubile. Et aucun des deux ne se drape dans... De quoi s'agit-il donc, au juste ? "

Le fait que le fantôme improvisé n'ait pas été Kuro l'avait empli d'une sorte d'allégresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 656

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Mer 8 Aoû 2018 - 9:49


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium n’avait sûrement jamais vu un aussi grand et gros nez dépasser ainsi de la tête d’un géant. Ou peut-être n’était-ce qu’un vilain mensonge pour donner à ses réactions plus de force. Il jouait la carte de la stupéfaction et du dégoût pour mieux tester les aptitudes de ce nouvel inconnu. Allait-il se montrer totalement idiot ou lui rentrer dedans en bonne et due forme ? Le mini-shetland avait du mal à se contenir et trépignait sur place, trop heureux de rencontrer un être potentiellement pensant. C’était qu’il se sentait seul depuis la veille qu’il n’avait crié sur personne !

Le poney se demandait quand même ce que ce monde avait fait de mal pour qu’autant de frisons en écrasent les terres. Après sa belle Tornado – certes, elle n’en était pas un, mais d’aussi bas que lui, un frison et un presque-frison, c’était du pareil au même – il soupçonnait un peu de géant noir chez le ver luisant de mauvais poil qu’il avait croisé au Ruisseau. Maintenant, il y avait Gros Nez devant lui. Ça n’en finissait plus ! Et il était persuadé que ces gros aux poils sombres se mettaient ensemble pour repeupler le monde ! Comme Minus s’était trouvé un squelette à son image pour faire un gosse anorexique. Bon, il ne pouvait pas trop leur en vouloir. Lui-même n’avait été attiré que par la belle petite croupe de sa dulcinée et elle était comme lui. Petite, sublime et d’une intelligence sur-développée.

Le mini-shetland redressa le nez, louchant sur ses narines pour comparer leurs proportions à celles du géant noir. Assurément, son nez à lui était parfait tandis que l’autre n’était qu’une grosse protubérance en trop sur un physique déjà très peu avantageux. Néanmoins, Hélium devait se rendre à l’évidence : l’inconnu avait de bons mots. Des mots qui le firent frissonner d’impatience ! Oui, aujourd’hui pouvait devenir un bon jour, ou une bonne nuit. Peut-être n’y avait-il pas que des idiots sur cette terre maudite.

Ah oui ? (Hélium posa sur le gros noir un regard amusé, une lueur de défi au fond de ses petits yeux.) Je trouve ça un peu faible, si peu au niveau de ce récif qui affleure de ta peau. (Il prit une pause, fit mine de réfléchir.) Ou j’aurais pu dire qu’avec une éminence pareille, t’as sûrement deux-trois trucs à compenser. (Il jeta un regard de côté, pour contourner ce gros nez et sourit à pleines dents.) Ben tiens ! qu’est-ce que je disais…

Très fier de lui, Hélium secoua la tête pour remettre un semblant d’ordre dans sa crinière blanche. Le drap plastifié avait rendu ses crins un peu électriques et cela ne lui plaisait guère. Il devait être impeccable dans toutes les situations, bon dieu ! Au moins, la confiture n’avait pas giclé sur lui, au contraire de l’inconnu qui en avait plein le museau. Le poney piaffa pour frotter ses sabots sur le drap de bain et, satisfait, fit ses premiers pas sur le sol de la cuisine sans protection. Un bordel sans nom régnait ici, mais le mini-shetland savait pertinemment que ce n’était pas l’inconnu le responsable. Ce qui ne l’empêchera jamais de lui mettre tout sur le dos, mais il n’en avait pas l’envie pour le moment.

Des noms bien loin de ce que je mérite ! s’écria-t-il soudain. Je suis Cortex ! Ce qui me sied mieux, tu en conviendras. Je me drape d’intelligence, ça se voit pas ? (Il claqua de la langue, pas très fier lui-même de ne pas trouver mieux.) Tiens donc, j’en connais un autre, de très grand. Un nom qui t’irait à merveille, j’en doute pas un instant. Alors qu’en dis-tu ? Tu veux bien être mon Minus ? Allons conquérir le monde, l’ami !

Oui, Hélium avait déjà un Minus. Sauf que sa belle blonde et lui étaient en froid (de sa faute à lui, même s’il se persuadait du contraire, mais passons). Il lui fallait donc un autre guignol à traîner un peu partout pour le sacrifier. Tiens ! Il pourrait jeter celui-ci dans le Ruisseau pour trouver l’entrée de la Crypte ! C’était bien plus simple que d’aller jusqu’au nord de l’île pour essayer de recoller les morceaux avec son Minus efféminé. Celui-ci avait un si gros nez qu’il pourrait peut-être s’en servir de tuba et ne pas se noyer. Une bien bonne idée, il en était persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow
ize of the world

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 5538

SEXE DU CHEVAL : Quéquette 👀
TERRITOIRE : Concierge des Terres Orphelines à la retraite.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Jeu 9 Aoû 2018 - 0:04

Voilà qu'après avoir tenté d'amarrer sa gouaille intempestive à son nez, le poney velu s'en prenait à un autre aspect de son anatomie. Sorrow n'avait jamais été vraiment complexé (il est difficile de l'être lorsque l'on a plusieurs enfants et quelques compagnes prêtes à témoigner devant Vénus) aussi se contenta-t-il de le suivre du regard alors qu'il venait inspecter la région sudiste de son corps, qui restait bien cachée au fond de ce dernier. Dieu sait ce que le petit être aurait bien pu faire s'il s'était retrouvé confronté à ça.

Si l'anaconda se découvrait au grand jour, le moindre mouvement brusque aurait pu l'assommer. Et il n'était pas particulièrement courtois de bifler un interlocuteur dont l'on venait de faire la connaissance, même si ce dernier avait choisi d'apparaître drapé dans de la lingerie blanche en vantant les démérites de son nez.

Cyrius lui avait appris en premier qu'il avait un "nez" anormal. Mais ce genre de bassesse leur était coutumière. Il l'avait après tout attaqué sur la taille de ses testicules, qui hantaient ses insultes les plus virulentes et les plus créatives. Des épopées auraient pu être rédigées à la gloire de ces deux appendices, qu'il rêvait avec ferveur d'un jour arracher d'un coup qui ne serait ni sec, ni rapide.

Il remarqua un peu tardivement que l'autre l'avait tutoyé et se demanda ce qu'il avait bien pu faire pour être abordé avec si peu d'égards. Son attention retomba sur le chantier culinaire qui l'entourait. Il retint un soupir. Les lieux n'inspiraient pas de grands égards eux non plus.

Sorrow aurait pu soupçonner le miniature d'être le responsable du carnage, mais les principaux dégâts concernaient des endroits qu'il ne pouvait sûrement même pas rêver d'atteindre. Cela faisait de lui un occupant innocent de la demeure.

Le frison se frotta le nez contre la nappe, qui avait subi d'autres préjudices récemment et ne s'offusqua donc pas, avant d'accorder de nouveau son attention au shetland avec un naseau moins rouge.

" Nous compensons tous pour quelque chose, " rétorqua-t-il finalement, une sorte de finalité dans la voix, la parole généraliste de quelqu'un qui n'a pas vraiment envie d'analyser sa réflexion.

Les cordes vocales de Cortex - puisque c'était apparemment son nom, fort cérébral - égalaient les siennes en puissance. Le regard de Sorrow tomba sur ce qui ressemblait à un rideau, y cherchant l'intellect caché, mais il ne découvrit que les souillures qu'on avait déjà constaté auparavant.

Une réflexion errante vint se trouver sur sa langue et il choisit de lui donner de la réalité, alors qu'il s'écartait de la table :

" Auriez vous déjà été dominant d'un quelconque territoire ? " - il l'imagina gouverneur d'une maison de poupées, ce qui était fort amusant - " Vous possédez les cordes vocales de quelqu'un qui donne des ordres. "

Il n'avait pas rencontré de prétendant aux Terres Orphelines qui n'ait pas été grand, féminin et blanc, ce qui l'agaçait grandement.

Laissant là ses considérations, il examina la proposition du poney. Elle était à la fois claire et obscure et méritait qu'il apporte plus de détails sur la table des négociations.

Sorrow avança jusqu'à la porte de la cuisine. Maintenant qu'il avait vu ce qu'on avait fait de cette pièce, il souhaitait constater les autres dégradations, en bon concierge vigilant.

" Vous connaissez encore le très grand Minus, mais ne semblez plus le considérer comme vôtre, " entama-t-il, " Qui donc cherchez vous à remplacer ? Je ne souhaiterais pas prendre la place de n'importe qui, voyez vous. "

Il doutait qu'un étalon gigantesque se soit véritablement appelé Minus, bien qu'Horse-Wild regorgea de bonnes surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 656

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Lun 13 Aoû 2018 - 22:54


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium n’avait fait qu’insinuer et laissait tout le plaisir à l’inconnu d’interpréter. Ce qu’il fit, puisqu’il tourna son gros nez vers son entre-jambe. Le poney n’avait pas dit ce qu’il regardait par ici ; de sa petite taille, il pouvait mater à peu près tous les détails de son anatomie. Le géant avait compris ce qu’il voulait comprendre et Hélium ne viendrait pas le contredire. Il se fichait pas mal de savoir ce qui pouvait grouiller entre les deux oreilles noires. Ce qui l’intéressait, c’était ce qu’il était capable de dire. Les pensées ne servaient à rien. Seules les paroles importaient.

Le mini-shetland fut quelque peu déçu par la réplique de l’inconnu. Il aurait préféré une attaque directe ou une insinuation en bonne et due forme. Cette pseudo-philosophie le fit grimacer et il secoua la tête plusieurs fois, désapprobateur. Le géant noir perdait de la hauteur dans son estime et de l’intérêt aux yeux du poney. Il commençait lentement à se désintéresser de Gros Nez quand celui-ci reprit la parole.

Dominant. Comme un mot magique qui réveilla Hélium. Il leva le museau et attendit la suite, impatient. La logique des mots le laissa pensif. Il n’aimait pas ce qu’il entendait et renâcla bruyamment. Le géant semblait plus vieux que lui, mais s’il avait mené sa vie de la sorte, à quoi avait-elle pu ressembler ? Il ne voulait pas y penser.

Allons bon ! s’écria-t-il, indigné. Faut-il être dominant pour donner des ordres ? Quelle drôle d’idée ! (Hélium prit trois secondes pour réfléchir et se décida à se confier :) Dominant, je compte bien le devenir. Et si t’avais eu autant de marmots que moi, toi aussi, tu donnerais de la voix !

Il n’était pas simple de se faire entendre dans sa grande famille, mais Hélium avait su développer cette capacité propre à lui seul, de hurler de sa grosse voix pour se faire respecter. Ses gamins ne lui manquaient jamais de respect et ne lui désobéissaient pas.

Le mini-shetland soupira à l’évocation de Minus et rejoignit le géant noir pour mieux le doubler au passage de porte. Il s’engouffra ensuite dans le couloir et s’assit au milieu, en attendant que l’autre décide de l’endroit où il voulait aller.

Le très grand Minus. Son Minus qu’on lui avait piqué. Sa belle blonde qui avait été emmené au loin. Qu’on le brûle sur place s’ils n’étaient pas faits pour conquérir le monde ! Minus avait montré tant d’affection pour Cortex qu’il ne comprenait plus comment sa blonde avait pu le quitter pour un squelette. Peut-être avait-il cru voir, dans leurs becs crochus qui se ressemblaient, un signe du destin ou un soi-disant amour vertueux ? Bizarrement, Hélium n’y croyait pas. Il avait prôné la monogamie toute sa vie, le dévouement éternel, mais face à Cyrius et sa gonze, il criait au scandale. La monogamie oui, mais encore fallait-il trouver la bonne dame. Nazz’ariah n’était pas sa bonne dame, non, non et non.

Oh oui ! Il n’était pas si grand, en fait. Une jeune blonde avec de grosses fesses ! Minus n’est pas n’importe qui, sinon il ne serait pas mon Minus. Mais il ne l’est plus maintenant. La blonde s’est pris une flèche dans le genou, comme on dit. Finie l’aventure ! Direction le foyer, la laisse et la muselière. Bah ! Je suis bien mieux sans ce traître. La place est donc libre, l’ami. Deviens mon Minus, tu le regretteras pas, c’est promis. On va découvrir des trésors, toi et moi !

Hélium enjolivait un peu les choses pour les rendre plus aguicheuses. Il n’aurait pas été bon d’avouer que le rôle de Minus était d’avoir un sacrifice en cas de pépin. Il ne mentait cependant qu’à moitié et ses « promesses » de trésors, il les pensait sincèrement. Après tout, Cyrius lui avait permis de découvrir un magnifique lac souterrain en plein milieu des Rocheuses ! Qui savait ce qu’ils pourraient découvrir dans la Maison Hantée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow
ize of the world

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 5538

SEXE DU CHEVAL : Quéquette 👀
TERRITOIRE : Concierge des Terres Orphelines à la retraite.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Lun 13 Aoû 2018 - 23:32

Le petit être s'était assis dans le couloir. Sorrow se demanda s'il ferait un bon pouf, une pensée incongrue qu'il laissa filer quelques temps alors qu'il détaillait son anatomie. Le poil était épais et peut-être doux, mais les os seraient sans doute piquants et le poney ne survivrait pas au poids de son royal postérieur... Sans compter sur sa fâcheuse tendance à s'égosiller.

Personne n'aimait les meubles parlants.

Ses yeux glissèrent à nouveau sur la pendule à coucou, comme pour prouver son argument. L'oiseau de bois resta muet.

Quelle drôle d'idée, en effet, songea-t-il alors qu'il contournait le poney et résistait à la tentation de poser sur lui son séant, écartant d'un sabot prudent la porte du salon. Ce dernier était plongé dans la quasi-pénombre. Quelqu'un avait tiré les rideaux.

" Ayant été dominant de ces Terres et ayant donné des ordres toute ma vie pour cette raison, " déclara-t-il alors qu'il tâtonnait de son - gros - nez pour trouver l'interrupteur, " La logique était pour moi imparable. "

Les logiques qui proviennent des expériences personnelles ont souvent cette fausse qualité.

Une lumière, d'abord faiblarde, vint baigner les meubles de son halo mortifère. Un décorateur peu inspiré avait inversé deux des fauteuils, mais l'endroit n'avait fort heureusement pas subi les mêmes actes de vandalismes que la cuisine, aussi se retrouva-t-il fort bien au milieu de tout cela.

" J'ai eu bien assez de gosses pour toute une vie, " bougonna-t-il, songeant soudainement aux derniers mots du dénommé Cortex. Kuro lui vint à l'esprit et il regarda alentour, ne tombant que sur quatre murs qu'il connaissait bien et un pouf un peu remuant.

Qu'avait-il dit, déjà ? Sorrow le détailla à nouveau, les yeux un peu plissés. La lumière envahissait la pièce avec plus d'ardeur, mais elle donnait à tous les êtres qu'elle touchait un teint un peu blafard.

" Seriez-vous, par hasard, la concurrence de ma très chère et très estimée belle-fille et de mon marmot mal aimé ? La première s'appelle Fifa ; elle est un peu grande, pâle. L'autre la surpasse en ce qui concerne le teint livide, mais je ne peux pas vous en dire beaucoup plus sur son apparence. "

Les papillons de nuit s'engouffraient dans la pièce, attirés par l'ampoule qui grésillait à présent un peu. Ils se cognèrent contre elle avec cette obstination dont ils ont le secret, tandis que Sorrow cognait ses méninges, tentant de lier les élucubrations de Cortex à un nom familier. Il ne trouva rien qui ne lui permit de découvrir l'identité du fameux Minus - sinon qu'il était blond et doté de fesses rebondies - aussi décida-t-il qu'il ne s'agissait pas d'un individu digne d'intérêt.

Cortex, s'il tentait de s'emparer de ses anciennes terres, méritait peut-être une certaine considération. Le racisme légendaire du frison s'heurtait cependant à sa couleur terreuse et à sa petite taille, bien que l'espoir fou de ne pas voir les deux asticots régner sur son fief l'ait poussé à un certain optimisme.

Le lustre se mit à trembloter comme si quelqu'un s'amusait à lui tourner autour. La lumière s'éteignit avant de se rallumer. Dehors, un volet claqua contre la fenêtre.

" Des trésors... " grinça-t-il avant de loucher sur le poney, " Soit, soit... "

Il avait acquiescé avec une sorte de nonchalance. Puisque Cortex y tenait tant. Il n'aurait pas été difficile de prendre le poney de haut, mais il était le seul prétendant aux Terres Orphelines qui n'ait pas encore représenté une menace pour lui jusque là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 656

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Lun 20 Aoû 2018 - 11:15


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ainsi donc Hélium faisait face à un ancien dominant.

La nouvelle ne lui fit ni chaud ni froid. Le poney darda un regard impassible sur le géant. Dominant, il ne l’était plus et, à ce titre, il était au même niveau que n’importe qui d’autre sur l’île. Hélium n’allait pas s’inventer respectueux pour lécher l’ego d’un leader déchu. De toute façon, il ne respectait quasiment personne. À part Hadès, peut-être.

Son nouveau Minus s’engouffra dans le salon. Les rideaux tirés favorisaient l’ambiance macabre de la Maison. Après tout, elle avait une réputation à tenir. Hélium attendit que le noir pousse son derrière de la porte pour entrer à son tour dans la pièce. Il ne jeta qu’un regard indifférent à l’ampoule qui grésilla en s’allumant. Lui-même ne prenait pas la peine d’allumer. Personne ne savait quand l’électricité partirait ou quand le filament craquerait. De toute façon, Hélium disposait d’une très bonne vue dans l’obscurité. Ses ancêtres avaient été utilisés dans les mines, après tout.

Le mini-shetland s’avança entre les meubles, très à l’aise dans cette Maison qui ne l’effrayait pas le moins du monde. En vérité, il suspectait qu’elle n’effrayait plus personne de nos jours. Il avait passé l’age d’avoir peur du monstre sous le lit et les fantômes ne le repoussaient pas. Au contraire, ils l’attiraient presque. Mais c’était une autre histoire, en un autre temps.

Hélium tâta le moelleux d’un fauteuil et décida que ce trône était tout à fait à son goût. Il bondit dessus et se cala confortablement au fond du siège. Les papillons qui se suicidaient contre la lampe lui tirèrent une grimace. Il n’était pas tant dégoûté par leur apparence monstrueuse – les pauvres n’y pouvaient rien s’ils n’étaient pas aussi beaux que lui – que par leur manque total d’intelligence et de volonté de vivre. Le suicide ne faisait pas partie des choses que le poney étaient prêt à pardonner.

Aaaah… La luciole et le ver luisant. De bons candidats, quoi que t’en dises. Mais si c’était toi, Minus, l’ancien dominant, alors je devrais plutôt m’inquiéter de Tornado. C’est une concurrence presque déloyale si Hadès préfère les géants noirs.

Ça faisait un petit moment qu’il n’avait pas recroisé Tornado. C’était bien dommage, il aurait aimé confirmer sa candidature au poste de garde de son magnifique corps. Que pouvait-elle bien faire ? Ce n’était pas le moment de disparaître ! La dominance allait lui filer entre les doigts par abandon pur et simple de sa quête. C’était bien dommage.

Un volet claqua et le vent fit craquer la Maison. Un jour, peut-être qu’elle s’effondrerait sous le poids des années et du monde. Il espérait ne pas être coincé dedans ce jour-là. Quoi que… c’était peut-être le chemin le plus court pour rejoindre le royaume d’Hadès et les fantômes qui hantaient la bâtisse.

Dis donc, l’ami. T’es pas très motivé à ce que je vois. (Il claqua de la langue, désapprobateur.) C’est quoi le problème ? Les trésors ça t’intéresse pas ? Tu crois que t’as déjà tout vu, peut-être ?

Hélium bondit à terre et repassa la porte ouverte. C’est à ce moment que Tyson – la poule maléfique qu’il avait déjà rencontrée dans cette Maison – dégringola du conduit de cheminée et atterrit dans la suie. Le poney n’attendit pas plus longtemps. Il claqua la porte pour contenir le volatile monstrueux dans le salon. Bien évidemment, son nouveau Minus resta coincé avec elle.

Bon courage, Minus ! hurla-t-il derrière la porte. C’est une vraie sanguinaire !

Bon. Hélium n’avait plus qu’à aller chercher un nouveau Minus pendant que ces deux-là s’entre-tuaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow
ize of the world

avatar

ÂGE : 21
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 5538

SEXE DU CHEVAL : Quéquette 👀
TERRITOIRE : Concierge des Terres Orphelines à la retraite.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Lun 20 Aoû 2018 - 13:32

Son égo demandait vraiment de lui qu'il trouve quelqu'un d'impressionnable dans les prochaines vingt-quatre heures. De sexe féminin. Il était beau, après tout. Grand (et non pas gros, finalement) nez inclus.

Cortex avait pris la fâcheuse habitude de ne pas utiliser les noms des gens pour les citer, aussi Kuro et Fifa devinrent-ils des insectes tandis qu'entrait en scène un certain Tornado dont il ne put que comprendre qu'il était aussi noir que lui. Cela avait un certain intérêt, mais il commençait à perdre espoir : Hélium avait peut-être de puissantes cordes vocales, mais un véritable concurrent n'aurait pas complimenté ainsi ses adversaires. Une certaine rancoeur - qui vivait toujours un peu en lui, affleurant à la surface - teintée de dédain remonta sur sa langue, mais il décida de ne pas ouvrir sa bouche. Seul Hadès savait vraiment qui méritait de régner sur les Terres Orphelines et ses critères étaient... Insondables.

Mais lui, lui avait été méritant. Parce qu'il avait traité Aléas de tous les noms. Belle époque bénie.

Le poney s'installa dans une des bergères. Sorrow faillit lui rappeler qu'il allait mettre des poils partout, comme s'il avait été un chien désobéissant, mais se ravisa une fois de plus, préférant faire un énième tour de la pièce avec la rigueur d'un général passant ses troupes en revue.

Toujours pas de fantôme. C'était bien dommage.

Un volet claqua. Il cilla, pris par la surprise, puis eut une grimace désabusée.

Il revenait du ruisseau sans fond. Cela faisait trois jours, mais il pouvait parfois encore attraper les effluves entre ses poils, celles des algues et des restes, cet odeur de rivière qui poursuit le baigneur et le rappelle à sa noyade prévue. Cela faisait trois jours qu'il avait ouvert la crypte flamboyante avec la mélodie de la boîte à musique, qu'il avait niché cette dernière bien à l'abri, dans un recoin insoupçonnable. Il possédait le secret de son existence. Et un secret est bien souvent un précieux trésor.

Peut-être était-il en effet repu. Et Cortex n'était pas un vil flatteur ; il était difficile de s'associer à quelqu'un qui vous prenait de haut alors qu'il vivait plus bas.

" Oui... " entama-t-il, sarcasme lourd sur la langue.

Mais il ne put aller bien loin. Le poney s'était extirpé du fauteuil et avait regagné le couloir. Un vacarme qui semblait décidément le suivre où qu'il aille vint perturber une fois de plus la tranquillité des lieux. Entendait-il... Un caquètement ?

La suite des événements fut brouillonne. La porte claqua, en même temps que l'électricité qui rendit l'âme sans même un soupir. Plongé dans la pénombre, certain que le poney venait de le confiner dans le salon, Sorrow revit ses hypothèses premières et se demanda s'il n'avait pas bel et bien affaire à un esprit frappeur.

Un gloussement sinistre le força à baisser les yeux plus bas encore que pour converser avec l'énergumène.

C'était une poule. Il parvint à la distinguer. Elle était dressée sur ses ergots, parfaitement noire - tellement qu'il se demanda si elle ne s'était pas roulée dans quelque chose - et l'observait d'un regard qui trahissait sans ambages ses intentions malveillantes.

Sorrow sentit le soupir venir, gros, gras, puissant. Il le retint. Il n'aurait pas fallu faire tomber la maison d'un seul souffle. Il était Boucle d'Or. Pas le grand méchant loup devant la demeure des trois petits cochons. Même s'il en connaissait un à rôtir juste de l'autre côté de la porte...

Perdu dans ses pensées, il ne surveilla pas le volatile qui attaquait ses jambes, tentant de le picorer férocement. L'étalon fit un mouvement de côté qui enragea la bestiole et la convainquit d'user de ses griffes. Il se demanda ce qu'il avait fait pour mériter ça puis se rappela que son monologue intérieur l'avait acculé ici, poussant un petit cri outré alors qu'elle parvenait à percer la peau et à répandre un peu de son sang.

L'étalon tâtonna dans le noir, poursuivit par une poule, en quête de la fenêtre qu'il finit par trouver après avoir été effleuré par les rideaux. Se fut ensuite une véritable lutte pour convaincre le mécanisme grincheux de répondre à ses coups de naseaux - la vie était dure, sans pouce opposable - mais il fut enfin caressé par la brise nocturne, qu'il huma tandis que la bête enragée tentait de s'agripper à ses fanons pour mieux atteindre son encolure.

Il se baissa, agrippa une aile entre ses dents. La poule poussa un cri strident indicatif de toute la douleur qu'il lui faisait subir. N'étant pas d'humeur à s'apitoyer, il la balança dehors et profita de son choc pour refermer d'un coup sec la fenêtre.

L'ampoule grésilla avant de s'allumer à nouveau, baignant la pièce de son halo blafard.

Sorrow n'accorda qu'une attention brève mais colérique au carnage, préférant ouvrir grand la porte qu'on lui avait claqué au nez. Cette fois, il l'avait eu.

" Les combats de coqs, " susurra-t-il, cherchant le poney du regard, " Sont illégaux sur les Terres Orphelines. Mais on peut faire des exceptions... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 656

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   Mar 28 Aoû 2018 - 17:34


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium s’attarda derrière la porte. Les caquètements de la poule en délire lui rappelèrent sa rencontre avec Tornado et sa luciole devant cette maison-même. Il se souvint d’être entré, un hochet entre les dents, et de s’être fait bousculer par une ombre. Il n’avait pas rêvé. Une ombre qui lui avait pris son hochet et s’était enfuie au sous-sol. Ou peut-être s’était-elle enfouie ? Le poney avait cherché près du Verger une porte vers les enfers, sans succès.

Peut-être était-elle dans la cave ?

Les cris et les battements d’ailes lui indiquèrent que la poule se battait bel et bien avec l’étalon. Il avait eu raison de rejeter Tyson, elle était dangereuse. Sanguinaire, assurément. Barjo, complètement. Elle devait aimer la douleur et le sang ou croire, dans un excès de folie, régner sur un royaume que les équidés bafouaient de leur présence. Après tout, eux-mêmes se battaient pour les Orphelines sans se demander à qui elles pouvaient bien appartenir. Ils ne devaient pas être les seuls à vouloir y régner. Le cri de Minus ne lui échappa pas et Hélium se fit la réflexion que Tyson était un bon candidat. Il voterait pour elle, à l’occasion.

Minus occupé à sauver sa vie, le mini-shetland décida de fuir le salon. Le grand mâle semblait prompt à la colère et la vengeance. Il ne voulait pas subir les conséquences de ses actes. Un petit combat comme celui-ci ne ferait pas de mal au noir. Hélium regretta presque que Tyson – ou était-ce Huguette ? – ne soit pas assez douée pour picorer le gros nez du mâle. Deux/trois petits coups entre ses naseaux n’auraient pas fait de mal à son gros ego. Il fallait croire que leur duo n’était pas fait pour exister. Cortex ne voulait déjà plus de ce Minus-ci.

Hélium s’engagea dans le couloir et passa la tête par la porte de la cave. Les escaliers étroits ne lui dirent rien qui vaillent. Ils semblaient fragiles et mesquins, prêts à exploser sous ses petits pieds innocents. Il avait sacrifié Minus trop tôt. Il aurait été plus utile de le jeter en bas pour qu’il sache enfin si la porte des Enfers se trouvait là-bas. Tant pis ! Il irait chercher un passage près du Ruisseau. Après tout, il pouvait être la source de certains fleuves du royaume d’en bas.

La porte s’ouvrit à la volée derrière lui et le poney s’empressa de se cacher dans une pièce voisine. Il ne voulait pas affronter la colère injustifiée du mâle. Ce n’était qu’une poule, pas de quoi en faire une montagne.

T’es plus le roi, ici, l’ami, s’écria-t-il en changeant de pièce à nouveau grâce à un trou dans le mur juste assez grand pour lui. C’est pas à toi de décider ce qui est illégal ou non. (Il se faufila sous une table et fila à toute vitesse vers une fenêtre.) Et puis… quels coqs ? Je n’ai vu que Tyson et une grosse cocotte !

Hélium profita d’une chaise poussée contre le mur pour prendre de la hauteur et atteindre le rebord de fenêtre de ses antérieurs. La vitre était brisée et un vent agréablement frais s’engouffrait à l’intérieur de la salle à manger. Son poil était assez épais pour le protéger des éclats de verre. Il n’aurait qu’à forcer un peu sur la fenêtre pour agrandir l’ouverture et pouvoir s’échapper. La chaise émit un craquement sinistre sous lui.

Désolé, Minus, mais Cortex prend les voiles ! Les trésors l’appellent et tu sembles pas très réceptif ! (Il plaqua ses oreilles sur sa nuque quand la chaise craqua à nouveau.) Cortex s’en va conquérir le monde ! Tant pis pour toi ! Je trouverai bien un autre Minus, mieux que toi.

Le mini-shetland poussa fort sur ses postérieurs et se hissa sur la fenêtre. La chaise explosa sous lui, mais il réussit à atteindre son but. Les lèvres pincées, il retint la douleur de ses poils tirés par le carreau brisé et se faufila à l’extérieur. Il bondit à terre et prit une seconde pour admirer le nombre incroyable de bouts de verre coincés dans son pelage. Assurément, il pourrait s’en servir comme arme s’il venait la mauvaise idée au Gros Nez de le suivre. Il décida donc de s’ébrouer plus tard et hurla :

Ciao, le naze ! On se reverra en enfer, avec ce bon vieux Hadès. Il nous dira qui a gagné ce combat. Je parie sur Tyson !

Puis il prit le pas dans la ferme intention de découvrir un autre endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boucle de charbon. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boucle de charbon. [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boucle rohan
» Présentation Patte de Charbon
» info boucle de spa au plenesses
» exploration (pv Mine de charbon)
» Boucle d'or veut Rp ( En attendant les ours... )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORPHELINES :: LA MAISON HANTÉE-
Sauter vers: