Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]

Aller en bas 
AuteurMessage
Harmonie

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 1288

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Mer 1 Aoû 2018 - 18:13


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La terre ocre glisse sous ses pas, la poussière s’envole, virevolte et retombe sur ses poils, s’y accroche avec la force du désespoir. D’un nouveau pas, elle s’en débarrasse, ne laissant sur sa dorure fanée qu’un vestige oublié, presque imperceptible, une trace infime pour salir sa robe. La roche est friable et s’infiltre partout mais, pire que tout, l’odeur des pumas est toujours présente, putride, acre, comme s’ils n’avaient jamais quitté l’endroit.

Harmonie relève la tête, elle la tourne de côté, regarde aux alentours sans voir vraiment. Ses yeux sont fatigués par la marche, par le soleil qui lui brûle la peau. Où est-elle ? Elle ne le sait pas vraiment et la peur l’étreint soudain. La terre est ocre sous ses pas. A-t-elle traversé une frontière ? Harmonie ne sait plus. Elle marche sans s’en rendre compte, somnole sans s’arrêter. Le sommeil la fuit, elle est vidée d’énergie. Le nouveau propriétaire pourrait bien la chasser ! Elle n’aurait même pas la force de fuir. Il lui faut du repos, mais elle n’arrive pas à le trouver. Peu importe où elle va, le monde gronde à ses oreilles et la réveille de ses cauchemars. Depuis quand n’a-t-elle pas dormi vraiment ?

La terre sombre crisse sous son pas, un caillou roule, son bruit résonne tout autour et il se heurte à un mur. La jument plisse les yeux, n’ose soupirer de soulagement. Une grotte l’accueille, déverse sur elle son odeur de félin, de prédateur. Elle regarde derrière elle. Sous le soleil, le paysage lui semble flou, elle devine plus qu’elle ne voit. Qu’a-t-elle à perdre, de toute façon ?

La petite jument reprend le pas, elle frôle la paroi, frissonne sous sa fraîcheur. Pourquoi fait-il si chaud dehors ? Elle ne le supporte pas. Ses cicatrices la brûlent, ses yeux la piquent. Elle sue à grosses gouttes et les insectes ne cessent de lui tourner autour dans un boucan infernal. Harmonie n’aime pas l’été. Elle aime l’hiver, le chant torturé des arbres qui ont froid, de ceux qui cassent, qui se ploient. Le calme des bêtes qui ont trop faim pour crier.

Mais aujourd’hui, c’est l’été.

Harmonie tangua, sous le poids de la fatigue, poussée par des pensées qui la gardent loin du monde. Elle choque contre le paroi, elle tombe. Le bruit de la chute éclate à ses oreilles et elle ne bouge plus. À quoi bon ? Elle sent la fraîcheur du sol, l’humidité qui n’est pas loin. Elle pourrait mourir ici, à moitié dissimulée par les tons ocres de la roche. Ne reste que ses crins blancs pour trahir sa position, ces ridicules crins blancs qu’elle ne possédait pas à la naissance. Où est passée l’harmonie de son corps doré ? La jument n’est que l’ombre de ce qu’elle avait été. Même son bel amant ne voulait plus d’elle, sinon comment expliquer qu’elle n’arrivait pas à le trouver ? Harmonie ne veut plus se battre avec la vie, elle préfère mourir ici, ou au moins essayer de dormir. Le chant lui semble plus faible à ses oreilles fatiguées, mais un autre son le remplace, le submerge. Un tambourinement incessant qui lui rappelle qu’elle fait partie des vivants. Ce bruit, au fond d’elle, quand cessera-t-elle de l’entendre ? Le silence, c’est tout ce qu’elle veut. Le silence.

Mais déjà, le vacarme revient à la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15658

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Mer 1 Aoû 2018 - 22:59

L'odeur la prit à la gorge et elle crut suffoquer, manquer de s'effondrer tant elle avait oublié la puanteur des Rocheuses. Comment avait-elle pu l'ignorer toutes ces années ? Elle avait de bons souvenirs sur la chaîne de montagnes... et ce jour là un rocher se voyait contraint de la soutenir car elle peinait à se porter. La vieillesse ralentissait ses mouvements et réduisait ses déplacements. L'odeur acre ne la laissa pas en paix quand elle se remit à marcher et elle crut pendant un instant que la fragrance putride se dégageait d'elle avant de se raisonner : son temps n'était pas encore venu.

Un caillou roula jusqu'à elle et le bruit amer résonna dans la roche, jusque dans sa cage thoracique tandis que son coeur ratait un battement. Que faisait-elle ici ? Etait-elle folle ? Elle était trop faible pour gravir les Rocheuses, trop vieille pour en supporter la chaleur et quand bien-même elle faisait partie du troupeau, elle ne s'y sentait plus à sa place. Zeus avait fait en sorte qu'elle ne n'y soit pas en sécurité et elle se maudissait de s'être aventurée sur le territoire.

Elle n'en attendait plus rien et pourtant, elle s'avançait à pas malaisés sur la terre ocre et longeait la paroi de crainte de s'effondrer. Ocëan Pearl ne voulait pas tomber dans le vide. Après toutes ces années, si elle devait tomber elle préférait que ce ne soit pas sur les terres dont elle avait été chassée. A une autre époque, elle y aurait lâché son dernier souffle avec fierté, à présent elle priait pour fermer les yeux en paix, loin de ses souvenirs parfois douloureux.

Tandis qu'elle se traînait, sa vieille carcasse abritait encore une caboche bruyante où filaient mille et une pensées. Ses petits enfants, Fifa, gestante, Fifa, dominante, Hyuna', dont elle n'avait que trop peu entendu parler... La pie trébucha et manqua de tomber. La paroi s'était évadée sous son épaule et elle tituba dans une grotte sombre. Ses yeux délavés mirent un peu de temps à s'habituer à la pénombre, encore aveuglés par le soleil d'été qui faisait rutiler les Rocheuses. La pierre s'embrasait et se parait d'un éclat rubis qui dansait encore devant ses prunelles quand une silhouette dorée se dessina face à elle.

« P-pardon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 1288

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Lun 6 Aoû 2018 - 9:09


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Harmonie veut dormir. Plus que jamais auparavant, des années durant si cela est nécessaire. Elle veut fermer les yeux, écouter dans le silence pour s’assurer que rien ne la dérangera plus et s’endormir doucement, se laisser aller dans les bras de Morphée. Ne plus jamais se réveiller, peut-être. La mort est une facilité, une solution lâche à un problème qui n’en présente aucune. Elle aime dire que son bel Aelis ne supportera pas son départ, qu’il pleurera des larmes qu’elle ne veut pas voir, qu’il criera tant qu’elle souhaitera ne plus l’entendre. Aujourd’hui pourtant, elle doute. S’il ne l’aime plus comme avant ? S’il ne l’avait jamais aimée ? Elle ne sait même plus où il se trouve. Se cache-t-il ou est-elle trop bête pour le trouver ? Une seule chose est sûre : elle est trop fatiguée pour le chercher.

Le vacarme est toujours là. Il hurle et la petite jument baisse la tête. Elle le laisse couler, s’infiltrer jusqu’à ses tympans, se faufiler dans son cerveau pour y trouver une place prédéterminée, là où elle ne cherche plus à écouter. Inconsciemment, elle trie les sons. Elle oublie le chant, pousse son cœur de côté et rejette le bruit du monde. Ne reste alors qu’un martellement inconnu, qui ne vient ni d’elle ni d’ailleurs, mais d’un autre. Un autre qui approche lentement.

La palomino pousse sur ses jambes, tente de disparaître dans l’ombre de la roche, de n’avoir plus l’air que d’une tumeur sur la paroi de la grotte. Maudits soient ses crins blancs ! S’ils n’existaient pas… Mais ils y sont, bien accrochés à son encolure dorée, sales et emmêlés, peut-être. Que ce soit le cas ou non, elle s’en fiche. Il n’existe plus le temps où elle faisait attention à ce à quoi elle ressemblait. Aujourd’hui, c’est à peine si elle s’inquiète de vivre, alors à quoi bon « paraître »…

Les syllabes s’entrechoquent au creux de son oreille et Harmonie soupire. Elle avait aimé le doux espoir qui lui avait fait croire qu’on ne l’apercevrait pas. Mais comment disparaître à ces yeux anciens qui la fixent sans la voir ? Car on ne l’a pas encore reconnue et la jument réfléchit. Elle peut s’en servir, ne pas répondre, jouer les idiotes, ou les mortes. Tout faire pour qu’Ocëan Pearl tourne les talons. Ou se relever et accueillir celle qui aurait pu être une amie.

Ocëan Pearl…

Sa voix n’est qu’un souffle qui se mêle au vent, fuit à l’intérieur de la grotte et glisse contre ses parois humides. L’eau doit être proche. Harmonie se relève. Ses genoux ne grincent que pour elle et elle les ignore. Elle s’ébroue, envoie tout autour les grains de poussière orangés. Elle fait un pas en avant et redresse la tête, se montre à sa congénère. Ses yeux clairs fuient un instant, glissent sur la roche ocre puis reviennent au bleu des siens. Après son voyage dans les galeries du nouveau monde, Harmonie n’a plus la force d’être méchante. Elle s’avoue vaincue avant d’avoir combattu.

À croire que les hauteurs nous attirent, constate-t-elle en se remémorant le Mont et la Dune. Pourtant, nous n’avons rien à faire ici. Moi moins que vous, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15658

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Mer 8 Aoû 2018 - 23:35

Cela faisait bien longtemps qu'Ocëan Pearl ne s'était plus questionnée au sujet de son compagnon. Diégo. Où était-il ? Etait-il encore vivant ? L'attendait-il, la cherchait-t-il désespérément ? Quand elle avait abandonné, pensait-il encore à elle ou bien l'avait-il oubliée depuis longtemps ? Elle-même ne l'avait pas oublié mais était passée à autre chose. Cela ne servait à rien de se laisser dépérir. Il y avait tant à faire, d'amour à donner, de choses à protéger. Ses terres, sa famille... mais que lui restait-il ? Les Trompeuses avaient un nouveau dominant, sa fille s'était emparé des Orphelines et ses petits-enfants.... qu'avait-elle à partager avec eux ? L'aîné était désintéressé, la cadette vexée et la fille de Fifa -car elle était persuadée qu'il s'agissait d'une pouliche- pas encore née. Ses amis étaient rares et discrets, aussi fatigués qu'elle car la vieillesse ne les avait pas épargnés non plus, quand eux ne l'avaient pas repoussée.

Elle plissa les yeux et chercha à reconnaître l'équidé face à elle. Une profonde inspiration l'y aida et la pie écarquilla les yeux. Harmonie... Elle recula d'un pas méfiant, se souvenant de la jument qui n'aimait pas qu'on la touche et qui l'avait, justement, repoussée. La palomino n'avait pas bonne mine et Ocëan résista à son inquiétude, son désir de s'assurer qu'elle allait bien. Ses bons sentiments n'étaient pas les bienvenus, après tout. Son nom, cependant, franchit les lèvres de l'autre jument comme un souffle de vent et elle n'y entendit aucun regret. A nouveau, son interlocutrice était couchée et si elle luttait contre la pitié, Pearl ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la compassion elle.

« Harmonie, répondit-elle sur le même ton. »

La susnommée se releva et la pie contempla sa robe dorée ternie par la poussière ocre des Rocheuses, regretta la saleté qui semblait s'accumuler sur la jument qui ne prenait pas soin d'elle. Quelques en soient les raisons, c'était regrettable et Ocëan Pearl se mordit la lèvre pour ne pas faire de commentaires. Ils seraient malvenus. Son silence lui permit probablement de croiser le regard sombre d'Harmonie et elle lui offrit un sourire timide. Les souvenirs qu'elle évoquait étaient bons et la question qu'elle posait sans le savoir, loin de la blesser, la soulageait. Elle avait besoin de l'avouer à quelqu'un, quelqu'un qui ne la jugerait pas et ne lui demanderait pas de se justifier.

« C'est bien vrai. Devons-nous nous donner rendez-vous à la Montagne Sacrée pour la prochaine fois ? »

Elle hésita un instant, rassembla son courage et prononça les mots fatidiques sans perdre son sourire.

« Je pense que mon temps ici est révolu et je n'ose croire que je suis encore la bienvenue bien qu'aucune divinité ne soit venue me chasser. Pas encore. »

Ocëan Pearl se tut, de peur d'attirer le mauvais oeil.

« Comment allez vous depuis la dernière fois ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 1288

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Sam 11 Aoû 2018 - 10:44


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Harmonie n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle se traîne d’une terre à l’autre plus qu’elle ne marche et somnole au lieu de dormir. La mort venait à grands pas, elle la sentait, l’entendait. Elle aurait aimé revoir son amant avant d’y passer, puiser dans sa présence les dernières forces pour l’aimer. Pourtant, elle devait se faire à l’évidence. Aelis ne voudra jamais d’elle dans cet état. Que dirait-il ? Que penserait-il ? Elle ne veut pas lui imposer la douleur de sa vision, mais elle n’arrive pas à se reprendre, à changer la donne et redevenir la jument qu’elle devrait être. Pas si jeune, peut-être, mais moins vieille que ce qu’elle parait aujourd’hui.

Ocëan Pearl lui rend son salut et la palomino la fixe, impassible. Elle aurait pu s’en faire une amie, une des rares qu’elle apprécie. La jument dégage quelque chose de calme qui éveille en Harmonie des sentiments qu’elle n’aime pas côtoyer, des impressions qui la dérangent. Elle sent naître en elle l’espoir fou d’accéder au silence ou celui, plus abordable, de s’endormir enfin sans craindre d’être dérangée dans un sommeil qui la fuit depuis trop longtemps. L’espoir la ronge et elle n’aime pas ça. Peut-être est-ce ceci qu’elle tente de fuir en repoussant la jument. Elle n’en est même pas sûre elle-même.

La Montagne… (Harmonie esquisse un faible sourire.) J’y retournerai prochainement.

La petite jument se dit qu’il faut profiter de l’absence de dominant pour traîner par là-bas une dernière fois. Cependant, la compagnie qu’elle pourrait y trouver la retient. Si Ocëan y allait, alors peut-être que cette peur finira par s’envoler.

Harmonie frissonne à l’évocation des dieux. Elle n’aime pas y penser, mais n’arrive pas à s’en empêcher. Depuis que sa fille s’est lancée dans la conquête de terres qu’elle a perdue, la palomino a pris conscience de leur omniprésence. Elle les voit dans la moindre de ses actions, dans le moindre de ses choix. Elle se persuade que ce qui lui arrive est de leur faute. C’est plus simple que d’accepter sa propre responsabilité. Néanmoins, elle n’arrive pas à comprendre ce qui pourrait les motiver, les amuser dans sa souffrance. N’existe-t-il personne d’autre à embêter ? Elle rêve qu’on lui foute la paix. C’est là l’autre poison qui la bouffe, les rêves accrochés à ses espoirs vains.

Les dieux font ce qu’ils veulent, souffle-t-elle, l’air pensif. Je crains que s’ils voulaient vous chasser, ils l’auraient fait depuis longtemps.

La petite jument se pince les lèvres et détourne le regard. Elle s’en veut un peu de le dire de cette manière, mais elle le pense sincèrement. D’ailleurs, elle croit que la pie le sait déjà. Ses mots sonnent comme une excuse aux oreilles de la palomino. Comme elle-même ne se gêne pas pour le faire, Ocëan Pearl rejette la faute sur les autres. C’est plus facile que d’accepter d’être maître de ses choix. La vieille jument a choisi de partir de son propre chef, les dieux n’ont rien à voir là-dedans. Harmonie se demande si ce déni cache sa volonté de rester ou, au contraire, une envie inavouée de s’échapper. La seconde option l’attriste, mais elle sonne comme une vérité incontestable à ses oreilles habituées aux mensonges.

Ne tournez pas autour du pot, Ocëan Pearl. (Ses mots sont secs, mais sa voix est douce. Harmonie a délaissé sa méchanceté dans les galeries où elle a failli frapper un poulain.) Je ne suis plus que l’ombre de moi-même, la mort approche à grands pas.

La palomino jette un regard à la vieille pie. Elle ne cherche aucune compassion, aucun réconfort. Elle sait depuis qu’elle est née qu’elle ne vivra pas aussi longtemps que le reste du monde. Le vacarme dans son crâne l’épuise. Qui pourrait y survivre pendant vingt ans ? Elle n’en a pas la force, ni l’envie. La seule chose qui la retient encore, c’est Aelis. Mais lui aussi, elle l’a perdu et elle ne le retrouve plus.

Harmonie fait un premier pas vers l’intérieur de la grotte. Elle invite Ocëan Pearl d’un mouvement de tête et reprend sa marche. La palomino a soif et l’humidité de la roche lui promet de combler son besoin d’Être Vivant. Ses yeux fouillent l’obscurité, mais ne voient pas grand-chose. Ils reviennent sur la jument pie et elle pince les lèvres, hésite. Elle aimerait s’excuser, mais ne sait plus comment s’y prendre. Le mal a été fait, il ne peut être enlevé. Harmonie avait été persuadée d’agir au mieux. Elle constate petit à petit que ses efforts sont inutiles. Ceux qu’elle rejette reviennent toujours à elle.

Je vous ai fait du mal, constate-t-elle, le regard fuyant. Je ne sais plus vivre avec les gens. Ou peut-être n’ai-je jamais su… Je n’en ai jamais eu besoin, en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15658

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Lun 13 Aoû 2018 - 17:56

L'impassibilité d'Harmonie la blessa et elle revint douloureusement à leur dernière rencontre à la Dune du Pied. Leur conversation houleuse les avait laissées amères, ou du moins Ocëan Pearl, qui en était repartie déçue. Etrangement, la jument palomino ne se montra pas agressive et la pie la contempla pensivement. Cette phase était-elle passée ? Elle l'espérait. Pearl avait bien besoin d'une amie, ou quelque chose en approchant.

Les paroles de l'autre jument l'intriguèrent et elle jeta un regard derrière elle comme si Zeus allait apparaître à l'entrée de la grotte et la foudroyer sur place. Harmonie n'avait pas tort mais elle refusait de considérer l'idée plus longtemps. L'ancienne dominante craignait de faire face à des vérités qu'elle avait si longtemps ignorées.

La suite l'attrista, elle ne dit cependant rien. Elle-même n'en pensait pas moins et Ocëan ne cherchait pas le conflit, pas aujourd'hui. Sa fin n'était d'ailleurs pas pour ce jour là non plus et elle se redressa avec quelques efforts, satisfaite d'encore être capable de le faire.

« Peut-être marche-t-elle toujours à ce rythme et a seulement beaucoup de chemin à parcourir, de nombreux détours à faire. »

Elle-même se mit à marcher pour suivre Harmonie, les sabots lourds et l'écho de ses pas étouffé par ses difficultés à se porter. Ocëan Pearl pouvait se déplacer, bien que lentement et prudemment et ne s'en privait pas. Elle garda une distance raisonnable entre elles et sourit timidement à l'autre jument quand elle croisa son regard. Son interlocutrice sembla y trouver un peu de courage malgré ses yeux qui fuyaient et Pearl apprécia ce qui ressemblait à de la culpabilité.

« Je ne vous en veux pas, souffla-t-elle doucement. »

Un peu de tristesse voila son regard déjà délavé par les années mais elle ravala ses paroles. Harmonie n'avait pas envie d'entendre qu'on avait besoin des autres, qu'on le veuille ou non. Seule l'interaction avec autrui permettait de valider sa propre existence et de l'affirmer, quoi qu'elle en pense. Une interaction si simple et parfois fatale, considéra-t-elle brièvement, les yeux rivés sur le passé. Mais il n'était plus temps d'y penser.

« Il y a pourtant des gens qui ont besoin de vous, déclara-t-elle plutôt, avec un "nous" sur le bord de la langue car elle parlait autant d'elle-même que d'Harmonie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 1288

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Jeu 16 Aoû 2018 - 10:06


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Harmonie avait été persuadée que le meilleur moyen d’être seule, de réduire au minimum le brouhaha qui explosait dans son crâne, était de rejeter le monde et de l’obliger à ne plus approcher. Elle avait craché sur le monde pour qu’il cesse de hurler et qu’il ne la touche jamais. Ainsi, elle s’était protégée.

Pourtant, elle se rend compte, petit à petit, du mal de ses propres actions. Elle ne regrette pas tant ses mots, ses rejets systématiques des autres, que l’état dans lequel cela l’a laissée. Seule, elle n’a plus rien qui la retienne, aucun autre auquel s’accrocher. Elle dérive lentement vers la mort qu’elle ne cherche pas à éviter, qu’elle attend presque avec impatience. Le silence, au fond, était la seule chose qu’elle ait jamais souhaitée.

Ocëan Pearl reprend la parole et Harmonie écoute. Étonnamment, elle aime bien cette voix-là. Elle sonne doucement à son oreille, la rassure et l’effraie tout à la fois. Elle y puise un espoir de sommeil, de repos mérité, mais également une promesse de longévité qu’elle ne veut pas affronter. Les mots, quant à eux, ne trouvent aucun écho dans le cœur de la palomino. Elle jette un œil à la pie, essaie de comprendre si elle se moque puis abandonne l’affaire. Harmonie ne veut pas imaginer vivre plus longtemps que nécessaire.

Le pardon de la jument libère la palomino d’un poids qu’elle ne sentait pas peser sur ses épaules jusqu’à maintenant. Elle se sent plus légère et se permet un sourire soulagé qui, pour une fois, n’est pas feint. Maintenant qu’elle comprend que tout cela n’a servi à rien, Harmonie regrette amèrement les mots qu’elle a dits. Pourtant, le mal est fait et rien ne changera cela. II est temps de passer à la page suivante.

Harmonie relève ses yeux noisette sur Ocëan Pearl. Elle cherche à nouveau un signe de moquerie et pince les lèvres pour contenir la douleur que réveille ses mots. La pie ne sait pas. Il n’y a plus personne autour de la palomino. Plus le moindre être qui ait besoin d’elle. Sa famille s’est détruite par sa faute et elle a rejeté tous les autres. Il ne reste qu’elle et le chant. Une jument aigrie et sa folie.

Non, il n’y a plus personne, souffle-t-elle tout bas, d’une voix écorchée par la vérité.

Après quelques minutes de marche, le petit lac se présente à elles. Ses abords sont sablonneux et son eau claire. Un puits au plafond déverse une faible lumière sur la grotte. Harmonie approche à pas feutrés, elle inspecte l’étendue calme à la recherche de danger. Il n’y a rien ici. Tous les prédateurs sont partis.

J’avais une famille. (Elle trempe les lèvres, boit une gorgée et apprécie sa fraîcheur le long de sa gorge brûlante.) Je l’ai perdue. (Elle sourit tristement.) Mon fils me déteste. Ma fille est partie à la conquête d’un monde dangereux. Celui que j’aime… (Elle inspecte son visage dans l’eau et grimace devant ce qu’elle est devenue. Peut-être est-ce pour cela qu’il n’est plus ici.) Je ne le trouve plus.

Un caillou tombe du plafond et plonge dans le lac. Harmonie se laisse tenter également. Elle fait un premier pas dans l’eau froide, regrette un peu de salir un tel endroit, puis avance à nouveau. La fraîcheur de la grotte la fait frissonner comparée à la chaleur de l’été au dehors.

Vous voyez, il n’y a plus personne pour avoir besoin de moi. Aaah… il y a lui… (Le souvenir de l’étalon noir se rappelle à elle et la jument grimace.) Vous souvenez-vous de cet autre… (Elle jette un œil aux cicatrices boursouflées sur sa croupe et frissonne.) Cet idiot a dit qu’il m’aimait. Il ne doit sûrement pas comprendre ce que cela signifie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15658

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Ven 17 Aoû 2018 - 21:36

Ocëan Pearl regretta instantanément ses mots. Les yeux noisettes d'Harmonie semblaient se briser, une fissure qui se creusaient tandis que la vérité la frappait. La palomino était seule, isolée, bien sûr qu'elle n'avait plus personne ! Et elle, elle ruait dans les fondations fragiles de sa lucidité pour le lui rappeler. La pie se mordit la lèvre, honteuse et espéra que sa maladresse n'aura pas raison des yeux bruns de son amie. Elle ne voulait pas la faire pleurer.

Leurs pas les menèrent aux abords d'un lac souterrain aux berges sablonneuses et à l'eau claire que Pearl accueillit avec soulagement. Elle ne se souvenait pas de cet endroit, ni des autres et apprécia le sol malléable sous ses sabots usés. Le sable reposait ses vieilles articulations et apaisait ses douleurs fantômes qu'aucune secousse ne venait éveiller.

Elle leva lentement les yeux vers le puits de lumière qui déversait une pluie de traits ensoleillés sur l'étendue calme et la faisait miroiter. Par endroits, l'eau jetait des reflets immobiles sur les parois ocre des Rocheuses et Ocëan s'approcha prudemment de l'eau pour en prendre à son tour une gorgée.

« Sommes nous destinés à finir seuls ? elle redressa doucement la tête. »

Elle non plus ne voyait plus celui qu'elle avait aimé, bien qu'elle soupçonnait Diégo de s'être perdu sur le chemin du retour plus qu'elle-même de ne pas parvenir à le trouver. Sa fille aînée décédée, son fils aîné oublié, ne restait que sa fille cadette qui volait de ses propres ailes.

« Pourquoi... pourquoi vous déteste-t-il, votre fils ? »

La question l'intriguait, peut-être parce qu'Afraid Again aussi, l'avait détestée ou peut-être parce qu'elle aussi, avait un fils. C'était la seule réponse qu'elle pensait pouvoir tirer d'Harmonie et elle lui adressa un regard bleuté avant de sursauter et de fixer les remous que le caillou tombé avait laissé derrière lui. Harmonie ne tarda pas à le rejoindre et Pearl resta sur la berge à l'observer, fatiguée.

Les paroles de son amie l'intriguait et elle contempla longuement sa croupe en repensant à leur dernière rencontre. Cet individu semblait destiné à faire le mal partout où il allait et elle lui en voulait de s'en prendre à Harmonie déjà si fragile. Elle aurait aimé connaître son nom, bien qu'elle ne puisse rien faire pour soulager la palomino de cet être encombrant et se contenta de commenter.

« Il semble destiné à vous importuner. Parviendrez vous à vous en débarrasser ou avez vous besoin d'être protégée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 1288

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Jeu 23 Aoû 2018 - 11:31


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Harmonie prend un instant pour réfléchir aux paroles de son amie. Elle se souvient encore de leurs mots pleins de fausse philosophie qu’elles avaient échangés la première fois. Elle s’était livrée sans inquiétude ce jour-là. Peut-être qu’en ne donnant jamais son nom les choses seraient restées les mêmes ? La palomino avait peur de ce que la révélation de son patronyme avait pu éveiller chez Ocëan Pearl. Elle s’était protégée d’un mal qui n’avait pas encore été fait en rejetant la vieille jument. Elle le regrette amèrement.

Doit-on finir seul ? Harmonie ne pense pas qu’il s’agisse d’une obligation. La sentence paraît terrible et l’est certainement, mais s’agit-il vraiment d’une punition ? d’un destin commun à tous les mortels ? Elle n’ose pas y croire. Elle décèle dans leur solitude – la sienne et celle de la pie – un choix, conscient ou non. La petite jument a choisi d’être seule. Elle aurait pu accepter quelques autres à ses côtés. Elle aurait pu ne jamais mentir à son fils. Elle aurait pu ne jamais quitter son amant pour être certain de ne jamais le perdre. Elle aurait pu disputer sa fille et la ramener avec elle. Elle aurait pu. Mais elle n’en a rien fait. Cette solitude-là, quelque part, Harmonie l’a cherchée du plus profond de son cœur et l’a épousée corps et âme. Peut-être que’Ocëan Pearl aussi est responsable de sa propre solitude, comme elle est responsable de son exil.

Son fils.

Harmonie jette un nouveau coup d’œil à son reflet. Elle observe ses yeux noisette, se demande s’ils n’étaient pas plus clair, fut un temps. Sa bouche se tord contre son gré. Elle croit deviner d’affreuses rides sur ses lèvres et boit une nouvelle gorgée pour calmer sa soif. Est-ce le mensonge qui l’a enlaidie ainsi ? Ungo serait prêt à dire oui. Sans argument valable, mais avec une conviction si pure si puissante qu’elle serait prête à le croire. Mentir est un péché, non ? Peut-être est-ce ceci, sa punition…

Je lui ai menti, dit-elle tout bas, ployant sous le poids du souvenir. Il était si fragile… bien plus fragile que sa sœur aînée. Des jumeaux, comme ma mère avant moi. (Ce souvenir-là la fait grimacer mais elle se reprend très vite.) Il a compris que je lui mentais. Il a cru que je le rejetais, que je ne voulais pas de lui. Il s’est refermé sur lui-même et quand il a été assez grand, il est parti. Il ne voulait plus me voir, ni me parler. J’ai eu des nouvelles par sa sœur, puis ils se sont disputés et il cessé de faire partie de nos vies. (Harmonie soupire et repense aux trois mots qui ont tout détruit. Si elle avait su…) Il est venu me voir. Cela doit faire deux ou trois ans, déjà. Il a dit qu’il ne me pardonnait toujours pas, mais que ce n’était plus un problème pour lui. Il avait fondé sa propre famille. Je me demande bien ce qui l’a poussé à venir me dire tout ça. Je suis grand-mère et je ne  sais même pas s’il s’agit d’une fille ou d’un fils. Et vous savez le pire ? (La palomino ramène ses yeux sur la pie et sourit tristement.) J’étais soulagée. Soulagée de voir que mon fils avait trouvé une jument pour partager sa vie. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’en le revoyant, j’ai pensé que jamais personne ne voudrait l’approcher, qu’il devait être si seul… Je suis la pire.

Harmonie revoit l’allure démoniaque de son fils. Même avec ses yeux de mère, elle n’ose dire qu’il est beau. La vérité est trop flagrante pour qu’elle mente. Un démon, oui, c’était à cela qu’il ressemblait. Et ses yeux… Harmonie frissonne et fait quelque pas en plus dans le lac. L’eau la ramène à la réalité et repousse le souvenir de son fils. À sa place, un autre démon. Décharné par choix et non de naissance.

Croyez bien, Ocëan Pearl, qu’il serait incapable de me faire le moindre mal. Mais j’apprécie votre attention. Le seul mal qu’il fasse est de m’imposer sa présence et son amour. Il finira bien par comprendre que c’est faux, ce n’est qu’une illusion. Il ne m’aime pas. Avec le temps, il comprendra. (Harmonie boit une dernière fois et relève les yeux vers le puits. De là, elle peut voir un bout de ciel bleu sans nuage et le souvenir du soleil d’été l’étouffe un instant.) Oh. J’ai enfin le nom que vous m’aviez demandé. Ce fou s’appelle Collapsing. Je crois qu’il est plutôt connu, dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15658

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Ven 24 Aoû 2018 - 18:35

Ocëan Pearl n'avait pas entendu parler d'Harmonie. Elle n'avait pas beaucoup parlé d'elle non plus, parce que les interlocuteurs étaient rares et trop précieux pour les questionner sur des rumeurs dont elle se contrefichait. Quoi qu'on dise sur son amie, elle ne le savait toujours pas.

La pie contempla son reflet, pensive vis à vis de sa propre question. Elle se sentait destinée à finir seule, non pas pour être punie mais pour que personne ne la voit tomber et surtout pas ses proches, qui l'admiraient. C'était un choix mais en attendant, elle refusait la solitude et luttait contre elle même chez les autres dans un élan d'empathie.

Ce n'était pas ce qui lui avait manqué, la capacité à sympathiser avec les autres, le désir de les comprendre. Elle aurait voulu que d'autres essayent de faire de même car si elle ne niait pas ses erreurs, elle regrettait qu'on ne reconnaisse pas celle qu'avait fait Hypocamp' en venant la provoquer à multiple reprises. Ceux qui l'accusaient n'avaient pas fait beaucoup mieux qu'elle dans certains domaines, grimaça-t-elle en pensant à Sorrow qui avait tout bonnement rejeté Kuro. Mais il n'y avait personne à qui plaider sa cause et elle attendait patiemment la fin : Ocëan ne se défilerait pas.

La vieille jument tourna une oreille blanche en direction d'Harmonie dont elle écouta les confessions. Elle comprenait son malaise et se demanda vaguement de quel mal pouvait bien souffrir le fils de la palomino pour qu'elle perde ainsi espoir mais il lui semblait de mauvais goût de chercher à le savoir. Pearl soupira donc discrètement et se focalisa sur ce que lui avait dit son amie, un sourire paisible aux lèvres tandis qu'elle remarquait ce qui ressemblait à une façon maladroite de se réjouir pour sa progéniture. Harmonie n'était-elle pas heureuse qu'il ait trouvé l'amour et fondé une famille, tout compte fait ? La pie se demandait même si l'autre jument ne regrettait pas de ne pas la connaître, cette famille.

« Vous avez fait de votre mieux Harmonie et vous êtes heureuse pour lui, c'est tout ce qu'on peut vous demander. Rien de moins, rien de plus. »

Peut-être était-elle trop prompte à accorder le pardon et prêter des bonnes intentions à des individus qui n'en avaient pas forcément. Ocëan Pearl aurait aimé qu'on fasse de même pour elle. L'ancienne dominante cligna des yeux et soudain, elle jugeait sévèrement un équidé qu'elle n'avait jamais rencontré, à moins que... celui qui tourmentait son amie avait tenté de la malmener, elle aussi. Elle serra les dents et plaqua sa queue contre sa croupe dans un réflexe malheureux. Le souvenir était vieux, presque poussiéreux mais l'étalon noir l'avait douloureusement ravivé.

« Oui, je l'ai rencontré. Il aime malmener les autres et semble traîner derrière lui une malchance qui vous a semble-t-il affectée. J'en suis désolée. »

Elle se demanda si Collapsing aimait vraiment Harmonie ou si la jument dorée avait raison et qu'il se trompait. Il pouvait probablement convoiter les juments, mais les chérir ? Cela semblait peu crédible si elle se fiait à son analyse de l'individu. Pearl soupira à nouveau, plus lourdement qu'avant.

« J'espère qu'il ne vous importunera plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 1288

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Lun 27 Aoû 2018 - 11:42


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Harmonie a trop parlé. Elle le sent, respire son erreur à pleins poumons et recrache les regrets d’un soupir lourd d’abandon. Tant pis, se dit-elle. Il est trop tard pour revenir en arrière, rattraper les mots qui lui ont échappé.

Elle n’a pas menti, pour une fois. Elle a dit ce qui est arrivé, ce qu’elle pense. Mais ses pensées… Sur son propre fils, elle crache, s’effraie de celui à qui elle a donné vie. Elle le sait, pourtant. Elle l’a vu dans ses yeux noirs. Derrière la haine qui l’habitait, le nourrissait. Derrière tout le mal que sa mère lui inspirait. Elle a vu qui il était. Une gentillesse comme il en existe rarement. Une innocence bafouée par ses erreurs de mère. Malgré ses allures de démon, Ungo n’en est pas un. Harmonie en est persuadée.

Mais elle crache son venin, serpent venimeux qui siffle sa vilenie sur des victimes innocentes.

La palomino esquisse un sourire aux mots de la pie. Elle comprend la démarche, incline la tête pour l’accepter, mais elle n’aime pas le sens. A-t-elle fait de son mieux ? Harmonie en doute. Elle sait que ce n’est pas vrai. Elle s’est longtemps voilée la face. Elle a même essayé de rejeter la faute sur son fils. À quoi bon ? Le coupable reste le même jusqu’au bout. Elle n’a même pas tenté de le rattraper quand il s’est enfui, de lui expliquer quand il s’est mépris. Elle n’a rien fait pour le garder. Comme sa mère avant elle, elle l’a simplement rejeté.

Rien de moins, rien de plus, répète-t-elle, sceptique.

Elle n’ajoute rien, ne préfère pas entrer dans les détails et ne veut plus revivre le jour J, l’instant T. Harmonie rejette le sujet de leur discussion de coups de tête qui font claquer ses crins sur son encolure. Ses muscles chauffent sous sa peau et elle prend une nouvelle gorgée d’eau.

Collapsing.

Le nom lui échappe comme une évidence qui trouve écho chez Ocëan Pearl. La jument pie réagit, mouvement futile de protection contre un spectre. Harmonie comprend. Elle se souvient du comportement de l’étalon dans la jungle. Il a mordu, claqué des dents, craché et menacé. Il a prouvé ce que la palomino savait déjà en le regardant : Collapsing n’est pas un gentil, il fait partie des méchants. Elle l’a sauvé, pourtant.

Harmonie préfère ne pas raviver ce souvenir, ne pas rappeler à la pie ce qu’elle a fait. Elle n’apprécierait pas. C’est ce qu’elle pense, en tout cas. Elle attend que la vieille jument se souvienne d’elle-même et décide de ce qu’elle devait faire de cette information. Si elle veut se venger, Harmonie ne se défendrait pas. Ce n’est pas un si mauvais endroit pour mourir. Elle espère seulement que Zeus ne la ressuscitera pas pour réclamer son dû.

Il ne me fait pas de mal.

La petite jument jette un coup d’œil à Ocëan Pearl et continue d’avancer dans le lac souterrain. L’eau glisse contre son ventre chaud et pèse sur son dos plus qu’elle ne le devrait. Le souvenir de sa grossesse s’impose à elle. Elle penche la tête, réfléchit. Les questions qu’elle se pose l’effraient. Elle les rejette en levant la tête vers le puits de lumière. Cette fois, elle aperçoit le soleil et ferme les yeux sous la chaleur de ses rayons.

Où comptez-vous aller ?

Sa curiosité l’étonne elle-même. L’interrogation lui brûlait les lèvres, elle s’est sentie presque forcée de la poser. Elle veut savoir, pince les lèvres en attendant une réponse. Puis l’illumination se fait, elle lorgne la pie du coin de l’œil et sourit à elle-même. Elle aurait apprécié partager une partie infime de son voyage avec Ocëan Pearl, mais il est trop tard. Cela n’arrivera pas.

Je crains qu’il soit temps pour moi aussi de partir. (Elle soupire en observant son reflet.) Pour une quête moins noble que la vôtre, malheureusement.

L’idée s’insinuait dans son esprit depuis peu, certainement aidée par le chant qui gronde sans cesse sa rage. Harmonie se le demande sans oser le dire… et si Aelis n’a pas disparu ? S'il est parti ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15658

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   Lun 27 Aoû 2018 - 14:08

Toutes les juments ne faisaient pas nécessairement de bonnes mères et il y avait sûrement de bonnes raisons à ce fait. Ocëan Pearl était trop vieille pour juger et avait arraché à une petite la sienne. Elle n'en voulait donc pas à Harmonie d'avoir échoué et lui enviait de n'avoir jamais tué quelque chose de plus qu'un singe. Elle n'avait pas l'intention de recommencer et soupira péniblement en prenant une dernière gorgée d'eau. Elle allait en avoir besoin, l'île était grande et ses foulées de plus en plus courtes.

« Je vais rejoindre ma famille et repartir d'où je viens quand le moment sera venu. »

Elle avait traversé l'océan et le rejoindrait tôt ou tard. La pie battit lentement des cils, regarda son amie qui s'enfonçait dans l'eau comme elle le ferait peut-être dans quelques semaines. Cherchait-elle à se rincer des mots énoncés ? Ou a effacer l'odeur de ceux qu'elle avait rencontrés ? Pearl ne lui souhaitait pas de revoir Collapsing, quoi que la palomino en dise. Il lui ferait du mal, tôt ou tard. Ce genre d'individu ne pouvait que nuire et détruire. Cela leur donnait l'impression de vivre et de laisser un souvenir de leur passage sur l'île, aussi malheureux soit-il. Il était plus facile d'agir ainsi que de se tenir toute une vie.

« J'espère qu'il ne vous en fera pas, murmura-t-elle tout de même. »

Ocëan Pearl hocha la tête. Il était inutile de retenir Harmonie et elle ne souhaitait pas être accompagnée. Peut-être que la jument dorée avait encore une chance et n'était pas condamnée, quoi qu'elle en pense. Le soleil la faisait briller tandis que la pie se mêlait aux ombres de la grotte afin de la quitter. Elle s'arrêta pour adresser un dernier regard à son amie (car elle l'était) et inspira profondément l'odeur de mort qui rôdait encore sur les Rocheuses et s'infiltrait peu à peu dans la grotte. Un courant d'air souleva ses crins et emplit ses naseaux du souvenir des pumas qu'elle n'avait jamais affrontés.

« Je vous remercie, Harmonie. Ces moments passés avec vous me sont précieux, j'aurais aimé que vous puissiez les apprécier. »

Elle s'en alla sans plus se retourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et ce bruit qui bouge au fond de toi, au fond de moi [pv — Ocëan Pearl]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au fond de la forêt
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» LE DIX COUPS DU PRESIDENT ?POLITIQUE PAS ! FOND ,FORME ,STYLE PAS!
» Tuer sans faire de bruit, facile non ? (PV Alya Sai)
» Un Background qui bouge !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES :: LES ROCHEUSES-
Sauter vers: