Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mignonne, allons voir si la rose...

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Madder

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 36

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Mignonne, allons voir si la rose...   Sam 7 Juil 2018 - 10:07

Mignonne, allons voir si la rose . . .

Les rideaux de pluie ne daignaient pas à s'écarter pour la laisser passer et Rose Madder râlait en trottinant d'un bon train dans la plaine, déterminée. Rien ne l'arrêterait, elle ferait naître une rose dans les Pluies Perpétuelles. Sa mère l'avait laissée sans surveillance, persuadée qu'elle ne risquait rien sur les terres que sa grande-tante convoitait et Rosie ne craignait rien ni personne. Pas même la pluie qui s'abattait sur elle sans lui laisser un instant de répit depuis qu'elle avait franchi la frontière des Terres Orphelines.

La pouliche fixait avec insistance le sol boueux qui défilait sous ses sabots dans l'espoir d'y voir apparaître un pétale écarlate, l'ombre d'une épine ou le coeur délicat de la fleur dont elle portait le nom. Rien ne venait cependant et elle continuait ainsi son chemin depuis un bon quart d'heure, persuadée qu'elle viendrait à bout de la résistance des Pluies Perpétuelles. Ce n'était pas un peu de pluie qui allait mettre à mal ses rosiers.

Elle sentit soudain comme une présence et s'arrêta net, relevant le nez pour détailler une silhouette sombre. L'individu lui barrait le passage et elle plissa les yeux avant de bomber le torse et de demander d'une voix assurée, bien que fluette :

Dîtes moi mon bon monsieur, vous n'auriez pas vu une rose ?

Réservé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorrow
ize of the world

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 4732

SEXE DU CHEVAL : Quéquette 👀
TERRITOIRE : Concierge des Terres Orphelines à la retraite.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mignonne, allons voir si la rose...   Jeu 12 Juil 2018 - 18:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans les draps sanglants de son avortement. Son ovule solaire poursuivait une déflagration déjà bien entamée sous l'élastique tendu de l'horizon, offrant un dernier rayon nostalgique à la mère impassible et néonaticide, qui débarrassait d'une main son lit des dernières traces de sang, et de l'autre dépliait le voile de deuil qu'elle picoterait d'étoiles.

La pluie n'avait que faire de cet assassinat quotidien et s'écrasait avec la ferveur des gens butés sur une plaine languissante comme une âme repentie qui n'attend que la délivrance d'un dernier souffle. Elle aurait à trouver d'autres confessions ; la terre ne céderait pas avant quelques autres siècles, ne s'effondrerait pas sur elle-même pour révéler des entrailles remplies de vers et de petits os, de racines et de pointes d'épées cassées, des carcasses de combats menés contre l'Apocalypse.

Sorrow abattit un sabot contre l'herbe trempée, s'attendant presque à ce que le sol lui renvoie un écho creux ; la preuve que ne se cachait là-dessous que la forge de Vulcain, boiteux et presque myope, ou encore une de ces grandes salles vides de l'Enfer, dans lesquelles l'on se perd éternellement avec la certitude d'avoir emprunté une porte.

Certains lieux ne sont pas faits pour être profanés.

C'est ce qu'il avait pensé en effleurant la maison hantée, chacal aux babines sèches, pattes de velours sur un tapis d'orties brûlantes. Il avait sursauté en voyant une lumière, soudaine et plus piquante encore, embraser la vitre d'une fenêtre, et s'était enfui en se jurant de revenir plus tard, lorsque les vandales auraient disparu et laissé les fantômes du silence ramasser les derniers échos de la violation.

Il voulut se baisser pour ouvrir la boîte à musique. Se retint. Il l'avait rendue il y a deux jours de cela. Elle aurait mal supporté l'insistance mortifère du déluge.

Lui-même ne faisait que la tolérer. Les pluies perpétuelles avaient toujours été ce recoin pénible et spongieux, dans lequel il patrouillait comme une immense ombre fumeuse, les yeux rivalisant d'orage avec le ciel, menaçant le moindre murmure d'être un solitaire à réduire en bouillie. On ne rencontrait que des emmerdeurs aux pluies perpétuelles ; l'eau rentrait dans les oreilles des crânes à moitié vides et venait les inonder de la pire inanité.

L'étalon releva les yeux. Deux gouttes s'accrochèrent aux volets de ses derniers et tentèrent de remonter de leurs griffes le long des rideaux, mais elles ne firent que glisser entre les cils et s'écraser par terre.

Il lui sembla distinguer quelque chose. Le noir carra sa mâchoire. Son ancien domaine ne lui avait pas offert, ces derniers temps, les rencontres les plus agréables de son existence.

Un poulain parvint à se détacher de l'averse et manqua de lui foncer dedans. Sorrow sourcilla - autant qu'un cheval le peut - et se demanda si la vacance du territoire avait poussé tous les poulains orphelins du monde à vouloir le rejoindre. C'était le deuxième garnement qu'il croisait ces derniers temps, bien que l'autre ait été accompagné de sa mère... Le troisième enfant.

C'était une pouliche. Elle se dressa sur ses ergots et parla d'une voix de crécelle, qui parvint à crépiter plus fort que la pluie.

" Non. Tu en as égaré une récemment ? " répondit-il du tac au tac, surpris lui-même par le manque de réflexion qui avait accompagné l'absurdité de cette question.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mignonne, allons voir si la rose...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mignonne, allons voir si la rose..(FICHE FINIE)
» Mignonne, allons voir si la rose | Kali
» Emya † Mignonne, allons voir si la rose qui ce matin avait déclose...
» Mignonne, allons voir si la rose... [Gomez]
» Viens voir si la rose est éclose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORPHELINES. :: PLUIES PERPETUELLES-
Sauter vers: