Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 You can't take my youth away

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Madder

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 36

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: You can't take my youth away   Mer 6 Juin 2018 - 20:44

You can't take my youth away

Rosie échappa au brouillard du Plateau Fantôme et s'enfonça courageusement dans les profondeurs d'une galerie souterraine. Elle avait trouvé son chemin par mégarde, en fuyant la surveillance de son frère et ses parents. Chacun de ses pas résonnait avec force dans le souterrain et parfois, un caillou dévalait la légère déclivité pour lui ouvrir le chemin. La roche était bruyante et elle lui aurait bien répondu, si elle n'avait pas craint de ne pas être seule.

La pouliche baissa la tête et passa sous une arche, ses courts crins soulevés par une brise légère qui emporta avec elle la lumière extérieur. Soudain, elle était plongée dans le noir et s'effraya d'une aspérité. Le sol se déroba sous ses pieds.

AAAAAAAAAAAAAAH !

Réservé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 15

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: You can't take my youth away   Sam 23 Juin 2018 - 17:00



YOU CAN'T TAKE MY YOUTH AWAY
FT. ROSE MADDER
Aujourd’hui est un grand jour : maman m’a autorisé à partir explorer sans se soucier d’où j’allais. Bon bien sûr, elle m’a promit de toujours me surveiller mais elle ne me suivrait pas. Alors avec joie, je galopais partout, je suivais des odeurs que je ne connaissais pas. Ca sentait la fleur, l’herbe légèrement humide, les arbres fleuris … Ouais, en fait, ça fait du bien de sentir la Nature s’éveiller sous nos pieds. Je ne sais même pas où je suis : maman m’a parlé d’une archipel. Mais je ne sais même pas ce que c’est, après tout je m’en moque complètement. Tout ce que je sais, c’est que je m’éclate littéralement.
Oh mon dieu ! Un papillon ! Attends-moi copain papillon ! Alors je le suis avec joie, tout en poussant un profond hennissement. Là, je galope, tout en sautant pour essayer de l’attraper mais il fuit toujours. Reviens ! Je ne sais pas où il m’emmène mais je le suis toujours autant. Soudain, il entre dans une grotte. Je me stoppe littéralement, les oreilles en arrière. Non, il fait trop noir ici … Puis un murmure se fait entendre. Le papillon ? Il m’attend ! Je rentre timidement, regardant autour de moi, mais bien évidemment je ne vois rien. Le murmure se fait plus présent, alors je suis la voix. Soudain, je glisse. Je tombe. Je hurle ! Mais c’est quoi ça ? Un toboggan ? Mais il m’emmène où ? Ma tête cogne une roche, je couine.
Je me relève difficilement, une larme à l’oeil tout en essayant de ne pas faire attention à la douleur. Mais au moment même où je voulus remonter, ou au moins trouver un moyen de le faire, un hurlement se fit entendre. Alors, rapidement je me cachai derrière une roche, tentant d’échapper au danger, mais bien évidemment on entendait mes dents qui claquaient à cause de la peur. Qu’on ne me voit pas, qu’on ne me voit pas s’il vous plaît ...
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 36

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: You can't take my youth away   Dim 24 Juin 2018 - 12:25

Rosie n'avait pas fort à faire pour mener son monde à la baguette. Sa mère la laissait s'évader loin de ses yeux sombres et son père regardait ailleurs tandis qu'elle humait un parfum de fleurs et disparaissait parmi les rosiers qu'elle seule voyait. Rose Madder fuyait son frère lorsqu'elle n'était pas trop occupée à le suivre et ils se poursuivaient à tour de rôle, un jeu auquel leurs parents n'avaient jamais pris part. Aurore Opéra veillait sur elle et elle lui échappait quand bon lui semblait.

Parfois, elle le regrettait. Si elle ne l'avait pas semé il aurait pu l'aider à se lever. Elle s'était effondrée dans un amas de sueur froide, effrayée par le trou qui s'était ouvert sous ses pieds. Un rebord contre lequel elle reposait à présent, le souffle court et les crins ébouriffés. Maddie n'avait pas remarqué le rebord dont elle était tombée, trop surprise par l'aspérité qui avait effleuré ses flancs tandis qu'elle explorait le tunnel. La voie murmurait doucement à ses oreilles rosées et elle les plaqua contre sa nuque en frissonnant : le courant d'air chantant n'avait rien de réchauffant.

Un cri fit, avec retard, écho à celui qu'elle avait poussé un peu plus tôt et Rose Madder se tassa, craignant qu'une autre victime de la Voie des Murmures ne lui tombe dessus. Il n'en fut heureusement rien et elle ne tarda pas plus longtemps à se redresser. Ses jambes étaient écorchées mais elle y était habituée aussi ne s'arrêta-t-elle pas à la légère brûlure sur ses genoux. La pouliche s'aventura dans les galeries, cherchant l'autre équidé qui avait chuté.

Il y a quelqu'un ? Tout va bien ?

Un claquement résonna, puis un autre et encore un, plus bruyant que les chuchotements qui se faufilaient autour d'elle. Sans plus attendre, Rosie les suivit jusqu'à découvrir une masse plus sombre contre la roche. Ses prunelles sombres s'étaient habituées au peu de luminosité et elle renifla l'autre individu avec curiosité. Elle ne semblait pas beaucoup plus vieille qu'elle. Rose lui sourit malgré l'obscurité.

Ça va ? T'as froid ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hallelujah.

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 15

SEXE DU CHEVAL : Princess
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: You can't take my youth away   Dim 24 Juin 2018 - 22:29



YOU CAN'T TAKE MY YOUTH AWAY
FT. ROSE MADDER
Mais qu’est-ce que je fais là, sérieux ? Pourquoi j’ai fais ma débile et j’ai voulu suivre ce fichu papillon ?! Bon d’accord, il était beau, il avait l’air gentil, mais à disparaître dans un tunnel, j’aurai du me douter. J’aurai du me douter que je ne le reverrais plus. Maman m’avait pourtant prévenu, elle m’avait dit que les papillons n’acceptaient pas forcément qu’on les suive partout. J’aurai du l’écouter, mais évidemment, comme toute gamine que je suis je ne l’ai pas fait. Bien au contraire, j’ai fait ma vie sans réellement chercher à voir plus loin que le bout de mon nez. Si je pouvais faire quelque chose ? Je me frapperai volontiers la tête contre un mur en me traitant d’idiote. Mais je ferai bien plus de bruit que je ne fais actuellement, donc je resterai à ma place.
J’ai l’air fine maintenant … Je me retrouve prostrée derrière un rocher, comme un animal en panique. Bon vous me direz, je suis un animal : puisque je suis un cheval. Mais bref, ce n’est pas ce que je veux dire par là. Non ce que je veux dire par là, c’est que je n’ai pas cessé de vanter mon intelligence à Maman, ma témérité et mon indépendance, sauf que maintenant je suis comme une abrutie à pleurer ma maman. J’ai peur de ce qui pourrait se trouver à côté de moi, de ce cri et surtout je ne sais pas comment sortir de cet endroit. Ouais, plus abruti que moi on ne fait pas, je crois. Oh my god ! La chose qui a crié parle … Elle me demande si ça va, s’il y a quelqu’un ? Ca veut dire qu’elle m’a entendu, n’est-ce pas ? Voilà, en plus de paraître comme une abrutie, je suis grillée, je vais mourir. Soudain, je sens quelque chose, un être qui me renifle. Je hurle. Okai, je vais mourir c’est officiel …
«  Je … Oh mais … » J’ouvre alors de grands yeux. « T’es une pouliche aussi ! » Dis-je, avec un grand sourire.
Je ne vais donc pas mourir, ou tout du moins pas seule. Un grand sourire était présent sur mes lèvres tandis que je me relève délicatement et que j’observe la pouliche face à moi. Je la renifle pour ensuite hocher la tête.
« Oui ça va ! Et toi ? Pas trop de mal ? » dis-je en souriant.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 36

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: You can't take my youth away   Sam 30 Juin 2018 - 9:01

Rosie jouait les enfants parce que ses parents n'étaient pas prêts à lui faire face. Quand ils se regardaient dans la glace ils ne voyaient qu'à peine les adultes qu'ils étaient, brisés et fatigués par ce monde qui les rejetait. Et elle lisait dans son propre reflet la vie qui suintait de ses prunelles enténébrées. Il lui était plus facile de batifoler que d'affronter le regard désintéressé de sa mère, comme si Pearlescence préférait ne pas y penser. Quant à son père, s'il prenait le temps de l'écouter, Ungo ne cherchait pas à la raisonner, comme si lui aussi, les voyait.

Mais les champs de rosiers ne lui appartenaient qu'à elle et Maddie savait que ni lui, ni Aurore Opéra ne les voyait. Elle pensait que son frère aurait bien aimé, mais elle n'avait aucun moyen de les partager, n'en avait d'ailleurs pas vraiment l'envie. Elle s'y réfugiait quand elle ne savait plus comment faire l'enfant, quand ses pensées s'évadaient vers une âme plus vieille que son petit corps ne l'était. Rose sursauta quand un hurlement échappa à celui qu'elle avait acculé dans sa curiosité. Sa quête menée à bien, la pouliche recula d'un pas léger et dressa les oreilles.

Bwaaaaaahahahaaa ! Je suis Boréal, l'esprit de l'aurore et des vagues, j'erre sur ces terres et je fais taire les courants d'air !

A cet instant, bien évidemment, les murmures se faufilèrent entre elles et la galerie souterraine se remit à bavarder. Rosie préféra en rire et observa l'autre pouliche qui se relevait. Elles échangèrent un sourire avant que Rose Madder ne gonfle le poitrail pour se faire plus grande, la tête levée bien haut et les naseaux pointés vers la voûte qui les surplombait.

Moi ça va, c'est toi qui claquait des dents à en faire trembler les murs !

Elle baissa la tête sur ses genoux écorchés et haussa les épaules, habituée à ce genre de bobos.

Qu'est-ce qui t'es arrivé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You can't take my youth away   

Revenir en haut Aller en bas
 
You can't take my youth away
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the duty of youth is to challenge corruption #KM
» my youth, my youth is yours, a truth so loud you can't ignore | Calypso H. Allister
» Walking Down of Youth - Clydesdale - Hongre
» ROSLINN & ETAINE ¤ Youth offers the promise of happiness, but life offers the realities of grief.
» Ray ? The wasted years, the wasted youth. The pretty lies, the ugly truth.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DU NORD. :: L'ARCHIPEL DES BOUCANIERS :: LA VOIE DES MURMURES-
Sauter vers: