Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Printemps écarlate

Aller en bas 
AuteurMessage
Pearlescence

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 152

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Printemps écarlate    Sam 12 Mai 2018 - 12:01

Printemps écarlate
L'éclat sanglant du ciel se reflétait sur la plaine. L'herbe figée par l'hiver revenait douloureusement à la vie avec le printemps, écarlate. Le soleil se couchait et Pearlescence contemplait cette couleur étrange, dubitative. Elle errait sur les Terres Secrètes en quête d'un endroit propice pour se reposer avant la mise bas. Elle avait croisé sur sa route une jument qui aimait s'écouter parler. La commère lui en avait raconté des vertes et des pas mûres sur les habitants d'Horse-Wild, une vraie mine d'or dans laquelle la jeune jument puisait avec méfiance. Elle n'avait pas l'air très fiable, lui avait raconté des choses sur Ocëan Pearl que sa petite fille peinait à croire.

La vieille jument pie, un génie du mal ? Et puis quoi d'autre encore ? Mais il fallait avouer que ce que la mégère avait à dire sur Fifa tenait la route. Pearlescence ne connaissait pas assez bien sa tante pour démentir les cancans qu'on lui avait rapportés. Pour ce qu'elle en savait, la crème avait bel et bien un trop grand nombre de conquêtes pour toutes les citer. Peut-être était-ce sa façon de conquérir les Terres Orphelines la traître, un harem inversé.

La future mère avait elle-même encore des choses à annoncer à Ocëan Pearl et perdait peu à peu espoir. Elle aurait voulu la rendre fière une seconde fois, l'inviter à assister à cette nouvelle mise à bas, mais la grand-mère était introuvable. Qui aurait cru qu'elle pouvait voyager autant à son âge ? Sûrement pas Pearlescence qui soupira lourdement en s'arrêtant au milieu de la Plaine aux Trois Primaires, fatiguée. Son ventre était lourd et elle aurait préféré trouver un abri pour la nuit plutôt que de continuer à marcher, ne se sentant pas capable d'atteindre la frontière du territoire avant que le soleil ne se couche.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ungo

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 508

SEXE DU CHEVAL : Étalon
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Mar 15 Mai 2018 - 15:12


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ungo n’osait pas presser le pas, mais le cœur y était bel et bien. Il s’était séparé de sa belle amante parce que leur fils, fidèle à lui-même, s’était enfui sans demander son reste. Pearlescence était bien trop pleine pour lui courir après et, si c’était une chose qu’il n’aimait pas faire, l’étalon avait suivi son fils. Même s’il était jeune, le poulain avait distancé son paternel sans trop de mal. Ungo avait même failli abandonner. Une pensée pour sa dame avait suffi à le requinquer et il avait bondi en avant.

Désormais, l’étalon sombre avançait entre les arbres d’une terre inconnue, sur les traces de sa jolie. Aurore le suivait tranquillement. Trop tranquillement à son goût. Que pouvait-il faire, pourtant ? Il n’allait pas lui imposer une marche plus rapide après le galop dans lequel ils s’étaient lancés… Il prendrait son mal en patience.

Ungo n’en pouvait plus. Il s’était juré d’aller au rythme de son fils, mais la proximité de Pearlescence le mettait sur les nerfs. Il voulait bondir en avant ! Accourir à ses côtés ! La naissance serait pour bientôt, il ne pouvait la quitter trop longtemps.
L’étalon jeta un coup d’oeil à Aurore Opéra. Le petit poulain, la tête haute, le toisa avec autorité. Quelque chose, dans le visage de son père, ne sembla pas lui plaire. Il baissa les oreilles, bouda un instant puis s’élança en avant. Cette fois, Ungo ne se laissa pas distancer.

L’étalon pensait qu’il devrait ramener son fils à l’ordre, que celui-ci s’essayait à une nouvelle fugue. Mais les intentions d’Aurore Opéra les menait tous deux sur la piste de Pearlescence. Il ne leur fallut guère de temps pour la retrouver, au milieu de l’herbe rouge. Ungo eut un élan de nostalgie pour sa belle déesse dans son armure argentée, mais vint rapidement à la conclusion que ses crins argentés ressortaient plus sur la plaine écarlate.

Ungo ne se fit pas attendre plus longtemps et bondit aux côtés de la jument. Il la gratifia d’une caresse sur l’encolure et chercha des yeux où Aurore Opéra avait disparu. Encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 223

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Ven 18 Mai 2018 - 8:54


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Enfin ! ENFIN ! Aurore Opéra pouvait enfin rouler des mécaniques sans honte. La vilaine tache qui recouvrait son ventre s’était estompée. Ou plutôt était-ce l’inverse. Sa robe s’harmonisait lentement au profit d’un roux pâle qui le recouvrait tout entier. Adieux ses crins blancs. Il ne restait, sur son petit corps d’un an et demie, que le souvenir diffus d’une ressemblance quelconque avec sa grand-mère paternelle ou son arrière-grand-mère maternelle. Désormais, le poulain affirmait sa propre identité. Il était rouge et il le resterait – il y croyait, mais ce n’était pas vrai – comme un petit soleil de début de journée.

Aurore cessa ses pensées hautaines pour se concentrer sur son père. L’étalon sombre, ombre mouvante devant lui, lui jetait de nombreux coups d’œil sans oser s’exprimer. Leur relation père/fils était particulière et le poulain s’en voulait quelque peu. Il accentuait la lenteur de sa marche dans l’espoir qu’Ungo réclame enfin ce qu’il désirait, mais l’étalon continuait de se laisser faire, le cœur tourmenté et le regard triste. Son père était comme un livre ouvert, n’importe qui pouvait deviner ses sentiments. Pourtant, Opéra le suspectait de ne pas être au courant.

Le poulain plaqua les oreilles contre sa nuque, déchiré entre colère et pitié, compassion et amour. Il le voyait sans le comprendre tout à fait : son père crevait d’envie de bondir en avant, de donner une nouvelle force à ses membres parfois si fatigués. Il en crevait d’envie et pourtant, comme à son habitude, il ne demandait rien et se laissait dériver au bon vouloir de son enfant. Aurore n’aimait pas cela. Il aurait aimé que son père ait plus d’autorité. Face au tourment intense qui bouillait dans les yeux d’Ungo, le poulain était démuni et impuissant. Il renâcla, leva la tête bien haut et bondit en avant.

Peut-être son père crut-il qu’il s’enfuirait à nouveau. Il aurait pu le faire, après tout. Il ne voulait pas de cet enfant à naître. Il était leur fils, ne suffisait-il pas ? Aurore boudait ses parents, assurément. Il n’acceptait pas de ne plus être le centre principal d’attention. Il avait bien vu de quelle façon son père regardait le ventre rond de sa maman ! Ah ! Et lui alors ?!

Pourtant, docilement, Aurore Opéra mena son paternel jusqu’à la Plaine Aux Trois Primaires où les attendait Pearlescence. Son ventre si rond… Le poulain s’en voulut de sa curiosité, des questions qu’il en vint à se poser. Comment serait cet enfant ? Serait-il aussi beau que lui ? Plus ? Allait-on l’évincer pour s’occuper de celui-ci ? Aurait-il un meilleur caractère que le sien ? Car Aurore Opéra n’était pas dupe. Un an avait passé et il n’avait cessé de fuguer, d’ordonner et d’exiger. N’importe quel poulain serait plus conciliant que lui. Mais là était tout le problème ! Aurore espérait que sa sœur – il voulait une sœur, ce n’était pas discutable – ne serait pas n’importe quelle pouliche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearlescence

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 152

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Ven 18 Mai 2018 - 11:21

Ungo la rejoignit enfin et Pearlescence poussa un soupir de soulagement. Elle n'avait pas traversé la Plaine mais elle n'était plus seule. Elle ne risquait rien et sourit à son compagnon lorsqu'il la salua d'une caresse sur l'encolure. Leur fils était avec lui et elle en était rassurée, s'étirant difficilement pour ébouriffer son toupet. Il grandissait à vue d'oeil et se dévoilait chaque jour un peu plus beau. Elle ne se lassait pas de le voir s'éveiller avec les premiers rayons du soleil, quand il ne leur avait pas faussé compagnie avant. C'était un enfant curieux.

« Aurore, je suis fatiguée. Ton père et toi, vous devez rester avec moi. elle posa sur le poulain un regard éteint. »

Pearlescence était en effet fatiguée. Le soleil ne s'était pas encore couché mais elle s'étendait déjà, incapable de se porter plus longtemps. Elle avait hâte d'en finir, était pressée de poser son regard foncé sur son second enfant. Aurore semblait contrarié par la naissance à venir, n'avait oeillé son ventre qu'avec méfiance depuis qu'ils lui avaient annoncé la nouvelle. Elle espérait qu'il s'attendrirait lorsqu'il verrait sa cadette. Les filles naissaient des roses et le ciel se teintait de couleurs chaudes avec le crépuscule, l'herbe sous ses membres était écarlate, il ne pouvait s'agir que d'une pouliche. La jeune mère en était certaine.

Le ciel s'illumina des dernières braises de la journée, s'embrasa pour saluer la nuit qui n'allait pas tarder à tomber. Les premières contractions la secouèrent et elle étouffa un cri de douleur pour ne pas alerter son fils, suppliant silencieusement Ungo de rester près d'elle.

Peut-être que sa grand-mère lui rendrait encore visite, espéra-t-elle pour se distraire. Si Ocëan Pearl était là pour voir ses petits enfants naître, tout irait bien. Elle en était persuadée, malgré l'ombre de souffrance qui planait sur son esprit et vrillait son ventre pour mieux libérer l'être qu'elle y gardait précieusement. Pearlescence sourit dans la douleur et s'adressa à son fils, espérant qu'il veillerait sur sa soeur et ne la laisserait pas seule comme il le faisait souvent avec ses parents. Il pouvait bien bouder, s'il restait avec elle.

« J'espère que ta soeur sera aussi belle que toi, murmura-t-elle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15222

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Ven 18 Mai 2018 - 11:32

Ocëan Pearl avait entendu d'affreuses rumeurs. Sa fille, une traînée ? Sa petite-fille, une sorcière ? Et puis quoi encore ? Elle craignait d'en apprendre de belles sur elle-même et traversait les Terres Secrètes pour évacuer sa colère, bien décider à veiller sur sa famille pour éviter que de vilaines mégères ne viennent leur faire du tort. Fifa pouvait se défendre mais Pearlescence, avec un enfant, n'en était peut-être pas capable.

A vrai dire, elle ne l'était sûrement pas, découvrit-elle en tombant nez à nez avec la petite famille visiblement sur le point de s'agrandir. Il lui fallut quelques secondes avant de réaliser que Pearlescence n'était sûrement pas là par hasard, elle avait du la chercher pour lui annoncer la nouvelle et Ocëan se remit de sa surprise pour rejoindre ses descendants et rassurer la jeune mère.

« Les grands esprits se rencontrent, fut sa seule salutation. »

Elle s'arrêta près d'Aurore Opéra pour surveiller le garnement (il était affreusement mal élevé) et décida qu'il y avait plus à faire avec lui que sa petite-fille. Elle saurait s'en sortir et Ungo s'était probablement remis de la première mise bas, il pourrait l'encourager cette fois. Pearl contempla sa petite famille qui ne l'était plus tant que ça et sourit paisiblement. La relève n'était peut-être pas assurée, mais elle laissait bel et bien quelque chose derrière elle. Cela la rassurait et elle encouragea paisiblement la jument dont le travail avait commencé, pressée de rencontrer un autre de ses arrières-petits-enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ungo

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 508

SEXE DU CHEVAL : Étalon
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Ven 18 Mai 2018 - 13:53


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore n’était pas loin. S’il avait échappé au regard de son père, tout accaparé qu’il était par Pearlescence, il n’avait pas fui pour autant. Ungo s’en sentit reconnaissant. Avec son fils à ses côtés, l’étalon se sentait plus fort. Il devait prouver qu’il était capable de les défendre, qu’il ferait tout pour les préserver du monde.

Vaines pensées.

Ungo se pétrifia tout entier quand Pearlescence commença à souffrir. Il retint son souffle et ne fit plus le moindre mouvement. Son esprit entier volait en éclats avec sa douleur. Lui, protéger quelqu’un ? Il ne savait que pleurer et fuir. Si sa belle souffrait aujourd’hui, c’était de sa faute à lui. Et il ne pouvait rien faire pour l’aider. Il devait contempler, impuissant, ce qu’il lui avait « offert » en se croyant bon. Il était mauvais. Pourri du cœur à l’âme. Un être abject, assurément.

Tandis que pour la seconde fois de sa vie, Ungo se perdait dans des tourments infinis, il en fut sauvé par son fils. Il le sentit contre lui et sa chaleur le revigora. Sous le baiser subtil d’Aurore, l’étalon sortit des ténèbres et revint au présent. Pearlescence mettait au monde leur enfant. Il se devait d’être présent !

Pendant son égarement, Ocëan Pearl était arrivée. Ungo lui accorda un signe de tête décidé, mais légèrement tremblant. La vieille jument avait sûrement remarqué sa panique totale, mais il ne s’en inquiéta pas et se coucha près de sa belle pour la soutenir. Il était temps qu’il fasse son boulot de père convenablement. Ou presque. Même déterminé, Ungo restait un être faible et tourmenté. Rien n’y changerait jamais.

Je suis là, souffla-t-il simplement, de sa voix douce et grave à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 223

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Ven 18 Mai 2018 - 14:13


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore Opéra s’était éloigné de quelques pas sans y penser vraiment. Il vit bien de quelle façon son père le cherchait du regard et cela l’irrita. Ungo pensait toujours aux autres, jamais à lui, et le poulain détestait cela. Ce qu’il haïssait encore plus, c’était cette manie qu’avait son père de toujours se trouver un tort et de se rendre coupable de la moindre chose. Que l’apocalypse frappe le monde et l’étalon sombre crierait aux cieux qu’il était l’unique fautif. Pour quelle raison, au juste ? C’était bien ce que se demandait son fils.

Le poulain posa sur Ungo un œil critique – à un an et demie, il se permettait déjà de juger le monde. Son père s’était perdu dans les méandres de son esprit et il n’aiderait sûrement pas sa mère ainsi. Aurore soupira. N’était-ce pas à ses parents de s’occuper de lui ? Il avait parfois l’impression de devoir faire l’inverse.

Le petit rouquin vint donc se coller contre la jambe de son paternel et déposa, sur son épaule, un baiser discret. Ses rares marques d’affection avaient généralement l’effet escompté sur l’étalon. Cette fois ne fit pas exception. Ungo revint à lui et fit enfin ce que l’on attendait de lui.

Aurore Opéra, quant à lui, grimaça en remarquant l’arrivée de son arrière-grand-mère. Ce n’était pas qu’il ne l’aimait pas, mais… elle le gardait parfois et il avait bien du mal à s’en débarrasser ! Quand il était si simple de réclamer la paix à son père, il ne savait plus comment s’y prendre pour fausser compagnie à Ocëan Pearl. Bah ! Il était bien trop grand, maintenant, pour que la vieille jument prenne de soin de lui. Du moins, il l’espérait.

Le poulain laissa un peu plus de place à sa mère, mais resta dans son champ de vision. Il s’inquiétait pour elle, sans vouloir le lui montrer tout à fait. Il était grand ! Il ne pouvait se laisser aller de la sorte. C’était qu’il avait sa petite fierté et l’arrivée d’un intrus dans sa famille allait lui faire du mal, à cette fierté. Il ne serait plus le petit poulain de ses parents, la beauté qu’il chérissait. Il devrait partager ses rangs, ses privilèges avec une autre. Rien de bien ragoûtant. Alors si en plus elle était moche…

Y’a intérêt, répondit-il en lorgnant la vieille jument, prêt à bondir si elle tentait de le punir pour son insolence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearlescence

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 152

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Sam 19 Mai 2018 - 11:09

Sa grand-mère apparut avec les derniers rayons de soleil. Dans son esprit rendu fiévreux par la douleur, Pearlescence la vit auréolée de flammes, le brun de sa robe rivalisant avec le soleil rougeoyant. Elle la salua dans un souffle étouffé et se blottit contre Ungo qui l'avait rejoint, comptant sur Ocëan Pearl pour surveiller Aurore Opéra. L'insolence du poulain lui échappa, non pas parce qu'elle ne l'entendit pas mais parce qu'elle en espérait tout autant.
Sa fille ne pouvait pas être laide, pas comme elle.

« Notre fille sera bientôt là, répondit-elle doucement à Ungo. »

Son souffle laborieux était coupé au rythme des contractions et elle fournit un dernier effort pour donner naissance à la pouliche. Le soleil disparaissait derrière l'horizon et laissait derrière lui une traîne rose pastel qu'elle contempla un instant, incapable de se tourner vers sa fille. Pitié, par tous les dieux, faites qu'elle soit belle, pria-t-elle intérieurement. Pearlescence n'osait pas, mais son instinct maternel prit le pas sur sa crainte et elle tourna la tête pour contempler sa fille. Un pétale de rose recroquevillé près d'elle, les restes du crépuscule qui les plongeait peu à peu dans le noir.

« Rose Madder, souffla-t-elle avec déférence. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15222

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Sam 19 Mai 2018 - 11:19

Ungo se reprit bel et bien et Ocëan Pearl ne remarqua pas l'intervention de son arrière-petit-fils pour le faire réagir. Elle se contenta de baisser les yeux sur la forme prostrée de Pearlescence et son compagnon qui se blottissait contre elle. De temps en temps, son regard dérivait sur Aurore Opéra pour s'assurer qu'il n'en faisait pas qu'à sa tête et lui rappeler qu'elle le surveillait. Ses oreilles la trahirent cependant et elle ne l'entendit pas répondre à Pearlescence.

Ses yeux ne manquèrent pourtant pas la naissance et elle n'attendit pas que la jeune mère reprenne ses esprits pour s'approcher et s'assurer que le poulain allait bien, découvrant avec surprise une pouliche. Il suffisait de peu pour la réjouir et Ocëan Pearl sourit fièrement à son arrière-petite-fille en s'écartant, la laissant prendre son rôle non sans un souffle affectueux à son intention.

« Je suis fière de toi, Pearlescence. »

Si fière d'elle qu'elle en avait oublié les rumeurs qui courraient à son sujet. Comme Fifa, la jument saurait se défendre à présent. Elle avait des enfants à protéger, un compagnon pour l'épauler. Satisfaite, la pie revint vers Aurore Opéra qu'elle poussa délicatement vers Rose Madder. Il ne le savait pas encore, mais sa cadette pouvait très bien devenir son essentiel. Elle espérait que jamais rien ne les séparerait, se souvenant avec tristesse d'Only Hope et Fifa qui s'étaient déchirés après tant d'années à s'adorer.

« Va, Aurore. Ta petite soeur aura bien besoin de toi et tu serais surpris de tout ce qu'elle pourra t'apporter en retour. Prends bien soin d'elle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 139

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Sam 19 Mai 2018 - 11:27

La brise emporte avec elle des pétales écarlates et le soleil se couche sur une silhouette rose. La brunante tâche la robe de la pouliche d'éclats brûlants et elle ouvre les yeux sur un monde nouveau. C'est pourtant elle qui vient de naître et Rose Madder a bien des choses à découvrir. La première : l'identité de ses parents. La sienne a déjà été annoncée et elle observe les deux ombres qui la contemplent, intimidée.

Une silhouette lumineuse attire son attention et elle s'accroche au poulain d'un an son aîné, ignore la vieille jument à ses côtés pour rassembler ses membres sous elle et essayer de se lever. Rosie veut se comparer à son frère, voir si elle est déjà aussi grande que lui. Elle échoue cependant dans son effort pour se relever et retombe dans un glapissement indigne. A vrai dire elle n'a pas tout à fait compris pourquoi ses membres n'ont pas pu la porter et elle lance un regard plein de détresse à son frère.

A l'aide ?

Elle n'est pas sûre que ce soit si grave mais cela la contrarie et ses parents n'ont pas l'air prêts à l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ungo

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 508

SEXE DU CHEVAL : Étalon
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Sam 19 Mai 2018 - 23:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ungo releva à peine les yeux vers son fils qui dépassait de loin la pire insolence qu’il avait pu proférer jusqu’à maintenant. L’étalon n’aimait pas entendre ces mots et, en même temps, ils trouvaient une certaine résonance en lui. Non pas qu’il eut peur que son deuxième enfant soit laid… La beauté de Pearlescence était assez puissante pour évincer sa propre laideur. Aurore Opéra en était la preuve. Quelque chose, pourtant, dans ces trois mots, le perturbait et laissait le doute s’immiscer là où il n’avait pas lieu d’être.

L’étalon sombre préféra mettre ces préoccupations de côté et se reconcentra tout à fait sur la jument à ses côtés. Sa souffrance le torturait, mais il se devait d’être fort pour leur famille. Il resta donc bien présent, seule chose qu’il pouvait faire en cet instant.

La délivrance vint bientôt, après une éternité de tourments dont Ungo rêverait encore pour plusieurs mois. La pouliche se déploya sous ses yeux déjà amoureux, comme un pétale de ces fleurs rares qui ne fleurissent que la nuit. Sa beauté inonda son cœur d’une chaleur réconfortante et l’étalon se permit même un petit sourire en coin en contemplant la robe de sa fille. La tache rose sur son ventre rappelait sans conteste celle que son frère avait eu, lui aussi, à la naissance et dont il avait eu beaucoup de mal à se débarrasser. Ungo ne douta pas un instant que ce détail ne plairait pas à Aurore Opéra qui finirait par bouder, comme à son habitude.

Rose Madder… C’est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Opéra

avatar

ÂGE : 23
PUF : Aneki (Etalon77)
MESSAGES : 223

SEXE DU CHEVAL : Mâle
TERRITOIRE : Aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Lun 21 Mai 2018 - 11:07


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aurore se décida à bouder comme le bon gros bébé qu’il était. Ses mots insolents n’avaient trouvé aucun impact chez les trois personnes présentes. Son arrière-grand-mère devait se faire trop vieille pour l’avoir entendu, sa mère se concentrait sur sa douleur et son père… Oh ! Il l’avait entendu, le bougre ! Mais à part un regard appuyé, il n’avait rien dit. Il ne disait jamais rien.

Opéra passa donc les prochaines minutes à fermer les yeux très forts et tourner la tête de côté. Son mauvais caractère était aussi une bonne couverture qui lui permettait de ne pas affronter la douleur de sa mère. Comment ses parents avaient-ils pu s’infliger ce spectacle deux fois de suite ? On ne pouvait même pas dire avec certitude que l’un souffrait plus que l’autre vu la tête que tirait son paternel…

Quand un petit cri enfantin retentit – première goulée d’air d’une nouvelle vie – Aurore Opéra rouvrit les yeux. Le soleil disparut à l’horizon nimbait le ciel de nuances rouges-orangées, s’harmonisant à la perfection avec la plaine écarlate. Dans tout cet étalage sanglant, s’agitait une boule rosée salie par quelque chose de visqueux.

La petite fleur semble fragile et ses jambes tremblent quand elle essaie de se lever. Son frère est intrigué par la bête qui remue devant lui, qui l’appelle d’un air désespéré. Il y a quelque chose de magnifique dans le noir qui dessine ses yeux et noie ses naseaux, dans le gris qui inonde son encolure. Une nuance rosée, pourtant, s’empare de son flanc, s’enroule sur son ventre et déborde de l’autre côté. Une tache rose qui le rendit nostalgique. Ainsi, sa sœur était comme lui. À ceci près qu’elle était plus belle que lui.

Aurore Opéra s’avança, peureux d’abord. Et si la jolie fleur se flétrissait à son contact ? S’il la froissait ? Cela pouvait arriver. Elle qui était si fragile… Le poulain était téméraire et la curiosité l’emporta. Il continua d’avancer. Il se souvenait de sa première tentative, de la honte qui l’avait gagné d’avoir échoué. Il avait alors boudé, comme un bébé, et s’était endormi sans y penser. Déjà sa sœur faisait preuve de plus de force et d’autorité. Là où il avait abandonné, elle exigeait de l’aide. Aide qu’il était prêt à lui donner, captivé par la rose qui s’ouvrait devant lui et cachait ses épines.

Le poulain roux tendit les naseaux et frôla le front de Rose Madder. Son poil était doux, encore légèrement humide. N’aurait-elle pas froid, avec la nuit qui arrivait ? Dans un élan chevaleresque qu’il ne se connaissait pas, Aurore décida de s’allonger près de sa petite sœur. Il lui prouvait ainsi qu’elle pouvait rester couchée et lui offrait, par la même occasion, la chaleur de son propre corps. Assurément, c’était là un élan d’affection qui choquerait ses parents.

Ca va aller… tenta-t-il de la rassurer dans un murmure incertain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearlescence

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 152

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Lun 21 Mai 2018 - 12:10

Pearlescence était encore fiévreuse de douleur et se laissa aller contre Ungo le temps d'un repos qu'elle jugeait bien mérité. Sa grand-mère était là pour veiller sur les petits en attendant qu'elle reprenne ses esprits. Dans un sens, la jeune mère était surprise d'avoir pu donner naissance à non pas un mais deux poulains. Elle qui était prématurée, de constitution fragile et plus fine qu'une brindille, elle avait longtemps cru qu'elle n'avait pas les ressources pour donner la vie. Mais elle avait aussi cru que personne ne pouvait l'aimer et Ungo lui prouvait chaque jour le contraire. Distraitement, elle se tourna vers lui pour déposer un baiser sur sa joue.

« Merci. Pour tout, souffla-t-elle. »

Ocëan Pearl sembla juger que tout allait bien et Pearlescence usa de ses forces à peine récupérées pour sourire devant le premier échange entre Aurore Opéra et sa soeur. Le poulain avait boudé, ce qu'il savait faire de mieux, mais face à Rose Madder il n'en semblait pas capable. Cela la réjouissait et Pearlescence se sentit rougir quand sa grand-mère fit écho à ses propres pensées concernant son fils. De la fierté. Elle tenta bien de cacher une larme émue mais ne put s'empêcher de lancer un regard émerveillé à la vieille jument pie. Elle était auréolée des derniers rayons de soleil et il n'y avait pas de mot pour décrire tout ce qu'elle lui avait apporté au long de sa vie. Pearlescence osait croire qu'elle l'avait amplement remerciée en fondant sa propre famille.

Elle revint à cette dernière dans un sourire attendri et observa Aurore qui s'était couché près de sa soeur sans rien dire. Etait-ce là le début de la maturité ? Elle l'espérait, car bientôt il lui incomberait la responsabilité de la protéger. Ungo et elle-même n'étaient pas assez fort pour veiller sur eux. Pearlescence l'était cependant assez pour nettoyer Rosie, ce qu'elle fit avec application avant de se déplacer difficilement. Ne restait que le placenta à expulser et un ventre à remplir, ce qu'elle s'assura de faciliter en se couchant près de sa fille afin qu'elle puisse boire son lait sans difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 15222

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Lun 21 Mai 2018 - 12:16

Ocëan Pearl posa un dernier regard bienveillant sur Pearlescence, son compagnon et leurs enfants avant de se détourner, convaincue qu'elle avait bien joué son rôle dans ce tableau de famille. Ses arrière-petits-enfants n'auraient pas besoin d'elle et Pearlescence volait enfin de ses propres ailes. Il était temps pour elle de replier les siennes, pensa-t-elle en s'éloignant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Madder

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF/Myulalie
MESSAGES : 139

SEXE DU CHEVAL : Une fleur
TERRITOIRE : Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Printemps écarlate    Lun 21 Mai 2018 - 14:06

Le premier mot que Rosie entend pour la décrire est "parfait". Cela ne laisse rien présager de bon et elle redresse la tête d'un air fier, décidant qu'elle n'a finalement pas besoin d'aide pour se lever. Elle peut le faire toute seule, comme une grande. Mais grande elle ne l'est pas encore, réalise-t-elle tandis qu'Aurore Opéra approche. Il tend l'encolure et effleure son front de ses naseaux. Immédiatement, elle ferme les yeux, apprécie la douce caresse et le souffle chaud qui vient la réchauffer comme sa mère ne l'a pas encore fait. Elle veut faire un nouvel effort pour se lever mais son aîné ne lui en laisse pas l'occasion. Rose Madder l'observe se coucher à ses côtés et hausse les épaules, prête à se blottir contre lui pour profiter de sa chaleur. On l'interrompt encore et elle fait une moue tandis que sa mère la nettoie, ne pouvant cependant ignorer les bienfaits du traitement affectueux dont on la gratifie. Finalement, on lui présente quelque chose qu'elle ne peut refuser et elle s'empresse de boire le lait maternel.

La pouliche cache un rot entre ses sabots et se blottit contre Aurore une fois le ventre rempli, lançant un regard émerveillé à ses parents. Ses paupières lourdes se ferment tandis qu'elle ouvre brièvement la bouche pour leur souhaiter une bonne nuit.

Bonne nuit papa, maman...

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Printemps écarlate    

Revenir en haut Aller en bas
 
Printemps écarlate
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le printemps du cinéma
» Matin de printemps...
» Ménage de printemps 2011
» Tournoi du Printemps du jeu à Bourgoin Jallieu
» Festival du Printemps sur Lotro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES SECRÈTES. :: LA PLAINE AUX TROIS PRIMAIRES-
Sauter vers: