Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Leave a light on.

Aller en bas 
AuteurMessage
Myosotis

avatar

ÂGE : 24
PUF : Healiah
MESSAGES : 60

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : Solitaire pour le moment


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Leave a light on.   Jeu 10 Mai 2018 - 17:14

« Leave a light on. »
Myosotis & Superbia


Les premières lueurs du jour eurent raison de son sommeil. Myosotis ouvre un œil avec difficulté et le referme aussitôt ; la pâle lumière de l'aurore est aveuglante. Une fois habituée à la lumière du jour, son regard parcourt rapidement les environs ; le jour est entrain de se lever. Elle se lève donc et se met en route, dans l'idée de découvrir de nouvelles terres. Et puisqu'elle ne connait pas encore les terres, elle se laisse porter par le vent. La dorée s'enfonce progressivement dans le sous bois, silencieuse. Elle profite de ce moment de quiétude pour tendre l'oreille et profiter de la douce et mélodieuse sérénade des oiseaux. Elle ne fait que quelques mètres sous le couvert des arbres ; une vaste prairie s'étend déjà devant elle. Myosotis s'arrête quelques instant à l'orée du bois, observant l'immense plaine. Une sorte de plateau la surplombe. De là-haut, on doit avoir une vue imprenable, pense-t-elle avant de reprendre sa route. Elle atterrit quelques minutes plus tard devant le fameux mont. Curieuse, elle décide de le contourner afin de trouver l'endroit propice pour commencer son ascension. Rapidement, une pente douce, située au nord du pic attire son attention. La montée ne semble pas trop difficile, ce qui est un très bon point. Inutile de se fatiguer bêtement. Une fois au sommet, Myosotis se rapproche lentement du bord et observe les territoires, baignés de lumière, qui s'étendent à ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Jeu 10 Mai 2018 - 19:36


I'll cure you of disease.
ft. Myosotis


Un pas après l’autre, elle érige les barrières autour de son coeur. Ces séparations protectrices qui s’était effondrées au fil de ses dernières rencontres. Cyrius avait eu raison de son masque, l’avait abîmé si bien qu’elle s’était retrouvée désemparée face à sa rivale, Fifa. Ce nom était prononcé dans sa tête comme on lance un rocher sur l’eau : presque craché, plein de jalousie, à regarder les syllabes couler dans les abysses. Elle est jalouse. Jalouse de Fifa, jalouse de cette jument qui est si forte, cette jument toute en profondeur, une jument qui, contrairement à elle, n’a pas besoin de mentir pour paraître belle. Là où Superbia n’est que mensonge, Fifa n’est que vérité brute. Elle la déteste autant qu’elle l’admire. Et elle lui en veut autant qu’elle s’en veut. Mais, un pas après l’autre, elle répare le masque. Elle enfile ce regard neutre et vide de personnalité, redresse la tête, reprend son port altier. Elle redevient la marionnette, le mensonge depuis si longtemps joué, le rôle qui lui colle à la peau et devient, peu à peu, la nouvelle Superbia. Elle enterre ses sentiments, sa compassion, elle enterre ses insécurités et n’offre à la vue d’une monde qu’apparences. Hautaine et fière, à l’opposé de qui elle est vraiment.

Des sous-bois elle débouche dans une vaste plaine, au centre de laquelle se dresse un plateau superbe, offert au soleil comme un autel d’offrandes. Peut être avait-on ici offert des sacrifices aux astres, sur cette montagne plate. Elle en fait le tour en ruminant, en érigeant ces murs protecteurs. Plus elle avance autour de l’immense colline, plus elle arbore un sourire confiant. La voilà devant la pente douce qui la mènerait au sommet. Sommet duquel elle descend, fille d’un roi et d’une reine qui a refusé la couronne. Paradoxe amusant de la voir gravir ce mont, pour dominer la vallée. Elle qui n’aspire qu’à être quelqu’un comme un autre, et qui en même temps ne sait que jouer à la princesse. C’était tout ce qu’on lui avait toujours appris et enfoncé dans le crâne.

Arrivée en haut, l’espagnole ne peut néanmoins pas s’empêcher de s’émerveiller devant la beauté de la vue. Son coeur d’enfant s’agite au fond de sa carapace épineuse, se blesse à quelques reprises avant de finir par se calmer, anesthésié par les ronces qui l’entourent. Un sourire fier étire alors les lèvres de la dunalino alors que ses oreilles se dressent. Elle a senti une odeur, une jument. Intérieurement, elle prie pour que ce ne soit pas quelqu’un de la trempe de Fifa. Elle voudrait trouver quelqu’un comme elle, une menteuse sans profondeur, quelqu’un qui ne peut pas lui faire sentir à quelle point elle est creuse.

Un sabot après l’autre, elle avance vers l’odeur et voit bientôt une robe dorée qui brille sous l’astre diurne. L’autre jument n’a rien à envier à personne, avec sa robe champagne digne des plus grands crus. Et Superbia s’arrête, ne s’était à aucun moment fait discrète. Elle reste muette à regarder l’autre jument, au bord du précipice. Elle revoit soudain sa mère au sommet de la colline, veillant sur le troupeau aux côtés de son père. Encore une jument ayant la trempe d’être reine ? Elle craignait de plus en plus de se retrouver face à une Fifa dorée, et Superbia ne bougea pas, attendant que le vent porte son odeur, silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Event

avatar

ÂGE : 13
PUF : HW
MESSAGES : 135

SEXE DU CHEVAL : //

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Dim 13 Mai 2018 - 11:28


   
ALEAS CLIMATIQUES
les caprices de la météo

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Quand ce n'est pas Aléas qui vient vous déranger c'est le climat ! Vous êtes victimes de la météo, une tornade se dirige droit sur vous ! Elle arrache des arbres et emporte tout sur son passage, vous compris.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis

avatar

ÂGE : 24
PUF : Healiah
MESSAGES : 60

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : Solitaire pour le moment


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Dim 13 Mai 2018 - 14:36

Une légère brise se lève, jouant avec ses crins aux multiples nuances de bruns. Ses prunelles au joli bleu-vert parcourent toujours l'horizon, analysant le moindre élément composant ce dernier. Ces terres ressemblent beaucoup aux premières qui l'ont accueillie lorsqu'elle s'est échappée du Haras des Landes. Il ne lui en faut pas plus pour se perdre dans ses pensées. Des flash-back de son passé lui reviennent en mémoire. Certains heureux, certains moins. Myosotis serre les dents en repensant aux caresses de Kieser. Il aurait adoré ce genre de lieu, elle en était persuadée. Un mont plat, assez haut, permettant d'avoir une vue imprenable sur une grande parties des terres adjacentes... Oui, c'est certain, il aurait passé ses journées ici, à surveiller jalousement des terres qui ne lui auraient pas appartenu. D'un coup de tête, elle chasse ce souvenir de son esprit. Elle préfère se souvenir de l'adorable frimousse de ses petits. Son cœur se serre, douloureusement. C'est comme s'il était ficelé par des barbelés ; chaque battement devient une souffrance. Les larmes lui montent aux yeux mais elle s'efforce de les retenir ; ressasser le passé ne sert à rien.

Le vent tourne et lui apporte l'odeur d'une jument. Myosotis redresse son encolure et ses oreilles se dirigent rapidement vers l'arrière, en quête du moindre son. Elle se retourne dans la foulée, pour pouvoir observer l'inconnue. Elle est plus massive qu'elle avec son physique d'ibérique. Sa robe est sublime bien que surprenante ; on ne voit pas de dunalino à tous les coins de rues. Et ses crins... Ils sont incroyablement longs. Elle est jolie, c'est indéniable.

- Bonjour, souffle-t-elle, un léger sourire se dessinant sur ses lèvres.

Le vent se fait de plus en plus présent et Myosotis détache un court instant son regard de l'autre jument afin d'observer le ciel qui commence à s'assombrir. Hum... Pas bon signe tout ça. Elle observe rapidement les environs avant de reposer son regard clair sur son interlocutrice. Elles devraient peut-être bien trouver un abri... Le temps se fait orageux. La dorée s'apprête à reprendre la parole lorsqu'elle aperçoit des arbres tomber au loin, couchés par la puissance d'une tornade proche. Oups.

- On ferait mieux d'y aller
, reprend t'elle en prenant le trot pour descendre du mont. Sur la plaine, il sera déjà plus facile d'échapper à la tornade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Dim 13 Mai 2018 - 17:00


I'll cure you of disease.
ft. Myosotis


Alors qu’elles sont toutes deux perchées là haut, si proche des étoiles, si proches de la voûte céleste, cette prairie qu’est le ciel, où quelques moutons cotonneux broutent paisiblement, Superbia ne peut s’empêcher de revenir en arrière. Remonter le temps, rembobiner la cassette, et devant ses yeux défilent des paysages similaires. Des endroits presque identiques, ces zones en hauteur, plateaux royaux, desquels la toute jeune Superbia observait le troupeau de ses parents. Les trois espagnols avaient toujours veillé de plus haut, observé les autres qui s’adonnaient à leur vie qu’il pensaient accomplie. La protection de tyrans, la douce impression d’une sécurité risible. Superbia en avait des nausées. Ces parents tyranniques, prêts à tout pour garder leur semblant de pouvoir, leur pseudo ascendant sur les autres… Prêts aux pires des mensonges pour garder leurs pantins de chaire et d’os. Elle en était malade.

L’espagnole ne remarqua pas de suite que la dorée c’était retournée et la regardait, plongée dans ses souvenirs. Bientôt, elle se rappelait les menaces de son père, le dégoût de sa mère. Le moment fatidique où elle avait refusé la couronne et n’était plus rien qu’une souillon. Ce jour là, ce jour où son monde entier s’était effondré, elle ne s’était jamais sentie aussi libre. Ce jour où elle prenait son envol, loin des chaînes et des diktats, où, seule, elle s’en allait vers des contrées lointaines et inconnues. Elle le revivrait cent fois s’il le fallait. Elle s’abimerait mille fois, s’arracherait les ailes pour courir. Librement. Simplement. Loin des apparences qu’elle avait appris à enfiler. Loin  de tout. Loin d’eux, surtout loin d’eux.

La voix de la dorée la ramena à elle et Superbia renfila son masque neutre, l’observant de ses prunelles noisette. Elles s’accrochèrent à leurs homologues à la couleur aqueuse et s’y perdirent un instant, plongeant dans le grand bain l’espace d’une seconde, destabilisée. Elle n’avait que rarement vu de telles iris, les seules dont elle se souvienne étant celles de Fifa. La nuance n’était pas la même, l’une portant plus de vert que l’autre, mais la sensation fut la même pour Superbia. Destabilisée l’espace d’une seconde par ce regard clair, elle se laissa sonder, fissurant le masque un instant avant de revenir à elle à cause d’un coup de vent.

Sa crinière grise s’envola et s’emmêla, passant devant ses yeux et rompant ainsi le contact. Sa tête se leva légèrement, naseaux tournés vers le ciel grondant, alors qu’au loin les arbres quittaient le sol, les racines à l’air libre, tourbillonnant comme une nuée d’oiseaux. Elle déglutit et ne pu qu’acquiescer l’idée de l’autre jument. Il fallait trouver un abris fait de roche, comme même la forêt pliait sous le vent. Rapidement, elle suivit la dorée sur la pente douce qu’elles avaient toutes les deux gravis et, une fois en bas, elle se mit à galoper à travers les arbres pour trouver un abris rocailleux. Il le fallait, seule la roche pouvait résister à de tels vents : Un chêne peut être millénaire venait de s’arracher de la terre nourricière dans un fracas de bois.

Dépêchons nous. Ce serait dommage tout de même de mourir juste après s’être rencontré.

L’espagnole esquissa un sourire nerveux et accéléra son galop, vérifiant quelques fois si l’autre jument la suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis

avatar

ÂGE : 24
PUF : Healiah
MESSAGES : 60

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : Solitaire pour le moment


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Dim 13 Mai 2018 - 19:10

Un petit rire lui échappe lorsqu'elle entend la raillerie ironique de l'autre femelle et lorsqu'elle arrive dans la plaine, elle prend le galop à son tour. Derrière elles résonne le bruit des arbres déracinés qui s'abattent lourdement contre le sol. Plusieurs sortes d'objets se mettent à tourbillonner dans les airs avant de venir s'écraser lourdement au sol. Intérieurement, Myosotis prie pour qu'elles ne se retrouvent pas dans le viseur de ces objets volants. Ou bien même pire ; dans celui de la tornade.

La dorée observe rapidement les environs. Il faudrait qu'elles parviennent à trouver un abri correct pour échapper à la menace que représente cette tornade. Un abri fait de pierre serait l'idéal, si toutefois il était assez résistant. Car, si la pierre résistait aisément aux gros chocs, il lui arrivait également de céder. Ça s'était déjà vu auparavant, des cavités rocheuses s'effondrant sous le poids du temps ou bien des caprices de la nature. Malheureusement, à part la cimes des arbres au loin, Myosotis ne voyait pas grand chose d'autre et elle était bien consciente que la forêt ne leur offrirait pas la sécurité.

Elle accélère son galop, incitant sa compagne d'infortune à en faire de même. Elles avaient beau aller vite, Myosotis sentait que le danger se rapprochait. Et, malgré toutes les facéties du destin, elle peinait à croire que sa vie devait s'arrêter là, de cette manière. Il était bien trop tôt et après tout ce qu'elle avait vécu, après avoir survécu à toutes ces atrocités, elle ne pouvait pas succomber à un bête courant d'air. Il en était tout bonnement or de question.

Alors elle redouble d'effort pour trouver l'endroit idéal et, miracle, elle finit par le trouver. Une sorte de petite grotte se dessine devant elles, à quelques mètres. Et même si la fatigue de cette course imprévue commence à se faire sentir, cette nouvelle donne un regain d'énergie à la dorée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Dim 13 Mai 2018 - 21:09


I'll cure you of disease.
ft. Myosotis


Elle accélère encore, pousse sur ses jambes, essaie de voir où elle met les sabots. Sa compagne du jour la rattrape bientôt, et elles galopent toutes deux dans la forêt qui se fait de moins en moins dense au fur et à mesure que l’oeil de la tornade se rapproche et arrache les arbres environnants sur son passage. Superbia ne réfléchit presque plus, la peur a prit le dessus et l’instinct de fuite tambourine à ses oreilles : courir encore, loin très loin. Des images catastrophiques passent devant ses yeux. Une jument dorée qui s’envole, happée par un bras venteux qui l’entraîne vers le ciel. Bientôt, son imagination jonche le sol de corps disloqués et elle bondit pour en éviter un qui se révèle, dans la réalité, être un tronc effondré qui commence à bouger, tremblant, aspiré par les vents forts qui happent tout sur leur passage. Superbia s’imagine soudain transpercée par une lance de bois faite d’une branche arrachée par la tornade. La souffrance lui vrille les entrailles alors qu’elle s’imagine agonisante. Elle ne le veut pas. Elle se refuse une fin pareille, une fin si douloureuse.

Alors que sa compagne d’infortune accélère et la dépasse bientôt, elle suit le mouvement et son souffle se fait rauque et court alors qu’elle pousse ses muscles au delà de leurs capacités habituelles. Bientôt tous se mettent à trembler alors qu’elle les force, repoussant ses limites. La dorée bifurqua soudain pour s’engouffrer dans une cavité rocailleuse qui devait les protéger. Du moins elles l’espéraient toutes les deux. Superbia la rejoignit rapidement et la dunalino pressa leurs corps contre la roche pour ne pas être arrachées par les vents violents de la tornade qui se rapprochait. Ainsi serrées l’une contre l’autre, Superbia sentait le coeur battant de l’autre jument qui s’était synchronisé avec le sien. Ou inversement, d’ailleurs. Elle essayait de reprendre son souffle alors que tout autour d’elles tremblaient et que tout grondait. Un arbre s’arracha de terre non loin et Superbia ne pu s’empêcher de parler pour essayer d’évacuer la nervosité qui grandissait au fond d’elle.

Sinon, comment vous vous appelez ? On est devenues très proches très vites avec tout ça.

Elle esquissa un sourire nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis

avatar

ÂGE : 24
PUF : Healiah
MESSAGES : 60

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : Solitaire pour le moment


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Dim 13 Mai 2018 - 21:45

Myosotis bondit en direction de la petite grotte et son corps rencontre la paroi de cette dernière sans aucune douceur. La roche égratigne sa peau au passage mais tant pis. L'important étant que toutes deux parviennent à se mettre à l'abri dans l'étroitesse de la cavité rocheuse, elle était prête à faire concession du confort. La dorée laisse donc l'autre jument se blottir contre elle et prend son temps pour observer l'extérieur. Dehors, les bourrasques de vent font rage et la tornade continue de tout envoyer valser sur son chemin. Les arbres continuent de s'écrouler sous son passage, leur écorce explosant lorsqu'ils rencontre une autre surface, que ce soit la terre, un autre arbre ou bien la roche. Le ciel gris, énervé, gronde toute sa colère. C'est un temps digne de l'apocalypse. On aurait dit la fin du monde.

Le cœur battant, elle se rend compte que l'inconnue est dans le même état qu'elle ; son cœur bat également à tout rompre. Elle tente alors de se calmer en respirant lentement malgré qu'elle soit totalement essoufflée par leur course effrénée contre la montre. Petit à petit, au fur et à mesure que le temps passe, son rythme cardiaque revient à la normal. Elle ne peut s'empêcher de se concentrer sur celui de la dunalino. Un sourire s'inscrit sur ses lèvres.

- Je m'appelle Myosotis. Et toi ? répond Myosotis, sans perdre son sourire. Autant se tutoyer maintenant, non ? reprend-t-elle par la suite en remarquant que l'autre jument l'avait vouvoyer.

La dorée plonge ensuite ses iris bleu-verts dans les siens, bruns. Elle lit dans son regard toute l'inquiétude qui la ronge. Et c'est à ce moment là qu'elle se met à tiquer sérieusement ; pourquoi ne ressentait-elle pas cette fameuse inquiétude... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Dim 13 Mai 2018 - 23:20


I'll cure you of disease.
ft. Myosotis


Leurs deux corps pressés contre la roche eut pour effet d’égratigner leurs peaux à toutes les deux, et pour sauver leur vie des griffes venteuses, elles récupérèrent des griffures rocheuses. Mais ce n’était réellement rien comparé aux horreurs qu’auraient été leurs destins si elles avaient été là dehors en cet instant. La chaleur de l’autre jument réconforta un peu Superbia et l’espagnole se détendit au fur et à mesure du temps, en synchronisation avec la dorée. Alors que cette dernière reprenait une respiration et un rythme cardiaque normal, son calme apparent eut tôt fait d’avoir raison de la panique qui avait envahi Superbia. L’espagnole se calma peu à peu à son tour, reprenant son souffle et calmant son coeur terrifié. Avec le calme revenu, petite bulle au milieu de la tempête qui faisait rage dehors, Superbia renfila le masque. Ou du moins, en partie. Elle ne pouvait pas décemment faire comme s’il ne s’était rien passé et reprendre la posture hautaine caractérisant le personnage qu’elle incarnait pour protéger son esprit fragile. D’autant plus qu’elle avait déjà offert la nuque à toutes sortes de choses en s’enfuyant ainsi, terrifiée. Ca n’avait aucun sens de jouer complètement et parfaitement son rôle. Si bien qu’elle s’autorisa à rester un peu elle-même.

Alors que Myosotis se présentait, Superbia voulut faire un pas en arrière pour lui laisser de l’espace, se rendant enfin compte d’à quel point les notions d’espace personnel et de vie privée avaient été baffouées. Seulement, elle se sentit presque aspirée aussitôt, si bien qu’elle préféra revenir contre la dorée, faisant fît de toute gêne. De toute façon, elles n’étaient plus à ça près, n’est-ce pas. La remarque de la champagne fit hocher la tête de Superbia. Elles avaient déjà été plus que proches - pour ne pas dire complètement collées - et c’était idiot d’essayer de garder un semblant de distance dans ce cas-ci. Surtout qu’elles devraient rester ainsi pendant toute la durée de la tempête, étant donné l’étroitesse de leur abris de fortune.

Puis le temps semble se suspendre une seconde. Le vacarme au dehors devint bourdonnement aux oreilles de l’espagnole alors que les iris de l’autre jument venaient de happer les siennes. Superbia ne pu rien faire, ni reculer, ni détourner le regard, si bien qu’elle eut l’impression aussi désagréable que déconcertante que l’autre lisait en elle comme dans un livre ouvert. Rapidement, elle tenta d’ériger les barrières qui protégeaient sa personne, pour qu’elle ne puisse pas voir l’étendue des dégâts, au fond de cette coquille presque vide. Les ronces entourèrent son coeur et son âme et elle essaya de reprendre contenance, effaçant inquiétude, terreur, et surtout, la peur d’être blessée par les autres. Offrir à l’autre de savoir qu’il a les capacités de la détruire, c’était le premier pas pour enclencher cette destruction. Aussi, rapidement, Superbia reprit son air neutre et la terreur s’envola au profit d’un vide apparent. Ne rien laisser paraître.

Oui, tutoyons nous après tout. Nous sommes tout de même assez… Voir trop proches. elle reprit son souffle en se redressant un peu. Je m'appelle Superbia.

Le vacarme revint à ses oreilles aussi violent qu’avant, alors qu’elle entendait sa propre voix qui avait perdu ses tremblements de peur. Elle était redevenue claire, sûre d’elle et posée alors que la tornade faisait rage autant dehors que dans son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléas
alea jacta est

avatar

ÂGE : 13
PUF : /
MESSAGES : 261

SEXE DU CHEVAL : Dieu.
TERRITOIRE : Une partie des enfers.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Sam 19 Mai 2018 - 18:26

La météo déchaînée se calme à son arrivée;
La tempête accueille Aléas et sa robe colorée, qui ignore copieusement les arbres arrachés.
Le vent s’arrête bien rapidement, permettant aux juments de souffler, et le dieu se tourne vers les mortelles créatures qu’il est venu déranger;
Adressant un sourire carnassier à la nouvelle arrivée, il regarde finalement celle aux crins argentés.

« Superbia,
Je suis Aléas, Dieu de la Chance et du Hasard.
Si tu réponds correctement à mon énigme, je repartirais comme je suis venu.
Dans le cas contraire, les dés décideront de ton sort. »


Ce qu’il reste du vent lui somme de parler, et il redresse la tête avec les yeux plissés.

« Il est à toi et à personne d’autre;
Tu le rencontres tous les jours,
et pourtant ne le connais pas.
Qui est-ce ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O. Pearl

avatar

ÂGE : 22
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 16193

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Ancienne dominante des TT


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Sam 28 Juil 2018 - 21:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis

avatar

ÂGE : 24
PUF : Healiah
MESSAGES : 60

SEXE DU CHEVAL :
TERRITOIRE : Solitaire pour le moment


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Sam 1 Sep 2018 - 22:44

L'ibérique décide de rompre le contact, rapidement. Sa réaction est étrange, on dirait qu'elle vient de se brûler. La surprise se glisse dans son regard clair, l'espace d'une poignée de secondes à peine. Qu'est-ce qu'elle a ? Malgré sa curiosité, Myosotis met ses questions de côté et reste neutre. Elle ne compte pas forcer Superbia. A quoi bon, de toutes manières ?

Finalement, la dorée reporte son attention sur ce qu'il se passe dehors. La tempête continue son petit bout de chemin, arrachant tout ce qui avait le malheur de se trouver sur sa route. Et, d'un coup d'un seul, miracle... Le ciel se dégage et redevient bleu. Le vent se stoppe tout aussi net et le calme revient. Plus rien ne vole au vent, on dirait presque que le temps s'est arrêté. Qu'est-ce qu'il se passe ici au juste ?

La réponse, Myosotis l'aura peu de temps après avec l'arrivée d'un bien curieux équidé. Il s'approche d'elles, la démarche assurée puis s'arrête devant elles. Un sourire désagréable étirant le coin de ses lèvres, il pose son regard sur la dorée puis sur l'ibérique. Les oreilles s'abaissent légèrement vers sa croupe. Qu'est-ce qu'il veut celui-là ? La réponse vient de nouveau dans la foulée puisqu'il se met à parler. Il s'adresse à Superbia en lui adressant les règles d'un jeu puis une devinette. Ah, le petit clown. La dorée observe l'inconnu puis Superbia à tour de rôle. Et maintenant, qu'est-ce qu'il va se passer, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superbia

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 95

SEXE DU CHEVAL : Femelle

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Sam 8 Sep 2018 - 17:59


I'll cure you of disease.
ft. Myosotis


Le vent gronde et siffle, le bruit des arbres qui craquent sous la puissance des bourrasques est une torture aux oreilles de l'espagnole. Toute cette végétation décimée, toutes ces vies enlevées, tous ces animaux sans foyer. C'était vraiment un étrange moment à passer. Le poil encore chaud de son contact avec la dorée, Superbia plaqua les oreilles dans sa crinière quand, tout à coup, plus rien. Plus de tornade, plus de vent. Le calme plat. Comme ça, d'un coup, sans prévenir. Cette rapidité lui rappela amèrement sa rencontre avec Cyrius, le jour et la nuit jouaient à chat à cette époque aussi. On vivait des jours étranges... Bien étranges.

Alors qu'elle se retournait doucement pour sortir de leur abris de fortune, elle vit un cheval étrange, plein de couleurs et de plumes, qui se dirigeait vers elles. Un pas après l'autre, il semblait sorti de nul part, sans une égratignure, sans une blessure, alors que tout autour de lui était le chaos. D'une voix clair, il s'adresse à elle. Comment connaissait-il son nom? Elle le découvrit bien vite. Un dieu, un dieu était là, dressé devant elle, et lui posait une énigme. Ils étaient donc bien vrais. On lui en avait parlé quelques fois, mais jamais elle ne s'était confronté à l'idée qu'ils étaient plus que des histoires pour les poulains. Son masque de neutralité tomba bien vite, alors qu'elle faisait fonctionner son esprit pour trouver la réponse. Elle ne voulait pas que le hasard décide de son sort, quel que celui-ci soit. Elle voulait un minimum d'emprise sur sa vie.

Son esprit lui cria soudain "ton sort, ta destinée, ton destin!" et son regard s'alluma alors qu'un sourire rassuré habillait ses lèvres.

Le destin, cher Aléas. Personne ne connait mon destin, mais il est là, au dessus de ma tête tous les jours, et c'est lui qui vous a mis sur ma route.

Ses oreilles se dressèrent vers l'équidé tout droit descendu du ciel, alors qu'elle attendait le vedict.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléas
alea jacta est

avatar

ÂGE : 13
PUF : /
MESSAGES : 261

SEXE DU CHEVAL : Dieu.
TERRITOIRE : Une partie des enfers.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Leave a light on.   Mer 12 Sep 2018 - 13:39

La jument répond calmement, avec respect,
Et le Dieu hoche la tête, bien satisfait.

« Correct. »

Emportant avec lui la tornade déchaînée,
Aléas, sans un mot de plus, disparaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leave a light on.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leave a light on.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the light of aerendil
» Lucky Light
» Moon Light [Pouffy]
» Feather Light
» 02. You can leave your hat on

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORIENTALES :: LE MONT ÉTOILÉ-
Sauter vers: