Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Echoes - ft. Cœur Noir

Aller en bas 
AuteurMessage
Ecalipse
rp plus vite que son ombre

avatar

ÂGE : 19
PUF : Léthé
MESSAGES : 242

SEXE DU CHEVAL : Déesse
TERRITOIRE : En quête des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Echoes - ft. Cœur Noir   Dim 4 Mar 2018 - 0:20

echoes

Les pierres crissent sous ses pas lourds, tandis qu’Ecalipse marche tête haute sur ses terres. Elle en observe les moindres recoins, en explore chaque sentier – la fierté s’est ancrée dans ses prunelles bicolores et son masque de gravité ne la quitte jamais. Elle guette le moindre intrus, prête à le faire déguerpir s’il ne souhaite pas rejoindre son troupeau – elle ne supportera pas la moindre intrusion sur ses terres – c’est ainsi qu’elle dominera.
Postée sur la plage, abritée par la carcasse d’un navire, elle avait passé sa matinée à regarder l’horizon blanc – la neige n’avait pas cessé de couvrir les terres – et le sable est maintenant blanc.

Mais bientôt, le crissement des galets sous ses sabots est couvert par le grincement sinistre d’une porte, alors qu’elle s’est éloignée de la plage – il fait froid, et son épaule la fait toujours souffrir.

Ses yeux glissent le long des murs blancs de l’usine tandis qu’elle sent encore l’odeur lointaine de son demi-frère ici. Sorrow. Elle ronfle à cette idée – elle ne le portait pas dans son cœur. Elle n’aimait pas qu’on lui fasse la leçon, ni même que l’on remette en question ses plans. Perjury devait mourir – et personne ne lui ferait changer d’avis.
Plus loin, elle entend un claquement – un écho qui se répercute sur les murs – retentit à ses oreilles – et se répète encore et encore.

Il y a quelqu’un ?

Sa voix résonne dans les boyaux infinis de l’usine tandis qu’elle s’avance, laissant la porte claquer derrière elle et la plonger dans une semi-obscurité. Seule une petite fenêtre, ressemblant à un hublot, lui permet de voir quelque chose. Et encore – la poussière s’est emparée de la vitre, camouflant à moitié la lumière de l’extérieur. Elle devra faire le chemin dans le noir.

Les yeux grands ouverts, elle est attentive à tout ce qui l’entoure – il doit y avoir quelqu’un, elle en est presque sûre. Inspirant profondément, elle sent l’odeur d’un équidé – elle ne saurait dire s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle, ni si elle le connaît – le froid a endormi ses sens. Elle réitère sa question, un peu plus fort – l’écho tonitruant semble la poursuivre tandis qu’elle accélère le pas, oubliant sa douleur pour trotter vivement – peu importe qui est ici – elle le trouverait.

Alors qu’elle arrive dans une salle immense, qu’elle a déjà visité – des rangées d’étagères immenses sur lesquelles sont entreposés des centaines de cartons la dominent – elle ralentit un peu l’allure. Ses yeux vairons balayent pensivement les alentours – peut-être Sorrow est-il revenu ? Ou est-ce un autre intrus ? Elle ne le trouve pas, hésite à renoncer – ce doit être une hallucination – mais alors qu’elle commence à faire demi-tour, l’odeur la surprend à nouveau – elle lui rappelle quelque chose. Tournant le dos à l’intrus – qui ne doit pas être bien loin – elle demande.

Qui est là ?

Cette odeur – si lointaine. Elle ignorait de qui il pouvait s’agir – tous étaient morts – morts et enterrés. Qui pouvait bien revenir la hanter ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 31
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5480

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Mer 7 Mar 2018 - 18:55

J'étais de retour sur horse-wild depuis quelques jours. À part Cyrius je n'avais pas vu beaucoup de chevaux. Je n'avais pas vu des membres de ma famille et je n'avais pas senti l'odeur de Fantôme et d'Écaplispe et d'autres de mes enfants. Plus personne semblait vivre ici. Je m'ébrouais et continuait de marcher j'avais reconnu les lieux des terres secrètes. Si je me souviens bien ces terres appartenaient, je crois à Perjury, il y a longtemps. Je longeais la place et continuait ma route vers le sud près de l'usine. Je me souviens que J'avais sauvé Isba de cet endroit il y a longtemps. Je soupirais, j'étais triste, triste de l'avoir perdue. J'arrivais près de l'usine et je regardais l'horizon. Je repris ma marche et le sol claqua sous mes sabots. En tendant les oreilles j'entendis une voix qui demandait  qui était là. Curieux il y avait quelqu'un ici et la voix me semblait familière. Je répondis. 

"Si." Lâchais-je.

Ensuite je continuais et prit la direction d'une grande salle. Du bois craqua dans cette pièce sous mon poids quand je passais. En continuant je vis une silhouette au loin. Une silhouette imposante mais un peu moins que celle d'un étalon. La première odeur qui me frappait fut celle des chaleurs d'une jument. Je sentis mes sens se réveiller. La jument répéta sa question. Quand la lumière apparut par la fenêtre je vis une jument noire et blanche, plus petite que moi et je la reconnus. C'était ma fille, alors je repris mes sens. Je n'allais pas m'essayer sur ma fille. Je lâchais dans un souffle.

"Écalispe, ma chérie."

Je m'approchais d'elle et J'avais envie de lui faire un câlin mais je me retins. Je ne savais pas comment elle pourrait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecalipse
rp plus vite que son ombre

avatar

ÂGE : 19
PUF : Léthé
MESSAGES : 242

SEXE DU CHEVAL : Déesse
TERRITOIRE : En quête des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Jeu 8 Mar 2018 - 5:38

echoes

Ecalipse, ma chérie.

Elle se figea. Plus aucun de ses membres ne sembla répondre, dès l’instant où cette voix se répercuta contre les murs de l’usine. L’immense salle dans laquelle ils se trouvaient sembla soudain se vider – il n’y eut plus rien, plus une étagère, plus une boîte, plus rien – rien qu’elle et son père.

Elle avait tant espéré le revoir. Elle avait toujours rêvé le retrouver, lui, son paternel tant aimé. Mais maintenant qu’il était là – maintenant qu’elle l’avait retrouvé… Elle grinça des dents.

Papa.

Sa voix était sourde – elle était sous le choc. Il était là. Des années qu’il était parti – des années qu’il l’avait abandonnée. Elle, à peine orpheline de mère, s’était réveillée un matin – et l’odeur réconfortante de son père avait disparue. Elle ne l’avait pas trouvé, lui qu’elle aimait tant – lui qu’elle admirait. Digne fille d’Isba et Cœur Noir, se présentait-elle si souvent – et là, réalisant que son cher père l’avait abandonnée, elle repensa à Sorrow – ce qu’il avait dit – ce qu’il en pensait – elle n’eut pas la force de sourire, amère.

Elle leva un membre – hésita à avancer – reposa son sabot – redressa la tête. Papa. Était-ce là un père ? Vraiment ?
Abandon. Voilà le mot qui lui vint – naturellement – sans même qu’elle arrive à le lui cracher au visage, rageusement, comme elle le voulait. La rancœur criait en elle, la rage hurlait, se déchaînait, pleurait – mais elle restait de marbre.

Tu étais où ?

Son ton était plein de reproches – son visage fermé – le regard froid. Elle grinça des dents – sinistrement – encore. Se remémora Sorrow – encore. Je n’ai pas eu de père, avait-il dit. Et elle, pouvait-on considérer qu’elle en avait eu un ? Elle ne lui laissa pas le temps de répondre – continua d’un ton froid – elle lui en voulait – laissait parler son amertume.

Il y a quelques temps, commença-t-elle d’un air absent, j’ai rencontré ton fils – Sorrow. On a beaucoup parlé de toi. Je n’ai pas eu de père – cette phrase tournait en rond dans son esprit – elle déglutit difficilement – regarda un instant le sol avant qu’elle ne retrouve la force d’affronter le regard de son père de ses yeux vairons. Il lui semblait être un fantôme – un esprit venu du passé – c’était comme si elle se retrouvait face à Isba, alors même qu’elle avait regardé sa tombe, y avait déposé des fleurs et des larmes – elle continua. Il m’a dit que tu n’étais jamais un père pour tes enfants. Est-ce que je dois le croire, alors ? Tu réapparais, quatre ans après avoir disparu – quatre ans après que maman ait été assassinée ? Quatre ans après m’avoir abandonnée. Sa mâchoire crispée – son regard effronté – elle laissa tomber ce mot si lourdement qu’on eut cru là une sentence prononcée par un juge – elle faisait là le jugement de son propre père – celui qu’elle avait aimé – admiré – celui à qui elle avait tant voulu ressembler ; sa voix s’affaiblit par la suite. Pourquoi ?

Elle fit un pas en arrière – la réalité la rattrapait – l’effrayait. Elle s’était presque faite à l’idée qu’elle était orpheline – et si elle retrouvait son père, retrouvait un semblant de famille, que sa vie retrouvait de sa superbe – et qu’il disparaissait à nouveau ?

Elle grinça des dents – enragée – et tétanisée.

Je vais devoir rendre justice à maman toute seule ? Tu vas laisser passer son meurtre, et rester là, à regarder ta fille qui se bat pour une cause juste, sans rien dire, sans agir – rien ? Regarder ta fille que tu as abandonné il y a quatre ans. Tu as abandonné la mémoire d’Isba, aussi ? – osa-t-elle rageusement, les larmes aux yeux.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 31
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5480

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Sam 10 Mar 2018 - 18:52

Alors je regardais ma fille content de la retrouver. Elle ne semblait pas très joyeuse de me voir. Elle lâchait un papa.

" Oui c'est moi."

Ma fille semblait hésiter à se rapprocher de moi alors moi je m'avancais et je m'arrêtais et je la regardais. Elle me demandait où j'étais allé. Je n'avais pas vraiment de réponse à lui donner malheureusement. Elle avait un ton fermé et froid. Je savais qu'elle m'en voulait.

"Ici et ailleurs." Dis-je d'un neutre et malheureux.  Je m'en voulais d'être parti. Je baîssais la tête et j'en rajoutais. Je m'excusais.

"Je suis vraiment désolé."

Ensuite elle me parlait il y a quelques temps, qu'elle avait parlé à Sorrow. Elle me disait qu'ils avaient beaucoup parlé de moi. Sans doute, sûrement pas en bons termes. Sorrow lui avait dit qu'il n'était pas un père pour ses enfants. C'est vrai sur certains points. Elle me parlait de mes 4 ans loin d'eux. Ensuite elle me parlait d'Isba qui avait été assassinée. Elle disait que je l'avais abandonnée. Des larmes coulaient sur mes joues.

" C'estt vrai mais avec  Sorrow j'ai essayé ma chérie. J'ai toujours voulu me rapprocher de lui et il n'a jamais voulu. Je t'accorde que je ne suis pas parfait."

Quand elle me dit que sa mère avait été assassinée je sentis la colère monter. Qui avait osé faire une chose pareille.

"Pour mon départ ta mère était au courant. Je ne pouvais pas deviner ce qui allait se produire.  Crois-moi si je l'aurais su je ne serais jamais parti. J'avais des choses à régler écalispe à l'extérieur."

La colère montait et cela paraissait dans mon ton, colère,chagrin tout y était.

"Qui a osé?"

Ensuite ma fille reculait et moi je restais là. Je j'écoutais.

"Bien sûr que Non, et je ne veux pas que tu fasses ça. Même qu'on fasse ça , cela ne la fera pas revenir. Et jamais j'ai oublié la mémoire de ta mère ne redis pas ça une autre fois."

Dis je d'un.ton sec et froid. J'avais relevé la tête et fixa ma fille avec un regard plein de reproche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecalipse
rp plus vite que son ombre

avatar

ÂGE : 19
PUF : Léthé
MESSAGES : 242

SEXE DU CHEVAL : Déesse
TERRITOIRE : En quête des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Mar 13 Mar 2018 - 11:05

echoes

Il s’avança – Ecalipse recula d’un pas. Elle ne savait que penser. Devait-elle lui sauter au cou, hurler de joie, pleurer à chaudes larmes, lui dire combien il lui avait manqué, combien elle avait souffert ? Elle était partagée entre cette joie et la rancœur qui brûlait en elle – il n’avait pas été là pour protéger Isba – et il n’avait pas été là pour protéger Ecalipse. Elle avait dû se protéger seule. Réfléchir seule à la vengeance qui serait sienne. Rester seule – sans parent – ni famille – ni ami – personne sur qui compter. Malheureuse comme les pierres, à revoir encore et encore la stèle de marbre qui l’avait faite hurler – jamais elle n’avait poussé un cri pareil – un véritable cri de douleur – et cette voix dans sa tête – maman est partie.
Elle ferma les yeux, cessa de bouger – ravala les pleurs d’enfant qui menaçaient.

Tu es désolé mais ça n’efface pas les quatre dernières années. Son ton était teinté de rage – mais sa voix tremblait. Elle aurait aimé que lui viennent naturellement sourires et larmes de joie à la vue de son père – mais c’était si compliqué. J’étais seule. Maman, morte. – Elle sourit, narquoise, mauvaise – triste. Madness, disparue. Noctambule, disparu. Zéfyr, disparu. Fantôme. Son sourire trembla, elle marqua un temps d’arrêt. Il lui était devenu si difficile de parler de son jumeau. Disparu. Vous m’avez tous abandonnée. Tous. Sa voix trembla encore avant qu’elle n’explose enfin, dans un ci qui résonna à travers l’usine. J’étais une enfant !

Les larmes perlaient au bord de ses yeux. La tristesse commençait à dépasser sa rage, et son corps tout entier se mit à frémir tandis que les larmes commençaient à s’écouler le long de ses joues – traçant un sillage dans son poil sombre.

Tu comprends pourquoi je t’en veux papa. Sa voix tremblait plus encore qu’avant – elle craquait totalement. J’aurais aimé être enfant un peu plus longtemps. J’ai été obligée de devenir adulte trop tôt – j’ai dû apprendre la vie par moi-même. Elle baissa les yeux un instant, les lèvres frémissantes, bredouillant, tentant de recouvrer sa fierté – elle releva son regard vairon sur son père après de longues secondes de silence, le regard malheureux – mais droit et fier. J’ai dû tuer, papa. Et je tuerai encore.

Qui a osé ? Qui avait osé tuer Isba – une grande question à laquelle elle se ferait un plaisir de répondre. Peut-être même Cœur Noir tenterait-il quelque chose contre l’assassin ?

Perjury. On pouvait sentir dans sa voix, cette façon qu’elle avait de cracher ce nom – on pouvait sentir la haine qui l’habitait. D’abord il a tué ce poulain – Raven. Sous ses yeux. Puis il l’a menacée – il a menacé sa famille. Et elle sentait son odeur partout, papa – comme si il la suivait – comme si il guettait le moindre de ses faits et gestes. Elle a sombré petit à petit – puis un jour, elle a disparu. Et d’elle, il n’est plus resté qu’une tombe que j’ai découvert un jour. Elle n’aimait pas cette histoire – c’était une histoire qui faisait peur aux enfants – une histoire que l’on raconte dans la maison hantée pour faire frémir les poulains. Je vais le tuer, papa. Je vais venger maman.

Son regard était hanté – hanté par la détermination d’Ecalipse – hanté par sa soif de vengeance, de justice – de meurtre. Elle n’avait pas peur – pas du tout. Elle s’attendait aux représailles après la mort de Perjury – Sorrow l’avait bien mise en garde. Elle ne s’inquiétait nullement de l’image qu’elle renvoyait – même si elle avait bien changé – la petite peste qu’elle était dans son enfance n’était qu’un vaste souvenir – Ecalipse était devenue forte. Peut-être trop forte – et cela devait être un choc pour son père.

Mais avant de le tuer – elle eut un sourire sombre – laissa le silence peser un instant – je vais lui prendre tout ce qu’il a de cher. D’abord, ses terres. Elle eut un sourire empreint de fierté – ses yeux brillaient – elle aurait eu envie d’hurler à son père qu’il devait être fier d’elle. Bienvenue sur mes terres, papa. Les Secrètes sont à moi.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 31
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5480

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Ven 16 Mar 2018 - 18:01

Alors j'écoutais ma fille me parler. Je restais à ma position et elle me dit que c'est vrai j'étais désolé et elle disait que cela n'effacait  pas les 4 dernières années.

" Je sais ma chérie."

Ensuite elle me parlait d'Isba,zefyr, noctambule et fantôme qu'ils étaient tous partis.

" Je suis désolé  vraiment. Fantôme est parti? Oh ma chérie je comprends que cela a dû être difficile. Maintenant je suis ĺà. Me pardonneras-tu?"

Ensuite ma fille pleurait alors je me rapprochais d'elle. Je soufflais doucement des naseaux sur son nez. Elle demandait si je comprenais.

"Bien sûr, je le comprends et tu as le droit."

Elle me dit qu'elle aurait aimé rester pouliche plus longtemps.

" Oui je sais. Tu as dû tuer mais ce n'est pas une bonne idée. Cela ne t'apportera rien écalispe."

Ensuite elle me dit que C'était Perjury qui avait tué ma belle. Je serra les dents. Le poulains je le savais. Elle m'explique le reste.

"Je haïs les chevaux qui s'attaquent à plus faible qu'eux. Même si tu le tues cela ne fera pas revenir  ta mère. C'était un harceleur pour ta mère et ça je ne lui pardonnerai pas le mal qui lui a fait."

Ensuite elle me parlait avant de le tuer ce qu'elle ferait. Elle me dit qu'elle lui prendrai ses terres. Peu de temps, après elle me dit que les terres  secrètes lui appartenaient. J'EUS un regard surpris mais fier.

"Tu es sérieuse ma fille? Elles sont à toi?"

Je lui.souris et la félicite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecalipse
rp plus vite que son ombre

avatar

ÂGE : 19
PUF : Léthé
MESSAGES : 242

SEXE DU CHEVAL : Déesse
TERRITOIRE : En quête des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Dim 18 Mar 2018 - 11:22

echoes

Cœur Noir ignorait tout des départs de chacun des membres de leur famille – Ecalipse était celle qui était partie en dernier, espérant encore et toujours qu’ils reviennent – campant sur la tombe de sa mère en priant les cieux de la lui ramener.

Ils sont tous partis, dit-elle d’une voix grave.

A mesure que le temps passait, et que les reproches fusaient, elle craquait peu à peu et son masque de pierre se fendait jusqu’à laisser apparaître toute sa douleur – elle pleurait. Pas des sanglots d’enfants, mais de simples larmes roulant sur ses joues – elle cessait de lutter, de retenir ces larmes. Elle laissa son père s’approcher d’elle, huma son odeur qui lui avait tant manqué – puis vint doucement se blottir contre lui – tentant de retrouver les temps passés, ceux où sa famille existait encore, nombreuse et belle, heureuse et unie.

Tu as dû tuer mais ce n’est pas une bonne idée. Cela ne t’apportera rien Ecalipse.

Elle agita nerveusement la tête – ce n’était pas de sa faute ! Elle avait été obligée, pour survivre, de se battre, de tuer, de blesser – pourtant elle ne releva pas la remarque de son père – elle ne voulait pas envenimer leurs relations. C’était déjà suffisamment tendu.

Il tenta de lui faire changer d’avis – renoncer à sa vengeance. Elle s’écarta de lui pour lever la tête, le regard furieux – les yeux fous de rage. Pourtant, son ton était calme.

Perjury m’a arraché ma mère. Si je le tue, ce ne sera que justice, et je compte bien lui faire payer ce qu’il a fait. Il ne mérite que ça – la mort.

Sa nervosité se calma bien rapidement, et elle s’adoucit un peu lorsque son père la félicita – elle était dominante des Secrètes, et lui était fier d’elle. Son père était fier d’elle. Elle avait tant rêvé de ce moment, celui où elle pourrait retrouver un semblant de famille – au fond, elle n’avait jamais perdu espoir, elle s’était toujours dit qu’un jour, l’un des membres de sa famille reviendrait, et qu’elle ne serait plus seule.
Et Cœur Noir était là. Et il était fier d’elle.

Rejoins-moi papa, dit-elle le regard plein d’espoir. Rejoins les Secrètes et aide-moi à venger maman. Elle aurait voulu ça. Tout ça – un territoire à nous, et que l’on sauve sa mémoire en réduisant Perjury à néant.

Son regard fou de joie – le sourire béat, elle avait tant espéré ce moment ! – ce moment où son père se joindrait à elle, et tous deux marcheraient côte à côte, indestructibles, dans une terre qui leur appartiendrait, et prêts à tout pour venger la mémoire d’Isba. Elle priait pour qu’il accepte de l’aider – qu’il l’aide dans sa quête de vengeance.
Rien ne comptait plus à ses yeux – le meurtre de Perjury l’obsédait totalement – et c’en devenait totalement malsain.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 31
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5480

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Ven 23 Mar 2018 - 16:53

Ensuite, je regardais ma fille puis elle me dit qu'ils étaient tous partis. Alors, je la regardais et lui dit.

"Oui ils en a qu'ils partent et qu'ils reviennent aussi. Certains sont décédés suite à une attaque ou une maladie, cela fait parti des fatalités de la vie. Comme moi, oui je suis parti, mais je suis revenu ici, je ne suis plus aussi fringuant qu'autrefois mais je suis revenu et je suis sûr que d'autres reviendront, dont ton frère jumeau, j'en suis persuadé."

Je constata que le masque de ma fille qu'elle affichait depuis le début de notre rencontre était en train de se fissurer. Des larmes se mirent à couler sur ses joues et je la regardais, oui je n'avais pas été toujours un bon père ou tout simplement un bon parti, j'avais toujours mis en garde les gens que j'étais ainsi. Elle se rapprocha et se blottit contre moi. Alors, je la laissais faire et je restais blotti contre elle, lui soufflant de l'air chaud,comme je faisais quand elle était petite. Ensuite, elle  ne répondit pas vraiment à ce que je lui avais dit plutôt, mais j'avais raison, cela ne changerait rien.

"Je sais ma fille, que tu es choquÉe et peinée de ce qui est arrivé, mais quoi que nous fassions, cela ne la fera pas revenir. J'ai de l'expérience et je l'ai fait maintes fois, mais cela ne donnait rien au bout du compte. "

Ensuite, elle s'écartait de moi et me regarda les yeux fous mais d'un ton calme, que Perjury lui avait enlevé sa mère et elle dit que si elle le tuerait cela ne serait que justice. Je soupirai et secoua la tête de gauche à droite.

"Veux-tu ma chérie, on en reparlera de ce qu'on fera, souvent la vie s'en charge d'elle-même pour faire justice. Pour l'instant, mettons de côté de ce qu'on fera de Perjury, tu veux ma chérie."

Ensuite, elle se calma car j'étais fier d'elle puis elle me demanda de la rejoindre.

"Je vais te rejoindre sur tes terres ma chérie, car je veux passer le temps qui me reste à vivre avec toi. Je te donnerai des trucs et tout ça mais je ne suis plus aussi fringuant d'autrefois. Et pour ta mère, on en reparlera le moment venu, avant tout, il faut que je sache ce qui est arrivé et réapprendre à vivre ici et reconnaître les lieux. Car, là en revenant, ici, je suis comme un poulain  naissant, j'ignore tout ce qui est arrivé ici depuis mon départ. Il faut que je me refasse des repaires."

Je regardais ma fille et lui demandait si elle comprenait.

"Tu comprends?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 31
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5480

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Mer 25 Avr 2018 - 0:56

up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecalipse
rp plus vite que son ombre

avatar

ÂGE : 19
PUF : Léthé
MESSAGES : 242

SEXE DU CHEVAL : Déesse
TERRITOIRE : En quête des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Ven 25 Mai 2018 - 22:13

echoes


Je me fiche des aléas de la vie. Notre famille aurait dû rester ici, avec moi – et tous ensemble on aurait dû venger maman.

Son regard était furieux – elle était bien faible, seule face à Perjury. S’ils avaient tous été là, alors il aurait ressenti plus encore la crainte, une terreur profonde et lancinante, comme une plaie béante, suintante, dans laquelle on enfoncerait une lame – pour qu’il ressente au centuple ce qu’il avait fait ressentir à Isba. Cette crainte qu’il lui avait fait subir, il la subirait aussi – d’une manière ou d’une autre.

Cœur Noir semblait devenu sage – trop sage. Il disait sans cesse que venger Isba ne mènerait à rien, que tuer Perjury ne ferait que leur rajouter un poids sur le cœur, que sa mère ne reviendrait pas. Ecalipse ne voulait pas écouter, elle le refusait totalement – elle agita nerveusement la tête de droite à gauche, ronfla furieusement.

Je me fiche de tes leçons, pesta-t-elle, nerveuse. Maman ne méritait pas ça. Perjury, par cet acte, le mérite. Que tu sois avec moi ou non, il mourra. Et même si tu penses que j’ai tort, je le ferai. J’irai le tuer, j’irai venger ma mère. Et si je dois mourir aussi pour le tuer, alors je le ferai sans hésitation.

Elle leva haut la tête – et on put voir à cet instant qu’elle était la digne fille de sa mère – fière comme un paon, le port de tête altier et le regard déterminé. Elle avait peut-être hérité de la silhouette de son père, mais ses mimiques et son attitude globale étaient bien celles d’Isba.

Le frison voulait décidément passer à un autre sujet – elle se résigna finalement à parler d’autre chose, et tous deux purent donc parler des secrètes. Il était fier d’elle – c’était inestimable. Elle était dominante – pas encore officiellement, mais elle ne doutait pas que cela viendrait. Et Cœur Noir rejoindrait enfin un troupeau – le sien, celui de sa fille.
Il lui demanda si elle comprenait – elle hocha la tête, un peu à contre cœur.

Je suis heureuse que tu rejoignes mon troupeau, papa. Et je voudrais que nous dominions ensemble ces terres. Les secrètes ne sont pas à moi – je veux qu’elles soient à nous. Maintenant que tu es revenu, c’est là la place que tu mérites. Tu as toujours mérité d’être dominant mais n’a jamais eu cette chance – aujourd’hui, je veux que tu le sois, avec moi. Tu veux bien ?, demanda-t-elle avec un léger sourire.

Elle regarda longuement son père, profitant de la chaleur qu’il lui soufflait doucement – elle avait tant rêvé ce moment, maintenant que les esprits se calmaient et qu’elle avait dit ce qu’elle avait à dire, elle se sentait plus apte à de véritables retrouvailles.

Je peux te donner quelques indications concernant les nouveautés dans les terres, si tu veux.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 31
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5480

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   Ven 22 Juin 2018 - 18:10

(dsl pour le temps de réponse, ma belle, avec le déménagement, la nouvelle job et tout ça, je n.ai pas pu venir répondre avant)

Quand, ma fille me contredit, je ne dis plus rien, oui c'est vrai qu'avec le temps, j'étais devenu sage, peut-être un peu trop. J'avais quand même 25 ans de vie maintenant, on vieillit et on s'assagit. C'est également là que je constatais qu'elle retenait plus d'Isba que de moi-même au niveau du caractère, à part le fait qu'elle voulait tuer cet étalon, mais je sais très bien, que cela ne la ramènerait pas et que sa mère n'aurait pas été fière de ça. Je m'ébrouais, mais cela était juste du fait qu'elle lui en voulait. Cependant, c'était un peu ma faute, c'est moi qui n'avait pas été là pour la protéger, c'était ma faute.

Je m'ébrouais, puis la regardait, j'aimais mieux la laisser dire ce qu'elle voulait. Au moins, on avait passé à autre chose maintenant. Ensuite, elle me disait qu'elle était heureuse que je rejoigne les terres qu'elle veut acquérir. Elle voulait que je domine avec elle, je peux bien faire ça, c'est sûr, c'est toujours ça que j'ai fait, sauf ici. J'avais essayé mais les Dieux ne m'avaient pas choisi, alors j'avais dû passer mon tour. Et aujourd'hui, tout seul, je ne serais plus un aussi bon dominant qu'avant et fort. J'étais vieux maintenant. Elles n'étaient pas encore à elle, mais elle voulait que nous les ayons ensemble et que c'était ma place que je méritais. Je lui souris puis acquiesça. Elle disait que je méritais que je sois dominant, mais que je n'avais pas eu cette chance. C'était vrai, les Dieux à l'époque ne m'avaient pas choisi. Et aujourd'hui, elle voulait que je le sois avec elle. Elle me demandait si je le voulais.

"Bien sûr."

Ensuite, elle m'offrit de m'informer sur les dernières choses qui s'étaient passées ici en mon absence.

"Oui, cela me ferait plaisir et je pourrais refaire mes repaires."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echoes - ft. Cœur Noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Echoes - ft. Cœur Noir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE
» Toupie petit caniche noir, 11 ans - ADOPTE par sa FA
» SHAPY Labrador noir cage 37 La Louvière Belgique - ADOPTE
» 74 - PELUCHE caniche moyen noir 9 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES SECRÈTES. :: L'USINE ABANDONNÉE-
Sauter vers: