Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nulle cause n'est perdue

Aller en bas 
AuteurMessage
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
'Cause I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 174

SEXE DU CHEVAL :

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Nulle cause n'est perdue   Mar 13 Fév 2018 - 19:18

Nulle cause n'est perdue
tant qu'il y a un fou prêt à se battre pour elle

Le Choeur : Le monde est fait d'épines et les mortels pleurent des larmes de sang devant leur triste sort. Ils foncent tête baissée et les ronces leur arrachent tout espoir tandis que leurs foulées ralentissent, que le destin a raison d'eux et de leurs espoirs. Certains aventuriers s'égarent et en reviennent scarifiés, tels Commedia Dell'Arte. Regardez là, la jeune jument peine parmi les épines. Il ne s'agit pas là d'une rose qui fleurit, non, elle se traîne et se lamente, affole son compagnon simiesque tandis que du sang dégringole de ses côtes, une chute vermeille qui noie les feuilles sous ses pas. Baba Yaga ne se lasse-t-il pas des péripéties de cette aventurière sans foi ni loi ?

Commedia : Ça fait mal, Baba...

Le Choeur : Des perles vermeille et un sentier d'hémoglobine derrière elle, la bâtarde se teinte de carmin, ressemble à l'Haflinger qu'elle n'est pas entièrement. Sa robe brille d'un éclat ensoleillé, elle est dorée et les ronces lui rappellent que là n'est pas sa place. Son père adoptif est un païen et elle croit fouler ses terres quand en réalité il n'en est rien. Elle connaît pourtant le chemin et sur son dos le singe se dresse, la main en visière tandis qu'il veille. Il n'a pas conscience de la souffrance de sa courageuse monture et quand elle s'effondre, tombe, affaiblie, tout deux poussent un cri.
Un oiseau s'envole, affolé par la chute de Commedia Dell'Arte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 21
PUF : Kan'
MESSAGES : 286

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nulle cause n'est perdue   Mer 14 Fév 2018 - 3:32


Rien n'est plus vivant qu'un souvenir.
ft. Commedia Dell'Arte


Le soleil perçait faiblement tant certaines ronces s’élevaient haut dans le ciel. La vallée était baignée d’une lumière timide, les rayons s’écorchant aux épines au même rythme qu’Ezaël. Le jeune mâle avançait, presque adulte maintenant, le coeur battant, encore tiède de la chaleur de son amour découvert. Les petits guerriers pointus, accrochés le long des tiges des végétaux emmêlés, s'agrippaient avec ferveur, tailladant la peau pour mieux faire couler le sang qui pulsait dans les veines, pompé par un coeur amoureux, bien trop heureux pour se soucier des douleurs du corps. Il était déjà passé par là, son sang avait déjà teinté les ronces avides. Mais son esprit ne se le remémorait pas.

Dans sa mémoire, seul Ace s’imposait. Il y prenait toute la place, ayant écrasé férocement les restes de Collapsing, le démon en carton. Plus rien que le rouquin et son aura douce et chaude qui enveloppaient l’irish cob qui n’était plus si petit. Presque trois ans, presque mature, il ne grandirait plus beaucoup, du haut de son bon mètre cinquante-cinq. Il en imposait, s’il avait prit de la hauteur, il avait aussi prit du muscle, et n’avait plus rien d’un bébé si ce n’était encore un air enfantin sur les traits de son visage, une moue boudeuse peut être, d’avoir quitté son aimé pour de nouvelles aventures.

Puis, petit à petit, le chemin sembla moins difficile à arpenter, comme si quelqu’un était déjà passé par là pour ouvrir la voie, écarter les végétaux pour laisser plus de place. Ezaël se faisait tout de même érafler, plus large que le premier équidé qui avait du passer par ici. Une jument, d’après l’odeur qui flottait dans les airs. Le sang de cette dernière teintait ça et là les ronces, bientôt rejoint par l’hémoglobine du mâle qui recouvrait ses pas des siens.

Perdu dans ses pensées qui s’en allaient vers l’élu de son coeur, le retour d’Ezaël à la réalité se fit grâce à un bruit sourd, celui d’une chute, et d’un oiseau qui s’envolait. Devant lui, une jument dorée s’était effondrée. Il franchit les quelques pas qui les séparaient, inquiet pour celle qu’il pensait être une inconnu, certaines portes de sa mémoire toujours verrouillées. Un petit animal qui ressemblait à un singe miniature s’agitait sur la jument, mort d’inquiétude.

Est-ce que vous allez bien ?

Sa voix était devenue plus grave, mais toujours les mêmes sonorités caractéristiques qui l’habillaient. Mais il s’inquiétait vraiment, et le mâle s’appliqua à faire le tour de l’accidentée, usant de son corps pour repousser les ronces environnantes et lui offrir un semblant de clairière, juste assez grande pour qu’elle puisse bouger sans se faire martyriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
'Cause I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 174

SEXE DU CHEVAL :

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nulle cause n'est perdue   Mer 14 Fév 2018 - 22:03


Le Choeur : La jument est pleine d'épines, elle est faite de pointes végétales qui percent sa peau fragile et l'abattent lentement : elle perd son sang. Le soleil darde sur elle ses rayons trop pales pour la réchauffer, le nectar de vie écarlate s'écoule le long de ses membres et emporte avec lui l'énergie de Commedia Dell'Arte. Son ami simiesque est descendu de son trône inconfortable et lui caresse timidement la joue, tente de la rassurer, la réconforter pour l'encourager à se relever mais l'aventurière est fatiguée. Cette exploration la voit toucher le fond, elle ne trouvera pas les Gorges de Galamus une seconde fois. Des pas écartent les pans de la brume qui enveloppe son esprit et une silhouette imposante se dessine entre ses cils. La jeune jument le reconnaît. Il a bien grandi, grossi aussi un peu mais quel cheval de trait ne le fait pas ? Elle-même a enflé, ses origines n'ont pas perdu pied avec les années et sa robe est simplement un peu plus claire qu'elle ne le devrait. Ezaël lui, ne la reconnait pas. (Elle soupire.)

Commedia : Je vois. Laisse moi Baba, ça va aller.

Le Choeur : L'étalon tournicote autour d'elle tel une abeille ouvrière autour de sa reine et Commedia elle, se souvient avoir prétendu être une princesse. Elle est bien misérable sur son tapis de ronces, guerrière effondrée dans ce qui devient peu à peu une clairière. Ezaël ménage de la place autour d'elle et la jument tâche de se relever, courageuse. Baba Yaga n'ose pas revenir tout de suite en selle. (Elle lui sourit, reconnaissante.) Le singe sautille sur place, les pieds picotés par le tapis de ronces qui a vu l'aventurière tomber. Elle tourne la tête vers son ami d'enfance qui l'a une fois de plus oubliée et laisse échapper, agacée.

Commedia : Ezaël. Tu m'as encore oubliée ? Pfr. Je vais bien, merci de ton aide. Commedia Dell'Arte, on s'est rencontrés dans un Cimetière un peu bizarre et on s'est revus dans mon royaume aux Braises Eternelles, la princesse de flammes, tu te souviens ? La bataille de boue ? Non ? Je vais finir par croire que je ne compte pas pour toi. Eh bien, tu es mon ami et tu vas venir avec moi pour trouver Cyrius et savoir s'il a revu Cynique ou Sinistre, quelque chose comme ça, récemment, il pourra peut-être régler tes problèmes de mémoire. Ce n'est pas la première fois qu'on cherche Cyrius ensemble, Cyrius c'est mon papa pédophile adoptif, tu ne te souviens pas je suppose. Un pur sang arabe roux, on est sur son territoire les Trompeuses, ça te parle ? Non ? Tu viens d'où comme ça ? De quoi tu te souviens d'ailleurs ? (elle reprend son souffle sur la fin.) Tu vas bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 21
PUF : Kan'
MESSAGES : 286

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nulle cause n'est perdue   Sam 17 Fév 2018 - 15:24


Rien n'est plus vivant qu'un souvenir.
ft. Commedia Dell'Arte


Il tourne et tourne encore, autour d’elle, se trouvant étrangement inquiet de son sort. Peut être la connaissait-il, peut être que son subconscient lui disait de l’aider, qu’elle n’était pas personne pour lui. Mais les portes de sa mémoire restaient désespérément fermées, lui refusant l’accès à ses souvenirs, décidant de les distiller au fil de ses rencontres. Ca avait été la même chose, pour Ace of Hearts. Il ne s’était souvenu de lui qu’une fois qu’il l’avait revu, qu’une fois que tout avait décidé de se débloquer, et les souvenirs l’avaient submergés d’un coup. Le petit être descend de son trône, venant caresser la joue de la jeune jument comme si elle était au bord du trépas. Ezaël s’en inquiéta d’autant plus, le coeur serré, et pressa le pas pour lui créer cette petite clairière.

Alors qu’il termine sa ronde incessante et blessante pour lui ménager un espace confortable, la jeune jument se relève. Elle a parlé, et sa voix sonne familière même si Ezaël ne peut pas se souvenir. Rien ne vient. Son esprit reste brumeux, sombre, noyé dans les ténèbres de l’oubli. Il s’arrête et regarde le petit animal qui sautille, souffrant des piquants certainement. Et elle parle de nouveau. Elle prononce son nom. Le couperet tombe et son souffle s’arrête. Il a mal.

Il l’a oubliée. Encore une fois,apparemment. Elle insinue qu’elle n’est pas importante pour lui,à cause de ses problèmes de mémoire. Ca lui fait du mal. beaucoup de mal. Son coeur est serré, il s’en veut bien plus qu’il ne s’en était jamais voulu. Il a envie de lui crier que ce n’est pas vrai, qu’il n’oublie pas parce que les gens ne comptent pas pour lui, il avait envie de lui dire encore et encore qu’il n’y peut rien. Il a envie de lui crier qu’il en souffre terriblement, qu’il est celui qui s’en veut le plus. Il a envie, à cet instant, de tout abandonner. Son courage s’est évaporé, il se retrouve tout petit poulain, terrifié par sa propre personne. Il n’est rien. Il n’est que bon à oublier, redécouvrir, oublier de nouveau. C’est tout ce qu’il a toujours su faire. Il n’est bon qu’à ça. Ace aurait été là, il lui aurait tiré les oreilles…

La longue tirade de la dorée semble interminable pour le pie. Chaque mot lui écorche les oreilles, serre son coeur. Chaque mot lui fait baisser un peu plus la tête. Ils sont amis. Il l’a oubliée. Il n’est pas à la hauteur d’une amitié, comment pourrait-il l’être en amour ? Tout son monde est remis en question, et c’est lui-même le problème de tout son univers. Il est celui qui met tout en danger, encore et encore. Sa mémoire qui lui fait défaut pourrait un jour lui couter beaucoup.

Tu comptes… pour moi… sa voix se brise et une larme roule sur sa joue. Il la cache avec son toupet, comme s’il ne voulait pas qu’elle le voit. Il veut disparaître. Je viens du golfe, j’y ai revu Ace of Hearts que j’avais oublié alors que je suis amoureux de lui depuis longtemps. parler d’Ace lui fait un peu de bien dans son malheur, cela empêche une autre larme de rouler. Je me souviens de lui maintenant, et de Collapsing. Il m’a fait beaucoup de mal, c’est le seul que je n’ai pas oublié. il fait une pause et déglutit, le coeur malmené. Je n’y peux rien, je ne choisis pas d’oublier. Ca n’a rien à voir avec l’importance que vous avez à mes yeux… Je suis… Je suis juste nul. il déglutit et redresse la tête, résigné. Les larmes ont séché dans ses yeux. Je ne vais pas bien. Je vais, simplement. Un peu mieux depuis que j’ai retrouvé Ace, parce qu’avant j’étais au bord du suicide.

Il n’avait plus rien à dire de plus. Sa mémoire restait désespérément close, aucun souvenir de Commedia ne lui revenait, pas encore. La tristesse et la déception qu’il avait perçues dans sa voix lui martelaient le coeur. Il s’en voulait de l’avoir blessée. Peut être n’aurait-il jamais d’amis. Il ne les méritait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
'Cause I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 174

SEXE DU CHEVAL :

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nulle cause n'est perdue   Hier à 12:05


Le Choeur : La princesse aventurière est partie à la conquête d'un territoire plus accueillant pour son peuple sans se douter qu'il faudra vaincre moult ennemis pour y parvenir. Il faut préciser que Commedia Dell'Arte foule les terres de son père adoptif et n'a pas de peuple à guider dans ses traces, pas encore. Les Braises Eternelles ne lui appartiennent en rien et maintenant qu'Ezaël l'a oubliée elle n'a plus besoin de prétendre les posséder. Qu'en aurait-elle fait de toute façon ? Le territoire est dévasté et elle ne le sait pas encore mais son destin l'attend autre part. Ailleurs, sur une plage tout aussi sordide. Elle est fille de l'eau et de la lune, un grain de folie sans que le sable ne suffise à ternir l'éclat doré de sa robe. Le sel nimbe ses crins de lumière et ses souvenirs d'enfance la mèneront tôt ou tard là d'où elle vient. Là où tout a commencé. Les vagues l'emporteront avec elles si elle n'y prend pas garde. Désire-t-elle se laisser engloutir par la marée ? L'avenir le lui dira. Le présent se rappelle malheureusement à sa personne et elle pose un regard peiné sur son ami. Sa tristesse n'est pas tant pour elle que pour lui. Ce n'est pas une vie, il survit et vogue parmi les souvenirs qui lui restent et qui lui mènent la vie dure. C'est terrible, d'oublier ceux qui comptent pour lui et la solitude doit être immense.

Commedia : Chut. Ne pleure pas Ezaël, je sais que ce n'est pas de ta faute. Si seulement on pouvait te soigner... Je ne t'en veux pas, mais j'aimerais tellement être celle dont tu te souviens, une lumière pour te réconforter plutôt que des cauchemars pour te torturer.

Le Choeur : Elle s'est relevée en grimaçant et approchée avec un sourire compatissant, à présent elle l'enlace maladroitement, arrange sa crinière pour mieux reposer sa tête sur son garrot dans un élan de réconfort.

Commedia : Même si toi tu ne te souviens pas de moi, ou des autres, tu nous manquerais si tu venais à disparaître. La douleur serait pire encore que d'apprendre que tu nous as oubliés. Dis toi que c'est comme un jeu, un puzzle pour te rappeler qui on est, si on t'aime, ça ne nous dérangera pas, jamais, de le compléter à chaque fois.

Le Choeur : C'est une façon bien timide de faire savoir à son ami qu'elle tient à lui mais Commedia ne ment pas, quand bien-même l'oubli provoque un petit pincement au coeur, le sourire d'Ezaël quand il se souvient d'elle compense bien toute la frustration de son amnésie répétée. C'est pour cette raison qu'elle lui gratte affectueusement le garrot, tâche sans le vouloir sa robe de son sang en voulant le réconforter. Baba Yaga se joint au câlin avec lenteur pour ne pas surprendre l'étalon et l'effrayer. Il fait quelques tresses avec le toupet d'Ezaël visiblement embauché comme figurant pour la scène qu'il va jouer bien malgré lui avec l'actrice qui lui sert d'amie. Au moins ne fait-elle pas semblant avec son amitié, à défaut de jouer les princesses. Elle se détache avec cela en tête, un peu gênée par son élan d'affection et s'ébroue avant de se tourner dans la direction vers laquelle elle allait à l'origine. Il lui faut trouver les Gorges de Galamus et rejoindre Cyrius. Et puis, ça lui permettra de changer les idées à son ami comme ça. Elle lance donc la conversation en se mettant à marcher.

Commedia : Alors dis moi, c'est qui ce Ace of Hearts ? Le petit pie que j'ai vu à la bataille de boue ? Enfin, tu n'en sauras rien toi mais moi je sais de quoi je parle. Raconte moi tout, sauf ce qui devrait être censuré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nulle cause n'est perdue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nulle cause n'est perdue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue
» A la recherche de la bouteille perdue!
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES. :: LA VALLEE DE RONCES-
Sauter vers: