Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perfection

Aller en bas 
AuteurMessage
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1503

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Perfection   Jeu 8 Fév 2018 - 12:22

Il s'était passé beaucoup de temps depuis la dernière fois que Cyrius était venu au Golfe d'Emeraude. La dernière fois, il y avait fait la rencontre de Sinistros, une rencontre qui resterait gravé dans sa mémoire à tout points de vue. Aujourd'hui, il était seul, pour le moment du moins. Le soleil n'avait pas encore atteint son zenith, le ciel était dégagé, la température parfaite, l'odeur de la végétation lui chatouillait agréablement les naseaux, les oiseaux chantaient, et plus loin, l'eau turquoise de l'océan offrait un spectacle magnifique. Vraiment, l'endroit était parfait, du moins, au gout de l'étalon qui n'avait trouvé sur Horse-Wild d'autres endroit plus agréables à vivre.


Il était à cet instant sur les hauteurs du Golfe, sur les falaises qui surplombaient l'endroit. L'herbe y poussaient toute l'année, verte et gouteuse. Cyrius en arracha une touffe qu'il dégusta en observant le paysage en contre bas. Une pente douce et herbeuse permettait de rejoindre la côte. Peut à peu, l'herbe se raréfiait, avalée par le sable qui formait la belle plage rocheuse du Golfe d'Emeraude. Non, vraiment cet endroit était magnifique. Odeurs, couleurs et son se mêlaient en parfaite harmonie et Cyrius avait l'espoir qu'un jour, cette terre serait sienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 25
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 73

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Perfection   Dim 11 Fév 2018 - 18:03

Quand enfin elles ne le porteront plus, il se laissera mourir…
Ils riront ensemble d’être morts. Ils riront jusqu’à s’étouffer sans plus rien craindre du tout.


Une volée d'oiseaux apparut dans le ciel bleu tandis qu'une jolie jument baie se cabrait pour attraper un fruit dans un arbre. Elle le prit entre ses dents avec délicatesse tout en se reposant sur ses antérieurs et le déposant au sol. Elle le renifla rapidement, le fit rouler aussi pour voir s'il n'était pas abîmé puis enfin croqua dedans. Un soupir de soulagement se fit entendre tandis qu'elle dégustait avec appétit ce fruit jaune. Ceci fait, elle releva la tête et observa les environs : elle était dans un verger. Depuis combien de temps y était-elle ? Elle ne savait plus. Pourquoi était-elle là ? Très bonne question. Tout ce qu'elle pouvait savoir, c'est que ses sabots l'avaient menés ici, après qu'elle ait pu entendre son estomac se plaindre d'une faim peu commune. Alors, elle s'était délectée de raisins, de framboises, de figues et même de pommes. Elle avait réellement apprécié, mais elle savait aussi que, dorénavant, elle devait s'en aller. Cet endroit n'était pas chez elle, il n'était que transitoire, alors elle devait découvrir son prochain chez elle. Elle finit par se cabrer une seconde fois, attrapant un second fruit et le mangeant avec autant d'appétit que le premier. Ensuite, elle s'ébroua, faisant voler les quelques dernières traces de boue qui lui restait : elle s'était roulée hier, un sentiment de bien être profond la traversant.
Finalement, elle observa le ciel : le soleil était haut dans celui-ci, il était donc temps de s'en aller et trouver un meilleur endroit pour s'établir. Délicatement, elle se mit en route, la tête encore un peu dans le brouillard, du à sa sieste qu'elle avait faite auparavant. Elle était si bien ici, sur cette île, qu'elle s'était permise de dormir de tout son long dans l'herbe grasse. Ce qui était assez rare chez elle, d'ailleurs, puisque logiquement elle préférait être debout et être prête à toute éventualité de fuite. La petite princesse ne savait absolument pas où ses sabots allaient la mener, mais tout ce dont elle était sûre, c'est qu'elle devait marcher. Elle avait l'impression qu'elle devait accomplir quelque chose, qu'elle devait revoir des chevaux, mais surtout découvrir un monde qui deviendrait bientôt le sien. Son coeur avait été arraché par une famille, qu'elle pensait être la sienne, mais aujourd'hui il avait été remis à sa place par un endroit qui deviendrait bientôt son toit pour toute sa vie, elle en était convaincue.
Depuis combien de temps marchait-elle ? Bonne question. Mais elle reconnut rapidement l'endroit où elle se trouvait : les Trompeuses. Alors, avec un regard empli de curiosité mais surtout de tendresse, elle comprit que son coeur l'avait mené à la seule âme qui pourrait l'apprivoiser. Elle continua de marcher, reniflant le sol en espérant reconnaître une odeur, puis soudain : Il était là. Son odeur planait. Elle releva alors vivement la tête et distingua sa silhouette pure statue de marbre sur son promontoire. Sans hésiter une seule seconde, elle prit le trot et monta le sentier qui allait la mener jusqu'à son ange, jusqu'à l'âme qui la faisait vivre des expériences merveilleuses. Ceci fait, elle s'arrêta et ouvrit la bouche. Elle parlerait la première pour une fois dans sa vie, mais surtout, elle parlerait à un étalon. Le seul, l'unique, étalon qui aurait le privilège d'entendre sa voix pendant sa vie entière.

" Bonjour Cyrius. " dit-elle avec délicatesse, tout en se mettant au pas et s'approchant de lui avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1503

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Perfection   Lun 12 Fév 2018 - 15:11

L'étalon avait fermé les yeux, envouté par l'atmosphère particulière de cette terre si agréable. Il sentait le soleil chauffer sa robe dorée et s'infiltrer dans sa crinière jusqu'à sa peau. Il inspirait cet air à la fois herbeux et iodé, délicieusement familier. Il entendant les oiseaux chanter et caqueter, le bruit des vagues au loin... et puis des pas...


Cyrius ne voulait pas mettre fin à ce moment, ainsi il garda les yeux clos, seule une de ses oreilles pivota  dans la direction de pas qu'il avait entendu se rapprocher petit à petit. Il ne prit pas la peine de se renseigner sur l'identité du gêneur, ni d'essayer de capter son odeur, préférant se concentrer sur les stimuli inhérent au Golfe d'Emeraude pour les ancrer dans sa mémoire à jamais.


Les pas se rapprochèrent de plus en plus, et finalement Cyrius dut abandonner sa méditation. Lorsqu'il ouvrit les yeux, une voix familière sonna à ses oreilles. Il fit tranquillement volte face et son regard tomba sur cette jument bai de race Pur-sang Arabe qu'il avait rencontré récemment. Elle avançait vers lui, gracieuse et légère, le sourire au lèvres et l'air visiblement détendu. Elle le salua avec douceur, l'étalon eut presque l'impression qu'elle était contente de le voir. Ne lui avait-il pas dit qu'elle le trouverai ici si elle cherchait à le voir de nouveau ? Il lui semblait bien que si, et même si il ne se l'avouerait pas, il était finalement lui aussi plutôt heureux que Nazz'ariah ait recroisé sa route.



- Bonjour, répondit tranquillement Cyrius avec un léger sourire. Il se perdit un moment dans sa contemplation, la bai marchait vers lui et l'ondulation de ses formes qui évoluaient avec légèreté offrait un spectacle hypnotisant.


L'étalon s'arracha à cette vision, ou du moins, il revint sur terre, et tâcha d'accueillir la jument avec un peu plus de délicatesse que lors de leur dernière rencontre.


- Bienvenue sur mes peut-être future terres, déclara t-il sûre de lui. Il n'était pas en train de fanfaronner, quoi que, la perspective de toucher du doigts la dominance le rendait un peu trop euphorique par moment, même s'il savait que la route n'était pas encore terminé et que les dieux pourraient pulvériser son rêve à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 25
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 73

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Perfection   Sam 17 Fév 2018 - 2:13

Quand nos yeux se croisent, son sourire s’illumine. Je n’avais pas remarqué à quel point il pouvait être craquant. La première fois, j’étais totalement bourrée, et la seconde, l’adrénaline a parlé pour moi.


Elle était là, délicate et douce, en attendant que le roux se tourne vers elle. Elle avait réellement l'impression d'être dans un film. Un film où la scène se tourne au ralentit. Mais si vous voyez donc pas ? Les fameux films romantiques où l'amour règne à chaque instant. Où l'amour ne cesse de venir frôler les coeurs des protagonistes, ainsi que les spectateurs de la scène. On se laisse délicatement aller aux sentiments, tandis que la tendre scène vient prendre possession de nos esprits. On apprécie la tendresse, la lente ascension, alors que les protagonistes eux-mêmes ne connaissent pas la fin de la scène. Car même si ils ne se connaissent pas depuis longtemps, soyons francs, un tournant monumental de leur vie se tournera bientôt ici. Ils ont des âmes compatibles, ils ont des coeurs libres mais surtout des esprits qui se ressemblent quelque peu. Peu de personne y croirait, mais moi j'y crois. Tout simplement car je crois en l'amour, au bonheur, mais surtout au Destin. Un Destin qui vient prendre possession des vies, un destin qui se lit aussi rapidement qu'un roman policier, un destin qui se laisse découvrir aussi facilement qu'une île déserte. Un magnifique destin commun, c'est évident.
Elle était douce, délicate, franchement peureuse, et souvent muette. Lui, il était franc parlé, un peu trop tac au tac, peu délicat et surtout un peu trop "mâle". Ils ne se ressemblaient pas énormément, et pourtant parfois ils ont des points communs. Ils ont tous les deux des points communs qu'ils ne se connaissent pas encore. Ils sont tous les deux héritiers d'un territoire. Ils sont tous les deux royaux. Ils ont tous les deux des origines persiques, des origines arabes, mais surtout ils viennent tous les deux d'une race des plus anciennes. Une race délicate, une race d'une beauté incroyable, mais surtout une race qui a permit à beaucoup de croisement de nos jours. En fait, ils sont sans doute les princes et princesses d'un monde qu'ils n'ont pas encore découvert. Lorsque le roux se tourna vers la jeune princesse et la salua à son tour, cette dernière sentit son sourire s'agrandir tandis que son coeur se réchauffait à mesure qu'elle avançait vers lui. Cela faisait vraiment longtemps qu'elle n'avait pas ressentit une telle chaleur en elle, un véritable bonheur. Finalement, elle se posa près de lui, suivant du regard la description de son futur royaume. Elle eut un petit rire, sincère, tandis qu'elle hochait la tête en regardant l'horizon.
" Vous montrez souvent votre royaume aux inconnues ? " dit-elle en se rapprochant légèrement de l'étalon. " Ou suis-je la seule jument que vous draguez en les montrant ? " continua-t-elle en rigolant légèrement.
Elle se doutait parfaitement qu'il ne la draguait pas, que ce n'était pas son intention, mais elle voulait le taquiner. Le pourquoi du comment, elle n'en savait absolument rien, mais elle en avait envie. Finalement, elle continua de fixer l'horizon et elle distingua le désert dont lui avait parlé Fifa auparavant. C'était donc cela le désert de l'Oubli ? Il était magnifique. Réellement. Il ressemblait véritablement au désert où elle était née.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1503

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Perfection   Hier à 10:55

Cyrius laissa Nazz'ariah approcher, ne se gênant pas pour l'observer sans retenue le temps qu'elle n'arrive.. Elle s'était rapproché. La proximité physique ne lui posait plus le moindre problème, cette jument n'était plus celle qu'il avait croisé il y a quelques temps. La peur et le stress semblaient l'avoir lâché, lui permettant de donner libre court à sa personnalité.
L'étalon lui adressa un sourire indéchiffrable lorsqu'elle s'adressa à lui.


- Ca n'est pas mon royaume, vous n'êtes pas une inconnue, et vous n'êtes pas la seule à qui je fais découvrir ces Terres, cependant, pour aujourd'hui, vous êtes la première...


Une avalanche de contradiction pour démolire l'excès de confiance de la jument. Pourquoi ? Ca n'était pas la première fois que l'étalon réagissait de cette manière avec Nazz'ariah. Peut être qu'il s'amusais de tester la résistance de la jument, l'envoyer dans les cordes et voir comment elle rebondirait dessus. Cruel.


Cependant, l'étalon lui offrit un nouveau sourire, mi-sadique, mi-complice, avant de reporter le regard vers l'océan. Il était ici sur sa Terre préférée, la plus belle, la plus agréable, la plus accueillante. Ici poussaient les arbres à thé dont rares connaissant les bien-faits. Mais Cyrius ne pensa pas opportun de partir dans les limbes céleste des feuilles de thé ce jour.


- Que pensez-vous de cet endroit ? Demanda Cyrius en tourna la tête vers la jument bai, captant son regard magnifique avec aplomb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 25
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 73

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Perfection   Hier à 17:25

Je suis sorti avec des tas de gens... Mais, je n'ai jamais réussi à oublier cette silhouette... Et j'en suis venu à me détester pour ça. 


La petite princesse capta le sourire de l'étalon et écouta ses paroles avec défiance. Alors, elle n'était pas la première qu'il emmenait ici ? Ce n'est pas son royaume et elle n'était pas une inconnue pour lui ? Elle mémorisait deux choses positives dans ces paroles, deux mots : inconnue et royaume. Il n'était pas encore roi. Peut-être avait-il besoin de quelqu'un pour l'aider à gouverner ? Peut-être cherchait-il encore sa reine pour pouvoir construire un royaume convenable ? Peut-être que son peuple attendait un visage féminin à aimer ? Possible. Tout du moins, elle l'espérait. Ca lui permettrait de se rapprocher davantage de l'étalon, de pouvoir lui prouver qu'elle n'était plus cette chose fragile qu'il avait rencontré auparavant. Mais il y avait aussi le mot : inconnue. Il ne la considérait plus comme une inconnue. Elle demeurait enfin dans son esprit comme une véritable âme qu'il connaissait. Mais surtout comme quelqu'un dont il connaissait des choses, des souvenirs et surtout un destin. Elle n'était plus une inconnue et elle en était heureuse.
Finalement, une idée lui vint. Il voulait la tester ? Elle ne plongerait donc pas dans le piège tête bêche. Non, elle jouerait elle aussi, avec lui. Alors, elle plongea son regard dans le sien.
" Alors peut-être devrais-je écourter notre rencontre ? " dit-elle avec un sourire de défi. " Peut-être attendez-vous quelqu'un de plus important après moi, non ? "
Elle laissa volontiers l'étalon observer son corps, mais surtout admirer ses formes. D'habitude, ça la gênerait. Un tel regard la mettrait pleinement dans un trou, mais avec lui c'était totalement différent. Avec lui, elle se sentait presque flattée de ce regard admiratif sur son corps. Mais il n'y avait pas que cela : elle adorait ce petit jeu qui s'était installé entre eux. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un jeu de séduction, mais c'est plus un jeu du qui va craquer en premier. Et c'était assez sympathique, je vous l'avoue. Tout du moins, elle appréciait réellement. Finalement, elle laissa son regard divaguer sur le paysage. C'est vrai que c'était vraiment magnifique. De ce promontoire, on pouvait observer les paysages de cette terre. On pouvait distinguer les arbres qui naissaient, les oiseaux qui s'envolaient mais surtout les dunes du désert qui se déplaçaient avec le vent. Enfin, elle plongea de nouveau son regard dans celui de l'étalon en hochant la tête.
" C'est effectivement magnifique."  dit-elle pour finalement lui adresser un sourire plein de sous-entendu. " Mais ne vous faut-il pas quelqu'un pour gouverner avec vous ? Enfin je veux dire, un tel territoire est énorme pour une seule âme, non ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perfection   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perfection
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Perfection s'absente
» "La perfection n'est approchable que par la répétition" [Sairyo Hiko]
» Ne craignez pas la perfection, vous ne l'atteindrez jamais • Dylan E. Stark
» La perfection n'existe pas sur terre. Parfois je me demande d'où je viens
» Perfection girls of Asgard [Pv Sigyn]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES. :: LE GOLFE D'ÉMERAUDE-
Sauter vers: