Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 World discovered || FIFA

Aller en bas 
AuteurMessage
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: World discovered || FIFA   Mer 31 Jan 2018 - 7:51



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

sublime paysage

nazzou & fifa

La beauté d'un paysage existe dans la photographie visuelle que l'on fait.

L'âne c'est quelques fois une pauvre province.
Les voleurs sont tel ou tel prince.


La douleur se faisait doucement ressentir dans ses tendons tandis qu'un sabot se posait sur le sol. Depuis combien de temps marchait-elle ? Depuis combien de temps avait-elle quitté les terres de la vie ? Bien trop longtemps pour le compter, je pense. Bien heureusement, elle n'était pas seule. Non, elle était accompagnée de Fifa. Elle n'aurait jamais imaginé pouvoir marcher avec une autre jument. Mais surtout, elle n'aurait jamais imaginé pouvoir voyager avec autre chose que son passé, ses fantômes et surtout ses souvenirs douloureux. Bien sûr, elle souffrait du à la marche, mais elle s'en moquait. Elle était heureuse de ce voyage qu'elle faisait. Mais surtout de ce voyage à deux. La marche se fit tranquillement, en discutant de tout et de rien. Trottant quelques fois, mangeant, dormant. Mais surtout, laissant sa jeunesse exploser quelques fois. Elle avait galopé sans raison, elle avait rué sans raison, s'était roulé, avait hennit. Une vraie pouliche qui laissait sa joie exploser au grand jour. Ca lui faisait du bien d'être ainsi. Elle aimait être ainsi. Bien sûr, au delà d'un voyage, un lien se tissait, c'était certain : ou tout du moins de son côté. Elle ressentait de la reconnaissance pour cette jument, de la tendresse mais surtout une certaine admiration. En même temps, qui ne serait pas admiratif d'une future reine ? Un fou sans doute. Elle avait même osé confier quelques passages de son passé, comme Saltan et les charognards. Mais elle n'avait encore parlé de son viol, considérant que c'était bien trop tôt.

Une montagne en mal d'enfant.
Jetait une clameur si haute.


Soudain, le paysage changea. Les arbustes disparurent, le ciel apparut tandis que l'herbe devenait bientôt poussière. Elle resta là, ébahie par le spectacle qui se présentait à elle. Des falaises immenses se présentaient à elle, tandis que des roches tombaient quelques fois. Elle n'avait encore jamais vu de tel paysage. Ca ne ressemblait en rien à ce qu'elle avait pu connaître auparavant. Son désert natal n'avait pas de telles aspérités. Le désert était maître des dunes, des nuits froides, du sable fin mais ici c'était différent. Ici, elle avait l'impression que c'était la roche qui dirigeait tout. Elle avait l'impression d'être au pied de l'Olympe, d'être devant un autel pour les dieux. Un magnifique, mais alors magnifique paysage. Elle secoua la tête et ni une ni deux, elle s'élança au galop, oubliant ses douleurs tendineuses, vers la roche. Elle repassa au pas soudainement, et sans se poser de questions commença à grimper sur une première roche, une seconde ensuite et la voilà enfin sur un magnifique promontoire. Elle posa son regard sur la crème et ouvrit la bouche. Toute fière.

" C'est vraiment magnifique ici. Merci Fifa, merci de me l'avoir montré. " dit-elle avec contentement.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Mer 31 Jan 2018 - 23:01

La marche n'avait que peu affecté Fifa. Mieux, elle avait chassé sa fébrilité première et à présent ses muscles roulaient paisiblement sous sa peau, la portaient sans effort sur les Terres où elle avait grandi. Le sol rougissait à l'approche des Rocheuses et la chaîne montagneuse jetait sur les deux juments son ombre brûlante. Soudain, Fifa comprenait pourquoi elle avait eu tant de mal à s'habituer aux Orphelines : il y faisait toujours froid. Les Trompeuses bénéficiaient d'un climat tropical et désertique dont elle se passait maintenant très bien mais le changement avait été brutal. De l'île, il n'y avait que deux territoires où il faisait relativement froid, les Terres Secrètes et les Orphelines. Il ne fallait pas compter la Banquise et le Glacier où, par nature, on se caillait les miches. Rien ne l'avait préparée au changement de température. Et à présent, elle regrettait la fraîcheur morne du territoire qu'elle aspirait à dominer.

« Sachez que l'île est plutôt clémente en termes de météo, à part chez moi et dans les Terres Secrètes. Je ne vous apprend pas qu'il fait bien sûr plus froid tout au nord aussi, comme vous avez pu l'apercevoir. fit-elle remarquer de la même façon qu'elle avait commenté le reste. »

Elle avait bien sûr indiqué le Mont Etoilé sur le chemin, mentionné la Jungle Inca et l'Arbre de Vie difficiles à atteindre depuis quelques temps, avait profité de la Grande Plaine Illuminée pour proposer une pause bien méritée. Les deux juments avaient passé la nuit près d'un point d'eau avant de reprendre leur traversée pour éviter le Royaume des Singes dont elle avait soigneusement averti Nazz'ariah des dangers pendant qu'elles coupaient par la Région des Grands Lacs. La lisière de la Banquise les avait vu disparaître tandis qu'elles embrassaient les Rocheuses du regard. Le voyage s'était fait au rythme de leurs conversations, parfois en silence quand l'humeur ne s'y prêtait pas.

Fifa avait partagé des souvenirs d'enfance et d'autres plus récents, avait observé la jeune jument se comporter comme une enfant, écouté ce qu'elle avait à lui confier avec un voile de tristesse sur le regard. Ainsi, Nazz'ariah avait perdu un fils. Cela expliquait sa réaction à la Rivière de la Vie et la crème ne pouvait s'empêcher d'espérer qu'il ne s'agissait pas d'un mauvais présage : elle ne voulait pas payer son allégeance à Hadès d'un mort né, incapable de fonder une famille car destinée à recueillir ceux qui en étaient privés. Les Terres Orphelines semblaient ôter aux enfants au moins un de leurs parents, elle s'était donné pour but de changer cette réputation. La peur, infondée et irrationnelle, de se voir retirer ses poulains en échange l'animait pourtant.  

La jument revint à elle tandis que sa compagne prenait le galop et s'éloignait. Ni une ni deux, la voilà qui montait sur un promontoire et s'y dressait fièrement. Fifa ne s'était toujours pas fait une idée définitive de Nazz'ariah. Elle s'en méfiait sans tout à fait savoir pourquoi, attendrie et la prenant en pitié sans pour autant s'y fier. Si la mort de Saltan semblait justifier son instabilité, elle restait sur ses gardes concernant les intentions de la baie. Son attirance pour Cyrius la tracassait et la voir se comporter ainsi sur les Terres qui auraient dû lui revenir mettait Fifa mal à l'aise. Une fois de plus elle se demanda ce que cette étrangère valait, ce qu'elle voulait.

« Voici les Rocheuses, articula-t-elle finalement. »

Elle s'était approchée au pas, peu pressée dans ce paysage qu'elle connaissait déjà. Refusant de lever la tête vers son interlocutrice, elle gravit avec aise un sentier qui longeait la roche abrupte, cherchant à se faufiler au creux des pics pour trouver les bassins d'eau qui s'y cachaient.

« Venez. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Jeu 1 Fév 2018 - 4:31



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

sublime paysage

nazzou & fifa

La beauté d'un paysage existe dans la photographie visuelle que l'on fait.

Perdre quelqu'un que l'on a aimé c'est terrible.
Mais le pire serait de ne pas l'avoir rencontré.


En fait, en quittant son pays natal, la jeune princesse avait perdu tout ce qu'elle aimé. Elle avait perdu tous ses repères, mais surtout tout ce qui comptait pour elle. Mais même en les ayant perdu, elle en gardera sans doute à jamais un souvenir indélébile. Un souvenir qui demeurera dans sa mémoire jusqu'à sa mort. Un souvenir emprunt d'un sentiment de mélancolie, de soulagement mais aussi d'inachevé. Elle n'avait pas réussi à être celle que sa mère avait voulu qu'elle soit : car soyons francs, malgré ce qu'il s'est passé, sa mère restera toujours celle qu'elle respectera. Elle n'était qu'une jument parmi tant d'autres pour son père, elle n'était qu'un énième trophée, mais pour elle, elle était la Reine qu'elle avait toujours voulu être.Se souvenait-elle de sa mère ? Parfaitement. Elle se souvenir de sa robe, son regard, mais aussi de son visage empli de tendresse pour sa fille. Sa mère était une magnifique jument arabe alezane brûlée, avec quatre balzanes, ainsi qu'une grande liste. Elle était intelligente sa mère, malheureusement elle avait perdu toute intelligence en suivant son amant. Amant qui avait fini par l'évincer pour s'accoupler avec des juments plus jeunes, mais surtout plus racées. Son père avait toujours dit qu'il n'aimait pas sa mère. Mais ce qu'elle ne comprenait pas, c'est pourquoi l'avoir gardée à ses côtés dans ce cas ? Pourquoi lui avoir fait deux poulains, alors qu'il n'en faisait qu'un d'habitude ? Mais surtout pourquoi avoir tué ses autres filles, sachant qu'il voulait un unique héritier, et avoir garder la bai ? Elle ne comprendrait sans doute jamais, mais elle était bien heureuse d'avoir quitté un tel royaume. Elle n'y avait pas sa place, elle ne l'avait sans doute jamais eu en réalité. Alors oui, elle était fière d'avoir quitté cette partie de sa vie. Un partie affreuse.

Un homme peut se résoudre à l'idée de perdre sa vie.
Mais pas à l'absence de ceux qu'il aime.


En réalité, Saltan avait été le seul point de son passé qui ne voulait partir. Il représentait son ancien pays et en même temps un avenir qu'elle ne pourrait atteindre. Un avenir qui se montrait violent, mais tellement radieux en même temps. Il était la naissance qu'elle avait toujours voulu, mais la Nature l'avait refusé. Elle avait décidé de lui reprendre le cadeau qu'elle lui offrait. Mais pourquoi ? Etait-elle trop jeune ? N'avait-elle pas l'étoffe d'élever un prince ? Etait-il voué à mourir ? La Nature refusait-elle l'inceste ? C'était évident. Ou peut-être qu'elle voulait simplement soulager la jument de ce viol. Un viol qui ne devait avoir sa place dans une famille, c'était contre nature mais surtout interdit. Au départ, elle avait refusé cette éventualité, elle avait pleuré la perte de son petit, elle avait voulu sauté d'une falaise mais finalement une voix, qui venait d'on ne sait où, lui avait ordonné de tenir, que bientôt elle vivrait le grand amour et aurait une véritable famille. Elle en avait le mérite. Alors, elle avait renoncé à ses idées noires, elle avait reprit sa marche et avait accepté le deal. Et puis peut-être que Saltan était mort car trop faible ? Peut-être. Mais ça ne sert à rien de remuer le passé petite ombre, il faut vivre dans le présent et regarder droit dans les yeux le futur. Elle avait été heureuse de se confier à Fifa, ça lui rappelait ses moments avec les jeunes juments. Elle savait qu'elle ne pouvait faire confiance si rapidement à quelqu'un, mais il fallait qu'elle prouve à la crème qu'elle était digne qu'on se fie à elle.

Il arrive que deux âmes se rencontrent pour n'en former plus qu'une.
Elles dépendent alors à jamais l'une de l'autre.


Les rocheuses alors ? Deux mots simples, mais qui représentaient tellement bien l'endroit où les deux juments se trouvaient. C'était magnifique, vraiment. Ca lui changeait de son désert natal, de ces oasis où l'eau était rare, de ces nuits froides suivies de journées brûlantes. Mais elle était réellement heureuse de découvrir un tel endroit, surtout en présence d'une jument qui vivait ici depuis longtemps. Délicatement, elle descendit de son promontoire pour ensuite suivre la jument sur le sentier qu'elle venait de prendre. Elle ne savait pas du tout où elles allaient, mais elle sentait comme un air humide, comme si de l'eau était présente quelque part. Tant mieux, ça lui ferait du bien au tendon. Là, elle secoua la tête et laissa son regard glisser sur l'horizon.

" Cette île a toujours eu ce paysage ou a-t-elle changé avec les années, dîtes-moi ? Ah et des déserts sont-ils présents ? " demanda-t-elle avec la curiosité d'une enfant découvrant un monde de merveille.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Sam 3 Fév 2018 - 14:46

Fifa se faufilait avec aisance parmi les roches ocres, compensait son absence de souplesse par une conscience aigue de son corps et ses rondeurs. Elle n'était pas menue mais sa petite taille et sa vie rustique comblaient les lacunes de sa stature musculeuse. La crème connaissait bien les Terres Trompeuses bien que dans sa mémoire le soleil de son enfance était peu à peu recouvert par les nuages d'orage des Terres Orphelines. Derrière elle son passé se refermait dans un rideau de pluie et elle faisait face à un nouvel horizon qu'il ne tenait qu'à elle d'explorer. Avec Kuro à ses côtés, Fifa ne doutait pas que cette conquête serait couronnée de succès. Elle savait que quoi qu'elle fasse, sa mère serait fière d'elle.

Errer parmi les Rocheuses lui rappelait son enfance aux côtés d'Ocëan Pearl et elle sourit tendrement à cette pensée. Elles se voyaient peu mais la crème savait qu'où qu'elle soit, la vieille jument pie veillait sur elle. Les étoiles brillaient dans le ciel et elle ne craignait pas d'en découvrir une nouvelle lors d'une nuit sans lune, Ocëan Pearl resterait à jamais dans son coeur et son sang courrait dans ses veines, leur lignée allait prospérer et avec elle le souvenir de la mère originelle. Elle voulait lui faire honneur et craignait qu'on lui refuse ce droit maintenant qu'elle avait troqué les Trompeuses pour les Orphelines, qu'on lui reproche de ne pas leur être entièrement fidèle comme elle ne l'avait pas été à Zeus qui n'avait pourtant pas voulu d'elle. Il savait très bien réclamer ce qu'il désirait et elle ne se leurrait plus, il ne l'avait pas jugée nécessaire pour veiller sur les Terres Trompeuses. Qu'à cela ne tienne, elle refusait de payer le prix des enfantillages divins. Ses enfants seraient siens et les divinités n'auraient pas leur mot à dire lorsqu'elle les porterait en son sein. Et elle leur donnerait la vie, elle se le promettait aujourd'hui.

La pierre rouge était moins sèche et chaque pas soulevait moins de poussière que le précédent tandis que Fifa s'avançait avec aisance entre les rochers et les aspérités. Bientôt, le passage étroit dans lequel elle s'était engagée se fit plus large et les deux juments purent marcher de front. La crème en profita pour répondre à la question de Nazz'ariah, amusée par sa curiosité. Leur différence d'âge n'était certes pas à négliger mais un peu plus d'une décennie ne permettait pas d'énoncer une vérité sur l'île millénaire. Horse-Wild avait toujours existé, Fifa n'en doutait pas.

« Je ne saurais pas te le dire avec certitude, je n'ai qu'une dizaine d'années, bientôt douze. Durant mon enfance elle ne changeait pas mais ces dernières années la nature a repris le pas sur la vie de l'île. Certains territoires sont soudain devenus dangereux. Ici par exemple, des ronces ont envahi ce qu'on appelait autrefois les Gorges de Galamus. Il est difficile d'accéder à des endroits pourtant bien connus par le passé et nous découvrons d'autres méconnus. »

Elle marqua une pause, pensive.

« Il y a un désert sur les Terres Trompeuses, il a des effets étranges sur la mémoire. »

Après un instant de réflexion elle ajouta, rieuse.

« Et ce n'est pas vraiment un désert mais l'endroit est désertique, le Cratère Météorique ressemble un peu aux Rocheuses... avec des cratères. Il y a l'Arbre de Vie qui est isolé de tout aussi mais la sensation de faim et de soif disparaît en l'approchant. L'île recèle de mystères à découvrir, je propose des visites tous les samedi à 8h, tu peux retrouver Ouragant pour faire le circuit en groupe ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Lun 5 Fév 2018 - 23:52

Mieux vaut une conscience tranquille qu'une destinée prospère.
J'aime mieux un bon sommeil qu'un bon lit. (c) Victor Hugo.

En fait, vu son âge, la petite ombre a encore du mal à avoir conscience de son propre corps. Elle se sait maigrelette, avec des fines jambes, mais elle ne sait pas encore que ces jambes sont beaucoup plus longues que chez certains chevaux. Elle sait aussi qu'elle a des oreilles fines et hautes, pouvant entendre un bruit à des kilomètres à la ronde. Mais cela, beaucoup de chevaux peuvent le faire, n'est-ce pas ? Alors qu'avait-elle de vraiment exceptionnel comparé aux autres ? Ses jambes, je dirais. Elles sont beaucoup plus fines et longues, ce qui lui permet de galoper à l'accoutumée. Ca lui permet aussi de parcourir certaines distances sans être, pour autant, fatiguée ou assoiffée. Le fait d'être née dans un désert lui avait permit de devenir beaucoup plus endurante que la moyenne, mais surtout plus résistante à la chaleur. C'est sans doute pour cette raison qu'elle appréciait le climat des rocheuses, mais surtout la sécheresse. Elle se sentait chez elle, réellement chez elle. Malheureusement, ça ne l'était pas. Ce n'était ni son territoire, ni son pays natal. Elle mourrait d'envie de le rejoindre, de retourner là bas, mais elle ne pouvait se le permettre : que ce soit mentalement ou tout simplement physiquement. Mentalement, car elle ne supporterait pas de revoir sa famille, de revoir ce frère qui l'avait brisé et physiquement car son corps ne supporterait pas de parcourir une telle distance une nouvelle fois. 
En fait, errer dans un tel endroit lui permettait de revenir en arrière par procuration. Ca lui permettait de retourner dans son enfance sans pour autant reposer un sabot dans son désert natal. Elle appréciait cela, réellement. Tout simplement car elle pouvait sourire à la vie sans s'en vouloir ensuite. Elle pourrait profiter de l'instant sans avoir peur des représailles. Elle se souvenait qu'une fois, elle avait osé profiter ainsi d'un tel moment et finalement son frère était arrivé. Il avait fini par la choper, lui bouffant presqu'entièrement son garrot car elle avait voulu vivre, seule. Elle n'y avait pas le droit, il lui avait pourtant dit plusieurs fois. Mais aujourd'hui, ici, dans cet endroit, elle se laisserait aller : tout simplement car elle savait qu'elle le pouvait. Finalement, elle suivit la jument sans se poser de questions, l'écoutant attentivement et hochant la tête silencieusement. Elle n'avait pas de questions, pour une fois. Puis soudain, la crème parla d'un désert alors la petite baie se planta sur ses quatre sabots, les oreilles en avant et les yeux curieux. Un désert ? Un désert était présent ? Elle voulait le voir, le parcourir, pouvoir galoper sur le sable fin. Elle finit par ouvrir la bouche, réellement heureuse d'apprendre la nouvelle.
" Il est où ce désert ? Vous accepteriez de m'y emmener ? " demanda-t-elle avec impatience, elle voulait réellement en apprendre plus sur cette île.
En fait, elle n'osait réellement pas utiliser le tutoiement avec la crème. Car elle considérait qu'elle n'était pas assez proche pour pouvoir le faire. Fifa osait, mais elle la comprenait : elle était assez âgée pour osait le faire. Mais elle, non. Ne dit-on pas que la jeunesse devait respecter ses aînés ? Ne dit-on pas que même si un adulte tutoie un jeune, il est dans l'obligation de le vouvoyer ? Elle en était convaincue. Sa mère lui avait toujours dit, alors elle le ferait. Elle reprit la marche pour ensuite se diriger vers la jument, se mettant calmement à côté d'elle.
" Vous me montrerez tout cela ? " se rendant compte qu'elle était plus autoritaire que curieuse, elle se racla la gorge. " Je veux dire. Accepteriez-vous de me faire visiter tout cela ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Mar 6 Fév 2018 - 20:07

Fifa se retrouva soudain seule, fronçant ses sourcils hypothétiques en cherchant Nazz'ariah des yeux. La baie s'était arrêtée au milieu du chemin, fermement campée sur ses quatre sabots et la crème cessa de marcher pour se tourner à demi vers elle. Intriguée. Qu'avait-elle ? Oh, c'était le désert qui lui faisait cet effet ? Eh bien, il lui en fallait peu. Elle était décidément dérangée. Pas méchante apparemment et tant mieux pour elle, Fifa ne se serait sûrement pas laissée faire. Cette dernière ronfla des naseaux, agacée tandis que Nazz'ariah reprenait le pas. On aurait dit une enfant impatiente et capricieuse. Emmène moi là. Et là-bas. Elle n'avait pas eu le temps d'arriver qu'elle voulait déjà repartir. La native de l'île ne chercha pas à cacher son irritation même quand la baie se corrigea, sentant probablement que son comportement était désagréable.

« C'est tout ce que tu retiens ? »

Cela avait déjà été le cas avec Cyrius et maintenant, le désert. Elle ne savait pas si elle avait envie de faire visiter l'île à un être si facilement distrait. Surtout si Nazz'ariah n'avait aucun intérêt pour son propre territoire, autant missionner Cyrius pour la visite guidée à ce compte là. Fifa se remit à son tour à marcher, tournant à un angle rocheux pour trouver le petit point d'eau qu'elle cherchait. Elle pressa le pas pour rejoindre l'eau et se désaltérer sans attendre, sensible à la chaleur concentrée dans les Rocheuses. Sa robe claire lui épargnait le pire des rayons du soleil mais elle ne prenait pas de risque, buvant goulûment avant de doucement tremper ses jambes dans l'eau pour se rafraîchir.

« Tôt ou tard, il faudra que je retourne sur les Terres Orphelines. J'ai un attachement sentimental aux Trompeuses donc t'y emmener ne me dérangeait pas mais je n'ai pas le temps de les explorer avec toi ni de te faire visiter toute l'île. Cyrius sera sûrement ravi de te guider si tu le croises. Je peux t'emmener jusqu'à la frontière du Désert si tu veux, cependant. »

Elle n'allait sûrement pas traverser l'étendue brûlante de sable et de dunes formées au gré du vent. Fifa soupira, plongeant de nouveau les naseaux dans l'eau et y faisant quelques bulles avec un sourire avant d'humidifier son poitrail comme elle le pouvait, chahutant joyeusement dans l'eau pour se mouiller le plus possible et réguler sa température corporelle. Quelques dégâts collatéraux étaient inévitables si Nazz'ariah était trop proche d'elle mais ce n'était qu'un innocent détail, avec cette chaleur des éclaboussures étaient les bienvenues non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Dim 11 Fév 2018 - 18:26

Quels que soient nos rêves, un jour, on trouve forcément ce qu’on cherchait grâce à la voix qui nous guide, j’en suis convaincue. 
Une vie est loin d’être uniforme. Parfois, sa couleur change du tout au tout.


Une princesse sans trône, elle n'était véritablement qu'une princesse sans un trône où s'asseoir. Mais je ne vous parle pas de ces princesses courageuses, guerrières, qui font en sorte de tout faire pour protéger leur royaume. Non, je vous parle de ces princesses, pur cliché de la société, au tempérament d'enfant gâté. De ces princesses qui ne font qu'avoir des caprices, qui tapent du pied pour qu'on réalise leur rêve, mais surtout qui s'extasie sur tout et n'importe quoi. Elles s'extasieraient face à un chihuahua, autant que face à un tableau de Monet. Elles ne cherchent pas réellement plus loin que leur propre bout de nez malheureusement. Heureusement, Nazz' était une jument gentille, douce, délicate, mais elle était aussi une princesse. Une princesse qu'on pourrait autant prendre en pitié que taper tellement elle nous exaspère. Qu'on pourrait autant caresser dans le sens du poil autant que mordre tellement elle nous saoule avec son caractère de fille à papa. On pourrait aussi penser qu'elle est trop fragile pour pouvoir se défendre, ce qui est sans doute le cas en soi, mais aussi tout autant manipulatrice pour arriver à ses fins. Elle est difficile à cerner, elle exaspère, elle est trop facile à piéger. En fait, elle n'est qu'une enfant dans un corps de jument adulte. Une enfant au passé brisé.

" Excusez-moi. J'ai souvent tendance à m'extasier sur des lieux faisant penser à mon enfance et a oublié le reste de la conversation. " dit-elle en secouant la tête.

Finalement, elle suivit du regard la crème et lorsqu'elle remarqua que ses pas les menaient jusqu'à un filet d'eau, elle hocha la tête. Elle avait beau être une persane, une jument ayant vécu dans le désert, un maigre filet d'eau lui suffisait pour être heureuse. Elle savait parfaitement à quel point l'eau pouvait être précieuse. Elle savait aussi à quel point elle pouvait être rare dans des endroits tels que celui-ci. Elle se souvenait des heures qu'elle avait passé pour trouver de l'eau dans le désert. Elle se souvenait aussi très bien de sa satisfaction qu'elle avait éprouvé lorsqu'elle l'avait trouvé. Mais elle se souvenait surtout de la colère de son père lorsqu'il l'avait trouvé, pataugeant dans l'eau, avant qu'il ne puisse la boire. Elle se souvenait aussi de sa brutalité lorsqu'il l'avait sortit de l'eau. Bref, finalement, elle secoua la tête pour tenter d'évacuer tous ces souvenirs de sa pauvre caboche et posa de nouveau son regard noir sur la crème.

" Je comprend parfaitement votre attachement, c'est tout à fait normal. Mais, je vous avoue que je vous en serai gré si vous me meniez jusque cette frontière. Ca me permettrait de connaître le chemin, si demi-tour il y a besoin. " dit-elle avec gentillesse. Un amour cette jument.

Elle observa la crème, qui ne faisait que s'amuser dans l'eau comme une enfant. Ca lui faisait réellement plaisir de voir des chevaux s'amuser un tout petit peu avec l'eau, mais surtout ça la rendait heureuse de ne sentir aucune violence autour d'elle. C'était tellement un élément prédominant chez elle, qu'elle avait fini par oublier à quel point la vie était précieuse et que les bonnes choses sont réellement satisfaisantes. Soudain, elle sentit quelques éclaboussures sur son poitrail. Ca faisait du bien. Mais avec les oreilles en avant, elle eut une brusque idée. Alors, sans prévenir elle plongea son antérieur dans l'eau et le releva en balançant de l'eau sur la croupe de la crème, en riant comme une enfant. Elle ne savait quelle réaction aurait la jument, mais elle espérait réellement qu'elle comprendrait à quel point la petite princesse voulait jouer. Elle voulait s'amuser, pour la première fois depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Lun 12 Fév 2018 - 12:45

Fifa ne se comportait pas comme une princesse parce qu'elle n'en était pas une. Sa mère était devenue dominante comme par un coup du sort, un coup de foudre qui l'avait fait hériter d'un territoire plutôt que d'un amour parfait. Par conséquent, ses enfants n'avaient pas été élevés dans l'optique de perpétuer un règne mais dans celle de mériter la confiance que placeraient en eux les membres du troupeau dont ils hériteraient. Si elle avait pu s'imposer en tant que dominante c'était avant tout parce que le troupeau ne s'y était pas opposé et ça, Ocëan Pearl avait fait en sorte que Fifa ne l'oublie pas.

Son devoir était de protéger le troupeau mais avant tout, il fallait être acceptée par ce dernier, reconnue comme leur digne leader. C'était ce que la crème tâchait de faire depuis qu'elle s'était lancée à la conquête des Terres Orphelines et pour le moment, elle pensait y parvenir. Elle avait formé des alliances, sympathisé avec des membres du territoire et bien sûr, rencontré Hadès. Elle ne doutait pas que l'approbation divine était plus importante encore que celle équine, qu'elle obtenait peu à peu. Elle ne s'inquiétait pas beaucoup de la concurrence car elle ne la connaissait pas. Mis à part Hélium, mais le poney n'était pas une menace, elle l'accueillerait à bras ouvert si elle était désignée dominante et savait que le Shetland l'accepterait à ses côtés s'il s'agissait de l'inverse.

Les excuses de Nazz'ariah ne la satisfirent pas mais Fifa garda le silence, fatiguée. Elle ne s'entendait pas vraiment avec les autres juments, peut-être parce qu'elle avait été élevée avec son frère et avait très vite fréquenté Kuro. Les étalons étaient faciles à cerner, sans chichi. Quand bien-même elle entretenait des relations cordiales avec Ouragant, s'entendait bien avec Ecalipse et veillait sur Nokhömi, ces liens n'avaient rien de comparables à ceux qu'elle entretenait avec ses connaissances masculines.

C'était peut-être pour ça que Kuro était un gros jaloux et grognon à ses heures, pensa-t-elle dans un sourire. Bah, il était prouvé depuis longtemps que Fifa avait beaucoup d'un garçon manqué de toute façon. Tirée de ses pensées par Nazz'ariah qui ignorait une fois de plus la moitié de ses propos (est-ce qu'elle parlait trop ?), la crème décida de ne pas s'y attarder quand bien même elle aurait aimé qu'on lui dise franchement qu'elle parlait pour ne rien dire si jamais c'était le cas -et elle en doutait-. A défaut elle hocha la tête à l'intention de la baie qu'elle mènerait donc jusqu'au Désert. Suicidaire ? Peut-être bien. Soudain, sa croupe fut éclaboussée et elle sursauta, lançant un regard vengeur vers son adversaire tout désignée. Sans hésiter, Fifa se cabra et s'abattit de tout son poids dans l'eau, envoyant une vague dans la direction de Nazz'ariah.

Un rire lui échappa, faisant écho à celui de l'autre jument tandis qu'elle la chargeait avec amusement, faussement vengeresse bien qu'il n'y ait aucune agressivité dans ses gestes. Elle dérapa non loin de sa victime, la recouvrant d'une nouvelle vague et pataugea allégrement autour d'elle pour terminer le travail, la tête haute et les yeux rieurs tandis qu'elle s'ébrouait et s'arrêtait finalement à la hauteur de son interlocutrice.

« Aaah, ça fait du bien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Sam 17 Fév 2018 - 2:46

Au coucher du soleil, tous les tuyaux d’arrosage furent déroulés sur les pelouses et les terre-pleins de la rue et l’air du soir fut rafraîchi et embaumé par les nombreuses fontaines qui se mirent à tournoyer.


Alors que elle, c'était complètement différent. Ses parents étaient royaux depuis des générations : en effet, depuis trois générations, le sang était pur dans le troupeau où elle vivait. La grand mère avait été reine. Le père était le prince héritier. Le grand père avait été un roi d'un troupeau de plus d'une vingtaine d'individus. Il y avait eu les cousins, les oncles, les tantes, ainsi que les frères et soeurs. Malheureusement, lors d'un grand incendie, plus d'une dizaine d'individus ont disparus, morts ou en fuite. C'est sans doute pour cette raison qu'ils ont fui dans le désert. La petite baie ne s'en souvient pas, puisqu'elle est née dans ce désert, sur le sable persique. Elle a connu les tempêtes de sable, elle a connu les migrations vers un oasis, elle a connu les poulains mourants de chaud, elle a connu les vieillards mourants de rhumatismes, mais elle a aussi connu les poulains handicapés qu'on achève. Elle se souvient parfaitement de poulain noir que son père a attrapé par le garrot pour l'achever contre un cactus car il était handicapé de l'arrière train. Ca l'avait traumatisé mais sa mère lui avait expliqué que c'était la nature, alors elle avait fini par accepté. De dépit, malheureusement.
En fait, en ayant marché ainsi avec la crème, elle avait réellement l'impression de revivre la migration qu'elle avait vécu avec son troupeau. Ca lui rappelait des bons et des mauvais souvenirs, malheureusement. Elle se souvenait de ses premiers pas dans le désert natal, elle se souvenait de la morsure mortelle de la chaleur saharienne. Elle se souvenait aussi du coup de sabot de son père pour lui ordonner de se lever lorsque la tempête de sable s'était levée. Elle se souvenait de son brusque galop, de la tempête derrière elle et finalement de son troupeau s'engouffrant dans un village bédouin vide. Ils s'étaient infiltrés dans les cahutes vides tandis que le sable passait. La poussière fut terrible, les faisant tousser, tuant quelques vieillards, mais ils avaient survécu. Finalement, ils étaient repartis, dépités mais heureux d'avoir survécu. Ils avaient marché de longues heures, ils avaient perdus les derniers nés et ils avaient fini par arriver sur une oasis. Ils s'étaient désaltérés assez pour ensuite repartir. Pourquoi ? Tout simplement car le père et la grand mère savaient parfaitement que les bédouins allaient bientôt arriver et ils devaient fuir pour éviter d'être attrapés.
Oui, elle avait déjà connu les humains. Elle savait parfaitement à quoi ressemblaient ces bipèdes, mais surtout ce qu'ils faisaient aux chevaux comme elle. Elle se souvenait parfaitement d'avoir vu ces bipèdes sur des chevaux avec des choses étranges sur eux, des chevaux au regard éteint. Elle détestait ces bipèdes : tout simplement car ils détruisaient leur vie. Soudain, de l'eau vint la sortir de ses rêves. Elle n'eut pas le temps de réagir qu'elle fut brusquement trempée. La crème venait effectivement de la charger, avec amusement, et de la détremper. Elle s'ébroua un bon coup avec un grand rire.
" Avec votre robe claire, vous arrivez quand même à avoir plus chaud que moi ? " dit-elle légèrement rieuse.
Soudain, une idée vengeresse lui vint en tête. Pas méchante, mais légèrement gamine. Alors, elle s'écarta légèrement de la crème, se coucha au sol et se mit à se rouler. Là, elle se releva rapidement, se rapprocha de sa partenaire et s'ébroua pour lui lancer toute la poussière ainsi que le sable rouge qu'elle s'était mit volontairement sur elle. Elle eut un grand rire pour ensuite ensuite secouer sa crinière. Elle espérait réellement que la jument ne le prendrait pas mal, car elle faisait seulement cela pour jouer. Elle avait envie de jouer.
" Oups. " dit-elle faussement innocente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Sam 17 Fév 2018 - 14:38

Nazz'ariah était encore partie dans une autre dimension dont l'entrée se trouvait dans ses pensées. Ça devait lui jouer des tours parfois, pensa distraitement Fifa. Elle était sûrement tête en l'air, pas étonnant qu'elle réclame autant un guide pour s'aventurer sur les territoires d'Horse-Wild, elle devait se perdre régulièrement. Soupirant lourdement, la crème s'ébroua, observant la baie se rouler dans la poussière avec curiosité. Une coutume bien étrange qui venait sûrement du désert natal de l'autre jument bien que la crème n'en voit pas vraiment l'utilité.

« Et qu'est-ce qui te fait dire que j'ai plus chaud que toi ? répondit-il avec un regard curieux. »

La jument arabe s'était relevée et Fifa ne se douta pas du sort qui l'attendait, soudain sous une pluie de poussière ocre qui vint se coller à son poil humide et la recouvrir d'une couche rouge digne un tiramisu. Surprise, celle qui était auparavant crème baissa les yeux sur son poitrail piqueté de poussière, lançant ensuite un regard à Nazz'ariah qui n'était pas dans un meilleur état bien que la couleur ocre détonne moins sur sa robe baie.

« Quelque chose me dit que je n'arriverai pas à m'en débarrasser même en allant me rincer... »

Pas sûr que Kuro apprécie le changement, réfléchit-elle en faisant une première tentative pour rincer son antérieur droit jusqu'au genou. Comme prévu, cela ne servit qu'à coller un peu plus la teinture improvisée à son membre, une mixture visqueuse peu appétissante qu'elle décida de ne pas empirer en sortant rapidement de l'eau. Fifa voulu s'ébrouer, sans succès, s'avouant finalement vaincue.

« Bien joué, je ne pense pas pouvoir m'en débarrasser tout de suite, les gens vont croire que je suis un cheval mutant, c'est pas commun comme robe ! Ne m'en veux pas mais je préfère la boue, au moins ça fait un soin pour la peau alors que là... j'ai des doutes. Une coutume de chez toi ? Ça y est je suis baptisée ? »

Elle rit, donnant un petit coup de pied vers Nazz'ariah de son antérieur détrempé pour l'arroser de l'étrange boue qu'était devenue la poussière trempée. Une petite vengeance innocente avant de reprendre la route, sortant du creux qui cachait le point d'eau par le côté opposé à celui qui les avait vu arriver. Une belle descente s'offrait aux deux juments et Fifa s'élança sans avertissement.

« La dernière arrivée est une poule mouillée ! Ah non, on est déjà trempées ! Enfin bref t'as compris l'idée ! »

Sachant pertinemment qu'elle allait se faire distancer par la jument plus racée qu'elle, Fifa (qui avait déjà triché en lançant le départ bien après s'être mise à galoper), se laissa tomber sur son postérieur sans la moindre hésitation. Elle avait déjà changé de couleur de toute façon et glissa dans la pente telle une enfant sur une luge, poussant un cri de cowboy tandis que sa glissade prenait de la vitesse.

Cela lui rappelait son enfance et des toboggans semblables qu'elle avait dévalés avec son frère à longueur de journée sous le regard bienveillant d'Ocëan Pearl. L'ombre de la pie se dressait sur une corniche non loin tandis que les deux poulains s'amusaient et Fifa se voyait déjà faire de même avec ses propres enfants. Le Ruisseau Sans Fond ne serait plus jamais un danger pour les poulains, si Hadès lui en confiait la garde.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Sam 17 Fév 2018 - 17:28

C'est peut-être ce dont elle a besoin : retrouver le lieu de l'émerveillement, quand tout n'était pas encore écrit , quand elle ignorait de quoi le monde était fait et voyait simplement celui-ci comme une succession de surprises et de miracles.


En fait, Nazz'ariah avait toujours été comme ça. Depuis toute petite, elle était cette pouliche qui se baladait, tout en restant dans ses rêves. Et elle en avait eu des rêves, petite. Elle s'était imaginée être une princesse qui court dans les champs, tout en découvrant son prince charmant aux alentours d'un buisson rempli de fraises. Elle s'était imaginée princesse avec une couronne remplie de bonbons qu'elle mange au fur et à mesure, tout en ordonnant à ses sujets de lui faire un château en pain d'épice. Puis en grandissant, ses rêves avaient quelque peu évolué. Ils étaient devenus un peu plus matures, quoique je n'en suis pas si certaine. Elle s'était imaginée reine avec un trône surplombant sur une colline, avec des princes qui se ruent à ses pieds, qui veulent l'épouser car elle est la plus belle, qui veulent la suivre dans sa conquête du monde car elle est la plus téméraire. Puis, son enfance ainsi que sa jeune vie avaient été brisées lorsque son frère l'avait décidé. Alors ses rêves s'étaient estompés, ils avaient plongés dans un trou qu'elle n'arrive plus du tout à remonter. Elle était maintenant devenue une princesse sans rêve, mais qui reste tout de même dans sa bulle. En fait, sa bulle n'a pas réellement réussi à éclater, elle n'a pas disparu malgré ses efforts. Une gamine qui n'a pas fini de grandir, j'espère que cela arrivera.
" Je ne sais pas ... Peut-être une intuition, qui sait ? Ai-je tord ? " dit-elle avec douceur.
Et elle avait réussi. Elle avait complètement réussi sa mission : la jument crème était devenue rousse. Un grand rire éclata tandis qu'elle la suivait du regard, mais surtout qu'elle était moqueuse. Oh pas méchamment, mais seulement amusée. En fait, depuis sa tendre enfance, elle avait toujours aimé embêter gentiment ses comparses. Elle se souvenait de sa première blague : c'était avec un poulain de son troupeau, l'un de ses uniques amis. Ils se promenaient tranquillement dans un pan du désert. Et là, sans prévenir, elle l'avait poussé des naseaux pour que le poulain tombe. Et s'ensuivit une roulade dans le sable. Il dévala alors la dune en roulant mais surtout en rigolant. La pouliche était pliée en deux, tandis qu'elle le suivait du regard pour finalement se mettre sur la croupe et descendre la dune aussi. Cette blague dura sans doute quelques minutes, pour ensuite s'arrêter à la demande des deux mères. Les deux poulains remontèrent alors, complètement ensablés mais surtout heureux de leur descente. Ensuite, ils revinrent dans leur troupeau. Ouais, non, cette première blague avait sans doute été sa meilleure.
Elle posa son regard sur la crème qui lui adressa la parole et elle eut de nouveau un rire en secouant la tête. Une culture de son désert ? Je n'en suis pas certaine, c'est surtout une blague qu'elle avait eu envie de faire, en réalité. Soudain, la crème lui lança son antérieur plein de boue et elle se retrouva alors avec de la boue sur le poitrail. Elle posa un regard sur ce dernier, légèrement penaude, pour finalement s'ébrouer une seconde fois.
" Pas de mon désert, non. Seulement de mon esprit ! Tu aimes le nouveau look que je t'ai offert ? " dit-elle en riant. " Je te trouve très jolie en teinte rougeâtre. "
Brusquement, la dominante prit son élan et se mit à partir au galop pour rejoindre un petit torrent. Elle secoua la tête, heureuse qu'on la défie à la course : elle savait parfaitement qu'elle gagnerait. Elle gagnait toujours. Alors, elle donna une brusque ruade et elle partit à la suite de la jument. Elle se mit à galoper rapidement dans la descente pour pouvoir la rejoindre. Mais qui dit pente, dit descente rapide, et donc besoin d'applomb assez forts. Etant jeune, ayant des jambes trop fines, elle se rendit compte que la pente était beaucoup trop redoutable pour elle. En effet, bientôt son élan fut trop brusque, sa tête parti en avant et elle se retrouva bientôt à descendre la pente en roulade avant. Cela dura une éternité pour elle, réellement. Puis, sa roulade se termina et elle se retrouva sur la croupe, sonnée, juste en face de la crème. Après quelques secondes, elle se releva, s'ébroua en secouant la tête.
" GAGNE ! " dit-elle en tonnant sa victoire avec joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Lun 19 Fév 2018 - 18:25

Fifa ne se souvenait pas de ses rêves d'enfant parce qu'elle n'en avait pas vraiment eu. Pas enfant gâtée mais presque : il n'y avait rien à réclamer quand on avait un frère aîné, des parents aimants et rencontré son premier et seul amour avant même d'avoir un an.

Elle était probablement chanceuse. Elle ne crachait pas dessus ni ne s'en vantait. La crème (qui ne l'était plus vraiment) faisait avec ce qu'elle avait et à défaut d'être avare elle était bavarde, parfois puérile, souvent enfantine. Car elle n'avait jamais eu de rêve d'enfant, elle en restait une au plus profond d'elle-même bien que parfois, les évènements appellaient à son sens des responsabilités. Fondamentalement, Fifa se pensait bonne (dans tous les sens du terme, criait son humour discutable), bien qu'elle ait de temps en temps mauvais caractère. Il fallait bien avoir des défauts pour être aimée non ? Pourtant, elle n'espérait pas être adulée. Simplement respectée.

Peut-être n'était-ce que les illusions d'un esprit qui se voilait la face mais à ce niveau là, cela ne relevait plus d'elle ni de son avis sur la question. Elle ne prit pas la peine de répondre à celle que posait Nazz'ariah, ça n'avait aucune importance.

Il était amusant de voir comme l'autre jument recevait la blague vengeresse avec moins d'entrain qu'elle. Les équidés appréciaient rarement qu'on leur rende la pareille avec ce genre de farce. Farce oui, car cela se faisait au détriment de la victime. Pas de chance pour la baie, Fifa était trop garçon manquée pour s'inquiéter de son apparence, mieux, cela lui donnait un prétexte pour ne plus y faire attention du tout. Elle-même était parfois à l'origine de farces de mauvais goût et savait pertinemment que cela traduisait ses sentiments envers leur destinataire : pas les meilleurs. Avec une farce, on riait au détriment de la victime quand à l'inverse, une blague faisait rire les deux partis.

Nazz'ariah paya sûrement le prix à son insu puisqu'elle dévala la pente la tête la première dans une roulade qui fit grimacer Fifa. Ça ne devait pas être agréable. Elle-même termina prudemment sa glissade sur les fesses et se redressa souplement une fois en bas.

« Hey, fallait pas te mettre en danger pour ça ! Ça va, rien de cassé ? s'inquiéta-t-elle sincèrement. »

Fifa fit quelques pas pour contourner l'autre jument, la tête baissée pour inspecter les dégâts. La baie ne l'était plus tellement non plus, son brun devenu ocre avec la poussière qu'elle avait soulevé dans son élan et sa crinière teintée de rouge. Une bonne petite coloration qui les avait assorties l'une à l'autre pour la suite du voyage. Nazz'ariah se releva heureusement sans encombre et la crème lui sourit, rassurée, lui donnant un petit coup de tête joueur pour l'inviter à se remettre à marcher. La suivant prudemment d'abord, Fifa s'estima finalement satisfaite et repartit d'un bon train, foulant le sol dur et craquelé des Rocheuses et contournant quelques pierres aussi hautes qu'elle jusqu'à ce que le paysage se dégage peu à peu.

Bientôt, les rochers se firent de plus en plus petits et le sol moins dur bien qu'il reste sec. La couleur perdit ses éclats rouges au profit d'un reflet plus orangé qui, à terme, tirerait sur le doré pour annoncer la frontière avec le Désert.

Elles n'y étaient cependant pas encore et Fifa en profita pour faire la conversation (il a été précisé plus d'une fois qu'elle est bavarde). Elle-même n'avait jamais fait les frais des propriétés étranges du Désert de l'Oubli bien qu'elle l'ait, à une certaine époque, souhaité. Sa mémoire n'avait jamais été altérée, ni ses souvenirs effacés mais cela ne l'empêchait pas de se remémorer les histoires qu'elle avait entendues sur l'étendue de sable doré, brûlant la journée et glacé une fois la nuit tombée. Les dunes changeaient de forme et de place au gré du vent qui balayait le territoire aride et les oasis se faisaient rares. Les mirages eux, l'étaient parfois moins que l'eau précieuse que l'on trouvait à l'ombre des palmiers.

« Méfie toi lorsque tu traverseras le Désert, des prédateurs y rôdent et il n'est pas rare d'y faire des rencontres, en espérant que tu ne tomberas pas sur des individus peu recommandables. Je n'ai rien à t'apprendre sur le désert en lui-même puisque tu y as vécu mais je te souhaite de ne pas faire l'expérience des amnésies qu'il provoque. »

Elle sourit après ces quelques mots, ajoutant finalement.

« Et quand tu verras Cyrius, passe lui le bonjour de la part de Kuro et moi. »

Fifa avait vaguement parlé de son compagnon à l'autre jument pendant leur traversée de l'île, mentionnant le grand frison blanc et le territoire qu'ils aspiraient à dominer ensemble bien qu'elle ait prétendu être déjà chargée de sa protection. En espérant que Cyrius ne vendrait pas accidentellement la mèche... La crème étouffa un rire à cette pensée. Ce n'était qu'un petit mensonge et elle veillait déjà sur les Terres Orphelines de toute façon, au pire elle s'en tirerait avec une pirouette, prétextant être persuadée que le territoire lui reviendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Lun 19 Fév 2018 - 22:06

Si l'émotion d'une naissance exalte, rien ne dépasse l'émotion d'une renaissance car on la perçoit en pleine conscience.


En fait, depuis sa plus tendre enfance, Nazz'ariah a toujours cru au prince charmant, ainsi qu'au grand amour. Elle s'est toujours dit que tout le monde devait connaître cela un jour, que n'importe qui devait jouir du bonheur d'être aimé d'autrui. Selon elle, l'amour se fait grâce au hasard mais aussi selon les rencontres que l'on peut faire. Mais elle savait aussi que l'amour pouvait apparaître d'un seul coup, qu'il pouvait être représenté par un cheval qu'on a toujours imaginé. Mais si vous savez ? Ce cheval, ou cet homme comme vous préférez, que vous rêvez sans même savoir qui cela peut bien être. Un cheval apparaissant dans notre sommeil avec le chanfrein d'un inconnu mais le corps d'une connaissance. En réalité, selon elle, le cheval idéal est créé par les images des chevaux que l'on a rencontré, mais qu'on a aussi connu. Un étalon créé de toutes pièces par nos soins, mais qui pourtant apparait comme un cheval connu. Ouais, voilà, selon elle, c'était exactement ça le grand amour. Le gendre idéal.
C'est sans doute pour cette raison que la princesse n'a jamais accordé réellement d'important au trône. Qu'elle ne l'a pas réclamé dés sa naissance. Elle pensait bien trop à l'amour qu'elle devrait connaître plutôt qu'à régner. C'est sans doute aussi pour cela que ses parents étaient si malheureux de la voir rêver d'autre chose qu'un royaume. Mais n'était-ce pas aussi la raison du fait que son frère l'ait brisé ? Mais aussi la raison de son viol ? Ne recherchait-il pas à lui faire comprendre quelque chose en faisant cela ? Ne cherchait-il pas à lui briser ses rêves de grand amour ? En prenant du recul, elle en était certaine effectivement. Son frère l'avait brisé pour lui prouver que le prince charmant ainsi que le grand amour n'avaient jamais existé. C'est pourquoi dorénavant, elle ne pensait qu'à elle et au trône qu'elle avait perdu. Peut-être le retrouverait-elle un jour qui sait ?
En réalité, la baie avait parfaitement comprit la farce de la crème. Mais elle l'avait effectivement prit différemment que l'on aurait imaginé. Mais pourquoi ? Pourquoi ne pas rire autant qu'elle ? Mais surtout pourquoi ne pas participé avec autant d'entrain ? Car elle restait une princesse. Et une princesse n'aimait pas perdre, c'était une évidence. C'est pourquoi elle était si heureuse d'avoir gagné la course, avec autant de fracas ou non. Lorsque la dominante la contourna pour inspecter les dégâts, elle eut un petit rire. Elle paraissait fragile, mais elle était tout de même robuste la princesse. Elle était née dans un désert ne l'oublions pas et les chutes, elle en avait connu. Oh bien sûr, le sable est moins dur que cette terre actuelle mais ses tendons étaient tels qu'ils avaient résisté avec facilité à la chute. Finalement, elle secoua la tête.
" Ne t'en fais pas, il m'en faut plus pour souffrir. " dit-elle la voix rieuse. " Et puis j'ai gagné, c'est le principal, non ? "
Finalement lorsque l'autre jument repartit en direction du désert, elle ne se fit pas attendre et reprit une bonne allure pour la rejoindre. Elle voulait absolument connaître ce désert : voir s'il ressemblait effectivement à son désert natal. En fait, soyons francs, elle appréciait réellement cette journée qu'elle passait en compagnie de la jument. De là à dire qu'elle appréciait la jument en elle-même ? Elle ne savait pas. Avec le temps, elle avait apprit à apprécier les gens qui l'appréciaient. Si on ne l'aimait pas ? Tant pis, elle passerait son chemin et rencontrerait d'autres personnes tout simplement. Si on l'appréciait ? Tant mieux alors, elle garderait les personnes dans son coeur et ferait en sorte de les voir le plus possible dans ce cas. Elle continua à suivre la jument, l'écoutant avec attention. Elle écouta même ses conseils avec une attention toute particulière pour finalement hocher la tête. Elle connaissait les prédateurs du désert, en ayant souvent rencontré : elle connaissait le cobra royal, le serpent à sonnette, le fennec mais aussi le varan. Elle les connaissait tous sans exception et savait ce qu'ils pouvaient faire sur les chevaux. Mais quand elle parla d'amnésie, elle ne dit rien. L'amnésie, n'est-ce pas ce qu'il lui fallait en ce moment ? Ceci ne l'aiderait-il pas à oublier son passé ? Mais surtout à ne plus faire de cauchemars ?
" Tu ne crois pas que l'amnésie peut être bénéfique sur certaines personnes, non ? " dit-elle sincèrement curieuse. " Je veux dire, ça pourrait les rendre un peu plus heureux qu'auparavant, non ? "
Mais en étant amnésique, n'oubliera-t-elle pas Cyrius ? Et ça, est-elle sûre de le vouloir ?
" J'y compte bien, promis. " lui répondit-elle avec un grand sourire. " Je lui dirais même que c'est grâce à toi que j'ai découvert ce magnifique désert. "
Elle était réellement heureuse d'avoir connu cette jument. Elle lui avait permit de connaître plein de choses sur l'île grâce à leur conversation précédente. Elle lui avait aussi permit de connaître un petit bout de sa vie, comme Kuro l'amour de toujours. En fait, elle espérait que leur cordialité ne se finirait pas à la frontière de ce désert, ce serait bien dommage selon elle. Finalement, elle s'arrêta quelques pas et posa un regard sur la crème en souriant. Puis elle lui lança, en jouant une petite bourrasque de sable avec son antérieur.
" Je pensais ... " dit-elle, très joueuse. " C'est toi, du coup, la jument mouillée dans l'histoire, non ? "
Elle n'oubliait jamais une victoire. Oh grand jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Mar 20 Fév 2018 - 0:14

Si Fifa avait tendance à se donner un coup de pouce au départ des courses et autres défis qu'elle pouvait lancer, elle n'en était pas pour autant mauvaise perdante. Enfin pas trop, tout dépendait de l'adversaire. Elle tendait peut-être à faire sa mauvaise tête avec Kuro, sous prétexte qu'il devait la laisser gagner, un droit bien connu des juments amoureuses...  Dont l'évocation ne suffisait pas toujours, il fallait croire que l'étalon blanc appréciait de la voir bouder pour faire valoir son point de vue.

« Il faut souffrir pour être belle, lança-t-elle sans même y penser. »

Quelque chose auquel elle ne croyait pas, à vrai dire Fifa n'y pensait même pas. Cet adage ne la touchait pas et elle se posait rarement la question de ce que les autres pensaient d'elle physiquement parlant. Elle avait bien d'autres choses à penser. La crème ne voulait pas oublier quoi que ce soit, ses souvenirs lui étaient trop précieux maintenant qu'elle avait réalisé que ses problèmes ne disparaîtraient pas même si elle les oubliait.

Ils reviendraient la hanter, incompréhensibles ou réincarnés dans la nouvelle vie qu'elle se forgerait, amnésique inconsciente du danger avec lequel elle flirtait. Tout simplement car il s'agissait de problèmes universels et rien ni personne ne pouvait leur échapper, quelques soient les efforts effectués dans ce but. Elle soupira donc profondément aux remarques de Nazz'ariah, comprenant son désir sans pouvoir trouver d'argument valide pour la contredire. Elle comprendrait, le moment venu.

« Non, je ne pense pas. C'est peut-être parce que je suis plus vieille que toi. »

Elle avait voulu oublier la mort de son neveu, sa famille déchirée par l'absence répétée de tous ses membres incapables de rester ensembles. Elle avait cru que Mélodie était responsable de la mort de Requiem, avait reproché à Only Hope de ne pas avoir été là pour les protéger. A présent, elle craignait que les dieux ne se soient joués d'eux et ne se jouent d'elle à son tour quand le moment viendrait. Quand il serait temps pour elle de donner la vie, elle craignait qu'on lui arrache son poulain, orpheline de cette famille qu'elle désirait tant fonder.

Fifa sourit à l'entente de la suite, appréciant l'enthousiasme de Nazz'ariah. On ne pouvait pas lui retirer ça. Malgré tout ce qui lui était arrivée, la jument allait de l'avant et elle ne pouvait que l'encourager à continuer dans ce sens. Elle pouvait comprendre son désir d'oublier le passé pour ne pas le traîner derrière elle tel un boulet mais ce dernier l'avait forgée et sans lui, elle ne serait pas la personne qu'elle était à présent, ce que Fifa tâcha de lui expliquer.

« Les épreuves te rendent plus forte et te poussent de l'avant, comment ferais-tu pour avancer si elles n'étaient pas là pour te rappeler que tu as une bonne raison de continuer ? Je te laisse méditer là-dessus. »

Un sourire taquin lui échappa ensuite à la pique de sa compagne. Son coup de pouce servait aussi à anticiper la défaite, elle était déjà mouillée avant même de provoquer son adversaire en duel. Course perdue ou remportée, pas de regrets ! Elles arrivaient à la frontière entre le Désert et les Rocheuses où Fifa s'arrêta fermement, lança dans un rire.

« Et c'est là tout l'intérêt d'avoir fait une baignade avant de partir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Mar 20 Fév 2018 - 18:07

J'ai abandonné ma Maison pour avoir un pape français, car je désirais l'avantage du roi et du royaume ...


En réalité, la petite princesse avait toujours été une mauvaise perdante. Que ce soit dans ses projets personnelles, ou tout simplement dans ses jeux enfantins. Elle se souvenait parfaitement d'une course qu'elle avait pu avoir avec l'un de ses amis d'enfance. Ils étaient partis plein galop dans leur désert natal et elle s'était rendue compte que le poulain la distançait. Alors sans même y penser, elle se stoppa net et alla se cacher derrière une dune, attendant la réaction de son adversaire. Cette dernière ne tarda pas à arriver puisque le poulain se mit à hennir, en la cherchant partout et se demandant où elle était. La pouliche ne dit rien, continuant de rigoler dans sa barbe et attendant que le poulain vienne vers elle. Et quand il vint, brusquement, elle prit appui sur ses postérieur pour disparaître de sa cachette. Elle apparut devant lui, en le bousculant gentiment, et partit au grand galop devant lui. Le poulain jura mais elle gagna, bien évidemment. Elle le distança et gagna la course aussi rapidement qu'elle le put. Elle adorait gagner, réellement. Elle avait toujours aimé gagner. Sans doute le fait d'être une véritable princesse, possible même.
" Il faut souffrir pour être belle. " Elle n'avait pas tord la crème. La beauté vient avec la souffrance, mais surtout les efforts que l'ont fait pour le devenir. La preuve avec les mannequins photos : ne font-ils pas en sorte de se faire des liposuçions ? Ne font-ils pas en sorte de maigrir d'un seul coup, mais surtout ne font-ils pas en sorte d'être anorexiques pour plaire ? A une époque, oui, mais de nos jours les mannequins sont de plus en plus naturels. Ils acceptent leurs rondeurs, ils acceptent leurs défauts, tout simplement car la population l'a décidé. Tout simplement car la population n'accepte plus de devoir devenir comme un robot, mais surtout avoir un corps totalement différent de ce que Dieu a pu nous donner. Cependant, pour Nazz'ariah, c'était complètement différent. Elle était fragile, certes, mais elle se savait belle. Elle savait parfaitement qu'elle n'avait pas besoin de souffrir pour devenir belle, puisqu'elle était née magnifique. Elle ne s'en vantait pas, mais elle en était consciente. C'est sans doute pour cette raison qu'elle appréciait le regard des autres sur elle. Car elle aimait qu'on admirait les formes qu'elle a pu avoir naturellement.
Que elle, les souvenirs, elle avait absolument besoin de les oublier. Elle avait besoin d'oublier cette douleur qu'elle avait pu ressentir lorsque son frère était monté sur elle. Elle avait besoin d'oublier l'humiliation qu'elle avait pu ressentir, ainsi que le regard railleur des membres de sa famille. Elle avait besoin d'oublier ce poulain qu'elle avait perdu, cette âme qu'elle avait vu disparaître très rapidement dans les limbes des ténèbres. En fait, elle avait véritablement besoin d'oublier sa vie antérieure tout simplement. Alors, elle secoua la tête aux dires de la jument, même si elle savait qu'elle avait l'habitude. Elle ouvrit la bouche, délicatement.
" Et oublier un viol, vous pensez que ça ne me fera pas grandir ? Car je voudrais oublier cette douleur lancinante que je ne cesse de vivre chaque jour. " dit-elle avec tristesse.
La petite princesse avait toujours été enthousiaste en réalité. Même si sa vie n'était pas la plus belle, même si elle n'était pas la plus heureuse, elle restait enthousiaste. Tout simplement, car elle avait apprit qu'on ne grandissait qu'en avançant. Que ça ne servait absolument à rien de rester enfermée dans son passé. Qu'il fallait regarder le futur avec des yeux pleins de découvertes, mais surtout ne pas laisser le passé venir détruire nos rêves. Finalement, elle s'arrêta aussi brusquement que la crème lorsque la frontière venait d'être présente. Le désert était à quelques centimètres d'elle. Le désert se présentait délicatement à elle. Alors, elle se tourna vers la jument crème en ayant un délicat sourire.
" La chaleur ne me fait pas peur personnellement. " dit-elle pour finalement se rapprocher vers la jument. " Tu ne m'accompagnes pas quelques pas dans ce désert si grand ? "
Elle resta là, à observer la jument et attendant sa réponse. Elle espérait qu'elle l'accompagnerait quelques pas : car avouons-le, l'inconnu lui faisait réellement peur au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Sam 24 Fév 2018 - 18:34

Warning:
 

S'il fallait souffrir pour être belle, souffrait-on aussi de l'être ? Fifa pensa à Nokhömi, qui n'était pas d'une beauté spectaculaire, à d'autres juments qu'elle connaissait et à elle-même mais personne dans son entourage ne possédait une beauté rayonnante, elle n'avait donc aucun témoignage sur lequel s'appuyer. A ses yeux, la vie n'était pas plus facile ou difficile selon le physique d'un équidé, les évènements reposaient sur bien trop de variables pour ça. Il fallait prendre en compte le charisme, la volonté, la chance, le hasard, l'expérience... Et tant d'autres choses que même en admettant qu'on acceptait plus facilement d'un être beau certaines choses, ou qu'avec la beauté venait le revers de la médaille, il n'y avait pas de généralités. Seulement des équidés qui faisaient de leur mieux.  

Un soupir lui échappa juste avant que Nazz'ariah ne prenne la parole et Fifa tourna lentement les yeux vers elle, ne s'attendant pas aux propos qui franchirent les lèvres de l'autre jument. Elle se crispa, laissant passer une exclamation déplacée sans parvenir à s'en vouloir. « Encore une ? » Elle n'était pas assistante sociale ni psychologue bon sang ! Pourquoi les autres éprouvaient-ils le besoin irrépressible de se confier à elle ? Est-ce que la crème en faisait de même ? Non, bien sûr que non, les gens prenaient sans jamais redonner et elle l'avait découvert avec sa propre famille, avait tant voulu l'oublier sans y parvenir. En attendant elle avait écarté la chose de son esprit, tenté de vivre avec et de ne pas avoir besoin des autres. Comment en était-elle arrivée à vouloir devenir dominante ? Quel que soit le territoire le troupeau reposerait sur elle et Fifa peinait à croire qu'elle pourrait compter sur eux en retour.

Elle soupira à nouveau.

« Je ne sais pas Nazz'ariah. Si ça t'es arrivé une fois tu feras en sorte que ça n'arrive pas une seconde fois. »

Tournant de nouveau les yeux vers la jument baie Fifa secoua négativement la tête. Elle n'avait pas l'intention de se fatiguer inutilement dans le désert et ne se sentait pas capable de faire la conversation sans vexer sa compagne. La crème tissait déjà des liens entre ce que lui avait dit l'autre jument et cette nouvelle information. Saltan était probablement né de ce viol n'est-ce pas ? Vaguement, elle pensa à sa mère et la fille aînée de la fratrie, Afraid Again. Ocëan Pearl n'en avait jamais parlé et ce n'était qu'en grandissant que la cadette s'était questionnée. Elle savait pertinemment qu'elle et sa soeur ne partageaient pas le même père, avait deviné une fois adulte qu'elle n'avait peut-être pas été le fruit d'une union consentie. La pie palomino avait toujours reproché à leur mère de ne pas avoir été capable de se défendre. Fifa n'avait connu que la jument qui se battait sans la moindre hésitation. Elle battit des cils, consciente qu'elle était dure avec les victimes mais incapable de se remettre en question : il fallait se relever et faire en sorte que ça ne puisse pas recommencer, à défaut de ne pas l'avoir empêché quand il le fallait.

Elle le pensait quand elle avait rencontré Nokhömi et se le répétait à nouveau en dévisageant Nazz'ariah. Une dure vérité qu'elle garda cependant pour elle, peut-être parce qu'une partie d'elle plus fragile réalisait la cruauté de cette pensée, la bêtise de cette opinion qui mettait en faute les victimes. Ce n'était pas pour rien que Fifa s'était mis en tête de purger Horse-Wild de détraqués dans le genre des étalons qui avaient fait du tort à ces juments fragiles. Ce n'était pas pour rien qu'elle allait veiller sur son troupeau. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait tout fait pour s'endurcir. Elle savait très bien que cela aurait pu lui arriver aussi mais s'y refusait. Elle ne voulait pas être victime, elle ne voulait pas être démunie, elle ne voulait pas abandonner son petit morceau de bonheur si difficilement arraché à un monde sans pitié. Il était plus facile de se voiler la face quitte à se confondre dans la bêtise, elle qu'on regardait si souvent comme une figure protectrice. Elle avait peur que personne ne soit là pour la protéger, comme personne ne l'avait été pour Nazz'ariah ou Nokhömi.

« Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour chasser les auteurs de tels actes de l'île et j'essaye d'inciter les autres juments à prendre conscience du fait qu'elles ont le droit et le devoir de se défendre et de se protéger quand c'est nécessaire. Il est encore temps de changer les choses. »

Il était toujours possible d'épargner d'autres juments, criait son regard glacial face au désert qui s'étirait devant elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 140

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Mer 28 Fév 2018 - 1:53

Nous aurions dû être dispensés de traîner un corps. Le fardeau du moi suffisait.


Etre belle est un fardeau pour certaines personnes. Mais surtout, parfois, ça fait en sorte que l'être humain, ou même des animaux, devient un martyre. La preuve avec les rousse de salem. Ces jeunes femmes cultivant la beauté, mais surtout la guérison par les plantes. N'ont-elles pas été condamnées à cause de cela ? N'ont-elles pas été brûlées à cause de cela ? N'ont-elles pas pleuré à cause de cela ? Si, c'était évident. Mais, elle, la jolie princesse brune a-t-elle pleuré sa beauté ? A-t-elle souffert de cette beauté renversante ? S'est-elle retrouvée dans de beaux draps à cause de ses beaux yeux bruns ? C'était une évidence. Elle était convaincue que si elle n'était pas devenue aussi jolie, son frère ne l'aurait sans doute jamais souillé à ce point. Si elle n'était pas devenue aussi jolie que sa génitrice, son père ne l'aurait sans doute hissé au rang de génitrice royale. Au départ, elle n'avait pas comprit ce que ce rang signifiait, puis finalement quand son frère avait mit à profit son désir, elle avait comprit. Elle avait comprit avec douleur, souffrance et haine. Alors oui, pour elle, on souffrait de la beauté. Pour elle, on pleurait à cause de la beauté. Alors, oui, elle savait qu'elle était belle, elle l'assumait, mais elle refusait tout cela.
Une remarque. Elle entendit une remarque qui la piqua au vif, qui lui fit véritablement mal. Comment osait-elle penser cela ? Comment osait-elle dire cela sans même éprouver le moindre remord ? La douleur était fulgurante sans qu'elle ne puisse dire le pourquoi du comment. Cependant, ses oreilles se plaquèrent presque immédiatement dans sa crinière. Elle n'aurait jamais imaginé que cette jument puisse penser cela. Elle n'aurait jamais imaginé qu'elle ait si peu de tact. La haine s'emparait d'elle sans qu'elle ne sache pourquoi, mais surtout la violence. Elle qui était si pacifique avait brutalement envie de la mordre, la frapper mais surtout la tuer pour cette pensée. Pourquoi ? Sans doute car sa pensée lui faisait bien plus mal que le viol en lui-même.
Elle l'écouta sans rien dire, laissant la haine bouffer son coeur avec appétit. Tout sentiment envers la jument, aussi amicaux soient-ils venaient tout juste de disparaître. Cette jument avait pourtant été sur un pied escale mais là brutalement, elle venait de chuter. Dorénavant, elle venait d'atteindre le purgatoire. Elle venait de pénétrer dans une pièce dont elle n'aurait jamais du ouvrir la porte. Elle venait de pénétrer dans un couloir de son esprit qu'elle avait pourtant espérer pouvoir oublier. Elle plongea son regard haineux dans celui de la crème. Elle ne pouvait parler, elle n'osait lui parler de peur de lui dire des choses affreuses. Elle n'était pourtant pas comme ça d'habitude. D'habitude, elle réussissait à maîtriser ses émotions, elle réussissait à rester calme mais là c'était complètement différent. Là, la jument venait d'appuyer sur un bouton qu'elle n'aurait jamais du découvrir. Finalement, la baie s'approcha d'elle avec détermination, continuant de la fixer.
" Tu penses réellement qu'à à peine deux ans je pouvais me défendre face à un mâle de treize ans ? Que je pouvais l'empêcher de me saillir ? Tu crois que toutes les juments sont invincibles comme toi ? Toi, la grande déesse de la guerre ? " dit-elle en sifflant. " Je ne suis pas toi et je ne le serai jamais. Mais oui, ça n'arrivera pas une seconde fois. En tout cas sache que je ne suis pas fautive et que tes remarques déplacées, tu les gardes dans ta barbe. Je n'ai ni besoin de ton jugement, ni besoin de tes remarques désobligeantes. Je pense que mon esprit le fait assez. "
Elle tapa du postérieur sur le sol, de colère, pour tenter de calmer sa haine naissante. Finalement, elle recula, soupirant un grand calme, en espérant se calmer tout simplement. Puis voyant le désert derrière elle, elle n'hésita pas. Galoper lui fera du bien. Alors, elle trotta vers le désert, y entra sans peur pour finalement déposer un dernier regard vers la crème.
" J'espère pour toi que tu ne vivras ni la perte d'un enfant, ni un viol. " dit-elle en prenant appui sur ses postérieurs. " Car c'est la pire douleur qu'un être puisse vivre, sache-le. " Puis finalement, elle tourna le regard et s'en alla au grand galop, la queue fouettant ses cuisses de colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 527

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines (dominante).


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   Mer 28 Fév 2018 - 9:17

Fifa ne pensait pas être connue pour son tact. Elle était même du genre à s'enfoncer une fois qu'elle avait mis les pieds dans le plat. Elle n'était cependant pas de ceux qui se permettaient trop de remarques désobligeantes. Cela lui échappait parfois, allons bon, ça arrivait à tout le monde. Elle concevait parfaitement que pour le coup, elle aurait pu garder pour elle son agacement face à la tendance qu'avaient les juments à la prendre pour Mère Thérésa (elle n'était pas sa mère, bon sang ! Il n'y avait qu'Ocëan Pearl pour recueillir toutes les âmes en peine de l'île.). Mais elle n'avait en aucun cas prétendu être invincible, c'était bien le fait qu'elle ne l'était pas et la crainte de ce que cela signifiait qui se cachait derrière ses propos. Elle fixa donc Nazz'ariah d'un air médusée, incapable de comprendre ses reproches, se complaisant dans son tort en pensant très sincèrement qu'elle n'avait pas été très fine certes, mais qu'elle n'avait pas non plus insulté la jument baie.

La regardant partir sans un mot, les lèvres pincées pour ne pas lui demander pour qui elle se prenait (Nazz'ariah n'avait en effet parlé que d'elle la plupart du temps, croyait-elle savoir quoi que ce soit sur Fifa ?), la crème retint un cri pour se défendre. Il y avait bien des douleurs insoutenables en ce bas monde et elle avait déjà les siennes à supporter, mais pas le temps ni l'envie de prendre sur elle celles des autres. Elle n'avait peut-être pas perdu un enfant mais elle n'en avait pas eu non plus, en avait vu disparaître et engloutir sa famille dans le deuil, la haine pour un parent emporter des enfants dans le sillage de la folie. Peut-être bien que la baie l'était, folle. Cela ne faisait que confirmer ses soupçons. Depuis le début, Fifa s'était questionnée. Pour ce qu'elle en savait, Nazz'ariah avait tout inventé dans le seul but d'attirer l'attention.

Forte de cette conclusion, elle se détourna en étant persuadée qu'elle avait raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: World discovered || FIFA   

Revenir en haut Aller en bas
 
World discovered || FIFA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FIFA World - Free to play
» FIFA U-17 WORLD CUP KOREA 2007
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES :: LES ROCHEUSES-
Sauter vers: