Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Everybody loves me | Libre

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Everybody loves me | Libre   Mar 23 Jan 2018 - 0:17



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

EVERYBODY LOVES ME
libre


Il a marché et marché, il a tenté de traverser l’île en ligne droite pour enfin atteindre le Nord, mais rien n’y fait. Il s’est perdu.

Ace a eu l’excellente idée de traverser l’une des zones désertiques du continent, sans s’arrêter pour réfléchir à deux fois et déterminer si le statut de ‘bonne idée’ s’appliquait. Non, il est entré, sans regarder derrière, observant les alentours à la place. Et maintenant, eh bien maintenant il n’a pas l’air idiot en pleine canicule improvisée, à regarder le ciel en espérant qu’il l’aide. Il n’a aucune idée d’où aller.

Le cratère est grand, hell, immense. Il ne peut pas avoir de vue aérienne, mais il est relativement certain d’être aussi grand qu’une fourmi de là-haut. Un petit cheval perdu au milieu de la terre rouge. Il n’y a rien à manger ici, rien à boire non plus, et à ce rythme-là il aurait peut-être mieux fait d’aller dans un désert. Il ne l’avouera pas, mais c’est définitivement sa propre faute s’il s’est un peu (beaucoup) perdu. Son sens de l’orientation est légèrement déphasé par le soleil qui, évidemment, est au zénith et montre midi; il n’a toujours pas décidé d’aider Ace à repérer les points cardinaux. Alors le voilà debout, au milieu d’un trou géant, cherchant ce qu’il pourrait bien faire de son temps.

L’histoire de la météorite qui s’est écrasée ici il y a des millions d’années, elle est bien jolie, mais il s’en fiche un peu, pour être honnête. C’est arrivé il y a beaucoup trop longtemps, et à part un creux dans le sol et la disparition totale de la végétation, ça n’a pas été très impactant (quoi que la population à l’époque a dû en souffrir un peu). Et ça ne l’est sûrement pas à l’heure actuelle. De toute façon, sa période explorateur est finie maintenant. Il n’a plus envie de découvrir. Il veut vivre. Au diable les lieux inconnus et les rumeurs, laissez-le passer.

Il gratte la terre du bout du sabot, se demandant si en creusant assez profond on arriverait à retrouver de la terre normale qui peut accueillir de l’herbe. Pas que le climat du territoire soit adapté à la pousse des plantes (on meurt de chaud, et l’eau est inconnue au bataillon), mais il peut toujours espérer.

Dans une microseconde de faiblesse, Ace lâche un petit gémissement presque inaudible pour exprimer sa frustration. Il n’a pas envie d’être ici, et il ne sait pas pourquoi il l’est. Note: rajouter ‘sens de l’orientation’ en dessous de ‘tenue de l’alcool’ dans la liste des choses à travailler. Si seulement il y avait quelque chose d’intéressant ici.

- C’qui est sûr c’est bien que j’suis pas le roi du monde.

Ses paroles sont marmonnées, destinées à nul autre que lui-même, et il reprend le pas en soupirant. Fouillant dans sa mémoire, il se rappelle des affirmations qu’il a entendu: le cratère, non content d’être inutile et ennuyeux, abrite des chacals. Parce que le contraire ne serait pas drôle.

S’il y a bien une chose qu’il pourrait utiliser en cet instant, c’est une distraction, et un petit combat avec des bestioles pourrait très bien le faire. Ca, ou une rencontre avec une autre âme perdue dans son genre. Si possible, cette fois, pas un amateur d’Halloween déguisé H24 en zombie. Il en prie presque. Conscient de son impatience visible, il regarde de nouveau le soleil, tentant de déterminer s’il peut maintenant retrouver son chemin.

(La réponse est non.)

I stare at the sun just for kicks, all by myself-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Dim 28 Jan 2018 - 15:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Un dromadaire avançait dans le désert avec sa serviette sur le dos, il demandait''Vous n'avez pas vu la mer? j'irais bien faire un plongeon dans l'eau. Il y a vingt jours que j'avance mais hélas c'est vraiment une sacrée marée basse.Il y a vingt jours que j'avance mais hélas c'est vraiment une sacrée marée basse. un dromadaire...dans le désert. Lalalalalalala"

La jument pie avançait direction le sud. C'était l'étoile polaire qui lui avait indiqué le chemin la nuit qu'elle avait quittée, bien malgré elle, l'archipel. Un endroit magnifique et odeur salée de la mer agréable. À son grand bonheur elle n'avait croisé personne, un peu normal en fait, quand notre principale horaire de déplacement suivait le rythme de la lune. Même si elle était enfin arrivée sur la terre de HW la petite prendrait sûrement un temps avant de recommencer à vivre comme un équidé normal.

Aujourd'hui elle n'avait pas trouvé sommeil. Il faut dire qu'elle c'était endormi plus tard qu'à l'habitude et s'était réveillé la lune étant déjà bien haute dans le ciel. Du coup, le matin venu, elle continua son exploration ses pas la mena ici une légère ascension , quelques zigs-zags au travers des murs de roche puis une descente progressive qui la mena par un passage au bas fond. Un grand étendu plat, Pas d'eau, pas d'herbe, un mur de pierre qui semblait entourer les lieux sur plusieurs kilomètres en somme un étrange désert. Et la petite, malgré tout, trouvait la joie de chanter. Peur de tout et peur de rien à la fois.

"Un dromadaire... dans le désert lalalalalalala"

Elle prit le trot fredonnant d'un air heureux sa petite comptine. Elle avait entreprit de faire le tour de cette muraille voir s'il n'y avait pas une autre sortie. Elle n'avait pas envie de rebroussé chemin après un si long voyage.

Un odeur chevaline lui vint alors aux naseaux, elle n'était pas seule. À quelques mètre malgré les zébrures que causait la chaleur à l'horizon, elle put distingué la fameuse silhouette. Blanche et tacheté comme la sienne serait-ce la fameuse Ocëan tant recherché, mère de sa nouvelle dominante. Changement de projet immédiat, Nokhömi se dirigea droit vers l'inconnu. Elle aurait voulu l'appeler, mais sans savoir pourquoi elle n'en dit rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Dim 28 Jan 2018 - 16:17



Granted, Ace s’est déjà perdu auparavant. Des heures à chercher des proies ou à courir après des gens, à s’amuser ou même à perdre le troupeau quand il était jeune. Il a l’habitude. Il a toujours réussi à retrouver son chemin, d’une manière ou d’une autre, et si le soleil ne l’aidait pas, eh bien il attendait tranquillement que l’astre bouge. Il avait une certaine patience.

Il s’était déjà perdu et il était patient, mais toutes ses précédentes aventures du même genre ne s’étaient pas passées dans un désert (ou une plaine, ou une montagne, ou quel que soit le genre d’endroit que ce territoire avait été avant de se faire aplatir par une météorite). Ici il n’avait pour passer le temps que du sable rouge à gratter, rien à grailler, rien à boire, juste une bonne opportunité de mourir de chaud et/ou de prendre un coup de soleil. Hourra.

Le cratère est grand et il se demande pendant un moment s’il serait seulement possible de le traverser en entier. Et s’il était à jamais perdu? Et s’il ne retrouvait jamais son chemin et passait des jours entiers à parcourir l’endroit sans jamais en trouver l’issue?

(Décidément, le soleil lui fait avoir des pensées bizarres.)

Malgré toute l’absurdité de ces songes, il pense tout de même aux gens qu’il a rencontré. Est-ce qu’il manquerait seulement à quelqu’un, s’il mourrait? Ezaël, probablement. Fifa, peut-être. Maintenant qu’il y réfléchit, il n’a pas grand nombre de proches. De toute façon, personne ne serait au courant de sa disparition, s’il venait à mourir dans un endroit pareil.

- Mourir seul dans un désert. Sympathique idée.

Ace soupire de nouveau, décidant que rester debout comme un idiot sous le soleil tapant n’est pas la plus intelligente des idées, et prend le pas pour se diriger dans une direction tout à fait au hasard. Attendez, c’est pas par là qu’il est arrivé…?

Il pousse un petit grognement.

Tant pis, il va quand même aller par là. Au pire, il fera le tour. Du moment qu’il sort de cet endroit, il sera content. C’est l’important après tout.

Il n’a pas le temps de faire plus de trois pas avant d’entendre et sentir une présence dans les parages. Mais ça ne sent pas le prédateur. Fronçant des sourcils imaginaires, il tourne une oreille vers le bruit en prenant soin de ne pas regarder, et prie de nouveau pour que ce cheval-là ne soit pas un deuxième Collapsing.

Quand il tourne la tête, les sourcils imaginaires prennent une toute autre position. S’il en avait, il les hausserait. Devant ses yeux ébahis s’avance une jument, pie tout comme lui. Elle n’a pas l’air bien vieille (elle a même l’air bien trop jeune), et trottine dans sa direction en fredonnant. Pour une surprise, c’est une surprise. Depuis quand est-ce qu’il attire les jeunes juments? Ou les jeunes en général? Qu’est-ce qu’il se passe dans sa vie? Pourquoi est-ce qu’il se pose toutes ces questions?

Il lève la tête plus haut et fait face à l’énergumène, sceptique, attendant de voir ce qu’elle veut.

Love all the people that have warned you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Lun 29 Jan 2018 - 8:25

Sa tête était portée haute, ses oreilles pointaient en direction du cheval croyant vraiment qu'il pouvait s'agir de l'ancienne dominante. Son trot était léger et aérien, malgré cette allure de grande dame on pouvait facilement distinguer sa petite taille et ses traits de jeune adolescente. Un crin plutôt mince comme du duvet la trahissait aussi.

La distance diminuait entre les deux chevaux pies elle pouvait maintenant distinguer son pelage roux et blanc elle n'était exactement comme les siennes elles étaient un peu plus brouillons. Sa mère n'avait-elle pas dit des tâches comme les siennes? Plus elle avançait, plus ses jambes lui semblaient lourdes, dur à avancer comme si une force intérieure essayait de la retenir, mais elle ne voulait pas écouter cette petite voix non elle devait devenir courageuse face aux inconnus et forte pour protéger ceux qu'elle aime. De plus, Ocëan n'était pas une jument tout à fait inconnue. Sans qu'elle ne le remarque elle-même elle avait arrêter de fredonné son cœur n'était plus aussi en fête.

Même si elle tentait de se convaincre la peur était plus forte que la raison son trot énergique était passé a un trot lourd puis à un pas encore plus pesant que le trot. Elle n'était plus qu'à deux mètres du cheval lorsque ses pas cessa complètement de vouloir avancer. Sa queue serra entre ses cuisses et sa tête jadis bien perché était assez basse à présent. Elle savait maintenant même si l'identité n'avait pas été dévoilé son coeur et tout son être était d'accord sur la chose ceci n'était pas celle qu'elle croyait. Le cheval devant elle n'avait rien d'une vieille jument qui coule ses dernières années au pâturage, un grand cheval tous de muscles et bien remplis la où il le faut. Son coeur se serra.


52 893 569, 52 893 570 ... 52 893 572, son coeur sauta un battement ce jour-là, elle avait compris qu'il était loin de celle qu'elle croyait. Son odeur était masculine la voici seule dans un désert de sables rouges avec un étalon et personne pour lui venir en aide. Elle recula pour augmenter la distance entre les deux on pouvait lire la détresse dans ses yeux.

" Je ... je... je m'excuse je vous ai prit pour quelqu'un d...d..d'autre."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Lun 29 Jan 2018 - 16:35



Le soleil continue de taper, et il se demande s’il ne pourrait pas trouver un moyen de protéger son bout du nez. Il a déjà eu un coup de soleil, et laissez-moi vous dire que c’est particulièrement désagréable. Manger ou boire est un véritable enfer. En plus, ça reste longtemps. Mais qu’importe.

Ace ne bouge pas, toujours sceptique, pendant que la jument s’approche de lui d’un trot léger, avec l’air d’être heureuse de le voir. Et puis son allure devient plus lente, moins enjouée, il la voit faillir, et elle passe au pas. Il ne sait pas d’où vient de comportement, et ça ne l’aide surtout pas à déterminer la raison pour laquelle elle l’approchait aussi vite; il sait qu’il est attirant, m’enfin tout de même, ça ne peut pas être la raison. Elle n’est plus bien loin de lui quand il voit ses jambes se bloquer pour s’arrêter, et sa posture change drastiquement en moins de temps qu’il n’en faut au paint pour dire bouh. Il ne manque pas la façon dont sa queue se colle entre ses cuisses, et regarde avec un sourcil imaginaire levé la façon dont sa tête se baisse soudainement.

Huh.

Il est en train de rêver, ou elle se soumet? Il n’a pas vraiment l’habitude des juments. Ni de la façon dont elles doivent se comporter face à un étalon. Est-ce qu’il y a une façon de se comporter? Qui décide des règles? Pourquoi est-ce qu’il ne s’est pas intéressé à ça de plus près? Mais les juments sur l’île ne sont-elles pas complètement libres? Incroyable. Il lui manque beaucoup de connaissances, en fin de compte.

D’aussi près il peut enfin la regarder plus en détail. Sa robe est pie, tout comme lui (mais la sienne reste plus belle, ndlr), et elle est définitivement jeune. Trop jeune. Qu’est-ce qu’elle fait ici sans personne pour la protéger? Cette pensée lui arrache un sourire en coin.

Quoi qu’il soit arrivé à la jument, un étalon en est responsable et Ace se demande pendant un moment s’il devrait la laisser tranquille. Il jette un oeil à sa conscience, occupée à faire des dessins dans le sable avec un couteau, et elle se contente de lui jeter un regard ennuyé et de hausser les épaules. Depuis quand est-ce que c’est son problème? Il a bien le droit de s’amuser un peu, non? La jeunette recule pour mettre plus d’espace entre eux. Faire un pas en avant ne ferait que la faire reculer encore plus, et il a mieux à faire que de faire du sport.

Et puis elle s’excuse en tremblotant, la voix toute petite, et elle est pratiquement en train de bégayer. Elle l’a pris pour quelqu’un d’autre. Elle a cru qu’il était un ami. Est-ce qu’il doit en être offensé? Il refuse de l’être. Elle ne pouvait pas vouloir le rencontrer, de toute façon, c’est pas comme s’il avait une réputation. Il rit à voix haute, et au lieu d’avancer, tente de contourner la jument pour la regarder un peu mieux, dans un pas lent et détaché. Il lui jette un sourire qui se veut faussement gentil.

- Déçue?

Sa queue fouette l’air pour faire bonne mesure. La conscience plante le couteau dans le sol en gloussant.

Love all your sentimental virtue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mer 31 Jan 2018 - 6:27

Elle se sent rougir et pâlir en même temps, ses jambes devinrent molle, l'étalon semble la détailler sous tous ses angles. Quelle honte, elle qui n'aime pas être le centre de l'attention elle était maintenant la bête de foire des lieux. Mais cela est-il respectueux? À quel moment exactement doit ton juger si le regard de quelqu'un sur nous devient irrespectueux?

Lors de son exploration, lorsqu'il se retrouva derrière elle, elle fit un demi-pivot sur les postérieurs pour stoppé cette malaisante et stressante situation que provoquait son regard sur son fessier. Elle plaqua les oreilles une fraction de seconde, offusquée puis les relevât ce n'était pas le temps de faire la courageuse. Elle regarda autour d'elle personne, rien. Pas le moindre signe de vie seulement cet étalon sous un soleil tapant, mais que fessait-il là lui aussi par une telle journée. Avait-il entreprit de visiter l’Île aussi peux importe la température qu'elle lui apporterait. Il avait un bout nez rose qui semblait avoir rougis avec ce soleil nokhömi n'avait jamais connu les coups de soleil, mais sa mère l'avait mise en garde, il devrait faire attention lui aussi.

- Déçue? Sûrement oui , elle aurait aimé que ce soit celle qu'elle croyait et elle aurait préféré que ce ne soit qu'une illusion causée par la chaleur, mais non ce n'était ni un ni l'autre et la voici maintenant prisonnière de ce gigantesque mur avec pour seule compagnie un cheval. Cependant, elle se demandait s'il était prudent de lui dire qu'elle était déçue ne serait-il pas plus prudent de lui dire qu'elle était tout aussi enchantée de faire sa rencontre? De peur qu'il ne le prenne personnel elle opta pour la seconde solution. Elle recula à nouveau d'un ou deux pas avant de prendre la parole.

" Oh non aucunement Monsieur, je ne connais personne, du moins, personne avec une robe comme la vôtre sur l'île, donc je ne m'attendais à voir personne en particulier."

Soudain, la jument pie bondit sur le côté les naseaux et les pupilles dilatés trois trucs noirs étaient apparût autour et comme elle était déjà sur les nerfs elle n'avait pas comprit que c'était sur le coup. Trois ombres provenant du ciel, elle remonta le nez au ciel et aperçu la cause. Des vautours c'était mis à tourner autour d'eux comme s'ils présageaient leurs morts dans un avenir proche. Les yeux apeuré elle regarda le cheval rouge et blanc seraient-ils en danger un animal sauvage, la déshydratation ou voir même serait-ce en fait, l'étalon qui était un danger pour elle . Elle trembla de plus belle elle rejoindrait peut-être sa mère plus rapidement qu'elle ne l'aurait pensé elle qui se croyait maintenant en sécurité sur les terres de Horse Wild.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mer 31 Jan 2018 - 15:16



Ace découvre bien vite en faisant son petit tour qu’une observation aussi poussée n’est pas appréciée, et qu’il ne faut pas s’approcher de son arrière-train. Quoi qu’il se passe, elle fera en sorte de lui faire face. Bien.

Elle ne s’attendait clairement pas à trouver un être comme lui et il pouvait clairement apercevoir la lueur de désespoir dans ses yeux quand elle s’était approchée. Elle avait définitivement cru voir quelqu’un d’autre, et pourtant sa réponse est négative. Il pouffe en l’entendant l’appeler Monsieur; le vouvoiement, il comprend, mais jamais ô grand jamais on ne l’avait appelé Monsieur auparavant. C’était nouveau, et curieusement, il l’accueillait. Il n’allait tout de même pas se plaindre de se faire traiter comme quelqu’un de haut placé par rapport à elle (ce qu’il n’était pas), mais il restait le problème du mensonge. Elle tentait clairement de lui faire plaisir pour ne pas qu’il lui fasse… quelque chose, puisqu’elle avait clairement peur de lui. Elle le regardait avec une peu tellement évidente, ressemblant à une statuette de porcelaine qu’on aurait cassée puis si hâtivement recollée qu’elle manquait de retomber à tout moment. C’est ça. C’est ce qu’elle était.

Il ne relève pas la façon dont elle recule encore une fois et finit par s’arrêter en regardant au loin.

- C’est pas bien de mentir, bichette. Il se tourne pour la regarder dans les yeux. Qu’est-ce que c’est ton petit nom?

Il commence sérieusement à en avoir assez de la voir trembler, cependant. Ce n’est pas de la compassion, mais il a pitié d’elle, de ce qu’elle a dû vivre pour avoir peur de lui à ce point. Sa conscience hausse les épaules en boudant, considérant elle aussi l’idée d’arrêter de jouer avec la jument alors qu’il a à peine commencé. Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas le laisser s’amuser, dans ce pays? Quelqu’un lui en veut? C’est probablement ça. Il a peut-être énervé un Dieu. Il a déjà été en Enfer, merci beaucoup. Il avait juste envie de maltraiter psychologiquement un jeune cheval innocent, mais non, il fallait que l’univers lui envoie quelqu’un de déjà entaché. Elle sursaute encore une fois, et il lève les yeux au ciel en poussant un soupir avant de lui faire face.

- Je te serais très reconnaissant d’arrêter de te comporter comme si j’allais te sacrifier à un dieu païen. Je sais pas ce qu’il t’est arrivé mais j’suis pas du genre à agresser physiquement sans raison.

Alors arrête, il a envie de dire, mais ça pourrait encore une fois être interprété comme un ordre et il a très peu envie de recommencer à tenter de la calmer. La jeune jument est sur les nerfs, et il la voit lever la tête. Effectivement, autour d’eux tournent quelques oiseaux, et Ace sourit. Enfin. Si les vautours sont là, un prédateur quelconque doit les accompagner. Un peu d’action. Il ne demande que ça. S’il y a vraiment des chacals dans les parages, qu’ils viennent, il est prêt.

Ace regarde tout autour d’eux, cherchant à déterminer s’ils sont en effet en présence de carnivores, et surtout, combien d’ennemis potentiels il peut y avoir. La peur intense qui émane de la jument ne le distrait même pas.

I’m feeling, oh, so good.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mer 31 Jan 2018 - 19:26

-C'est pas bien de mentir. Effectivement, elle n'avait été gère mieu que lui niveau politesse et elle en était honteuse qu'il est découvert son mensonge. Même si pour elle cela n'avait été un moyen que de se protéger il en avait vu autrement, mais ne semblait pas fâché par ce mensonge. Elle baissa à nouveau la tête piteusement grattant d'un sabot légé le sable rouge, puis la releva croisant le regard noir et vif de son interlocuteur. La petite hésita quelques instants à lui dévoiler son nom pourrit-il l'utilisé contre elle plus tard? Étrange non la façon dont elle accord si rapidement sa confiance à une jument contrairement à celle accordé à un étalon ? Arrivrait-elle un jour à mettre de côté son passé? Elle le regardait encore dans les yeux comme hypnotisé, son coeur s'était serré dans sa poitrine. Elle ne comprit pas pourquoi était-ce un signe avant de mourir de peur? Pouvons-nous réellement mourir par la peur? Elle y aurait presque cru.

" Nokhömi." dis tellement presque machinalement avant de secouer sa tête pour sortir de cet état quelle trouva complètement étrange elle n'avait pas l'habitude de figer elle était plutôt du type à prendre ses jambes à son cou et courir sans s'avoir quand ni où elle allait s'arrêter voilà de que provoquait la peur chez elle. La petite fini par se rendre compte qu'elle avait dévoilé son nom, au moins maintenant c'était fait quoi qu'il puisse arriver et sa décision était prise, après cette rencontre elle se mettrait a la recherche de Fifa et intégrait son troupeau ou peut être pas non trop stressant... Elle devait poursuivre sa route seule encore un moment, mais fini l'exploration au grand jour. Vivement la nuit prochaine où elle pourrait être seule.

Elle regarda à nouveau le cheval pie l'étalon venait de lui dire de se calmer d'arrêter d'avoir pur de lui sans raison qu'il n'était pas comme son père enfin non il n'avait pas dit cela comme ça, mais elle l'avait interprétée de cette façon. Elle avait rencontré des juments depuis son arrivée qui avait des caractères différents donc sûrement qu'un étalon pouvait être différent d'un autre aussi. Elle fit un signe de tête en signe d'approbation elle allait essayer de son mieu.

La jeune paint avait presque oublié les vautours qui leurs tournaient autour mais détranges canidés fit apparitions derrière le cheval pie Nokhömi fronca les sourcil.

"Dit monsieur, vous faite l'élevage de chien?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mer 7 Fév 2018 - 11:58



La petite jument a beau être toute grandie et probablement à la fin de sa croissance, elle est définitivement encore beaucoup trop jeune. La façon dont elle se tient et réagit n’est digne que d’une pouliche, et Ace ne peut s’empêcher de se demander ce qu’il a bien pu lui arriver. Elle est définitivement traumatisée par quelque chose si elle a aussi peur de lui, mais il n’est malheureusement pas assez intéressé pour faire un petit brainstorm. Un étalon lui a fait quelque chose. Ca s’arrête là. Ca n’est pas son problème et ne le sera bien évidemment jamais.

Elle baisse la tête de nouveau quand il l’accuse de mensonge, ne faisant qu’appuyer ses déductions. Elle n’avait pas envie de le voir (pour être franc, il n’avait pas prévu du babysitting non plus, mais la vie est cruelle comme ça), au moins ils ont mis cette partie au clair. Sa conscience est en train de bouder derrière lui, poignardant d’un air rageur le sol avec son couteau.

La jeune pie a l’air de réfléchir pendant un moment, perdue dans ses pensées, mais finit tout de même par lui donner son nom. Elle a l’air surprise de sa propre action, comme si le mot était sorti machinalement et sans sa permission. Ne restant pas plus longtemps sur le sujet et ayant bien autre chose à faire que de prêter plus d’attention au nom à coucher dehors qu’elle possède (quoi qu’il n’est pas bien mieux loti), il réfléchit pendant quelques secondes. Est-ce qu’il devrait lui donner le sien? Elle n’en aurait probablement pas l’utilité, mais peut-être que pouvoir mettre un nom sur le visage aiderait à stopper sa peur incroyablement grande d’un inconnu? Il grogne intérieurement (foutue société), et lui souffle son nom avant de continuer à regarder autour d’eux.

- Si ça intéresse, le mien c’est Ace of Hearts.

Il regarde de nouveau dans le ciel. Le soleil n’a pas beaucoup bougé, et il est toujours condamné à devoir attendre avant de prendre une direction spécifique. Son nez commence sérieusement à piquer, et il doit se retenir de soupirer. Le sable vole avec la petite brise qui passe de temps en temps, s’accrochant à ses poils sans penser à redescendre.

Il est tout de même coincé dans une zone un peu désertique, avec une jument plus qu’inoffensive et sa conscience qui fait la tronche. Alors qu’il se pose des questions sur l’intérêt de son existence à ce moment précis, Nokhömi parle de nouveau, et attrape directement son attention. Des chiens? Il suit le regard incroyablement innocent de sa nouvelle acolyte et découvre la bonne nouvelle de la journée: une distraction. Un couple de chacals s’avance vers eux.

- Petite leçon, Nokhömi. Ca a beau ressembler à un chien, ces trucs-là sont des prédateurs. Ils veulent te manger. Il observe les canidés s’approcher lentement en rigolant doucement. Le problème des chacals, tu vois, c’est qu’ils chassent soit seul, soit en paires, pour arriver de façon discrète. Heureusement pour nous, ils sont idiots puisqu’ils s’en prennent à deux chevaux adultes en terrain ouvert.

Peut-être l’instinct, peut-être juste l’envie d’être seul face à la seule activité intéressante pouvant le distraire du fait qu’il est perdu; mais Ace se retrouve à se mettre devant la jument (à bonne distance, pour éviter qu’elle ne bouge). Il regarde les deux bestioles grogner, et couche les oreilles avec un sourire en coin, leur ordonnant silencieusement de bouger. Il tape le sol du sabot, et sa conscience se relève. Enfin, un peu d’action.

You don’t have to make a sound.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Jeu 8 Fév 2018 - 20:34


Elle se senti un peu idiote, idiote de ne pas avoir pensé à lui demander son nom, mais avait-elle vraiment voulut le savoir? Connaître le nom d'une personne qu'on ne risquait pas de revoir ça ne lui aurait pas vraiment servi à quelque chose sauf qu'il aurait été plus poli j'en conjure. Elle répéta alors son nom Ace Of Hearts a voix basse fronçant ses sourcils imaginaires, étrangement long et sans aucun sens à ses oreilles qu'est-ce que cela pouvait bien signifier elle n'en comprenait pas la langue si cela était réellement une langue.

Elle releva le nez aussi au ciel le soleil tapait fort et elle commençait à avoir chaud, raison de plus pour préférer les promenades en pleines nuits que celle en plein jour la forte lumière lui piquait le bleu des yeux et la forçait à plisser ceux-ci lorsqu'il se faisait trop insistant. Elle reposa son regard sur le rouge et blanc devant elle. Elle allait lui proposer de continuer l'entretient dans l'ombrage des parois du cratère lorsqu'elle s'était aperçu des étranges chiens derrière le dénommé Ace.

Celui-ci lui expliqua la vraie nature des deux canidés qui s'approchaient d'eux ils étaient sauvages rien de chien d'élevage et carnivore Nokhömi était alors qu'un bout de viande qui pourrait leur servir à se rassasié, mais il était petit face à deux chevaux adultes quel était leur chance au pire il fuirait au mieux il arriverait à prendre un croquer de sa fesse avant de se prendre un coup de sabots en plein ventre.

Son coeur se mit à accélérer et ses joues tournèrent au rouge sous son poil. Elle détourna le regard, naïve petite jument. Elle n'avait pas peur face aux prédateurs non elle était gênée, mal alaise face à la vision en premier plan du postérieur de l'étalon. Elle fit un 180 pour se retrouver dos au pie, fuir l'image de la croupe rebondissante du cheval pie. Elle avait aussi tourné le dos au prédateur en se retournant ainsi. Il faut dire que la nature et ce qui la composes lui a toujours fait moins peur que ceux de sa propre espèce.

Nokhomi se retourna rapidement prenant conscience de sa faute elle n'allait cependant pas rester derrière le cheval pie elle s'avança à ses côtés trouvant la situation moins dangereuse qu'embarrassante. La Yearling plaqua les oreilles les perdants au travers ses crins. Elle claqua des dents à l'intention des Chacals.

" Je ne suis pas un buffet tout inclus, même si a être rester au soleil ainsi on doit ressembler à des poulets au four."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Ven 16 Fév 2018 - 12:14



Le soleil tape toujours fort, mais cette fois Ace ne tente pas de déterminer l’heure de la journée. Il a du sable rouge qui lui colle au sabot, le vent est inconnu au bataillon maintenant, sa crinière commence à coller un peu en haut de son encolure. Mais il n’a pas le temps de s’intéresser à ces futilités, maintenant.

Il ne bouge pas beaucoup plus, regardant les prédateurs s’approcher. Tout le monde a les oreilles en arrière, regardant le camp opposé d’un air meurtrier, et la tension est à couper au couteau. Ace sent pourtant quelque chose bouger derrière lui et il perd le visage stoïque et froid qu’il a depuis le début quand il voit pourquoi. Nokhömi, innocente petite chose qu’elle est, se tient à ses côtés, avec une position plutôt comique à ses yeux qui suggère qu’elle veut se battre elle aussi. L’étalon est presque impressionné, pendant que sa conscience rigole doucement en se moquent de la jument. Eh, après tout, il n’est pas responsable d’elle. Si elle se blesse, tant pis pour elle. Elle a décidé toute seule d’affronter le danger, si danger il y a.

Après tout, ce ne sont que deux petits chacals.

Elle lui sort un commentaire des plus surprenants, et s’il n’apprécie pas d’être comparé à un poulet rôti (il n’a pas d’ailes. et il n’est pas cuit. et il ne ressemble pas à un poulet.), Ace doit reconnaître que la référence est bien trouvé. Ils sont en train de mourir de chaud, après tout. Ce qu’il ne donnerait pas pour une petite brise, là, maintenant. Ou un peu d’eau. Sérieusement, n’importe quoi pouvant le rafraîchir un tout petit peu. La conscience, cette peau de vache, sort un éventail de son décolleté et le regarde avec un sourire moqueur.

Si même sa propre conscience commence à se foutre de lui, c’est la fin.

Les chacals approchent toujours, et il observe tranquillement leur technique. Les canidés, face à deux chevaux adultes, ont techniquement deux options: se séparer pour en prendre un chacun (ce qui est intelligent mais pas trop, puisqu’ils sont fragiles) ou se mettre à deux sur un seul cheval. Probablement lui, Ace pense, puisqu’il respire presque la confiance et l’expérience. Ca ferait du sens.

Il sait qu’un chacal est bien plus intelligent que sa taille ne laisse apparaître, et attaque généralement des proies plus petites: ces deux-là sont donc désespérés et affamés, ce qui les rend plus faibles mais aussi plus féroces. Bien.

Les deux carnivores se jettent un regard et ne perdent pas de temps avant de se séparer: ils sont partis pour la stratégie un-chacun. Ace lâche du regard la bestiole qui se dirige vers son acolyte, la laissant s’en occuper seule. Elle a voulu se battre, après tout, n’est-ce pas? Son chacal découvre les dents et l’étalon en fait autant, se dressant sur ses postérieurs quand son nouvel ennemi tente de lui sauter à la gorge. Au lieu de voir mordre la jugulaire, il se retrouve donc avec des crocs autour du canon de son antérieur gauche, et tente de frapper l’air à coups de jambes pour déloger le chacal- espérant tout de même qu’il n’aura pas de marques. Cicatrices. Blessure?

Il ne jette pas un seul coup d’oeil à Nokhömi, mais espère tout de même qu’elle s’en sort. Il n’a pas très envie de se retrouver avec deux chacals sur le dos.

Oh my, feels just like I don’t try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mar 20 Fév 2018 - 8:18

Son regard c'était porté sur le petit chacal qui l'avait prise comme cible. Et s'il se trompait l'étalon pie. Si les chacal n'était pas venu pour l'est manger, mais pour jouer avec eux? Peut-être n'avait-il jamais prit le temps de les connaîtres, ses animaux, ils étaient peut-être dociles et bien aimants. Cependant, le regard posé sur l'animal lui confirmait que non. Son regard à lui sa langue, bien que sèche, léchait ses babines retroussées ses pupilles étaient dilatées. Nokhömi sourit.

Elle devrait avoir peur, l'instinct devrait lui dicter de fuir, de prendre ses jambes à son cou, galoper jusqu'à ce que ses jambes lâchent, que ses poumons brûles à chaque respiration. Courir malgré la chaleur, déjà un état de déshydratation qui s'installait donc pas de sueur, pas de sueur moins d'odeur, moins d'odeur un prédateur qui perdrait rapidement sa trace. Oui Nokhömi devrait prendre la fuite, mais non elle ne le fit pas. L'étrange petite jument qu'elle est n'avait pas peur elle n'avait qu'une seule peur, ses congénères. Il y aurait eu en fait, plus de chance qu'elle se sauve d'Ace que de ses petits canidés surtout qu'elle se savait protégé en quelques sortes par quelqu'un d'autre pourquoi avoir peur d'eux.

Elle se mise à bondir à gauche puis à droite de l'animal, avant de faire des bonds par-dessus puis à nouveau de gauche à droite comme ferait un chat qui s'amuse avec une souris. Les rôles étaient inversés c'était maintenant le chacal qui en son milieu semblait déboussolé. Nokhömi rigolait elle s'amusait bien de son côté et hop une nouvelle fois par-dessus, à gauche à droite.
Le chacals comme Ace là si bien dit plutôt est un animal plutôt intelligent et il avait remarqué bien malgré elle, qu'elle exécutait toujours les mêmes pas de danse autour et au-dessus de lui son regard était passé de surpris, à agacé puis le voici maintenant déterminé et sûr de lui. Nokhömi ne l'avait pas remarqué trop occupé à s'amuser avec sa proie.

Tout se passa au ralentis, Nokhömi bondit par-dessus sa proie pour une unième fois le chacal saut aussi évitant les pattes et refermât sa puissante mâchoire sur le jarret gauche de la petite jument. Nokhömi retient un cri en mordant sa langue elle ne devait pas crier montrer la douleur rester forte comme sa mère l'avait été toute sa vie jusqu'à son dernier souffle. Puis le temps revient à vitesse normale les sabots au sol Nokhömi rua une première fois l'animal lâcha son jarret de peur de recevoir un coup de sabot en plein visage. Les oreilles plaquées sur sa nuque elle recula et redonna une ruade bien placé atteignant le chacal et l'envoyant valsé dans les aires à plusieurs mètres. Il serait fou après ça de s'aventurer à nouveau vers elle. Elle était redevenue le chat et quand la proie se défend trop, le chat lui mange la tête.

Elle jeta un regard à sa patte, le sang coulait le long de son canon elle était en fait déjà bien maculé de celui-ci. La plaie était profonde mais rien d'important semblait avoir été touché. Elle fit une grimace lorsqu'elle déposa son sabots au sol et y mit du poids. Elle jeta un regard rapide au chacals qui semblait bien sonné là-bas donc elle pourrait admirer le spectacle que lui offrait Ace peut être que la douleur disparaîtrait d'ici-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

avatar

ÂGE : 13
PUF : .
MESSAGES : 54

SEXE DU CHEVAL : Divins
TERRITOIRE : Olympe


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mar 20 Fév 2018 - 11:14


Hadès

La poussière ocre se soulevait peu à peu, s'assombrissait pour laisser passer une silhouette plus sombre encore. Il s'agissait d'un équidé drapé d'obscurité, un sourire carnassier aux lèvres tandis qu'il manifestait sa divine puissance pour protéger les chevaux qui lui avaient juré allégeance. Hadès traversa le champ de bataille sans un bruit, une ombre musculeuse dont les foulées touchaient à peine le sol. Un fantôme de pénombre dont la présence seule suffit à chasser les chacals, emportant avec lui les deux animaux qui s'en étaient pris aux Orphelins. La poussière retomba ; il n'était plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Dim 25 Fév 2018 - 17:28



Le chacal est toujours accroché à son antérieur, enfonçant ses crocs encore bien acérés dans le peu de chair, traversant avec facilité la peau fine du canon. Ace tente de jeter ses jambes dans tous les sens en l’air, mais rien n’y fait: le bestiau est bien accroché. Où est-ce qu’il compte aller, exactement, comme ça? Rester accroché comme une tique jusqu’à ce que l’étalon se vide de son sang? Ah non, ça ne marchera pas.

Ace retombe au sol le plus fort possible, il peut presque entendre la terre trembler sous ses sabots à l’atterrissage, et le chacal se relève en hâte, lui lâchant enfin la jambe. Il a des marques de crocs bien présentes (damnit, ça va laisser des cicatrices), et il voit clairement le sang couler un peu le long du membre. Cela ne fait que redoubler sa colère pourtant pas bien grande, et il a les oreilles bien plaquées sur la nuque quand le canidé claque des dents pour le narguer.

L’étalon a beau être grand et relativement agile, il n’est effectivement pas aussi rapide qu’un animal aussi petit, et il se retrouve presque dans une course-poursuite sur un mètre carré. Le chacal continue de vouloir le fatiguer, lui passant sous le ventre et s’éloignant rapidement pour mieux se rapprocher. Jamais il n’approche ses postérieurs ou sa tête, un peu trop intelligent pour se mettre autant en danger. Bien. Il veut jouer à ça. Ace attend patiemment que le chacal soit à nouveau à distance avant de lui faire face, respirant un peu fort (c’est qu’il l’a vraiment fatigué, ce salaud) et regrettant le manque cruel de vent dans cette région.

Le prédateur met son temps, mais il finit tout de même pas lui foncer dessus.

Cette fois, au lieu de se cabrer, il esquive rapidement sans pour autant aller bien loin, gardant les yeux fixés sur son ennemi- mais au lieu de l’attendre, il découvre les dents. Le prédateur est devenu la proie, et inversement. Ace referme sa mâchoire sur le corps bien maigre du chacal; les os sont non seulement visibles à l’oeil, mais il peut maintenant les sentir (sous la couche de poils, beurk), et s’il serrait un peu plus les dents, il pourrait probablement les casser.

Ce qu’il fait, avant de prendre de l’élan pour jeter la bestiole loin de lui, entendant avec satisfaction un glapissement.

Il prend une seconde pour regarder Nokhömi, qui ne s’est pas mal débrouillée mais est elle aussi en train de saigner.

Et puis soudainement, un nuage de poussière, et Ace regarde avec des grands yeux un immense cheval noir comme la nuit s’approcher d’eux, un grand sourire diabolique aux lèvres, faisant fuir par sa seule présence les deux chacals. L’étalon n’a pas le temps de parler à celui qu’il devine être Hadès- le Dieu a déjà disparu dans un autre nuage de poussière. Il jette un regard à sa jambe et à celle de la jument.

- Il aurait pu nous soigner un peu avant de partir en fumée, le patron.

Le cratère n’offre littéralement rien qui puisse les aider à calmer un peu la quelconque douleur qu’ils peuvent ressentir ou même à juste nettoyer les plaies. S’ils ne font rien, ils vont se contenter d’attendre là sans bouger en se vidant de leur sang.

Ace regarde de nouveau au-dessus de lui, et la bagarre a dû durer plus longtemps qu’il ne le pensait: le soleil a enfin bougé, et il sait maintenant où aller. Il regarde de nouveau la jument. Il pourrait l’abandonner là, honnêtement, mais il sait maintenant qu’Hadès peut apparaître soudainement sans aucune raison. Alors il soupire, et regarde Nokhömi d’un air résigné

- Tu peux marcher, ou pas?

Look so good, I might die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Jeu 1 Mar 2018 - 15:01

Lorsque la petite jument pie posa les yeux, pour la première fois depuis le début du combat, sur l'étalon. Elle le vue avec entre les dents le maigre canidé. Un bruit sourd, un craquement se fit entendre quelques instants avant le vol plané de celui-ci suivi du bruit de son corps qui vient percuter durement le sol. La jeune paint gloussa face à cette scène. Une fraction de seconde elle eue un brin de pitié pour l'animal, mais revient rapidement sur cette émotion sa patte douloureuse lui rappela que s'était cela ou être mangé.

Soudain, un grand cheval ébène semblant sorti de nulle part apparut devant eux faisant fuir, d'un simple sourire,les deux chacals, ma foi déjà bien amoché. Mérite ou pas, à adversaire égale c'était déjà du suicide pour eux donc à trois contre deux il était mieux de prendre leurs pattes à leur cou. Nokhömi le regarda les sourcils froncés. Malgré qu'il était arrivé après Ace, elle n'avait pas peur de lui tandis qu'elle aimait mieux ne pas trop se frotter contre l'étalon pie encore. Elle avait l'impression de le connaître ce cheval même si sa tête ne lui dit strictement rien. Elle eu à peine le temps de cligner des yeux qu'il était parti comme il était arrivé. La petite jument soupira.

Nous soigner? Le patron? La pie pencha la tête sur le côté remarquant la blessure à l'antérieur de l'étalon ayant oublié sa propre blessure une nouvelle fois. Et puis qu'est-ce qu'il aurait pu faire " Le patron" La petite finit par comprendre tout était logique un dieu.

"Hadès" Idiote c'était bien Hadès un des dieux que lui avait parlé sa mère dans ses nombreuses histoires. La première fois qu'elle en avait rencontré un, elle avait cru avoir rêvé, mais cette fois elle était bel et bien réveillé. C'était logique (et pas du tout à la fois) elle en avait pas peur, car sa mère lui avait tellement bien décrit ses traits que c'était comme si elle le connaissait déjà depuis le tout début de sa vie. Ils existaient donc pour vrai les êtres venus des cieux. Elle regretta de ne pas s'être prosterné. Idiote se répéta-t-elle pourquoi l'avait laissé ici elle aurait tellement aimé monter avec lui, retrouver sa mère au ciel, car elle si trouvait sûrement, car elle l'avait mérité son ciel.

Elle secoua la tête pour revenir à elle il avait parlé demander si elle pouvait se déplacer pourquoi pourquoi ne pourrait-elle pas se déplacer elle avança quelques pas boiteuse, grimaçant à chaque pas la douleur irradiait jusque dans sa hanche. Elle fit un signe positif à Ace oui elle pouvait bouger.

" Oui tout va bien " Siffla-t-elle entre deux élancements. Elle regarde le soleil qui déjà avait baissé. Enfin quelque chose de positif la nuit viendrait la prendre dans ses bras et les étoiles la guider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Sam 17 Mar 2018 - 19:04



Si on lui demande, Ace répondra qu’il a simplement blessé le chacal assez pour que la bête s’en aille avant qu’il ne puisse la tuer. En d’autres termes, il aurait menti. Il ne doute pas qu’il a fait beaucoup de dégâts sur le corps du prédateur, mais il n’a et n’aura jamais moyen de déterminer si le canidé se serait effectivement sauvé au final. Tout ça parce qu’un Dieu a jugé bon de descendre pour venir gâcher son amusement. Serait-il seulement venu s’il avait été seul? Encore un doute. La jument est définitivement quelqu’un qu’Hadès aurait jugé bon d’aider. Lui, en revanche, avec ses antécédents, c’est moins sûr.

Quoi que. Hadès n’est-il pas censé être le point noir (littéralement) des Dieux? Le méchant?

Encore une fois, pas sûr.

Nokhömi, de son côté, arrive enfin sur la terre des vivants après ce qui semble avoir été une intense réflexion et se rend finalement compte d’à qui elle à eu affaire.

- Oui, Hadès, oui.

Ace sait qu’il devrait être reconnaissant, remercier son Dieu, se mettre à genoux ou quelque chose dans le genre, mais franchement, s’il y a bien quelque chose qu’il n’a pas envie de faire, c’est dire merci. Il avait la situation en main. Il aurait pu s’en sortir tout seul comme un grand. La seule raison pour laquelle il aurait dit merci, ç’aurait été un peu de magie divine lui permettant de ne pas saigner de l’antérieur. Mais non, apparemment ça il n’y a pas droit.

Le plus drôle étant que son acolyte non plus n’a pas été soignée. Ah bravo, Hadès. A quoi est-ce que ça sert de la sauver des chacals si c’est pour qu’elle meure en se vidant de son sang? (bon, ok, il exagère) Il faudra revoir les priorités au niveau sauvetage.

Mais il sont toujours coincés sous le soleil tapant, et rester là semble être une très mauvaise idée. Nokhömi choisit ce moment pour répondre à sa question, lui affirmant que tout va bien. Il a (très) envie de la croire, ça l’arrangerait beaucoup, pour être honnête, mais il n’est pas dupe. Elle a mal.

- Qu’est-ce qu’on a dit à propos du mensonge, bichette?

Il soupire et regarde autour d’eux. Il leur faut bouger, s’ils ne veulent pas mourir de déshydratation, de chaleur, d’hémorragie ou que sais-je. Juste, partir de ce territoire de malheur dans lequel il se jure de ne plus jamais mettre les sabots. Le soleil lui indique fort heureusement la direction à prendre. Il baisse la tête pour observer sa propre blessure. Quelques gouttes tombent sur le sol, mais il a vu pire. Il peut y survivre. La jument, cependant…

Il lui jette un regard résigné et désigne l’horizon derrière elle.

- Si on part par là, on devrait finir par sortir et arriver dans un territoire où il fait définitivement moins chaud. Et tu pourras trouver, je sais pas, de l’eau pour laver ta blessure. Il secoue la tête. Donc si ça te chante, tu peux me suivre et me dire si tu t’es au moins fait quelques amies malgré ta méfiance légendaire.

Il ne prend même pas le temps d’attendre la réponse avant de commencer à marcher dans la direction choisie, tentant de ne pas être aveuglé par les rayons du satané soleil.

Flashes in my face now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Dim 25 Mar 2018 - 14:59

La jument pie bâtit tranquillement les paupières, à plusieurs reprises. Malgré les efforts qu'elle avaient prises pour dissimuler sa douleur, il avait tout de même remarqué celle-ci. Elle tait donc à cet instant présent, un fardeau aux yeux de tout équidé. Elle qui détestait être ralentit par les autres devenait maintenant la source du ralentissement. Elle secoua la tête à ses propres pensées. Elle ne se laisserait pas ralentir à cause d'une petite blessure elle devait rester forte quit à se mordre la langue à chaque foulée pour en oublier sa patte, dissimuler le plus possible cet handicape pour ne pas attirer davantage le regard des prédateurs.

"Je ne mens pas, j'ai encore trois pattes sur quatre qui sont en excellent état de marche et ce n'est pas si douloureux que cela."

Elle tenta de camoufler sa cicatrice au garrot avec ses crins. Juste à y penser, elle ressentit la douleur que l'auteur de celle-ci lui avait procuré. Douleur physique, mais encore plus douloureuse mentalement. Ses crins se collèrent immédiatement contre sa robe humide le pourtour de ses yeux et de ses naseaux luisaient par la sueur. Avec toute cette agitation elle en avait oublié cette chaleur. Les paroles d'Ace lui rappelant elle sentit la chaleur lui peser sur le crâne.
-Donc si ça te chante, tu peux me suivre...-

Encore une fois elle resta muette d'un geste positif de la tête elle le rejoignit dans sa marche déjà entamé. Elle prit une foulée un peu plus rapide pour le rattraper puis se calma une fois à sa hauteur elle devait économiser son énergie jusqu'au prochain point d'eau si seulement il y en avait un.

" Des amies... oui.. Mais je n'ai pas rencontré beaucoup d'autres chevaux depuis mon arrivée." Elle marqua une pause. Fifa était elle son amie ou seulement sa dominante? Elle fronça ses sourcils imaginaires et se promit de lui demander à leur prochaine rencontre. Pour cela, elle devait d'abord la retrouver.

"Une petite jument dorée et une grande crème... Fifa."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Ven 6 Avr 2018 - 16:58



Ace va s’en sortir. Il va réussir à sortir de ce territoire maudit, à laver sa blessure (d’une façon ou d’une autre), réfléchir à l’apparence de sa future cicatrice, laisser son interlocutrice tranquille et oublier cette journée horrible sous un soleil de plomb.

Du moins, il espère.

Il commence à en avoir marre de faire remarquer ses mensonges- alors quand la pie lui répond qu’elle a dit la vérité, toute la vérité chef, il lui reste encore les ¾ de ses membres donc ça va aller, il ne prend pas le temps de la corriger. Il se retient de lui sortir que le déni, c’est pas beaucoup mieux, bichette, parce qu’elle a beau être encore petite, elle est assez éduquée pour faire ses propres choix. Si elle veut vivre un mensonge constant, grand bien lui fasse. L’étalon se contente donc d’un signe de tête avant de commencer à partir.

Nokhömi ne se laisse pas démonter et lui emboîte le pas, accélérant légèrement pour le rattraper. Dieux soient loués, elle ne reste pas dans le silence et répond tout de même à sa question- affirmation- à ses paroles. Il soupire presque de soulagement en apprenant qu’elle a tout de même trouvé d’autres individus sur ces terres (quelle terrible première impression il aurait fait), bien que peu. Elle en a retenu deux, précisément.

Bien évidemment. Fifa fait partie du troupeau, est une jument, et est dans la course pour dominer les Orphelines. Bien sûr qu’elle va accueillir les petites jeunes perdues sur l’île. Au moins, il ont une connaissance en commun. Un sujet de discussion, peut-être. Heck, il a rencontré des gens lui aussi, il pourrait lui donner des conseils par rapport aux individus à éviter.

Ace se rend compte, presque avec horreur, qu’il est en train, malgré lui, de faire ce que l’on appelle communément “prendre quelqu’un sous son aile”. Il est en train de jouer au mentor avec une jument qu’il ne connaissait pas il y a une heure et qu’il avait au départ prévu de victimiser parce qu’elle avait peur de lui. Superbe. Génial. Sa conscience commence à en avoir marre de ne plus pouvoir jouer avec les gens.

En y repensant, si elle a rencontré Fifa, il est peut-être plus prudent de ne pas l’offenser. Il a beau ne pas être saoul cette fois, elle peut toujours lui botter les fesses si elle le veut. Alors il va devoir faire avec. Retenant un soupir, il jette un regard à Nokhömi, qui marche à la même allure que lui.

- Eh bien je ne connais pas de petite jument dorée, mais Fifa si. Il réfléchit pendant une demi-seconde, et ajoute, C’ma meilleure amie.

Il ne précise pas hétéro, parce qu’à quoi bon? Elle est jeune, cette jument, elle n’a peut-être strictement aucune idée de ce que ça voudrait dire.

Le soleil continue de taper et sa blessure lance toujours, mais il le sait, ils vont finir par apercevoir un peu de vert. Il y croit. Là où il y a de l’herbe, de l’eau n’est jamais bien loin (proverbe chevalin) (peut-être).

Don't need my health-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Dim 8 Avr 2018 - 6:51

Malgré sa boiterie ensanglantée, elle semble tenir le rythme sans trop de difficulté. La douleur avait été vive au début la piquant comme si on lui plantait des aiguillons à chaque fois qu'un muscle de son postérieur bougeait, eux qui ne faisaient que leur travail pour permettre à celui-ci de continuer à avancer. Puis c'était comme si elle s'était habitué à la douleur bien qu'elle continuait à boiter elle ne la sentit plus vraiment. L'adrénaline sûrement.

La tête de la jument pie vient s'incliner sur le côté observant Ace il semblait songeur. En fait, elle avait remarqué depuis le début de leur rencontre qu'il semblait débattre de toutes ses actions comme s'il y avait quelqu'un d'autre avec qui confirmé chacune de celle-ci. Enfin, Nokhömi devait l'admettre il était quand même sympa pour un étalon, elle arriverait peut-être à lui faire confiance s'ils restaient longtemps ensemble ... quand je dis longtemps je ne parle pas d'une excursion pédestre d'une journée dans une désert de sable rouge. Je parle plutôt de plusieurs rencontre étalé sur plusieurs mois voir années avant de lui accorder une confiance aveugle.

"...mais Fifa si." .. Une demi-seconde passa dans un silence ..."C'ma meilleure amie." Nokhomi fronçât les sourcils imaginèrent, l'instant de le jalousé. Il connaissait Fifa et en plus il se disait son meilleur ami. Elle qui doutait avoir ne serait qu'une simple amie était loin de pouvoir dire qu'elle en avait une avec laquelle elle partageait tout. Elle aurait tant aimé avoir une meilleure amie aussi, donc oui elle était jalouse la petite. Elle soupira peut être que Fifa voudrait bien être sa meilleure amie à elle aussi. Elle avait été sympa avec elle à l'archipel même s'il y avait une grande différence d'âge entre les deux juments qu'est-ce que cela pouvait bien importer.

" J'aurais une meilleure amie aussi un jour !!" Dit elle relevant le nez d'un geste hautin .

Nokhömi croqua dans un brin d'herbe qui poussait timidement entre les grains de sables. Elle le mastiqua longuement... discrètement comme si elle tentait de camoufler le trésor qu'elle venait de découvrir. Il n'allait pas lui faire recracher pour le manger à sa place quand même.

" Mmm... "

Leur marche se poursuivit sans trop de paroles Nokhomie se promenait le nez au sol attrapant par-ci par là des brindilles d'herbes qui au furent et à mesure devenait plus grande et plus nombreuses. Elle finit par relevé la tête et regarda au loin il semblait enfin avoir quitté le labyrinthe aride du cratère.

" Je crois que vos pas nous on réellement conduit dans un endroit un peu plus verdoyant, moins chaud."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Jeu 3 Mai 2018 - 22:15



Le feu avec lequel Nokhömi lui répond, aux accents de jalousie teintée d’une grande détermination, impressionne Ace autant qu’il le fait rire. N’ayant pas le coeur à la contredire, il décide de lui offrir une réponse bien plus sincère qu’il n’aimerait l’avouer.

- J’suis sûr que t’en trouveras.

Leur marche semble durer des heures, accentuées par leurs pas hésitants et le sang qui continue de couleur pour instantanément sécher sur leurs poils poussiéreux. Ace ne dirait sérieusement pas non à un bain, là, maintenant, tout de suite, mais il se retrouve presque boitant à marcher sous un soleil de plomb dans une direction dont il n’est au final pas sûr. Est-ce qu’il a bien choisi? Est-ce qu’ils sont vraiment en train de se diriger vers ce qui semble être un véritable paradis pour le moment?

L’étalon jette quelques regards perplexes dans la direction de la pouliche, qui arrive à faire l’effort de se baisser pour attraper quelques brins d’herbe qu’elle parvient à arracher de la terre sèche qui s’étale toujours sous leurs sabots. Il se retient de rire face à son attitude toujours tendue, comme si elle s’attendait à ce qu’il lui vole ou quelque chose dans le genre. Il faudrait vraiment qu’il travaille sur les premières impressions, s’il se retrouve devant une autre jeunette qui a peur des étalons.

Les actes de Nokhömi ont tout de même du bon: plus elle parvient à avaler de brins, plus il se rend compte que l’herbe commence à abonder, et plus il gagne espoir.

L’herbe est vraiment quelque chose de magnifique.

Sa compagne de marche relève la tête et semble faire la même déduction: ils seront bientôt sortis de l’enfer sur terre. Enfin. Même la douleur se calme face à la perspective d’une sortie. Ace pousse presque un soupir de soulagement à l’idée de partir de cet endroit, mais quelque chose à l’arrière de son crâne le démange; est-ce qu’il est vraiment sans coeur au point d’abandonner la jeune jument pendant qu’elle saigne? Est-il assez confiant pour la laisser partir comme ça?

La conscience, qui en temps normal aurait répondu oui sans sourciller, fait la moue. C’est qu’il a fini par l’apprécier, la gamine.

Faute de paroles à trouver, et ne sachant pas comment aborder le sujet (ou lui faire comprendre qu’il veut bien la protég- wait, what?), l’étalon se contente d’une simple question, avec le ton doux et sincère qu’il n’utilisait jusqu’à maintenant qu’avec Ezaël.

- Tu arriveras à te débrouiller seule une fois sortie, bichette? Ou est-ce que tu veux que je t’accompagne encore un peu?

Gosh, qu’il est mauvais à ça. Evidemment qu’elle ne voudra pas qu’il reste. Elle a rendu bien clair son manque total de confiance en lui à la seconde où elle l’a rencontré. Il doute fort que son avis ait changé en l’espace de si peu de temps.

-got my name and got my wealth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Sam 5 Mai 2018 - 20:36

Nokhömi clignât à plusieurs reprises ses grand cils noir qui vient cacher ses beau yeux bicolore à chaque fois qu'il se fermairent. Lui demander son aide? Qu'il l'accompagne? et jusqu'où devrait il la suivre à quelle moment jugerait il bon de la laisser partir seule? Oui, il était deux éclopés et il est certain que deux en valent mieuc qu'un face à un potentiel ennemi. Cependant elle ne se sentait pas plus alaise en sa précense et ne fermerait surement pas l'oeil de la nuit si elle le sentait aussi prêt d'elle. Peur qu'il ne profite de son sommeil, un moment de faiblesse pour l'achevé ou pire, pour l'abandonner. Peur de se reveiller seule de se retrouvé seule hors de son contrôle.

" Je vais être capable de me débrouiller seule..." Elle marqua un temps de silence
Reste avec moi , je me sens si seule, j'ai peur de revoir les chacals maintenant et mon sang va attirer les prédateurs comment je vais faire pour me défendre seule.

"Je vais pouvoir reprendre ma route... Et se n'est pas un mensonge" S'empressa t'elle à répondre.
J'ai mal, je boite, je suis un fardeau; un boulet. Je vais le nuire, mais où dois-je aller maintenant...


la petite jument pir se sentit déchirer de l'intérieur, ses paroles contre disait ses pensées. Elle ne pouvait enisager de le retenir plus longtemps que necéssaire avec elle. Elle lançât un soupire avant de sourire bêtement à l'étalon. Son regard se porta sur lsa peau rose-rougeâtre qui constituait la quasi-totlité de son visage. Il aurat certainement mal lorsque les coups de soleil assàcherons sa délicat peau rose au pourtour de ses yeux et de ses naseaux presqu'autant que la douleur provoqué par leurs blessures. Nokhömi était consciente ésormais que s'il n'avait pas été là a se faire rotir tel un poulet au soleil elle ne serait probablement plus de ce monde à cette heure. Elle aurait servit de cascroute et de cure-dent aux canidés, quelques vautours auraient peut être pu mettre le bec sur un mprceau de sa chair aussi. Elle aurait peut-être retrouvé sa mère, mais elle ne l'aurait jamais rencontré lui et l,idée de ne plus jamais revoir Fifa la peina. C'est là qu'elle devait aller maintenant, retrouvé sa dominant.

Sans qu'elle en prenne conscience, la petit pie commançait à avoir des attachements pour Horse-wild et ses habitants. Ses pensées, son coeur n'était plus seulement réservé à sa défunte mère, elle commençait à vivre enfin.

" Mais avant de reprendre ma route il faudrait nettoyer ces plaies là et boire jusqu'à en avoir mal au ventre."

Nokhomi se surprenant à la poussé à l'épaule du bout des naseaux secouant la tête prenant conscience de son acte involontaire les joues rougissant sous ses poils. Peut-être que le bruit d'une rivière non loin l'avait rendu un peu hystérique contre son gré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mar 8 Mai 2018 - 1:14



Comme prévu, comme imaginé, Ace se doutait bien que la réponse allait être négative. Evidemment, son premier réflexe est de lui répondre que ça va aller, et qu’elle peut se débrouiller seule sans son aide. Pourquoi aurait-elle répondu autrement? Depuis le début, elle a peur de lui. La peur des canidés n’a pas tout à fait entaché sa méfiance (encore heureux, cela dit, il aurait été déçu de la voir faire confiance aussi vite. tant mieux, au final).

Sauf que…

Il a du mal à y faire attention (parce que les émotions, c’est tout de même pas sa tasse de thé), mais il peut sentir une pointe d’hésitation dans les paroles de Nokhömi. Pas un mensonge, per se, elle pourrait probablement se débrouiller sans lui. Non, il a plus l’impression qu’elle ne croit pas beaucoup à ses propres paroles. Qu’elle ne veut pas, en vérité, avoir à affronter de nouveau le reste du monde seule.

Il faut dire qu’elle saigne. Ca peut attirer du monde. Ses peurs seraient fondées.

Il préfère tout de même ignorer son idée. Il n’est pas un spécialiste, après tout.

Et puis elle parle de nouveau, et ça y est, la goutte d’eau qui fait déborder le vase, l’étincelle qui allume le feu un peu dubitatif. Non seulement son ton hésitant est de retour, mais elle rajoute d’une façon qui se veut probablement rassurante qu’elle n’est pas en train de mentir. Certes. Peut-être pas. Mais il sait, il sait que la vérité ne lui plaît pas. Elle serait peut-être mieux lottie sans avoir à s’inquiéter de lui, en plus. Mais il a pour une raison obscure décidé de la prendre sous son aile, et il ne la laissera pas comme ça.

Il est en train de chercher comment lui annoncer la couleur, lui faire comprendre que vouloir le laisser partir n’a aucun intérêt (de toute façon, il n’a pas grand-chose d’autre à faire), mais elle le devance. Effectivement, il faut aller nettoyer ces plaies et s’hydrater, mais il aimerait bien la rassurer, aussi. Un peu. Peut-être. Comment ça marche?

Il perd le fil de sa réflexion quand elle lui touche l’épaule du bout du nez, pour l’emmener vers la rivière qu’elle a entendue.

Elle a engagé un contact. Huh. Ca ne le dérive pas de son objectif, et s’il marche avec elle en direction de l’eau, il prend tout de même la parole.

- Nokhömi, je ne veux pas te forcer, mais si tu ne veux pas rester seule, tu peux le dire. Pas besoin de te mentir à toi-même. Il soupire. Je ne vais rien te faire, tu sais?

Sans un mot de plus, il continue à avancer en secouant la tête. L’étroite rivière (si on peut appeler ça une rivière) qu’ils avaient entendu apparaît plus rapidement que prévu, et l’eau claire est plus que bienvenue.

Enfin.

Hope I'm remembered for the things that I never made.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mer 9 Mai 2018 - 4:57

NoKhömi resta figée quelques instants était-il en train de lui proposer de la protéger de continuer sa route avec elle ? Il est vrai que la route serait moins longue en compagnie de quelqu'un avec qui parler, plus sécuritaire aussi et il savait peut-être à quel endroit elle pourrait trouver Fifa. "Je ne vais rien te faire, tu sais?" disait-il après un soupire oui Nokhömi ce rappelait maintenant qu'il lui avait déjà dit plus tôt qu'il ne lui ferait aucun mal, du moins aucun mal physiquement.

La petite jument pie revient sur terre enfin s'apercevant qu'il avait bien avancé depuis son petit voyage dans ses pensées. Elle pressa le pas pour le rattraper, boiteuse, la douleur n'en fût que plus vive elle se maudissa intérieurement. Un petit cours d'eau se dessinait à l'horizon, l'air était même plus frais à son approche.

À son arrivée, Nokhö ne s'arrêtât pas (non car elle navais pas encore connu les poissons à cette époque) elle se jeta presque dans la rivière. Si elle avait été seule, elle se serait roulé dedans bien qu'Ace lui garantis qu'elle na rien a craindre, elle n'allait quand même pas se laisser allé aussi rapidement en sa présence. Elle se contenta de piocher d'un antérieur dedans s'éclaboussant de partout puis but a grande gorgée dans cette eau à s'en donner un mal de tête.

" Humm ça fait trop de bien cela."

Elle se retourna puis fixa ace dans les yeux un sourire franc sur les lèvres. Durant sa baignade elle l'avait quelques peu dépassé et elle avait complètement oubliée de resserrer sa queue contre ses cuisses depuis quelques minutes déjà.

"Je suis capable de me débrouiller seule, et je peux reprendre ma route... disat-elle une deuxième fois marquant une légère pause " Mais je me sentirais plus en sécurité, si je n'étais pas seule pour la continuer..." Une autre pause s'installât avant qu'elle ne poursuivre. " Si tu restais avec moi."


Et up les joues repartent en feu une seconde fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts
i'll throw the first punch

avatar

ÂGE : 22
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1852

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Orphie.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Mer 30 Mai 2018 - 12:28



Ace peut voir les rouages tourner dans la tête de Nokhömi, la fumée qui s’échappe de ses oreilles et les yeux qui regardent dans le vide pendant qu’elle semble contempler sa presque-proposition. Il ne cherche pas à l’attendre ou à la forcer à répondre, continuant simplement sa route vers la tant-attendue eau claire et pure et fraîche. Elle le rattrapera, sans aucun doute, il n’a donc pas besoin de s’inquiéter, si ce n’est de ce qu’elle va finir par lui dire.

Quoique.

Il n’a pas forcément envie de l’accompagner, ce n’est pas dans sa nature, il ne sait pas pourquoi il a ne serait-ce que proposer de la protéger jusqu’à un endroit un peu plus sûr, mais son instinct est manifestement plus fort que lui. Et si l’instinct a décidé qu’il allait être un cheval normal et aider une pouliche en détresse, alors il va le faire; sachant qu’il n’est de toute façon pas le moins du monde intéressé par ce qu’une jument pourrait lui offrir (du moins, plus maintenant, et encore, c’est une pouliche, elle pourrait pratiquement être sa fille!) (la conscience lui rappelle qu’il est tombé amoureux d’Ezaël quand l’isabelle n’avait qu’un an, et s’il pouvait, il en rougirait de honte).

La rivière annonce sa couleur, et Nokhömi lui passe devant comme une flèche, avant de sauter (littéralement) dans l’eau, traitant sa fraîcheur comme la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée. Prouvant encore sa jeunesse, il la regarde s’éclabousser et grimace quand elle boit à grandes gorgées. C’est un coup à se prendre une colique, tout ça.

Mais il ne dit rien et se contente de descendre doucement en sifflant quand le courant touche sa blessure. Peut-être qu’elle est plus profonde que prévue. Ace espère tout de même ne pas boiter pendant trop longtemps (il déteste ça), et se contente de se désaltérer lui aussi tout en écoutant aussi attentivement que possible sa camarade qui se délecte de ce nouvel environnement. Il la voit sourire du coin de l’oeil, et tourne une oreille vers elle quand elle décide finalement de répondre à sa proposition.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, étant donné la distance qu’elle avait tendance à prendre au début de leur rencontre, elle avoue doucement qu’elle se sentirait plus en sécurité s’il l’accompagnait. Ace ne cache pas sa surprise, surtout après son début de tirade où elle affirmait pouvoir se débrouiller seule. Mais elle a l’air terriblement gênée de l’avouer, alors il ne fait pas de commentaire sur le progrès dans leur relation et se contente de sourire en coin avant de secouer une nouvelle fois l’encolure. C’est qu’il colle, le sable rouge.

- Une idée d’où tu voudrais aller?

Il se demande pendant un instant si elle aimerait des conseils sur qui éviter. Est-ce qu’il doit lui dire de faire attention aux gens comme Collapsing? Peut-être que ça lui serait utile. Ou peut-être que Fifa peut s’en charger à sa place. Ce que c’est dur, d’être gentil.

I lose track of time-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokhömi

avatar

ÂGE : 28
PUF : Lalie
MESSAGES : 196

SEXE DU CHEVAL : Petite jument
TERRITOIRE : Les Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   Sam 2 Juin 2018 - 7:20

La petite jument était soulagée, il ne se moquait pas de son envie de ne pas se retrouver seule dans son état actuel il c'étais contenté de lui sourire en retour. L'étalon pie lui demanda alors son avis sur l'endroit où elle voudrait aller, elle avait donc un choix , grosse responsabilité pour une petite jument de décider pour deux à quel endroit elle les mènerait. Nokhömi clignât des yeux à plusieurs reprises , le regard au ciel et les sourcils imaginaires froncés. Comme si elle pouvait trouver dans ses pensées la réponse.

"Je ne connais pas vraiment le territoire. Je suis justement en train de l'explorer."

Elle s'était jusqu'alors laissé guider par ses instincts. Instinct pas très futé qui l'avait jeté tout droit dans la gueule des Chacals.

"J'ai envie d'un endroit plus vert moins chaud" Elle releva la tête à son plus haut qu'elle ne pouvait le faire regardant dans toutes les directions.Puis dessina des cercles avec un antérieur dans l'eau le regard baissé" Le plus simple serait de te laisser guidé, tu dois connaître un peu plus l'endroit que moi."

Son ventre gargouilla et la jeune jument mastiqua dans le vide juste à l'idée d'une grande plaine verdoyante. Nokhömi sorti de l'eau à cet instant, laissant derrière elle, une traînée rouge. Sa plaie semblait bien nettoyé, malgré que, du sang s'en échappait encore. Comment allait réagir Fifa en la voyant dans cet état espérant qu'elle ne la juge pas inapte à rester dans son troupeau. Elle serait surement un fardeau boitant qui ralentirait toutes progressions du moins pour quelques jours. Elle était cependant prête à suivre aveuglément un cheval qu'elle ne connaissait à peine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Everybody loves me | Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Everybody loves me | Libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES FRONTIÈRES :: LE CRATÈRE MÉTÉORIQUE-
Sauter vers: