Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Melodic Beauty || COMMEDIA

Aller en bas 
AuteurMessage
Ezekiel

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 132

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Orientale


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Melodic Beauty || COMMEDIA   Dim 14 Jan 2018 - 2:05

melodia
ezekiel ft. commedia


« Niaaaaaah !!! » Un grand cri se fit entendre, tandis que des oiseaux s’envolaient brusquement. Soudain, on pouvait entendre un vacarme assourdissant, comme un tremblement de terre qui venait d’on ne sait où. & soudain, tu apparus. Essoufflé, apeuré, criard … Tu galopais comme poursuivi par un fantôme. Tu galopais, la queue entre les jambes, tandis que tes sabots essayaient de se déplacer l’un devant l’autre. Pourquoi galopais-tu ainsi ? Que se passait-il ? Qu’avais-tu encore fait cette fois-ci ? Oh mince ! Je comprends mieux maintenant ! Mais c’est quoi cette énorme masse derrière toi ? C’est quoi cet essaim ? Qui avais-tu encore une fois provoqué ? Oh mon dieu, tu n’as pas fait ça quand même ? Tu n’as pas joué avec le feu à ce point-là, rassure-moi ? Beh en fait, je pense que si. Car on pouvait distinguer une dizaine de singe courant derrière toi en hurlant, dont un beaucoup plus costaud qui courait bien plus vite que les autres : le Roi. On pouvait aussi distinguer de la banane présente sur tes lèvres. Tu venais de manger leur banane, t’es sérieux là ? T’as fait ça ? Mais t’es abruti ou quoi ? Tu hurlas une seconde fois, tout en essayant d’éviter les arbres mais surtout distancer tes poursuivants.
« MAMAN JE VEUX PAS MOURIR ! » Tu continuais d’hurler tout en galopant, alors que les singes te rattrapaient tout en hurlant plus fort que toi. Tu allais mourir, c’était certain ! Ils t’avaient prévenu pourtant, ils t’avaient dit de partir & ne pas toucher à leurs bananes. Mais tu n’en as fait qu’à ta tête, comme d’habitude. Un craquement de branche te fit sursauter tandis que tu pénétrer dans un endroit sombre de la forêt, oubliant complètement ta peur du noir. & là, tu remarquas que les singes venaient de se stopper. Alors tu hurlas de joie tout en te pavanant : ils fuyaient. Tu venais de les dissuader de te suivre, mais surtout ils refusaient de continuer. Tant mieux ! Tu étais trop fort pour eux, n’est-ce pas ? Un grand rire sortit de ta bouche tandis que tu regardais la fuite de tes poursuivants. Mais soudain, un long grognement se fit entendre, alors tu te retournas doucement, délicatement. & là, tu remarquas deux yeux jaunes qui te fixaient.

« Tout doux gentil chaton ... » Tu adressas un sourire innocent aux yeux tandis que tu essayais de reculer. Malheureusement, le tigre sortit de sa tanière & fut prêt à bondir. Tu soupiras de déception : c’était alors pas terminé ? Un vrai bonhomme d’ennui, je crois.
made by black arrow


Dernière édition par Ezekiel le Sam 17 Fév 2018 - 3:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Dim 14 Jan 2018 - 17:06


(Mâchoire. Suffrage. Marié. Tendre. Continent.)

Le Choeur : Commedia et Baba Yaga ont voté, au suffrage universel, qu'un passage dans le Royaume des Singes s'imposait. Le singe avait le mal du pays et Commedia ne dit pas nom à une aventure de plus, son coeur tendre se révèle gourmand quand il s'agit de se faire quelques frissons, une mâchoire plus grande que les yeux et l'estomac cumulés. Ils sont donc en vadrouille parmi les lianes et autres produits de la végétation luxuriante de cette jungle. Des grosses feuilles plus grosses que des paumes de gorilles géants pèsent sur la silhouette grandissante ou plutôt élargie de la pouliche, la plongeant dans une pénombre humide et étouffante. Cela lui rappelle sa quête des Gorges de Galamus, un tout autre continent que celui-ci. Soudain, un cri la tire de sa transe concentrée pour ne pas trébucher et elle s'immobilise, curieuse. Sur son dos, Baba Yaga se redresse et écoute un instant la nature autour d'eux avant de se mettre à caqueter joyeusement, sautant à terre pour foncer droit devant, se glisser sous un trou qui tombe en morceau et se jeter dans le vide un peu plus loin à gauche. Ses quatre pattes argentées quittent le sol sombre de la forêt pour agripper une liane et Commedia le perd de vue, prenant de l'élan pour bondir par-dessus le tronc effondré sous lequel il est passé et parvenir au bord du petit ravin dans lequel il s'est jeté. En contrebas, la tanière du tigre auquel elle a déjà rendu une malheureuse visite la dernière fois, et une silhouette vaguement familière... Elle dévale la pente raide dans un grand fracas, poussant un cri de guerre.

Commedia : YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! (un volume sonore assourdissant.)

Le Choeur : Elle s'arrête à grand renfort de glissades et d'éclats de terre humides qui tombent sur la tête du tigre. Il rugit, les babines retroussées et Baba Yaga se jette sur sa gueule qu'il referme brutalement pour pousser un cri plaintif, ses moustaches arrachées tandis que le macaque enfonce deux doigts griffus dans ses yeux à présent écrasés dans leurs orbites. Commedia détourne les yeux du spectacle d'horreur tandis que le prédateur retourne dans sa tanière en zizaguant, la queue basse. Baba Yaga revient fièrement vers elle, fier de sa blessure de guerre et elle se précipite vers lui pour examiner la large griffure qui barre son dos. Le primate est plus ensanglanté qu'argenté et elle panique, se retournant brutalement vers l'équidé pour lequel son ami s'est sacrifié.

Commedia : TOI ! (elle reconnaît Ezekiel.) FAIS QUELQUE CHOSE, VITE !

Le Choeur : Délicatement elle s'agenouille pour aider Baba Yaga à monter sur son échine, le poussant des naseaux avec prudence avant de se relever tout en douceur et chercher un point d'eau, quelque chose pour rincer la plaie et tenter de sauver son ami. Elle maudit mentalement Ezekiel qui ne serait définitivement pas doué pour une vie de jeune marié vu sa tendance à se mettre dans le pétrin et marmonne à son intention.

Commedia : Tu as le chic pour te mettre en danger et les autres avec toi...

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 132

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Orientale


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Lun 15 Jan 2018 - 18:14




Tiger wood

ezekiel & commedia

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Mais quand le tigre s'en va, la Nature s'inquiète de son avenir.

Tu es encore dans le caca, comme toujours. Mais comment tu fais, sincèrement ? Pour toujours te mettre ainsi dans de telles situations ? Explique-moi comment tu fais pour être ainsi un tel nid à ennui ? Pourtant tu ne les cherches pas, à ce que je sache. Quoique parfois si. La preuve avec Ocëan : tu l’as bousculé, ignoré, c’est sans doute pour cette raison qu’elle t’a ignoré & aussi mal comprit. Mais regarde aussi avec Cyrius : tu t’es retrouvé couché au sol, assommé, tout simplement car tu as mangé beaucoup trop de feuilles de thé. Ouais, en fait, je pense que tu n’es pas méchant, mais tu n’es pas très réfléchi pour autant. Tu agis avant de réfléchir. Beaucoup trop souvent, d’ailleurs. Après, tu me diras : peut-être que ton âge y est pour quelque chose, mais je n’en suis pas certaine. Je pense que tu es trop impulsif, trop dans ton monde, pour comprendre facilement ce qui t’entoure. & ici, maintenant, toute de suite, tu te retrouvais une seconde fois en danger tout simplement car tu n’as pas réfléchi. Tu as foncé dans une clairière, sans même te demander pourquoi un trou était présent & en plus, tu avais parlé au tigre. Mais sincèrement, quelle personne concrète aurait parlé à un tigre alors qu’il le menace ? Pas moi, en tout cas. Tu aurais du réfléchir.
Après, on pourra dire que c’est la faute de ton toupet : qu’il t’a caché la vue & que tu n’as pas pu voir ce qui t’entourait. Mais ce serait se mentir. Ton toupet n’y est pas pour grand-chose, ou concrètement parlant je veux dire, car littéralement parlant, il en est responsable. Car soyons francs, tu as tout de même eu le toupet de pénétrer dans un territoire que tu ne connaissais pas, pour manger la banane d’un roi que tu ne connaissais pas  & ensuite pour pénétrer dans le territoire d’un tigre que tu ignorais. Bref, tu as agi sans avoir conscience des conséquences : comme toujours. Soudain, un cri se fit entendre. Tu sursautas pour ensuite observer une silhouette qui venait se mettre dos à toi, entre le tigre & sa proie. Tu n’eus pas le temps de comprendre que le tigre était déjà parti. Quelle scène ! Tu n’y avais absolument rien comprit. Tu avais seulement vu un singe se précipiter sur le tigre, lui enfoncer les yeux & lui arracher les moustiques. & brutalement, tu te fis apostropher par une petite jument. Elle ! Tu la reconnaissais ! C’était la pouliche que tu avais sauvé à la banquise pour au final lui cracher au sabot car elle t’avait vexé. Tu fus heureux de la revoir, elle était là. Mais maintenant, il fallait que tu te fasses pardonner de ton outrage.
Alors sans même réfléchir, comme d’habitude tu me diras, tu tournas le dos à la petite jument. & là, tu partis brutalement au galop – il ne fallait pas qu’elle croit que tu fuis, ce n’était pas le cas – pour finalement baisser l’encolure & renifler le sol. De la mousse. Il fallait que tu trouves de la mousse ! Tu avais découvert ses bien faits de désinfectant en ayant vécu dans la grotte, ainsi que de cicatriciel. Alors, quand tu en trouvas, tu en prit délicatement dans ta bouche pour ensuite revenir au galop vers Commedia. Là, sans même lui demander son reste, tu passas devant elle au galop pour ensuite t’arrêter face à une petite flaque. Là, tu déposas délicatement la mousse dans la flaque, l’écrasa de ton sabot pour ensuite mélanger la purée avec l’eau. Finalement, tu te retournas vers la petite palomino.

« Il faut déposer cette mousse sur son corps, ça protégera la plaie & lui permettra de guérir. »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Mar 16 Jan 2018 - 13:20


(Fissure. Mascotte. Attrayant. Querelle. Flaque.)

Le Choeur : Commedia braque sur Ezekiel ses yeux noirs, le regard si insistant qu'on pourrait voir des fissures apparaître à la surface de n'importe quel objet ou carapace dont s'enveloppe un équidé pour se protéger de ses congénères. Elle est terrifiée, craint pour la vie de Baba Yaga effondré sur son échine, il tousse contre son encolure, secoué de spasmes douloureux tout parce qu'il a voulu sauver cet incapable. Le singe, sa mascotte, son ami, son associé, son complice, son partner in crime comme on dit, elle ne peut pas le laisser comme ça. Mais elle ne sait pas comment le soigner, comment le protéger. Ezekiel fuit sous son regard et elle soupire lourdement, espérant qu'il viendra avec une solution tandis qu'elle tâche de rester immobile afin de ne pas secouer son précieux passager.

Commedia : Dépêches toi ! (elle crie à l'intention des arbres parmi lesquels a disparu le poulain.)

Le Choeur : Ils ont bien grandi tous les deux. La robe d'Ezekiel s'est pommelée tandis que celle de Commedia varie en contraste selon les moments de l'année. Ses origines se font sentir dans les rondeurs délicates qui apparaissent dans ses cuisses, ses flancs, sa croupe. Elle est de petite stature, ne sera pas bien grande une fois adulte mais une présence se fait déjà sentir dans la façon dont elle arrange ses crins blonds raidis par le froid de l'hiver, son regard expressif. Ses jambes trempées dans du lait font écho à la liste qui dégouline sur son chanfrein. Ce profil attrayant est bien le cadet de ses soucis actuellement.

Commedia : Ça va aller Baba, je te le promets. Je t'apporterais plein de bananes et on ira voir Cyrius pour être tranquilles pendant que tu te reposes... Je suis sûre que te moquer de lui te remettra sur pieds en moins de deux... (quelques larmes débordent de ses yeux.) Shh, shh.

Le Choeur : Elle tente de réconforter le primate autant qu'elle-même, de calmer sa douleur par ses souffles apaisants tandis qu'Ezekiel revient sans s'arrêter vers eux. Elle le suit des yeux quand il fonce vers une flaque d'eau et y crache quelque chose. Elle réprime un haut le coeur parce que c'est pour le bien de Baba Yaga et s'approche prudemment pour limiter les secousses, se rendant bien vite compte que le singe ne pourra pas descendre de sur son dos et qu'elle aura bien du mal à étaler la mixture elle-même s'il y reste. A contrecoeur et non sans inquiétude elle adresse un regard suppliant à l'autre poulain, décidant de faire fi de toute précédente querelle pour le bien de son ami simiesque.

Commedia : Est-ce que... (sa voix se brise.) Est-ce que tu peux le faire s'il te plait ? En faisant attention pour ne pas lui faire mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 132

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Orientale


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Mar 16 Jan 2018 - 21:24




Tiger wood

ezekiel & commedia

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Mais quand le tigre s'en va, la Nature s'inquiète de son avenir.

Tu te souvenais parfaitement de la rencontre que tu avais faite avec Commedia. Tu te souvenais très bien du lynx, de la glace, mais surtout de votre querelle parfaitement puérile. Car il fallait bien l’avouer : lui cracher au sabot alors qu’elle n’avait fait que te mettre la vérité en face, c’était gamin. Après, on ne pouvait pas t’en vouloir, c’est vrai que vous étiez deux gamins à cette époque. C’est vrai que vous n’étiez que deux bébés. Une dispute de gamin, sincèrement. Mais maintenant, la pouliche était devenue une très jolie adolescente. Elle avait des allures de poney nordique avec sa longue crinière, son ventre légèrement rond & sa couleur or. Vous étiez deux poneys lourds maintenant. Toi, tu ressemblais à un Irish Cob, elle une haflinger. Deux races connues pour être robustes, calmes, mais surtout pacifiques. Mais quand on fait allusion à votre dispute, c’était complètement différent. Après, à ton âge, mais surtout vu ton tempérament, tu te moquais un peu de son physique, soyons francs. Tu ne vivais que pour parler aux animaux – qui te jugeaient moins - & surtout pour galoper dans des espaces qui ne gêneraient pas ta corpulence. Finalement, tu fixas la jeune jument. A sa demande, tu hochas la tête.

« Très bien. Mais ça risque de piquer, donc ne t’en fais pas il ne sentira plus rien au bout de quelques minutes. » dis-tu tout en mettant de la purée verte sur tes naseaux.

Délicatement, tu t’approchas du dos de la ponette. Là, tu posas un regard sur le singe & vint déposer ton nez sur son dos avec toute la délicatesse dont ta corpulence pouvait le permettre. Tu étalas une grosse pâte sur son dos, tout en fermant les yeux & pinçant les naseaux à cause de l’odeur. Je ne t’ai encore jamais vu ainsi : mâture, calme mais surtout minutieux. Mais là, tu sauvais la vie d’un animal. & n’était-ce pas une mission que tu t’étais donné ? Sauver les animaux de cette planète ? C’est beau comme rêve, mais je ne suis pas sûre que tu puisses réellement tous les sauver Ezekiel. Finalement, ceci fait, tu t’éloignas du duo tout en venant de nouveau mettre ton nez dans la flaque, le nettoyant brièvement. Ceci fait, tu regardas la palomino avec sérieux.

« Maintenant, il faut qu’il se repose & qu’il ne se couche pas sur le dos pendant une semaine, je dirais. » dis-tu avec un ton solennel.

Tu m’impressionnes Ezekiel. Tu changes du tout au tout, réellement : avec Ocëan par exemple, on aurait dit un abruti fini parlant à des amis imaginaires, mais là avec Commedia, tu faisais surtout penser à un docteur prescrivant un diagnostique. Finalement, tu t’ébrouas délicatement pour ensuite rincer tes sabots dans la flaque. Tu étais fier de toi, sincèrement. Ta mère le serait sans doute aussi.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Jeu 18 Jan 2018 - 23:11


(Pont. Quartier. Télévision. Raisin. Monarchie.)


Le Choeur : Bien sûr, Ezekiel accepte de l'aider. Le poulain est maladroit, peut-être un peu bête, mais il n'est pas méchant, ça elle le sait. Il risquait la catastrophe en voulant la "sauver" lors de leur première rencontre mais cela venait d'un bon sentiment et il le lui prouve ce jour là en étalant la mixture sur le dos de Baba Yaga. Le singe se crispe et hoquète contre ses crins, incapable de se débattre ou de s'éloigner des naseaux qui effleurent son dos pour y étaler la concoction. L'opération délicate dégage une odeur de raisin resté sous un pont, humide et fermenté, qui la fait pincer les naseaux sans tout à fait parvenir à y échapper. Commedia ravale ses larmes, enfin rassurée. Baba Yaga va vivre.

Commedia : Merci Ezekiel, merci.

Le Choeur : Elle hoche sagement la tête à l'entente de ses recommandations et réfléchit déjà à un moyen de les appliquer. Au moins, ils sont dans le quartier d'origine du primate, il ne sera pas trop dépaysé. Déjà, il faut s'éloigner de la tanière du tigre, qu'il ne lui vienne pas l'idée de recommencer et trouver un coin tranquille pour le singe. S'ils pouvaient lui installer la télévision ce serait parfait mais Commedia va se contenter de lui faire de multiples représentations pour le distraire et faire passer la semaine plus vite. Elle se remet lentement en marche, toujours très prudente et informe Ezekiel de ses projets.

Commedia : Je veux trouver un endroit pour qu'il puisse se reposer et faire des réserves de nourriture pour lui.

Le Choeur : Une vraie monarchie se met en place, Baba Yaga, roi de pacotille, pacha qui n'a pas le choix et ses deux servants blonds, Commedia et Ezekiel. Elle sourit à cette pensée, ses dernières larmes effacées et s'avance parmi les arbres, s'arrêtant bientôt en fronçant ses sourcils hypothétiques. Un tronc barre le passage et il est hors de question qu'elle bondisse par-dessus. Elle regarde autour d'elle, cherchant un moyen de le contourner sans trop secouer son précieux passager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 132

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Orientale


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Ven 19 Jan 2018 - 2:29




Tiger wood

ezekiel & commedia

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Mais quand le tigre s'en va, la Nature s'inquiète de son avenir.

Tu as toujours été quelqu’un de gentil,dans le fond. Un peu dans ton monde, un peu maladroit, c’est vrai, mais tu es quelqu’un de foncièrement gentil. Un peu trop naïf aussi, selon moi, mais adorable. Naïf : Cyrius en est la preuve. Il t’a fait manger des feuilles de thé sans que tu ne te doutes de rien. Tu la suivis dans ses cabrioles sans réfléchir, tu as mangé du crottin car on t’a dit qu’il avait goût de framboise & tu as parlé à des spectres. Oui, beaucoup trop naïf. Mais tu demeurais gentil comme un ange. Tu aidais les gens, car tu considérais que c’était ton devoir, tu parlais aux animaux car tu imaginais que c’était ton devoir. Je pense qu’en devenant adulte, tu auras beaucoup de soucis : à moins que tu grandisses & tu mûrisses mais ça m’étonnerait que cela arrive. Le loup que tu as tué aurait pu, mais non, tu restais toujours le même. Alors j’ai bien peur qu’en étant adulte, tu restes toujours un enfant & tu restes dangereux pour les gens qui t’entourent. Ocëan en est sans doute la preuve. Bousculer une mamie n’est sans doute pas la meilleure manière d’entrer en scène selon moi. Finalement Commedia te remercia & tu lui adressas un hochement de tête, aimable tandis que tu te mis en marche. En faisant attention qu’elle te suive.
Délicatement, tu fis attention à l’endroit où tu posais les pieds. Il fallait que tu trouves un endroit convenable pour laisser le primate se reposer. Mais tout d’abord, il fallait que tu t’en ailles de cette tanière, ce serait trop dangereux sinon. Tu aimais la nouvelle mission que Commedia te confiait involontairement. Te rendre utile te permettait d’être vivant. En fait, tu étais un ange ayant du mal à trouver sa place sur la terre, un ange qui rêve que d’une seule chose : pouvoir sauver des vies rien qu’en discutant ou tout simplement en étalant des mousses que tu as découvert durant ton périple. Soudain, tu trébuchas. Tu faillis tomber mais tu te rendis compte qu’un tronc était sur ton chemin. Alors, tu te stoppas net. Tu ne pouvais sauter, le primate ne pouvait se déplacer, alors tu ne pourrais le prendre sur ton dos. Tu te mis au trot, longeant le tronc. & là, tu remarquas une petite aspérité dans le bois, qui te permettrait de marcher dessus & le faire casser en deux, ou un peu, grâce à ton poids. Tu montas dessus, tapas de l’antérieur & un chemin se fit. Très fin, mais le chemin était là.

« Commedia ! Par ici ! Tu peux passer sans aucun soucis ! » dis-tu en criant son nom. Tu passas de l’autre côté du tronc, en attendant que la jeune jument te rejoigne.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Sam 20 Jan 2018 - 21:17


(Dôme. Positif. Câble. Pommade. Affaire.)

Le Choeur : Commedia évite de bouger, ne voulant pas secouer inutilement son précieux passager. La tête de Baba Yaga dodeline contre son encolure, il est bercé par la respiration régulière de la pouliche. La douleur l'a fatigué et il est grand temps pour lui de se reposer. Plus qu'elle, c'est Ezekiel qu'il a protégé. Elle-même ne se serait jamais mise dans une situation pareille. Elle regrette un peu de s'être mêlée de ce qui ne la regardait pas. Ce n'était pas ses affaires mais elle pouvait difficilement ignorer un équidé en danger... Elle espéré que la pommade que l'autre poulain a concocté et appliqué sur les blessures du singe ferait vraiment de l'effet. Le point positif c'est qu'il a au moins essayé de réparer les dégâts en faisant ça, pense-t-elle en cherchant Ezekiel des yeux. Bientôt sa voix lui parvient et elle se met en marche, cherchant le passage dont il parle. Sa voix le guide comme un câble et elle passe sous un dôme de feuilles avant de retrouver son interlocuteur un peu plus loin. Il est déjà de l'autre côté du tronc et elle passe à son tour, prudente.

Commedia : Accroche toi Baba, on va te trouver un endroit très bien pour te remettre sur pied ! (elle tourne la tête vers l'autre cheval.) On devrait ramasser des fruits sur le chemin ça nous évitera de devoir repartir.

Le Choeur : Elle continue de marcher le plus délicatement possible, essayant d'être aussi confortable qu'un nuage pour Baba Yaga tandis que ses yeux fouillent la nature environnante pour trouver des fruits. La jungle luxuriante ne tarde pas à se piqueter de jaune, des bananes et autres agrumes aux couleurs vives. Elles sont trop hautes pour les attraper cependant et elle regarde autour d'elle sans en trouver au sol ni de solution pour les atteindre. Dépitée, Commedia continue son chemin, la tête basse. Baba ne mérite pas ça et elle aimerait tant s'assurer qu'elle a bien fait tout ce qu'il fallait, qu'Ezekiel ne s'est pas trompé. Peut-être que Sinistros, l'ami médecin de Cyrius, pourrait faire quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 132

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Orientale


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Lun 22 Jan 2018 - 19:54




Tiger wood

ezekiel & commedia

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Mais quand le tigre s'en va, la Nature s'inquiète de son avenir.

Tu étais là, à attendre la jeune jument, sur ton tronc : en espérant qu’elle arriverait à te trouver assez rapidement. En fait, je pense que tu t’aies réellement trouvé un vocation. Tu es encore jeune, c’est certain, mais tu aimes cela. Rendre service. Voir la reconnaissance dans le regard des autres. Distinguer leur satisfaction. Mais surtout savoir que tu as rendu service, que tu as été utile & surtout que tu as fait du bien à autrui. Je pense que si tu avais été humain, tu serais sans doute médecin ou infirmier. Un peu boulet, maladroit, sur les bords mais tu le serais quand même. Car tu es foncièrement gentil. Car tu aimes te sentir utile, car tu aimes être utile à la société. Alors oui, avoir rendu service à cette jolie palomino, avoir aidé ce primate, mais surtout l’aider à guérir t’avait permit de grandir un petit peu. Toujours plus. Tu avais pratiquement deux ans, tu es encore un adolescent, c’est certain, mais ne dit-on pas que certaines personnes découvrent leur vocation à ce moment-là ? Ne choisissons-nous pas notre orientation lorsque nous sommes en quatrième ? Ne décide-t-on pas de notre filière lorsque nous sommes en seconde ? C’était exactement la même chose aujourd’hui. Aujourd’hui, tu décidais réellement de ta voix, de ton choix de vie. Tu voulais aider les autres, découvrir des plantes qui pourraient sauver des vies, mais surtout tu voulais empêcher des chevaux de mourir. Tu ferais encore des erreurs, tu serais toujours autant boulet, certes, mais c’était décidé & tu ne changerais pas d’avis.
Finalement, elle arriva. Son joli minois se présenta à toi, derrière quelques feuilles. On pouvait distinguer la fatigue sur son visage, mais aussi l’espoir de pouvoir sauver son ami. Elle prit le chemin que tu venais de faire pour ensuite continuer de marcher, tout en indiquant qu’il fallait prendre des fruits. Elle n’avait pas tord la petite ! Il fallait se faire des vivres, pour faire en sorte que le singe puisse se reposer convenablement. Alors, tu la suivis, observant tout autour de toi. Tu distinguas toute sorte de fruit, mais surtout des bananes – le fruit préféré des singes – alors, tu eus une idée. Elle était plus fine que toi, c’était une évidence, alors tu devrais lui montrer que ton poids pouvait être utile. Sans hésiter une seule seconde, tu marchas vers un bananier, là tu te mis dos à lui. Tu donnas une ruade violente, trop violente puisqu’elle te fit mal au bassin, & tu vis quelques bananes vaciller mais pas tomber. Alors tu recommenças, une fois, deux fois & au bout de la troisième fois, quatre bananes tombèrent au sol. Elles étaient abîmées à cause de la chute, mais elles étaient là. Délicatement, tu pris leur queue dans ta bouche & te dirigea vers l’adolescente, en trottant – véritablement fier de toi -. C’était la première fois que tu utilisais ton gros derrière à bon escient. Là, tu te mis face à elle & lui tendis les bananes.

« Ch’il en ch’faut d’autres ou ch’pas ? » dis-tu la bouche pleine.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Jeu 25 Jan 2018 - 21:43


(Pieu. Mot. Trou. Chenil. Midi.)

Le Choeur : Commedia ne fait pas tout de suite attention à Ezekiel qui s'éloigne, concentrée pour éviter tout obstacle tel des pieux sur son chemin. En un mot elle fait tout pour ne pas secouer son passager et elle n'a pas que ça a faire de regarder autour d'elle pour surveiller l'autre poulain. Elle contourne prudemment un trou lorsqu'elle entend un craquement sonore, puis un autre. La pouliche s'arrête, curieuse, aperçoit un éclat palomino, puis un jaune qui tombe d'un arbre. Les connections se font et elle comprend que l'autre poulain a rué contre un tronc pour en faire tomber les fruits. C'est ingénieux et elle lui sourit tandis qu'il approche. Voilà un bon repas de midi pour Baba Yaga. Elle ne comprend pas trop ce qu'il dit et reprend sa marche avec délicatesse, lançant joyeusement à son esclave tout désigné. Il leur doit bien ça de toute façon.

Commedia : Il en faut encore plein, il va avoir faim lorsqu'il se réveillera !

Le Choeur : Elle avance avec aisance dans la jungle, rassurée maintenant que la situation tourne en la faveur du primate. Elle-même est là pour l'aider, ils peuvent envoyer Ezekiel faire les corvées et peut-être même que ses amis singes vont lui rendre visite et les aider ! Ce serait super. La jeune jument traverse une petite mare peu profonde et se tâche mes jambes dans la mixture verdâtre au fond sans vraiment s'y arrêter, déjà parce qu'elle a peur de s'embourber et ensuite parce que son objectif pour le moment c'est de trouver un nid douillet pour Baba Yaga. Elle dépasse un recoin qui ressemble à un chenil avec des lianes qui tombent sur l'entrée et revient sur ses pas, intriguée. C'est un renfoncement dans la végétation, recouvert par de larges et épaisses feuilles tandis que l'accès est rendu difficile par le rideau de lianes. Elle l'écarte des naseaux et s'avance, ne pouvant passer que les épaules mais c'est suffisant pour s'agenouiller et laisser Baba Yaga descendre.

Commedia : Parfait, tu vas être bien ici !

Le Choeur : Immédiatement elle se met à l'oeuvre, lui prépare un lit confortable avec de la mousse et chipe les bananes qu'Ezekiel a emporté avec lui pour les poser près de son ami simiesque. Il s'est vite endormi une fois son lit installé et elle veille sur lui avec tendresse, rassurée maintenant qu'elle sait où il va se reposer. Avec les feuilles il sera protégé de la pluie tout en pouvant recueillir un peu d'eau dans celle qu'elle a arrangée de l'autre côté de son lit. Elle l'observe tendrement, réfléchissant silencieusement à ce qu'elle peut faire de plus jusqu'à verbaliser ses questionnements à l'intention d'Ezekiel.

Commedia : Qu'est-ce que je peux faire de plus... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 132

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Orientale


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Mer 31 Jan 2018 - 8:24




Tiger wood

ezekiel & commedia

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Mais quand le tigre s'en va, la Nature s'inquiète de son avenir.

Ce qu'il y a d'admirable dans le bonheur des autres, c'est qu'on y croit.
Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs.


Je pense que c'est bien la première fois que tu te sens réellement fier de toi, fier de ce que tu fais et de ce que tu pourrais faire. En fait, j'ai l'impression que cette journée va te faire grandir, que tu va vraiment mûrir au contact de cette jeune jument et de son ami simien. Tu n'as pas encore deux ans que tu deviens petit à petit plus adulte que tu ne l'as encore jamais été de toute ta vie. En fait, tu avais l'impression que toutes les mésaventures que tu avais pu avoir disparaissaient, que tu étais quelqu'un de différent. Tu avais oublié ta bousculade avec Ocëan, tu avais oublié ta confusion avec Ecalipse, oublié ton meurtre avec Pearlescence mais surtout oublié aussi ta désinhibition avec Cyrius. Tu grandissais à vue d'oeil, tout simplement car tu réalisais quelque chose de concret. Tu aidais réellement quelqu'un sans espérer avoir quelque chose en retour, à part peut-être de la reconnaissance. Et le sourire de la jument lorsque tu ramenas les bananes te suffisait amplement. Il en fallait d'autre. Alors sans même hésiter une seule seconde, tu disparus de nouveau. Plus, toujours plus. Bien sûr, tu aurais pu être exaspéré par la requête de la dorée, mais tu acceptais car tu comprenais. Tu avais provoqué tout cela, alors tu te devais de le résoudre. Et puis, n'étais-tu pas celui qui avait craché au sabot de cette dernière ? Ne l'avais-tu pas mise dans le pétrin avec le lynx ? Alors oui, tu devais tout faire pour te pardonner. Mais surtout, si tu espérais avoir un peu d'amitié avec cette dorée, tu devais t'en montrer digne. C'est pourquoi tu parcourus la jungle en cherchant de nouveau des bananes.

L'idée qu'on mourra est plus cruelle que mourir.
Mais moins que l'idée qu'un autre est mort.


Et tu le trouvas. Tu trouvas ce fameux bananier. Sans hésiter, tu te remis de nouveau à ruer contre ce dernier. Une fois, deux fois, trois fois et finalement un bruit sourd. Toute une grappe de banane tomba. Il y en avait bien six ou sept. Fier de ta trouvaille, tu l'attrapas par la queue et repartis au galop. Tu sautas les branches qui étaient présentes au sol, tu chevauchas les troncs présents mais surtout tu galopas dans plusieurs flaques, mettant de la vase sur son joli ventre blanc. Un brave esclave que tu es. Là, tu vins délicatement déposer les bananes au pied de l'arbre où Comme venait de mettre son ami. Puis, en entendant sa question, tu repartis de plus belle dans la jungle, une idée en tête. Tu avais repéré un oranger lorsque tu avais vu le bananier. Alors, tu ruas plusieurs fois et prit deux oranges dans ta bouche. Tu revins vers l'arbre, déposas les oranges à son pied, près de la jument. Enfin, tu repartis de nouveau, allas chercher de la mousse, en fit une mixture que tu mis sur une feuille et vint la déposer de nouveau près de la jument. Là, tu soufflas un bon coup en restant debout face à elle.

" Autre chose mademoiselle ? " demandas-tu tel un valet à sa reine.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Dim 4 Fév 2018 - 22:30


(Irriter. Comédie. Eclipser. Arbres. Doublé.)

Le Choeur : Baba Yaga dort profondément. Il se repose après tant d'émotions et Commedia veille affectueusement sur lui. Autour d'eux les arbres frémissent et Ezekiel se promène probablement parmi eux, essayant de se rattraper en se rendant utile. Il a bien raison, c'est de sa faute si le primate est dans cet état ! La pouliche piétine en attendant que son esclave désigné revienne et le voit bientôt approcher, boueux mais portant des bananes qu'elle dispose avec soin vers son ami simiesque, satisfaite. Il repart aussi vite qu'il est arrivé jusqu'à avoir doublé leurs réserves. Le singe est presque éclipsé par la montagne de fruits et la mixture médicinale qu'Ezekiel a de nouveau préparée. Tant mieux, elle a l'impression qu'il est protégé des regards et donc du danger ainsi.

Commedia : Merci. (elle sourit et ce n'est pas de la comédie.)

Le Choeur : Elle surveille régulièrement les plaies du petit capucin, inquiète de voir la mixture s'enlever et sa peau s'irriter pendant qu'il sommeille. Cela lui rappelle les feuilles de thé dont Cyrius lui a parlé. Est-ce que cela pourrait être utile pour Baba Yaga ? Ça fait quoi d'ailleurs, les feuilles de thé ? Elle n'en a jamais vu, elle ne sait même pas à quoi ça ressemble. Mais si cela peut aider son ami elle ne compte pas se laisser abattre. Résolue, elle se tourne vers son acolyte imposé, lançant.

Commedia : Dis Ezekiel, tu sais ce que c'est des feuilles de thé toi ? Ça ressemble à quoi ? Ça pourrait servir pour aider Baba Yaga tu crois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 132

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Orientale


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Mar 6 Fév 2018 - 20:03

Il y a quatre choses plus grandes que les autres : les femmes, les chevaux, le pouvoir et la guerre.

Tu devenais grand petit ange. Vraiment, tu devenait plus adulte que je ne l'aurais cru. Ne dit-on pas que les épreuves font grandir une âme ? Qu'elles font en sorte qu'on devienne adulte bien avant l'âge ? Je pense. Non pardon, j'en suis certaine. Sans que tu ne t'en rendes réellement compte, je pense que le loup tué t'a fait grandir, que la fuite face au lynx, mais aussi les feuilles de thé t'ont fait devenir quelqu'un de grand. Tu était passé d'imbécile à quelqu'un de serviable. Tu étais devenu d'incompétent à héros. Tu étais devenu d'enfant à jeune adolescent. Tu savais parfaitement que tout ce qui arrivait aujourd'hui était de ta faute, c'est sans doute pour cette raison que tu voulais absolument rattraper tes défauts. Tu savais parfaitement que tu devais prouver à cette jeune jument que tu étais autrement, que tu étais quelqu'un de différent. Mais surtout que tu n'étais pas si bête que cela, que tu savais faire quelque chose de tes sabots. Tu voulais prouver que tu pouvais autant aider que sauver autrui. En fait, tu avais trouvé ta vocation : aider, soigner, sauver les autres chevaux qui t'entouraient.
Tu observas tous les faits et gestes de la dorée. Tu observas aussi à quel point son ami simiesque pouvait s'installer facilement dans son abri provisoire. Il était bien. Il était surtout protégé et c'est ce que tu voulais. Tu voulais le sauver : tu t'en voudrais réellement s'il perdait la vie à cause de toi. Lorsque les bananes le cachèrent, tu eus un petit sourire. C'était un comble pour un singe : être caché par sa nourriture, être planqué par les fruits qu'il aimait. Finalement, tu observas autour de toi, pinçant des naseaux lorsqu'une odeur de singe plana autour de vous : ils étaient là, ils vous observaient. Tu espérais réellement qu'ils ne viendraient pas déranger votre moment de paix. Soudain, elle posa une question. Les feuilles de thé. Ton plus mauvais souvenir de cette île sans doute. Surtout ta plus belle erreur. Tu secouas la tête, soudainement mature. Il ne fallait absolument pas qu'elle y touche, il ne fallait pas que le primate en mange : il en mourrait sans doute. Alors, il posa son regard sur elle et secoua la tête.
" Si j'ai un conseil à te donner : évite. Elles assomment leur consommateur, elles l'emmènent dans un autre monde, mais surtout il est tellement ailleurs qu'il ne comprend plus la réalité. " dis-tu avec expérience.
Sincèrement, il ne fallait pas qu'elle donne de ces feuilles au singe : il n'y survivrait pas, tu en étais convaincu. Finalement, tu t'éloignas légèrement de l'endroit, allant calmement brouter un peu plus loin. Ca t'avait donné faim tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Mar 6 Fév 2018 - 22:56


(Mur. Utilitaire. Signe. Caprice. Porte.)
Le Choeur : Les singes les entourent, un mur de primates qui, elle l'espère, sont là pour protéger leur frère. Commedia n'a rien fait de mal, au contraire elle veille sur Baba Yaga et elle espère que les macaques en ont conscience. Il ne faudrait pas qu'ils s'en prennent à elle maintenant et la forcent à fuir comme on met un incapable à la porte. Qui s'occuperait de Baba alors ? Non non non, elle reste ! Quitte à faire un caprice, elle ne partira pas ! S'ils en ont après Ezekiel... eh bien elle le laissera se débrouiller, son ami simiesque et elle-même en ont bien assez fait pour lui. L'autre poulain lui déconseille les feuilles de thé et elle l'observe avec méfiance.

Commedia : Comment tu sais tout ça ? T'as déjà essayé ? C'est mon papa pédophile qui m'en a parlé et ça ne m'étonnerait pas que ce soit un drogué, si ça se trouve t'es comme lui et tu ne veux pas partager !

Le Choeur : Ezekiel s'éloigne à l'entente de sa tirade pour aller brouter et elle gonfle les joues, outrée.

Commedia : Quel gros tas celui-là. Il est rond et blond, plus carré qu'un véhicule utilitaire. Si les décolorations sur ses côtés sont un signe de d'urgence sanitaire, je dis bien signe symbolique et pas l'oiseau blanc sur le lac, il y a de quoi s'inquiéter ! Il est quand même chevelu, à mon avis au premier coup de vent il ne voit plus rien le pauvre ! Je me demande comment il fait au quotidien, ça ne doit pas être facile de vivre avec soi-même quand on est si gros. Je devrais dire imposant pour ne pas le vexer, tu ne trouves pas ? Pauvre arbre tout de même, il détonne dans cette jungle d'anorexiques.

Le Choeur : Sa tirade est inspirée d'un tronc énorme parmi ceux plus fins de la jungle et elle le fixe avec attention, plutôt fière d'elle. Les singes l'acclament, poussent des cris de joie et clapent dans leur mains en sautillant sur des branches solides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 132

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Orientale


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Dim 11 Fév 2018 - 17:38

patibulaire : XIVème siècle, mot savant emprunté au latin patibulum "potence, gibet", au sens de qui "concerne le gibet", puis "inquiétant" (mine -patibulaire) à partir du XVIIème siècle.


Tu es là, un brin d'herbe dans la bouche et soudain resta ' imbécile ' lorsque tu entendis les accusations, mais surtout les questions de la jeune jument. Comment tu savais tout ça ? C'est vrai, ça, Ezekiel. Comment tu pouvais le savoir, voyons ? Logiquement, tu ne devrais le savoir que si tu en avais consommé, non ? Tu devrais le savoir que si tu en as trouvé, tu crois pas ? Mais surtout, comment as-tu pu en trouver, sachant que c'est des feuilles qui sont très bien planquées ? Mais surtout que c'est un arbre protégé des catastrophes naturelles. C'était surtout un seul et unique arbre sur cette île. Enfin, que dis-je ?! Il n'était pas réellement seul, mais il était tellement rare que l'on pourrait le croire. Soudain, tes oreilles aux pointes blanches se redressèrent et tu fixas la palomino. Son papa pédophile ? Tu compris rapidement qui cela pouvait bien être. Il n'y avait qu'un adulte assez téméraire pour manger des feuilles de thé : Cyrius. Et puis surtout, ne t'avait-il pas parlé de Commedia lorsque vous vous étiez rencontré ? N'avait-il pas l'air soudainement intéressé par la conversation lorsque tu l'avais cité ? C'était donc évident, elle parlait réellement de cet étalon. Tu secouas la tête, préférant ne pas t'en mêler et ouvris la bouche.

" Tu peux en consommer si tu veux, hein. Je m'en moque un peu dans le fond, mais c'était seulement un conseil que je te donnais, c'est tout. " dis-tu en soupirant.

Tu n'avais pas répondu à sa question, exprès ; de une car ça ne la regardait pas et de deux car tu ne voyais pas l'intérêt d'y répondre.
Soudain, tu plaquas les oreilles en arrière lorsque tu entendis la tirade de la jument. Elle était sérieuse, elle ? Tu la conseillais gentiment et elle t'insultait ? Comme ça, gratuitement ? Mais pour qui, elle se prenait réellement ? Tu adressas un regard accusateur aux singes mais ne dit rien. Puis, brutalement, la fin de la phrase de la jument te prit à l'ego, t'offrit un pincement au coeur. T'étais gentil ? Tu rendais service ? Tu faisais tout pour te faire pardonner et on te jetait ensuite la première pierre ? On te balançais dans la boue en rigolant de ta misère ? On rigolait de ton physique sans que tu n'aies fait quelque chose de bien particulier ? D'accord, tu avais fini par apprendre que répondre aux railleries était être aussi abruti que tes railleurs, mais là, tu ne pouvais l'accepter. Alors, tu avalas rapidement ta dernière bouchée d'herbe et prit le trot. Tu te mis rapidement devant la jument, les oreilles dans la crinière et la queue plaquée sur ta croupe. Alors, tu ouvris la bouche, on pouvait distinguer ton air courroucé.
 

" Sincèrement, je préfère être un énorme tronc au milieu d'anorexique et être bien protégé du froid plutôt que te ressembler et devoir supporter le froid en tremblant. " Tu fermas la bouche, mais la colère fut plus grande que ta supposée intelligence. " Je te rend service, j'essaie de me faire pardonner et toi, tu me craches au visage, gratuitement qui plus est ? Tu te prends pour qui, sérieux ? Une princesse à qui on devrait donner monts et merveilles ? Mais tu n'es rien. Tu n'es rien qu'une jument lambda qui a un ego beaucoup trop gros pour son joli popotin. " dis-tu avec un léger sourire moqueur. " Bref, sur ce. Le tronc va donc rejoindre sa clairière et laisser Mademoiselle avec ses amis les singes vicieux. " Tu levas la tête, hautain et te retourna. Là, tu pris le pas et t'en alla vers une clairière, sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commedia Dell'Arte
they call me Lamborghini
coz I know just what I'm worth

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 315

SEXE DU CHEVAL : Actrice

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   Lun 12 Fév 2018 - 0:11


(Caractère. Gauche. Emigrer. Aimant. Liquide.)

Le Choeur : Ezekiel nie toute accusation en bloc et les laisse couler sur lui comme un liquide inoffensif, ce qu'elles sont au fond : tant qu'elle n'a pas de preuves pour appuyer les faits, les accusations ne servent à rien. Mais quand ce sera le cas... cela attirera les conséquences comme un aimant et il aura chaud aux fesses, le palomino. Sa tirade est en tout cas mal reçue et Commedia se dresse de toute sa petite hauteur (elle y travaille, la croissance se fait peu à peu) et ne se laisse pas démonter. Elle l'a déjà prouvé, elle a du caractère. Un sacré petit caractère, le sien. Elle sait que ses paroles étaient malvenues et même déplacées mais elle a oublié que l'autre poulain qui n'en est bientôt plus un est susceptible et a une perception déformée de la réalité. Elle en paye donc le prix et réplique.

Commedia : C'est de ta faute si Baba Yaga est dans cet état et ça, moi, je ne te le pardonnerais pas !

Le Choeur : Elle ne s'étend pas sur les remarques qui ne la touchent pas et regarde Ezekiel émigrer vers d'autres territoires, gauche. L'actrice accorde trop d'importance aux mots et l'autre équidé ne s'est jamais excusé, elle n'a pas vu le résultat de ses actes et en conséquence, il n'est pas encore pardonné. Le sera peut-être à moitié si ses efforts portent leurs fruits mais ça, elle ne le saura que plus tard.

(Tombée de rideau.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Melodic Beauty || COMMEDIA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Melodic Beauty || COMMEDIA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 1 - American Beauty
» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]
» Jae Shin × ?Beauty is a whore, I like money better.?
» The beauty in an ass beating • PV
» ??? A kit for my beauty please???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES FRONTIÈRES :: LE ROYAUME DES SINGES-
Sauter vers: