Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau départ

Aller en bas 
AuteurMessage
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Nouveau départ   Ven 12 Jan 2018 - 20:37

Là voilà enfin sur des Terres qui lui semblait clémentes, vastes, riches et belles. Des Terres dignes de l'accueillir, où elle pourrait se reposer, et pourquoi pas vivre. Elle avait beaucoup marcher, des jours durant, parfois sans même s'arrêter la nuit. Depuis combien de temps s'était-elle enfuie de l'élevage où elle était née? Elle l'ignorait, mais cela faisait bien trois semaines qu'elle était en quête d'un nouvel endroit où elle se sentirai bien, où elle se sentirait chez elle, à sa place. Et ce voyage, en plus d'avoir été long, avait été des plus compliqués pour elle. Tout d'abord, il y eut le doute, elle venait de tirer un trait sur tout ce qu'elle connaissait jusqu'à présent, et elle allait droit vers l'inconnu. Elle avait beau se répéter et essayer de se persuader que tout irait bien mieux pour elle maintenant qu'elle était seule, libre et indépendante, les doutes persistaient quand même, notamment à cause de sa capacité à se défendre, qui laisse franchement à désirer. Ensuite, il y eut la faim, elle n'avait jamais eu besoin de chercher sa nourriture, elle lui avait toujours été livré comme sur un plateau d'argent, directement à ses pieds, et au moment où elle en avait besoin, et puis les pommes et carottes avaient toujours été présentes, quoiqu'il arrive. Elle découvrit que dans la nature, en plein hiver qui plus est, les carottes, les pommes et tout autres fruits n'existent plus, que le foin aussi est absent, et que l'herbe est parfois rare et souvent peu nutritive. Le temps qu'elle s'adapte à sa nouvelle condition, qu'elle apprenne à trouver sa nourriture et à ne plus faire la fine bouche quand elle en trouvait, elle avait fondue comme neige au soleil. La jolie Naëlle avait perdue beaucoup de poids, cela s'était un peu arrangé depuis, mais elle restait maigrichonne et ses côtes étaient encore un peu visible. Suite à cela il y eu les prédateurs qui lui faisait face pour la première fois de sa vie et qu'elle dût fuir du mieux qu'elle pouvait. Elle fit de mauvaises rencontres aussi, des chevaux qui lui voulaient du mal, ça par contre, cela ne lui était pas tout à fait inconnu. Et puis ajouter à tout cela, il y eu la fatigue, les yeux qui se fermaient seuls pendant qu'elle marchait et qui la faisait trébucher, les membres qui menaçaient de ne plus la tenir debout, les fois où elle avait eu du mal à se relever après avoir fait une petite sieste... Ce périple avait vraiment été très éprouvant pour la jeune pouliche.

Mais désormais, tout cela était derrière elle! Elle venait d'arriver sur Horse-Wild, bien décidée à s'y arrêter un bon moment. Au moins le temps de retrouver toute sa forme, ou alors le temps de devenir adulte et de savoir se défendre... Elle ne savait pas encore combien de temps elle resterait ici, mais elle n'allait pas repartir tout de suite, ça elle en était certaine. Et le Golfe d’émeraude, lui avait paru être l'endroit idéal pour débuté. L'herbe y était abondante et assez riche malgré la saison et le froid qui régnait en cette période, elle en profita et en mangea autant qu'elle le pu. Elle arrachait l'herbe du sol avec vigueur et mâchait rapidement, comme si quelqu'un allait le lui voler et soudainement tout faire disparaitre. Une fois son festin terminé, elle fit quelques pas pour rejoindre un petit point d'eau et s'y abreuver. L'eau était tellement clair qu'elle voyait le fond de la mare sans aucune difficulté, comme si absolument rien ne la recouvrait, l'eau était fraiche et pure, jamais elle n'avait bu un breuvage pareil. Et finalement, une fois le ventre bien plein, elle s'allongea, là où elle se trouvait être en train de boire quelques secondes auparavant.Elle ferma les yeux et s'endormit, paisible, au bord de cette mare, le bout du naseau effleurant la surface de l'eau cristalline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Mer 17 Jan 2018 - 18:54



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

chose fragile

collapsing & naëlle

La nature a fait en sorte que les petits animaux soient plus fragiles que la moyenne, mais surtout plus attachants.

Trois semaines. Cela faisait bien trois semaines que tu t’étais reclus. Tu avais eu ce besoin, ce besoin de partir quelques instants, de faire quelques pas ailleurs que tes terres. Autant mentalement que physiquement, en réalité. Pourquoi ? Tout simplement car tu t’étais rendu compte qu’en continuant ainsi tu allais sans doute mourir, tu allais sans doute succomber à tes blessures, c’était évident. Alors sans plus hésiter une seule seconde, tu avais fini par sortir de cette île. Prenant le chemin que tu avais utilisé pour venir en sens inverse & tu étais retourné à la petite forêt que tu avais découvert. Alors sans en parler à personne, tout le monde s’en moquait de toute façon, tu avais fait un pas en avant, boitant. Tu étais resté trois semaines là bas, te désaltérant à ta guise, mangeant à ta guise & surtout dormant convenablement, mais dorénavant il était temps de retourner sur l’île : tout simplement pour reconquérir les terres qui t’étais promises, mais surtout pour récupérer Fifa ou Harmonie. Il fallait qu’elles fassent parties de ton harem, c’était une obligation. Alors, soulevant une feuille – aussi grosse que ta tête – tu sortis de la forêt où tu t’étais réfugié & te mis au pas. Tu devais retourner sur cette île, c’était inévitable.
Tes sabots noirs se posaient avec vigueur sur le sol & tu étais fier de l’état de ton corps : tu avais réussit à le retaper convenablement. Certes, tu boitais encore, certes tu avais du mal à te lever à plus de deux centimètre du sol en te cabrant, mais tu étais vivant, c’était le plus important. D’accord ton chanfrein était encore déformé, d’accord tu étais encore borgne, mais tu étais beaucoup plus combatif qu’auparavant. Tu voulais ces terres, alors tu les auras. Tu savais parfaitement où tu allais, tu savais où tes pas te diriger, tout simplement car tu avais encore besoin de reprendre des forces. Alors, tu pris difficilement le trot pour ensuite te diriger vers le Golfe d’Emeraude. Un sifflement : tu étais devenu, malheureusement, emphysémateux à cause de tous ces combats mais surtout ta bêtise. Quand tu fus arrivé sur la plage de ce dernier, tu t’ébroua légèrement en pinçant des naseaux, sentant une douleur insidieuse pénétrer ton garrot. Finalement, tu te mis au pas pour longer la plage, calmant tes tendons douloureux avec l’eau salée.
Tu avais prit quinze ans aujourd’hui, tu étais à la moitié de ta vie : mais je ne suis pas certaine que tu atteignes trente ans. Tu ne vivras même pas vingt ans, selon moi. Soudain, une odeur. Un poulain, ou plutôt une pouliche était présente. Alors, tu stoppas immédiatement ta marche pour ensuite tourner la tête à droite & à gauche, espérant distinguer une silhouette. Tu tendis l’encolure, en plissant ton unique œil valide pour ensuite voir une petite silhouette couchée au sol. Elle était là. La pouliche était allongée sur le sol, endormie. Alors, tu repris la marche & te dirigeas vers la petite chose. Aujourd’hui tu avais changé : aujourd’hui, tu avais décidé de ne plus être méchant, ou plus trop, pour pouvoir faire en sorte d’avoir des alliés, des personnes qui composeraient ton harem. A quelques centimètres de la petite, confondant son ombre à la tienne, tu t’arrêtas & la fixas, espérant qu’elle se réveille.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Mer 17 Jan 2018 - 21:08

Naëlle qui était plongée dans un sommeil profond, encore fatiguée de son long périple, si bien qu'elle ne sentit pas l'odeur de l'étalon qui s'approchait, et elle n'entendis pas non plus le bruit que faisais ses lourds sabots et ce même lorsqu'il fut tout proche d'elle, si proche qu'il aurait pu lui marcher dessus. Elle n'avait que trois semaines de vie sauvage derrière elle et elle était encore si jeune, son instinct de survie, son éveil n'était pas encore tout à fait adapté, pas encore au point, et c'était dangereux pour elle. En avait-elle conscience? A cet instant, absolument pas. Elle continuait de dormir à point fermés, son sommeil semblait ne pas pouvoir être déranger. On pourrait même la croire morte, ainsi inerte et dans la position dans laquelle elle était, qui n'était pas vraiment une position confortable pour dormir, chaque partie de son corps c'était détendue et avait échappé à son contrôle, chacune de manière indépendante, chacune à sa façon. La seule chose qui permettait de dire sans aucun doute qu'elle vivait, c'était sa respiration. Ses côtes se soulevaient à un rythme régulier, et sa maigreur rendait ses mouvements particulièrement facile à voir.

Elle était là, étendue au sol, petit-être si fragile et pourtant si paisible.

Mais l'étalon s'était positionné de manière à lui faire de l'ombre, le soleil qui chauffait sa peau venait de disparaitre, avalé par la silhouette imposante du mâle. Le froid se fit sentir rapidement, et la pouliche commença à frissonner à plusieurs reprises, jusqu'à ce que finalement, le froid ne la réveille. Elle ouvrit doucement les yeux, peinant à émerger de son profond sommeil, elle leva sa tête, ramena ses membres à elle, s'allongeant d'une manière bien plus conventionnelle, et elle remarqua alors l'ombre qui la surplombait et l'entourait. Elle tourna la tête, cherchant à savoir ce qui lui faisait de l'ombre et l'avait réveillée. Mais tout ce qu'elle vu, c'était une immense silhouette équine noire comme la nuit entourée d'un halo de soleil. Elle sursauta et recula par réflexe, se retrouvant les fesses dans l'eau. Le froid qui la saisit alors l'obligea à se lever dans un sursaut et à retourner mettre ses quatre pieds au sec, même si cela signifiait qu'elle devait s'approcher de la silhouette ténébreuse. Une fois debout, elle lui paru déjà moins effrayante. Ses yeux s'habituèrent à la lumière, lui permettant de distinguer au fur et à mesure les traits de la silhouette. Il s'agissait d'un étalon frison, noir ébène, son corps était couvert de cicatrice, sa tête aussi était amochée et il ne semblait pas au mieux de sa forme. Elle avait l'air bien chétive ainsi face à lui, son petit corps entièrement couvert de l'ombre du mâle.

"- C'est très impoli d'observer les gens, en plus vous m'avez réveillé! On ne vous a donc jamais appris les règles du savoir-vivre?!"

Elle criait sur l'étalon, avec sa voix d'enfant pleine de colère, les sourcils froncés et les oreilles en arrières. Elle lui faisait face, voulait l'impressionner. Elle se voulait être une tigresse, alors qu'elle n'est qu'un chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Jeu 18 Jan 2018 - 0:10



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

chose fragile

collapsing & naëlle

La nature a fait en sorte que les petits animaux soient plus fragiles que la moyenne, mais surtout plus attachants.

Ca me fait du bien de te voir changé, tu sais. Non sincèrement : voir à quel point ce nouveau départ t’a fait grandir, mûrir, mais surtout réfléchir à ta condition de vie. Tu as toujours la même ambition dans la vie : devenir roi, mais tu vas le faire autrement. Au départ, tu voulais faire ceci en tuant quiconque se mettrait au travers de ton chemin, en massacrant les faibles & en rabaissant les poulains. Mais tu sais, je me souviens de ton combat avec Ecalipse : tu faisais pitié, soyons francs. Un animal à deux doigts de mourir qui cherche à tuer une jument dans la force de l’âge ? Un animal mourant qui veut tuer un autre en pleine forme ? Idiot. Complètement idiot. & je pense que la fin de ce combat te l’a fait comprendre, mais il t’a aussi fait comprendre que tu n’étais pas indestructible comme tu pensais l’être. Tu n’es & ne seras sans doute jamais invulnérable : tout simplement car tu es mortel. Un dieu l’est, mais un mortel non, alors assume un peu ta condition s’il te plaît. Heureusement pour moi, tu l’as enfin accepté. Tu es parti pour mieux retomber sur tes sabots comme on dit, tu es parti en défaite, mais tu reviens en conquérant, comme à ton habitude. Mais ce conquérant est différent : il est plus subtil, plus manipulateur, mais surtout plus sournois, tel un renard sortant de sa cambrousse.
En fait, cette petite couchée au sol, dormant comme si rien ne la dérangeait te faisait réfléchir. & si toute chose fragile n’était qu’éphémère ? & si on pouvait les détruire, serait-il utile de les manipuler ? Sans doute. En fait, à trop l’observer, tu pensas immédiatement à Harmonie. Pourquoi ? Comment ? Tu n’en savais rien. Tout ce que tu pouvais savoir c’est que cette jument ne cessait d’envahir tes pensées sans que tu ne puisses rien y faire. Elle ne faisait que malmener ton cerveau ainsi que ton coeur, sans que tu ne puisses y échapper. Elle te manipulait malgré elle. Elle jouait avec toi, sans même le savoir. Soyons francs, elle serait sans doute la seule à même de diriger le Pantin que tu étais : la seule qui puisse calmer la monture de l’Apocalypse. Ne l’avait-elle pas déjà fait d’ailleurs ? N’avait-elle pas fait en sorte de te rendre « gentil » ? Tu ne comprenais pas pourquoi, mais tu avais peur de le découvrir. & puis il y avait Fifa. Fifa, c’était bien différent. Elle, elle ne faisait que remuer des sensations dans ton bas ventre, dans un autre domaine. Un domaine que tu avais refusé de connaître. Elle t’impressionnait autant qu’elle te donnait envie. C’est sans doute pour cela que tu voulais l’arracher à ce foutu Prince : pour découvrir des sensations que tu ignorais & goûter un délice qui t’étais défendu.
Finalement, la petite ouvrit les yeux. Elle se releva bien vite, pour ensuite se retrouver la croupe dans l’eau. Tu aurais pu en rire si tu en avais eu l’envie, mais surtout l’occasion puisqu’elle t’apostrophas très rapidement. Tu restas penaud tout d’abord pour ensuite mettre tes oreilles d’arabe dans ta crinière. Insolente. Elle était insolente. Mais tu t’étais promit de ne pas malmener les poulains, ils seraient si faciles à mettre dans ton camp, mais surtout à ramener sur ton territoire. Alors, il fallait les prendre avec douceur, comme une mère le ferait avec eux. Délicatement, tu t’approchas d’elle, te mettant à tourner autour d’elle pour observer chaque centimètres de sa corpulence. Elle était maigrichonne – comme toi auparavant -, pie noire – une robe que tu appréciais énormément puisque la tienne - & surtout extrêmement jeune : parfait. Avec un regard sournois, tu te mis finalement en face d’elle & ouvrit la bouche.

«  & ta mère ne t’as jamais apprit à être respectueuse envers tes aînés, gamine ? » dis-tu en reculant de quelques pas.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Mar 23 Jan 2018 - 19:56

La réaction et l'attitude de l'étalon la surprirent. Elle se serait attendu à ce qu'il l'ignore, ou qu'il lui parle normalement, ou qu'il lui crie dessus à son tour. Elle s'était surtout attendu à ce qu'il lui présente ses plus plates excuses, parce que c'est ce qu'elle méritait, des excuses. Au lieu de cela, l'étalon pris le pas et décrivit un cercle dont elle état le centre, et se faisant, il la détaillait, non pas comme un morceau de viande, mais plus comme s'il estimait la valeur d'un objet, comme s'il cherchait à savoir s'il allait demander son prix ou s'il garderait son argent pour une pièce plus intéressante. Naëlle n'était nullement impressionnée ou intimidée par ce petit tour réalisé par l'étalon, elle ne se voyait pas comme une proie autour de laquelle les vautours volent, elle, elle se sentait être au centre de l'attention, et c'est ce qu'elle aimait, ce qu'elle voulait. Lorsque l'étalon passa derrière elle, elle fouetta l'air de sa queue, elle savait que les adultes faisaient ça quand ils étaient énervés et qu'ils voulaient le faire comprendre, sauf qu'avec la petite touffe de crins qui lui servaient de queue, cela n'eus pas exactement l'effet escompté, on aurait pus dit qu'elle en avait perdu le contrôle pendant un bref instant. Lorsque l'étalon se remit face à elle, elle vit alors qu'il souriait. Pourquoi est-ce qu'il souriait cet idiot là?

La réponse tant attendue de l'étalon lui parvint finalement, et ce n'était pas des excuses. Elle planta son regard droit dans celui du mâle, et le fusillait du regard, ses oreilles toujours collées contre sa nuque. Elle réfléchit tout de même à la question du mâle, mais non, sa mère ne le lui avait pas appris car Naëlle était naturellement respectueuse, et ensuite, sa mère lui avait été enlevée et elle n'avait pu compter sur personne, ni pour l'aider, ni pour parfaire son éducation, ni pour l'empêcher de changer de caractère.

"- Elle n'en a pas eu l'occasion."

Il l'avait appelée gamine. Non mais pour qui se prenait-il? Et surtout, pour qui prenait-il la pouliche a qui il était en train de s'adresser? Ce n'était pas un gamine, mais une jeune demoiselle, et future grande dame. Non mais qu'est-ce qu'il était idiot celui-là.

"- Qu'est-ce que vous me voulez?"

Il devait bien y avoir une raison pour qu'il soit resté devant elle jusqu'à ce qu'elle se réveille, qu'il lui ai tourné autour, et qu'il reste ainsi devant elle. Il imposait sa présence à la petite, il devait forcément avoir une bonne raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Jeu 25 Jan 2018 - 18:02



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

chose fragile

collapsing & naëlle

La nature a fait en sorte que les petits animaux soient plus fragiles que la moyenne, mais surtout plus attachants.

Tu sentis la surprise de la pouliche & tu en fus heureux. Réellement. Tu aimais apporter ces sentiments dans le coeur d’autrui, que ce soit la crainte ou la surprise. Tu aimais être maître de la situation, tu aimais pouvoir contrôler tout ce qui était autour de toi. En réalité, tu adorais le sentiment d’être le marionnettiste de ton entourage. Mais ce que tu ne sais pas mon petit bichon, c’est que tu ne l’étais en aucun cas. Tu n’étais qu’un simple étalon, vivant une vie riche en émotion, mais une vie d’un être lambda. Tu n’étais qu’un étalon arabe, malmené par la vie, plein de cicatrice & surtout ayant une ambition bien trop grande pour ton cerveau. Tu te crois digne d’être Roi ? Vraiment ? Je n’en suis pas convaincue. Le monde entier ne l’est pas. Tu es trop impulsif pour cela, tu es trop méchant, mais surtout trop vil. A-t-on déjà vu un Roi briser quelqu’un gratuitement ? A-t-on déjà vu un Roi violenter un enfant sans raison ? A-t-on déjà vu un roi chercher ses rivaux, chez eux, par pure vengeance ? Je n’en suis pas certaine. Alors, s’il te plaît, pose-toi les bonnes questions. Réfléchis un peu. Soudain, la pouliche secoua la queue, ce qui fit voler quelques grains de sable jusqu’à toi … & ce qui devait arriver, arriva. Un grain de sable tomba dans ton orbite vide, mais aussi ton œil valide, te provoquant plusieurs larmes & une vive douleur. Tu secouas la tête pour ensuite revenir vers la pouliche, essayant de cacher tant bien que mal cela. Un étalon qui pleure ? La bonne blague.
Une réponse. Sa mère n’en avait pas eu l’occasion ? Elle n’avait donc pas connu sa mère assez longtemps ? Tant mieux. Ainsi, tu pourrais la modeler à ta guise, faire d’elle un pion de ton ambition. Tu pourrais la manipuler pour qu’elle puisse te suivre, comme un chien. Quoique, elle paraissait bien trop intelligente pour cela. Alors tu la ferais Princesse, ou tout simplement bras droit, ce serait stratégique non ? Une pouliche au tempérament de feu comme bras droit, ce serait parfait. & elle porterait ton enfant lors de ses premières chaleurs, tu ferais en sorte que cela arrive. Il fallait bien que tu repeuples cette île de ta descendance, surtout si tu deviens roi, non ? Alors, tu penchas la tête vers elle, une lueur malsaine dans le regard.

« Tu as donc besoin d’éducation, dans ce cas. » murmuras-tu comme un serpent parlant à sa proie.

Soudain, la question tomba. C’est vrai ça, qu’est-ce que tu lui veux Collapsing ? Pourquoi lui avoir tourné autour à ce point-là ? Pourquoi t’intéressait-elle autant ? Au départ, tu ne le savais pas, puis finalement c’était venu comme une évidence. Elle ferait partie de ton harem. Elle serait la première jument de celui-ci, mais surtout la première pouliche que tu éduquerais. Au départ, tu avais pu imaginer que les poulains étaient inutiles, bêtes mais surtout trop faibles pour survivre, mais finalement ta vie d’ermite t’avait permit de voir plus clair. Tu avais besoin d’eux pour que ton harem grandisse & que tu deviennes roi. Mais surtout, ils te permettraient d’avoir une véritable armée. Mise sous ta main. Alors, tu relevas la tête & te couchas près d’elle, un sourire mi-figue mi-raisin planant sur ton visage. Tu espérais qu’elle accepterait, sinon tu la forcerais. Tu avais besoin d’elle pour assouvir ton ambition.

« T’offrir une famille. Une pouliche comme toi ne devrait pas vivre seule, surtout pas ici. Il y a des personnes malsaines ici, tu sais. » dis-tu avec toute l’innocence que tu pouvais.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Sam 27 Jan 2018 - 1:01

Elle observait l'étalon qui se tenait devant elle. Elle observais son visage, son corps, son regard, tout passait au crible du jugement de la petite. Qu'est-ce qu'elle voyait? Tout et rien en même temps. Elle ne regardais pas l'étalon simplement pour dire de l'ancrer dans sa mémoire, elle le regardait pour lui soutirer des informations. Ne dit-on pas que le corps est le reflet de l'âme? Naëlle cherchait à sonder l'âme du mâle en l'observant.
Que voyait-elle? Un étalon arabe noir, pas une race originale, pas une robe originale, pas un physique original, un mâle lambda. Voilà ce qu'il était. Sauf qu'il avait voulu se démarquer des autres. Pour cela, il avait utiliser la seule chose qu'il pouvait contrôler, sa personnalité.
Comment s'y était-il prit? Pour se démarquer, il faut marquer. Marquer les esprits. Marquer les corps. Avec une encre indélébile. Il s'était battu, il s'était beaucoup battu, des combats impressionnants, d'une rare violence. Elle ignorait les raisons de ses combats, si elles étaient justes ou non, et elle s'en fichait. Ce qui lui importait, c'était ce que ces cicatrices montraient. Autre chose qui était essentiel, son œil, ou plutôt son œil absent. Ses combats étaient d'une violence inouïe et étaient sans limite. Des combats sans aucune rationalité, des combats de fous. Il était soit doté d'un incroyable courage, soit été fou à lier. Elle penchait plus vers la seconde option.
Mais au final ce qui comptait le plus, c'était l'ensemble. Son corps abimé, témoignait de l'état de son âme, écorchée vive, tombant en lambeaux.
Naëlle était convaincue par tout cela, elle y croyait dur comme fer, elle n'avait aucune preuve pouvant lui faire affirmer tout cela, mais elle était persuadée d'être dans le vrai.
A quoi cela lui servait? Elle savait qu'elle devait se méfier de lui, non pas qu'il lui ferait du mal. A quoi cela lui servirait de s'attaquer à elle? Il n'allait pas avoir un combat divertissant, ni gagner en réputation de combattant, ni obtenir de nouvelles cicatrices en s'attaquant à elle. Elle devait se méfier de sa folie, elle ne devait pas se laisser emporter, une fois que le clown tueur se mettrait à rire.

Le regard qu'avait l'étalon lorsqu'il la regardait, sa manière de s'approcher d'elle discrètement, ses paroles, ses propositions... tout lui faisait penser qu'elle avait raison. La deuxième réponse de l'étalon la fis sourire et même un peu rire. Il voulait lui offrir un éducation et une famille? Elle était persuadée que c'était une mauvaise blague, mais non. L'étalon était on ne peut plus sérieux, et semblait maintenir sa position à ce sujet. Il s'était même donner la peine de prendre un air innocent, histoire d'être plus convaincant et d'obtenir la confiance de la pouliche. Il ne la connaissait pas. Cela se voyait. Il pensait qu'elle était comme n'importe quel poulain de son âge, joueur, vulnérable, en quête d'amour et de protection et incroyablement naïf. Mais elle n'était rien de tout cela. Elle regarda l'étalon qui venait de se coucher à côté d'elle, il ne doutait de rien celui-là. Elle regarda l'étalon en souriant, franchement amusée, un peu de compassion dans les yeux.

"- Je n'ai besoin ni d'éducation, ni de famille, ni de protection, ni de vous comme père adoptif. La preuve, j'ai toujours été seule, et jusqu'à présent je m'en suis toujours très bien sorti. Les seules personnes malsaines que je vois ici pour le moment, c'est vous."

Elle repris un air sérieux, s'approcha de l'étalon, mettant son visage très proche du sien, plantant son regard dans l’œil encore vivant du mâle.

"- Et vous ne connaissez pas, de pouliche comme moi."

Elle se recula, reprenant une distance raisonnable avec le corps de l'étalon. Elle continuait de le fixer, les yeux rivés sur celui de l'arabe, une certaine fierté dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Mer 31 Jan 2018 - 8:57



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

chose fragile

collapsing & naëlle

La nature a fait en sorte que les petits animaux soient plus fragiles que la moyenne, mais surtout plus attachants.

Lorsque ta vue veut pénétrer trop loin les ténèbres.
Il advient qu'en imaginant tu t'égares.


Tu savais, ou plutôt tu ressentais, que cette pouliche était différente de toutes les autres que tu avais pu rencontrer. Elle avait le corps d'une bâtarde c'était certain, mais elle avait le regard et le port princier. Elle était faite pour conquérir les terres, tu en étais convaincu. C'est pour cela que tu l'avais abordé de cette manière, car elle se devait d'être à tes côtés. Je n'irai pas jusqu'à dire que tu ressentais quelque chose de particulier pour cette pauvre chose, tu ne la connaissais pas assez, mais tu avais le sentiment que ton destin était lié à elle. Que tu devais la mener au trône, que tu devais l'emmener dans ta folie des grandeurs. Elle serait réellement à sa place à tes côtés. Alors, tu la laissas te sonder, tu la laissas poser son regard sur toi et surtout essayer de deviner ton passé. Car tu savais parfaitement que c'était exactement ce qu'elle était en train de faire, tout simplement car tu l'avais fait bien avant elle. Te considérait-elle comme un fou ? Certainement. Se méfiait-elle de toi ? Evidemment. Mais tu t'en moquais, tu trouverais bien un moyen de pénétrer son esprit, de la guider jusqu'à toi, de l'emmener dans les ténèbres qu'étaient ton coeur. Tu ne voulais pas l'asservir, non tu voulais simplement la manipuler, la faire à ta main, la contrôler. Elle était forte, elle avait un esprit fort tu le ressentais et tu avais besoin de cela pour assouvir ton ambition. Finalement, elle te regarda droit dans les yeux et ouvrit la bouche. Un rire. Tu ris à sa réponse. Elle confirmait absolument tout ce que tu pouvais penser d'elle : impétueuse, téméraire et surtout avec de la répartie. Absolument ce qu'il te fallait pour ton futur harem. Alors, tu secouas la tête et ouvris la bouche.

" Je ne te propose pas de te remanier, mais simplement de t'offrir une vie que, je suis sûre, tu rêves d'avoir. Un trône où poser ta croupe tout en te délectant d'une ambition que tu peux conquérir. "

Nous allâmes ainsi jusque la lumière.
En causant de choses qu'il est beau de taire.


Du rêve, toujours du rêve. Tu lui vendais du rêve tout en te délectant de l'effet que cela pouvait avoir sur la pouliche. Tu lui adressas un sourire lorsqu'elle se fit insolente, préférant te taire. Tu as bien changé Collapsing, en fait. Au départ, j'aurais imaginé que tu la bousculerais, que tu lui ferais du mal gratuitement comme tu as fait avec Ezaël mais non. Ici, tu étais différent. Tu tentais de manipuler cette petite en touchant une corde sensible. Une corde qui l'était chez chaque cheval. Qui n'a pas souhaité gouverner ? Qui n'a pas rêvé vivre une vie de royauté ? Personne. Finalement, tu te relevas - faisant craquer ses vieux os et grimaçant - pour ensuite t'ébrouer. Une idée te vint en tête. Elle avait l'esprit du reine, tu le savais. Alors tu la mènerait jusqu'à cette finalité, tu en était convaincu. Tu reculas pour ensuite prendre le pas, lui tournant le dos. Là, tu te stoppas, tournant ta tête vers la pouliche.

" Veux-tu découvrir ton futur royaume ou resteras-tu couchée telle une gueuse ? " demandas-tu avec beaucoup d'intérêt.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Ven 16 Fév 2018 - 21:36

Il voulait lui offrir la vie qu'elle rêve d'avoir. C'était ses mots, c'était ce qu'il avait dit. Il venait d'affirmer cela, telle une certitude, presque comme une promesse. Mais que connaissait-il des rêves de la petite Naëlle? Qu'est-ce qui lui disait qu'elle avait envie de pouvoir, qu'elle avait envie de devoir imposer son autorité sur d'autres chevaux, de se voir défiée, de devoir garder la barre du navire droite alors même que la mer est déchainée. Peut-être n'avait-elle pas envie de tout cela? Tout le monde n'a pas envie de tout cela, certains sont bien mieux à vivre une existence paisible, comme un long fleuve tranquille. Comment avait-il pu sonder l'esprit de la pouliche ainsi? Était-ce parce qu'il pensait de la même manière? Naëlle avait-elle le même esprit que lui? Il venait de nouveau de surprendre la pouliche par ses paroles, elle essaya tant bien que mal de dissimuler cette surprise, elle en avait assez que cet étalon ait toujours un coup d'avance sur elle, c'était lui qui tenait la barre présentement, entre eux deux, et elle en avait parfaitement conscience. Il lui proposait un trône. En avait-il un seulement? Après tout, elle ne connaissait rien de lui, pas même son nom. Peut-être était-il en train de la manipuler, de lui promettre quelque chose qu'il n'avait pas et qu'il n'aurait jamais, simplement pour l'emmener sur cette pente glissante, qui emmènerait la pouliche directement et irréversiblement jusqu'à lui. C'était peut-être un piège.

D'un autre côté, elle ne connaissait rien de lui. Et il était peut-être effectivement à la tête d'un royaume. Il était peut-être un roi, dont le corps recouvert de cicatrice témoignait de tous les combats qu'il avait mené pour protéger et défendre son territoire ainsi que les membres de son troupeau. Peut-être que s'il avait aussi facilement deviner que la pouliche avait déjà soif de pouvoir et de domination, c'était parce qu'elle était effectivement comme lui. A peine l'avait-il vu qu'il s'était reconnu en elle, qu'il avait vu la princesse qu'elle était et la reine qu'elle ferait, l'héritière parfaite qu'elle représentait à ses yeux. Il était affaibli, peut-être cherchait-il une héritière d'urgence au cas où son règne s'achèverait prématurément. Il ne s'était pas donné tant de peine à défendre son territoire pour le laisser aussi bêtement à la merci du premier venu. Alors lorsqu'il avait vu la noble pouliche, il avait sauté sur l'occasion, oubliant d'y mettre les formes et de se présenter à elle sous son meilleur jour.

Sous le crâne de la petite pie, cela tournait à plein régime. Les deux cas de figures étaient possibles, les deux pouvaient expliquer le physique et le comportement de l'étalon. Il pouvait être un fou qui tentait d'emmener la petite pouliche innocente dans son sillage, lui disant ce qu'elle voulait entendre pour la mener par le bout du nez sans qu'elle ne montre aucune résistance, comme il pouvait être véritablement un roi voulant faire d'elle sa digne héritière. Naëlle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Elle se leva finalement car elle n'était pas une gueuse, mais elle resta là où elle était en regardant le visage de l'étalon.

"- As-tu seulement un royaume? Ou es-tu en train de me promettre quelque chose que tu n'as pas, et que tu n'auras jamais?"

Elle ne bougea pas et essayait de se donner un maximum de contenance face à cet étalon imprévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Ven 16 Fév 2018 - 23:03

Objectivement. Il n’en profitait pas pour aligner ses conquêtes sur un tableau de chasse et n’abusait jamais de son charme. D’une certaine manière, il en était même plutôt victime. Ça paraissait idiot ou prétentieux à dire, mais il n’y avait pourtant aucune prétention en la matière, ni dans l’attitude ni dans les pensées d’Éphraïm. Il était bel et bien victime de son succès.


Un royaume ? Tu parles de royaume, de trône, de couronne, mais aussi de peuple ? Mais as-tu seulement tout cela ? As-tu seulement idée de ce à quoi tout cela pourrait ressembler ? Sais-tu seulement que tu pourrais l'avoir ? Sais-tu seulement quelle sensation cela pourrait te procurer ? Je n'en suis pas certaine. En fait, tu parles de chose que tu ne connais pas. De choses dont tu ignores l'existence, mais aussi la façon d'exister. De choses que tu n'as pas encore. Bien sûr, je sais, je connais, parfaitement à quel point tout cela peut t'attirer. A quel point tout cela est tout ce dont tu as rêvé depuis tout petit, mais tu devrais réellement réfléchir avant de parler, surtout devant une gamine. Car soyons francs, tu offres monts et merveilles à une pouliche dont tu ne connais rien. Connais-tu seulement son passé ? Connais-tu ses ambitions, ses rêves, ses envies, mais aussi ses convictions ? Tu ne lui as rien demandé. Pas même son nom. Certes, elle demeure une petite chose fragile, elle demeure une âme que tu peux manier à ta guise, mais tu ne sais rien. Absolument rien d'elle. Alors, je me demande surtout pourquoi tu fais cela. Pourquoi tu veux absolument qu'elle te rejoigne ? Mais surtout, pourquoi elle ? Pourquoi absolument elle ? Qu'a-t-elle d'exceptionnel à tes yeux ?
Te ressemble-t-elle à ce point-là ? Est-elle la pouliche que tu aurais imaginé devenir ta fille ? Est-elle cette princesse que tu aurais voulu avoir ? Est-elle surtout cette héritière que tu avais imaginé toutes ces années ? Je me le demande. Elle parait intelligente, sensible, mais surtout mature pour son âge. En fait, elle était réellement la fille que tu avais toujours voulu avoir. Bien sûr, tu n'as de cesse de dire que tu voulais un fils, un simple héritier, car les juments ne méritent pas de gouverner selon toi. Mais après avoir prit quelques jours pour toi, tu avais réfléchi. Tu avais besoin des juments, tous les mâles avaient besoin de femelles, c'était évident. Les mâles avaient besoin de femelles pour avoir des enfants, ils avaient besoin d'elles pour aimer, alors oui une héritière était évidente. Il t'en fallait une, c'était une évidence. Et ce serait elle, tu en étais convaincu. Elle avait ce regard. Vous savez, ce regard de conquérante, de future grande reine, alors il te la fallait dans ton futur harem. Il fallait que tu continues de lui faire croire à tout ce que tu citais, c'était un besoin vital pour toi.
" Un royaume a besoin d'un peuple pour prospérer et exister. Mais il a surtout besoin d'une reine et un roi pour se créer, c'est pourquoi je t'offre ce rôle. L'acceptes-tu gamine ? " dis-tu en levant la tête, fier.
Même toi, tu finis par croire à ce que tu dis réellement. Tu finis par accepter ce rôle que tu t'aies donné volontairement. Tu as surtout fini par l'endosser réellement sans vraiment t'en rendre compte. Tu finis par faire face à la petite, ton oeil valide plongeant dans le sien, et espérant la convaincre de tes propres convictions. Il fallait qu'elle te suive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Dim 18 Fév 2018 - 14:36

L'étalon lui répondit et sa réponse n'était pas celle que Naëlle avait espérer entendre. Parmi les deux options qui étaient possible, les deux cas de figures qu'elle avait envisagé, celui-là était le mauvais. Parce que désormais c'était une évidence, l'étalon n'avait rien. Il n'était pas roi, il ne dominait rien ni personne, il n'avait aucun territoire, aucun troupeau, aucun pouvoir. Il aspirait seulement à tout cela. Comme Naëlle. Finalement, il en était au même point qu'elle, c'est-à-dire nul part. Le seul avantage qu'avait le mâle, c'était d'être adulte et d'avoir l'expérience du combat. Il était bel et bien en train de lui promettre des choses qu'il n'avait pas, en train de lui promettre l'avenir dont elle rêvait mais qu'il ne pouvait réellement lui assurer. Il faisait des plans sur la comète, et tentait d'emmener la petite avec lui, dans sa folie des grandeurs.

Mais malgré tout il avait été sincère. Il aurait pu continuer à soutenir le fait qu'il détenait un royaume, s'assurant ainsi que la petite le suivrait. S'il parvenait à devenir un dominant, elle serait devenue une princesse sans jamais savoir que le mâle lui avait fait des promesses en sachant qu'il ne pourrait pas forcément les tenir. Et s'il échouait, elle serait tombée avec lui, son trône se dérobant sous elle en lui montrant la dure réalité. Mais ce n'était pas ce qu'il avait fait, il lui avait dit la vérité, il avait pris le risque qu'elle parte en se moquant de lui et de ses vains espoirs de pouvoir. Et cela, c'était quelque chose de très important aux yeux de la pouliche, qui se mit alors à baisser sa garde. L'étalon avait été vrai, honnête, il ne la manipulait pas, il voulait qu'elle lui fasse confiance. Elle avait le sentiment que les cartes étaient entre ses mains, que l'étalon avait perdu son avantage.

Vous savez ce qu'il y a de pire parmi tout cela? C'est que la petite pouliche était convaincue.
Le mâle venait de lui avouer qu'il ne possédait rien, il lui avait avouer qu'il ne pouvait rien lui promettre, il avait choisi la réponse qu'elle redoutait, et pourtant malgré tout cela, il l'avait convaincue. Était-elle complètement aveuglée par sa soif de pouvoir? Surement. Encore utile que sa faible argumentation avait suffit à Naëlle. Pourquoi? Parce qu'il venait d'avouer qu'il avait besoin d'elle. Il ne pouvait obtenir le pouvoir seul, il ne pouvait créer le royaume dont il rêvait sans une reine à ses côtés pour gouverner. Et la reine qu'il avait choisi c'était elle. Un grand étalon fort et intrépide comme lui avait besoin d'elle, une petite pouliche même pas encore adolescente pour accéder au pouvoir. Elle avait envie d'être celle qu'il voulait qu'elle soit. Elle voulait être celle qui l'aiderait à bâtir son royaume, quand bien même qu'elle ignorait toujours son nom. Et puis si elle avait l'occasion d'avoir une chance d'accéder au pouvoir, elle devait la saisir, même si tout cela n'aboutissait à rien au final.

Elle fit alors un pas en avant dans la direction de l'étalon, prête à le rejoindre dans sa folle entreprise, mais elle s'arrêta net, prise d'un dernier doute. Il cherchait une héritière, ce qui signifiait qu'il n'avait pas de descendance, ou alors juste un mâle, à qui il promettrait la pouliche, lui donnant l'assurance de laisser derrière lui un couple de dominants qui tous deux seraient dignes de son héritage. Mais que se passerait-il si, d'ici à ce que Naëlle monte sur son trône, il obtient une descendante, une héritière légitime qui, grâce aux liens du sang monterait sur le trône en enlevant tout droit à la petite pie. Elle devait en avoir le cœur net. Car s'ils ne parvenaient pas à acquérir de territoire, elle pourrait toujours s'en aller. Une fois adulte, elle pourrait aller courtiser le dominant d'un des territoires, jouer de ses charmes, de son physique, de son esprit vif et de son tempérament de feu pour séduire le dominant, lui assurer qu'elle ferait une bonne reine et lui promettre de lui fournir des héritiers de qualité. Surtout si l'étalon noir lui apprenait à se battre et à devenir une bonne dominante. Dès sa plus tendre enfance elle avait vu que la vie était cruelle, que les autres étaient cruels, le prince charmant n'existe pas, tout comme l'amour et le bonheur. Trouver un étalon avec qui elle filerait le parfait amour jusqu'à ce que la mort les sépare, elle n'y avait jamais pensé. Elle avait toujours imaginer faire sa vie seule, sans étalon ni descendant, car elle n'avait pas besoin de tout cela, elle se suffisait à elle même. Mais si le fait d'être une femelle pouvait lui permettre d'accéder au rang de noblesse qui lui était dû, elle saurait profiter de ce cadeau que lui a fait Dame Nature. Mais pour le moment, ce n'était pas à l'ordre du jour, elle devait d'abord s'assurer que personne ne se mettrait en travers de son chemin vers la noblesse dans le cas où l'étalon parvenait à ses fins.

"- Dis-moi, qu'adviendra t-il de moi si d'ici là, tu obtiens une descendante?"

Elle observa les traits de l'étalon avec attention, essayant de savoir s'il lui mentirait ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Dim 18 Fév 2018 - 17:25

On est le cavalier de sa destinée ou c'est votre destinée qui vous choisit comme cavalier.


En fait, pour la première fois de toute ta vie, tu jouais le rôle que tu n'avais jamais joué : quelqu'un d'honnête. Pour la première fois, tu parlais sans filtre, tu dévoilais des choses que tu ne confiais à personne, tu montrais une facette de toi que tu ne divulguais jamais. D'étalon mauvais, vil et méchant, tu passais d'un étalon mûre, sincère et honnête. Contrairement aux apparences, ça t'allait parfaitement. Tu le vivais très bien en réalité, tu acceptais réellement cette personnalité. Si ta grand-mère, voire tes parents, te voyaient aujourd'hui, ils seraient sans doute choqués. Puisqu'ils n'avaient connu qu'un poulain manipulant les autres, jouant avec les sentiments des plus faibles et riant du malheur des autres. Mais l'accepteraient-ils ? Succomberaient-ils à cette facette de toi ? Je n'en suis pas certaine. Ils t'ont connu à des moments de ta vie sombres, à des jours où tu faisais souffrir quiconque t'approchait, alors je pense qu'ils se méfieraient. Qu'ils se demanderaient quel est le but de tout cela ? D'ailleurs Collaps ... Quel est le véritable but de tout cela en vérité ? Pourquoi es-tu si honnête avec cette petite ? Pourquoi dévoiles-tu si rapidement une partie de toi à une pure inconnue ? Mais surtout pourquoi promets-tu monts et merveilles à une gamine que tu ne connais ni d'adam ni d'ève ? Je ne vois qu'une raison de cela : ton envie d'être entouré.
Tu lui promets un royaume que tu n'as pas. Tu lui promets un trône que tu n'as pas encore découvert. Et pourtant, tu es convaincu que vous le découvrirez très prochainement. Qu'il t'appartiendra dans les jours, voire les mois, qui arriveront. De toute façon, tu as quinze ans au jour d'aujourd'hui et tu ne te vois pas vivre autrement. Tu as vécu quinze années pour un seul but : gouverner. Au départ, tu étais convaincu de pouvoir gouverner seul, mais en ayant prit du recul, tu te rends compte qu'un royaume ne peut vivre sans reine. Le peuple a besoin d'un visage féminin à aimer, il a besoin d'une vierge pour pouvoir croire en la bonté du monde. Tu as changé Collapsing. Tu es devenu l'étalon que j'ai toujours rêvé que tu sois : ce conquérant qui réfléchis avant de foncer, qui émeut le peuple pour qu'il te suive et surtout qui charme ses dames pour qu'elles l'accompagnent au bout du périple.
La question fatidique tomba, te mettant au pied du mur sans que tu ne t'y attendes. C'est vrai, ça, Collapsing ... Qu'adviendra-t-il d'elle le temps que tu trouves le royaume tant recherché ? Mais surtout, que vois-tu en elle ? Une descendante ? Non, tu en as déjà une. Pearlqueen, cette bâtarde née d'une fécondation non désirée. Elle n'était pas digne du trône que tu voudrais offrir à ton futur fils, pas encore existant malheureusement. Elle n'était digne qu'à y aspirer, qu'à y croire pour finalement voir ses rêves succomber dans leur nid. Tu ne croyais pas en elle, et j'imagine que tu ne croiras sans doute jamais en elle. En même temps, qui croirait en une jument qui vient d'on ne sait où, qui ne pense qu'à elle, mais surtout qui ne vit que par impulsivité et vengeance ? Oh bien évidemment, elle te ressemblait. Elle te représentait les jeunes années qui étaient derrière toi, mais elle ne devait pas monter sur le trône, c'était une évidence. Elle détruirait tout ce qui régnait en toi simplement par vengeance, tu en étais convaincu. Finalement, tu t'avanças vers la pouliche, ton unique oeil plongeant dans le sien et lui laissant entrevoir une seconde chose de toi : ta croyance en un avenir pour ton royaume promis.
" J'ai déjà une descendante : Pearlqueen. " dis-tu avec honnêteté pour finalement regarder l'horizon avec espoir. " Mais j'ai besoin d'une élève à qui je ferais découvrir tout mon savoir. On ne sait jamais, peut-être m'arrivera-t-il quelque chose et que tu devras gouverner seule. " Puis finalement tu replongeas ton regard dans le sien. " Car, contrairement à toi, elle n'est pas digne du trône promis selon moi. "
Je ne t'ai jamais vu aussi honnête, aussi franc, mais surtout aussi posé. Ca fait du bien de voir que tu peux devenir quelqu'un de différent, quelqu'un de bien. Non, ne secoue pas la tête à cette pensée : ce rôle te va si bien selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Jeu 22 Fév 2018 - 22:12

Juste après avoir posé sa question, elle s'était dit qu'elle venait de faire quelque chose de stupide. Elle était persuadée que si l'étalon parvenait à avoir une descendance d'ici à ce qu'il monte sur son trône, ou même d'ici à ce qu'il meurt et laisse son trône vacant, elle serait mise sur le carreau d'office, soit par l'étalon lui-même, préférant faire monter au pouvoir la chaire de sa chaire, soit par le descendant en question. Elle ne se laisserait pas faire, cela c'était certain, si le trône lui était promis, elle ferait tout pour qu'il lui revienne, qu'elle ai ce qui lui ai dû, mais il lui faudrait alors surement le prendre de force. Or pour le moment, son expérience au combat était nulle, elle ne s'était jamais battu, elle avait toujours fuit. Qu’adviendrait-il d'elle si elle devait livrer un combat sans merci contre un adversaire plus fort et plus expérimenter qu'elle? Elle y perdrait surement son trône, mais aussi son honneur et sa beauté. Sauf si l'étalon l'entraine et fait d'elle une véritable guerrière imbattable! Mais lui donnerait-il les clés pour qu'elle fasse mordre la poussière à sa propre descendance?

Elle était donc encore une fois convaincue que l'étalon noir lui mentirait sur ses attentions, dans l'espoir de l'avoir à ses côtés, l'utilisant telle une roue de secours. Mais encore une fois, il ne le fit pas. Elle su qu'il disait la vérité à l'instant même où il ouvrit la bouche. Il n'avait pas réfléchi à sa réponse, il lui avait donné un nom, des informations qu'elle pourrait vérifier, et la manière dont il la regardait démontrait son honnêteté. Il ne souhaitait définitivement pas la manipuler, il la voulait auprès de lui, réellement. Il ne voulait pas qu'elle se tienne simplement à côté de lui en attendant sagement que son heure vienne, que ce soit à elle de prendre le flambeau et de gouverner. Non, il voulait qu'elle soit aussi impliquée que lui, qu'elle se donne corps et âme dans ce projet, ce projet qui n'était plus le sien, mais qui était le leur.

Le mâle termina sa prise de parole sur un aspect essentiel aux yeux de la pouliche. Elle était, selon lui, digne du trône qu'il voulait acquérir. Il ne lui avait pas proposé de devenir la princesse de son futur royaume dans l'urgence, sautant sur la première femelle venue. Et parmi toutes les juments matures et toutes les pouliches qu'il avait dû croiser au cours de son existence déjà longue, c'était elle qu'il avait choisi. Elle et personne d'autre. Naëlle en était profondément flattée, qu'un étalon puisse voir en elle une parfaite héritière d'un vaste royaume, mais surtout, elle était fière, car elle allait pouvoir obtenir le titre qu'elle méritait. Elle allait enfin devenir la princesse puis la reine qu'elle se sentait être.

"- Dans ce cas, allons-y."

Voilà ça y est, elle avait cédé. Il avait eu toutes les cartes en main, les avaient soigneusement jouées, et maintenant la moitié du jeu était entre ses mains, c'était le sentiment qu'elle avait. Elle venait d'accepter la proposition de l'étalon, qu'est-ce que cela signifiait alors? Était-elle devenue sa fille adoptive ou une simple héritière désignée sur son testament? Était-elle réellement lancée à ses côtés dans la course à la dominance? Allait-elle devoir jouer un rôle important prochainement ou devra t-elle attendre la mort du mâle pour avoir sa place sur le devant de la scène? Elle n'y pensait pas à vrai dire. La seule chose qu'elle avait en tête, c'était de commencer son apprentissage, elle voulait que l'étalon lui apprenne les ficelles du métier, lui apprenne à devenir la grande dominante qu'elle serait. Elle prit le pas et rejoignit l'étalon regardant devant elle, fixant l'horizon comme s'il représentait tout un défi, cet horizon qui était rempli de promesses.

"- Quel est ton nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Ven 23 Fév 2018 - 16:29

Le vieux savant observait les jeunes gens tapageurs et il comprit soudain qu'il était le seul dans cette salle à posséder le privilège de la liberté, parce qu'il était âgé ; c'est seulement quand il est âgé que l'homme peut ignorer l'opinion du troupeau, l'opinion du public et de l'avenir. Il est seul avec sa mort prochaine et la mort n'a ni yeux ni oreilles, il n'a pas besoin de lui plaire (...).


Je vais vous avouer quelque chose : j'ai l'impression de redécouvrir Collapsing en ce moment. Non, sincèrement. Il me laisse vous parler pour une fois, alors je vais vous expliquer ce que je veux dire par là. Au départ, quand je l'ai créé, je pensais qu'il était un étalon vil, méchant, mais surtout sans aucun coeur, sans aucun sentiments. Et aujourd'hui, il me prouve le contraire. Aujourd'hui, il est un étalon de quinze ans, mature, franc mais surtout honnête. Collapsing honnête ... Je n'ai jamais vu cela et je pensais ne jamais le voir. J'en suis toute aussi choquée que vous me semble-t-il. Après de là à dire qu'il deviendra un roi gentil, confiant mais surtout aimé de son peuple ... Je pense, que ce serait m'avancer un peu trop. Ce serait croire en l'utopie d'un monde qui n'existe pas. Un monde qui n'a jamais été créé et qui ne le sera jamais. Horse Wild a connu une reine juste, défendant son territoire au péril de sa vie - Ocëan Pearl -, un roi secret défendant son royaume à défaut de défendre sa vie - Sorrow - ... Mais Collapsing sera différent. Il sera un roi qui ne vivra que pour le pouvoir, qui ne pensera qu'au pouvoir, qui ne dormira qu'au pouvoir. En soi, il sera un roi qui ne vit que pour conquérir un monde. Y'arrivera-t-il ? Ceci est une bonne question. J'ai réellement hâte d'en voir la réponse en réalité.
Tu as réussi. Non, sincèrement. Tu te rends compte que tu viens de réussir à prendre l'âme d'une petite ? De la rendre aussi docile qu'une marionnette ? En es-tu fier ? Es-tu heureux de ce que tu viens de faire ? Je ne saurais dire. Tout ce que je peux dire, c'est que tu étais devenu un étalon noir, difforme et surtout borgne. Un étalon immonde physiquement mais qui avait réussit à imprégner une petite de ton âme vile. Elle te suivait comme une élève qui suivait son professeur. Mais serais-tu réellement digne de sa confiance ? Tu t'en moquais. Tout ce que tu désirais c'est qu'elle devienne la princesse que tu n'avais jamais eu. Tu voulais qu'elle te ressemble autant qu'elle le pouvait, qu'elle soit toi dans le passé en réalité. Lorsque tu la vis faire un pas vers toi, te prouvant que tu l'avais réellement conquise, tu eus alors un sourire conquérant. Un sourire que tu n'avais plus eu depuis des lustres.
En fait, plus le temps passait, plus j'avais eu l'impression que tu sombrais. Tu sombrais dans les ténèbres de la folie, sans même y faire réellement attention. La preuve avec Ecalipse. Quelle idée de provoquer en duel une jument beaucoup plus jeune, beaucoup plus musclée mais surtout en meilleur état que toi. Quelle idée aussi de provoquer Oklaan et de lui piquer sa couronne ? Tu comptais réellement la garder ou tu voulais simplement te moquer de lui ? Personne ne le saura. Quelle idée enfin de provoquer, ou demander, une vengeance à Cyrius alors qu'il se moque de toi ouvertement ? As-tu réellement besoin de cette vengeance ? En fait, en observant la petite, tous tes souvenirs remontaient tranquillement à la surface. Tu revenais dans le passée. Tu te souvenais de ce que tu avais fait, de ce que tu avais provoqué mais surtout ce que tu avais toujours voulu avoir. Désormais, maintenant que tu avais grandi mentalement, tu te rendais compte que ce n'était pas ainsi qu'on obtenait un royaume. Un royaume s'obtient par la force quelques fois, certes, mais il s'obtient surtout par la confiance d'autrui. Alors, oui, tu changerais. Pas pour les autres, non, mais seulement pour pouvoir obtenir ce que tu voulais. Tu n'auras jamais ce royaume si tu restais le Collapsing que tu avais toujours être. Un être vil n'obtient jamais ce qu'il veut.
" Collapsing. " répondis-tu simplement pour ensuite tourner ta tête vers la petite et plonger ton unique oeil dans les siens. " Et toi gamine ? As-tu un prénom ou veux-tu que je t'en trouve un ? "
Tu étais heureux, presque fier d'avoir trouvé cette petite. Tu avais l'impression d'être le marin qui tombait, par hasard, sur une sirène échouée. Tu avais l'impression d'être l'homme qui briserait les ailes d'un ange pour qu'il lui appartienne, sans même qu'il ne s'en rende compte. En fait, tu étais en train de modeler cette gamine à ta guise et elle ne s'en rendait même pas compte. Elle deviendrait une guerrière redoutable, une meurtrière sans âme, une machine de guerre que tu serais heureux de cacher dans ton garage. Finalement, poussant délicatement l'épaule de la pie avec tes naseaux, tu lui fis comprendre qu'il était temps de se mettre en marche vers un avenir promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Lun 12 Mar 2018 - 11:13

Lui faisait-elle confiance? En réalité non. Pas vraiment. Dès le début de cette rencontre, la pouliche s'était méfiée du grand mâle ténébreux, à cause de son physique bien entendu, ce genre d'apparence n'aide pas à mettre à l'aise, encore moins une pouliche qui n'a jamais eu l'occasion d'assister à un combat ou de voir de telles blessures. Mais son comportement aussi avait mit la pouliche sur ses gardes, il avait agi étrangement, ou du moins avait eu un comportement qu'elle n'avait su expliquer, il n'avait pas arrêter de la surprendre au cours de cette conversation et la petite n'aimait pas cela, il était imprévisible et cela n'est jamais bon. De plus, elle savait qu'il était fou, ou en train de dangereusement glisser vers la folie, là encore, son physique comme son comportement le démontrait fort bien. Mais encore utile qu'il avait été sincère avec elle tout du long de cette conversation, et qu'il lui promettait de lui offrir tout ce dont à quoi elle aspire, voir tout ce dont elle rêve. Le respect des autres, la domination, un titre, le pouvoir... Tout ce pour quoi elle est faite. Elle continuait à se méfier de lui, elle savait que c'était plus sage, que c'était dans son intérêt, mais cette méfiance avait clairement baissé depuis le début de cette rencontre.

Collapsing... Elle enregistra ce nom dans un coin de sa mémoire, quelque chose lui disait qu'elle allait souvent entendre ce nom. Soit parce que d'autres chevaux lui parleront de lui, soit parce qu'elle parlera de lui aux autres chevaux, soit parce que ce nom tournera en boucle dans sa tête, comme étant celui de l'étalon borgne et ténébreux qui lui donnerait un trône. Ce nom la hantera surement, mais pas dans le mauvais sens du terme. Ce sera plus une obsession et pas une possession de son esprit par le mâle. Elle était curieuse du nom que pourrait lui donner Collapsing dans le cas où elle ne lui donnerai pas le sien. Il en choisirait surement un qui lui ressemble, à la fois à lui et à elle, et elle était curieuse de savoir ce que cela aurait pu être, mais elle n'allait pas faire l'enfant, chose qu'elle n'était pas et qu'elle n'avait jamais réellement été en dépit de son très jeune âge.

"- J'ai un prénom."
Elle tourna la tête et regarda le visage du mâle, observant en particulier son œil valide, avec une fierté comme elle seule peut exprimer.
"- Je me nomme Naëlle"

Elle attendit, immobile, la réaction de l'étalon, elle voulait qu'il prenne le pas, elle voulait le suivre et visiter les Terres qui seraient bientôt les leurs. Elle voulait également qu'il lui apprenne les rudiments de la dominance ainsi que les bases du combat. Mais peut-être voudrait-il lui apprendre tout cela quand elle sera un peu plus âgée, plus grande, plus robuste et plus forte. Actuellement, peu importe ce que lui demanderai l'étalon, elle était prête à le faire. Elle ne voulait pas devenir comme lui, elle voulait pas devenir folle, elle y ferait attention, mais elle voulait devenir ce qu'il voulait qu'elle soit, sa digne héritière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Jeu 15 Mar 2018 - 21:11

Si ton visage tourne au Soleil, les ombres tombent derrière toi.


Je viens de penser à un truc Collapsing ? Que feras-tu si tu n'obtiens pas ce trône ? Qu'adviendra-t-il de toi si tu ne réussis pas à devenir le roi que tu tentes, désespérément, de devenir ? J'ai un gros doute, réellement. Tu es né pour devenir roi, tu le sais depuis ta plus tendre enfance. Certes, tu es un cheval pur sang arabe, avec aucune trace de croisement en toi, mais tu restes tout de même un cheval lambda dans le fond. Ta mère est une jument arabe, descendante du célère Persik, étalon arabe gagnant de plusieurs courses d'endurance, mais mise à part cela elle n'est qu'une jument. Ton père, quant à lui, est un étalon arabe shaggya né d'un étalon venu des contrées lointaines. Il n'a aucune ascendance royale. Alors pourquoi t'imagines-tu si digne d'un trône qui n'est pas le tien ? Pourquoi imagines-tu que tu mérites davantage cette royauté que d'autres ? Mais surtout, pourquoi convoites-tu un monde qui n'est pas le tien ? Je ne comprendrai jamais je pense. Fuego était complètement différent de toi là dessus : il savait qu'il était un poulain banal, qu'il n'avait aucun sang royal alors il vivait une vie banale, sans rechercher une quelconque royauté. En fait, dans le fond, peut-être es-tu simplement fou. As-tu seulement penser à te poser un jour ? A devenir " normal " ? Je ne pense pas. Mais à mon avis, ça te ferait le plus grand bien.
En réalité, je pense que tu as prit cette petite sous ton aile, tout simplement car elle te fait réellement penser à toi, plus jeune. Elle avait l'air inoffensive, elle paraissait inconsciente, et pourtant elle avait de l'ambition. Elle voulait régner. Elle voulait avoir un pouvoir qui ne lui appartenait pas. Alors oui, même si elle avait des attributs féminins, elle était ton véritable miroir. Alors, oui, tu ferais tout pour qu'elle puisse atteindre son but, au risque d'anéantir ta propre vie. Si elle devenait reine à ta place ? Tant mieux : elle perpétuerait ton héritage et surtout elle créera un souvenir indélébile de toi. Car soyons francs, tu lui apprendras les rudiments du combat, mais aussi de la conquête du monde. Elle deviendra une reine parfaite, une princesse cruelle, mais surtout une élève assidue.
" Alors Naëlle, prête à me suivre, quoiqu'il advienne ? " demandas-tu avec un sourire malicieux.
Je pense qu'elle ne sait réellement pas dans quoi elle s'embarque, dans quels beaux draps elle se met. Bien évidemment, on pouvait sentir à quel point elle était toujours autant méfiante, mais je doute qu'elle sache dans quelle folie elle vient de se lancer. Collapsing est pourtant connu pour être un fou furieux, une machine de guerre sans âme, mais surtout un être sanguinaire qui n'a peur de rien. Alors, pourquoi tu es si tendre avec elle, si délicat et surtout si sensible ? Je ne comprends pas. Joues-tu un jeu ? La manipules-tu au point qu'elle puisse te céder au dernier moment ? Joues-tu avec elle pour lui permettre de mourir dans tes bras, avec amour ? Je ne pense pas. Je pense surtout que tu avais envie de cela, tu avais envie de découvrir le sentiment de toute puissance, mais surtout de partage du savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Ven 30 Mar 2018 - 12:08

"Prête à me suivre, quoiqu'il advienne?"


Les mots de l'étalon ténébreux résonnaient dans la tête de la petite Naëlle, ils lui semblaient bizarre. En fait, c'était surtout le "quoiqu'il advienne" qui la laissait perplexe. Ces 3 mots sonnaient comme une mise en garde dans son esprit. Cela veut quand même dire qu'il peut se passer tout et n'importe quoi. Cela signifie quand même que même dans une situation absolument dramatique et chaotique provoquée par l'étalon, une situation où Naëlle aurait habituellement fuit pour sa survie, là, elle s'engageait à rester, pire encore, elle s'engageait à rester pour soutenir Collapsing, cet étalon fou. Elle savait parfaitement qu'il était fou, elle l'avait vu, elle l'avait senti dès le début de cette rencontre, cela apparait un peu comme une évidence lorsque l'on regarde le mâle. Elle savait aussi que de suivre un fou dangereux comme son ombre n'était très probablement pas la meilleure idée qu'elle ait eu depuis le début de son existence, et que cela n'était pas très conseillé. Elle savait qu'il allait lui enseigner ce qu'il sait, mais que cela passera forcément par un enseignement réaliser à sa manière, un enseignement fou, que Naëlle devrait suivre. En réalité, l'étalon allait lui enseigner ce qu'il est plus que ce qu'il ne sait, il allait surement lui apprendre à devenir comme lui, ce qui pour lui devait s'apparenter à lui apprendre comment devenir une guerrière redoutable et une dominante respectée et crainte. La pouliche avait incroyablement envie de devenir comme ça, de devenir une jument forte, respectée et redoutée, mais voulait-elle devenir comme lui? Surement que non. Voulait-elle devenir une folle? Certainement pas.

Mais en même temps, avait-elle le choix? On a toujours le choix me diriez-vous, et c'est vrai. Mais en réalité, Naëlle ne pouvait refuser une telle offre malgré les risques encourus, malgré tout ce que cela pouvait représenter et malgré toutes les difficultés que cela présageait. Au cours de ses quelques mois de vie, elle a toujours fui, elle s'est toujours cachée, elle s'est toujours tenue éloignée, pour éviter de subir les moqueries et la méchanceté des autres. Et pour ne plus avoir à subir cela, elle avait fui une fois de plus. C'était ce qu'elle savait faire de mieux, fuir. Mais cela n'était pas la solution, elle n'avait pas résolu ses problèmes en fuyant l'élevage dans lequel elle était née, ni en venant jusqu'à Horse-Wild. La solution à son problème, à tous ses problèmes, c'était simplement d'arrêter de fuir, de faire face et d'affronter. C'était exactement ce que l'étalon lui offrait, la possibilité d'apprendre à ne plus fuir, à se défendre et à devenir une jument forte, qui ne reculerai devant rien. Il lui offrait également le pouvoir et le respect d'autrui, qu'elle méritait, qui lui revenait de droit même, car elle se sentait noble depuis toujours. Il allait lui offrir le rang et le trône qu'elle mérite. Et comme à chaque fois dans la vie, cela ne pouvait pas être parfait. Collapsing ne pouvait lui offrir tout ce dont elle rêve depuis son plus jeune âge, en ne demandant rien en retour, tout cela n'allait pas lui être offert sur un plateau d'argent, elle devrait le mériter. Elle allait devoir suivre l'étalon, suivre son enseignement, affronter tout ce qui se dressera en travers de leur chemin tout en prêtant une attention toute particulière à  ne pas devenir folle comme lui, et seulement après cela, elle aurait accès à la Terre Promise.

Après ce temps de réflexion nécessaire, elle regarda l'étalon noir, non définitivement, elle ne deviendrait pas comme lui. Autant psychologiquement que physiquement, jamais elle ne sera aussi abimée que lui. Elle planta son regard dans celui du mâle en souriant, et hocha la tête démontrant sa détermination sans faille. Elle allait le faire et quand elle sera devenue une reine, elle saura qu'elle aura fait le bon choix, car elle était convaincue que c'était le bon choix à faire, que c'était même le seul possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Lun 9 Avr 2018 - 19:14

Без му́ки нет нау́ки.
L'adversité est un bon enseignement.
Cette petite représentait tellement de choses pour toi, en réalité. Elle représentait la vie que tu n'avais réussi à avoir, la chance que tu n'avais su saisir. Bon d'accord, tu n'étais pas réellement comme elle. Tu n'aurais sans doute pas accepter de suivre les ordres, les recommandations ou les règles de quelqu'un : tu es le seul maître de ton destin. Mais tu aurais tellement aimé pouvoir avoir des conseils, pouvoir suivre les traces d'un père qui était roi. Tu aurais réellement apprécié pouvoir dormir dans les bras d'un lit à baldaquin, pouvoir toucher l'or sans même redouter quelques représailles, pouvoir assouvir ton désir de pouvoir sans être critiqué. En vérité, tu aurais réellement aimé pouvoir naître noble, pouvoir être roi sans même demander la permission. Mais ce n'était pas le cas. Aujourd'hui, tu devais faire ta propre place, tu devais créer ton trône de tes propres sabots, tu devais engager une bataille contre le monde et surtout assouvir ton désir avec tes propres opinions. On te traitait de fou, on acceptait pas que tu veuilles tout cela, mais tu n'étais qu'un étalon voulant simplement accomplir sa destinée, accompagnant ses ambitions. Tu voulais simplement régner sans qu'on ne se mette en travers de ton chemin. C'est tout ce que tu demandais, c'était pourtant rien.
Tu savais parfaitement l'image que tu donnais de toi au monde entier. Tu savais parfaitement aussi à quel point les autres chevaux peuvent te craindre ou simplement rigoler de tes ambitions. Ils pouvaient rire autant qu'ils le voulaient, tu finirais par accomplir ta destinée : avec ou sans aide. Mais réellement, tu appréciais cette petite. Tu appréciais sa compagnie, mais surtout tu adorais le fait de savoir qu'elle te suivrait où que tu ailles. Qu'elle te protégerais de quiconque voudrait te faire du mal. Elle était jeune, fébrile et faible actuellement, mais bientôt elle deviendrait la guerrière que tu voyais en elle. Bientôt, elle deviendrait la garde du corps que tu voudrais qu'elle soit. Lui offrirais-tu réellement le trône que tu lui promettais ? Pendant ton vivant, certainement pas, mais à ta mort, il lui reviendrait de droit, c'était une évidence. Pour cela, elle devait le mériter.
Un regard sur la jeune pie et tu fermas la bouche. Elle semblait pensive, dubitative, comme si elle se demandait si elle faisait le bon choix. Faisait-elle réellement le bon choix en te suivant ? Certainement pas, mais elle n'avait pas le libre arbitre actuellement. Elle ne pouvait faire autrement. Voulait-elle réellement continuer à fuir ? Retourner à sa vie de gueuse ? Voulait-elle retrouver la noblesse qu'elle avait dans le sang ou tout simplement devenir une jument lambda ? Car oui, contrairement à toi, elle avait du sang noble en elle, c'était une évidence. Tu l'avais deviné rien qu'en la rencontrant, rien qu'en observant ses formes, mais aussi son petit minois. Elle était pie, mais elle avait le corps d'une arabe. Et selon toi, quand les chevaux ont de l'arabe en eux, ils sont nobles tout simplement. Cette race est la plus noble de toutes, car la plus vieille, selon toi. Voilà pourquoi tu voulais ce trône, voilà pourquoi tu voulais gouverner. Seuls les arabes et les frisons devraient gouverner selon toi : ce sont les deux seules races nobles de cette île, tu en étais convaincu.
Finalement, un hochement de tête déterminé. Un sourire naquit alors sur tes lèvres sans que tu ne puisses y faire grand chose. Elle voulait te suivre où que tu ailles, quoiqu'il advienne, elle l'avait décidé. Alors sans hésiter une seule seconde, tu déposas brièvement tes naseaux sur son front, comme si tu scellais avec elle un pacte silencieux. Ce fut et ce sera le seul, et unique, contact physique que tu auras avec elle. Elle te protégera autant que tu la protégerais. Là, tu hochas alors la tête, de la même manière qu'elle et te mis en marche. Après quelques pas, tu t'arrêtas, dos à elle et tournas ta tête vers elle, les oreilles en avant et le regard illuminé d'une lueur de fierté. Une lueur que tu n'avais pas eu depuis longtemps.
Alors allons-y gamine. Allons rejoindre ce trône qui est nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Sam 21 Avr 2018 - 21:07

Le sourire que l'étalon eu au moment où elle hocha la tête, confirmant qu'elle le suivrait dans son entreprise aussi folle soit-elle, lui fis énormément plaisir. Il était réellement ravi qu'elle accepte de le suivre, peut-être même était-il heureux de la savoir auprès de lui, de faire d'elle son élève et future héritière, de la considérer comme la fille idéale qu'il n'avait jamais eu. Tout comme Naëlle qui venait de sceller son avenir au sien, il venait de lier sa vie à la sienne, et il en était pleinement satisfait. Tout cela flattait énormément Naëlle, et la rendait même rayonnante et pleine d'espoir. Elle était parvenue à avoir de l'importance pour quelqu'un, malgré son statut d'orpheline et son état physique peu engageant dû à sa maigreur, quelqu'un avait parié sur elle, avait décidé de la prendre sous son aile et de l'amener vers les sommets. Avec ce simple projet, cet engagement, l'étalon lui prouvait qu'elle avait raison de se penser importante, noble, spéciale. Tout cela avait sauté aux yeux de l'étalon lorsqu'il l'avait à peine vu, il avait vu la noblesse qui sommeillait en elle, il avait vu le potentiel qui se cachait dans ce corps de pouliche faible, il avait vu qu'elle était faite pour accomplir de grande chose, pour gouverner, il avait vu qu'elle était supérieure aux autres, à tous les autres, bien qu'elle n'ait encore que quelques mois et peu d'expérience.

Le contact chaud de la peau de l'étalon contre son front la fit sortir de ses pensées. Contre toute attente, la peau de l'étalon était douce, son souffle était chaud et réconfortant. Ce geste tendre et synonyme de sécurité fit un bien fou à la pouliche qui ferma les yeux pour mieux en profiter. Cela faisait une éternité que personne ne lui avait offert pareille démonstration d'affection, une éternité qu'elle ne s'était pas sentie en sécurité, qu'elle ne s'était sentie aussi sereine qu'à cet instant précis, qu'elle n'avait eu de contact avec quelqu'un. Ce simple geste de la part de Collapsing emplit son cœur d'une incroyable chaleur. Elle le regarda s'éloigner, songeant à tout ce qu'il allait lui apporter, elle allait devoir être forte durant les années à venir, elle ne devrait pas devoir décevoir l'étalon, que ce soit pour lui ou pour elle, cela ne devait pas arriver.

Elle sourit, fière et enjouée en réponse aux paroles de l'étalon, et prit le pas en direction de l'étalon, le rejoignit et continua des marcher aux côtés du mâles, vers l'horizon, tous deux lui promettaient un avenir radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 518

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Mar 1 Mai 2018 - 16:19



► Gentle die | Grey crowned
Nouveau départ
Collapsing & Naëlle
Quand tu étais petit, tu n’aurais jamais imaginé pouvoir t’entendre, mais surtout t’attacher à quelqu’un aussi rapidement. Tu es né dans un troupeau, où les chevaux s’entraident, où ils vivent en communauté, mais pour toi c’était complètement différent. Toi tu vivais avec ces voix dans ta tête, avec cette impression d’appartenir à un autre monde, une autre puissance que personne ne peut connaître. Tu avais l’impression que les chevaux t’entourant étaient insignifiants, qu’ils ne connaissaient rien mais surtout qu’ils n’étaient pas importants. Bien sûr, tu avais une famille : un frère, une grand-mère, mais selon toi ils ne valaient rien. La seule véritable valeur, la seule véritable amie que tu avais toujours eu était la Mort. Pourquoi ? Comment ? Tu n’en savais rien. Tout ce que tu savais, c’est que tu devais la suivre, tu devais suivre ses paroles ainsi que les actions qu’elle te demandait. C’est sans doute pour cette raison que ton frère était tombé de cette falaise, mais surtout que tu aies ri devant le regard apeuré de ta grand-mère. On te l’avait demandé, tu n’y étais pour rien, tout simplement.
Mais aujourd’hui c’était différent. Aujourd’hui une personne, un véritable être vivant avait remplacé ton amie. Cette pouliche représentait un Destin que tu avais toujours imaginé, un endroit que tu avais toujours voulu explorer. En était-elle capable ? Etait-elle méritante de la confiance que tu lui accordais ? Tu l’espérais sincèrement. Car bizarrement, en la découvrant là couchée sur le sol, les côtes apparentes et le regard éteint, tu avais eu l’impression de te revoir. Sauf que étrangement, tu ne te revoyais pas petit, mais tu te revoyais quelques semaines, mois, auparavant. Elle s’était laissée mourir, comme toi auparavant, mais maintenant c’était terminé. Maintenant, elle t’appartenait et elle deviendrait la fille que tu n’avais encore jamais eu. Okai, tu avais Pearlqueen, mais elle était différente : elle n’était qu’une erreur.
Finalement, tu la laissas te rejoindre et tu continuas de marcher. En à peine quelques mots, quelques heures, mais surtout une rencontre, elle était devenue d’une inconnue, une fille digne de ce nom. Elle était devenue la Princesse que tu voulais qu’elle soit. Si tu ne devenais pas dominant ? Elle le serait à ta place. Tu avais des projets pour elle : qu’elle tue, massacre ou blesse les proches de tes rivaux si tu ne devenais pas dominant. Tu voulais qu’elle fasse souffrir Fifa ou Kuro comme ils l’avaient fait avec toi, tu voulais qu’elle tue les descendants de Cyrius pour qu’il disparaisse et surtout, tu voulais qu’elle assassine Ecalipse. Mais, ça, elle ne le saura que tôt ou tard, pour le moment tu garderais ces projets pour toi.
« Que veux-tu faire maintenant ? Te reposer ou explorer les terres qui seront tiennes prochainement ? » dis-tu en t’arrêtant quelques instants et plongeant ton regard dans le sien.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlle

avatar

ÂGE : 21
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 821

SEXE DU CHEVAL : Jeune Demoiselle
TERRITOIRE : Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Sam 5 Mai 2018 - 19:31

L'étalon lui fit une proposition, elle avait le choix entre deux possibilités. Décidément, il semblait apprécier faire cela, lui donner le choix entre deux propositions. Depuis le début il n'avait fait que cela. Lui donner le choix entre le suivre ou rester seule, se lancer dans une course au trône ou avoir une vie lambda, devenir une princesse ou rester la gueuse qu'elle était selon lui, apprendre à se battre ou continuer à fuir, lui faire confiance ou éviter le fou qu'il est, devenir une guerrière ou conserver son innocence. Chaque fois elle avait fait un choix, chaque fois elle s'était sentie libre de faire ce que bon lui semblait, mais tout cela n'était qu'une illusion. Depuis le début, Collapsing avait tout prévu. Il s'était reconnu en elle, il s'était identifié à elle, il avait vu qu'elle était comme lui, il avait lu en la petite Naëlle comme dans un livre ouvert, il avait entendu ses pleurs, comprit ses peurs et ses rêves de noblesse avaient résonnaient en lui. La pouliche n'avait eu en réalité aucune liberté, aucun choix à faire, tout lui avait été imposé par l'étalon qui avait su choisir les mots exacts pour la convaincre de faire d'elle ce qu'il voulait. Les désirs du mâle étaient devenus ceux de Naëlle, et désormais elle ressentait la même détermination que lui. Ainsi, une nouvelle fois, le choix qu'il lui proposait de faire n'en était pas un. Autant pour elle que pour lui, l'option repos n'était en réalité pas envisageable. Maintenant qu'elle était déterminée à apprendre à se battre, à devenir une dominante digne de ce nom, à être une princesse et future reine, à être la digne héritière de Collapsing, elle ne pouvait se résigner à se coucher et reprendre sa sieste là où elle en était avant d'être réveillée par le mâle. Et en même temps, même si elle était encore un peu fatiguée de son voyage et avait besoin de reprendre du poil de la bête, ce n'était pas en procrastinant qu'elle allait gagner le respect de son mentor et lui montrer qu'il avait eu raison de croire en elle. Son choix était évident du fait qu'elle ne l'avait pas.

"- Allons explorer notre futur territoire."

Ça y est, le "je" et le "tu" avaient disparus, maintenant le "nous" régner en maitre au sein de l'esprit de la pouliche. Elle venait de signer un pacte avec l'étalon, un pacte signer en lettres de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau départ   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES. :: LE GOLFE D'ÉMERAUDE-
Sauter vers: