Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 White stripes

Aller en bas 
AuteurMessage
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: White stripes   Mer 10 Jan - 22:52

white stripes
L'herbe étouffait ses pas décidés. Fifa se tenait parmi les branches telle une fleur de cerisier tout juste éclose, pure et immaculée. Ses yeux bleus brillaient d'un éclat cristallin comme celui de l'eau qui glougloutait non loin et elle s'en approcha avec assurance. Elle n'avait pas encore de poulain à faire naître mais cela ne saurait tarder, elle en était certaine.

Elle baissa gracieusement la tête pour arracher une touffe d'herbe grasse et sucrée à la terre meuble qu'elle martelait de ses pas depuis un moment, réfléchissant avidement. Elle voulait des enfants. Dans sa cage thoracique son coeur battait pour un autre et l'envie était naturelle, un désir partagé et pourtant si souvent avorté.

Fifa redressa brusquement la tête tandis que le vent lui portait l'odeur d'un autre équidé. Il était encore trop éloigné pour qu'elle puisse deviner son sexe et elle aurait bien été incapable de le reconnaître. Ami ou ennemi, elle n'en savait rien. La jument carra les épaules, soudain méfiante et s'en voulant de s'être autant relaxée.

Elle n'était pas chez elle ici. Les Terres de la Vie n'appartenaient à personne et elle ne possédait même pas encore les Terres Orphelines pour envisager de se reposer quelque part sans danger. Elle craignait les rivaux, s'inquiétait pour une vie qu'elle imaginait déjà en son sein sans qu'elle n'existe encore.

La crème savait bien qu'elle n'attendait encore aucun poulain. Cela ne l'empêchait pas d'espérer, dangereusement, maladroitement, le jour où elle aussi donnerait la vie. C'était la raison de son pèlerinage ici et elle s'interdisait de s'aliéner ce droit ancestral par mégarde. Sa jeunesse égarée, elle ne se croyait plus invincible.

La brise retomba mais elle attendait toujours l'individu qui approchait, sur le qui-vive. Décidant de feindre une nonchalance dont elle n'exsudait pas réellement, Fifa s'approcha de la rivière pour se désaltérer à grandes goulées. Ses oreilles pourtant, restaient pointées dans la direction de l'inconnu.


Dernière édition par Fifa le Jeu 25 Jan - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Sam 13 Jan - 22:14

phoenix
nazz'ariah ft. fifa

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les centaines de messages en échange.
Ont été renforcé bien qu’ils semblent insignifiants.
Ils peuvent être les plus importants.


La brise se levait délicatement alors que le Soleil se faisait plus présent dans le ciel. Aujourd’hui serait sans doute une journée ensoleillée. Une journée où les oiseaux chanteront, où les papillons voleraient & surtout où le vent ne soufflerait pas si fort. Des crins noirs volaient doucement, au gré de la brise. Tandis qu’une jolie petite tête brune se levait & qu’un regard sombre se promenait sur l’Horizon. Un ronflement tandis qu’elle baissait l’encolure vers l’herbe, encore humide de la brume matinale, pour pouvoir en prendre un brin entre ses dents. Elle n’avait pas spécialement faim ce matin, mais elle se sentait bien. Aujourd’hui, pour une fois, elle n’avait fait aucun cauchemar : elle n’avait pas laissé son passé la rattraper. Elle n’avait pas laissé ces viles âmes venir empiéter sur sa nuit, elle n’avait pas laissé des sabots venir écraser un espoir qu’elle se laisser avoir. Non, aujourd’hui, elle voulait découvrir autre chose. Elle voulait découvrir un monde qu’elle avait ignoré trop longtemps. Ses chaleurs étaient présentes, mais elle s’en moquait éperdument, elle voulait simplement profiter.

Je monterai et descendrai facilement.
Les larmes disparaîtront.
Je crois que c’est pour de vrai.


Depuis leur rencontre, la petite araignée ne faisait que penser au moucheron. Cette petite bête qui était venue s’accrocher à sa toile. Cet insecte qui pensait mourir aujourd’hui, mais qui finalement serait sauvé par son prédateur. Elle ne faisait que penser à ces grands yeux noirs, en amande. Elle ne faisait que penser à cette crinière rousse, ces sabots noirs & surtout cette voix masculine. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas été hantée par une âme, pas un parfum qu’elle ne connaissait pas. Elle avait l’impression que cette âme représentait un Destin qu’elle ne se connaissait pas, une porte qu’elle n’avait jamais osé. Aujourd’hui, les cauchemars ont été remplacés par une intrigante destinée. Ils ont été remplacé par un ange sorti du ciel pour la guider. Il ne manquait plus qu’une consistance à cette âme pour qu’elle soit réelle, il ne manquait qu’un mot pour qu’elle tombe dans le trou. Mais cette fois-ci, elle n’avait pas peur du trou. Elle voulait y plonger tête première, elle voulait découvrir ce qu’il y avait derrière. La petite princesse posa un sabot sur le sol pour finalement prendre le trot. Elle avait entendu parlé d’un lieu : la rivière de la vie. Un endroit merveilleux, qui lui procurerait sans doute une réponse. Alors sans hésiter, elle s’élança au galop pour la rejoindre.

Je t’en prie : raconte moi ton histoire.
Je veux l’entendre.
Ce n’est pas grave si elle n’est excellente.


Après plusieurs minutes, voire heures, de galopade, la petite princesse se retrouva bientôt sur les terres de la vie. Elle ralentit alors l’allure, prenant le trot. L’encolure basse, les naseaux au sol, elle recherchait l’eau. Malgré cette recherche, elle ne cessait de voir ce regard sombre ainsi que cette crinière rousse tout le long de son chemin. Elle savait le prénom de ce cheval, mais elle n’osait le dire, de peur qu’il disparaisse & que son rêve meure aussi rapidement qu’il est arrivé. L’eau. Une jument. Deux odeurs se mélangeaient tandis que son cerveau éliminait délicatement le regard de l’étalon. Là, elle redressa alors la tête & posa son regard de biche sur une jument crème qui se tenait face à elle. Elle était imposante. Mais elle était féminine. Alors, elle se stoppa, dressant les oreilles & restant à distance, pour ne pas empiéter sur l’espace vital de la jument. Elle paraissait plus vieille qu’elle, mais elle s’en moquait : elle avait besoin de faire des rencontres. L’Héritière avait besoin de connaître du monde.

« Oh ! Bonjour. » dit-elle d’un ton jovial mais avec sa timidité qu’on lui connaissait. « Je ne voulais pas vous déranger. » On sentait sa fragilité dans ses paroles ainsi qu’on entendait sa voix éraillée du fait qu’elle soit peu utilisée.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Dim 14 Jan - 21:27

Une jument baie se tenait un peu plus loin sur la rive. Elle avait un port de tête fier et ressemblait à une poupée de cire avec son corps fin et ses membres secs, nerveux. Elle était indéniablement belle, de cette façon qui donne aux autres juments l'impression qu'elles ne le sont pas elles-mêmes. Fifa succomba un instant à cette illusion avant de réaliser qu'elle n'aimait même pas ce genre de physique et avait toujours trouvé plus de beauté dans les corps puissants que dans les silhouettes menues des chevaux arabes. Ce n'était pas pour rien qu'elle fréquentait un frison plus qu'imposant.

La crème releva lentement la tête, en apparence détendue. Dans son esprit une sirène d'alarme sonnait depuis que le soleil s'était levé et le moindre remous dans l'eau, l'ombre d'un oiseau sur la surface cristalline de la rivière, l'agaçait de façon incontrôlée. Elle ne savait pas d'où venait ce stress mais il l'usait chaque seconde un peu plus, rendant le monde plus sombre. Fifa avait du mal à se concentrer et fit quelques pas pour descendre de la berge et s'enfoncer dans l'eau. La fraîcheur contre ses boulets l'aida à sortir de sa torpeur et elle perça le brouillard de sa crise pour entendre le ton jovial et la voix éraillée de l'inconnue.

« Bonjour. »

Fifa se fit violence pour ne pas céder à ce mal qui s'était emparé d'elle avec les premiers rayons du soleil, refusant de se laisser ronger par la fébrilité.

« Vous avez traversé les Braises Eternelles non ? Cette satanée fumée fait des ravages sur les cordes vocales. Je suis sûre qu'on va avoir une série de cancers des poumons sur l'île d'ici peu. »

On faisait mieux comme entrée en la matière. La jument se redressa et s'ébroua avant de se reprendre en main et de faire quelques pas tranquilles vers l'inconnue, marchant dans l'eau avec aisance. La Rivière de la Vie n'avait rien du courant qui emportait si facilement les baigneurs au Ruisseau sans Fond et Fifa avait confiance en elle, son corps n'avait rien du physique de poupée de la baie.

« J'espère que vous n'avez pas de lien de parenté avec les arabes du coin, commenta-t-elle avec beaucoup de tact. »

Si c'était avec Cyrius encore, ça allait, mais Collapsing... Brr, mieux valait ne pas y penser. Elle la lui renvoyait en pièces détachées si c'était le cas et qu'elle souffrait de la même psychose.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Lun 15 Jan - 18:49



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rencontre entre deux mondes

nazz'ariah & fifa

Quelque soit l'endroit, le moment ou l'heure : deux mondes se rencontrent. Celui de la peine & celui de la renaissance.

Souvenir fragmentés, les dés sont jetés.
Après la frénésie, il est temps de faire face au passé.


Elle était là, posée sur la berge, telle une poupée de cire. Elle observait la jument crème avec un regard emprunt d’une certaine curiosité. La petite princesse était heureuse, elle était contente de rencontrer une jument : de pouvoir être celle qu’elle avait toujours été. Une jument douce, gentille, mais surtout très joviale & sociable. Elle aimait la compagnie des autres, elle avait toujours aimé cela. Depuis toute petite, elle détestait la solitude. Depuis sa tendre enfance, elle avait tout fait pour pouvoir être avec les autres. En fait, elle se rappelait parfaitement ses premiers pas sur cette planète, ou enfin ce qu’on lui avait raconté. Elle se souvenait d’être allée téter dés sa première minute de vie, d’avoir galopé avec les autres poulains dés sa première semaine & ensuite d’avoir été brisée dés sa première année. C’est dommage quand on y pense : elle était si pure, si douce, si calme, mais la Nature a voulu la détruire. La Nature n’aime pas la pureté, ou peut-être est-ce son père & son frère qui n’aimaient pas cela. L’araignée ne le saura sans doute jamais. Délicatement, elle hocha la tête à la salutation de sa comparse. Elle lui répondait … Une onde de chaleur s’empara de son coeur, subitement, tandis qu’elle la laissait approcher. Elle était là pour faire une rencontre, alors elle rencontrerait la jument.

Au lieu des fusils, nous jouons avec nos guitares.
Chantons pour notre survie, voilà qui nous sommes.


Les Braises Eternelles ? Un cancer ? Elle ne comprit pas sur le coup, mais soudainement tout lui revint en mémoire. Sa voix qui avait disparu. Sa langue qu’elle avait avalé, ou tout du moins c’est ce qu’elle pensait. Ce gros pavé dans sa gorge tandis qu’elle tentait d’hurler sa peine, tandis qu’elle essayait de crier sa rage. Non, elle n’avait pas affronté les Braises. Elle avait seulement voulu affronter son passé. Ce passé terrible qui l’avait emprisonné, ce passé qui lui avait vrillé les intestins, mais surtout ce passé qui lui avait brisé le cerveau ainsi que le coeur. Parfois, elle se posait la question : comment avait-elle pu se laisser aller ainsi ? Comment avait-elle pu laisser cette ombre la pénétrer & la faire s’écraser au sol comme un vulgaire insecte ? Mais surtout comment avait-elle pu se laisser faire aussi facilement ? Peut-être était-elle trop faible, trop jeune, trop petite : elle ne le saura jamais. Mais je pense que la culpabilité avait sans doute fait en sorte qu’elle devienne muette. Le fait de se rendre coupable d’un fait qu’elle n’assumait pas l’avait anéanti. Brusquement, elle secoua sa jolie tête de poupée, comprenant qu’elle venait de se laisser aller dans ses pensées, oubliant complètement la présence de l’autre jument. Alors, elle ouvrit la bouche & posa un regard, qu’elle essayait de garder jovial, sur la jument face à elle.

« Les Braises ? Je ne connais pas. Mais peut-être les découvrirais-je un jour, qui sait ? » dit-elle avec gentillesse.

Nous sommes les autres, ceux qui aiment.
Nous sommes les autres, ceux qui rêvent.


Sentant une douce fraîcheur s’incruster délicatement dans tous les pores de sa peau, elle s’ébroua pour ensuite fermer les yeux. Elle avait froid véritablement, ça lui faisait drôle. Ca faisait longtemps qu’elle n’avait pas senti une telle fraîcheur. Après, il faut savoir que la petite princesse avait connu le Désert, alors elle avait déjà ressenti tout cela, mais elle l’avait oublié. Son passé avait disparu brutalement lorsqu’elle avait atterrit ici. Mais il réapparaissait sans qu’elle ne s’en rende compte, c’est sans doute pour cette raison qu’elle refusait de fermer les yeux, qu’elle refusait de dormir. Le sommeil n’était pas possible, il était interdit chez elle. Finalement, sans raison, elle fit un saut de mouton & donna un coup de cul pour se réchauffer.

« Non, je suis toute nouvelle ici. » dit-elle tout en se mettant à trotter autour de la jument, joyeusement. «  Quelle votre nom ? Moi je m’appelle Nazz’ariah. »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Mar 16 Jan - 1:09

Fifa n'avait pourtant pas croqué de pomme. Pourtant, elle était prise d'une fièvre maladive digne de la soif d'Eve pour la connaissance. La jument était curieuse de la maternité, avide et empressée. Sa venue à la Rivière de la Vie n'avait rien d'un hasard. Consciencieusement, elle faisait déjà le chemin d'une jument pleine, prévoyait une naissance qui n'aurait pas lieu tout de suite. Son compagnon n'était même pas au courant. Ils fricotaient candidement, sans s'inquiéter des possibles conséquences, ou du moins jusqu'à présent. La crème n'avait pas encore vocalisé ses pensées mais cela ne saurait tarder.

Elle fut surprise par la gentillesse qui transparaissait dans la voix de l'inconnue. Apparemment, cette dernière ne cherchait pas les ennuis. Cela contrastait avec l'association qui était directement venue à l'esprit de Fifa et cette dernière hocha lentement la tête, ravalant une fois de plus sa ferveur fébrile. De toute façon ce n'était pas avec une jument qu'elle allait avoir un poulain.

Il faisait frais, l'hiver s'était infiltré jusque sur les Terres de la Vie. C'était un froid doux, à peine sensible sans vent ni pluie pour le ressentir. Appréciable, il calmait Fifa, anxieuse depuis son arrivée. Face à elle l'autre jument fit quelques cabrioles pour se réchauffer tandis que la crème demeurait dans l'eau, insensible. Elle la suivit du regard tandis qu'elle trottait sur la berge, la joie de vivre incarnée tandis que Fifa jouait les glaçons.

« Je me nomme Fifa. Vous découvrirez sans doute les Braises Eternelles à un moment donné oui, Horse-Wild a beau être grand on finit quand même par tout explorer. Bienvenue, Nazz'ariah. »

Elle sortit de l'eau. Le nom de l'autre jument restait coincé sur sa langue, ralentit par le vrombissement des consonnes et tombait brutalement avec la dernière syllabe. La connotation persique ne lui échappa pas bien qu'elle n'en ait pas de réelle utilité.

« Vous êtes sur les Terres de la Vie, plus précisément la Rivière de la Vie. Au vu des conditions particulièrement propices, pour ne pas dire idéales pour mettre bas, beaucoup de juments s'y rendent pour donner naissance à leurs poulains, expliqua-t-elle distraitement. Un peu plus loin des nombreuses clairières portent le nom de Coin des Tourterelles, vous comprendrez pourquoi. Et puis le Cimetière bien sûr, pas l'endroit le plus fréquenté de l'île vous vous en doutez. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Mar 16 Jan - 20:23



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rencontre entre deux mondes

nazz'ariah & fifa

Quelque soit l'endroit, le moment ou l'heure : deux mondes se rencontrent. Celui de la peine & celui de la renaissance.

Ce qui m’est venu le matin brumeux était d’une vérité indubitable.
A partir de l’autre fin de la ligne, votre voix légère, creuse.


Cette douce herbe ne venait pas chatouiller ses hormones, elle ne venait pas embêter son cerveau. Non, cette ambiance ne la perturbait pas. C’était complètement différent chez elle. Son passé ne faisait qu’embrouiller ses gênes, il ne faisait que désinhiber toute impression de fertilité. Je me demande bien si un jour elle arrivera à avoir de nouveau un poulain. Je me demande sincèrement si la petite princesse arrivera à avoir un héritier, si elle arrivera de nouveau à mettre quelqu’un sur le trône. Est-elle prête ? Est-elle apte surtout ? Son corps est-il volontaire à une telle cage ? Son corps acceptera-t-il un nouveau partenaire ? Mais surtout acceptera-t-il que la cage s’ouvre de nouveau, si un oiseau arrivera de nouveau à y entrer ? Je n’en suis pas certaine. Beaucoup de juments ressentaient sans doute l’amour, la paix & surtout la fertilité dans de telles terres, mais elle, non. Elle, elle paraissait totalement imperméable à tout cela. Finalement, l’Araignée posa de nouveau son regard sur la crème & ressentit une pointe de joie lorsqu’elle entendit son « bienvenue ». Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas ressentit la gentillesse, ça lui faisait du bien, sincèrement. Alors, elle hocha la tête.

« Merci. Vous êtes nées, ici, vous ? Car je vous avoue que j’aimerai vraiment trouver un guide pour me faire découvrir toute cette île. » dit-elle tout en s’ébrouant.

La neige se déchire doucement, en dansant.
Elle fond sur mes joues, en tenant nos souvenirs.


Finalement, lorsque la crème sortit de l’eau, la petite Araignée fit le contraire : elle y entra. Malgré ses allures de princesse, de petite poupée, elle appréciait énormément la sensation de l’eau sur ses jarrets. Malgré ses origines persiques, elle aimait énormément ressentir un courant venir délicatement embrasser ses tendons. Elle était jeune, certes, mais sa marche avait quelque peu fatigué ses membres. Elle avait vraiment besoin de les détendre. Elle secoua la tête, faisant voler son doux toupet noir, tandis qu’elle écoutait attentivement son aînée. Mais lorsque celle-ci parla de naissance, de poulain, une ombre vint s’inviter au tableau ; brusquement un cri de charognard, une douleur à l’entre-cuisse & surtout une odeur métallique, du sang. Elle tourna brutalement sa tête vers sa queue, mais elle vit rien. Puis soudain, du sang était présent dans l’eau, ensuite un petit corps sombre se mit à flotter. Elle écarquilla les yeux, secouant l’eau avec ses naseaux – mais chez elle, elle secouait le petit corps avec ferveur – pour essayer de réveiller l’âme sombre. Qu’on soit bien clair : tout ceci n’est qu’illusion, l’eau est toujours limpide, le sang n’existe que dans sa tête & aucun corps n’est présent à la surface de celle-ci.

« Saltan, réveille-toi … » murmura-t-elle, la voix brisée.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Mar 16 Jan - 23:28

Fifa se souvint avoir parlé tourisme avec Ouragant et sourit doucement à cette pensée. Voilà qu'on lui demandait implicitement de jouer les guides. Pourquoi pas, si cela pouvait servir ses intérêts. Elle considéra l'idée avec un peu plus d'attention, oubliant le piaillement des oiseaux, le bruissement des feuilles, le craquement des arbres qui s'étiraient pour un brin de soleil.

Alors qu'elle allait répondre à Nazz'ariah cette dernière entra dans l'eau. Le remous bruyant de ses boulets heurtant la surface à chaque pas la fit ravaler sa phrase pour attendre un moment plus propice afin de parler quand le silence serait retombé mais cela ne vint jamais. En une fraction de seconde la baie s'était crispée et à demi-retournée pour fixer sa queue d'un air suspicieux. Soudain, elle s'affola, se débattant dans l'eau sans que Fifa ne parvienne à distinguer la menace qu'elle secouait avec tant de ferveur.

Ses muscles bandés se relâchèrent sous le coup de l'incrédulité et la crème fit un pas hésitant, ne sachant plus où se mettre ni quoi faire. L'autre jument se battait visiblement avec des démons qu'elle était la seule à voir. Et visiblement, elle leur parlait.

« Nazz'ariah, qu'est-ce qui ne va pas ? tenta-t-elle une première fois, timide. »

Bien que la baie soit bien aimable, Fifa ne la connaissait pas, l'autre jument était purement et simplement une inconnue. Après quelques minutes de conversation seulement, il était difficile pour elle de se décider à agir. Si elle se doutait bien qu'il fallait éviter de la toucher, elle ne savait pas comment la calmer. Elle avait l'air enfermée dans son délire aussi lui conseiller de l'autruche et de respirer profondément ne l'atteindrait probablement pas. La crème choisit finalement de l'interpeller avec force depuis la berge.

« Reprenez vous ! cria-t-elle, autoritaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Mer 17 Jan - 21:16



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rencontre entre deux mondes

nazz'ariah & fifa

Quelque soit l'endroit, le moment ou l'heure : deux mondes se rencontrent. Celui de la peine & celui de la renaissance.

Cet amour qui n’a aucun sens assèche ma gorge.
Ce que je désirais tellement, j’étais en train d’étouffer.


La petite ombre noire était encore présente dans l’eau, flottant comme un bout de bois pourri dans un cours d’eau. Elle ne comprenait pas : elle l’avait pourtant vu ne plus bouger, elle l’avait vu se faire dévorer par ses monstres. Elle se souvient lui avoir dit un dernier au revoir, s’être promit de ne pas se retourner pour ne pas regretter. Peut-être aurait-elle du ? Peut-être l’aurait-elle vu se lever pour la rejoindre ? L’avait-elle abandonné à son sort ? Etait-il encore vivant ? Pourtant, elle ressentait encore ce cordon qui les rattacher pendre au niveau de ses cuisses : mais ce dernier n’avait-il pas été coupé lorsqu’elle abandonné son fils ? Elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas tout ce sang présent dans l’eau, cette poche qui restait au niveau de ses cuisses. Elle voulait hurler, elle voulait crier : que tout cela cesse, mais elle ne pouvait rien y faire. Sa gorge était nouée, sa langue coupée comme un pavé dans la mare. Alors, elle ne faisait que ce qu’elle ne savait faire : remuer un objet invisible, remuer une mare qu’elle ne peut éponger. La tristesse est tellement présente qu’elle n’entend même pas la jument. Mais heureusement, un cri la fit sursauter. Un ordre. Alors, elle souffla un bon coup.

Je voulais déployer mes ailes comme un papillon.
Y’aura-t-il une toile d’Araignée pour m’emprisonner, ce soir ?


« Excusez-moi … Je ne sais pas ce qui m’a prit. » dit-elle en posant un regard sur l’eau, encore rouge de sang. « Voyez-vous le sang, comme moi ? Ou suis-je complètement folle ? »

La petite princesse espérait réellement que la première option soit la bonne : elle ne voulait en aucun cas être folle. Elle n’aurait pas la carrure pour supporter un tel fardeau. Elle n’avait pas le coeur pour accepter une telle affiche. Elle ne pouvait être la folle du village. Elle ne pouvait être la jeune femme rousse qu’on cramait sur un bûcher à Salem, car on imaginait qu’elle était possédée par le Diable. Non, elle était bien trop gentille pour être considérée comme folle, avouons-le. Finalement la petite araignée secoua la tête, faisant comme si elle ne voyait pas tout ce sang présent à ses pied, ni même ce regard noir de poulain la suppliant. Elle avait mal, mais elle espérait que tout cela ne se voit pas, elle espérait être assez forte pour le supporter. Elle finit par sortir de l’eau, comme dépitée ou dégoûtée & s’ébroua, de désespoir. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, sincèrement.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Mer 17 Jan - 23:26

Bon. Elle était encore tombée sur un cas. Fifa soupira lourdement. Ce n'était pas la journée, pas le moment. Elle se redressa sur la berge, résistant à l'envie de reculer d'un pas qui se voulait protecteur pour plutôt poser un regard perçant. Nazz'ariah voyait du sang. Une mare de sang probablement, si elle en croyait sa frénésie pour remuer l'eau claire. La crème l'observa sortir de l'eau en claquant de la langue, un son désapprobateur qu'elle ne chercha pas à cacher.

« Je ne vois rien d'autre que de l'eau. »

Après un instant d'hésitation, Fifa décida de faire comme si de rien était. Il serait plus simple de s'esquiver si la baie retombait dans une crise pareille. Mieux valait ne pas la contrarier. Subtilement, elle s'éloigna de quelques pas, non pas de Nazz'ariah mais de l'eau. Elle y avait pénétré sans aucune crainte donc ce n'était probablement pas à l'origine de sa folie soudaine mais savait-on jamais. On avait brûlé des femmes pour moins que ça.

« Je disais donc, je peux vous faire visiter les Terres Trompeuses et les Terres Orphelines que je connais particulièrement bien puisque mes parents ont dominé les Trompeuses et que je suis actuellement en charge des Orphelines. »

Elle marqua une pause, se rendant compte que cela faisait beaucoup à avaler d'un coup, et ignora un léger sentiment de culpabilité en prétendant qu'elle dominait les territoire d'Hadès. Il fallait bien s'imposer à un moment donné.

« Il y a des territoires libres et des territoires réservés aux troupeaux qui leurs sont associés, Cyrius domine actuellement les Terres Trompeuses et si je ne me trompe pas, Ecalipse veille sur les Terres Secrètes. »

Fifa sourit aimablement, ne se doutant absolument pas que son interlocutrice connaissait Cyrius et serait probablement plus tentée de se joindre à lui qu'à elle-même. Qu'à cela ne tienne, si elle était mentalement instable ce n'était peut-être pas plus mal de la refourguer aux voisins.

« Alors dites moi, vous êtes plutôt climat sec ou humide ? Qu'on sache par où commencer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Jeu 18 Jan - 0:37



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rencontre entre deux mondes

nazz'ariah & fifa

Quelque soit l'endroit, le moment ou l'heure : deux mondes se rencontrent. Celui de la peine & celui de la renaissance.

Une terrible mascarade coûteuse qui est en train de se noyer.
Le sourire qui s’est contracté est beau.


« Je ne vois rien d’autre que de l’eau. » Bim. La vérité tomba de la bouche d’un apôtre. La Princesse devint rapidement la sorcière de Salem. Elle devint bientôt une ensorceleuse, une menteuse, mais surtout une folle. Ce qu’elle craignait était en train d’arriver devant ses yeux sans qu’elle ne puisse faire autre chose que subir. La douleur emprunta délicatement le chemin jusqu’à son coeur tandis qu’un goût de bile était présent dans sa bouche, comme un appel au suicide. Elle détestait cette sensation. Elle détestait cette sensation de passer pour ce qu’elle n’était pas, enfin c’est ce qu’elle pensait. J’imagine qu’elle n’accepte réellement pas sa condition : sa condition de jeune jument violée devenue folle à cause de la perte d’un enfant. Car oui, il faut voir la vérité en face, elle est devenue complètement folle à cause du chagrin mais surtout de la douleur que cela avait pu provoquer en elle. Je pense que dix ans plus tard, elle l’aurait accepté plus facilement, mais trois ans c’est bien trop jeune. C’est l’âge où on sort à peine de l’adolescence, où on découvre le monde adulte, mais surtout l’amour. Le monde où l’on devrait s’extasier de la vie plutôt que la maudire, selon moi.

Tu ressembles à un papillon.
C’est juste de la prétention.


« Je suis en charge des Orphelines. » C’est tout ce que la Princesse retint de cet échange en réalité. Alors, elle était en présence d’une Reine ? Cette jument crème était une héritière, comme elle ? Son regard changea distinctement d’impression. & elle jaugea timidement la crème. C’est vrai que cette dernière avait véritablement la carrure d’une reine, mais surtout la prestance. Elle dominait les autres de part son charisme, mais surtout sa façon de regarder. L’Araignée n’irait pas jusqu’à dire qu’elle les regarde avec mépris, mais seulement méfiance & selon elle, une reine devait regarder son peuple de cette manière. Elle pouvait l’aimer, le protéger, mais toujours – oui toujours – il fallait qu’elle s’en méfie, car on ne sait jamais ce qui peut arriver. Ne dit-on pas que les coups d’état surviennent souvent de l’intérieur de la cour, ou tout simplement des gens auxquels on a donné pleine confiance ? Finalement, elle cessa de la jauger & lui adressa un aimable signe de tête, tout en ouvrant la bouche. Une question lui trottait dans la tête.

« Si vos parents viennent des trompeuses, pourquoi n’y aspirez-vous pas ? » dit-elle, se rendant compte de son audace alors elle se racla la gorge. «  Excusez mon indiscrétion. »

Une sensation de beauté.
Suppléance & demande.


« Cyrius. » Ce fut bien le seul mot qu’elle retint de la seconde partie de la conversation. Cyrius … Ce mâle roux, cet étalon magnétique, cette âme énigmatique. Elle se laissa complètement aller à ses pensées lorsque ce prénom fut prononcé, oubliant carrément la présence de la jument. Cet étalon : il l’attirait autant qu’une lumière pouvait attirer un papillon. Il lui faisait du bien rien qu’en lui parlant, il l’apaisait rien qu’en étant près d’elle. La petite princesse ne savait pas vraiment ce qu’elle pensait, ou même ressentait, pour ce mâle, mais tout ce qu’elle pouvait savoir c’est qu’elle se sentait réellement rien à ses côtés. Une question. Soudain, la jument lui posa une question & elle se rendit compte qu’elle venait de disparaître de nouveau dans les limbes de son esprit. Alors, elle se racla une seconde fois la gorge pour ensuite poser son regard sombre sur la crème & réfléchir quelques secondes avant de répondre.

« Les climats secs me correspondraient plus, je suppose. » dit-elle tout en penchant une oreille sur le côté, attentive.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Jeu 18 Jan - 20:39

Fifa ne s'étonna qu'à moitié de la question de Nazz'ariah, elle était légitime, bien que déplacée compte tenu du fait que les deux juments venaient de se rencontrer. Pour la première fois depuis qu'elle avait rejoint Kuro dans sa conquête des Terres Orphelines, elle n'hésita pas avant de répondre. Elle voulait un poulain de cet étalon, elle voulait vivre à ses côtés, dominer s'il le fallait, ce n'était pas comme si elle n'avait pas était éduquée dans ce but. Elle voulait offrir à ce poulain un havre de paix et de sécurité. La question ne se posait plus.

« J'avais un frère aîné qui a hérité des Terres Trompeuses bien qu'il les ait délaissées. Mon compagnon est le fils de l'ancien dominant des Terres Orphelines qui n'a jamais eu l'intention de les céder. elle haussa les épaules. Ce n'est qu'une question de légitimité, je veux m'affirmer et reprendre les terres de mes parents, celles que mon frère n'a pas su faire prospérer, cela ne me le permettait pas. Me joindre à mon compagnon qui lui, a tout à prouver, cela avait plus de sens. Les conquérir et nous en montrer dignes, cela nous implique tous les deux et nous permet de nous épanouir ensemble comme individuellement. »

Elle sourit tristement. Il lui manquait encore quelque chose pour se sentir entièrement digne de Kuro, des Terres Orphelines et d'Hadès. Un troupeau avait besoin de membres, elle pouvait les recruter bien sûr, mais pour le faire prospérer il fallait que les équidés se reproduisent et que les poulains rejoignent le troupeau de la mère. En tant que dominante, elle était la première concernée, elle se devait d'offrir des fils et des filles au troupeau, au dieu qu'ils représentaient.

La jument crème se demanda un instant si Nazz'ariah l'avait écoutée, elle semblait rêveuse. Etait-ce à cause de la référence à Cyrius ? Peut-être se connaissaient-ils... Tout de même, c'était louche, ça ressemblait à un béguin et ce ne serait pas la première fois qu'une nouvelle arrivante succombait au charme d'un Horse-Wildien. Elle ne put s'empêcher de sourire quand la baie répondit à sa question initiale, décidant de jouer un peu avec elle afin d'en apprendre plus et peut-être vérifier son hypothèse.

« Dans ce cas nous devrions nous diriger vers l'Ouest et aller rendre une petite visite à Cyrius... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Ven 19 Jan - 0:56



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rencontre entre deux mondes

nazz'ariah & fifa

Quelque soit l'endroit, le moment ou l'heure : deux mondes se rencontrent. Celui de la peine & celui de la renaissance.

Me feras-tu confiance à nouveau ?
Racine pourrie et inchangeable.


C’est vrai que cette question était totalement indiscrète mais elle se devait de savoir. De une, pour connaître davantage les chevaux de cette île. Mais de deux, aussi pour savoir la hiérarchie & surtout les territoires de cette île. Bien sûr, elle se doutait parfaitement que des Rois & des Reines étaient présents sur cette île, comme chez elle, mais elle ne se doutait pas qu’elle serait en présence de l’une d’entre eux. En en prenant conscience, elle avait l’impression de retourner sur son pays natal, ce pays où elle aurait du être reine. Ce pays où elle était née princesse, héritière d’un trône, qui finalement n’aurait jamais. Un trône, qui au départ n’avait pas grand intérêt pour elle, mais lorsqu’elle s’était rendue compte des responsabilités, elle avait fini par l’abandonner. Ce n’était pas pour elle, pas là bas en tout cas. Les juments étaient trop mal en point, les mâles trop vicieux & les poulains bien trop bâtards pour cela. Alors, oui elle avait fuit pour abandonner tout cela. Ou bien avait-elle fuit car son frère avait bafoué son honneur ? Je pencherai plus pour la seconde option personnellement, mais je ne pense pas qu’elle soit prête à l’accepter. Elle n’est pas prête à accepter une telle réalité. Alors, elle écouta la brave jument & hocha la tête.

« Je vois. Vous avez bien de la chance de pouvoir avoir un compagnon sur qui compter. Ce ne sont pas toutes les princesses ou reines qui pourraient s’estimer heureuses d’un tel cadeau, selon moi. » dit-elle, en songeant à elle subtilement. Elle n’avait pas reçu de tel cadeau malheureusement.

Je tombe dans un tourbillon sans fin.
Je veux retourner à ces jours vides.


La petite princesse nota le sourire triste de la jument crème. Elle ne comprit pas bien cela, puisqu’elle ne lisait pas dans les pensées, mais elle comprit une chose : elle n’avait pas encore de troupeau, sinon il serait à ses côtés. Est-ce pour cela qu’elle souriait ainsi ? C’est vrai qu’un troupeau était très important pour une dominante, autant qu’un peuple pour une reine. Un royaume ne se crée pas sans peuple, il fallait être réalistes. Mais pour avoir un troupeau, il fallait mettre au monde le premier héritier, n’est-ce pas ? Peut-être est-ce pour cela qu’elle souriait ainsi, aussi ? Peut-être car elle n’avait pas encore eu d’enfant prodige, d’ange né des cieux. Elle fit une moue dubitative, mais n’en dit pas plus. Ca ne la concernait pas après tout. Finalement lorsque la jument lui proposa de se diriger vers les Trompeuses & de rendre visite à Cyrius, son coeur bondit immédiatement dans sa poitrine. Elle allait revoir Mr Roux ? Cet étalon qu’elle voulait chérir, sans même comprendre pourquoi. Alors la petite Araignée hocha la tête, tout en se mettant au pas, comme pressée de retourner là bas. Elle voulait y retourner, sans même se retourner en arrière.

« Allons y ! J’ai hâte de découvrir les terres de cette île, surtout en votre compagnie. » dit-elle sur un ton tout à fait amical.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Ven 19 Jan - 17:40

Fifa se crispa. Un compagnon sur qui compter, hein ? Un cadeau ? Cette jument ne savait rien d'elle, ni de Kuro. Elle aurait très bien pu être dans une relation abusive, ou manipulée. La crème serra les dents, s'interdisant de répondre à ce sujet. De un, ça ne regardait pas Nazz'ariah, de deux elle aimait Kuro et était heureuse d'être avec lui même si ça la dérangeait qu'on l'associe constamment à ce dernier. Elle n'avait pas besoin d'un étalon, sa mère n'en avait jamais eu besoin non plus et aucune jument n'aurait du en avoir besoin. Point final.

Des reines et des princesses ? Il n'y avait pas de ça sur Horse-Wild. Les dominants étaient élus, à la rigueur, ils avaient des compagnes ou des compagnons, des héritiers, d'accord, mais des monarques ? Non. Lorsqu'un dominant se révélait incapable de veiller sur son troupeau, il était remplacé. Purement et simplement. Pas de questions, pas de justification. Les dieux prenaient action et c'était de cette façon qu'ils s'étaient retrouvés dans la situation actuelle.

« Il n'y a ni reines ni princesses ici, pas dans les faits en tout cas. »

Il y avait probablement des petites princesses oui, des filles à papa, des juments comme elle-même, choyées par leurs romantiques amants. Mais pas ce qu'imaginait Nazz'ariah. Cette dernière hocha la tête, partant déjà en direction des Trompeuses. Mentionner Cyrius avait eu l'effet escompté, il y avait définitivement anguille sous roche. Si l'autre jument n'avait pas ignoré les ambitions de Cyrius, Fifa l'aurait probablement soupçonnée d'être là par appât du gain, surtout après une telle remarque. Les choses étant ce qu'elles étaient, elle se contenta de l'informer un peu plus.

« L'île est sous la protection de divinités qui désignent les dominants. Zeus veille sur les Trompeuses, Poséidon sur les Secrètes et Hadès sur les Orphelines. elle marqua une pause. Ah, il y a Aléas aussi, méfiez vous de lui il n'a pas l'air sérieux avec sa dégaine mais vous n'avez pas envie de le contrarier, je vous l'assure. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Sam 20 Jan - 18:54



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rencontre entre deux mondes

nazz'ariah & fifa

Quelque soit l'endroit, le moment ou l'heure : deux mondes se rencontrent. Celui de la peine & celui de la renaissance.

Scène construite avec des morceaux qui ne s’assemblent pas.
La tierce partie est amusée avec du gris.


Les reines ont toujours existé selon elle : que ce soit dans les contes de fées, ou tout simplement dans l’Histoire concrète. Elles ont toujours dirigées ce bas monde, elles ont toujours fait en sorte de le grandir. De l’élever au plus haut pied de l’estrade, de l’élever à un pouvoir qui est grand. En réalité, dans l’Histoire, on parle souvent de rois, on parle de leur exploit, mais les rois ne sont-ils pas souvent accompagnés de Reines ? Les Reines ne leur permettent-elles pas de devenir des êtres à part entière ? De grandir tout simplement ? Je pense que si. Bon nombre de rois ont été mariés de force, surtout à un très jeune âge, mais souvent l’amour naissait. Souvent, il leur permettait de mûrir, mais surtout d’être des gens biens … Ou mal, mais de devenir au moins quelqu’un tout simplement. Délicatement, la petite jument comprit parfaitement qu’elle venait de mettre un sabot dans le plat lorsqu’elle parla de reine. Elle avait fait une erreur, malgré elle, mais elle la rattraperait bien vite. Elle n’aimait commettre des erreurs sans pour autant en faire quelque chose. Elle détestait cela. Alors, elle ferait tout pour se rattraper & monter davantage dans l’estime de la jument crème.

C’est le mal nécessaire encré en chacun de nous.
Le paradoxe entre l’offre et la demande.


La jument dressa une oreille à la réponse de la crème, ne comprenant pas complètement. Alors les reines & les rois n’existaient pas ici. Mais qui étaient-ils pour se proclamer dirigeants dans ce cas ? Etaient-ils seulement des chevaux lambda qui prenaient les rênes car ils le pensaient nécessaire ? Elle ne comprenait définitivement pas les choses présentes ici, mais elle se tut. Préférant faire comprendre à la jument qu’elle était là pour écouter & non pour promouvoir une propagande qui n’était pas la sienne, mais surtout pour ne pas se permettre quelque chose qu’elle ne pouvait pas. Un second discours & les dieux apparaissaient bientôt sur le tableau. Alors c’était donc ça ? Les Dieux eux-même choisissaient leur prétendant ? Ils choisissaient ceux qui pourraient leur succéder ? La petite princesse fut émerveillée au plus profond d’elle-même. Elle n’avait jamais rencontré de Dieux, mais elle savait parfaitement qu’ils existaient : puisqu’ils étaient déjà présents dans sa culture natale. Malheureusement, dans cette dernière, ils n’étaient que des images dans le cerveau des chevaux. Elle se demandait si ici, ils apparaissaient : elle espérait. Mais lorsqu’elle mentionna Aléas, elle comprit que, oui, ils apparaissaient. Une chaleur naquit en elle. Elle voulait tellement rencontrer un Dieu. Sa foi lui dictait qu’elle en avait besoin. En même temps, qui d’autre est mieux placé, que sa foi pour lui avoir permit de survivre aussi longtemps ? Personne.

La ruse se diluant dans le lait.
Réalité d’une riche saveur.


Finalement, elle continua sa marche, attendant que la crème lui indique le chemin vers les trompeuses. Elle espérait réellement revoir Cyrius là-bas, pouvoir lui prouver qu’elle était bien différente de la petite araignée qu’il avait rencontré la première fois, qu’elle était beaucoup plus sociable. Elle était certaine que c’est ce qu’il recherchait au plus profond de lui, en fait. Une jument avec qui discuter, mais capable aussi de prendre ses propres décisions. Elle, en fait, elle en était certaine. Finalement, elle se tourna vers la jument & planta son regard dans le sien.

« Qui est Aléas, en réalité ? Un dieu des Enfers ou un truc comme ça ? » demanda-t-elle avec toute la curiosité d’une jeune enfant.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Sam 20 Jan - 23:36

La révolte résidait dans l'initiative d'un individu, l'audace d'un anonyme qui se dressait face à l'oppression, l'injustice et le destin afin de renverser les règles établies et les dirigeants. Sur Horse-Wild ils étaient absents et que les dieux soient prêts à leur donner leur bénédiction ou pas des voix se faisaient entendre, résonnaient dans l'île afin de se proclamer prétendants d'un territoire, d'un troupeau.

Fifa fit quelques pas nerveux, ne voulant pas réellement s'éloigner de la Rivière de la Vie. Elle y était venue pour se ressourcer, se baigner dans l'eau fertile afin de l'être elle-même. Revenir sur ses pas, pire se rendre sur les terres de son passé, cela lui semblait contradictoire. Elle voulait aller de l'avant, donner naissance à une lignée, poursuivre celle qui découlait déjà d'Ocëan Pearl.

Mal à l'aise quand Nazz'ariah planta son regard dans le ciel de fébrilité qu'étaient les siens Fifa battit des cils avant de brusquement détourner la tête. La baie avait l'air d'une fanatique avec sa curiosité qui aurait plus eu sa place chez un poulain qu'une jument adulte. Il y avait définitivement quelque chose qui clochait chez elle... Au moins, si elle la larguait sur les Terres Trompeuses elle serait peut-être débarrassée d'un fardeau. Un sourire désabusé lui échappa à cette pensée.

« Aléas est le fils de Poséidon et il est chargé d'inciter les Solitaires comme vous à rejoindre un troupeau. Pour ce faire il pose des questions ou des devinettes, en cas de mauvaise réponse il lance ses dés qui déterminent de la durée d'un séjour punitif en Enfers. Il vient aussi sanctionner certains manquements et sacrilèges si j'en crois les rumeurs. »

Elle envisagea de décrire le dieu multicolore avant d'abandonner sans même commencer. Comment mettre de mots sur une divinité telle que celui qui jetait les dés ? A défaut Fifa se contenta d'indiquer l'ouest à Nazz'ariah pour qu'elles continuent dans cette direction, laissant derrière elles la Rivière de la Vie. Elle y reviendrait et elle y mettrait bas, se promit-elle solennellement.

« Vous avez déjà fait des rencontres sur Horse-Wild ou vous venez seulement d'arriver ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Lun 22 Jan - 20:52



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rencontre entre deux mondes

nazz'ariah & fifa

Quelque soit l'endroit, le moment ou l'heure : deux mondes se rencontrent. Celui de la peine & celui de la renaissance.

J’avance sur un fond profond, boueux et portant des plumes.
L’action irraisonnable me convient, n’est-ce pas ?


La petite princesse n’avait jamais réellement connu de révolte dans son pays natal. En effet, là-bas les Rois & Reines naissaient ainsi & personne ne pouvait rien y faire. Le peuple n’osait que dire, puisqu’il était déjà conditionné ainsi. Même si la tyrannie était présente, même si la dictature existait, le peuple ne se révolterait jamais parce qu’il savait qu’il ne pourrait vivre sans. En fait, selon elle, selon les dires de la jument, cette île avait au moins plusieurs années d’avance sur son pays. L’esclavage était présent dans son pays malheureusement : pas d’esclaves traitaient avec des fouets, pas d’esclaves pendus car vol aggravé mais seulement des esclaves qui étaient complètement dépendants de leur bourreau. Ils se faisaient fouetter mentalement par la volonté de leur Roi, ils se faisaient flageller mentalement par la dictature d’une royauté qui n’existait que dans les mœurs. Alors oui, elle sentait qu’elle serait bien ici. Réellement. Elle ne subirait plus les responsabilités que sa naissance lui conférait, elle ne serait plus obligée de se tenir bien, elle ne serait plus obligée d’accepter sa vie de royauté. Non, ici, elle pourrait vivre réellement comme une jument lambda, elle pourrait galoper sans se poser de questions. Mais surtout, elle pourrait jouir d’un bonheur qu’elle ne se connaissait plus, un bonheur qu’un anonyme acceptait de vivre.

Homme poubelle né naturellement.
Personne insignifiante née naturellement.


La petite araignée écouta attentivement ce que la jument lui racontait. Elle aimait réellement apprendre des choses, connaître des choses sur une île qu’elle venait tout juste de découvrir. Je suis d’accord, elle pouvait paraître fanatique, mais ce n’était pas du tout le cas : ou tout du moins je pense. Elle n’était qu’une jeune jument qui essayait de comprendre la vie d’un pays qu’elle ne connaissait, elle voulait seulement en apprendre plus sur un lieu qu’elle découvrait petit à petit. Alors Aléas était un dieu de la chance ? Un dieu qui punissait ? Un peu comme un prophète en réalité n’est-ce pas ? Elle ne préféra rien dire, sentant parfaitement que ça ennuierait la crème plus qu’autre chose. En fait, plus le temps passait, plus elle avait l’impression que cette île ressemblait quelque peu à son pays natal, son désert où elle était née telle une reine. Ce désert où les dieux existaient, ce désert où les prophètes parlaient de prophéties qui ne venaient jamais. Ils avaient prédit une reine qui changerait les choses, ils avaient prédit un évènement catastrophique qui bouleverserait les vies. Mais ici, les prophètes n’étaient pas présents : seulement les dieux. Tant mieux. Ainsi, elle n’aurait pas tant de questions à se poser. Ca lui ferait du bien en réalité : de vivre sans vraiment penser, de vivre sans relativiser la vie en entier, de vivre sans s’embrouiller toute seule. Un bien intense, vraiment.

Vois-tu cette muselière qui vise ta tête, maintenant ?
On me voit dans le futur où vous tombez à terre.


Elle continua de suivre la crème, espérant réellement revoir Cyrius en allant sur ces territoires. Ce beau roux. Ce mâle magnifique qui lui avait permit de devenir quelqu’un d’autre, de sortir de sa torpeur mais surtout de sortir de son cauchemar. Son passé avait été remplacé par un futur qu’elle avait hâte de connaître. Finalement, à la question de la jument, elle hocha la tête avec vigueur.

« J’ai rencontré Cyrius. & un autre étalon poney, ressemblant à un fjord. » dit-elle tout en continuant de marcher, avec vivacité. «  & vous, vous connaissez beaucoup de monde ici ? Enfin, je suppose vu que ce vous m’avez dit. »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Mar 23 Jan - 0:25

Les dieux exerçaient une forme de tyrannie sur l'île quand on y pensait. Fifa ne voulait pas l'admettre car elle se targuait d'être libre comme l'air mais elle la première avait cherché l'approbation d'Hadès, regretté l'absence de celle de Zeus. Ils étaient esclaves de divinités qui s'amusaient de leur déboires et se plaisaient à leur envoyer un perroquet qui posait des questions pour les envoyer en Enfers. Ils leurs donnaient des responsabilités et les leur retiraient au gré de leurs envies. Qu'avait fait Ocëan Pearl pour être chassée des Terres Trompeuses ? Elle n'en était plus dominante, avait veillé sur le territoire à son époque et ils la remerciaient ainsi. Si les Terres Secrètes étaient maudites d'une certaines façon, on ne pouvait pas en dire autant des Orphelines. Sorrow avait des défauts mais il n'était pas le pire des dominants, il était resté sur son territoire quand bien-même il n'en chassait pas souvent les intrus.

Fifa soupira lourdement. S'ils y avait des rois sur Horse-Wild, il s'agissait des dieux. La sainte trinité et leur laquais, messager, prophète, qu'importait, Aléas portait la parole divine. Heureusement, en dehors des prétendants à la dominance et quelques malchanceux qui attiraient l'attention d'Aléas, la plupart des habitants de l'île vivaient tranquillement. Les équidés n'étaient dérangés que par leurs semblables et quelques évènements dont la responsabilité revenait uniquement aux mortels.

Elle sourit aux paroles de Nazz'ariah. Elle avait donc bel et bien vu juste. Vaguement, elle se demanda si la baie était le genre de Cyrius avant d'hausser les épaules. Elle voyait mal cet étrange personnage aux côtés du roux mais elle ne le connaissait lui-même pas très bien. Elle suivrait l'évolution de la chose avec intérêt cependant, peut-être qu'une autre jument serait prochainement invitée à leurs futurs apéros du vendredi soir. Avoir Nazz'ariah comme voisine l'inspirait peu pour le moment, Fifa ne voyait pas en elle la carrure d'une dominante prête à être bousculée par les Solitaires. Bah, pour ce qu'elle en savait Cyrius n'en avait rien à faire d'elle. La crème se contenta donc de répondre à la question qu'on lui avait posée, marchant d'un bon pas en direction des Trompeuses.

« Ça fait plus de dix ans que je suis ici et j'y ai toujours vécu, c'est inévitable. Je connais Cyrius, et bien d'autres personnes que vous allez probablement rencontrer au cours de vos visites. Que cherchez vous sur Horse-Wild ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazz'ariah

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 99

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Jeu 25 Jan - 17:30



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rencontre entre deux mondes

nazz'ariah & fifa

Quelque soit l'endroit, le moment ou l'heure : deux mondes se rencontrent. Celui de la peine & celui de la renaissance.

Même toi, tu dois certainement t’en apercevoir.
Alors que je ne peux pas bouger.


En fait, quand on y pensait, les dieux exerçaient une tyrannie sur n’importe quelle culture, sur n’importe quel peuple, sur n’importe quel pays. Certes, beaucoup de gens avaient la foi, l’espoir & la croyance. Mais elles étaient différentes dans tous les pays. Chaque dieux étaient différents. Il y avait les dieux grecs, les dieux égyptiens mais aussi les dieux occidentaux. Les premiers dieux avaient disparus de la mémoire des hommes, ils étaient dorénavant représentés par une seule entité, une seule identité : Dieux, Bouddha, Allah. Ils n’étaient qu’un. Mais ici, c’était différent : ici les dieux existaient bel & bien, en différentes représentations. Il y avait Hadès, Zeus … Des dieux grecs. Mais l’étaient-ils réellement ou étaient-ce seulement des noms qu’ils se donnaient ? Elle ne savait pas & elle avait hâte de le découvrir. En vérité, depuis toute petite, elle a toujours été fascinée par les divinités. Tout simplement car elles représentaient une foi qu’elle avait pensé oublié, qu’elle avait cru perdre mais elle était toujours là. Cette foi lui avait permit de croire de nouveau, de garder espoir sur le reste de sa vie, mais surtout lui avait permit de croire que Saltan rejoindrait le paradis & que bientôt elle le reverrait. Mais n’était-il pas né d’un viol ? Sa place ne serait-elle pas plutôt au purgatoire? Elle n’espérait pas. Car sa place n’était pas là-bas.

Au point d’en oublier même le plus pénible.
Toutes les fois où je compte les nuits.


Mais ne dit-on pas que les opposés s’attirent ? Ne dit-on pas que souvent un couple est composé de deux individus au caractère complètement différent mais se complétant tout aussi facilement ? Ne dit-on pas qu’un couple est composé de deux âmes qui ne se ressemblent pas & qui, pourtant, s’emboîtent très facilement ? Je suis bien d’accord que le comportement de la petite princesse ne ressemblait réellement pas au comportement du roux. Il était calme, posé, intelligent, mais surtout méthodique alors qu’elle … Beh elle, c’était différent. Elle, elle était trop impulsive, sur la réserve, trop franche, trop gamine, mais surtout bien trop fragile. J’avoue que même moi je ne croirais pas à un tel couple. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Après, elle n’a fait que le rencontrer qu’une seule fois, alors ce serait trop rapide de penser à cela immédiatement. Finalement, elle continua de suivre la jument, comme une enfant suivant un guide dans une ville qu’elle ne connaissait pas. Elle écouta attentivement les paroles de la jument, les buvant pratiquement & son coeur loupa un battement quand elle entendit le prénom du roux. C’est dingue comme il lui faisait de l’effet & elle ne comprenait, ne comprendrait, toujours pas pourquoi.

« Une nouvelle vie. » dit-elle avec toute la franchise qu’une enfant pouvait avoir.

Et nous marcherons ensemble, vers l’avenir non promis.
La tristesse de nos chemins qui ne se croisent pas, s’intensifie.


Car oui, soyons francs, la jument reste tout de même une enfant. Une douce enfant, certes, mais elle reste tout de même gamine dans sa tête. Elle découvre le monde comme une pouliche, une pouliche qu’elle n’a pas été malheureusement. Son enfance a été brisée. Devrait-elle y faire quelque chose ? Devrait-elle oublier son passé ? Si oui, elle doute d’y arriver.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 378

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: White stripes   Jeu 25 Jan - 18:37

L'existence de divinités reposait sur le même besoin commun à toute culture, celui de répondre de ses propres actes et d'avoir une raison de le faire : la punition. Horse-Wild n'échappait pas à cette règle et la hiérarchie imposée par leur sainte trinité et leur laquais n'échappait pas à Fifa. La punition portée par Aléas avait pour but de pousser les chevaux vers les troupeaux considérés comme préférables à la vie Solitaire, rattachés à une entité divine qui se devait de les protéger. La discipline, l'ordre. Même les dominants répondaient de leurs actes vis à vis des dieux. Fifa laissa échapper un sourire désabusé. Peut-être les mortels avaient-ils besoin de ces déités finalement. Elle aspirait à s'en affranchir, au moins autant que possible et elle espérait que ceux qui rejoindraient son troupeau feraient de même.

Elle n'était même pas encore dominante et pouffa à cette pensée. Nazz'ariah n'y voyait que du feu. C'était si facile de leurrer une âme non avertie. Pour ce qu'elle en savait elle-même, les équidés divins qui prétendaient être Zeus, Poséidon, Hadès et Poséidon n'étaient que des hallucinations collectives ou un seul et même dieu avec un don d'ubiquité. Elle ne chercherait pas à le savoir cependant. La crème hocha plutôt la tête à la réponse de son interlocutrice. Elle n'était ni la première ni la dernière à venir sur l'île pour cette raison. Peut-être y parviendrait-elle, Fifa le lui souhaitait. Elle sourit aimablement, faisant tranquillement la conversation sur le chemin des Trompeuses.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: White stripes   

Revenir en haut Aller en bas
 
White stripes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Young Haitian MD named White House fellow
» Can't Blame White People.
» The white countess.~
» Ryan White et Max Pacioretty
» Présentation Remy White [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DE LA VIE. :: LA RIVIÈRE DE LA VIE-
Sauter vers: