Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fotiá × Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Signomi

avatar

ÂGE : 18
PUF : Léthé
MESSAGES : 8

SEXE DU CHEVAL : Prince Charmant
TERRITOIRE : Libre, et c'est très bien comme ça !


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Fotiá × Libre   Sam 23 Déc 2017 - 14:23

fotiá

Ses premiers pas sur un territoire qui sentait l’équidé. Il n’en avait pas croisé depuis des jours, des semaines peut-être. Ses yeux vairons s’accrochèrent à ces terres avec hésitation. Serait-ce du suicide que de passer par là ? De grands troncs se dressaient encore, parée d’une éternelle tenue du dimanche, noirs, léchés par les flammes depuis longtemps déjà. Mais les braises rougissaient encore sous le vent léger de ce début de soirée, et si une tempête pointait, elle aurait tôt fait de relancer l’incendie. Mais justement ; la nuit allait tomber, et Signomi était perdu.
Un pas en avant. Il hésita avant de poser son sabot sur le sol calciné, qui fut sans doute autrefois fait de tourbe, mais qui aujourd’hui n’était plus qu’un désert de cendres.

Sa démarche était lourde ; lourde de ses peines, de sa culpabilité. Il s’appelait Signomi, et lui qui avait toujours vécu bien entouré se retrouvait seul. Lui, le champion, le reproducteur, le guerrier, l’acteur, était seul et perdu. Pourtant, son visage fermé n’indiquait rien de cette profonde entaille qu’il ressentait, au plus profond de lui. Il avait presque l’air courageux.

La tête portée haute, il avançait le plus rapidement possible, tout en faisant attention à où il mettait ses sabots. Il ne savait ni ce qui l’attendait dans ce qui semblait être une forêt, ni ce qui l’attendait après celle-ci. L’odeur équine qu’il avait sentie était-elle issue de son imaginaire, un grain de folie qui pointerait avec les années qui déjà commençaient à le rattraper ? Il se sentirait bête d’avoir espéré si rien ne l’attendait par ici.

L’endroit peu praticable, il sentait parfois ses sabots glisser et s’enfoncer dans l’épais tapis de cendres. Ses yeux vagabondaient autour de lui avec curiosité, et il n’avait de cesse de se poser mille questions sur l’endroit –pourquoi diable l’endroit était-il ainsi en proie aux flammes ? Rien ne le justifiait, si ce n’était une sorte de jugement divin.
Il eut un rictus à cette idée. Les dieux, quelle bêtise que d’y croire.

Soudain, un craquement retentit plus loin. Il tourna la tête –était-ce bien une branche qui avait craqué ? Ses oreilles se placèrent automatiquement vers l’arrière, allant se perdre dans sa fine crinière. Il commença à rouler un peu des épaules, pas pour faire le beau mais bien pour avertir, se donner un air un peu plus féroce. Il ne craignait nullement les autres, mais eux devraient le craindre, car il n’avait pas peur d’attaquer –lorsqu’il le fallait uniquement.
Il cessa de bouger, fronçant les sourcils, et recula d’un pas en entendant un second craquement, plus proche encore –dans son mouvement de recul, sa croupe se heurta à un tronc à l’écorce noircie, et des braises voltigèrent avant de venir s’écraser sur son arrière-main ; il gémit.

Skata !, jura-t-il en s’écartant du tronc calciné.

robb stark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts

avatar

ÂGE : 21
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1281

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Non.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Fotiá × Libre   Mar 26 Déc 2017 - 22:29



♪♫

Ace suit le ruisseau de lave. Encore. Toujours. Une bulle mortelle saute parfois, mais il a maintenant tellement l’habitude qu’elles ne le font même plus sursauter.

Son séjour en Enfer arrive à sa fin, et pourtant il n’a toujours pas rencontré Hadès. Certes, il a vu des choses intéressantes, visité un nouvel endroit, fait un nouvel ami (en quelque sorte), goûté des fruits succulents…

Mais au fond, il est tout de même déçu. Il a tout vu, maintenant. Sauf peut-être le Styx, mais il doute de toute façon y avoir accès.

Et puis, il fait beaucoup trop chaud.

Il a déjà arrêté de compter les heures; il l’a vu de ses propres yeux, Cyrius s’est évaporé, alors il va probablement se faire téléporter quelque part lui aussi. Il espère seulement qu’il ne se fera pas envoyer dans un endroit trop douteux ou reclus, et prie un peu pour qu’Aléas soit clément en le ramenant à la surface.

Il n’avait pas compris son insulte, donc, après tout, peut-être qu’il n’est pas en colère contre lui.

L’espoir fait vivre, de toute façon.

Mais ça fait beaucoup trop longtemps qu’il marche seul au milieu des Enfers, n’ayant rencontré âme qui vive (ou meure), et il a sérieusement envie de retourner à la maison. Quel intérêt d’être au Royaume des Morts si c’est pour ne rencontrer aucun démon? Ou fantôme? Ou même le maître des lieux?

Le pie commence à regretter ses choix de vie, et songe au fait qu’il aurait peut-être du rester dans la jungle avec la grand-mère énervée et les singes en colère. Il y aurait eu plus d’action en une heure qu’il n’en a eu ici en deux jours.

Il aimerait juste rentrer, maintenant.

Ses prières sont entendues, manifestement. De façon soudaine et inattendue, il se retrouve dans le noir pendant quelques secondes. L’atterrissage est mouvementé: il voit la lumière une fois, deux fois, faisant craquer des branches en même temps, et finalement le voilà au milieu d’arbres. Qui étaient en feu il y a peu, selon ses observations. Le sol est couvert de cendres, et il y voit des braises. Bien. Il semblerait qu’Aléas n’ait finalement pas apprécié sa réponse. Non seulement il est dans la version terrestre des Enfers, mais en plus il l’a lancé dedans comme s’il était un vulgaire ballon.

Au même moment, juste à côté de lui, il entend et voit un cheval se cogner contre un tronc et gémir quand quelque chose lui touche la croupe, probablement en rapport avec le feu. Quelle vision, mes amis.

Le cheval, avec sa robe toute blanche parsemée de taches noires, pousse un juron dans un langage qui ressemble à s’y méprendre à… à rien, en fait. Qu’est-ce qu’il peut bien raconter? Après une intense réflexion d’environ un quart de seconde, Ace se dit qu’il devrait probablement se manifester.

- A vos souhaits?

Engagement de conversation 101, les enfants. Prenez exemple.

Loneliness is the coat you wear.


Dernière édition par Ace of Hearts le Mer 27 Déc 2017 - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Signomi

avatar

ÂGE : 18
PUF : Léthé
MESSAGES : 8

SEXE DU CHEVAL : Prince Charmant
TERRITOIRE : Libre, et c'est très bien comme ça !


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Fotiá × Libre   Mer 27 Déc 2017 - 12:36

fotiá

A vos souhaits ?

Ses oreilles se pointèrent en direction du bruit, et sa tête suivit le mouvement  –à quelques mètres de lui, il vit un étalon. Un mâle bicolore, mais pas de la même façon que lui. Il est bien plus beau, c’est évident. Il le regarda, fronça les sourcils.

Poios eísai ?, demanda-t-il d’un ton nerveux.
[trad : Qui êtes-vous ?]

Ses yeux s’accrochèrent au mâle bicolore avec méfiance, il osa quelques pas dans sa direction, la douleur passagère déjà envolée. Réfléchissant à quelle langue parlait l’autre, Signomi en vint à se remémorer ses nombreux voyages. Puis il se souvint que son pêcheur, seul maître qui sembla l’aimer un tant soit peu, était français. Ses oreilles se pointèrent vers l’avant lorsqu’il comprit.

Je m’appelle Signomi, dit-il plus calmement. Où suis-je ?

Son regard balaya les environs. L’endroit lui semblait particulièrement laid ; rien ne valait la beauté de sa Grèce natale, selon lui. Les plaines infinies du Péloponnèse et la beauté de ses monts lui manquaient, mais il ne pouvait y retourner ; tout d’abord, il ignorait où il se trouvait mais, plus encore, il avait été chassé à de trop nombreuses reprises.
Il était certain qu’on le considérait désormais comme un criminel, là-bas. Un criminel qui ne saurait expier ses fautes ; il inventerait des mensonges.

Il regarda les troncs calcinés, le sol de cendres et la fumée qui surplombait le reste de forêt. Il se demandait réellement où il avait atterri, et pourquoi ce bois était ainsi parti en fumée.

Que s’est-il passé ici ?

robb stark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts

avatar

ÂGE : 21
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1281

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Non.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Fotiá × Libre   Mer 27 Déc 2017 - 16:28



Ses sabots s’enfoncent dans les cendres, et il essaie de ne pas marcher sur les quelques braises qu’il voit au sol. Ace n’est jamais venu ici, il espère que ce n’est pas une punition pour son affront. Il a pourtant été gentil, en Enfer. Il aurait tout de même préféré atterrir dans un endroit accueillant, et pas ces ruines.

Sérieusement.

Le cheval qu’il vient de rencontrer et qui parle une langue inconnu se tourne vers lui, manifestement nerveux. Compréhensible. Est-ce qu’il l’a vu apparaitre soudainement, ou pas? Si oui, ça expliquerait son comportement. Si non.... Le pie ne fait tout de même pas peur, si? Ce serait une première. Lui. Effrayant. Il en rigole presque.

L’inconnu le regarde étrangement et reprend la parole avec un ton grelottant. Et encore unef fois, les mots sont incompréhensibles. Ace secoue la tête, retenant un soupir exaspéré.

- Je parle pas l’elfique.

Le cheval à taches le regarde de haut en bas, manifestement sceptique (ce qu’il peut comprendre, cette fois, puisqu’il l’est aussi), et il observe avec patience la moue de réflexion qui passe sur son visage. Et puis, un miracle. Il reprend la parole, et cette fois, les mots font du sens. Ils parlent la même langue. Incroyable.

Signomi se présente (mais qu’est-ce que c’est que ce nom, sapristi?), visiblement plus calme, et Ace ne peut s’empêcher de se demander ce qu’il se passe dans la tête de son interlocuteur. Comme avec toutes ses rencontres, il se remémore les règles de la société et hoche brièvement la tête avant de donner son propre nom.

- Ace of Hearts, enchanté.

Signomi n’a pas fini de parler, et demande tranquillement à savoir où il se trouve. Oh, goodie. Un nouveau. Ayant peu (très peu) envie de lui poser une nouvelle question, à savoir à quel point il est informé, Ace décide de prendre la route de la facilité et lui délivre quelque chose de large.

L’autre a l’air assez perdu, de toute façon. Il parle peut-être une autre langue, mais il ne sait pas pêcher les informations. Le pie se racle la gorge.

- Le pays s’appelle Horse-Wild. Quant au territoire, je ne suis jamais venu ici mais l’hypothèse la plus valide serait les Braises Eternelles.

Il se félicite de cette réponse claire et polie, et regarde avec un intérêt inexistant le cheval observant les alentours. Il semble en constante réflexion, comme s’il réfléchissait chaque fois à ce qu’il allait dire, et Ace doit avouer que ça en devient parfois ennuyant.

Et puis il regarde une dernière fois autour de lui, pose les yeux sur les troncs, les braises et tout ce qu’il y a entre, avant de lui poser une question.

Du moins, il espère qu’il lui pose la question, parce que parler tout seul quand on est en face de quelqu’un est tout à fait impoli. La société, bon sang. Déjà qu’Ace a la gentillesse de lui tenir compagnie, même pour un court instant, au lieu de partir chercher des territoires meilleurs.

La nature de la question le dérange un peu, tout de même, parce que, saperlipopette, ce cheval avait l’air plutôt intelligent au premier abord… Et maintenant, il lui demande de façon très sérieuse ce qu’il s’est passé pour que cet endroit devienne un cimetière d’arbres calcinés.

Pendant une seconde, Ace se demande si le dalmatien géant est aveugle, stupide, ou les deux.

Etant donné qu’il n’a pas l’air de souffrir de cécité, la deuxième option semble la bonne. Il cligne des yeux plusieurs fois, (et s’il avait des sourcils, il les hausserait) avant de répondre d’un ton qu’il veut monotone, histoire de ne pas ridiculiser son interlocuteur.

- Un bon gros feu de forêt. Ca me paraît relativement logique.

Non, il n’a pas pu s’en empêcher.

The sun ain’t gonna shine anymore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Signomi

avatar

ÂGE : 18
PUF : Léthé
MESSAGES : 8

SEXE DU CHEVAL : Prince Charmant
TERRITOIRE : Libre, et c'est très bien comme ça !


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Fotiá × Libre   Mar 2 Jan 2018 - 18:39

fotiá

Je parle pas l’elfique.

Les oreilles de Signomi se portèrent vers l’arrière, lui conférant une expression moins sympathique. Il guettait toujours les alentours, ignorant où il avait pu se retrouver, lui qui avait toujours vécu dans un pré ou dans un box. La liberté avait un goût étrange. Et les chevaux libres, s’ils ressemblaient tous à celui-ci, étaient bien impolis.

C’est du grec, dit-il d’un ton sec.

Insulter la Grèce, quelle idée ! Il se souvenait encore de ses longues courses dans les plaines infinies du Péloponnèse, et cette région lui manquait terriblement. Le pie se présenta sous le nom d’Ace of Hearts, et Signomi hocha simplement la tête –il n’allait pas se montrer poli face à un impoli, quelle idée.

Son regard courut distraitement sur les arbres calcinés, et Signomi resta silencieux face aux réponses de l’autre bicolore. Horse-Wild. C’était donc cette terre qui sentait l’équidé à plein nez… Il hocha pensivement la tête.

Lorsqu’il demanda ce qu’il s’était passé ici, Ace of Hearts lui répondit encore de manière insolente et un soupir exaspéré s’échappa des lèvres de Sig’.

Je sais bien, dit-il d’un ton agacé et nettement plus froid. Mais le feu a l’air de durer depuis peut-être bien des mois, et ça, ça n’a rien de logique.

robb stark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace of Hearts

avatar

ÂGE : 21
PUF : Poisonhw
MESSAGES : 1281

SEXE DU CHEVAL : Macho, macho man~
TERRITOIRE : Non.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Fotiá × Libre   Mer 3 Jan 2018 - 18:09



Les oreilles de son nouvel interlocuteur se couchent (ouuuh, est-ce qu’il est énervé?), et il est toujours en train de regarder autour de lui comme s’il cherchait une issue de secours. La remarque d’Ace sur l’elfique est manifestement une grande offense à la culture, quelle qu’elle soit, du dénommé Signomi, et c’est un miracle qu’il ne vienne pas le frapper pour lui inculquer les bonnes manières.

Ace ne sait pas vraiment ce qu’est le grec, mais soit. S’il le dit. C’est qu’un endroit avec cette langue doit exister.

- Grec, elfique, dans tous les cas c’est incompréhensible.

Le tacheté a l’air proprement indigné, comme si Ace avait insulté sa précieuse mère (ce qu’il aurait pu faire, juste pour rire, mais n’a pas fait, parce qu’il reste poli), et le regarde avec un certain mépris qu’il ne cherche même pas à dissimuler.

Ils sont peut-être partis sur de mauvaises bases, du coup.

Pas que le pie en ait grand-chose à faire, au fond, mais vu que l’autre cheval a l’air nouveau, il se sentirait un peu coupable de le laisser en plein milieu d’une forêt calcinée.

Et puis, il ne dit pas non à un peu de compagnie pour sortir de là.

Sa réponse à “on est où” ne reçoit qu’un simple hochement de tête, et Ace en est presque mécontent. Il a fait un effort, sapristi.

Le pie semble être spécialiste dans l’art d’offenser les chevaux tachetés, puisque sa remarque évidente n’est pas non plus appréciée de son interlocuteur. Eh, il fallait préciser. On ne sait jamais à quelle quotient intellectuel on a affaire, quand on rencontre quelqu’un de nouveau.

C’est vrai quoi, il n’a jamais rencontré quelqu’un de nouveau?

La réponse qu’il reçoit fait cependant du sens, il doit bien le reconnaître.

Effectivement, le feu continue de brûler à certains endroit et les braises sont toujours chaudes. C’est étrange, certes. Mais Ace vient de passer quelques jours à marcher à côté de rivières de lave, alors un feu qui s’éternise, c’est vraiment pas grand-chose.

- Je reviens d’un voyage de quatre jours en Enfer, mon cher ami. La logique, ici, il va falloir apprendre à vous en séparer. Il regarde de nouveau Signomi de haut en bas, et le mot “sauvage” n’est absolument pas affiché sur son chanfrein. Z’avez bien l’air d’un cheval domestique, de toute façon, donc vous n’allez probablement pas me croire.

Il y a peu de chances que le dalmatien ait une quelconque croyance en un Dieu. Alors, trois Dieux et un demi-dieu, il aurait probablement du mal à l’avaler. Quoi qu’il en soit, ça vaut le coup d’essayer. Une simple tentative de lui enlever sa naïveté.

The moon ain't gonna rise in the sky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fotiá × Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fotiá × Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORIENTALES. :: LES BRAISES ETERNELLES-
Sauter vers: