Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 du mois.

Partagez | 
 

 Echoes in the Darkness of your mind. - Libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 436

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Dim 10 Déc 2017 - 2:05

Le vide t'emporte, le flot de souvenirs s'est tarit.
Un pas après l'autre, le voilà qui revient sur des terres hostiles. Pendant six mois il avait disparu de la circulation, petit poulain a bien grandit. Il a prit du muscle et des formes, s'est arrondit et n'a maintenant plus à rougir de son gabarit. Il en impose maintenant, malgré son jeune âge il ressemble à une armoire à glace. Sa robe dorée n'a pourtant pas changé. Son poil est toujours aussi doux malgré les accrocs que font les ronces qu'il est en train de traverser. Elles le mordent, arrachant parfois des poils dorés, laissant perler du sang sur les tâches blanches. Mais il avance, déterminé. Il ne sait pas où il va ni d'où il vient, mais il a prit l'habitude. Il ne cherche plus à comprendre maintenant, il prend le moment présent comme il vient, il en profite. Il a toujours peur oh oui, mais cela ne le freine plus.

Il s'arrête et lève la tête, les naseaux dilatés. Il respire profondément et un long frisson parcourt son corps. Il se sent libre, il se sent bien, bien que prisonnier dans sa tête. Il sourit et s'ébroue, s'égratignant d'autant plus, forçant les épines des ronces à déloger sa chaire. Il est bientôt parsemé de gouttelettes de sang mais ne semble pas s'en préoccuper. Il a apprit à vivre avec la douleur. Et il s'est légèrement endurcit.

Le voilà en train de s'extirper des végétaux épineux et il se retrouve dans une petite clairière. Ezaël soupire doucement, la buée se formant en nuage devant lui. Il commence à faire froid et son poil d'hiver le prouve bien. Doucement, il baisse l'encolure pour brouter l'herbe encore verte, paisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starfighter
ÉLU PAR LE PEUPLE ▲
Moi, beau et méchant !

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 3205

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Libre


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Mar 12 Déc 2017 - 0:01

La tranquillité ne semblait pas être quelque chose de faite pour moi. J'avais tout fait pour essayer de la trouver ou de la garder avec moi aussi longtemps que possible, mais rien n'y avait fait. Peu importe le lieu, peu importe le temps, peu importe la situation, toujours le calme que j'avais appris à apprécier filait à l'anglaise, je le croyais avec moi, l'emportant tel un bagage, mais à chaque fois il m'échappait. Les territoires normalement idyllique se révélaient soudain infestés de loups, et les rencontres que j'imaginais reposantes se transformaient en une situation incontrôlable. Non décidément, jamais je ne pourrais trouver la paix en ces Terres. Mais aujourd'hui, je décidai de tenter le coup, dans un territoire où peu de gens s'aventurent, pour la simple et bonne raison qu'il ne contient rien d'intéressant, rien qui ne vaille le déplacement. Et si jamais vous y arrivez par hasard, mené par le vent, les haies de ronces vous dissuadent d'aller plus loin. S'il y a un endroit où je pourrais me reposer, c'est surement ici.

Je me tenais face aux ronces, les branches s'entrelaçaient, formant un joyeux bazar, tout en pics. Je devais le traverser pour parvenir jusqu'à la plaine qui se trouvait au centre de ce territoire. J'entrepris la traversée, levant bien chacun de mes membres afin d'éviter au maximum tout contact avec les épines des végétaux, et je les reposaient lentement, en essayant d'écraser au maximum les branches, de sorte à m'égratigner le moins possible les membres avec ces véritables griffes végétales. La concentration et l'expérience faisaient que je m'en sortais plutôt bien. Je sentais de temps à autre que les poils de mes membres s'attachaient à quelque chose avant de m'être arrachés, et quelques rares fois je sentis des picotements qui me tiraillaient la peau de la partie inférieure de mes membres. C'était surtout mes antérieurs qui en souffraient, mes postérieurs n'avaient qu'à se poser dans les traces laissées, là où les ronces étaient déjà écrasées.

Une fois la zone de ronces passée, j'examinai rapidement mes antérieurs, deux ou trois coupures à déplorer, quelques poils manquant, à part cela rien à signaler. Mon regard s'arrêta sur la trace sur mon épaule droite, la morsure du loup avait bien cicatrisée, et formait maintenant une cicatrice à la forme bien particulière, une belle empreinte de mâchoires du prédateur. J'avais déjà plusieurs cicatrices de morsures, qu'elles soient d'origine équine ou laissées par des loups ou des pumas, mais jamais elles n'avaient eu de telles formes, car à chaque fois de la chaire avait été arrachée, mais pas cette fois.

Je sortis de mes pensées et releva l'encolure, regardant la plaine qui s'étendait devant moi. C'est à ce moment là que je le vis. Un cheval, un étalon même si j'en crois sa carrure imposante, à la robe doré, se tenait non loin de moi, broutant tranquillement. J'hésitai un instant, j'étais venu ici espérant enfin être serein, ce n'était pas pour aller m'encombrer du premier congénère croisé! Mais en même temps, ne serait-ce pas impoli de faire comme s'il n'existait pas?... Je me dirigea finalement vers lui, allant à sa rencontre. Il était tourné aux trois-quarts de mon points de vue, je ne voyais que sa croupe et son flanc droit. Je ne voyais pas son visage, et je me demandais s'il pouvait me voir approcher ou non. Je m'arrêta lorsque je fus à environ 5 mètres de lui.
"- Tu sais si tu voulais juste brouter, tu n'avais pas besoin de traverser des ronces pour ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 436

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Mar 12 Déc 2017 - 13:56

Le vide t'emporte, le flot de souvenirs s'est tarit.
Il est calme, ile st serein peut-être pour la première fois. La peur et la terreur qui l’habitaient depuis toujours s’étaient calmés par on-ne-sait quel miracle. Le voilà maintenant bien plus grand, mais toujours pas adulte. Il reste fin malgré tout, pour un irish cob. Il a encore ses formes de bébé, son corps a grandit très vite mais sa tête est encore fine et il semble bien disproportionné, surtout avec son épais poil d’hiver qui commençait à pointer le bout de son nez. Il ne s’était jamais vraiment soucié de son propre corps, en réalité. Trop occupé à lutter contre les démons dans sa tête. Les démons qu’il s’inventait bien trop souvent. Malgré un calme apparent, il reste sur ses gardes. Comme le cerf qui redoute le loup à chaque seconde, il est sur le qui-vive en permanence. Si seulement il avait les mêmes sens que le daim, peut-être pourrait-il voir venir de plus loin et anticiper. Mais il se retrouve comme un nouveau né, comme aveuglé et rendu sourd par ce qui tourne tourne dans sa tête.

Il se bat encore contre lui-même. Il se force à calmer les battements de son coeur qui s’affole parfois sans grande raison. Et ce combat intérieur le mène à une passivité extérieure. Il est tellement renfermé en lui-même qu’il n’entend pas les pas pourtant bien distincts qui s’approchent de lui. Il n’entend rien, se battant silencieusement dans sa propre tête. Si bien que la voix le fait sursauter violemment et redresser la tête soudainement. Il observe l’étalon adulte qui se dresse devant lui et ses oreilles se cachent dans ses crins. Il a peur, et ça se voit dans ses pupilles dilatées, les naseaux grand ouverts et son souffle saccadé. Il en a oublié les mots de l’inconnu, submergé par un flot de souvenirs des moins agréables. Il n’y a pas si longtemps de cela, un étalon d’un carrure semblable se dressait devant lui, dans la plaine. Un étalon de nuit qui hantait toujours encore ses mauvais rêves. Peut-être ne disparaitrait-il jamais vraiment, gravé dans l’esprit du poulain comme la peur suprême.

Ezaël observe simplement l’étalon en face de lui, prostré, prêt à s’enfuir à tout instant. Il l’observe comme une bête en fuite, comme une proie fixe son prédateur pour détaler au moindre mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starfighter
ÉLU PAR LE PEUPLE ▲
Moi, beau et méchant !

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 3205

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Libre


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Sam 16 Déc 2017 - 15:24

Le jeune cheval ne m'avait pas entendu arriver, je n'avais pourtant pas fait en sorte d'être discret et de masquer le fait que je m'approchais de lui, il devait être trop absorbé par quelque chose d'autre pour y faire attention. Il sursauta, leva brutalement la tête et me fixai, l'air à moitié effrayé et à moitié ahuri. C'est à ce moment que je pus voir sa tête, et celle-ci n'allait pas du tout avec son corps. Ce dernier s'était développé, c'était un jeune étalon massif, avec une musculature déjà imposante et des membres d'une constitution bien large, un vrai cheval bien lourd et imposant en devenir. Mais sa tête semblait avoir oublié de suivre le rythme, elle était restée fine et courte, comme le serait celle d'un jeune de son âge mais l'ensemble n'était pas harmonieux. J'espère pour lui que sa tête rattrapera le retard, sinon il aura un physique particulier une fois adulte...
Je me rendis compte alors, qu'il avait l'air complètement paniqué. La peur due à la surprise aurait dû se dissiper depuis un moment, mais son regard, son expression et la tension de son corps, tous indiquaient qu'il était mort de trouille, prêt à prendre la fuite. C'était moi qui lui faisais si peur? Pourquoi? Je ne suis pourtant plus qu'un vieillard, bien moins impressionnant que je ne pouvais l'être dans ma jeunesse! Mes nombreuses cicatrices peut-être? Avait-il peur que je n'entame un combat avec lui? Mais pourquoi je me battrai ainsi sans raison? Bon je l'avais peut-être déjà fait, mais tout cela n'est plus de mon âge, je me dois de préserver l'intégrité de mon corps si je veux augmenter autant que possible ma longévité. A moins, que ce ne soit pas moi le problème...

A cet instant, je ne savais plus comment agir avec lui. J'étais tiraillé entre deux possibilité qui s'offraient à moi. La première, celle de la sagesse qui était censé m'être tombée dessus avec l'âge, était simplement de lui parler, lui montrer que je venais en paix et qu'il pouvait relâcher la pression avec qu'il ne soit trop tard et qu'il n'implose. La seconde, celle qui était bien plus amusante et par conséquent très tentante, c'était de me jouer de lui. Le garder près de moi, il ne faudrait pas qu'il prenne la fuite et gâche tout, et lui faire croire qu'un moment ou à un autre, tout peut basculer pour lui... Est-ce que j'en étais seulement encore capable? Je n'arrivais pas à me décider.

Je souris, pris le pas, et fis un tour autour de lui, marchant lentement, le détaillant par la même occasion. Ces muscles étaient imposant mais juvéniles, ils n'étaient pas dessinés, pas saillant, rien de travaillé, tout cela était à peine développé mais était-il fort? Surement quand même. Une fois mon tour fini, je me remis devant lui, tourné aux trois quarts.

"- Pourquoi est-ce que je t'effraie tant?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 436

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Sam 16 Déc 2017 - 20:56

Le vide t'emporte, le flot de souvenirs s'est tarit.
La terreur rongeant son âme ne lui laisse aucun répit, rien, pas une seule seconde sans qu'elle ne batte furieusement dans son coeur. Affolé, ce dernier bat à s'en déchirer les artères, envoyant violemment le sang irriguer le corps du poulain dont les muscles sont désespérément crispés, presque au point de rupture. Il déglutit malgré tout, et sa salive a du mal à se frayer un chemin le long de sa gorge serrée par la peur. Il l'observe de ses grands yeux vides de toute autre émotion, juste la peur. Rien que la peur. Il ne pourrait, à cette instant, que se définir par ce sentiment. Il ne voyait pas vraiment l'étalon en face de lui, mais plutôt une réminiscence de Collapsing. C'était devenu difficile pour lui de respirer. Il déglutit encore alors que l'étalon se mettait en marche, comme un objet mécanique. Ezaël suivit son mouvement des yeux, en silence, toujours prostré.

Sa tête redressée lui faisait presque mal, au bout de son encolure aux muscles crispés. Ses yeux exorbités suivent toujours le cercle que fait l'étalon, trajectoire dont l'irish se trouve être le centre. Mais plus il le regarde, plus il se détend. Les traits de Collapsing s'effacent au profit de ceux, bien réels, de ce nouvel étalon. Nouvelle rencontre, peut être pourrait-il repartir sur de meilleures bases. Ou peut être pas. Il n'a aucunement conscience de ce qu'il peut se passer dans la tête d'autrui, il a déjà du mal avec ce qu'il se passe dans la sienne. Ses muscles se relâchent un à un, doucement, alors que l'autre étalon termine sa ronde dont il est le centre. Son coeur ralentit et cesse bientôt de cogner fort dans sa poitrine, se reposant à son tour, aux côtés des muscles endoloris.

La question le surprend au moins autant qu'elle ne le décontenance. Il n'en n'a jamais parlé, il ne sait pas s'il devrait le faire. Peut être est-ce trop tôt, ou peu judicieux de s'ouvrir ainsi à un inconnu. Mais question demande réponse et Ezaël a peur qu'une absence de retour ne fâche l'autre étalon et qu'il n'en devienne une menace. Alors il prend son courage à deux mains et finit par former des mots dans le silence qui s'était instauré.

« Vous... Aviez un air de... »

Il fait une pause, cherchant ses mots.

« Vous ressembliez un peu à quelqu'un... Dont j'ai de mauvais souvenirs... »

Il déglutit. Le peu de souvenirs qu'il a, l'étalon de nuit les hante avec efficacité, il fallait bien l'avouer. Mais il secoue la tête pour essayer de ne pas y penser. NE PAS Y PENSER. Il soupire un peu et esquisse un sourire un peu gauche, essayant de se rattraper comme il pouvait dans l'espoir que l'autre ne lui en tienne pas rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starfighter
ÉLU PAR LE PEUPLE ▲
Moi, beau et méchant !

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 3205

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Libre


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Ven 22 Déc 2017 - 17:10

Le jeune étalon avait l'air de se détendre un peu, doucement, au fur et à mesure. Mais il semblait toujours complètement effrayé, terrorisé, entravé par la peur. Ces muscles s'étaient un peu détendus, mais ils restaient trop tendus pour l'instant, pour une nouvelle rencontre normale. Je dois avouer que cela me mettait mal à l'aise de le voir ainsi, pas que cela me dérangeait d'inspirer la peur à quelqu'un j'avais souvent fais tout mon possible pour que ce soit le cas, mais pas là, et c'était ça le problème. Je n'avais rien fait pour que ce jeune ai peur de moi, et pourtant il avait l'air de s'attendre à ce que je lui fasse du mal à tout moment, et c'était ça qui me gênait. De savoir qu'il était intérieurement torturé, juste en me voyant, il devait donc l'être souvent. Peut-être même à chaque nouvelle rencontre, au moins celles avec des individus mâles.

Sa réponse m'appris qu'il était comme cela à cause de quelqu'un. Quelqu'un qui lui avait fait peur jusqu'à le traumatiser. D'un coup, je me sentis coupable. Non pas de la situation dans laquelle je me trouvais présentement ou de l'état émotionnel du pie qui se tenait devant moi. Mais de ce que j'avais pu faire dans le passé, je me souvins qu'à peine adulte, je m'étais amusé à faire peur et à m'en prendre à un poulain, Splash Lemon, et que par la suite, il m'avait craint pendant un certain temps, avant d'être assez mur et assez sûr de lui pour se convaincre que cette peur était injustifiée. Mais avant cela, était-il dans le même état de torpeur que ce jeune étalon? De toute façon, ces évènements remontent à biens des années maintenant et il n'y à rien que je ne pourrais changer à cela. Mais devais-je faire part de cela au jeune devant moi? Cela pourrait le rassurer, qu'il sache que tout cela est temporaire et que ce que la présence de cette peur ne dépend que de lui. Mais en même temps si je lui avouais avoir effectivement eus plus en commun avec celui qui hante ses pensées qu'il ne le croit, cela aggraverait peut-être la peur qu'il ressent face à moi. Je ne savais que faire, que lui répondre. La meilleure des options était surement de le rassurer, d'essayer de gagner sa confiance avant de se confier à lui pour lui faire parvenir mes conseils.

"- Je me nomme Starfighter. Tu as peut-être déjà entendu parler de moi, ou peut-être que tu est trop jeune pour cela. Encore utile que je ne suis pas celui dont tu parles."

Je laissa un instant de silence s'installer, le laissant le temps de comprendre ce que je venais de sous-entendre, et de se calmer s'il en était capable.

"- Et toi, quel est ton nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 436

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Sam 23 Déc 2017 - 1:02

Le vide t'emporte, le flot de souvenirs s'est tarit.
La peur s’évopore peut à peu, au fil des secondes. Le temps fait son oeuvre en accéléré, chaque seconde passant permettant à Ezaël de se détendre un peu plus. Un battement après l’autre se fit plus espacé, et son coeur ralentit progressivement jusqu’à reprendre un rythme normal. Il se détendit donc peu à peu, relâchant ses muscles contractés à s’en faire des courbatures, sa respiration redevenant normale elle aussi. L’autre étalon n’était pas celui qui l’avait maltraité. L’autre étalon n’avait pas la même robe. La tête carrure, certainement une race approchante, mais pas la même robe. Et plus il l’observait, plus ses traits se détachaient de ceux de l’autre mâle des ténèbres. Petit à petit, le bai se gravait dans sa mémoire, effaçant légèrement celui à la robe corbeau.

Cet état de fait rassura grandement Ezaël et bientôt il ne voyait plus Collapsing en Starfighter, il voyait un nouvel individu à connaître. Et cela fit naître l’esquisse d’un sourire sur le coin de ses lèvres, infime rictus sur sa peau. Mais c’était une avancée et bientôt pourrait-il peut être guérir les plaies de son esprit. Il avait hâte, d’un sens, de ne plus avoir peur. Mais cela impliquait une grande confiance en soi qu’il n’avait pas et qu’il faudrait travailler longuement pour qu’elle soit forte. Il travaillerait. Et il y arrivera. Il fera tout pour y parvenir, c’était une promesse qu’il se faisait.

L’étalon révéla son nom et cela acheva tout à fait de détendre l’atmosphère. Le poulain s’autorisa à baisser légèrement l’encolure en soupirant de soulagement. Il répéta le nom de l’étalon plusieurs fois, dans sa tête, silencieuse incantation pour tenter de graver son nom dans sa mémoire vaporeuse. Un jour il réussirait à retenir facilement. Il avait foi en son futur lui. Il le fallait.

La question de l’autre mâle le fit sursauter un peu car il s’était plongé dans ses pensées. Il redressa la tête et dit, d’un ton balançant entre le soulagement et la curiosité :

« Je m'appelle Ezaël, enchanté. »

Il l'était réellement, enchanté. Il était content qu'il soit une autre personne. Il n'était pas certain de pouvoir supporter deux rencontres de l'étalon de terreur en moins d'un an. Il fallait qu'il devienne plus mature,
que son corps se développe et peut être qu'un jour il serait capable de se défendre face au démon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Event

avatar

ÂGE : 13
PUF : HW
MESSAGES : 135

SEXE DU CHEVAL : //

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Dim 24 Déc 2017 - 23:07


LA HOTTE DU PERE NOEL

event de Noël

Un traîneau traverse le ciel tel une étoile filante. La hotte du Père Noël se vide petit à petit tandis qu'il dépose ses cadeaux non loin de leurs destinataires respectifs.

Une grosse écharpe toute douce tombe lentement du ciel jusqu'à s'enrouler délicatement autour de l'encolure d'Ezaël.

Non loin une cape descend tout aussi lentement, ralentie par la résistance de l'air. Finalement, elle tombe sur le dos de Starfighter. C'est une cape de super-héros !

« Joyeux Noël, ho ho ho ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starfighter
ÉLU PAR LE PEUPLE ▲
Moi, beau et méchant !

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 3205

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Libre


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Jeu 28 Déc 2017 - 0:49

Je continuais de regarder le jeune mâle, son corps, sa posture et les traits de son visage changeaient progressivement. Petit à petit il se détendait, et la terreur laissait place à une expression plus détendue, ce n'était pas encore de la sérénité, mais on s'en approchait doucement, mais surement. Ma stratégie avait l'air de fonctionner, car il semblait apaisé et confiant une fois que je lui eu donné mon nom. Tout ce passait plutôt bien jusqu'à présent, et j'en étais satisfait. Il se nommait Ezael, ce prénom sera donc associé dans mon esprit à ce jeune mâle bouffé par une peur qui prenait beaucoup trop le dessus sur lui. Peut-être qu'un jour, si le temps me donne l'occasion de le voir une fois adulte, il sera un étalon très imposant, tout en muscle, confiant, qui n'aura absolument rien à voir avec cette image d'être fragile. C'était tout ce que je lui souhaitais.

Quelque chose traversa le ciel, laissant tomber une grosse écharpe qu s'entoura autour de l'encolure d'Ezael, et une cape sur mon dos. Alors c'était le père noël? Est-ce qu'il avait toujours fais une distribution de cadeaux ici? Parce que si c'était le cas, c'était la première année où j'avais le droit de recevoir un présent. Je fus perturbé pendant quelques secondes, ne sachant pas trop comment réagir.

"- Elle te va plutôt bien, enfin je crois... je ne m'y connais pas trop en mode."

Je tourna la tête pour regarder la cape qui m'était tombée sur le dos, une belle et grande cape rouge, qui couvrait mon dos, ma croupe et la moitié de ma queue, et qui retombait sur les côtés, ne laissant voir que le bas de mon ventre et mes épaules. De mon point de vue, j'avais drôlement fière allure ainsi vêtu.

"Je suis... Super Star!"

Et me voilà redevenu un enfant, la forme olympique et l'énergie inépuisable en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 436

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Jeu 28 Déc 2017 - 14:56

Le vide t'emporte, le flot de souvenirs s'est tarit.
Alors qu’Ezaël gravait les traits de Starfighter dans sa mémoire, quelque chose traversa le ciel et s’enroula autour de son cou. Il sursauta en clignant des yeux, la panique battant dans son coeur. Qu’était-ce, pourquoi ça s’enroulait autour de lui comme un serpent ? Il déglutit, certain qu’il allait mourir étouffé par cette sorcellerie. Heureusement pour lui, juste avant que la panique de le fasse disjoncter, Starfighter se retrouva avec un morceau de tissus sur le dos qui lui donnait une allure presque chevaleresque. Intrigué, Ezaël en oublia sa peur. Il l’observa avec attention, un peu amusé de l’allure qu’avait maintenant l’étalon. Il s’approcha d’un pas de lui et son écharpe remua, la rappelant à sa mémoire. Plutôt que d’avoir peur, il décida d’observer l’objet qui semblait inanimé. Les mailles étaient grosses et ça lui tenait chaud, ainsi enroulée autour de son encolure. Il se détendit tout à fait, appréciant la douceur de la chose et la chaleur qui se diffusait dans tout son corps. c’était agréable.

La voix de Starfighter le ramena à la réalité et il sourit légèrement, amusé par la remarque. Ca lui allait bien ? Il ne savait pas comment prendre le compliment mais tout ce qui comptait, c’était que ça ne devait pas être dangereux si le mâle adulte ne s’en inquiétait pas.

La cape donnait un aspect hors du commun à l’autre mâle et Ezaël sourit. L’entrain dont faisait preuve l’adulte fit disparaître complètement l’inquiétude du poulain qui avait l'impression de voir un autre jeune d’à peu près son âge face à lui. Il sourit, amusé. Alors comme ça les adultes aussi pouvaient s’amuser. C’était plaisait à savoir.

« Ca vous va bien à vous aussi, c’est amusant. Mais d’où ça vient..? »

Il regarda le ciel qui s’était vidé de toute trace de l’étrange apparition. Il n’y avait que quelques nuages qui passaient entre la cîme des arbres. Un oiseau s’envola, mais rien d’autre ne bougea dans son champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starfighter
ÉLU PAR LE PEUPLE ▲
Moi, beau et méchant !

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 3205

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Libre


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Sam 13 Jan 2018 - 18:59

Spoiler:
 

J'observai la réaction du jeune mâle, qui après s'être méfier de l'écharpe qui venait de lui tomber dessus et de s'enrouler autour de son cou, semblait finalement apprécier l'objet en question. Les mailles étaient épaisses et l'écharpe ainsi constituée était imposante et couvrait une grand partie de l'encolure d'Ezaël, cela devait surement lui tenir chaud, en tout cas, cela avait l'air de lui plaire comme présent. Je toucha du bout du naseau la cape qui était sur mon dos, elle était plutôt douce, ce qui me surpris le plus, c'était sa légèreté, je la sentais à peine tant elle était légère, presque comme si rien ne se trouvait sur mon dos. Au vue de cette propriété, si elle était une cape de super héros bien faite, elle se devait de pouvoir flotter dans les airs, portée au gré du vent. Et comme tout héros qui se respecte, cette cape devait me donner la possibilité de voler! La question du jeune me fit revenir à la réalité, pendant quelques instants, j'en avais oublier le fait que je n'était pas seul. Je le regarda comme si je le redécouvrais pendant un bref instant, puis je regarda le ciel. La chose qui avait fait tomber ces objets avait disparu aussi rapidement qu'il n'était arrivé. Pour moi, le doute n'était pas possible.

"- Et bien, vu la période de l'année à laquelle nous sommes, le fait que l'on ai reçu de jolis cadeaux et les paroles prononcées, je penses pouvoir affirmer qu'il s'agissait du Père Noël! Mais je ne l'avais encore jamais vu jusqu'ici, je pensais qu'il s'agissait de comtes pour enfants."

Pendant toutes ces années, il existait et je n'avais eu droit à aucun cadeau! J'aurais surement pu faire de grandes choses si j'avais eu des pouvoirs de super héros bien plus tôt! L'idée du vol me revint alors à l'esprit. Je fis un saut de mouton sur place, en étant attentif aux mouvements de la cape. Celle-ci suivi mon mouvement lors de mon saut, et se décolla de mon dos, pour flotter et venir se reposer lentement une ou deux secondes plus tard lors de ma descente. Je pris ensuite le galop, fit quelques foulées rapides m'éloignant de quelques mètres du jeune mâle, je fis demi-tour et je revint au galop également, et m'arrêtant à côté du petit. Pendant ma course, la cape s'était soulevée, flottant au dessus de mon dos, à l'horizontale, et avait remué en fonction du vent et de mes mouvements, exactement comme je l'avais prévu. Je regarda Ezaël dans les yeux et lui sourit.

"- Crois-tu que je puisses voler avec cette cape?"

Au premier abord, cela ne me semblait pas possible, un cheval qui vole, il fallait être raisonnable! Mais après tout, entre les Dieux qui faisaient apparition sur Horse-Wild, et les cadeaux qui tombaient du ciel, après avoir été amenés par un vieillard dans un traineau tiré par des rennes qui volent, tout devenait possible dans mon esprit. Et mon esprit d'enfant qui revenait de faire subitement surface encourageait ce genre d'espoir. Une autre idée me traversa alors l'esprit, peut-être que voler était un peu trop compliqué à faire, ou à transmettre par le biais d'une simple cape, mais peut-être qu'elle me donnait un autre pouvoir, comme une super force! Il allait falloir que je test aussi cette hypothèse pour en avoir le cœur net. Je regarda autour de nous, il n'y avait pas grand chose ici pour pouvoir tester ma force. Il y avait bien un arbre qui semblait bien solide, doté d'un tronc épais et surement très bien enraciné, mais si jamais cette cape ne me donnait aucun pouvoir, je risquais de me faire très mal en fonçant la tête dans le première sur ce tronc, et même ruer un grand coup dedans, cela n'était pas très conseiller pour mes os et mes articulations usés. Je tourna la tête pour chercher autre chose, et je vis Ezaël, décidément, c'était la deuxième fois en un court laps de temps que j'oubliais sa présence. Puis en le regardant bien, j'eus comme une illumination. Il était encore jeune et peu musclé, mais son gabarit faisait qu'il avait forcément une certaine force de base, et avec mon âge, je suis devenu plus sensible aux coups qui me sont portés, moins résistant. S'il me tape, je saurais tout de suite si j'ai une super force ou pas, et si ce n'est pas le cas, le mal qu'il engendrerait serait moindre comparé à celle que je m'infligerais avec l'arbre. Je fis un large sourire enthousiaste à l'idée d'avoir trouvé une solution en ce jeune mâle.

Je me campa sur mes quatre membres, les sabots bien fixés dans le sol et les muscles tendus, j'avais ainsi un maximum de stabilité sur mes jambes. Je contracta le reste de mes muscles, tous étaient bandés au maximum, je raidissait ainsi mon corps au maximum, espérant, grâce à ma potentielle super force, devenir un véritable mur de pierre.

" Vas-y, fonce moi dessus, aussi fort que tu peux!"

Je me rendis compte que je n'avais pas expliqué mon plan au petit qui devait alors me prendre pour un vieux sénile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 436

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Lun 15 Jan 2018 - 1:09

Le vide t'emporte, le flot de souvenirs s'est tarit.
Alors que l’écharpe s’enroulait autour de son cou dans un geste doux, dans un geste plein de tendresse et de chaleur, comme les bras d’une mère aimant berce son enfant, Ezaël se laissait aller à cette tendresse qu’il n’avait jamais connue. En l’espace de quelques secondes, en l’espace d’un battement de coeur, il expérimentait, il vivait la chaleur. Il vivait la douceur, il apprenait la tendresse. Son coeur, peut être pas assez préparé à cette expérience, se mit à cogner fort au creux de sa poitrine, s’échauffant, se réchauffant au même rythme que son cou grâce aux larges mailles de laine épaisse. Il appréciait. Il appréciait beaucoup trop ce nouvel accessoir plein de douceur et de chaleur qui lui apprenait ce qu’il aurait toujours dû connaître, ce qu’on lui avait depuis toujours refusé. Mais il n’en voulait à personne. Il ne pouvait pas en vouloir, ni à sa mère, ni à son frère. Il en était incapable. En réalité, il espérait de toute son âme qu’une bonne raison qui lui était inconnue se cachait derrière cette enfance gelée, cette enfance gâchée comme on jette des restes à la poubelle.

C’était ce qu’il était, en réalité. Le reste, l’autre moitié d’un être qu’on avait préféré à lui. Il n’avait pas été à la hauteur de son jumeau. Il n’avait été que le complément, celui qui l’avait propulsé plus haut dans les cieux, comme la fusée se déleste de ses parties encombrantes. Il avait été le raté, la pierre qui entoure le joyau.

Une pierre qui se polie au fil du temps, au fil des souffrances qui arrachent des morceaux, au fil des larmes qui érodent sa surface. Et sous la couche dure, sous la couche à priori sans valeur, se cache aussi une gemme, bien plus grande, bien plus forte, bien plus belle. Aussi belle qu’elle a été hors d’atteinte, aussi précieuse qu’elle a été difficile à trouver.

Dans sa carapace de douleur, se trouve une géode. Dans son passé tissé de rejet, se trouve un bijou.

Et il apprenait à briller.

La voix de son interlocuteur le ramena à la réalité, bien loin de ses souvenirs douloureux dont la plaie commençait à se refermer. Voler. Voler, comme un oiseau, parcourir les cieux à la poursuite des rayons de lumière que dispensait le soleil. Voler, comme la brise, courir avec le vent, toucher les étoiles, goûter les nuages de coton. Il n’en n’avait jamais rêvé. Il ne l’avait jamais voulu, bien trop occupé à se préoccuper de ce qui se passait là, si bas, sur terre. Il se demanda soudain si les êtres volants étaient plus importants que ceux marchant ou rampant. Etaient-ils là haut car ils voulaient éviter de se souiller dans la boue ?

Peut être.

Mais sans terre, sans boue, pas de joyau. La terre renferme les plus belles gemmes, bien plus belles que ce que l’air ne pourrait jamais créer.

En une fraction de seconde, Starfighter parlait de nouveau. Ezaël avait l’impression qu’il ne s’était rien passé entre les deux prises de paroles, comme si le temps s’était soudainement condensé, que les minutes étaient devenues des secondes. Lui foncer dessus ? Pourquoi ? Comment ?

« Jamais. »

Le mot était sorti tout seul de sa bouche, sec, tranchant, comme une lame qui s’abat. Il refusait, et rien ne le ferait changer d’avis. Se défouler ? Il ne connaissait pas. Et Starfighter ne serait certainement pas la victime des erreurs des autres. Incroyablement mature pour son âge ? Peut être. Peut être ne serait-il jamais un enfant, un vrai. Enfance gâchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starfighter
ÉLU PAR LE PEUPLE ▲
Moi, beau et méchant !

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 3205

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Libre


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Lun 15 Jan 2018 - 19:04

Ezaël avait l'air d'être plongé dans ses pensées, et de s'y être complètement perdu, il ne faisait plus du tout attention à ce qui pouvait se passer autour de lui, il ne faisait plus du tout attention à ce que je faisais, ni même à ce que je disais, et ce malgré le fait que je m'adressais directement à lui. Le voir ainsi était légèrement perturbant, son regard était vide, ne se portait sur rien de particulier, et pourtant il y avait une lueur dans ses yeux, mais pas une lueur d'espoir, pas quelque chose dans ce registre, mais plus une expression de tristesse. Je me demandais quel genre de pensées tristes pouvaient occuper l'esprit d'un si jeune individu, au point de le déconnecter ainsi de la réalité, de lui faire oublier le monde extérieur. Il avait été happé par ses pensées, et elles ne semblaient pas décider à le libérer. Par conséquent, il m'ignora totalement. Il n'eut aucune réaction à la réponse que je venais de gentiment fournir à sa question, il n'avait pas non plus répondu à la question que je lui avait posé, et pour clore le tout, il refusa catégoriquement de satisfaire ma demande, qui n'était pourtant pas franchement compliquée.

Je détendis chacun de mes muscles et repris une posture normale, naturelle et confortable. Je resta un instant sans bouger, à le fixer, ne sachant pas comment réagir. Quelque chose avait accaparé ses pensées, quelque chose de triste, quelque chose qui le poursuivait, qui le hantait très probablement, quelque chose auquel il ne pouvait se soustraire. Et je ne pouvais pas lui en vouloir. Cela n'était pas de sa faute, il n'en était pas responsable. Mais en même temps, j'étais vexé. Il était arrivé là, devant moi, tremblant comme une feuille, tétanisé par la peur, terrorisé par ma simple présence. J'aurais pu profiter de sa faiblesse, morale et physique, pour me jouer de lui, pour me divertir, et Dieu sait qu'il n'est pas toujours aisé de trouver une distraction lorsque l'on devient vieux comme moi et que tout devient compliqué à faire, voir dangereux. Mais je ne l'avais pas fait. Pire encore, j'avais été gentil avec lui, je m'était efforcé à essayer de le rassurer de sorte à ce qu'il se calme, je lui avait fait comprendre que je n'était pas celui qu'il craignait, je l'avais aider à penser à autre chose, à passer à autre chose, j'avais même voulu me confier à lui, pour faire en sorte qu'il prenne confiance en lui et qu'il ne soit plus importuné par un autre étalon à l'avenir. Et c'est comme cela qu'il me remercie? En m'ignorant totalement?

L'enthousiasme enfantin avait laisser place à un caractère de papi aigri, vexé et ronchon. C'est vraiment moche de vieillir.

Je tourna l'encolure pour attraper la cape entre mes dents et je tira dessus, le nœud qui la maintenait accrochée se dénoua tout seul, et je la jeta au sol. Tout cela c'était des conneries. Le Père Noël, la cape et ses soit-disant pouvoirs, la gentillesse, le devoir d'aider son prochain. Un ramassis de conneries. Je regardais la cape au sol, puis le gamin avec son écharpe, et d'un coup elle me semblait ridicule. Comment pouvait-il prétendre à devenir un étalon imposant qui ne se laisserait pas marcher dessus s'il s'entichait d'objets enfantins comme celui-ci? Je m'avança d'un pas rapide et décider vers le jeune, j'attrapai son écharpe entre mes dents et tira dessus d'un mouvement sec dans le but de la dénouer et de la jeter au sol, elle connaitrait ainsi le même destin que ma cape, au lieu de cela, elle se serra un peu plus autour de l'encolure du jeune, et je dus me résigner à la lâcher si je ne voulais pas l'étrangler.

"-Enlève ça, grandis un peu!"

Je bouscula le gamin, essayant de le mettre un peu sous pression et de l'obliger à faire ce que je venais de lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

avatar

ÂGE : 13
PUF : .
MESSAGES : 54

SEXE DU CHEVAL : Divins
TERRITOIRE : Olympe


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Lun 15 Jan 2018 - 20:55


Zeus

Un aigle fendit la barrière végétale qui entourait les deux équidés et se percha sur le garrot de l'équidé blanc auquel il avait ouvert le passage. Zeus se tenait là, étincelant parmi la verdure, coiffé d'une couronne de laurier et de l'oiseau majestueux qui l'avait précédé.

« Starfighter. Parmi les solitaires, ton nom est de ceux qui reviennent le plus souvent à mes divines oreilles. Toute ta vie tu l'as passée seul, sans jamais daigner rester auprès de tes proches, et à présent tu te permets de malmener un membre de mon troupeau. Cet enfant, comme tu l'as si bien remarqué, mérite plutôt une figure paternelle qu'un acte de violence.
Rejoins mon troupeau et veille sur Ezaël, si tu ne veux pas t'attirer mes foudres. »

Le tonnerre gronda pour appuyer sa menace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezaël

avatar

ÂGE : 22
PUF : Kan'
MESSAGES : 436

SEXE DU CHEVAL : Étalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Lun 15 Jan 2018 - 21:02

Le vide t'emporte, le flot de souvenirs s'est tarit.
La belle roche se craquèle, l’espoir se brise. Tuée dans l’oeuf, la confiance en soi et en les autres venait de s’évaporer. La belle gemme s’était ternie. Le retournement de situation fut d’autant plus violent qu’Ezaël se sentait bien. Il avait connu la douceur de l’écharpe, la joie de ne pas se méfier de quelqu’un. Et tout basculait en une fraction de seconde. Il regarda Starfighter faire sans vraiment le voir, sans prendre conscience que tout cela se passait là, ici et maintenant. Il était comme hors de son corps, hors du temps tant le changement de comportement et d’humeur du plus grand était soudain, impromptu, inexpliqué pour le poulain. Il le vit arracher sa cape, se fâcher, avancer vers lui. Et lui ne bougeait pas. Tétanisé par la peur, immobilisé par la surprise. Son château mental s’effritait, les pierres se craquelaient. Ca n’avait aucun sens.

Dans un reflexe de survie, un élan de conscience, Ezaël recula d’un pas et se renferma sur lui-même, essayant de préserver son esprit nouvellement paisible. La peur ne devait pas gagner. Il ne devait pas oublier.

La suite était digne d’un cauchemar, un des cauchemars les plus réalistes qu’il n’ait jamais fait depuis Collapsing. Les dents du grand mâle qui se referment sur son précieux cadeau venu des cieux, et les yeux remplis de colère qui le fixent alors qu’il tire et tire encore sur les mailles, jusqu’à resserrer l’écharpe autour de son cou. Trop pour ne pas faire réagir Ezaël, pas assez pour qu’il suffoque. Mais sa respiration se bloqua un instant.

Quelque chose montait en lui, grandissait, bien plus fort que la peur. La colère montait et asphyxia son coeur.

Et elle déborda.

« Je ne vous ai rien fait ! Pourquoi toutes les personnes comme vous sont ignobles et méchantes avec moi ?! J’AIMERAIS QUE VOUS MOURRIEZ TOUS POUR ME LAISSER ENFIN EN PAIX ! »

Son élan de colère le laisse sonné, sans voix, épuisé. Il halète pour reprendre sa respiration. Des arbres s’envolent des oiseaux apeurés par l’éclat de voix. Il reste ainsi, campé sur ses pattes pendant quelques longues secondes qui lui semblent éternelles. La forêt est silencieuse, même le vent s’est tu. Plus aucun oiseau ne gazouille, tout semble mortellement calme. Derrière ses yeux, la silhouette de Starfighter se confond bientôt avec celle de Collapsing. Il avait menti. Il avait dit qu’il n’était pas comme lui. Il avait menti.

Ses yeux révulsés sont presque blancs, il le regarde en reprenant son souffle, au bord de la rupture mentale. Ne pas le laisser gagner. Garder sa mémoire c'est rester victorieux des démons qui le hantent.

« Vous êtes tous les mêmes, tous les mêmes démons. Tu as menti. »

Si la peur n’a pas gagné, l’instinct de fuite reprend le dessus. A peine ses paroles finissent-elles de résonner dans son esprit qu’il fait volteface en attrapant l’extrémité de son écharpe entre ses dents. Il s’enfonce au grand galop dans les ronces, s’arrachant poils, peau et chaire dans sa fuite sans retour. Son esprit est obnubilé par son instinct fuyant, il n'a plus conscience de rien, ne se souviendra certainement même pas des paroles qu'il a prononcées. Il ne prend pas non plus conscience du dieu qui vient à son secours, ni de l'aigle, nni de la magie. Il fuit simplement, il fuit en se blessant pour préserver sa mémoire, seule relique de ses souvenirs heureux. Il la défendrait coûte que coûte.

Alors qu’il s’écorche, Ezaël apprend la colère. Alors qu’il s’effrite, Ezaël apprend le mensonge.

La belle gemme est salie, écorchée vive. Elle est fissurée et ne brillera peut être plus jamais d’une lueur si vive. Le cocon de pierre se referme, laide, blessée, dans une ultime tentative de protéger le joyau en son sein.

Ezaël disparait parmi les ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starfighter
ÉLU PAR LE PEUPLE ▲
Moi, beau et méchant !

avatar

ÂGE : 22
PUF : Fantomyst
MESSAGES : 3205

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Libre


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Sam 20 Jan 2018 - 15:05

Je venais de lâcher l'écharpe mais je bousculais le petit. Pourquoi est-ce que je faisait cela? Je ne le savais pas, en réalité. Ce comportement ne me ressemblait pas, ce n'était pas moi. Et pourtant, c'était bel et bien moi qui était en train de chahuter ce jeune mâle alors même que je le savais fragile, alors même que peu de temps auparavant, j'avais essayé de l'aider, j'avais tout fait pour le rassurer, pour ne plus qu'il ai peur de moi, et me voilà en train de le terroriser. J'avais voulu lui apprendre à avoir confiance en lui, et à présent je piétinais la confiance qu'il avait placé en moi et le peu de sentiment positif qu'il avait éprouver. J'avais voulu lui dire qu'il devait surmonter ces démons et apprendre à se défendre, et je me transformais moi-même en démon, je devenais un nouveau démon pour lui, tenant compagnie à l'étalon qui l'avait traumatisé, à celui avec lequel il m'avait confondu, à qui je devais plus ressembler que ce que je ne le pensait.

Ezaël se recula et me hurla dessus.Je fus surpris par toute cette colère, cette rage qu'il avait en lui. Le petit peureux me tenait tête, m'insultait et souhaitait même ma mort. Il avait évolué, en un sens. Pas sûr pour autant que cette évolution, que ce changement de comportement lui soit bénéfique. La surprise que son comportement provoqua en moi me fis me reculer un peu de lui. En voyant l'expression de son visage, le regard qu'il me lançait, je me rendis compte alors de ce que je venais de faire. Je n'avais pas agit comme je l'aurais dû, ni comme je l'aurais habituellement, j'avais agit comme un enfant pourri gâté à qui on dit "non" pour la première fois. J'avais fait une crise. Et elle venait de briser Ezaël. Je me sentait coupable et terriblement con. J'aurais voulu m'excuser, mais il pris la fuite, fonçant à toute allure à travers les ronces.

Je n'essaya pas de le suivre, je l'aurais effrayé plus qu'autre chose et je ne voulais pas empirer la situation, elle était déjà bien assez mauvaise ainsi. De toute façon, même je l'aurais voulu, je n'aurais pas pu le suivre. Un flash lumineux fendit le décor, et un cheval blanc apparu. Un Dieu. C'était le deuxième, après Poséidon, que je voyais depuis mon retour sur Horse-Wild. Combien y en avait-il?
Je me concentra sur les paroles du cheval divin, dont je ne connaissais pas l'identité. Il portait une couronne de laurier et était accompagné d'un aigle. Un Dieu messager? Dieu de la paix? A la fin de sa prise de parole, le tonnerre gronda avec puissance, alors même que le ciel ne contenait aucun nuage. Zeus.

"- Je suis un Solitaire. Je fais partie d'un troupeau dont je suis le chef et seul membre. Jamais je ne plierai le genou, jamais je ne serais dominé."

J'aurais pu veiller sur Ezaël, le retrouver, m'excuser, essayer de regagner sa confiance d'une manière ou d'une autre, et le protéger. Mais j'avais ma fierté, et jamais je ne m'abaisserai à être dominé par quelqu'un, pas même un Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

avatar

ÂGE : 13
PUF : .
MESSAGES : 54

SEXE DU CHEVAL : Divins
TERRITOIRE : Olympe


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Sam 20 Jan 2018 - 18:03


Zeus

Zeus hocha la tête. Il ne chercha pas à contredire Starfighter, ni à le convaincre car cela n'en valait pas la peine. Il frappa le sol de son divin sabot, une fois, deux fois, trois fois. Son appel résonna jusqu'aux oreilles colorées d'Aléas qui lança ses dès à sa demande afin de punir le solitaire qui leur tenait encore et toujours tête.

« Va donc errer en Enfer, seul, si tu en es si fier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléas
alea jacta est

avatar

ÂGE : 13
PUF : /
MESSAGES : 261

SEXE DU CHEVAL : Dieu.
TERRITOIRE : Une partie des enfers.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   Sam 20 Jan 2018 - 18:03

Le membre 'Dieux' a effectué l'action suivante : Les dés sont jetés.


'Dès d'Aléas' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echoes in the Darkness of your mind. - Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Echoes in the Darkness of your mind. - Libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [100%] Calliope ? I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind
» Obama en chute libre ...
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES :: LA VALLEE DE RONCES-
Sauter vers: