Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gadoue [pv — Fifa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 511

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Gadoue [pv — Fifa]   Sam 28 Oct 2017 - 11:02


Gadoue


[pv] Fifa


Hélium avait vagabondé de-ci de-là sans vraiment y penser. Son esprit était tout accaparé par autre chose que l’endroit où il foutait les sabots. Les Terres Orphelines avaient marqué son arrivée magnifique sur des territoires tout aussi magnifiques. Lui en venait donc tout un tas de questions. Dès qu’il avait quitté son adorable foyer pour conquérir les îles barbares, le poney s’était mis en tête de revenir vers les siens victorieux. À quoi bon soumettre les idiots s’il les abandonnait ensuite ? Son plan tombait tout simplement à l’eau. Et de l’eau justement, il en tombait sans s’arrêter !

Le mâle releva la tête vers le ciel noir qui déversait sa pluie sans vouloir se calmer. Les nombreuses gouttes qui ruisselaient sur ses joues lui rappelèrent la beauté irréelle de sa dulcinée et l’intelligence illimitée de ses marmots. S’il ne pouvait plus les rejoindre, qu’est-ce qui l’empêchait de les ramener ici ? Ces terres leur plairaient, il n’en doutait pas. Puis, n’avait-il pas le droit à un mois de rab pour s’installer une fois le choix des dominants fait ? Ce serait amplement suffisant pour les chercher et revenir.
Hélium s’était décidé. Il ferait de la Maison Hantée — qu’il cherchait justement à rejoindre — le havre de paix dans lequel son foyer pourrait s’épanouir. Les autres membres du troupeau n’en serait pas exclus, évidemment. Il était plus sociable qu’il ne le laissait paraître et sa belle dame bien plus encore. Ils pourraient bien boire du thé et jouer à des jeux de sociétés, s’il était dominant, qui l’en empêcherait ?

Dans un bruit de succion peu ragoutant, Hélium s’enfonça dans la boue jusqu’aux genoux. D’un œil critique, il regarda la matière marron envahir son poil sombre. Il ne lui fallut qu’une trentaine de secondes pour perdre tout à fait ses moyens et se mettre à patauger comme un vrai poulain. La boue ne le rebutait pas, elle l’amusait et il ne s’en privait pas. Voilà encore un bon point pour les terres qu’il voulait conquérir.
Quand une odeur vint titiller ses narines, le poney retrouva sa morosité habituelle. Il n’aimait pas être dérangé avant un bon bain de boue et chercha donc du regard l’inconnu qui osait l’embêter. Il sauta sur lui-même pour faire demi-tour et enfin apercevoir l’intrus — sans manquer de s’asperger de boue au passage. Une grosse tache lumineuse qui se détachait de l’horizon gris, voilà tout ce qu’il put apercevoir.

Eh bien, si c’est pas une bonne grosse luciole ça ! s’amusa-t-il assez fort pour se faire entendre de la jument — son parfum ne le trompait pas, c’était une femelle qui approchait. Si tu comptais te faire dorer la pilule au soleil — et crois-moi, t'en aurais bien besoin — tu t’es trompée de chemin, l’amie ! Ton GPS t’a pas dit de tourner à gauche à la première sortie ?


Dernière édition par Hélium le Sam 23 Déc 2017 - 23:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 398

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Dim 29 Oct 2017 - 10:18

Le ciel d'encre déversait ses larmes grisonnantes. Elles s'ancraient à sa robe claire, naviguait entre les creux et les bosses que formaient ses os et ses muscles jusqu'à heurter le sol à un rythme répétitif. Le chant canon de la pluie et des gouttes égarées la berçait depuis quelques heures. Fifa explorait la plaine aux larmes éternelles, engourdie par le froid qu'elle n'avait pourtant pas senti lors de sa dernière visite. Pas un rayon de soleil ne perçait les nuages d'orage qui s'accumulaient au-dessus de sa tête et déversaient sur elle des torrents d'eau dont elle ne cherchait pas à s'abriter cette fois. Elle avait décidé qu'Hadès la testait et comptait passer cette épreuve avec les honneurs. Elle était capable de surmonter une pluie démentielle et elle allait le prouver !

La petite jument s'avançait donc entre les rideaux de pluie, ne distinguant que ceux là dans l'horizon sombre qui menaçait de l'engloutir à chaque pas qu'elle faisait. Elle avait chanté l'abondance du territoire, avancé que les Pluies Perpétuelles venaient nourrir une telle richesse des Terres mais parfois, les Terres Orphelines reprenaient leurs droits. A cet instant, elle se sentait seule au monde. Elle ne l'était cependant pas et remarqua au dernier moment la boule de poils qui lui barrait le passage, baissant comiquement les yeux sur celui qui l'interpellait avec virulence. Il ne payait pas de mine celui-là ! pensa-t-elle avec en tête l'image un poulain dodu et boueux. La voix qui s'échappait de la silhouette rondouillarde cependant, avait le baryton d'un mâle adulte et elle recula d'un pas surpris. Un poney ?! Saperlipopette ! Elle en oublia de s'offusquer à ses paroles.

« Je préfère éviter les insolations, ça ne va pas bien avec mon teint... souffla-t-elle, encore sous le choc. »

Elle s'ébroua pour reprendre ses esprits, s'arrêtant à quelques pas du petit être qui l'apostrophait sans peur. Une luciole ? L'image aurait presque pu lui plaire s'il ne l'avait pas voulue insultante. Que lui valait une telle insulte d'ailleurs ? Un peu vexée, la jument garda le silence et contempla ses jambes encore immaculées. Elle avait pris soin de ne pas se salir, encore traumatisée des tendances voyeuristes de Collapsing rencontré au même endroit. L'idée d'un bain la mettait mal à l'aise, ces derniers temps. Kuro ne l'avait pas raté et c'était bien fait ! Elle se reprit soudain et revint à la réalité, baissant de nouveau les yeux sur le poney pour demander avec une fascination toute respectueuse.

« Et toi tu t'es enfui du monde des poneys ? T'as pas peur qu'un imbécile de première trébuche sur toi en ne regardant pas où il va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 511

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Dim 29 Oct 2017 - 11:25


La grosse luciole n’avait de gros que sa taille immense comparée à la petitesse du poney, mais il avouerait volontiers à un muet qu’elle était plus svelte qu’il ne l’était lui-même. Une bien belle forme, en vérité, que l’arrondi de son ventre entre ses longues pattes. Cependant, Hélium n’aimait pas les géants et son adoration pour le corps d’autrui ne s’arrêtait donc qu’à l’objectivité d’un être supérieur. S’il pouvait hocher la tête et dire qu’elle était bien proportionnée, son cœur ne papillonnait pas pour sa gueule d’oiseau de nuit. Son teint blafard d’insecte resté trop longtemps trop loin du soleil l’intriguait profondément. Il ne se souvenait pas avoir déjà vu un être aussi blanc qu’un cul de vache bien lavé – quoi qu’elle présentait tout à la fois une teinte crémeuse étrange. Après tout, pour ce qu’il en savait, elle pouvait tout aussi bien être malade. Même s’il refusait de perdre sa belle couleur foncée bien cachée sous les taches de boue, il refusa de reculer. Il était hors de question qu’il lui cède son terrain de jeu. Elle ne lui volerait jamais son bain de boue !

Hélium se permit un hochement de tête approbateur à sa première réplique. Sa répartie était bien trouvée et il s’inclinait volontiers devant cette réponse tout à fait encourageante quant à la suite de la discussion. Il appréciait l’intelligence, peu importe son sexe. L’on pouvait lui reprocher bien des torts, mais voici une chose qu’il n’était pas : sexiste. Jouer à la pétanque ne rendait pas un mâle supérieur à une femelle, du moins ne le pensait-il pas. Sa propre dame ne présentait nullement une intelligence inférieure à la sienne et venant de lui, c’était un compliment à ne pas prendre à la légère.

L’étalon resta bouche bée, choqué par les quelques mots qu’il venait d’entendre. En quelques secondes à peine, la jument venait de faire un bond dans son estime pour retomber ensuite au plus bas. Deux phrases suffisaient pour peser toute la bêtise d’un équidé, apparemment… Elle s’en était bien sortie, juste avant, mais Hélium commençait à croire qu’il ne s’agissait que d’un vulgaire coup de chance. Il claqua donc de la langue, désapprobateur, et s’engagea à remettre l’idiote à sa place.

Ah ouais ? Et c’est qui la débile qui a failli le faire ? Si je n’avais pas attiré ton attention, tu m’aurais piétiné sans honte. Imagine la tête des autres quand ils apprendront que la grosse luciole tue des innocents dans leur bain.

Une pointe de culpabilité lui tirailla tout de même les entrailles. Il avait apprécié l’intervention première de la jument, ne pouvait-il pas lui pardonner sa deuxième tentative ratée ? Tout le monde avait le droit à une seconde chance, après tout. Il ne vaudrait pas mieux qu’un autre s’il ne savait pas en donner. Il décida donc de pardonner à l’inconnue cette petite mésaventure et de lui donner l’occasion de se rattraper. Sans crier gare, Hélium plongea son museau dans la boue et releva brusquement la tête, envoyant sur la jument plusieurs gouttes marron. Lui-même piaffa dans son bain dans l’espoir de s’en mettre partout.

Tiens la vilaine, c’est bon pour la peau et les insolations. Tu me remercieras plus tard, va ! s’exclama-t-il, trop heureux de pouvoir s’en foutre sur tout le corps. Je suis dans un jour de bonté l’amie, qu’attends-tu pour te rouler dans la gadoue ? C’est gratuit tu sais, faut en profiter ! Qui nous assure que les prochains dominants nous laisseront faire à notre guise ? C’est maintenant qu’il faut saisir ta chance !


Dernière édition par Hélium le Mer 1 Nov 2017 - 8:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 398

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Dim 29 Oct 2017 - 16:27

Le poney semblait bipolaire. Un instant, il hochait la tête comme pour la féliciter d'avoir donné une bonne réponse, le suivant il était bouche bée et prenait un air réprobateur. Fifa était loin d'être aussi expressive que le cheval miniature et battit paresseusement des paupières, répliquant sans même y penser.

« A vrai dire j'étais dans mes pensées, poney ou cheval de trait ça n'y aurait rien changé. Je suis désolée si je vous ai offensé. »

Elle pouvait reconnaître que ce n'était pas très prudent de sa part de ne pas regarder où elle allait. Une fois de plus elle s'était égarée dans les méandres de son esprit et fut prise au dépourvu par une attaque boueuse de la part de l'inconnu. Le poney ne payait pas de mine et elle lui fit les gros yeux, pas tout à fait certain de ne pas faire face à un enfant, finalement. Ce n'était vraiment pas commun, les Shetlands sur Horse-Wild. A vrai dire, c'était la première fois qu'elle en rencontrait un et sa mère ne lui avait jamais parlé d'un tel spécimen. Etait-il nouveau ici ? C'était encore plus intéressant ! Ses brèves escapades hors d'Horse-Wild ne lui avait laissé que de vagues souvenirs et elle avait plus longé les frontières de son pays natal que tenté de s'en éloigner de toute façon.

« Je vois que le bon sens ne se perd pas d'un endroit à l'autre, souffla-t-elle finalement avant de le rejoindre dans sa mare de boue. »

Oubliée était sa mésaventure avec Collapsing et elle ne tenta pas de s'en rappeler, préférant faire attention à ce qu'elle allait dire par la suite. Il n'était pas toujours bon de dévoiler ses ambitions à un inconnu et encore moins quand ce dernier évoquait la dominance aussi rapidement. Aussi se contenta-t-elle de s'effondrer dans la boue pour s'y rouler avec plaisir, changeant bien vite de couleur. Elle avait un petit air de sa mère ainsi et s'en amusa avec affection, bien mieux dans sa peau à présent qu'elle ne l'avait été pendant longtemps. Sa décision de se détacher de ses racines l'ancrait chaque jour un peu plus dans un sentiment de plénitude qu'elle appréciait avec délice.

« D'où venez vous mon bon monsieur ? De loin ? Je dois admettre que je n'ai jamais rencontré d'individu de votre race ici, vous êtes un oiseau rare. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 511

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Mer 1 Nov 2017 - 12:05


Sans plus se soucier d’être le plus beau, Hélium se barbouilla de boue sans retenue. Il adorait son contact, son odeur et sa couleur. Rien ne l’empêcherait jamais d’apprécier un bon bain ! Voilà bien une chose qu’il regrettait amèrement depuis son départ de ses terres d’origine. Il ne comptait plus les fois où sa bien-aimée et lui-même s’étaient adonnés à quelques jeux, parfois parfaitement enfantins et d’autres fois bien plus matures, dans la gadoue. C’était un de ses petits plaisirs de la vie et il s’y refusait rarement.
Néanmoins, si le poney était en présence d’une dame, il ne s’agissait pas de la sienne, il lui fallait donc garder un minimum de dignité. Loin de lui l’idée de céder du terrain devant le lampadaire qu’était sa compagne du jour, il resta donc bien campé sur ses petits jambes et inspecta d’un œil alerte le moindre de ses mouvements. Il était hors de question qu’elle le touche, après tout.

D’un petit hennissement joyeux, Hélium accueillit la roulade de la jument et réceptionna d’un allongement du cou, les quelques gouttes de boue que son geste lança un peu partout. À seulement piaffer dans la gadoue, il s’en était déjà mis partout, il n’était donc pas nécessaire pour lui de se rouler comme elle le faisait. Ou plutôt pensait-il « mieux qu’elle ne le faisait ». Il ne prenait pas autant de place qu’elle et ses roulades dans la boue présentait donc un charme auquel elle ne pouvait guère prétendre. Il préféra néanmoins garder ses remarques pour lui et plongea à nouveau son museau dans la terre molle.

Ha ! s’écria-t-il soudain, postillonnant au passage quelques gouttes de boue. Que dire de toi, alors ? Un vrai lampadaire au milieu de toute cette pluie ! À ta place, j’aurais peur que les insectes viennent se griller la cervelle contre mon corps. Tu devrais te rouler encore une fois, juste au cas où.

Un petit sourire moqueur aux lèvres – quoique la question se posait tout de même au fond de son crâne – il s’ébroua de toute la force de son petit corps, faisant volter la gadoue tout autour de lui. Le bain avait été bon, mais chaque chose avait une fin. Il était temps pour lui de trouver un endroit où il pourrait se débarrasser de tout cela. Il appréciait la boue, mais il aimait être propre également. Un vrai dilemme qui l’agaçait fortement. Une chance toutefois que la pluie soit si forte : la terre n’aurait pas le temps de sécher entre ses poils avant qu’il ne trouve un point d’eau pour se laver.

La provenance a peu d’importance, c’est la destination la véritable question, acquiesça-t-il d’un hochement de tête, se donnant lui-même de faux-airs de philosophe penseur – ou de penseur philosophe, il ne s’était pas encore décidé. Pour le moment, je compte me diriger vers une toute autre sorte de bain. Ta robe n’a d’intérêt que blanche ; pie marron tu ne ressembles pas à grand-chose. Tu devrais m’accompagner. Avec toute cette flotte qui tombe sans arrêt, je suis persuadé qu’on doit pouvoir trouver un point d’eau assez grand pour nous deux. Enfin… pour moi, ce n’est pas bien compliqué, mais pour toi… Bah ! Nous verrons bien.

Hélium se permit un regard en coin sur le ventre de la jument. Elle n’était pas grosse, mais ce serait mentir de dire qu’elle prenait peu de place comparé à lui. La tête haute et le port fier du dieu qu’il était – et se devait d’être pour ses futurs sujets – il s’extirpa de la gadoue d’un bond majestueux. Il lui aurait bien tendu le sabot pour l’aider à en faire autant, mais se contenta d’incliner la tête pour inviter la jument à le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 398

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Ven 3 Nov 2017 - 23:22


Fifa, aussi peu habituée qu'elle l'était aux poneys, n'avait pas conscience de la place qu'elle prenait dans leur bain de boue. Les sabots en l'air, les crins collés en paquet et de joyeuses tâches sur le corps, tout ce qu'elle ressentait à ce moment était l'agréable sensation d'être sale. Quand viendrait le temps de se rincer elle ferait de nouveau face au malaise qu'avait provoqué en elle Collapsing. Elle n'était pas une chose et ce mégalomane la traitait comme telle quoi qu'il en dise. Elle avait conscience de ses élans de folie et si elle n'avait pas peur de lui, elle s'inquiétait des évènements à suivre, ne connaissant pas encore les limites de l'étalon borgne.

Elle aperçut le Shetland dans sa vision périphérique et l'imagina brièvement se rouler dans la boue comme elle le faisait, un rire étouffé lui échappant alors qu'elle se faisait la réflexion qu'il roulerait jusqu'en bas de la plaine pour peu qu'il y ait une légère déclivité. Un poney boule, qu'elle idée ! Elle put masquer son hilarité avec la blague qu'il se fit un plaisir de partager et elle rit avec soulagement, incapable de se contenir plus longtemps. Elle ne le connaissait pas encore mais l'inconnu était attachant !

La jument crème (enfin, plus tant que ça) roula sur le flanc pour se redresser avec lourdeur, appréciant un peu de pluie pour dégager sa vision soudain boueuse. Une mèche épaisse de crins marrons lui tombait sur l'oeil droit et elle secoua la tête pour s'en débarrasser, posant ses prunelles bleues sur son acolyte. Il se faisait philosophe et elle hocha distraitement la tête, en somme plutôt d'accord avec lui.

« Au moins on ne nous verra pas de loin, il y a des voyeurs dans le coin et maintenant que j'y pense ce n'est peut-être pas pour rien qu'ils ont interrompu mon bain. Vous avez sans doute raison, ma robe me porte préjudice. »

Elle essaya de s'en convaincre pour oublier les avances désagréables du clown qui lui avait dernièrement tenu compagnie à ce même endroit. Préférant se concentrer sur son interlocuteur, Fifa suivit son exemple en s'extirpant de leur mare de boue et ouvrit la marche à la recherche d'un étang digne de ce nom pour se rincer.

« Je me prénomme Fifa. Et vous ? »

Se rendant compte qu'elle marchait peut-être trop vite pour le nain qui l'accompagnait, elle ralentit subtilement le pas et lui adressa un regard à la dérobée, craignant de le vexer si elle baissait ostensiblement la tête afin de l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

avatar

ÂGE : 13
PUF : .
MESSAGES : 32

SEXE DU CHEVAL : Divins
TERRITOIRE : Olympe


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Lun 6 Nov 2017 - 10:13


H A D E S


Pour la troisième fois en peu de temps, Hadès descendit de l'Olympe jusqu'aux Terres Orphelines pour accomplir sa divine besogne. Une tornade d'eau de pluie arriva de loin à grande vitesse pour rejoindre les chevaux présents. Le divin venait rencontrer le troisième équidé qui semblait manifester l'ambition de dominer sa création. L'eau cessa son tourbillon et laissa apparaitre un superbe cheval noir au corps puissant et au regard dur et insondable. Hadès se trouvait en présence de deux équidés. L'un était blanc, malgré la boue qui lui salissait le corps, de sexe féminin, et se nommait Fifa. Elle faisait partie de ceux qui souhaitait dominer l'endroit et Hadès l'avait déjà rencontré. Elle marchait en compagnie d'un poney, c'était pour lui qu'Hadès était venu, et la présence de la rivale n'était pas souhaitable durant cette discussion. Alors que la blanche avait pris le pas devant le poney, Hadès posa sur elle un regard froid et frappa le sol de son antérieur gauche avec force. Un tourbillon de pluie entoura alors la jument, l'isolant provisoirement de la suite des évènements.
Hadès se planta alors devant le poney. Petit, touffu, couvert de boue. Le dieu n'avait pas le moindre intérêt pour l'enveloppe corporelle de ses futures dominants, seul l'intellect et le mental lui importait. Froid et impassible, Hadès s'adressa au poney:



" Hélium, les voix célestes m'ont informé que tu désirais t'emparer des Terres Orphelines, est-ce la vérité ? La force physique ne t'aidera pas à t'imposer en tant que chef, mais auras-tu alors les ressources nécessaires pour te hisser au sommet de la hiérarchie aux yeux de ton troupeau ? "



Hades est un Dieu, et, en tant que tel, toutes les questions de l'univers ont déjà une réponse. Il mettait le poney face à ses faiblesses, dans l'espoir d'entrevoir son potentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 511

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Lun 6 Nov 2017 - 19:33


Les pensées du poney oscillaient sans cesse entre appréciation et réprobation. Un regard à la jument et il hochait la tête en se disant qu’elle n’était pas si bête finalement, ni trop laide non plus. Puis il regardait le monde devant lui – ou le peu qu’il en apercevait derrière le rideau de pluie – et s’imaginait ce nombre infini d’idiots qui gambadaient impunément sur ses futures terres. Bien entendu, ce genre de généralités avait tendance à englober les inconnues tout juste rencontrées. Il soupira donc, indécis. Devait-il l’admirer ou la critiquer ? Il ne savait même pas ce dont il avait réellement envie. Il n’était sûr que d’une chose : il devait se débarrasser de cette boue.

Un voyeur ! s’écria-t-il, profondément choqué. Mais où va le monde, on se le demande ! Son reflet n’est pas assez beau qu’il se sent obligé d’admirer les autres ? J’aime être vu je l’admets, mais il y a des moments où l’intimité prévaut sur la célébrité. Appelle-moi au secours, la prochaine fois, et je te promets que je lui ferai regretter de t’avoir manqué de respect ! Ha ! Un voyeur, rien que ça…

Hélium se perdit un instant dans le méli-mélo de scénarios qui s’entrechoqua dans son esprit. Il se voyait déjà, fort en bruit et en piques acerbes, terrassant de simples mots le vilain vicieux, renvoyant l’affreux pécheur directement dans les eaux noires du Ruisseau jusqu’aux enfers. De telles personnes méritaient-elles de fouler les terres qu’il espérait dominer ? Certainement pas ! Il devait donc s’empresser de trouver un garde du corps pour l’épauler. Un videur près de chaque point d’eau, voilà qui ne serait pas de trop !

L’étalon bondit en avant, secouant la tête de droite à gauche pour s’extirper de ses pensées. Il aurait tout le temps de réfléchir à l’organisation des tours de garde plus tard. Pour le moment, il devait rattraper la jument et capter les deux syllabes de son nom. Fifa. Eh bien ! il craignait sa signification, mais appréciait la mélodie qui s’en dégageait. Il hocha à nouveau la tête, approbateur, comme si c’était elle-même qui avait choisi ce nom ; pourtant, il était plus commun qu’il vienne de quelqu’un d’autre.

Hélium s’apprêtait à répondre au lampadaire qu’elle ferait mieux d’avancer plus vite si elle ne voulait pas se laisser distancer – il avait remarqué son pas plus ralenti qu’au début et s’en était vexé, après tout : s’il était derrière, c’était seulement parce qu’il avait démarré en second ! Pourtant, il n’en fit rien. Les yeux plissés pour distinguer quelque chose à travers la pluie, il se concentra sur la masse sombre qui filait droit sur eux. Un tourbillon ! Il ne rêvait pas, il s’agissait bien d’un tourbillon ! Il faillit bien prendre ses jambes à son cou – sans même un regard pour la cruche à ses côtés – mais le tourbillon cessa soudain pour laisser place à un grand étalon noir.

Très franchement, si l’autre ne dégageait pas tant de confiance en soi et ne possédait pas des pouvoirs magiques, Hélium lui aurait bien lancé de la boue pour savoir ce que ça ferait. Il n’aimait pas avoir peur et le géant lui avait foutu une frousse monumentale – qu’il avait habilement dissimulée, bien entendu. Le poney (il aimait se faire appeler « étalon », mais face à l’autre, il ne  s’en sentait plus capable) recula d’un pas, par précaution, et jeta un coup d’œil à la jument blanche. Il aurait aimé avoir un peu d’aide, mais le noir frappa du sabot et le lampadaire disparut dans un nouveau tourbillon. Décidément, l’autre aimait l’eau. Hélium espérait seulement qu’il ne serait pas le prochain sur la liste des entourbillonnés.

Le géant se planta devant lui, mais le poney ne voulait pas s’avouer vaincu aussi facilement. L’air peu impressionné (quoique son œil brillait de respect refoulé), il s’assit à même le sol, peu inquiété de se salir vu l’état dans lequel il était. Les paroles du noir le frappèrent de plein fouet et Hélium prit quelques secondes pour réfléchir aux mots employés. Les voix célestes ! Rien que ça… Soit l’autre était complètement siphonné, soit il s’agissait d’Hadès – il avait entendu des rumeurs sur les dieux et la description de chacun le laissait pencher pour celui-ci, surtout qu’il se trouvait sur ses terres à cet instant précis. Dans les deux cas, il valait mieux être prudent. L’un n’hésiterait pas à l’attaquer s’il se moquait, l’autre pourrait bien faire de lui ce qui lui chantait. C’était un risque qu’il ne pouvait absolument pas prendre. Et puis, qui pousserait la pie-boue dans l’eau, s’il n’était pas là pour s’assurer qu’elle se lave bien entre les doigts de pieds ?

Les terres sont en paix, à quoi cela me servirait d’être plus fort qu’un autre ? Je pense qu’il y a bien assez de gros bras sur Horse-Wild comme ça. Attention, je ne dis pas que c’est une mauvaise chose : j’ai bien dans l’intention d’en recruter quelques uns pour nous défendre, mon futur troupeau et moi-même. « Laissons aux idiots les muscles et gardons l’intelligence », c’est bien de pouvoir taper, mais encore faut-il savoir sur qui. Je serai là pour leur indiquer les cibles et ils n’auront à s’inquiéter de rien d’autre. Pour défendre les siens, que peut faire un dominant seul ? Pour défendre les miens, je monterai une armée s’il le faut ! Regardez donc cette pauvre âme à nos côtés, elle a été victime d’un voyeur. Sur ces terres ! C’est inadmissible ! Je pourrais la défendre, mais elle n’est sûrement pas la seule. Si je suis avec elle, qui aidera les autres ? Je ne laisserai pas cela arriver : je recruterai des gardes du corps pour le bien de tous. Il le faut. Enfin… pour le moment je suis seul et je compte bien lui faire regretter cet affront. Si les mots n’éveillent pas de honte chez lui, je l’attirerai dans quelques pièges et lui ferai passer l’envie de recommencer !

S’il n’était pas obnubilé par cette histoire de voyeur, Hélium l’aurait lui-même avoué : il s’était laissé emporter ! Il n’en revenait toujours pas. La pauvre Fifa lui était sympathique – ça y était, il s’était enfin décidé – et il n’acceptait pas ce qu’elle avait subi. S’il croisait ce voyou, il jurait sur sa vie qu’il ne le laisserait pas s’en tirer ainsi. La sécurité des terres passait d’abord par la justice, et Fifa méritait que justice soit faite. N’était-ce pas cela, devenir dominant ? S’occuper de chacun comme s’il s’agissait de soi. Et, justement, Hélium prenait cette histoire comme un affront personnel. Et, bien entendu, il était inacceptable qu’on lui manque de respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 398

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Lun 6 Nov 2017 - 23:03


Fifa s'amusa grandement de l'indignation de son voisin. Elle l'imaginait bien accourir comme un boulet de canon et invectiver le malheureux Collapsing. Après réflexion, c'était peut-être un sort pire que celui que Kuro et elle lui avaient réservé. Elle hocha donc vivement la tête pour signifier son approbation et ne s'offusqua pas de la politesse oubliée au profit d'un "tu" qui ne la dérangeait en somme pas tant que ça.

« Si cela peut vous rassurer, mon compagnon s'est chargé de remettre l'individu à sa place. »

Elle ne jugea pas nécessaire de préciser qu'il l'avait fait pour la débarrasser de l'importun et non pas parce qu'il ne la pensait pas capable de le chasser elle-même. Le poney devait bien s'en douter si elle en croyait ses propos. Fifa n'eut pas le temps d'apprendre son nom, leur conversation interrompue par une apparition qu'elle connaissait bien. Elle s'apprêtait à saluer Hadès et le questionner sur la raison de sa présence lorsque le dieu l'écarta de la conversation à venir. Elle frissonna lorsqu'un tourbillon de pluie l'emprisonna et observa l'entrevue à travers le rideau d'eau, intriguée. Que pouvaient-ils bien avoir à se dire tous les deux ? Le poney ne convoitait quand même pas les Terres Orphelines, si ? Elle ne manquerait pas de le lui demander lorsqu'elle serait libérée de sa prison de pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

avatar

ÂGE : 13
PUF : .
MESSAGES : 32

SEXE DU CHEVAL : Divins
TERRITOIRE : Olympe


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Mar 7 Nov 2017 - 10:03


H A D E S


Hadès prêta oreille attentive à la réponse du poney qui fut aussi longue que ses jambes étaient courtes. Argumentation, citations, solutions, analyse. Le Dieu avait été bien avisé de penser que le petit équidé en avait dans la caboche et qu'il débordait d'astuces et de parades à toutes éventualité autant qu'il avait d'ambition. Il était haut comme trois pommes mais semblait pourtant avoir la capacité de voir très loin, ce qui ne déplut pas à Hadès pour qui l'anticipation et le calcul étaient de primordiales qualités. Le divin fixa intensément le poney, il n'avait pas grand chose à ajouter, il l'avisa seulement du fait qu'ils se reverraient probablement.



" Je reviendrai vers toi lorsque je le jugerai opportun..."



Hadès adressa un imperceptible signe de tête au poney en guise de salutation. Il frappa une seconde fois la Terre de son sabot et libera Fifa de sa prison aquatique avant de lui-même disparaitre en se mêlant aux gouttes de pluie, regagnant l'Olympe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 511

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Mer 8 Nov 2017 - 10:04


Hélium avait tendance à prendre les choses trop personnellement et à se laisser obnubiler par une humiliation qu’il aurait préféré subir à la place de la véritable victime. Il se savait capable de supporter les plus dures des critiques et les plus méchantes des insultes sans sourciller. À ses yeux, le vice des uns ne prouvait que leur grande imbécillité et ne méritait pas qu’il se donne la peine de répliquer. C’était assez ironique en y pensant, puisque lui-même ne se gênait pas pour critiquer et insulter tout le monde, du plus parfait inconnu au plus intime des amis, mais ceci était une tout autre histoire.

Peu désireux de manquer de respect au dieu face à lui – son doute s’était envolé en repensant à ses pouvoirs magiques : il ne connaissait aucun fou capable de faire cela – Hélium reporta son attention sur le grand noir. Il ne s’attendait pas à ce que celui-ci prenne partie et s’engage à punir le vicieux voyeur qui traînait par ici, mais haussa tout de même un sourcil face à l’impassibilité de son interlocuteur. Le poney avait l’impression de passer un entretien d’embauche pendant lequel son employeur ne faisait que hocher la tête sans donner son avis. Néanmoins, il ne s’y trompait pas : il était persuadé d’avoir répondu ce qu’il fallait. Ou plutôt était-il persuadé d’avoir répondu ce qu’il voulait répondre, sans s’inquiéter de ce que l’autre voulait entendre. Un voyeur traînait par ici, Hélium n’avait pas le temps de satisfaire les désirs farfelus d’un dieu qui n’en avait cure.

Avec plaisir ! répondit-il le cul toujours posé au sol. La prochaine fois, venez donc partager notre bain, ça ne pourra que vous faire du bien.

Le poney jeta un coup d’œil aux crins soyeux et souples de l’apparition divine. Lui-même ne possédait pas le secret du shampoing, mais cela ne semblait pas être le cas de l’Olympe. De bien beaux poils, à n’en pas douter ! Un peu de boue ne les abîmerait pas, c’était certain.
Aussi vite qu’il était venu, Hadès donna un rapide coup de tête, frappa le sol et disparut. Hélium resta un instant le cul par terre, pensif. Cet entretien n’avait fait qu’attiser son envie de se venger d’un voyeur qu’il ne connaissait même pas et dont il n’avait pas encore été la victime. Son indignation ne prenait que plus de force justement parce qu’il n’était pas la cible de ce cinglé. Si la bête sauvage l’avait maté lui, il aurait ignoré l’idiotie d’un géant en mal d’amour et se serait simplement retourné en l’insultant. Seulement, c’était Fifa qui avait été visée et cela, il n’arrivait toujours pas à l’accepter.

Eh bien, mon amie ! Voilà une rencontre tout à fait rafraîchissante. Il aime jouer avec la pluie, le beau dieu, mais il ne nous a pas lavé pour autant. La boue commence à sécher et c’est fort désagréable, hâtons-nous !

Sans plus attendre, le poney prit un trot rapide et fila à toute vitesse à travers le rideau d’eau qui n’avait jamais cessé de tomber. Cette rencontre l’avait travaillé, mais pas exactement de la manière dont il l’aurait pensé. Il s’était attendu à être foudroyé de stupeur, incapable de dire le moindre mot à une entité qui méritait certainement mieux que de perdre son temps par ici. Pourtant, il s’était montré bavard et ses pensées n’avaient tourné qu’autour du besoin urgent de trouver des gardes à recruter. Certes il se sentait gonflé de respect, mais il regrettait quelque peu la tournure de cette rencontre. Il aurait préféré prendre le temps de papoter avec un être au moins aussi intelligent que lui, voire largement plus – c’était un dieu, après tout.

Comme tu l’as peut-être entendu, mon nom est Hélium et j’aime assez ces terres pour vouloir les diriger. Cependant, nous avons un problème plus important. Un voyeur, ce n’est pas une mince affaire. Tu dis que ton bon-ami t’a défendue et c’est tout à son honneur ! Aussi forte que puisse être une dame, il y a parfois des choses contre lesquelles il est dur de se défendre seule. Regarde donc ! s’écria-t-il soudain en pilant. Un peu plus loin, la surface d’une petite mare d’eau se faisait mitrailler de gouttes de pluie. Lavons-nous d’abord, ensuite tu pourras me dire à quoi ressemble ce vilain personnage. Ne te sens pas forcée, mais si tu le fais, je jure de le malmener jusqu’à ce qu’il retourne pleurer entre les jambes de sa mère !

Puis, sans crier gare, sans même vérifier que la grande Fifa le suive depuis qu’il s’était lancé au trot, Hélium bondit en avant et galopa jusqu’à la mare. Il sauta dans l’eau en hennissant et se laissa bien vite submerger. Il fut bien heureux de découvrir une mare plutôt qu’un lac, sa presque noyade était encore récente dans ses souvenirs et il ne voulait pas retenter l’expérience. Il remonta donc bien vite à la surface et s’échappa du fond pour se diriger là où il avait pied. Peu désireux de se faire cataloguer voyeur, il ne jeta pas un seul regard sur la jument, se concentra sur la beauté de son poil et s’échina sur la tâche ardue qui consistait au nettoyage méticuleux de chaque parcelle de boue qui le salissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 398

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Dim 12 Nov 2017 - 17:35


Fifa était un peu vexée d'être mise à l'écart du dieu qu'elle aspirait à représenter. Ne prenait-il pas sa candidature au sérieux pour l'ignorer d'une telle façon ? Etait-ce parce qu'elle n'était qu'une jument ? Elle espérait sincèrement qu'il ne considérait pas que Kuro était le seul à se présenter pour la dominance. Hadès valait mieux que ça, n'est-ce pas ? Elle craignait, dans ce monde gouverné par trois divinité mâles, que ses ambitions ne soient pas respectées. Son indignation transparaissait dans ses pas tandis qu'elle s'approchait de son interlocuteur, intriguée par la position qu'il avait adoptée pour converser avec Hadès. Ça ne devait pas être très confortable, le trou de balle trempé de boue...

Le poney ne l'avait pas oubliée et elle lui adressa un sourire un peu crispé, ne le contredisant pas. Il avait raison après tout, toute cette boue devenait lourde à porter et lui-même avait probablement besoin de se rincer, comme elle le disait précédemment... Fifa étouffa un rire pour elle-même et s'élança à la suite d'Hélium qui se présentait enfin. Il confirma ses interrogations avant même qu'elle ait l'occasion de les poser et elle contempla la situation en silence. Elle doutait que clamer sur tous les toits qu'elle convoitait les Terres Orphelines était une bonne idée et plus les jours passaient plus elle en était persuadée. Cela ne lui attirerait que des ennuis et elle n'était pas la seule à nourrir de telles ambitions, il n'était pas prudent de les confier au premier clampin venu.

Elle manqua de percuter celui qui lui faisait la conversation, l'ayant écouté avec absence. Il ne lui laissa de toute façon pas l'occasion de répondre et elle observa le nain avec une curiosité toute respectueuse, s'avançant bientôt dans le point d'eau qui s'offrait à eux. L'eau ne lui arrivait qu'aux flancs mais elle ne se permit pas d'en faire la remarque à Hélium qui prenait un bain digne d'un monarque quelques mètres plus loin. Non, elle fit quelque chose de bien simple : s'agenouilla précautionneusement, se laissa basculer sur le côté pour se coucher et fit trempette avec une délicatesse digne de la princesse que Kuro trouvait souvent en elle. Ainsi installée, elle se permit enfin de discuter avec le poney.

« Vous êtes bien courageux, Hélium, pour désirer si ardemment un fief qui n'a pas encore appris à vous connaître. »

Sa formulation prudente lui paraissait plus sûre.

« L'individu se nomme Collapsing. C'est un étalon de race arabe, noir et difforme, Kuro et moi ne l'avons pas raté lorsque nous lui avons administré une bonne correction. Bien méritée, vous me direz. Il prétend que je viendrais à lui de gré ou de force. Même mon compagnon a ri, comprenez bien que je ne suis pas une âme fragile. Je ne me laisserais pas faire et je suis même étonnée qu'il ne l'ai pas encore saisi, voyez vous je me suis jetée dans la mêlée pour porter main forte à Kuro lorsqu'ils se sont étripés. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 511

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Mer 22 Nov 2017 - 19:28


Hélium prenait grand-soin à nettoyer son petit corps de poney, n’hésitant pas à pincer les amas de boue entre ses lèvres pour les mâchouiller ou les faire glisser le long de ses poils. Le goût ne lui plaisait guère, mais il se devait d’être parfaitement beau pour déambuler sur ses futures terres. Il ne voulait pas avoir l’air d’un immigré en quête de quelques touffes d’herbe libres à mâcher. Non ! Il était un étalon d’ambition qui, à défaut de rouler des mécaniques pour prouver sa supériorité, brillait d’intelligence. En tant que tel, il ne pouvait pas laisser la saleté le toucher.

Tout ceci lui prenant une grande partie de sa concentration, il en oublia presque l’histoire incroyable du voyeur et de la belle dame. Ce n’est que lorsqu’un jeu d’ombre et de faible luminosité – aucun rayon du soleil ne passait à travers cette pluie – amena jusque devant lui la silhouette de Fifa, qu'il se rappela qu’un équidé avait eu l’audace de la mater. Il en fit tomber son antérieur dans l’eau, éclaboussant tout autour, n’en revenant toujours pas. Un tel comportement ne lui paraissait ni vraisemblable ni compréhensible. Il existait tout un monde d’idiotie infinie entre le pire geste dont était capable Hélium et le voyeurisme.

J’aime ces terres, que faut-il de plus ! s’exclama-t-il sans reproche. Je ne serai pas aux rênes du monde dès demain, il me reste assez de temps pour faire connaissance avec celui-ci bien avant.

Presque trop fier de lui, Hélium hocha la tête silencieusement. De nombreuses pensées sans queue ni tête se mélangèrent dans son esprit et il les apprécia toutes d’un même mouvement du chef. Il avait beaucoup de choses à voir sur ces terres, à découvrir, et encore plus de choses à montrer à sa belle dame et ses marmots. Que les terres veuillent de lui ou non, que Hadès voit en lui un dominant ou non, le poney ne passerait pas à côté de l’occasion. Quitte à entrer dans le troupeau d’un autre.

Ha ! s’écria-t-il en frappant à nouveau la surface de l’eau avec le sabot. Ça ne m’étonne guère de la part d’un pur sang arabe ! Ils se donnent de beaux airs, mais ils ne sont, au final, que de grosses biquettes avec un nez tordu, le regard fou et aussi cons que leurs pieds ! Pas de quoi être fiers.

Une nouvelle fois, il acquiesça, comme si ses critiques étaient un fait de notoriété publique. Rien ne pouvait prouver ses dires, mais il en était intimement persuadé. Ce qui n’était pas le cas quelques heures plus tôt. Il n’avait jamais d’avis vraiment tranché sur les différentes races et était plutôt du genre à croire qu’une race ne fait pas un cheval. Pourtant, ayant été la cible de plusieurs psa, il ne pouvait que dénigrer ces êtres en entendant ce que Fifa lui disait. Il s’agissait là d’un jugement qui pourrait tout aussi bien changer dans les trois prochains jours. Hélium était peut-être borné à diriger, prompt à critiquer, mais au moins ne pouvait-on lui reprocher de ne jamais changer d’avis.

Malheureuse ! Qu’as-tu fait ? s’indigna-t-il en se retournant pour lui faire face. Je ne doute pas que tu sois forte, mais il y a un temps où il faut savoir se retirer avec grâce, ma belle amie. Laisse donc les mâles se déchirer entre eux ! Ils adorent ça, tu sais, se battre pour une dame. Si tu leur enlèves ce petit plaisir, qu’adviendra-t-il d’eux ? Non, non, non. Tu ne devrais pas laisser le sang des idiots éclabousser ta jolie robe. C’est dur, je sais, de regarder son aimé combattre pour et sans nous, mais c’est ce qui advient ensuite, qui est important. Si d’aventure, une femelle vient enquiquiner ton compagnon, saute donc dans la mêlée avec joie et pousse-le de côté ! Quand tu auras gagné, il te fera toutes les mamours du monde pour se faire pardonner. Qui sait ! Une petite luciole pourrait même gambader à vos pieds, quelques mois après.

Hélium sourit, fier de lui et persuadé d’avoir raison. Loin de lui l’idée de dire qu’une dame ne pouvait pas battre un mâle, non. Ce qu’il imaginait là était le retour du combattant dans son foyer, l’étreinte chaleureuse d’une moitié inquiète et soulagée et les réjouissances d’après-guerre. Un étalon aime se faire choyer par sa douce après un combat acharné pour prouver au monde qu’il était le seul et unique à ses côtés. Ainsi allait la vie. L’esprit des mâles était simple, finalement. Et le sien ne dérogeait malheureusement pas à la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 398

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Dim 26 Nov 2017 - 11:30


Fifa se baignait dans un éclat de lumière morne qui passait à travers les larmes du ciel. Elle doutait d'apporter le soleil sur ces terres constamment plongées dans la pénombre, tout en ne parvenant pas à se faire à l'idée de les laisser dans l'ombre. Il fallait les faire briller, rayonner pour que tous rejoignent le troupeau qu'elle comptait reconstituer sur les Terres Orphelines. Bientôt elles ne le seraient plus, telle était l'ambition de la jument crème. La concurrence d'Hélium ne l'inquiétait plus, il pensait avoir tout son temps, elle travaillait ardemment à gagner les faveurs d'Hadès depuis longtemps et ne comptait pas laisser le temps à d'autres prétendants de faire de même.

Elle rit franchement à la tirade du poney, amusée par sa description plutôt véridique des pur sangs arabes. Elle collait à Collapsing comme une seconde peau et elle se promit de citer les propos d'Hélium si jamais elle recroisait ce pauvre fou. Elle hocha donc vivement la tête pour manifester son approbation tandis que son interlocuteur se retournait pour lui faire face. La suite la prit cependant au dépourvu et elle contempla le petit étalon, bouche bée. Pendant un bref instant elle l'imagina en marraine la bonne fée, grincheuse et bourrue tandis qu'elle la réprimandait. N'était-elle pas une princesse ? Alors pourquoi se battre avec ces chiffonniers ? Elle était au-dessus de cela voyons ! Il lui fallait un chaperon, c'était décidé elle ne sortait plus seule ! Quand allait-elle enfin comprendre la leçon ?

Un rire fantôme lui chatouilla les lèvres à cette pensée avant qu'elle ne s'étouffe à la mention d'un potentiel poulain. Oh, elle avait contemplé l'idée, questionné ce désir étrange et nouveau qui naissait dans son coeur sans oser en parler à Kuro. Comment évoquer l'envie de fonder une famille quand ils tentaient de s'emparer d'un territoire ? Ils n'avaient rien à lui offrir à part une vie de danger sans ses parents trop occupés. Un enfant, maintenant ? Elle-même réalisait l'absurdité de l'idée. Il n'empêchait que leurs projets l'amenaient à visualiser leur vie future, le troupeau qu'ils voulaient regrouper et la famille qu'ils pourraient former s'ils y parvenaient.

Et puis, il y avait l'angoisse dévorante qui se nichait au plus profond de ses pensées. Elle se lovait dans l'idée de donner la vie, étranglait les images qui lui venaient. Son imagination devenait mort-nés et poulains noyés. Comment donner la vie quand tout ici menaçait d'en réclamer une autre en échange ? Elle craignait de ne pas y parvenir, faillir et décevoir son compagnon. La peur, ancestrale et infondée, aveuglait ses désirs intimes et elle les gardait secrètement pour elle, se réfugiant dans l'idée que ce n'était pas le moment. Kuro avait autre chose en tête que ces désirs, cet instinct maternel qui faisait peu à peu son apparition en elle.

« Ce n'est pas vraiment le sujet en ce moment... Je crois que nous ne sommes pas prêt, la question ne s'est jamais présentée... balbutia-t-elle sans oser se confier. Avez vous des enfants Hélium ? Une compagne ? Quand avez vous su qu'il était temps pour vous de fonder une famille ? Que vous aviez un foyer à lui offrir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 511

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Sam 9 Déc 2017 - 10:15


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium était un mâle simple. À ce titre, il se contentait des petits plaisirs de la vie et orientait son existence autour des trois lois fondamentales du monde sauvage : se nourrir, se protéger et se reproduire. Il avait assouvi ses désirs avec frénésie et dispersé sur le monde un tas de petits marmots pour marcher dans ses traces. Ils étaient les seuls, selon lui, capables de le surpasser au jour de leur avènement prochain. Des dieux sur terre qui ne demandaient que respect et reconnaissance, voilà ce qu’était sa grande famille. Il aimait chacun d’eux plus que lui-même, sans jamais avoir eu le courage de l’avouer haut et fort et, de fait, les protégeait donc plus qu’il ne se protégeait lui-même.

Hélium avait beau être un mâle simple, accroché aux désirs – pervers selon certains – qui l’animaient, il n’en restait pas moins esclave du bon vouloir de sa dame. Combien de fois l’avait-elle écarté d’un regard méprisant ? Combien de fois l’avait-il repoussé d’une grimace dégoûtée ? Si peu, en vérité, mais chacune de ces expériences restaient gravées dans sa mémoire aussi clairement que s’il les revivait à l’instant. Sa belle avait son caractère, mais leur amour ne laissait que peu de place aux mauvais sentiments. Ils s’aimaient. Ceci donc ne suffisait-il pas à l’engendrement d’une descendance plus ou moins abondante ? Hélium aimait s’entourer de son clan, rien ne le laissait plus fier que de voir ses enfants courir autour de lui, singer ses gestes et se pendre à ses lèvres si d’aventure il se lançait dans une longue histoire. Peut-être que Fifa n’aimerait pas ça, de voir autant de petites lucioles voleter autour d’elle, mais rien ne l’obligeait à repeupler le monde. Un poulain néanmoins… était-ce trop demander à un couple de ces terres ?

Ha ! cracha-t-il avec force, martelant la surface de l’eau de ses petits sabots pour éclabousser la princesse. Personne n’est jamais prêt, mais que le monde meurt donc si chacun attend « le bon moment » ! Les choses se font naturellement, sans avoir à y penser. Qu’a donc ton bon ami dans la tête pour ne pas voir que ta beauté mérite d’être offerte à une toute petite chose ? Il m’a l’air un peu mou, ton compagnon. Secoue-le donc un peu ! On ne sait jamais ce que la vie nous réserve, mon amie, il vaut mieux en profiter tant qu’on le peut.

Hélium acquiesça de la tête, reprenant son rôle de grand philosophe. Il était quelque peu déçu par le comportement de celle qui, en un rien de temps, était passée de grosse luciole à princesse lumineuse et s’élevait désormais au rang « d’amie ».Tout à la fois, pourtant, il était aussi touché et attendri par les mots de sa compagne. Il n’était pas un expert féminin et ne jurerait pas comprendre qu’elle y pensait déjà, mais dans son cœur, il s’en persuadait lui-même. Quand il repensait aux petits sabots de ses poulains, à leur voix suraiguë et aux bons qu’ils faisaient dans tous les sens, il ne comprenait pas, ne pouvait pas croire que personne n’avait envie de connaître cela un jour. La plus belle chose au monde ? Non, ça, c’était le titre réservé à sa douce amante.

Si tu la voyais ! s’exclama-t-il, songeur, avant de reprendre avec malice : Tu ne poserais pas la question. La beauté de ma compagne n’a pas d’égal ! Comment voulais-tu que je lui résiste ? En ami, je vais te faire une confession : c’est elle qui dirige ma vie et je fais ce qu’elle me dit sans rechigner. Moi ! Hélium ! Y crois-tu ? C’est pourtant vrai. Et des marmots… Eh bien ! j’en ai plus que je ne puisse en compter. D’incroyables petits êtres, vraiment. Il marqua une pause pour reprendre son sérieux. Il n’y a pas de temps pour fonder une famille, Fifa. Si nous y avions réfléchi, ma douce et moi, peut-être n’aurions-nous jamais donné vie à qui que ce soit par peur de ce que l’avenir nous réservera. Voilà qui est bien triste ! Nous nous aimions, nous ne nous sommes pas posés la question. Un foyer ? Il n’y a rien de tel au monde, voyons ! Un foyer, ma belle amie, ce n’est pas quatre murs et un toit, comme le font si bien les humains. Ce n’est pas non plus un territoire et un troupeau pour accueillir tes petits. Un foyer, c’est simplement là où l’on retourne quand les choses ne vont pas. Et où crois-tu que nous allions ? Près d’une mère, d’un père ou d’une amante, tout simplement. Le foyer, c’est toi-même Fifa. Rien ni personne d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 398

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Dim 17 Déc 2017 - 15:20

Fifa était, étrangement, peu gourmande. Oh, elle avait ses petits péchés mignons mais dans l'ensemble, elle mangeait proprement, convenablement, raisonnablement. Sa tendance à traverser le Ruisseau Sans Fond dans un sens puis dans l'autre relevait surtout de l'inconscience et non pas d'une soif particulière. Ses séjours prolongés dans les Pluies Perpétuelles ? Un goût prononcé pour la gadoue. Qui pouvait la blâmer ? Elle se complaisait dans ses plus bas instincts. L'instinct maternel n'était que l'un d'eux et il était normal qu'elle y pense. Un peu étrange par contre, qu'elle n'en informe pas son compagnon. Kuro avait autre chose en tête et elle n'osait pas encore lui en parler. Le chevalier blanc n'était pas envahissant à ce sujet et savait se contrôler, il n'y avait rien à redire à ce niveau. D'eux deux, c'était probablement le frison qui attendait le plus le bon moment, si Fifa était honnête avec elle-même. Elle n'osait simplement pas amener le sujet car elle connaissait déjà la réponse. Ils n'avaient pas le temps. Les conditions n'étaient pas bonnes.

Cela n'empêcha pas la tirade d'Hélium de la frapper en plein fouet tout comme l'eau qu'il battait de ses sabots pour appuyer ses propos. Un rire lui échappa à l'idée de Kuro, mou, puis disparut au profit d'un sourire nostalgique. La vie n'était jamais ni si bonne, ni si mauvaise qu'on le croyait et parfois, elle vous tombait dessus sans que vous ne vous y attendiez. Nombreux ici savaient de quoi il s'agissait. Fifa soupira profondément et elle s'interdit de se remémorer la période sombre que la génération précédente avait traversée, qui avait éclaboussé jusqu'à leurs antérieurs de jeunes adultes.

« Votre compagne a l'air formidable, souffla-t-elle distraitement. »

Il était rare qu'on dénigre celui ou celle qu'on aimait de toute façon. Elle battit des cils, touchée par la philosophie que déployait un si petit poney. Un foyer. Il était vrai qu'elle n'était pas si attachée aux Trompeuses parce que celle qui avait incarné le territoire et rallié les équidés à ce dernier était sa mère. Ocëan Pearl était son foyer, jusqu'à ce que Kuro le devienne. Fifa aspirait à animer les Orphelines de la même façon que la célèbre pie l'avait fait. Ravalant sa salive malgré sa gorge nouée, Fifa hocha la tête une fois puis une seconde fois, plus fermement. Hélium avait raison.

« Oui. Vous avez raison. Merci, vraiment, Hélium. »

La jument crème se releva souplement, créant à peine un remou dans l'eau tandis que sa robe se révélait à la lumière, de nouveau immaculée. Une pluie fine tombait encore sur leur baignoire improvisée, troublait leurs reflets dans l'eau foncée. Fifa n'en était que peu dérangé et elle sourit à Hélium. Cette discussion éclairante lui avait fait du bien. Elle en avait eu besoin, elle le réalisait à présent. En parler à sa mère... cela aurait été trop difficile. Elle désirait tant la rendre fière, lui ressemblait sans tout à fait se retrouver en elle... Parfois, il était plus simple de se confier à des inconnus. Mais Hélium était-il toujours un inconnu ? Plus vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77)
MESSAGES : 511

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Sam 23 Déc 2017 - 10:25


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium se perdit lui-même dans les souvenirs heureux de son grand foyer. Il revoyait, penseur, toutes ces petites bêtes qui s’affairaient à ses pieds, se confrontaient dans des jeux puérils pour gagner son attention. Que ne lui demandait-on pas de faire ! Papa, regarde-moi ! Papa, aide-moi ! Papa, conte-nous une histoire ! Pourquoi tu pars, papa ? Est-ce que tu penses à moi ? Dis, papa, est-ce que tu reviendras ?
Hélium soupira. Il n’avait pas envie de s’étendre sur les raisons de son départ, mais comptait bien tenir ses promesses. Il reviendrait à eux victorieux, il leur offrirait une grande maison, un grand jardin et un terrain de jeu. Les Terres Orphelines n’étaient-elles pas parfaites ? Il reviendrait vers eux, assurément. Et il les mènerait jusqu’ici, chacun de ses petits morveux, il n’en oublierait aucun.

Bah ! Le manque nous fait oublier les mauvaises choses. Crois-tu que je serais seul ici, si elle était si merveilleuse ? critiqua-t-il d’un claquement de langue.

L’étalon s’en voulut presque immédiatement. Il s’était laissé aller à une tristesse qu’il n’aimait pas ressentir, au vrai sentiment de manque qui broyait son petit cœur. Il eut soudain du mal à respirer et pria intérieurement pour que Fifa passe à côté de ses vilains mots. Il n’existait rien de plus merveilleux que sa dame, qu’avait-il dit ! La critiquer ne la ramènerait pas à lui et ne faciliterait pas son accession au trône Orphelin. Non, pour cela, il devait se battre et visiter chacune de ces terres avant qu’il ne soit trop tard.
Hélium s’extirpa de son bain sans trop faire attention à la beauté de son geste, tout accaparé qu’il était par la critique qu’il venait de proférer. Il s’était lui-même choqué et avait du mal à se le pardonner. Sa belle méritait bien mieux que de vilains mots, vraiment. Le poney secoua la tête pour s’échapper de ces regrettables pensées et posa son regard vers ce qu’on lui avait indiqué comme étant la Maison Hantée. S’il se devait de s’y rendre, il lui semblait préférable d’attendre le bon moment. Et aujourd’hui n’était justement pas le bon moment.

C’est tout naturel, voyons ! Les amis sont là pour ça, pas besoin de me remercier.

Hélium releva la tête pour prendre un air faussement supérieur, comme s’il s’apprêtait à recevoir les louanges de sa belle compagne de l’instant. Il n’en était rien pourtant, et il se permit même de lui offrir un clin d’œil et un sourire complice. C’était bien la première fois qu’il se moquait de lui-même de la sorte ! La discussion l’avait tout retourné et le poney ne savait plus que faire pour le cacher. Il se décida donc à quitter sa belle amie sur ces paroles de vieil étalon aux portes de la mort. Qui était-il pour lui faire la leçon, après tout ? Il ne devait être guère plus âgé qu’elle, finalement. Peut-être même était-il plus jeune ! Bah ! Il avait profité de la vie tant qu’il le pouvait, rien ne l’empêchait de faire profiter Fifa de sa grande expérience. Vraiment, il n’avait rien fait de mal.

Eh bien ! princesse, déclara-t-il faussement enthousiaste. Je crains qu’il ne soit temps pour moi de repartir à la conquête du territoire. Fais attention à toi, je ne voudrai pas devoir balayer ta poussière de fée quand le voyeur t’auras mangée. Et arrange-toi pour que la prochaine fois – il ne lui laissait pas vraiment le choix – je puisse exiger que l’on m’appelle Tonton ! Il lui offrit un regard pleins de sous-entendus bidons puis inclina la tête en guise de salutations.  Ah ! Ce serait merveilleux, vraiment ! Tonton ! rit-il tout seul en se retournant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
hard liquor mixed
with a bit of intellect

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 398

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, dans les faits elle aspire à devenir Orpheline


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   Sam 23 Déc 2017 - 21:55

Certaines (rares) fois, Fifa se demandait si Kuro parlait d'elle et si oui, en quels termes. Elle espérait qu'il la dépeignait fidèlement, sous un beau jour certes, mais telle qu'elle était réellement. Elle n'en doutait pas vraiment tout en se le demandant et sourit lorsqu'Hélium pesta quelque peu après sa bien aimée. C'était inévitable, des choses qui arrivaient aussi ne s'offusquerait-elle pas si par hasard ses oreilles sifflaient un jour. Mieux valait qu'il y ait de l'eau dans le gaz parfois, ça n'en rendait la relation que plus pétillante.

La jument crème accepta gracieusement les bons mots de son petit compagnon. En cette étrange journée s'était formé une amitié qu'elle jugeait solide et de bonne augure malgré leur légère rivalité. Elle ne désirait pas laisser les Orphelines à Hélium bien sûr mais si Hadès le jugeait plus digne qu'elle Fifa s'en remettrait à son choix et servirait fidèlement le poney qui aurait sûrement besoin de son soutien de toute façon. Elle espérait qu'il prendrait ses conseils à coeur comme elle prenait les siens.

« N'hésite pas si un jour tu as besoin de quoi que ce soit, glissa-t-elle chaleureusement. »

La complicité qui se dessinait déjà dans le clin d'oeil qu'elle troqua contre une grimace affectueuse  la rassura. Elle avait besoin d'amis, une vie de solitude n'avait rien d'agréable et si elle se destinait à suivre les pas de sa mère elle ne voulait pas être aussi isolée qu'Ocëan Pearl l'avait été au début de son règne. Son troupeau serait soudé et elle espérait que les équidés trouveraient le courage de l'aimer plutôt que de ressentir le besoin de conspirer contre elle. S'il pouvait la soutenir comme elle désirait subvenir à leurs besoin, Fifa ne doutait pas de parvenir à faire prospérer les Terres Orphelines.

Princesse elle serait s'il le fallait et sous son règne, les terres d'Hadès rayonneraient. Elle rit franchement aux exigences d'Hélium et lui tira la langue, joueuse, avant de rouler des yeux à la mention de sa conquête. Elle ne doutait pas de gagner la course après tout sa marraine la bonne fée était courte sur pattes... Ravalant un rire qui risquait de vexer son nouvel ami, Fifa l'observa partir avec un dernier sourire, tournant finalement les talons à son tour pour s'éloigner. Il était temps de retrouver Kuro et de lui parler de cet étrange poney qu'elle avait rencontré. Cela le ferait bien rire et elle avait hâte de voir sa tête lorsqu'elle lui annoncerait qu'Hélium était le parrain tout désigné de l'un de leurs futurs enfants.

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gadoue [pv — Fifa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gadoue [pv — Fifa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KI KOZE SA ESKE FIFA TA KENBE DOKTÈ YVES JEAN BART NAN DWÈT SIPERYÈ LONG
» Fifa ou PES
» Fifa 13 : Ultimate team
» [**] [FIFA 13] Olympique de Marseille 2013
» [Fifa 13 carrière joueur] Un jeune Croate se met au foot.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORPHELINES. :: PLUIES PERPETUELLES-
Sauter vers: