Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hopeless || LIBRE

Aller en bas 
AuteurMessage
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 585

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Hopeless || LIBRE   Jeu 12 Oct 2017 - 14:30

Toute race disparaît.

Le Soleil était haut dans le ciel aujourd'hui. Un cri d'oiseau se fit entendre brusquement, tandis que des feuilles virevoltaient au gré du vent. Toute une armée d'étourneaux s'envolèrent d'un arbre tandis que les nuages couraient le ciel grâce à l'air pur. On était en Automne aujourd'hui, mais le temps demeurait clément. On pouvait distinguer quelques petits animaux, tels des lièvres ou des mulots, galopaient sur le sol avec vivacité. En fait, quand on y réfléchissait : la saison actuelle n'atteignait pas la Nature en elle-même. Brutalement, un bruit de galopade se fit entendre. Une silhouette noire apparut alors à l'orée du bois, tandis que des feuilles s'envolaient sous ses sabots. On pouvait remarquer de l'écume présente sur son corps, ainsi que de la boue sur la paroi de ses sabots & des feuillages dans ses crins. D'où venait-il ? Pourquoi galopait-il ? Beaucoup de personne pouvait se le demander mais moi je pense que ce cheval s'amusait. Mais qui était-il ? Il s'appelait Collapsing pour certains, mais pour d'autres, il demeurait un inconnu, un être qui semblait n'avoir aucune ambition, aucun but. & pourtant il en avait un : dominer. Gouverner un monde qui lui semblait complètement incohérent. Un monde qui devait avoir quelqu'un pour le diriger, pour le contrôler & l'encadrer.
Le paysage changea au fur & à mesure de ta galopade. Arrêtons d'être spectateur de la scène dorénavant & entrons dans son crâne, dans son cerveau. Pourquoi galopes-tu ainsi Collap's ? Pourquoi t'amuses-tu ainsi ? Que faisais-tu là ? J'avoue ne pas savoir, mais j'ai hâte de l'apprendre. J'ai hâte que tu m'expliques à quel point cela t'amuse, mais surtout la raison du pourquoi. Tu finis par te stopper, tes jambes tremblaient tandis que ton cerveau tambourinait dans son crâne. Tu avais l'impression que ton coeur n'était plus dans ta cage thoracique, mais plutôt dans ton cortex cérébral. Peut-être était-ce dû à ta course, mais peut-être aussi par la chaleur que les paysages t'avaient donné. Tu finis par t'ébrouer brièvement pour finalement te remettre au pas : tes jambes étaient engourdies mais cela te faisait du bien. Au bout de quelques minutes de marche, tu te rendis compte que la terre était remplacée par du sable. Tu te trouvais sur une plage fine. Alors, tu redressas tes oreilles & l'observas. Elle était magnifique, réellement. Finalement, tu pris le trot & longea la digue. Tu adorais la mer, la plage ... Elle te rappelait tes origines, elle te rappelait à ton ancienne terre. Un bonheur à l'état pur en réalité.
Quand l'humanité apparait brusquement. Tu continuais de trotter tranquillement, sans te soucier réellement de ce qui pouvait être sur ton chemin. Brusquement, ton pied écrasa un objet étrange. Tu baissas alors ton encolure, en te stoppant, & observas l'objet. Il était ovale, & on pouvait y voir ton reflet. Tu ronflas des naseaux, te demandant ce que ça pouvait être. Puis un craquement se fit entendre & tu distinguas la forme étrange d'un gros monstre en bois sur la plage. Alors, prit d'une curiosité que tu ne te connaissais plus, tu galopas vers ce gros monstre & t'y stoppas. Tu relevas la tête & l'observa tranquillement. Il craquait de partout mais tu ne ressentais aucune peur. Alors, tu vis une brèche & y entras. Le monstre continuait de craquer mais tu continuas de marcher dedans. Puis ... Le sol se déroba sous tes pied & tu tombas. Tu te retrouvas dans un grand fracas dans un trou présent dans ce monstre. Tu te relevas difficilement, un bout de bois planté dans la cuisse, & tu observas autour de toi. Tu étais piégé. Six animaux étranges plein d'os t'observèrent de leurs grands yeux vides, sans globes oculaires, & tu les fixas les oreilles plaquées dans la crinière. Soudain, un septième animal plein d'os se jeta sur toi, ou plutôt tomba, du haut du trou, sur ton dos & avec un hennissement rauque tu essayas de le virer, mais ta jambe blessée te fit tomber au sol. Ouais, tu étais ridicule là. Allongé au sol, sous un squelette & sans pouvoir te relever. Allais-tu mourir ici ? Bonne question. Mais peut-être que les pas que je peux entendre pas loin t'aideront. J'espère.


Dernière édition par Collapsing le Lun 5 Mar 2018 - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Ven 13 Oct 2017 - 18:01

Une journée banale , oui cela semblait etre une journée banale... Comme tout les jours presque d'ailleurs, un soleil apparent dans le ciel parmi quelques nuages par-ci, par là. Une simple journée d'automne comme on en voit tout le temps, il ne fait ni chaud, ni froid ma peau fine ne frémit pas. Cela fait du bien de ce promener ainsi par moment, de respirer l'air frais de la mer. Mes sabots s’enfonçaient un à un dans le sable, dans un pas calme et sure à la fois, car jamais je n'hésite je fonce bien souvent tête baissée sans m'occuper du danger.
Vous vous dites que je suis folles, ouai vous n'êtes peut-être pas très loin de la vérité en vrai.
Je vis pour causer la mort, je vis pour causer le malheur, pour faire planer le mal où je passe, c'est mon seul but dans la vie. De toute façon à quoi sert-elle d'autre ? Des poulains non merci, l'esprit maternel il ne coule pas dans mes veines. Enfin je crois, je ne sais pas en faite, dans le fond je ne sais pas qui je suis vraiment. Aucune identité parentale, je ne suis que l'ombre de la mort...
On me surnomme Dame de Pique, vous savez pourquoi car elle est forte et elle est piquante et que le Roi n'existe pas. Enfin je crois... C'est qui le Roi d'ailleurs?
Oui je sais c'est un grand bordel dans ma tête mais ce n'est rien cela, ce n,'est que banalité, vous comprendrez peut être un jour...

Je pensais être seule sur cette place remplit de débris un peu partout autour de moi, malgré que je me perds dans mes pensées je garde toujours un oeil sur ce qui m'entoure, mais la ce ne sont pas mes yeux qui m'alertent de quelques choses d'étrange. C'est mon ouïe, mes fines oreilles en direction d'une masse marron. Les oreilles plaqués contre mon crane je m'approche de cette chose inconnue, plus je me rapproche plus j'entends un espèce de craquement de branche, de je ne sais trop quoi . Soudainement mon esprit  stoppe soudainement mes membres, un trou béant ce dévoile devant mon regard et comble de la chose une silhouette noire au fond.
Je ne pus m’empêcher de ricaner, et bien il devait être bien stupide pour être tombé la dedans. D'une voix rieuse tel une hyène, je laisse échapper :

-Et bien vous avez un joli lit de mort, sympa ! ça va, vous avez l'air d'avoir de la compagnie, c’était une bien belle journée pourtant... Sauf pour vous ! 

Un petit gloussement s’échappe du fond de ma gorge, alors que je regarde le spectacle du haut de mon piédestal, je le vois gesticuler parmi les corps inertes et en fin de vie...
Puis je reprends:

-Je pense que je vais vous observez ici, cela pourrait être un joli spectacle je m'en vois déjà ravie 


Dans un paysage où le silence s'installe, où la brise du vent s'arrêtte, un petit sourire narquois s'installe au coin de mes lèvres...
Revenir en haut Aller en bas
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 585

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Sam 14 Oct 2017 - 14:33





Hopeless

collapsing & pearlqueen

Mon dieu, mais qu'est-ce que c'était que cette scène ? Comment avons-t-on pu en arriver là ? Comment est-ce que cela avait-il pu être possible ? Toi, le chevalier noir, tu te retrouvais bloqué dans un endroit que tu ne connaissais ni d'Adam ni d'Eve. Tu te retrouvais allongé, tel un poulain apeuré, dans un endroit complètement exigu. Je ne comprenais vraiment pas comment cela avait-il pu arriver. Je ne comprenais pas non plus comment tu avais fait pour te retrouver avec ce bout de bois dans la cuisse : tu semblais blessé, au pied du mur & sans moyen de pouvoir t'en sortir. Je ne savais pas comment faire pour que cela s'arrange, je ne savais pas quoi faire non plus. Bon bien sûr, c'était sans doute de ma faute que tu sois là : puisque c'est moi qui t'ai dit d'aller visiter ce bateau, qui t'ai ordonné de poser tes sabots sur le sol de bois. Tu l'avais fait comme un pantin, sans même réfléchir & voilà que tu étais emprisonné tel un lion en cage. Tu avais mal, mais tu étais surtout énervé. Tu m'en voulais mais tu t'en voulais, à toi aussi, puisque tu n'avais même pas cherché à te méfier en fait. En réalité, tu avais agi comme un poulain voulant découvrir le monde. En pleine inconscience.
& voilà que maintenant, tu souffrais. Tu sentais la douleur s'installer insidieusement dans ton cerveau, ainsi que ton organisme. Tu sentais ta jambe te lançais aussi fort que si tu venais de te prendre un coup de sabot dans le coeur. La douleur était telle que cette fois-ci tu ne pouvais en faire fi. Un regard tout autour de toi & tu compris. Tu compris que tu étais réellement pris au piège. Mais ce bateau n'allait-il pas prendre l'eau lorsque la marée remonterait ? Cet endroit ne serait-il pas inondé ? Alors en plus d'avoir la jambe blessée, tu te retrouverais noyé ? Quel idiot ! Tu avais été un idiot mon chevalier. & moi une idiote de ne pas t'avoir prévenu du danger. Soudain, tu entendis une voix. Une voix féminine. Tu relevas le regard vers la jument ébène & un sourire plein de haine vint naitre sur ton visage. Elle était là, ta liberté était représenté par cette jument hautaine. Elle voulait faire la grande, elle voulait te narguer ? Si elle savait. L'intelligence que tu pouvais avoir quelques fois te permettait de réfléchir à beaucoup de choses, dont un échappatoire. Quelle idiote elle aussi.
Tu la laissas te narguer, gratuitement, tandis que tu observais autour de toi, mais aussi vers elle. Tu avais le choix : soit te laisser narguer par cette idiote & te noyer, soit la faire plonger avec toi & espérer que son instinct de survie vous fasse sortir tous les deux. Tu ne réfléchis pas beaucoup & finis par choisir la seconde option, espérant qu'elle fonctionnerait. Alors tu clopina vers un endroit où tu avais pu voir une brèche & donna un violent coup de sabot. Un craquement se fit entendre & tu pus distinguer un pan du trou où se trouver la jument se décrocher. Tu espérais réellement que ce pan suffirait à faire tomber la jolie jument ébène. Elle était jeune & belle mais elle plongerait avec toi, tu en étais certain. Car quand le Destin décide que deux âmes se trouvent, elles tombent souvent dans le même piège. Tu ne lui parlerais que si elle tombait avec toi ou qu'elle te provoquait de nouveau.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Ven 20 Oct 2017 - 16:00

Le noir au fond de son trou ne semblait vouloir répondre , il m'ignorait. Oui il ignorait moi la Dame de Pique . Non mais là je rêvais au plus haut point. On ne me fait pas ça à moi. Jamais oh ça jamais. Cela avait le don de m'énerver. Je me sentais bouillir au fond de moi. Impulsive vous dites? Oui vous avez raison encore un défaut chez moi, je n'ai que ça. C'est tellement dur de trouver des qualités.
Alors que je m'enfoncais dans cette haine face à son ignorance, je ne vie rien à ce qu'il venait de faire... 
Je sentie mes membres s'échapper sous moi dans le vide, l'idiot il m'avait fait chuter avec lui. Je partais la tête la première en plus , impossible de ce rattraper à quoi que ce soit cela arriva si vite.
Je m'ecrasais lourdement sur le sol jonché de branches et d'os, ce qui me blessait à plusieurs endroits, des plaies plus ou moins profondes parsemaient le haut de mon corps .
La douleur de la chute , tel un salto, était assez intense, mon dos mettrais plusieurs jours à s'en remettre, enfin si on arrive à sortir de ce foutu endroit.
J'en avais presque oubliée la présence de celui qui m'avait emmenée dans ce guêpier, mais cela pas pour longtemps.... Je le fusilliais du regard.

-Et bien vous êtes un bel abrutis, on a l'air joli maintenant à deux dans la même situation la ! C'est pas très profond mais quand même ! Et puis faut que je supporte votre présence près de moi.

Je souffla bruyamment d'un air exaspérée, Monsieur devait être content de son coup. Pas moi. Logique après tout. Mais bon maintenant c'est fait , au moins ça m'occuperais la journée. Je posais mes yeux sur lui, essayant de capter son regard mais il était caché derrière ses crins. Car le regard est important,on voit beaucoup de choses à travers les yeux des autres. Enfin cela dépend qui... Je me souviens du regard de mon géniteur, il n'y avait pas grand chose dans le siens, juste du degout et de la haine. Et pourquoi je pensais à ça la maintenant, je devenait grave moi, ah ben non en faite c'est normale c'est juste moi. Je souriais à cette pensée oui je souriais alors que j'étais au fond d'un trou accompagnée d'un inconnu à la robe ébène.
D'un ton un peu obligé, car oui maintenant j'étais obligé de réfléchir avec lui au comment sortir d'ici, je rajoutais

- Bon c'est quoi ton petit nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 585

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Dim 22 Oct 2017 - 18:00





Hopeless

collapsing & Pearlqueen

Tu venais de faire tomber la jument avec toi & tu en étais fier : ton plan venait d'aboutir. Pour un étalon qui se dit intelligent, tu viens de faire une chose qui ne l'est pas trop Collap's. Faire tomber quelqu'un avec toi. Mais pourquoi ? Pourquoi avoir fait cela ? Pourquoi faire tomber quelqu'un ainsi, alors que tu te sais coincé ? Je n'arrive pas bien à comprendre en réalité. Je sais pas. Moi quand je suis coincée quelque part, je demande très gentiment à ce qu'on m'aide. A ce qu'on me tende un corde, ou j'aurais crier pour qu'on vienne tout simplement me tendre une main. Mais non ! Toi, tu fais tomber les gens dans guet à pans dans lequel tu es. Pas très intelligent tout cela, mais bon. Alors oui, je peux parfaitement comprendre que la jument s'énerve, qu'elle t'insulte de tous les noms d'oiseaux possibles, mais toi ... Toi, tu ne faisais que rire. Ces insultes te faisaient bien rire, car toi, tu savais parfaitement ce que tu faisais & pourquoi tu le faisais en réalité. Mais explique-moi ! Je veux savoir pourquoi tu fais ça. Tu parles d'un instinct de survie, tu parles du fait que Pearlqueen pourra t'aider, mais je ne vois vraiment pas comment. Je suis perdue & elle aussi, je pense.
Tu la laissais pousser sa petite gueulante, ne faisant que rire dans ta barbe. Elle pensait réellement t'atteindre avec ces insultes ? Si elle savait. Tu as tellement été insulté toute ta vie, qu'une ou deux de plus ne pourrait plus rien te faire. Pire encore, ça ne faisait que renforcer ton ego. Elle te pensait abruti ? Tu te pensais plus intelligent que la moyenne. Elle pensait ne pas pouvoir supporter ta présence ? Pas très grave, tu la supportais déjà bien assez pour vous deux. Tu laissas ton regard divaguer légèrement sur la jument, essayant d'analyser son physique. Pourquoi fais-tu cela Collap's ? Pourquoi observes-tu toujours les gens ainsi ? Essaies-tu de les sonder avec ton unique oeil ? En fait ... On ne devrait plus t'appeler le Borgne, mais plutôt le Cyclope. Ca t'irait mieux je pense. Puisque tu ne fais qu'observer le monde avec un seul oeil, alors un nom comme ça te conviendrait mieux selon moi. Bon okai, c'est pas très élogieux comme prénom mais bon ... Que veux-tu ? Actuellement, tu fais des choses qui ne le sont pas pour autant en réalité. La preuve, tu ne réponds même pas à la jument. Tu ne fais même plus gaffe à elle, en réalité. Tu te dis bien élevé, bien éduqué ... ? Mais je n'en suis pas certaine parfois. Tu me l'as encore prouvé avec Ocean & Cyrius ... Tu les as envahis, autant que tu envahirais un territoire. Tu es ambitieux, mais tu es aussi très envahissant, fais attention. Ca pourrait te retomber sur le coin des naseaux un de ces quatre.
Tu sentais le regard de la jument sur toi, tu sentais qu'elle essayait de pénétrer ton âme sans confusion. Elle n'avait vraiment peur de rien, celle-là ! Mais comment pouvait-elle croire qu'elle entrerait aussi rapidement dans ton jardin ? C'était inconcevable ! & puis, personne n'a encore jamais réussi à sonder ton regard, à entrer ainsi dans ton esprit, pas même les plus sages. En même temps, comment voulez-vous pénétrer une âme dans un corps où il n'y en a pas ? Car soyons franc, Collap's n'a pas d'âme. Ou peut-être une souillée par ses méfaits, une détruite par ton ambition, mais surtout une âme aussi noire que ta robe. C'est peut-être pour cette raison que le Malin t'aime autant, qu'il te colle comme ta propre ombre. Tu l'attires autant que le miel avec les abeilles. Tu étais intelligent parfois, surtout concernant le Malin, tu savais parfaitement qu'à ta Mort tu viendrais le rejoindre comme une Belle rejoindrait son Prince Charmant. Tu n'aimais personne, mais tu savais que Lui, tu l'aimais d'amour. Il était ton unique amour. Tu étais fou ? Tu le savais. Tout le monde le savait, même moi lors de ta création. Finalement, tu repointas tes petites oreilles noires vers la jument & posa ton unique globe oculaire sur elle.

" Tu m'appeler Le Malin si tu veux. " Tu eus un petit rire tandis que tu t'ébrouais. " Mais si c'est trop compliqué pour ton cerveau, appelle-moi tout simplement Noir. " Ca pouvait paraitre un peu discriminatoire comme nom, mais pour toi il était significatif. Car il te représentait autant toi que ton âme. Tu avais hâte de voir la réaction de cette jument.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Dim 22 Oct 2017 - 18:53

Et ben moi qui pensais passer une belle journée, c'était râpé, tanpis on va se contenter de ce qu'on a , je lui avais demandé son nom, je ne sais même pas pourquoi, peut etre du fait que l'ont était à deux dans un espace restreint, c'est sûrement pour cela. Il paraît que cela rapproche les âmes, foutaise ! J'avais pas besoin de me rapprocher de qui que se soit, il n'y a avait que moi qui comptais et puis c'est tout.
Le cheval obscur ricanait de m'avoir fait tombée avec lui, il était fier de son coup le Rat. Puis il vint enfin planté son regard dans mes yeux. Je fus un peu surprise sur le coup que l'inconnu soit borgne, je ne m'y attendais pas du tout. Ce n'était pas choquant, juste surprenant.
Mais ce qui me fit trésaillire c'est ce qu'il y avait dans son oeil encore vivant, je sentis un frisson parcourir tout mon corps, mes fines oreilles se mirent à siffler, à me couper du monde extérieur. Je n'entendais plus rien. J'avais l'impression de voir le regard de mon géniteur lors de ma naissance.... c'était impossible, je débloque, ma cicatrice se mit à me brûler. Tout cela était psychologique. Il fallait que je me ressaisir, il fallait que j'oublie cela !

Je me mis à secouer la tête violemment alors qu'il était en train de parler, j'avais entendu à ce qu'il avait dit mais je voulais que cette brûlures arrêté, je voulais que les paroles lors de ma naissance arrête de retentir dans mon cerveau.
Je sentais mon cœur qui battait fort, mon souffle qui était saccadé.
Bon Pearlqueen maintenant ça suffit, il faut que tu te réveilles que je me disais. Et la plus un geste de ma part, tel une statue je ne bougeais plus. Il devait penser que j'étais envahie par la folie, mais je m'en fichais complètement..
J'ouvris enfin la bouche, d'un ton narquois 

-Mon cerveau n'a aucune difficulté surtout pour retenir un nom si futile. Le malin ou Noir. Laisses moi rire, c'est pas un nom , tu te donne juste un genre mon pauvre, t'es même pas foutu de dire clairement ton identité, tu as honte de toi ou quoi ? Pauvre idiot ! 


Je ne pris pas la peine de me présenter, cela ne sert à rien il ne joue pas franc jeu avec moi alors moi non plus. Je dirais mon nom que si il le dit. Sinon il aura juste le droit à mon surnom. Ça lui suffira.
J'avais envie de le frapper, en plein dans sa cuisse, il me tapait sur le système nerveux d'une façon assez incroyable, j'en avais presque oublié que cela pouvait être lui qui m'avait laissé la grande cicatrice sur mon encolure.
Revenir en haut Aller en bas
Pearlescence

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 152

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Dim 22 Oct 2017 - 19:21

Pearlescence errait sur la plage dans l'espoir de trouver Ocëan Pearl. Elle voulait lui conter la douloureuse rencontre de Cyrius et son admiration grandissante pour Shiro. Malgré la déception dont ses sentiments naissants avaient fait l'objet, elle ne parvenait pas à l'oublier. Le soleil réchauffait sa silhouette difforme, éveillait les reflets de bronze et d'argent de sa robe tandis que le fracas des vagues résonnait comme une douce musique à ses oreilles et faisait taire la haine qu'elle éprouvait contre elle-même.

Elle avait entendu parler d'une jument pie aux yeux saisissants sur le territoire et avait suivit les rumeurs avec entrain, ne pouvant deviner qu'elles ne parlaient pas de la bonne personne. De toute façon Ocëan Pearl était en compagnie de cette dernière même si la jument ne le savait point. Non, Pearlescence cherchait sa grand-mère, contournant une carcasse de bateau dans laquelle elle s'enfonça sans se douter du danger. Elle manqua de tomber dans un trou après quelques pas, poussant un petit cri de surprise avant d'apercevoir deux ombres à l'intérieur et des morceaux de cartilage blanc qui ne pouvaient qu'appartenir à un squelette. Elle secoua la tête pour chasser l'image dérangeante, croyant s'être endormie ou bien que le soleil avait trop tapé sur sa cabosse mais il n'en était rien.

Les voix des deux équidés lui parvenaient distinctement depuis leur trou de cauchemar et elle recula sur le bord du couloir du bateau pour ne pas les rejoindre par mégarde, se mettant soigneusement en sécurité. Soudain, elle reconnut la voix du mâle, ou plutôt le nom sous lequel il se présentait. En flash, leur rencontre lui revint. Des mots, des mots qu'elle détestait et qui nourrissaient sa haine d'elle-même. Ses compliments insultants l'avait hantée pendant longtemps et ils lui revenaient comme une gifle à cet instant, la poussant à arracher en elle le pire pour se venger. La bassesse de son âme lui plaisait plus que voir son reflet en face.

« Il s'appelle Collapsing et c'est un être abject, de la pire espèce. C'est bien fait ce qu'il lui arrive, je suis désolée que vous deviez en subir les conséquences. »

Un rire amer lui échappa après qu'elle se soit adressée à la jument. Elle la plaignait, sincèrement, mais l'inconnue semblait capable de se défendre, pas comme elle. Physiquement non plus, elle n'était pas comme elle. Elle aurait pu plaire à un individu comme Collapsing elle, ou même Shiro. La jalousie la rongeait, une fois de plus. Pearlescence ravala douloureusement son rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 585

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Dim 22 Oct 2017 - 20:05





Hopeless

collapsing & pearlqueen

Tu avais l'impression de te revoir dans cette jument. Certes, elle était du sexe opposé, mais elle te ressemblait. Tu avais véritablement l'impression de te revoir dans tes jeunes années. Tu avais l'impression de te voir lorsque tu avais quatre ans, lorsque tu pensais que le monde t'appartenait. Bon bien sûr, il t'appartient toujours, mais tu le vois autrement. Tu le vois avec plus d'objectivité, avec plus d'ambition mais surtout plus de sagesse. Mais cette jument te ressemble vraiment. Beaucoup trop, selon toi. Si tu savais, mon chéri. Si tu savais ce que cette jument était réellement. Te souviens-tu de cette jument que tu as sailli ? Cette jument à qui tu as fait croire ton amour ? Cette jument, tellement niaise, qu'elle a cru que ton coeur était empli d'amour pour elle ? Au final, elle avait eu tord d'y croire. Te souviens-tu de sa cervelle sur tes sabots ? De son sang sur le sol & de cette pouliche que tu as abandonné comme une malpropre ? Tu t'en souviens, je le sais. Mais tu devrais aussi regarder un peu plus cette jument noire & tu comprendrais bien rapidement pourquoi je t'en parle. Tu comprendrais que cette pouliche que tu as abandonnée est maintenant en face de toi. De la pouliche elle est devenue une jument rustique, une magnifique jument capable de survivre dans n'importe quelle condition. Tu serais choqué. Pour la première fois de ta vie, sans doute.
Ton coeur s'arrêta brusquement de battre lorsque tu posas réellement ton regard sur la jument. Ca y est ? Tu as comprit Collap's ? Tu as comprit que ton propre cauchemar vient de se réaliser ? Que ta fille était face à toi ? Non, ne secoue pas la tête. C'est vrai. Elle est là, face à toi. Tu fis alors un pas de recul, comprenant que la situation serait bien plus compliquée qu'elle n'y parait. Alors cette futile jument, frêle comme un gardon, avait mit au monde une telle jument ? Une jument costaud ? C'était impossible & pourtant vrai. Tu compris maintenant pourquoi elle te ressemblait tant, pourquoi elle te faisait vraiment penser à toi. Car elle était toi. Elle venait de toi. Elle était ton sang, ta chair. Elle était ta fille. Celle que tu n'avais jamais voulu avoir, celle que tu redoutais tant. Tu avais l'impression d'être le jour du meurtre, le jour où tu venais d'abandonner cette jument. Pourquoi n'avoir pas tué sa fille ? Pourquoi l'avoir laissé vivre ? Tu aurais du t'en douter pourtant. Tu aurais du te douter, qu'avec le caractère dont elle a hérité, elle survivrait au pire.
Au moment même où tu allais ouvrir la bouche pour pouvoir répondre à la jument, tu entendis une voix. T'étais sûr d'avoir une journée de merde, beh là, c'était encore bien pire que tu ne pouvais l'imaginer. En plus, d'avoir ta fille en face de toi, tu avais cette jument ignoble au dessus de toi. Que demander de plus au peuple ? Une pluie de caca de mouette sur la gueule ? Ce serait le comble quand même. Tu plaquas les oreilles dans ta crinière tandis que tu posais ton regard sombre sur la jument d'argent. Pourquoi avait-elle dit ton nom ? Pourquoi avoir révélé ton identité ? Etait-elle aussi bête que tu l'aurais cru ? Apparemment. Tu te posas deux minutes & finit par le décider. Tu la ferais tomber avec vous. Alors, tu allas de nouveau frapper là où était Queen. Décidant que cette pimbêche serait avec vous. Elle voulait jouer avec vous ? Elle jouerait, mais elle ne sortirait certainement pas indemne de ce jeu. Tu ne la laisserais pas impunie. Tu ne garderais pas cette révélation sans représaille. Elle l'avait cherché, alors il fallait qu'elle récolte ce qu'elle a semé.

" Effectivement, mon nom est Collapsing. " Puis tu posas ton regard sur la jument noire, bien décidé à crever l'abcès. " & toi, c'est Pearlqueen, n'est-ce pas ? " Tu eus un grand rire. Sachant qu'au final, tu contrôlerais la situation.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Mer 25 Oct 2017 - 21:58

Soudainement une voix sortie de nulle part, une voix féminine et elle semblait connaître l'inconnu qui était avec moi. Collapsing, tel était son nom. Mais ce qui me marqua plus c'est ce qu'elle disait après, elle ne semblait pas l'apprecier du tout, disant de lui qu'en gros il était mauvais. Ah ben ça je l'avais bien compris, mais ce qu'elle ne sait pas la petite là, c'est que je n'étais peut être pas plus agréable que celui qu'elle avait balancé. Je me mis à ricaner en disant au noir

-Et bien ils ont l'air de t'apprecier les gens par ici... Collapsing....

Un petit sourire en coin s'affiche alors que le noir me regarde d'un air surpris, secoué. Je commençais à me poser la question si mes premières pensées n'étaient pas bonne, si c'était pas mon père devant moi vu la tête qu'il faisait. Je me mis à réfléchir encore et encore. Comment le monde pouvait être si petit et me faire tomber avec celui qui m'avait créer dans un trou pas plus grand qu'un puit. Et bien je peux dire que j'ai de la chance aujourd'hui, youhou c'est la folie.
Et voilà qu'enfin Collapsing décide enfin de faire entendre sa voix, j'en avais oublié presque la présence de celle qui nous observait, mais les gestes de l'etalon me rappelle qu'elle était toujours la. Quand brutalement il prononça mon nom.
Je me redressa fièrement sur mes jambes, et me mis devant lui pour qu'il arrête de frapper les murs.
Et froidement je prononça

-Que dis tu la ? Comment connais tu mon nom , toi collapsing qui sort de nul part?

En faite j'étais en train d'essayer de me convaincre que ce n'était pas lui, mais il fallait que j'arrête de me voiler la face, oh que oui c'était bien LUI devant mes yeux, celui qui me cracha au visage que je servais qu'à faire planer la mort. Alors soudainement, je laissa échapper sechement entre mes dents :


-est ce ta mort qui va planer aujourd'hui?

Cela avait été plus fort que moi, mon cœur battait fort en cet instant. Je ne savais pas si je devais le haïr, l'ignorer ou autre chose... Mais le moment était la et il fallait avancer avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Pearlescence

avatar

ÂGE : 21
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 152

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Jeu 26 Oct 2017 - 0:18

Pearlescence avait bien choisi sa place : là où elle était le sol ne risquait pas de s'effondrer sous ses pieds. Le sentiment de puissance qu'elle en retirait était très laid, elle comprenait le dégoût qu'Ungo avait dû éprouver lorsqu'elle s'était pliée à sa demande sans discuter. C'était trop facile, écoeurant et elle n'avait plus qu'une envie, oublier ce bref moment en partant sans se retourner. Elle laissa donc les deux inconnus à leur misère, croyant deviner dans les paroles de Collapsing et Pearlqueen qu'ils étaient aussi dérangés l'un que l'autre. Cela ne l'aurait pas surpris qu'ils soient père et fille. Ils parviendraient bien à s'en sortir par eux-mêmes, elle n'en doutait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 585

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Ven 27 Oct 2017 - 15:19





Hopeless

collapsing & Pearlqueen

La vie fait parfois bien les choses. Souvent, elle met des barrières sur notre chemin pour que l'on puisse grandir, elle construit des sentiers que nous devons suivre pour pouvoir devenir quelqu'un. Mais d'autres fois, c'était complètement différent. Elle nous met des personnes sur notre chemin, des âmes que nous devons absolument rencontrer. Les rencontres font de nous quelqu'un, c'était évident. Mais elles font aussi souvent resurgir le passé. Les rencontres nous mette en pleine figure, les erreurs que nous voulions oublier. Ne dit-on pas que parfois nous regrettons les rencontres que nous pouvons faire ? Que nous regrettons certaines choses mais qu'au final certaines personnes nous le remémore ? C'est sans doute pour cette raison que tu avais un sentiment étrange en toi, un sentiment que tu ne te connaissais pas. Un sentiment qui te hantait à chaque fois que tu pouvais poser ton regard sur ta partenaire de conversation. C'était elle. Tu en étais convaincu. Mais elle était différente, elle ne ressemblait pas du tout à la pouliche que tu avais abandonné. Comment avait-elle pu changé autant ? Mais surtout, comment avait-elle survécu ? Tu ne comprenais pas, tu avais pourtant tout fait pour qu'elle disparaisse à jamais de ton Destin. Sa mère avait bien fait le boulot avant de mourir au final : elle avait mit au monde un fléau. Une fille que tu regretteras tout ta vie.
Une phrase se fit entendre & tu crus que le rire naissant en toi allait te tuer. Tu n'étais pas très apprécier sur ces terres ? Si elle savait. Personne ne t'aimait réellement ici, tu le savais parfaitement & tu t'en moquait aussi facilement que de ta première dent de loup. Tu n'étais pas venu ici pour être aimé : tu étais venu ici pour régner. Un roi ne doit pas être aimé, il doit surtout être respecté. Mais pour être apprécié, il faut un minimum d'amour ou même de loyauté de ses sujets, non ? Ecoute-moi Collap's. Un roi se doit d'être aimé par son peuple, sinon ce dernier le tuera un jour ou l'autre, ou fera un coup d'état. Regarde Marie-Antoinette, elle n'était pas appréciée par le peuple & elle a été guillotinée. Ou Louis XVI, il a fui durant la révolution & pourtant c'est son propre peuple qui l'a dénoncé. Si tu veux être respecté, si tu veux régner en maitre, il faut absolument que ton peuple t'aime un minimum, sinon tu disparaitras très vite. On ne se souviendra même pas de toi.
Une question & le rire naissant en toi t'envahit alors très rapidement. Comment connaissais-tu son prénom ? Si elle savait. Tu n'as peut-être qu'un seul oeil, mais tu vois tout & tu sais tout. Tu es aussi furtif qu'un loup, alors oui, tu as voyagé beaucoup. Tu te balades souvent sur ces terres & même d'autres, alors tu savais parfaitement son prénom. Bien sûr, tu ne savais pas au début qu'elle était vivante, qu'elle avait survécu, mais tu avais entendu parler de son prénom ainsi que son surnom : la Dame de Pique. Elle ne méritait pas ce surnom : elle faisait pitié, réellement, selon toi. Tu ne répondis pas à sa question, te contentant de lui adresser un regard moqueur. Comment avais-tu pu mettre au monde un tel fléau ? Comment avais-tu pu laisser survivre une telle vermine ? Tu voulais un fils pourtant Collap's, non ? Tu voulais un héritier pourtant & elle était là ? Que ferais-tu ? La tuerais-tu ou la laisserais-tu survivre ? Tu ne savais même pas. Tu relevas vaguement le regard vers Pearlescence, comprenant qu'elle partait : tu lui règlerais son compte plus tard à celle-là. Cette petite balance frêle.
& sa troisième question te fit littéralement éclater de rire, tu crus même que tu allais tomber à la renverse. Elle se pensait menaçante ? C'était quoi cette gamine ? Effectivement, tu ne l'avais pas élevé, sinon au lieu de le dire elle t'aurait tué sur le champ. Tu t'écartas du pan du bateau pour finalement poser un regard sur ta fille & te calmer difficilement, une larme roulant sur ta ganache tant tu avais ri. Tu te riais ouvertement d'elle, tu n'avais vraiment pas peur d'elle. Elle faisait plus pitié qu'autre chose.

" C'est comme ça que tu menaces les gens ? " Tu posas ton oeil sur elle pour finalement t'ébrouer. " Je comprend la facilité que j'ai eu à tuer ta mère, elle était exactement comme toi. "
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Mar 23 Jan 2018 - 20:10

La petite jument semble s'en aller, ce sentant surement pas à sa place, et a vrai dire la oui elle n'y étais plus. Car c'était la rencontre entre un Père et une Fille qui ne se sont jamais rencontré, sauf seulement le jour où elle a ouvert les yeux pour la première fois... Et cela allait surement perturbé beaucoup leur vie à tout les deux.


Mais surement pas la mienne, enfin c'est ce que j'essayais de me dire au fond de moi je savais le contraire, meme si je ne savais pas dans quel sens... Le Noir semblait jubiler à mes paroles, je le regardais froidement sans dire un seul mot. Mes oreilles se plaquèrent petit à petit contre mon crâne. Je sentais que cela bouillonnais à l’intérieur de moi, j'avais envie de gouter a se sang qui était aussi le miens, je sentais ma haine danser dans mon coeur.
Pourquoi m'avoir laissé en vie ? Me donner la chance de le retrouver un jour? Me donner le sentiment de le haïr... De faire tout pour lui barrer la route...

-Où est ce que tu as vu que je te menacés là et en plus tu parle pour rien dire, " ma mere exactement comme moi" alors que tu ne me connais pas. Et je ne peux savoir comment elle était puisque tu l'as tuée... Dommage pour toi je suis bien debout devant toi mon cher Papa ! Regarde toi, tu fais le fier, mais tu as peur de moi au fond! Je suis l'ombre de toi, je suis toi au feminin. Je suis une garce aussi désagréable et méchante que toi. Mais ca tu ne le sais pas car personne ici ne me connait vraiment sur ces Terre.

Un rire hautain et sadique envahit ma gorge avant de rajouter

- Mais ne t’inquiète pas Papounet ! Tu vas m'avoir sur ton chemin et cela pour toujours ! La digne fille à son cher papa toujours accrochée a sa botte, oh ça je te le promet Collapsing

Soudainement, je me projette en avant, mettant toute ma force sur mes postérieurs pour puiser ma force dans mon arrière main, le noir était déjà blesser a une jambe je voulais juste le provoquer un peu plus pendant qu'il avait une faiblesse. Et puissamment mon poitrail s’écrasa sur son épaule, un bruit sourd se fit entendre. Un bruit de corps qui s'entrechoquent... On ne pouvait sortir d'ici, et je n'avait pas envie de le tuer ou autre, cela serait plus délectant de jouer avec lui en lui barrant son but dans la vie. Car ce que tu ne sais pas c 'est qu'il n'y a pas plus fourbe que moi, j'aime me servir des autres pour arriver a mes objectifs quitte a utiliser mes multiples facette. Alors pour l'instant jouons un peu...

Revenir en haut Aller en bas
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 585

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Jeu 25 Jan 2018 - 19:02



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

paternité difficile

collapsing & pearlqueen

C'est en découvrant qu'elle est de son sang que le Roi mourut : la Princesse est digne de lui, mais il ne le voit pas.

Elle était là face à toi, le regard hargneux & la haine au ventre. Elle représentait un passé, un passé que tu avais pensé oublier. Un passé que tu avais imaginé créer lorsque tu avais anéanti la cervelle de cette jument, ce jour-là. Malheureusement, ce fut un rêve, une utopie qui n’existait pas. Elle était morte, mais elle avait laissé cette bestiole en vie. Cette pouliche était devenue adulte & dorénavant, elle était face à toi. Elle te regardait avec le regard que tu avais eu lorsque tu avais écrasé la tête de cette jument futile. La haine naissait en toi à chaque instant où tu posais ton regard sur la noire. Pourquoi avait-elle survécu ? Comment avait-elle fait ? Pourquoi était-elle là ? Savait-elle que tu vivais ici ? Etait-elle venue pour t’achever ? J’en doute. Réfléchis Collap’s, on pouvait voir dans son regard qu’elle était aussi surprise que toi. On pouvait le voir qu’elle ne s’attendait pas à voir son géniteur face à elle. Je pense qu’elle t’a imaginé mort toutes ces années, elle t’a imaginé succombant à tes blessures, mais voilà que vous êtes tous les deux face l’un à l’autre. Sa mère se retournerait sans doute dans sa tombe si elle voyait cela. & elle aurait sans doute peur. Peur, je ne suis pas si sûre que cela : on peut très bien voir qu’elle te ressemble comme deux gouttes d’eau, que ce soit mentalement ou physiquement. Elle est aussi mauvaise, garce & vile que toi. Elle est ta fille, il n’y a pas de doute là dessus.
Tu l’écoutas & ta haine ne cessait de grandir. Peur d’elle ? Mais pour qui se prenait-elle ? Comment pouvait-elle imaginé que tu avais peur d’elle ? Tu n’avais peur de personne, surtout pas une jument aussi futile & gamine. Elle était ta fille, mais tu l’anéantirais. Elle était un passé que tu avais oublié, alors tu devais l’oublier de nouveau. Tu l’écoutas sans répondre, cherchant une réponse dans ta tête. Comment allais-tu faire ? Mais surtout, qu’allais-tu faire de cette abrutie ? Maintenant, qu’elle était là, tu devrais la faire disparaître. Peut-être la tuer, ici, maintenant ? Peut-être lui cracher à la figure pour qu’un combat éclate, peut-être lui arracher une oreille pour lui faire peur ? Elle n’aurait pas peur. Elle n’avait peur de rien, ça se voyait. Soudain, elle s’approcha de toi & écrasa ton épaule blessée, tu couinas de douleur en venant mordre brutalement son garrot. Alors c’était ainsi : elle voulait se battre ? Très bien, tu acceptais donc la mission, sans équivoque. Le combat éclaterait & tu l’assumerait volontiers. Tu enlevas ta bouche de son garrot, goûtant au sang qui était le tien.

« Tu veux me suivre ? Mais es-tu capable de devenir Reine comme je veux l’être ? Veux-tu prendre la place que je prévoyais à ta mère, mais finalement qui m’a déçu ? » dis-tu tout en venant mordre de nouveau son garrot, pour finalement planter ton unique œil dans le sien. « Prouve-le alors. »
(c) DΛNDELION

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Mar 13 Fév 2018 - 21:18

En vrai je ne savais pas ce que je faisais, je ne m’étais pas attendue a rencontrer mon géniteur dans un trou et ne pas pouvoir en sortir. Alors je m'étais mise en auto défense, et pour moi c'est l'attaque pour pouvoir réfléchir au pourquoi et comment faire par la suite. Meme si j'avais une vague idée derrière la tète rien n’était jamais sur d'avance. Il y a toujours un pépin sur le chemin, et cela a chaque fois on ne pouvait rien y faire...
Alors que ma rage de le voir en face de moi, m'avait poussée a me jeter sur lui, il planta ses dents dans mon garrot, un des endroits les plus sensible pour nous... Je poussa un henissement strident de douleur, alors que je sentais mon sang s'écouler le long de mon épaule et surement dans sa gorge,
entre deux coup de dent il laissa echapper quelques mots, quelques questions...

Je me cabra soudainement pour me debarasser de son emprise fouettant l'air de mes sabot pour le faire reculer tout en ne le lachant pas du regard de son oeil unique.
Ronflant bruyamment des naseaux, je lui cracha au visage avec un grand sourire hautain

-Je serais bien mieux que ce que tu veux toi mon cher Papa,et je prendrais la place de personne puisque ce sera MA place. Donc j'espere que tu t'es bien amusé dans ta petite vie ces dernières années, car la nouvelle partie va commencer

Comme si tout était lié, un coup de tonnerre ce mit à gronder,
il fallait que le ciel mette son grain de sel dans la rencontrent,
des trombes d'eau ce mirent à tomber... soudainement un flash me parvint et si l'eau s'accumulait ici, le vent c'était levé et poussé mes vagues vers le trou , cela claquait brutalement sur le sol et on en avait deja au dessus des sabots. Froidement je laisse echapper:

-Allez j'ai autre chose a faire que m'occuper de toi, et c'est de sortir de cet endroit où tu m'as fait tomber idiot que tu es
Revenir en haut Aller en bas
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 585

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Mar 13 Fév 2018 - 23:41

Qu'est-ce que je fais si elle se met dans la tête de descendre? Je me le demande. Qu'est-ce que je fais si il coule et si il crève? J'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est que je ferai quelque chose. Y a plein de choses que je pourrai faire.

La délicat goût du sang était brusquement présent dans ta bouche tandis que tu sentais un puissant sentiment de puissance naître en toi. Pourquoi es-tu comme ça sincèrement ? Pourquoi veux-tu faire autant de mal aux gens qui t'entoure ? Mais surtout ta famille ? La preuve avec Fuego. Il était ton propre frère et tu lui avais brisé sa vie, que ce soit physiquement ou mentalement. Tu lui avais mal parlé, tu lui avais annoncé à quel point il était inutile dans cette vie. A quel point il t'insupportait. Et puis, tu avais fini par craquer, tu avais fini par l'envoyer en bas de cette falaise, faisant croire à un accident. Mais qui aurait pu croire cela alors qu'on savait parfaitement que tu le détestait ? Qui aurait pu le croire alors que tu clamais son meurtre à qui bon vouloir ? Personne. Enfin, il y avait eu la mère de Pearlqueen. Cette jument que tu avais manipulé pour avoir une progéniture et quand tu t'étais rendue compte qu'elle mettait au monde une pouliche, tu l'avais tué. Car elle t'étais inutile dorénavant.
" Si tu veux cette place, il faudra me tuer, sache-le. Car je ne lâcherai pas aussi facilement mon trône, surtout pour une bâtarde telle que toi. "
Elle se cabra devant toi, battant l'air avec ses sabots et tu eus alors un brusque rire, sincère. Elle pensait réellement te faire peur ou te faire reculer en faisant cela ? Si elle savait. Il en fallait beaucoup plus pour que tu recules. Pour que tu fasses un pas en arrière. Même un Dieu ne te faisait pas reculer, alors une simple jument lambda, je vous dis pas. Finalement, tu suivis son regard et une idée te vint en tête. L'eau montait aussi vite que ta haine pour elle. Tu n'écoutas même pas ce qu'elle disait. Là, tu vit un léger sentier, que tu n'avais pas remarqué avant sans l'eau, et tu le suivis, te retrouvant rapidement en haut du trou. Tu t'ébroua un bon coup, pinçant des naseaux à cause de tes précédentes blessures, pour ensuite baisser la tête vers la jument.
" Comme quoi, même en sortant d'un trou je triomphe de toi. Je triompherai toujours sur toi, sache-le. " dis-tu en riant ouvertement et la fixant, les oreilles en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Dim 4 Mar 2018 - 18:21

L’étalon noir n'avait pas reculé quand je m’étais mise sur mes postérieurs, logique ce n’était pas pour le faire trembler mais arrêter cette confrontation inutile... On ce feras face bien assez tôt. Car oui ce n'est pas la dernière fois qu'on ce verras. Je vois bien que tu as écouté a demi-mot mes paroles, que tu ne me crois pas. C'est très bien je suis encore meilleure quand je suis sous estimée. Quand soudainement dans vos regard, vous vous dites et merdes... Elle est la, et merde elle a reussi. Elle est ancré elle a fait de ma vie un cauchemar. Car c'est mon but, car il y a quoi d'autres dans la vie a faire ?
Trouver l'amour? Euh comment dire, c'est dans les conte de fée cela,
demandé a ma mère ce qu'elle en pense... Avoir une progeniture?
Sans amour il n'y a aucune raison d'en avoir....
Alors ben il faut ce trouver un but dans la vie, et quoi de mieux que de ne penser qu'a soit. A régner sur les autres, a décider de leur vie. Oh non je ne veux pas forcement gouverner où quoi que ce soit je veux juste vous emmerder, encore et encore tout ceux que je n'apprecie pas. Tout ceux que je veux voir a terre. Je n'ai pas de pitié, et cela pour personne et vous savez pourquoi ? Car je n'ai rien dans le cœur, je suis bien mieux seule,
car au moins je suis sure de ne pas etre trahie.
Ouai je sais je suis partie loin dans mes pensées et pendant ce temps la Collaps' etait passé par un petit sentier pour ce retrouver au dessus de moi,
je l'entend parler mais je prend le sentier sans meme le regardé, d'un air indifférent...
Je me retrouve en face de lui de l'autre coté du trou. Comme deux statues qui ce font face, le temps s’arrête. Les oreilles contre le crane tout comme mon geniteur je lui crache seulement quelques mots:

- Crois ce que tu veux , cela me passe au dessus de la tete... Tu verras cela en temps voulu.

Je me detourne de lui et reprend mon chemin, je me promet de trouver des informations sur lui,
de reperer les personnes qui lui servent de pions sur son echequier car ceux qui l'entourent ne sont surement que cela.
Deux âmes noires ce séparent, pour mieux se retrouver.

Mon cher papa je te promet, je te ferais regretter de me sous estimée
Revenir en haut Aller en bas
Collapsing
El conquistador

avatar

ÂGE : 26
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 585

SEXE DU CHEVAL : stallion
TERRITOIRE : Secret's King - Maybe ~ -


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   Lun 5 Mar 2018 - 18:47

Il est une première loi de notre espèce humaine : tous les puissants ont toujours été louangés. Il en est une autre, plus étonnante que la précédente : tous les puissants ont toujours goûté fort ces louanges, si démesurée soient-elles.


Tu n'aurais jamais cru que cette pouliche deviendrait une telle jument n'est-ce pas ? En même temps qui aurait cru que cette pouliche survivrait, tout simplement. Tu avais tué sa mère quand même. Tu avais écrasé sa tête contre le sol sans même te poser de questions, tu avais écrasé sa cervelle sans même avoir une once de regret. Mais maintenant, c'était différent : maintenant, tu la voyais autrement. Tu la voyais comme une rivale, une jument qu'il faudrait que tu abattes. La tuer ? Ca ne te posait aucun remord. Tu n'aurais aucun regret à tuer une telle jument. Tu n'aurais aucun regret à la voir mourir, à la voir agoniser devant tes sabots. Mais aujourd'hui, ce n'était pas le bon moment. Non, aujourd'hui tu devrais la voir s'éloigner en songeant à sa propre mort. Elle monta le sentier, se retrouvant face à toi, telle une statue. Ses yeux étaient braqués sur toi, tandis que ses oreilles étaient planquées dans sa crinière. C'est hallucinant comme elle te ressemblait, elle était ta fille c'était indéniable. Vous aviez le même comportement, le même ton de voix mais surtout, et sûrement, la même âme abîmée dans le coeur. Elle était brisée, toi tu étais seulement souillé par tes propres actes. Vous étiez des mêmes gênes, c'était évident.
" Hâte de le découvrir, alors. "
Tu la regardas s'éloigner et un grand sourire se posa alors sur tes lèvres. Elle s'en allait, tant mieux, vos retrouvailles ne seraient que meilleures. Tu avais hâte de la revoir, la défier réellement pour lui faire valoir ses convictions. Finalement, tu claquas de la queue sur tes cuisses, fit demi-tour et partis au galop sur la plage. Elle n'était rien, n'avait jamais été quelque chose, et ne serait absolument rien pour toi. Elle n'existait et n'existerait jamais pour toi, c'était une évidence.
Terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hopeless || LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hopeless || LIBRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES SECRÈTES. :: LA PLAGE DÉVASTÉE-
Sauter vers: