Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Méfait accompli - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Méfait accompli - Libre   Mer 4 Oct 2017 - 14:36


L'étalon à la robe alezane parcourait les Rocheuses et se fondait parfaitement dans le décor.
Les Rocheuses... Parmi tous les recoins des terres Trompeuses, voici bien l'endroit qui était le moins familier à Cyrius.
C'était pourtant un lieu hautement stratégique. D'un climat plutôt agréable, quoi qu'un peu rude l'hiver, ces multiples montagnes aux teintes orangées fournissaient cachettes et points d'observation à loisir. Difficile d'accès de prime abord, elles représentaient néanmoins un atout incontestable du territoire. Le mâle à la robe rousse avait bien l'intention de rendre les Rocheuses plus familières, il était en reconnaissance, rien ne devait être laissé au hasard.

Cela faisait déjà plusieurs heures que Cyrius marchait dans les Rocheuses. Il y était arrivé le matin même, alors que le soleil était levé depuis peu, et s'étais laissé aller à son exploration. Il avait grimpé, pris des sentiers escarpés, découvert plusieurs grottes, et avait tenté plusieurs fois de rallier des points de vu si inaccessibles qu'il avait été obligé de faire des  détours pour les atteindre.

Le soleil était maintenant à son Zénith. L'alezan s'était arrêté sur une hauteur après avoir grimpé de longue minute le long d'un chemin instable. Il avait à présent une vue presque globale des lieux, mais ici les nombreux rochers masquaient la visibilité par endroit. Il était essoufflé, sa robe était crasseuse, parsemée de poussière rouge. Pas de point d'eau pour s'abreuver, mais non plus de quoi se ravitailler. Ce territoire était aussi utile qu'hostile, mieux valait ne pas subir un siège ici.

Quelques buissons vivaces et peu appétissant poussaient tout de même ici et là, entre les roches, mais si leurs feuilles étaient aussi immangeable que celle des plantes du Désert de l'Oubli, ils ne serviraient pas à grand chose.
Préférant faire une pause avant de devoir redescendre dans la vallée, il fit quelques pas vers l'entrée de ce qui semblait bien être une grotte. Il passa la tête à l'intérieur et ressentit immédiatement la fraîcheur qui s'en dégageait. L'endroit était sombre et humide, probable qu'il aurait pu y trouver de l'eau, mais l'étalon ne savait pas encore ce qu'il avait envie de faire. Rester là, à observer les Rocheuses qu'il surplombait ? Visiter la grotte ? Goûter les feuilles de l'arbuste ?

Alors qu'il se lançait dans un véritable débat intérieur, un bruit interrompit ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Sam 21 Oct 2017 - 12:52


Qui aurait pu croire que de si petits sabots pouvaient le mener aussi loin ? En peu de temps, Hélium avait traversé divers territoires pour atteindre sa présente destination : les Rocheuses. Il n’avait pas vraiment réfléchi à l’endroit où il allait et s’était simplement pressé vers un lieu inconnu dans le but de découvrir la beauté de ce monde. Peut-être n’était-ce pas tout à fait inconscient : le sang de shetland qui bouillait dans ses veines réclamait des montagnes à explorer. Tout de même, les Rocheuses étaient plus escarpées qu’il ne s’y était attendu et il accueillit le challenge un grand sourire aux lèvres. Voilà une terre qui ne le prendrait pas en traître ! (Il n’avait toujours pas avalé sa chute dans le Ruisseau.)

Les Rocheuses étaient plus chaudes qu’il ne l’avait pensé tout d’abord et baissèrent d’un cran dans son estime. Il aurait aimé sentir le vent froid glisser entre ses poils marrons et soulever ses crins blancs. Profiter de la fraîcheur d’un lieu en altitude était un luxe que les géants ne pouvaient guère apprécier aussi bien que lui. S’il disparaissait dans les couches de neige trop élevées, il n’en restait pas moins capable de survivre sans le moindre effort.
Il n’aimait pas la chaleur, donc, qui pesait sur son pelage touffu et donnait plus de lourdeur à ses pas. S’il arrivait à se faufiler entre les gros rochers ocres sans problème, les montées lui donnaient plus de fil à retordre et, petit à petit, Hélium perdait sa patience et l’envie de continuer sa route. Néanmoins, le petit dieu qu’il était ne pouvait pas s’avouer vaincu aussi facilement. Il prit donc son courage à deux mains, bondit sur une plate-forme surélevée et se mit à chanter à tue-tête une bien belle chanson :

De Nantes à Montaigu
La digue, la digue
De Nantes à Montaigu
La digue du c-…

Hélium se stoppa net dans son élan. Une odeur désagréable vint titiller ses naseaux. Ce n’était pas l’odeur piquante des félins, mais le parfum acre d’un autre mâle prêt à être dominant. Le poney frappa le sol de son postérieur et chercha du regard son ennemi naturel. Il aperçut plus loin un géant alezan qui se tenait étrangement devant l’entrée d’une grotte sans se décider à s’engouffrer dans l’obscurité de l’antre ou sortir tout à fait. Dégoûté par un comportement puéril qui ne lui correspondait pas le moins du monde, le petit mâle se décida à rejoindre l’idiot pour l’inonder de sa maturité et de son intelligence. Adoptant un pas qu’il voulait majestueux, Hélium entreprit de descendre jusqu’à l’inconnu, l’air tout aussi naturel que s’il s’agissait d’une pure coïncidence.
Arrivé derrière l’imbécile devant sa grotte, le poney (il préférait s’appeler lui-même « étalon ») s’arrêta, frappa le sol de ses petits sabots et renâcla bruyamment pour se faire connaître. D’une voix qu’il voulut grave et impressionnante, il se présenta ensuite en ces termes :

Je dois tirer sur les pompons ou tu comptes bouger ton gros popotin de ton plein gré ?


Dernière édition par Hélium le Mer 1 Nov 2017 - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Sam 21 Oct 2017 - 15:48



L'une des oreilles de Cyrius, la gauche, pivota lentement vers l'arrière. Oh oui, il avait bien entendu du bruit, un tout petit bruit, provenant de derrière. Une voix. Une voix à la fois masculine et quasiment virile, oui, il semblait bien que s'était un étalon, ou du moins, un individu de sexe masculin qui se trouvait dans le dos de Cyrius. Tirer les pompoms ? De quoi parlait-il ? En tout cas, le "gros popotin" dont il était question semblait bien être celui de l'alezan, qui fut quelque peu vexé par cette remarque.


Finalement, Cyrius daigna se retourner pour faire face à son interlocuteur. Il pivota tranquillement, et fit un demi tour complet. Son regard se posa sur...le paysage. Curieux ! Mais très vite, il eut la présence d'esprit de baisser les yeux, et là, sans pouvoir lutter, il pouffa copieusement et partit dans un fou rire incontrôlable.


Il avait devant les yeux un...poney. Mais pas n'importe quel poney ! Il était petit, très très petit. Il avait des poils, énormément de poils, long et denses. Il avait des membres ridiculement courts, Cyrius se demanda même par quel miracle il avait pu grimper jusqu'ici. Et une crinière si touffue qu'il disparaissait derrière. Si l'on devait résumé, il ressemblait à une petite boule poilue, Cyrius se l'imagina, roulant dans les pentes des rocheuses jusqu'en pas tel un ballon.


L'alezan repris son calme, et tenta de reprendre son sérieux. le poney avait le regard dur de celui qui n'avait pas envie de plaisanter.


- Excusez moi, dit en reprenant son souffle. Il compris soudain l'allusion aux "pompoms". Par reflexe, il serra un peu les cuisses, et se fit la réflexion que les "pompoms" ou plutôt les olivettes du poney devait être bien planquée dans sa fourrure.


- On ne m'avait pas dit que les dieux avaient rendus possible la procréation inter-espèce ! Votre mère s'est entichée d'un cochon d'Inde ? Ou non, d'un de ses petits chiens qui ressembles à des boules de poils ! Je ne sais plus le nom.. Ou bien s'était votre père ? Franchement mais quelle histoire, c'est pas possible d'avoir des jambes aussi courtes ! C'est...c'est votre taille adulte ?... risqua t-il


Cyrius était réellement ébahi de tomber sur une créature aussi originale. Il repensa à ces fantômes qu'il croisait depuis quelques jours, l'explication était peut être là, un fantôme ! Cependant, l'alezan avait beau y regarder de près, il ne voyait pas au travers... peut être qu'en... il donna un petit coup de naseaux au poney pour vérifier sa consistance...non il était bien solide et bien réel.


Cyrius se redressa, le sourire aux lèvre, la journée s’annonçait magnifique


- J'imagine que vous n'être pas un spectre ?


Il n'avait pas pu s’empêcher de poser la question, juste au cas ou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Sam 21 Oct 2017 - 19:02


Vu le comportement initial de son interlocuteur, Hélium ne s’était pas attendu à tomber sur l’étalon le plus intelligent de ces terres. Toutefois, il ne pensait pas que celui-ci fut atteint à ce point-là. Littéralement explosé de rire, l’alezan prouvait au poney qu’il n’avait ni les neurones connectés au bon endroit, ni le bon sens de le dissimuler au monde entier. Il s’esclaffait donc, sans gêne, sans honte, pour la seule raison qu’il dut baisser la tête pour admirer la grande beauté du petit poney.

Hélium ne s’en formalisa pas. Bien campé sur ses jambes minuscules, il dévisagea l’alezan sans montrer le moindre signe de colère. Il ne restait, au fond de ses pupilles, qu’une faible étincelle de mépris à l’égard d’une intelligence limitée. Il aurait même pu compatir à son sort ; lui-même serait bien incapable de vivre aussi longtemps que l’autre en se sachant si bête.

Presque malgré lui, le poney coucha les oreilles sur sa nuque. Les mots de l’alezan étaient encore plus dépravés que son rire de blonde hypocrite. Hélium était petit. Et alors ? Il était fier de ce qu’il était et se riait lui-même de la taille des géants. Lui, au moins, pouvait passer dans les plus petits endroits et trouver des choses que les autres ne verraient jamais de leur vie. Il était même capable de s’asseoir, ha ! Que l’autre essaie donc avec ses poires bringuebalantes dans la brise putride des Rocheuses, on verrait bien qui se rirait de qui.

Elle ne s’est pas entichée d’un idiot dans ton genre, en tout cas, critiqua Hélium d’un claquement de langue. T’es plus grand, et alors quoi ? Ca t’a pas aidé à faire sonner les cloches à Pacques, à ce que je vois.

Le poney se permit à son tour de rire un peu, rien qu’un petit peu, ne lançant qu’un regard moqueur aux postérieurs de son interlocuteur. Il était petit, mais sa petitesse avait montré son utilité. Il avait une femme et des gosses, lui. Qui savait… quand il rentrerait auprès de sa douce, il se permettrait même un nouvel héritier ! Qui allait l’en empêcher ? Certainement pas l’épouvantail qui se dandinait à ses côtés comme s’il n’avait jamais vu de poney de sa vie.

Hélium s’apprêtait à lui proposer, en dressant le menton et acquiesçant deux, trois fois du chef, une photographie de lui et peut-être même un charmant autographe une fois qu’il se serait torché avec. Cependant, l’alezan ne lui en laissa pas le temps. Poussé par des pensées obscures, il allongea le museau et toucha la robe parfaite du petit poney.
Le mâle bondit en arrière, profondément outré par ce rapprochement inattendu et non-voulu. Il s’écria aussitôt, prêt à mordre si l’autre recommençait :

Bas les pattes, l’affreux !

Il cracha même par terre, comme s’il pouvait se débarrasser du goût affreux qu’aurait laissé le contact de l’autre sur sa peau. Il était inadmissible qu’un géant le touche sans son autorisation. Impardonnable. Un idiot, en plus ! Qui pouvait être persuadé que la bêtise n’était pas contagieuse ? Hélium préféra s’éloigner d’un pas ou deux, puis posa le cul au sol pour prendre quelques secondes pour lisser les poils bruns de ses antérieurs. Il n’en doutait pas : le grand l’avait sali.

Ta mère t’a pas appris à te servir d’un cerveau ? demanda-t-il le plus innocemment du monde. La taille de ton crâne a pas influencé ta capacité à réfléchir on dirait… T’avais déjà pas l’air malin de loin, planté devant ta grotte, mais t’es pas mieux de près. Un spectre ? Moi ? Quelle drôle d’idée ! T'en as d'autres, des comme ça, en stock ? Qu'on se marre un bon coup tout de suite plutôt que de laisser ça à plus tard.


Dernière édition par Hélium le Mer 1 Nov 2017 - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Lun 23 Oct 2017 - 11:26



Le poney était aussi teigneux qu'un roquet. Et devant cette petite chose poilue au caractère affirmé et à la psychologie solide, Cyrius senti toute l'immaturité de son être se bousculer au portillon, ce petit poney hargneux lui faisait presque le même effet qu'une bonne bouchée de feuilles de thé fraîches. L'autre l'attaqua verbalement sur ses bijoux de familles, qui était certes proéminent, et l'étalon s'inquiéta de voir le shetland mal à l'aise à ce sujet.

- Un petit complexe d'infériorité ? 

Le poney s'écarta brusquement lorsque Cyrius le toucha. L'étalon lâcha un rire gras en le voyant se mouvoir avec ses toutes petites jambes, excellent ! Il n'en fallait pas plus à l'alezan pour perdre tout contrôle sur lui-même et asticoter un peu plus ce petit poney touffu.
Il se rapprocha d'un pas, le regard avide.

- C'est quoi ton nom ? J'ai connu un poney un peu comme toi un jour, il s'appelait Zizipote, drôle de prénom hein ? Un jour, il a voulu se rouler dans l'herbe pour se gratter le dos, le pauvre n'a pas fait attention mais le terrain était en pente. Il l'a dévalé en roulant comme une barrique jusqu'en bas, un vrai spectacle ce Zizipote, tu sais faire ça aussi? Oh mais ne t'éloigne pas comme ça ! Je n'ai rien contre les poneys, au contraire je les ADORE !!!

Le poney cracha par terre et s'éloigna encore de Cyrius, l'oeil mauvais. Il souligna son incapacité à réfléchir et son goût douteux en matière de blague, mais l'alezan n'écouta pas, il s'approcha d'un bond du poney tout rond et enfoui ses naseaux dans son poil touffu et duveteux qui sentait le poney pas propre.

- Tu sais que je t'aime toi !!! Grrrrr ! Come on Zizipote mi amor !!! Allons galoper sous le soleil couchant, toi au galop et moi au pas et vivons notre amour au grand jour !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Mer 25 Oct 2017 - 10:49


Hélium n’était pas sourd : il avait très bien entendu et compris les allusions douteuses de la grande blonde. Néanmoins, il ne renchérit pas, lui-même persuadé que les géants étaient les seuls à avoir quelque chose à compenser. Après tout, s’ils se sentaient fiers d’être si grands et ne pouvaient se contenter d’être aussi petits que lui, c’était que, quelque part, ils avaient bien quelque chose à se reprocher. Du moins aimait-il le croire et l’affirmer.

Il avait ensuite bondi, choqué par la proximité de l’inconnu. Le regard de celui-ci n’était pas pour rassurer Hélium qui s’inquiéta de la suite des événements. Il était trop mignon pour laisser de marbre le grand étalon, mais regrettait, pour une fois, de ne pouvoir calmer l’extrême beauté de son corps. L’autre était à ce point touché d’imbécilité qu’il était prêt à faire n’importe quoi.
Le poney ne fut pas déçu, dans un flot ininterrompu de paroles sans intérêt, la grande blonde (Héluim s’était décidé à le nommer ainsi à jamais) déballa sa vie, comme si cela intéressait quelqu’un ici. Pas lui, en tout cas, qui tourna ostensiblement la tête de côté et laissa les paroles glisser sur lui sans le toucher. Il se fichait bien de savoir qu’un autre poney portait un nom de déficient mental et roulait comme un tonneau pour peu qu’on le pousse. Quel rapport avec lui, vraiment ? Il n’aimait peut-être pas son nom, mais il ne roulait pas. Jamais.

Ha ! La grande blonde avait réussi son petit manège d’idiot. Son long discours avait émoussé l’attention du poney qui, la tête tournée sur le côté, ne réagit pas à temps en apercevant l’autre bondir en avant. Hélium fut pétrifié par la proximité malsaine de l’étalon et resta un instant bouche bée. Que lui voulait cet idiot, exactement ? Un amour insatisfait avec son soi-disant ami ? Eh bien ! Le poney ne mangeait pas de ce pain-là. Il aimait sa belle dame et lui ferait des enfants à en crever (une bien belle mort, en vérité).
Hélium était d’humeur compatissante et décida donc de laisser l’étalon profiter de son incroyable odeur jusqu’à ce que son souffle chaud commence à lui chatouiller la peau du ventre. Levant l’antérieur, il repoussa la grosse tête vide qui lui faisait face et émit un claquement de langue réprobateur, comme s’il voulait gronder l’un de ses enfants.

Dis-moi, la blonde. T’aurais pas sniffé trop fort la poussière des Rocheuses, par hasard ? T’es en manque d’amour, peut-être ? Va donc renifler le cul d’un puma et laisse-moi tranquille.

Sans se presser, puisque son retrait soudain lui avait valu cette proximité dérangeante, Hélium s’écarta de l’étalon alezan et s’approcha de l’entrée de la grotte. Elle l’intriguait assez pour lui donner l’envie de l’explorer. Néanmoins, il n’était pas assez fou pour s’introduire en territoire inconnu sans assurance d’y réchapper vivant. Il lui fallait une bonne pomme à sacrifier en cas de danger. Une blonde, qui irait la pleurer ? Le poney s’était décidé.

Si tes élans d’affection se sont calmés, je te propose de couper court à ton hésitation précédente et de m’accompagner dans cette grotte. Qui sait quels trésors elle peut cacher ? Il vaut mieux que nous soyons les premiers à l’explorer, dit-il en faisant ses premiers pas vers l’obscurité.

Il ne s’était pas encore décidé s’il partagerait ou non les lauriers de tout ce qu’ils pourraient trouver à l’intérieur. Hélium était persuadé qu’une bonne découverte pourrait le rendre favorable à la dominance des Terres Orphelines, que celle-ci soit ou non sur les terres qu’il convoitait. Au moins pourrait-ce augmenter quelque peu sa cotte de popularité ! Il jeta un regard à la grande blonde à l’extérieur. Il n’arrivait pas à se décider sur son compte. Il n’aimait pas son contact non-voulu, mais il devait bien l’avouer : quelque chose chez l’étalon lui plaisait. Quelque chose dans ses mots lui rappelait sa propre répartie. Qui savait… il pourrait peut-être s’en faire un ami ? Ou du moins pourrait-il participer à son quota de défavorisés et embellir encore plus sa popularité auprès de son futur peuple. Enfin, pour le moment, il était son âme à sacrifier en cas de danger.

Au fait, t’as qu’à m’appeler Cortex. Je t’appellerai Minus. Allons conquérir le monde, s’amusa-t-il en trottinant plus en avant dans la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Mer 1 Nov 2017 - 15:15



Le poney ne fut pas si réfractaire que cela à tout l'amour que Cyrius avait à offrir, mais il finit tout de même par l'envoyer paître en lui conseillant d'aller renifler le postérieur d'un puma. Un manque d'amour peut être, mais pas au point d'avoir des idées aussi saugrenues. Aussi, Cyrius s'écarta respectueusement du poney qu'il gratifia d'un petit regard complice.
D'ailleurs, il s’apprêtait à lui signifier que le surnom de "la blonde" était un peu exagéré, bien que flatteur pour sa magnifique crinière, mais le poney était déjà parti vers l'entrée de la grotte, ne lui laissant même pas le temps d'en placer une. Avec ses petites jambes, il avait la cadence effrénée d'une fourmis. Cyrius essaya de l'imiter, s'appliquant à le suivre en faisant de tout petits pas très rapides mais il trébucha et manqua de s'étaler sur le poney. Il se redressa et fit "comme si rien ne s'était passé", le regard innocent de celui qui n'a aucun problème à régler.
Le poney fit la proposition d'explorer la grotte ensemble. Il parlait sur un ton bougon et autoritaire, mais pourtant Cyrius y voyait une invitation très amicale.


- Excellente idée, justement je me disais qu'on ne serait pas trop d'un et demi pour explorer cette mystérieuse grotte, partons à l'aventure Baby !


Sur-excité à la perspective d'explorer un endroit inconnu et potentiellement dangereux avec un poney de 80 cm au garrot, l'alezan trottina, ou plutôt, piaffa joyeusement aux côtés de son nouvel ami.
Le poney avait l'air d'une détermination à toute épreuve et son air renfrogné amusait beaucoup Cyrius qui avait l'impression d'avoir affaire à un polly-pocket mal luné.
Alors qu'ils entraient tout deux dans la grotte et que la température se rafraichissait déjà, le poney se présenta sous le nom de Cortex, et décréta qu'il nommerai l'alezan minus.
Minus et Cortex à la conquête du monde qu'il disait ! L'étalon accepta l'idée de se faire appeler Minus pour le reste de la journée, décidant de se montrer charitable envers un individu qui, de toute sa vie, n'avait pas du avoir grand monde à qualifier de minus.


- Très bien Cortex, je couvre tes arrières ! Déclara Cyrius sans aucune arrière pensée.


L'endroit était sombre et frais, et plus ils avançaient, moins l'espace paraissait exigüe. La caverne était large et éclairée partiellement par des puis de lumière provenant de percées dans les roches qui la soutenait. L’atmosphère était presque humide et le silence pesant, seuls leurs pas raisonnaient (surtout ceux de Cyrius) et donnait cet étrange sentiment qu'il ne vallait peut être mieux pas parler trop fort en ces lieux.


Cessant une minute de faire l’imbécile, l'esprit de Cyrius se remit dans une démarche d'analyse, reprenant son travail de potentiel future dominant. Qu'allaient ils pouvoir découvrir dans cette grotte ? Cortex avait parlé de trésors, peut être qu'il avait de l'expérience dans le domaine de l’exploration de grotte ? Au vu de la taille du poney, Cyrius jugea qu'il étaient probablement un spécialiste de l'archéologie.


- Dis moi Cortex, que pense tu que nous puissions trouver dans une grotte telle que celle-ci ?


Cyrius avait parlé à voix basse, le pas tranquille, scrutant l’environnement immédiat autant que la lumière le lui permettait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Mer 8 Nov 2017 - 13:18


Plus le temps passait, plus son doute s’étiolait. La grande blonde n’était pas quelqu’un de bien. Un cerveau diminué, une taille augmentée et un mépris total des règles de bienséance. En soi, tout le contraire du poney. Si le géant pensait passer inaperçu, il pouvait se fourrer le sabot entier dans l’œil, il n’aurait certainement pas la jambe assez longue pour se chatouiller le grain de cervelle qui dormait au fond de son crâne. Il avait voulu imiter la grande grâce d’Hélium et s’en mordait maintenant la fourchette à grands coups de mâchoires. S’il était profondément outré par le comportement puéril de son compagnon, le poney préféra ne rien laisser paraître et l’ignora parfaitement. C’est ainsi qu’il en vint à lui offrir le rôle de sacrifice équin.

Hélium s’était avancé dans la grotte de plutôt bonne humeur en imaginant déjà ce qu’il pourrait trouver à l’intérieur. Si la grande blonde ne daignait pas remonter dans son estime, il était certain de ne pas partager les lauriers de ses futures découvertes. Il s’engagea donc à donner un faux nom à l’inconnu qu’il affubla lui-même d’un surnom. Cortex et Minus trottinaient gaiement dans les couloirs obscurs de la grotte ; on aurait pu en faire un dessin-animé si Hélium ne tenait pas tout particulièrement à son droit à l’image. La célébrité ne lui attirerait qu’un flot ininterrompu de parfaits idiots. Il préférait de loin l’anonymat du fin savant qui ne s’épanouit qu’auprès des siens. Les méritants sauront son nom, les autres mourront tout aussi cons qu’ils sont nés.

Eh bien ! mon petit Minus, ne mate pas trop mon beau popotin ou tu finiras par regretter d’en avoir un aussi gros que le tien.

Hélium avait bien senti que son compagnon ne cachait pas dans ses mots quelque arrière-pensée tout à fait regrettable, mais il ne pouvait s’empêcher de l’embêter. Il se satisfaisait dans ses remarques insultantes et se protégeait, par la même occasion, de celles que pourrait lui faire Minus. Si ce dernier, piqué au vif par ses mots, tentait de retourner l’attaque contre Cortex, celui-ci n’aurait plus qu’à lever un sourcil et prendre pitié d’une pauvre âme égarée. Renchérir sur la grosseur ou minceur de son derrière de poney dénoterait un manque effrayant de répartie et d’intelligence. Une humiliation qu’il s’infligerait lui-même, en quelques sortes.

La fraîcheur de la grotte rappela à Hélium combien il avait été déçu par la chaleur des Rocheuses. Il apprécia donc la brise froide sur son pelage touffu. Il était fait pour les climats rudes et les terres abruptes, il ne pouvait que se sentir heureux maintenant que les deux s’offraient à lui de la sorte. Sa bonne humeur grimpa en flèche, mais retomba tout aussi vite quand les pas de l’étalon résonnèrent autour d’eux. Un vrai éléphant dans une église ! Il n’en croyait pas ses oreilles et maudit silencieusement la forme de la grotte. Il aurait fort apprécié que les murs se rapprochent et le plafond soit si bas que seul Hélium puisse passer. Ils se seraient alors quitter sur quelques mots tendres et la promesse de ne plus jamais se rencontrer.

Qui sait ! s’exclama Hélium, sans s’inquiéter de parler tout haut ou tout bas. La fin du monde ? L’antre secrète des dieux ? Un tunnel jusqu’aux Terres Orphelines ? Certainement pas un cerveau à te greffer ni une bonne-amie à t’offrir.

Le poney s’arrêta un instant, songeur. Il trouvait lui-même sa remarque trop facile et se sentit pousser un très léger élan de compassion pour son compagnon. Il disparut bien vite, mais laissa une traînée amer le long de sa gorge. Bah ! Il aurait tout le temps de se rattraper plus tard et de prouver à nouveau au monde qu’il valait bien mieux que ça. Son problème, c’était Minus. Il avait un don pour le perturber. Il n’arrivait toujours pas à se décider sur son compte. Quelque chose dans son air soudain sérieux laissait présager qu’il n’était pas un parfait idiot, mais qu’il s’en donnait le genre à la perfection. Et cela, ça émoustillait le petit poney qui rêvait de découvrir les pleines capacités de son compagnon, au risque d’être déçu.

Mais dis donc ! s’écria soudain Cortex le plus fort qu’il put. Aurais-tu peur que le ciel te tombe sur la tête Minus ? Ne t’inquiète pas, va ! Je ne te ferai pas le supplice de me regarder mourir. Tu mourras bien avant moi !

Fier de lui, Hélium dressa la tête et partit dans un petit trot énergique, levant les articulations bien haut. Voilà à quoi lui servait sa grande blonde : en cas d’éboulement, il se serrait contre Minus et profiterait de sa grosseur pour s’éviter le moindre mal. Avec énormément de chance – et il en avait généralement beaucoup – l’étalon alezan supporterait tous les gros rochers et le poney s’en sortirait indemne. Il n’aurait plus qu’à se frayer un chemin jusqu’à la sortie, ce qui n’était pas un véritable problème pour le mini shetland qu’il était.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Jeu 16 Nov 2017 - 10:19



Cyrius progressait d'un pas nonchalant dans la grotte et ses pas raisonnaient en écho de tous côtés. Il suivait toujours le poney, qui était un véritable moulin à parole. L'alezan affichait un sourire stupide sur son doux visage, écoutant avec plaisir les pics de "Cortex" qui se faisait une joie de le rabaisser et de proférer des menaces à son encontre. Il les reçues droit au coeur et ria bruyamment lorsqu'il émit l'idée que la grotte lui offrirait peut être un nouveau cerveau ou même une bonne amie.


- Pas besoin d'amie, répondit-il tranquillement, je t'ai déjà toi mon petit coeur...


Cyrius continua s'afficha son sourire stupide mais ne cessait, en même temps, de scruter l'immensité de la grotte. Le chemin qu'ils empruntaient était large et plat pour le moment, mais il était difficile de voir au loin par cette faible luminosité. Les paroles de la caverne semblaient êtres percées de nombreuses galeries, c'est en tout cas ce que les trous sombres que l'alezan apercevait avaient l'air de suggérer. L'atmosphère devenait de plus en plus humide en plus d'être fraîche, Cyrius entendait comme des gouttes d'eau tomber dans un bruit de "ploc" qui s'emplifiait en écho dans la caverne mais dont l'origine était impossible à localiser. Il était probable qu'ils tombent prochainement sur un point d'eau, un trésor bien plus estimable aux yeux du potentiel dominant qu'un cerveau tout neuf ou qu'une jument consentante.


Le poney arracha Cyrius de sa contemplation lorsqu'il se tourna vers lui et lui demanda s'il avait peur que le ciel ne lui tombe sur la tête. 


- Mais je ne me m'inquiète pas, je suis avec toi  heart lui répondit l'étalon d'un ton mielleux,l'oeil aguicheur.


Cortex prit le trot. Cyrius allongea le pas. Non, finalement, il trotta également et passa devant son compère en prenant soin de ne pas le bousculer. Même s'il était sure que le spectacle d'un poney shetland faisant un roulé-boulé dans un ravin obscure constituerai une activité passionnante, il préférait le garder en vie pour le moment. Il faut dire que le poney avait cette qualité de savoir faire la conversation que d'autres n'avaient pas.


- Active toi un peu Cortex, lança l'étalon par dessus son épaule au poney qu'il entendait trotter derrière avec une cadence de hamster dans une roue. 


Histoire de faire faire un peu de sport à ce poney un peu enrobé, le mâle cuivré prit le galop et fila sur le chemin rocheux sans savoir sur quoi il allait finir par tomber. Finalement au bout de quelques minutes, et alors qu'il n'entendait plus les petits sabots du poney, il pila net, ses pieds dérapant sur le sol poussiéreux sous l'effort de tous son corps pour stopper l'impulsion. Le chemin s'arrêtait là. Non, le chemin PLAT s'arrêta là. Devant lui, Cyrius voyait une sorte de pente extrêmement raide et caillouteuse qui semblait mener à une vingtaines de mètres en contre bas. Il entendait nettement un bruit d'eau qui semblait provenir d'en bas mais la lumière était trop faible pour y voir quoi que ce soit. Cyrius tourna tête en arrière, il entendait les pas du poney qui arrivait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Sam 2 Déc 2017 - 0:26


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium avait beau trotter avec superbe, il n’en restait pas moins un étalon peu pressé qui prenait tout son temps pour faire les choses. Il n’allongea donc pas la cadence en voyant la blonde le doubler sans s’inquiéter qu’il suive ou non. Il continua de filer tout droit, jetant des coups d’œil efficaces de droite à gauche pour repérer chaque boyau de la grotte ; il s’imaginait ensuite jusqu’où ils pouvaient mener, lesquels débouchaient dehors et lesquels se refermaient sur leur proie en cul-de-sac meurtrier.

Quand la grande blonde disparut de son champ de vision, Hélium fit même l’inverse : il ralentit et s’arrêta tout à fait. Il posa le cul au sol, regarda autour de lui et soupira. L’envie grandissait au fond de son ventre, entêtante et entraînante. La lumière au bout du tunnel l’appelait inexorablement à elle, susurrant à son oreille qu’il avait sûrement mieux à faire ailleurs que de perdre son temps ici. Malheureusement, comme dit plus tôt, Hélium était un mâle qui avait beaucoup de temps à revendre. Il ne se laissa donc pas avoir par le murmure aguicheur. Non, il n’abandonnerait pas sa belle blonde ici !

À nouveau, il se remit à trotter, mais pressa légèrement le pas dans l’espoir de rattraper son sacrifice. Quand l’odeur du mâle revint lui chatouiller les narines, Hélium ralentit encore et se fit le plus discret possible. L’autre se tenait un peu plus loin et semblait sonder l’obscurité à ses pieds. En bon shetland, aussi mini soit-il, le poney imaginait parfaitement la situation : la grotte s’enfonçait soudainement en profondeur. Bien entendu, Minus hésitait à faire le premier pas vers une pente qui devait sûrement être peu agréable à dévaler.
Le spectacle de ce gros cul qui patientait mollement dans le noir, amena à Hélium de grandes idées auxquelles il se retint de rire pour ne pas se faire griller, et qui le ramenaient inéluctablement à sa belle chanson de ce milieu de journée. Le plan était bon, il hésita longuement, pesa le pour et le contre, et décida de ne pas se laisser tenter. Il n’était pas un boulet de canon et préférait ne pas attenter à la vie de son compagnon en le précipitant au bas de ce dangereux dénivelé. De toute façon, il avait encore besoin de son sacrifice tant qu’ils n’étaient pas sortis de la grotte, et n’était pas sûr de pouvoir supporter une mort de plus sur sa conscience.

Décidé, Hélium reprit sa marche, mais au lieu de se diriger vers Minus, il bifurqua sans bruit dans un boyau obscur et s’y engagea sans montrer le moindre signe de peur. Il connaissait les grottes et leurs nombreuses galeries, il avait cela dans le sang, bien entendu. Mourir dans une grotte faisait certainement partie de ses morts préférées, mais il hésitait quant à l’ordre à donner à chacune d’entre elles. Mourir dans les bras de sa dame était sans conteste la mort la plus belle ; pourtant, la deuxième place devait-elle être donnée à une grotte ou à une montagne ? Un bain de boue n’était pas une mauvaise idée non plus.

Il ne fallut pas longtemps au petit poney pour comprendre qu’il avait fait le bon choix. Le dénivelé de ce couloir était acceptable et la petitesse des parois le protégeait d’une invasion arabe dans le silence agréable de l’endroit. Hélium apprécia tout ceci : la fraîcheur, le manque de bruit et la solitude. Puis il sortit enfin de la galerie et déboucha sur une nouvelle cavité, plus imposante que le couloir emprunté par Cortex et Minus depuis le début de leur exploration.
Pour la première fois de sa vie, le poney préféra donner la priorité au vivant et se dirigea vers le bas de la pente, celle-là même où la blonde attendait depuis le haut. Arrivé, il gravit le premier mètre et chercha du regard son compagnon. Il aperçut vaguement une grosse forme rousse dans l’obscurité et cria à son attention :

Eh bien ! tu as peur de descendre, cette fois ? Ramène donc ta grosse fraise en bas, la visite n’est pas finie.

Satisfait, Hélium se retourna et pensa enfin à découvrir les lieux. Il fut à la fois déçu et content. Une grande nappe s’étendait sous ses yeux et se perdait dans l’obscurité de la grotte. Ne manquait qu’un trou dans le plafond et un rayon de lune pour magnifier l’endroit, mais il ne faisait même pas nuit et les désirs d’un mortel ne modelaient pas le monde. Il pourrait cependant en glisser un mot ou deux à Hadès, à l’occasion.
Le mâle trépigna d’impatience tandis que Minus mettait, à son goût, trop de temps pour venir. Il se retourna donc à nouveau et, sans chercher à regarder par le tunnel, mais en s’assurant tout de même que l’étalon n’était pas déjà descendu, se décida à l’appâter du mieux qu’il le put en prenant en compte les préférences de la grande blonde.

Mais qu’attends-tu ! s’écria-t-il. C’est plein de jeunes poneys qui prennent leur bain. Si tu tardes trop, ils partiront et tu perdras ta chance de leur demander un jour leur numéro de chambre dans cette merveilleuse grotte cinq étoiles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Mar 5 Déc 2017 - 14:19



Cyrius se redressa vivement lorsqu'il entendit et vit le poney tout en bas de la pente qu'il examinait depuis tout à l'heure. Il était là, à des dizaines de mètres sous ses pieds, à côté du point d'eau que l'alezan pouvait à peine distinguer dans l'obscurité. 


- Mais comment t'es arrivé là ?? Questionna Cyrius d'une voix forte qui raisonna en écho dans la grotte.


C'est vrai ça, comment avait-il fait ? Cyrius regarda autour de lui. Le poney avait du trouver un accès quelques mètres en arrière. La déception de l'étalon était immense, lui qui aurait tellement voulu assister au fameux roulé-boulé de poney Shetland, il semblait que Cortex avait finalement été plus astucieux.
Rapidement, Cyrius quitta son poste d'observation, sans attendre de réponse du poney, et repartit en arrière au trot pour tenter de trouver le chemin qu'avait suivit Hélium. L'odeur forte que dégageait ce dernier permit à Cyrius de rapidement trouver le boyau par lequel il était passé. Malheureusement, la cavité était très étroite, et Cyrius craignait de ne rester coincer à tout jamais s'il l'empruntait. Il se ravisa donc, il allait montrer à ce poney qu'une petite pente de rien du tout ne lui faisait absolument pas peur.
Il regagna donc, toujours au trot, son poste d'observation et baissa le regard sur le poney qui était encore entrain de parler.


- Des poney qui prennent leur bain ? Dis leur de rappliquer à côté de toi je vais sans doute avoir besoin de monde pour m'accueillir !


Cyrius s'engagea alors dans la pente obscure. Celle ci était extrêmement raide, parsemée de rochers coupant et de cailloux glissants, tout cela était très instable et dangereux et l'alezan aurait bien aimé profiter d'un air-bag en poney shetland lorsqu'il arriverait en bas car il n'était pas certain de la tournure qu'allait prendre sa descente.
Après tout, pourquoi descendre ? Pourquoi ne pas repartir et laisser Cortex avec son orgie imaginaire de poneys shetland? Parce qu'il s'agit des Terres Trompeuses pardi ! Et que Cyrius devait les explorer, coûte que coûte.
Il fit une petite prière intérieur pour que son corps parfait ne souffre pas trop de ce qu'il s'apprêtait à faire, puis, sans trop réfléchir, il s'appliqua à descendre, lentement.
A chaque pas qu'il faisait, ses pieds glissaient, ainsi que tout le reste de son corps, il dérapa même sur plusieurs mètres et provoqua des glissement de roches vers le bas. 


- J'arrive ! Lança t-il au poney alors qu'il n'avait descendu que quelques mètres. Il se demanda si Cortex n'était pas déjà ensevelit sous la quantité de cailloux et de rochers qu'il faisait glisser.
Lentement, précautionneusement, il atteignit au bout d'un certain temps la moitié de la pente. Pour le moment, il s'en sortait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Mer 20 Déc 2017 - 13:54


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium prit un air consterné en entendant la réponse de sa grande blonde favorite. Manquait-il à ce point de discernement ? Il aimait rabaisser son compagnon d’infortune, mais était véritablement déçu que ses dires insultants soient avérés. Que Mère Nature oublie parfois de doter certains êtres de beauté physique, il pouvait le comprendre, mais que l’intelligence ne tente pas de fleurir dans certains cerveaux, il n’arrivait pas à l’accepter.

Il ne répondit pas, profondément bouleversé par la nouvelle. Si Minus n’était pas capable de comprendre par lui-même comment Cortex était arrivé en bas, méritait-il que ce dernier reste en sa compagnie ? Sincèrement, lui-même doutait. L’envie était grande, au fond de lui, de faire demi-tour et partir sans un bruit. Puisque Minus ne savait pas comment il avait fait pour descendre, il ne le verrait certainement pas remonter.

Hélium était prêt à l’abandonner là, dans sa descente inélégante et peu assurée, sans même l’avertir de son départ. Un antérieur relevé, le regard posé sur le boyau précédemment emprunté, il hésita encore. Il avait du mal à se l’avouer, mais ne pouvait plus faire semblant : il avait de la sympathie pour l’étalon alezan. Et c’était cette sympathie qui le gardait cloué au sol. Pouvait-il abandonner l’idiot à son sort ? Ce dernier saurait-il sortir de cette grotte seul ? Le poney soupira tout l’air de son corps.

Eh bien ! s’écria-t-il soudain. Voilà une grosse mémère bien plus lente que ma propre femme ! Ah ! Qui l’eut cru ?!

Hélium était gentil. Trop inquiet quant à l’avenir de son sacrifice équin (non, il n’avait toujours pas abandonné cette idée), il s’était décidé à rester avec lui malgré son manque d’intelligence consternant. Il en était donc venu à rabaisser sa propre dame – qui, c’était vrai, pouvait parfois se montrer très lente, trop lente – pour presser un peu le géant roux. Malheureusement, il avait peu d’espoir que ses provocations aient le moindre effet sur la boîte crânienne étonnement vide de la grande blonde. D’ailleurs, ses paroles ne faisaient-elles que résonner indéfiniment entre ses deux oreilles ou Minus comprenait-il quelques mots de ce que lui disait Cortex ? Une interrogation qui ne vint pas rassurer le poney.

Trop tard, l’ami. Ils sont tous partis en couinant comme des donzelles en détresse !

Il n’était pas idiot, bien au contraire, et s’il aimait se vanter de sa grande intelligence, ce n’était pas pour rien. Hélium s’était donc éloigné de la pente de laquelle tombait un flot ininterrompu de cailloux et de terre, pour observer le spectacle d’un œil critique. Il ne servirait certainement pas de coussin au géant ! Cependant, l’ennui l’attaqua plus rapidement qu’il ne l’aurait espéré. Il avait beau planter son regard sur le bout de pente qu’il apercevait plus loin, il ne voyait que des rochers et aucun signe de l’étalon alezan. Le poney ne voulait plus attendre que la blonde se bouge le popotin, il se décida donc à l’aider à descendre.

Comme tu m’as pas l’air très doué et que je t’aime bien, Minus, je vais t’aider !

D’un bond, le poney pivota sur lui-même et plongea le museau dans l’eau fraîche du lac. Il apprécia un instant le contact du liquide sur ses naseaux empoussiérés puis sirota tranquillement. Désaltéré, il gonfla ensuite ses joues d’eau et ferma les lèvres pour garder le tout bien à l’intérieur. Enfin, d’un trot guilleret, il s’approcha de la pente, leva la tête pour repérer les sabots de l’étalon alezan et cracha le tout sans crier gare. Il ne lui fallut qu’une demi-seconde pour s’enfuir à toute vitesse, peu désireux de se trouver dessus quand le géant au pied maladroit dégringolerait le reste de la pente les quatre sabots en l’air. Si seulement, bien sûr, son petit stratagème fonctionnait à la perfection…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Event

avatar

ÂGE : 12
PUF : HW
MESSAGES : 57

SEXE DU CHEVAL : //

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Dim 24 Déc 2017 - 23:14


LA HOTTE DU PERE NOEL

event de Noël

Un traîneau traverse le ciel tel une étoile filante. La hotte du Père Noël se vide petit à petit tandis qu'il dépose ses cadeaux non loin de leurs destinataires respectifs.

Un objet dévale la pente en même temps que Cyrius. C'est un hochet qui s'arrête aux pieds d'Hélium.

En bas de la pente un seau rempli de feuilles de thé TOP qualité attend Cyrius.

« Joyeux Noël, ho ho ho ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Mar 26 Déc 2017 - 9:32

Cyrius était concentré sur sa descente, et ne fit pas grand cas des encouragements peu sincères du poney qui le traitait de mémère... Ses quatre pieds glissèrent sur plusieurs mètres et avant qu'il ne put enfin retrouver un peu de stabilité, il se fit la réflexion qu'il avait été bien con de s'être lancé dans cette pente. Il commençait quelque peu à perdre patience et le petit rôle qu'il jouait auprès de Cortex perdait peu à peu de son intérêt.


- Tu va voir qui est la mémère..., grommela t-il entre ses dents tandis qu'il descendait toujours.


Soudain, son regard quitta le sol qu'il essayait d'apprivoiser et se posa sur le poney qui trottait jusqu'à lui. Il voulait "l'aider" ; Cyrius vit venir la catastrophe avant même que l'autre n'ait craché son eau. Trop tard, Cortex visa juste, le sol s'humidifia et glissa. Cyrius sauta les quelques mètres de pente qui restait et se réceptionna en boule sur le sol rocheux, tombant lourdement et assez douloureusement. Il se releva, largement égratigné et sale comme jamais, essoufflé et quelque peu agacé. Le poney avait pris la fuite, ce qui valait mieux pour lui en cet instant. L'alezan demeura donc seul, mais avant qu'il ne puisse décidé de ce qu'il allait ensuite, quelque chose se produisit.


Un son de grelot, une voix étrange, et un objet métallique qui dégringole la même pente que celle que Cyrius venait de s'emprunter. L'objet tomba à ses pieds et l'alezan l'examina, curieux... Du bout de naseaux, il le toucha et remarqua qu'il s'agissait d'un seau fermé par un couvercle. D'un geste de la tête, il redressa le seau, le couvercle sauta et dévoila une quantité généreuse de feuilles de thé dont l'odeur lui excita les papilles..


- Ma-gni-fique !! souffla t-il, impressionné. Il ne se préoccupa même pas de savoir de qui ou de quoi provenait cet étrange cadeau, si même de savoir si ça lui était vraiment destiné.


Cyrius ne pu résister, il en attrapa une et la dégusta tranquillement. Il n'avait plus du tout en vie d'explorer la grotte. Sortir de là et planquer son trésor était désormais sa priorité.
Il attrapa la anse du seau entre ses dents et regarda autour de lui. Ou était passé le poney ? Décidé à ne pas aller plus loin, il reposa le seau et l'appela.


- Oh Cortex !? Tu t'es perdu ??


En attendant que le poney rapplique, il alla boire quelques gorgées dans la source d'eau puis repris son seau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Dim 31 Déc 2017 - 11:31


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium n’était plus si fier de lui. Sa blague avait un arrière-goût de méchanceté qui ne lui plaisait guère. La grande blonde avait gagné son respect et, si ce n’est son amitié, au moins l’appréciait-il quelque peu. Il regretta donc de l’avoir fait tomber de la sorte et ce sentiment lui déplaisait encore plus que le précédent. La poney n’aimait pas le regret, ni même devoir avouer ses mauvaises idées. Il était l’égal des dieux. Les dieux se trompaient-ils ? Non. S’amusaient-ils parfois avec la vie des autres ? Carrément. Hélium releva la tête fièrement et posa son regard sur la boule rousse au bas de la pente. S’était-il fait mal en tombant ? Le poney préféra ignorer la question.

Hélium s’apprêtait à héler la belle blonde de loin, pour ne pas risquer des représailles, quand un son de clochette attira son attention. Il plaqua les oreilles dans sa crinière et inspecta les lieux. Tout ce qu’il vit fut un petit objet qui roula jusqu’à lui en tintant. Suspicieux, le poney recula de quelques pas et inspecta la petite boule décorée de grelots. Il ne comprit pas immédiatement de quoi il en retournait, mais se sentit irrémédiablement attiré par le jouet. Une force inconnue l’invitait à approcher et se saisir de la hanse, ce qu’il fit sans vraiment hésiter. Puis, sans crier gare, il secoua la tête en tous sens et fit chanter le hochet.

Ha ! Merveilleux ! s’écria-t-il en se lançant au galop.

Le poney fit le tour du lac souterrain, balançant la tête de haut en bas. Le hochet coincé entre ses dents faisait un boucan du diable, mais cela l’amusait grandement. Il ne reprit ses esprits qu’au moment où la voix de Minus surpassa le brouhaha du hochet pour atteindre ses oreilles. Voilà que sa grande blonde s’inquiétait pour lui ! Si ce n’était pas merveilleux ! Hélium cessa donc ses égarements de poulain et reprit un trot plus digne du dieu qu’il était pour approcher de l’endroit où il avait abandonné Minus.

Il s’arrêta à bonne distance, mâchouilla son hochet un petit moment et prit la décision de ne pas approcher davantage. Son nouveau trésor était d’une valeur inestimable et Hélium savait déjà ce qu’il allait en faire. Il était hors de question qu’il laissa Minus le toucher. D’ailleurs, il était peut-être temps pour Minus et Cortex de mettre fin à leur collaboration pour que le poney puisse cacher son trésor.

Eh bien ! Minuch, bafouilla-t-il sans vouloir cracher son hochet. Je chuis là mais bientôt, j’y chuis plus. Ha ! Noël n’attend pas ! Chalut, l’affreux !

Mais Hélium se retrouva bloqué. Son envie de fuir et de cacher son trésor était forte. Son respect pour Minus allait en grandissant. Les deux n’allaient pourtant pas l’un contre l’autre. Son problème était ailleurs : Minus bloquait la sortie. Avec son gros popotin de blonde, il se trouvait pile entre le boyau obscur qui remontait à la surface et Hélium. Le poney ne pouvait donc pas s’échapper sans passer très près de Minus qui ne manquerait pas – il en était certain – de s’intéresser de trop près à son jouet. C’était le sien, bon dieu ! Il hésita. Le chemin était long, mais il pouvait refaire le tour du lac et filer à toute vitesse. Mais rien ne lui assurait que la grosse alezane ne bougerait pas exprès pour se mettre à nouveau en travers de son chemin. Hélium resta donc bloqué, à attendre que Minus soit le premier à bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Mar 2 Jan 2018 - 12:49

Cyrius avait déjà pris une belle bouchée de feuille de thé qu'il avait machônner pour oublier un peu la douleur de sa chute. Il avait l'impresion de passé dans un rouleau compresseur et commençait à trouver qu'il serait mieux dehors, au grand air, que dans cette grotte.
Après une deuxième bouchée de feuilles, il attrapa son seau par la anse et suivit du regard Cortex, qui avait trouvé un objet qui l'on pouvait apparenter à un hochet. Il l'avait prit entre ses dents, visiblement ravis, et galopais avec fierté dans toute la grotte.
Pendant que le champion des minimoys faisait son tour d'honneur, Cyrius jeta un nouveau coup d'oeil à la pente qu'il venait de dévaler. Comment allait-il sortir de cette grotte ? Il ne se sentait pas capable de la remonter, elle était trop haute, trop raide, trop instable...


En attendant de trouver une solution, l'alezan alla discrètement se placer devant l'entrée du petit tunnel qu'Helium avait emprunté pour arriver ici. Une fois sa folie passée, le poney s'arrêta et se posta devant Cyrius qui le toisa avec un sourire satisfait.
L'étalon lâcha son seau par terre afin de s'adresser à Cortex avec une diction parfaite, il n'était pas question qu'il y ai un malentendu sur l'affaire.


- Tu vas quelque part peut être ? 


Cyrius n'avait nullement l'intention de se laisser piéger ici, Cortex et son cerveau surdimensionner allait lui tenir compagnie pour trouver une autre sortie. L'alezan se promit même de ne plus toucher à ses feuilles de thé temps qu'il ne serait pas sorti d'ici. Il se dommage que, par la faute d'une hallucination trop bien ficelée, il n'arrive malheur au poney.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Dim 7 Jan 2018 - 0:09


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Évidemment, Hélium ne s’attendait pas réellement à voir sa grande blonde bouger sur le côté pour le laisser passer. Il aurait presque été déçu du contraire. Il aimait voir cette lueur de défi dans les yeux de Minus et comprenait sans trop de mal que celui-ci essaye de se servir de lui à ses propres fins. Le poney était le premier à se servir des autres, il savait donc parfaitement ce que cela voulait dire. Plutôt que de s’en offusquer, il s’en amusa et fut tenté, l’espace d’un instant, de jouer le jeu de l’ignorant, histoire de voir jusqu’où l’autre était prêt à aller. Il se rétracta néanmoins avant de tenter quoi que ce soit. Depuis le début, Minus cachait bien ses capacités mentales et laissait entrevoir, dans cette posture désinvolte (aux yeux du poney) et ce regard malicieux, ce dont il était vraiment capable. S’il jugeait l’intelligence de son compagnon inférieure à la sienne et supérieure à celle d’un mollusque, il n’en savait guère plus et préféra rester prudent.

Le poney posa au sol son hochet jugeant que, de toute manière, la terre n’était pas si basse et qu’il pourrait, en cas d’urgence, l’attraper à la volée sans trop de difficulté. C’est qu’il préférait être sûr de bien se faire comprendre et ne pas se laisser distraire par le jouet. Il inspecta l’espace entre les jambes de Minus et calcula la probabilité de réussite d’un petit sprint jusqu’au boyau. Il ne doutait pas de sa réussite, mais préféra finalement confronter sa grande blonde. C’est qu’il aimait la tester.

Alors quoi ? Tu vas m’en empêcher ? demanda-t-il en riant. On aurait pas peur de rester coincé, par hasard ?

Hélium n’était pas bête, tout au contraire, il possédait, si ce n’était la plus grosse cervelle du coin, au moins la plus remplie ! Et il savait s’en servir, bien évidemment. Il pensait donc avoir raison – et n’imaginait pas que ça puisse être autrement – en supposant que Minus ne réussirait ni à passer par le boyau minuscule, ni à remonter la descente qu’il avait dévalée sur le cul. De toute façon, même s’il avait pu, une grande partie de la pente était maintenant mouillée par sa faute, tenter de grimper revenait à se jeter dans le lac sans savoir nager. Un suicide idiot dont Hélium ne voulait pas être le témoin.

C’était sympa de jouer les idiots, Minus, mais si tu veux sortir d’ici, va falloir faire mieux que ça. Tu m’empêcheras pas de partir sans toi. J’ai fait le tour de ce lac, je te rappelle, et des couloirs comme celui-ci, y’en a tout le long. Alors tu devrais peut-être me donner une bonne raison de rester. Qu’est-ce que t’en dis ?

Il ne lui demandait pas vraiment son avis. Hélium reprit même son hochet entre les dents pour être sûr de pouvoir fuir au plus vite. Il avait repéré plusieurs autres boyaux susceptibles de l’amener à la surface et n’hésiterait pas, au moindre danger, à s’y lancer au grand galop. Néanmoins, le poney ne se rappelait pas s’être fait si audacieux et arrogant depuis longtemps. Il avait vraiment envie de défier Minus et ne voulait pas simplement prouver qu’il était le plus intelligent. La curiosité, voilà bien un défaut qu’il avait peu souvent, mais Hélium pouvait l’avouer sans honte. Sa grande blonde le rendait curieux. Sa seule peur maintenant était d’en ressortir profondément déçu, mais ça… il en avait l’habitude maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Jeu 11 Jan 2018 - 12:28

Les deux belligérants avaient chacun posé leurs trésors respectifs devant eux et se faisait face tels de cow-boy prêts à dégainer. D'ailleurs, Cyrius posa un regard septique et presque moqueur sur l'objet que le poney avait reçu. Maintenant qu'il le voyait de près, il s'aperçevait qu'il s'agissait d'un hochet. Un hochet ? Sérieusement ? L'alezan ne put retenir un sourire amusé, qu'allait donc faire Cortex d'un hochet ?


- On a des soucis dentaires ?


Cyrius baissa ensuite les yeux sur son propre trésor avant de planter à nouveau son regard dans ce lui du petit poney alezan. 


- T'en empêcher ? Certainement. Peur de rester coincer ici ? Effectivement je n'y tiens pas, mais je suis persuader que nous allons pouvoir nous entre aider.


Cortex déclara avoir vu des boyaux autour du lac qui pourraient constituer une porte de sortie. Mensonge ? Peut être. En attendant, Cyrius ne comptait pas laisser partir ce petit équidé malicieux, non, sa présence lui était aussi stimulante qu'une feuille de thé juste cueillie. Tiens, justement...


- Et bien, nous allons les emprunter ensemble ces couloirs, et on sortira ensemble, tu ne va pas briser si vite notre tandem de choc ! 


Cyrius mit un léger coup de pied à son seau qui valsa légèrement vers Hélium. Il lui adressa un regard mystérieux et aguicheur


- Goûte donc cette merveille, je suis sûre que tu n'a jamais rien mangé de pareil dans ta vie. Ca rendra ma présence à tes côté beaucoup plus supportable le temps qu'on sorte d'ici. Attention, c'est un extrême privilège que je te propose là, peut être la seule occasion de ta vie de déguster un met si divin...


L'étalon attendit la réaction du poney, espérant qu'il accepterait pour en reprendre un bouchée supplémentaire et partir au pays des bisounours le temps de sortir de cette caverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hélium

avatar

ÂGE : 22
PUF : Aneki (étalon77).
MESSAGES : 385

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Ven 19 Jan 2018 - 11:50


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hélium ne répondit pas à l’attaque sur l’état de ses dents. Il se savait en bonne santé et ne pensait pas avoir besoin de le préciser. Qu’est-ce que ça pouvait lui faire, à la blonde, qu’il ait gagné un hochet ? Il faisait bien ce qu’il voulait ! D’ailleurs, il ne l’utiliserait que peu, il prévoyait une aventure tout autre à cet objet et préférait ne pas trop l’abîmer avant de le donner. Mais cela, bien entendu, ça le regardait lui et seulement lui.

Le poney tiqua néanmoins au mot « entraider ». Il ne voyait qu’une grosse rousse coincée dans une grotte. Quelle aide pouvait-elle lui apporter à lui ? Hélium était assez grand – ou petit, justement – pour sortir d’ici tout seul. Il n’avait pas non plus besoin, et certainement pas l’envie, que l’on transporte son trésor à sa place. Vraiment, Minus n’avait rien à lui proposer qu’il ne voudrait accepter. À moins peut-être que celui-ci accepte de devenir son chien de garde. Tout de même… la blonde semblait un peu maigre pour remplir ce rôle à la perfection.

Hélium approuva. Il n’aimait pas non plus l’idée de briser aussi vite leur « tandem de choc ». Il appréciait Minus, mais il regrettait également de ne pouvoir en apprendre davantage sur ses véritables capacités. Le géant ne laissait entrevoir qu’une infime partie de ce qu’il était capable, le poney en était persuadé ! Une infime partie qui ne cessait de gonfler. Avec habileté, Minus dévoilait à Cortex son savoir-faire. Et pas n’importe lequel ! Manipuler le monde pour arriver à ses fins, voilà qui plaisait au mini-shetland et le laissa en bonne condition pour la suite.

Néanmoins, voilà bien une chose qu’Hélium n’aimait pas : partager. Son trésor était à lui, celui de Minus n’appartenait qu’au géant également. Il était flatté, vraiment, qu’on lui propose d’y toucher, mais il ne s’y risquerait pas. Les cadeaux empoissonnés n’étaient pas à son goût et il n’était pas du genre, non plus, à aimer devoir aux autres. Pour le moment, la grande blonde lui offrait une part de son trésor, mais qui pouvait lui assurer que, plus tard, en souvenir de ce sacrifice, elle ne lui demanderait pas lui rendre la pareille ? Il était hors de question que Cortex se laisse avoir.

Toutefois, la curiosité l’emporta et le mini-shetland avança de quelques pas. Il s’arrêta devant le seau, posa son hochet entre ses antérieurs pour ne pas se le faire voler et plongea le bec dans l’ouverture. Ses naseaux frôlèrent les feuilles de thé dont il inspira le parfum avec prudence. Il échappa un « Ha ! » qui résonna dans le seau et releva la tête brusquement. Peut-être crachota-t-il sur les feuilles, mais d’ici quelques minutes l’évaporation ne pourrait plus rien prouver.

Je voulais te proposer de devenir garde du corps, mais tu devrais plutôt être mon jardinier ! s’exclama le poney. Bah ! Selon certains, la distinction est quasi-nulle, alors bon.

Ne lui avait-on pas parlé d’un nain capturé dans une grotte qui disait être jardinier, mais que l’on pensait être garde du corps ? Peu importait. Les histoires du monde ne l’intéressaient guère, encore moins celles qui parlaient d’être tout petit mais complètement stupides. Les gens allaient si vite à mettre tout le monde dans le même sac…
Hélium reprit son jouet et tourna les talons, décidé à accompagner sa belle blonde jusqu’à la fin de cette aventure. Pour ne laisser aucun malentendu s’installer entre Minus et lui-même, il invita celui-ci d’un coup de tête et trottina gaiement le long du lac. Si la proximité de l’eau lui rappelait sa presque noyade d’il y a peu, il fit mine de rien et resta obstinément collé au bord.

Tu sais, Minus, je t’aime bien et je crois l’avoir assez dit pour aujourd’hui. Je vais donc t’avouer une chose, essaya-t-il d’articuler, le hochet toujours coincé entre les dents (quelques syllabes mauvaises, bien entendu, mais rien qui n’empêche vraiment d’être compris). Ce hochet, je vais le donner à mon fils ! Ma femme sera pas contente, c’est sûr. Mais elle ne boude jamais bien longtemps ! Haha ! On sera vite revenu à fricoter dans les fourrés ! Enfin, tu sais ce que c’est, je paris ! Non ? Hélium s’arrêta net devant l’entrée d’un couloir qu’il pensait mener jusqu’à la sortie – et il se trompait rarement – puis regarda Minus, l’air inquiet. Dis donc, mon coquin. Dis-moi pas que t'as pas de copine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 1466

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   Aujourd'hui à 10:22

Cyrius avait le regard rivé sur le poney dont le cerveau semblait tourner à plein régime... Il avait l'air méfiant, et de prime abord peu emballé par l'idée de sortir à deux de cette caverne, l'alezan s'était même attendu à ce que Cortex ne le charge comme un bouc pour forcer le passage et partir sans lui dans le boyau vers la sortie.


Mais finalement, ce dernier accepta l'idée, bien qu'il n'eut pas la curiosité de goûter à ses feuilles de thés. Tout juste huma t-il leur parfum et en profita pour les polluer en crachotant dedans. Cyrius récupéra prestement son seau en jetant à Cortex une oeillade courroucée. Il fut à deux doigt d'envoyer valser le hochet du shetland d'un coup de pied, mais se ravisa, se souvenant que le "tandem de choc" était censé se supporter jusqu'à la sortie.


L'autre affirma avoir voulu lui proposer un post de garde du corps, ou de jardinier. Cyrius leva les yeux au ciel, amusé. Il posa à nouveau son seau.


- Je ne jardine pas, je ne fais que consommer. Et tu ferai un bien meilleur garde du corps que moi mon cher Cortex, quand je serai dominant, n'hésite pas à venir frapper à ma porte avec tes copains Shetlands, je recrute !


Cortex prit à nouveau son hochet dans la bouche et fit volte face, apparemment décidé à changer son itinéraire initial. Cyrius parti à sa suite, quittant son poste de garde, envisageant l'éventualité d'une ruse du poney. Celui-ci ferait peut être demi-tour direction son trou pour lui fausser sournoisement compagnie. L'alezan accepta l'idée, il parviendrait seul à sortir d'ci.


Quoi qu'il en soit, pour le moment tout deux marchaient près du lac. Cortex avec son hochet, et Cyrius avec son seau dont il avait encore prélevé quelques feuilles. Il ria d'ailleurs sans raison dans un bref moment d'euphorie puis tâcha de se concentrer sur les paroles inarticulées du Shetland.


Cyrius ne comprit strictement rien à ce que le poney venait de dire. L'effet du thé ? 


- T'as un fish ? - Cyrius aussi avait quelques difficultés d'élocution à cause de son seau - Pourquoi ta ch'emme ne ch'erai pas contente ? Et merch'i, ch'e sais parfaitement ch'e que veut dire ch'ricoter dans les ch'ourrés ! 


Une copine ? Cyrius avait-il une copine.


- Biench'ure que j'ai une copine, ch'en ai même plusieurs ch'i tu veux ch'avoir. Ch'e suis très attirant et plutôt intellich'ent au cas où tu n'aurait pas remarch'é !


Cyrius fit un petit écart de surprise, manquant de se retrouver dans le lac. Il avait jeté un coup d'oeil à Cortex et celui-ci avait les yeux rouge sang, effrayants. Une seconde après ils étaient redevenu tout à fait normaux. L'étalon cligna des yeux, retenant un fou rire venu de nulle part, essayant de se concentrer sur la marche. Il avait hâte de sortir d'ici



- Ch'est encore loin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méfait accompli - Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Méfait accompli - Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méfait accompli [libre]
» Une nouvelle vie, un destin qui s'accompli...[libre]
» La nuit fait peur (Libre)
» Un braquage......tout a fait normal (libre)
» méfait accompli — kilien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES. :: LES ROCHEUSES-
Sauter vers: