Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

NOUS CHERCHONS DE NOUVEAUX DOMINANTS ! Pour plus d'infos direction les annonces : nous rejoindre !

Rejoignez le club des fruits et légumes d'HW dès maintenant !

Partagez | 
 

 À l'aube... - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 755

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: À l'aube... - Libre   Mer 9 Aoû 2017 - 15:20



Une longue galopade sur le sable fin du désert de l'Oubli. Le soleil était levé depuis quelques heures, et les températures glaciales de la nuit se faisaient progressivement oublier. Bientôt, il ferait une chaleur étouffante, le soleil serait à son zénith. Mais pour l'heure, c'était agréable, et c'était ce moment précis de la journée qu'avait choisi Cyrius pour refouler le sable du Désert de l'Oubli.


Son Désert, peut être, si il atteignait son but, et si il devenait dominant. Les Dieux en décideraient, semblait-il. L'alezan n'avait jamais vu un seul Dieu de sa vie, et de ce fait, il ne croyait pas franchement en leur existence. Il ne savait pas si il était le seul à revendiquer les Trompeuses, ou si il y en avait d'autres, mais pour le moment il n'avait rencontrer personne qui poursuive ce même objectif.


Cyrius passa au pas, sa robe alezane se confondait avec la couleur ambrée du sable, combinée à la lumière douce de l'aube. Ses longs crins dorés ondulaient souplement au rythme de ses pas. De grande taille pour un cheval arabe, le mâle n'en avait pas pour autant un physique original. Il était bien bâti, avec des membres finement dessinés et des aplombs solides.


Il était le fruit d'une lignée très ancienne, celle qui avait bâtie Horse-Wild bien des générations auparavant. Cyrius n'avait connu que sa mère, et tous les ancêtres dont il était pourtant si fier resteraient à jamais des inconnus pour lui. Ainsi, c'est sa propre histoire qu'il avait l'intention d'écrire, sa propre dynastie qu'il voulait bâtir, si il en avait la possibilité. Il avait de l'ambition, mais son caractère un peu fantaisiste lui serait probablement un obstacle pour arriver à ses fins, il n'avait pas l'âme d'un vrai conquérant, prenant parfois un peu trop à la rigolade les choses sérieuses de la vie... Etait-il vraiment tailler pour être un meneur? L'alezan n'en avait aucune idée, et pour avoir la réponse, il faudrait déjà parvenir à conquérir un territoire.


Il s’arrêta. Le soleil chauffait doucement sa robe. Cyrius jeta un coup d’œil circulaire à son environnement. Quelques rochers lui barrait la visibilité, mais malgré ça, il n’eut pas l'impression que l'endroit soit très peuplé à cette heure ci. Il aperçu un peu plus long, un serpent qui ondulait tranquillement sur le sable. L'étalon le garda à l’œil, méfiant, il n'aimait pas vraiment ces animaux là, ceux qui venaient vous mordre dans le dos sans prévenir, de ce fait, il ne le quitta pas des yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaï

avatar

ÂGE : 22
PUF : Sox
MESSAGES : 3008

SEXE DU CHEVAL : Née d'une rose

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Ven 8 Sep 2017 - 21:13

(Désolé pour la mise en page mais je ne trouve pas le moyen d'avoir le même format partout..)[/size]

Ca y est. Mon premier pas de grande dame posé sur le Territoire que je convoitais. Jamais je n'avais été aussi déterminée. Il avait décidé de me laisser partir. Et bien Il s'en mordra les dents. Une fois que je serai dominante, qui pourra encore me dire quelque chose ? Qui pourra venir me mépriser et me laisser tomber comme une vulgaire chaussette ? Il reviendra. La queue entre les jambes. Et je continuerai à l'aimer inconditionnellement...Mais je n'ai besoin de personne. C'est un challenge. Pour moi même. Je n'ai plus personne, plus rien pour s'opposer à mes idées et à mes projets.

Le sable est si chaud, le soleil me réchauffe, me dorlote. Je sens comme un voile qui m'entoure mais qui ne me lâchera pas d'aussi tôt. La journée ne fait que de commencer. Voilà que je pense à quelque chose, que je l'imagine déjà concret. A vrai dire c'est un souhait. J'aimerais prouver à tous le monde que je ne suis pas Cette faible, mais tout le contraire. Je suis faite pour ça. Et lorsque j'aurai obtenu ce que je veux de moi-même, alors seulement je pourrai me donner aux autres. Je m'entrepris dans un petit trot, les oreilles bien droite, mes crins laissant passer le souffle chaud entre eux et mon nez rabattu sur mon poitrail. Ils étaient loin d'ici, les Arbres. Je n'aurai pu mieux choisir. Bien que je ne pense pas avoir besoin d'Eux, j'ai bien l'impression que mon Esprit les réclame inconsciemment. Je m'arrêtai. La course ne fut pas de longue durée.

A vrai dire son odeur m’interpella. Une douceur incontestable vint s’installer sur mon visage, sans savoir pourquoi...Je ne connaissais pas cet équidé mais c'était pour moi nouveau. J'avais pourtant enfin accepté mon nouveau corps de jument mais il n'avait encore jamais été vu par un autre que ma famille. Et j'avoue...J'avais un pincement au cœur lorsque je pensais à mon Jumeau, qui sans doute, ne me reconnaîtrait même pas en croisant mon regard.

Je fis quelques pas en sa direction, pleine de bonnes intentions, sans vouloir pour autant m'imposer. La distance était respectable. A vrai dire, je me lassai vite de le voir debout sans bouger. Je pensais que cela allait être plus excitant mais au fait. Pas tant que ça. Je soupirai bruyamment et dépassai l'équidé sans faire attention à ce qui jonchait le sol.

<< Ha ! Bon Dieu !

Je fis un écart, en faisant virevolter le sable bouillant dans les airs. Les Arbres m'auraient prévenu si ils avaient été là. Mais il est temps que j’apprenne de moi-même. Ma respiration était maintenant plus rapide et les membres écarquillés je ne cessais de regarder tout autour de moi, à la recherche de cet animal encore inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 755

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Sam 9 Sep 2017 - 15:34


La vue dégagée à 360° qu'offrait le désert permit à Cyrius de pouvoir observer tranquillement l'équidé qui était apparu dans son champs de vision alors qu'il n'était encore qu'un petit point au loin.
Immobile et attentif, l'entier avait les yeux rivés sur l'inconnu(e) qui semblait avancer en sa direction. Au fur et à mesure que la forme s'approchait, il put obtenir des informations, les unes derrière les autres. Le cheval avait une robe atypique, le corps avait l'air alezan brulé, avec des reflets vifs amplifiés sous le soleil du désert, et ses crins lavés contrastait avec celle-ci. Il compris assez  rapidement également, qu'il s'agissait d'une jument, et à la souplesse de ses mouvements, il devina qu'elle n'était pas très âgée.


De plus en plus, elle approchait, il la voyait maintenant nettement, il ne l'avait jamais rencontré auparavant. Cyrius dû bien s'avouer qu'elle ne manquait pas charme, elle avait le regard brillant, un physique plus qu'agréable, il remarqua que son attention était focalisé sur lui.
Elle entrepris de le contourner. Il put à se moment là, la détailler d'encore un peu plus près, et si elle ne s'était pas, à cet instant précis, mise à trébucher en jurant, il aurait alors put dire qu'elle avait beaucoup de classe.


Elle fit un écart, le souffle court.
Il fit un pas en avant, le sourire aux lèvres.


- Appelez moi simplement Cyrius, répondit-il tranquillement en la taquinant gentiment.


Il garda un sourire retenu sur les lèvres, captant son regard, bien décidé à faire courtoisement connaissance.


- Je ne crois pas vous avoir déjà rencontré ?


Cyrius était toujours bien décidé à arpenter chaque centimètre carré des terres Trompeuses, faire un maximum de rencontres, et à découvrir Qui souhaitait comme lui, dominer ce territoire. Mais à cet instant, il oublia quelque peu ses objectifs, se contentant de profiter d'une agréable rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaï

avatar

ÂGE : 22
PUF : Sox
MESSAGES : 3008

SEXE DU CHEVAL : Née d'une rose

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Dim 10 Sep 2017 - 18:56

Je me redressai vivement, en reprenant une allure qui ne correspondait que peu à mon caractère. Je cherchais des yeux l'animal qui m'avait temporairement chamboulé. Ok, il est parti. Enfin, disparu ? Non, non, on va dire parti. Je secouai la tête comme pour me convaincre que je n'étais plus en danger. Cet animal inconnu n'était plus dans les parages. Je suis une pro, me dis-je. Même dans ma peur, je fais déguerpir les animaux les plus dégoûtant. Un sourire béat se dessina un instant sur mon visage, en oubliant pendant un instant, qu'un parfait étranger se permettait, sans doute, de se moquer de ma prouesse.

A nouveau, je secouai la tête comme pour revenir à mes esprits et faire face à l'équidé en face d'elle. Je fronçai les sourcils. Tendis l'oreille vers lui. Cyrius. Simplement ? Je haussai un sourcil. Je ne savais comment lire entre les lignes. Ou bien, n'y avait-il rien à lire ? Bien que son air moqueur ne me plaise que très peu je décidai de passer outre et de jouer une autre carte que la jument sur la défensive.

<<  Eh bien, simplement Cyrius, bonjour

A mon tour, je souris, cette fois sincèrement. Mon corps dégageait dorénavant de la quiétude et du soulagement. Je ne sais pas si je pouvais m'attendre à une réponse mais je profitai de cet instant pour le regarder plus attentivement. Inutile de le préciser, c'était un étalon. Bien courtois pour une première approche. Papa m'avait pourtant prévenu, qu'ils n'étaient pas tous ainsi. Il avait de longues chaussettes sur chacune de ses jambes, exceptée une seule. De longs crins, et tel que moi, légèrement plus clair que sa robe qui était elle, alezane. Bien que cet étalon devait être adulte depuis quelques années, je ne pouvais réellement deviner son âge. Il me faisait un peu penser à Papa. Son allure restait respectable bien qu'un voile s'était posé sur son corps, désignant son vécu. Je me demandai si Il l'avait rencontré. Ce qu'Il pensait de cet équidé.

Je ne voulu manquer de respect plus longtemps à l'étalon, qui vint à l'instant, de me poser une question. Vous ? Quel genre de personne était-il ? Était-ce du bluff ? Ou une réelle politesse qu'il accordait à chacun de nous ? D'une voix posée et chaleureuse je lui répondis.

<<  Non, du tout

Je fis quelques pas pour me décrisper davantage, sans pour autant abandonner ma nouvelle rencontre. Je ne su que dire. Il avait l'air d'un "réel gentil". Je n'avais pourtant pas l'habitude d'être la personne qui en disait de trop, trop vite.  Mais je n'ai pas un fond méchant. J'approchai mon museau du sable et soufflai dessus en faisant dégringoler quelques grains vers Cyrius, si tel était son vrai nom. Le Chant des Arbres me vint aux oreilles comme un sifflement désagréable. Comment ça si tel était son nom ? Je regardai dorénavant le ciel, en Les cherchant des yeux. Ça y est, Ils commençaient déjà à me faire douter le fond de cette personne ? Et comme pour Les défier, je regardai l'étalon droit dans les yeux, et d'une voix déterminée je m'entrepris à faire la conversation.

<< Mais peut-être avez-vous eu l'occasion de rencontrer mes parents ? Il s'agit d'Aelis et Harmonie.

Ungo me vint directement à l'esprit. Oui, parce si ça ce trouve, ils se connaissent déjà. Mais cela devrait-il m'intéresser ? Mon regard se porta à nouveau sur l'équidé, dans l'attente d'une réponse. Bien que je ne sois pas sûre, que celle-ci m'intéressait. Je voulais être dominante de ces Terres ? Et bien mon apprentissage ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 755

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Lun 11 Sep 2017 - 14:26



La jument s'était redressée, et Cyrius posa sur elle une regard contemplateur. Il avait toujours été fasciné par les robes qui changeaient de l'ordinaire, et celle de cette jument était particulièrement agréable à regarder.
Elle sembla tout d'abord presque méfiante, puis elle lui rendit son Bonjour et le gratifia d'un sourire décontracté. Cyrius le lui rendit. C'était une matinée des plus appréciable, et l'étalon se sentait serein.
Il avait espéré, en lui déclarant ne l'avoir jamais rencontré, qu'elle se présente. Mais elle ne lui offrit pas ce plaisir, et l'alezan resta donc son le moindre nom. Il la regarda baisser l'encore et souffler sur le sable, quelques grains se posèrent à proximité d'un des pied du mâle. Il renâcla, le désert lui donnait toujours cette sensation désagréable d'avoir du sable dans les naseaux alors qu'il n'en était rien. Lâchant un autre sourire, il l'écouta attentivement, alors qu'elle parlait de sa famille...
Non, il n'avait connu aucune Harmonie au cours de son passage sur Horse-Wild, du moins, il ne s'en souvenait pas. Aelis, en revanche...


- J'ai connu votre père, affirma t-il tranquillement, grattant distraitement le sable de l'antérieur.


Il releva la tête, écarta les crins qui lui barrait le visage d'un mouvement de tête et posa ses yeux dans ceux de la jument tandis qu'il essayait de se rappeler la rencontre.


- Nous nous sommes croisés un jour, ou plutôt une nuit, au Mont étoilé, il y a plusieurs années de cela. Nous faisions tranquillement connaissance quand une jument s'est invité dans notre conversation. Elle s'appelait Isba, un peu allumée, avec des tendances nymphomanes bien réelles, elle a essayée de nous faire la cour à tous les deux, j'avoue qu'on avait bien rigolé avec Aelis, cette jument était complètement folle.


Cyrius ria à l'évocation de ce souvenir, outre l'intervention d'Isba, il avait trouvé Aelis plutôt sympathique, mais il n'avait pas eu l'occasion de le croiser à nouveau par la suite.


- Que devient-il, d'ailleurs ? Demanda l'alezan, curiux de savoir que qu'était devenu l'étalon. A peine eut il fermé la bouche que son visage se ferma brièvement. Et si Aelis était mort ? Il avait peur d'avoir commis un impair si tel était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaï

avatar

ÂGE : 22
PUF : Sox
MESSAGES : 3008

SEXE DU CHEVAL : Née d'une rose

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Lun 11 Sep 2017 - 19:28

>Je scrutais le moindre geste de l'équidé qui me faisait face. Tout en essayant d'enregistrer ce qu'il me disait, pour ne pas paraître mal élevé. Car je ne l'étais pas. 
Il connaissait Papa ! Étonnant, je ne m'y attendais pas. De plus, sur le Mont Étoilé. J'aimais cet endroit étant petite. Du moins, accompagné de mon Père. Car je l'avoue, arrivé là haut, la distance avec le sol m'impressionnait. Mais il y a bien longtemps que je n'y était pas retournée. 

D'un petit air nonchalant, du moins c'est ce qu'il dégageait à l'instant, Cyrius se mit à résumer la seule fois ou il avait partagé une discussion avec Papa. Cela me faisait drôle, évidemment. Je ne l'avais pour ainsi dire jamais vu face à un autre ou même une autre. Nous nous retrouvions souvent seuls ou en famille...Pour autant que l'on puisse encore compter Ungo dans la famille, puisqu'il n'est plus revenu à la surface depuis environs...Je grimaçai un instant en regardant en l'air. Depuis trop longtemps...

Je plissai légèrement les yeux en entendant mon interlocuteur. J'avais également envie de rire. Mais aucun son ne sorti de ma bouche. Je souris simplement. Alors, les juments ne pouvant se contrôler existait aussi ? J'imaginais que très peu mon Père face à ce genre de spécimen et surtout en rire avec un inconnu. Mais cela me réconforta pour Maman. Bien qu'étant donné son coté social très peu développer...Je finis par me dire que m'étais mise à parler de mes ancêtres avant même de me présenter. Alors, presque en lui coupant la parole et en rougissant quelque peu, je lui lançai d'une voix vive.

- Vous pouvez m'appeler Shaï. Je veux dire, je m’appelle Shaï


L'étalon enchaîna en me demandant que devenait Papa. Je fis la moue. A vrai dire cela faisait quelques semaines que je ne l'avais pas vu. Ils étaient le genre de parent à laisser vivre leurs enfants. Peut-être un peu trop parmi Eux mais bon...la liberté ne réussit pas à tout le monde. Soit on survit, soit on se fait écraser. Je tentai la plaisanterie et sans réfléchir un instant, les mots sortirent de ma bouche.


- Eh bien, les deux pensionnés se prélassent tranquillement je suppose, ci et là

Je m'interrompis d'un coup. Car en effet, sans avoir consulté ma réflexion auparavant, je n'avais pas pensé à l'éventualité que Cyrius partage le même âge que mes chers Parents. J'affichai un large sourire, dans l'espoir que mon espièglerie temporaire soit vite oubliée. Cependant, j'avais dorénavant grandi, et ce genre de ruse ne devait sans doute plus marcher...


Une brise étouffante vint me fouetter le visage de manière très peu agréable. Cela me remit à ma place d'un seul coup, comme si cela venait de Cyrius. Du genre...tiens, elle est pour toi celle-là. Je m'ébrouai et regardai autour de moi. Je devais sans doute affiche une moue bougonne après cette petite altercation avec mère nature. Il faisait de plus en plus chaud et pendant un instant je regrettais presque l'absence des Arbres. Je revins vers l'équidé face à moi. Mais les Arbres n'en font qu'à leur tête, et que feraient-Ils si Ils étaient témoins de ma nouvelle rencontre ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 755

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Mar 12 Sep 2017 - 14:38



Cyrius fit quelques pas sur le sable, les naseaux dilatés, la tête haute, il essaya de percevoir une brise, un petit vent, mais l'air ici était désespérément étouffant malgré la relative fraîcheur du matin. Il s'arrêta, mais il avait la bougeotte, l'immobilité ne lui convenait pas en cette dynamique matinée.
La jument aux crins lavés lui dévoila son prénom : Shaï.

- Shaï, répéta inutilement l'étalon.  C'était un joli prénom, court, percutant, facile à prononcer et agréable à entendre. 

L'alezan avait remarqué que Shaï avait été intéressé de savoir qu'il avait un jour croisé son père. Evidement, tout cela ne rajeunissait pas Cyrius, bien qu'il n'avait que 13 ans, et qu'il était encore dans les débuts de sa vie d'adultes; dans la fleur de l'âge. Il détailla la jument, essayant de ne pas se montrer trop intrusif, il tentait de déterminer son âge. Elle était jeune, cela se voyait tout de suite, son corps avait une taille adulte mais affichait encore une finesse juvénile, cette jument avait quitté l'enfance récemment, Cyrius lui donnait entre 3 et 4 ans, pas beaucoup plus.

Sans trop donner de détails, elle déclara que ces parents vivaient leur vie quelque part, et que par conséquent, ils étaient toujours bien en vie. Cyrius n'avait pas la moindre idée de l'âge que pouvait avoir Aelis, mais au vu du qualificatif qu'utilisait Shaï, il ne devait pas être tout jeune.

- Et bien si vous recroisez votre père un jour, passer lui le bonjour de ma part, même si il ne se souviendra peut être pas de moi; concéda l'étalon.

Cyrius jeta un regard circulaire au décor. Ce désert, peut être un jour Son désert, était aussi fourbe que passionnant. On disait qu'il avait parfois l'étrange faculté d'altérer la mémoire de ceux qui le traverse. Une brise désagréable lui souffla alors en plein visage, faisant voleter des grains de sable qui se posèrent dans le yeux du mâle.
L'alezan renâcla à nouveau, et secoua la tête avant de se gratta les yeux contre son antérieur gauche. Il espérait qu'une tempête de sable ne se préparait pas. Arrivant finalement à rouvrir les yeux sans gêne, il s'adressa à nouveau à Shaï :

- Pourquoi êtes vous revenu à Horse-Wild ? demanda Cyrius, curieux. Il avait croisé un certains nombre de chevaux nouveaux dans le coin, mais aussi d'autres qui étaient nés ici, ou qui avait vécu ici, et qui revenait finalement. Un peu comme lui, en somme. Cyrius savait parfaitement pourquoi il était là, mais les motivation, des autres attisait sa curiosité.
En attendant sa réponse, l'étalon se dirigea vers un rocher tout proche et baissa les naseaux à sa base, là ou quelques misérables plantes grasses et immangeables..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaï

avatar

ÂGE : 22
PUF : Sox
MESSAGES : 3008

SEXE DU CHEVAL : Née d'une rose

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Jeu 14 Sep 2017 - 15:39

Je me retournai vers mon interlocuteur qui venait de répéter mon prénom. Je le regardai en insistant. J'attendais une suite mais au vu de l'allure que prenait l'étalon, il n'y en aurait pas. Mon regard se porta à nouveau vers l'horizon lorsque j'entendis Cyrius parler de mon père. Je lui adressai un sourire en guise de réponse. Je n'y manquerai évidemment pas. Bien que je ne sais pas vraiment quand je reverrai mon paternel...En tout cas une chose était sûre. Il se rappelait de lui. Papa m'avait bien trop appris de choses sur les étrangers pour que Cyrius, ne lui ait surement pas semblé indifférent. Je hochai la tête, comme attendrie par le fait, que mon Père ait pu, un jour, apprécier l'étalon face à moi.

Je grattai le sol, un peu nostalgique. Oui, bien que notre famille ne soit pas en parfaite osmose, ni parfaite tout court, elle me manquait. Depuis que nous avions atteint l'âge adulte, Ungo et moi, la famille ne s'était plus retrouvée. Du moins pas comme avant.

C'est à ce moment même que Cyrius me posa une question auquel je n'avais jamais pensé, bien que je ne sois jamais vraiment partie. Je plissai les yeux en cherchant quoi répondre. Oui, j'ai bien un but. Mais pourquoi fais-je cela ? Comment lui expliquer ? Dois-je vraiment lui raconter ma vie pour lui offrir une réponse sincère ? Je soupirai longuement. 

Et bien cher inconnu...Je suis là car j'aimerais que ce désert m'appartienne un jour et que sans violence, sans méchanceté mais avec un petit air méprisant et supérieur, car je serai à ce moment là dans mes droits, je puisse dire à n'importe quel inconnu qui posera ses petits sabots sur cette Terre, qu'il n'est pas chez lui mais que si il fait preuve de respect et qu'il est de bonne constitution alors, à ce moment là, je le laisserai traverser mes Terres. 

J'aimerais prouver aux Arbres, à Ungo et à Papa que je ne suis pas frêle, que je peux faire les choses de moi-même, sans aide. J'aimerais me prouver que je peux être Cette personne, que personne ne craint mais que tout le monde se doit de respecter sans se sentir soumis. J'aimerais que les équidés qui feront partie du troupeau se sentent en sécurité, qu'ils s'entraident et que je puisse compter sur eux, dans n'importe quelle circonstance, car Eux, les Arbres, me mettront toujours des bâtons dans les roues. 

J'aimerais être La jument qui fera fuir les étrangers qui ont soif de vengeance et qui sont empli de rancune. J'aimerais être la jument qui essayera de rester juste mais qui fera également justice. Car je ne vis pas dans un monde parfait. Il n'existe pas. Je peux être fleur bleu pendant un tout petit moment mais je ne suis pas naïve. Il est bien de pouvoir distinguer le bien et le mal. Chacun de nous est composé de l'un et de l'autre. Cependant, ce n'est pas parce que je choisis de présenter le bien, que le mal ne peut surgir à tout moment. Et c'est pour cela, qu'il faut également pouvoir faire face justement à de faits absurdes mais qui sont bien réels...

Je cherchais un moyen de répondre à la question de Cyrius, de façon courte et concise. Et c'est la que sa question pris une autre tournure. Si il part du fait que je suis revenue, sans pour autant le savoir, est-ce que lui est revenu pour une raison précise ? J'étais dorénavant pressée de savoir ce que lui avait à répondre...Bien que je regrettais d'être la première à devoir me jeter à l'eau...

<< A vrai dire, je ne suis jamais partie. Je suis née ici, et je ne me suis jamais éloignée de Horse-Wild. Cependant, oui...Il y a une raison. J'aimerais être dominante des Terres Trompeuses.

Ça y est, le morceau était lâché. J'avais parlé posément et clairement. J'assumais mon choix et je ne devais pas m'en cacher. Je dois être fière et être convaincue par mon objectif. Il y avait bien d'autres Terres ici, et cela ne serait qu'un pure et malheureux hasard de se retrouver face à l'un de ses concurrents. Mais la seule chose que je voulais savoir, c'était la raison pour laquelle, lui était revenu. Avait-il le même but que moi ? Ou peut-être ne s'intéressait-il pas à ce genre de chose et trouverais cela sans importance. Je tentais de garder mon calme, bien qu'à cet instant précis, il avait entre ses sabots, une information de plus que moi.

<< Et vous ? Êtes-vous revenu pour une raison particulière ?

Ma voix était posée mais elle était moins claire que d'habitude, voir légèrement tremblante. Non de peur. Mais d'excitation. Car bien que cela soit une étrange situation, je ne pus m'empêchée d'être impatiente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 755

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Ven 15 Sep 2017 - 11:00



Cyrius planta ses dents dans une des plantes grasses qui poussaient à la base de son rocher. Il n'avait que peu d'espoirs qu'elle soit réellement savoureuse, mais se disait que peut être, elle constituerai un encas acceptable. Lorsque que la sève coula sur sa langue, il releva précipitamment la tête avec un air de profonde révulsion, la langue tirée. Le liquide avait une saveur extrêmement amer qui l'aurai sans doute fait vomir si cette action lui avait été possible. Il passa sa langue sur son antérieur pour essayer d'évacuer ce gout immonde de sa bouche, et regratta qu'il n'y eut pas ici le moindre point d'eau pour mettre fin au supplice.

Il n'arriva pas tout de suite à ôter la grimace de dégout qui déformait son visage, et lorsque ses yeux se reposèrent sur Shaï, il se fit la réflexion qu'il avait probablement donné un spectacle aussi pitoyable qu'amusant. Sur le moment , lui, n'était pas franchement amusé, il ne savait pas si c'était de la stupidité ou de la témérité qui l'avait passé à goûter le végétal, mais il se jura de ne plus tenter de consommer de plantes grasse jusqu'a la fin de sa vie.

La jument l'avait observé, d'ailleurs, elle mis du temps à répondre à sa question. Quelle question lui avait-il posé déjà? Cyrius essaya de se remettre dans la conversation, sa péripétie l'avait un peu perturbé. Il releva la tête, essayant de regagner un peu de dignité, s'efforçant de cacher au maximum cette sensation de profonde répugnance que lui inspirait toujours le goût ignoble de la sève et qui contaminait tout son corps. Ah oui, il lui avait demandé pourquoi elle était revenu.
Il eut un rictus involontaire, à deux doigts de manger du sable pour faire passer ce goût atroce, il essaya de se concentrer sur Shaï qui lui répondait.

Elle était né ci.
N'était jamais parti d'Horse Wild.
Et voulais dominer... les Trompeuses !

Cyrius eu soudain un gros haut le coeur, dû à la sensation immonde dans sa bouche. Ou à l'effet que provoquait cette réponse inattendu. Ou peut être les deux en même temps.

- Oh. Lâcha t-il inutilement avec un sourire forcé indéfinissable.

Impassible, il fixa la jument avec plus d'intensité qu'il ne l'aurait voulu, il détecta une imperceptible lueur de défiance dans son regard tandis qu'elle lui retournait sa propre question. Son sourire s'était effacé tandis qu'il cogitait sur l'information. Il avait déjà croisé un étalon noir qui lui avait révélé vouloir dominer les Trompeuses, et maintenant voila qu'il rencontrait Shaï, une nouvelle adversaire.

Cette sensation écoeurante dans sa bouche se dissipait. Allait-il lui révéler qu'il poursuivait le même objectif? Probablement, à quoi bon le cacher après tout? Cyrius n'en voyait pas l'intérêt.
Il s'approcha de Shaî, d'un seul pas, l'observant toujours. Un imperceptible sourire s'afficha discrètement sur les lèvres de l'alezan, il imaginait Shaï en dominante des terres Trompeuses. A sa grande surprise, l'image que lui renvoyait cette éventualité lui était beaucoup moins désagréable qu'une goute de sève de plante grasse sur la langue. Se rendant compte qu'il fallait qu'il réponde, et surtout qu'il cesse de la regarder ainsi, il repris un peu de contenance et chercha ses mots.

- Je suis revenu pour une raison particulière oui. A vrai dire je désire également dominer les Trompeuses, lâcha t-il tout en remarquant la lueur d'excitation qui brillait dans les yeux de Shaï.

L'étalon détacha son regard de la jument aux crins lavés et s'éloigna de quelques pas, foulant le sable d'un pas souple... Quelle attitude adopter ? Cyrius n'était pas sûre. L'intimider? S'imposer? Lui mettre la pression, faire en sorte qu'elle abandonne ? Cyrius pouvait faire preuve d'une certaine faiblesse lorsqu'il faisait face à des juments telles que Shaï, il en avait conscience. Il savait qu'il était capable de se montrer fair-play avec elle autant qu'il ne pourrait se révéler détestable si elle avait été un mâle. Pourquoi? Parce qu'il était ainsi fait.

Cyrius s'arrêta sur le sable. Il tournait le dos à Shaï, une oreille pointée sur elle. 

- Pourquoi les trompeuses ? Demanda t-il tranquillement en se remettant en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaï

avatar

ÂGE : 22
PUF : Sox
MESSAGES : 3008

SEXE DU CHEVAL : Née d'une rose

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Ven 15 Sep 2017 - 16:36

Pendant un long moment je me demandais si l'étalon en face de moi ne se payait pas ma tête. Mais que lui prenait-il de s'attaquer à une plante qui avait décidé de pousser dans un désert ? Je le regardais avec pitié pendant qu'il découvrit, sûrement, pour la première fois, que ce genre de plante n'était pas vraiment comestible. Tant pour leur texture que pour leur goût. Cependant, je ne dis rien. Je dois dire que j'étais assez étonné de son comportement et je ne fus en mesure de lui dire quoi que se soit sur le moment. M'avait-il entendu au moins ? Cyrius ne semblait guère apprécier ce qui lui traversait la bouche, et de toute façon qui l'aurait pu ? Je grattai à nouveau le sol granuleux, ne sachant trop quoi faire ni dire. D'autant plus que sa réaction face à mon aveu n'était pas très explicite quant à ce qui lui était réellement passé par la tête.

Mai  ça y est, le temps était expiré. Mes muscles se relâchèrent. Autant je fus surprise par sa réaction que par sa réponse et sa question qui suivit. Voilà c'était dis. Il est comme toi Shaï. Bien qu'il ait pris son temps, vous poursuivez le même but. Je ne sais pas réellement à quoi je m'attendais mais je pense qu'il aurait pu me répondre n'importe quoi, je n'aurais pu cacher mon étonnement. Je fis aller mes deux oreilles. Il n'avait pas été pour autant désobligeant et agressif en me révélant qu'il poursuivait également le but de dominer un jour ces Terres. A  vrai dire, au vu de son comportement, on aurait presque pu croire qu'il ne me comptait pas comme réelle rivale. Je fronçai les sourcils en le voyant s'éloigner. Voilà, maintenant qu'il a eu son information, sur mes intentions, monsieur se désintéresse de moi ? Je soupirai en faisant un pas pour m'arrêter directement après. Que devais-je penser ? 

Et ce fut en ce moment précis. Alors que je me posais des questions sur ma façon d'agir que j'entendis un lointain Chant. Ho non ! Pas Eux ! Cela me donna soudainement envie de rejoindre l'étalon qui une fois me paraissait plus qu'acceptable et qui une autre fois me semblait presque grossier. Mais entre lui et les Arbres, apparemment, mon choix dut vite fait étant donné que je trottai jusqu'à lui en espérant qu'il ne posent pas de questions supplémentaire. Cependant...Je n'avais toujours pas répondu à sa dernière question. Je renâclai. Non mais c'est quoi ce questionnaire ? Bien qu'elle avait l'air inoffensive, l'étalon semblait déjà avoir une meilleure réponse que moi et ça m'agaçais déjà. Je grimaçai. Car il avait sans doutes raison. Quelle genre de jument étais-je pour pouvoir prétendre à dominer les Terres à mon âge ? Lui, devait sûrement convenir bien plus au poste. Avec son âge déjà plus avancé, il avait vu beaucoup plus de chose et devait certainement mieux savoir que moi ce dont un troupeau avait besoin. Je baissai les yeux, en doutant encore une fois de moi...N'étais-je donc pas apte ?

Sa question me fit pensé que j'avais jadis rencontré l'héritier des Terres Trompeuses. Il avait été fort agréable envers moi d'ailleurs, alors que je n'avais rien à faire sur ses Terres, mais il eut l'amabilité de me proposer sa compagnie tout de même...Nous étions poulains après tout...Cela me fit sourire. C'était un bon souvenir et c'est cela la raison. C'était mes souvenirs sur ces Terres qui me poussait à en devenir la dominante. Je voulais que ces Terres se porte bien. Et même si cela semblait un peu prétentieux, je voulais m'occuper de leurs bien être. J'adressai un regard posé à Cyrius et lui répondit convaincue de ma réponse.

- J'attache une certaine importance à ces Terres. Notamment pour les souvenirs qu'elles m'ont offertes.

Ma réponse pouvait bien lui sembler débile, je m'en foutais. Ces Terres n'étaient pas une excuse, je ne vivais pas dans l'ombre de quoi que ce soit. Je ne suis pas la jument pleine de regrets qui veut prouver qu'elle est quelqu'un de bien. Oui, je veux me prouver que je suis capable d'obtenir quelque chose qui me tient à coeur, par mes propres moyens et sans l'aide et l'influence de mes parents. 

- Je suppose que vous avez une raison aussi

Lui dis-je, en lui laissant le choix de me répondre ou pas. Mon regard se cacha un instant derrière mes crins, que je chassai en m'ébrouant. La chaleur m'étouffait et bien que cette conversation me faisait par moment oublier les températures de ce désert, je me pouvais m'empêcher de vouloir trouver désespérément un coin d'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CYRIUS

avatar

ÂGE : 26
PUF : C.C.
MESSAGES : 755

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : En quête des Trompeuses...


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   Mar 19 Sep 2017 - 10:29



Cyrius se rendait compte que Shaï était une jument plutôt réservée, ou du moins, mesurée. Elle parlait peu, n'entrait pas dans les détails, et ne se laissait pas aller à des divagations futiles. L'alezan, qui lui, pouvait se montrer très loquace, était un peu déstabilisé.
Ayant définitivement clos l'épisode malheureux de la plante grasse, il avait pu constater qu'à défaut d'être bavarde, la jument fourmillait visiblement de pensées silencieuses.
Il était sans doute passé pour un imbécile, heureusement il n'avait que faire de ce qu'on pouvait penser de ses actes irréfléchis.
L'alezan s'était brièvement éloigné de la jument qu'il observait depuis maintenant quelques secondes. Une brise souffla, et Shaï parut soudainement tendue, quelque chose la stressait, il remarquait sa posture soudainement plus contractée. Cyrius n'avait aucune idée de ce qui avait provoqué cet infime changement chez la jument, il s'imagina un moment qu'il en était la cause, mais en la voyant finalement le rejoindre au trot, il en conclu que ça n'était pas ça.

- Tout vas bien ? Demanda t-il, son regard balayant les alentours, essayant de trouver la cause de ce comportement.

La jument lui avait expliqué qu'elle convoitait les Trompeuses parce qu'elles lui évoquait de bon souvenirs, et une fois de plus, elle lui retourna sa propre question.

- Hummm... Pareil que vous, répondit-il avec amabilité, décidant de ne pas faire plus d'effort qu'elle.

Le soleil ne serait au zénith que dans deux heures, mais il faisait déjà une température élevé et l'air était étouffant. Cyrius n'avait pas envie de rester rôtir sur place, se détournant de Shaï, il chercha donc du regard un endroit plus agréable. Ses yeux se posèrent sur un grand rocher au loin, qui devait projeter une ombre assez conséquente pour leur fournir un abris. Peut être même qu'ils trouveraient l'entrée d'une grotte souterraine, Cyrius en avait déjà trouvé une ici, une fois.

Il se mit en marche, s'adressant en même temps à la jument par dessus son épaule

- Si un endroit agréable à vivre en pleine journée dans ce désert fait partie des "souvenirs que les Trompeuses vous on offertes" c'est le moment de de vous en rappeler, déclara t-il avec nonchalance tandis qu'il avançait avec son rocher lointain en ligne de mire.

Shaï devait avoir quoi, trois ans ? Il n'était pas impossible qu'elle connaisse ces terres mieux que lui, ça restait envisageable, et si elle avait une meilleure idée que lui il serait ravis de l'entendre. En attendant, il poursuivait sa route, accablé par la chaleur, ouvrant la voie à la jument qui était libre de le suivre ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À l'aube... - Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
À l'aube... - Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» À l'aube de nos vies (libre)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES. :: LE DÉSERT DE L'OUBLI-
Sauter vers: