Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

NOUS CHERCHONS DE NOUVEAUX DOMINANTS ! Pour plus d'infos direction les annonces : nous rejoindre !

Rejoignez le club des fruits et légumes d'HW dès maintenant !

Partagez | 
 

 Renegades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fifa
You got a dirty tongue

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 107

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, Solitaire dans les faits


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Renegades   Sam 22 Juil 2017 - 14:46

kuro ; livin' like we're renegades
Fifa parcourait les Terres Orphelines avec une pointe de dépit. Elle ne les avait pas connues, n'y avait pas grandi, et malgré son manque d'attachement profond envers les Trompeuses, elle ne pouvait nier que la familiarité qui les caractérisaient lui manquait. Elle savait qu'aux côtés de Kuro ce sentiment s'atténuerait jusqu'à être oublié cependant à cet instant le bel étalon n'était pas là et elle faisait face à son reflet solitaire.

Ses rencontres, jusqu'à présent, avaient été décevantes bien que hautes en couleurs. Ironiquement, les robes changeantes de ses interlocuteurs l'approchaient chaque fois un peu plus de celui auquel elle désirait vraiment parler. Après le frère de Kuro, noir comme la suie et sombre comme le ciel des Pluies Perpétuelles, elle avait croisé une jument pie dans ce qui ne tarderait pas à devenir leur abri pour la nuit. Cette fois peut-être, la rencontre serait la bonne. La seule robe qu'elle distinguait était la sienne, pâle dans l'eau sombre et profonde, jumelle à celle de l'être aimé.

Sur son reflet étaient piqués ceux des étoiles claires qui parsemaient le ciel et la lune brillait quelque part sur sa droite, tout aussi patiente qu'elle. La nuit avait mis du temps à tomber et resterait encore pour de longues heures, tout comme la jument crème. Elle attendrait le lever du soleil avant de s'avancer une dernière fois dans le territoire méconnu. Fifa espérait faire les prochains pas avec son compagnon.

Beaucoup d'histoires voilaient la surface du Ruisseau Sans Fond. La plus récente était celle d'un poulain noyé, non pas par l'eau dangereusement calme, mais par Perjury. De l'histoire ancienne... Elle ne pouvait cependant s'empêcher de repenser à Requiem. Son neveu. Le drame était différent et pourtant si semblable. Le poulain noyé s'était nommé Raven. Parfois, elle se demandait s'il s'agissait d'une malédiction, et craignait d'être aussi dans la ligne de mire de cette cruelle destinée.

Kuro et elle voulaient offrir à leurs familles respectives un havre de paix, mais les Terres Orphelines portaient bien leur nom et soudain elle était effrayée par ses ambitions. L'erreur serait peut-être fatale, un cadeau empoisonné pour des proches qui avaient déjà trop souffert pour le leur pardonner. Elle savait qu'ils risquaient de fonder leur propre famille à leur tour mais n'était plus si sûre d'y parvenir si les mauvais présages se concrétisaient. Si ils s'avéraient véridique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro

avatar

ÂGE : 23
PUF : Daichi
MESSAGES : 265

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Héritier des Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Renegades   Mer 9 Aoû 2017 - 0:46


L’étalon arpentait une montagne dans des foulées énergiques et soutenues. L’effort lui trempait les flancs et faisait courir le long de sa peau des veines qui transportaient se liquide précieux. L’étalon à toujours eu des doutes sur ce liquide qui coule en lui, miracle ou malédiction, il avait bien peur que son sang ne soit fait que d’encre sombre pour ainsi mieux le ronger de l’intérieur, mais il était bien décidé à se battre, à faire couler un peu d’encre en ce monde pour que ses initiales y soient imprimées. Il aimerait faire gronder la terre comme les dieux, mais du haut de sa petite vie terrestre il ne peut que faire trembler la terre sous ses sabots et filer comme un fantôme entre les arbres jusqu’à apercevoir le ruisseau sans fond en contrebas.
 
Cela fait plusieurs jours que j’arpente les Terres Orphelines et le constat est amer. Il n’y a presque plus d’âme qui y vit ou les seuls bougres n’ont pas osés se montrer à mon passage. Je pensais faire parler de moi, mettre au courant ce territoire que je suis dans la course pour la dominance et même peut-être créer des alliances … Rien. Je ne sais pas ce qui me vexe le plus, l’absence de peuple ou ma réputation inexistante. Le fait d’avoir grandis en territoire libre n’a pas eu que des avantages, mais je ne peux blâmer ma mère qui à fait ce qui lui paraissait juste et d’un côté je lui remercie de nous avoir exilé car je suis presque certain que ce vieux fou nous aurait entrainé dans sa déchéance.
 
Mes sabots terminent par fouler la terre plus plate des abords du Ruisseau. Je jette un regard mauvais à l’eau alors que je lance une œillade en direction de la maison. Je n’ai pas eu le courage de m’y arrêter, traversant le territoire au triple galop comme un damné pour fuir de vieux cauchemars. En contre partis, certainement ai-je loupé ma dulcinée et j’espère grandement la retrouver par ici. Un peu de son odeur m’est parvenus un peu plus tôt, non je n’avouerais jamais que c’est pour ça que j’ai monté la montagne comme un fou croyant être sur la route de l’Eldorado. Je soupire lourdement pour reprendre mon souffle le cœur encore éreinté jusqu’à que je glisse ma langue contre mon palet rugueux et déshydrater. C’est à contre cœur que je me rapproche du bord du Ruisseau Sans Fond alors que je ronfle bruyamment jusqu’à tendre l’encolure pour éviter à tout pris d’être trop prêt de cette traitresse. Le Ruisseau me renvoie mon reflet comme pour me narguer, elle me renvoie ses horribles souvenirs à moitié noyé dans le Ruisseau car ma différence ne plaisait pas à d’autres, un groupe d’adolescent qui se croyait plus intelligent. Je frémis d’horreur avant de secouer vigoureusement ma tête pour chasser ses souvenirs, mais c’est vrais que depuis cet épisode je suis pétrifié face à l’eau jusqu’à que la soif emporte comme à cet instant.
 
Du bout des lèvres je prends quelques gorgées revitalisantes jusqu’à que je redresse la tête pour humecter mes lèvres avant d’apercevoir un fantôme un peu plus bas et de l’autre côté du Ruisseau. Je détails la silhouette pendant qu’un mince filet d’eau dégouline sur mon menton, j’ai l’impression qu’à chaque fois que mon regard embrasse sa silhouette je la redécouvre et j’en tombe un peu plus amoureux. Une jument à la robe immaculé, mais redoutable comme un poignard pour peu qu’on sache manier la dite arme. Je finis par reprendre pied dans la réalité en ravalant mon filet de bave très peu gracieux pour ainsi mieux me grandir et mettre en avant ma puissante encolure. Mes boucles blanches flottant dans la légère brise de la nuit qui m’apporte la délicieuse effluve de peau de Fifa, mais cette dernière avait l’air préoccupé et Kuro finit par élever la voix pour l’atteindre.
 
« En voilà une grise mine ma princesse ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
You got a dirty tongue

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 107

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, Solitaire dans les faits


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Renegades   Dim 20 Aoû 2017 - 18:15

Ocëan Pearl avait versé le sang de ses ennemis et le sien jusqu'à donner naissance à ses enfants. Fifa était le fruit de ce liquide brûlant qu'elle partageait avec la jument pie, la dernière pomme tombée non loin de l'arbre, et elle savait qu'elle avait été élevée en tant que telle. L'éducation donnée par l'ancienne dominante l'avait placée dans la position délicate de prétendante au trône alors qu'elle n'y était pas destinée, et avait engrené en elle des réflexes de monarque qu'elle n'avait pas oubliés. Elle n'était cependant par certaine d'être encore la princesse que Kuro lui avait toujours donné l'impression d'être. La jument crème ne connaissait pas les rêves bleus qui avaient bercé sa mère lorsqu'elle fendait les vagues pour rejoindre Horse-Wild. Elle avait pourtant déchiré les voiles de nombreux cauchemars et depuis longtemps soulevé celui des fiançailles, depuis si longtemps promise à Kuro qu'elle n'avait jamais pensé à en douter. Peut-être n'avait-elle pas partagé les songes de sa génitrice, elle avait pourtant hérité du même grand amour.

La voix de ce dernier est discernable dans le silence qu'elle brise d'un humour familier. Si il y a quelque chose que Fifa reconnaît plus vite que l'odeur de l'être aimé c'est l'éclat de rire qui chatouille chaque fois ses lèvres. Elle le laisse jaillir, libre et chatoyant tandis qu'elle abandonne la contemplation de son reflet pour lancer un regard énamouré à l'étalon qui l'a interpellée. Son hilarité est telle un feu follet qui redonne vie à toute sa carcasse fatiguée par la solitude prolongée. Elle le dévore des yeux, assoiffée de sa silhouette musculeuse, et se régale de sa crinière dont les boucles cascadent, gonflées par la brise nocturne. La jument amoureuse n'hésite pas à s'élancer dans l'eau pour traverser le Ruisseau, peu impressionnée par le courant qui lui donne un peu plus d'élan pour rejoindre son amant. Kuro la voit bientôt jaillir des flots et se hisser sur la berge, ignorante de toute peur parce qu'à ses côtés elle ne connait qu'une sensation de bonheur.

Fifa sait qu'il reste parfois pétrifié face à son reflet dans l'eau et elle ne l'a jamais questionné, ne devinant que trop bien que dans ces moments ce sont des souvenirs qui se rappellent à lui. Il n'est pas du genre à contempler l'eau stagnante. Elle-même a les yeux rivés sur celui qu'elle aime et tente de faire honneur aux nombreux rires qu'il lui a volés.

« C'est probablement parce que je vois le monde en noir et blanc sans toi. »

Elle lui sourit tendrement et fait un pas de plus, se présentant à celui qui redonne au monde la plupart de ses couleurs quand elle est à ses côtés. Elle en oublie même qu'elle est trempée et ne va pas tarder à être frigorifiée si elle reste sans bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

avatar

ÂGE : 26
PUF : .
MESSAGES : 10

SEXE DU CHEVAL : Divins
TERRITOIRE : Olympe


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Renegades   Jeu 31 Aoû 2017 - 12:52


H A D E S


Un nuage de poussière se déplaçait au loin, mais l'on pouvait discerner au milieu un cheval noir. Il avait un sourire moqueur en coin et une leur malsaine dans son regard noir. Sa démarche était fière, ses muscles tendus et contractés pour donner l'impression qu'il possédait un corps musculeux. En charge des Terres Orphelines, l'équidé qu'il choisirait devait être à son image : abandonné par les uns et les autres. 



Les deux équidés, dont il vint perturber le conciliabule, venaient à peine de se rejoindre, et c'est cette occasion qu'avait attendu le divin des Terres Orphelines pour apparaître. Il avait devant lui un couple de chevaux dont les couleurs de robes − blanche et crème − contrastait cruellement avec la sienne. Si les deux protagonistes n'étaient physiquement pas à l'image de leur Dieu, ils pouvait en être autrement de leur psychologie. Hades posa son regard sombre et insondable sur le deux prétendants, un couple uni à la fois par leur désir de conquérir les Orphelines, ainsi que par l'ancienneté de leurs lignées respectives.
D'une voix profonde et glaciale, Hades pris la parole.



" Ainsi donc, les voix célestes ont rapporté à mes illustres oreilles que les descendants directes de dominants à présent déchus, unissent leurs forces dans le but commun de gouverner ma création. Mais pensez-vous vraiment être capable de toute la dignité et de tout le dévouement nécessaire pour accomplir cette tâche de telle manière à satisfaire votre Dieu ? "



Hades est un Dieu, et en tant que tel, toutes les questions de l'univers ont déjà une réponse. Cependant sa mission est capitale, son territoire a besoin de véritables chefs, alors cette fois-ci, il questionne, et à présent, il se tait, attendant une réponse qui le satisferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuro

avatar

ÂGE : 23
PUF : Daichi
MESSAGES : 265

SEXE DU CHEVAL : Etalon.
TERRITOIRE : Héritier des Terres Orphelines


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Renegades   Sam 9 Sep 2017 - 0:35


Il se tenait droit non loin d'elle, silhouette blanche mordante sur un fond sombre et ainsi elle avait l'air d'être une présence fantomatique. A dire vrais, ils étaient même deux à être des pâles silhouettes, sauf que celle de Kuro n'a jamais été réellement naturelle. Sans tarder, il se déplace d'un pas nonchalant le long de la rive, un peu en retrait du lit de la rivière tout de même, il en a déjà trop bu la tasse.
 
Un crépitement anime le silence autour d'eux, c'est le rire de Fifa suite à mon observation saupoudrer d'un trait humoristique. Son rire me fait trembler le cœur, voir même mes jambes et ce dernier me tire un sourire benêt. Fifa, tant de chose que je ressens en sa présence et tellement peu de temps, même une éternité me suffirait pas à lui chuchoter combien je l'aime.  Je suis heureux de la retrouver malgré l'endroit et le territoire. Je sais, du moins je ressens son hésitation et en même temps ce n'est pas un secret. Elle n'a jamais cautionner ma soif de vengeance et peut-être qu'au final son influence à finit par payer. J'ai revus mes plans, des choses ce sont faites aussi comme par exemple les dieux expulsant les dominants actuels et ainsi m'épargne une confrontation avec mon géniteur même si j'allais me faire une joie de lui faire payer la douleur qu'il a causé autour de lui. C'est une plaie tout bonnement et doublé d'un bon à rien, je me demande bien ce que les Dieux le lui ont trouvés.
 
A présent, seulement la rivière le sépare de sa dulcinée, mais cette dernière n'hésite pas à s'élancer dans le courant. Mon sang ne fait qu'un tour et sous moi mes genoux flagelles en même temps que je l'observe d'un regard de hiboux.
 
« Fait attention ! » Je vais certainement finir par m'évanouir malgré la magnifique scène qu'elle m'offre jaillissant de l'eau telle une Valkyrie. Je ronfle des naseaux submerger par l'adrénaline. « Mon dieu mais tu es folle ma parole ! Traverser la rivière comme ça … »
 
Je lui adresse un regard effaré, je ne sais pas ce qui me déstabilise le plus, qu'elle se mette en danger pour moi ou qu'elle est prête à tout pour moi, sauf que je ne mettrais jamais sa vie en danger pour peu qu'elle me laisse agir. La dernière fois elle a purement et simplement disparus sans demander mon avis. Mes oreilles finissent par tomber sur les côtés à sa boutade.
 
« Ah ah très drôle la blague, bien joué ! C'est bien le comble de voir la vie en couleur grâce à moi et mon monochrome. »

Je plisse légèrement les naseaux faisant mine d'être vexé avant de sourire tendrement laissant les boutades de côté pour joindre nos museaux ou j'inspire son odeur et son souffle. Un frémissement cours le long de mon dos jusqu'à le bruit sourd d'une sorte de tempête un peu comme le sable qui se lève dans le désert. Etrange bruit dans ce genre d'endroit, il se retourne à l'affut jusqu'à apercevoir un nuage de poussière.

« Vois-tu la même chose que moi ? » J'ai quelques doutes sur ma vision brusquement. Mais c'était bel et bien un nuage de poussière avec en son centre un cheval noir aussi sombre qu'une nuit sans lune et sans étoiles, noir comme les ténèbres. Je me retourne pour lui faire face, inconsciemment je me mets naturellement légèrement en travers pour protéger ma moitié. Je bombe le torse imposant toute ma stature de Frison et la musculature d'un étalon dans la fleur de l'âge. Je reste septique face à l'apparition de cet équin qui avait l'air étrangement normale tout en étant … autre chose. Sa voix est comme de la roche qu'on frotte contre une autre, agréable tout en étant glaciale à vous donnez froid dans le dos, mais je ne me laisse pas démonter car ça fait des années que j'attends ce moment.

« Les voix célestes ne vont ont pas mentis, et si par toute la dignité et tout le dévouement vous faites allusion à notre détermination pour diriger ce territoire, je peux vous certifiez que je ferais tout pour le garder. Une chose est certain, je vaux mieux que mon géniteur qui n'étais qu'un incapable. » Une lueur sombre illumine un coin de mes prunelles. « J'aurais aimé vous démontrer ma vaillance en abrégeant la vie misérable de ce dernier, mais il s'est enfuit dans les entrailles d'HW. »

Je le fixe sans détourner une seule seconde mon regard, s'il souhaite vraiment que je lui montre ce dont je suis capable je le ferais. J'ai passé ma vie à être moqué, à être rabaissé et même renier donc il est temps de remettre du pois dans ma balance. Je veux ce territoire, j'y  veillerais dessus et ainsi la terre tremblera sous mes pieds grâce aux dieux. La détermination se lisait très clairement sur mon visage et ma posture. A présent, j'attends son autre question, s'il y a … Je finis quand même par jeter un œil à Fifa, un sentiment de puissance me submerge quand je croise son regard car avec elle à mes côtés le monde ne peut que plier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
You got a dirty tongue

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 107

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, Solitaire dans les faits


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Renegades   Sam 9 Sep 2017 - 2:37

Fifa s'ébroua quand même pour chasser l'essentiel des gouttelettes d'eau accrochées à sa robe, arrosant sans un remord son compagnon. Ça lui apprendrait, à la faire courir tout le territoire pour le trouver ! S'ils en devenaient les heureux propriétaires qu'il ne s'attende pas à ce qu'elle l'appelle pendant des heures au moment d'aller se coucher : s'il se faisait trop prier il dormirait sur le canapé et n'aurait que ses yeux pour pleurer. Il ne fallait pas abuser non plus !

« Folle de toi ! ne put-elle cependant pas s'empêcher de répondre. »

Sa voix portait ses sentiments avec une facilité que tous ne possédaient pas. Elle ne se cachait pas derrière des tons neutres et des regards à la dérobée, non ses prunelles à elle brillaient d'une malice affectueuse qui résonnait jusque dans sa voix qui se faisait plus douce dès qu'elle s'adressait à Kuro. Ce dernier s'amusait de sa blague malgré le sujet parfois sensible et Fifa lui sourit affectueusement, murmurant contre ses lèvres tandis qu'ils pressaient délicatement leurs naseaux ensemble.

« C'est parce que le blanc réunit toutes les couleurs de l'arc-en-ciel en une seule et qu'avec toi je suis capable de les apprécier. »

Elle inspira profondément, s'imprégna de l'odeur de celui qu'elle aimait. Elle aurait voulu s'y baigner, s'en envelopper comme d'un châle pour que tous sachent qu'elle lui appartenait. Elle n'en eut cependant pas le temps, suivant son regard pour apercevoir un nuage de poussière au coeur du quel on pouvait distinguer une forme équipe. L'apparition fit naître en elle les souvenirs d'une enfance lointaine où sa mère lui contait la nomination des nouveaux dominants et elle reconnut sans mal Hadès, gardien des Terres Orphelines. Kuro se plaça devant elle dans un geste inconscient pour la protéger et elle retint un sourire, plus attendrie que frustrée par la démonstration de son instinct protecteur. Elle se redressa plutôt pour voir par-dessus son garrot, curieuse.

Bien qu'elle fasse la maligne, Fifa fut bien contente d'être derrière la silhouette rassurante de Kuro lorsque la voix du Dieu lui écorcha les oreilles. Il n'avait rien de rassurant et elle se souvint brutalement des origines de son manque d'attrait pour les Terres Orphelines. Elles ne se laisseraient peut-être pas attendrir aussi facilement qu'elle le pensait. Les paroles de Kuro lui rappelèrent ses réserves lorsqu'il avait partagé ses désirs de vengeance pour la première fois. Dernièrement son dessein n'avait pas paru si sombre... Elle ne put s'empêcher d'intervenir, s'adressant autant à lui qu'à Hadès.

« Pas besoin d'en arriver à de telles extrémités. Ma mère m'a éduquée de telle façon que je suis prête à prendre sa relève ou celle de n'importe lesquels des anciens dominants et tu es animé par une flamme que peu possèdent. Hadès, dans sa divine sagesse, saura juger lui-même de ta vaillance lorsque tu protégeras ses terres en son nom. »

Elle croisa le regard de Kuro sans faillir, ferme. Fifa craignait que son compagnon ne regrette ses actes. Elle avait suivit le chemin obscur de la rage et la rancoeur. La disparition de son frère et sa compagne n'avait en rien soulagé sa colère, elle en était peinée. Kuro ne risquait-il pas de ne pas tirer la satisfaction qu'il espérait s'il se vengeait de son père ? Cela ne valait probablement pas la peine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

avatar

ÂGE : 26
PUF : .
MESSAGES : 10

SEXE DU CHEVAL : Divins
TERRITOIRE : Olympe


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Renegades   Lun 11 Sep 2017 - 13:57


HADES


Hadès avait devant les yeux un couple fort et épris d'amour. Tous deux connaissaient Horse-Wild depuis leurs naissances respectives. L'étalon nommé Kuro se montra très déterminé, il eut un geste protecteur vis à vis de sa compagne lorsqu'il s'adressa à lui. La dénomée Fifa intervint à son tour. Impassible et froid, Hadès pris la parole, exprimant ses certitudes et ses doutes.

" Je vois là un couple solide et déterminé à prendre les rênes des terres Orphelines. Aussi résolus et forts que vous êtes tous les deux aujourd'hui, l'amour est une chose fragile, tandis que le pouvoir perverti ceux qu'il anime, qu'adviendra t-il si d'aventure la vie vous séparait ? Vous vous engagez dans une voie à sens unique et il faudra vous en montrer digne. Les terres Orphelines ont besoin de dominants fiables, j'espère que vous vous montrerez à la hauteur de ce dessein. Lorsque le moment sera venu, Aléas, dieu de la chance et du hasard, se présentera devant vous et décidera de votre sort"

Hadès posa successivement son regard divin sur Kuro, puis sur Fifa, il avait là une candidature des plus intéressante, la suite de leur destin était à présent entre leurs mains. Le Dieux des terres Orphelines les lassa méditer sur ces paroles, il les salua d'un signe de tête, puis fit demi tour dans un mouvement gracieux. Il banda tous ses muscles sous sa robe noir de jais, prit le galop dans un nuage de poussière opaque et disparu comme il était apparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renegades   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renegades
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hawkins Jayden - living like we're renegades

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORPHELINES. :: LE RUISSEAU SANS FOND-
Sauter vers: