Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

EVENEMENT EN COURS POUR HALLOWEEN + NOUVELLE EDITION DE LA GAZETTE

Partagez | 
 

 Ne joue pas trop près de l'eau (disait-elle) - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ecalipse

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 93

SEXE DU CHEVAL : Grande peste
TERRITOIRE : Solitaire, en quête de pouvoir


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Ne joue pas trop près de l'eau (disait-elle) - libre    Ven 21 Juil 2017 - 0:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne joue pas trop près de l'eau
disait-elle

Ecalipse

Plus loin, on pouvait distinguer l’épais rideau de pluie qui faisait des orphelines des terres peu aimées. L’une des oreilles d’Ecalipse se pointa en cette direction, tentée par un petit bain de pluie. Il fallait dire qu’avec son épaule récemment écorchée dans l’une de ses péripéties, il était d’autant plus tentant pour elle d’aller y panser ses blessures. Elle quitta donc le petit espace boisé dans lequel elle se trouvait pour se diriger vers les pluies perpétuelles. Mais alors qu’elle avançait paisiblement, elle vit un ruisseau qui passait là.
Ses yeux bicolores l’examinèrent longuement ; c’était là. Le lieu du crime de Perjury. Ses deux oreilles se couchèrent. Un poulain était mort ici. Mais elle était grande, elle. Elle n’aurait aucune chance de s’y noyer.

Décidée et réputée pour son courage –ou plutôt son inconscience–, Ecalipse s’avança vers le ruisseau et laissa ses antérieurs y couler lentement. Mais elle n’en trouva pas le fond. Ses oreilles se plaquèrent brusquement contre le haut de son crâne et elle ronfla. Bêtement allongée sur la berge, les deux antérieurs plongés dans l’eau, elle devait avoir l’air intelligente. Poussant comme elle le pouvait sur ses postérieurs pour relever ceux-ci, elle souleva avec difficulté ses antérieurs et se laissa tomber au sol, expirant longuement.
Soulevant simplement sa tête pour examiner les dégâts, elle remarqua que sa chute l’avait quelque peu blessée aux flancs –rien de grave, de simples écorchures. Elle reposa lourdement sa tête contre le sol et resta un moment allongée ici, grinçant des dents à la sensation du vent qui venait brûler ses blessures.

Au bout d’un petit moment, elle trouva la motivation nécessaire pour se relever. Lorsqu’elle fut sur pieds, elle s’ébroua et éternua pour chasser les quelconques cailloux et autres brindilles venus s’accrocher à ses naseaux. Elle se pencha alors vers le ruisseau pour y boire un peu, et ses pensées se dirigèrent alors peu à peu vers sa famille, tout particulièrement sa mère… C’était ici qu’elle était devenue folle, c’était ici qu’elle avait changé du tout au tout… C’était ici que Perjury l’avait tuée. Et peut-être serait-ce ici qu’un jour, bientôt elle l’espérait, Ecalipse la vengerait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joz

avatar

ÂGE : 24
PUF : Kila
MESSAGES : 6

SEXE DU CHEVAL :

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Ne joue pas trop près de l'eau (disait-elle) - libre    Mer 26 Juil 2017 - 14:26


  • Joz

    Deux semaines environ que le bateau a fait naufrage, autant de temps depuis que le premier sabot a touché la terre ferme. La coupure avec les bipèdes est plutôt dure, l’apport de cette nourriture si complète est un manque. Un point sur lequel ils étaient très utiles et plutôt compétant. La reproduction si rapide est par constat pour le moment loin d’être un manque. En Apollon viril cela viendra bien un jour. Pour le moment cette terre riche, l’herbe qui y est plutôt bonne, les fruits  aussi sont de bons annonciateurs. L’eau de la mer trop salée, c’est un fait, mais personne n’est assez idiot pour en boire de son plein gré. Ce qui pourrait être une bonne chose à faire connaitre à autrui. La découverte de points d’eau claire est plutôt une bonne nouvelle, certains endroits ont été visités par d’autres équidés et il commence à me tarder d’en rencontrer un.

    Humant l’air frais, longeant le bord d’un ruisseau qui au premier regard semble loin d’être un bon poste de baignade, le fond semble imperceptible et cela dès la berge. Avec cette impression qu’il peut avaler sans émettre la moindre vaguelette n’importe quel abruti venu s’y baigner.  Une forme ressemblant à un être dépourvue de raison s’annonce plus loin, penchait au dessus de l’eau. Non, on pourrait croire que ce qui semble être une jument ; notons donc que les juments sont dépourvues de tout sens commun. Essaye de prendre un bain, enfin disons qu’elle se ravisse. Le sourire accroché à mes lèvres n’aurait put se délecter plus de cette situation. La jauge d’amusement se remplissant déjà.

    Or de question de lui donner un coup de patte, mais voir cette créature peiner ainsi à s’en sortir est une récréation des meilleurs des augures. Le flair était donc bon, cette terre est peuplée et pour mon plus grand plaisir par des sots. Si on en croit ce spécimen féminin à la couleur étrange. Un léger nuage de poussière ce souleva lorsqu’elle s’aplatie sur le sol et il en fallu que très peu pour qu’aucun rire railleur voir jouissif ne s’échappe. Savoureuse rencontre que voilà, une bête sans aucune parcelle de bon sens. Mes pas s’arrêtèrent, laissant le temps au regard de continuer de se ravir. La demoiselle dépourvue de neurone fini par se relever, s’ébrouer sans aucune classe et non d’un chien, se pencher à nouveau sur le ruisseau. A n’en pas douter un gloussement approbateur s’enfuit cette fois-ci de mes poumons.

    Foulant à nouveau le sol pour tuer les mètres qui me séparent de cette source d’amusement. Me plaçant à quelques centimètres d’elle. Moqueur, première conversation avec une jument, essai numéro un.

    - Mi-équine, mi-thon !  Ariel je suppose.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecalipse

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 93

SEXE DU CHEVAL : Grande peste
TERRITOIRE : Solitaire, en quête de pouvoir


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Ne joue pas trop près de l'eau (disait-elle) - libre    Ven 28 Juil 2017 - 20:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne joue pas trop près de l'eau
disait-elle

Ecalipse

Mi-équine, mi-thon ! Ariel je suppose.

Certes, à cet instant Ecalipse n’était pas particulièrement agréable à regarder. Certes, elle venait de faire quelque chose de stupide. Certes, elle se rapprochait actuellement plus de la baleine échouée que de la belle jument qu’était sa mère. Mais qui était-il, cet abruti ? Elle tourna un regard froid vers lui et ses oreilles se plaquèrent sur le haut de son crâne. Pour qui se prenait-il, lui ?

Raté. Mon petit nom c’est Ecalipse.

Disant cela, elle observa le blanc-bec. Pas la moindre cicatrice sur son corps, rien qui témoignait d’un quelconque combat. Mh il devait être un peu lâche, ou bien venir de loin. Que ce soit dans son enfance ou bien depuis son retour, jamais Ecalipse ne l’avait vu par ici. Peu importe. Ils étaient ici sur les terres qu’elle considérait comme étant siennes, et elle comptait bien le lui faire comprendre. Elle tendit l’encolure, un sourire sombre collé au visage, et vint faire claquer ses dents tout près de l’épaule de l’étalon. Il était prévenu.
S’il ne voulait pas voir des belles cicatrices orner son corps si parfait, alors mieux ne valait pas l’embêter elle.

Tu es qui, toi ?

Elle s’éloigna de lui pour longer un peu la berge, évitant de trop approcher ses sabots de l’eau –on n’était jamais à l’abri d’une glissade quelconque.

Tu ne viens pas d’ici, remarqua-t-elle, le ton empreint de lassitude. Qu’est-ce que tu viens faire sur ces terres ?

Ses yeux vairons vinrent se poser sur l’étalon et glissèrent jusqu’à ses oreilles. Elle haussa les sourcils. Elles étaient bizarres, ses oreilles. Toutes deux pointées l’une vers l’autre, allant jusqu’à s’effleurer. Étrange personnage.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joz

avatar

ÂGE : 24
PUF : Kila
MESSAGES : 6

SEXE DU CHEVAL :

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Ne joue pas trop près de l'eau (disait-elle) - libre    Lun 7 Aoû 2017 - 14:18


  • Joz

    Essai numéro un concluant. Donzelle à l’allure louche et avec des manières de mégère. Et un nom à coucher dehors. Ecalipse. La personne l’ayant nommé devait avoir un forfait pour une lettre en trop. Eclipse encore ça serait passé. Mais celui-ci franchement. Mes pupilles firent un tour dans leurs orbites. Au moins elle avait l’air de ne pas être une timide chose.

    M’observant comme un morceau de viande. Petit sourire. Hey ouais poulette t’as jamais vu un étalon aussi beau. Par chance le naufrage a épargné ce corps sculpté  d’or pur. Cela aurait été tellement triste d’y trouver des égratignures. Non toutes celles qu’il avait eut avaient parfaitement disparues. Elle rapprocha sa bouche de mon corps. Dit, dit poulette, vraiment pas timide. Mais la dame semblait plus avoir un comportement d’étalon que de jument chaleureuse. Surprenant l’étalon que je suis. Froncement de sourcil mécontent.

    - Quelqu’un qui pourrait arranger ton trop plein de testostérone … Répondis-je en observant le spécimen féminin sans vergogne.

    Emboîtant le pas de cette espèce de piranha bicolore. Franchement les juments ainsi faites ne sont vraiment pas à mon goût. Enfin à ce goût là, situé plus bas. Par contre pour l’amusement cela pourrait être toute autre chose.

    - … Mais t’es loin de me faire raidir. … Dans Le noir peut-être. Ajoutais-je plus pensif.

    Des années d’un tel travail ne s’oubliaient apparemment pas comme ça. Mais loin d’une quelconque envie c’est plus l’amusement que je recherche. Tester le spécimen numéro un.

    Un échantillon qui semblait être dans une admiration plutôt dubitative de mes divines oreilles. Un problème Gazelle ? Haussant tout aussi bien les sourcils. Attention à ne rien dire de travers compagne. L’être étincelant que je suis n’a rien contre le fait de remettre un poisson à l’eau. Muscles roulant sous la peau grise, les galops matinales dans le sable n’y sont pas pour rien. Et s’il prenait l’idée à la jument de mordre une pareille beauté cela se ferait sans remords et avec élan. Peut être même en jubilant postérieurement.

    - T’es quoi ? De la police ? Tu veux me fouiller peut-être ... lançais-je avec un grand sourire, mi amusé et un semblant dégoûté à l’idée.

    Longeant la berge sans crainte à côté d’elle. Elle peut bien montrer les dents tel un chien bagarreur si cela lui chante. En plus je crois que cela me procure un amusement plutôt inattendu. Tant que ça n’atteint pas ma chaire.

    - Je viens d’un endroit remplit d’étoiles plus scintillantes les une que les autres. Mais dépourvue de conversation.


    Un coup d’œil sur le ruisseau puis un nouveau sur l’essai nommé premier. Je m’amuse et cela avec un sourire rêveur.

    - T’es loin de briller, plutôt terne même … mais au moins tu converses. Je suis Joz.


    Et je compte me nourrir avec tes sentiments, quel qu’ils soient.          



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecalipse

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 93

SEXE DU CHEVAL : Grande peste
TERRITOIRE : Solitaire, en quête de pouvoir


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Ne joue pas trop près de l'eau (disait-elle) - libre    Dim 27 Aoû 2017 - 6:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne joue pas trop près de l'eau
disait-elle

Ecalipse


Ecalipse leva les yeux au ciel. Agaçant, ça il l’était. Il s’amusait à la chercher, mais rirait moins lorsqu’elle perdrait patience. Elle n’était d’ailleurs pas connue pour sa patience. Tandis qu’elle s’éloignait de lui pour marcher d’un pas tranquille près de la berge, elle entendit bientôt les pas de l’étalon derrière elle s’approcher un peu trop. Ses oreilles s’écrasant dans sa crinière fournie, elle n’hésita pas un instant à lever la croupe et à envoyer un coup de cul en direction de l’étalon. A peine ses postérieurs ayant retrouvé le sol, elle tourna la tête vers lui et fit claquer ses dents, menaçante.

Elle tentait de l’ignorer, mais il semblait bien décidé à converser. Elle leva les yeux au ciel et s’arrêta brusquement pour tourner un regard exaspéré vers lui.

Joz, c’est ça ?

Ses prunelles bicolores le fusillèrent du regard. Ses oreilles étaient toujours pointées vers l’arrière, pour ne pas changer. Elle n’était pas d’une compagnie des plus agréables.

Je sais pas d’où tu viens, et à vrai dire je m’en fiche un peu. Mais je te déconseille de me faire chier. Qu’est-ce que tu veux au juste ?

Son ton était sec, elle était très sérieuse. S’il voulait s’amuser, qu’il aille voir ailleurs. Ecalipse n’était pas très drôle. Ni très joyeuse. Et encore moins patiente. Elle n’hésiterait pas à le lui faire comprendre en l’abîmant un peu, s’il le fallait.

Ne joue pas avec mes nerfs, le menaça-t-elle.

Il ne ferait pas le poids face à elle, elle en était presque sûre. Elle savait se battre, et elle était sans doute plus lourde que lui, certainement grâce au sang frison qui coulait dans ses veines. Elle tenait beaucoup de Cœur Noir, en réalité. Mais sa soif de vengeance la rendait peut-être plus dangereuse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne joue pas trop près de l'eau (disait-elle) - libre    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne joue pas trop près de l'eau (disait-elle) - libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trop près de moi... (PV Sojuro)[terminé]
» Quand ont s'approche trop près ... Ont tombe. [Decem]
» T'étais trop près de lui ... - FT Noeh
» Les hommes sont comme les débris de verre, au loin ils brillent et de trop près ils blessent.
» Je suis là, me voilà, c'est petit et c'est trop drôle tout à la fois [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORPHELINES. :: LE RUISSEAU SANS FOND-
Sauter vers: