Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Les chaleurs ont lieu du 1er au 15 de chaque mois.

Partagez
 

 Parasites - Libre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Iliade
El conquistador

Iliade

ÂGE : 27
PUF : Winterstorm
MESSAGES : 595

SEXE DU CHEVAL : hongre

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Parasites - Libre - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Parasites - Libre   Parasites - Libre - Page 2 EmptyVen 16 Fév 2018 - 23:43

Quand le magma arrive à l'air libre, il prend le nom de lave. La lave coule lentement. Elle brûle tout sur son passage. Il faut partir vite : à pied, en vélo, en voiture ou... en hélicoptère!


" Bonne réponse " La phrase tonna dans ton esprit comme un marteau. Tu eus l'impression que l'épée de Damoclès venait de s'abattre sur toi sans que tu ne puisses faire grand chose. Cette jument avait bien répondu. Elle n'irait pas en enfer. Soyons francs, au départ, si tu avais été de bonne forme, tu aurais sans doute été heureux qu'elle reste sur terre, mais là tout de suite, tu avais l'impression que la Mort te tendait les bras en rigolant. Mais tu ne voulais pas. Tu voulais pas mourir, pas maintenant, pas entre les sabots d'une jument lambda. C'était impossible. Ca ne devait pas arriver. Comment, toi, le grand conquérant pouvais-tu mourir ainsi ? Comment pouvais-tu crever tel un moucheron ? Non, ça ne devait pas arriver ! Tu devais te battre, c'était évident. Tu devais résister à l'appel de la mort, mais la douleur était si forte. Elle te prenait presque aux tripes. Si tu pouvais vomir, tu l'aurais sans doute fait à cet instant précis, mais actuellement tout ce que tu pouvais ressentir étaient des hauts le coeur ainsi que des crampes dans l'estomacs. Tu ne pouvais même pas hennir, juste couiner et gémir, tant tes os avaient été malmenés. Tu la détestais, tu te vengerais, c'était évident. C'était obligatoire.
Là, tu vis soudainement un petit monticule de pierre non loin. Alors, tu continuas de pousser sur tes postérieurs pour y ramper. Tu posas brièvement ta tête dessus, mais ton envie de survivre prit le dessus. Tu tentas de te relever : une fois, deux fois, et la troisième fut la bonne. Tu fus debout sur tes quatre jambes, comme un poulain nouveau né. Tu tremblais comme une feuille, hésitant à chaque pas que tu faisais, chutant quelques fois. Mais lorsque tu pus marcher convenablement, tu le fis. Alors, tu ne regardas même pas en arrière et dévala la pente aussi rapidement que tu le pouvais : il fallait que tu t'en ailles de là, que tu la fuis, mais surtout que tu te refasses une santé. Tu n'avais plus un an, tu n'étais plus de première jeunesse, alors tu savais parfaitement que tu mettrais un certain temps à t'en remettre. Mais lorsque ce serait fait, tu reviendras la voir et tu l'anéantiras. Elle est beaucoup plus folle, beaucoup plus musclée, mais tu es plus vif. Ou tout du moins c'est ce que tu oses te dire. Quand tu fus en bas, tu finis par t'ébrouer en couinant de douleur. Là, tu levas le regard vers la jument.
Là, tu poussas un dernier hennissement en guise d'adieu, mais surtout d'injure, pour ensuite partir parmi les ronces en boitant très franchement et saignant abondamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecalipse
rp plus vite que son ombre

Ecalipse

ÂGE : 20
PUF : Léthé
MESSAGES : 254

SEXE DU CHEVAL : Déesse
TERRITOIRE : En quête des Terres Secrètes


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

Parasites - Libre - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Parasites - Libre   Parasites - Libre - Page 2 EmptyMer 28 Fév 2018 - 0:32

parasites

Bonne réponse.

Elle le regarda disparaître avec le soleil, et ses yeux clignèrent plusieurs fois – l’apparition d’Aléas ne faisait que lui confirmer une chose : les dieux avaient repris leurs droits sur Horse Wild. Un sourire amusé coula sur ses lèvres tandis que son esprit retournait au combat. Elle baissa les yeux – l’étalon n’était plus là – elle regarda sur le côté, sourit un peu plus en le voyant fuir.

Il la fuyait elle – il la craignait – et elle espérait que tous sachent qu’Ecalipse, digne fille d’Isba et Cœur Noir, avait combattu le fou qu’était Collapsing, qu’elle l’avait anéanti – elle lui laisserait la vie sauve pour que les autres sachent.

Qu’ils se méfient. Qu’ils la craignent. Et que Perjury se doute de ce qui approchait – la vengeance – la justice – la tempête puisqu’il avait semé le vent.

Son orgueil enfla et elle gonfla le poitrail, poussa un hennissement toujours fou à l’attention de l’arabe noir. Elle le regarda détaler sans broncher – elle se fichait qu’il revienne.

Souviens-toi de mon nom. Ecalipse, je suis Ecalipse !

Son nom vint se cogner contre les parois des cavernes et se répercuta à travers les terres – l’écho fut fort, puissant – et tous surent qu’elle était là. Elle fit volte-face, marchant tranquillement plus loin dans les terres Trompeuses – elle devait trouver le golfe, elle avait besoin d’eau, de repos – soigner ses blessures – son épaule la lançait, maintenant la pression redescendue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Parasites - Libre
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Lettre [libre]
» [intervention, Tribunes: Bouquet final [PV nakor +Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES TROMPEUSES :: LES ROCHEUSES-
Sauter vers: