Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dying in the sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isis

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 13

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Dying in the sun    Mer 5 Juil 2017 - 23:22


Dying in the sun


La jument dorée demeurait immobile, face au désastreux spectacle qui se jouait devant elle. D'une forêt autrefois verdoyante, il ne restait que des cendres, des centaines de particules noires qui voletaient autour d'elle. Le paysage semblait s'effriter, sans que le temps n'y fût pour quelque chose. Le seul responsable s'était peut-être éteint, après tant de ravages.

La jument dorée ne savait guère ce qui l'avait amenée ici, si loin des terres où elle demeurait recluse. Ses yeux aux reflets dorés avaient vu quelques années auparavant d'autres cendres... Celle d'une vie qu'elle s'était efforcée de construire, malgré tout. Une petite vie ennuyeuse comme beaucoup de juments rêvaient d'avoir : un étalon beau et fort - le véritable prince charmant - et une pouliche parfaite. Ni plus, ni moins. Cela pouvait paraître triste, mais c'était beaucoup. Il avait fallu sortir la tête de l'eau, trouver une branche à laquelle s'accrocher et se laisser dériver jusqu'à retrouver pied. Avant la prochaine vague qui vous emmène loin du rivage... Une vie ennuyeuse, pour se remettre d'une presque noyade et à nouveau subir un terrible naufrage.

La jument doré avait un nom qu'elle préférait oublier, un nom qui faisait peser sur elle un destin qu'elle ne pouvait plus supporter. C'était celui d'une déesse égyptienne. Désirée, admirée, elle avait tout d'une reine, de sa robe de sable à ses yeux d'or, de sa gentillesse à sa douceur... Isis. C'était le nom qu'ils lui avaient donné.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight Foly

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 669

SEXE DU CHEVAL : Jument.
TERRITOIRE : Terres Trompeuses.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Dying in the sun    Ven 7 Juil 2017 - 13:53

Ce n'était pas la meilleure idée de venir embrasser des yeux un brasier à moitié éteint, grondant encore sous terre, menaçant de remonter des profondeurs de l'enfer pour dévorer un peu plus cette terre désolée. Mais l'endroit possédait une certaine beauté. La beauté terrible des lieux accidentés, qui attire une foule de curieux et d'inconscients. Le danger, il n'y avait rien de tel pour faire courir tout le monde dans deux sens, certains vers la sortie, les autres vers la source. Elle trouvait donc aux lieux un certain charme, mais elle ne ferait que les traverser. Il n'y avait rien à manger, ni à boire. Coincée là, vieille comme elle était, elle mourrait bientôt de faim et de soif. Elle rêvait de ciels plus doux, pour son dernier soupir.

La jument baissa les yeux sur ses jambes maculées d'égratignures. Elle n'avait jamais su comment arrêter. Elle ne regardait jamais, tout bonnement, où elle allait. D'un certain côté, elle se rappelait ainsi de toutes ses épreuves. D'un autre, de grosses gouttes rouges perlaient encore, comme une langue humectant une bouche béante, avide d'en goûter plus. Elle avait des monstres sur les jambes.

Elle errait un peu. Elle n'avait fait que ça toute sa vie, souvent en compagnie d'un poulain. Maintenant qu'elle était trop vieille pour en avoir, elle continuait ses pérégrinations dans la solitude. Elle aurait pu partir avec Coeur Noir, il fut un temps. N'avait-elle pas cherché l'amour ? Mais leur histoire était faite de croisements, les croisements accidentels que l'on trouve sur la paume d'un main. Un jour ils se reverraient, et se serait un autre de ces croisements accidentels, des moments d'affection brefs pour se défaire de la monotonie.

Quelque chose de doré brillait, là-bas. C'était étrange, de loin on aurait dit un morceau de soleil tombé sur terre, pas encore éteint. Midnight Foly s'arrêta pour mieux contempler cet étrange phénomène, et elle manqua de rire en réalisant sa méprise. Il s'agissait d'une jument dorée, comme on en voit rarement. Comme le petit soleil qu'elle avait cru apercevoir auparavant, elle ne semblait pas avoir sa place sur terre.

" Vous m'avez l'air égarée, " lança-t-elle d'un ton poli mais encore amusé, avançant de quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 13

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Dying in the sun    Mar 11 Juil 2017 - 18:17


Il lui avait souvent dit qu'elle embellissait les paysages par sa simple présence ou son simple passage. Elle riait, un peu gênée, en lui disant " Tu exagères ", modeste comme elle l'avait toujours été. Il était vrai que dans ce lieu de désolation, entre cendres et brasiers, Isis était une pépite d'or égarée. En pleine hésitation, elle ignorait si elle devait poursuivre son chemin ou faire demi tour. Ce lieu avait l'air dangereux, elle n'était pas assez inconsciente pour s'y jeter à corps perdu comme une suicidaire. Car malgré tout, Isis tenait à sa vie. Pourtant, elle était attirée par les jolies choses...

Elle voulait voir de plus près la pluie de cendres, les arbres calcinés, les nids de braises, les dernières flammes et la fumée. Dans les endroits les plus pauvres, elle parvenait à entrevoir une forme de beauté, invisible aux yeux des autres. Telle une pouliche allant de fleur en fleur pour trouver la plus belle de toute, elle était tentée de s'aventurer sur ce chemin tortueux pour y découvrir ses merveilles. Seul le courage lui faisait défaut... A trop s'éloigner, elle avait peur de se perdre.

Une voix lui parvint, douce et féminine. Elle tourna la tête pour en trouver l'origine. Une jument plus grise que blanche, qui devait avoir déjà un long chemin derrière elle. " Un peu " répondit Isis, d'une voix amusée. Elle n'avait jamais vraiment su ce que c'était de se perdre sur ces immenses terres qu'elle connaissait par coeur, pour les avoir foulées presque toute sa vie. Mais il y avait ces braises éternelles qu'elle n'avait encore jamais vues et sa fille qu'elle pensait à jamais avoir perdue. Elle n'aimait pas les silences car elle avait peur de passer pour quelqu'un de froid... Alors elle le combla par une question : " Vous connaissez cet endroit ? "  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight Foly

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 669

SEXE DU CHEVAL : Jument.
TERRITOIRE : Terres Trompeuses.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Dying in the sun    Mer 12 Juil 2017 - 16:33

A partir d'un certain âge, elle était devenue vieille. Elle n'avait pas su voir la lente décomposition de son corps qui l'amènerait un jour à nourrir les insectes nécrophages. Elle s'était réveillée un matin, et c'était comme si la flamme déjà tremblante de sa jeunesse s'était éteinte pendant la nuit, ne laissant que les relents de son odeur de fumée et quelques grosses tâches sèches de cire, le genre de grosses tâches que les princesses de conte de fées s'évertuent d'essuyer mais qui ne disparaissent, finalement, jamais. La jument soleil, elle, avait encore la jeunesse, mais une jeunesse grignotée, semble-t-il, par les soucis. Non pas la jeunesse riante des nymphes qui démêlent leurs chevelures au bord de l'eau, ni la jeunesse des princesses qui soupirent à leur balcon, mais la jeunesse aux sourcils froncés, aux yeux courroucés d'avoir vu, un par un, les plaisirs de la vie leur être soutirés. La jeunesse de Love's Shadow, de Frederick Sandys.

Elle ne pouvait qu'entendre le crépitement des flammes et le murmure désespéré des arbres noirs qui disparaissaient lentement, tombant en cendres comme leurs anciens voisins et se mélangeant à eux. Tout cela ne manquait pas d'une certaine poésie, mais celle de la destruction, et Midnight Foly avait toujours été intrinsèquement liée à celle de la création. Des enfants, et des enfants, et des enfants plus ou moins perdus, plus ou moins connus, plus ou moins aimés. Elle aurait été la mère du monde, si elle l'avait pu. Maintenant, elle ne le pouvait plus, ne pouvait être tout au plus qu'une grand-mère plus ou moins bienveillante. Ils avaient tous fait leur vie. Parfois, elle se demandait si certains d'entre eux viendraient fleurir sa tombe. S'ils y déposeraient des marguerites au coeur habité par les coccinelles, ou si au contraire ils jetteraient un regard furtif, coupable, sur la pierre de grès.

La jument semblait avoir hésité à parler, comme seulement poussée par la politesse. Midnight Foly esquissa un demi-sourire ironique, presque invisible. Elle fit quelques pas de plus, mais s'arrêta subitement pour laisser un petit arbre fin, qui les séparait, s'abattre dans un grand craquement. Il était noir de suie. Il n'avait pas été rongé par les flammes. Il préférait sûrement juste rejoindre les siens, par terre. On finissait souvent par adopter le point de vue des autres, lorsqu'on demeurait le dernier debout.

Quelques braises s'envolèrent, rougeoyantes, avant de retomber au sol comme des papillons embrasés, butinant la désolation.

" Non. C'est étrange. Il me semble que je suis venue ici pour y trouver autre chose. "

Elle contempla l'arbre tombé.

" Peut-être ce qu'il y avait là avant. "

Elle releva les yeux. Une conversation normale suivait un schéma. Une danse, facile, dont les pas étaient enseignés depuis l'enfance.

" Comment vous appelez-vous ? Si vous n'avez pas perdu votre nom. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 13

SEXE DU CHEVAL : Etalon

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Dying in the sun    Sam 9 Sep 2017 - 16:10

Il lui arrivait souvent de fantasmer sur la vie d'une autre, jusqu'à vouloir endosser un masque pour s'éloigner d'elle-même et s'oublier. Ce n'était pas si compliqué... Du jeu, un faux nom, une histoire inventée de toute pièce pour rendre le personnage plus crédible. Elle avait pensé au vernis parfait, suffisamment travaillé pour couvrir tout ce qu'elle voulait cacher. Jusqu'au moindre détail. Comme un crime parfait. Mais elle n'était jamais passée à l'action, sans doute par souci de sincérité. Isis ne mentait pas, Isis ne jouait pas, elle était pure et ce depuis le jour de sa naissance. Elle s'efforçait de faire le bien, malgré tout ce qui menaçait de la pervertir. Puis elle le savait : aussi facile qu'il est de mentir aux autres, on ne peut échapper à soi-même. Son reflet dans l'eau la rattraperait aussitôt, ramenant à la surface tout ce qu'elle s'efforcerait d'oublier par son petit jeu.

" Je m'appelle Isis " dit-elle alors.

L'autre n'était qu'un fantasme... Un jour aventurière solitaire, l'autre chef de famille, elle n'avait jamais le même visage. Libre comme l'air ou emprisonnée dans une tour, sa vie était tantôt palpitante, tantôt lisse. Neuve ou abîmée, peu importe... Ce n'était pas la sienne. La vie de l'autre s'arrêtait au moment où elle se réveillait. Seule, sur des terres hostiles, avec pour seul bagage une malle remplie de bons ou de mauvais souvenirs.

Aussi désolé que pouvait être ce lieu, la jument qui s'y trouvait lui apportait un certain réconfort. " Et vous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight Foly

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 669

SEXE DU CHEVAL : Jument.
TERRITOIRE : Terres Trompeuses.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Dying in the sun    Sam 9 Sep 2017 - 18:35

Un crépitement attira son attention. Deux branches tombées se dévoraient l'une l'autre, comme deux frères meurtriers qui se mordaient et s'embrassaient à la fois par la force des flammes. Midnight Foly s'éloigna d'un pas ; elle ne voulait pas rester trop longtemps immobile si le vent tournait et précipitait les restes de l'incendie vers elle. Elle était vieille, trop vieille pour les aventures qu'elle n'avait même pas connu jeune. Et mourir dans un incendie lui paraissait bête. Elle pensait mériter une mort tranquille, elle qui n'avait somme toute jamais fait grand mal à quiconque.

L'autre jument était plus jeune. Elle lui donna son nom. La blanche eut un petit sourire.

" Je vous propose de vous rapprocher, Isis. Mes oreilles ne sont plus ce qu'elles étaient. "

Etrange, comme il lui semblait qu'elle aurait du connaître cette enfant. Peut-être avait-elle connu un des siens. Elle oubliait souvent les noms des amis ou amoureux de passage, n'avait jamais vraiment rencontré ses petits enfants qu'elle aurait pourtant gardé avec plaisir.

" Qu'est-ce qui vous amène ici ? Si ce n'est ce paysage de carte postale, " ajouta-t-elle, un nouveau sourire un peu énigmatique aux lèvres.

Elle fit quelques pas en regardant où elle allait, ce qui était assez rare. Ses boulets étaient déjà égratignés. Il ne servait à rien de vraiment chercher un chemin, la plupart du temps. Pas lorsque les jours étaient comptés.

" On m'appelle Midnight Foly. Cela fait bien longtemps que je hante Horse-Wild. Je suis surprise dès lors que j'y rencontre quelqu'un que je n'ai jamais vu, bien que votre nom évoque en moi un souvenir flou, qui ne m'appartient peut-être pas. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dying in the sun    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dying in the sun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dying to feel again ? Lexa
» Dying Light
» Barbaries pour crier d'indignation , JE ME SOUVIENS
» Cordélia Amethyst Reinhold ? Sky Ferreira
» you don't have to find out you're dying to start living ? solange.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES ORIENTALES. :: LES BRAISES ETERNELLES-
Sauter vers: