Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ivy.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sorrow
ize of the world

avatar

ÂGE : 20
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 5213

SEXE DU CHEVAL : Quéquette 👀
TERRITOIRE : Concierge des Terres Orphelines à la retraite.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Ivy.   Mar 4 Juil 2017 - 22:56



IVY


Nom — Ivy
Race — Akhal-Téké
Sexe — Jument
Âge — Trois ans

Souvenir, présent, avenir...


Son passé —
Cocagne n’a jamais été un lieu fictif pour elle. Elle pense y avoir grandi, au beau milieu d’un jardin des mille délices, en bonne compagnie, avec pour seule crainte quelques pluies trop drues, vite balayées par le soleil souriant. Elle est la fille d’un couple de dominants. Petite, elle sait déjà qu’elle est une future reine, et refuse le titre de princesse, trop pressée d’hériter de ce petit écrin de verdure, où nul souci ne barre le front des adultes, où les enfants jamais ne meurent trop vite, où l’eau du ruisseau rit en emportant les feuilles d’automne. Elle a un frère, et puis des sœurs ; elle ne jalouse rien ni personne. Elle n’a jamais eu à connaître ce qu’est la jalousie, n’a que trop rarement ressenti les premières vagues de la colère, et toute passion violente lui est étrangère, remplacée par la satisfaction de savoir son destin tout tracé, cet endroit sien, sa famille en sûreté. Seulement, de temps à autre, songe-t-elle à ce qu’il y a au-delà. Elle lève la tête, et elle regarde ces nuages lointains qui semblent si lourds. Elle tend l’oreille lorsque arrive un voyageur porteur de nouvelles du loin, curieuse de l’entendre décrire ces conflits qui semblent constamment déchirer le monde des autres mais ne jamais toucher le sien.

Un jour, l’une de ses sœurs décide de partir. Sa mère la supplie de rester là où on est bien, là où nulle douleur ne la touchera jamais. Sa sœur part quand même, pleine de curiosité. Elle ne revient jamais. Ivy écoute alors moins les récits des nomades. Ce qu’il y a là-bas peut lui demeurer inconnu ; rester confiné à ses rares cauchemars.

Une autre de ses sœurs commet la même erreur. Ivy ne comprend pas. Elle joint sa voix à celle de sa mère. Sa sœur ne revient pas.

Les mois s’écoulent. Elle ne remarque d’abord rien. Puis, elle finit par garder un œil sur ces lourds nuages qui se rapprochent subrepticement, dès qu’elle a le dos tourné. Elle attend. On ne peut qu’attendre l’orage. On ne peut qu’espérer sa fin.

Après des mois d’attente, elle finit par comprendre que ce n’est pas la foudre qui s’apprête à frapper, mais que ce qui approche marche sur terre sans jambes. Ce sont d’énormes insectes aux gueules béantes, qui hurlent plus qu’ils ne bourdonnent en ratissant le sol avec leurs dents d’acier, engloutissent les fleurs, les animaux, le ruisseau, et recrachent une terre calcinée. Ils sont insatiables, mais ils avancent lentement, comme alourdis par la culpabilité.

Sa mère parle de machines. Son père parle de fin du monde.

Cela leur prend un an pour détruire Cocagne de fond en comble. Les créatures sont très satisfaites. Elles grincent, hoquètent, agitent leurs mandibules. Après avoir tué la terre, elles fouillent dans son corps pour y trouver ses trésors. Les humains qui les animent en veulent toujours plus.

Il faut du temps pour convaincre ses parents de quitter leur paradis. Plus de temps encore pour s’adapter au monde extérieur ; aux gens mauvais, aux guerres interminables, aux jours sans soleil, à l’exil. Finalement, Ivy comprend ses sœurs. Jamais personne n’a pu vivre heureux toute sa vie. Elle décide de partir connaître le monde.

Sa psychologie —
Ivy est une jument animée par son amour pour la nature et son sens poussé de la justice. Elle approche les gens avec beaucoup de gentillesse, et même lorsqu’ils révèlent une part d’ombre, elle tente toujours de découvrir leurs bons côtés. Elle est aussi quelque peu ambitieuse. Elle considère en effet que, sachant faire la différence entre le bien et le mal, elle est toute indiquée pour avoir l’ascendant sur autrui. Elle pense souvent savoir mieux que les autres ce qui est bien pour eux. Elle manque aussi de tact. Elle considère que la vérité est préférable au mensonge dans la plupart des cas. Elle jalouse peu les autres parce qu'elle est convaincue de ses propres qualités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ivy.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: COMMENCEMENT. :: LE PRÉSENTOIR :: LES PRE-CREES :: LES JUMENTS-
Sauter vers: