Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

EVENEMENT EN COURS POUR HALLOWEEN + NOUVELLE EDITION DE LA GAZETTE

Partagez | 
 

 Bien des années plus tard (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madness

avatar

ÂGE : 19
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 311

SEXE DU CHEVAL : Jument aux ailes de feutre.
TERRITOIRE : Orpheline.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Bien des années plus tard (libre)   Dim 28 Aoû 2016 - 23:26

A picture in my mind a voice i need to hear, a laugh i need to show we're lonely, babe in a boat, again.

Le temps était passé bien vite depuis sa dernière venue en ces lieux. A mesure que ses sabots quittaient l'eau sombre pour creuser le sable de traces de pas, elle se rappelait de chaque chose, chaque parole, chaque rencontre sur les terres d'Horse Wild. Suite à sa dernière rencontre sur ces terres, rencontre avec Poison, elle avait choisi de se défaire de ses démons pour apprendre à revivre. Elle avait quitté les terres de son enfance, avait voyagé dans des endroits lointains. Elle savait bien qu'elle n'avait pas tout vu, mais se retrouver seule avec elle-même l'avait aidée à se reconstruire. Elle avait appris à se connaître, à se débrouiller. Et, ayant déjà fait le tour de l'entièreté des terres désormais presque vides, elle avait choisi de terminer par l'Archipel des Boucaniers.
Cet endroit représentait tant pour elle, depuis son départ.

La lune était magnifique, dessinant ce soir-là un magnifique croissant à la blancheur immaculée dans le ciel sombre et parsemé d'étoiles. La plage semblait toujours aussi grande à ses yeux, et semblait ne pas avoir changé. Pourtant, elle la redécouvrait avec des yeux nouveaux. Madness avait mûri, mais était toujours la même physiquement, bien que ses flancs aient gonflé depuis quelques mois.
Posant un regard à la fois serein et nostalgique sur le lointain, elle se mit à murmurer.

-Si quelqu'un m'entend, de là-haut ou sur cette terre... Je tiens juste à lui dire merci d'exister encore. Je suis partie si longtemps... Mais je suis de retour à la maison. Lorsque l'on a connu Horse Wild, et surtout lorsqu'on y est né, on ne peut pas avoir d'autre maison, c'est impensable. Alors s'il n'y a plus la moindre trace de vie ici... Sachez que je m'auto-proclame Reine d'Horse Wild, et je prendrai soin de ces terres jusqu'à mon dernier souffle. Et un jour, tu seras Roi ou Reine, toi aussi.

Disant cela, un sourire quelque peu amusé fleurit sur ses lèvres. Sentant son ventre lourd se contracter, elle serra quelque peu les dents, et s'allongea sur le sable fin, attendant que ne vienne un heureux événement... Qu'il s'agisse de l'arrivée du futur souverain, d'une rencontre ou bien de retrouvailles.

Elle attendait simplement que le destin la surprenne, comme ce fut le cas autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
You got a dirty tongue

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 148

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, Solitaire dans les faits


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Bien des années plus tard (libre)   Sam 3 Sep 2016 - 18:03


Les flots battaient ses flancs comme des fouets, couvrant de leurs cicatrices brûlantes le sel qui alourdissait chacun de ses mouvements. La nage était rude et son souffle erratique et Fifa n'avait que faire de ses origines quand elle dérivait toujours plus loin d'Horse-Wild malgré sa tentative d'y revenir. Sa mère lui avait un jour conté son arrivée sur les terres, bravant océan et marée pour trouver l'amour. Fifa savait qu'elle ne l'avait pas trouvé tout de suite, et qu'on le lui avait vite enlevé, et elle savait encore plus que l'ancienne Dominante avait trouvé un foyer de solitude plus qu'une famille sur Horse-Wild. On ne s'y intégrait jamais vraiment quand on n'y était pas né, avait confié Ocëan Pearl à sa fille, et Fifa lui avait demandé si il s'agissait de la destinée.

Sa mère n'avait pas répondu tout de suite, se faisant songeuse tandis que sa silhouette bicolore la protégeait de l'éclat de la lune, puis elle avait croisé ses prunelles aussi bleues que les siennes en soupirant que les femmes de la famille semblaient être destinées à vivre seules. Fifa n'avait pu qu'acquiescer, ayant perdu l'amour de sa vie comme sa soeur aîné avait perdu la vie, et à présent elle se demandait si cela valait la peine de revenir à sa mère pour lui conter son propre voyage. L'archipel semblait toujours trop éloigné et les vagues trop outragées pour la laisser avancer. Peut-être qu'Horse-Wild lui faisait payer d'avoir tenté de trouver une autre destinée. Peut-être que la fatalité n'était pas de revenir sur les terres de son enfance, mais d'en être à jamais écartée.

N'était-elle pourtant pas tout aussi digne que les autres d'y habiter ? Sa famille en avait dominé une partie, et c'était le premier foyer qu'elle avait foulé. Sûrement le seul, car ailleurs n'était pas source de bonheur. Ne l'avait jamais été, malgré ses tentatives de fuir le malheur. Partir à travers les montagnes, ou le désert, cela n'avait pas changé grand chose, et sa dernière tentative ne se soldait que par le poids du sel dans son poil et la force des vagues contre son poitrail. Fifa se débattit pourtant, trouvant la force de nager toujours plus vite en direction de la plage, jusqu'à galoper sur le sable humide et jaillir des flots, se redressant d'un dernier coup de rein et transperçant de ses sabots le sable de l'Archipel des Boucaniers.

La lune avait remplacé le soleil pendant la traversée et faisait briller d'une lueur perlée sa robe pale tandis qu'elle avançait à pas lents sur la plage, redécouvrant ce qu'elle n'avait jamais oublié.

Il y avait une silhouette fantomatique un peu plus loin et Fifa s'en approcha avec curiosité, se demandant si Horse-Wild était abandonné ou si la raison l'avait quitté. L'équidé semblait respirer cependant et elle pencha doucement les oreilles en arrière dans un réflexe possessif, se souvenant avec retard qu'elle n'était pas sur ses terres, et que ces dernières n'appartenaient peut-être même plus à sa famille de toute façon. Elle avait été princesse mais à présent elle n'était qu'une ombre dans la nuit et elle abaissa lentement son encolure pour chercher le regard de l'inconnue, se demandant si ses flancs lourds trahissaient un reste de vie sur Horse-Wild.

« Est-ce que vous allez bien ? Je peux vous aider ? Je m'appelle Fifa, fille d'Ocëan Pearl et Diégo. Peut-être que vous n'avez jamais mis les pieds ici et que cette information ne vous apprend rien... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bien des années plus tard (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien des années plus tard (pv Cleyton Farman)
» Arielle Queen, des années plus tard...
» L'amitié c'est savoir se retrouver même plusieurs années plus tard ? Gemma et Leah
» HÉLÈNE •• aux âmes bien nées la valeur n'attend point le nombre des années
» Evearl • Mesdames, souriez afin que plus tard vos rides soient bien placées.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: COMMENCEMENT. :: ARCHIVES [JDR]-
Sauter vers: