Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

EVENEMENT EN COURS POUR HALLOWEEN + NOUVELLE EDITION DE LA GAZETTE

Partagez | 
 

 i won't let you be denied + aarin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ossian
Anarchommuniste

avatar

ÂGE : 17
PUF : Nightfol.
MESSAGES : 480

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : solitaire, pour l'instant


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: i won't let you be denied + aarin   Dim 31 Jan 2016 - 1:19


L'air froid brûlait les poumons d'Elyna. L'hiver s'était installé rapidement, la température était tombée aussi vite. Si la jument blanche attendait avec impatience les premières neiges, il faisait si froid que les quelques flocons dont elle rêvait n'arriveraient pas de si tôt. Pourtant, elle ne désespérait pas. Cette saison tenait encore une grande place dans son coeur, et elle ne pouvait l'imaginer repartir sans un peu de poudreuse.
Le sol devenait de plus en plus pauvre, les herbes laissant place à une terre dure. Les sapins subsistaient, fiers d'exhiber leurs aiguilles vertes dans un paysage aussi terne. Pour une fois dans l'année, ils prouvaient leur différence, au lieu de se fondre dans la masse verdâtre des végétaux. Elyna s'avançait doucement sur les vallons, un pas après l'autre. Ses respirations se faisaient lentes, calculées au rythme de sa marche. Sous le ciel blanc, elle se laissait guider par les vents qui l'endormaient paisiblement comme une enfant écoutant les chants de sa mère. Elle somnolait presque. Seules les brûlures du froid la tenait éveillée.
Bientôt, elle parvint en haut d'un vallon. Là, elle s'arrêta, admirant la magnifique vue. Ces terres qu'elle avait cherchées avec détermination, deux années plus tôt ; ces terres, qui l'avaient accueillies chaleureusement ; ces terres, qui l'avaient vue grandir, elle en était fière. Elles la rendaient heureuses, mais ce n'était pas assez. Chaque jour, chaque nuit, chaque minute qu'elle vivait, elle subissait la solitude extrême des voyageurs éternels. Elle vagabondait en quête d'un abri, d'eau, d'un peu d'herbe, continuellement, sans jamais croiser personne. Parfois, elle se demandait si elle les évitait inconsciemment, si son châtiment était arrivé un peu plus tôt que prévu et la poursuivrait jusqu'à la fin de sa vie, la condamnant à rester seule pour ne pas avoir pris soin de son frère perdu. Il la hantait sans cesse, même après deux ans. Son sommeil la ramenait à ce moment fatal, où elle savait, mais déniait sa mort. Les visages d'autrefois se succédaient dans ses rêves, sans jamais qu'elle n'en croise un une fois éveillée.
Et pourtant, elle espérait encore trouver des âmes égarées comme elle espérait découvrir les premières neiges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarin
Bloubàà ~ La Tarée Attitude ♥

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 984

SEXE DU CHEVAL : Grand garçon
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: i won't let you be denied + aarin   Dim 31 Jan 2016 - 2:23


Aarin.

Voilà bientôt deux ans qu'il errait, seul. Il avait perdu la notion du temps, ne comptant plus les jours qui le séparaient de sa mère depuis un moment maintenant. Pourtant, des souvenirs bien lointains, ceux d'une pouliche qui lui ressemblait fort, le hantaient. En presque deux ans, il avait fui les rares personnes qui avaient croisé sa route. Il ne voulait pas les voir, eux et leur réalité. Il voulait comprendre tout seul le pourquoi du comment. Mais à force de ne s'adresser à personne, il craignait de perdre sa voix. Ainsi suivait-il le rythme du vent en chantonnant le nom de la princesse de son royaume de solitude, qu'il avait promis de sauver. Elyna, Elyna, Elyna. Doux prénom qui restait ancré dans sa mémoire. Voilà longtemps, bien longtemps, que tous deux ne s'étaient pas vus. Cela faisait presque deux ans...
Songeant à cela, Aarin eut un pincement au cœur. Le royaume de solitude de l'enfant devait s'être grandement élargi, avec la promesse non tenue du jeune mâle.

D'un pas tranquille, il avançait tranquillement à travers les terres orientales, s'enfonçant dans les verts vallons dans le plus grand des calmes. Aarin n'avait jamais été très actif ; tandis que les autres poulains se plaisaient à jouer et courir en tous sens, lui préférait avancer lentement afin d'observer les moindres détails qui pourraient lui échapper s'il était inattentif. Il voulait tout comprendre.
Alors qu'il avançait à travers ces terres mortes à l'Hiver, il prit seulement conscience du froid. Frémissant légèrement, il alla se percher en haut d'un vallon pour s'abriter du vent et de la fraîcheur derrière le pin qui le dominait. Le pin était aussi grand que large, et si Aarin était devenu assez grand pour un étalon de son âge, il ne pouvait s'empêcher d'être impressionné par la hauteur de l'arbre. Tandis qu'il le contournait, il fut surpris par une bien étrange vision qui le laissa béat.

Telle un miroir, comme lorsqu'ils étaient enfants, telle son reflet dans l'eau, elle était là. Ses yeux s'écarquillèrent quelque peu. Était-ce bien elle ? Ne rêvait-il pas ? D'une voix douce et pleine de prudence -quoiqu'hésitante-, il dit doucement :

-Elyna ? C'est... C'est bien toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ossian
Anarchommuniste

avatar

ÂGE : 17
PUF : Nightfol.
MESSAGES : 480

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : solitaire, pour l'instant


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: i won't let you be denied + aarin   Dim 31 Jan 2016 - 3:00

Une illusion, un fantôme du passé se trouvait devant Elyna. Ou était-ce une réflexion d'elle-même, un miroir qui lui renvoyait l'image de sa solitude, de son âme perdue ? Non, ce visage là lui ressemblait beaucoup, mais les traits différenciaient. Lui était plus fort, sa carrure plus musclée, mieux dessinée. A l'intérieur, pourtant, et elle le savait, il restait ce Roi de quelques mois, ce héros qui chassait les dragons et régnait sur un monde de solitude si ancien. A deux, ils devenaient invincibles. A deux, ils combattraient toutes les créatures magiques qui les empêcheraient de vivre une idylle royale.
C'est ce qu'ils avaient promis. Le temps s'était chargé de les séparer. Mais la couronne ne se rendait pas, elle se défendrait jusqu'au bout pour qu'ils se rejoignent. Et là ils se tenaient. L'un en face de l'autre. La voix douce de celui qui l'avait un jour fait sourire du fond de son coeur enchantait les oreilles d'Elyna, lui donna quelques papillons, comme une vieille chanson oubliée depuis des lustres qu'on réécoute enfin. Et combien cette chanson-là avait-elle pu lui manquer...
Il paraissait béat, ses yeux reflétaient le chérubin qui subsistait en lui. Elyna ne put s'empêcher de sourire en le voyant aussi enfantin, de sourire honnêtement. Ses prunelles bleues ne le quittèrent pas, elles le dévisagèrent. Il avait changé, oui. Et pourtant, elle le reconnaissait si bien. Ses pensées l'avaient toujours ramenées à lui, d'une façon où d'une autre. Le poulain qui l'avait fait sourire.
Elle hocha doucement la tête, quelques mèches de son toupet se secouant légèrement telles des plumes se posant au sol.
« C'est moi, affirma-t-elle à mi-voix, la Reine des étoiles. Et toi, tu es le Roi du soleil. »
Le Roi du soleil, et le prince de son coeur, qui battait de plus en plus fort. Car elle avait enfin retrouvé son partenaire dans leur vaste royaume de solitude, et à deux ils rejoindront leur sublime château et régneraient en maîtres sur le vide, vivant à travers l'autre, se suffisant du bonheur qu'ils s'apporteraient mutuellement. Ils tiendraient leur promesse, et cette fois-ci, rien ne les arrêtera, pas même l'entité du temps.
Tu m'as tellement manquée. Le songe se répétait dans sa tête, résonnait aux quatre coins de son crâne, et refusait de sortir de sa bouche. Ils n'avaient pas besoin de se remémorer la tristesse qu'ils ressentaient hier. Pourtant, elle voulait le hurler, le crier, enfin retirer tout le poids de ses sentiments qui s'enfouissaient au fond de sa tête. Dans un murmure presque inaudible, elle osa. Elle osa avouer ce qu'elle portait en son coeur.
« Tu m'as manquée. »
Un Royaume ne se gouvernait pas seul, et leurs vieux trônes poussiéreux les attendaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarin
Bloubàà ~ La Tarée Attitude ♥

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 984

SEXE DU CHEVAL : Grand garçon
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: i won't let you be denied + aarin   Dim 31 Jan 2016 - 3:32


Aarin.

Elle le dévisageait. Le trouvait-elle laid ? Il voulait être beau pour elle, car elle lui avait terriblement manqué. Elle, sa princesse, elle, sa moitié. Oui, elle était tout pour lui. Sa princesse, sa reine, sa raison d'être. Il ne voulait que sa compagnie à elle. Tandis qu'il l'observait toujours béat, rêveur à l'idée d'enfin avoir retrouvé celle qui faisait battre son cœur d'enfant et qui faisait aujourd'hui battre son cœur d'adulte, elle s'adressa à lui. Sa voix était douce comme le miel et lui l'admirait comme si elle était une Reine. Non, non, elle était sa Reine. A lui, à lui seul, et jamais ô grand jamais il ne voudrait la partager avec qui que ce soit.

Pour la première fois depuis longtemps, bien longtemps, il sourit. Un grand sourire d'enfant, comme ceux qu'il lançait à Elyna lorsque tous deux n'étaient que des enfants perdus. Il murmura alors, aussi fort que le lui permit sa fierté bien mal placée :

-La Reine de mon cœur, la Lune de mes nuits.

Ce qu'elle dit ensuite le fit se raidir tout entier tandis qu'un frisson lui parcourut l'échine, et tout son corps fut comme saisi d'une folie soudaine, il ne lui appartenait plus, lui faisant oser deux pas en avant afin de pouvoir humer son odeur. Toujours la même senteur, elle sentait l'Hiver et la neige. Et c'était l'une des choses qu'il ne comprenait pas en ce monde ; comment la Reine des étoiles pouvait-elle rendre le Roi du soleil si fou ? Elle était la seule à le faire retomber complètement en enfance, car jamais il ne s'était senti aussi adulte que lorsqu'il était loin d'elle. Et qu'est-ce qu'il détestait se sentir adulte. Il préférait le parfum de la neige et de l'Hiver.

-Tu m'as manquée.

Son cœur bondit dans son poitrail et son corps tout entier frémit. Il lui avait manqué, réellement ? Il se sentait étrangement joyeux à cette idée, comme si on venait lui ôter un poids des épaules. Il lui avait manquée, alors peut-être ne lui en voulait-elle pas pour le temps qu'ils avaient perdu, pour le temps qu'ils avaient passé loin l'un de l'autre... Elle lui avait manqué, à lui aussi. Énormément. Il ne se passait pas un jour sans qu'il ne pense à elle, sans qu'il ne chantonne son nom. Il fallait dire que tout était plus beau avec elle. Il n'existait plus ni vents, ni pluies, ni intempéries autre que la neige qui leur était sacrée -puisqu'elle l'était pour elle, elle l'était pour lui-. Il n'y avait plus que soleil et beauté, chaleur et douceur de vivre. Juste de la joie, et Elyna.
Lui adressant un sourire plein de tendresse, il dit doucement :

-Tu m'avais beaucoup manqué, à moi aussi. Se perdant dans ses yeux, il cligna trois fois des yeux comme par peur de s'y noyer pour reprendre, plus doucement encore. Tu es devenue tellement belle, ma Reine. Plus encore que lorsque nous étions enfants. Peut-être suis-je le Roi du soleil, en tout cas, c'est bien toi qui illumines mes jours et les rends plus beaux.

Il avait toujours pu parler sans retenue avec elle. Pourtant, ce jour-ci, lors de ces retrouvailles plus qu'inattendues -bien qu'il les attendit impatiemment et pendant longtemps-, une sorte de gêne naissait en lui. Elle l'impressionnait, par cette beauté dont elle était dotée.
Sa présence lui suffisait à oublier le froid de l'Hiver, et il n'espérait désormais plus qu'une chose : ne plus avoir à chanter son nom et à rêver d'elle pour imaginer sa chaleur réconfortante. Il la voulait près de lui, assise sur son trône, à ses côtés, dominant ensemble leur royaume. Et peut-être un jour auraient-ils des héritiers ? Cette pensée l'étonna venant de lui-même. Jamais il n'avait pensé à avoir un poulain, jamais.

-Je ne pense qu'à toi.

Retourné par cette rencontre, il pensa ainsi à voix haute, un hoquet de surprise manquant de lui échapper à son tour. Il l'avait dit. Et si, et si... Et si elle ne l'aimait pas comme lui aimait sa Reine ? Parce qu'il était clair que lui, ne voyait qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i won't let you be denied + aarin   

Revenir en haut Aller en bas
 
i won't let you be denied + aarin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chimère # I know you suffered But I don't want you to hide It's cold and loveless I won't let you be denied

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: COMMENCEMENT. :: ARCHIVES [JDR]-
Sauter vers: