Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mille feuilles grisâtres. | Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aarin
Bloubàà ~ La Tarée Attitude ♥

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 984

SEXE DU CHEVAL : Grand garçon
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Lun 15 Sep 2014 - 21:02

Mille feuilles grisâtres. ♠ Aarin.

A travers les feuilles de arbres filtrait avec peine un mince faisceau de lumière. Le matin était gris, gris comme un macchabée prêt à être enterré. Sera-t-il seulement momifié avant cela ? Il se le demandait bien, ce petit sauvageon à la conquête d'un monde certain. Il avançait lentement, le bruissement des herbes hautes contre ses membres bien moins frêles qu'à son arrivée. Il avait quelque peu grandi car, bien sûr, les enfants deviennent un jour adulte. Lui ne l'était pas encore, mais il approchait à grandes enjambées de sa première année. Mais il ne voulait pas réellement grandir, en fait, il voulait revenir dans le passé. Se serrer un peu contre sa mère et savourer sa douce odeur. Revoir la douce princesse croisée quelques temps avant. Et vivre, surtout, comme un enfant. Pas survivre, mais vivre.

Tout était humide et gris, ce matin-là. Les feuilles des arbres semblaient pleurer autant que les nuages l'avaient fait la nuit précédente, et ce à la moindre bourrasque de vent. La végétation arborait des teintes de vert fort ternes. Et les yeux vitreux d'un adulte enfermé dans un corps d'enfant ne reflétaient rien de plus que ce qu'il pouvait voir. Le ciel grisâtre n'était que cendres et pleurs d'enfant, bien que parsemé d'espaces bleus et dégagés à certains rares endroits. Mais le soleil ne semblait que peu décidé à se montrer et à offrir une bonne journée à cette terre.

Il avançait donc sous les arbres, profitant du calme de cette matinée pour méditer sur les mois précédents. Il lui semblait qu'il avait tout perdu et pourtant, il ne voulait pas s'admettre vaincu. L'endroit désert, l'air frais, les coups de vents qui surgissaient à n'importe quel instant... Rien ne le décourageait, car il ne voulait que marcher et penser.
Alors il le fit.

Il ne pensait à rien d'autre qu'à son malheur passé, presque oublié. Mais il se posait aussi quelques questions idiotes. Pourquoi des jours si tristes que celui-ci existaient-ils ? Pourquoi était-il seul ? Personne ne voulait donc de lui ?
Parce qu'il était seul, plus seul que Dame Solitude elle-même. Les oiseaux sifflotaient paisiblement, perchés dans les hautes branches. Eux, étaient heureux. Heureux sont les simples d'esprit, dit-on. Les oiseaux le seraient-ils ? Une profonde mélancolie s'insinuant dans le cœur de l'enfant, il continua sa route sans prêter attention aux notes mélodieuses que les volatiles chantaient gaiement. La gaieté, la connaissait-il encore ?

Non, bien sûr que non.

Il quitta bientôt l'abri des arbres pour déboucher sur une grande plaine qu'il n'avait encore jamais explorée. A vrai dire, il l'avait évitée le plus possible, par peur des éventuels serpents qui se cachaient très certainement dans les herbes hautes, dans l'attente d'une proie quelconque... Mais ce jour-ci, il se dit que sa princesse avait disparu. Que sa mère était morte. Et qu'il n'avait pas de famille. Alors il était seul, et n'avait rien à perdre. Les muscles, bandés, il s'arrêta devant la plaine et l'observa calmement pendant de longues secondes.
Puis il prit le galop, laissant ses muscles se tendre, se détendre, rouler sous la peau... Il se sentait vieux, usé, rouillé, avant même d'avoir un an. Voilà des jours qu'il ne s'était pas ainsi défoulé.

Sa course ne dura qu'une ou deux minutes grand maximum, puisqu'il s'essouffla bien vite. Il reprit le trot, puis le pas, avant de s'immobiliser, tous les sens en alerte. Un bruit avait attiré son attention. Inspirant un grand coup d'air frais, il regarda autour de lui.
Et si, finalement, il n'était pas seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearlescence

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 76

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Ven 14 Juil 2017 - 19:02

La Grande Plaine Illuminée était grise, voilà qui aurait étonné Ocëan Pearl, se dit Pearlescence en atteignant enfin le territoire qu'elle avait voulu rallier. Elle se sentait petite, encore plus petite que d'habitude en avançant dans les herbes hautes, et se crut presque pouliche avant que la mémoire ne lui revienne. Pouliche elle n'était plus, et cela depuis des années. Simplement, revoir sa grand-mère, croiser sa tante, cela lui avait rappelé le bon vieux temps.

Elle ne le regrettait pas, pas vraiment. Renâclant lorsque qu'une herbe plus grande que les autres lui chatouilla le menton, la jument bondit par dessus la touffe d'herbe bien trop haute pour être nommée ainsi, et prit le galop pour échapper à leur influence, se perdant bientôt au coeur de l'immense plaine. C'était pour le mieux. Elle espérait à présent faire de nouvelles rencontres.

Il lui avait paru évident que pour croiser âme qui vive il fallait chercher, subtilement et passivement, traces de vie et surtout, endroits délaissés par sa famille. Ce n'était pas qu'elle s'embêtait avec Ocëan -elle avait tant de choses à lui conter !- ni que Fifa n'avait pas voulu qu'elle se joigne à elle -elle avait eu l'air contrariée- mais plutôt qu'elle voulait à son tour avoir des choses à partager.

Pearlescence trottait allègrement dans les hautes herbes quand un bruit attira son attention. S'immobilisant soudainement, elle dressa bien haut la tête dans l'espoir d'en trouver l'origine, les oreilles pointées en avant et un sourire avenant aux lèvres. Elle ne craignait pas le danger, pas sur les territoires accueillants de l'île où elle avait vu le jour.

« Il y a quelqu'un ? Vous voulez jouer à cache-cache ? Je n'ai plus vraiment l'âge mais... pourquoi pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarin
Bloubàà ~ La Tarée Attitude ♥

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 984

SEXE DU CHEVAL : Grand garçon
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Mar 18 Juil 2017 - 6:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mille feuilles grisâtres
Aarin

Maman disait toujours de se méfier des inconnus, lorsqu’il était enfant. Elle lui disait bien souvent de rester sous ses flancs, ou de se cacher derrière un buisson bien fourni afin de se camoufler du danger. Elle le faisait parfois se coller derrière un gros tronc en lui commandant de ne pas bouger tant qu’elle ne l’aurait pas rappelé vers elle.
C’était un peu de cette manière qu’elle l’avait abandonné. Maintenant, maman n’était plus là pour lui dire de se méfier des inconnus, de rester sous ses flancs, de se cacher derrière un buisson fourni ou un gros tronc. Maman n’était plus là, et des années plus tard il était toujours seul.

Il y a quelqu’un ? Vous voulez jouer à cache-cache ? Je n’ai plus vraiment l’âge mais… pourquoi pas !

Les oreilles d’Aarin se pointèrent vers l’avant et il leva la tête, plus haut encore. Cherchant d’où venait la voix, qui était cette personne venant perturber le silence, venant perturber sa solitude… ou l’en sauver, plutôt.
Maman n’est plus là, songea-t-il. Malgré ses deux ans, il restait un grand enfant. Il avait été trop seul pour se développer normalement ; sa maman lui manquait ; Elyna lui manquait. Il était un peu un grand enfant perdu, dans le fond, mais il le cachait admirablement lorsque c’était nécessaire.

Alors trouve-moi !, lança-t-il avant même de se rendre compte de ce qu’il disait.

Un instant, le grand garçon qu’il était s’était évanoui pour retomber dans les méandres de l’enfance. Ses oreilles s’agitèrent, et un sourire manqua même de pointer le bout de son nez sur son visage souvent fermé.

Brusquement, il prit le galop, oubliant ses membres engourdis par la fatigue. Il passa derrière le tronc d’un arbre et alla se cacher dans les herbes hautes, derrière un buisson bien fourni...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearlescence

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 76

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Mar 18 Juil 2017 - 21:57

Pearlescence n'avait pas connu sa mère. Cela ne l'empêchait pas de connaître les refrains. "Ne vas pas trop loin." On le lui avait répété assez souvent. "Méfie toi des inconnus." Elle ne savait pas vraiment ce qu'ils risquaient de lui faire ces inconnus, surtout qu'une fois adulte plus personne ne lui répétait ça, mais bon. Cette règle elle ne l'appliquait déjà pas enfant, alors quand son interlocuteur invisible la mit au défi de le trouver, elle ne se posa pas de questions : elle le chercha.

Il y eut un bruissement de feuilles, celui d'un cheval qui se met au galop, et elle s'élança à son tour, les yeux fermés parce qu'à cet instant elle écoutait. Oh, pas les vieilles recommandations, non, elle écoutait un inconnu qui tentait de se cacher, et s'élançait à sa recherche avec pour seul guide les deux oreilles pointées au sommet de son crâne.

Un bruit de buisson fut le seul indice qu'elle obtint avant que le silence ne retombe et elle rouvrit les yeux pour regarder autour d'elle, contournant un arbre puis un autre avant de fouiller quelques buissons. Elle n'avait aucune idée de la taille de son partenaire de jeu et décida qu'il fallait imaginer un jeune adulte ne serait-ce parce qu'un poulain pouvait se cacher derrière un buisson de trois fois sa taille de toute façon.

Pearlescence tomba la tête la première dans le suivant, ne s'attendant pas à ce qu'il soit aussi fourni, et poussa un cri de surprise avant de s'effondrer sur celui qu'elle pensait être son partenaire de jeu. Se désempêtrant tant bien que mal de lui et de la végétation, elle s'écarta prestement et éternua un bon coup pour chasser les feuilles et épines de ses naseaux.

« Trouvé ! »

Elle reprit son souffle dans un rire enfantin.

« Je m'appelle Pearlescence. Et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarin
Bloubàà ~ La Tarée Attitude ♥

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 984

SEXE DU CHEVAL : Grand garçon
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Mer 19 Juil 2017 - 20:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mille feuilles grisâtres
Aarin

Il tentait de ralentir son souffle, de le faire moins bruyant. Mais la fatigue et son manque d’endurance ne lui permettaient pas de reprendre si facilement son souffle. Ses oreilles, qui allaient de gauche à droite, se stoppèrent lorsqu’il entendit des pas, non loin de lui. Un galop vif et léger, et le bruissement des feuilles à gauche à droite. Finalement, une tête apparut sous ses yeux, et avant qu’il n’ait eu le temps de s’écarter, son corps fut emporté par le poids d’un autre.
Il tomba à la renverse.

La jeune jument s’écarta de lui et s’ébroua, se présentant dans un rire enfantin qu’Aarin ne lui rendit pas –il ne se souvenait pas d’avoir déjà ri ; peut-être était-ce arrivé avec Elyna, il ne se souvenait que vaguement de son enfance. Il esquissa pourtant l’ébauche d’un sourire.

Enchanté Pearlescence. Moi c’est Aarin.

Ses yeux bleus embrassèrent la jeune jument, avec curiosité. Serein, il s’ébroua rapidement, mais fut vite épuisé par cet effort supplémentaire. Il était réellement fatigué, ce jour-ci.

Tu vis par ici ? Il y a du monde ?, demanda-t-il d’une voix basse.

Son regard clair se posa sur les environs. Il n’y avait que de l’herbe et des buissons, rien de bien extraordinaire. Lui se souvenait des neiges lorsqu’il était avec sa mère, de la beauté des endroits que tous deux avaient vu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearlescence

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 76

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Ven 21 Juil 2017 - 11:43

Pearlescence fut prise de court lorsque son rire resta non partagé. Lui en voulait-il d'être tombée ? Elle ne l'avait pourtant pas fait exprès... Timide, elle fit quelques pas de côté, respectueuse et surtout intimidée malgré l'ébauche de sourire que lui offrit l'inconnu.

Aarin. Elle répéta son nom du bout des lèvres, n'osant pas déranger la sérénité qu'il affichait. Il était curieux cependant, et les prunelles brunes de la jument s'illuminèrent à ses questions. Elle avait tant à dire ! Enfin ! A son tour, de conter son histoire, de parler de ses proches, et de raconter à ces derniers sa nouvelle rencontre. Dans sa joie elle en oublia presque de répondre, se redressant avec un peu plus d'assurance et grattant la terre sous elle d'un sabot impatient. L'herbe lui chatouillait les flancs.

« Normalement je vis avec ma grand-mère, Ocëan Pearl, sur les Terres Trompeuses mais en ce moment je me promène... »

Les terres de sa famille n'étaient plus si accueillantes qu'elles l'avaient été. Elle préféra taire cette partie là de l'histoire.

« Oui, Horse-Wild commence à se repeupler. J'ai croisé ma tante sur le chemin, et je sais que ma grand-mère a rencontré un vieil ami à elle. L'amoureux de tata est aussi là, et ses parents aussi. Il y a sûrement d'autres personnes aussi, mais je ne les ai pas encore vus. Et toi ? Tu as rencontré du monde ? Tu n'as pas l'air de vivre ici... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarin
Bloubàà ~ La Tarée Attitude ♥

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 984

SEXE DU CHEVAL : Grand garçon
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Dim 27 Aoû 2017 - 6:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mille feuilles grisâtres
Aarin

Aarin observa sagement la jeune jument, bien heureuse de pouvoir montrer qu’elle savait des choses sur les environs, et qu’elle connaissait des gens sur ces terres. Il avait l’impression de voir là une pouliche, une enfant qui semblait bien plus jeune que lui –et pourtant, elle semblait plus âgée. Peut-être sa vie à elle avait été plus heureuse. Elle semblait troublée par le fait qu’Aarin ne partage pas son rire.

Ocëan Pearl...Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas entendu ce nom, bien longtemps qu’il avait cessé de lui courir après…

Je viens seulement de revenir, après environ trois ans loin d’ici. Ma mère a vécu sur ces terres, et j’y ai de la famille, mais la plupart sont morts ou disparus, dit-il d’un ton neutre. Je voulais juste aller au cimetière, mais finalement je me dis que je resterais bien quelques temps par ici…

Ses yeux bleus embrassèrent le paysage, bien que celui-ci soit banal. Il cherchait simplement à ne pas regarder les autres dans les yeux ; trop lâche, trop triste, trop négatif, trop tout. Il reprit la parole d’un ton toujours éteint.

Tu es de la famille d’Ocëan Pearl ? Avant de quitter Horse Wild, c’est elle que je cherchais. J’avais besoin de réponses, je pense qu’elle aurait pu me les donner.

Qui était sa mère ? Et sa famille ? Il aurait eu tant de questions à poser à Ocëan Pearl, il aurait voulu lui demander qui était Isba, pourquoi elle l’avait abandonné, qui était le fameux Cœur Noir… Mais il ne l’avait jamais trouvée, et lorsqu’il avait perdu Elyna, il était parti à son tour… Que faisait-il à nouveau ici, en réalité ? Il l’ignorait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearlescence

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 76

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Mer 6 Sep 2017 - 2:54

Pearlescence n'aimait pas les cimetières. Peut-être parce que sa mère y avait été enterrée bien trop tôt, peut-être parce que son corps donnait l'impression d'être prêt à y être enseveli, ou bien parce qu'elle craignait d'un jour devoir rendre visite à sa grand-mère. Le fait était qu'elle évitait celui d'Horse-Wild comme la peste. Aarin, lui, évitait son regard et elle se questionna silencieusement à ce sujet, déçue et intriguée. Ce n'était pas bon signe quand les gens évitaient votre regard.

Il ne la regardait pas, et pourtant il parlait d'Ocëan Pearl comme si il la connaissait. Elle se demanda ce qu'il lui voulait, et se fit soudain méfiante en s'éloignant de quelques pas. Sa queue fouetta nerveusement ses flancs tandis qu'elle humidifiait ses lèvres, cherchant le courage de le questionner à son tour.

« Oui, comme je viens de le dire. Pourquoi avais-tu besoin de ma grand-mère ? A quelles questions pouvait-elle répondre ? »

Etrangement, Pearlescence doutait de pouvoir y répondre elle-même. Elle posa sur le jeune étalon un regard maussade, soudain moins joyeuse qu'elle ne l'avait été depuis leur rencontre. Il n'avait pas l'air méchant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarin
Bloubàà ~ La Tarée Attitude ♥

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 984

SEXE DU CHEVAL : Grand garçon
TERRITOIRE : Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Sam 7 Oct 2017 - 16:49

mille feuilles grisâtres

L’espoir renaissait dans son cœur comme une pauvre fleur, oubliée dans son pot trop petit, mais qu’on retrouvait un jour avec l’idée subite de l’arroser à nouveau. De la même façon, il sentait l’eau atteindre son cœur et celui-ci se réchauffer subitement, retrouvant la vie. Il pointa ses oreilles vers l’avant, et un sourire éclaira son visage trop gris.

Elle connaissait ma mère, mes frères, mes sœurs ! Elle a peut-être des réponses, elle pourra peut-être m’aider à comprendre ce qu’ils sont tous devenus… Je dois savoir…

Il baissa les yeux, un peu honteux de ne pas parvenir à être le grand garçon qu’il aurait aimé être. Il avait perdu son sourire, une fois de plus, et regardait les environs avec un étrange mélange de hâte et d’anxiété… S’il pouvait rencontrer Ocëan Pearl… Oh, s’il pouvait la rencontrer, il saurait enfin tout…
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearlescence

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 76

SEXE DU CHEVAL : Jument

Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   Dim 8 Oct 2017 - 16:47

Si Pearlescence avait porté le nom d'une fleur, elle l'aurait surement caché. Elle n'avait rien d'une perle, ni d'une fleur ou alors il s'agissait d'une fleur fanée. Elle était flétrie depuis des années maintenant, malgré son âge pourtant pas si grand. Pas comme Ocëan Pearl. La petite fille de cette dernière sourit faiblement à l'entrain de son interlocuteur. La jument pie connaissait bien des habitants d'Horse-Wild, actuels et passés, ce n'était pas une surprise. Elle ne pouvait pas prétendre la même chose malgré ses efforts pour se forger son propre cercle de connaissance.

Aarin avait l'air malheureux. Elle se demanda si ses proches à lui étaient encore vivants doutant quelque peu à son expression et se rapprocha avec un air compatissant. Ce n'était pas toujours facile de faire avec sa famille mais sans... elle n'osait l'imaginer.

« Comment s'appellent tes parents, Aarin ? tenta-t-elle finalement. »

Pearlescence s'approcha un peu plus et effleura son épaule des naseaux dans un geste de réconfort. On aurait dit un enfant perdu. Il n'était pas si grand, réalisa-t-elle. Quelques années les séparaient probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mille feuilles grisâtres. | Libre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mille feuilles grisâtres. | Libre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» L'automne en mille morceaux!
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: LES TERRES DU NORD. :: LA GRANDE PLAINE ILLUMINÉE-
Sauter vers: