Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

EVENEMENT EN COURS POUR HALLOWEEN + NOUVELLE EDITION DE LA GAZETTE

Partagez | 
 

 Here in the moonsea. | libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Midnight Foly

avatar

ÂGE : 19
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 669

SEXE DU CHEVAL : Jument.
TERRITOIRE : Terres Trompeuses.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Here in the moonsea. | libre   Jeu 17 Juil 2014 - 5:19


And thus the heart will break, yet brokenly live on.

Midnight Foly & Coeur Noir


Parfois, elle s'étonnait encore de la robustesse de ses os. Elle n'avait jamais prêté attention à sa direction, les yeux fixés sur l'horizon et le coeur vide de sens, mais il lui arrivait de baisser les yeux sur ses jambes fatiguées, blanches et sales, écorchées par ses escapades, et de se demander pourquoi elles étaient semblables à celles des petites filles hardies qui battent les fourrées, en quête de mûres. Midnight Foly n'avait jamais vraiment été jeune. Déjà petite, elle avait porté le poids des responsabilités, de l'amer âge adulte de sa mère et des regrets de cette dernière, et lorsqu'elle avait grandit elle s'était joyeusement noyée dans les besoins des autres, des amants et des amis et des enfants pêle-mêle. Elle avait eu beaucoup d'enfants, et elle avait eu beaucoup d'amour passagers, même si elle n'avait jamais pu vraiment en capturer un ; et c'était parfois ce qui l'a tenait éveillée le soir, cette petite dame fine, avec ses longs crins blancs effilochés et ses yeux d'obsidienne, pourquoi n'y a-t-il personne avec moi ? C'était ça, le vrai drame de sa vie. Elle avait aimé beaucoup de monde, et éduqué beaucoup d'entre eux, mais il n'y avait personne pour la réveiller le matin venu, pas de fils prévenant ni de compagnon avenant. Elle avait été seule depuis le début, et peut être mourrait elle seule, abandonnée sur ces terres vastes, tellement vastes qu'elle n'était pas sûre d'avoir tout vu. Mais il faudrait du temps, beaucoup de temps pour qu'elle ne disparaisse - elle était déjà plusieurs fois grand-mère, et elle resterait immortelle dans certains esprits, et parfois, parfois elle sentait comme un regard sur elle, qui lui promettait un avenir certain, bercé par la douce quiétude de nuits d'été, et le mordant de novembre pour la forcer à remuer ses os. Elle avait l'habitude de la solitude, tout comme elle connaissait le poids de la tristesse et le mordant de l'affection. A son âge peut être ne devrait elle pas être surprise que l'on l'oublie ; elle était telle une petite poupée de chiffon, ballotée par le vent et insaisissable, malléable et ravissante, avec des yeux de bouton et une bouche cousue sur les secrets de sa vie.

Mais elle ne manquait pas de courage, et sa force était encore respectable, aussi gravissait-elle la montée qui la menait près des étoiles. Elle avait rarement profité de la vue du Mont Etoilé, trop préoccupée par les beautés du Golfe d'Emeraude, et en cette nuit sombre elle ne craignait pas de trébucher, aspirant à contempler la voûte céleste avec un certain calme - elle n'avait jamais été trop impressionnée par les étoiles, parce qu'elle ne savait pas comment l'on pouvait briller dans le noir. Le mystère de sa vie se tapissait dans le fait que ses yeux n'avaient jamais reflété la lumière. L'espoir, l'amour, et la colère étaient passés dans son regard sans y laisser une lueur, et elle était née avec ses cailloux sur le visage, qui sondaient l'âme des gens et les lignes tranquilles du paysage.

La Lune était immense et le ciel emprunt d'un éclat violet étonnant, dont elle contempla la nuance en plissant les yeux. Cela lui faisait du bien, de s'accorder des petits plaisirs, et de céder aux caprices du grand âge. Elle rêvait aussi de retrouver Coeur Noir, bien qu'elle ignore où en était sa vie, et de peut être discuter avec lui de leur passé - il avait été une étrange présence dans sa vie, toujours bienveillante malgré les rumeurs qui courraient à l'égard de son comportement - peut être l'étalon s'était il assagi, et peut être les rumeurs selon lesquelles il avait trouvé l'amour étaient elles vraies. Midnight ne gardaient pas les gens proches, mais elle leur laissaient une petite place dans son coeur de temps à autre.

La jument expira doucement, un soupir plein de calme et d'une touche de mélancolie, et elle se demanda pourquoi certaines étoiles brillaient plus que d'autre, alors qu'un vent calme emmêlait ses crins blancs.


Dernière édition par Midnight Foly le Ven 22 Aoû 2014 - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 30
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5310

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Jeu 21 Aoû 2014 - 20:44

Un vieil et imposant étalon noir pratiquement aveugle d'un œil se promenait près du mont étoilé. Il avait beaucoup vieilli et il se remettait de la perte de sa jument blanche Isba, elle était décédée et il s'en voulait d'être parti, même si cela n'était pas vraiment sa faute, le fait d'être capturé par des hommes, était une chose. La seule lumière qui l'éclairait en cette nuit d'été était la lune, amie de toujours. Il marchait tranquillement parmi le mont, c'était un endroit qu'il aimait beaucoup et il savait qu'il avait passé bien des moments ici. Il avait joué avec Sorrow beaucoup dans le temps que les deux chevaux s'entendaient bien, ce qui voulait dire, lorsque Sorrow était un simple poulain. Il soupira puis entama sa montée du mont en cette nuit . Alors, il marchait tranquillement escaladant la montagne, c'était plus dur pour lui également, maintenant qu'il avait vieilli, il n'avait plus 5 ans, mais maintenant il avait une vingtaine d'années et il se demandait encore combien de temps il lui restait avant de mourir.

Les étoiles semblaient lui montrer le chemin et vouloir l'apporter dans un endroit particulier. Il soupira puis décida de suivre le chemin qu'il montrait. Il se mit à se rappeler des souvenirs, il repensait à la première jument qu'il avait aimé, midnight foly, cette jument si sympa et si belle. Cependant, un jour elle avait disparue tout comme Amélie qui était leur fille qu'ils avaient eu ensemble. Après un moment, il était arrivé au sommet puis les étoiles semblaient encore vouloir l'apporter à quelque part.  Il avait pensé à Midnight mais ensuite, il pensait à Isba qu'il avait également beaucoup aimé. Il se mit à suivre les étoiles, il franchissait un boisé quand il vit une silhouette de couleur claire. Alors, il restait indéçis et ensuite le vent lui apportait son odeur et Cœur Noir sentit son cœur se serrer et faire un bond dans sa poitrine quand il reconnut Midnight foly. Il restait estomaqué, mais il ne put s'empêcher de sortir ceci.

"Midnight Foly?"

Ensuite, l'imposant étalon noir se rapprochait et il la vit encore mieux, la lune l'éclairait et lui donnait des reflets argentés.

"Est-ce vraiment toi?"

Il avait envie de se frotter contre elle, mais il se retint, il était plutôt interdit de retrouver la présence de Midnight foly. Comme lui, elle avait vieillie, mais elle était toujours aussi belle et sensuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight Foly

avatar

ÂGE : 19
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 669

SEXE DU CHEVAL : Jument.
TERRITOIRE : Terres Trompeuses.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Ven 22 Aoû 2014 - 14:11


Le temps avait laissé des traces sur ses sens, aussi n'entendit elle pas tout de suite le son de ses pas. Il n'y avait que le vent qui hurlait à ses oreilles et emportait quelques feuilles mortes avant l'heure. La nuit pouvait être sauvage et cruelle, tout comme elle pouvait lui apporter la sérénité des rêveurs et du monde endormi. La jument blanche huma l'air et s'ébroua, avant de faire un pas de plus en avant. Le vide s'étalait sous elle avec son irrésistible tentation, et lui donnait le tournis. Quelque chose lui disait cependant qu'elle avait connu de pires chutes.

Elle entendit son nom, et tourna la tête avec grâce, quelques crins blancs entravant sa vision. Un coup de vent les fit voler, et elle reconnut la grande silhouette noire d'un souvenir, qu'elle contempla avec calme. Ainsi, il était venu. Parfois, le destin se plaisait à exister, et à donner aux vieilles personnes des chances de retrouver les bonheurs d'autrefois. Elle adressa un petit sourire à son ami, contemplant les marques de la vieillesse qui frappaient son corps. Il gardait quand même dans ses pas une sorte de dignité, et sur Horse Wild l'on prononçait encore le nom de Coeur Noir.

Le frison semblait la prendre pour un fantôme. Elle avança d'un pas tout en le contemplant, avant de parler :

" Je suis bien moi. Je suis heureuse de te rencontrer à nouveau, Coeur Noir. Comment vas tu ? "

Elle avait entendu qu'il avait aimé, mais elle ignorait presque tout de la vie qu'il avait mené durant leur temps passé séparé. Elle ne cherchait pas spécialement les nouvelles et aimait cultiver les souvenirs des gens comme ils étaient restés dans son esprit. C'était bien mieux, de se souvenir de leurs moments ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 30
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5310

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Sam 23 Aoû 2014 - 16:58

L'étalon noir était toujours surpris de retrouver la jument blanche, celle qui avait aimé d'un amour véritable avant de rencontrer la deuxième jument de sa vie qui était Isba. Oui il en avait eu des juments, mais il en avait aimé deux énormément. La jument à la robe claire fit un pas, elle semblait également contente de le revoir, bien sûr, il avait disparu pendant quelques années mais on savait que son nom se faisait entendre encore sur Horse-Wild et que sur le territoire, des descendants de l'étalon noir nommé Cœur Noir courait les rues.

Alors, il restait là encore un moment puis lui aussi, il fit deux pas et étira sa tête et la frotta contre celle de midnight foly, cette jument lui avait manqué énormément. Ensuite, il retira sa tête de celle de Midnight puis la contemplait. La jument lui dit que c'était bien elle. Elle disait qu'elle était heureuse de le rencontrer à nouveau. Le noir lui sourit, lui aussi était très heureux de la retrouver. Elle lui demandait comment il allait. Alors, il ne parlait pas tout de suite mais il dit un peu plus tard.

"Oui tu es bel et bien là. Tu ne peux pas savoir comme cela me fait plaisir de te voir à nouveau, après toutes ces années. J'ai aimé et j'ai perdu de nouveau. "

Il regardait au loin, puis revint poser son regard sur la jument blanche. Il savait qu'il l'aimait encore, il avait tellement pensé à elle au cours de sa vie. Un nombre incalculable de fois, même pendant qu'il était avec Isba qui fut la deuxième jument de sa vie et Midnight fut la première et restera à jamais la première de sa vie.

"Et toi ma belle amie, comment vas-tu?"

Alors, il la regarda restant à sa place, même si le fait d'être collé sur elle était présent.

"Où étais-tu passé pendant toutes ces années?"

Il avait envie de savoir, car la jument lui avait tellement manqué et cela lui avait fait mal de la voir partir sans lui avoir laissé la chance de dire ce qu'il ressentait à son propos. Elle était partie sans laisser d'adresse et avant son départ, ils ne s'étaient pas revus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight Foly

avatar

ÂGE : 19
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 669

SEXE DU CHEVAL : Jument.
TERRITOIRE : Terres Trompeuses.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Lun 25 Aoû 2014 - 0:55


Elle sentit le contact de sa peau contre la sienne après de longues années. Elle se souvenait de leurs moments ensemble, parfois encore plus intimes, et elle retint un frisson. Midnight l'avait connu longtemps, l'avait connu de près, mais n'avait jamais voulu l'enfermer ou lui demander d'être à elle - Coeur Noir aimait l'aventure et les histoires volatiles. Elle n'avait pas cherché à rencontrer ses nouveaux enfants, ou ses compagnes d'un soir, mais elle avait poursuivit son chemin. Amélie avait été une jolie petite fille, qui vivait à présent sa vie là où le vent l'avait emportée.

Il avait donc aimé. Elle le contempla avec tact, avant de dire doucement :

" Mes condoléances. Quel était son nom ? "

Elle n'aurait pas imaginé qu'il passerait ses jours auprès d'une seule et même personne, mais rien n'était impossible avec le temps. La solitude et l'amour s'emmêlent souvent et produisent parfois de belles histoires. La leur n'avait jamais vraiment été finie.

" Je vais bien. J'ai vieilli comme tu peux le voir, mais je suis encore robuste. "

Elle lui adressa un sourire un peu gêné, comme si elle ressentait un peu de honte de se présenter à lui après que le temps ne l'ait enlaidie. Mais elle n'avait jamais été la beauté même - des années passées à nourrir et à protéger des enfants, et à errer de ci de là, des années à contempler le vide et à aimer brièvement quelques âmes en peine. Elle exhala un soupir.

" Je ne suis jamais partie d'ici, j'ai juste tenu mes distances. J'ai éduqué des enfants. Dans l'ensemble, j'aurais bien vécu, et je n'aurais pas de regrets. "

Du moins n'en aurait elle pas, si elle finissait ce chapitre de leur histoire sur une douce note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 30
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5310

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Lun 25 Aoû 2014 - 5:05

Cœur Noir regardait la jument puis lui sourit puis ensuite, il regarda un peu l'horizon et de nouveau la jument qui lui avait posé une question. Elle lui demandait quel avait été le nom de la jument en question. Elle lui avait également donner ses condoléances.

"Elle s'appelait Isba."

Ensuite, il se rapprochait et avançait de nouveau son museau vers celui de la jument blanche et il posa son nez contre le sien et il lui dit.

"C'est la deuxième jument que j'ai aimé. Cependant, j'en ai aimé une première et cette jument n'a jamais vraiment quittée mes pensées. J'ai pensé très souvent à elle et je suis avec elle, en ce moment. "

Alors, il sourit à la jument puis garda son museau collé contre le sien. Ensuite, il sourit et il dit.

"J'espère que j'aurais la chance d'aimer encore cette jument et qu'elle me laissera l'aimer car je n'ai jamais cessé de l'aimer, même si j'en aimais une autre, mais l'amour n'a jamais aussi puissant que celui que j'avais envers toi et que j'aime encore, malgré toutes ces années."

Ensuite, il décolla son museau du sien pour la regarder dans les yeux. Il lui fit un tendre sourire, leur histoire n'a jamais vraiment été finie et voire même commencée.  Ensuite, Midnight disait qu'elle allait bien mais qu'elle avait vieillie mais qu'elle était encore robuste.

"J'en suis persuadé. Tout comme moi, moi aussi j'ai vieilli mais je suis encore en forme, malgré que je ne vois plus très bien de l'œil gauche, mais je suis encore en forme, moi aussi."

Ensuite, il se rapprochait de nouveau d'elle humant son odeur. Il lui sourit, puis la jument lui répondit qu'elle n'avait jamais vraiment quitté le territoire, elle avait pris ses distances. Elle disait qu'elle avait éduquée des enfants et dans l'ensemble, elle avait bien vécu. L'étalon lui sourit.

"Vraiment? Alors, pourquoi ne m'as-tu jamais appelé? J'ai tellement pensé à toi, Midnight et à Amélie, que je sais qu'elle fait sa vie ailleurs, mais tu n'as jamais vraiment quitté ma tête et ni mon cœur durant toute ma vie, depuis que je t'ai rencontré. Cela m'aurait fait plaisir de passer plus de temps avec toi. Moi j'ai toujours été ici, à part que j'ai été parti 3 ans, à cause que les hommes m'avaient rattrapés à nouveau. J'étais sûr que tu étais vraiment partie, car sinon je t'aurais dit ce que je ressentais et nous aurions passé notre vie ensemble"

Ensuite, je regardais au loin et de nouveau la jument et je posais mon nez velouté sur le sien.

"Aujourd'hui, j'aimerais bien passer le reste de ma vie avec toi, si tu le veux bien, car oui Midnight, malgré que j'ai aimé Isba, je t'ai toujours aimé et tu n'as jamais quitté mes pensées et ni mon cœur."

Par la suite, il quittait son museau à regret et la regarda dans les yeux, il attendait la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight Foly

avatar

ÂGE : 19
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 669

SEXE DU CHEVAL : Jument.
TERRITOIRE : Terres Trompeuses.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Mar 2 Sep 2014 - 23:17


Le nom lui rappelait quelque chose. Elle tenta de trouver un portrait d'inconnue dans son esprit, mais elle ne rencontra que fumées et miroirs imaginaires. Elle n'avait sûrement jamais connu Isba, mais peut être avait elle entendu son nom quelque part, il y a longtemps. Il lui arrivait souvent de se rendre compte qu'elle n'avait pas eu tellement de connaissances durant sa vie, mais que cela ne lui avait pas manqué.

Elle sentit le souffle chaud de Coeur Noir contre le sien, et lui jeta un regard. Cela avait toujours été sa façon d'exprimer son affection ; il la caressait et la regardait comme si elle était quelque chose de précieux, alors que la réalité n'était faite que d'os, de chair, et de coeurs battants.

Midnight écouta sa confession avec un sourire lunatique, hésitant à laisser échapper un petit rire de dérision. Peut être avait elle toujours su. Peut être qu'elle ne l'apprenait que maintenant. Mais il y avait quelque chose de naïf et de sincère dans la déclaration de l'étalon noir, et elle se demanda où il trouvait la force de puiser tous ces sentiments. Elle n'avait pas été aimée depuis longtemps, et c'était peut être pour cela que son coeur battait plus fort.

" Tu es amoureux de moi ? ", demanda-t-elle, avec une morgue adolescente sur la langue.

Elle contempla le regard de son compagnon, et son oeil gauche vaguement terni. Il existait néanmoins plus de lumière dans cette vision que dans la sienne, et ses propres yeux ne reflétaient toujours que l'abysse. La Lune semblait immense, reflétée dans le miroir de l'âme de Coeur Noir.

" Le destin sépare parfois les gens, mais les retrouve après de nombreuses années. Nous avons vécus chacun de notre côté, mais nous avons pensé l'un à l'autre, ce qui signifie que nous ne nous sommes jamais vraiment quittés. "

Elle sourit à nouveau, gentiment, parce qu'il semblait insister. Elle se détacha de lui, de sa chaleur et de son odeur, et contempla la nuit qui les enveloppait de son aura sombre. Quelques grillons chantaient.

" Si c'est ce que tu désires, je veux bien t'offrir ma compagnie pour le restant de nos jours. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 30
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5310

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Mer 3 Sep 2014 - 17:34

Cœur Noir regardait la jument puis il vit qu'elle était dans ses pensées. Ensuite, elle lui demandait s'il était vraiment amoureux d'elle. Cœur Noir trouvait cela étrange, il venait de lui faire une déclaration d'amour. Alors, il dit à la jument.

"Oui, comme je te disais, je n'ai jamais cessé de t'aimer et je t'aime encore. Oui, je suis amoureux de toi."

Ensuite, la jument parlait disant que parfois le destin séparait les gens, mais les retrouvent après plusieurs années et c'était ça qui leur était arrivé. Elle disait qu'on avait vécu notre vie chacun de notre côté mais on pensait l'un à l'autre, alors c'était comme si on ne s'étaient jamais quittés. Le mâle noir acquiesçait.

"Oui c'est en effet, ce qui nous est arrivés, Midnight , mais oui je n'ai jamais cesser de penser à toi, pendant toutes ses années et aujourd'hui, je suis heureux de te retrouver."

Ensuite, elle se recula, lui sourit et le regarda. Après, elle se mit à regarder un peu l'horizon et écouter les grillons chanter. Elle disait que oui, s'il le désirait, elle voulait passer le reste de sa vie en sa compagnie. Cependant, Cœur Noir le voulait, mais elle ne semblait pas trop le savoir.

"Oui j'aimerais beaucoup, mais toi que désires-tu? Le veux-tu, je ne t'y oblige pas, mais oui j'aimerais beaucoup."

Par la suite, Cœur noir vint se poster aux côtés de la jument blanche, les flancs du noir frôlaient ceux de la blanche et tous les deux regardaient l'horizon et écoutait les grillons. Cœur Noir jetait un œil sur Midnight pour avoir sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight Foly

avatar

ÂGE : 19
PUF : Chunsa.
MESSAGES : 669

SEXE DU CHEVAL : Jument.
TERRITOIRE : Terres Trompeuses.


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Jeu 27 Nov 2014 - 18:51

( désolée du gros, gros retard )

Elle l'observa avec une ombre de sympathie et de mélancolie dans le regard. Sa vie avait été longue, remplie d'espoirs et de faux semblants, bercée de grossesses et d'enfants parfois un peu ingrats. Elle avait toujours trouvé que les âmes jeunes lui convenaient mieux, car elle appréciait le rappel de l'innocence dans sa morosité habituelle. Mais Coeur Noir possédait une sorte de calme inné, une brise d'été après la tempête qui le traversait à l'époque où elle l'avait connu. Elle inspira son odeur, observa les courbes habituelles de son corps. Elle avait eu des amours ; assez pour remplir une vie. Mais son coeur n'était pas encore sec, et elle pouvait le sentir battre doucement, sans se presser, de cet amour des personnes âgés qui réfléchit et qui pondère, dans la délicatesse des expériences d'autrefois.

Elle eut un sourire, sincère. Ses crins blancs caressèrent son visage battu par les vents de l'ouest. La nuit était bien avancée, déjà. Elle pouvait voir la Lune de là où elle était, immense et blafarde, et elle entendait quelques oiseaux nocturnes hululer une complainte dissonante. Des yeux brillaient dans la nuit. Il n'y avait rien de plus vivant que les quelques heures précédant l'aube.

" Je veux bien, Coeur Noir. Je t'ai longtemps aimé, et je me suis longtemps résignée à la solitude. Nous sommes suffisants l'un pour l'autre, et assez sages pour ne pas commettre les erreurs de jeunes couples. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur Noir

avatar

ÂGE : 30
PUF : Cheerry
MESSAGES : 5310

SEXE DU CHEVAL : étalon
TERRITOIRE : aucun


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   Mar 30 Déc 2014 - 23:19

(ce n'est pas  grave, dsl pour mon retard lol aprèes un mois)

Alors, je regardais midnight en souriant puis j'étais heureux d'être avec elle et de partager ces moment s avec elle. J'étais toujours aussi bien en sa présence puis je regardais comme elle, l'horizon. Je posais mon museau sur son encolure puis ensuite je vins le poser contre le sien et lui soufflait de l'air chaud. 

Ensuite, j'attendais sa réponse et je fus heureux de ce qu'elle me dit. Elle le voulait bien, elle disait qu'elle l'avait longtemps aimer, mais qu'elle s'était habituée a la solitude a la longue. Elle disait que nous étions suffisant de l'un a l'autre, puis qu'on était assez sages pour ne pas commettre les erreurs d'un jeune couple. J'hochais la tête et lui dit ceci.

"Tu as raison."


Ensuite, j'enlaçais Midnight avec mon encolure puis nous décidâmes de regarder le lever de soleil ensemble.
(dsl le message est court)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Here in the moonsea. | libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Here in the moonsea. | libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: COMMENCEMENT. :: ARCHIVES [JDR]-
Sauter vers: