Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

EVENEMENT EN COURS POUR HALLOWEEN + NOUVELLE EDITION DE LA GAZETTE

Partagez | 
 

 The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.Black Night
BN, distributeur de sourires !

avatar

ÂGE : 17
PUF : Nightfol
MESSAGES : 1427

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Les solos sont les meilleurs ~


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa    Lun 30 Déc 2013 - 23:17

« The sun burns as hot as the flame in the devil's eye »
Fifa & Black Night

Le soleil tapait fort sur le sable orangé, le rendant plus chaud que des flammes. La chaleur étouffante brûlait la peau de Black Night, dont le pelage noir luisait de par sa sueur. Chacun de ses pas se faisait plus long, plus dur que le précédent. Chacun de ses sabots devait s'extirper du sable dans lequel il s'était empêtré pour se reposer sur un sol qui l'emportait à nouveau dans sa gorge. Jamais il n'avait aimé le soleil et ses atroces températures. Jamais. Parfois même, cela lui donnait quelques bouffées de délires, des hallucinations. Ainsi devait-il marcher, marcher tout droit pour sortir de ce désert qui lui paraissait sans fin. Un calvaire qu'il haïssait plus que tout au monde, mais qu'il se devait d'affronter. Combien de fois eut-il essayer de contourner ce désert ? Toujours un échec. Il s'avérait dangereux de l'éviter, car dans ce cas, les chances de rencontrer un dominant devenaient plus nombreuses. Aussi, ce type de terrain, labyrinthe que personne ne voudrait endurer - il se demandait d'ailleurs comment un dominant avait pu revendiquer cette terre invivable -, permettait de vagabonder tranquillement. Enfin, tout est relatif : jamais Black Night n'était tranquille dans ce genre de cas. Un serpent, un fennec, une nuit glacée, un manque considérable d'eau, lui suffisait pour plomber sa tranquillité...

Avancer, en ligne droite, toujours. Pourtant, ces dunes le faisait s'enfoncer encore plus, et il ne souhaitait qu'une chose : qu'elles disparaissent, ou au moins, de les contourner. Mais s'il s'écoutait, les choses empireraient et il ne sortirait jamais de cet enfer. Enfer. Bien le mot. Cette chaleur s'apparentait à celle des flammes de l'enfer, et sûrement le diable s'enorgueillissait de tout les morts qu'il cueillait un à un dans le sable, leurs os blancs seuls restant. Oh, seuls les idiots et les paniqués décédaient, sûrement. Caractère typique des poulains...

Poulain. Ce petit corvidé, encore dans le nid, ses ailes noires tentant de battre sans succès, revint à la mémoire de Black Night. Un petit pas en avant pour ce grand noir, un dernier pas en arrière pour le petit oisillon. Et plus jamais un autre. Mort, qu'il était, sûrement. Il voulait apprendre à voler, de toute façon : si fait. Comment il s'appelait déjà ?... Il ne t'a pas donné son nom. Oh, c'est vrai. Mais ses parents étaient dominants, qu'ils disaient. Et quelle aversion il vouait à cette bande de débiles ! Un jour il en aurait fait parti, et la même chose serait arrivée. Il n'avait fait que... l'épargner d'une mort plus dure. Ses parents devaient être inconsolables... Ou chercher à faire un héritier qui tiendra la route, cette fois ci. Rien qu'un autre oiseau qui s'écrasera de même.

Black Night l'oubliera bien vite. Ce n'était pas grand chose que ce petit être bien vite déchu. Un vagabond n'est pas sensé chercher le bien, mais à survivre. Peut-être aurait-il tenter de lui voler ses terres libres ? Enfin, cela ne l'aurait pas empêcher de marcher sur les siennes.

Son pas s'était ralenti au fil de ses pensées. Aussi exténué qu'il était, il accéléra pourtant. Il fallait vite bouger de là avant de trouver un dominant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
You got a dirty tongue

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 148

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, Solitaire dans les faits


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa    Mar 31 Déc 2013 - 9:43

Elle se serait damnée pour retrouver la pureté de ses pensées. C'était un rêve insensé, une pensée plus folle encore que les autres, une promesse stupide et surtout sa naïveté retrouvée. Fifa voulait se donner au Diable pour devenir Ange, n'était-ce pas la réflexion la plus pure que l'on puisse trouver ? Sûrement pas. Se donner, rien que le terme avait des connotations perverses qu'elle ne pouvait nier. Perdre sa virginité dans les bras de l'Archange, offrir sa pureté au viol du Démon, que dire encore si ce n'était s'abandonner au péché et à la débauche. Non vraiment elle aurait pu trouver mieux. Mais l'oeil d'or du Malin la couvrait de sa chaleur infernale et elle ne pouvait que se perdre dans les méandres de ses pensées comme lui se perdait dans le Paradis Céleste. Fifa divaguait et le soleil du Désert de l'Oubli n'y était sûrement pas pour rien.

Elle avait toujours aimé les Terres Trompeuses pourtant, appréciant autant l'une que l'autre et adorant se perdre entre les dunes comme dans les grottes, se cacher dans l'eau comme dans les herbes folles. Mais alors qu'elle redécouvrait ce qui avait été son Territoire mais surtout ce à quoi elle n'osait plus prétendre appartenir, Fifa reconnaissait bien le pouvoir divin de Zeus. Les Solitaires n'étaient pas les bienvenus sur ses Terres et le Dieu la perdrait dans une tempête de sable avant même qu'elle n'ait atteint la frontière du désert. Pourtant elle continuait de marcher, soulevant difficilement ses membres devenus lourds et clignant des paupières pour chasser le sable venu irriter ses yeux, faisant courageusement face aux brûlantes bourrasques léchant son corps comme au soleil frappant son corps pâle. Fifa était née ici et ni les rêveries ni la fatigue ne l'empêcherait de se perdre dans ses souvenirs.

Pourtant elle se savait perdue dans le désert et pendant un instant elle crut qu'elle allait oublier qui elle était avant qu'une carcasse blanche ne s'offre à ses yeux et qu'elle ne se souvienne. Elle n'oublierait rien mais si elle mourrait ici, elle serait oubliée. Durant son enfance les ossements ne l'avaient jamais choquée, en fait elle ne se souvenait même pas en avoir vu. Mais avec le temps elle avait grandit et l'âge adulte apportait son lot de révélations, laissant à la vue de ses prunelles vierges les restes blanchâtres des misérables qui s'étaient perdus sur ses anciennes Terres. Mais... n'était-ce pas un mirage là-bas ? La silhouette n'était pas blanche mais noire. L'ombre qu'elle apercevait était... vivante. Qui était le fou qui osait fouler ses Terres ?! Son hennissement de rage mourut dans sa gorge et Fifa se souvint qu'elle avait renié les Terres Trompeuses. Elle ne pouvait plus chasser les Solitaires car elle en était elle-même une.

A défaut de chasser l'inconnu, elle décida de s'en approcher, des perles de sueur roulant sur sa robe luisante avant qu'elle ne s'arrête face à lui, s'interdisant de dévier de sa trajectoire. Si elle perdait la ligne droite qu'elle tentait de suivre, elle se perdrait aussi. Préférant racler le sable orangé de ses sabots fatigués, Fifa renâcla, découvrant avec stupeur une appréhension qui nouait sa gorge et y laissait une boule nerveuse. Depuis quand craignait-elle les rencontres ? Sûrement depuis qu'elle avait évité tout contact avec un autre équidé. Il lui semblait avoir vécu en ermite pendant des années, à présent. Dévisageant l'étalon noir et se concentrant sur sa pelote blanche, elle tenta de garder les idées claires.

« Etes vous un mirage ? Ou bien un envoyé du Diable venu accomplir la sale besogne à laquelle je songeais ? »


Dernière édition par Fifa le Jeu 2 Jan 2014 - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.Black Night
BN, distributeur de sourires !

avatar

ÂGE : 17
PUF : Nightfol
MESSAGES : 1427

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Les solos sont les meilleurs ~


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa    Jeu 2 Jan 2014 - 18:10

La difficulté de son chemin augmentait entre chaque pas, et bientôt, la tête tournait à Black Night. Tout ce qu’il aurait souhaité, à ce moment précis, était un bon endroit où se reposer et un point d’eau à proximité. Un peu de fraicheur ne lui ferait pas de mal. Aussi, lorsqu’il vit cette petite tâche blanche au loin – qu’il eut du mal à distinguer avec l’horizon bleuté près du sable clair -, il pensa délirer. Mais la silhouette se rapprochant de plus en plus, la peur de croiser un dominant le pris. Evidemment que cette personne l’avait vu, c’était certain. Sinon, pourquoi continuerait-il son chemin ? Ou bien c’est un mirage. Ou un cadavre. Il s’avérait plus probable. Combien de chances de rencontrer quelqu’un dans cet océan de sable ?...
Une petite, apparemment. Un hennissement lui parvint. Black Night s’arrêta, releva aussi haut qu’il le put son encolure, et écouta de ses oreilles noires, et scruta de son œil jaune et son œil vert. Etait-ce un bonjour de la part d’un équidé quelconque… ou bien un avertissement d’un dominant ? Pars, fuis, songea-t-il, si tu t’en prends une, tu risques pas de t’en remettre vu ton état… Il n’était que réalité. Mais sa mauvaise curiosité pris le dessus et il continua à marcher, tentant de s’approcher le plus possible de cette… personne.
Jolie jument au poil crème. Plutôt musclée, ce qui mit la puce à l’oreille de Black Night : ceux qui sont musclés se battent, et ceux qui se battent sont dominants. Mais il n’en avait pas peur, en voyant qu’elle était dans le même état que lui : suant, à moitié délirant. Et puis ses dires… Digne d’un fou. Certainement pas, qu’il se trouvait être un mirage ! Un envoyé du Diable, moins, bien que ça ne l’aurait pas déranger. Un sourire en coin se dessina sur les lèvres du grand noir à la pelote, et, ironique, répondit :
« Tout dépend à quelle sorte de besogne vous pensez… »
Peut-être bien qu’elle ne comprendrait pas cette petite blague. Aussi, il enchaina :
« Pas un mirage, loin de là. Qui vous êtes ? Il me semble que je ne vous ai jamais vue. »
A vrai dire, s’il l’avait manquée, ce n’était pas la seule. Beaucoup de personnes peuplaient Horse-Wild sans qu’il ne les connaissent… Un temps venu, il les fuyait, toujours et encore. Désormais, il souhaitait les rencontrer, sans pour autant se faire reconnaître. Juste leur parler, et ne plus jamais les croiser…

[Désolée, pas super =/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
You got a dirty tongue

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 148

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, Solitaire dans les faits


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa    Jeu 2 Jan 2014 - 22:23

A quelle besogne pensait-elle ? Fifa ne le savait plus. Le soleil lui tapait sur le crâne depuis trop longtemps pour que ses pensées soient claires, mais pas encore assez pour qu'elle ne pense plus et les vicieuses s'écoulaient en un flot interminable dans son esprit, bien trop rapide pour qu'elle les retienne. Elle avait songé à l'oeil doré du Malin dans le ciel, son regard insidieux sur elle attendant la première faille pour s'infiltrer dans son esprit et la rendre folle, noircir un peu plus sa honte alors que les réflexions se feraient plus nombreuses. Elle se serait damnée pour retrouver la pureté de ses pensées. Damnée ? N'était-ce pas à cela qu'elle pensait ? Peut-être bien. Mais c'était stupide, se donner au Diable ne la rendrait pas plus pure, loin de là. Elle serait souillée, plus souillée encore. Ce n'était pas ce qu'elle voulait. Non, tout ce qu'elle voulait était Kuro. Son prince.

Mais le cheval en face d'elle était loin d'être son amour, avec sa taille fragile et sa robe charbonnée. La déception traversa son regard et elle y vit un peu plus clair, s'accrochant à l'image de son amant. Kuro. Il fallait qu'elle retrouve ses moyens pour sortir de ce désert et rejoindre Kuro. Secouant la tête pour rester concentrée, Fifa leva les yeux vers l'autre cheval et papillonna un instant des paupière, chassant la sueur lui brouillant la vue et maudissant la chaleur qui la rendait si vaseuse. Poisseuse, aussi. S'humidifiant tant bien que mal les lèvres de sa salive devenue rare, la crème piétina un instant le sable sous elle, cherchant elle ne savait quoi pour se redonner du courage, ne tardant pas à réfléchir aux paroles de l'étalon. Elle s'en souvenait à peine. Retrouvant finalement les mots échangés, elle répondit comme elle le put, assommée par la chaleur et la fatigue.

« Le genre de besogne que seul le soleil du désert peut faire naître dans votre esprit. Et le délire s'empresse de l'abreuver pour qu'elle grandisse et s'épanouisse jusqu'à ce que vous demandiez au premier fou que vous croiserez qu'il l'accomplisse. »

Avait-elle réellement dit ça ? C'était bien trop complexe pour qu'elle ait réussi. Pourtant, il semblait qu'elle y soit parvenue. Ou peut-être ses phrases ne voulaient-elles rien dire car elle s'était emmêlée dans ses crayons. C'était fort possible vu l'état dans lequel la mettait le soleil. Soupirant pour se donner du courage, Fifa considéra un long moment l'inconnu, cherchant dans sa mémoire où elle l'avait déjà rencontré. Mais si ses yeux ne la trahissaient pas, elle ne l'avait jamais vu. Hochant la tête dans une esquisse d'acquiescement, elle inspira profondément et capta l'odeur de l'étalon sans plus le reconnaître, lui accordant qu'il n'était pas un mirage avant de reprendre la conversation, lui répondant enfin.

« Je me prénomme Fifa. Et vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.Black Night
BN, distributeur de sourires !

avatar

ÂGE : 17
PUF : Nightfol
MESSAGES : 1427

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Les solos sont les meilleurs ~


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa    Jeu 13 Mar 2014 - 19:12

La tête tournait à Black Night, et son regard divaguait dans le vide sans qu’il ne puisse le contrôler. Son crâne fut encore plus tourmenté lorsqu’il tenta de saisir les paroles de l’inconnue de neige – combien souhaitait-il être dans la neige du Glacier, d’ailleurs. La raison de cette impossibilité de compréhension ne venait pas que de lui : qui, dans une chaleur aussi étouffante et sous un soleil tapant comme celui-ci, serait capable former des phrases complexes et intelligentes en même temps ? Aussi, il arrêta de chercher un quelconque sens à ces déclarations. Cependant, il ne put s’empêcher de rétablir une vérité, et ce dans un de ses sourires ironiques qu’il chérissait tant :
« Je refuse d’être le seul fou pendant que vous venait me conter de telles réflexions ! »
Il émit un léger ricanement sans même s’en rendre compte. Un autre des symptômes de la folie, à coup sûr. Il désirait sortir de cet océan de sable fin, mais quelque chose lui murmurait que cette rencontre allait devenir intéressante. Et puis, après tout, deux malades qui essayent de se comprendre, ne serait-ce pas une situation des plus drôles à ne pas manquer ?
Fifa. Tel était le nom de son acolyte de démence. Il se présenta à son tour :
« Black Night. » Il continua dans son sourire : « C'est plus long et moins facile à dire mais... c'est mon nom, voilà... »
Dans son état normal, il se serait passé de dire ces derniers mots. Dans son état normal, il se serait simplement passé d’approcher cette petite tâche blanche sur fond bleu ciel et orange sable, évitant toute confrontation avec n’importe qui. Peut-être se révélait-il plus sociable dans des conditions comme celles-ci ?
Dans un élan de pensées, il se demanda tout haut une question légitime :
« Comment êtes vous arrivée à moi ? Enfin, vous voyez, un désert, personne n’a envie d’y aller… »
...hormis les esprits errants des ossements qu'ils retrouvaient sur leurs chemins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fifa
You got a dirty tongue

avatar

ÂGE : 20
PUF : PxdxlF
MESSAGES : 148

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : Trompeuse par le sang, Solitaire dans les faits


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa    Dim 23 Mar 2014 - 17:20

Etait-elle folle ? Fifa ne l'espérait pas. Ses grandes prunelles bleues sans fond -ou alors un abysse de rancoeur et de haine qu'elle cachait sous le soleil du désert comme un drap devant un miroir pour que jamais personne ne lise en elle la honte qui la brûlait de l'intérieur- cherchèrent une réponse dans celles sombres de l'inconnu. Elle était seulement délirante de fatigue, rongée de l'intérieur par une chose qu'elle n'aurait jamais dû ressentir. Et cela la rendait folle. L'immense jument racla le sable de ses sabots rugueux, marmonnant entre ses douces lèvres que ses réflexions n'étaient que des divagations et qu'elle avait oublié à quel point le désert était traître. Il abandonnait même celle qui fut son héritière. Peut-être était-ce le passé qui lui valait cette trahison. Elle n'était plus la bienvenue dans les Terres Trompeuses et la demeure de son enfance le lui faisait savoir. Terres natales, dorénavant interdites à sa musculeuse silhouette beige. Prise de rage contre le rejet ou peut-être contre elle-même, Fifa cracha au sol.

« Je refuse de céder ! Je ne m'effondrerai pas sous le soleil et vous non plus. »

Black Night, tel était le nom de cet étalon noir qu'elle voulait soudain soutenir pour sortir de cet enfer. Le désert représentait bien l'après mort biblique réservée aux êtres vicieux et pervers qui s'étaient vus rejetés du paradis comme elle des Terres Trompeuses. Elle ricana dans un étourdissement brûlant.

« C'est vous le chevalier, vous devriez me sauver... ou faire tomber la nuit aussi noire que votre robe pour que nous ayons enfin un peu de fraîcheur... avant d'être frigorifiés... haha... »

Elle divaguait. Et Black Night aussi. Elle rit encore plus, de bon coeur peut-être, oubliant la rancoeur qui la rongeait pour simplement cramer sous le soleil en pouffant comme la folle qu'elle devenait dans le Désert de l'Oubli. Si seulement elle avait pu oublier... Fifa cessa de rire dans un gargouillement, les lèvres étirées dans une grimace désabusée. Elle n'oublierait pas, eux non plus et Requiem ne reviendrait pas à la vie pour autant. Tout comme son départ ne serait jamais effacé des mémoires et encore moins de la sienne. Et puis... il y avait tellement de choses qu'elle ne voulait pas oublier... Kuro... Afraid Again... Fifa se rendit soudain compte que si eux elle ne les avait pas oubliés, elle ne savait même plus comment elle s'était retrouvée dans le désert. Levant donc ses yeux emplis de confusions vers l'étalon noir, elle peina à se souvenir de son nom, le murmurant pour ne pas l'oublier, le voir s'effacer dans l'immensité du désert comme les grains de sable dans le vent.

« Black Night... Je ne sais pas... j'ai toujours vécu ici donc j'ai décidé de revenir... enfin je crois. Ou je voulais oublier... ou alors j'allais autre part et je me suis perdue... Je suppose que c'est un peu tout ça, et puis un peu autre chose. Peut-être rien de tout ça, tout autre chose... je m'embrouille hein ? Où allez-vous ? Fut un temps où je vous aurais raccompagné dans les règles de l'art, en vous bottant le train en vous disant de ne jamais revenir. Mais plus aujourd'hui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa    

Revenir en haut Aller en bas
 
The sun burns as hot as the flame in the devil's eye - Fifa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pat Burns : des chandails retrouvés
» Renom / Honneur Flame D. Elric
» Flame On [Johnny Storm]
» FIRE BURNS ~ ft. jackie
» Jaden E. Calloway - Keyghan Burns

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: COMMENCEMENT. :: ARCHIVES [JDR]-
Sauter vers: