Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

EVENEMENT EN COURS POUR HALLOWEEN + NOUVELLE EDITION DE LA GAZETTE

Partagez | 
 

 L'horizon est sans lendemain / pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'horizon est sans lendemain / pv   Ven 27 Déc 2013 - 14:10

Luminary avait fuit. Encore. Mais cette fois si il avait détruit son passé. Son enfance partit en fumé. Sa mère morte, allongée sur le sol froid, givré d'un précoce hiver. Il n'avait plus rien à regretter. Ils l'avaient trahit, ou ils étaient morts. Luminary avait fuit. Il avait galopé des semaines durant. Il avait échappé à de nombreuse reprise aux mains des humains. Il avait survécut à des déserts brûlant, à des forêts maudites, à des montagnes embrumées. Ses yeux d'un noir profond perçaient l'horizon. Il se dirigeait par la Lune, par les étoiles. Lumière dans les Ténèbres. Fine lueur d'espoir. L'espoir de vivre un jour. Mais son passé le suivait. Lourdement accroché à ses membres comme un boulet. Il ne pouvait l’oublier. Et s'il n'avait jamais vu le jour, tout cela n'aurait jamais existé. Des chevaux ne seraient pas morts, sa mère serait probablement encore en vie. Sa mère, l'astre reine d'un ciel étoilée. Peut-être la seule personne qu'il avait aimé.

La terre était remuée par les ruines du passé. Une plaie béante se formait sur la surface du globe, déformant la ligne de l'horizon. Luminary plissa les yeux. Des dunes, tranchantes, irritaient le sol. Quelque chose avait voulu assassiner la Terre. Mais cette chose s'était attaqué à plus gros que soit. Aujourd'hui il n'y avait plus que quelques traces de la catastrophe bien oubliée. Malgré l'hiver tombé depuis quelques jours, la pleine désertique était tout aussi morne de vie qu'en été. Les sabots noirs de l'étalon martelaient le sol. Il avançait, comme il avait toujours fait, vers l'inconnue : méfiant. Ses oreilles pivotaient, analysant le moindre bruit. Il marchait en direction du cratère, fatigué, assoiffé par cette fuite continuelle. Allait-il se poser ? Il devait se reposer. Il fini par atteindre les premières collines tranchantes. Il choisi alors d'en escalader une. Au sommet il voyait toujours l'horizon. Cette horizon interminable qu'il poursuivait dans sa fuite du désespoir et sa poursuite de l'espoir. Noir comme son esprit, une bande blanche lui barrant le front comme son espoir. Il ronfla des naseaux et gratta le sol. Pas une trace d'eau. Il huma mais le vent étant tombé, il ne sentit rien d'alertant. Ses oreilles pivotèrent, comme son humeur pivotait. Ses yeux d'un noir profond perçaient l'horizon. Luminary avait fuit.

Il n'était pas un lâche. Il aurait fuit plus tôt aussi non. Mais sa mère perdit son souffle et il perdit son contrôle. Ils l'avaient tués ! Ils avaient tués sa mère ! Rejeté par les autres, elle n'avait pas supporté d'élever seul un fardeau. Le fardeau de la vie de Luminary. Il n'aurait jamais dut naître. Sa mère serait-elle encore en vie ? Il savait cependant qu'elle aurait été plus heureuse sans sa naissance. Il est né d'un viole et il tuera son père un jour, comme il a tué jusqu'à présent. Emplit de haine, de colère. Une boule de sentiment d'un noir abyssale.
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Ven 27 Déc 2013 - 17:08

" Your worst enemy is in your mind "


Elle voyait voleter les millions de petites poussières hautes dans le ciel. C'était comme des petits grains d'or portés par le vent. Elle ne se souvenait pas de la dernière fois qu'elle s'était promenée ici. Sans doute était-elle déjà venue. Mais elle ignorait qui d'elle ou de sa jumelle maléfique avait guidé ses pas jusqu'ici. Elle voyait voleter les millions de petites poussières, et elle se dit qu'un beau jour son corps ferait partie de ces particules à la dérive. Poussière, tu redeviendras poussière. Ses yeux noirs scrutaient l'horizon, fine ligne sombre qu'elle n'avait pas daigné regarder depuis des mois. Un long frisson parcourut son échine. Dans peu de temps Tyler reviendrait et de nouveau elle perdrait le contrôle. Elle le voyait aux mirages qui dansaient au loin à cause de la chaleur, comme des flammes. A chaque pas, elle soulevait derrière des nuages couleur sable. Il ne tarderait pas. Aux mirages lointains, se substituaient des ombres noires. Elle se dirigeait dans la gueule du loup, s'y jetait avec désir.

Le noir de ses yeux allaient maintenant puiser son obscurité dans des puits de pétrole. La lueur de pureté, qui jusque là y demeurait, s'assombrissait, se pervertissait au contact de ces ombres. Skyfall savait qu'elle cédait la place à plus forte qu'elle. En de telles périodes, il était bien vain de croire que le Cygne Blanc chasserait le Noir. Elle se redressa de toute sa hauteur et sa prestance, à mesure qu'elle progressait dans le sable, elle semblait toujours plus forte, plus digne, plus sûre d'elle. La timide et frêle jument s'était tapie tout au fond d'elle.
Un rictus malsain, Tyler sortit de sa cachette.

"Te voilà, mon Altesse." souffla-t-il de sa voix de serpent.

Mais elle luttait encore un peu... "Va-t-en, sors de ma tête !" rétorqua-t-elle en serrant les dents.
C'était bien peine perdue. Il ricana, ne la prenant pas au sérieux. Skyfall secoua la tête, pensant perdre pied.

"Ah Skyfall... Je t'ai manqué, je sais."

La jument s'arrêta et ferma les yeux un instant, tachant de faire comme s'il n'existait pas. Petite, il était son meilleur ami, son complice, son protecteur. A présent, il était son pire cauchemar. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle crut pendant une seconde qu'il avait disparu. Mais sa voix moqueuse perça de nouveau le silence. Skyfall prit un ton plus grave :

"Tu n'es qu'un misérable, ni moi ni elle ne devrions t'accorder la moindre seconde d'attention"

Elle le fixa d'un regard glacial qui ne lui ressemblait pas. Mais qui était-elle vraiment ? Elle était prise au piège entre deux facettes, entre la Pureté et la Perversion, le Bien et le Mal. C'était sans cesse une lutte acharnée pour trouver le juste milieu, et jamais elle n'y parviendrait.
Un semblant de raison la poussa soudainement à s'enfuir. Elle se mit au galop, espérant que sa folie ne la suivrait pas. La soif vint lui chatouiller la bouche. Elle essaya alors de se souvenir de l'endroit où elle s'était abreuvée ce jour où elle avait quitté Hollow. Elle s'arrêta dans sa course folle, essayant de rassembler ses souvenirs d'enfance, lorsqu'un bruit de pas la tira de sa rêverie. Quand elle ouvrit les yeux, elle vit un étalon se tenir devant elle. Couleur sombre, comme les ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Sam 28 Déc 2013 - 22:09

« Mon ennemi, c'est moi-même. »
Le vent ne soufflait pas, laissant engouffrer la chaleur par tout les pores de la peau de malheureux passant par là. Pourtant les jours étaient courts, le Soleil jouait à cache cache et les nuages gris se réveillaient à cette période de l'année. Mais les déserts, de sable, de terre, d'homme, semblaient échapper à cette règle. Tout comme les déserts de neiges échappaient à l'été. Le temps filait sur ces plaines, comme le sable soulevé par le vent recouvrant les erreurs du passé. Un passé comme un présent, vide, amorphe, dénué de vie ou de tout ce qui s'en rapproche. La gueule du monstre s'étendait sous ses yeux. Une plaie béante qui cicatrise que très lentement, recouvert par le sable du temps. L'horizon fragmenté le narguait, toujours inatteignable, intouchable, infini. Le poids du passé ce fit plus lourd sur ses épaules. Jusqu'où devras-t-il le fuir ? Il fuyait comme le sable qui s'échappait des sabots des chevaux, comme le dernier souffle qui quittait un corps, comme la Lune devant l'arrivé du Soleil. Il fuyait, comme l'eau qui s'échappait de son corps et qui le déshydratait.
Luminary observa le sol, sac. Il gratta la terre qui n'avait pas reçut d'eau depuis bien trop longtemps. Il devait se dépêcher de traverser ce désert avant la tombé de la nuit. Il devait trouver de l'eau. Mais ce fut une jument qu'il trouva. L'étalon noir était perdu dans sa réflexion, il avait levé la tête pour contempler de nouveau l'horizon. De son perchoir il avait espéré reconnaître de la végétation ou des montagnes mais il ne voyait que des vagues se jouant de ses yeux. Bien que résistant et endurant, il n'avait pas prévu de s’aventurer aussi longtemps dans cette direction, et donc de tomber sur cette terre aride et dépourvu de végétation. A par quelques maigres buissons traînant par ci, par là, ne portant que peu d'eau en eux, il n'avait rien rencontrer qui supportait la vie sur son chemin. Le chemin qu'il avait tracé sur ces terres était peut-être un peu trop risqué. Risqué pour sa vie, risqué pour sa santé mentale. Et pourtant des chevaux galopaient sur ces terres. Tiraillés par un ennemi invisible, ils se précipitaient vers la faille sur l'horizon. Peut-être était-ce un point de repère pour les résidents d'ici, un lieu de passage, un carrefour. Le cratère géant au milieu du désert humain. Un lieu de rendez-vous des fuyeurs.
Elle galopait au loin, soulevant le sable du temps de ses sabots qui semblaient à peine toucher le sol. Il connaissait cette course frénétique contre le temps qui la rattrapait. Il en était lui même sujet. Elle fuyait. Luminary connaissait que trop bien ce sentiment, cet instinct naturel, mais chez lui il s'était développé d'une certaine autre façon. Il fuyait son passé, car son passé était son ennemis, sa menace. Il était ennemis de lui même. La petite jument, petite du point de vue en hauteur de l'étalon, s'arrêta, haletante, elle semblait ailleurs. Elle ne l'avait toujours pas remarqué alors qu'il se tenait sur la colline aiguisée en face d'elle. Son âme se perdait, égaré dans ses pensés. Luminary, après avoir pesé le pour et le contre, se déplaça sur le côté faisant résonner ses lourds sabots noirs sur le sol rocailleux. L'inconnue leva alors la tête et de grand yeux d'ombre fixèrent alors le mâle.
-Quelle menace fuyez-vous, jeune inconnue ?
Il fit entendre sa voix roque, sans émotion. Cette jument avait éveillé sa curiosité, chose assez rare, car il fuyait lui même. Et il savait qu'elle courait pour s'éloigner de quelque chose ou de quelqu'un. Lorsque Luminary lançait des questions, s'intéressait quelque peu à quelqu'un, on savait qu'il était dans un bon jour. 
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Dim 29 Déc 2013 - 14:55


" I like people but they don't like me "


Alias, de grâce tu aurais dû t'abstenir. C'était toi, c'était lui. Et pour lui c'était un jeu. Quelle importance ? A présent c'est ta souffrance que l'on a reporté sur elle, ta fille. Ta pauvre fille n'avait jamais voulu vivre dans ce monde, elle n'avait jamais voulu être ce qu'elle est. Elle ne se supporte plus. Son reflet dans l'eau la fuit. Ceux qui la regardent savent qu'elle est dangereuse. C'est un poison, une Euménide qu'il faut éviter. Elle veut s'en aller, maintenant. Elle ne veut plus de cette vie-là.
Skyfall détruit tout ce qu'elle touche. Depuis son plus jeune âge, elle en a vu défiler des chevaux. C'était comme un carrousel géant : tous ceux qu'elle aimait finissaient par partir. De loin, elle disait au revoir. Le premier bateau à quitter le port avait été celui qu'avait emprunté sa mère, sur le Styx. Mais elle n'avait pas versé une larme, elle n'avait pas compris. Puis un à un, ceux qui avaient connu sa mère, qui étaient là le jour de sa naissance, s'étaient évaporé avec le feu de la douleur. Starfighter et Crazy Love avec eux. Plus un seul visage à mettre sur un nom, des souvenirs flottant vaguement dans l'océan de sa mémoire. Qui était-elle ? Skyfall ou New Moon ? Toute une partie de son histoire lui échappait car elle oubliait au fil des jours. Des années entières avaient passé et pourtant elle n'en gardait aucune trace dans les tréfonds de son esprit ébréché.

Hollow. Pourquoi cette tendresse l'envahissait à cette simple pensée ? Ils n'étaient encore que des poulains lorsqu'elle l'avait quitté. Ils n'étaient que des voyous, laissés pour compte. C'était le seul souvenir qui avait migré du coeur enfantin de New Moon à celui de Skyfall. Elle avait eu beau changé de nom, l'oublier était impossible. C'était sur lui que reposait son enfance.
Hollow. Ce poulain palomino qui la faisait rire, qui avait le don de tout dédramatiser.
Hollow. Parti un jour et plus jamais revenu.
L'ombre qu'elle voyait avait l'air si réel. C'était comme s'il se tenait devant elle. Mais elle savait que ce n'était qu'un leurre.

"Pourquoi tu fais ça Tyler ?" murmura-t-elle, hors d'elle. Le cygne noir, comme le cygne blanc ne supportait pas ce qui pouvait affecter le lien si étroit qui les liait : Hollow. Elle ferma les yeux pour qu'il disparaisse, tâcha de se calmer. Mais l'image de l'Archipel revenait sans cesse. "Quelle menace fuyez-vous, jeune inconnue ?" C'est cette voix qui la tira de cet abîme où elle perdait le contrôle.

"Je me fuis. " souffla Skyfall.

Elle ouvrit les yeux et inspecta les alentours. Rien. Il n'y avait plus rien. Lui seulement. Plus de Hollow, plus de Tyler. Et le Cygne Noir grondait dans l'obscurité de son être, les ailes bâillonnées.
Les yeux de Sky étaient si doux à cet instant précis, que l'on pouvait y lire l'innocence, la délicatesse et la pureté. Elle croisa son regard, elle l'aurait reconnu entre mille ce regard si particulier. Mais elle n'en dit pas plus, c'était comme un secret qu'il fallait garder, un secret entre tous ceux qui savent qu'ils ne seront jamais tranquilles, qu'ils leur faudrait toujours aller plus loin.

Au loin le soleil pâlissait déjà. Le cri d'un aigle perça soudainement le ciel, attirant l'attention de la jument grise qui levait instinctivement les yeux vers l'azur que l'oiseau majestueux brisait de ses ailes. Elle savait qu'il n'était pas prudent de s'éterniser ici. La nuit, les félins osaient sortir plus facilement qu'en plein jour. De là où elle se trouvait, il fallait encore des heures de marche avant d'atteindre des terres plus sures comme les terres orientales. De plus, la soif lui tiraillait atrocement la gorge.

" Vous ne connaissez pas ces terres, n'est-ce pas ?" dit-elle en reportant son attention sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Dim 29 Déc 2013 - 15:57

Devant lui une jument en proie à un dilemme. Elle possédait une robe grise, sa crinière sombre contrastait parfaitement et faisait ressortir ses yeux d'un noir de pétrole. Luminary la trouvait étrange dans son attitude, mais cette folie non cachée l'intriguait. Parlait-elle seule ? Elle était sous l'emprise d'un débat enflammée avec elle-même semblait-il. Pourtant elle avait prononcé le nom d'une personne, sûrement un autre équidé, ou peut-être elle même. Ces débats pouvaient avoir lieux en chacun d'entre eux. Ce sentir étranger à soit-même était un sentiment bien connut de l'étalon. Tout simplement parce qu'il avait lui aussi deux côté qu'il nommait mauvais ou bon jour. Mais ces jours ne changeaient pas en fonction du Soleil ou de la Lune qui se levait. Ils changeaient si soudainement, si violemment que s'en était dangereux. Très dangereux quelques fois, lorsque deux sentiments aussi puissant l'un et l'autre se mélangeaient, formant un cataclysme dans l'esprit de l'étalon. Tel l'amour et la haine. Il connaissait que trop bien ces changement d'humeur mais était encore incapable de les contrôler. Elle fut le sujet d'une mort affreuse, d'une mort qu'il voulait pourtant évité de tout son cœur.
Luminary secoua sa tête. Voir l'inconnue se fuir elle même avait fait resurgir quelques souvenirs enfuit. Son passé l'avait rattrapé. Il fut soudainement agiter et pressé de continuer sa route. Cependant il ne savait pas où il devait aller et le Soleil se faisait bas dans le ciel. L'inconnue émit une supposition qui se révélait juste. Elle devait connaître ces terres, il avait donc besoin d'elle. Il détestait dépendre de quelqu'un mais il devait avouer que s'il ne voulait pas passer la nuit dans ce cratère inquiétant il devait prendre un guide. Il commença alors à descendre la colline tranchante pour rejoindre l'inconnue. Il s'arrêta face à elle en conservant une distance de sécurité. Il ne la connaissait pas, mais le plus important, c'est qu'elle ne le connaissait pas. Il aurait été dommage de tuer son guide à cause d'une réaction involontaire à la proximité d'un autre équidé. C'était donc pour la préserver de lui qu'il gardait cette distance.
-Non, je suis de passage dans la région. Mais vous semblez les connaître. Pouvez-vous m'indiquer le chemin à suivre pour sortir de ce désert ?
Sa voix semblait morne, sans émotion. Il voulait être le plus neutre possible pour éviter tout attachement à un étranger. Il ne connaissait pas encore très bien ces terres et les troupeaux qui les peuplaient mais il les trouvait déjà bien vaste. Il ne savait pas encore qu'il allait passer le reste de ces jours ici...
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Dim 29 Déc 2013 - 16:29

" Both in the same sea "


L'étranger était descendu de son perchoir. Pour Skyfall, il n'avait été qu'une ombre jusqu'ici, les rayons du soleil l'empêchant de le voir clairement. A présent, elle pouvait le détailler du regard, le voir plus distinctement. Il était inexpressif. C'était comme si elle se retrouvait devant un bloc de pierre. Etrangement, quelque chose dans les yeux lui rappelait son oncle, Starfighter. Il avait ce même masque collé sur son visage, ce masque que seuls les proches peuvent réussir à enlever. Ils n'étaient pas nombreux, ceux qui arrivaient à percer la carapace. Skyfall ne se donnait même plus la peine d'essayer.
Elle frappa le sol d'un sabot, par énervement qu'elle ne saurait s'expliquer. La poussière se souleva légèrement et retomba quelques seconde plus tard laissant derrière elle quelques particules en suspension.

La jument grise reposa son regard assombri sur lui. Elle se demandait comment un être si distant pouvait poser une question si personnelle. Il reprit la parole. " Non, je suis de passage dans la région. Mais vous semblez les connaître. Pouvez-vous m'indiquer le chemin à suivre pour sortir de ce désert ? "
C'était donc un oiseau de passage. Elle avait vu juste lorsqu'elle avait cru apercevoir cette lueur dans son regard. Il semble intéressant. Oui, intéressant... Laisse-moi sortir... Laisse-moi m'amuser.
Skyfall secoua la tête. Un oiseau de passage. C'est ce qu'ils sont tous au début. Mais ils ont beau essayé de partir, ils sont toujours ramenés sur ces terres. Un peu comme dans une mer agitée.

" Vous ne sortirez pas d'ici ce soir. Si vous ne connaissez pas les lieux, vous reviendrez toujours au point de départ. Et vous finirez comme ceux-là " dit-elle d'une voix sombre en montrant les squelettes de chevaux imprudents. " Si vous désirez tant fuir... cet endroit... Vous feriez mieux de me suivre. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Dim 29 Déc 2013 - 17:07

Cette inconnue semblait, comment dire, nerveuse. Elle avait tapé le sol rocailleux de son sabot, laissant s'échapper le sable du temps du sablier. Luminary n'avait pas relevé cet expression, du moins il ne l'avait pas montré. Son regard vide, sans expression, distant. Il n'était pas ici, il était ailleurs, dans cette fuite continuelle du passé. S'attacher à une personne était une marque de faiblesse, celle si finissait par mourir, vous trahir et son esprit vous hantait, vous observait tel le mauvais œil. Créer des liens était un fardeau. Il avait déjà suffisamment de fardeau à porter. Le plus lourd était sa vie, bien qu'au fur et à mesure qu'il s'éloignait de ses anciennes terres, elle se faisait plus légère. Il aimait cette sensation, il ne voulait pas la gâcher avec une nouvelle accroche qui vous tirait et vous ramenait à la réalité. Intérieurement, il était intrigué par cette jument, ses réactions et cette certaine façon qu'elle lui avait dit de se réveiller.
Les ossements d'anciens équidés insouciant gisaient sur le sol poussiéreux. Il secoua de nouveau la tête mais plus violemment cette fois si. Le cadavre de chevaux, bien qu'ancien, lui rappelait beaucoup trop son passé qu'il essayait de fuir. Il l'avait bel et bien rattrapé. Des scènes sombres, violentes, bordées de noir et de rouge lui revenaient à l’esprit. Il eut un déclic et le sang se mit à bouillir dans ses veines. Il fut plus agité et se mit à piétiner le sol nerveusement. Il devait absolument fuir, s'enfuir de cet endroit encore trop proche de son passé. Il ne devait pas mourir tout de suite. Il ne fallait pas qu'il meurt trop facilement, de plus sa ferait bien plaisir à certaines personnes qui le regardaient d'en haut. Son regard se fit plus dur. Il le reposa sur l'inconnue, espérant ne pas trop l'effrayer, et approuva.
-Dans ce cas, nous serons deux fuyards sur le même chemin menant à notre salut.
Cette fois si sa voit se fit plus mystérieuse mais également accusatrice car il savait. Elle était elle même sur ce chemin. Il se mit donc à suivre l'inconnue, sans même connaître son nom, il savait qu'elle allait l’emmener dans un endroit sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Dim 29 Déc 2013 - 21:51

" Follow the light "


S'attacher. Skyfall ne s'était jamais posé la question. Elle savait que la vie était faite de cela : de rencontres et d'adieux, d'au revoir peut-être, de naissances et de morts, de présences et d'absences. Tout n'était qu'en jeu de contraire où il fallait savoir jongler continuellement entre les deux, qui plus est sur un fil, oscillant toujours et tombant presque dans le néant. Un carrousel, voilà ce que la vie était : un grand manège où l'on dansait avec les uns, laissait filer les autres. Il n'y avait pas de larmes à espérer de Sky, pas de déceptions non plus. Elle avait donné et elle était suffisamment intelligente pour comprendre. Son apprentissage, elle l'avait fait au cours de l'enfance. Pouliche, elle était déjà vieille. La mort de sa mère l'avait précipitée dans la dure réalité et l'injustice. L'absence de son père lui avait fait comprendre l'abandon. Le bout de chemin qu'elle avait suivi auprès de Crazy Love avait été une prise de conscience, des êtres mauvais pouvaient exister. Puis sa maladie et le rejet qu'elle inspirait aux poulains de son âge lui avait soufflé ce vent de différence, encouragé dans sa folie. La rencontre avec Hollow l'avait prématurément poussée dans le monde de l'amour et du sexe. La disparition de celui-ci lui avait fait goûté à la douleur de la perte, le chagrin d'amour inconsolable, inconsolé d'ailleurs. Ils étaient toujours ensemble, du jour au lendemain, elle était seule. Arrivée à l'âge adulte, c'était comme si elle avait déjà vécu. A présent, elle était lassée de ce monde. Pourtant, elle rejetait la mort. Quelque chose la retenait, comme si elle avait une dette à honorer.

S'attacher ? Elle s'en fichait. Le peu de chevaux qu'elle rencontrait, elle les oubliait un ou deux jours après. Pourquoi s'accrocher ? Ce n'était que des visages, des corps et des âmes. Il y en avait des milliers sur cette terre. Skyfall n'attendait plus rien des autres. Elle n'avait jamais rien reçu. On regrette pas ce qu'on a jamais eu après tout.
De nouveau la lueur brillait dans les yeux de l'inconnu, l'envie de fuir. Au contact de cette flamme, les siens s'animèrent de la même envie.
Le soleil baignait dans son sang sur l'horizon. Bientôt la nuit envelopperait les deux chevaux. Skyfall crut entendre le cri sourd du cygne noir au fond d'elle-même. Sans doute était-il blessé par cet effort de contrôle qu'elle exerçait sur elle-même. Son regard croisa de nouveau celui de l'inconnu. "Dans ce cas, nous serons deux fuyards sur le même chemin menant à notre salut. " avait-il dit. Elle ne ignorait son nom, il ignorait le sien. Pourtant, elle avait l'impression de le connaître déjà depuis longtemps.

" Très bien " dit-elle.

Sur ce, Skyfall se mit à marcher, l'invitant à le suivre. Il fallait tout d'abord qu'ils trouvent de l'eau. Malheureusement, c'est en se risquant aux points d'eau qu'ils avaient le plus de chances de se faire attaquer. Sortir de ce désert de nuit était bien difficile, elle en avait fait l'expérience.
Tyler était loin, elle pouvait se rappeler de son enfance sans risquer de tomber dans un piège. Elle s'arrêta une seconde et prit une direction d'un pas assuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Mer 1 Jan 2014 - 18:51

Deux silhouettes marchaient sur les traces des anciens. Le soleil couchant les éclairait de sa lumière rassurante avant de laisser la place à la Lune. Belle Dame de la nuit. Le sable du temps se soulevait pour s'enfuir au loin à jamais. La nuit apportait avec elle son lot de danger. La chaleur se fit moins présente, le vent se fit moins étouffant. Et deux chevaux qui ne se connaissaient pas, qui ne s'étaient jamais rencontrés avant cela, marchaient l'un après l'autre, sur cette terre sec dépourvue de vie. Et pourtant ils se faisaient confiance. Tout simplement parce que la jument ne connaissait pas le passé de l'étalon. Sa folie, sa démence, se poids, ce boulet qu'il traînait avec lui depuis le début de sa fuite. Une fuite vers l'inconnue. Une fuite vers un monde inconnu de son passé. Qu'aurait-elle fait s'il elle savait ? Elle l'aurait abandonné, tout simplement, à son triste sort. Mais Luminary se battait, il ne devait pas mourir maintenant, il ne pouvait pas mourir maintenant. C'était beaucoup trop pittoresque. Mais cette jument ne savait rien et il préférait qu'elle ne sache rien. Son nom était le premier pas vers un lien. Il ne voulait pas de ce lien. Elle était juste son guide vers son salut, vers la vie peut-être ? Mais, bien qu'il n'aimait pas l'avouer, il avait besoin de lui, comme elle aurait besoin de lui s'il tombaient nez à nez avec des chacals.
Luminary avait tout ses sens en alertes. Surtout qu'il lui semblait avoir sentit quelques chose. Une présences pas très rassurante, ou même plusieurs. Il dressa sa tête vers la menace. Le vent soufflait de côté lui apportant la mauvaise nouvelle. Il frissonna à l'odeur immonde de ces bêtes son cœurs et s'approcha de la jument de tête, se mettant côte à côte, il indiqua la direction prohibée. Ses oreilles pivotèrent en arrières et ses muscles tressaillirent. Il ne doutait pas de sa force et avait déjà terrassé des bêtes plus impressionnantes pour protéger sa mère. Il aurait tout fait pour elle. Elle était la seule personne qu'il avait réellement aimé. La seule pour qui ses sentiments étaient sincères. Mais cette petite jument, le guidant à travers cette terre sans pitié était désormais la seul le reliant à la vie.
-On devrait dévier notre chemin pour les éviter.
Luminary commençait à s'agiter, encore une fois, la leur de ses yeux se faisait plus terne. L'instinct naturel d'un cheval était de fuir le danger. Mais Luminary avait combattu cet instinct à de nombreuses reprises, à tel point qu'il ne faisait même plus attention et qu'il faisait face au danger. Quelques cicatrices sur son ventre pouvaient témoignées. Il ne voulait pas faire cela pour impressionner la demoiselle, bien que c'était tentant, il voulait surtout sauver leurs peaux. Luminary n'est pas un lâche, il ne fuit pas face au danger, il fuit face à lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Mer 1 Jan 2014 - 21:06

" This is a start "



Alors que la nuit tombait, un poids terrible pesait au dessus de sa tête, comme une épée de Damoclès. Elle sentait qu'à tout moment, il pouvait s'effondrer sur elle, l'écrasant, l'asphyxiant de toute sa force maléfique. Cela lui fit mal à la tête. Ce poids c'était lui, c'était Tyler. C'était ce Cygne aussi, vilain petit canard sans cesse rejeté et terrassé par son jumeau, qui aujourd'hui était assez puissant pour l'empoisonner. L'esprit de Skyfall n'était plus qu'un champ de bataille où toute forme de vie avait déserté, où s'affrontait les deux oiseaux. Elle n'était rien... Elle n'était qu'eux. Et c'était une lutte quotidienne pour survivre dans ses conditions.
Elle comprenait Alias, elle comprenait ce soulagement dans la mort. Parfois, elle se demandait si elle n'avait pas fait exprès de se laisser prendre dans les filets de ce séducteur. Peut-être que ce n'était pas simplement le chant des sirènes... Peut-être qu'elle voulait goûter aux plaisirs de la vie avant de sombrer dans la mort... Car oui, elle savait très bien qu'elle allait mourir. Elle avait tout prévu avant que son heure vienne : elle avait choisi ceux qui prendront soin d'elle, elle avait écarté les autres. Ce qu'elle n'avait pas prévu c'était que sa fille soit plus la sienne que celle d'Easy Game. Aujourd'hui Skyfall était seule, mais elle avait compris que dans la vie on ne pouvait pas compter sur les autres.

Pourquoi l'entraînait-elle, alors ? Pourquoi avait-elle presque confiance en lui ? Elle l'ignorait, elle se contentait d'avancer dans la pénombre grandissante, tissant malgré elle ses toiles d'araignée. Elle avait senti elle aussi, elle savait au moment même où il ouvra la bouche ce qu'il avait en tête. Elle acquiesça alors, pensant pouvoir contourner l'embuscade. Elle s'arrêta et huma l'air un bref instant.

"Ce n'est plus très loin" dit-elle.

Elle reprit la route à ses côtés, silencieuse comme à son habitude. D'ailleurs, c'était mieux ainsi, il ne fallait pas se faire remarquer. Elle aperçut bientôt l'onde endormie serpentant entre quelques roches sombres. L'endroit était à découvert. Ce n'était pas ce qui effrayait le plus Skyfall. Non... Ce qu'elle redoutait c'était cet étrange sentiment de colère qui s'éveillait en elle. Tout ici lui rappelait un chagrin d'enfant qu'elle pensait inconsolable, mais que le temps avait fini par balayer. Restait encore quelques poussières de lui, quelques fantômes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Mer 1 Jan 2014 - 22:09

L'horizon prenait des formes, des courbes. Elle ne ressemblait plus à une ligne infini. Il ne savait pas ce qu'il l'attendait là bas. Il ne savait pas quel type de terre c'était. Il ne savait rien de cette inconnue qui se dévoilait devant ses yeux. Et pourtant il suivait aveuglément cette jument. Il la suivait parce qu'elle fuyait, elle aussi, elle se fuyait. Il savait ce qu'elle ressentait, il ne savait pas pourquoi elle fuyait mais il n'avait pas besoin de savoir. Comme elle n'avait pas besoin de savoir pourquoi Luminary fuyait. L'étalon se détendait au fur et à mesure que la menace s'éloignait. Il restait pourtant à côté de la jument, cette proximité était naturelle. Il avait l'impression de marcher aux côtés de sa mère, elle le guidant sur son chemin vers l'inconnue, lui la protégeant de toutes menaces.
Une colère lourde s'empara soudainement de ses membres. Il fronça les sourcilles tout en essayant d'être discret. Il ne voulait pas inquiété son compagnon d'infortune. Ce sentiment nostalgique avait ranimé des souvenirs amers. Il n'avait rien put faire pour sa mère, elle était morte sous ses yeux. Il n'avait rien pu faire, sa naissance était un fardeau. Sa naissance avait signé l'arrêt de mort de sa mère. Elle ne l'avait jamais voulue, elle l'avait même probablement détesté, hais pour toutes ces souffrances. Et pourtant elle ne lui avait jamais montrée ses véritables sentiments. Elle s'était toujours comportée comme une bonne mère. Elle l'avait élevé, nourrit, choyé. Et il n'avait rien pu faire pour la sauver. Tout le long de sa vie, il avait essayé d'alléger le fardeau qu'elle devait porter mais en vain. Sa vie fut vaine, ses efforts n'avaient servit à rien. Et une colère sourde grondait en lui, l'étouffait. Il respirait plus profondément, tentant d'évacuer celle si. Luminary était bipolaire, il devait se contrôler, mais c'était si dure, réprimer tant de souffrance...
Une forte tension flottait dans l'aire. La menace des chacals était maintenant loin, où du moins il ne s'en préoccupait plus. Une autre menace planait maintenant sur eux. Eux-même. Leurs esprits étaient brouillés. Luminary tentait tant bien que mal de se contrôler, mais il était bipolaire. Ses oreilles tressaillaient au moindres bruits, il était sur les nerfs. Il devait sortir de ce mauvais pas le plus vite possible où il allait mettre en danger la jument grise.
 

[C'est nuuuuuul, désolée >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Mer 1 Jan 2014 - 23:26

(Non je suis pas d'accord :O Elle est bien cette réponse ^^)


" Save us from nightmares "



Le sang de Skyfall brûlait ses veines, bouillonnait dans son corps. C'était comme si soudainement, quelque chose se passait sur le lac de son âme. Il se nourrissait de toute la colère qu'elle pouvait ressentir. Tous ces sentiments négatifs lui donnaient un moyen de pression, une force inimaginable. De jument sage pleine de bonnes intentions, elle passait à une manipulatrice à l'esprit le plus tordu. Il suffisait d'une pensée. Une pensée d'une seconde pouvait tout changer. L'effet papillon : le plus petit battement d'ailes devenait ouragan.
Pourtant, en apparence Skyfall était calme. Ce n'était pas un bon présage. La tempête ne tarderait pas. Cette sérénité était semblable au silence avant une bataille. Elle ferma les yeux, essayant de calmer ses ardeurs. Mais elle savait que les deux combattants lutteraient jusqu'à ce que l'un des deux s'épuisent. Elle ne serait plus maîtresse de son être.

A côté, l'inconnu livrait bataille, lui aussi. Seule leur couleur différait : il était noir, elle était grise. Mais dans le fond, elle avait l'intuition qu'ils étaient pareils. Elle sentait cette colère qui émanait de lui, comme le souffle ardent d'un volcan prêt à entrer en éruption. Il valait mieux ne pas se frotter à lui, la collision pourrait être terrible et aucun des deux n'en sortirait indemne. Quand bien même, elle ne faisait pas le poids avec son ossature légère, bien que ces derniers temps les événements l'avaient rendue plus forte physiquement. Elle avait fait acquisition de la musculature des survivants. C'était son quotidien, après tout.
Ses yeux s'assombrirent et se posèrent sur lui. Il avait gagné, ce vilain cygne noir, il avait tout gagné ! On lisait dans ce regard un déguisement de méchanceté. Ceux qui savaient étaient capables de déchirer le voile de l'illusion. Mais l'inconnu... Que savait-il d'elle ? Elle n'était pas comme ça. Il venait tout juste de faire sa connaissance.

Skyfall ressentait la colère de l'étalon. Elle s'approcha silencieusement de l'étendue d'eau, y but un peu pour se désaltérer. Secrètement elle espérait éteindre ce feu qui la rongeait. D'un geste élégant, elle releva la tête. La voix sombre et autoritaire qui n'était pas la sienne sortit du plus profond de ses entrailles :

" J'ose espérer que..."

Mais dans un sursaut de raison, Skyfall s'efforça de la faire taire. Avec le temps, elle avait compris que rien n'était jamais acquis, qu'une bataille en apparence perdue pouvait toujours déboucher sur une surprenante défaire. Elle s'approcha de lui, le regarda droit dans les yeux, espérant y trouver de quoi soigner ce mal où l'enfermait sa solitude.

" Pouvons-nous nous enfuir ? " souffla-t-elle d'une voix suave où se mêlait la peur et la confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Jeu 2 Jan 2014 - 0:53

L'eau scintillait, reflétant les dernières lueurs du jour. L'étendu était calme plat, le parfait contraire des esprits brouillés des deux équidés. Des tourbillons de sentiments se mélangeaient, laissant un paysage dévasté derrière eux. La colère détruit. Luminary détruit, s'enfuit et disparaît. Pourquoi cette jument lui semblait si familière ? Il ne l'avait jamais connu pourtant mais il avait toujours su ce qu'elle ressentait. Que savait-il d'elle ? Rien mais il savait juste qu'elle fuyait. Et c'était tout ce qui comptait. La fuite vers un monde meilleur, vers le salut, vers la paix de l'âme. Ils étaient tout deux sur le même chemin, et c'était tout ce qui comptait.
Il s'approcha de l'eau, il pouvait se voir à travers son reflet. Sa colère devient plus fort, dans son reflet il voyait son père. Cet être infâme ! Cet ordure qui avait violé sa mère et donner naissance à Luminary, un être fait de haine, de colère, de vengeance. Il le haïssait, comme il haïssait son image à travers ces reflets. Son sang bouillonnait, brûlait d'un poison mortel, la haine. Il fut soudainement prit de l'envie de tout lâcher, de laisser exprimer sa colère, de tout détruire pour encore fuir. Mais la jument brisa le calme de l'eau de ses lèvres délicate. Et une vague vient dissiper le visage de l'étalon. Et une vague vient dissiper la colère lié à ce visage. Luminary se détendait quelque peu, mais il avait toujours les nerfs à vifs. Il put rassembler ses esprits et boire enfin. L'eau coulait le long de sa gorge, espérant secrètement qu'il dissipe le feu des enfers qui le consumait. Il ne fut que rassasié de sa soif, et non de sa soif de vengeance. La jument grise releva la tête d'un mouvement gracieux digne des plus beaux cygnes, avant de prononcer quelques mots. L'étalon ne reconnut pas sa voix, il leva la tête à son tour et posa son regard sur la grise. Elle s'approcha alors de lui, elle semblait scruter le noir profond de ses yeux, le noir profond de son âme pour le toucher au centre de son esprit. Cette petite lumière, cet espoir si profondément encrée dans les abysses, c'est sûrement cela qu'elle cherchait. Et peut-être l'avait-elle trouvé. Du moins, elle fut plus forte, plus présente, éclairant les Ténèbres dans son esprit et cela après cette question. Cette question qui débloqua son âme encré dans la haine et la colère. Ce pourquoi il était là. Pour fuir.
-Oui, enfuyons-nous.
Son masque se brisait, l'espoir renaissait. Il reprenait le contrôle, il reprenait confiance en lui. Il retrouvait ses ailles. Et il allait emmener cette inconnue, en qui il avait toute confiance, avec lui. Tant pis pour tout, tant pis. Il fuyait son passé, elle fuyait autre chose mais ils étaient tout deux sur le même chemin. Il abandonna le point d'eau, jugeant qu'il s'était assez désaltéré, et repris la route que lui avait montré la jument. Il se lança alors dans un galop souple et lège pour laisser la grise le rattraper.
-Tu seras la lumière qui me guide, je serais tes ailles, ta force.
Rien de mieux pour fuir qu'un galop effréné. Oui c'était sûrement stupide, galoper les épuiserait, les assoifferait, mais ils avaient besoin de ça. Ils avaient besoin de fuir. Il avaient besoin de courir droit devant, en fixant l'horizon, sans se préoccuper de regarder derrière eux. Il ne savait pas pourquoi elle fuyait, elle ne savait pas pourquoi il fuyait mais ils étaient sur le même chemin qui les menaient au salut.
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Jeu 2 Jan 2014 - 12:36

" Runaway somewhere else, some place good "

Leurs vies devaient se ressembler. Depuis sa naissance, Skyfall avait toujours détruit ce qu'il approchait de près ou de loin. Sa mère avait trouvé la mort, sa seule amie l'avait suivie quelques années plus tard, enfin Hollow avait préféré la fuir. Sur ce point elle n'avait jamais vraiment su ce qui s'était passé. Elle se souvenait juste qu'un matin, elle avait parcouru un long chemin pour venir le voir car elle avait enfin le courage de lui avouer qu'elle avait besoin de lui, mais il n'était plus là, introuvable. Elle avait fini par démolir cette belle relation qui les liait. Ce n'était plus que des cendres, des poussières. Hollow n'existait plus, il n'était qu'un hologramme crée par son cerveau pour la faire souffrir. Mais elle avait décidé que dorénavant, elle tâcherait de l'oublier. Depuis, elle s'enfermait dans la solitude, à quoi bon recommencer ?
Cependant, aujourd'hui, elle savait qu'elle jouait avec le feu. Il y avait toujours un risque à prendre et elle espérait qu'il ne serait pas victime de sa folie.

Avec deux poisons, on peut faire un antidote. lui avait-on dit un jour. C'est sans doute pour cela qu'elle n'était pas réticente à l'idée de le suivre dans ce tourbillon infernal, pour cela qu'elle calmait ses inquiétudes. Quitte à trouver la mort, elle préférait que ce soit par la folie d'un semblable que par celle d'un parfait inconnu. Son intuition lui soufflait qu'il ne ferait jamais une chose pareille, du moins pas dans son état normal. Tutoyons-nous. C'était un pas de plus vers ce qu'elle avait toujours refusé. Pourtant elle saisissait cette main tendue vers elle. Elle hocha la tête, sentant en elle la protestation rageuse du Cygne noir, la sensation de rejet exacerbé de Tyler. D'ailleurs il lui semblait avoir vu son ombre trainer le long de l'horizon comme un charognard cherchant de quoi survivre.

"Oui, tutoyons-nous."

La solution était peut-être là. C'était peut-être lui qui détenait la clef de la délivrance, par sa présence même à ses côtés. Ses démons se taisaient quand il était près d'elle. Jamais elle n'avait vu le Cygne noir renoncer face à un inconnu. Elle savait qu'elle était toujours là, dans un coin de son âme, mais elle avait l'impression qu'elle ne voulait pas en sortir dans l'immédiat. Sans doute attendait elle un moment de faiblesse de sa part, lâche comme elle est. Skyfall avait toujours été faible, mais là elle se sentait forte : elle avait le dessus.

Elle se lança au galop pour le rejoindre dans sa fuite. Elle ne savait pas où ils allaient ainsi, à toute vitesse, mais ils y allaient. C'était mieux que rester ici à attendre qu'on les rattrape, qu'on leur fasse du mal et qu'on finisse par les tuer. Il fallait fuir de toute façon. On les avait jetés sur cette terre comme deux dés aux multiples facettes. Leur fuite, c'était l'insoumission, la volonté d'être libre, sans attache.

" C'est alors un pacte qui nous lie, désormais. " dit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Jeu 2 Jan 2014 - 14:08

Leurs vies devaient se ressembler. Luminary est né d'un viole. Sa mère portait un fardeau en elle, le dominant l'acceptait tout de même dans son troupeau mais à quel prix ? Au prix d'une vie tourmenté de cauchemars réels. Au prix d'une vie d'esclavage, de torture mentale. Sa mère l'avait quitté et tout ce monde autour de lui s'était effondré. Les masques façonnés durant toute sa vie étaient tombés. Et il avait détruit, il avait tué. Le dominant, la jument qu'il avait aimé, il avait laissé derrière lui un troupeau lacéré par la rage, la haine. Il avait détruit, il avait disparut et maintenant il fuyait cette démence qu'il l'avait poussé à tuer. Il fuyait son passé avant que celui si le rattrape, avant que ce démon reprenne contrôle de sa vie. Et pour cela il ne devait pas s'attacher, c'était dangereux pour lui mais plus pour eux, pour elle. Et pourtant elle avait réanimé cette flamme, cet espoir si longtemps perdu, si longtemps enfouit dans son âme en tourment. Il l'avait tutoyé, c'était dangereux, mais il n'écoutait plus sa raison, il écoutait son cœur.
-Ça sera notre secret.
Et il sourit, pour le première fois depuis des année, il étalait un sourire sincère, emplit d'un grand espoir. Une flamme était née. Son masque tombait. On pouvait maintenant apercevoir un étalon, fort et fière, son âme sombre éclairé par cette lumière qui l'accompagnait. Cette lumière qui l'avait rejoint et qui galopais maintenant à ses côtés. Cette inconnue qu'il avait rencontrer un peu plus tôt. Il ne savait rien d'elle, il savait juste qu'elle était la clef de son espoir. Deux chevaux galopants à vive allure sur une terre sec, dépourvue de vie, à la tombée de la nuit. Il ne savait pas où ils allaient, elle connaissait ces terres, elle le guidait dans la pénombre de la nuit. Tel une lumière éclairant les Ténèbres. Tel la Lune guidant les aventuriers égarés. Ils galopaient comme on galopait pour fuir une menace, un danger. Que fuyaient-ils ? Ça n'avait pas d'importance.
La ligne sombre de l'horizon prenait des formes, des courbes. Ils arrivaient au bout de ce désert infernal. Il semblait distinguer des collines, peut-être des montagnes. Luminary accéléra son allure, ses oreilles n'étaient plus plaquées en arrière mais dressées. Ses yeux s'illuminaient de curiosité, l'adrénaline montait le long de ses membres. Il faisait tout de même attention à ne pas trop distancer la jument qui fuyait avec lui. Mais il savait qu'au bout de ce chemin, quelque chose de nouveau lui tendait les bras. Son passé était du passé. Le présent était devant lui. Son présent était aux côtés de la lumière, aux côtés de cette jument.
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Jeu 2 Jan 2014 - 15:25


" Somewhere we only know "



Ça sera notre secret. Elle ne le regardait pas, elle avait le regard figé sur cet horizon qui ne bougeait jamais quelle que soit la distance. Un sourire se dessina sur son visage, étirant ses traits fins. Ce n'était pas ce rictus affreux, ni cette virgule séductrice, c'était la trace d'une réelle sincérité. Un éclair d'espoir traversa ses yeux. Le miroir. Elle tourna enfin la tête vers lui, sans ralentir. De nouveau elle croisa son regard. Ce qu'elle y vit l'apaisa. En six ans d'existence, elle n'avait connu ce sentiment de sécurité que lorsque son oncle était à ses côtés. La solitude, depuis, l'avait chassé, le transformant en une paranoïa constante.
Peut-être qu'elle ne serait pas de passage dans sa vie, qu'elle n'aurait pas à lui dire au revoir, à cet inconnu. Elle se souvint de ce poète qu'elle avait rencontré. Figaro. Ce souvenir l'avait marquée. Bonjour, jeune hirondelle. C'était une rencontre bien troublante. Elle ne voulait plus être cet oiseau de passage dans la vie des autres, elle voulait enfin que les choses changent.

" Je vais te dire un autre secret. " souffla Skyfall d'une voix que le vent menaçait d'emporter. Elle attendit d'avoir toute son attention pour lui dire son nom qui selon elle ne devait pas être connu. " Je m'appelle Skyfall. "
Elle avait hésité à dire son nom car elle avait changé d'identité si souvent que parfois il lui arrivait de s'y perdre.

C'était un risque de plus qu'elle prenait, mais elle le faisait car elle était adepte de l'autodestruction. Son problème résidait dans ce simple mot. Elle ignorait si l'on pouvait guérir de ce mot un jour. Peut-être qu'il le savait, lui. Ou bien peut-être que c'était sa question existentielle aussi.
Elle dévia un peu de son côté pour le guider vers un endroit plus sûr. Par ici, il y avait des pumas et ces prédateurs attendaient la nuit pour chasser. Non seulement ils étaient rapides, mais en plus ils étaient nombreux. Il valait mieux les éviter. Un peu plus loin, elle connaissait l'existence d'un endroit épargné par la sécheresse du cratère. Les prédateurs potentiels ne chassait pas par ici. Elle ralentit.

" On va passer par cette grotte. De l'autre côté nous serons en sécurité. " lui dit-elle.

Elle parlait d'un paradis sur terre où elle se rendait souvent quand elle était petite. C'était le seul endroit où elle se sentait en sécurité, à part près de Starfighter ou d'Hollow. Mais quand elle les perdit tous les deux, elle avait dû trouver un autre refuge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Jeu 2 Jan 2014 - 16:35

Skyfall. Le plus grand secret dévoilé. Le nom d'une personne était la porte d'entré vers un autre univers. Un univers vu par les yeux de cette personne. Comment voyait-elle le monde qui l'entourait. Cette barrière du nom franchis, la jument grise lui dévoilait son point faible. Il le savait, elle avait hésité à lui dire ce secret. Mais il pouvait désormais mettre un nom sur ce visage, sur la lumière qui le guidait. Skyfall, le ciel était donc tombé, entraînant avec lui la Lune. L'astre sacré, la flamme dans la nuit. Elle était descendu sur Terre pour lui, pour venir le rencontrer. Elle avait quelque chose à lui dire, quelque chose à lui montré. Il avait fait un pacte avec la Lune, il avait fait un pacte, une promesse sacrée. Et il la suivait, galopant sur une terre désertique, à l'aveugle. La suivant aveuglément. Une course vers la liberté. Lui aussi avait quelque chose à lui dire, lui aussi prenait ce risque malgré tout.
-Skyfall, ton nom vient du ciel, le mien aussi. Il la regardait puis leva les yeux vers les astres qui s'allumaient petit à petit. Je m'appelle Luminary.
Luminary, l'astre du ciel. La lumière qui s'éclaire dans le noir. Il était tombé sur Terre, avec la Lune. Elle était la reine de la nuit, il était son serviteur. Elle était la lumière, il était ses ailes, sa force. Deux êtres qui ne se connaissaient pas et pourtant qui étaient si complémentaire, galopant dans la nuit, évitant les dangers, les menaces extérieur. Et c'était à lui, à son tour de lui ouvrir une porte sur son âme. Elle allait sûrement le trouver étrange, sombre, froid, bien trop dure. Après cette découverte, elle allait sûrement s'éloigner de lui et il allait sûrement le regretter. Mais il avait essayé car elle avait ranimé sa flamme d'espoir. Elle lui avait rappeler le pourquoi il avait fuit. Elle connaissait son nom, elle avait la clef pour entrer dans son esprit, mais son âme est fermé, sombre et profonde. Elle devait s'accrocher pour pouvoir briser les Ténèbres qui l'entouraient. Elle devait se battre pour le sortir de cette embourbement, et il devait se laisser guider. Avoir confiance en la Lune.
Ils ralentirent et se rapprochèrent d'une grotte. Skyfall l'invita à la suivre. L'étalon lui emboîta le pas. Il ne savait pas où il allait, où la grotte les emmèneraient mais il s'en foutait. Il était avec elle, elle était sa lumière. L'inconnue ne lui faisait pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Nightcall

avatar

ÂGE : 22
PUF : London
MESSAGES : 303

SEXE DU CHEVAL : Jument / Etalon
TERRITOIRE : Solitaires


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   Jeu 2 Jan 2014 - 21:51

" Fix me "



Luminary. Ce nom fit échos dans son esprit. Luminary. Le voile était levé. Elle ne le voyait désormais plus comme un inconnu lambda ou quelqu'un qu'elle n'aurait pas revu le lendemain. Luminary. C'était un beau secret. Elle le regarda de ses grands yeux noirs. Son silence en disait long, son regard parlait à sa place. Elle n'a jamais été très bavarde, Skyfall. A présent, le pacte était entièrement scellé, aucun des deux ne pouvait reculer. Cet échange de secrets qu'ils venaient de faire faisait office de signature à l'encre noire sur le morceau de papier. Pourtant ils n'avaient rien dit de plus. Skyfall le comprenait sans même entendre le son de sa voix.
Luminary. Il était de loin la rencontre la plus étrange qu'elle avait faite. Jusqu'à présent, sa vie avait été des plus monotones, bien que c'était pour elle plus qu'un combat pour rester en vie dans ce monde de fous. Il amenait quelque chose de nouveau avec lui, une sorte de lueur indescriptible, une sensation de chaleur, un souffle discret. De l'espoir. Elle avait attendu cela toute sa vie depuis que la mort l'avait arrachée à sa mère alors qu'elle tétait à peine à ses mamelles sanglantes. Longtemps, elle avait trouvé cela injuste. Elle s'élevait, insoumise, contre les désastres de sa vie, criant au désespoir, rageant de douleur. Mais maintenant elle était calme car elle n'était plus seule. Elle était forte, il était là.

Elle se mit au petit trot dans la grotte pour ne pas trébucher ou se cogner contre les parois. Elle avait laissé Luminary derrière elle car ce couloir était si étroit que l'on ne pouvait pas passer côte à côte. Elle se souvenait s'être écorchée la tête avec une stalactite, elle grimaçait en y repensant. Bientôt ils arrivèrent au fond de la grotte. Du moins c'était une apparence. Skyfall frappa le mur, cherchant à dégager quelques pierres. La lumière commençait à filtrer à travers la paroi et ils purent se frayer un chemin.

Skyfall s'arrêta devant ce merveilleux spectacle. Elle n'était pas revenue ici depuis longtemps. C'était une sorte de petite grotte. Les rayons de lune pouvaient passer par un trou dans la voûte au dessus d'eux. Un cours d'eau tombait en cascade sur les rochers et serpentait au milieu d'une petite étendue d'herbe. Il n'y avait qu'un seul arbre. Ce lieu avait l'air hors du temps. Il n'avait pas changé. Skyfall s'avança pour faire de la place à Luminary.

" Promets-moi que tu ne révéleras l'existence de cet endroit à personne. C'est notre deuxième secret. " souffla-t-elle en se tournant vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'horizon est sans lendemain / pv   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'horizon est sans lendemain / pv
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANASTASIA - ? une nuit d'amour sans lendemain pleine d'infinie ?
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: COMMENCEMENT. :: ARCHIVES [JDR]-
Sauter vers: